[ Clos ] Des mois de repos pour un renouveau... [Solo explicatif]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Des mois de repos pour un renouveau... [Solo explicatif]

Message par Elvira Greyhunt le Mar 14 Nov 2017 - 17:03


Le regard émeraude de la belle glisse sur les courbes vertes des montagnes de Celosia. Dans son lieu haut perché du Donjon de Celosia, elle pouvait profiter de ce spectacle à loisir. Depuis qu'elle avait ‘'aménagé" dans ce lieu de pures natures, la jeune femme c'était trouvé un nouveau baume à mettre sur ses blessures. La maison du vieux couple qui l'avait pris sous leur aile, se situait non loin de l'entrée du donjon naturel. Un dernier repaire de paix et de repos pour les aventuriers à la recherche du grand frisson de la connaissance du lieu légendaire. Le couple était l'un de ceux à encore s'occuper des torches et des voyageurs égarés, un peu comme elle avait commencé à faire quand elle s'était remise de son dernier combat. Un sourire pincé et amer se fraye un chemin sur ses lèvres avant que l'amertume de sa défaite frappe son visage. Beaucoup de choses s'étaient produites dans les dernières semaines et elle ne voulait même pas souligner dans les derniers mois. Sa main gauche venait rejeter quelques mèches rebelles de sa tignasse rousse, pendant que le vent frais de l'extérieur s'engouffre par la fenêtre pour venir la taquiner, dégageant ainsi son visage redevenu serein.

Une partie des cicatrices qui marquaient autrefois son visage, avaient presque disparu à cause des soins répétés qu'elle avait reçus et il en était de même pour le restant de son corps. Les stigmas de ses combats n'avaient pas complètement, mais ils semblaient avoir légèrement fondu sous les séances répétées de Margaret. Sa main gauche venait glisser dans la poche du côté identique, attrapant une perle de verre bleuté. En ressortant la perle du tissu vert de son vêtement et sans même quitter le paysage du regard, elle la fait rouler entre ses doigts. Elle en connaissait chacune des courbes, chaque reflet de lumière qui le traversait par cœur, même la fine craque qui le traversait maintenant. Elle ferme les fenêtres de son âme, abandonnant le paysage un instant pour essayer de retenir les larmes qui lui montent aux yeux. Elle prend une grande respiration, essayant de retenir ses doigts qui se crispaient sur la pauvre petite perle bleue. Cette perle était tout ce qui lui restait de sa mère adoptive. Sa chaine avait été endommagée et perdue durant l'attaque, tout comme la perle qui avait reçu un coup. Cependant, Elvira n'avait pas juste perdue ceci durant sa rencontre fatidique avec Saramis. Il y avait bien sûre eu les retrouvailles avec Médérick… Mais une nouvelle fois, elle s'était terminée rapidement et avec un énorme prix. Tout en roulant la bille de verre bleutée de plus en plus rapidement entre ses doigts, la colère commence à prendre doucement le dessus et la soucoupe qui contenait des petites pierres et de la terre commence à trembler.

Oui, beaucoup de choses s'étaient passées ces derniers mois. Autant des bonnes que des mauvaises et l'une d'entre elles avait été la découverte de son affinité avec la terre. Elle avait réalisée qu'elle n'était pas qui elle avait toujours cru être. Qu'elle était une enfant de Terros et non de Flamen. La colère de l'instant finit par faire soulever les petites pierres de terre, pendant qu'elle refermait le poing gauche sur la perle. Une douleur aiguë la frappait au bras droit, tout juste sous l'épaule et elle grimaçait, relâchant toute colère. Les pierres tremblèrent un instant, retombant dans la soucoupe en attirant l'attention de la rousse qui porte son regard sur les cailloux. Elle soupire un grand coup, ce concentrant cette fois-ci à les soulever plus calmement. Les cailloux tremblent une nouvelle fois, puis après une hésitation se soulevaient devant ses yeux. Elle concentre toute son énergie et ses sens sur la tâche pendant que ses pieds caressaient le plancher de pierre. Ses sens semblent vouloir s'étirer dans tous les sens, comme affolées ou plutôt excitées de tout visitée et elle finissait par perdre sa concentration. Les pierres retombaient dans la soucoupe, résonnant amèrement à ses oreilles.

Au même instant, Sitara la petite Évoli montrait le bout de son nez par la porte grande ouverte de sa chambre simplement décorée. Un lieu qu'elle avait rapidement adopté après sa dure réveille. La petite Évoli s'approchait d'Elvira timidement, mais visiblement heureuse de voir sa maitresse. La rouquine lui sourit doucement, tout en venant glisser la perle dans sa poche gauche. Elle tend immédiatement la main vers la petite boule de fourrure qui vient si blottir immédiatement. Les longs doigts effilés de l'humaine venaient habilement se faufiler sur son corps canin. Sitara avait bien grandi ces derniers mois, elle avait un peu de taille et de poids. Il fallait dire que Margaret, en avait pris soin et l'avait gracieusement nourri. Margaret avait fait beaucoup de choses pour elle et ses Pokémons et elle n'avait même pas encore parlé d'Elrin qui avait été celui qui l'avait remis sur pieds et qui l'avait aidé à maitriser ses pouvoirs. Il l'avait même remis sur la voie du combat, lui montrant le style du combat à une épée. Il avait réussi à lui remonter le moral et à lui donner une raison de vivre, après son abandon. Selon elle, elle devait beaucoup à ce couple. Sitara montait sur les cuisses de sa maitresse, demandant plus d'attention. C'est que la petite c'était toujours montré gourmande sur les caresses. Leur lien c'était doucement forgé après son réveillé, mais la petite avait bravement veillé sur le corps endormi de sa maitresse.

Pendant qu'elle jouait dans le soyeux poil de Sitara, Elvira laisse son regard vagabonder sur les mures de sa chambre. Tout ici était dans le style typique Terrosien, solide et confortable. La pièce avait été longtemps endormie avant son arrivée et l'ancienne personne qui y habitait, avait eu des goûts assez simples pour ce qui était de la décoration et elle l'avait gardé ainsi. Au vu des couleurs, la pièce avait dû appartenir à un homme, mais ce fait ne la dérangeait pas. Elle était plutôt curieuse d'où se trouvait cette personne… Elrin et Margaret ne parlaient jamais de l'absence de cette personne et Elvira se doutait fortement qu'il devait être un membre de la famille perdu. Son regard tombait finalement sur le corps étincelant et endormi de Bélen. Il était devenu sa nouvelle arme, son extension, son bras. Elrin lui avait montré comment l'utiliser. Il avait que si ce Pokémon ne désirait pas agir de lui-même, alors qu'elle pouvait le faire. Que quand il serait décidé à se réveiller il le ferait de lui-même. L'homme lui avait expliqué que certains Pokémon, surtout du type acier et où fantôme, avait une pensée étrange et décalée de la nôtre. Elle n'avait peut-être pas encore atteint le cœur de celui-ci. Il avait souligné que certaine créature était plus dure que d'à atteindre et que ce genre de Pokémon prenait naissance dans d'étrange et parfois macabre. Cependant, Elrin lui avait fortement conseillé de bien s'occuper d'Axill, le Spectrum était surement celui qui avait le plus besoin de son attention dans le moment.

Malheureusement, depuis qu'elle s'était réveillée, le Spectrum semblait la fuir. Même si tout au long de son inconscience elle l'avait sentie à ses côtés à lui murmurer des paroles réconfortantes et en lui promettant que plus jamais ceci allait arriver, en la tenant aux courantes de tout ce qui se passait dans le monde des vivants. Elle avait ressenti le goût amer de la défaite, de la colère et de la tristesse. Tout ceci n'avait fait qu'alimenter ses propres sentiments, face au désastre de la situation. Les premiers temps après son réveille, avaient été difficiles. Même si elle était un minimum aux courantes de son nouvel environnement et des gens qui avaient pris soin d'elle. Presque immédiatement, elle s'était prise d'affection pour Margaret, puis vient Elrin qui avait sauté pieds joint dans son espace pour la sortir de sa torpeur et la mettre à l'entrainement. Elle avait eu du ressentiment envers Elrin au début, elle lui en avait voulu de précipiter les choses et de s'immiscer dans sa vie ainsi. Puis elle avait fini par comprendre, tout ceci lui avait fait du bien. Maintenant, elle lui était reconnaissante.

Son regard finit par glisser sur une sculpture en bois. Le petit Pokémon qui y était représenté était nulle autre qu'un Natu. Quelques vraies plumes décoraient l'animal dans un mémento gracieux. Une ombre passait sur son visage pendant qu'elle se remémorait les derniers moments de l'animal. Même si à la base, les deux êtres ne se connaissaient pas en matière d'amitié, Élie en avait énormément entendu parler et grâce à ses pouvoirs télépathiques, elle avait pu lire et trouver des informations sur la gamine, sans parler des années qu'elle avait passées avec Médérick à ‘'partager " l'amour obsessive qu'il lui portait. La petite Natu lui avait fait un ‘'cadeau " il ne restait plus qu'à savoir à quel point il pouvait être empoissonné. Juste avant de mourir, Elvira se souvenait avoir entendu Élie rapidement parler dans sa tête, même si les mots étaient encore flous, elle se souvenait parfaite des images et des souvenirs que l'animal lui avait implantés dans le crâne.

En fait, Élie lui avait donné certains souvenirs à elle, à Médérick, d'autres donc elle ne connaissait pas la provenance. Certains de ces souvenirs étaient importants, des lignes de faits sur sa personne et sa vraie identité. Des vérités sur les vrais visages de certains membres de sa famille, elle avait reconnue plusieurs visages, Édeline sa mère adoptive, Sirille la jumelle et sa vraie mère, elle avait vu le vrai visage de Saramis le père de Médérick, Médérick lui-même. Il y avait eu beaucoup de souvenirs avec Médérick, mais elle savait qu'elle n'avait pas tout vu, Élie lui avait murmuré qu'il restait encore tellement à voir, mais que ce n'était pas l'heure. L'oiseau au plumage vert était mort dans son bras, laissant échapper son dernier souffle avec l'observant. C'est à cet instant que la rage, avec la colère doublée par la peur de la mort que ses pouvoirs s'étaient libérées en créant un tremblement de terre puis un cratère autour d'elle. Pendant qu'une entité rousse à l'autre bout sursautait dans son lit, Elvira perdait connaissance en pensant mourir. Peu de temps après, le vieux couple débarquait attiré par les tremblements qu'ils y avaient eus avec une volée de Pokémon.


Dernière édition par Elvira Greyhunt le Lun 1 Jan 2018 - 18:38, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1146

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des mois de repos pour un renouveau... [Solo explicatif]

Message par Elvira Greyhunt le Mar 28 Nov 2017 - 20:14


Son regard quitte enfin les plumes qui ornementent la statue de bois pour venir caresser le bois des murs puis glisser paresseusement sur la pierre lisse du plancher. Sitara ronronne maintenant mollement sur ses cuisses. La tête canine de l'Évoli dodeline au même rythme que sa respiration et du battement de son cœur. Les rayons du soleil pénètrent enfin par la fenêtre de la chambre, marquant le début du zénith et bientôt l'heure de sa séance thérapeutique avec Margaret. La vieille femme avait été d'une aide précieuse pour Elvira, que ce soit physique ou un appui psychologique comme l'avait été autrefois Miku pour Sören. Elvira avait eu la chance de rencontrer c'est deux personnes. À cette pensée, elle se dit qu'elle devait retourner à Nalcia revoir la guérisseuse aux cheveux bleus-vert…

Ensuite, viendrait l'heure du repas avec tout le monde. Elle aurait une courte pause avant que le Dracolosse d'Elrin vienne la chercher pour monter les hautes montagnes environnantes ou se déroulerait son entrainement avec l'homme. De plus, haut perché, sur un plateau hors de portée de tous, elle pouvait s'entrainer sans crainte de faire mal à qui que ce soit et l'air pur des hauteurs avaient un effet apaisant sur elle. L'homme d'un âge avancé était une créature des plus impressionnantes. Malgré sa soixantaine avancée, il avait toujours la force de vitalité et physique d'un jeune homme dans la fleur de son âge. Tout ceci venait des voies qu'il avait choisies, mais il était tout de même impressionnant de voir ce morceau d'homme en action. Elrin est un chevalier doublé d'un dragonnier.

Pendant ces longues heures d'entraînements, Sitara restait avec Margaret, Bélen ne bougeait toujours pas, même lorsqu'elle l'apportait avec elle et Axill, faisait son Axill. Depuis cette apparition de Saramis, la dure trahison qu'avait faite Sören et la blessure qu'il avait infligée à Elvira, le Spectrum lui en voulait énormément. Le spectre savait les circonstances, connaissait les pensées de l'insecte, savait que l'insecte n'avait rien pu faire pour refuser l'ordre et faire éclater au grand jour la vérité. Et malgré tout le malheur qui avait frappé le monstre vert et pourtant, Axill ne ressentait aucune pitié envers lui, simplement de la rancune, parce que maintenant, à chaque fois qu'il regardait Elvira, il voyait leurs échecs mutuels à lui et à Sören. Le regard du spectre tombait sur la prothèse qui se trouvait non loin de sa maitresse. Même s'il était intangible et invisible, le Spectrum gardait toujours un œil sur elle. Il savait qu'elle pouvait quand même le sentir dû à leur lien et pourtant Elvira avait la ‘'gentillesse'' de faire la même chose que lui, de l'ignorer. Il ressentait la douleur que son absence faisait sur elle, il serait du de l'ignorer quand elle se réveillait durant la nuit en pleurant dus aux cauchemars qu'elle faisait. Avec l'aide de Margaret, les cauchemars avaient diminué, mais certains étaient encore persistants. Le Spectrum détournait le regard de la prothèse et retourne observer à l'extérieur.

Au même moment, Elvira se soulève de son coussin et Sitara en profite pour venir sauter sur ses épaules. Tel le petit animal qu'elle était, elle se cale confortablement contre la nuque et les cheveux rouges de l'humaine. Envelopper ainsi, elle pourrait presque disparaitre sous l'épaisse chevelure de sa maitresse. De sa main valide, elle attrape la prothèse en pierre et en terre pour finalement quitter sa chambre. Dès qu'elle sort de son antre, une agréable odeur taquine ses narines, signe que Margaret à presque terminer le repas. Silencieuse, elle traverse le long couloir simplement décoré pour rejoindre le salon-cuisine de la maison. La femme d'un âge avancé lui tournait dos, s'activant à terminer le repas. Elvira l'observait sans dire un mot, puis s'approche doucement. Elle venait prendre place à côté de la femme qui lui offre un doux sourire.

‘’ Tu as besoin d’aide ? ‘’ Demande la femme en lui pointant la prothèse.
‘’ Il serait apprécié… Je pensais demander à Elrin… ‘’ Souligne doucement Elvira.
‘’ Il est encore sur la montagne, il prépare quelque chose pour toi… Il… Voulait t’offrir quelque chose avant que tu quittes pour la forêt d’Agata…. ‘’ Termine-t-elle doucement.

Elvira hochait doucement la tête, ne rajoutant rien à ceci. Elle ne ressentait aucune rancune dans les paroles, simplement un peu de tristesse. Margaret se détourne enfin de sa table a découpé puis vient aider Elvira a installer son bras artificiel. Toutes deux restaient silencieuses, s'aidant mutuellement dans la simple tâche qu'il y avait. Une fois le bras en place, il lui fallut un instant à Elvira pour réussir à bien faire fonctionner son bras avec sa maitrise. Même si Elrin lui avait montré à l'utiliser pour se défendre et attaquer, il avait surtout été insistant sur le fait de l'utiliser pour faire bouger son bras comme s'il était normal. Elle avait assez bien réussi la tâche et elle était rendue à l'étape de faire deux tâches à la fois, maintenir son bras et être capable d'attaquer ou de se défendre. Toutefois, Elrin avait toujours été clair sur ce qu'elle devait faire ses deux derniers en même temps, elle devait immédiatement abandonner la fonction de son bras, sa vie était beaucoup plus importante.

Avec les mois de travail intensif que lui avait fait subir, malgré son état pitoyable, il avait été si insistant qu'elle avait fini par abandonner l'idée de lui tenir tête. C'est donc docile qu'elle s'était mise à l'écouter pour faire ce qu'il désirait et le tout n'avait pas été une si mauvaise chose. À sa manière, il avait sauvé Elvira. Puis lentement, à son tour, la rouquine vient donner un coup de main à Margaret, terminant le repas à deux. Elles mirent la table ensemble, purent elles si installèrent en prenant le thé en attendant Elrin. Elles restèrent silencieuses, profitant simplement de la paix tranquillité que leur offrait le moment. Margaret savait ce que préparait son mari et elle savait également qu'il n'arriverait pas immédiatement.

Une fois le thé terminé, la vieille femme se lève et invite Elvira à la suivre dans une autre pièce. La pièce est surement l'endroit le plus décoré de la maison. Non pas d'une décoration lourde et simplement pour les yeux, mais plutôt pour une atmosphère calme et agréable. Margaret était un peu comme Miku, une guérisseuse thérapeutique qui jouait beaucoup avec le massage du corps et les sons. Un Éoko du nom de Saphyrre flottait gracile dans l'air en laissant échapper un délicat son. Elle semblait – comme toujours- chantée une mélodie qu'elle était la seule à entendre. Margaret sourit doucement au Pokémon psy qui les salue avant de retourner à sa chanson. Un Corayon débarqua en trompe dans la pièce en laissant échapper un son trop aigu qui brisa la mélodie de Saphyrre. Xania était un Pokémon que le couple avait récupéré, une Pokéball retrouvé dans le donjon. Après un cours temps passé avec le Pokémon eau et sol, ils en avaient conclu qu'il avait surement été abandonnée par son ancien maître.

Il fallait dire, que la plupart des Pokémons de Margaret avaient des ‘'problèmes " mentaux ou physiques. Le Corayon semblait avait une mentalité de jeunesse éternelle et l'Éoko était resté figé sur la chanson, ne savait que faire ceci. Après la perte des siens, la femme n'avait jamais vraiment désiré d'autres Pokémons, mais quand ils avaient trouvé la Pokéball abandonner et qu'Elrin avant ramener l'Éoko dans un état pitoyable, elle n'avait pas pu se résoudre à les abandonner à son tour. Malgré leurs handicaps mentals respectifs, ils étaient très utiles au don de la guérisseuse. L'un chantait mélodieusement et l'autre donnait un accès facile à ses éléments. Margaret invite Elvira à prendre place sur le lit et la gamine s'exécute sans rien dire. L'Éoko chante immédiatement de sa mélodie pour venir apaiser l'âme d'Elvire et le Corayon lance à son tour un jet d'eau que Margaret s'empresse de prendre grâce à sa maitrise. La créature pousse un petit cri de joie avant de s'apaiser à son tour dû au son de Saphyrre. Comme à chaque séance, Elvira faisait une confiance aveugle à Margaret et vient fermer les yeux pour s'abandonner au soin de la femme en attendant qu'Elrin revient.

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1146

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des mois de repos pour un renouveau... [Solo explicatif]

Message par Elvira Greyhunt le Jeu 29 Mar 2018 - 17:38


La douceur de la main avait été remplacée par celle plus ferme et calleuse d’un homme. Même si l’homme en question effectuait un mouvement de long en large dans le but de doucement la réveiller, le brusque changement fit sursauter Elvira qui faillit tomber de la table à massage. Le contact contre sa peau de la main masculine avait été très chaud à comparer de la tiédeur de l’eau qu’avait manipulée Margaret. L’homme se souvenait très bien de l’état dans laquelle ils avaient retrouvé le corps de la gamine et malgré le fait qu’il connaissait les vertus guérisseur de sa femme, il restait fasciner à quel point elle pouvait faire des miracles. Son regard sombre avait scruté la peau du dos de la jeune femme qui sommeillait sur la table de bambou, ce dos qu’il avait également observé des mois plus tôt et qui était recouvert de plusieurs cicatrices, sans parler de la dernière qui avait été presque fatale. Pourtant, maintenant il n’y avait plus aucune trace visible sur sa peau, que ce soit sur son visage ou même son moignon. Margaret avait si bien travaillé que les cicatrices avaient disparu et que la plaie de son bras semblait être aussi vieille que lui tellement le tout avait bien guéri.

Quand la jeune femme sursauta et qu'il remarqua qu'elle commençait à effectuer une rotation vers lui, il vient la retenir à l'épaule, il ne voulait certainement pas vérifier le-devant de son corps, le dos était bien suffisant. Le visage de la jeune femme avec un regard sauvage se tournait vers lui et pendant un instant, il retrouva l'étendue sauvage d'un animal blessé qui était prête à tout pour se défendre. Il retirait immédiatement sa main, les levant en l'air dans un signe de paix et laissa échapper d'une voix neutre : ''Doucement Elvira, ce n'est que moi... Je venais te dire que tout est prêt et que j'allais t'attendre dans l'autre pièce.'' Une certaine douceur revient dans son regard vert et Elrin fut hypnotisé par le changement brusque d'émotion qu'elle pouvait faire. Dès qu'il l'avait vu la première fois, étendue dans son sang et la terre. Il avait été tout aussi surprit de voir une grande férocité malgré sa mort qui se pointait. À ce moment, il ignorait ce qui avait alimenté sa rage au point de la faire survivre aussi longtemps et Elrin avait cru que c'était le Natu mort qui se trouvait proche d'elle. Lui n'avait pas immédiatement reconnu Élie dû à la noirceur et à son envie pressante de mettre la jeune femme en sécurité, mais sa femme Margaret avait immédiatement reconnu l'un des bébés qu'elle avait mis au monde. La petite Élie venait l'une des rares portés qu'avait eue la Xatu de Margaret avant son décès.

Après avoir décroché son regard du sien, il tournait les talons et quitta la pièce en faisant signe à Margaret de terminer. La vieille femme dont les épaules étaient légèrement secouées par un rire silencieux pris sa place. Elle connaissait maintenant assez bien la jeune femme pour savoir comment elle allait réagir et elle l'avait mis en garde et pourtant il s'embêtait à essayer de l'amadouer. D'une certaine manière, il avait très bien réussi son travail, elle le tolérait beaucoup mieux d'avant et maintenant elle le laissait même la ''toucher", mais parfois il allait trop vite et la petite bête avait peur de lui et elle mordait. La vieille femme pénétrait à son tour la chambre et vient attraper la chemise de la jeune femme, l'aidant à s'habiller. Durant le processus d'habillage, toutes les deux restèrent silencieuses. De toute façon, il y avait rien de plus à dire. Une fois d'Elvira fut complètement habillée, la dame l'aidait à installer sa prothèse avant de gentiment la chasser de la pièce. Elle ne voulait surtout pas que la rouquine la voie pleurer. Margaret avait si peur de ne plus revoir Elvira, la crainte était si grande qu'elle en voulait légèrement à son mari d'avoir accepté ce pari ridicule. Il fallait ce rappelé que la dame avait déjà perdu un enfant à cause de la guerre et plusieurs Pokémons. Cependant, elle reconnaissait la fougue de la jeune femme, mais surtout cette envie de vengeance. Margaret savait qu'elle ne pouvait rien faire pour la retenir à ses côtés plus longtemps.

Une fois sortie, elle retrouva Elrin qui l'attendait à l'extérieur à côté de son Dracolosse Sky. Ce genre de créature était de base déjà très impressionnante, mais celui d'Elrin avait un petit quelque chose de plus. Elvira ignorait ce qu'elle avait de plus que les autres, mais elle se doute parfaitement, que cela est un rapport avec le lien qu'elle partageait avec le vieil homme. Elrin était tout de même un Chevalier doublé d'un dragonnier chevronné. '' L'épreuve sera simple Elvira. Tu devras te rendre aux Pics du Roulement de Tonnerre. Sky t'y conduira et te déposera non loin d'un petit village. J'ai reçu une missive qui me dit qu'ils ont des problèmes avec la faune locale, du moins c'est ce qu'ils croient. À toi de trouver ce qui cloche et de résoudre le problème. Une fois que ce sera fait, tu reviendras faire ton rapport ici et je déciderais si oui ou non tu es apte à quitter... '' Termina-t-il en coupant court à toute discussion. Elvira soupira et jeta sur son épaule le sac qu'il lui tendait, puis elle monta sur le Dracolosse sans dire un mot de plus. Pendant qu'elle s'agrippait solidement après la bête grâce à l'équipement fourni. La bête poussait un puissant crie avant de prendre son envole en direction d'Île l'o Maï ou son épreuve l'attendait.


Suite : Urgence sur l'île ! [ Pv Miku & Serafeim ]

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 1146

Fiche de personnage
Points: 32
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Des mois de repos pour un renouveau... [Solo explicatif]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum