[ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Lyssa le Ven 3 Nov 2017 - 19:03

Courir après le chien de foudre avait été particulièrement déplaisant. Quand elle avait enfin réussi à remettre la main dessus, sans se la faire arracher, il lui avait ensuite été impossible de trouver le Champion d’Arène, duquel elle comptait exiger un entrainement de ses Pokémon. L’absence de ce dernier bouleversait  ses plans et surtout, son humeur. Lyssa dû donc rentrer dans son domaine et passa le reste de la journée à réfléchir. Cette longue réflexion avait eu au moins un effet bénéfique, s’était dit Pulsar, elle va enfin s’occuper des autres. Par « autres », il pensait aux deux Pokémon qui ne constituaient ni une équipe, ni des membres de la famille. Ils étaient là et c’était tout. Depuis quelques années maintenant, Nova l’avait trouvée, un beau jour et ne l’avait plus quitté, malgré son indifférence marquée. Même s’il savait que les quatre années n’avaient pas été faciles, le chien de feu s’était montré incroyablement loyal... Et c’était encore plus flagrant depuis qu’il avait évolué. Pour l’Élecsprint… C‘était probablement le ca le plus bizarre. Lyssa l’avait capturé à son insu, en perdant une Pokéball qui l’avait assommé. Rendu totalement fou par une Méga-Évolution forcée… Il ne faisait que suivre la jeune fille, tantôt comme un bon chien, tantôt comme un molosse cherchant à la mettre à mort.

Ils subissaient tous sa présence, ne semblant se rendre compte lui-même des choses. Dans tous les cas, Pulsar avait renoncé depuis longtemps à établir la communication. Lyssa avait bien essayé de s’en débarrasser plusieurs fois, mais ce Pokémon avait un véritable radar, comme s’il s’était caché un Nosférapti dans la fourrure. Orage était un véritable danger public, totalement imprévisible et incontrôlable ! En regardant Lyssa ouvrir plusieurs des nombreux volumes de la bibliothèque, Pulsar se demandait si elle comptait essayer d’en faire quelque chose… Une seule chose était sûre, elle avait l’intention d’entrainer Nova… Mais l’Arcanin tait plutôt docile, ce ne serait donc pas compliqué, enfin… Si l’on ne tenait pas compte que Lyssa n’y connaissait pas grand-chose en dressage de Pokémon. D’où les livres. Pulsar avait raison. Parfois, Lyssa et lui entamaient une conversation silencieuse, mais souvent, le Feunard n’avait aucun mal à connaître ses intentions, il l’a connaissait trop bien, pour lui, elle était prévisible… Quoi qu’il en soit, s’étant abreuvé du savoir contenu dans les nombreux livres qu’elle avait trouvé sur les Pokémon, Lyssa avait soumis ses chiens à un entraînement intensif. Autant l’entraînement de l’Arcanin avait été très long, autant celui de l’Élecsprint, éprouvant.

Deux semaines plus tard, perchée sur Nova, la jeune fille quittait le domaine de Saint Fiacre et traversait le canal qui séparait les Plaines Fleuries en deux parties. Elle voulait se rendre au plus vite jusqu’à la Forêt d’Agatha. La raison qui la sortait d’un entraînement intensif entre elle et ses Pokémon, était très simple, une nouvelle guerre venait d’éclater entre Flamen et Terros et à présent certaine qu’au moins un homme de sa famille était en vie, elle s’était dit qu’il était évident qu’il y soit… Elle y serait donc aussi. Elle avait pleinement confiance en ses pouvoirs et en ses Pokémon aussi, bizarrement. Enfin, elle avait au moins confiance dans leur capacité à résister et contre-attaquer, après les longues séances passées à leur infliger toutes sortes de sortilèges de son cru. Au final, si pour Nova cet « entraînement » avait été aussi utile que bénéfique, pour Orage par contre… A la cinquième séance, après avoir épuisé son stock de cachettes, après les tapis, derrière les livres de la bibliothèque et la cheminée… Il avait sauté par une fenêtre en couinant. Il lui avait fallut une semaine pour reparaître et qu’il n’essaye de se suicider en lançant une attaque électrique hasardeuse dans le bassin… Alors qu’il était assis dedans et contemplait son reflet et attendant probablement une réaction de sa part.

Comme il s’était assommé tout seul, Lyssa avait pu le faire rentrer dans sa Pokéball. Mais il n’y était pas resté longtemps, jusqu’à deux jours de ça, il cherchait à fuir sa présence en rampant au sol et en couinant à s’en écorcher les cordes vocales. Enfin… Finalement, Lyssa avait pu le récupérer. Mieux valait ne pas le laisser au domaine, il avait tendance à égorger tous les Pokémon et attaquer les serviteurs. Pour l’heure, Lyssa galopait sur Nova et les arbres apparurent à l’horizon très rapidement. Elle savait qu’il s’agissait d’un front, mais étrangement, il n’y avait personne ici. Peut-être que les troupes avaient déjà avancé… Devait-elle faire sortir tout ses Pokémon maintenant ? Enfin… « Tous », ils étaient deux. Ne sachant pas trop comment s’y prendre, Lyssa ordonna à Nova de repasser à un pas plus tranquille, ce qui était probablement le plus prudent. Elle n’avait plus qu’à trouver les traces d’un affrontement…
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 148

Fiche de personnage
Points: 38
Âge du personnage: 18 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Elvira Tertia le Ven 17 Nov 2017 - 15:47

Elrin cognait à la porte close de la chambre d'Elvira. La rouquine ne répondit pas immédiatement, continuant d'observer son reflet dans la surface lisse. L'habit que lui avaient fourni Margaret et Elrin étaient tout simplement parfaits. La femme l'avait encore surprise avec ses talents de couturière. Un deuxième coup retentit sur la porte, un peu plus fort que le premier. Elvira délaissait enfin la surface réfléchissante pour s'approcher de la porte et venir l'ouvrir. L'homme d'un âge avancé, restait figé un instant, les yeux rivés sur la silhouette presque familière de la jeune femme. La rouquine ne soufflait aucun mot, savant pertinemment qu'il devait penser à sa défunte fille. Oui, elle avait fini par apprendre la triste vérité, la chambre, les vêtements, tout ce qui se trouvait dans cette pièce avait autrefois appartenu à une demoiselle qui avait quitté pour la guerre et qui n'en était pas revenu. La jeune femme avait laissé un grand vide dans la vie de ses parents et malgré les années qui les séparaient de la perte de leur fille, ils semblaient avoir vu en Elvira une deuxième chance, parce que oui, aux yeux de Terros, mais surtout de cette famille, Elvira était ‘'devenue " leur fille.

L'idée ne déplaisait pas à Elvira, Elrin et Margaret s'étaient montrés aimables et patients envers elle, comme des vrais parents, alors quand ils lui ont offert de l'adopter aux yeux de Terros, elle ne pouvait pas refuser tellement la joie était grande. Il n'y avait pas que ceci, elle pouvait maintenant, à son tour leur offrir une aide supplémentaire, surtout avec la guerre qui avait été déclarée entre Flamen et Terros. Quand le messager de Terros avait débarqué à la maison du couple pour déclarer l'état d'urgence et la ‘'demande " de bras pour protéger la forêt d'Agata, Elvira c'était immédiatement offert à la place d'Elrin. Elle savait que l'homme –depuis la perte de sa seule fille- détestait toutes les guerres en tous genres. Le couple s'était horrifié à l'idée qu'elle quitte la maison. Ils avaient sortis plusieurs raisons, sur le pourquoi elle devrait rester, mais Elvira ne le faisait pas simplement pour elle, elle voulait briser la roue tournante de la peur qui entourait le couple face à la crainte de perdre quelqu'un durant la guerre.

Elle savait qu'elle allait revenir et le prouverait à ce couple. Elrin laissait échapper un soupir, fermant un instant les yeux. Tout comme sa femme, il avait une tignasse blanche et une barbe bien fournit de la même couleur. Son visage était marqués par les rides, mais également par une vilaine cicatrice qui barrait l'arête de son nez, montant sur son front et glissait sous l'œil. Derrière lui, se tenait Margaret, un petit bout de femme au visage rayonnant de joie – en ce moment, l'inquiétude s'y lissait-. Une longue chevelure blanche cascadait tel de l'eau sur ses épaules pour aller se jeter au creux de ses reins et chacune des rides qui marquait son visage semblait sourire de plaisir. À son tour, elle observait la rouquine, laissant échapper un faible cri de surprise. Elrin s'écartait, laissant la place à son épouse qui se précipitait vers Elvira pour la prendre dans ses bras.

‘’Ils te vont à la perfection…’’ Lui murmurait-elle dans le creux de l’oreille.
‘’Merci, mais je dois remercier la couturière qui les a fait.’’ Déclarait Elvira en la serrant contre elle.

La femme sourit, se reculant un instant pour regarder l'uniforme aux tons de Terros qu'elle avait confectionnée pour la rouquine. La grandeur était parfaite, les couleurs se mariaient très bien entre elles et elle offrait un tout nouveau visage à Elvira. Elle avait passé un coup de brosse à cheveux dans ses cheveux et il ne lui manquait plus qu'une chose. Elrin s'avançait, tenant en main la chose qui lui manque. En silence, Elvira retirait la partie droite de son manteau, dévoilant l'absence de son bras droit. Il ne restait plus qu'un moignon, coupé à quelque centimètre sous l'épaule. La blessure avait très bien guéri grâce au soin de Margaret, mais la blessure dans le cœur d'Elvira était toujours présente. C'est à ce moment Axill faisait son apparition, flottant dans un coin de la pièce, silencieux et observateur. Sitara se soulevait de son coussin, allant quémander des caresses à Margaret qui se penche pour la prendre contre elle. Bélen ne bougeait toujours pas d'un millimètre, comme indifférent à la situation et Sören…

Sören brillait par son absence. Il était tout de même celui qui lui avait causé le plus de tort avec Saramis. Axill lui garde encore rancune et Sitara ne comprenait pas très bien la situation. Après leur séparation forcée, Elvira n'avait plus de nouvelles de son Pokémon, elle ignorait du lieu et de l'état dans lequel il se trouvait. Des mois s'étaient écoulés et l'inquiétude ne faisait que grandir en elle. Elrin passait une main sur son moignon, la faisant sursauter un peu. L'endroit était toujours un peu sensible et malgré les mois qui s'étaient écoulés, elle avait l'impression de toujours le sentir. Margaret lui avait expliqué que c'était un sentiment normal après la perte d'un membre. La rouquine prenait une grande respiration, puis Elrin venait installer la prothèse en terre cuite et en pierre qu'il avait faite avec Margaret pour lui faciliter la tâche. Le bras était entièrement articulé et la seule manière de le faire bouger était avec une maitrise de la terre. C'était l'exercice qu'avait exigé Elrin de sa part dès le moment où elle avait été remise sur les pieds.

Une fois le tout installé, elle remettait son manteau puis se concentre sur l'action de bouger son membre. Quelques secondes s'écoulèrent puis le membre se mit à bouger lentement comme elle le désire. Une fois la tâche faite, elle se détournait du couple pour récupérer son matériel. Une pochette de cuir qui contenait ses Pokéball, Bélen qu'elle glissait dans son dos grâce à un étui personnalisé. Elle se tournait ensuite vers Axill qui l'observait en silence. Pendant un instant, ils se dévisageaient sans que l'un ou l'autre prononce un mot puis Elvira tend sa main gauche. Le Spectrum semble hésiter un instant, puis s'évapore pour venir se cacher dans les vêtements. Intérieurement, l'humaine soupire de satisfaction de le savoir à nouveau à ses côtés, même s'il ne lui parlait toujours pas. Sitara quelque peu jalouse de ce manque d'attention, sautait au sol, trottinait jusqu'à Elvira pour venir agilement sauter sur sa hanche puis sur ses épaules. Elle si calait paresseusement et se mit à ronronner. Souriante, Elvira vient lui offrir une caresse, avant de se tourner vers ses parents adoptifs.

‘’Il est temps pour moi de partir.’’ Dit-elle fermement.

Le couple ne prononça rien, hochant simplement la tête en l’escortant jusqu’à la porte ou le Dracolosse d’Elrin l’amènerait jusqu’à la forêt d’Agata ou elle rejoindrait son groupe.

***

Avant maintenant, elle n’avait jamais posé les yeux sur cette forêt. D’une verdure majestueuse, il semblait faire bon y vivre. L’énorme dragon jaune la déposait au sol, lui offrait un dernier salut avant de s’étirer à nouveau vers le ciel et de disparaitre derrière l’épaisse végétation. Le lieu où l’avait déposé le Dracolosse était un avant-poste où on lui expliquerait la marche à suivre. Des tentes avaient été installées et une agitation palpable vibrait dans l’air. Elvira n’avait jamais vraiment participé à une guerre, celle-ci serait la toute première et pourtant, elle ne se sentait pas nerveuse du tout. Distraite un instant, elle posait les yeux sur son bras droit qui avait l’air complètement normal cacher sous le tissu et le gant. Elle se secouait, puis se m’était en marche pour trouver quelqu’un qui pourrait la guider vers son équipe.

Trouver quelqu'un se retrouva à être plus facile qu'elle l'avait pensée, surtout quand on se fait accrocher par un haut gradé puis jeter dans une direction vers une personne. La femme, c'était bien une femme malgré l'énorme armure qui cachait son corps était des plus impressionnantes. Quelque peu nerveuse à l'idée de lui parler, elle se sentait maintenant intimidée par la femme qui dégageait quelque chose de particulier. C'est en prenant son courage a deux mains qu'elle s'exprima non loin de la femme.

‘’Abigaël d’Alma ? Je m’appelle Elvira, l’un des hommes a dit que j’étais en duo avec vous…’’ Terminait-elle quand la femme posa ses yeux sombre sur elle.


Dernière édition par Elvira Tertia le Mar 21 Nov 2017 - 12:03, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1067

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Abigaël d'Alma le Lun 20 Nov 2017 - 22:33


Cela faisait presque deux semaines qu’Abby était sortie de cette maudite forêt, tout en y restant un peu, malgré tout. Coincée à Kabana par un ordre de son père, elle attendait les instructions concernant un conflit qui menaçait d’éclater précisément dans cet endroit qui constituait la frontière entre Terros et Flamen. La Terrosienne était d’une humeur massacrante, pestant contre cette guerre qui tombait décidément très mal et interrompait ses recherches. Pendant ce temps, Anthere était peut-être… Non, il valait mieux ne pas y penser. La jeune femme avait fini par accepter que oui, elle se préoccupait de quelqu’un en dehors de son père et de sa patrie, et que non, elle n’était pas résolue à laisser couler et à attendre que la Mizuhanienne lui donne des nouvelles d’elle-même. Pas après ce qui s’était profilé pour elle. Abigaël avait entendu parler de problèmes climatiques à Nalcia, et de tempêtes renvoyées directement sur les côtes du Pays de l’Eau, mais elle pensait Anthere suffisamment sensée pour ne pas aller se jeter dans une bataille avec aussi peu d’armes à sa disposition. Elle avait bien ses Pokémon et sa maîtrise (encore que, pour la Terrosienne, il ne fallait pas trop compter sur cette dernière), mais quand même. Quand on était menacé d’épouser quelqu’un de force, on avait autre chose à foutre que de s’engager dans un combat qui promettait d’être meurtrier. Même en appartenant à l’armée (grâce à Abby, il ne fallait pas l’oublier), elle n’était « que » Défenseur, elle serait donc à l’arrière, dans le pire des cas.

En voyant revenir Trellia, qui avait été placée sous sa tutelle, Abigaël s’avança et lui expliqua que le conflit avait pris un tournant bien plus préoccupant que prévu. C’était la guerre, à présent, et l’armée de Terros allait mobiliser ses meilleurs éléments. De plus, tous les militaires de carrière étaient envoyés au front, et la fille du Duc en faisait partie. En revanche, la Terrosienne préféra envoyer Trellia sur un autre front : sans prendre de gants, elle lui annonça que sa connaissance des Pokémon était bien trop superficielle pour qu’elle se risque à envoyer sa nouvelle « élève » se faire déchiqueter par des créatures qui lui étaient étrangères. Abigaël n’ignorait pas le talent de Trellia pour le combat, mais elle savait pertinemment que les Flamenois enverraient également les plus doués de leurs dresseurs, ce qui impliquait de se confronter à des créatures qui ne feraient aucun cadeau. Avec la  lettre qu’elle avait reçue de la Guilde des Explorateurs, la brune venait de fournir un excellent prétexte pour justifier sa non participation à la bataille : sans la moindre hésitation, la jeune femme aux yeux fauves la fit partir à la recherche de cet être mystérieux qui pourrait arrêter le conflit, et elle se prépara, de son côté, à gagner les rangs de ses pairs.

« Range-moi ça, je te promets que si je me prends les pieds dedans, tu vas passer un sale quart d’heure. »

Déçu d’avoir été rembarré sans le moindre compliment pour sa création en feuilles, Daga Devos rassembla son matériel d’artiste avec ses lianes et se mit dans un coin de la pièce, tout penaud.

« Hagane, va voir si on a besoin de toi pour déplacer des armes, ou pour quoi que ce soit, en fait. »

La mante rouge obéit sans délai et sortit, cherchant à se rendre utile pour les ultimes préparatifs. Abigaël rangea ses notes sur son amie, les enferma dans un tube et scella ce dernier avec sa maîtrise de la terre, rendant l’objet impossible à ouvrir sans sa signature élémentale… Du moins, si l’on voulait garder intactes les informations qu’il contenait.

« Rurick, je compte sur toi pour envoyer ça au domaine. Les données à l’intérieur sont confidentielles, personne ne doit mettre la main dessus. »

Le fier Gallame s’inclina et prit le précieux contenant entre ses mains, prenant bien garde à ne pas l’endommager. Après un dernier signe de tête, le Pokémon Lame disparut. Abigaël savait que la créature de son père lui était tout aussi loyale qu’à son maître, et qu’il serait probablement de retour à temps pour le début des hostilités. La jeune femme avait une confiance absolue en lui et en sa puissance, et il ne faisait aucun doute qu’il ne la trahirait pas. Finalement, après s’être assurée qu’elle ne laissait rien, la guerrière sortit de la tente qu’elle avait améliorée avec sa maîtrise et jeta un regard circulaire autour d’elle.

« Kuchimi, en planque. »

Sans se faire prier, l’Abo se faufila le long de la jambe du soldat pour se loger dans son armure, au niveau de son cou. Disparaissant dans un éclair violet, le reptile soupira d’aise, avant de se recroqueviller dans son abri de métal. Ce fut à ce moment que quelqu’un adressa la parole à Abby, qui se tourna un peu brusquement, comme à son habitude. C’était une femme rousse, habillée de vert et qui semblait un poil dépassée par les événements. Génial. Encore une nana paumée qui ne connaissait rien à la guerre… Sans laisser ses pensées se matérialiser en mots, la Terrosienne acquiesça.

« C’est bien moi. Abigaël d’Alma, Private de Galon Trois et Chevalier de l’Ordre de Regirock. Alors comme ça, on t’a collée avec moi, hein ? »

Le Cizayox, qui passait non loin de là avec du matériel plein les pinces, ne put réprimer un soupir d’exaspération. C’était à se demander comme Anthere avait pu se prendre d’affection pour elle, avec son caractère de… Bref. Terminant sa mission de transport, Hagane rejoignit sa patronne, saluant Elvira à la manière des soldats de Terros.

« Bon. Avant toute chose, pas de manières. On aura pas le temps sur le champ de bataille. Je me fiche d’être plus ou moins gradée que toi, et tu peux m’appeler Abby, c’est plus court et plus pratique. Ensuite, nos Pokémon et nos aptitudes. Je suis Chevalier, mais ça, je l’ai déjà dit, et je suis aussi Élémancienne, spé maîtrise de la terre et des plantes. »

Sans la moindre élégance et avec un certain pragmatisme, le Chevalier libéra ses créatures, hormis son poisson, qui lui serait parfaitement inutile sur un tel terrain – comme d’habitude, songea-t-elle.

« Donc, dans l’ordre : Hagane, Uramu, Sennen et Sasori. J’ai un Abo caché dans mon armure, un Carvanha que je pourrai pas sortir ici et un Bulbizarre qui doit être en train de traîner dans le coin. Ah, le voilà. Et toi ? Il vaut mieux qu’on sache tout de suite à qui on a affaire et sur quels talents on peut compter. Ce serait dommage qu’on zigouille nos Pokémon respectifs en les prenant pour nos ennemis, pas vrai ? »


[Elvira, désolée pour les propos d’Abby, c’est une vraie sauvage qui se moque des manières comme de sa première épée d’entraînement xD
N’hésite pas à faire avancer l’action jusqu’à la confrontation avec les premiers Flamenois dans ton prochain post (et ça s’adresse également à Lyssa Very Happy) !]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

0 RP - 0 mission - 1 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 154

Fiche de personnage
Points: 54
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum