Apprentis et parangons [Matao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apprentis et parangons [Matao]

Message par Molly Hale le Dim 7 Jan 2018 - 18:42

Il faisait vraiment froid dans la capitale militaire du pays de l'Eau, mais cela n'avait pas rebuté la Flamenoise qui jouait dans la neige avec sa louve noire ! Comme un chiot, Hecate prenait un malin plaisir à se rouler dans l'épais manteau blanc, attrapant au passage des projectiles que lui lançait sa maîtresse en riant aux éclats. Lorsqu'elle refermait sa mâchoire dessus, les boules de neige se désagrégeaient en lui laissant une sensation gelée sur la langue, et elle avait beau être native de Mizuhan, elle avait quelque peu oublié tout ça ! Le jour laissait déjà place à la fraîcheur du soir, et les bûcheurs enfermés dans la Bibliothèque des Parangons sortaient peu à peu, saluant parfois Molly et s'amusant du jeu avec le Pokémon. Ce jour-là, elle avait fermé ses livres un peu plus tôt qu'à l'accoutumée, et elle s'était élancée dans l'étendue immaculée comme une gosse, courant près de sa louve qui s'était laissée convaincre. Toutefois, lorsqu'elle se mit à éternuer, la jeune femme lâcha :

« Je pense qu'on va aller se mettre au chaud, j'ai encore une tonne de choses à faire et je n'aimerais pas être malade... Rien de pire que d'avoir la goutte au nez au royaume du silence, tu sais. »

Hecate afficha d'abord une moue boudeuse, avant d'emboîter le pas à l'humaine, compréhensive. C'était bien beau de s'éclater en profitant des joies de l'hiver, mais le boulot restait prioritaire...

Une fois à l'abri et après avoir pris un repas bien chaud, elles s'installèrent dans leur chambre louée pour la durée de leur séjour. Pensive, la Chercheuse étala ses notes sur le bureau, alluma une flammèche dans la paume de sa main et la promena au-dessus de ses manuscrits en fronçant les sourcils.


« Hm... Bon, ça, ça ne me convainc pas vraiment, en fait. Il va falloir que j'aille vérifier directement moi-même sur le terrain, mais j'ai besoin d'avancer ça aussi... Allez, on y retourne demain. »

Rassemblant ses affaires, Molly rangea le tout dans sa besace et fila se coucher, tandis qu'Hecate grimpait sur le lit pour se lover aux pieds de sa maîtresse. La journée promettait d'être longue et studieuse, il n'était donc pas question de veiller jusqu'à des heures impossibles.

Le matin fut vite là, un peu trop, même, au goût de la Flamenoise. Mais elle se fit violence et se prépara, avant de filer vers ce qui était son QG actuel. Elle croisa les habitués et leur adressa les sempiternelles salutations ensommeillées mais non moins amicales, et elle repartit s'asseoir à sa place. Tout en fouillant dans son barda et en déballant ses affaires, elle remarqua que le jeune homme qu'elle avait déjà vu la veille était encore là, assis en face. Cela faisait d'ailleurs plusieurs jours d'affilée qu'elle le voyait, au même endroit, elle en déduisit donc qu'il s'intéressait à un thème en particulier, à moins qu'il n'ait pour projet de lire l'intégralité des ouvrages. Après tout, elle n'en savait rien. Après un léger soupir, elle frappa ses joues de ses mains pour se réveiller et se donner du courage, avant de se replonger dans ses recherches. Fidèle à elle-même, Hecate vint se lover à ses pieds, surveillant d'un œil distrait les allées et venues d'Elemento. Le Zarbi Gijinka prenait très à cœur la mission qu'il s'était donnée, à savoir apporter à Molly tout ce dont elle avait besoin en temps réel. Parfois, quand elle était absorbée dans un schéma ou un dessin, il se mettait à lire dans son coin, discret mais présent. Taka, de son côté, s'amusait à fureter partout, en faisant bien attention à ne déranger personne pour ne pas se faire engueuler par sa « Maman ».


« Zut... Mais c'est n'importe quoi, ce truc... »

L'Alchimiste marmonnait toute seule, dépitée de ne pas arriver à trouver l'information qu'elle cherchait. Poussant l'énorme livre qu'elle consultait, elle en attrapa un autre qu'elle ouvrit en toute hâte pour se reporter au chapitre voulu. Son visage s'illumina alors, et elle s'empressa de griffonner à toute vitesse sa déduction. Une petite pression sur son épaule lui fit relever la tête, et ce fut en constatant qu'elle s'était complètement étalée en mettant des livres partout qu'elle eut une moue d'excuse pour son voisin d'en face.

« Oups, désolée. »

Elle ramena alors vers elle les bouquins qui avaient envahi l'espace du jeune homme, avant de se remettre au travail. Mais l'après-midi touchait presque à sa fin lorsqu'une agitation inhabituelle la tira une nouvelle fois de sa tâche. Un peu contrariée, elle chercha l'origine du bruit et vit une boulette de papier fuser devant ses yeux, immédiatement suivie d'un éclair vert qu'elle attrapa dans ses bras par réflexe. La créature, qui s'avéra être un Dynavolt, agita les pattes dans le vide sans comprendre ce qui lui arrivait, et la jeune femme pouffa en murmurant :

« Ben alors ! C'est pas vraiment l'endroit pour jouer à ça, tu sais ? »

Souriante, la Flamenoise regarda le chiot droit dans les yeux, avant de remarquer que son camarade involontaire de travail la fixait d'un air gêné. Sur le ton de la confidence, elle chuchota :

« Il est à vous, ce petit ? »

Tendant le Pokémon à son propriétaire, elle se radoucit. Après tout, cela arrivait d'avoir des compagnons turbulents, et si elle avait affaire à un débutant, elle serait d'autant plus indulgente. Elle aussi, elle avait parfois perdu le contrôle sur ses Pokémon, dans ses premières années de voyage ! Toujours à voix basse, elle ajouta :

« Ça fait un moment que je vous vois ici, vous êtes Chercheur, vous aussi ? »

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 457

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprentis et parangons [Matao]

Message par Matao Kiyiya le Lun 8 Jan 2018 - 11:45

Bibliothèque. Quel plus bel endroit qu'une bibliothèque ? Temple du savoir. Quelle formidable quête de partir à la recherche d'une réponse au cœur de cet endroit qui me semble aussi vieux que le monde.

C'est quelques jours plus tôt que Koda, Rouky et moi sommes arrivés à Fla'or. Durant tout le voyage, Rouky n'est entré dans sa pokéball qu'une seule fois le temps d'officialiser sa capture, il n'y est resté que quelques secondes : j'étais trop heureux de l'avoir prêt de moi. Koda et lui devinrent très copains : le voyage fut rythmé par les jeux des deux Pokémon. Nous sommes arrivés à Fla'or en plein milieu d'un après midi froid et sec. Je me suis tout d'abord rendu chez Kamaël, mon oncle possédait une petite maison située contre la muraille de la ville. Elle était loin d'être idéale pour un Terros campagnard et bon vivant comme moi mais elle était chaude, calme et confortable, je m'y sentais bien.

Kamaël n'étais pas là à mon arrivé. Connaissant la cachette de la clef, je n'eus aucun mal à pénétrer dans la maison. Une lettre m'attendais sur la table :

« Cher Matao. Je dois me rendre à Loukaï pour un petit contrat. Je serai de retour dans une dizaine de jours. Fais comme chez toi en attendant, ta chambre est prête et tu trouveras le garde-manger plein. Ton oncle, Kamaël »

Nous avons passé l'après midi à jouer dans la neige : c'était encore nouveau pour Rouky et bien sur une petite bataille de boules de neige se déclencha dans le tout petit jardin de mon oncle. Ce n'est que lorsque nous fûmes tous trois trempés et épuisés que nous sommes rentré nous reposer. Au petit matin, j'attrapai mon énergique Dynavolt et lui dit gentiment :

« Écoute Rouky. Aujourd'hui nous allons dans un endroit ou il faut rester calme et silencieux, tu comprends ? Je te promet de t'emmener te défouler souvent au cours de la journée mais si tu ne veux pas la passer dans ta pokéball il faudra être sage et calme, d'accord ? »

Léchouilles, battements de queue et mouvements frénétiques me répondirent. J'étais heureux de retrouver la bibliothèque, ma gorge se noua d'émotion. Vagabondant dans le labyrinthe de rayonnage de longues minutes accompagnés de mes deux Pokémon, je finis par choisir quelques gros rouleaux que j'emmenais avec moi à une table. Koda avait l'habitude et me suivait en silence. Rouky quant à lui était très impressionné par le lieu et me collait les mollets.

Je me rendais à la bibliothèque chaque matin durant plusieurs jours, ne faisant guère attention aux autres personnes si ce n'est à cette magnifique Grahyena appartenant à une jolie jeune femme rousse. Un matin, elles s'installèrent à la même table que moi, juste en face. J'admirai son Pokémon un moment puis, ne voulant pas être grossier, je me plongeai de nouveau dans mon rouleau.

La journée s'écoula, je me levait plusieurs fois pour permettre à mes deux Pokémon de se défouler puis je revenais précisément à la même place. L'après midi se terminait mais je ne voulais pas rentrer sans avoir terminer d'étudier un dernier rouleau. Celui-ci parlait du mode de vie des Dynavolt et Elecsprint. J'étais content de l'avoir trouvé : il m'en apprendrait plus sur mon petit Rouky. J'étais si absorbé par ma lecture que je ne répondis que distraitement lorsque la jeune femme s'excusa de s'être étalée, bien que cela ne m'inspirais absolument aucune gêne. Soudain mes pieds m'affirmèrent que le calme fut rompu par une brusque accélération d'une petite créature. Sursautant avec violence, je recherchai l'origine de l'événement lorsque la jeune femme pouffa :

« Ben alors ! Ce n'est pas vraiment l'endroit pour jouer à ça, tu sais ? »

Horreur ! Rouky ! Mon petit chiot n'avait pas résister avec l'envie de jouer, l'ennui a dû avoir raison de lui. Je ne pouvais pas trop lui en vouloir ce n'était qu'un chiot mais je me sentais affreusement gêné. La jeune femme me demanda s'il était à moi. Je le pris dans mes bras lorsqu'elle me le tendit et avant que je puisse répondre elle me demanda :

« Ça fait un moment que je vous vois par ici, vous êtes Chercheur, vous aussi ? »

Chercheur vous aussi ? Ma gêne n'en fut que renforcée lorsque je compris : mon incompétence avait dérangée un véritable Chercheur en plein travail dans la grande bibliothèque ! Serrant mon Dynavolt tout joyeux contre moi, je répondis avec une timidité chuchotante qui m'est étrangère :

« Je... Non je ne suis pas Chercheur mais... Je voudrais le devenir. »

Inclinant la tête, mourant de gêne, je rajouta :

« Je suis vraiment désolé. Rouky n'est encore qu'un chiot, il m'accompagne depuis très peu de temps. Je... »

Je ne savais plus quoi lui dire, restant muet de honte. M'accroupissant, je déposa mon Dynavolt au sol et lui dit avec douceur et patience en chuchotant :

« Tu te souviens de ce que je t'ai dis Rouky ? Il faut être calme ici sinon je vais être obligé de te mettre dans ta pokéball. Moi non plus je n'aime pas ça mais je n'aurais pas le choix. Promis nous allons bientôt rentrer et tu pourras jouer. Tu as compris ? »

Le Dynavolt prit un air faussement coupable durant mon petit sermon puis en réponse à ma question il me donna des coups de langues énergiquement joyeuses sur le visage. Je le relâchai et il alla directement s'allonger au pied de ma chaise, sa petite queue frétillante de malice.

Me relevant, je me tournai vers la jeune femme, ma voix trahissait le profond respect que j'avais pour les Chercheurs :


« Je suis encore... sincèrement désolé de vous avoir dérangé. Pourrez-vous me pardonner ? »

_________________
Matao écrit ainsi et parle en bleu
K oda écrit ainsiet parle en Vert
avatar
Matao Kiyiya
Informations
Nombre de messages : 12

Fiche de personnage
Points: 3
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprentis et parangons [Matao]

Message par Molly Hale le Mer 10 Jan 2018 - 22:20

En croisant le regard du garçon, Molly crut qu'il allait mourir de gêne. Cette réaction confirma ses soupçons sur l'expérience du jeune homme, et elle s'en amusa. La suite de sa réponse, loin de la déranger, la fit sourire avec une certaine malice.

« Aucun problème, je crois que j'ai eu ma dose pour aujourd'hui, de toute manière, j'ai trouvé l'article que je cherchais et j'en suis satisfaite. »

Hecate s'étira pour se lever et s'asseoir près de sa maîtresse, curieuse de voir qui était ce jeunot tout gêné. En revanche, quand il s'excusa à nouveau et demanda à son aînée si elle pouvait lui pardonner, ce fut au tour de la rousse de se sentir mal à l'aise.

« Mais oui, ne vous tracassez pas avec ça, hein ! On ne peut pas être studieux et concentré en permanence, et c'est parfois agréable de faire une petite pause. »

Lorgnant sur l'ouvrage que consultait l'inconnu, elle se pencha pour lire les lignes qui l'intéressaient, avant de froncer les sourcils avec une moue dubitative.

« Hm, attendez. »

En faisant le moins de bruit possible, la Flamenoise se leva et se dirigea droit vers une étagère, dont elle parcourut les livres du regard, en balayant la tranche pour en lire les titres à toute vitesse. Quand elle eut déniché ce qu'elle voulait, ses yeux azurés s'illuminèrent.

« Ah, le voilà. »

Après avoir extrait sa cible, elle l'ouvrit en le posant sur la table et s'arrêta sur le chapitre qu'elle voulait montrer au jeune homme.

« Celui-là est plus récent, et il prend en compte les derniers flux migratoires constatés chez les populations d'Élecsprint sauvages. En plus, l'approche de ce Chercheur repose vraiment sur une observation poussée sur le terrain, et elle est plus proche de la réalité que les articles rédigés par cette dame. Elle a passé les dix dernières années de sa vie dans un vieux manoir sans mettre le nez dehors, alors pour l'exactitude et la fraîcheur des infos, on repassera... »

Réalisant qu'elle s'était - encore - laissée emporter, la rousse reprit, toujours à voix basse :

« Ah, si je me permets de dire ça, c'est parce que je suis également Meneuse, j'oriente donc mon travail de Chercheuse vers les phénomènes de groupes, de meutes et de troupeaux. J'ai l'habitude de passer du temps dans la nature avec des Pokémon à l'instinct grégaire, et certaines remarques de cette scientifique ne sont plus vraiment d'actualité. »

Avec un clin d’œil complice, Molly parcourut les quelques lignes qui l'avaient un peu contrariée, haussa les épaules et ajouta :

« Enfin, tout n'est pas à jeter non plus, certains de ses travaux ont fait date et sont encore utilisés comme base par de nombreux Chercheurs. Par exemple, ce chapitre-là m'a beaucoup servi quand je me suis intéressée à la Méga-Évolution des Élecsprint. »

Voyant le jour décliner, la Flamenoise rassembla ses affaires, puis poursuivit tranquillement :

« Oh pardon, je ne me suis pas présentée ! Molly Hale, Chercheuse, Meneuse et Alchimiste de Flamen. Je suis venue pour un colloque avec des collègues, et j'en profite pour avancer dans mes propres travaux en parallèle. Et toi ? Tu m'as dit que tu voulais devenir Chercheur, c'est ça ? C'est difficile, je préfère te prévenir, mais le jeu en vaut clairement la chandelle, et ça ouvre pas mal de portes par la suite pour approfondir nos recherches, sur des sujets délicats, par exemple. Il y a quelque chose en particulier qui t'attire, un domaine de prédilection ? Certains se spécialisent dans l'évolution, ou dans un certain type de Pokémon pour le connaître à la perfection, mais globalement, il faut des connaissances générales solides, ça aide pas mal sur le terrain pour se sortir de la mouise, je t'assure ! »

Réalisant qu'à la manière de son père, elle s'était mise à tutoyer son interlocuteur sans lui demander la permission (en même temps, il faisait tellement jeune par rapport à elle !), elle eut une moue d'excuse.

« Désolée, j'ai encore fait la boulette. On peut se tutoyer, si ça ne te gêne pas ? Je trouve le vouvoiement affreusement formel et pas du tout adapté à une conversation à mi-voix dans une bibliothèque, à vrai dire. »

La flamboyante Molly était dans la place ! Ce fut la première pensée qui vint à l'esprit de la louve et du Gijinka, qui échangèrent un regard amusé. Ça sentait l'invitation, tout ça...

« Dis, ça te dirait pas d'aller manger un morceau ? J'en ai ma claque pour aujourd'hui, et on pourra continuer à discuter dehors, à un volume normal, cette fois ! Et pas de souci, c'est moi qui régale ! »

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 457

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprentis et parangons [Matao]

Message par Matao Kiyiya le Ven 12 Jan 2018 - 11:18

La jeune femme affirma que mon Dynavolt ne l'avait pas offensé et qu'elle me pardonnait mon incompétence. J'en fus sincèrement soulagé. Sa Grahyena s’étira et vint s'asseoir près de sa maitresse. Le temps que je lance un regard à cette magnifique créature, la jeune femme s'était éloigné dans le labyrinthe d'étagères me laissant seule avec la canidé. Elle était absolument magnifique. Son pelage aussi noir que les ténèbres d'une nuit sans lune donnait une impression de profondeur, comme s'il était possible de s'y plonger pour s'y perdre. Et cet incroyable regard. C'était la toute première fois que je rencontrai un Grahyena et je tombai complètement sous le charme. Les canidés sont décidément mes Pokémon préférés... La décision fut prise : j'allais me mettre en quête d'un Medhyena !

Finalement la Chercheuse revint avec un livre qu'elle posa sur la table et l'ouvrit à une page précise. Poussé par la curiosité je me penchai dessus et le parcourait des yeux pendant qu'elle m'expliquait qu'il était plus récent que le rouleau que j'étudiai plus tôt. Elle m'informa en passant qu'elle était Meneuse et s’intéressait au groupe et meute de Pokémon. Je n'avais jamais entendu parlé des Meneurs, je ne pouvais donc comprendre cependant elle éveilla grandement mon intérêt en employant le mot meute. Je réussi à lire toute la double page sans perdre une miette de ce qu'elle me disait. Je me sentais un peu perdu il est vrai : j'avais absorbé toutes les informations offertes par l'auteure du rouleau en pensant que tout était vrai et fiable mais elle venait de me donner une leçon que j'allais devoir absorber. Comment savoir quelles informations, quels écrits sont fiables ou non ? Comment savoir que ce qui est inscrit ici est erroné ? Je suppose qu'il n'y a que le temps et l'accumulation du savoir qui me le permettra... Ou une personne plus cultivé que moi.

Puis elle se présenta. Je réalisai alors  que mon ignorance était bien plus grande que ce que je ne pensais : Meneur et Alchimiste ? Puis elle me proposa d'aller manger avec elle. Oh bien sur que je n'allais pas refuser ! Déjà parce qu'elle était Chercheuse et que son domaine de recherches m’intéressait également, ensuite parce que j'avais envie de passer plus de temps avec sa Grahyena et qu'au vu du regard que mes deux petits Pokémon, qui reniflaient sous la table là ou la louve s'était couchée, eux aussi en avaient envie et enfin parce qu'il ne faut pas refuser un dîner en tête à tête avec une jolie fille ! Même si elle était beaucoup plus âgée que moi...

Remballant mon rouleau, fermant le livre et prenant le tout sous le bras, je lui répondis :

« Alors je te suis ! Je ne connais pas d'endroit ou manger à Fla'or. En dehors de la bibliothèque et de nos petits coins de balade avec Koda et Rouky je ne connais pas vraiment la ville... »

Je pris la direction de la sortie de la bibliothèque. Bien qu'il arrivait que je m'égare au milieu de certaines sections des étagères, je savais toujours ou se trouvait la sortie : petit réflexe de survie enseigné par mon père : toujours se souvenir de la direction de la maison ! Koda et Rouky s'élancèrent à ma suite. Le Dynavolt avança tout d'abord par petits bonds joyeux mais bruyant à cause de ses griffes sur le sol délicat aussitôt grondé par le Rocabot lui rappelant la règle. Anticipant :

« Hey les garçons, vous jouerez dehors. Je suis Matao Kiyiya et je ne suis pas grand chose en dehors d'un fermier fils de la terre et débutant en à peu près tout : maitrise de la terre et dressage de Pokémon...»

Pendant que je disais tout ceci, je présentai à la bibliothécaire de l'entrée le rouleau et le livre et effectua les formalités d'emprunts : j'avais l'intention de lire les premiers chapitres du livre conseillé par Molly le soir même. Rangeant soigneusement les documents dans mon sac, je me dirigeai ensuite vers les belles portes du bâtiment en terminant :


« Je voudrais devenir Chercheur et intégrer la guilde des Gardiens du Savoir afin de pouvoir effectuer mes propres études sur les Pokémon canidés. »

Aussitôt les portes franchies, Rouky aboya de joie et s'élança tête la première dans un tas de neige fraîche disparaissant totalement. Wow ça doit être super drôle ! Oubliant complètement Matao je fonçai à la suite du Dynavolt et... PLOF ! Émergeant de l'élément glacé je sautai sur Rouky qui se moquait de moi. Nous commençâmes à chahuter dans la neige : nous mordant doucement, luttant, roulant, aboyant. Le plaisir envahissait mon corps. Quelques jours plus tôt, Matao nous avait appris à rassembler la neige en petit tas et à la lancer sur l'autre de différentes manières. J'en rassemblai un et chargea tête la première ! Mais je ratai complètement ma cible et ma petite boule de neige éclata sur la tête de la Grahyena. Mince ! Elle allait me gronder, j'allais me prendre un coup de dent ! Je m'aplatis sur le sol, oreilles en arrières et queue basse en regardant la louve d'en bas avec un air d'excuses craintives. A quelques mètres de là, Rouky se tordait de rire. L'espèce de sac à puce ! Je vais me faire disputer et lui il s'étouffe de rire !

_________________
Matao écrit ainsi et parle en bleu
K oda écrit ainsiet parle en Vert
avatar
Matao Kiyiya
Informations
Nombre de messages : 12

Fiche de personnage
Points: 3
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprentis et parangons [Matao]

Message par Molly Hale le Ven 12 Jan 2018 - 21:42

Le jeune homme parut de nouveau impressionné, mais se concentra sur les explications de Molly et mit un point d'honneur à essayer de tout retenir, d'après l'expression de son visage. Il rappela à la Flamenoise ses débuts avec son père, quand ce dernier lui racontait ses dernières découvertes avec plein de mots compliqués qu'elle ne comprenait pas toujours. C'était assez mignon de se retrouver, quelque part, dans l'attitude de quelqu'un de bien plus jeune que soi !Hecate lorgna sur les deux chiots avec une sorte d'intérêt qui se voulait désinvolte et détaché. Elemento vérifia que les tables étaient désormais vides et prêtes à accueillir les Rattata de bibliothèque le lendemain, rangea l'ouvrage qu'il avait quasiment terminé et emboîta le pas à Molly, toujours sous sa forme humanoïde.

« J'ai pas mal voyagé, et j'ai passé un bout de temps à Mizuhan, alors je connais bien le coin. Si tu cherches des boutiques en particulier, n'hésite pas à me demander, je suis restée plusieurs mois ici et à Arkan, alors j'ai eu le temps de bien repérer les lieux ! »

Après avoir réprimandé ses Pokémon un peu trop enthousiastes, le garçon se présenta à son tour. Le dénommé Matao affirma qu'il était « juste » fils de fermier et débutant dans tous les domaines qui l'intéressait, ce à quoi Molly répondit en lui donnant une tape dans le dos qui se voulait à la fois moralisatrice et amicale.

« Hé, y'a un début à tout, et on débute tous un jour, tu sais ! Tu as le temps de voir venir et d'apprendre, y'a pas le feu au lac. »

Une fois à l'extérieur, les deux chiots de Matao s'élancèrent dans la neige et commencèrent à crapahuter partout, sous l’œil blasé de la louve noire. La Flamenoise fit sortir son Persian, qui eut un frisson causé par le changement de température, avant d'ajouter :

« Je reviens, je vais réserver pour tout à l'heure, il est encore tôt, mais mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit. »

Prise d'un accès de flemme aiguë, la Meneuse libéra son Galopa aux flammes d'argent et d'azur et se jucha sur l'étalon, qui décolla des quatre fers pour en mettre plein la vue au Terrosien. Molly éclata de rire devant cette démonstration, emportée par sa monture, et disparut au détour d'une ruelle. Le Persian, d'abord intrigué par les nouveaux venus, décida de se joindre à eux, alors qu'Elemento soupirait. Matao avait répondu à la question de sa maîtresse, et celle-ci l'avait totalement zappé... Mao Boy invita le Gijinka à venir jouer avec eux dans la neige, mais en voyant qu'il ne parviendrait pas à le faire bouger, il se jeta dans un monticule gelé la gueule ouverte, mâchouillant cette substance bizarre dont il n'avait aucun souvenir. La neige fondit rapidement, et il se retrouva là, abasourdi et trempé, alors que la Grahyena se foutait ouvertement de lui ! Vexé, il s'apprêta à lui sauter dessus, mais comme s'il avait lu dans ses pensées, le Rocabot envoya un projectile pile sur Hecate, dans sa poire, pour être précis. Mao Boy s'assit alors pour observer la scène, curieux de voir la réaction de sa camarade pour le moment parfaitement stoïque.

« C'est bon, j'ai pu réser... »

La Flamenoise, toujours perchée sur Tamekyn, ne finit pas sa phrase, prise au dépourvu par ce qu'elle venait de voir : Hecate avait disparu dans une Feinte, absorbée dans les ombres, pour se matérialiser à nouveau devant le Rocabot afin de le plaquer au sol avec un grondement sourd. Approchant sa tête très près de celle du chiot, elle le fixa de ses yeux rouges, comme si elle avait très envie de le dévorer tout cru.

« Hecate, du calme, il a pas fait exprès, ok ? »

Renonçant à son projet d'intimidation, la louve se détourna et recula, avec un grognement bref qui aurait pu être interprété comme un « c'est bon pour cette fois, mais gare à toi si tu recommences ». Puis, contre toute attente, elle se tendit brusquement et envoya un jet de neige avec ses pattes arrière sur le fautif. Cette fois, Molly rit de bon cœur.

« Désolée, elle est plutôt susceptible et... HEY ! »

Prise pour cible à son tour, Molly généra une flammèche pour faire fondre le boulet de canon glacé qui se dirigeait droit sur elle. En sentant le regard désapprobateur d'Elemento, elle se demanda ce qu'elle avait bien pu faire de travers, avant de se souvenir de ce que lui avait dit Matao avant son départ.

« Ah oui ! Tu veux intégrer la Guilde des Gardiens du Savoir. Figure-toi que j'en fais partie, c'est super pour avoir accès à pas mal de documents partout dans le monde. En plus, c'est un bonus appréciable quand on est Chercheur, parce qu'on peut aller dans les sections réservées aux professionnels. »

Mettant pied à terre, la Meneuse désigna ses Pokémon un à un pour les présenter.

« Le gros chat, c'est Mao Boy, ma Grahyena s'appelle Hecate, et lui, c'est Tamekyn. Quant à ce jeune homme taciturne et à l'écart, là-bas, c'est Elemento, mon Zarbi. Dis, tu veux bien reprendre ta forme normale pour lui montrer que je n'ai pas pris de substances illégales, s'il te plaît ? »

Il était vrai que pour quelqu'un ignorant l'existence des Gijinka, la situation pouvait paraître saugrenue, et Molly aimait autant éviter de perdre sa crédibilité, surtout devant un garçon qui voulait devenir Chercheur et qui avait soif de connaissances. En levant les yeux aux ciel, l'humanoïde adopta son apparence de Pokémon, un Zarbi en forme de E qui lévitait dans les airs.

« C'est un Gijinka, tu connais ? Depuis les drôles d'événements de 210, ceux qui ont impliqué Celebi, certains Pokémon peuvent prendre une forme humanoïde. C'est un peu déroutant au début, mais on s'y fait ! Je connais des Chercheurs qui se sont spécialisés dans ce phénomène, d'ailleurs, j'aime beaucoup lire leurs rapports et leurs articles. »

Tamekyn s'avança d'un pas assuré vers le Terrosien, l'examinant sous toutes les coutures.

« Ne fais pas attention à lui, il est toujours méfiant avec les hommes, en général. Ah, et on aura notre table dans une heure, ça te va ? »

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 457

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprentis et parangons [Matao]

Message par Matao Kiyiya le Jeu 18 Jan 2018 - 19:54

Une fois à l'extérieur Koda et Rouky s'élancèrent joyeusement dans la neige en aboyant de joie. J'étais heureux de les voir heureux. Molly lâche son Persian qui alla lui aussi jouer dans la neige. Aussitôt le jeune femme grimpa sur son Galopa qui s'élança dans les rues. Un Galopa très étrange soit dit en passant ! Moi qui n'est toujours vu que des Galopa aux flammes tout ce qu'il y a de plus normal, celles de celui ci étaient de couleurs azur et argent. N'ayant rien d'autre à faire, je me posai sur un muret et observai les Pokémon. Le Persian s'amusait à manger la poudre glacé.
Je n'ai jamais été très copain avec les félins : je les ai associé comme des êtres fourbes, sournois. Leur satané coups de griffes sont à mes yeux atrocement douloureux, je n'aime pas trop les chats... Mais ma curiosité est grande et c'est donc ainsi que je l'observai. Mais mon regard était bien trop attiré par cette magnifique Grahyena ! Je la trouvais aussi belle que passionnante. Elle se moquait du félin.

Le retour de Molly fut marqué par une bêtise de mon Koda. Le chiot rassemblait un tas de neige comme je lui avait appris quelques jours plus tôt pour en lancer sur Rouky mais son projectile explosa sur la tête de la louve.

« Koda ! Fais at... » M'écriais-je mais je fus coupé par la Grahyena qui plaqua mon petit Pokémon au sol.
Lorsque la louve disparue dans les ombres je me relevai. J'avais peur, je tenais l'une de mes pattes levé, gardait mes oreilles en arrières et la queue basse. Je m’apprêtai à me réfugier entre les jambes de Matao lorsque je fus soudain plaqué au sol par la Grahyena. Poussant une couinement à mi chemin entre la terreur et la surprise, je m'immobilisai. Quel regard atroce, et la blancheur de ses crocs, des larmes perlèrent au coin de mes yeux. Heureusement la gentille humaine rappela la louve qui me libéra. J'attendis qu'elle ait fait quelques pas pour me relever mais la louve se vengea en me balançant un jet de neige qui me recouvrit entièrement à l'exception de mes deux oreilles. Matao et son amie rirent de bon cœur, je pouvais aussi entendre Rouky qui se tordait de rire. Voyant que je me débattais pour me dégager Matao me souleva et me déposa au sol. Ayant perdu l'envie de jouer, je me réfugiai entre les jambes de Matao et y restai.

Les deux humains discutaient entre eux. Je crois que la fille présentait ses Pokémon, notamment la louve que désormais je craignais. Ce n'était pas le cas de Rouky qui était venu la renifler puis avait fait quelques bonds joyeux autour d'elle et se tenais désormais en position de jeu devant elle : pattes avant couchées, derrière relevé et queue frétillante. Quand à moi j'avais une boule dans la gorge, plus envie de jouer.
Avant de me présenter ses Pokémon, Molly me parla de la Guilde du Savoir m'informant qu'elle en était membre. Voilà qui renforçait encore mon respect pour cette jeune femme ! Elle me parla ensuite des Ginjika, jamais je n'avais entendu parler d'un tel phénomène. Voilà qui méritait une étude ! J'ouvrai la bouche pour lui poser des questions lorsque l'étrange Galopa s'approcha de moi et m'inspecta comme un détective armé d'une loupe. Tout d'abord surpris, je l'accueilli avec plaisir. Usant de gestes lents, calmes et assurant ma bonne volonté, je me risquai à poser une main sur son encolure que je caressai.

« Bonjour Tamekyn. Je suis désolé, je n'ai rien à t'offrir si ce n'est des câlins. Tu es magnifique, tes couleurs sont surprenantes et ta chaleurs me fait du bien, merci. »

Je gratouillai l'équidé sous le menton puis me tournai vers Molly.

« D'accord pour la table ! Ce Rocabot c'est mon plus fidèle ami Koda. Je l'ai trouvé aux portes de la mort au bord d'une rivière... Tu connais déjà Rouky, mon Dynavolt. Je voyage avec lui depuis quelques jours seulement. Je crois qu'il s'est fait chasser par sa famille mais je n'ai pas comprit pourquoi, c'est pour ça que je fait des recherches sur les Elecsprint et Dynavolt. »

Tout en parlant, je commençai à marcher, guidant Molly et nos Pokémon sur le chemin de la maison de mon oncle. J'avais envie d'aller au salon de thé de la vieille Rita.

« Peut être a t-il fait une grosse bêtise ou la meute était trop nombreuse... Ou peut être que je me trompe complètement, qu'il cherchait une meute et que celle ci la refusé. J'aimerai beaucoup savoir parler le Pokémon pour qu'il me raconte. Un petit thé ? »

Avant même que Molly puisse me répondre, une dame extrêmement âgée émergea du petit salon de thé devant lequel nos pas nous ont emmenés. Elle était étonnamment énergique pour l'âge qu'elle semblait avoir. Elle n'était pas originaire de Mizuhan : tout semblait indiquer qu'elle venait de Terros, ses cheveux, ses habits, son allure, son accent... Elle nous aborda joyeusement tandis que Koda et Rouky lui sautaient dans les bras :

« Aaaah Matao ! Bonjour Koda ! Et mon petit Rouky ! Doucement les garçons doucement, je n'ai plus vingt ans. Alors Matao mon gaillard ? On ramène sa chérie chez Mamie Rita pour boire le thé ? Excellent choix ! Allons allons entrez, restez pas dans l'froid. Un thé au jasmin comme d'habitude ? »

Je pouffai de rire :

« Bonjour Rita. Voici Molly et oui, un thé au jasmin pour moi s'il vous plait. »

« Combien de fois va t-il falloir que je te colle dans le crâne qu'il faut me tutoyer ?! »

« Au moins une fois de plus Mademoiselle »

Riant, je laissai Molly passer commande, je m'installai à ma table habituelle : le  proche de la source de chaleurs. Koda et Rouky suivirent Rita...


« J'adore cette petite dame, je la trouve merveilleuse. Dit, est-ce que tu veux bien me parler de la Guilde du Savoir ? Mes parents ont une ferme à quelques kilomètres d'Omashu. J'ai l'habitude de me rendre à leur bibliothèque depuis plusieurs années mais je n'ai jamais osé parler avec les sages que je croise de temps en temps... »

_________________
Matao écrit ainsi et parle en bleu
K oda écrit ainsiet parle en Vert
avatar
Matao Kiyiya
Informations
Nombre de messages : 12

Fiche de personnage
Points: 3
Âge du personnage: 19 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprentis et parangons [Matao]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum