[ Clos ] Les plus mauvaises nuits [Solo/Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Les plus mauvaises nuits [Solo/Contrainte]

Message par Tyrande di Neralitha le Mar 5 Sep 2017 - 17:31

La nuit se lève, la lune s’élève
Les plus mauvaises nuits*


Je ne sais pourquoi j’ai finalement accepté la proposition, enfin, la promesse, plutôt, de Délas. Non. Je ne sais pourquoi j’ai tant tardé à le faire, ni pourquoi je n’ai pas pris l’initiative de partir plus tôt, avant qu’elle ne m’en fasse la suggestion. Peut-être avais-je peur d’échouer, tout simplement. Peut-être étais-je mortifiée à l’idée de la laisser ici, avec ses démons et ses angoisses. Quoi qu’il en soit, Dyrinn dans mon dos, je m’engage résolument vers l’Est en quête d’échanges et de formation auprès d’inconnus qui, sans doute, m’apporteront tout autant de bons moments que de mauvaises surprises. Fidèle à mes habitudes, j’avais choisi de voyager de nuit, bien plus à l’aise dans cet environnement qu’en plein jour, contrairement à la plupart de mes pairs. Malgré tout, lorsque l’astre blanc se hisse dans le firmament pour me juger, une certaine anxiété m’étreint la poitrine, au souvenir de ces terribles nuits.

Celles qui suivirent ce que je considérerai à jamais comme le drame de ma vie furent les pires. Assise à même le sol, contre le mur froid de mon refuge, je voyais en chaque ombre le fantôme de nos compagnons défunts, qui se retournaient parfois pour nous déverser toute la rancœur, inextinguible et dévorante, qu’ils éprouvaient à notre égard. Bien sûr, avec le recul, je sais que tout n’était que le fruit de mon imagination, mais je ressens encore parfois le frisson qui me hérissait l’échine quand je sentais qu’ils m’observaient. Frêles, mais désormais invincibles, les deux Vivaldaim dansaient ensemble dans des envolées macabres. Il arrivait que Délas, prostrée à l’autre bout de la pièce, pousse un gémissement plaintif, harcelée jusque dans ses rêves les plus profonds, avant de se réveiller en sursaut et de fondre en larmes. Dans ces moments-là, j’avançais le plus silencieusement possible vers elle pour la prendre dans mes bras et la consoler en la berçant, sans pouvoir quitter des yeux ces chimères déformées et hurlantes qui nous condamnaient. Nous n’avions pas pu les sauver, et elles nous le faisaient payer à chaque instant.

Je crois que quelque part, j’ai renoncé à mon propre rêve dès le jour où nos jumeaux ont péri. Alors que je voyais le monde onirique comme une infinité de possibles et de réalisations de soi, les cauchemars qui nous hantaient ont peu à peu transformé l’évasion en lieu interdit, puis en purgatoire. Lorsqu’une nuit, une vision particulièrement traumatisante m’a tenue éveillée jusqu’à l’aube, j’ai compris que je ne pourrais jamais plus m’aventurer dans les Rêves comme avant. Ma mère essaya bien de m’emmener dans les siens pour me distraire et me faire oublier, même pour quelques heures, ce que nous avions vécu. Mais ma réticence se changea en refus, et c’est en me surprenant blottie contre Délas à fixer le vide qu’elle appréhenda enfin les raisons de ce changement brutal et soudain. Mon objectif initial d’arpenter les Rêves n’était plus qu’un lointain souvenir de ce nous étions autrefois.

Pour ne rien arranger, nous apercevions des Vivaldaim lors de nos rares sorties ensemble en forêt, ravivant à chaque fois la douleur, plus lancinante que jamais. Ce fut lors d’une nuit particulièrement douce que l’un d’entre eux se changea en un cerf majestueux qui nous fit l’effet d’un coup de poignard. Nous avions devant nous tout ce que nos défunts Pokémon ne seraient jamais. Notre échec, cuisant et brûlant, se tenait juste devant nos yeux, et il disparut dans un éclair aussi fugace qu’intense.

Paradoxalement, alors que j’aurais pu tout abandonner et me laisser aller à ces démons, je décidai malgré tout de poursuivre mon entraînement et de pratiquer le maniement de mon élément chaque jour. Si Délas était très douée pour plier la terre à ses moindres requêtes, j’étais plutôt versée dans la maîtrise des plantes, qui m’apportaient un réconfort étrange, mais salvateur. Délas, de son côté, cessa de convoquer la terre pendant de longues semaines, tandis que je m’astreignais à communier avec les plantes sans interruption. Bien sûr, le découragement me gagna à de nombreuses reprises, et j’ai manqué plusieurs fois de renoncer. Mais même quand mon Vivaldaim revenait pour me rappeler que je l’avais trahi, je m’efforçais de faire croître une timide pousse verte et pleine de vie, pour ne pas laisser mes angoisses prendre le dessus. Je fis même un cauchemar si réaliste que je faillis me laisser tomber du haut de l’arbre abritant notre ville pour abréger mon calvaire. Cette nuit-là, Dori’thur me ramena à la raison à grands renforts de coups de bec. Je sais à quel point elle a eu peur pour moi.

Déjà loin de Dyrinn, en levant les yeux, j’aperçus la lune se retirer pour laisser sa place aux pâles lueurs de l’aube. Devant moi, un Haydaim qui me fixait me rappela les plus mauvais matins.


[* Indochine, Les plus mauvaises nuits

Post pour mon anniversaire d’inscription Smile]
avatar
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 37

Fiche de personnage
Points: 8
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Les plus mauvaises nuits [Solo/Contrainte]

Message par PNJ le Sam 9 Sep 2017 - 9:29

[Message d'intervention du PNJ suite à la demande de Tyrande di Neralitha ici]

Le Haydaim ne fixait pas la jeune femme, mais l'apparition qui se tenait dans l'obscurité juste derrière elle. Des humains, il en croisait tous les jours, mais cet espèce-là était plus rares, et il était naturellement plus méfiant. Quand la créature fit un geste pour lever un éventail fait de plantes, le cerf détala, laissant la femme seule avec la drôle de bête. Sa taille était intimidante, mais il ne semblait pas agressif. Au contraire, lorsqu'elle le repéra, le grand singe posa à ses pieds quelques fruits, comme s'il se préoccupait d'elle. Certes, des humains venaient tous les jours dans la Canopée, mais rares étaient ceux qui s'y aventuraient de nuit, et il ne souhaitait pas qu'il lui arrive mal.

[Tu as découvert un Gouroutan à la Canopée !]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1001

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum