[ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par PNJ le Ven 26 Jan 2018 - 18:59


Le Lieutenant Cathari expira longuement. Elle avait ce qu'on pouvait appeler une petite audience et l'exercice auquel elle se prêtait était loin d'être aisé. D'un mouvement de tête, elle rejeta une natte qui la gênait dans son dos, puis attrapa la flèche qui était plantée à ses pieds et l'encocha sur la corde de son arc.

_ C'est quand vous voulez ! Fit-elle d'une voix forte.

Un claquement retentit et un disque d'argile cuite fut projeté dans les airs. Juste avant qu'il n'atteigne son apogée, elle lâcha la corde et la flèche partit, ratant largement sa cible et allant se perdre au-delà de la cime des arbres. Aussitôt, elle tendit la main devant elle et une bourrasque souffla soudain, arrachant de petits cris de surprise aux spectateurs. Un instant après, un sifflement caractéristique se fait entendre, alors que la flèche, revenue comme par magie, faisait éclater le pigeon et revenait se planter dans l'herbe aux pieds de la tireuse. Après un moment de silence, la petite dizaine de spectateurs se mit à applaudir à tout rompre. Cathari, souriante, tendit les mains, paumes ouvertes devant elle, pour leur demander de se calmer.

_ Ce genre d'exercice, c'est juste pour la frime. Mais ça vous montre l'utilité et l'importance d'un contrôle de votre maîtrise élémentaire, même pour des applications purement martiales. Sur un champ de bataille, savoir dévier une flèche pourrait bien vous sauver la vie, souvenez vous-en. Allez, c'est tout pour aujourd'hui.

Les nouvelles recrues du régiment de Payan se dispersèrent rapidement, laissant l'archère seule. Ils avaient fini leur journée, mais la sienne était loin d'être terminée. Elle avait reçu un message plus tôt dans la journée : deux civils qui voulaient se mettre au service de Nalcia, et c'était à elle de les évaluer. La lettre mentionnait que les deux petits nouveaux pouvaient potentiellement faire de bons élémanciens, ce qui ravissait Cathari. Franchement, on avait toujours besoin d'un peu de puissance destructrice élémentaire dans l'armée. Ce qui la ravissait un peu moins, c'était le post-scriptum du message. L'un des deux postulants était un étranger – ça, ça ne la dérangeait pas vraiment, une bonne partie du régiment était constitué de mercenaires de toute façon – et était aussi… La lettre disait « excentrique ». Connaissant le goût de l'euphémisme de ses supérieurs, ça promettait d'être intéressant…

Un petit Natu, jusque là perché sur une branche d'arbre prit son envol et vint se poser sur l'épaule de la Nalcienne, qui lui caressa distraitement le bout du bec.

_ Ils ne devraient pas trop tarder… J'espère qu'ils seront à la hauteur des attentes du commandement. On manque cruellement de soldats compétents…

Le petit oiseau piailla son assentiment. Sa maîtresse alla poser son arc contre une des barrières qui délimitaient sa petite aire d'entraînement, avant de l'escalader pour aller elle-même s'y asseoir. Elle ne se refusait jamais un petit moment de repos.

HRP :Je vous laisse mettre tranquillement en scène votre arrivée sur les lieux, on se trouve donc dans une petite caserne située à la périphérie de Payan. Amusez-vous bien !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1066

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Terry le Mer 31 Jan 2018 - 15:01

Gna gna gna… Rendez-vous à la caserne située à la sortie du village de Payan…. PUTAIN DE LETTRE DE MERDE ! J’y SUIS à la sortie de ce village de pecnos paumé et ya PERSONNE ! Pas le moindre bâtiment ! Bordel, si j’avais su, j’aurais pas renvoyé l’omelette et la méduse chez ma mère… Mais j’en pouvais plus de ces voix dans ma tête ! Les seules que je veux entendre, c’est les miennes, pigé ?!

Du coup, il ne me restait que mes deux souris jaunes, chacune perchée sur une épaule. Evil furetait de la tête à droite et à gauche, dans l’espoir d’apercevoir notre destination. Oh elle se fichait pas mal de mon épreuve, simplement elle n’aimait pas quand je m’énervais. En gros elle avait peur de moi quatre-vingt-dix pour cent du temps. Devil quant à elle affichait un grand sourire narquois, ravie de me voir galérer. Attends un peu toi, tu vas voir ce que tu vas voir… Ah là ! J’entends des bruits de pas qui viennent d’en face ! Un homme, un voyageur vu ses vêtements ! Parfait, il va pouvoir me renseigner !

Et franchement, vu ma tenue de professionnelle de la médecine qui en jette un max et mes jolis cheveux blonds, qui ne voudrait pas m’aider, hein ? Je me précipite donc sur l’homme avec un grand sourire, TRES DIFFERENT de celui que je réservais naguère aux personnes que j’allais tuer… C’est que j’ai changé depuis, et je n’en suis pas peu fière !
Effectivement, avec mon allure sublimement sublime, je ne manque pas de faire réagir ce mâle au demeurant fort moche et bien indigne de moi puisqu’en me voyant marcher vers lui… Bon d’accord avancer vers lui… Bon ok, disons fondre vers lui tel un majestueux Guerriaigle en quête de son repas de midi, il fait instinctivement un bond en arrière… REVIENS ICI, GOUJAT ! PUISQUE JE TE DIS QUE J’AI CHANGE, CONNARD ! Bon ok, en fait, je lui ai rien dit, je l’ai pensé… Mais comme on dit, c’est l’intention qui compte ! Et vous avez intérêt à être d’accord avec moi !

Heureusement, grâce à ma maîtrise parfaite du self control, je parviens à m’éviter de lui cracher une boule de feu au visage. J’ai juste les lèvres qui se déforment un peu au passage, mais je suis sûre que cet abruti a dû prendre ça pour le plus beau sourire qu’il ait jamais vu !

« Ou… Oui… Mademoiselle ? »

‘Tain, ce mec a des bras qui font mon tour de taille, et pourtant il tremble comme une feuille devant moi… J’ai toujours l’air d’un démon Berzerk ou quoi ? Mais j’ai changé bordel ! Enfin bref, essayons quand même de rester polie. Sois forte Bel… Terry, pense à ton nouveau job, ton nouveau job…

« Excusez-moi, noble voyageur…. Ne sauriez-vous pas où se trouve la caserne dans ce village ?
-Je suis… Désolé de ne pas pouvoir vous aider mais… Je ne suis pas d’ici… J’ai simplement fui sur les routes à cause de la guerre… Je n’aime pas me battre… »

Mon MAGNIFIQUE sourire se figea quelques secondes…

SOMBRE FILS DE PUTE, J’AI ETE POLIE, ET CHUIS PAS VENUE ICI POUR TE FAIRE SOUFFRIR, OKAY ?! ALORS TU VAS REPONDRE A MA QUESTION PAR LA REPONSE QUE JE VEUX !
Malheureusement, avant que j’aie eu le temps de remercier ce malotru comme il se doit, Evil me fait un Doux Baiser, ce qui a le don de me faire perdre mes esprits suffisamment longtemps pour que l’homme s’enfuie sans demander son reste, repartant par là où il était venu, la queue entre les jambes vu que je n’avais pas eu le temps de l’émasculer.

Trente minutes plus tard...

C’est après bien des souffrances et avoir enfin rencontré enfin un villageois compréhensif que je trouvais finalement la fameuse caserne de Payan. A l’autre sortie de la ville. A L’OPPOSE DE L’ENDROIT OU J’ETAIS TOUT A L’HEURE ! Bordel, mais on n’a pas idée d’avoir plusieurs sorties dans une ville ! Ou alors je sais pas moi, faut les numéroter. De toute façon, les sorties servent aussi d’entrées, et c’est le bordel partout ! Enfin d’entrées, mais c’était pas l’entrée par laquelle je suis entrée. Bref, je me comprends, et si vous non, c’est tout simplement que mon intellect est supérieur au vôtre, bande de Ramoloss du bulbe ! Trêve de palabres, j’ai un niveau d’Elemancien à faire reconnaître moi ! Et de Défenseur aussi ! Mais chaque chose en son temps !

Devant la bâtisse se trouvait une sorte d’enclos à Terros avec un gros caillou dedans sur lequel une jeune fille était assise ! Parfait elle va mer servir à perfectionner mon approche gentille des gens ! Parce oui, j’ai changé ! Je fonce donc sur elle -mais pas trop vite hein ! – et je lui tends ma convocation tout en lançant :

« Euh bonjour ? C’est bien ici pour l’épreuve ? Hein que c’est ici… S’il vous plait, me dites pas que je vais devoir me retaper le village dans l’autre sens ! Je suis prête à commencer tout de suiter, c’est quand qu’on commence ?! »

Et pour être prête, je suis prête, carrément prête même ! Je pète le feu. Tellement que ça sent le cramé… Oups, on dirait bien que j’ai mis le feu au papier sans faire attention sous le coup de l’émotion ! Je le secoue négligemment pour l’éteindre, absolument indiffférée par ce mini incendie involontaire.

« Alors, on commence quand ? »


[Terry est donc enflammée par cette épreuve^^]

_________________
avatar
Terry
Informations
Nombre de messages : 57

Fiche de personnage
Points: 52
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Nyr Lawliet le Jeu 15 Fév 2018 - 6:31

Je n’avais pas mis trop de temps pour arriver à Payan, en même temps c’était juste à côté. Heureusement pour moi, tante Mia a pensé à mes pauvres jambes d’aventurier. Je ne sais même pas si je suis autorisé à l’appeler comme cela puisque techniquement, elle est  très éloignée de moi dans l’arbre généalogique. Mais comme elle semble diriger toute la famille Maylaw, elle est donc ma tante éloignée la plus importante. Bref, je devais maintenant trouver l'endroit où allait se passer  mon épreuve d’élemencien. D’après ce que je sais, l’épreuve aura lieu dans une caserne. Ce qui veut dire que c’est quelqu'un de l’armée qui allait m’évaluer. Espérons qu’il ou elle ne soit pas trop sévère. La caserne ne devrait pas être très loin de mon point d’arrivée à Payan. Je devrais la voir après quelques pas  normalement. Ma “prédiction” ne prit presque pas de temps pour se réaliser puisque la fameuse caserne était désormais en face de moi.


La place était bondée, tout le monde s’était rassemblé pour regarder un sorte de spectacle ou une démonstration en direct  de certaines capacités. Toute l’attention était portée sur une jeune femme qui semblait maîtriser l’air avec une certaine aisance, l'image donc qu’elle sera celle qui devra juger mes capacités, mais l’endroit était beaucoup trop plein pour qu’une épreuve puisse y avoir lieu. J’imagine donc qu'il va falloir que j'attende un peu. Je n'avais aucune idée de ce que je pouvais faire entre temps. Il n'y avait presque rien à faire aux abords de la ville. Donc pour ne pas m'ennuyer, il faudrait que j’aille en centre-ville, mais je n’ai pas envie de revenir beaucoup trop tard et que cette femme de veuille plus m'accepter. Puis elle dira une phrase du genre.” La ponctualité est aussi une valeur essentielle du bon élémencien, ou pour n’importe qu’elle autre grade, tu reviendra me voir une autre fois et cette fois, arrive à l’heure.” C’est ainsi que j’avais vu  mon échec à l’épreuve avant même qu’elle ait commencé. Je préférerais donc rester ici au cas où, j'attendrai que tout le monde parte. Mais la question de ce qui me ferait passer le temps était toujours là. Je ne savais absolument pas quoi faire et en ces temps d'imagination en crise rien de mieux que l'aide de son meilleur ami.

J’appelais alors Knucles,espérant qu’il ait quelques idées. Mais malheureusement sa boîte à idées était aussi vide que la mienne. Enfin un éclair de génie, si on peut appeler ça comme cela, me vint à l'esprit. Quelque chose de simple, évident et pourtant je n’y ai pas pensé avant. Je pouvais tout simplement m'entraîner un peu avec Knucles pour me préparer à l'épreuve. Et de plus, les attaques d’aura de Knucles ressemblent vaguement à des attaques qui pourraient être utilisées par un maître de l’air. J'imagine donc que c’est celui qui, parmis mes Pokémon, est le plus apte à entraîner mes capacités de maître de l’air.  C’est ainsi que Knucles se chargea de mon échauffement juste avant de enfin  passer  cette épreuve.

Après l’échauffement, j’étais un peu en sueur donc je m'envoyait une petite brise pour refroidir un peu ma température corporelle. Et par un excellent timing avec la fin de mon échauffement, il n’y avait plus personne et une autre jeune femme s’était jointe à celle qui me ferait passer l’épreuve. Je pensais que j’allais la passer seul mais bon. Je me dirigeais alors vers elles et je me présentait.

- Désolé si j’ai un peu de retard, j’avais pas vu le temps passer

J'essayais de les amadouer avec un sourire de sympathie. Au final, j’étais quand même arrivé en retard, mais c’est déjà moins que celui que j’aurais eu si j’étais allé en centre-ville.

[(HRP) Les explications sur ce que raconte Nyr au début du message, arrivent bientôt (je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas m'endormir)]

_________________
Le monde n'est t-il qu'illusion ?
Ma Team

Inventaire RP:


Moufles de Knucles;Épée brisée;Vase de l'air;Pokéball de Knucles;Pokéball de Tobi;Pokéball de Densu;Pokéball de Toison;Pokéball vide x2

Légende:

- mots= Pnj prends la parole
- mots= Nyr prends la parole
* mots * = Nyr pense
*
mots
* = dialogues dans l'esprit de Nyr(notament avec des esprits)
avatar
Nyr Lawliet
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 323

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par PNJ le Mer 7 Mar 2018 - 22:23

Cathari redressa la tête et cligna plusieurs fois des yeux en voyant la rousse surexcitée se pointer devant elle. Ca avait l'air d'être un sacré numéro… Et en plus elle parlait avec un accent Midgardien très prononcé… Pas que ça pose problème, mais qu'est-ce que quelqu'un comme ça pouvait bien vouloir faire dans l'armée Nalcienne ? En plus une élémentaliste qui maîtrisait le feu, pas l'air... Elle fit claquer sa langue avant de descendre de son perchoir, se campant bien en face de son interlocutrice.

_ Euh… l'épreuve… D'élémancien, c'est ça ?

Elle se mordit l'intérieur de la joue pour ne pas sourire.

_ Désolée mais pour l'épreuve on vous attend dans l'autre caserne, de l'autre côté de Payan…

C'était probablement un peu méchant, mais même dans l'armée il fallait savoir s'amuser un peu… Malheureusement sa blague tourna court assez rapidement lorsque le deuxième prétendant élémancien arriva en s'excusant inutilement d'un retard qui n'existait pas. L'archère lâcha un soupir.

_ Bienvenue au premier régiment de Payan, je suis le lieutenant Cathari, c'est moi qui dois juger de votre capacité à devenir les nouveaux élémanciens de notre... grande et glorieuse armée, annonça-t-elle en levant les yeux au ciel. Désolée, ajouta-t-elle avec un sourire à l'attention de Terry. Allez, suivez moi.

Elle les emmena au centre de l'aire d'entraînement, où étaient disposés les mannequins d'exercice.

_ Bon, en résumé… Le programme d'aujourd'hui, ça va être de vous apprendre à utiliser votre maîtrise élémentale dans un but offensif. Et je ne vous parle pas uniquement de puissance brute, mais également de technique, de finesse et d'inventivité. Parce que ça ne sert pas à grand-chose de savoir frapper fort si on ne sait pas où et comment le faire. J'espère que vous êtes motivés parce que cette après-midi va pas être de tout repos. Garde à vous.

Elle leur laissa un moment, le temps de prendre la position. Après tout, ce n'étaient encore que des civils, dont on ne pouvait attendre qu'ils aient tous les réflexes d'un soldat entraîné. Mais c'était aussi un peu son rôle en tant qu'instructrice, de leur apprendre à se conduire en soldat… Ou tout du moins de les introduire à ce monde probablement nouveau pour eux. Les éduquer serait le travail de leur supérieur direct, s'ils passaient l'épreuve tous les deux.

_ D'accord, ça suffit comme ça, repos… Bon. Avant qu'on commence, j'aimerais bien que vous vous présentiez un peu, et que vous me disiez pour quelles raisons exactement vous êtes ici. Je vous avoue que je suis un peu curieuse de savoir pourquoi un homme aussi jeune que vous, fit-elle en se tournant vers le garçon, et une pyromancienne de Tenkei, ajouta-t-elle à l'attention de la rousse, se portent volontaires pour intégrer le premier régiment de Payan.

Elle fit une nouvelle pause et leur sourit à tous les deux.

_ Ne soyez pas timides, il n'y a pas de mauvaise réponse à cette question.

Elle aurait pu demander à son petit oiseau de fouiller un peu dans leurs pensées de surface pour lui rapporter directement la réponse à cette question, mais elle ne se sentait pas très à l'aise à l'idée de fouiller dans le cerveau d'autres gens. Elle était censée montrer l'exemple, une telle entorse à l'éthique la plus basique risquait de la décrédibiliser.

HRP : mes excuses pour le petit délai de réponse, j'ai été un peu occupé. On commence par le blabla classique, Cathari veut savoir à qui elle a affaire, hésitez pas à développer sur le sujet =) Les choses sérieuses commenceront au prochain tour !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1066

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Terry le Ven 9 Mar 2018 - 20:33

QUOIIIIIII ! UNE AUTRE CASERNE ?!!! PUTAIN DE BORDEL DE… Les flammes commencent dangereusement à danser autour de mes doigt et mon expression d’impatience commence à se transformer en un MAGNIFIQUE rictus de colère lorsqu’un gamin déboule à mes côtés, et lui aussi prétend être là pour l’épreuve. Et c’est la que la fille nous avoue qu’elle est lieutenant et qu’on est au bon endroit… Donc elle s’est foutue de ma gueule, la supérieure…

… Reste calme Terry, pense à ta promotion, pense à ton grade, pense à ta nouvelle vie ! Certes, ce village et sa forêt alentour feraient un joli brasier mais il n’y aura plus personne à soigner si tu massacres tes futurs patients ! Allez, inspire, expire, un, deux, trois…

La vache, je sais même pas comment j’ai réussi à pas tout faire péter ! Eh mais c’est que je m’améliore en self control ! Mes deux souris ont l’air d’avoir remarqué mon conflit intérieur : Evil pousse un soupir de soulagement en me voyant me calmer tandis que Devil affiche une mine déçue. La sombre petite conne, elle espérait justement que je mette un peu de pagaille, hein ? Eh bah NON, pas cette fois ! C’est moi qui décide quand je mets le bazar et quand je le mets pas, non mais !

Finalement, les ordres de la dénommée Cathari me ramènent à l’instant présent… Quoi ? Elle veut… Que je me mette au garde-à-vous ? Eh ben elle peut se le gardez là où je pense, son truc ! Non mais franchement, depuis quand une fille aussi exceptionnelle que moi doit faire le brave toutou devant quelqu’un ! C’est quoi la prochaine étape ? Donner la papatte ?

Allez Terry, pense à ton grade, toi Elemancienne, toi qui pourras cramer tout plein de bidules… Ca vaut bien un petit sacrifice… Sauf que… J’ai pas la moindre foutue idée de comment m’y prendre ! Je suppose qu’il faut se mettre bien droit et euuuh… Tendre le bras droit en avant au niveau d’épaule paume ouverte vers le sol ? Ah non c’est pas ça… Bon bah je vais juste me tenir droite en espérant que ça passe ! Comme le bite que j’ai pas !

… Ah maintenant elle veut savoir ce que je fais là en gros ? Ah merde, ma réponse politiquement correcte que j’avais préparée toute spécialement pour cette occasion, c’est quoi déjà ? Ah oui ! Faut que je dise la vérité en fait ce sera bien suffisant !

« Pour ma part, je suis surtout là pour devenir médecin dans ce village en fait. Pour ce qui est des compétences médicales, j’ai déjà fait mes preuves auprès de la population. Mais comme je suis pas d’ici, on me demande une accréditation militaire pour pouvoir rester et exercer officiellement et vu que c’est la guerre en ce moment et que je pourrais être mobilisée, j’avais envie de vérifier mes compétences offensives aussi, au passage… Juste au cas où… »

Et j’avais dit tout ça avec un sourire sérieux de secrétaire sexy… Enfin je crois… Sérieux, elle est trop bien ma justification, non ? Et le pire c’est que c’est vrai ! Bon c’est une justification superficielle mais ça reste vrai ! La vraie justification, c’est bien sûr que je recherche la PUISSANNNNNCE ! Enfin pour être plus précise, je souhaite avoir le pouvoir de vie et de mort sur quiconque. Oui, vous avez bien lu ! Bien sûr, je peux pas dire tout ça mais ça reste vrai. Pour la vie bah je suis médecin, et pour la mort… Je suis médecin. Et je lance des boules de feu aussi !

Et vous voulez savoir pourquoi je fonctionne comme ça ? En fait c’est plutôt simple : commencez par vous faire taper dessus au début de votre vie, parce que vous êtes une fille, parce que vous avez les cheveux rouges, parce que vous êtes orpheline… Choisissez votre favori. Puis faites-vous exploiter comme une esclave par le bon docteur de votre village qui vous a « recueilli ». Et puis aussi faites-vous violer par un « patient », plusieurs fois, parce que ça lui fait plaisir. Un mec qui vous fait bien comprendre qu’il a droit de vie et de mort sur vous. Et qui a trouvé un moyen encore pire que la mort pour vous blesser : la vie elle-même… Avouez qu’il y a de quoi péter un câble et avoir un tout nouvel avis sur les questions de la vie et de la mort, non ? Et ça donne aussi envie de pouvoir se débrouiller par soi-même dans ces deux domaines, sans compter que savoir attaquer est assez utile pour se venger… Tadam, quelle révélation… Mais bon ici c’est pas le bon endroit pour tout révéler donc on va se contenter de la version courte hein ? Et puis la cheffe elle-même a dit que y’avait pas de mauvaise réponse !

Vu que j’ai fini mon laïus, je jette un œil au gamin qui me sert de partenaire d’épreuve, en attendant qu’il l’ouvre. LE seul mot qui me vient à l’esprit pour le qualifier, c’est bizarre… Enfin pas dans le même sens que moi, mais bizarre quand même ! Vu sa dégaine et ses habits, il ne ressemble pas vraiment à un soldat de l’armée, enfin pas de l’armée régulière en tout cas !

Pour le moment, je le toisais sans afficher la moindre expression. Je n’avais pas répondu à son sourire d’accueil et je ne comptais pas le faire. Ca aurait pu être contre-productif si je l’avais effrayé ! Et puis, il nous rester encore toute une épreuve pour éventuellement faire connaissance et coopérer si besoin. Mais jusque-là, je n’avais pas de raison de montrer la douceur naturelle qui sommeille au fond de moi. Bien au fond. Très très très au fond !

_________________
avatar
Terry
Informations
Nombre de messages : 57

Fiche de personnage
Points: 52
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Nyr Lawliet le Sam 31 Mar 2018 - 6:51

Notre supervisatrice semblait avoir fait une blague à ma “partenaire” d’épreuve, mais malheureusement je venais de la gâcher, arrivant comme une fleur et affirmant avec certitude qu’on était au bon endroit. Elle s’excusa puis nous pria de la suivre jusqu’au centre de l’aire d'entraînement, caractérisé par de nombreux équipements pour s’entraîner. Elle nous fit un petit speech sur le but de l’épreuve puis elle nous dit de nous mettre en garde à vous. Je me mis quelques temps avant de réagir. Et comme je ne comprenais pas trop d’où sortait son Garde à vous et surtout que je ne savais pas qu'elle attitude adopter dans cette situation. Je regardais ma voisine et je l’imitait. Je n’étais pas sûr de la légitimité de ses gestes mais c'était déjà mieux que rien. Finalement, elle n’avait pas l’air très satisfaite des poses qu’on avait prises ou peut-être du temps qu’on avait mit pour nous positionner. Puis naturellement, elle nous demanda de nous présenter, nous et les raisons qui nous poussés à participer à cette épreuve pour devenir élémencien et rejoindre le premier régiment. Là j’étais un peu perdu. Encore pour la première partie j’étais d'accord, mais pour la seconde un peu moins. Je n’avais aucune envie de faire partie de l’armée moi. Tante Mia aurait au moins pu me parler de cette condition avant de m’envoyer ici. Mon visage affichait une expression dispersée entre l’étonnement et la déception. Mais je repris vite une tête normale.

Comme j’avais mis un peu longtemps à réagir, ma partenaire d’épreuve prit l’initiative donc la parole. Avec un sourire qui me paraissait douteux puisqu’elle n’avait pas répondu au mien et comme les élans de sympathie ne viennent jamais sans raison, ce sourire devait être intentionnel. Je préférais donc rester sur mes gardes avec cette femme. Mais ce qui m'intrigua le plus dans ce qu’elle disait par la parole ou par son attitude, c’était cette guerre. Alors comme ça on était en guerre? Je n’en savais rien, c’est ça aussi de passer son temps à faire des missions dans d’autres pays que le sien. De toute façon, même si je l’avais su plus tôt, avec mon statut de civil et mon niveau actuel je n’aurai servi à rien sur le champ de bataille. Donc de toute façon j’aurais passé cette épreuve, la guerre ou le fait que je doive entrer l’armée n’aller rien changer à cela.

Puisque c’était maintenant à moi de parler, j’allais être honnête.

- À vrai-dire, ce n’est pas moi qui me suis inscrit à cette épreuve, donc jusqu'à maintenant, je ne savais pas que je rejoindra le premier régiment si je réussissais cette épreuve. Mais bon, maintenant que je suis ici, autant passer l’épreuve. Pour moi, le grade d'élemencien n’est qu'un passage intermédiaire vers mon réel but. Je veux devenir Invocateur! Parce-que c’est une sorte de tradition familiale et puis j’ai aussi fait une promesse à un ami d'enfance, si je la tiens nous nous reverrons un jour.

Ce que j’avais dit était un peu fouillis et peu compréhensible par son absence totale de réel fil conducteur entre chaque raison que j’évoquais, je me contentais de les citer. C’était légèrement volontaire, je voulais répondre à sa question mais si j’avais eu à tout lui dire dans les moindres détails, ma partenaire d’épreuve aurait sûrement pété un câble peu importe son tempérament habituel. Si je me mettait soudainement à parler d’une épée que je n’ai pas sur moi, d’une légende qu’on ne raconte que dans la famille. Une légende qui me lierait moi et mon épée à un esprit de l’air bien précis. Puis que je devrais me battre à mort contre celui qui possède le katana portant les mêmes devoir que mon épée, donc un membre de ma famille. Et encore j’ai passé plein de détails. Même moi qui suis le principal concerné, j’ai encore du mal à m’y faire, donc imaginez des personnes étrangères à cette histoire. Je préférerais ne pas passer pour un fou auprès de ma supervisatrice et de ma partenaire d’épreuve.

[(HRP) Désolé pour le retard]

_________________
Le monde n'est t-il qu'illusion ?
Ma Team

Inventaire RP:


Moufles de Knucles;Épée brisée;Vase de l'air;Pokéball de Knucles;Pokéball de Tobi;Pokéball de Densu;Pokéball de Toison;Pokéball vide x2

Légende:

- mots= Pnj prends la parole
- mots= Nyr prends la parole
* mots * = Nyr pense
*
mots
* = dialogues dans l'esprit de Nyr(notament avec des esprits)
avatar
Nyr Lawliet
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 323

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par PNJ le Mer 2 Mai 2018 - 20:11

Le Lieutenant Cathari resta un moment silencieuse le temps d'assimiler et de juger les motivations de ses deux élèves de la journée. La Midgardienne n'était là que pour la légitimité de l'armée. C'était un peu dommage, elle avait l'air plus que capable et un élémancien de plus dans l'armée régulière n'aurait pas fait de mal… Ceci dit, les médecins militaires manquaient également, alors si elle voulait être réserviste, elle était évidemment la bienvenue. Et puis ses efforts pour garder son calme après la blague d'un goût quelque peu douteux qu'elle lui avait faite prouvait que son intégration à l'armée lui tenait un minimum à cœur. Le gamin… Cathari avait hésité à le faire répéter, son histoire avait l'air un poil compliquée. De la tradition, des promesses, et apparemment il ne savait même pas qu'on l'envoyait à l'armée… Tant pis. C'était la guerre, et, nécessité faisant loi, toutes les recrues capables étaient les bienvenues. Et puis des élémanciens, on n'en avait jamais assez de toute façon.

_ Ok, dit-elle enfin. On va commencer par un petit exercice pas trop dur, alors. Quand on parle aux gens d'élémancie, ce qu'ils entendent c'est « puissance », ou « destruction ». Et oui, les élémanciens possèdent un potentiel destructeur qui surpasse largement celui des autres élémentalistes. Ce potentiel dérive d'une capacité à canaliser, concentrer et maîtriser de grandes quantités de puissance élémentaire, et c'est quelque chose qu'on ne peut réussir à faire qu'en ayant une conscience aiguë de l'élément que l'on maîtrise. On va donc voir ça ensemble en premier.

Elle fit une petite pause et sourit avant de reprendre.

_ Ne vous inquiétez pas, on attaquera la partie où on casse des trucs juste après. J'espère que vous êtes prêts, on a pas de temps à perdre.

La militaire fit un geste de la main, et une tornade commença rapidement à se former autour des deux prétendants. Rapidement, elle atteignit les cinq mètres de haut et les emprisonnait dans une zone relativement calme – au moins les vents violents ne risquaient pas de les emporter - d'à peine trois mètres de diamètre. Elle les laissa mariner quelques petites secondes, elle aimait bien impressionner les recrues, puis traversa la tornade comme si elle n'existait pas. Ses tresses et se jupe battaient furieusement l'air, mais elle ne semblait pas dérangée par les vents, qui faisaient par contre un boucan d'enfer, l'obligeant à lever le ton.

_ Comme je vous l'ai dit, on va travailler sur la perception de l'élément. Ce qui va se passer, c'est que des poings d'air vont sortir de la tornade et vous viser. Vous ne les verrez pas, vous ne les entendrez pas. Par contre, je préfère vous prévenir, vous risquez de les sentir passer s'ils vous touchent. Ne vous inquiétez pas, j'irai doucement, histoire de ne blesser personne, mais ne vous attendez pas à sortir de là sans quelques bleus. Le but du jeu, pour vous, ça va être de sentir d'où ils viennent pour les éviter. Je m'attends pas à ce que vous réussissiez du premier coup mais je vous conseille de prendre le coup rapidement, parce que ça va vite vous fatiguer sinon.

Elle s'approcha ensuite de la pyromancienne. Pour elle, l'exercice risquait de se révéler plus compliqué, mais c'était malheureusement le lot des étrangers.

_ Je sais que vous ne maîtrisez pas l'air, il va vous falloir trouver une technique un peu différente. Utilisez votre élément pour détecter les poings d'air, je suis certaine que vous allez y arriver. Et si vous avez besoin de faire brûler quelque chose pour ça…

Le regard de Cathari se posa un long moment sur le gamin juste à côté d'elle, puis revint sur l'étrangère… Et elle sourit.

_ Non, je rigole. Par contre le mannequin d'exercice juste là devrait vous donner le combustible nécessaire. On en refabriquera d'autres.

Elle tourna les talons et se dirigea vers la tornade. Juste avant de quitter les recrues, elle se retourna une dernière fois.

_ Avant de commencer les attaques, je vais vous laisser un petit moment pour vous adapter à l'environnement et vous concentrer. Bon courage.


HRP : bon eh bien je pense que c'est très clair dans le message. Les attaques peuvent venir de tous les côtés, faites de votre mieux pour les sentir et les éviter. Je n'attends évidemment pas que vous fassiez un sans faute, ce serait pas drôle. On va dire que vous avez au minimum 5 attaques (plus si vous le souhaitez) chacun à affronter, et l'exercice sera réussi au moment où vos personnages sauront prévoir de manière efficace les attaques. Bon courage, et mes MP sont ouverts si besoin !

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1066

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Terry le Jeu 3 Mai 2018 - 20:52

Waouh, balèze la tornade ! J’aimerais bien savoir faire un truc comme ça moi aussi ! Mais mon admiration pour la lieutenant disparut lorsque l’examinatrice annonça la teneur de l’exercie. J’allais devoir… Sentir le vent arriver ? Mais… Attendez une seconde ! C’est bien plus simple pour le nalcien que pour moi ! C’est quoi cette épreuve Nalciacentrée Bordel ! J’en étais sûre, tous les nalciens sont des gros xénophobes qui détestent les étrangers ! Je vais vous cramer moi vous allez voir ! Et contrairement à vous, je traite tout le monde pareil, sans distinction d’origine ! Non mais sérieux vous voulez quoi ? Que je pète dans la tornade pour la sentir arriver ? Je suis pas Victoria moi !

Heureusement, Evil n’eut pas besoin de me faire un bisou pour me calmer car la lieutenant m’offrit bien vite une compensation très intéressante ! J’avais le droit de faire cramer le gamin ? C’est vrai ? Oh merci c’est trop… Ah non elle plaisante … Pff c’est malin, elle s’est foutue de moi… Et je DETESTE qu’on se foute de ma gueule… Allez Terry, du calme, pense à ta future carrière…. Et puis tu as quand même des trucs à brûler, c’est mieux que rien !

En désespoir de cause, je demandai quand même à mon camarade d’épreuve : « Ca te dérange vraiment si je te fais une coupe gratis ? Ils sont long tes cheveux tu sais et je peux t’épargner une visite chez le coiffeur… Et je te promets d’arrêter mes flammes avant ton cuir chevelu… »

Bien évidemment, je croisais les doigts derrière mon dos tout en faisant cette promesse. Pas question de laisser passer une telle occasion. Enfin, si elle se présentait… Et sois réaliste ma pauvre Terry, c’est pas demain la veille que queulqu’un t’autorisera à faire ça. Et puis, ce n’est pas digne de Terry, la respectable médecin de village que je veux incarner. Ou comme aurait dit ma sœur, c’est pas Terryble. Oui, je sais ce que vous ressentez, moi aussi j’ai failli vomir la première fois qu’elle me l’a sortie. Mais bref, il est temps de se mettre au travail !

Histoire de tester un peu la tornade, j’envoyais un très mince éclair au travers du mur de vent. Je vis l’étincelle se faire happer par la force aérienne puis tourner autour de moi. Très vite. Donc en résumé, cet éclair avait confirmé ce que je savais déjà : le vent allait très vite et sans anticiper ce qui se passait, il me serait impossible de… OUCH !

Le premier poing me frappa à l’épaule droite sans que je l’aie vu venir. Vite, une idée, une idée… Ne pas oublier que je peux brûler ce mannequin… JE SAIS ! Je vais générer tellement de fuymer que ça va noiricr le vent. Avec ça, il sera bien plus visible et je pourrai esquiver les poings sans souci !

Allez brûle, brûle petite paille… Mais j’avais sous-estimé la force de la tornade : la fumée noire fut très rapidement emportée dans le tourbillon et dissoute en son sein tant les vents périphériques de la tornade étaient puissants … AIE !

Dans ce cas, peut-être qu’avec encore PLUS de feu donc de fumée… Mais les vents restaient trop puissants et ils dissolvaient la fumée alors que j’avais déjà consumé l’intégralité du mannequin… Et ce qui devait arriver arriva : le poing suivant en pleine poitrine ! ARGH !

« Hey criai-je à la cantonade, on peut reconstruire le machin ? J’ai encore besoin de feu !... Merci ! »

Je fus alors forcée de danser la gigue pour éviter une rafale de coups vicieux le temps que le second brasier soit opérationnel. NE VOUS MOQUEZ PAS, JE SUIS DANSEUSE SEMI PROFESSIONNELLE DU QUART DE LA MOITIE JE VOUS SIGNALE ! Mais sur les cinq suivants, je n’en esquivais que deux et encore, c’était plus de la chance que du talent… Mais une nouvelle idée me vint : puisque la vue ne marchait pas, pourquoi ne pas repérer les poing… A l’odeur ? Le vent transporte bien cette délicate odeur de cramé que j’affectionne tant pas vrai ? Cette fois-ci, la manœuvre fdut un peu pls efficace : en combiant vue et odorat, je pus sentir le poing suivant partir dans mon dos et le voir arriver par le côté droit. Je fis alors un pas de côté Le poing m’effleura la joue mais cela aurait été pire si je n’avais rien senti et donc pas bougé.

Mais l’illumination me vint alors que j’observai le coup suivant, et la solution me vint telle un poing d’air dans la gueule –AIE !- En sortant de leur tornade mère pour venir me frapper, les coups aériens faisaient dévier le brasier que j’avais allumé. Et je pouvais non seulement voir les flammes osciller mais aussi les sentir avec ma maîtrise… Ce qui donnait donc la direction et même l’intensité du vent ! Putain quelle conne je fais ! Sans cette énorme tornade, j’aurais senti immédiatement les mouvements du feu, mais là ce n’est pas exactement l’élément dominant ! Allez, on s’y met !

D’abord la maîtrise. Tiens, un légère oscillation des flammes vers la gauche… Un crochet ! Ensuite l’odeur… Qui confirmait ce que me dévoilait ma maîtrise et la vue… Non pas le temps de voir, on bouge . Je sentis alors le poing frapper à quelques centimètres sur ma gauche, là où je m’étais tenue quelques secondes plus tôt ! Yeah, j’avais réussi ! Les deux suivants furent relativement faciles à esquiver mais les deux d’après, tirés simultanément de positions différentes mirent à mal mon odorat et me heurtèrent. Bordel, comment les localiser tous les deux à la fois ! La solution m’apparut bien vite : je ne pouvais pas compter sur mon odorat, faillible en cas d’attaque multiple, et compter uniquement sur la direction prise par le feu tout en retenant les directions successives prises ! Un coup au but plus tard et trois esquives réussies, je jugeai être assez entraîné sur les simple… Lorsque trois poings successifs se présentèrent ! Droite… Arrière…Et… Gauche ! Je me payais même le luxe de cracher une boule de feu sur le dernier poing qui frappa à quelques centimètres de ma joue gauche. Assez satisfaite, je lançai à mon examinatrice : « Bon, ça m’a pris un peu de temps mais à défaut d’avoir appris à danser, je pense que j’arrive assez bien à sentir le feu maintenant ! »

Et du coup, question subsidiaire à un million pour moi-même… C’est quand qu’on apprend à brûler des trucs ?

_________________
avatar
Terry
Informations
Nombre de messages : 57

Fiche de personnage
Points: 52
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par PNJ le Jeu 7 Juin 2018 - 22:24

Non, non, ce n'était pas sérieux, elle ne devait pas rigoler. Pourtant le spectacle du pauvre Nalcien qui, complètement impuissant, avait lamentablement subi attaque après attaque pendant toute la durée de l'épreuve avait de quoi faire sourire. Ou pouvait inspirer la pitié, mais dans l'armée on préférait se moquer des gens. D'ailleurs la Midgardienne, qui s'était beaucoup mieux débrouillée dans l'exercice, avait elle même offert un spectacle plutôt amusant en dansant pratiquement entre les projectiles. Elle avait même l'air d'avoir apprécié l'exercice.

Cathari s'approcha d'abord du gamin, que les coups répétés avaient fait se replier en position foetale sur le sol. Elle le toisa un moment, les bras croisés, avant de lâcher un profond soupir.

_ Bon, qu'est-ce qui s'est passé là ? Vous n'étiez pas réveillé ? Ou peut-être que vous n'avez simplement pas la carrure pour passer cette épreuve ? Allez, vous avez cinq minutes pour vous remettre, et d'autres exercices pour vous rattraper. Ne me décevez pas.

Elle était peut-être un peu dure, mais s'il n'était pas capable de faire mieux, il ne tiendrait pas quinze secondes sur un champ de bataille, et ça ne la réjouissait pas vraiment d'envoyer un gamin au casse-pipe. Elle le laissa retrouver ses esprits et se dirigea vers la femme.

_ Belle performance. L'exercice était complexe pour qui n'est pas éomancien, mais vous vous êtes quand même débrouillée plus qu'honorablement. Vous seriez même peut-être capable de survivre un moment sur un champ de bataille… Dommage que ça ne vous intéresse pas. Jolis pas de danse d'ailleurs
, ajouta-t-elle avec un clin d'oeil. Reposez vous cinq minutes, je vais vous chercher l'épreuve suivante.

Elle revint quelques minutes plus tard en portant sous chaque bras une boule noire et lisse d'une cinquantaine de centimètres de diamètre. Sans un mot, elle les disposa sur deux des poteaux de pierre qui composaient la clôture du terrain d'entraînement. Les boules étaient en équilibre certes précaire, mais tenaient néanmoins en place.

_ J'ai fait faire ces deux boules exprès pour aujourd'hui, avec l'aide d'un ami terrosien. Elles sont en obsidienne, donc assez solides mais cassables, et contiennent, en leur cœur, un doublon. Le but de l'exercice sera d'utiliser votre maîtrise élémentaire pour extraire le doublon SANS l'abîmer. Mais vraiment, ces trucs coûtent cher, et on a pas encore trouvé de quoi les remplacer. Evidemment, il y a une subtilité : vous ne devez pas non plus faire tomber les boules des poteaux. Il va donc vous falloir y aller en douceur, ou l'exercice sera raté.

Elle fit quelques pas en arrière pour laisser le champ libre aux candidats, avant d'ajouter enfin :

_ Le but de cet exercice est de vous apprendre à contrôler et doser votre pouvoir avec précision. Promis, après celui-là, on se mettra à vraiment casser des trucs.

[HRP] Nyr, comme tu n'as pas répondu malgré mon MP pour te prévenir et le délai supplémentaire accordé, je considère que tu as totalement raté l'exercice. Si ça venait à se reproduire, je continuerais l'épreuve avec Terry seulement, donc tâche de poster à l'heure. Ceci étant dit, je pense que l'intitulé de l'exercice est suffisamment clair. La subtilité est ici le mot d'ordre, faites de votre mieux (et si vous avez des questions, je suis toujours disponible).

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1066

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Terry le Dim 10 Juin 2018 - 20:31

Yes ! Je dois dire que je suis plutôt contente de moi ! J’ai finalement réussi à piger le truc ! Même si j’ai très bien vu que le lieutenant se fendait pas mal la poire alors que je galérais ! Grrr, elle ne perd rien pour attendre ! Mais bon, je m’en suis toujours mieux sortie que le gamin du vent… Il s’est totalement fait bolosser par la tornade, ce qui ne manque pas d’air pour un Nalcien. Non, ce n’était pas une blague, juste un fait, et si vous n’êtes pas contentent, suicidez-vous !

Mais alors que j’étais perdue dans mes réflexions, Cathari rapporta le matériel pour l’épreuve suivante. Je n’avais écouté que d’une oreille discrète ses propos, plongée dans mes pensées malsaines, mais son attirail me ramena à l’instant présent, et je ne pus retenir la question qui me brûlait les lèvres :

« Et votre ami Terrosien, il a quelques chose à compenser pour créer des protège-boules aussi gros ? »

Non sérieux, posées comme ça sur la clôture, les deux boules me faisaient vraiment penser à des cojones comme on dit par chez moi. Et malgré le fait que je sois une fille, j’ai emascu… J’ai vu, j’ai vu suffisamment d’hommes à poil pour savoir à quoi ça ressemble, surtout quand on les place à hauteur de mes yeux !

Bon, si j'ai bien compris, j’allais devoir récupérer… Un doublon dans la couille ? Sérieux ? Ya une couille dans la couille ? Mais il complexe à quel point ce sculpteur ? Ah non j’y suis, elle veut parler de ces grosses pièces en or ! Un de mes patients m’avait payé avec ça une fois. Un an plus tard, je m’étais rendu compte que la pièce était fausse. Depuis, j’étais toujours à la recherche de ce charlatan pour lui rendre la monnaie de sa pièce, si vous voyez ce que je veux dire !

Trêve de plaisanterie, on va passer aux choses sérieuses ! Bon par contre j’avoue que toute cette subtilité ça me fait un peu iech. Je veux tout faire péter moi ! Mais bon, c’est pas la première fois que je dois me contrôler… Allons-y !

La première chose à faire c’est de tester la résistance du bousin. Pour cela, je m’en approche à moins d’un mètre et je commence à générer des flammes devant pas paume. De toute petites flammes, je tiens pas à déséquilibrer la structure ! Puis j’augmente très progressivement l’intensité du feu. Je veux savoir à quelle température cette obsidienne commence à brûler. J’arrête lorsque je vois des failles qui commencent à apparaître dans la boule. Elle commence à brûler, ça me donne une bonne idée de la température à atteindre. Assez élevée soit dit en passant Sauf que pour faire un trou assez gros pour récupérer la pièce, va falloir que je rajoute de la puissance. Ce qui risque de faire valdinguer la sphère voire fondre le bidule.

Donc il va falloir un peu plus de finesse, même si j’aime pas trop ça… Peut-être qu’en faisant une compression de flammes depuis les deux opposés, je pourrais creuser la pierre tout en maintenant la boule sur place… Et en plus, l’exercice avec la tornade m’a fait réviser mes tirs courbés ! Sûre de mon plan, je laisse poindre un rictus sur mon visage puis je recule. Je suis maintenant à cinq ou six mètres de la boule et je tends les deux bras en avant. Puis je respire profondément et j’invoque un jet de flamme par main. Les flammes fusent en ligne droite jusqu’au niveau de la sphère et d’un geste de la main, je les fais virer à plus ou moins quatre-vingt-dix degrés. Mais ya un hic. Le jet de gauche a été un poil plus rapide que celui de droite, si bien qu’il frappe la boule légèrement avant son collègue. Résultat, le bidule oscille et manque de se casser la gueule du côté droit, et je dois faire accélérer son double pour qu’il frappe la boule et lui fasse reprendre sa position de départ. Pfiou, gros coup de bol. Même si cette technique a laissé deux jolis impacts sur la pierre, je tiens pas à réessayer. Trop aléatoire ! Bon, on va tenter autre chose… Même si c’est plutôt une technique de défense, ça pourrait marcher ici aussi ! Faudra juste que je la fasse durer assez longtemps pour percer un trou assez gros pour faire passer ma main !

Et je fais donc jaillir de mes doigts des fils de feu qui vont encercler ma ronde cible et l’étreindre en en faisant plusieurs fois le tour… Bon j’avoue qu’au départ, je trouvais que ce plan claquait pas mal. Mais après dix minutes d’attente infructueuse, dois me rendre à l’évidence… BORDEL QUE C’EST LONG ! C’est fils sont trop fins ! Mais encore une fois, si je les fais grossir trop vite, je vais tout péter ! Il faudrait faire autre chose qu’enserrer la pierre pour l’ouvrir ! Raaah bordel ! Le seul bon côté des choses, c’est que ça me laisse le temps de réfléchir. Entourer la pierre ne suffit pas, même si ça la fragilise, ce qui est toujours utile. Il me faudrait la forer pour transpercer cette carapace de pierre.

J’essaie donc quelques trucs avec d’autres jets de flammes, mais je dois me rendre à l’évidence : tout se passe bien tant que les flammes sont de petites tailles mais dès que j’essaie de leur donner un mouvement de rotation pour creuser, je mets trop de puissance et le tout s’emballe, ce qui me force à rappeler mes flammes avant mêmes qu’elles aient commencées à s’enfoncer dans la cible. Il me faudrait autre chose pour contrôler mes flammes, quelques choses qui leur donne vraiment une forme définie, pour que je puisse ensuite faire tourner ma lance enflammée sans que l’excès de puissance ne déforme mon foret de feu. Mes doigts ne tournent pas assez vite pour que l’excès de flammes soit consommé dans la rotation de la structure. A moins que…

Pour la première fois depuis le début de l’exercice, je détends mes bras, les laissant pendre de chaque côté de mon corps et m’octroyant même un mini-massage sur chacun d’eux. Bordel, ça fatigue de manipuler le feu non-stop ! Je commence à sentir la tension musculaire… Enfin la bonne nouvelle c’est que je ne pense pas avoir besoin de mes mains en fin de compte.

Fermant les yeux, je prends plusieurs longues inspirations pendant cinq bonnes minutes, histoire de récupérer mes réserves de feu. C’est bon. Puis je prends une inspiration encore plus grande et je crache un nouveau cylindre de flammes directement avec ma bouche positionnée en cul-de-poule pour l’occasion. Je le fais à dessein s’arrêter un mètre avant la sphère. Avec une forme, aucun souci pour obtenir une lance qui ne soit ni trop grosse, ni trop fine – pas comme ta bite donc, toi qui lis ça ! – et en plus je peux toujours moduler la taille du bousin au besoin. Mais surtout, super nouveauté, pas besoin de faire des claquettes avec les doigts pour diriger tout ça ! Fini la danse ! A la place, c’est avec ma langue, que je fais tournoyer dans ma bouche, que j’imprime un mouvement de rotation à mon rayon enflammé en brassant les flammes. Petit à petit, une pointe effilée et rotative commence à se dessiner au bout de mon rayon. Parfait ! Je crois que je tiens le truc !

Plutôt que de foncer droit au but, je préfère prendre mon temps et percer l’obsidienne couche après couche en formant des cercles, quitte à m’arrêter au bout de chaque minute pour reprendre mon souffle. C’est pas chronométré après tout. Mais putain c’est chiant de cracher ses poumons comme ça ! Heureusement que j’ai l’habitude des interventions chirurgicales ! Ca m’est assez utile pour découper un trou presque parfaitement rond de la taille de ma main ! Quant au doublon, je suppose que la meilleure manière de pas le cramer dans le processus, c’est d’y aller doucement de toute façon. Petit à petit, le trou que j’ai creusé s’enfonce dans la boule et je m’arrête de plus en plus fréquemment pour voir s’il n’y aurait pas un machin qui brille. Enfin, après presque une demi-heure d’effort, je le vois qui apparaît ! Délicatement, j’élimine chaque aspérité autour de manière à ce qu’il ne reste plus qu’une couche très très fine de pierre autour de la pièce, sauf en son centre où elle laisse déjà échapper un éclat brillant.

Finalement, je me rapproche du caillou et, plongeant ma main droite à travers le trou que je viens de creuser, et d’une pichenette de flammes, je brise la dernière protection du doublon. Ouf, j’ai bien dosé le truc, la pièce va bien.

Triomphante, je retourner vers la lieutenant en brandissant mon trophée et je lui dis :

« Bon, on peut cramer des trucs maintenant ? »

_________________
avatar
Terry
Informations
Nombre de messages : 57

Fiche de personnage
Points: 52
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par PNJ le Lun 16 Juil 2018 - 23:31

D'une pichenette, Cathari conjura une bourrasque localisée qui fit sauter la pièce des doigts de la pyromancienne en face d'elle. Elle la fit voler et tournoyer quelques secondes avant de la laisser tomber dans sa main ouverte. La pièce était encore chaude. Elle jeta ensuite un long regard lourd de sens au jeune Nalcien qui ne s'était toujours pas relevé après son échec cuisant à l'exercice précédent. En voilà un qui n'allait pas intégrer les rangs de la glorieuse armée Nalcienne aujourd'hui. Est-ce qu'elle y était allée un peu fort ? Pas vraiment pourtant. Elle avait été bien plus dure avec certains apprentis par le passé… Bah, ce n'était peut-être tout simplement pas son jour. Il pourrait toujours revenir un autre fois. Peut-être avec un examinateur un peu plus gentil qu'elle ?

Enfin, elle avait encore du pain sur la planche. Il lui restait une élève, qui avait l'air d'en vouloir. Elle appréciait cette attitude, même si elle avait quelques réserves sur l'humour plutôt trivial de Terry. Jamais personne n'avait autant manqué de respect à ses belles boules en obsidienne, zut à la fin. Elle empocha le doublon qu'elle tenait toujours à la main et alla ramasser la deuxième boule noire qu'elle emporta sous son bras.

_ Bon, on s'est bien amusées, maintenant on peut se mettre à travailler la puissance brute. Je vais être honnête, c'est ma partie préférée de l'entraînement. Venez avec moi.

Elles contournèrent le bâtiment principal et suivirent un petit chemin de terre au milieu des arbres jusqu'à arriver dans ce qui ressemblait à un petit village désert. L'endroit consistait en une unique allée principale autour de laquelle étaient disposés des bâtiments de tailles diverses et variées, le plus grand trônant fièrement au bout de l'allée, une grande bâtisse de trois étages dans laquelle on pouvait entrer par une grande double-porte. Le tout était entouré par une haute palissade, interrompue à intervalles réguliers par des tours de guet. Cathari amena son élève au centre du village Un grand cercle y était dessiné, au centre duquel se trouvait un mystérieux levier.

_ Cet endroit a été créé par nos meilleurs artisans pour simuler une embuscade. C'est à dire que quand je vais actionner ce levier, des cibles vont surgir un peu partout. Le but du jeu, ce sera de les détruire le plus vite possible. Si vous tardez trop, elles tireront des flèches… Sans pointe, bien sûr, on est pas là pour tuer nos futures recrues… Mais elles sont assez lestées pour donner de sérieux bleus si elles vous touchent. L'exercice n'est pas fait pour être accompli par une personne seule, et comme on a perdu votre coéquipier… Eh bien, je vais le remplacer. Vous prendrez le côté droit, je prendrai le gauche.


L'archère posa la main sur le levier.

_ Oh, une dernière chose. Leur mettre simplement le feu ne les empêchera pas de tirer. Mettez-y de la puissance, il faut que ça pète. Prête ?

Cathari tira le levier, et une série de cliquetis commença à retentir dans toutes les directions. Elle sourit avant de faire volte-face en tendant la main, paume vers l'avant. Une cible qui était apparue à une des fenêtres du bâtiment en face d'elle explosa sous la pression du poing d'air. Qu'elle aimait ce petit exercice !

HRP : Bon ben voilà, il faut casser des trucs, avec puissance et précision, et le plus vite possible pour ne pas souffrir ! Qui a dit qu'on ne savait pas s'amuser dans l'armée Nalcienne ? Du coup seule Terry verra la fin de l'épreuve, Nyr est hors jeu pour ce coup-ci, il pourra toujours retenter à un moment où il sera assez disponible pour suivre le rythme.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1066

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Terry le Jeu 19 Juil 2018 - 20:17

Alors comme ça le gamin ne s’est toujours pas relevé de sa chute ? Je suis sûre que c’est à cause de ma blague de tout à l’heure qui l’a fait mourir de peur et se mettre en PLS pour ne plus en sortir. Que voulez-vous, je suis super douée dans mon domaine ! Et modeste aussi !

Finalement, la lieutenant décide qu’on peut passer à la suite, elle et moi puisque le petit est éiminé…. Dommage, j’aurais aimé le tourmenter encore un peu ! Et elle m’emmène jusqu’à une sorte de village fortifié fantôme fait essentiellement de bois. Donc de trucs que je peux cramer ! Je sens que ça va me plaire ! Par le terrifiant Zékrom, faites que je puisse cramer des machins !
Et Cathari d’exaucer mon vœu ! L’épreuve consistera à cramer de plus en plus d’archers-automates pour les empêcher de me tirer dessus ! Simple mais toujours aussi indémodable comme exhibition ! Mon examinatrice partie vers la gauche, je m’enfonçai pour ma part dans le côté droit du village factice comme demandé.

Et si je mettais le feu préventivement à tous les machins en bois que je croisais, avant même que je sache s’ils pouvaient tirer ou non ? Après tout, si la meilleure défense est l’attaque, alors la défense ultime est l’attaque ultime non ? Cette idée me séduit pendant quelques secondes au point de me faire sourire, jusqu’à ce qu’un gros bémol s’impose à moi : je n’étais absolument pas sûre de posséder suffisamment de puissance pour brûler TOUS mes assaillants potentiels. En fait, ce cas de figure avait dû être pris en compte par les créateurs de ce traquenard.

Plongée dans mes pensées, ce fut par réflexe que je fis un bond de côté juste après avoir entendu un claquement révélateur. Une première flèche venait de passer juste devant moi, faisant siffler mes oreilles. Au moins ma danse improvisée lors du premier exercice aura été un bon entraînement pour les choses sérieuses ! En réponse, j’envoyais deux boules de feu, une de chaque main, jusqu’au mannequin qui avait tiré la flèche. Je ne savais pas si ces machins pouvaient recharger mais dans le doute, mieux valait prévenir que guérir. Et par prévenir, je veux dire « tout cramer » bien sûr.
Que faire maintenant ? Essayer de repérer les cachettes des archers de bois ou foncer et brûler tout assaillant au passage ? Vous me connaissez, j’ai une nette préférence pour la seconde option. J’arrive à présent à un croisement entre deux rues au centre duquel trône un immense chêne probablement centenaire. Mais alors que je regarde les fenêtres des maisons en bordure de la rue, m’attendant à voir surgir un épouvantail de là pour me tirer dessus, un bruit mécanique se fait entendre… à l’arrière de l’arbre !

A peine découvert, un des automates s’apprête à me tirer un carreau de bois dessus. Heureusement, mon instinct plus que mon cerveau a déjà analysé la situation. Le mannequin est trop bien caché pour qu’un tir direct lui fasse suffisamment de dégâts pour le mettre hors service. Tenter de l’abattre en brûlant le chêne pour arriver jusqu’à lui est également exclus : un arbre aussi vieux et gros ne s’enflamme pas aussi facilement, même sous les coups d’une personne aussi puissante, redoutable et fatale que moi ! Finalement, je décide de réappliquer une technique qui avait échouée face aux couilles de pierre : le double tir courbé !

Heurté juste à temps par mes deux langues de feu, le mannequin est déstabilisé juste avant que son tir ne parte, si bien que j’entends sa flèche frapper le tronc de l’arbre. C’EST RATE, BIEN FAIT POUR TOI SALE BOUT DE BOIS ! NA ! Juste après, un gros « Wousssshhh » m’indique que le machin vient de partir en fumée… ou en tout cas qu’il est assez détruit par le souffle des flammes pour ne plus représenter une menace ! A ce moment-là, j’aurais bien fait quelques pas de danse de la victoire – mais si vous savez, celle où on crache du feu passé les cinq premières secondes ! C’est très intense et jouissif mais je vous déconseille de la danser en duo si vous tenez à la vie de votre partenaire ! – mais ces connards d’artisans en avaient décidé autrement.

Alors que je continuais à avancer de quelques pas, je vis très distinctement la silhouette d’un mannequin armé et prêt à tirer… Derrière une des fenêtres de la maison la plus proche ! AHA, JE VOUS AVAIS BIEN DIT QUE Y’AVAIT UN DE CES SALAUDS LA-DERRIERE ! VOUS M’AVIEZ PAS CRUE HEIN ? Eh bien vous m’avez pas crue, vous allez cuire ! Sauf que là aussi, il y a un hic ! La fenêtre est minuscule et le mannequin trop éloigné de l’ouverture pour se désintégrer si je fais exploser cette dernière. Mais si je perds du temps à la détruire, le mannequin pourra me descendre puisque Cathari a bien insisté sur la puissance nécessaire pour dézinguer mes adversaires… Il va donc falloir la jouer en finesse pour une fois que j’ai l’avantage de l’initiative ! Et ça tombe bien, j’ai une idée !

Je fais donc sortir de ma main droite tendue un long fil de feu semblable aux techniques de défenseur que j’utilise pour immobiliser un adversaire. Le fil se déplace sournoisement tel un serpent et finit par entourer le « bras » de l’automate. Ce dernier pivote alors légèrement sur son buste de bois pour me viser. Mais avant qu’il ne tire, je ferme le poing qui produit mon fil de lave, ce qui a pour effet de brusquement amplifier les flammes qui entravaient mon adversaire. Ou comment transformer une gentille technique de défenseur en un gros truc bien bourrin comme je les aime !

Le mannequin est encore debout, mais son bras n’est plus raccordé à son arme, il est donc totalement inutile ! Yes, un de plus ! Si ça avait été un humain, j’aurais savouré sa détresse avant d’en finir, mais comme le bois n’a a priori pas d’émotions, j’envoie deux boules de feu vers lui l’une après l’autre. La première fait exploser sa fenêtre, la seconde le désintègre lui. Terminé, au suivant !

Le suivant, ou plutôt les cinq suivants sont plutôt faiblards comparés aux deux premiers : pas de cachette, pas de ruses retorses chez eux, juste des trucs qui apparaissent à droite et à gauche et que je dézingue sans trop d’efforts. Je suis à présent au milieu d’une rue pseudo commerçante et les maisons qui s’y trouvent ont de larges avant-toits. Je repère aisément une nouvelle cible située sur l’un d’entre eux. Et il se croit malin ce con en étant aussi peu discret ? J’vous jure, pour un peu j’aurais envie de l’épargner tellement il est pathéti… OUILLE !

Un truc vient de m’atteindre dans le dos, juste sous mon épaule droite. Cathari n’avait pas menti, ces flèches font un mal de Mastouffe même sans pointe! Par réflexe, je fais un bond en arrière pour me mettre à l’abri tandis que ma cible se tourne à présent vers moi. De ma nouvelle position, bien cachée derrière un poteau de bois, je peux voir qui m’a tiré dessus : un autre automate situé presque en face de celui que je regardais ! Et moi comme une conne, j’étais trop concentrée sur son pote pour le voir ! Oh tu vas me payer ça mon gaillard, tu vas voir ! Mais comment je peux les viser les deux à la fois ? Si j’en vise un, l’autre me touchera encore et suis pas encore assez douée pour viser deux cibles différentes avec deux tirs simultanés… S’ils pouvaient se tirer dessus mutuellement ça règlerait mes problèmes. Mais ça non plus je peux pas le faire… Par contre…

Je me place donc sciemment d’un bond dans la ligne de mire du premier tireur de bois. Mais pour m’atteindre, numéro 2 devra pivoter un peu, vu que les deux hommes de bois ne sont pas pile en face, ce qui lui prendra quelques précieuses secondes. Je vais devoir faire vite. Et pour ça, rien de mieux que la foudre. Juste avant que le premier mannequin ne tire, j’expédie vers lui un bon uppercut de foudre sous la forme d’un long et puissant serpent lumineux. Cet élément ne peut pas cramer le bois mais ce n’est justement pas le but. En revanche, le choc a pour effet de faire tirer numéro un plus haut que prévu… En plein sur son collègue ! Ce dernier est repoussé en arrière ce qui lui fait perdre du temps pour me toucher. C’est maintenant ou jamais !

Conjurant ma puissance, je consume le mannequin qui a déjà tiré puis regagne mon abri juste à temps pour éviter le tir de numéro deux qui a enfin atteint la position idoine. Puis je me retourner vers lui et l’envoie rejoindre ses collègue dans l’enfer des mannequins de merde qui font chier et qui n’auraient jamais dus être créés ! Bon j’ai réussi à m’en sortir, mais je vais quand même faire un peu plus gaffe à l’avenir, on sait jamais.

C’est donc à pas plus prudents que je parcours de reste de cette rue de merde, tout en détruisant quelques mannequins de plus au passage. Au départ, cette épreuve m’amusait mais le coup que j’ai pris a légèrement douché mes ardeurs. Bordel, c’est quand qu’on arrive ? Enfin, après ce qui me semble être une petite éternité mais n’a probablement pas duré plus de quinze minutes, j’arrive au bout de cette rue sinueuse de merde pour me retrouver face à deux des tours de guet de ce village !

Ou plutôt je les vois au loin, chacune étant équipée de son propre mannequin tireur à son sommet. Mais ce n’est pas tout puisqu’un autre est planqué dans une maison proche des tours, et un dernier a sa tête qui dépasse d’un gros tonneau situé sous la tour de gauche. Et les quatre visent une zone située à un nouveau croisement… Et si mon sens de l’orientation ne me trompe pas, ce croisement est le passage à prendre pour visiter la deuxième rue qui compose la partie droite du village et revenir au centre… Et comment je suis censée gérer ça moi ? Si je passe au centre, je vais me transformer en pelote d’épingles, et j’ai pas vraiment le choix ! Et ya pas des tonnes de cachettes dans le coin… Une seule en fait ! Et va falloir faire vite pour l’atteindre !

Quittant l’abri relatif de la rue, je jaillis dans l’entrée du croisement, fonçant vers le tonneau déjà occupé. Comme prévu, son locataire est le premier à sortir de son trou pour me viser, et il sort juste assez de sa planque pour laisser apparaître ses membres antérieurs : un unique tronc de bois assez fin faisant office de jambes. Cette tige était ma cible : une nouvelle fois je fis appel à la foudre qui crépita au bout de l’index et du majeur de ma main gauche. Dessinant rapidement un arc de cercle de ces deux doigts, je lançai ce projectile survolté droit sur la taille du mannequin. Peu de choses en ce monde sont plus rapides et meurtrières que la foudre… Un peu comme moi quoi !... Si bien que mon attaque atteignit sa cible avant le tir de l’automate et le coupa en deux à ce niveau. Le buste bascula alors en arrière, arme comprise, et tira en direction des airs sans rien toucher. J’en profitais pour sauter dans le tonneau amputé d’un demi-pensionnaire.

Ouche, il est plus petit que je l’aurais cru, j’y rentre à peine… JE VOUS ENTENDS ! QUI EST LE FILS DE PU*E QUI A DIT QUE J’AVAIS GROSSI ? JE VEUX DES NOMS ! La seconde d’après, j’entends des impacts sur le tonneau. Par bonheur, sans pointes, les flèches ne parviennent pas à le transpercer. Malheureusement, un bruit mécanique provenant de plusieurs endroits à la fois m’informe que les trois épouvantails sont probablement en train de recharger. Donc eux ils peuvent tirer plusieurs fois… Heureusement, j’ai noté la position de mes adversaires pendant ma phase d’observation et j’ai une idée pour dégommer celui qui se cache dans la maison. Je fais donc grossir autant que possible une énorme boule de feu depuis l’intérieur du tonneau, j’attends que la seconde salve passe… Et je fais basculer ma cachette de bois en avant en direction de ma deuxième cible tout en poussant ma boule avec mes bras de toutes mes forces. Ou comment transformer un tonneau en canon artisanal. Le second automate, celui de la maison, est détruit mais pas le temps de savourer ma victoire : je dois me replier dans le tonneau désormais à l’horizontale pour éviter les tirs venus des tours. Mais avec cette carapace, j’ai tout le temps d’ajuster mes tirs. Et détail intéressant que je n’avais pas remarqué, le fond du tonneau est creux. Une idée me passe alors par la tête. Je sais où sont mes ennemis. Je sais quoi faire. Je tends alors mes bras au maximum et fais jaillir de chaque extrémité du tonneau deux langues de feu courbées assez puissantes pour désintégrer la tour entière… Enfin il me semble.

Un rapide coup d’œil à l’extérieur de ma tanière m’apprit qu’un des deux mannequins restants avait survécu. Mais seul, il n’était plus de taille face à moi. Après son tir, je sortis de ma cachette à quatre pattes et lui décochai une bonne boule de feu avant même de me relever.

Ouah putain de Frison, je suis tout engourdie et mon épaule endolorie me fait un mal de Ponchien ! A nouveau, je m’arrête un petit moment pour me masser avec les flammèches de mes doigts et attendre que la douleur se calme. Pff, et dire que j’ai même pas réussi à détruire cette tour…

La remontée de la seconde rue fut bien plus facile que la première, les mannequins y étaient bien moins vicieux et j’étais habituée à leurs ruses. En fait je crois que c’est par celle-là que j’étais censée commencer. Et merde… C’est donc passablement énervé – pour changer – que je regagnai la place centrale où se trouvait le mystérieux levier.

_________________
avatar
Terry
Informations
Nombre de messages : 57

Fiche de personnage
Points: 52
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Épreuve Élémancien ] I Am The Storm (PV Terry/Nyr)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum