[ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Velusia Varam le Jeu 29 Mar 2018 - 12:48

Finalement, les combats finirent par cesser. Après de longues journées sur le champ de bataille, ils avaient été relevés et le calme revint. Un calme étrange, lourd et menaçant. Après une longue attente,  Velusia fut de nouveau libre de ses mouvements.

Les plaines s’étendaient sur des kilomètres, interrompue par la course de la Mélopée de la Nymphe, la rivière qui parcourait le pays depuis les hautes montagnes. La large rivière accueillait toutes sortes de créatures et il n’était pas rare de voir des campements non loin d’elle. C’était d’ailleurs le cas, ce jour-là, un campement se trouvait à quelques pas de la rivière, loin d’Alfen, vers le sud. Il faisait frais, le temps dégagé inondait de soleil les environs, la rivière étincelait et les campeurs semblait très calmes. Il fallait dire qu’après la tempête, ils se sentaient épuisés. Le camp n’était pas très ordinaire, car il était partagé par trois personnes, un homme, étranger d’apparence, une femme du pays, un Lion de Feu et toute une équipe d’oiseaux et de dragons. Le plus gros d’entre-eux, un Ptéra, était allongé paresseusement sur un gros rocher, les ailes à demi-ouvertes et dormait. Lové au pied du rocher, un autre dragon rouge et bleu. Une Déflaisan était couchée dans l’herbe et un autre oiseau, aux plumes entièrement rougeoyantes, était posé sur la branche d’un arbre.  Il ne restait qu’une drôle e petite créature rose et ronde, qui ne lâchait pas la femme et un drôle d’Hypotrempe barbotant de son côté dans la rivière. Un peu plus loin de ce groupe, deux Zeblitz broutaient, naseaux contre naseaux. Assise autour du feu, Velusia regardait  les flammes. Depuis quelques jours, elle gardait son air renfrogné. Finalement, Alexandre, l’Aliphyrois, décida de briser le silence boudeur de son amie.

-Alors, tu vas nous en parler ?
-De quoi ?


Velusia releva la tête, et regarda Alexandre dans les yeux.
-De la décision que tu as prise.

Cocoon, le Lion de Feu, la regardait lui aussi. Velusia était surprise, elle se demandait souvent comment Alexandre et Cocoon réussissait à savoir ce qu’elle pensait. Elle tourna la tête sur le côté, prenant son temps pour répondre.

-Hmm.
J’ai démissionné.

-Quoi ?


Alexandre ouvrait de grands yeux, mais Cocoon restait imperturbable. Mais ce fut le Lion  qui mit le doigt dessus.
-A cause de la guerre ?
-Je ne sais pas. A fait un moment que j’y réfléchi.
-Qu’est-ce que tu veux dire ?
-Hmm. C’est un peu compliqué.
-Raconte.


Cocoon l’encouragea à poursuivre.
-Je suis entrée dans l’armée depuis mes treize ans. J’ai dû ruser pour pouvoir y entrer, même si je pense que mon supérieur s’est très bien rendu compte de la supercherie. A l’époque, on avait besoin d’argent et l’armée embauchait, ça n’allait pas plus loin.
-"On" ?
-Mon frère aîné et moi. Nos parents sont morts quand j’avais deux ans. Ensuite, il y a eu les guerres. Comme mon frère capturait des Pokémon pour les dresser puis les vendre, il m’avait constitué une bonne équipe. Mais à la fin de la guerre, le dernier jour…
A la fin, il ne me restait qu’un œuf de Ptéra. Je suis restée dans l’armée, je n’avais rien d’autre. Mais j’ai rempli les objectifs que je m’étais fixée il y a longtemps. Mais aujourd’hui…
J’ai envie de choisir mes propres batailles. L’armée n’était qu’un travail et aujourd’hui… Je pense qu’il ne me convient plus.

-Et comment ça s’est passé ?
-Ca s’est passé.


A nouveau le silence s’abattit. Alexandre et Cocoon savaient parfaitement que Velusia n’était pas le genre à baisser les bras, ni à s’enfuir devant le moindre problème. Non, elle serrait les dents et tenait bon. Mais Cocoon, qui la connaissait depuis quelques années maintenant, pensait simplement qu’elle avait grandit, durant le long voyage qui l’avait conduite à Tenkei, qui leur avait permis de se rencontrer, de la traversée de ce continent et de son long séjour à Aliphyr. Elle avait changé, tout simplement. Alexandre, lui, ne s’imaginait pas quitter sa tribu de cette manière, mais si pour Velusia ce n’était qu’un travail comme un autre…

-Alors, que veux-tu faire maintenant ?
-Et bien, je veux affiner ma maîtrise, mai je ne veux pas restée cantonnée à un seul endroit. Je veux aussi entraîner mes Pokémon et ils ne se sont réellement améliorés que depuis Aliphyr. Et puis… Je veux maîtriser le lien des dragons, je veux dire, je veux voir si c’est vrai. J’ai déjà subit les effets de l’ombre du dragon une fois, il ne faut pas que ça recommence et je sens bien que le lien que j’ai avec Siel et Lumière n’a rien à voir avec celui de mes autres Pokémon.
-Oh ? Tu crois que tu pourras faire tout ça ?


Velusia laissa échapper un petit rire.
-Pas en même temps. On va commencer par continuer à s’entraîner et voir du pays.  J’aurais l’occasion d’affiner mes pouvoirs pendant mon voyage, ce qui me permettra par la suite de garder le contrôle des dragons. On a bien le temps.

Tout en bavardant, le groupe de campeur ne remarquait pas les allées et venues des Pokémon sauvages et la présence d’autres aventuriers dans le coin.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Yuu le Jeu 29 Mar 2018 - 17:56

Cela faisait maintenant une semaine qu’elle cheminait seule à travers Nalcia. Après leur retour des Monts Tempêtes, Ombre lui avait fait part de son souhait de passer quelques temps à Alfen afin de rendre visite à sa sœur. Il avait proposé à Yuu de l’accompagner mais cette dernière avait refusé l’invitation, préférant s’isoler un peu. Son mentor lui avait alors donné rendez-vous à l’auberge du Chat quinze jours plus tard.

Actuellement, Yuu se trouvait devant la Mélopée de la Nymphe, à la frontière entre les landes verdoyantes et la croisée d’argent. Elle était donc à peu près à mi-chemin de son voyage, et il lui restait une semaine pour rejoindre l’auberge. Elle n’avait pas de souci à se faire, elle était dans les temps.

Ses Pokémon profitaient de leur halte pour s’amuser et se détendre dans l’eau du fleuve – autrement dit Luppy s’amusait à arroser Croche avec ses Pistolet à O tandis que le petit dragon l’éclaboussait en retour. Quant à Yuu, elle s’était déchaussée et laissait ses pieds profiter du contact rassurant de l’eau, assise sur la berge. Depuis combien de temps n’avait-elle pas fait de pause ?

Tant de choses lui étaient arrivé ces derniers temps… A commencer par le fait qu’elle avait retrouvé sa famille, ce qui n’était pas rien ! Et elle avait même accepté de jouer les apprenties magiciennes avec un homme qu’elle ne connaissait pas. Pour quelqu’un qui s’était juré qu’elle n’aurait plus jamais de maître, c’était un peu contradictoire !

Cela produisait chez elle un effet qui sans être désagréable, était assez perturbant : pour la première fois depuis qu’elle avait débuté son voyage, elle avait accepté de ne pas choisir ses objectifs et de laisser un autre choisir à sa place. Elle avait choisi de se laisser porter alors que jusqu’ici elle avait toujours repoussé les conseils de ses amis, quand ces derniers ne se résignaient pas à ne plus lui proposer son aide puisqu’ils connaissaient déjà sa réponse…

Au départ, faire des tours de passe-passe devait être pour elle une couverture, un simple outil, comme l’était pour elle l’alchimie. Mais elle devait bien admettre qu’elle s’était prise au jeu, et que cet enjeu était devenu important pour elle.

Elle s’était longtemps demandé si en agissant ainsi, en laissant le plaisir s’immiscer dans sa vie, elle ne reniait pas quelque peu sa mission sacrée de sauver sa famille. Jusqu’ici, elle ne s’était autorisé aucune entorse qui l’aurait éloigné de son objectif. Les amitiés qu’elle avait nouées sur sa route étaient sincères, mais toutes avaient été motivées à la base par son désir de sauver sa famille. Elle avait d’ailleurs accepté d’accompagner Ombre pour cette seule raison. Au moins au départ.

Et voilà qu’elle découvrait… Les loisirs ? L’amusement ? Le simple plaisir de justement prendre plaisir à ce qu’on était en train de faire sans avoir à prévoir les trois coups suivants ? Sans doute tout cela à la fois. En y réfléchissant bien, il était logique que la découverte de la magie – ou plutôt dans ce cas précis, la prestidigitation, ait eu cet effet sur elle. La vie de Yuu avait été tracée, encadrée, délimitée et ce dès sa naissance. Stockée chez des parents adoptifs qui n’en voulaient pas, vendue comme esclave, transbordée chez un homme qui voulait faire d’elle son héritière, enlevée… Elle avait certes pu agir par elle-même mais uniquement dans les limites de ce qui lui avait été imposé par d’autres.

Et puis un magicien était arrivé et lui avait expliqué que les choses n’étaient jamais ce qu’elles semblaient être. Et elle avait découvert que même les aveugles pouvaient être éblouis au point de ne plus voir la réalité. Jusqu’ici, elle n’avait par exemple jamais réalisé à quel point la perte de ses yeux était une souffrance pour elle, et combien elle avait mis d’énergie pour la compenser. Mais cette énergie, ce temps, lui avaient alors manqué pour approfondir d’autres aspect de sa maîtrise. En fait, elle était au centre d’un équilibre alors que jusque-là, elle pensait appartenir à une des extrémités.

En tant qu’aveugle, elle ne pouvait voir et ne retrouverait jamais la vue, c’était un fait. Mais son handicap s’arrêtait là. Rien ne l’empêchait de sortir, de se promener, ou même de se battre en faisant appel à ses autres sens, à ses Pokémon ou à ses amis. Et bien évidemment, elle s’était imposé des barrières pour atteindre son objectif comme la nécessité de recourir à un bateau, à un équipage… Ces éléments n’étaient que des plus, des bonus. Même avec eux, les pronostics restaient mauvais de toute façon. Mais comme le lui avait dit Ombre, il y avait toujours plusieurs façons de procéder.

« Il n’est nulle barrière plus infranchissable que celle que l’on s’impose à soi-même ». Un principe qui pouvait paraître plat et évident. De fait, s’il était compréhensible pâr tout le monde, il fallait en avoir réellement fait l’expérience pour en comprendre la profondeur. Et c’est ce que Yuu avait fait en découvrant la magie.

Lentement, en expirant de plus en plus profondément, elle revint de ce voyage à l’intérieur d’elle-même, et ouvrit les yeux, quand bien même ces derniers ne lui dévoilaient aucune image. Elle s’aperçut alors qu’elle avait érigé de façon plus ou moins consciente une sculpture d’eau dont les formes avaient suivi le cheminement de sa pensée. Le résultat semblait plutôt harmonieux.

Elle repéra ensuite Tranchecroche à son aura. Le petit dragon s’apprêtait à éclabousser Luppy. Sur une impulsion, sa dresseuse défit sa statue aquatique qui alla arroser le jeune Pokémon. Ce dernier se retourna, surpris, puis esquissa un grand sourire en voyant que sa dresseuse rejoignait leur jeu. Cela n’arrivait pas souvent ! Et il lui envoya une bonne giclée aqueuse droit au visage ! Bonne joueuse, Yuu laissa le liquide la toucher alors qu’elle aurait pu le renvoyer à l’expéditeur avec sa maîtrise. Mais cela lui faisait du bien de s’amuser pour une fois !

[On se retrouve au prochain post ? ^^]

_________________
avatar
Yuu
Informations
Nombre de messages : 173

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: ? (15 ans en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Velusia Varam le Sam 7 Avr 2018 - 18:54

Le silence retomba sur le camp, quelques instants pendant lesquels aucun d’entre-eux ne parla. Ils regardèrent le feu mourir et finalement, Velusia brisa le silence.

-Et vous ?

Velusia regarda successivement Alexandre et Cocoon. Cela devait faire quatre ans maintenant que Cocoon n’était plus redescendu à Erasia. Velusia ne savait encore où elle voulait aller. Elle était déjà allée dans la maison de sa famille, où la nature avait repris ses droits depuis longtemps. Elle avait surtout dégagé la tombe de son frère, mais ne s’y était attardée que quelques minutes.

Rester plus longtemps lui était pénible et elle savait que lui-même lui aurait dit de ne pas y perdre son temps et de poursuivre son voyage. Mais le poursuivre où ? Là était toute la question. Toutefois, elle sentait que si Cocoon décidait de rester dans sa tribu et Alexandre de retourner dans la sienne, elle les regretterait : cela faisait des années maintenant qu’ils voyageaient ensembles.

-Je ne sais pas. Avec les derniers évènements, je vais peut-être devoir remonter, au moins pour savoir si on aura besoin de moi.
-C’est un peu la même chose pour moi.


Velusia s’en doutait un peu. Ils avaient leur propre vie à mener et pour Velusia, ses propres aventures. Il semblait un peu étrange d’ailleurs de se considérer comme une aventurière…

-Et toi ? Où tu vas aller ?
-Je sais pas encore. Mais il y a certainement des choses à voir dans le pays.


La vie serait très étrange à partir de là. Tout en regardant le feu éteint, Velusia songeait que les choses ressembleraient désormais à ça : un feu de camp le soir, en pleine nature. Elle qui n’avait jamais vécu qu’en caserne…

Partir à l’aventure… Au gré de ses humeurs et des rumeurs, accomplissant quelques quêtes, menant des combats pour le bien commun, au plus près du peuple. Celui qu’elle avait eu envie de servir un moment et non pas se battre inutilement. Désormais, elle pouvait choisir ses propres batailles, choisir le camp Juste. La liberté allait lui sembler étrange, car même si elle avait eu quelques années sabbatiques, pas qu’une, comme plus ou moins convenu au départ, elle était toujours sous les ordres de l‘armée de Nalcia et de la couronne. Mais c’était terminé. Elle avait découvert d’autres façons de faire au court de ses voyages, qu’il y avait d’autres manières de servir une cause. Alexandre reprit la parole assez soudainement.

-Je n’oublierai pas en tout cas. Et puis, on se retrouvera certainement, un jour ou l’autre.

Cocoon acquiesça. C’était possible, mais en vérité, Velusia n’avait aucune idée d’où tout cela l’enverrait. Avec cette bataille ridicule, elle pouvait le dire maintenant, Alexandre devrait certainement remonter pour s’assurer qu’il n’y aurait aucune incidence pour Aliphyr. Cocoon lui, aurait beaucoup à faire pour aider les siens et les flamenois de la région. Ils avaient tous les trois leurs obligations et leur propre chemin à suivre.

-On se retrouvera.

Velusia se leva et recouvrit le feu de terre du pied. Ils se levèrent tous et ramassèrent leurs affaires. Tout en s’étirant, Alexandre rappela ses Pokémon. Il se tourna alors face à Velusia et parut soucieux et même, alerté. Intriguée, Velusia se retourna vivement.

-Qu’est-ce que c’est que ça ?

Plus loin, au bord de la rive, derrière quelques fourrés, une espèce de grande bête à la forme imprécise se dressait au-dessus de l’eau. Des cris leur parvinrent. Velusia, essayant de donner une consistance logique à la chose qui s’élevait au-dessus de l’eau, sentit alors la présence et l’aura non pas d’un, mais de plusieurs dragons.

-Dragons.

Sans échanger ni parole, ni regard, ils se ruèrent en direction de la chose, suivit de près par Cocoon et des Pokémon. Sorcha arriva la première, en ayant plongé sous l’eau, mais elle s’immobilisa rapidement, en comprenant qu’il ne s’agissait que d’un jeu entre Pokémon et leur humaine et remonta paisiblement à la surface.

Alexandre et Velusia déboulèrent. Et s’immobilisèrent à leur tour. Le monstre qu’ils avaient cru voir n’était rien d’autre qu’une colonne d’eau, manipulée par une jeune fille qui jouait avec ses Pokémon. Les cris, venaient de plus loin, où quelques dresseurs s’étaient réunis avec leurs différents compagnons, comme eux-mêmes l’avait fait un peu plus tôt. Ils riaient forts. Alexandre échangea un regard avec Velusia.

A leur décharge, ils se devaient d’être toujours prêts à (ré)agir, même si lui personnellement préférait se tromper. Velusia pour sa part, constatant qu’il n’y avait effectivement aucun danger, abandonna sa posture et fit tourner sa lance de manière à la raccrocher dans son dos. Inutile d’effrayer la petite avec deux mastodontes, même si Velusia ne portait qu’une armure à la fois légère et résistante, composée de quelques pièces d’armures seulement et non tout l’attirail du chevalier au front.

A l’exception de Siel qui fit trembler la terre en se laissant lourdement tomber au sol et de Lumière dont les pas étaient loin d’être discrets, les autres attirèrent moins les regards. En revanche,  les trois dragons étaient contents de trouver quelques uns de leurs semblables, beaucoup trop rares à leur goût. Siel, Lumière et Sorcha se montrèrent tout de suite très à l’aise.

-Ils ne sont pas méchants.

Velusia regarda Alexandre, qui devint tout à coup très confiant ; mais quant à savoir s’il parlait de ses propres dragons à elle, ou celle de la gamine… Mais en effet, ils n’avaient pas l’air bien méchant. Velusia n’aurait jamais parié sur les apparences cependant et elle préféra se dire qu’il essayait de rassurer la jeune fille que même s’ils avaient eu l’air de lui foncer dessus, qu’il n’y avait aucun danger. En s’approchant, Cocoon redevint subitement silencieux.  Un peu intriguée, Velusia regarda a nouveau la jeune fille. C’est alors qu’elle la reconnu, le souvenir de leur rencontre illumina son visage.

-Bien sûr que non, tu ne la reconnais pas ? C’est Yuu, on s’est rencontré dans les montagnes proches d’Aliphyr.

Mais Alexandre n’avait pas reconnu la jeune fille et ne se souvenait pas d’elle. Cocoon en revanche, l’avait parfaitement reconnue. Prudent, car il s’était déjà fait capturer par des braconniers de Tenkei, il préférait de na pas faire savoir qu’il était une créature à part des humains et des Pokémon et qu’il était doué de magie, comme de parole.

-Peut-être que tu te souviens de nous, Alexandre et Velusia.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Yuu le Dim 8 Avr 2018 - 17:12

Alors qu’elle s’apprêtait à envoyer une deuxième vague sur le petit dragon, Yuu suspendit son geste lorsqu’elle sentit un dragon s’approcher d’elle. Non pas un dragon. Deux. Plus une troisième créature dont l’aura s’approchait de celle d’un dragon sans en être une complètement, comme c’était le cas pour Luppy ou Aquino qui ne possédaient pas le type draconique. Et les deux présences lui disaient quelque chose. Elle les avait déjà ressenties auparavant… Mais où et quand ?

Deux humains suivaient les créatures. L’un d’entre eux, un homme, s’adressa à elle pour la rassurer sur les Pokémon qui venaient d’arriver. Ils n’étaient pas méchants… Effectivement, les deux bêtes avaient plutôt l’air de vouloir jouer avec Luppy et Croche si elle se fiait à leurs cris. Si la voix de l’homme n’évoquait rien dans la mémoire de la jeune fille, la voix de son compagnon – ou plutôt de sa compagne – trouva aussitôt un écho dans ses souvenirs. La femme chevalier d’Aliphyr ! Vélusia !

Comme pour confirmer son intuition, la femme donna son nom ainsi que celui de son compagnon, un certain Alexandre. Ce nom ne disait rien à la jeune aveugle. Peut-être Velusia l’avait-elle évoqué lors de leur première rencontre, mais elle ne se souvenait pas de lui avoir parlé directement. Elle se rappelait davantage leur escapade risquée à travers les montagnes de Tenkei, mais il n’est pas impossible qu’un détail comme le nom du jeune homme lui ait échappé dans le tumulte. En revanche, elle se souvenait des Pokémon du chevalier. Un Ptera, un Drakkarmin et une créature aquatique dont elle ignorait le nom mais qui ressemblait assez à Luppy. Elle avait également un oiseau, un Déflaisan si elle ne se trompait pas et un Pokémon plus petit qui était perché dessus.

N’ayant pas de raison de ménager la sensibilité de l’homme, elle répondit simplement la vérité de son ton glacé, tout en esquissant une ébauche de sourire avec ses lèvres. Un immense progrès pour quiconque la connaissait.

« Oui Vélusia, je me souviens de vous ! Comment vous oublier alors que nous avons traversé la moitié des montagnes de la ville pour prévenir la ville d’un éboulement ! En revanche monsieur, je dois avouer que je ne me souviens pas de votre nom, et je m’en excuse. Vous êtes un compagnon de voyage de Vélusia ? »

Enchaîner plus de deux phrases sans avoir pour autant exposé un plan ou distribué des ordres était très inhabituel chez elle, mais ce n’était pas pour autant désagréable. Sans compter que les nouveaux venus lui avaient donné un sujet tout trouvé de conversation qui l’intéressait au plus haut point.

« Je n’avais pas eu l’opportunité de vous poser la question lors de notre première rencontre mais… Vous semblez avoir un fort lien avec vos Pokémon dragon. La voie du dragonnier vous intéresse-t-elle ? »
Malgré son vœu initial, cela faisait un moment que Yuu avait mis cette partie de son entraînement entre parenthèse tant elle avait été prise par l’action. Mais maintenant qu’elle n’avait plus de projet colossal à mettre en œuvre, elle avait tout le temps nécessaire pour enfin se perfectionner et faire grandir le lien qu’elle avait commencé à tisser. Et pour cela, quoi de mieux qu’un échange avec quelqu’un qui recherchait la même chose qu’elle ?

« COUPEUH ! »

Une gerbe d’eau éclata à la tête de la jeune fille qui cette fois n’avait rien senti venir. La discussion attendrait un peu le temps qu’elle règle son compte au fauteur de trouble ! D’un geste de ses doigts, un serpentin aqueux fonça depuis la surface de l’eau sur le petit dragon. Mais alors que ce dernier faisait un bond de côté pour l’éviter, le vicieux liquide revint sournoisement par l’arrière et s’enroula autour de la jambe droite du lézard. Yuu serra alors le poing, ce qui eut pour effet d’élever son piège de quelques décimètres dans les airs, si bien que le Coupenote se retrouva suspendu par la jambe la tête en bas, cette dernière frôlant la surface de l’eau. Le poing de Yuu se détendit alors et laissa place à une paume ouverte, ce qui eut pour effet de congeler le liquide.
La jeune aveugle s’adressa alors au prisonnier de sa sculpture de glace :

« Alors ? Qui a gagné ? »

Pour toute réponse, la gorge du lézard tripla de volume et il cracha une grosse Draco-Rage de sa gueule. Cette dernière frappa la base du serpent de glace, le brisant sur le coup et envoyant des éclaboussures sur tous ceux qui étaient aux alentours. Le dragon trublion ne savait pas encore bien doser la puissance de cette attaque, mais cela ne semblait pas le déranger outre mesure : dansant au milieu de l’eau, il observait la figure trempée de sa dresseuse en poussant de petits cris de joie. Bien sûr que c’était lui qui avait gagné !

Comme pour appuyer cette décision irrévocable, Luppy se mit à rire en regardant sa dresseuse. Le verdict était sans appel. Bonne joueuse, la perdante admit sa défaite : « Très bien, tu as gagné ! Est-ce que tu peux aller jouer avec les autres Pokémon maintenant ? J’aimerais discuter un peu dans le calme. »

Ravi par sa victoire, le dragon obtempéra et retourna auprès de Luppy tout en proposant aux Pokémon Vélusia de se joindre à lui, le grand maître des batailles d’eau ! Sa dresseuse profita de l’accalmie pour se tourner de nouveau vers le chevalier et lui dit :

« Désolée pour cet… intermède et les éclaboussures. Je vous présente Tranchecroche, mon Coupenotte. Où en étions-nous ? »

_________________
avatar
Yuu
Informations
Nombre de messages : 173

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: ? (15 ans en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Velusia Varam le Mer 18 Avr 2018 - 18:49

A l’évocation d’un nom et surtout du lieu de l’épopée, le visage d’Alexandre s’éclaira.

-Ah oui ! Ca à l’air d’aller depuis le temps et on dirait que ton équipe s’est agrandie !

Velusia échangea un regard amusé avec Cocoon, elle aurait pu difficilement oublier cette journée épique, après un entrainement amical, lorsqu’ils étaient encore à Aliphyr, ils étaient alors tout tombés dans une véritable embuscade de la ruée vers l’or. En ayant rien demandé à personne, ils avaient dû utiliser des trésors d’ingiénerie pour s’en sortir et arriver au bout de l’histoire. En tout cas, Yuu avait l’air de bien s’en sortir, elle était seule ou semblait l’être et s’octroyait un peu de détente. Un peu comme eux en somme.

-C’était pourtant une journée mémorable.
-C’est ça. Ca ne fait rien, j’imagine qu’on ne peut pas se souvenir de tout le monde.


Il lui répondit sur un ton badin, lui-même ne s’était pas souvenue d’elle, alors comment le lui reprocher ? La conversation se poursuivit de manière détendue, Velusia alla s’asseoir sur un rocher, imité par Alexandre. Cocoon lui, alla s’allonger dans l’herbe un peu plus loin, mais sans rien perdre de la conversation. Quant aux Pokémon, ils reprirent leurs activités, à savoir, dormir, paresseusement allongés au soleil. Toutefois, lorsqu’elle s’orienta vers les dragons, Velusia se laissa surprendre. Ce n’était pas tant le sujet qui lui fit de l’effet, que le fait que Yuu ait, en toute innocence, ait mis précisément le doigt sur un sujet sensible. Il arborait un grand sourire, clairement amusé par la situation. Velusia se retourna vers lui en arquant un sourcil, lui interdisant presque de ne pas rire de cette situation, mais Alexandre n’avait pas la moindre intention de se laisser faire. Il connaissait trop la Nalcienne pour se laisser impressionner. Comme ultime provocation, il se poussa simplement, évitant le coup qu’elle lui envoya. Pour que ce moment de blanc ne paraisse pas bizarre à Yuu, Alexandre prit sur lui de rompre le silence.

-Là tu touches un sujet sensible, vois-tu. Velusia semble avoir une autorité naturelle sur les dragons, tu as dû remarqué qu’elle en a plusieurs d’ailleurs…  Il se pourrait même qu’elle ait beaucoup de talent…

Dans un bruissement de vêtement et quelques bruits de pas, il interrompit sa phrase en plein milieu pour éviter Velusia qui s’était levée pour le faire taire.

-Seulement, elle refuse de le voir ! Du moins jusqu’à récemment.
-Espèce de traître !
-Ouais, c’est ça.


Velusia  se sentit obligée de se justifier, Alexandre et son horripilant ton désinvolte, avait l’air de penser qu’elle manquait soit de confiance en elle, soit faisait preuve d’une modestie mal placée. Mais comment aurait-il pu savoir que toute cette histoire de dragon, en commançant par Siel, la remettait en face d’évènements dont elle avait eu beaucoup de mal à se détacher  et notament, des erreurs de sa part ? Lequel des deux était le pire ? De situations sur lesquelles elle n’avait eu aucun contrôle et qui avait bouleversé sa vie en la faisant sombrer ou des erreurs que son esprit exigeant, souhaitant la perfection dans son travail, ne supportait pas ? Les deux, embrouillant son esprit, n’avaient pas fait du tout bon ménage. Mais Velusia ne pouvait pas parler de ça à quiconque. Même Alexandre. Se serait se délester du poids de son vécut sur d’autres, qui devraient le porter à leur tour. C’était différent pour Cocoon, il était dans le village Cosmo au moment où les dons de Velusia pour cette affiliation avaient été révélés, par l’un des siens. Dans son champs de vision, elle le vit remuer doucement la queue, sa flamme dansant dans la brise.


- Ou peut-être estimai-je qu’il est inutile et improductif de s’éparpiller dans plusieurs domaines à la fois ?
Ah, mais tu ne peux pas comprendre ça, tu n’as aucune ligne de conduite !


Pour toute réponse, Alexandre rit.

-C’est bien connu !
[b]-Disons que j’y songe. Mais pendant des années, je n’ai pas eu le temps de m’occuper de tout ça. En étant dans l’armée, il y avait des choses plus urgentes à faire, comme améliorer au mieux mon art pour mieux servir mon pays.


Elle adressa un regard à Alexandre, qui le lui rendit. Très différents de caractère, elle savait qu’il aimait se contenter de ce qu’il possédait, alors qu’elle cherchait constamment a devenir meilleure, repoussant toujours ses limites. Tout à coup, il y eu une gerbe d’eau qui apparut. Alexandre l’esquiva en se levant du rocher, tandis que Velusia se contenta d’un simple revers de main, levant un courant d’air pour en dévier les résidus. D’un geste presque identique, Yuu utilisa son propre élément, prenant au piège le petit dragon, qui se retrouva alors la tête en bas, pris au piège du serpent d’eau, qu’elle gela. Si son équipe s’était agrandit avec de nouveaux Pokémon, Velusia se demanda si sa maîtrise de l’eau n’avait pas elle aussi, subit quelques améliorations. Le jeu sembla dégénérer lorsque le dragonnet se mit à attaquer, mais Yuu y mit fin, en acceptant une hypothétique défaite.

-C’est ce que tu veux faire ? Devenir dragonnier ?

Retournant sa propre question à Yuu, elle la regarda faire avec ses dragons.  A quoi reconnaissait-on un futur dragonnier ? Sur trois Pokémon, elle ne pouvait ignorer qu’un seul ne l’était pas. En ce qui la concernait, un peu plus de la moitié de sa propre équipe de Pokémon n’était pas concernée, alors comment Yuu avait-elle fait le rapprochement ? Velusia n’était pas certaine d’avoir montré plus de complicité avec ses dragons qu’avec les autres…

(Toujours pas d’accent à Velusia depuis la dernière fois Smile )

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Yuu le Sam 21 Avr 2018 - 21:54

Yuu laissa à Velusia le temps pour répondre, ayant bien senti suite à ses échanges avec son ami Alexandre que le sujet des dragons était assez sensible. Finalement la question qu’elle lui posa en retour, bien qu’anodine en apparence, lui demande quelques instant de réflexion. Mais une fois trouvée, la réponse lui parut évidente.

« Est-ce que je veux devenir Dragonnière ? Non. Pas au sens solennel du terme en tout cas. Je me moque complètement de faire un jour partie ou non de cette confrérie. S’il le faut, j’en ferai partie dans un futur plus ou moins proche mais ce n’est absolument pas un objectif que je vise. Mon lien avec les dragons se développe doucement et je pense qu’il est encore trop jeune pour que je devienne dragonnière.

Au départ, je voulais vraiment devenir dragonnière, car je pensais qu’acquérir les compétences des dragonniers m’aiderait dans… Ma vie de tous les jours. Mais je me suis vite rendue compte que cela ne marchait pas comme ça. Etre dragonnier, ce n’est pas comme maîtriser l’eau par exemple. La pratique seule ne suffit pas à devenir meilleur. Il faut aussi développer son lien avec ses dragons. Et ce genre de lien est un impondérable de la nature, il n’existe pas de moyen d’en accélérer le développement. On peut le favoriser en passant du temps avec ses Pokémon par exemple, mais il faut l’accepter lui et réciproquement. Et cette acceptation ne décide pas aussi facilement qu’un élémentaliste génère une vague.
Dès lors je pense que dans ce domaine, se presser ou se fixer des objectifs très précis est inutile, voire contre-productif. Partant de là, je ne vois pas l’intérêt d’acquérir un titre vide de sens. Je préfère de loin développer mon lien avec mes Pokémon, qu’ils soient dragons ou pas et on verra bien si un jour j’arrive à un niveau d’entente suffisant pour devenir dragonnière. Mais pour le moment, je n’y pense pas trop, j’ai d’autres objectifs en tête. »


Mieux valait pour le moment ne pas mentionner son apprentissage de la magie. Si elle avait l’occasion de lui montrer un de ses tours, ce serait encore plus spectaculaire ! Alors qu’elle cherchait un sujet pour relancer la conversation – un exercice auquel elle n’était pas habituée, les propos d’Alexandre lui revinrent en mémoire : il avait dit que Velusia avait beaucoup de talent concernant ses capacités draconiques. Voilà un sujet intéressant…

« Hum, je ne sais pas si cela peut vous aider, mais je discerne autour de vous une aura de puissance et de nature semblable à celle de vos dragons… Mais bon, comme les auras sont personnelles à chaque personne, je ne sais pas si vous comprenez bien ce que je suis en train de dire … »

Par où commencer ? Sa mère adoptive avait mis presque une journée entière à lui expliquer ce concept confus…

« Pour faire simple, selon certains dragonnier, l’aura est… La manière dont les dragons perçoivent le monde via un sens de perception qu’eux seuls possèdent- comme la vue ou l’ouïe – mais qu’un dragonnier peut apprendre à maîtriser à son niveau. Cependant, comme nous sommes avant tout des humains et non des dragons, notre perception de l’aura est… adaptée… à notre nature, quoique proche des dragons que l'on côtoie… Si bien qu’il existe une multitude de manière de percevoir l’aura, et chaque dragonnier a la sienne.

Pour moi, vu que je suis aveugle, elle se manifeste bizarrement, chaque être vivant dégage une sorte de… de fumée colorée je dirais, et la teinte de la couleur ainsi que son intensité changent en fonction de celui que j’ai en face. Et j’ai remarqué que les êtres qui étaient proches entre eux dégageaient des couleurs similaires. Je dirais même qu’elles s’harmonisent de plus en plus à mesure que leur relation se développe. La vôtre est d’un violet brillant, celle d’Alexandre est d’un rouge vif, et celle de vos Pokémon diffèrent selon leur espèce… Mais votre Ptéra a une couleur très proche de la vôtre. Ça doit vouloir dire que vous êtes proches… Si ça peut vous aider…

Pour autant, ce n’est pas quelque chose que je « vois » au sens propre du terme vu que je suis aveugle, c’est plutôt quelque chose, une sorte de signal que m’envoie chaque être vivant et que je reçois à l’intérieur même de mon corps. Cette réception provoque en moi une sensation, un picotement assez caractéristique, mais comme je suis humaine, mon corps et mon cerveau ont décidé de convertir ça en un signal qu’ils comprennent, à savoir des couleurs… Peut-être parce que mes yeux ne servaient plus et que du coup, mon corps a décidé de leur rendre une utilité ? »


Et voilà. Elle avait dit tout ce qu’elle savait et supposait sur le sujet, en espérant que Velusia et Alexandre y « voient » un peu plus clair avec ça ! La jeune fille était prête à répondre aux éventuelles questions, mais elle souhaitait également relancer la conversation sur un point dont elle venait de se souvenir et qui lui paraissait étrange…

« Velusia, tu as dit que tu as passé des années à devenir plus forte pour servir ton pays… Ce n’est plus le cas maintenant ? Tu ne sers plus la cité d’Alyphir »

Yuu avait conscience que sa question était assez indiscrète, mais de son côté, elle n’avait pas à cacher le fait qu’elle était à la fois une modeste cuisinière sur des bateau et l’héritière d’une des plus grosses fortunes de Flamen. Fortune à laquelle elle ne pouvait accéder et qui attirait un peu trop les convoitises, mais c’était une autre histoire…

_________________
avatar
Yuu
Informations
Nombre de messages : 173

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: ? (15 ans en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Velusia Varam le Dim 29 Avr 2018 - 12:36

S‘attendant à n’entendre qu’une réponse somme toute simpliste, Velusia se montra très attentive à la longue explication de Yuu. Elle avait prit le temps de la réflexion, mais plus elle avançait dans sa tirade et plus Velusia pensait qu’elle ne pouvait pas la contredire, mieux encore, elle comprenait ce qu’elle voulait dire. En fait, elle-même n’avait jamais songé à faire partit de ce cercle très fermé, elle avait déjà du mal à accepter cette vieille idée. Comme elle, la jeune fille avait d’autres choses à faire, c’était aussi bien, il n’y avait que le temps et les événements qui rapprochaient les gens entre eux et la relation que demandait cette branche particulière ne pouvait se faire sur un concours de vitesse. Velusia pensa qu’en n’y pensant pas spécialement, Yuu pourrait arriver à son but plus vite qu’elle ne le pensait, peut-être même à son insu. Un jour peut-être un Maître Dragon lui ferait prendre conscience qu’elle avait franchi le cap, sans s’être focalisé dessus. En ce qui la concernait elle, Velusia évitait d’y penser. Elle avait toujours le souvenir d’avoir vécu en avance sa propre vieillesse, lors des évènements des Dieux Dragons, qui avaient eu lieu en 211, de mémoire.

Mais lorsque Yuu reprit la parole sur le sujet des auras et sur le souvenir de ces étranges souvenirs, Velusia ne put s’empêcher de se laisser surprendre. Cette description des auras lui était familière. Elle n’en avait jamais parlé, mais à l’époque, le Dieu-Dragon l’avait changé en vieille femme aveugle. Velusia avait subitement sentit une puissante force intérieur, alors que son corps vieillit semblait fragile, mais plus que le reste, c’était une cécité soudaine et une façon de voir le monde qui s’était manifesté. Privée de ses yeux, possédant soudainement la sagesse et la connaissance de toute une vie, elle était alors capable de voir le monde comme il l’était. Non pas précisément comme on le voyait avec des yeux, mais sa forme réelle, évidente. Naviguant dans la montagne à la recherche de l’Horloge, elle avait pu appréhender son environnement, les pierres, les plantes, les Pokémon, sans aucune difficulté. Elle se rappela même, tout en écoutant les explications maladroites de Yuu, avoir contré un Florizarre avec une sorte de bouclier fait d’une projection de sa force mentale. Si Alexandre lui sembla complètement largué, elle en revanche, comprenait bien la jeune fille. Comme elle l’avait dit, tout ceci était tellement personnel et dans le cadre d’un ressentit, qu’il n’y avait pas vraiment de mots pour l’expliquer.

-Je comprends ce que tu veux dire.

Elle acquiesça. Même si Yuu ne pouvait pas physiquement la voir, se rappeler de ses vieux souvenirs la laissa penser qu’elle le percevrait quand même. Elle nota avec un certain amusement la manière de ressentir les auras. Du point de vue de Yuu, elle était donc violette… devait-elle se sentir étonnée de l’entendre dire que Siel portait la même ‘couleur’ ?

-C’est normal, les gens qui perdent un sens compensent instinctivement. J’ai déjà constaté que des aveugles pouvaient mieux retrouver leur chemin qu’une personne ordinaire. Parce qu’ils sentent des odeurs où entendent des sons que les autres ne perçoivent pas. Privé d’un sens, les autres s’affinent.

De ce fait, Velusia n’était pas tellement surprise, que dans son cas, Yuu les perçoivent comme des couleurs. Pour autant qu’elle se souvenait, Velusia elle, avait plutôt ‘vu’ l’évidence, elle avait tout de suite su quand le fameux Florizarre ne devait en réalité être qu’un Bulbizarre touché à Dialga, de même qu’une des personnes qui l’avait accompagnée, c’était un jeune garçon, qui comme elle, avait brusquement vieillit de plusieurs décennies. C‘était comme si on ne pouvait pas lui mentir, elle ne voyait plus les apparences, mais la vérité. Les auras ne mentaient pas. Drôle d’expérience.

- Qu’est-ce que tu peux me dire sur mes autres Pokémon ?

La question l’intéressait. Malheureusement, à la fin des événements, Velusia avait perdu toutes ses capacités. Et honnêtement, elle les avait oublié, jusqu’à aujourd’hui. Un bref regard sur Siel, qui paressait, lui fit se demander si la Ptéra s’en souvenait elle. Peut-être que la difficulté à la dresser venait de ça, peut-être n’avait-elle pas comprit pourquoi, subitement, Velusia ne la comprenait plus comme ce jour-là ? Un silence s’installa peu à peu, plongeant tout le monde dans une réflexion personnelle. Yuu brisa le silence relatif. Aliphyr ? La question la surprit. Évidemment ! Elles s’étaient rencontrées dans les montagnes proches de la ville, mais, ne s’étant pas présentée comme un Chevalier de Nalcia, et sans voir les armoiries de son pays, Yuu n’avait pas pu le savoir…

-Je ne suis pas originaire d’Aliphyr, mais d’ici. Mais tu ne pouvais pas savoir…

Velusia inspira et prit le temps.

-Si.  Mais il y a plus d’une façon de servir son pays.

Cette guerre n’avait pas lieu d’être. En voulant épargner des vies, elle avait été reprise, mais... Bizarrement, même sur le moment, cela lui était égal : elle savait qu’elle avait raison. Alors en quittant l’armée, non seulement elle pourrait choisir ses batailles en fonctions de ses convictions, qui pour la première fois, ne collaient plus du tout avec la ligne directrice de l’armée. Après tout, le pays aurait pu tout aussi bien être défendu sans faire des centaines de morts. Et puis elle serait désormais plus libre de ses mouvements et sans blâme, sa réputation n’avait pas souffert. Le Major Caraway avait comprit sa décision, mais tout en regrettant de perdre un Officier de qualité, un officier qui avait toujours vu un jour, devenir Dragonnier… Velusia le savait. Il avait toujours compté sur elle pour devenir une sorte de pilier. Les Dragonniers n’étaient pas courant, surtout dans l’armée.

(Ta description des auras me fait vraiment penser à Visas Marr dans Kotor II !)

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Yuu le Lun 30 Avr 2018 - 15:56

« Sur tes autres Pokémon ? »

Yuu réalisa à ce moment-là qu’elle était passée du vouvoiement au tutoiement sans s’en rendre compte. Peu importait au fond, c’était peut-être mieux ainsi.

« Pas grand-chose de concluant. Leur aura est moins vive, mais ça c’est normal, c’est surtout dû au fait que ce ne sont pas des dragons. Un dragon percevra toujours plus facilement et fortement l’aura de ses semblables parce qu’ils constituent la plus grande menace qu’il ait à redouter, ou au contraire une perspective pour se reproduire… Mais voyons voir…

Je vois une petite aura blanche qui m’a l’air d’être… Comme à l’intérieur de la tienne, mais sans que vos deux auras se mélangent. J’en déduis que ce n’est pas un dragon, et que tu n’as pas de lien instinctif avec elle, pas de ceux qu’aurait un Lieur avec ses Pokémon. Mais le fait que son aura soit à l’intérieur de la sienne… Ca pourrait vouloir dire que ce Pokémon a besoin de toi pour exister, et que tu es un pilier dans son existence. Pour le moment, il ne pourrait exister sans toi… J’imagine qu’il s’agit d’un très jeune Pokémon, non ? Un bébé peut-être ?

Je vois aussi deux autres auras distinctes de la tienne mais qui finissent par te joindre à moment donné en un seul point d’attache. C’est typique d’une relation amicale saine et sans histoire, d’après ce que j’ai appris. Ces deux Pokémon te respectent et t’apprécient au fond d’eux même, même s’ils ne le montrent pas toujours. Quoique le mélange des auras ne montre pas forcément l’état des relations globales entre deux êtres mais le potentiel de ces deux relations, ce qui n’est pas du tout la même chose.

Par exemple, ce n’est pas parce que ton aura est très semblable à celle de ton Ptéra que votre relation est forcément parfaite en permanence. Cela veut juste dire que, d’après ma propre vision de l’aura, donc ma propre vision des choses, vous êtes, en votre for intérieur, très semblables, et cette similarité vous offre une immensité de points communs qui pourrait vous permettre, si vous le désirez, de développer votre relation à niveau quasi fusionnel.

Mais ça ne veut pas du tout dire que cela se produira forcément un jour. Pour que cela marche, il faut que tu acceptes cette proximité à la fois physique, mentale et instinctive avec ton Pokémon et inversement. Mon professeur m’a dit un jour que de telles relations fusionnelles n’étaient pas rares entre dragons et dragonniers, mais pour que ces dernières fonctionnent, il fallait que les deux êtres acceptent leur véritable nature, afin de pouvoir dans un second temps accepter celle de l’autre, et ce processus d’acceptation peut être long voire très long ».


N’étant pas idiote, Yuu avait vite compris qu’Alexandre faisait référence à la relation entre Velusia et son Ptéra lorsqu’il avait dit que la jeune femme refusait de voir le don qu’elle avait concernant les dragons. Vu la proximité de leur aura, le bête de pierre était sans aucun doute d’un compagnon de longue date du chevalier. Alexandre avait-il une affinité avec ces créatures ? Etait-il lieur ? Ou avait-il déduit cette remarque de la simple observation de la relation qu’entretenait Velusia et ses Pokémon ? Tous ces cas de figures étaient possibles. Quoi qu’il en soit, pour un lieur tel que Yuu, il était évident qu’au vu de la puissance du lien qu’il existait entre Velusia et son Ptéra, la jeune femme avait toutes les capacités requises pour devenir dragonnière. Il lui suffisait simplement de développer cette relation. Mais pour cela, elle devait commencer par accepter cette relation, son Pokémon, et surtout elle-même. D’ailleurs peut-être était-ce pour cela qu’elle avait quitté l’armée ? Elle cherchait quelque chose qui convenait mieux à sa personne ? Et puis, comme elle l’avait dit, il y avait plusieurs manières de servir son pays, de même qu’il y avait parfois mieux à faire que de foncer tête baissée à l’attaque pour sauver sa famille. Intéressée par ce dernier point, Yuu décida d’approfondir ses questions.

« Du coup tu penses devenir Chevalier errant ? Deux d’entre eux font partie de mes plus proches amis et ils mènent chacun une vie pleine d’aventure. Tous les deux m’ont dit que c’était un excellent moyen de se découvrir soi-même, quoiqu’un peu risqué ! Mais j’y pense, tu connais une de mes deux amies. C’est Jalousie, la femme qui m’accompagnait lors de notre première rencontre. Mais il existe aussi des guildes indépendantes de l’état qui te permettraient de partir à l’aventure. »

Pour sa part, plus elle y réfléchissait, plus Yuu caressait l’idée de devenir dracologue en plus de magicienne. Car elle avait à la fois envie et besoin d’en apprendre davantage sur le troisième monde. Qui sait si la clé pour sauver sa famille ne s’y trouvait pas ? Elle espérait simplement qu’Ombre ne prenne pas mal son double choix de carrière, car elle avait encore besoin de son professeur de magie, et surtout, elle ne souhaitait absolument pas se brouiller avec lui ! Maintenant qu’elle avait retrouvé un membre de sa famille, pas question qu’elle le laisse s’échapper. Et d’ailleurs, en tant que dresseuse de dragon, Velusia avait peut-être des théories à lui apporter sur ce sujet ? Il lui fallait poser la question !

« Velusia, depuis le temps que tu voyages avec ton Ptéra, as-tu appris des choses en particulier sur les dragons ? Et est-ce que tu connais la théorie des avatars ? Le troisième monde, ça te dit quelque chose ? »

_________________
avatar
Yuu
Informations
Nombre de messages : 173

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: ? (15 ans en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Velusia Varam le Dim 6 Mai 2018 - 18:58

Assise sur son rocher, Velusia  remonta sa jambe et posa son bras sur son genou. Elle était attentive et surtout curieuse d’entendre ce que Yuu avait à dire. Son point de vue serait intéressant, si elle se basait sur ce qu’elle venait déjà de lui dire. Elle ne fut effectivement pas déçue. A chaque description, elle devina sans mal de quel Pokémon la jeune fille lui parlait. En particulier quand elle aborda la singularité de sa relation avec Mesa.

-En effet, c’est un Ptiravi.

Cela lui rappela par ailleurs, depuis le temps qu’elle en avait hérité, le Pokémon  ne montrait que peu d’indépendance et n’avait toujours pas évolué. La question était peut-être un peu spéciale, car ce n’était pas un but proprement recherché par Velusia. Siel et Lumière n’évolueraient jamais, elle avait « connu » Tara et Odin déjà sous leur forme actuelle et Ascendance et Sorcha l’avaient fait d’eux-même pendant la bataille, probablement sous la pression du moment, de ne pas pouvoir donner le meilleur d’eux-même quand ils en avaient besoin. Quand c’était vital. Mais il était vrai aussi que Velusia s’était attachée à devoir mater Siel, lorsqu’en prenant de l’âge elle était devenue difficile.

Pour éviter de retomber dans le piège, elle avait entreprit de dresser ses deux autres dragons, mais en ayant déjà vaincu Lumière dans son propre territoire, armée de Gungnir et de Yata, sa lance fourchue et son bouclier, il avait déjà donné sa soumission, de même que Sorcha qui était d’un caractère conciliant. Pour Tara et Odin, c’était un peu la même chose que Lumière ; elle les avait matés dès leur première rencontre. Tara à l’époque était une petite sauvage hautaine qui refusait le moindre cavalier, ce qui était problématique pour une monture destinée à l’armée. Odin n’était pas sauvage, mais très joueur et aucun des cavaliers d’Aliphyr n’avaient pu en tirer quoique ce soit. En leur imposant son autorité, elle en avait fait ses Pokémon. Même si à chaque fois, ce n’était pas vraiment dans ses désirs… Velusia écoutait toujours Yuu, lorsqu’elle parla d’acceptation. C’était amusant qu’elle en parle et sans rien connaître du passé commun de Velusia et de ses Pokémon. Car parmis eux, il n’y avait qu’Ascendance  et Lumière qu’elle avait capturé de son plein gré. Les autres lui avaient été offerts. Son frère lui avait donné Siel alors qu’elle n’était qu’un œuf, l’armée de Nalcia lui avait offert Tara, après qu’elle l’ait dressé au prix d’une longue lutte, le Major Caraway lui avait fait parvenir Mesa, Hua Jin lui avait offert Sorcha et c’est finalement à Linaewen qu’on lui avait cédé Odin…

Silencieusement, elle échangea un regard avec Cocoon. Elle était certaine que le Lion de Feu pensait à la même chose qu’elle. Même Alexandre ne connaissait pas tous ces détails là. Velusia était très discrète sur sa vie personnelle.

-Chevalier errant ? Je ne me suis jamais posé la question.

Velusia n’avait jamais espéré échanger un titre contre un autre, ni même quitter une case pour en trouver une nouvelle… Elle voulait juste suivre ses convictions, pour une fois. Et changer de vie. Mais elle enregistra soigneusement l’information sur cette « Jalousie », dont elle se souvenait d’avantage comme d’une personne louche, se soustrayant à sa compagnie pour échanger avec Yuu pensant qu’elle ne se rendrait compte de rien… Mais Velusia n’était pas un lapin de six semaines. Cependant, cette femme les avait aidés et ne leur avait pas posé de problème.

- Je me souviens.

Pour sa part, Velusia ne savait pas franchement vers quoi elle allait et en terme de métier, dans quoi elle comptait exercer. Tout ce qu’elle savait, c’est ce qu’elle voulait améliorer sa maîtrise de l’air et la formation de ses Pokémon au combat. Elle voulait surtout pouvoir agir librement et sans contrainte. Elle espérait aussi faire des découvertes ou des rencontres intéressantes, comme lorsqu’elle était partie pour Felagund, sur les conseils de Cocoon… Elle se rappelait aussi ne pas avoir pénétré très loin dans la caverne, son combat contre Lumière (et sa capture) avait coupé court à sa petite visite. C’était aussi ce jour-là qu’elle avait rencontré le Maître Dragon, Peter. Puis Yuu lui posa une question un peu bizarre. Jamais elle n’avait entendu parler d’ ‘avatar’ ou d’un quelconque monde en plus du leur. A part Tenkei, bien sûr. Alexandre lui jeta un regard d’incompréhension. Pour toute réponse, Velusia haussa les épaules.

-Oui, qu’il vaut mieux être blindé pour les affronter.

De mémoire, il n’aurait pas resté grand-chose d’elle, si elle ne portait pas son armure lourde, le jour où elle avait vaincu Lumière en combat singulier, à Felagund.

-Non, ça ne me dit rien…

Velusia chercha dansa sa mémoire, mais rien ne lui vint. Par contre, elle se souvint sans mal de ce que le Maitre Dragon lui avait dit, le jour de leur rencontre ‘’Je vois. Si je peux vous être d’une aide quelconque, n’hésitez pas. ‘’ Ca ne valait pas que pour elle. Il devait même dire la même chose à tout le monde.

-Tu devrais essayer de rencontrer le Maître Dragon Peter. Je suppose qu’on peut le trouver facilement en se présentant à son arène. Elle se trouve dans la région, vers le Temple de l’Air Boréal, ce n’est pas très loin d’ici.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Yuu le Mar 8 Mai 2018 - 12:56

« Peter ? Oui j’ai entendu parler de lui, j’irai probablement le voir un jour… Mais pas tout de suite, j’ai beaucoup de choses plus pressantes à faire. Quant aux avatars… »

Yuu prit une petite inspiration avant de poursuivre. Elle allait attaquer un sacré pavé ! Mais elle avait bien vu que Vélusia était assez intéressée par ce qu’elle avait dit jusqu’à présent, aussi la suite pouvait-elle lui plaire mais elle devait veiller à ne pas trop jargonner, ce qui n’était pas aisé avec un sujet aussi touffu… Mais bon, on pouvait toujours essayer.

« En fait, ils correspondent aux différentes orientations des Lieurs. La théorie des avatars implique qu’il existerait au moins deux mondes, pas au sens d’Erasia et Tenkei, mais au sens de « réalité » ou « dimension ». Notre monde est celui de la matière, avec ses éléments et dérivés. Mais d’après cette théorie, ce premier monde n’est pas indépendant des autres, il n’est que la représentation purement matérielle, formelle et imparfaite du deuxième monde, celui des idées.

Ainsi, les lieurs des ombres seraient et en quelque sorte les « gardiens » du premier monde, car conscient de l’existence des autres mondes. La létalité du poison leur permettrait d’attaquer les menaces d’outre monde et la furtivité de sombres de s’en défendre. Les lieurs de l’esprit seraient les gardiens du deuxième monde, celui des idées. Selon cette théorie, les Pokémon psy seraient des pensées pures du deuxième monde qui se seraient incarnées dans le nôtre, et les Pokémon spectre, des êtres originaires du premier monde qui auraient renoncé à leur matérialité pour atteindre le deuxième. Quant aux dragons… Nul ne sait d’où ils viennent, leurs pouvoirs ne sont ni obscurs ni psychiques. C’est pour cela qu’on les appelle « avatars du troisième monde », un monde inconnu dont il est à leur actuelle encore impossible de concevoir la nature.

Cette théorie du monde du dragon a connu un regain de popularité il y a quelques années, avec la découverte de Tenkei et de ses deux dieux : le dragon de la réalité et celui de l’idéal. Ou selon cette hypothèse, celui qui… règne ? Sert de messager ? sur le premier monde, et son homologue sur les deux autres. Et bien évidemment, les tenants de cette théorie, dont je fais partie, pense que ce n’est pas un hasard si ces créatures sont des dragons, envoyés depuis leur propre « monde » pour superviser les deux autres.

Oh je sais bien que cette théorie à des failles, comme l’existence de dieux non draconique, mais j’adhère tout de même à cette hypothèse qui veut que les dragons viennent d’une autre réalité que la nôtre, quelle qu’elle soit, et je ne pense pas que la notion de troisième monde soit à prendre au sens métaphorique… Car la puissance des dragons, l’énergie de leurs attaques doit bien avoir une origine, même si à ‘heure actuelle, nous en ignorons encore tout. Mais c’est justement ça que je veux découvrir… »


Yuu laissa quelques secondes à son interlocutrice pour ménager son effet, consciente qu’elle avait pas mal parler. Il fallait lui laisser le temps d’emmagasiner ces informations. Puis finalement, elle lui posa la question qui l’intéressait tant :

« Alors ? Tu aurais une iodée sur l’origine du pouvoir des dragons ? »

Elle interrompit son discours alors que Luppy revenait vers elle. Elle lui cracha quelques bulles amicales, et sa dresseuse comprit qu’elle voulait quelques caresses, qu’elle lui accorda bien volontiers. C’est alors qu’elle entendit une voix venue d’en haut qui prononçait son nom. Une voix criarde » qu’elle connaissait.

« Jako ! Jako veut un gâteau ! »

Le Pijako laissa tomber deux objets aux pieds de Yuu avant de se poser sur son épaule. La jeune fille fouilla dans ses poches. Par chance, elle avait quelques gâteaux à emporter qu’elle avait pris pour son voyage, mais elle en donna un sans regret à l’oiseau qui méritait bien cela pour son service.

Le perroquet provenait du navire qui était maintenant sous le commandement de Jalousie. Un navire pirate bien évidemment. La jeune fille ramassa ensuite à tâtons les deux objets qui s’avèrrent être ses Pokéball. On lui avait donc renvoyé ses deux Pokémon marins. Un large sourire illumina la figure de la jeune fille lorsqu’elle les prit en main. Puis elle les lança dans le lac et dit :

« Velusia, Alexandre, je vous présente Yin, ma Staross, et Aquino, ma Léviator. Vous ne risquez rien, malgré son apparence, elle est du genre paisible ! »

[Avant dernier post pour moi, je pense qu'on arrive au bout du sujet^^]

_________________
avatar
Yuu
Informations
Nombre de messages : 173

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: ? (15 ans en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Velusia Varam le Sam 19 Mai 2018 - 13:00

Velusia, Alexandre et Cocoon, qui s’était allongé au soleil sans réagir à la conversation, mais qui avait les oreilles grandes ouvertes, ne perdaient aucune miette de la conversation. Plus Yuu parlait, plus la théorie semblait intéressante, mis aux yeux de Velusia, cela ne restait qu’une belle histoire, avec un esprit terre-à-terre comme le sien. Velusia comprit l’essentiel de ce que racontait Yuu, mais elle repensait surtout à la fois où elle était entrée dans un véritable monde des dragons : la caverne de Felagund. Elle n’était pas prête d’oublier leur avancée dans la grotte, ni même les combats contre les dragons. Pour la deuxième fois, elle songea qu’elle devrait y retourner, mais pas sans préparer sérieusement cette fois. Pour cette nouvelle visite, elle ne comptait pas se faire accompagner t ne pourrit compter que sur elle-même. Mais elle avait bien le temps d’y songer, elle se savait ne pas être encore prête à y retourner. Et elle avait d’autres plans, pour le moment. Elle aurait besoin d’entraînement, sur sa maitrise élémentale, mais surtout d’entrainer ses propres Pokémon. Elle ne comptait pas spécialement y avoir recours, mais on ne savait jamais… Pour le reste, elle songeait que c’était une drôle  d’idée à laquelle Yuu comptait faire la chasse.

Mais au moins, elle verrait du pays et aurait l’occasion de s’entraîner. La destination n’avait peut-être pas tant d’importance. Ce n’était pas ce qu’elle aurait pensé encore tout récemment, mais… néanmoins,  Velusia décida de garder tout cette histoire d’avatars et de monde dans un coin de sa tête. Il n’y avait peut-être pas que des fariboles : elle avait entendu parler des trois dieux dragons de Tenkei. Mais eux aussi en possédaient, dont quatre de connus et quelques autres légendaires. L’exclusivité ne revenait donc pas à Tenkei… Et pour son orgueil personnel à cette pensée, il y en avait davantage attachés à Nalcia et Erasia. La question de Yuu la laissa pensive. Elle ne s’était jamais posé la question, se contentant de voir ce qu’elle avait sous les yeux.

-Je laisse cette question aux dragonniers chevronnés. Ou aux chercheurs. Mais je sais que ça ne concerne pas que les Pokémon ou les humains, tout dragonniers ou lieurs qu’ils soient. N’as-tu jamais entendu parler des Furies ?

Tout comme Cocoon, ils n’étaient ni Pokémon, ni humains, mais possédaient de grands pouvoirs et une grande sagesse. Malheureusement, les Furies se tenaient à l’écart des Nalciens depuis longtemps, contrairement aux Lions de Feu. Dans son rôle de Chevalier, Velusia avait appris tant leur existence quasi-secrète que les liens qui les rattachaient à sa patrie. Peut-être qu’un jour, elle aurait la chance d’en apercevoir un. Non pas parce qu’il s’agissait de dragons, mais pour leur rattachement au pays.

Bien sûr, je ne t’incites pas à te précipiter à leur rencontre : les conséquences pourraient-être funestes.

Mieux valait les voir en gravures. Interrompant leur conversation, un oiseau exotique arriva sur eux, laissant tomber deux Pokéball près d’elle. La jeune fille fit sortir les Pokémon qui y résidaient. Velusia ne put s’empêcher de remarquer qu’à l’exception du Coupenotte, tous ses Pokémon s’affiliait à l’eau. Ce n’était peut-être pas si surprenant, étant aveugle et maîtrisant l’eau, cela lui octroyait sans doute un avantage, même s’il demeurait mystérieux aux yeux de Velusia. Sur cette réflexion, il lui en vint une autre. D’un autre point de vue, on pouvait considérer que c’était un peu la même chose pour Velusia. La majorité de ses Pokémon étaient soient de type vol, soit de type dragon. Même Mesa était par nature proche d’elle-même. Bizarre non ? Sans le vouloir et tout à fait à son insu, une équipe proche de sa propre nature s’était constituée autour d’elle. Cette idée l’habita un instant.

-D’instinct, je me méfierai toujours d’un Léviator. Lâcha Alexandre, ne quittant pas le monstre des yeux.

Velusia ne dit rien, mais ne lui donnait pas tord : leur physique n’incitait guère à relâcher sa garde.

-Est-ce un choix d’avoir attrapé des Pokémon exclusivement de type eau ? En dehors de ton Coupenotte ?

Elle vit Odin se rapprocher d’eux. De tous, c’était le seul qui ne partageait pas une nature avantageuse vis-à-vis de Velusia. Pourtant, Cocoon avait promis que si elle comprenait la nature bestiale du feu, incarnée par Ascendance, et si elle parvenait à la faire plus froide et neutre, il lui serait possible de maîtriser sa facette disciplinée, maîtrisée, la foudre. Mais par un hasard amusant, il se trouvait que son oiseau de feu était d’un caractère très calme et intelligent, Ascendance était maitrise d’elle-même, alors que le cheval de foudre, au contraire, était plus joueur et fantasque.

(Je crois aussi Smile )

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Yuu le Lun 21 Mai 2018 - 13:10

« Oui, j’ai entendu parler des furies, et leur existence divise elle aussi beaucoup de monde par rapport à cette théorie. Mais je pense que chercher à les approcher ne serait pas la bonne méthode. Le lien draconique n’est pas un phénomène que l’on peut comprendre simplement en l’observant, il est extrêmement difficile d’en déduire ses caractéristiques via une simple approche rationnelle ou scientifique. Pour comprendre pleinement ce que signifie nouer un lien avec un dragon, il faut vivre une telle relation avec un Pokémon.

Et comme tu l’as dit, il est à l’heure actuelle quasiment impossible d’approcher les furies, et a fortiori de nouer un lien avec elle. Mis à part leur gardien, je ne pense pas qu’un être humain puisse y parvenir. Je pense donc qu’il sera plus productif pour moi de me concentrer sur mes propres Pokémon dragon. »


Yuu caressa Luppy tandis qu’elle réfléchissait à la réponse à donner à la question suivante de Velusia. Il y avait effectivement une attirance chez elle pour les Pokémon eau. Mais pouvait-on vraiment parler de « choix » ?

« Disons que je n’ai pas vraiment « choisi » de capturer mes Pokémon eau. Il se trouve que le père d’Aquino vivait dans un lac situé à côté de ma maison lorsque j’étais plus… jeune. Et vu qu’il m’a sauvé la vie un jour, cela a créé des liens assez forts entre nous. Je crois d’ailleurs que c’est grâce à ça que je n’ai jamais eu peur des Léviator et je suis également devenue très amie avec sa progéniture, dont Aquino fait partie. Je la connais depuis sa naissance. Cette relation est donc née sans l’intervention de ma maîtrise, mais j’imagine que mo hydrokinésie nous a davantage rapprochée.

Après,il faut savoir que comme je suis aveugle mais hydrokiésiste, plus un lieu est aqueux, mieux j’y « verrai », si bien que je me sentais pus à mon aise dans des lieux aquatiques ou proches de l’eau, donc j’ai plus de chances de croiser des Pokémon eau lors de mes voyages, ce qui explique en partie mes captures ! J’ai rencontré Yin alors que je flânais sur une plage et Luppy en explorant une grotte sous-marine. Yin venait d’évoluer et elle a voulu tester ses nouveaux pouvoirs psy avec le premier être humain qu’elle croiserait, et ce fut moi. Quant à Luppy, la pauvre a perdu ses parents suite à une attaque de Sharpedo et j’ai décidé de la recueillir. Donc non, je n’ai pas choisi d’avoir des Pokémon eau dans l’absolu, mais vu les lieux que je fréquente, comme cette ravière par exemple, j’ai plus de chances qu’en croiser que n’importe quel autre type.

Quant à mon Coupenotte… En fait, je voulais surtout voir si j’étais capable de développer un lien de lieuse avec tous les dragons ou s’il ne s’agissait que d’un lien spécifique que je ne possédais qu’avec ma Léviator, mais ma collaboration avec Croche m’a prouvé que j’étais bien capable de me lier avec d’autres dragons. J’espère avoir répondu à ta question. »


Voyant que Yuu avait fini ses explications, Yin s’autorisa une communication psychique avec la femme chevalier et son compagnon de route, utilisant pour ce faire le même timbre glacial que celui de sa dresseuse, qu’elle copiait à la perfection :

« Velusia, Alexander, enchantée de vous rencontrer. Je suis Yin ».

Comme à son habitude, le ton mental de l’étoile ne laissait rien paraître de ses émotions. En réalité, Yuu doutait même qu’elle en eût. Plus son lien avec Yin se complexifiait, plus elle comprenait que l’étoile ressentait différemment le monde qui l’entourait par rapport aux autres êtres sensibles. Et choisir une adolescence renfermée comme modèle pour apprendre le langage n’était pas exactement la meilleure idée possible en ce qui concernait la sociabilité. Mais l’étoile n’avait pas terminé son discours, car elle s’adressa ensuite à sa dresseuse :

« Heureuse de te revoir. Nox m’a chargé de te transmettre un message. Il voudrait que tu lui renvoies sa Drattak. Demande-lui simplement d’aller retrouver son dresseur, elle saura le localiser. »

Encore une des aptitudes des dragonniers que Yuu ne maîtrisait pas et qui était fort pratique, songea-t-elle. Cependant, ce n’était pas une raison de faire grise mine. Cet échange avait été fort intéressant, car il avait permis à la jeune fille de remettre à plat tout ce qu’elle comptait faire ensuite, et lui avait montré une possibilité concernant les relations entretenues entre un dresseur et son dragonnier. La fusion entre un dresseur et son dragon n’avait pas besoin d’être totale ou comprise par les deux êtres pour fonctionner, mais elle devait absolument être acceptée par eux pour exister. Non, plutôt pour fonctionner et permettre aux deux êtres d’en tirer des bénéfices mutuels. Tel était l’exemple que lui avait montré par l’exemple Vélusia, incarnation vivante de celle qui cherchait à renforcer le lien avec ses Pokémon sans même exactement la nature de ce qu’elle recherchait, sans même être pleinement conscience de ce lien qui existait déjà et qu’elle lui avait révélé via l’aura.

Oui. Elle savait ce qui lui restait à faire. S’avisant que le soleil commençait à décroître elle se rendit compte qu’il était temps de repartir si elle ne voulait pas louper son rendez-vous avec Ombre. Finalement, elle se retourna vers les deux compagnons et leur dit :
« Merci beaucoup à vous deux et à vos Pokémon. Notre rencontre m’aura appris beaucoup de chose. Malheureusement, je dois repartir. A une prochaine fois j’espère ! »

Elle attrapa alors Luppy dans une sphère d’eau et la fit monter pour permettre à l’hippocampe de s’accrocher à son oreille tandis que Croche bondissait déjà à travers la plaine. Utilisant ses pouvoirs psy, Yin se mit à léviter à son niveau tandis que Aquino regagnait sa ball, comprenant que sa dresseuse allait se remettre en route. Elle avait hâte de retrouver son cousin pour discuter avec lui des mystères des autres mondes…

[Fini pour moi ! Merci pour ce rp et à bientôt !]

_________________
avatar
Yuu
Informations
Nombre de messages : 173

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: ? (15 ans en apparence)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Velusia Varam le Sam 26 Mai 2018 - 14:48

Puisque de Yuu avait déjà entendu parler des furies et partageait son avis, elle n’aurait pas à la mettre en garde. Une autre question se posait pour Velusia. Elle n’était pas particulièrement cureuse, mais elle se demandait comment les gardiens des furies devenaient des gardiens. Sa question resta silencieuse et vite releguée dans un recoin de son esprit. Ce n’était pas dans ses projets, donc la réponse n’avait pas beaucoup d’importance. Yuu enchaina sur son équipe de Pokémon. Finalement, elle avait constitué une équipe comme la plupart des dresseurs, au gré de leurs rencontres dans les endroits qu’ils visitaient au cours de leurs voyage. Il était peut-être assez rare finalement, qu’ils n’aillent que dans les endroits où vivaient les Pokémon choisis à l’avance. En dehors des Champions peut-être. Dans son propre cas, elle n’aurait sans doute pas choisi les trois quart des Pokémon qu’on lui avait donné. Velusia eu un faible sourire, elle ne se voyait pas faire confiance à un Léviator, mais ça venait peut-être du fait qu’elle n’était familière avec aucun d’entre-eux. Combien de personne ferait confiance à un Ptéra ! Les opportunités et les occasions semblaient forger elles-mêmes les rencontres et les équipes. Velusia croisa les bras et leva un instant les yeux  en direction du ciel.

-Comme la plupart d’entre-nous, j’imagine.

Mais dès que le Staross s’autorisa une intrusion mentale, Velusia bloqua automatiquement l’accès à son propre esprit. Maintenant qu’elle était en mesure de le faire, elle ne s’en priverait pas : elle gardait un mauvais souvenir d’un Pokémon qui avait tendance à abuser de ce pouvoir et violer les esprits des gens alentours, pendant que ça ne gênait absolument pas son dresseur. Alors dès qu’elle avait pu le faire, Velusia avait commencé à se protéger de ce genre d’intrusion, qui fort heureusement, étaient rares. Cela ne l’empêchant pas de jeter un regard réprobateur sur le Staross. Alexandre, lui, avait sursauté, avant de comprendre. Il n’avait pas croisé beaucoup de Pokémon Psy sans doute, ou alors des gens et des Pokémon soucieux d’un bon savoir-vivre. Il fut le seul cependant, à rendre sa politesse au Staross, trouvant l’expérience amusante, ce qui était lin d’être le cas de Velusia, qui s’abstint de tout commentaire. Puis, l’apparition d’un messager attira l’attention de tout le monde. Siel en particulier, verrouilla son regard dessus en se mettant à mâchonner dans le vide. Finalement, Yuu se leva.

- C’est un plaisir partagé.

Elle aussi avait apprit des choses intéressantes. Velusia, Alexandre et Cocoon, qui avait ouvert un œil, regardèrent Yuu s’éloigner. Quand ils furent seuls, ils se levèrent et reprirent la route vers leur camp et restèrent un moment silencieux. Ce fut Alexandre qui parla le premier :

- On a tous notre but à atteindre en fin de compte.
-En effet. C’est pour ça que je compte retourner dans mon village. Avec la guerre qui approche, je veux y être pour le défendre.
-Oui, moi aussi.


Velusia pencha a tête vers eux. Elle ne pouvait pas dire qu’elle était surprise, mais elle avait pensé que malgré tout, ils resteraient ensembles encore un bon moment. D’un autre côté, puisqu’elle était de retour à Nalcia, elle pouvait le défendre… Il était normal que Cocoon et Alexandre veuillent protéger leur patrie également. Elle avait apprécié les moments, bons et moins bons, qu’ils avaient passés ensembles, elle aurait voulu que les choses durent.

-Je comprends.
-De toute façon, la guerre ne durera pas toujours et maintenant que tu es libre, tu sauras où nous trouver.

Velusia leur adressa un sourire.

Évidemment. Si je comprends bien, je vais te ramener Cocoon ?
-Si ça ne te dérange pas.



( De même ! )

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le temps des cerises (pv Yuu)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum