[ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Lyssa le Ven 3 Nov 2017 - 19:03

Courir après le chien de foudre avait été particulièrement déplaisant. Quand elle avait enfin réussi à remettre la main dessus, sans se la faire arracher, il lui avait ensuite été impossible de trouver le Champion d’Arène, duquel elle comptait exiger un entrainement de ses Pokémon. L’absence de ce dernier bouleversait  ses plans et surtout, son humeur. Lyssa dû donc rentrer dans son domaine et passa le reste de la journée à réfléchir. Cette longue réflexion avait eu au moins un effet bénéfique, s’était dit Pulsar, elle va enfin s’occuper des autres. Par « autres », il pensait aux deux Pokémon qui ne constituaient ni une équipe, ni des membres de la famille. Ils étaient là et c’était tout. Depuis quelques années maintenant, Nova l’avait trouvée, un beau jour et ne l’avait plus quitté, malgré son indifférence marquée. Même s’il savait que les quatre années n’avaient pas été faciles, le chien de feu s’était montré incroyablement loyal... Et c’était encore plus flagrant depuis qu’il avait évolué. Pour l’Élecsprint… C‘était probablement le ca le plus bizarre. Lyssa l’avait capturé à son insu, en perdant une Pokéball qui l’avait assommé. Rendu totalement fou par une Méga-Évolution forcée… Il ne faisait que suivre la jeune fille, tantôt comme un bon chien, tantôt comme un molosse cherchant à la mettre à mort.

Ils subissaient tous sa présence, ne semblant se rendre compte lui-même des choses. Dans tous les cas, Pulsar avait renoncé depuis longtemps à établir la communication. Lyssa avait bien essayé de s’en débarrasser plusieurs fois, mais ce Pokémon avait un véritable radar, comme s’il s’était caché un Nosférapti dans la fourrure. Orage était un véritable danger public, totalement imprévisible et incontrôlable ! En regardant Lyssa ouvrir plusieurs des nombreux volumes de la bibliothèque, Pulsar se demandait si elle comptait essayer d’en faire quelque chose… Une seule chose était sûre, elle avait l’intention d’entrainer Nova… Mais l’Arcanin tait plutôt docile, ce ne serait donc pas compliqué, enfin… Si l’on ne tenait pas compte que Lyssa n’y connaissait pas grand-chose en dressage de Pokémon. D’où les livres. Pulsar avait raison. Parfois, Lyssa et lui entamaient une conversation silencieuse, mais souvent, le Feunard n’avait aucun mal à connaître ses intentions, il l’a connaissait trop bien, pour lui, elle était prévisible… Quoi qu’il en soit, s’étant abreuvé du savoir contenu dans les nombreux livres qu’elle avait trouvé sur les Pokémon, Lyssa avait soumis ses chiens à un entraînement intensif. Autant l’entraînement de l’Arcanin avait été très long, autant celui de l’Élecsprint, éprouvant.

Deux semaines plus tard, perchée sur Nova, la jeune fille quittait le domaine de Saint Fiacre et traversait le canal qui séparait les Plaines Fleuries en deux parties. Elle voulait se rendre au plus vite jusqu’à la Forêt d’Agatha. La raison qui la sortait d’un entraînement intensif entre elle et ses Pokémon, était très simple, une nouvelle guerre venait d’éclater entre Flamen et Terros et à présent certaine qu’au moins un homme de sa famille était en vie, elle s’était dit qu’il était évident qu’il y soit… Elle y serait donc aussi. Elle avait pleinement confiance en ses pouvoirs et en ses Pokémon aussi, bizarrement. Enfin, elle avait au moins confiance dans leur capacité à résister et contre-attaquer, après les longues séances passées à leur infliger toutes sortes de sortilèges de son cru. Au final, si pour Nova cet « entraînement » avait été aussi utile que bénéfique, pour Orage par contre… A la cinquième séance, après avoir épuisé son stock de cachettes, après les tapis, derrière les livres de la bibliothèque et la cheminée… Il avait sauté par une fenêtre en couinant. Il lui avait fallut une semaine pour reparaître et qu’il n’essaye de se suicider en lançant une attaque électrique hasardeuse dans le bassin… Alors qu’il était assis dedans et contemplait son reflet et attendant probablement une réaction de sa part.

Comme il s’était assommé tout seul, Lyssa avait pu le faire rentrer dans sa Pokéball. Mais il n’y était pas resté longtemps, jusqu’à deux jours de ça, il cherchait à fuir sa présence en rampant au sol et en couinant à s’en écorcher les cordes vocales. Enfin… Finalement, Lyssa avait pu le récupérer. Mieux valait ne pas le laisser au domaine, il avait tendance à égorger tous les Pokémon et attaquer les serviteurs. Pour l’heure, Lyssa galopait sur Nova et les arbres apparurent à l’horizon très rapidement. Elle savait qu’il s’agissait d’un front, mais étrangement, il n’y avait personne ici. Peut-être que les troupes avaient déjà avancé… Devait-elle faire sortir tout ses Pokémon maintenant ? Enfin… « Tous », ils étaient deux. Ne sachant pas trop comment s’y prendre, Lyssa ordonna à Nova de repasser à un pas plus tranquille, ce qui était probablement le plus prudent. Elle n’avait plus qu’à trouver les traces d’un affrontement…

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 185

Fiche de personnage
Points: 81
Âge du personnage: 20 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Elvira Greyhunt le Ven 17 Nov 2017 - 15:47

Elrin cognait à la porte close de la chambre d'Elvira. La rouquine ne répondit pas immédiatement, continuant d'observer son reflet dans la surface lisse. L'habit que lui avaient fourni Margaret et Elrin étaient tout simplement parfaits. La femme l'avait encore surprise avec ses talents de couturière. Un deuxième coup retentit sur la porte, un peu plus fort que le premier. Elvira délaissait enfin la surface réfléchissante pour s'approcher de la porte et venir l'ouvrir. L'homme d'un âge avancé, restait figé un instant, les yeux rivés sur la silhouette presque familière de la jeune femme. La rouquine ne soufflait aucun mot, savant pertinemment qu'il devait penser à sa défunte fille. Oui, elle avait fini par apprendre la triste vérité, la chambre, les vêtements, tout ce qui se trouvait dans cette pièce avait autrefois appartenu à une demoiselle qui avait quitté pour la guerre et qui n'en était pas revenu. La jeune femme avait laissé un grand vide dans la vie de ses parents et malgré les années qui les séparaient de la perte de leur fille, ils semblaient avoir vu en Elvira une deuxième chance, parce que oui, aux yeux de Terros, mais surtout de cette famille, Elvira était ‘'devenue " leur fille.

L'idée ne déplaisait pas à Elvira, Elrin et Margaret s'étaient montrés aimables et patients envers elle, comme des vrais parents, alors quand ils lui ont offert de l'adopter aux yeux de Terros, elle ne pouvait pas refuser tellement la joie était grande. Il n'y avait pas que ceci, elle pouvait maintenant, à son tour leur offrir une aide supplémentaire, surtout avec la guerre qui avait été déclarée entre Flamen et Terros. Quand le messager de Terros avait débarqué à la maison du couple pour déclarer l'état d'urgence et la ‘'demande " de bras pour protéger la forêt d'Agata, Elvira c'était immédiatement offert à la place d'Elrin. Elle savait que l'homme –depuis la perte de sa seule fille- détestait toutes les guerres en tous genres. Le couple s'était horrifié à l'idée qu'elle quitte la maison. Ils avaient sortis plusieurs raisons, sur le pourquoi elle devrait rester, mais Elvira ne le faisait pas simplement pour elle, elle voulait briser la roue tournante de la peur qui entourait le couple face à la crainte de perdre quelqu'un durant la guerre.

Elle savait qu'elle allait revenir et le prouverait à ce couple. Elrin laissait échapper un soupir, fermant un instant les yeux. Tout comme sa femme, il avait une tignasse blanche et une barbe bien fournit de la même couleur. Son visage était marqués par les rides, mais également par une vilaine cicatrice qui barrait l'arête de son nez, montant sur son front et glissait sous l'œil. Derrière lui, se tenait Margaret, un petit bout de femme au visage rayonnant de joie – en ce moment, l'inquiétude s'y lissait-. Une longue chevelure blanche cascadait tel de l'eau sur ses épaules pour aller se jeter au creux de ses reins et chacune des rides qui marquait son visage semblait sourire de plaisir. À son tour, elle observait la rouquine, laissant échapper un faible cri de surprise. Elrin s'écartait, laissant la place à son épouse qui se précipitait vers Elvira pour la prendre dans ses bras.

‘’Ils te vont à la perfection…’’ Lui murmurait-elle dans le creux de l’oreille.
‘’Merci, mais je dois remercier la couturière qui les a fait.’’ Déclarait Elvira en la serrant contre elle.

La femme sourit, se reculant un instant pour regarder l'uniforme aux tons de Terros qu'elle avait confectionnée pour la rouquine. La grandeur était parfaite, les couleurs se mariaient très bien entre elles et elle offrait un tout nouveau visage à Elvira. Elle avait passé un coup de brosse à cheveux dans ses cheveux et il ne lui manquait plus qu'une chose. Elrin s'avançait, tenant en main la chose qui lui manque. En silence, Elvira retirait la partie droite de son manteau, dévoilant l'absence de son bras droit. Il ne restait plus qu'un moignon, coupé à quelque centimètre sous l'épaule. La blessure avait très bien guéri grâce au soin de Margaret, mais la blessure dans le cœur d'Elvira était toujours présente. C'est à ce moment Axill faisait son apparition, flottant dans un coin de la pièce, silencieux et observateur. Sitara se soulevait de son coussin, allant quémander des caresses à Margaret qui se penche pour la prendre contre elle. Bélen ne bougeait toujours pas d'un millimètre, comme indifférent à la situation et Sören…

Sören brillait par son absence. Il était tout de même celui qui lui avait causé le plus de tort avec Saramis. Axill lui garde encore rancune et Sitara ne comprenait pas très bien la situation. Après leur séparation forcée, Elvira n'avait plus de nouvelles de son Pokémon, elle ignorait du lieu et de l'état dans lequel il se trouvait. Des mois s'étaient écoulés et l'inquiétude ne faisait que grandir en elle. Elrin passait une main sur son moignon, la faisant sursauter un peu. L'endroit était toujours un peu sensible et malgré les mois qui s'étaient écoulés, elle avait l'impression de toujours le sentir. Margaret lui avait expliqué que c'était un sentiment normal après la perte d'un membre. La rouquine prenait une grande respiration, puis Elrin venait installer la prothèse en terre cuite et en pierre qu'il avait faite avec Margaret pour lui faciliter la tâche. Le bras était entièrement articulé et la seule manière de le faire bouger était avec une maitrise de la terre. C'était l'exercice qu'avait exigé Elrin de sa part dès le moment où elle avait été remise sur les pieds.

Une fois le tout installé, elle remettait son manteau puis se concentre sur l'action de bouger son membre. Quelques secondes s'écoulèrent puis le membre se mit à bouger lentement comme elle le désire. Une fois la tâche faite, elle se détournait du couple pour récupérer son matériel. Une pochette de cuir qui contenait ses Pokéball, Bélen qu'elle glissait dans son dos grâce à un étui personnalisé. Elle se tournait ensuite vers Axill qui l'observait en silence. Pendant un instant, ils se dévisageaient sans que l'un ou l'autre prononce un mot puis Elvira tend sa main gauche. Le Spectrum semble hésiter un instant, puis s'évapore pour venir se cacher dans les vêtements. Intérieurement, l'humaine soupire de satisfaction de le savoir à nouveau à ses côtés, même s'il ne lui parlait toujours pas. Sitara quelque peu jalouse de ce manque d'attention, sautait au sol, trottinait jusqu'à Elvira pour venir agilement sauter sur sa hanche puis sur ses épaules. Elle si calait paresseusement et se mit à ronronner. Souriante, Elvira vient lui offrir une caresse, avant de se tourner vers ses parents adoptifs.

‘’Il est temps pour moi de partir.’’ Dit-elle fermement.

Le couple ne prononça rien, hochant simplement la tête en l’escortant jusqu’à la porte ou le Dracolosse d’Elrin l’amènerait jusqu’à la forêt d’Agata ou elle rejoindrait son groupe.

***

Avant maintenant, elle n’avait jamais posé les yeux sur cette forêt. D’une verdure majestueuse, il semblait faire bon y vivre. L’énorme dragon jaune la déposait au sol, lui offrait un dernier salut avant de s’étirer à nouveau vers le ciel et de disparaitre derrière l’épaisse végétation. Le lieu où l’avait déposé le Dracolosse était un avant-poste où on lui expliquerait la marche à suivre. Des tentes avaient été installées et une agitation palpable vibrait dans l’air. Elvira n’avait jamais vraiment participé à une guerre, celle-ci serait la toute première et pourtant, elle ne se sentait pas nerveuse du tout. Distraite un instant, elle posait les yeux sur son bras droit qui avait l’air complètement normal cacher sous le tissu et le gant. Elle se secouait, puis se m’était en marche pour trouver quelqu’un qui pourrait la guider vers son équipe.

Trouver quelqu'un se retrouva à être plus facile qu'elle l'avait pensée, surtout quand on se fait accrocher par un haut gradé puis jeter dans une direction vers une personne. La femme, c'était bien une femme malgré l'énorme armure qui cachait son corps était des plus impressionnantes. Quelque peu nerveuse à l'idée de lui parler, elle se sentait maintenant intimidée par la femme qui dégageait quelque chose de particulier. C'est en prenant son courage a deux mains qu'elle s'exprima non loin de la femme.

‘’Abigaël d’Alma ? Je m’appelle Elvira, l’un des hommes a dit que j’étais en duo avec vous…’’ Terminait-elle quand la femme posa ses yeux sombre sur elle.


Dernière édition par Elvira Tertia le Mar 21 Nov 2017 - 12:03, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1150

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Abigaël d'Alma le Lun 20 Nov 2017 - 22:33


Cela faisait presque deux semaines qu’Abby était sortie de cette maudite forêt, tout en y restant un peu, malgré tout. Coincée à Kabana par un ordre de son père, elle attendait les instructions concernant un conflit qui menaçait d’éclater précisément dans cet endroit qui constituait la frontière entre Terros et Flamen. La Terrosienne était d’une humeur massacrante, pestant contre cette guerre qui tombait décidément très mal et interrompait ses recherches. Pendant ce temps, Anthere était peut-être... Non, il valait mieux ne pas y penser. La jeune femme avait fini par accepter que oui, elle se préoccupait de quelqu’un en dehors de son père et de sa patrie, et que non, elle n’était pas résolue à laisser couler et à attendre que la Mizuhanienne lui donne des nouvelles d’elle-même. Pas après ce qui s’était profilé pour elle. Abigaël avait entendu parler de problèmes climatiques à Nalcia, et de tempêtes renvoyées directement sur les côtes du Pays de l’Eau, mais elle pensait Anthere suffisamment sensée pour ne pas aller se jeter dans une bataille avec aussi peu d’armes à sa disposition. Elle avait bien ses Pokémon et sa maîtrise (encore que, pour la Terrosienne, il ne fallait pas trop compter sur cette dernière), mais quand même. Quand on était menacé d’épouser quelqu’un de force, on avait autre chose à foutre que de s’engager dans un combat qui promettait d’être meurtrier. Même en appartenant à l’armée (grâce à Abby, il ne fallait pas l’oublier), elle n’était « que » Défenseur, elle serait donc à l’arrière, dans le pire des cas.

En voyant revenir Trellia, qui avait été placée sous sa tutelle, Abigaël s’avança et lui expliqua que le conflit avait pris un tournant bien plus préoccupant que prévu. C’était la guerre, à présent, et l’armée de Terros allait mobiliser ses meilleurs éléments. De plus, tous les militaires de carrière étaient envoyés au front, et la fille du Duc en faisait partie. En revanche, la Terrosienne préféra envoyer Trellia sur un autre front : sans prendre de gants, elle lui annonça que sa connaissance des Pokémon était bien trop superficielle pour qu’elle se risque à envoyer sa nouvelle « élève » se faire déchiqueter par des créatures qui lui étaient étrangères. Abigaël n’ignorait pas le talent de Trellia pour le combat, mais elle savait pertinemment que les Flamenois enverraient également les plus doués de leurs dresseurs, ce qui impliquait de se confronter à des créatures qui ne feraient aucun cadeau. Avec la  lettre qu’elle avait reçue de la Guilde des Explorateurs, la brune venait de fournir un excellent prétexte pour justifier sa non participation à la bataille : sans la moindre hésitation, la jeune femme aux yeux fauves la fit partir à la recherche de cet être mystérieux qui pourrait arrêter le conflit, et elle se prépara, de son côté, à gagner les rangs de ses pairs.

« Range-moi ça, je te promets que si je me prends les pieds dedans, tu vas passer un sale quart d’heure. »

Déçu d’avoir été rembarré sans le moindre compliment pour sa création en feuilles, Daga Devos rassembla son matériel d’artiste avec ses lianes et se mit dans un coin de la pièce, tout penaud.

« Hagane, va voir si on a besoin de toi pour déplacer des armes, ou pour quoi que ce soit, en fait. »

La mante rouge obéit sans délai et sortit, cherchant à se rendre utile pour les ultimes préparatifs. Abigaël rangea ses notes sur son amie, les enferma dans un tube et scella ce dernier avec sa maîtrise de la terre, rendant l’objet impossible à ouvrir sans sa signature élémentale... Du moins, si l’on voulait garder intactes les informations qu’il contenait.

« Rurick, je compte sur toi pour envoyer ça au domaine. Les données à l’intérieur sont confidentielles, personne ne doit mettre la main dessus. »

Le fier Gallame s’inclina et prit le précieux contenant entre ses mains, prenant bien garde à ne pas l’endommager. Après un dernier signe de tête, le Pokémon Lame disparut. Abigaël savait que la créature de son père lui était tout aussi loyale qu’à son maître, et qu’il serait probablement de retour à temps pour le début des hostilités. La jeune femme avait une confiance absolue en lui et en sa puissance, et il ne faisait aucun doute qu’il ne la trahirait pas. Finalement, après s’être assurée qu’elle ne laissait rien, la guerrière sortit de la tente qu’elle avait améliorée avec sa maîtrise et jeta un regard circulaire autour d’elle.

« Kuchimi, en planque. »

Sans se faire prier, l’Abo se faufila le long de la jambe du soldat pour se loger dans son armure, au niveau de son cou. Disparaissant dans un éclair violet, le reptile soupira d’aise, avant de se recroqueviller dans son abri de métal. Ce fut à ce moment que quelqu’un adressa la parole à Abby, qui se tourna un peu brusquement, comme à son habitude. C’était une femme rousse, habillée de vert et qui semblait un poil dépassée par les événements. Génial. Encore une nana paumée qui ne connaissait rien à la guerre... Sans laisser ses pensées se matérialiser en mots, la Terrosienne acquiesça.

« C’est bien moi. Abigaël d’Alma, Private de Galon Trois et Chevalier de l’Ordre de Regirock. Alors comme ça, on t’a collée avec moi, hein ? »

Le Cizayox, qui passait non loin de là avec du matériel plein les pinces, ne put réprimer un soupir d’exaspération. C’était à se demander comme Anthere avait pu se prendre d’affection pour elle, avec son caractère de... Bref. Terminant sa mission de transport, Hagane rejoignit sa patronne, saluant Elvira à la manière des soldats de Terros.

« Bon. Avant toute chose, pas de manières. On aura pas le temps sur le champ de bataille. Je me fiche d’être plus ou moins gradée que toi, et tu peux m’appeler Abby, c’est plus court et plus pratique. Ensuite, nos Pokémon et nos aptitudes. Je suis Chevalier, mais ça, je l’ai déjà dit, et je suis aussi Élémancienne, spé maîtrise de la terre et des plantes. »

Sans la moindre élégance et avec un certain pragmatisme, le Chevalier libéra ses créatures, hormis son poisson, qui lui serait parfaitement inutile sur un tel terrain – comme d’habitude, songea-t-elle.

« Donc, dans l’ordre : Hagane, Uramu, Sennen et Sasori. J’ai un Abo caché dans mon armure, un Carvanha que je pourrai pas sortir ici et un Bulbizarre qui doit être en train de traîner dans le coin. Ah, le voilà. Et toi ? Il vaut mieux qu’on sache tout de suite à qui on a affaire et sur quels talents on peut compter. Ce serait dommage qu’on zigouille nos Pokémon respectifs en les prenant pour nos ennemis, pas vrai ? »


[Elvira, désolée pour les propos d’Abby, c’est une vraie sauvage qui se moque des manières comme de sa première épée d’entraînement xD
N’hésite pas à faire avancer l’action jusqu’à la confrontation avec les premiers Flamenois dans ton prochain post (et ça s’adresse également à Lyssa Very Happy) !]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 167

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Lyssa le Ven 1 Déc 2017 - 12:51

Ne devrait-elle pas croiser quelqu’un, dans cette forêt ? Une bataille était censée avoir lieue dans les environs, pourquoi était-elle seule ? Mais par ici, la forêt lui semblait étrangement calme… Pas un souffle de vent, pas un murmure, pas un oiseau pas un bruit… La jeune blonde fronça les sourcils. Oui c’était très bizarre… Une forêt était toujours bruyante normalement… Cela ne signifiait qu’une chose, soit des troupes étaient passées, soit le conflit avait déjà éclaté. Jetant un coup d’œil au sol, Lyssa ne repéra aucune trace de pas, de trainé, pas de corps naturellement, pas de tâche de sang non plus. Serait-il possible, qu’en sentant venir la bataille, les Pokémon aient déserté les lieux avant même que la bataille éclate ? Elle avait déjà entendu dire que les Pokémon avaient un sixième sens. Ça n’allait donc pas tarder. Mieux valait rester prudente. Montée sur son Arcanin, elles marchèrent encore un moment, sans rencontrer personne. Ce silence commençait à lui mettre les nerfs en pelote !

Elle aurait peut-être dû prendre contact avec un bureau quelconque, avant de venir jusque là, ça lui aurait évité d’arpenter la forêt entière sans rencontrer âme qui vive ! Avançant sans percevoir de trace qui aurait trahi la présence ou même la simple existence d’un champ de bataille, un bruissement attira son attention derrière elle. Lyssa se retourna aussitôt. Trois hommes sortaient de leur cachette, armés et l’air passablement contrariés. Lyssa reconnût aussitôt les armoiries du pays de Terros. Alors… Alors c’était ça, ils comptaient n’envoyer que des escarmouches pour les prendre en traîtres ? Ils craignaient donc à ce point leurs armées ? Une drôle de lueur s’installa dans les yeux  clairs de la jeune fille. Ils préféraient les contourner pour éviter au maximum de les affronter, préférant les égorger en se cachant. Elle eut un rictus. Elle avait horreur de la lâcheté chez ses adversaires… Néanmoins, ils lui parlèrent comme à une gamine de dix ans.

« Hé petite ! Reste pas ici c’est dangereux ! »
« Ah oui ? »
Répliqua t-elle sans émotion dans la voix. Mais la colère visible dans ses yeux ne laissait pas beaucoup de doute.
« Hé, c’est une Flamenoise ! »
« T’as deviné ça tout seul ? »
Fit-elle avec un sourire goguenard.
« Tu n’as rien à faire ici, retourne dans ton pays ! On peut te raccompagner, si.. »
« Si je ‘n’oppose pas de résistance ‘ ? »
coupa Lyssa, avec un sourire. Ils la prenaient vraiment pour une petite fille. « Et si j’en oppose ? » poursuivit-elle froidement, toute joie disparaissant de son visage.

Dans sa main, elle avait commencé à faire naître une flamme. Les hommes se regardèrent et sortirent leurs armes.

« Une Élémentale ! »

Était-ce de la peur ou de la surprise qu’elle voyait dans leurs yeux ? Peut-être les deux. Dans tous les cas, cela ne changerait pas grand-chose, car ils se précipitaient vers elle. Cette fois, on ne pourrait vraiment pas dire qu’elle cherchait la bagarre… Oui enfin, en tout cas, on ne pourrait pas dire que c’était elle qui avait attaqué la première ! Faisant rebondir la Boule de Feu dans sa main, elle l’envoya à la tête du premier des soldats, préparant la suivante dans son autre main, qu’elle lança aussitôt sur le deuxième. Le troisième homme s’écarta et poussa un cri. Mais on ne leur apprenait pas à affronter des Élémentaux dans leur armée ? L’homme se figea, l’un de ses amis essaya de se relever, mais l’autre… Lyssa se laissa glisser à terre et s’avança de deux pas vers les soldats terrosien.

Elle attendait. Une petite brise souleva ses longs cheveux et plissa sa jupe noire. Une main sur la hanche, un petit sourire aux lèvres, elle observait leurs réactions. Elle avait coupé net leur élan. Ils ne semblaient pas savoir quoi faire. Et puis, le troisième, homme, le seul encore intact fonça sur elle en hurlant. Le sourire de Lyssa s’élargit. Le visage du soldat était tendu, elle devinait qu’il n’était pas très sûr de son coup, alors que le sien exprimait la confiance totale. Non elle n’avait pas peur. Elle se savait assez puissante pour les empêcher de s’approcher.

La jeune fille leva un index, le bout de son doigt crépitant. Le soldat fit une drôle de tête et hésita. Lyssa profita de cette hésitation et tendit le bras, le doigt pointé sur sa poitrine. Le trait de foudre le transperça. Pendant ce temps, son copain s’était remit debout, son armure abîmée et non pas horrifié… Mais presque. Il ne devait pas être très gradé celui-là… Probablement ses premières armes, si c’était bien comme ça qu’on le disait. Il se précipita vers ses amis, et Lyssa le laissa faire, toujours immobile et attentive. Finalement, en jurant de la tuer, il la chargea.  Tout en concentrant ses pouvoirs, elle le laissa approcher très près, quasiment au corps à corps et lâcha sa Décharge.  La vive lumière l’aveugla.

« Aaaah ! Qu’est-ce que tu m’as fait sale sorcière ! »

Pour toute réponse, Lyssa effaça d’un élan les derniers mètres qui les séparaient et lui donna un coup de genou qui le plia en deux. Son armure de cuir n’était pas terrible… Elle n’était pas une Guerrière, soit, mais il y avait des coups qui marchaient toujours. Lyssa lui asséna un coup de coude dans le dos, bien placé et se recula. Des flammes se formèrent dans sa main. Elle l’acheva d’une autre Boule de Feu, dans le dos. Puis elle tourna les talons vers Nova, laissant trois cadavres derrière elle : uun étendu sur le dos avec une trace de brûlure profonde, puis un autre, la poitrine transpercée, avec de très légère trace de brûlure et le dernier, le plus en avant des deux autres, étendu sur le dos, le visage brûlé, mais dont la trace nette et étendue sur le dos laissait très clairement deviner la raison de sa mort.


[« Le méchaaaant, le méchaaaant c’est le méchaaaant est-ce que vous aveeezz compris ? » xD

J’ai commencé gentiment avec des petits pnj, je vous laisse découvrir, si vous voulez les cadavres: ce sont des rang 1, j'ai supposé qu'ils pouvaient avoir une armure en cuir... Faut s'échauffer, c'est important pour pas se blesser Razz  Lyssa reprend sa route dans la forêt discrètement ^^
MP ou Skype si besoin ♥]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 185

Fiche de personnage
Points: 81
Âge du personnage: 20 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Elvira Greyhunt le Mar 5 Déc 2017 - 20:11

Le comportement d'Abby n'agressa en rien la rouquine qui était déjà habituée à être bardassée d'un côté et d'un autre. En même temps, elles étaient en temps de guerre, il n'y avait pas réellement de place pour les politesses et la dentelle. Tout au long, la rousse écoutait la noire, la suivante durant son cours trajet parlé. Quand le Cizayox passait proche d'elles, une légère ombre passait sur le visage d'Elvira, si Sören avait encore été avec elle, peut-être que cela aurait été lui qui se saurait tenu aussi fier à ses côtés. Sans plus attendre et se perdre dans ses pensées sombres, elle salue à son tour le Pokémon, affichant un petit sourire en coin et en hochant la tête. Il avait l'air sympathique et cette pensée radoucie quelque peu le cœur de la Terroisienne. La pensée vient la taquiner, comment était Sören en ce moment ? Allait-il bien ? Était-il toujours en vie ? Si oui, avec qui était-il ? Voilà le genre de questions qui la hantaient ces derniers mois, elle vivait dans l'incertitude de savoir si elle allait le revoir. Il fallait savoir, qu'Elvira ne lui tenait aucunement rancune, pas une seule fois, elle avait ressentie de la haine envers lui, mais pour Saramis, la haine était bien présente. Elle s'était promis qu'elle se vengerait de cet homme, mais pour le moment elle devait passer au travers de cette guerre et devenir plus forte. La voix de la guerrière noire la ramena au moment présent et elle se présentait à son tour. Elle avait beaucoup moins de Pokémon qu'elle, mais elle avait confiance en son équipe.

‘' Enchanté, Abigaël, Elvira Greyhunt, originaire du Donjon de Célosia. J'ai Axill, un Spectrum expérimenté, vous ne pourrez pas le voir, il préfère se cacher que se montrer. J'ai également Monorpale, connu sous le nom de Bélen. ‘' Dit-elle en lui pointant l'épée inerte dans son dos. ‘' Il est… ‘' Au même instant, elle sent le foulard du Pokémon glissée dans son dos, remonter pour venir s'enrouler autour de son bras gauche, offrant un manche bleu royal au lieu de verte. ‘' Il est aussi discret et pour finir, je vous présente Sitara, le bébé de la famille. ‘' Au même instant, l'Évoli s'étirait poussant un petit cri de joie pour se présenter.

Le petit renard sautait au même moment des épaules de sa maitresse et s'approchait d'un pas enthousiaste du Cizayox. Elle se glissait contre les jambes avant de pousser un autre crie de joie et de sauter agilement sur les épaules de la grande bête. Elle venait se frotter contre son visage dans de grandes caresses amoureuses et le visage d'Elvira fondit sous l'action de sa compagne. La surprise de l'action se dessinait sur le visage de la rousse et elle portait sa main a son visage. ‘' Par Arceus… ‘' Murmure-t-elle pour elle-même avant de récupérer la petite amoureuse. ‘' Ce n'est pas Sören… ‘' Elvira ignorait complètement pourquoi elle l'avait confondue avec l'insecte vers, même s'il était de la même famille, ils avaient une apparence très différente. Peut-être y avait-il quelque chose chez les deux créatures qui faisaient penser à Sören.

Elle se recule rapidement, s'excusant aux deux êtres qui se trouvent devant elle. ‘' Je suis désolée du comportement de Sitara… J'avais un Insécateur et… Il a disparu il y a quelques mois… Elle l'appréciait beaucoup… ‘' Terminait-elle doucement. *À se demander pourquoi. * Marmonne le Spectre dans la tête d'Elvira. *Axill… * Réplique-elle d'un ton tranchant. Il savait très bien, qu'il avait touché une corde sensible. ‘' Deux de mes Pokémons seront fiables, mais j'ignore si je ferais participer Sitara, elle est… Encore trop inexpérimentée. ‘' Termina-t-elle en tirant sa Pokéball et en voulant la rappeler, mais la petite renarde lui échappait des mains tellement elle gigotait.*Elvira ! La gamine est désillusionnée.* Déclare Axill d'un ton bourru. Au même moment, Elvira tirait sa Pokéball et la rapellait avant même qu'elle n'est eut le temps de se rendre jusqu'au Pokémon rouge. Elle s'excusait encore une fois du comportement étrange de son Pokémon. Elle levait un regard désolé vers Abigaël.‘' Je suis désolée du comportement de Sitara… Disons que les derniers mois ont été assez éprouvants pour notre petite famille.'' Elle se tut un instant pour reprendre sa constance et une stature plus droite. ‘'Je suis une guerrière spécialisée dans les lames, mais je me débrouille au corps-à-corps. Je suis également une lieuse, proche du type spectre, mais je peux communiquer avec les autres races et je suis également une élémentale de la terre. J'ai une belle petite panoplie pour m'aider dans la tâche que nous allons accomplir. ‘' Dit-elle d'un ton rapide et confiant. ‘' Nous partons quand vous le désirez, je dois avouer que j'ai hâte de me dégourdir les jambes. ‘' Terminait-elle avec un petit sourire carnassier et une lueur dans les yeux.

***

Après la scène que leur avait faite Sitara, ils étaient rapidement partis en patrouille. La forêt d'Agata était un lieu magnifique et Elvira aurait certainement profité de l'atmosphère si le temps avait été autrement. La forêt était étrangement silencieuse, surement normale en temps de guerre, mais il y avait également quelque chose d'autre qui flottait dans l'air. Une sensation étrange qui planait sournoisement dans l'air, taquinant les êtres vivants au point de les rendre nerveux. Aussi silencieuse que lui permettait son équipement, la rouquine glissait sur la terre, observant attentivement son environnement pour des signes de vies ennemis. Bélen semblait étrangement réveillé, plus que d'ordinaire et parfois des images d'une guerre antérieure venaient caresser.

*Je sens l'odeur de sang…* Lui susurre mentalement Axill. Elvira hochait simplement la tête, elle-même avait détecté que quelque chose n'allait pas. Il y avait également cette odeur prenante et désagréable de chaire brûlé qui flottait dans l'air. Très rapidement, ils arrivèrent sur une scène de massacre. Trois corps de Terrosien avaient été massacrés. Mais étrangement les marques que portait leurs corps semblaient venir après leur mort, comme si on s'était amusé à les frapper ou les brûler davantage. L'un d'eux avait même été démembré. Plusieurs traces de pas marquaient le sol, signe qu'il y avait eu une troupe de soldats qui étaient passés. Elvira ignore quand ils étaient passés, mais avec un peu de chance, elles pourraient peut-être les retrouver. ‘' Abby, tu en penses quoi ? On les traque ? ‘'

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1150

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Abigaël d'Alma le Ven 8 Déc 2017 - 2:02

Écoutant la rouquine énumérer ses Pokémon, Abby laissa son regard aller de l'un à l'autre, s'arrêtant un instant sur le Monorpale. Une créature en forme d'épée, c'était pas mal... Elle en parlerait à Père à coup sûr. Enfin, à moins qu'il n'en possède déjà un... Cela ne l'étonnerait pas le moins du monde, après tout. C'était sans doute utile d'avoir un Pokémon qui pouvait servir à la fois d'arme et de bête de combat indépendante et autonome, et le tissu que la Terrosienne venait de voir s'enrouler autour de son bras acheva de la convaincre. En revanche, l'Évoli eut droit à un regard condescendant, comme s'il ne méritait pas l'attention de la jeune femme. Hagane lui fit non de la tête pour l'encourager à ne pas le prendre de haut, et le Chevalier détourna le regard de la renarde.

Comme en réponse à la défense de l'insecte, la dénommée Sitara s'avança vers lui et se frotta à ses jambes comme si elle le connaissait depuis toujours. Surpris de ce comportement, Hagane la laissa grimper sur ses épaules et lui montrer son affection, non sans jeter un regard à la fois paniqué et interrogateur à sa patronne. Cette dernière éclata de rire devant la mine déconfite du ninja rouge, qu'elle n'avait jamais vu aussi gêné de sa vie.

« Bah quoi ! Pour une fois que quelqu'un t'aime, tu devrais en profiter non ? »

Le Cizayox suivit du regard la renarde récupérée par la rousse, et il écouta les explications de l'humaine sans ciller. Abby, elle, ne réagit pas, estimant que cela ne la regardait en rien et qu'elle avait déjà assez d'Anthere comme disparue pour se préoccuper de quelqu'un d'autre. Elvira parla de mois « éprouvants », et elle haussa les épaules, indiquant par là qu'elle ne lui en tenait pas rigueur.

« Ok, guerrière et Lieuse, c'est pas mal, et si tu manies la terre c'est encore mieux. Il paraît que je suis Lieuse moi aussi parce que j'arrive à engueuler certains Pokémon juste par la pensée, mais je me suis jamais trop intéressée à ça, je verrai plus tard, pour le moment j'ai pas trop le temps. On a une guerre à gagner, hein. »

La Terrosienne rappela son Bulbizarre dans sa Ball sans même le prévenir, puis fit de même avec son Drattak, jeta un dernier regard circulaire dans les environs et estima qu'il était temps d'y aller.

« Allez, assez traîné. »

Le duo s'enfonça dans la forêt, à la recherche d'une escarmouche ou d'un combat plus conséquent. Ils marchaient depuis quelques minutes à peine dans la quiétude de la forêt lorsqu'une odeur de chair brûlée vint piquer les narines de la femme aux yeux fauves.

« Ralentis. »

Abby s'accroupit et avança dans la direction que le funeste fumet leur indiquait. Ramassée et alerte, elle ressemblait à un prédateur silencieux malgré son armure de jais, et elle se figea lorsqu'elle découvrit les trois cadavres. Après s'être assurée que personne ne les attendait dans une embuscade, elle s'approcha et examina les corps.

« Brûlés et foudroyés. Soit c'est l’œuvre de Pokémon Feu et Électrik, soit c'est le travail d'un Élémental de Flamen d'un niveau avancé. On ne peut pas maîtriser les deux sans avoir un certain niveau, c'est net. »

Après avoir jeté un regard en biais à son Cizayox, elle le fit revenir dans sa sphère. Une attaque brûlante serait très douloureuse pour lui, et elle pouvait même s'avérer fatale s'ils avaient affaire à un Vandale. Sans rien dire, elle fit ensuite pousser une plante pleine de ronces vers les cieux, plante qui s'enroula autour d'un arbre proche et qui libéra la sphère qu'Abby avait placée en son centre au préalable. Le Dragon jaillit et se mit à sillonner l'espace aérien, tout en restant à bonne distance de la cime des arbres.

« Plus discret de faire comme ça, il aurait eu du mal à sortir de la forêt si je l'avais lâché là. Et comme il a une bonne vue, il peut nous avertir s'il voit un truc louche dans le coin. »

Récupérant la Ball dans sa main pour la ranger dans ses affaires, Abigaël se jucha sur le dos de sa Drascore, dont la tête tournait dans tous les sens pour repérer le moindre mouvement suspect. L'Abo, elle, sortit de l'armure de sa maîtresse pour darder sa langue fourchue vers les cadavres, avant de revenir à sa place et d'indiquer la direction à suivre.

« Elle capte la chaleur, si c'est bien ce que je pense qui a fait ça, ce sera facile de retrouver l'auteur. Et bien évidemment qu'on se met à sa poursuite, quelle question. »

Le scorpion se mit en route, ses pattes arpentant le sol feuillu en toute discrétion. Alors qu'elles suivaient la piste de Kuchimi, Abby entendit la voix mentale de son Drattak lui confirmer la présence de quelqu'un là où pointait la langue du serpent. Une odeur de cramé flottait dans l'air, et le Chevalier, qui s'était tourné vers Elvira, eut un sourire carnassier accompagné d'une lueur inquiétante dans ses yeux fauves. Dégainant sa lourde épée, elle fit un signe à sa camarade, descendit de sa monture et lui chuchota :

« Trouvé. »


[Je ne précise pas si c'est Lyssa ou l'un de ses Pokémon, mais la piste olfactive et thermique, et la reconnaissance visuelle d'Uramu, ont amené Abby et Elvira à elle. Comme je ne voulais pas powergamer, j'ai laissé la fin en suspens, histoire que le combat soit rigolo quand même xD]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 167

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Lyssa le Lun 11 Déc 2017 - 17:17

S’éloignant peu à peu des lieux de l’altercation, Lyssa se calma, obnubilée par sa recherche. Elle chevauchait Nova depuis un moment quand elle lâcha un soupir et descendit. Pulsar choisit ce moment pour émerger paisiblement des feuillages. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés, il y avait de ça cinq ans, pas une fois Lyssa n’avait  utilisée la nouvelle Pokéball qu’il avait consentit à reconnaître. Lyssa n’avait jamais tenté. La flamenoise comprenait très bien le Feunard, resté enfermé pendant au moins mille ans… Elle adorait le renard, même si elle était loin de le reconnaître, mais lui aussi le savait, et elle ignorait énormément de choses sur lui, son histoire bien sûr, mais aussi sa véritable puissance. Ça n’avait pas grande importance pour lui, du moment qu’il restait à ses côtés, contrairement à son tout premier Pokémon…  Un peu contrariée, Lyssa mit pied-à-terre en regardant autour d’elle. Il n’y avait toujours personne, pas de trace… Et tous les arbres se ressemblaient, une chance qu’elle marchait tout droit sans dévier de sa trajectoire depuis qu’elle s’était engagée dans cette forêt !

« C’est idiot… On ne retrouvera rien comme ça. »

A moins de tomber comme par hasard, sur deux cohortes en plein affrontement ou la cohorte de sa famille qui avançait gaiement dans la forêt, pile sur son chemin ! Elle avait à présent placardé le souvenir des trois affreux et ne s’en souciait plus. Fouillant dans une poche, elle en retira la chevalière de la famille. Père ou fils ? Elle la fit tourner entre ses doigts mais rien ne permettait de différencier celle de l’un ou de l’autre. Elle la tendit aux deux Pokémon, leur permettant de peut-être, flairer une odeur. Lyssa préférait y croire.  L’être millénaire posa ses grands yeux sur elle, sachant qu’elle préférait se bercer d’illusions, plutôt que d’admettre que peut-être… Mais c’était sa faute aussi, c’est lui qui avait retrouvé le bijou. Peut-être aurait-il dû se laisser dans la terre rouge du Village Cosmo. Nova flaira longuement et se mit à chercher. Lyssa se posait une question, en fait, une question à laquelle elle aurait dû réfléchir avant. Déclaré disparu depuis des années, et partant à la recherche de sa mère et d’elle-même, pourquoi son frère, ou son père, serait repartit à la guerre, alors que c’était précisément à cause d’elle et de ces enfoirés de nalciens qu’ils avaient tout perdu ? Car en rentrant au domaine encore vide à l’époque, c’est ce qu’il(s) avai(en)t dû penser ?

Devait-elle également marquer son passage sur les arbres ? Bien sûr que non, cela ferait un joli petit parcours tracé jusqu’à elle. Dommage, ça lui aurait été bien utile. Le plus important pour l’instant, c’était de retrouver les cohortes de Flamen. La dernière balle à sa ceinture trembla. Lyssa n’y prêta pas tout de suite attention et mal lui en prit : le chien de foudre parvint à sortir. L’Élecsprint sortit, heureux et se mit à gambader en faisant des bonds successifs à droite et à gauche, cherchant à jouer avec Lyssa. Mais celle-ci se méfiait trop du chien pour se prêter au jeu. Il suffisait qu’elle se penche, qu’elle se mette à sa hauteur et en une seconde il pouvait tout aussi bien l’égorger. Finalement, il se mit à flairer et à s’éloigner en trottinant. Lyssa ouvrit la bouche pour lui ordonner de revenir, mais Pulsar émit un petit grognement, posa une patte sur sa jambe tout en regardant en l’air. Lyssa suivit son regard et découvrit dans un petit coin de ciel bleu –la forêt était très touffue- un fait insolite : un arbre sembla pousser tout seul, spontanément et dépasser la cime des arbres… Et un dragon en jaillit. Lyssa ignorait de quelle espèce, mais ça n’avait pas beaucoup d’importance. Elle échangea un regard avec le Feunard.

« Je ne pense pas que les arbres poussent aussi vite… Et autant que je sache, grâce à l’inestimable bibliothèque de Père, je ne pense pas non plus que les dragons fassent pousser des arbres. »

Elle jeta un œil en biais à l’Élecsprint, qui avait disparu.

« Tant pis pour lui… De toute personne, personne ne peut rien en tirer. Les humains, quand ils sont dingo, on les enferme dans des asiles de fous. Les Pokémon, il vaut mieux les laisser se tuer.
Je ne vais pas aller courir après lui, pour qu’il décide de me saigner comme un Wattouat, ni me jeter dans les terrosiens. Et de toute façon, j’ai jamais réussi à m’en débarrasser. »


Lyssa rattrapa Nova, sauta sur son dos et la talonna. Mieux valait ne pas rester là. Pulsar eut un dernier regard pour Orage. Autant il trouvait que Lyssa exagérait souvent, autant cette fois, il ne pouvait pas lui donner tord. Il valait peut-être mieux en effet, qu’il se fasse tuer et que sa souffrance cesse.


* * *     * * *


Orage, l’Élecsprint suivait son chemin. Il suivait bonheur la piste laissée plus tôt par Lyssa, sans se rendre compte qu’il s’en éloignait, au lieu de s’en rapprocher. Il divaguait sans suivre de logique, passant de la route aux buissons, passant même à travers des ronces sans prêter attention aux égratignures qu’il s’infligeait. Il se remit à trotter, lorsqu’il vit un Chenipan ramper sur une branche. Orage remua la queue. Les oreilles dressées sur le ver, il se mit à sauter frénétiquement après la branche en claquant des mâchoires. Pour finir, il l’attrapa par la queue et secoua la tête comme un fou furieux, avant de l’éventrer. Puis, deux paires de grandes bottes apparurent au milieu du chemin. La tête baissée, l’Élecsprint planta ses yeux rouge sur les deux humains, les regardant par « en-dessous », le corps subitement immobile. L’Élecsprint regardait les deux humaines comme s’il n’avait jamais vu d’humain avant et se mit à couiner en approchant, la mine basse. Les yeux exorbités, il mâchouillait dans le vide, remuant doucement la queue, les oreilles rejetées en arrière.

Il arriva près des deux femmes en se mettant à ramper, sous le regard inquisiteur de la plus imposantes des deux. Il cligna des yeux, laissa pendre sa langue en bavant. L’Élecsprint arriva à la hauteur de l’autre femme et la contourna pour passer derrière, mais sans aucun signe annonciateur émit un long Grondement,, les poils hérissés, découvrit ses crocs qui se couvrirent de gel et tenta de les planter dans la première partie du corps de la femme qu’il put atteindre. Claquant sauvagement des mâchoires, il lui lança une Charge, sans aucune forme de procès.




[Vous êtes donc tombée sur « le Pokémon » xD
Pour un souci de réalisme avec ce Pokémon-là, je le joue au dé ^^

… C’est vraiment pas contre toi Elvira xD J’ai joué le ciblage, le nombre d’attaque et les attaques au roll ! Ce Pokémon étant fou, je ne veux pas me donner l’avantage du deus ex machina et du coup, une Charge à bout portant, c’est bizarre lol
Du coup, il a peur d'Abby et essaye de se faire tout petit, mais finalement décide d'attaquer Elvira avec Grondement, Croc Givre et Charge. Comme d'habitude, je te laisse décider si ça touche ou pas et où, il ne cherche pas à viser.]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 185

Fiche de personnage
Points: 81
Âge du personnage: 20 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Elvira Greyhunt le Jeu 14 Déc 2017 - 0:41

La traque était surement l'activité que préférait le plus la rousse. Aussi, silencieuse que sa compagne en armure, la rouquine suivait la noire. Axill scrutait les environs, s'assurant de la présence du moindre signe de vie qu'il pouvait y avoir. Il était tout de même impressionnant de voir le chevalier en action et Elvira se demanda comment la femme pouvait bouger aussi silencieusement avec une si lourde amure. Dans son dos, elle sentait Bélen remue quelque peu, comme si l'action d'un futur combat le réveillait. Cependant, Elvira avait ressenti l'agitation de son compagnon, comme si la présence d'un champ de bataille ou le ressentiment de la guerre le réveillait. Des flashes rapides d'images d'une époque antérieure traversaient parfois son esprit, lui révélant un soldat d'un âge mûr durant le temps de guerre. Elle voyait surtout des paysages enneigés, d'autres soldats dans des uniformes bleus, des hommes de Mizuhan ? Puis, plus elles avançaient sur leur piste, plus les visions devenaient lugubres, la blancheur de l'hiver devenait aussi pourpre qu'un champ de fleurs Higanbana.

Puis mentalement, Axill l'avertit d'une présence qui s'approchait d'eux. Elvira fit un petit signe à l'autre femme qu'elles allaient avoir de la visite. Dans son dos, elle sentait Bélen agité, il y avait quelque chose de différent qui flottait dans l'air. Le foulard autour de son bras gauche se resserrait encore plus au poing de lui faire ressentir une pointe de douleur. À son tour, elle referma les doigts sur la partie la plus longue du foulard bleu. Cette simple pression semblait apaiser le spectre d'acier. * Elvira ne fait surtout pas confiance à ce Pokémon, quelque chose cloche. * Déclare la voix fantomatique d'Axill. Elvira hoche doucement la tête et au même moment, un chien bleu est jaune sortait d'un buisson. La mine base, les oreilles jetées vers l'arrière et la queue entre les jambes, il avait toute l'allure d'un pauvre chien battu. Elvira aurait été du genre à l'ignorer, elle n'avait jamais eu un côté affectueux. Elle l'aurait simplement chassé, mais comme l'avait fait remarquer Axill, il y avait quelque chose de louche. Un animal sauvage aurait pu –dans une cause désespérée- s'approcher d'humain s'il avait été blessé, mais celui-ci n'avait aucune trace comme telle.

Elle jetait un coup d'œil à Abby qui observait la bête avec le même regard qu'elle regardait n'importe qui, comme s'il n'était absolument rien. Ce regard semblait apeurer la bête qui portait son attention sur elle et commençait à la contourner. Elvira s'arrêtait, observant du coin de l'œil la bête bleue. ‘' Un appât envoyé par l'ennemi ? Je doute qu'il soit sauvage, il ne se saurait pas approché, il ne montre aucune peur des êtres humains. Où est son dresseur ? Planque quelque part ? Cette chasse va peut-être commencer à devenir intéressante. ‘' Déclare Elvira en commençant une rotation vers l'Élecsprint. Ce dernier pris ce moment pour agir, le grondement surpris l'humaine qui se figeait sur place. Au même instant, le Monorpale sortait de son fourreau pour venir intercepter la morsure de givre et repousser la bête qui revenait immédiatement à la charge. Cette fois-ci, ce fut Axill qui réagit, laissant échapper un épais nuage de fumée des vêtements d'Elvira, ils disparurent de la vision de tous et pendant la fraction de seconde ou la bête aurait dû connecter avec Elvira, ce dernier utilisa l'une des rares habilités qu'elle avait réussi à maitriser en étant en contact avec le type spectre, elle devient intangible le temps que la bête passe au travers elle. * Tu vas bien ? * Demande Axill qui pistait la bête. * Oui, ne t'en fais pas. * Lui répond doucement Elvira.

Pendant qu'ils sont toujours cachés sous l'épaisse fumée, Elvira tape au sol de son pied, creusant grâce à la vision que lui offre Axill un puits de taille proportionnelle à celle du chien bleu et jaune, espérant qu'il y tombe ou soit déstabilisé le temps d'un instant. Axill réplique immédiatement avec une Bal l'ombre pour camoufler l'attaque qui vient de la part du Monorpale, Lame sain. Cette dernière avait peur de chance de manquer, mais l'animal pouvait se montrer plus fou encore que ce trio qui avait appris à combattre ensemble. ‘' Abby, ne me dit pas que tu me laisses faire le travail seul ? ‘' Déclare la rouquine un sourire dans la voix pendant que la fumée s'évapore pour laisser apparaître l'humaine, une épée flottante qui offrait une bulle impénétrable et qu'une ombre floue au regard pénétrant les enveloppait tous en jetant une aura sombre.

[Pas grave, je suis habituée à devenir la souffre douleur dans les combats ! Alors Je suis secouée par le grondement, Belen intercept la morsure de givre et on évite la charge. Je réplique avec ma maitrise de la terre, Axill avec un Bal l'ombre et Bélen Lame sainte, tu fais ce que tu veux avec ceci Lysa et à ton tour Abby.]

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1150

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Abigaël d'Alma le Lun 25 Déc 2017 - 20:03

Au moment où la Terrosienne repéra la présence non loin du duo, Elvira fit un signe à la gradée pour lui confirmer ce qu'elle savait déjà. Lorsqu'elle mit finalement pied à terre, Abigaël se tendit, ramassée et prête à bondir au cas où. La Drascore, de son côté, gardait ses pinces ouvertes et bien en évidence, pour impressionner un éventuel adversaire. L'Abo resta lovée dans l'armure de la patronne, mais elle était prête à mordre si quelque chose s'approchait un peu trop du cou de son humaine.

La jeune femme entendit un bruit curieux, comme si on tapait quelque chose avec acharnement et en répétant le geste sans discontinuer. Un son qui rappela à la guerrière un soldat en train de mâcher bruyamment lui fit plisser les yeux, et elle tourna la tête vers un buisson tout près. En faisant un pas de plus, elle tomba sur un Élecsprint en plein repas, occupé à déchiqueter un Chenipan qui avait eu le malheur de croiser sa route. Mais le canin n'avait rien d'un Pokémon normal : après avoir lâché sa victime sans doute morte sur le coup, vu la violence des traces sur le corps de la chenille, il regarda les deux humaines en remuant la queue et en continuant à agiter sa mâchoire dans le vide. Il fit à Abby l'effet d'un Pokémon dément et aliéné, comme ceux qu'elle avait vus lors de la Catastrophe de Mewtwo. Titan, le Tyranocif aux yeux vairons de son père, avait perdu la raison et attaqué ses alliés, et il avait la même lueur inquiétante dans le regard que le chien jaune et bleu qui les fixait.

« Fais gaffe, il est pas net du tout, celui-là. »

Toisant la créature comme si elle n'était qu'une insignifiante gêne provisoire dans leur progression, le Chevalier laissa ses yeux fauves suivre le parcours erratique de l'Élecsprint fou. Rampant et bavant, il contourna la fille de Bénédict pour venir se caler derrière Elvira, sans doute à la recherche d'une faille ou d'un mauvais coup. La rouquine se lança dans un monologue alors qu'elle essayait de deviner la nature de cette drôle de bestiole, ainsi que son allégeance. D'un claquement de langue agacé, Abby indiqua son point de vue sur ce qui était pour elle un discours inutile et dangereux dans leur situation.

« J'en sais rien, pour le moment on s'occupe de lui. On verra après. »

Le Grondement figea Elvira sur place, ce qui permit à celui qui se déclara dès lors comme un ennemi de passer à l'attaque. Sasori Aiguisa ses pinces et se servit d'Acupression pour améliorer l'un de ses atouts, avant de balancer des Pics Toxik dans la direction supposée de la bête. L'épée vivante intercepta la morsure de givre, Elvira se rendit aussi immatérielle qu'un Spectre pour ne pas encaisser la charge, et la contre-attaque ne se fit pas attendre, heureusement. Tandis que Belen envoyait une Lame Sainte et Axill une Ball'Ombre, l'humaine se servit de sa maîtrise de la terre pour altérer le sol au point de créer un creux dans lequel elle espérait faire tomber le chien dément.

« C'est tout ? »

D'humeur taquine, Abigaël fit tournoyer son énorme épée au-dessus de son crâne pour défier la créature, avant de faire jaillir des mains de terre du sol. Le résultat importait peu : le but était de frapper et de faire mal, en giflant ou en plaquant l'Élecsprint sur le plancher des Écrémeuh. Tournant son imposante tête vers l'adversaire, la Drascore envoya un Choc Venin qui ferait des ravages en cas d'impact s'il était déjà empoisonné par les picots enduits de toxines. Pour achever l'assaut déjà musclé, Kuchimi sortit la tête de l'armure d'Abby et ouvrit de grands yeux pour Intimider le Pokémon déjà loin d'être sain d'esprit. Le Chevalier s'apprêtait à lancer une nouvelle vague d'attaques lorsqu'une odeur nouvelle emplit l'atmosphère.

« Que... »

Peu après, une fumée noire annonciatrice de malheurs accompagna les effluves âcres et piquants. Un rugissement au-dessus du groupe alerta la jeune femme, qui prit l'avertissement de son Drattak très au sérieux - une fois n'était pas coutume. Quelqu'un avait été assez idiot pour faire ÇA !

« Putain ! Qu'ils sont cons, ces Flamenois, ils ont foutu le feu à la forêt ! Mais quels débiles profonds ! »

Le scorpion géant dévisagea la patronne avec un air ahuri. Mais elle s'attendait à quoi, franchement ? C'était la guerre, et ils avaient en face des maîtres du feu, de la foudre et de la combustion, il était plutôt évident qu'ils allaient se servir de leurs pouvoirs, non ?!

« Ah ben c'est pas comme ça qu'ils vont nous prendre Agata, s'ils en font un tas de cendres, ils seront bien avancés, tiens ! »

Le Chevalier toussa et crachota, avant d'ordonner mentalement à Uramu de faire quelque chose. La pauvre bête, totalement désemparée devant la requête d'Abby, sillonna les cieux à la recherche d'une solution, faisant monter d'un cran supplémentaire la colère de la Terrosienne qui n'était déjà pas réputée pour sa patience légendaire.

« T'es un putain de Dragon, tu dois bien avoir de l'eau en stock quelque part, non ?! »

Cette fois, la remarque fut audible de toute l'assistance, stressant davantage le Pokémon déjà malmené par un ordre qu'il était absolument certain de ne pas pouvoir exécuter. Si Gyorai n'était pas une sale poiscaille inutile et idiote, il aurait pu se reposer sur elle, mais non, il devait se taper tout le sale boulot ! Inspirant un grand coup, le Drattak songea qu'il ne risquait rien à tenter l'impossible, et il écarquilla les yeux quand l'impossible se produisit, justement : un puissant jet d'eau à haute pression jaillit de sa gueule et vint s'écraser sur la cime des arbres en feu, à une trentaine de mètres du combat de sa maîtresse. Le Pokémon et sa maîtresse échangèrent un regard incrédule et, persuadé qu'Abigaël avait une sorte de pouvoir divin pour lui donner des capacités qu'il ne connaissait pas, il recommença l'opération en se rapprochant de l'emplacement de la Terrosienne, espérant que cette dernière serait satisfaite de son travail.


[Évidemment, Abby n'a pas de pouvoirs divins, Uramu connaît simplement Hydrocanon et il vient de le découvrir xD
Pour le combat, comme d'habitude, je n'ai pas précisé ce qui touchait ou pas. Pour le reste, comme les Flamenois ont foutu le feu dans l'autre sujet d'event, je me suis dit que ce serait pas mal de jouer les conséquences de notre côté aussi Razz]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 167

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Lyssa le Lun 1 Jan 2018 - 14:21

L’humaine se laissa impressionner par son grondement, en revanche ses crocs heurtèrent quelque chose de résistant, trop rigide pour pouvoir le faire plier à la seule puissance de sa gueule. Lorsqu’il tenta de Charger sa première cible, il passa à travers, faisant un roulé-boulé ridicule, sautillant sur deux pattes, il prit sans les voir les épines, sur la truffe et couina. L’ Élecsprint se relevait, légèrement bancal, quand la lame le heurta de plein fouet, lui faisant faire un pas de côté. Le chien de foudre se mit à japper très fort. Hurlement de douleur, qui redoubla lorsque la balle sombre le heurta, il fit un bond, voyant le sol s’ouvrir sous ses pattes, évitant de tomber dedans. Puis il passa en trombe près d’Elvira, fit un grand bond et s’enflamma, cherchant à percuter le Drascore dans un impressionnant Rebondifeu. Il ignora totalement Elvira, qu’il venait d’agresser, ainsi que ses Pokémon et semblait maintenant vouloir s’acharner sur le scorpion, retentant de geler le Pokémon avec ses Croc Givre. Enfin, il lança la première chose censée depuis le début de ce combat aléatoire : il s’entoura d’Électricité, s’immunisant au sol et aux épines.


*  *  *     * * *

Contrariée par la perte de son chien, quoiqu’elle en dise, Lyssa avançait à travers la forêt. En réalité, elle n’était pas juste contrariée, la colère commençait à monter lentement en elle. Puis, une odeur âcre de fumée lui parvint à elle et ses Pokémon, en même temps que des voix. Il y avait des hommes, plus loin devant elle, sans doute des Flamenois… L’ennui, c’est que la fumée avait l’air de venir de derrière… Lyssa grogna, qu’est-cet andouille de chien avait encore fait ? Il était parfaitement capable de mettre le feu sans aucune raison valable et leurs paysans avaient besoin de cette forêt. Sans compter que si le vent décidait de s’en mêler, tout Agatha risquait de partir en cendres et les soldats aussi. Avec parmi eux, elle en était sûre, au moins l’un des deux hommes de sa famille… La jeune fille maugréa, faisant faire demi-tour à Nova. Pour une fois qu’elle avait réussi à se débarrasser de l’Élecsprint, elle était maintenant contrainte d’aller le chercher… Décidément, le sort était contre elle. Elle aurait sans doute mieux fait de ne pas chercher à l’entraîner… Mais il était trop tard maintenant.

« Vitesse Extrême, dépêches-toi ! » dit-elle à Nova.

Utilisant sa capacité, l’Arcanin fila en sens inverse et en moins de temps qu’il ne le fallait pour le dire, ils se retrouvèrent là où le chien avait disparu. Quittant le chemin pour passer à travers les fourrés, silencieusement, Lyssa aperçut, quelques mètres plus loin, le cadavre d’un Chenipan, largement ouvert et étalé par terre qui gisait. Orage était passé par là. Ce furent les couinements et les cris qui lui parvinrent qui trahirent la présence de l’Élecsprint. Lyssa mit pied-à-terre, prenant garde à ne marcher sur aucune brindille, ni déranger aucune branche. La végétation ici n’était pas trop épaisse, sans être clairsemée.  Il n’y avait pas que le ver. Il y avait surtout une véritable petite bataille contre son chien. La colère la gagna pour de bon. S’y mettre à autant sur un malheureux chien, c’était pitoyable. Voyant son chien de foudre se faire agresser de la sorte attisa sa rage. Ce fut pire, lorsqu’elle vit la fille, celle qui n’était pas en armure, maîtriser la terre. Bien. Bien, bien, bien. Cela lui faciliterait la tâche. D’une tape sur son autre chien, elle envoya l’Arcanin se jeter sur cette terrosienne, en utilisant Vitesse Extrême et dès que Nova serait à portée, elle pourrait la mordre avec Crocs Feu. Pour sa part, Lyssa se déplaça, de manière à ce que les attaques ne viennent pas toutes du même endroit. Elle ouvrit sa main et leva le bras, la paume bien à plat vers le ciel.  Deux disques de feu y apparurent, entièrement blancs. Les deux disques surgirent des buissons pour viser la garce en armure, décrivant des courbes aléatoires l’une par rapport à l’autre.

Mais Lyssa préféra demeurer dissimulée. Pulsar observait la scène avec un certain mépris. Il aurait préféré que Lyssa récupère simplement Orage… Pour prévenir au mieux les éventuels dégâts, il laissa Lyssa où elle était et fila sur un autre côté. Discret comme une ombre, il lança silencieusement des Onde Folie. Plus vite serait récupéré le Pokémon, plus vite cette folie cesserait.  Du moins, question de point de vue… Lyssa préparait déjà d’autres disques, qu’elle dirigea d’abord à divers endroit, pour les faire partir de différents endroits, créant l’illusion d’être bien plus nombreux qu’ils ne l’étaient en réalité. Les quatre disques de feux blancs ne pouvant stationner, ils décrivaient tous des courbes,  surgissant de tous les côtés.



[De nouveau, au roll, Orage se retourne finalement contre le Drascore, se jette sur lui avec Rebondifeu, essaye de le mordre avec Croc Givre et se protège avec Vol Magnétik. On en fera peut-être quelque chose xD
Du côté de Lyssa, elle reste cachée dans la végétation, sans plus calculer que l’incendie ne vient pas d’Orage… Dans tous les cas, elle vous envoie Arcanin et le temps de la diversion, se déplace et vous attaques avec plusieurs de ses Disques, qui viennent de tous les côtés. Il y en a deux qui visent Abby en particulier. ^^ A partir de là, Lyssa est très aimable, c'est normal Razz
J’espère que ça vous va, je savais pas trop comment faire !]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 185

Fiche de personnage
Points: 81
Âge du personnage: 20 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Elvira Greyhunt le Jeu 11 Jan 2018 - 18:19

Elvira laissait échapper un soupiré, non pas un soupire de soulagement, mais plutôt d'exaspération quand elle vit le chien de foudre se retourner vers sa compagne en armure. Il était vrai que de s'attaquer deux à deux animaux était ‘'bas'' comme technique. Cependant, leur situation était plutôt différente c'était le chien qui s'était jeté sur elles pour demander un peu de combat. Elvira avait eu l'intention de laisser sa compagne se débrouillait avec celui-ci, ne voulant pas non plus être plus une gêne pour la femme expérimentée. Sans pour autant croiser les bras sur sa poitrine, elle observait attentivement quand Axill la prévient au dernier moment d'une nouvelle attaque. La rouquine eut tout juste le temps de retourner pour voir l'Arcanin foncer à toute allure sur elle. Elle serrait les dents, se prépare à sauter sur le côté quand le monstre de feu ouvrir grand la gueule dans le but de la mordre. Une bouffée de peur qui se transforma rapidement en colère vient colorer de rouge le visage de l'humaine. Les dents de l'animal viennent directement se planter dans le bras droit, mordant la pierre et la terre. L'une des dents vient se planter dans le haut de bras où il y avait de la chair, offrant le goût caractéristique du sang.

Elle et Axill poussèrent un cri de rage, pendant que les flammes vinrent lécher les vêtements de la verte. Les tissus assées résistants ne résistèrent pas aux flammes ardentes de la morsure et commencèrent à dévoiler la prothèse qui avait été confectionnée avec soin. La rage et l'adrénaline rendirent Elvira téméraire au point qu'elle s'accrochait à la bête en y plantant la lame courte qu'elle portant à sa ceinture. Axill répliquait avec une Bal l'ombre pendant que Belen, lui aussi découplé par la colère répliquait immédiatement avec lame Sainte. ‘'Grr… Une deuxième Pokémon ? Ce n'est pas une coïncidence, Axill trouve…moi ce put**n de dresseur !'' Quand enfin le chien de feu relâchait sa prise que ce soit à cause des attaques ou simplement parce qu'il n'appréciait pas le goût sur sa langue. Elvira vient arracher le peu de sa manche encore en flamme, dévoilant complètement le faux bras qui avait maintenant les traces d'une morsure. ‘' Tu vas bien ? ‘' Lui demande Axill visiblement inquiet. ‘' Pas le temps pour ces conneries Axill ‘' réplique sèchement Elvira, les pensées briser par la colère et la rage. De sa main de chair, elle attrapait la poigne de Bélen qui semblait amplifier lesdites émotions, lui-même en colère pour une raison inconnue, mais parfois des flashs d'une guerre antérieure lui revenaient en tête, lui offrant des sensations et des émotions qui n'étaient pas siennes.

Tout en se tenant droit et défiant le chien rouge, elle avait la mâchoire serrée par la douleur et la colère, elle fulminait intérieurement. Avait-elle toujours été aussi faible ? Pourquoi à peine sortir du sanctuaire d'Elrin et de Margaret tout lui semblait si dur ? S'était-elle ramollie durant ses mois de convalescence ? Ou était-ce, autre chose ? Elle voulait savoir, comprendre, mais les sentiments qui la possédaient en ce moment, l'empêchaient de bien réfléchir. De voir des Pokémon utilisés les flammes aussi facilement, de mettre à feu la forêt, la rendaient tellement en colère qu'elle voulait faire des actions qui n'étaient pas d'elle… Mais en même temps, les actions pouvaient très bien venir d'elle. ‘' Elvira… ‘' Murmurait la voix d'Axill qui avait compris que l'esprit de la rouquine était en train de se mélanger avec celui de Bélen. Ils semblaient partager un moment très intime, vivants des sensations et un évènement très étroitement, la guerre de l'île I'o Maï en 208. L'image des deux Pokémons légendaires s'imposa dans l'esprit de la rousse pendant que des piliers de terre s'élevaient du sol autour d'eux. Les deux Pokémons furent finalement remplacés par des gens, une marrée humaine qui se précipitait vers eux, mais donc eux-mêmes se précipitait vers cette armée ennemie.

Tout en poussant un cri de rage, qui était encouragé par le même crie que son compagnon avait crié à l'époque, Elvira s'élançait vers le chien en compagnie de Bélen. Tout en se glissant derrière les piliers qui lui servaient de diversion, de cachette ou même de simple matériel de combat, l'humaine fit ramener à la raison quand l'un des piliers explosait non loin d'elle, dû à l'impact d'une manipulation extérieure. C'est à cet instant que son esprit toujours poussé par la colère réalisait le nouvel ennemi, des disques de feu, signe qu'il y avait bien un humain ici autre qu'eux. Un sourire carnassier s'étirait sur son visage puis elle reprit sa course vers le chien de feu qui était partiellement encerclé par des piliers. Se faufilant entre eux, elle essaya de berner l'animal pour lui offrir une nouvelle attaquée. Elle fit détruire l'un des piliers par Axill, qui était dans le sens inverse d'elle et tout en courant caché dans l'angle de l'un d'eux, elle devient intangible au dernier moment pour passer au travers ledit pilier, s'approchant plus discrètement un instant avant d'offrirent une lame sainte et un simple coup dans le dos de la bête.

Au même instant, la voix d’Axill résonnait dans l’esprit d’Elvira, ‘’Je l’ai trouvé…’’


[ Bon, Elvira se fait un peu mâchouillée, mais le chien se fait les dents sur sa prothèse. Axill réplique immédiatement avec Bal l'ombre et Bélen avec une lame sainte pour l’éloigner. Elle a un petit délire de lieur avec Bélen, elle fait ‘’apparaitre " des piliers de terre, puis se faufile pour réattaquer Avec lame sainte et un simple coup l’Arcanin en se protégeant avec les piliers pendant qu’Axill chercher un dresseur et qu’il trouve quelque chose, mais qu’a-t-il trouvé . Notre vraie dresseuse ou une autre personne, un éclaireur peut-être ? Vous le saurez dans le prochain épisode de Doom Day ! ]

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1150

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Abigaël d'Alma le Mer 24 Jan 2018 - 12:38

Le pauvre chien se prit un déluge d'attaques allant des épines empoisonnées au coup d'épée, en passant par la sphère occulte qui le heurta de plein fouet. Abby, comme un fauve en quête d'une proie, se tourna dans sa direction pour observer ses mouvements dans le moindre détail, mais elle se rendit vite compte que la créature était imprévisible. Sans le moindre signe avant-coureur, elle changea de cible, se focalisant sur Sasori pour lui sauter dessus en s'embrasant. Prise au dépourvu, la Drascore encaissa le Rebondifeu, qui la sonna et lui infligea une douloureuse brûlure qui fut heureusement passagère. Furieuse, elle entoura ses pinces d'une gaine enflammée et les balança dans la direction de l'Élecsprint, opposant ses Crocs Feu aux Crocs Givre de l'animal, avant de reculer pour se mettre hors de portée. Finalement, avec une idée en tête, elle lança un assaut ténébreux pour Poursuivre Orage et se rapprocher de lui, avant de tenter de le mordre sauvagement avec Crochetvenin.

Jugeant qu'intervenir serait à présent superflu, voire dangereux pour Sasori, Abigaël s'accroupit pour toucher le sol avec sa main gantée. Même à travers son armure d'onyx, elle pouvait ressentir les mouvements aux alentours grâce à son affinité avec la terre nourricière, et elle fit une roulade pour esquiver un disque de feu blanc qui dégageait une certaine chaleur. Le second entra en contact avec son épée lourde en faisant un « poc », signe que le Chevalier avait renforcé son arme au moment de l'impact. Au même moment, un Arcanin se jeta sur Elvira et atterrit sur son bras, celui qui avait paru bizarre à la Terrosienne. Effectivement, elle avait vu juste : cette fille avait bien une sorte de prothèse pour remplacer un membre perdu... Pour le coup, cela lui avait probablement évité d'inutiles douleurs, vu la férocité avec laquelle le canidé l'avait mordue. Mais à présent que chacun avait son propre adversaire, Abby devait au moins trouver le sien, qui pour le moment se dissimulait dans les fourrés. De plus, vu les tremblements imperceptibles pour un non-initié à la maîtrise de Terros, cet ennemi se déplaçait pour ne pas être repéré.

« Cherche-le et utilise tes yeux. »

Docile, l'Abo obéit, dardant sa langue hors de l'armure pour tenter de localiser l'origine des assauts. Si le groupe n'avait jusqu'alors été la cible que de Pokémon, cette fois la fille du Duc était persuadée qu'elle avait un humain en face d'elle. Elle songea même, en allant plus loin, que de telles ruses ne pouvaient être l’œuvre que d'une femme. Elle ignorait la raison pour laquelle cette conviction était si tenace en elle, mais elle ne parvint pas à se déloger cette idée de l'esprit. Tandis qu'elle avançait tapie dans les buissons, elle lança par télépathie à Uramu :

« Bon, cette extinction, ça avance ou pas ? »

Le Drattak sursauta devant cette intrusion mentale inattendue. Mince, depuis qu'elle avait conscience de ses pouvoirs et de son Lien avec elle, il n'était jamais certain d'être à l'abri, même quand il gardait son opinion pour lui ! Il fut si surpris qu'il en dévia son Hydrocanon, arrosant quelqu'un qui hurla de peur et essaya de s'enfuir. La personne portait les couleurs de Flamen, et Abby avait envie de se faire la main... Cela tombait à pic.

« Allez, viens par ici, mon mignon ! »

S'élançant à la poursuite du fugitif, Abigaël lui barra la route avec une impressionnante plante carnivore prête à le bouffer tout cru. Mais la fille de Bénédict avait d'autres projets pour lui : avec une jubilation manifeste, elle enfonça sa large épée dans l'abdomen du malheureux, dont elle abrégea la vie en retirant le métal trempé de sang de sa chair. En le voyant tomber raide mort à ses pieds, elle maugréa :

« Eh ben, c'est plus ce que c'était, les soldats... »

Elle s'aperçut alors qu'elle était cernée par les flammes et, passablement énervée, éteignit le cercle embrasé avec sa maîtrise du sable. En voyant la progression de l'incendie, elle comprit que même les tirs d'eau à haute pression de son Dragon ne suffiraient pas pour le contenir et le réduire à néant, et elle héla Elvira pour la prévenir.

« Hé, le feu gagne du terrain, on va pas pouvoir rester ici, sinon on va finir par... »

Le combat faisait rage un peu plus loin, mais Abby fut interrompue par quelque chose qu'elle n'avait pas prévu : une espèce de sphère multicolore lui fonça dessus, et elle n'eut pas le temps de réagir pour l'éviter ou la contrer. Touchée par l'onde psychique, elle se sentit comme aliénée, et perdit peu à peu le contrôle de sa psyché. Kuchimi, désemparée de n'avoir pu intercepter l'attaque, se contenta d'effectuer un repli tactique à sa place favorite, dans l'armure de la Terrosienne...

« Tuer... »

Les yeux fous, comme une bête sauvage prise au piège jusqu'à présent et qui avait enfin l'opportunité de se lâcher et de se venger contre ses anciens geôliers, Abigaël tourna la tête dans tous les sens pour se trouver une victime sur laquelle elle pourrait passer ses nerfs. Uramu sentit la modification radicale du comportement de sa patronne, et il se réjouit de savoir « ça » enfermé pour toujours au fond de son âme. Sans ce verrou définitif, il aurait pu perdre la jeune femme dans sa propre folie... Ce qui ne dissipait pas totalement ses inquiétudes au sujet de la jeune femme. Elle était entrée dans un état tel qu'on aurait pu la prendre, de loin, pour un Berserker.

« Tout détruire, tout casser, le pied ! Touche pas à ma forêt, bâtard ! »

Parlant dans le vide, l'héritière d'Alma se mit à trancher et à faire de grands moulinets avec son arme démesurée, coupant quelques branches au passage et faisant le vide autour d'elle. La première forme de vie qu'elle verrait serait sa cible toute désignée, et ce fut en ravageant des arbres déjà condamnés par le brasier qu'elle tomba sur une fille assez jeune et aux cheveux blonds. Même si elle l'avait déjà rencontrée auparavant, elle ne la reconnut pas : complètement étrangère à elle-même, elle rassembla son énergie et la concentra dans son épée titanesque, les yeux agrandis par sa folie meurtrière, avant de hérisser son armure de pics de terre pour fondre sur la Flamenoise.


[Le lancer de dé suite à l'Onde Folie (les cibles possibles étaient Elvira, Lyssa, Orage, Nova, Axill, Bélen et Sasori) a donné Lyssa. Je n'ai pas précisé si Axill avait trouvé l'autre Flamenois, Lyssa ou encore autre chose, du coup ^^ Abby se jette sur Lyssa à la fin du post, comme d'habitude pas de description du résultat xD
La fin de l'event approche, je pense qu'on va devoir songer à conclure ou à laisser une fin ouverte, les filles Wink]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 167

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Lyssa le Mar 30 Jan 2018 - 21:44

Pour se dégager d’Elvira qui brandit un couteau, l’Arcanin changea soudainement son aspect depuis son cou jusqu’à sa tête, jusqu’au bout de ses oreilles. Sa tête luisait aux flammes et il donna un grand coup de Tête de Fer à Elvira, visant la tête, tandis qu’il lançait la lame pénétrer les chairs de ses côtes. Les oreilles aplaties et montrant les crocs, il se faufila sur le côté. Il resta debout, fixant méchamment Elvira. Un grand rayon de lumière éclaira le chien de feu, ses blessures disparaissant soudainement comme si elles n’avaient jamais existées. Elvira avait dressé des piliers de pierre, mais l’Arcanin ne la quittait pas des yeux, elle l’entendait, reconnaissait son pas et sentait son odeur. Les piliers ne l’intéressaient pas, même lorsque l’un d’eux explosa non loin d’elle. Nova fit un bond sur le côté pour éviter les pierres qui tombaient un peu partout. Il fut cependant assez surprit de la voir traverser la pierre… Nova avait vu beaucoup de situations bizarres et inédites avec Lyssa, lorsqu’elle traquait les têtes. Mais pour le Pokémon, cela n’avait pas trop d’importance, elle se retourna, sentant l’odeur de l’humaine, sa cible était juste devant elle. Nova bondit en poussant un Hurlement atroce, puis ouvrit la gueule en déversant droit devant elle une énorme gerbe de feu, dont les flammes extérieures formaient comme des filaments tourbillonnant autour de la flamme principale. Lorsque l’Arcanin se jugea assez prêt de son adversaire, elle se roula en boule pour charger Elvira sous la forme d’une grande Roue de Feu. Fonçant en ligne droite, si elle n’avait pas été surprise de l’apparition, Nova ne put en revanche, pas éviter le coup d’épée. Mais qui sait, plantée dans ses chairs enflammées à grande puissance, la lame n’y résisterait peut-être pas ?

L’Élecsprint oublia tout ce qui se trouvait autour d’elle et resta concentrée sur le scorpion. Dans de rares moments de lucidité, elle pouvait se montrer efficace. Le Drascore para son gel avec des pinces de flammes et poursuivit la chienne tout en ouvrant grand la gueule pour la mordre. Déjà empoisonnée et largement affaiblit, mais totalement détachée mentalement de son propre corps, Orage ne s’enfuit pas, mais eut uen réaction étrange, elle se laissa mordre. Puis, sentant les crocs du Drascore traverser sa fourrure et se planter dans sa peau, elle profita de sa position pour lui lancer une Cage-Éclair. Ensuite, Orage fit crépiter sa fourrure, répandant au sol, l’électricité qu’elle généra, formant un grand Champ Magnétik. Orage tenta de lui asséner à nouveau un Croc Givre avant de se dégager de son emprise, y laissant des poils et du sang. Restant à distance du scorpion, il gonfla sa fourrure, qui se satura de foudre, crépitant de toute part, formant un halo étrange autour du chien fou. Puis, Orage attendit le scorpion, poussa un cri effroyable et fit exploser une titanesque Fatal-Foudre tout autour d’eux. La véritable tempête de foudre, rendue plus puissante grâce au champ de foudre et au Chargeur explosa touchant un peu tout et n’importe quoi, foudroyant les arbres qui se calcinèrent sur place, dont l’écorce s’épluchèrent comme des fruits mûrs et fit naître de multiples foyers d’incendie.

Trop concentré sur un moyen de mettre un terme à cette bataille et amener Orage et Lyssa à quitter les lieux, Pulsar ne vit pas surgir le Spectrum. Comme les humains avaient été les premiers à lancer les hostilités, d’après ce qu’il savait (quoique… Avec Orage… Mais il fallait de toute façon s’en défaire avant de s’enfuir), son premier réflexe fut d’asséner au spectre un coup de tête psychique. Il avait vécu assez longtemps pour connaître les faiblesses de ses ennemis… Si l’on exceptait les milles ans d’enfermement dans son ancienne Pokéball, mais le Feunard était bien plus vieux qu’on ne le pensait. Suivant son idée, il s’éloigna d’un bon en arrière du spectre et usa de ses pouvoirs psychiques pour lui lancer des ondes, qui ne lui feraient sans doute pas de bien. L’Extrasenseur se répartit devant lui et vit à travers le Spectrum que Lyssa allait se retrouver dans une sale situation. Pulsar prit son élan et fit éclater un grand Feu d’Enfer avant de traverser le spectre pour se retrouver derrière lui. Des Runes dansèrent autour du renard millénaire, ses yeux changèrent de couleur et des flammes violettes apparurent tout autour du Spectrum.

Toute la zone environnante était frappée de foudre ou de flammes, se répandant à grande vitesse et ne laissant que des arbres calcinés et de la cendre derrière elles. Lyssa créa de nouveau des Disques de flammes blanches, destinées aux deux femmes, profitant qu’elles soient occupées avec ses propres Pokémon. Tandis qu’ils étaient tous bien occupés et que la végétation disparaissait dans un nuage de fumée, Lyssa sortit de sa cachette, devenue inutile désormais.

« Eh pétasse ! C’est mon chien que tu frappes ! »

S’adressant à la gueuse en armure, celle-ci lui fit face. D’un coup d’œil, Lyssa avisa la position de chacun des Pokémon et de l’autre rouquine là-bas. La gueuse la chargeait, mais Lyssa n’avait pas l’intention de se laisser approcher, néanmoins, pour en avoir déjà vu, elle reconnut une armure de chevalier, le genre qui e permettait pas d’être très agile et rapide. Ce qui était parfait, car si au début de ses pérégrinations Lyssa s’était fait un point d’honneur à une pure magicienne, elle s’était vite rendu compte qu’un peu de souplesse et de rapidité d’action pouvait la sortir de l’embarras quand la magie ne suffisait pas. Elle ne savait toujours pas se battre, elle n’était pas une chiffonnière, elle ! Par contre, elle pouvait devenir une vraie Rosabyss et glisser entre les mains de ses adversaires, devenant une cible insupportable à toucher. Avec le temps, elle était devenue une véritable gymnaste, même s’il fallait l’avouer, la plupart du temps, Lyssa n’avait pas à en faire tant. Debout, concentrée, les bras pendant le long de son corps, elle ouvrit ses deux mains largement, elle referma l’une d’elle et son corps s’entoura un instant du spectre lumineux. Protégée par le Prisme, elle ne craindrait plus la chaleur des flammes. De l’autre main, ouverte à plat, paume vers le sol, celui-ci devint un insupportable Lit de Braises. Avec la volonté de faire bouillir la gueuse dans sa propre armure, elle savait cependant, que le processus pourrait prendre un peu de temps. Le temps que la ferraille soit chauffée à blanc.

Lyssa banda ses muscles, sa fine silhouette prête à bondir pendant que le chevalier faisait des moulinets ridicule avec une arme bien trop disproportionnée. La blonde concentrait ses pouvoirs et attendit. La fille arriva, son épée décrivant des arcs de cercle. Lyssa attendit le bon moment, avant de bondir à son tour : elle attendait que la guillotine soit passée pour sauter sur un petit rocher, puis sur le chevalier dans un saut de main arrière. Prenant un risque énorme, les mains posées sur l’armure entre deux excroissances, elle appliqua la Marque Éclatante. Lyssa retomba en arrière, en souplesse sans se blesser, mais perdit l’équilibre, ayant tout de même l’audace de laisser trôner un petit sourire insupportable aux lèvres. Quelques mèches de cheveux blonds gisaient au sol. Cette Marque générait des blessures tout le temps qu’elle brillait. La Marque Éclatante crépitait, parcourant toute l’armure faite d’un quelconque métal. Assise sur son séant, elle se releva. Touchée par les Onde Folie, le résultat n’était pas très différent de ce qu’elle était dans ce genre de situation, lorsque qu’elle perdait tout sens commun. Dans le dos de la Terrosienne, Lyssa maintenait le Lit de Braise au sol, mais surtout, un très large dessin apparut au sol, deux dragons se faisant face. Dans quelques instants, toute la zone brûlerait atrocement tout ceux qui se tiendraient dessus… Lyssa n’avait pas l’intention d’en bouger, protégée par son prisme, alors que la Terrosienne n’avait pas l’air assez maitresse d’elle-même pour faire autre chose que mouliner bêtement droit devant elle. Statique, pour l’instant, elle observait avec amusement le chevalier. Pour la provoquer, Lyssa lui envoya des petits éclats de flamme, visant son visage.




[C’est l’heure du Du..Du.. Duel !

Elvira, Nova te lance Tête de Fer dans la tête, puis se dégage pour se lancer Aurore. Ensuite au niveau des piliers, elle t’attaque à nouveau avec Canicule, puis une fois au CaC, Roue de Feu. Comme c’est une charge en avant, j’estime que Nova ne peut pas éviter l’épée. Comme Abby a décrété qu’elle avait trouvé Lyssa, c’est donc Pulsar que ton Pokémon trouve… Il lui lance Psykoud’boul, Extrasenseur, Feu d’Enfer, se protège avec Rune Protect, puis l’attaque de nouveau avec Châtiment.

Abby, sur un roll de 2 Orage continue d’attaquer ton Drascore. Il est dans un sale état, mais décide de se battre tout de même, rend le sol électrique sur la zone, puis se lance Chargeur, avant de lancer un fatal-Foudre sur ton Drascore et sur la zone de bataille (foudre au sol, puissance largement décuplée toussa).
Lyssa te Marque pour le coup, en utilisant la foudre, l’effet dure peu de temps cependant, une dizaine de secondes. Pour les autres sorts, j’ai expliqué directement. Lyssa est en mode DBZ là, quand ils se regardent pendant 10 mn avant de se sauter dessus x)

Vol Magnétik est encore actif pour 3 tours. Orage a été empoisonné par les Pics Toxik et il a bien mangé au tour précédent, je pense que ça sera son dernier tour, Lyssa n’est pas en mesure de le soigner. Voilà, on a décidé de charger, je vous laisse donc choisir comment vous allez survivre ♥]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 185

Fiche de personnage
Points: 81
Âge du personnage: 20 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Elvira Greyhunt le Dim 4 Fév 2018 - 18:54

Le combat entre Elvira et l'Arcanin se retrouvait beaucoup plus difficile qu'elle ne l'aurait pas crue. La bête semblait avoir un sixième sens qui le sauvait des pires situations s'il ne décidait pas personnellement de prendre le coup. La rouquine détestait ce genre de situation. Elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas gagner à tous les coups, encore moins être une créature forte qui pouvait balayer ses ennemis avec un seul revers de main bien placé. La rousse serre les dents, se jetant vers l'arrière avec l'aide de Bélen pour éviter les flammes qui prennent place sur la tête de l'animal de feu. L'intensité des flammes lui coupa le souffle et elle eut l'impression de revivre la canicule qu'elle avait subie avec ce maudit oiseau bleu de malheur. Ils avaient bien failli tous y passer. Quand le canin géant revient à la charge avec un coup de tête, Bélen vient l'intercepter et Elvira le sent grimacer sous la chaleur des flammes qui entouraient la bête. Elvira vient frapper l'air devant elle, se dégageant une nouvelle fois avec un bond vers l'arrière et venait trouver refuge derrière l'un de ses piliers de terre. Quand la bête poussa son hurlement atroce, Elvira en profita pour agir à son tour, sortant de sa cachette en passant à travers dans le but de surprendre l'animal, se fut elle-même qui fut accueilli par une gerbe de flammes tout droits sorti de l'enfer. L'humaine eut tout juste le temps de se rendre transparente une deuxième fois, cependant quelques mèches de ses cheveux et de ses vêtements n'eurent pas cette chance et passèrent de matière à poussière en quelques secondes.

La peur brouilla l'estomac de l'humaine à cet instant, elle réalisait que si elle avait hésité plus longtemps, elle y serait elle-même passée. L'odeur désagréable des cheveux brûlés monta dans l'air, offrant une odeur désagréable qui laissait presque un goût amer sur la langue d'Elvira. La prochaine attaque arriva beaucoup trop vite pour que les réflexes humains d'Elvira ne puissent pas la sauver et Bélen eut tout juste le temps de se mettre devant et prendre l'attaque de pleins fouets. Malgré l'horreur de la situation, Elvira profita de la nouvelle proximité pour venir planter sa lame courte dans la chair du monstre de feu. Dû à l'intensité des flammes, Elvira relâcha immédiatement sa poigne sur le métal qui lui brûlait déjà un peu la paume et se jetait vers l'arrière pour s'éloigner le plus possible du canin. Cacher derrière son pilier de terre, Elvira essayait de reprendre son souffle, l'air semblait lui manquer depuis sa courte rencontre au corps-à-corps avec l'Arcanin en flamme. Les vêtements de la jeune femme avaient pris un solide coup et elle dû prendre quelques secondes pour en éteindre les étincelles qui si étaient accrochées. ‘' Pense Elvira, pense. Pense-je te dis ! ‘' Terminait-elle dans un grognement désagréable.

Sur ses cuisses, elle sentait encore la chaleur irradier du corps de Bélen. Il avait pris un très gros coup et elle pouvait sentir qu'il n'allait pas très bien. Quand elle descendit les yeux sur lui, à cet instant précis elle se sentait ridicule et bonne à rien. À quoi avait-elle pensé en venant ici ? Elle et ses idées de grandeurs et de vengeance ! Et regarde où tout ceci l'avait mené… À se cacher d'un ennemi et à pleurer sur son pitoyable sort. Elle sent la caresse mentale de Bélen qui vient caresser son esprit en même temps qu'Axill recevait une attaque psychique. Elvira sursauta, tournant son attention sur le combat que son Spectrum était en train d'avoir avec un ennemi Pokémon. Axill restait surpris de la première attaque. Il était vrai qu'il avait repéré un ennemi, mais il n'avait pas eu la confirmation sur le type d'ennemi qu'il avait trouvé. L'attaque psychique était loin d'être agréable et tout comme son ennemi, il se jetait vers l'arrière pour mettre de la distance entre eux. Immédiatement, Axill sut qu'il y avait quelque chose de particulier avec le Pokémon qui se trouvait devant lui. Quelque chose clochait, il ignorait si ça venait de cette aura ‘'ancienne'' et de ce regard ennuyé qu'il jetait sur le monde actuel. Rapidement, sans lui laisser la chance de répliquer, le Feunard qui se trouvait devant lui utilisait une seconde attaque qu'Axill évita de justesse en devenant immatériel. L'animal aux queues multiples sauta alors au travers lui, ignorant le spectre qui se sentait insulté. Relâchant sa défense trop rapidement, le spectre se mangea le châtiment de pleins fouets, coupant le souffle à Axill ainsi qu'à Elvira. * Axill, revient, j'ai besoin de toi…* Entendait le spectre dans sa tête. Il hésita une fraction de seconde avant de disparaitre dans le sol et de revenir vers elle.

Les bras autour de Bélen, Elvira faisait de son mieux pour le garder conscient. Les larmes avaient doucement commencé à couler sur ses joues et la panique de perdre un être cher commençait à prendre place dans ses yeux aux couleurs forestiers. Tout en relevant l'épée vers elle, elle vient apposer son front contre lui, cherchant une faille dans son esprit pour si faufiler et le ramener vers elle. * Bélen… j'ai besoin de toi… Ne me quitte pas…* au même instant, tous deux eurent une vision, un souvenir qui surgit dans l'esprit des deux êtres étroitement lié. Une femme était penchée sur le corps qu'un homme étendu au sol, baignant dans son propre sang. Pendant que la guerre faisait rage autour d'eux, la femme pleurait à chaudes larmes sur le corps de celui qui venait de la sauver. ‘' Bélen… Pourquoi as-tu fait ceci ? Pourquoi te sacrifier ? Je… ‘' Soufflait la voix de la femme ‘' chut…''… La main de l'homme se souleva péniblement et vient caresser la joue de la femme, la souillant de sang. Malheureusement pour eux, même si la scène était touchante, la femme fut transpercée par la lame d'un ennemi qui avait surgie de nulle part. La femme mourra immédiatement, le cœur perforé par l'acier et s'effondra sur l'homme. L'image se tut et Bélen réalisa qu'il caressait la joue d'Elvira, retirant des larmes qui y coulaient. *Je suis toujours là moi… aide-moi…* Elle avait raison, il pouvait encore faire quelque chose, même s'il n'avait pas été capable de protéger cette femme à l'époque, maintenant il pouvait le faire avec Elvira.

Au moment où Axill arrivait pour intercepter l'Arcanin avec une onde folie tout de suite suivie de Malédiction pour le forcer à reculer et à le tenir en respect le temps d'Elvira se remette de ses émotions. Une faible lueur sortie de la poitrine d'Elvira et vient se glisser sur le corps de Bélen qui s'illumina brusquement. La lumière vive qui enveloppait Bélen fit ‘'disparaitre" un instant les deux êtres enlacés et sous les yeux fascinés d'Elvira, le corps de l'épée se divisa en d'eux. Les deux corps parfaitement identiques prirent forme devant Elvira, laissant apparaitre non pas une âme, mais deux âmes qui avaient été longtemps séparés, mais qui avaient enfin retrouvé leur chemin l'une envers l'autre. Au même instant, dans l'esprit de la lieuse, une voix plus délicate qu'elle reconnut comme celle du souvenir, lui caressa l'esprit et des mots s'y faufilèrent. * On raconte que quand un Monorpale retrouve une raison de vivre, il a la chance de retrouver ce qu'il avait perdu, sa double moitié. Merci, merci profondément de nous avoir fait ce cadeau Elvira Greyhunt.* Puis lentement la lumière disparue pour laisser place à Bélen et sa nouvelle compagne, Méleth. Les deux êtres d'acier étirèrent leur long foulard vers Elvira, l'aidant à ce relevé. Le bleu avait disparu, laissant place à un rose-mauve, surement dû au sang donc il avait été si longtemps tâché. Les deux êtres sourires mentalement à l'humaine et elle retrouva confiance en elle. Voilà la véritable raison à tout ceci, c'était de lier des liens et de créer des souvenirs avec les siens, de les voir évoluer pour devenir plus forte et elle en ferait de même. Le nouveau corps du Dimoclès se rapprocha d'Elvira et dans un geste commun, ils lui offrirent leurs fourreaux respectifs avant de faire face à leur ennemi commun. Le tenant comme un bouclier, l'humaine se retourna à son tour, une nouvelle résolution dans les yeux.

Autour d'elle, les épées formèrent une bulle protectrice et plusieurs lames se mirent à danser dans l'air. Ensuite, un mur d'acier pris forme, cachant la vision un instant avant de disparaitre comme il était venu et pour finir, les foulards s'enroulèrent plus étroitement autour des poignets de la femme et elle fit soulever pendant un faible instant du sol, ayant l'impression que son corps était plus léger qu'à l'habitude. Sa vision des choses lui sembla plus claire et précise, elle eut l'impression que depuis que Bélen c'était ouvert à elle, qu'elle se sentait plus rapide et à l'aise avec eux. Avait-il enfin accepté d'être son compagnon ? Un sourire carnassier s'étira sur les lèvres de la rouquine et elle posait les yeux sur le monstre de feu. Elle savait très bien que le feu avait toujours un avantage sur elle, non sur eux, mais ceci ne devait pas les décourager. *Axill, revient ici je vais avoir besoin de protection et tu es blessé.* Déclara-t-elle mentalement. Pour la première fois, le Pokémon spectre ne répliqua pas, s'exécutant immédiatement, il trouva refuge dans les vêtements de sa maitresse. Rapidement dans un mouvement, elle vient faire un tour dans les foulards avec ses mains, s'offrant une solide poigne sur ses compagnons qui lévitaient toujours dans les airs. Étonnamment, elle se sentait beaucoup plus à l'aise avec eux et dans un geste brusque rejetait les bras vers l'arrière avant de les lancer vers l'avant. Les lames réagirent exactement au même moment, faisant la courbe d'un fouet avant de partir vers l'avant pour offrir un solide coup à l'adversaire. Les lames se mirent à danser et a virevolté autour de l'humaine comme des fouets ou encore de puissantes lames enchainer à leur porteuse, elle aurait bientôt le surnom de la danseuse chaotique ou encore la porteuse des lames chaotiques. Tout en avançant vers l'Arcanin, elle était impitoyable. '' Je vais te saigner à blanc ! ''



[Bon bon… Axill se prend la première attaque qui lui fait quand même beaucoup de dégâts. Il évite la deuxième pour ne pas mourir pitoyablement et se prend le châtiment tout en se sentant insulté du coup que ton Feunard lui fait. Mais il revient vers Elvira quand il voit que ça ne va pas bien.

Bélen est ‘’presque’’ mort de la dernière attaque de l’Arcanin, Elvira perd sa ‘’seule vraie arme humaine’’ dans le corps du canin de feu et fait une retraite stratégique pour survivre à la méchante bête qui veut visiblement sa peau. Elle pleure un peu sur le corps de Bélen, ils ont encore leurs délires de souvenir, effet secondaire de l’onde de folie . Qui sait et Bélen trouve enfin une vraie raison de vivre ce qui lui donne son dernier morceau de robot pour ENFIN évoluer… C’est que monsieur se fait désirer.

Quand Axill arrive sur les lieux du carnage, il lance une Onde folie sur l’Arcanin pour le tenir à distance ainsi que Malédiction, tiens dans tes dents sales bêtes ! Tu vas souffrir comme je souffre de tes put*in flammes. Bélen et nouvellement Méleth utilise Danse-Lames, Mur de fer ainsi que Allègement et enfin Elvira son don de lieur avec l’épée, ENFIN. Un talent qui augmente sa précision, une dextérité plus poussée grâce à son lien.

Puis Axill revient se cacher dans les vêtements d’Elvira pour venir faire le rôle de soutien pendant qu’elle a son délire de ‘’puissance’’ à la Kratos (God of War) et ses lames dues chao en attaquant avec un Tête de Fer le chien et de répliquer avec plusieurs coups qui semblent venir de partout autour. Encore dans tes dents sales bêtes !]

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1150

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Abigaël d'Alma le Mar 6 Fév 2018 - 23:42

Alors que le feu gagnait du terrain, les combats faisaient rage un peu partout. Autour des belligérants, les flammes montaient et grimpaient le long des troncs, faisant gémir les arbres et craquer les branches, dans une sinistre oraison funèbre. Mais personne, hormis le Drattak, n'y prêtait attention : trop occupés à se défier et à se balancer des joyeusetés toutes plus horribles les unes que les autres, les trois filles et leurs Pokémon laissaient libre cours à leur folie et à leur bestialité.

Complètement focalisée sur sa cible, Sasori se délecta du goût du sang en plantant ses crocs à côté des pinces déjà enfoncées dans la chair. Elle prit la Cage-Éclair de plein fouet, et alors que ses membres s'engourdissaient, elle dévisagea la chienne démente. Elle le savait, l'Élecsprint ne tiendrait pas longtemps à ce rythme-là, et elle-même ne serait pas en mesure d'éviter le prochain gros coup du canidé. Avec difficulté, elle releva la tête, esquissa une sorte de sourire narquois et attendit tout simplement que la décharge lui arrive dessus, dans un stupide défi pour savoir laquelle des deux tomberait en premier. Tournant sa tête dans tous les sens, Sasori arrosa les environs avec Dard-Nuée, criblant la clairière d'obstacles douloureux auxquels elle mêla des projectiles empoisonnés. Abby ne craindrait rien, avec son affinité au poison, mais les autres... Alors qu'elle perdait peu à peu connaissance, la Drascore assista à une scène pour le moins bizarre entre l'autre Terrosienne et son épée qui n'en était pas vraiment une. Mais elle n'était plus en état de réfléchir, et elle se contenta de planter ses énormes pinces dans le sol pour se maintenir debout.

De son côté, Abby était aux prises avec une blonde pour le moins malpolie et arrogante, qui venait de l'interpeller en attirant son attention sur la cible du Chevalier. Avec un rictus, la fille de Benedict répliqua :

« Et ? T'es sûre que c'est le tien ? Parce qu'il a pas l'air tranquille ! Quoique... »

Avec un rire dément, Abigaël chargea, moulinant dans le vide et ratant sa cible un peu trop agile à son goût. Alors quoi, si les proies ne se laissaient même plus faire trucider bien gentiment, où allait donc le monde ? D'un revers de la main presque nonchalant, elle envoya balader le disque blanc avec une gaine de terre, plantant son regard fauve dans celui de la fille. Cette dernière fit une manœuvre que la Terrosienne ne comprit pas, mais peu importait, après tout : pour l'heure, elle avait une irrésistible envie de découper de la chair, et elle chargea à nouveau, rendue étrangère à elle-même par l'Onde Folie. La Flamenoise l'évita et s'approcha assez d'Abby pour toucher son armure, générant une chaleur vive au point de contact. Plissant ses yeux de prédateur, le Chevalier se retourna pour découvrir son adversaire au sol qui se relevait à la hâte. Dans son armure, le serpent s'agita, confirmant à sa patronne ce qu'elle lui avait silencieusement demandé. Elle allait regretter de s'être exposée ainsi à l'armure de la jeune femme, et encore plus de l'avoir touchée. Mais alors que l'Élémancienne allait se jeter sur la gamine sans ménagement, et au moment où le motif au sol luisait dangereusement, un rugissement effroyable suspendit son geste, avant qu'elle ne se retrouve engloutie dans un écran de fumée. Un fracas inhabituel envahit la forêt, comme si un élément qui ne devait pas y être l'avait heurtée de plein fouet et généré un brouillard chaud et opaque.

« Uramu... »

Le Drattak avait soustrait sa maîtresse au Lit de Braises au dernier moment, pas assez vite pour lui éviter une brûlure légère, néanmoins, mais suffisamment tôt pour lui épargner une cuisson douloureuse. Avec son Hydrocanon, il avait arrosé le sol pour le refroidir, créant un énorme nuage de vapeur dans lequel ils étaient désormais dissimulés, et lorsqu'il reposa la jeune femme par terre, il eut droit, non pas à un regard méprisant et courroucé comme d'habitude, mais à quelque chose de plus doux. Il aurait même juré qu'elle avait de la reconnaissance pour lui. Mais surtout, elle n'avait plus cette lueur de folie furieuse dans la pupille, comme si ce brusque mouvement qui lui avait coupé le souffle et l'avait prise de court l'avait tirée de sa torpeur. Mentalement, sans aucune méchanceté, elle lui souffla :

« Du renfort. Il faut éteindre ce merdier, ou on va perdre Agata. »

Inquiet, le Dragon s'exécuta néanmoins et décolla pour se diriger vers le camp terrosien le plus proche. À ce rythme-là, toute la forêt se transformerait en gigantesque amas de cendres, et le pays ne pouvait pas se permettre de renoncer à son joyau. Celebi leur avait déjà joué des tours, qu'adviendrait-il du temps et de cet endroit si les arbres et la faune venaient à mourir ?

S'enfermant dans un gigantesque poing rocheux, l'Élémancienne resserra sa prise sur son arme de titan, laissant l'Abo se placer en conséquence. Dans leur langage bien à eux, la Terrosienne susurra :

« Quand je serai proche, tu jailliras. »

Sous la terre, des grondements et des mouvements inquiétants envahirent la zone, comme si des dizaines de créatures allaient en sortir brusquement. Alors que le frémissement se muait en cri de colère de la terre, des ronces surgirent de toutes parts et quadrillèrent la zone, entourant le poing rocheux dans sa course vers la blonde. S'allongeant rapidement dans un mouvement torsadé, il s'ouvrit à moins de deux mètres de sa cible, les doigts musculeux dévoilant leur hôte, épée au poing. D'un geste rageur, le Chevalier se propulsa en prenant appui sur la paume organique, tandis que le serpent se jetait en avant, gueule ouverte en grand, pour tenter de mordre la Flamenoise. Peut-être qu'ainsi, elle gagnerait enfin le respect de la patronne, pas vrai ?


[Désolée Elvira, j'ai pas pu t'intégrer dans mon post du coup, c'était un peu difficile xD
Du coup, Uramu a pu éviter à Abby le gros de l'attaque, mais elle n'en sort pas indemne (ça fume xD). Hésitez pas à me solliciter au moindre souci !]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 167

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [ Bataille III ] Doom Day [Abby & Elvira]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum