[ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Miku Hatsune le Dim 17 Sep 2017 - 12:32


« Explorations »


Tandis que le Soleil osait une timide percée dans la fraîcheur du matin, Miku s’étira, se sentant déjà pleine d’énergie malgré l’heure. D’un bond, elle se leva, puis se lança dans sa tournée habituelle pour nourrir ses Pokémon et s’occuper de leur bien-être. La vieille dame qui l’aidait dans ses tâches quotidiennes lui fit signe qu’elle allait terminer, et la Nalcienne la remercia avant d’aller se préparer à son tour. Quand elle remit le nez dehors, elle aperçut un oiseau qui volait dans sa direction et autour duquel Euménis et Oreste tournoyaient pour l’embêter, plus par jeu que par réelle agressivité. Un peu fâchée, elle gronda ses deux Pokémon, qui décrochèrent pour laisser enfin le messager tranquille. Le Goélise, reconnaissant, déposa la lettre dans les mains tendues de Miku, avant de se poser sur son épaule pour souffler un peu.

En lisant le contenu de la missive, la jeune femme éclata de rire, tout en appelant Atlas et son acolyte batracien.


« C’est incroyable, à une époque j’étais poursuivie par les Natu et les Xatu, et maintenant, me voilà repeinte experte en poisons, c’est la meilleure ! »

Intrigué, le Pokémon pencha la tête sur le côté, tandis que le Cradopaud faisait gonfler ses joues en s’agitant un peu. Il avait sa propre manière de montrer son hilarité, celui-là...

« Kiran, le Chef de la Guilde des Explorateurs, nous informe qu’il y a deux nouveaux lieux à passer au crible, un à Flamen, un à Nalcia. Évidemment, celui de Nalcia est le plus pratique pour nous, mais devinez quoi ? C’est un Marécage plein de toxines dangereuses et inconnues, ça vous rappelle pas le Sillage, les amis ? »

Enthousiastes, les deux créatures hochèrent vigoureusement la tête, quoiqu’un peu surpris de ce trait d’humour chez leur maîtresse. Mais après tout, si elle prenait la nouvelle avec philosophie, ils n’avaient aucune raison de se montrer inquiets ou angoissés ! De plus, elle s’était déjà aventurée deux fois dans le Sillage du Dokurogu, elle avait donc la formation nécessaire pour se prémunir des poisons et se protéger correctement. Comprenant qu’ils allaient être de la partie, les deux Pokémon échangèrent un regard entendu. Ça promettait d’être une expédition périlleuse, mais enrichissante, une fois de plus !

Quand Miku eut choisi ses compagnons pour se lancer dans l’aventure des Marécages, elle donna ses dernières recommandations à sa vieille amie, avant de décoller pour Alfen, où elle prévoyait une première halte pour recueillir des informations. Une fois arrivée à la capitale, elle laissa Nebula se détendre, tandis qu’elle glanait des potins et des ragots çà et là, puis prit une chambre à la fois pour se reposer et pour prendre le temps d’écrire à Kiran dans le calme. Repartant le lendemain, elle atteignit finalement l’Auberge du Chat, où elle se présenta et informa ses collègues de son intention d’aller aux Marécages. Visiblement, les membres de la Guilde au QG étaient déjà occupés par d’autres missions, et ceux qui restaient ne semblaient pas spécialement emballés par la perspective d’un voyage à l’ouest. Génial… Néanmoins, ce manque d’enthousiasme manifeste n’entama pas celui de Miku, qui décida d’y aller malgré tout. Avant de quitter le Quartier Général, elle apprit toutefois une nouvelle inespérée : un autre Explorateur allait finalement se joindre à elle, selon les informations qui circulaient au QG ! Miku ne dit rien, mais elle se sentit soulagée, au fond. Se rendre seule dans un tel endroit était non seulement peu réjouissant, mais c’était aussi très dangereux, voire suicidaire. Et puis, c’était surtout interdit, alors…

Décidant quand même de faire un détour par Payan pour en apprendre davantage, elle eut la confirmation que l’endroit était non seulement très peu fréquenté, mais que les autochtones étaient plus que réticents pour s’y aventurer. Certains habitants du village, qui connaissaient la Marcheuse qui les avait aidés plusieurs années auparavant dans le traitement d’une épidémie d’ergotisme, la supplièrent même de ne pas y aller. Mais la Prêtresse était déterminée, et ce fut équipée d’un masque et de vêtements appropriés qu’elle se lança dans la dernière partie de son voyage vers Gen’ei.


[Et voilà ! Je suis volontairement restée vague sur l’identité de la personne qui va rejoindre Miku, et je vous laisse décrire votre arrivée comme vous voulez ^^]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 347

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Eeva Slanzar le Mer 20 Sep 2017 - 20:07

Son départ du Parc Safari se fit tardif. Parcourant le Parc seule, elle avait attendu la tombée de la nuit pour faire ce qu’elle estimait convenable, en matière d’observation minutieuse et de distance, avec une  créature. Filant derrière l’un de ses Pokémon, les deux silhouettes sortirent du Parc Safari et c’est à une longue distance de la réserve qu’elle se posa un peu. Elle remit un peu d’ordre dans ses notes et sortit sa monture ailée. Elle allait pouvoir déposer toutes ces informations à la bibliothèque, avant de repartir. A peine s’était-elle posée qu’un oiseau lui apportait un message. Il n’était pas un messager des Chercheur de son pays, comment avait-il réussi à la trouver ? La signature à la fin de la missive la renseigna tout de suite, il s’agissait de la Guilde des Explorateurs.

Cela faisait longtemps qu’elle n’en avait pas entendu parlé… L’air soucieux, elle réfléchit longuement avant de prendre sa décision. L’aventure ne lui faisait pas peur, bien au contraire, c’était un tout autre problème… Nalcia…

***

Sur le dos de son Pokémon, Eeva profitait un peu de la balade, sentant les embruns et laissant le vent lui fouetter le visage. Au bout d’un moment, elle défit ses élastiques et le laissa emmêler ses longs cheveux. Le voyage de nuit avait quelques choses de captivant. Le temps était idéal et rien ne se mit en travers de sa route tout le temps qu’il dura.

C‘est au petit matin qu’elle arriva enfin a destination. La Guilde lui avait fait part, a elle et une autre personne qui devait l’accompagner, d’un lieu jusque-là si discret que peu de personne le connaissaient. On l’avait prévenu qu’il était dangereux et infesté de Pokémon poison qui rendaient l’atmosphère toxique. Ce petit détail lui rappela l’exploration du Sillage près de Loukaï, deux ans auparavant. La formation de Ninja dont elle avait bénéficié lui avait permis de bien se préparer. Le poison ne serait pas un trop gros problème, dans une certaine mesure bien sûr, mais elle avait préféré changer son équipe de Pokémon, permettant aux uns de se reposer et aux autres de se faire un peu d’expérience. Pour une fois, elle n’était pas partie avec toute son « armée ». Non pour une fois son équipe était relativement restreinte, mais elle devrait faire malgré tout attention. On était jamais trop prudent avec le poison.

Nalcia… Retenant un soupir, Eeva regardait droit devant elle. Pour être honnête, elle aurait dû rentrer et non pas repartir. Elle avait quitté le manoir de Peter sans rien dire et même après une courte absence, elle aurait dû rentrer. Sans doute. Mais il lui avait été plus facile de céder à la facilité et de prolonger son absence. Pour autant, son visage n’exprimait pas la culpabilité. Pourtant, coupable elle l’était sûrement… Il était évident que Peter ne comprendrait pas ce départ soudain, ni cette absence qui se prolongeait. Elle en avait bien conscience, mais cela ne l’empêchait pas de continuer de s’esquiver, au lieu de lui faire face et de s’expliquer. C’était beaucoup plus facile de tout garder pour soi et de n’accorder aucune explication, aucune confession. Aucune prise de risque. Aucune prise de risque, cette pensée la fit rire. Elle était hypocrite. Car elle était loin d’être la dernière à prendre les risques les plus insensés !

Son Pokémon arriva enfin à destination, mais les choses se précisèrent quand elle fit une halte à Payan. Il semblait qu’on se souvenait d’elle, dans ce petit village. Si elle ne se trompait, elle était venue, il y avait six ans de cela. Un petit effort de mémoire lui rappela l’histoire vague d’une maladie, mais elle se souvenait mieux de Loukaï qui faisait d’avantage partit de son territoire, comme elle le considérait. Visiblement, l’un de ces collègues de la Guilde était déjà là. Mieux, il semblerait que ce soit une personne avec qui elle était déjà venue ici. Mais comme Eeva n’avait mit les pieds dans ce village perdu qu’une seule fois dans sa vie, cela ne lui dit rien et en partant sans perdre un instant, elle ne leur laissa pas non plus le loisir de prolonger la discussion. Conversation qui ne l’intéressait pas plus que ça, son esprit était de toute façon tourné vers d’autres horizons. Elle préférait s’occuper au plus vite pour éviter de penser à Peter.

La rousse avait seulement pris la peine de demander quelques renseignements sur la route à prendre pour se rendre au marécage, sur les traces de sa collègue. L’air réticent des Payanais la renseigna d’avantage, l’endroit était peut-être un peu plus dangereux qu’elle ne l’avait d’abord pensé.  Heureusement, elle avait soigneusement préparé plusieurs doses d’antidote et un masque confectionné à Loukaï pour ne pas respirer les émanations toxiques. Pour l’instant, la hercheuse préféra faire cette partie de son exploration seule ; elle ne souhaitait sortir ses Pokémon qu’en dernier recours, le plus tard possible et les exposer le moins possible au poison. C’est donc en marchant seule à bonne allure qu’elle aperçu quelques temps plus tard une silhouette solitaire. Bien qu’elle fut de dos, Eeva la reconnu pour l’avoir croisé plusieurs fois déjà. Au Sillage Notamment et effectivement à Payan. La rousse héla Miku.


[Elle a retenu ton nom \o/]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 420

Fiche de personnage
Points: 204
Âge du personnage: 34 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Lyse le Ven 6 Oct 2017 - 15:27

Lyse prenait ses tâches de membre de la Guilde des Explorateurs très au sérieux et mettait du coeur à l’ouvrage. Mais le jour où on lui proposa de se rendre au Marécage de Gen’ei, elle se sentit un peu dubitative. Elle n’avait pas entendu parler de ce coin-là avant, et quand on lui expliqua de quoi il s’agissait, elle en comprit la raison. Basiquement, la zone était en quarantaine depuis des siècles, laissée à l’abandon, et particulièrement dangereuse, ce qui faisait que personne ne s’en approchait et que c’était très bien comme ça. Sauf que dernièrement, les émanations toxiques se propageaient à des endroits habituellement sûrs, ou alors c’était le marais qui commençait à s’étendre de manière anormale… en tout cas, quelque chose se passait, et la Guilde s’était proposée pour y mener l’enquête. D’un côté, qu’on propose à Lyse de s’en charger était la preuve qu’elle avait suffisamment travaillé pour obtenir la confiance des Adeptes. De l’autre, elle ne se faisait pas d’illusion ; c’était une mission-poubelle qu’on lui refilait parce qu’elle était une bleue.

Ne restait plus qu’à attendre de trouver un partenaire, puisqu’on l’informa qu’il était hors de question qu’elle aille seule au Marécage. Là, la Flamenoise avait raté le coche ; visiblement, une personne intéressée par la mission était passée au QG un jour où elle était absente. L’inconnu était déjà reparti au moment où elle en fut informée ; espérant pouvoir le rattraper, Lyse s’était rapidement préparée puis mise en route, montée sur son Doduo. Ils s’étaient dirigés vers l’Ouest au pas de course, mais ils n’avaient rencontré personne qui correspondait à la description ; en tout cas, personne qui souhaitait se rendre vers leur destination. C’est ainsi que l’exploratrice atteignit Gen’ei sans avoir retrouvé la personne qui était censée l’accompagner. C’était fâcheux… N’ayant ni son nom, ni de point de rendez-vous clair, la probabilité qu’elle la retrouve était faible. Vu de loin, le marais semblait glauque mais pas si dangereux que ça, peut-être qu’elle pouvait en explorer les frontières seule sans prendre trop de risque. Ceci dit, si les Nalciens n’osaient même pas s’en approcher, il y avait sans doute une bonne raison, voire plusieurs. La jeune femme était hésitante. Mais après, tout, elle n’était pas seule ! Elle avait son équipe de Pokémon pour l’aider en cas de mauvais pas.

Lyse commença donc son exploration, redoublant de prudence, ne s’aventurant pas plus loin que dix mètres à l’intérieur de la zone. L’une de ses premières réflexions fut qu’au lieu de la forte odeur pestilentielle à laquelle elle s’attendait, la Flamenoise ne décelait qu’un parfum un peu fort mais pas vraiment écoeurant. Cela l’alarma. Elle savait que le marécage dégageait des vapeurs toxiques, mais elle s’attendait à pouvoir sentir le danger ; si finalement elle ne pouvait se fier à son odorat, elle risquait de s’empoisonner sans même s’en rendre compte. Et d'empoisonner son Doduo par la même occasion. Lyse caressa l’encolure de son Pokémon en veillant bien à surveiller tous les signes de malaise possibles, tandis qu’elle remontait son foulard sur son visage pour se créer un masque de fortune.

Après quelques minutes à patauger dans la boue brunâtre, la jeune femme repéra quelque chose un peu plus loin, qui flottait dans une étendue d’eau peu ragoûtante. Cela avait un peu une forme… humaine. Lyse sentit un frisson glacial dans son dos et commença à s’avancer vers la silhouette flottante, espérant très très fort qu’il ne s’agisse pas d’un cadavre. Heureusement, la mare n’était pas très profonde. Avec soulagement - un soulagement un peu inquiet, tout de même - elle comprit qu’il s’agissait de vêtements et d’affaires de voyage, mais pas de corps. Les habits étaient cependant tâchés de sang… Et comme le tissu ne s’était pas dissout (et qu’elle-même pouvait marcher dans l’eau sans problème), elle écarta la possibilité que la personne à qui ils appartenaient se soit fait dissoudre dans un liquide corrosif. Il était aussi peu probable que quelqu’un ait décidé de se déshabiller entièrement pour aller faire une balade tout nu dans le marécage. Donc, l’autre possibilité… C’était que la personne s’était faite manger. Gloups. Lyse n’avait pas vraiment pris ça en compte dans son évaluation des risques.Y avait-il une bestiole dans l’eau, prête à lui sauter dessus ? L’exploratrice resta à une distance respectable de l’étang, et utilisa un bâton pour attirer vers elle les affaires histoire de les récupérer, et de les observer.

Vu leur état, elles barbotaient dans le coin depuis plusieurs jours. Le sac contenait des réserves de nourritures - complètement moisies, évidemment, des Pokéballs - dramatiquement vides… pauvres bêtes… - et quelques objets, dont un qui attira l’attention de la Flamenoise.

- Qu’est-ce que c’est que ça…

C’était joli, et intrigant. Il s’agissait d’une pierre blanche et particulièrement froide au toucher, comme une boule de neige cristallisée. Lyse regarda la pierre, puis la rangea dans son propre sac, considérant qu’elle n’allait probablement pas manquer à son précédent propriétaire. Il n’y avait rien de bien intéressant à part cela… Rien qui ne pourrait indiquer qui était cette personne - pas de badge, pas d’objet particulier qui aurait eu un sens pour la Flamenoise, pas de lettre… Elle espérait qu’il ne s’agissait pas de son partenaire d’exploration, mais pas moyen d’en apprendre davantage. À défaut de mieux, elle commença à faire brûler les effets personnels de l’inconnu histoire de lui offrir un semblant de rites funéraires, mais la fumée et l’odeur dégagées lui donnèrent rapidement le tournis. Elle revint vers Doduo, qui était resté à distance, dans une zone où les vapeurs étaient moins denses, et se sentit immédiatement mieux. Décidément, Gen’ei n’était pas à prendre à la légère.

L’exploratrice erra encore une heure aux alentours du marécage, mais elle ne rencontra personne et jugea qu’il se faisait tard ; mieux valait s’éloigner un peu et trouver un coin où établir son campement. Elle et Doduo marchèrent encore une heure de plus pour s’éloigner et être sûrs de ne pas subir les toxines toute la nuit avant de choisir un endroit où dormir.

Ils repartirent le matin, et cette fois Lyse trouva quelqu’un au marécage. Deux personnes, même… Elle s’avança en silence, espérant que l’une ou l’autre des femmes parleraient de la Guilde, ou qu’elles lui demanderaient si elle était envoyée, elle aussi, par Kiran. Cela lui éviterait d’avoir à le faire et à se sentir mal à l’aise si jamais la réponse était négative.
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 322

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Miku Hatsune le Mar 10 Oct 2017 - 22:52


« Retrouvailles »


À l’approche de son but, Miku sentit l’atmosphère changer et devenir pesante. Quand elle eut la sensation que sa gorge piquait, elle ramena le masque sur son visage, mais continua d’un bon pas, son Cradopaud près d’elle. Atlas était resté dans sa sphère, pour le moment, mais quelque chose lui disait qu’elle ne tarderait pas à avoir besoin de lui… Lorsque quelqu’un l’apostropha, elle s’arrêta brusquement, cherchant l’origine du son, avant de sourire en agitant la main en reconnaissant la rouquine.

« Eeva ! Qu’est-ce qui t’amène ? Tu es en mission pour les Explorateurs, toi aussi ? »

La Nalcienne se rapprocha de la Championne de Fla’Or, amicale et avenante.

« J’ai eu un message de Kiran m’expliquant qu’un nouveau lieu était prêt à être exploré, enfin, pas vraiment nouveau, mais plutôt habituellement interdit au public, en fait. Tu as eu le même, j’imagine ? J’étais chez moi quand je l’ai eu, mon choix s’est donc porté sur Nalcia, et puis, les poisons, ça nous connaît, maintenant... »

En entendant quelqu’un d’autre approcher, la Nalcienne se tendit, méfiante, avant de relâcher la pression quand elle vit que la personne était également équipée pour une exploration en milieu toxique. Peut-être que c’était une collègue, elle aussi ?

« Bonjour ! Vous venez de la part de Kiran ? Je suis Miku Hatsune, Marcheuse du Temple de l’Air Boréal. Je ne sais pas si c’est vous, la personne censée m’accompagner dans le Marécage de Gen’ei, mais en tout cas, je suis contente de voir que nous sommes plus nombreuses que prévu. »

Marquant une pause pour attendre la réponse de l’étrangère, la Prêtresse regarda ses deux interlocutrices tour à tour, avant de reprendre :

« Avant toute chose, je pense qu’on devrait échanger nos informations au sujet de cet endroit pour mettre toutes les chances de notre côté. En passant à Payan, j’ai pu apprendre que même les autochtones venaient ici à reculons, et seulement en cas de disparition dans leur entourage, en tout dernier recours. Quant à savoir pourquoi les vapeurs toxiques ont subitement progressé ailleurs qu’au Marécage, je n’en ai aucune idée. Mais si les habitants du coin rechignaient déjà à s’y aventurer avant, c’est qu’il doit vraiment être très dangereux à l’heure actuelle. »

Pensive, la Marcheuse fronça les sourcils, avant d’interroger ses deux partenaires.

« Ah et… Excusez-moi, mais est-ce que cela vous ennuie que j’utilise mes Fragments de Vent sur vous ? C’est ma technique de localisation pour éviter de perdre quelqu’un, ou pour venir à son secours en cas de problème. Je peux les lier entre eux pour que chacune connaisse la position des deux autres, mais il ne faudra pas nous séparer de plus d’un kilomètre, au risque de rompre le lien. En tout cas, si vous avez d’autres moyens de ne pas se perdre toutes les trois, je suis tout ouïe ! »

Pour prouver que sa technique était parfaitement indolore et inoffensive, Miku ouvrit la paume de sa main et y insuffla son pouvoir élémental en convoquant une brise très légère. Le vent sembla s’y matérialiser, sous la forme d’un bris de verre brillant et difficile à toucher, mais bel et bien solide. Elle présenta alors le Fragment à ses collègues d’exploration, afin qu’elles puissent en appréhender la nature, espérant qu’elles accepteraient d’en prendre un avec elles. La jeune femme aux cheveux cyan était quelqu’un de très prudent, et savoir où se trouvaient ses camarades dans un lieu probablement mortel la rassurerait, tout en lui apportant une sérénité bienvenue.

[Désolée, Miku parle pas mal ^^’ N’hésitez pas à me dire si quelque chose ne va pas.]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 347

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Eeva Slanzar le Ven 20 Oct 2017 - 17:21

« Je suis là pour l’exploration du coin. »

Eeva s’avançait, évitant au maximum de poser les pieds dans les bonnes couches de boue qui constituaient le sol, par endroit. Comme elle, Miku avait reçu le message de Kiran. Eeva n’était pas trop étonnée, elle ne s’attendait pas vraiment à être seule dans un endroit à la fois redouté et reculé du pays, la Guilde des Explorateurs privilégiait le travail de groupe. Ce n’était certes pas dans ses habitudes, mais la rousse n’avait pas de mal à s’adapter à ce genre de contraintes et pour avoir visité un lieu semblable, il vaudrait peut-être mieux ne pas être seule, en effet. Eeva acquiesça. Entendant elle aussi des pas, dans les marécages plutôt silencieux, elle se tourna pour apercevoir un peu plus loin en arrière une jeune femme. Pour sa part, Eeva se contenta d’une main sur une hanche. Il n’y avait pas de raison de se montrer méfiante, si cette personne avait de mauvaises intentions, c’était rare de si mal s’y prendre. Elle devait certainement venir de la part de Kiran elle aussi… Se retrouver à trois dans un lieu réservé, ce n’était pas une coïncidence, en tout cas, elle n’y croyait pas.

Eeva la regarda approcher, sans s’inquiéter. Quand elle s’approcha, la Championne découvrit une personne assez équipée, ce qui vint confirmer son idée. Eeva fit un pas vers l’inconnue et tendit la main.

« Eeva Slanzar, Championne de Fla’or. » dit-elle. « Il vaut mieux ne pas être seule, dans ce genre d’endroit, on ne sait jamais vraiment où on met les pieds. »

Dans son cou, elle sentit un frisson la parcourir. Ce n’était pas seulement les émanations, il y avait probablement quelques spectres qui rôdaient dans les environs, elle pouvait déjà les sentir… Bizarrement, cet endroit lui rappelait d’avantage l’Île aux Fantômes que le Sillage… Sans se promettre d’être prudente, fallait pas déconner, la rouquine se dit qu’il ne serait pas idiot d’ouvrir l’œil. Avec la petite gamine d’Aliphyr, elles s’étaient embarquées dans un joli labyrinthe spectral ! Eeva n’avait aucune envie de réitérer l’expérience dans des marais toxiques. Et il faudrait qu’elle y retourne un de ces jours.

« Il y a un village abandonné de ce côté-là. » dit Eeva en montrant du doigt la direction de l’actuel cimetière de Donphan. « Il y a eu une épidémie qui a décimé toute la population. J’imagine que c’est ça, la malédiction… Ils appellent ça le Cimetière de Donphan maintenant. On m’a dit aussi que l’ancienne cité est envahie par le marais à ce jour. J‘imagine que quelqu’un a à cœur d’agrandir son territoire. »

A froid, c’était la première théorie qui lui venait à l’esprit, que ce quelqu’un soit humain ou Pokémon, elles finiraient peut-être par le savoir… Tout en espérant ne pas emporter ce secret dans une tombe aussi peu accueillante !

« Non vas-y, de mon côté, je peux sentir les mauvaises intentions… Mais ça ne sera peut-être pas très utile. » dit-elle avec un sourire narquois.

Quand Miku esquissa l’idée d'éventuellement se séparer, Eeva haussa un sourcil.

« Mauvaise idée. On ne connaît pas cet endroit et on sait qu’il se passe quelque chose qui n’est pas habituel, se séparer serait le meilleur moyen de se mettre en danger. »

Il suffisait de peu de chose, d’une chute, que quelque chose les empêche de communiquer, même a distance réduite, si elles ne se voyaient pas, ça leur ferait une belle jambe de les savoir « dans le coin » si elles y étaient mortes ! Non pour Eeva, le meilleur moyen de ne pas se perdre, étaient encore de ne pas se séparer et même là, si elle ne se trompait pas sur la présence des spectres, le souvenir de l’Île aux Fantômes lui rappela qu’il n’était pas nécessaire de se quitter pour se perdre…

« Les spectres aiment bien ce genre d’endroit, on aura bien assez à faire si on est prises dans leurs illusions tu peux me croire, inutile de leur faciliter la tâche. Sans compter les émanations… Elles ne sont pas justes toxiques, j’ai cru comprendre qu’elles en ont rendu plus d’un, légèrement dément. »

Hypnotisés, fous ou en pleine illusion… Cet endroit promettait d’être très sympathique ! Miku leur tendit alors des fragments de vent. Eeva apprécia un instant la consistance de la chose. La rousse n’eut aucune hésitation, il n’y avait pas grand-chose capable de la faire reculer, peut-être parfois contre le bon sens.

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 420

Fiche de personnage
Points: 204
Âge du personnage: 34 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par PNJ le Jeu 9 Nov 2017 - 15:21

[ Message d’intervention suite à la demande d’Eeva ici ]

Habituellement, ce marécage était silencieux… pourtant des voix s’élevaient et vu leur tonalité, ce n’était pas un discours entre des Pokémon. Ayant toujours évolué dans cet environnement humide et toxique, une ombre nagea à travers l’eau boueuse pour se rapprocher des jeunes femmes en plein discours. Gardant quand même ses distances, la créature laissa dépasser sa tête ronde et ses deux yeux pour mieux observer. Elles avaient l’air appétissante, bien qu’elles semblaient n’avoir que leur peau sur les os… La sensation de la peau qui se dissout, entendre leurs cris de souffrances ne seraient que trop rapides si la bête venait à les attaquer…. Quoique, elles ne mettraient pas trop de temps à pourrir !
Tandis que la créature se redressa pour lancer son attaque toxique sur ces femmes, son regard croisa celui de la rouquine à la queue de cheval et aussitôt, le Pokémon retourna se camoufler dans l’eau boueuse… Damned, il avait été découvert !

[ Vous avez découvert les Tadmorv d’Alola au Marécage Gen’ei ! ]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1061

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Lyse le Mar 21 Nov 2017 - 17:36

Lyse avait bien calculé ; les deux femmes se tournèrent vers elle et lui demandèrent immédiatement si elle venait de la part de la Guilde. L’une d’entre elles s’avança même vers la Flamenoise pour lui serrer la main, et se présenta comme étant une Championne. Mazette. L’autre était une prêtresse d’un des nombreux temples nalciens. Décidément, les explorateurs recrutaient large. La jeune femme fit son sourire de première-bonne-impression et se présenta à son tour.

- Mon nom est Lyse, je suis effectivement venue de la Guilde pour cette histoire de marécage qui s’étend. Je suis là depuis hier mais j’attendais effectivement un ou des camarades pour explorer plus loin.

Elle caressa le ventre de son Doduo, qui portait le reste de ses affaires et de son équipement, pour souligner le fait qu’elle était arrivée préparée, même si le fait qu’elle soit arrivée en avance n’ait pas permis de lui en apprendre plus. Miku proposa tout de même que les trois femmes partagent leurs connaissances ; Lyse fit un effort pour rassembler ce qu’elle avait pu entendre ou déduire sur le marais. L’endroit était presque interdit, très dangereux (ou très effrayant, en tout cas les gens ne s’en approchaient pas), et il s’était formé sur les ruines d’une ancienne ville. Que pouvait-elle ajouter à ces données ? Elle se souvint de son aventure de la veille.

- Je crois qu’il y a ici quelque chose qui… mange les humains.

Ca ne faisait pas peur du tout comme affirmation, ça. Elle compléta.

- Hier, j’ai trouvé des restes d’affaire dans la boue, mais aucune trace de corps. Ce n’est pas l’eau qui est corrosive, de ce que j’ai pu constater, donc j’ai pensé à un Pokémon, peut-être. Mais un qui mange les os aussi.

Voilà, voilà… Le ton était maintenant donné. Pourtant Lyse n’avait plus vraiment peur, ce matin. Elle fut surprise en le réalisant et se demanda si elle était dans un genre de déni, ou s’il y avait quelque chose d’autre là-dessous. Peut-être que les gaz du marais étaient des gens de désinhibants. La prêtresse tenta de détendre l’atmosphère en changeant de sujet, et en parlant de balise de repérage de sa création. La Flamenoise accepta sans rechigner particulièrement, et récupéra l’objet élémental. Elle se montra aussi tout à fait d’accord avec la Championne quand celle-ci insista pour ne pas parler de se séparer, hochant la tête avec vigueur.

- Ca me semble beaucoup plus sûr de rester ensemble. Je sais bien qu’un accident peut toujours arriver, mais pas la peine de chercher les ennuis… Il y a du brouillard, mais en restant à portée d’yeux on ne devrait pas avoir de problèmes.

Eeva la contredit en parlant d’illusions spectrales et d’effets du gaz. C’était effectivement à prendre en considération. Enfin, au moins pour le gaz, Lyse avait pu expérimenter qu’il avait eu des effets affaiblissants. Mais pour les fantômes… ? Elle se souvint de l’histoire du cimetière à proximité. À la rigueur, ça pouvait induire des attaques de leur part.

Doduo s’agita d'un coup, faisant sursauter sa dresseuse. Il semblait effrayé par quelque chose dans l’eau, à proximité. Lyse plissa les yeux pour tenter de détecter la menace et repéra des yeux dans la boue verdâtre. Elle aurait pu passer à côté et croire à un genre d’illusion d’optique si la créature à qui ils appartenaient n’avait pas bougé au même instant, surpris d’avoir été vu ! La Flamenoise commença à s’avancer avec prudence.

- Il y a un truc dans l’eau !

Elle ne le distinguait plus, maintenant, pourtant. Il ne restait qu’une odeur un peu forte dans l’air… Une odeur étrange. Elle n’était pas désagréable à proprement parler, peut-être même plutôt plaisante, même si quelque chose entre son nez et son estomac lui faisait comprendre qu’il n’était probablement pas bon pour elle de la respirer trop longtemps. Même si elle appréciait le parfum, elle remit son foulard sur son nez, pour être sûre.

- Je ne le vois plus… Ca a dû s’éloigner.

Tant pis. De toute façon, ça n’était probablement qu’un Pokémon sauvage de passage. Vu le coin, ça voulait sans doute dire un type Poison, et dans ce cas mieux valait s’en tenir à distance. Pourtant, Doduo ne semblait pas vraiment plus à l’aise qu’avant, comme s’il continuait à sentir des yeux sur lui.


[Sincèrement désolée pour le délai :/ L'odeur à laquelle je fais référence à la fin est une odeur d'essence, si vous vous demandez ^^]
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 322

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Miku Hatsune le Dim 24 Déc 2017 - 21:42


« Découvertes »


Calme et silencieuse, la Nalcienne écouta les informations dont disposait Eeva, échangeant parfois des regards avec son Cradopaud. Elle parla d'un cimetière de Donphan, et des ruines d'une ancienne ville désormais recouvertes par le sinistre marais. La Championne évoqua la possibilité d'une conquête de territoire, mais par qui ou par quoi, ça... L'idée n'était pas saugrenue, elle était même plausible. Cela pouvait expliquer le changement de statut de l'endroit, passant de « peu fréquentable » à « carrément hyper dangereux ».

« Je suis loin d'être une experte en la matière, et je ne connais pas vraiment d'espèces qui pourraient être du coin et avoir un désir particulier de domination sur les alentours. Mais vu l'environnement, on pourrait effectivement penser à des Spectres ou des créatures empoisonnées. De ce que j'en sais, les Cradopaud ne sont pas spécialement hostiles, tant qu'on ne les dérange pas et qu'on ne fait que passer... Les Nidorino sont plutôt territoriaux, par contre, mais je les vois mal vivre dans un tel endroit. »

Le batracien de Miku hocha la tête, tout en désignant quelque chose avec sa patte. L'un de ses semblables, curieux et intrigué, fixait le groupe avec intérêt, mais il s'éclipsa bien vite en constatant qu'il ne présentait pas de danger à première vue.

« Ce doit être autre chose. Comme au Sillage, les Cradopaud d'ici n'interviennent que s'ils sont dérangés... À moins que ce ne soit précisément le cas ? »

Celle qui se prénommait Lyse leur raconta alors son expérience de la veille, en expliquant que ce qui mangeait probablement les humains ne faisait pas dans la dentelle et ne laissait pas de restes. Pas de gâchis, tout était consommé, apparemment... La Nalcienne déglutit.

« Bon... Une créature qui avale tout ce qui est organique, c'est encourageant... Raison de plus pour ne pas se séparer, vous avez raison. Ah, tenez. »

Après avoir donné ses Fragments à ses coéquipières, elle rangea le sien dans une poche intérieure de son vêtement. Mais le Doduo de la Flamenoise les alerta sur une présence inconnue, et la jeune femme aux cheveux bleus plissa les yeux, tentant de distinguer quelque chose dans la brume qui se levait peu à peu. L'espèce de tas de boue d'un vert douteux replongea dans l'eau, dans un léger clapotis, et la Marcheuse le chercha encore un moment du regard.

« Et zut... Surtout, si tu vois quelque chose, préviens-moi. »

Le batracien fit gonfler ses joues sans ciller, comme s'il était indifférent aux propos de sa maîtresse. Mais il était en réalité concentré sur le repérage d'un mouvement, malgré son air détaché. La forte odeur qui s'éleva dans le marais conforta Miku dans son idée première.

« Je n'avais jamais rien senti de tel. J'ai très peu de Pokémon Poison, même si je suis Éleveuse, et aucun Spectre, mais vraiment, ça ne me dit rien du tout. »

Imitant sa collègue, elle rajusta son tissu sur son visage, alors qu'un silence peu engageant s'installait dans les Marécages. Un petit « plouf » la fit cependant se retourner vivement vers l'origine du bruit. C'était désormais certain : non seulement elles n'étaient pas seules dans les environs, mais il y avait quelqu'un, ou quelque chose, qui les observait et leur tournait autour. Pour le moment, « ça » n'était pas agressif, mais pour combien de temps encore ? La réponse à la question muette de Miku ne tarda pas à venir :  une silhouette se jeta sur la Marcheuse, qui eut un mouvement de recul, par réflexe. L'instant d'après, son Cradopaud Provoquait l'agresseur, qui n'eut d'autre choix que de se ruer sur le batracien, mais ce dernier lui coupa le souffle avec un Coup Bas bien placé. Le cœur de l'Éleveuse s'affola, et d'un geste du bras, elle leva une bourrasque qui dissipa le brouillard autour du groupe dans un rayon de quelques mètres. Le trio put ainsi découvrir une créature verdâtre ressemblant furieusement à ce qu'elles avaient pu apercevoir un peu plus tôt et qui, surtout, avait une tête de Tadmorv qui aurait une indigestion permanente.

« Que... Qu'est-ce que c'est que ce Tadmorv ? C'est un chromatique ? »

[Désolée pour le retard, plein d'autres RP et coupure internet, ça aide pas :/
Fun fact, Tadmorv d'Alola a une couleur proche de Tadmorv shiny, et Tadmorv d'Alola shiny a la couleur du Tadmorv habituel xD]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 347

Fiche de personnage
Points: 130
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Eeva Slanzar le Dim 31 Déc 2017 - 13:33

Avec les informations dont elles disposaient, il y  avait de quoi éveiller leur méfiance. Eeva écouta attentivement Miku et Lyse. Un Pokémon mangeur d’humains –ce qui n’avait rien de spécial-, mais capable malgré tout de dissoudre les corps jusqu’à ce qu’il n’en reste rien… Elles auraient peut-être affaire avec une créature capable de les dissoudre. Charmant.

« Je ne sais pas si c’est vraiment une histoire de conquête… Mais peut-être que certains Pokémon sont devenus tout simplement trop nombreux pour tous rester dans un territoire qu’ils avaient au départ, ce qui induirait, qu’ils aient pu chercher pas précisément à l’agrandir, mais à s’installer ailleurs. Et se l’approprier. »

La nuance était peut-être subtile, mais très parlante pour la championne. Mais Miku n’avait pas tord, il y avait peut-être autant de Pokémon poisons dans ce genre d’endroit que de spectres. Passant en revu ses connaissances, elle connaissait assez peu, finalement, de spectre qui aurait pu correspondre à ce qu’elles savaient. Provoquer des disparitions, sans aucun doute, les piéger et les tuer. Mais les dissoudre… Il fallait un poison violent pour cela, un acide extrêmement puissant. Et le marécage ne cessait de se répandre. Certaines espèces étaient malgré tout à peu près paisibles, mais cela ne voulait pas forcément dire qu’ils ne prendraient pas mal leur venue ici. Quasiment personne ne venait dans ce marécage, était-il possible qu’avec le temps les Pokémon voient d’un mauvais œil qu’un humain puisse s’y trouver ? Eeva souffla, elle aurait dû emporter sa Moufouette. A part elle, des Pokémon poison… Enfin si, elle avait Dictame. Il avait pris un peu de repos depuis leur traversée et il leur serait peut-être utile.

Eeva chercha à sa ceinture la Pokéball de Dictame et fit sortir le vampire. Le Nostenfer se pendit à un arbre mort, pendant qu’Eeva se concentrait un moment. Il était temps qu’elle se serve un peu de ses dons de Lieur. Éveillant ses sens sur une certaine distance alentours, elle sentirait venir une attaque directe, les mauvaises ondes que les vivants et les morts étaient capables d’émettre lors du passage à  l’acte, elle savait les sentir. Vu l’endroit évidemment, elle ne pourrait pas les deviner à moins que l’attaque fût immédiate. Il y en avait trop dans ce genre de lieu.

« Dictame, jette un coup d’œil dans  les environs, tu veux ? »

Le Nostenfer déplia ses grandes ailes membraneuses et ratissa la zone de ses ondes. Eeva sentait sa présence, se rapprocher, puis s’éloigner selon ses investigations. Et soudain, son regard croisa quelque chose dans une flaque de vase. On aurait dit de l’argile avec des yeux. Mais avant de comprendre ce qu’elle venait de voir, la chose disparut comme par enchantement. En revanche, lorsque Lyse laissa échapper une exclamation, Eeva sut qu’elle ni rêvé, ni halluciné. Miku se retourna, cherchant du regard la chose. Un Pokémon. Forcément.

« Je ne suis pas certaine que nous soyons les bienvenues. »

Pour sa part, plus que l’odeur, c’était une forte impression et un frisson qui lui picotait le cou. Ça n’avait pas grand-chose à voir avec son pouvoir de Scan des Ombres, par contre, la rousse avait vécu suffisamment de situations tendues et bizarres pour que son instinct ne la prévienne d’un danger plus qu’éventuel. Et puis, elles avaient été un peu prévenues, aussi. Ça jouait. Ça jouait. Puis, elle chercha une autre de ses balles et contre toute attente de la part de ses Pokémon (les deux autres exploratrices n’étant pas censées connaître ses préférences et la constitution de son équipe), appela le petit Métamorph et non pas Pyracantha, comme celle-ci avait semblé le croire en s’agitant dans son abri.

« Si ça ne te gêne pas Miku, Germandrée va copier ton Cradopaud. C’est un exercice que je lui fais faire. Cela m’aide dans mes recherches, qu’il puisse prendre l’apparence d’un Pokémon que je ne peux pas avoir sous la main. »

Remettant à plus tard la notification dans son carnet des formes que connaissait le Métamorph, Eeva le regarda envoyer la petite tâche de lumière caractéristique. Aussitôt, il fût la copie presque parfaite du Pokémon de Miku. Mais en rose.

« Son seul problème, c’est la couleur. Mais peut-être est-il daltonien. »

Sur cette plaisanterie, Germandrée abandonna sa nouvelle forme et se réduisit à un petit tas, visiblement un peu vexé. Avec un léger sourire amusé, un peu en coin, Eeva s’adressa une nouvelle fois au Pokémon :

« Allez, copie Silvius maintenant. »

Le Métamorph dû faire un effort de mémoire. En effet, le Sancoki était resté à Fla’or. L’exercice lui fût difficile, car à la fin de sa transformation, le supposé Sancoki semblait un peu tassé et… Plus mou qu’il ne le devrait, comme du chewing-gum déjà mâché.

« Ça ira. »

Sur ses mots, Eeva s’apprêtait à avancer. Un clapotis attira son attention et sur ses gardes Eeva se retourna. Elle était certaine qu’on les épiait, restait à savoir si ça passerait à l’attaque ou non… Et combien ils seraient. Lorsqu’une ombre se jeta sur Miku, Eeva voulu réagir, mais le Cradopaud fut plus rapide et la championne se contenta de boucher la ligne de mire du Pokémon vers Miku. Dissipant le brouillard d’un geste affolé, elle leur permit de voir se qui avait fendu la brume pour attaquer. Ses sens n’avaient pas trompés Eeva, mais ce n’était pas un spectre, c’était en fait, le petit tas d’argile qu’elle avait cru voir quelques minutes avant. Un Tadmorv, sans aucun doute.

« Germandrée, lance-lui Boue-Bombe ! »

Le sol n’était pas très sûr, avec l’eau pourrissante et la vase, mais cette forme permettrait à son Pokémon d’attaquer sans se retrouver embourbé. Par chance, les Sancoki connaissaient également des attaques Sol et le Tadmorv n’apprécierait pas la plaisanterie. Toutefois, avec sa forme à moitié réussi, Eeva savait aussi qu’il ne serait sans doute pas aussi efficace que l’original, mais on ne pouvait pas tout avoir.

« Oui, c’en est un, mais… C’est la première fois que je vois un Tadmorv avec des crocs… »

Pour le reste, Eeva n’avait pas eu l’occasion d’observer des Tadmorv chromatique, alors les couleurs… Elle doutait qu’un autre Métamorph daltonien ait pu prendre cette forme !

« Écoutez, depuis quelques temps on nous rapporte, aux Chercheurs, des formes de Pokémon qui n’avaient jamais été vues jusque là. Ou des Pokémon que l’on pensait disparus refaisant surface. Les Tadmorv n’ont pas de dents, mais s’il s’agit d’une ‘mutation’… »

C’était cependant un peu léger, pour supposer une telle chose. Pour savoir, il fallait l’étudier…


[J’ai pas trop  fait agir Germandrée pour vous laisser un peu de quoi faire.
J’ai pas eu de chance au roll, il n’est qu’a moitié métamorphosé en Sancoki Bleu, ce qui fait qu’il est également moins puissant qu’un Sancoki normal ^^]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 420

Fiche de personnage
Points: 204
Âge du personnage: 34 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Lyse le Mar 17 Avr 2018 - 21:44

Lyse avait attrapé les rênes de Doduo délicatement, et passait doucement sa main sur l’encolure de sa monture pour tenter de la détendre. L’oiseau bicéphale continuait à se montrer stressé, voire anxieux. Il se balançait d’une patte à l’autre comme s’il n’aimait pas trop l’idée d’être en contact avec la vase plus que quelques instants de suite. Le contact avec sa dresseuse aidait un peu, mais cela ne pesait pas lourd face à l’ambiance, l’odeur, les bruits ambiants. Le stress du Pokémon était un peu contagieux, Lyse elle-même commençait à se sentir de plus en plus mal à l’aise. Elle n’était probablement pas la seule… Ses compagnes guettaient les alentours et se préparaient à réagir, chacune à leur manière. La femme rousse fit appel à un Métamorph et lui demanda de copier d’abord le Cradopaud de l’autre exploratrice, puis un Sancoki. Les deux transformations étaient discutables du point de vue de la Flamenoise, mais ce n’était pas comme si elle-même pouvait faire mieux… Enfin, quoique ? Elle n’avait jamais vraiment essayé de prendre une forme particulière lorsqu’elle était en transe élémentale. À l’occasion, elle pourrait toujours tenter, si elle s’en rappelait.

Miku fut la première à repérer de nouveau la forme qui leur tournait autour ; elle le fit sortir de l’eau et son partenaire lui fila un bon coup de poing dans le ventre (?), tandis qu’Eeva donnait l’ordre à son méta-Sancoki d’attaquer. Lyse en aurait volontiers fait de même, mais Doduo s’agita de plus en plus, surpris par l’apparition de l’ennemi, ce qui força l’exploratrice à rassembler ses efforts pour le retenir. Elle n’avait donc qu’à peine vu la forme verdâtre sortir de la boue, et ne put donc que croire ses partenaires lorsque celles-ci émirent leurs différentes hypothèses - un Tadmorv, apparemment, mais un Tadmorv vert à dents. Autant pour la couleur, la Flamenoise pouvait confirmer, autant pour le reste…

- Je n’ai pas vu de dents, souffla-t-elle avec perplexité alors que sa monture se calmait un peu, même si elle était toujours parcourue de frissons.

Lyse n’ajouta pas grand chose d’autre, se contentant surtout d’écouter et de réfléchir. Quelle idée était la plus vraisemblable : une mutation de Tadmorv dont personne (à sa connaissance ?) n’aurait entendu parler (alors que d’autres mutations de Pokémon étaient un peu connues, au moins dans certaines légendes) ou un Tadmorv chromatique ? La dresseuse pensa pendant quelques instants à essayer de capturer le spécimen, songeant, avec malice, et en caressant Doduo, que cela lui donnerait un Pokémon brillant vert vomi à rajouter à sa collection. Mais, en réalité, cela ne la branchait pas plus que ça d’avoir un Tadmorv, si rare qu’il fût.

Bon, dans tous les cas, elles étaient au moins toutes convaincues qu’il s’agissait d’un Tadmorv. Un Pokémon Poison, donc… Dommage, Lyse n’avait pas sa Charmina avec elle. En fait, en terme de Pokémon, elle n’avait personne qui allait pouvoir l’aider très efficacement. Elle réfléchit à qui pourrait l’aider en enfonçant la main dans l’un des sacs sur le dos de son oiseau, fouillant parmi les Pokéballs, hésitant sur laquelle sortir…

À ce moment-là, le Tadmorv lança une nouvelle attaque, sautant cette fois en direction de Lyse et Doduo - et la jeune femme put clairement voir les dents dont parlait Eeva plus tôt ! Prise par surprise, la Flamenoise cria, et Doduo, déjà bien effrayé jusqu’à présent, céda complètement à la panique en faisant une embardée et en partant au pas de course, emportant avec lui toutes les affaires de Lyse sauf la pokéball qu’elle avait réussi à attraper. Après s’être débarrassée des résidus visqueux et puants - mais moins puants que ce à quoi elle s’était attendu - du Pokémon déchet, en se frottant vigoureusement le bras, Lyse regarda sa monture partir, complètement affolée et désespérée.

- Non, non !!! Doduo, bon sang !!!

Vite, il fallait qu’elle le rattrape avant qu’il ne s’éloigne trop et qu’il lui arrive malheur… Il portait toutes ses affaires, elle n’allait pas tenir très longtemps sans tout ça ! Et il portait tous ses Pokémon (sauf un, qu’elle n’avait pas pris le temps d’identifier) ! S’il arrivait un truc à l’oiseau, toute son équipe risquait d’en faire les frais !! Lyse se tourna vers Miku et Eeva qui se retrouvaient, du coup, aux mains avec la créature sauvage. Elle n’essaya même pas de réfléchir plus longtemps au fait qu’elle allait les laisser toutes seules dans la panade, ou qu’il allait être difficile voire impossible de rejoindre un Doduo lancé à toute vitesse. Non, elle savait juste qu’elle voulait le rejoindre, et elle réfléchirait au comment en route.

- Désolée, je ne peux pas le laisser tout seul, il faut que je le retrouve !! Au pire… Au pire, j’ai ton machin cristal, là, ajouta-t-elle en sortant d’une poche l’objet translucide que lui avait fourni Miku et qui était supposé permettre de la retrouver en cas de problème.

La jeune femme avait vraiment l’air sincère dans ses excuses, mais sa panique était encore plus visible. Espérant que le Pokémon qu’elle avait récupéré allait pouvoir être utile, elle le fit apparaître et constata qu’il s’agissait de Taky, son Skitty. Cela aurait pu être pire, cela aurait pu être mieux. Sans lui donner plus d’explications, Lyse fit signe au chat de la suivre tandis qu’elle s’élançait dans le marais, laissant les deux autres derrière.

[Je préfère vous laisser RP seules (peut-être uniquement temporairement ?) plutôt que de continuer à vous retarder :/ Désolée d’avoir trainé autant.]
avatar
Lyse
Championne de la Course Pokémon Sous-Marine
Informations
Nombre de messages : 322

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Eeva Slanzar le Jeu 19 Avr 2018 - 17:39

Eeva entendit Lyse, dubitative, qui n’avait pas vu la même chose qu’elle. Pourtant, la rouquine était certaine de lui avoir vu des crocs… Mais il fallut une nouvelle attaque, directe, frontale, pour qu’enfin, toutes puisse voir pour de bon le Tadmorv, car c’était la seule chose sur laquelle elles étaient d’accord, son espèce ne faisait aucun doute. Mais cette fois, le Tadmorv préféra s’attaquer à Lyse. Est-ce qu’il essayait de les tester toutes les trois ? Mais Lyse paniqua, terrorisant son Doduo, déjà très nerveux, l’oiseau fit un violent écart, faisant tomber la flamenoise, et s’enfuyait déjà à toutes jambes –et ce n’était pas peu dire avec un Doduo- emportant toutes les affaires de la jeune femme, Pokéball y comprit. Elle se retourna alors vers Eeva et Miku ; le Pokémon ne lui importait plus, du moins, pas autant que sa propre équipe et sa monture affolée. La Chercheuse ne pouvait pas lui en tenir rigueur, elle fit un mouvement de tête.

« Va le chercher, on va s’en occuper. »

Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle ne se perde pas dans le marais et ne se fasse pas attaquer par une horde de Tadmorv… Dictame les survola au même moment, et la rousse lui mima de surveiller les alentours, notamment Lyse. Eeva ne voulait pas répondre d’une explication qui dirait qu’elle avait été incapable de repousser des simples Tadmorv, conduisant des collègues de la Guilde à la mort. En tant que Championne, et par fierté aussi, c’était tout juste insupportable comme idée.

De leur côté, Eeva et Miku devaient maintenant affronter le Pokémon. Bien sûr, Eeva était certaine de pouvoir s’en occuper seule… Mais le danger venait surtout de l’environnement… Et des autres Pokémon sauvages. En équipe restreinte, Eeva ne pourrait pas faire face à une armada. Elle avait de l’expérience, mais ses Pokémon n’étaient pas invincibles, surtout qu’elle n’avait pas avec elle ses Pokémon d’Arène… Peut-être était-ce un tord que de ne pas les considérer comme devant être aussi bien entraînés… En tant que Championne, elle tenait à faire honneur à son titre, en tant que Chercheur, elle avait parfois l’impression de se laisser surprendre. Le Tadmorv profita d’un moment de flottement pour se jeter sur le Méta-Sancoki et l’entraver.

« Mer.. ! »

Germandrée était maintenant incapable d’utiliser la seule chose utile qu’il pouvait tirer de sa métamorphose ratée. Elle comprit que le Tadmorv tenterait de l’engloutir… Et probablement de le dissoudre après.

« Germandrée, lance Vibraqua aussi longtemps que tu pourras ! »

Le Métamorph s’exécuta. D’abord, Eeva regardait avec une certaine appréhension, Germandrée n’avait jamais été entraîné… Saurait-il repousser le Pokémon ? Et puis, elle vit le Tadmorv reculer, n’appréciant pas tellement d’être noyé de l’intérieur. Le Pokémon poison recula et se jeta soudain sur son adversaire, en lui crachant d’abord une Bombe Acide en pleine tête, qui toucha sa cible, d’après le cri que lança Germandrée, puis attaqua de nouveau au corps à corps en dévoilant deux fins crochets.

« Il va l’empoisonner. » Conclut Eeva.

Germandrée n’était pas de taille. Mais c’était de sa faute, après tout. L’air décidé, Eeva saisit la balle de la Démolosse

« Sors-le de là, Croc fatal ! » Cria Eeva.

Dès qu’elle apparut, la chienne se jeta, tous crocs dehors sur le Tadmorv. Le contact ne serait guère agréable pour le barghest, mais ce serait bien plus dur pour son adversaire qui subirait une grosse attaque venue de nulle part ! Surprit et blessé, il se rendit compte alors qu’il avait plus d’un adversaire à vaincre, et le nouveau, lui sembla bien plus entraîné que le premier ! Comme pour Germandrée, il tenta de l’empoisonner, mais Pyracantha s’esquiva en utilisant une Feinte. Il valait mieux mettre vite un terme à cette confrontation, Eeva comptait ramener ce Pokémon au labo, mais surtout, elles pourraient rejoindre Lyse et sortir au plus vite de ce marécage…

Concentrée sur « son » combat, Eeva oubliait un peu la présence de Miku, surveillant également ses arrières, histoire de ne pas prendre une attaque corrosive dans le dos. Et puis, Pyra' lança un Hurlement terrible, qui résonna légèrement dans les alentours, pour se débarrasser des attaques au corps à corps du Tadmorv, qui ne la lâchait plus.

« Pyra non !»

Mais trop tard. Saisit  de frayeur, le Tadmorv disparut aussi soudainement qu'il était apparut... Et ses congénères également, s'ils étaient dans les environs. Maintenant, elle pouvait faire une croix sur la capture de ce Pokémon...


[Miku et moi avons échangé notre tour.
Non non, c'est très bien, on en a toutes un peu assez de ce topic je crois ^^"]
Du coup, dernier post pour moi également, à bientôt !]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 420

Fiche de personnage
Points: 204
Âge du personnage: 34 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Explorateurs] Doku Doku Fever [Eeva, Lyse]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum