[ Clos ] Instinct migratoire [Miku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Instinct migratoire [Miku]

Message par Eeva Slanzar le Jeu 30 Nov 2017 - 1:48

La Grande Bleue flottait sur la surface du bassin, l’air songeur. En l’absence d’Eeva, l’ambiance à l’Arène était d’un calme ennuyeux. Encore une fois, la maitresse des lieux était partie. La succession de ses absences avait commencé quelques mois auparavant déjà, lors de la destruction partielle du dôme par un Dracaufeu ce qui était pour tout dire, de la faute du stagiaire qui avait voulu faire ses épreuves. Bien entendu, le dragon s’était échappé en détruisant le dôme… Furibonde, la Championne avait dû s’en occuper elle-même et aller le chercher. Mais sur la banquise et contre des Pokémon aquatiques et glaciaires, il n’avait pas opposé beaucoup de résistance. Par la suite, Eeva avait décidé de changer les choses… Aussi, elle se faisait construire une maison, une vraie, dans un immense domaine prenant la forme de deux géodes.  Ou du moins, deux moitiés de géodes. En ayant assez de se retrouver à la rue après chaque destruction et de risquer de perdre ses propres Pokémon comme ses pensionnaires, tout en mettant les habitants légèrement en danger, chaque fois qu’un Pokémon mal dressé s’échappait, elle avait décidé de séparer Arène et Pension.

Ainsi, deux immenses serres commençaient à se dresser sur la banquise, non loin de la ville au nord de celle-ci, face à la mer. Sans surprise. Elle était bien placée, à la fois sur une falaise de glace la plus stable et la plus sécuritaire des environs. Si on connaissait les lieux, une descente escarpée permettait d’attendre une plage. Eeva pouvait donc partir en mer facilement que ce soit sur son dos ou sur un bateau. La Lokhlass était certaine que sa compagne de longue date ne résisterait pas à l’envie d’avoir un bateau. Dans l’une des serres, il y aurait sa maison, une vraie maison, faisant ainsi de la serre d’été, un jardin titanesque et une pension pour la majorité des Pokémon. Dans l’autre, la serre d’hiver pour y accueillir tous ceux qui vivaient dans les climats rigoureux du pôle nord et ses eaux glacées. Hamamélis savait qu’elle allait y mettre un chalet. Une petite maison, comme observatoire, ou résidence secondaire chaleureuse. Mais les travaux étaient longs et la Championne en avait profité pour prendre visiblement, quelques vacances. Elle était partie durant des semaines entières, n’envoyant pour tout signe de vie que de courts messages, parfois et Dictame, quand elle avait besoin de l’un d’eux en particulier. Hamamélis baissa la tête au ras de l’eau. Eeva ‘avait jamais été aussi absente.

Depuis quelques semaines, elle revenait en coup de vent, jamais bien longtemps, pour venir chercher des affaires et repartir ou livrer une suite de matches avant de disparaître à nouveau. Mais surtout, la rouquine lui avait parut très bizarre… Hamamélis la connaissait depuis bien trop longtemps pour ne pas remarquer qu’elle semblait plus posée, plus calme… Plus heureuse ? La Lokhlass ne savait pas trop. Elle ne l’avait jamais vu ainsi et ne la reconnaissait pas. Où était passée la Eeva qu’elle connaissait ? Bien sûr, elle ne pouvait qu’apprécier que les changements radicaux entre la Eeva d’avant et celle de maintenant, mais elle n’était pas sûre d’aimer ce nouveau changement. Elle ne passait plus jamais de temps avec elle et le Pokémon transport était confinée dans le bassin, sans voyager, ce qu’elle avait toujours fait régulièrement depuis qu’Eeva était Championne… mais depuis que Dictame avait évolué en Nostenfer… Il y avait toujours le trou dans le fond du bassin… Eeva ne l’avait jamais fait réparer.

Ravel, le Grahyena, arriva près du bassin. Depuis quelques temps, il remarquait l’attitude déprimé de la Grande Bleue. Ils échangèrent quelques mots, dans leur langage propre et à vrai dire, ce petit dialogue ne lui plut guère. Elle comptait partir ? Lui qui se sentait investit de la protection de l’Arène n’était pas d’accord, elle ne pouvait pas partir. Que dirait-il à Eeva si elle ne réapparaissait plus jamais ? S’il lui arrivait quelque chose ? Pourtant, Hamamélis lui assura vouloir seulement nager dans les eaux infinies, le temps d’un voyage. Ravel pencha la tête. Il ne pouvait pas donner complètement tord à Hamamélis… Ces temps-ci, ils s’ennuyaient tous un peu, Eeva était trop absente. Lui-même en avait assez du petit coin de pension dans laquelle ils étaient tous enfermés. La Lokhlass voulait ou avait besoin, de migrer vers d’autres océans et lui voulait sortir de ses murs, pour autant il ne pouvait pas la laisser partir seule. Pour les autres Pokémon et pour garder les lieux, il ne s’en faisait pas trop, après tout, il y avait Zeus et Apollon, les deux Démolosse. Avec ces deux-là, l’Arène était en sécurité.


* * *     * * *

Les semaines de migrations s’écoulaient lentement et avec un certain charme. Ayant convenu d’un rendez-vous, Ravel s’était glissé hors de la pension pendant que Benji, l’unique employé et Arbitre, avait le dos tourné. Pendant ce temps, Hamamélis s’était faufilée par le trou qu’elle avait fait il y avait des années de ça. Les deux amis s’étaient rejoint sur la banquise, « derrière » le Domaine Slanzar, comme il y avait déjà été avec Eeva, il ne lui avait pas été difficile de retrouver le coin où la falaise se changeait en plage… La plupart du temps, Ravel avalait les kilomètres sur les côtes de Mizuhan, retrouvant enfin le bonheur de cavaler librement sans aucune barrière, la Lokhlass nageant un peu plus loin. Mais ces derniers temps, elle avait accueilli la hyène sur son dos ; ils traversaient la mer et jusque là, ils avaient eu de la chance, aucune tempête, ni aucun mauvais temps  ne leur avait causé de problème. C’est ainsi qu’après un très long voyage, Hamamélis désirait prendre du repos. La mer étant toujours dangereuse,  elle longea un moment la côté nord de Nalcia, avant de repérer une petite rivière accueillante. Les habitants y étaient sympathiques et c’est un peu plus loin dans un lac, qu’elle put prendre ses aises. Dans ce lac paisible, elle pourrait se reposer sans craindre un danger quelconque et Ravel pourrait faire de même sur la berge ou dans les environs qui lui plairaient…  Toutefois, ils étaient loin d’imaginer que la présence d’un Pokémon rare qui n'était jamais apparu dans les environs et d’un autre avec qui il était visiblement très lié, pouvait attirer l’attention.

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 428

Fiche de personnage
Points: 106
Âge du personnage: 34 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Instinct migratoire [Miku]

Message par Miku Hatsune le Dim 3 Déc 2017 - 19:00


« Surprises »


Au bord de l'eau, la vie s'écoulait avec lenteur, comme si les aléas de l'existence et les tourments des humains étaient interdits de séjour ici. Pourtant, le conflit faisait rage, plus loin sur la côte, mais il n'était pas parvenu jusqu'à ce havre de paix qu'était le Lac de la Liberté. Près de l'écluse qui communiquait directement avec l'étendue liquide, un manchot empereur s'entraînait avec sérieux contre un tout petit poisson et un oiseau plus belliqueux qu'il ne le paraissait au premier abord. Oreste était un Pokémon calme et qui n'aimait pas la bagarre, mais il avait accepté de venir en aide à son copain, parce que c'était son copain, justement, et parce qu'il connaissait le vécu du Pingoléon. Diaphane, quant à elle, s'était simplement laissée porter par les événements, et un peu d'animation ne faisait de mal à personne, dans sa philosophie de vie...

Sur la berge, une renarde enthousiaste les encourageait, sous l’œil bienveillant de sa mère, une Dynavolt placide et intéressée par le spectacle. Un peu à l'écart, le Givrali était plus neutre, voire distant, même si les progrès qu'il avait faits depuis son arrivée chez Miku étaient très nets. Couchée sur une branche qui surplombait la rive, Kheimôn, la Chaglam peureuse, surveillait les hostilités à l'abri, tandis que le couple félin et canin, Pardalis et Hermélios, se détendait tranquillement un peu plus loin. En fin de compte, la journée était plutôt ordinaire dans et au-delà de la pension, de l'autre côté de l'écluse. Quand Miku s'absentait au Temple ou en mission, ses Pokémon savaient s'occuper d'eux-mêmes et s'entraînaient entre eux, quand ils ne se reposaient pas ou ne se lançaient pas dans des jeux endiablés.

Pourtant, ce jour-là, Tanaquil leur fit remarquer avec un discret message mental qu'il y avait des « nouveaux ». Intrigués par cette annonce, Caesar, Diaphane et Oreste s'interrompirent, suivant le regard de la petite Tarsal timidement réfugiée derrière la Delcatty à la fourrure carmin. Effectivement,  sur la berge, un gros loup noir et gris regardait dans leur direction, aux côtés d'un dinosaure bleu qui nageait doucement. Le Pingoléon les trouva bien fatigués, et en déduisit qu'ils n'étaient pas du coin et avaient fait un long voyage... Que cherchaient-ils ici ? La paix, la tranquillité ? Et puis, ils avaient peut-être besoin de leur aide, après tout, non ? Après avoir échangé un regard avec ses compagnons, Caesar se dirigea vers le duo et sortit la tête de l'eau.


« Bienvenue ! N'hésitez pas si vous voulez explorer le Lac, tout le monde est gentil et accueillant avec les étrangers ici. »

Le Pokémon impérial, d'ordinaire sérieux, se laissa distraire par la Lokhlass. Elle avait une prestance qui le fascinait, c'était peu de le dire, et malgré la fatigue, elle exerçait sur lui une sorte de magnétisme qui lui était inconnu.

« Oh, et si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas non plus. Nous habitons juste là, et notre maîtresse est absente pour le moment. De toute manière, même en sa présence, tous les Pokémon peuvent entrer, elle adore voir de nouvelles têtes. »

Réalisant qu'il ne s'était pas présenté, le Pingoléon sortit du lac pour se mettre debout sur la berge.

« Je suis Caesar, et voici Diaphane et Oreste. »

Le Roucool vint se poser sur l'arbre tout près, tirant un miaulement courroucé à Kheimôn au passage, et écarta les ailes pour saluer les deux inconnus. La Chaglam lui feula alors dessus, après avoir manqué de prendre une baffe en pleine figure. Diaphane, elle, fit un petit saut hors de l'eau pour se présenter. Petit à petit, les Pokémon de Miku se rapprochèrent, la renarde beige en tête. Si Caesar était absorbé dans la contemplation du dinosaure marin, malgré son professionnalisme, l'Évoli ne quittait pas le Grahyena des yeux, comme si elle le trouvait particulièrement cool. Tous ses frères et sœurs, plus jeunes qu'elle, étaient partis, et elle était désormais seule avec ses parents et avec tous les autres Pokémon de la pension. Sitara, touchée par Elvira et Sören, s'était embarquée dans un voyage avec la rousse, et Imlaly, lui, avait eu un coup de foudre pour Eden, l'humain qui avait confié Diaphane à Miku. Quant à elle, qui se plaisait avec la Nalcienne, elle était restée là, avec ses rêves et ses espoirs... Oh, bien sûr, elle était bien avec ses parents et les copains, mais bon... Certains s'étaient rencontrés à la pension et étaient ensemble depuis, d'autres se connaissaient depuis qu'ils voyageaient avec la Marcheuse, et elle, au milieu de tout ça, elle espérait secrètement qu'un jour, leur maîtresse ramènerait un nouveau compagnon qui deviendrait le sien, parce que bon, les autres, c'était comme sa famille, quoi, et la famille, c'est sacré, comme on dit. En bref, elle cherchait une sorte de prince charmant, tout simplement ! Eiar, sa mère, lui jeta un regard bienveillant, tandis que le Givrali soupirait et s'éloignait en maugréant. Sa fille était décidément une petite idiote qui ne pensait qu'à l'amour, alors qu'elle aurait pu devenir bien plus qu'un Pokémon de compagnie !

« Maman, il est vraiment waouh, pas vrai ? »

En riant, la Dynavolt s'éloigna à son tour, laissant plantée là la pauvre renarde soudain désemparée. Euh, quoi ? Elle n'allait pas l'aider à approcher le grand loup noir ? Un instant indécise, elle décida qu'après tout, il ne tenait qu'à elle de tenter le tout pour le tout. Et puis, Caesar ne s'embarrassait pas tant, lui ! Il était déjà en train d'escorter la grande dinosaure jusqu'à chez eux ! Prenant exemple sur le Pingoléon, Auriel bomba la poitrine et fit gonfler sa fourrure pour paraître plus imposante qu'elle ne l'était. Rassurée par l'image qu'elle pensait avoir en cet instant précis, elle trottina jusqu'au Grahyena, ses grandes oreilles bougeant au rythme de ses pas.

« Euh, salut ! Moi, c'est Auriel. Vous venez de loin, tous les deux ? »

Il y avait mieux, comme premier contact, mais bon... Auriel était encore jeune et inexpérimentée, mais elle avait pour elle la fougue de la jeunesse, justement ! La petite troupe se mit en mouvement autour des deux invités, conversant joyeusement et demandant des détails sur le voyage du duo. Ce n'était pas souvent qu'ils avaient de tels invités, alors autant en profiter !

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 357

Fiche de personnage
Points: 146
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Instinct migratoire [Miku]

Message par Eeva Slanzar le Mar 5 Déc 2017 - 17:11

Ravel s’était couché en boule, sur la berge, mais pas trop près de l’eau, il n’aurait pas voulu y tomber en s’endormant. De temps en temps, il levait un œil sur la Lokhlass qui se laissait flotter au bord de l’eau, la tête posée sur un rocher. Le soleil luisait sur sa peau humide. Les deux amis commençaient à s’endormir quand des bruits de pattes, mêlés à une joyeuse ambiance les tirèrent de leur sommeil. De son regard acéré et supérieur, Ravel pointa les oreilles dans la direction des nouveaux-venus.

« On a de la visite. » grogna t-il à l’intention d’Hamamélis.

En silence, Hamamélis le rejoignit en glissant sur l’eau. Ils étaient toute une bande hétéroclite, dont ils reconnaissaient, pour la plupart, l’espèce. Il devait certainement s’agir des Pokémon d’un dresseur, même si ni Ravel, ni Hamamélis ne voyaient d’humains dans les parages. Tant mieux, après ce long voyage, ils n’avaient absolument pas envie d’avoir à affronter n dresseur, qui voudrait forcément les capturer. En ayant vécu toute leur vie dans une Arène, ils ne connaissaient pas d’autres vie, ni d’autres façon de penser. Ou presque, l’un comme l’autre se souvenait bien d’une vie « d’avant », mais chacun d’eux préférait la laisser où elle était. Ils ne perdaient rien dans une vie de champions Pokémon, bien au contraire.

« Il n’y a pas d’humain. » Souligna Hamamélis de sa voix grave.

Le Pingoléon la fixait d’un air digne et fier et se dirigeait vers eux. En arrivant à leur hauteur, il leur souhaita spontanément la bienvenue. La Grande Bleue évita d’échanger un regard son ami. Non pas qu’elle trouvait ça bizarre, c’était même plutôt agréable d’être bien accueillit. Bientôt, toute la troupe se réunissait autour d’eux.

« Hamamélis. » Se présenta la Lokhlass en regardant le Pingoléon.
« Ravel. » Dit simplement le Grahyena.

Ils avaient l’air d’être une joyeuse bande, cela changerait un peu de l’ambiance feutrée de leur propre maison, surtout en l’absence de leur maitresse. Quoique… En ce moment, même quand elle était là, elle ne l’était pas vraiment. Le regard sombre de la hyène s’arrêta sur l’Évoli. Encore un ! Décidément… Ravel n’avait rien contre cette espèce, cela faisait de nombreux mois qu’il gardait, à l’occasion, la progéniture de Lotus, la Givrali. Enfin, heureusement, ils étaient partis quelques temps avec Eeva, de quoi les laisser souffler. C’était pas simple les enfants, surtout deux frères avec un caractère si différent. Enfin… Il les aimait bien les deux gosses. Quand ils dormaient aussi. La renarde ne le lâchait pas des yeux, c’en devenait presque gênant. Elle devait être un peu plus jeune que Hébès et Cyanea. Elle gonfla sa fourrure et s’approcha à sont tour.

« Nous apprécions votre hospitalité. » dit finalement Ravel, répondant à Caesar. « Nous venons de loin, dans les terres gelées, au nord. »

Il souligna ses dires d’un mouvement de tête vers le nord. Sans lui, Hamamélis serait certainement moins épuisée, elle aurait pu simplement passer sous la grande banquise et en plus , ne pas le porter. Mais si elle avait un problème ?

« Oui le voyage a été long. » Renchérit la Lokhlass.

Suivant leurs sympathiques hôtes, les deux amis échangèrent un regard. Ils étaient accueillants et au moins, ils pourraient prendre du repos à l’abri. Hamamélis jeta un rapide coup d’œil amusé sur la petite Auriel puis sur Ravel. Pour toute réponse, il lui fit la même, vers le Pingoléon. Hamamélis leva le museau en l’air et nagea plus vite pour rejoindre Caesar, alors qu’un fin sourire s’affichait sur le visage de la hyène. Pour l’instant, ils préféraient ne pas trop en dire, on ne savait jamais et puis, c’était pour changer d’air qu’ils avaient nagés jusque là, pas pour replonger dans leur vie à l’Arène, même par le biais de quelques récits.

Traversant l’écluse, un moulin s’activait et une grande porte s’ouvrit. Le système n’était pas bête… La Lokhlass glissa de ce couloir ouvert jusque dans un immense bassin. Il était plus grand que celui de la maison, même si ce dernier comportait un trou béant par lequel elle pouvait se faufiler. Il y avait un long pont de bois et une drôle de maison, assez grande elle aussi. Plus loin, des parcs. Il y avait bien des barrières, mais elles se perdaient vite dans la verdure. Cet endroit ressemblait plus à une sorte de refuge pour Pokémon qu’à une maison. Hamamélis trouva l’endroit parfait, Ravel et elle y serait en sécurité pour reprendre des forces et même cette vieille petite bonne femme qui s’avançait vers eux avait l’air aussi sympathique que le grand bassin dans lequel elle nageait.

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Eeva Slanzar
Informations
Nombre de messages : 428

Fiche de personnage
Points: 106
Âge du personnage: 34 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Instinct migratoire [Miku]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum