[ Clos ] Échappée [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Échappée [Solo]

Message par Lyssa le Dim 15 Avr 2018 - 18:49

Contrainte n°11: Changer de Narrateur


L’herbe sèche s’agitait sous le vent, une mince brise au souffle chaud, asséchant une lande déjà assoiffée. Inlassablement dressée, fière, l’herbe sèche ne pouvait qu’attendre avec espoir la nuit tombée, pour renaître, avant le jour suivant. Elle murmurait, au passage de la brise, un bruissement craquant et discret. Elle criait, quand deux grands canidés la piétinait, brisant ses tiges, elle craquait de plus belle, mais les deux chiens ne lui répondaient que par un nuage de poussière et sous les empreintes de leurs pattes, elle constatait les corps-tiges sans vie de ses voisine. L’herbe sèche sentait la course des deux chiens, car toute la lande était un même être. Ils s’éloignaient à grands bonds du couvert rassurant et frais de la forêt. Qui n’était plus qu’un vide immense.

Là où elle s’était tenue, la morsure ardente du feu commençait, lentement, à vampiriser l’herbe. L’herbe sèche le sentait. Les deux êtres galopants sentaient la fumée et la mort. Après un temps, celui qui déplace les ombres, elle sentit la force des chiens diminuer, ils frappaient moins forts leurs pattes sur la terre et leurs enjambées devenaient plus petites. Finalement, ils ralentirent l’allure pour de bon, la poussière retombant sur leur sillage et disparaissant, ils cessèrent d’arracher ses sœurs de leurs griffes, mais pas de les briser sous leur poids. L’herbe sèche les vit s’arrêter de marcher près d’un mince cours d’eau. En réalité, il n’en restait qu’un filet, susurrant, sans jamais s’arrêter, depuis la Vallée Chamarée. Le chien tigré de flamme et d’ombre s’écroula au sol, la langue pendante, le souffle court. Il portait un humain sur le dos, qui s’effondra à sont tour, sans remuer.

La fleur rouge… Plus que les autres, et peut-être parce que leurs crinières ne s’agitaient plus dans le vent, ils sentaient la fleur rouge, celle qui naissait  des violents tourments, de la canicule, des Pokémon ou des Hommes. C’était une femme. Ses mains touchaient le sol et l’herbe sèche frémit à son contact, ses paumes étaient brûlantes, de l’intérieur. Le renard s’allongea avec grâce et l’herbe sèche eut plus de mal à le cerner. Ils étaient tous chauds. Mais des trois créatures, la femme lui paraissait la moins sympathique, même inconsciente, elle sentait dans son être l’âme de la fleur rouge brûler, comme une grande canicule, une fièvre, que même l’eau ne pouvait pas éteindre. Frissonnant d’effroi devant ce prédateur mortel pour elle, l’herbe sèche en vint à se questionner.

Pour obtenir des réponses, elle se balançait, caressant d’un doigt autrefois velouté l’étrange corps des marcheurs. Aucun d’eux ne réagit, même lorsqu’elle se mit à chanter lorsque le vent décida de faire porter sa voix. Elle aurait voulu savoir, où avaient-ils pu aller pour amener avec eux un esprit aussi tribal que primitif ? L’herbe sèche pensait pourtant savoir, depuis des millénaires d’existence, que les marcheurs possédaient leur propre esprit, leur propre volonté. Au seuil de l’agonie, desséchée depuis des mois, l’herbe sèche sentait la perdition de la force d’âme de la marcheuse inerte, pour celle, qui semblait renaissante, de l’élémentaire de feu. A vouloir posséder les puissances de la nature, l’herbe sèche constatait que la créature allongée, aux épis aussi blonds que les siens dans sa jeunesse, se laissait dévorer par la volonté de la fleur rouge.

De quelle source de magie s’était-elle trop approchée ? Contemplative, dans le fond, ce n’était pas vraiment son problème, elle, pourrait toujours renaître, l’herbe sèche observa, un peu pensive, le chien-tigre dormir et le renard millénaire  veiller sur eux. Un grand frisson la gagna, lorsque la ceinture de l’humaine libéra un autre marcheur. Si modeste soit-elle, l’herbe sèche sentait le corps quadrupède parcourut d’arcs électriques, comme des reliquats des tourments du ciel, capables de déclencher la fleur rouge à son contact. Pour l’instant, elle ne risquait pas d’être dévorée à son tour, mais elle sentit la méfiance s’installer vis-à-vis de ce nouvel être. Elle pouvait même ressentir, à sa façon de poser ses pattes sur elle, la contraction musculaire dans ses coussinets, réguliers, comme s’il était frappé d’éclairs invisibles. Parfois, il émettait un drôle de grondement, quand l’un de ses spasmes était plus fort que le précédant.

Mais parmi tous les marcheurs dont elle avait suivit les pas, elle trouva ceux-là bien singuliers.

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 158

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 19 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Échappée [Solo]

Message par Lyssa le Mar 24 Avr 2018 - 19:59

Une odeur âcre réveilla la jeune fille blonde, abandonnée dans la steppe. L’esprit engourdit, ses poumons qui lui donnaient l’impression de manquer d’oxygène la firent tousser. Lyssa tenta de se relever, mais elle eut toutes les peines du monde à le faire, comme si ses forces avaient été drainées par une force maléfique. Lyssa rejeta cette pensée ridicule et roula sur le dos. Elle avait mal. Son corps semblait se consummer de l'intérieur, comme si elle avait été brûlée, mais après un rapide coup d'oeil sur ses bras et ses mains, qui dégageaient une drôle de chaleur, elle vit qu'il n'en était rien. Sa peau n'était pas rougit, elle était claire et sans aucune imperfection. Mais elle se sentait très faible. Lyssa resta un long moment allongée, rassemblant ses idées et ses souvenirs. Que faisait-elle ici ? Elle ne se souvenait pas être revenue dans la plaine, au dernières nouvelles, elle se trouvait même plutôt dans une forêt! Non. Non. Pas une forêt, la forêt d'Agata. Alors où était-elle cette forêt ? Elle ne voyait qu'une herbe jaunit à des kilomètres à la ronde, même la tête à l'envers. Que se passait-il ?

La blonde se sentait étourdie et mit un moment avant de pouvoir se redresser, la gorge brûlante, la bouche sèche. Ses cheveux lui retombèrent devant les yeux. D'un geste machinal, elle les renvoya en arrière. Un détail la fit tiquer. Pourquoi était-elle seule ? Elle mit la main sur ses Pokéball, qui -elle le sentait- étaient vides. Par acquis de conscience, elle appuya sur le mécanisme de chacune, mais comme elle l'avait pensé, rien ne se produisit. Où étaient ses chiens ? Le souvenir fugace d'un grand mur de glace s'imposa à elle. Était-il possible que...? Lyssa secoua la tête, non, bien sûr que non, Nova et Pulsar étaient des Pokémon de Feu et ils avaient ce talent qui leur permettait d'absorber le feu. Alors aucun risque. Elle se massa les tempes. Et Orage ? Est-e qu'il avait le cerveau assez fracassé pour se jeter dans un incendie ? Il y avait des chances... Puis les choses lui revinrent, Orage et cette petite Ribaude qui avait tenté de la tuer ! A vrai dire, Lyssa se demandait réellement pourquoi elle avait sauvé l'Élecsprint, il aurait peut-être été plus charitable de le laisser mourir.

N'en pouvant plus de la chaleur et de se sentir aussi désséchée, elle chercha du regard ses affaires, qui avaient disparues et donc, ses vivres également. Mais elle remrqua vite le ruisseau qui sillonnait les steppes, du moins, son petit coin à elle. Était-ce la rivière ? Qui n'existait presque plus à cause de la canicule ? C'éait possible. Mais elle plongea ses mains dans l'eau fraîche et se raffraîchit le visage avec bonheur, avant d'étancher longuement sa soif. Elle sentit avec plaisir l'eau la revigorer. C'était embêtant... Elle n'avait plus ses affaires, ses Pokémon avaient disparus et la rivière disparaissait, sans compter qu'il ne semblait pas y avoir grand-chose à manger dans les environs. Se souvenant de ses cours de géographie, elle savait que cette rivière prenait sa source, entre autre, dans la Vallée Chamarée. Vallée qui se trouvait loin et clairement en territoire ennemi, qu'elle avait en partit réduit en tas de cendres. Lyssa savait que ça serait du suicide de s'y rendre, mais en prenant le problème autrement, elle n'avait rien pour survivre et ne savait pas vraiment où elle se trouvait non plus; la plaine était beaucoup trop grande et déserte pour lui offrir un point de repère sûr. Alors que si elle partait de la vallée...

Profitant de l'eau, Lyssa se mouilla iun peu les cheveux, plein de cendres et de brindilles. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle remarqua qu'il lui manquait une bonne longueur de ses sublimes cheveux d'un côté.

« La salope elle m'a coupé les cheveux ! » s'écria t-elle, abandonnant toute courtoisie.

La terrosienne avec son épée surdimensionner pour compenser ce qu'elle ne devait pas avoir ailleurs ! Lyssa fronça les sourcils, profondément contrariée. Par endroit, certaines mèches semblaient avoir brûlé dans l'incendie. Saisissant un couteau qu'elle gardait d'un ancien contrat, Lyssa se résolu à arranger un peu sa chevelure, si elle ne voulait pas ressembler à une pauvresse. Elle en coupa donc une bonne longueur, afin de les égaliser, dans le dos, non sans quelques difficultés. Sur son front aussi, ce n'était pas la joie... Se décidant à sacrifier sa merveilleuse chevelure dorée, se dessinant une frange droite. Lyssa trouva son nouveau portrait un peu étrange, s'étant très bien habitué à l'ancien, mais les cheveux coupés de cette manière la mettaient en valeur. Heureusement, elle retrouva quelques-unes de ses affaires, dans une Pokéball. Ses vêtements actuels étaient dans un état lamentable, coupés, déchirés, brûlés...

Quel bonheur d'être riche à nouveau ! Elle pouvait, sans aucune contrainte, les jeter et en reprendre des neufs tant qu'elle voulait! Et c'est également ce qu'elle fit. Prenant garde à ce que personne ne se trouve dans les environs, elle se lava un peu et changea de vêtement, optant pour une robe courte rouge clair, avec des manches oranges sur la même teinte claire. Elle trouva également un bandeau rouge qu'elle se passa dans les cheveux, et des bottes rouges foncées, ainsi que de longues mitaines du même style. Cette nouvelle tenue la seyait à merveilles.

*Parfait !* se dit-elle en admirant son reflet dans l'eau.

Cela mettait son teint et sa fine silhouette en valeur. Elle se redressa et prit un air plus sérieux.
Maintenant, elle devait retrouver ses Pokémon.

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 158

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 19 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum