[Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Sam 5 Mai 2018 - 12:22

Par une journée fraîche mais ensoleillée, un groupe se promenait paisiblement à travers les rues d’Alfen, constitué d’une jeune femme au maintien et à la toilette d’une noble qui tenait la main à un petit garçon tout aussi proprement vêtue, d’une femme plus âgée au port fier malgré une jambe un peu raide, d’un Ptiravi et d’un Kaïminus. Sur leur passage, quelques têtes se tournaient et, parfois, les gens chuchotaient entre eux quelques instants, avant de retourner à leurs occupations. Les deux femmes ne semblaient pas s’en rendre compte, ou ne pas y accorder la moindre attention. Elles profitaient du soleil et du vent frais, discutaient entre elles et riaient lorsque l’enfant se mettait à courir après son Pokémon Oeuf, même si la plus jeune des deux veillaient à ce qu’il ne lui arrive rien.

“Logan… Logan, ne t’éloigne pas, s’il te plaît.”

Heureusement, le Kaïminus était lui aussi aux aguets, prêt à ramener le garçonnet en l’attrapant par le col de sa chemise s’il n’écoutait pas sa mère. L’ambiance était douce et joyeuse, mais les sourcils brun de la noble se froncèrent parfois, tandis qu’elle observait autour d’elle. À voix basse, elle marmonna quelques mots à son aînée.

“J’ai cette désagréable impression d’être épiée, depuis quelques temps… Tu crois que je deviens paranoïaque ?”

L’autre femme hocha la tête. Ses yeux étaient particulièrement vifs, ce qui contrastait avec le reste de son apparence générale (même si elle était, elle aussi, dans une tenue particulièrement propre, même si moins belle que celle de sa compagne).

“Non, Alyssa, je crois effectivement que quelqu’un nous suit depuis quelques temps. Mais je ne m’inquiète pas trop… C’est peut-être un mendiant qui voudrait vous réclamer quelques pièces mais qui n’ose pas le faire.”


La Nalcienne hocha la tête, un peu rassurée par le commentaire de sa garde du corps, mais elle attrapa tout de même la main de son fils, au cas où. Qu’il s’agisse d’une personne inoffensive ou d’un voleur, elle savait leur groupe de taille à faire face. Sa protectrice était la Furie d’Alfen, après tout, et elle-même était une épéiste confirmée (même si son arme était restée chez elle) et une maîtresse du Vent douée. Mais elle se sentirait mieux en sachant Logan en parfaite sûreté. Elles continuèrent leur promenade en essayant de garder la même sérénité que jusqu’alors, mais, pour la benjamine, le coeur n’y était plus complètement.

Son pressentiment fut confirmé lorsque leur groupe atteignit une ruelle moins fréquentée, avec aucun garde royal en vue, et qu’un homme jeune les interpela de derrière elles. Les deux Nalciennes se retournèrent, et, après avoir jaugé l’apparence de l’inconnu d’un regard, la noble se dit qu’il n’était probablement pas un mendiant d’Alfen, et qu’il n’était probablement pas inoffensif. Étant Lieuse, elle se trompait assez rarement sur les intentions des gens. Plus inquiète pour son fils que pour elle-même, la jeune femme attrapa le garçon et le serra contre elle.

“Eh, vous ! Vous avez de biens jolis robes et des bijoux sympas ! J’suis sûre que la canne de la vieille est même faite en bois précieux ! Ca vous dirait pas de… partager un peu avec moi ?”

La voix était doucereuse et ne laissait pas de doute sur le caractère menaçant de la “demande”. Le brigand avait même sorti une Pokéball pour clarifier ce qui risquait de se passer si ses cibles refusaient. C’était assez… pathétique. La jeune femme se retint presque de lever les yeux au ciel tandis que sa garde du corps, qui avait l’air de trouver cette situation assez drôle, se mit devant elle. Un peu plus loin, les deux ou trois Alfenois qui se trouvaient dans la rue observaient la situation et se demandait si cet homme n’était pas fou.

“Pfff… Lança la femme en donnant des petits coups au sol avec sa canne. Tu n’dois pas être du coin, toi, non ?”

Au dernier coup, plus fort que les précédents, une lame d’acier s’extirpa de la béquille, formant désormais ce qui ressemblait fort à une faux. Ca n’eut pas l’air d’impressionner plus que ça le gredin, qui fit apparaître son Pokémon, ainsi qu’une pierre qu’il portait autour du coup. Lorsqu’elles virent de quelle espèce il s’agissait, une fois que la créature était sorti de son cocon de lumière sombre, les deux femmes avaient complètement perdu leur sourire. La noble semblait terrifiée, et la protectrice grimaçait avec colère. Presque trop grand pour tenir dans la rue, un Dracaufeu méga-évolué leur faisait face, avec ses ailes déchirées et sa corne trois fois plus grande qu’à l’accoutumée.

“Ouais, définitivement, t’es pas d’ici, espèce de connard ! Eloignez-vous, Alyssa !”

Les yeux bleus de la femme boiteuse s’emplirent de rage et de haine. En quelques instants, à une vitesse surhumaine, elle avait sorti elle aussi une Pokéball et fait apparaître l’un de ses partenaires. Les autres eurent à peine le temps de voir qu’il s’agissait d’un Ohmassacre que, déjà, sa dresseuse s’était approchée de lui et qu’ils s’étaient retrouvés fusionnés ; face au Méga-Dracaufeu se tenait désormais une créature mi-femme, mi-serpent, qui lévitait. L’un de ses bras était humain et tenait sa faux telle la Mort, l’autre était animale, et ses crochets étaient déjà lancés en direction du coup du dragon. L’électricité et le sang fusèrent, ne laissant aucun instant au voleur pour comprendre quel genre de monstre il avait réveillé. La Berserk était en transe et frappait autant qu’elle le pouvait ; elle ne s’arrêta que lorsqu’elle entendit les cris de sa protégée.

“Asaka, arrête !!”


La bête inhumaine laissa échapper un râle de frustration, immédiatement suivi d’un “à vos ordres”, d’une voix étrange. Elle rejoignit docilement sa maîtresse et entama le processus de défusion, tandis que l’autre femme lui désignait la rue.

“Regarde, son dresseur s’est lâchement enfui, ce n’est pas la peine de t’acharner plus longtemps sur ce Pokémon… Même si, bon… désolée.”

L’aristocrate savait la haine que portait sa partenaire pour les Pokémon Feu, et l’effort nécessaire pour se retenir de le réduire en miettes. Mais Logan était avec elles aujourd’hui, le Pokémon avait été abandonné et était déjà bien amoché, et le bruit avait attiré pas mal de monde ; autant de raison pour ne pas se lancer dans un massacre pour le moment. La garde du corps ne répondit pas et se contenta de cracher en direction du monstre, qui était si faible qu’il perdit sa méga-évolution en quelques secondes. Elle se contenta de se tourner vers son Ohmassacre qui n’avait pas l’air très concerné par tout ça.

“Eajib, retour.”

Le serpent disparut tandis qu’un groupe de gardes royaux alertés par le vacarme les rejoignaient.

“Dame Kajinera ! Que s’est-il passé ?!”

“Dame Kajinera, vous allez bien ?”


La princesse fit signe à tous qu’elle et son fils se portaient bien et expliqua sommairement la situation. Il allait falloir décider quoi faire du Dracaufeu, et se lancer à la poursuite de son dresseur… Rapidement, avant qu’il ne s’échappe. Asaka se sentait à la fois personnellement concernée - cet avorton lui avait balancé un Méga-Dracaufeu dessus, tout de même !!! - et, en même temps, un peu ailleurs - c’était l’effet d’avoir été interrompue dans sa transe meurtrière par Alyssa. Elle regarda distraitement les curieux s’attrouper dans la ruelle.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Kaé le Dim 13 Mai 2018 - 16:06

La matinée avait été longue pour les deux Terrosiens. Depuis l’épreuve que leur avait infligé leur maître, ils ne cessaient de s’entrainer à l’art des Samouraï et des talents cachés que ces derniers étaient capables de développer. Si Nalio s’était promis de rentrer au plus vite dans leur pays natal, il avait dû rapidement changer d’avis à cause de l’implosion entre les états et des opportunités d’apprendre qui s’étaient ouvertes à lui à Alfen. Kaé, elle, ne s’était pas vraiment posée la question plus que ça — elle ne s’en posait pas souvent, des questions — et se contentait de suivre le rythme imposé récemment par leurs maîtres.

Après trois heures d’entrainements aux tonfa sans répit, Gon Hiashi leur avait finalement donné quelques sous pour aller manger, et leur avait même donné quartier libre pour le reste de la journée. Si la fille s’était contentée de sauter dans tous les sens, contente de « pas avoir école cet après-midi », le garçon avait réussi à lire entre les lignes du discours de leur supérieur : son état ne s’arrangeait pas, et il avait besoin de se reposer. Cela ne le rassurait guère, mais il garda ses commentaires pour lui, car s’il disait quoi que ce soit, Kaé aurait probablement pété une nouvelle durite.

Les deux jeunes s’étaient donc installés à un petit snack plus bas dans leur rue, sur une des tables de la terrasse. Il n’y avait pas beaucoup de monde et l’ambiance était assez tranquille et austère, d’autant plus depuis que la guerre contre Mizuhan avait été déclarée. Les amis avaient fini de manger et sirotait tranquillement un thé, pendant que la gamine listait toutes les choses plus ou moins absurdes qu’ils pouvaient faire cet après-midi pour profiter de leur journée de congé.

Nalio allait répondre « Non » pour la énième fois quand de l’agitation au coin de la rue retint son attention. Se penchant en avant pour voir de quoi il s’agissait, il vit un homme interpeler deux femmes de manière assez brutale, ce qui ne lui plut pas. Constant que son pote ne l’écoutait plus, Kaé l’engueula en pivotant sur elle-même pour essayer de comprendre ce qui pouvait bien être plus intéressant que « construire une luge à roulette et l’utilisait pour surfer sur les toits ». Quand elle vit la scène, quelque chose résonna en elle de manière étrangement familière, mais elle n’était pas certaine de ce dont il s’agissait.

Il faut les aider, ce type essaye de les voler ! s’indigna Nalio en se mettant debout, mais Kaé l’arrêta brusquement en lui attrapant la main et en le forçant à s’asseoir à nouveau. Qu’est-ce qui te prend ? s’irrita le garçon, n’appréciant pas être traité de la sorte. Attend, répondit la fille, pour tout réponse.

Au début, il semblait que l’instinct de la gamine avait vu juste, lorsqu’une des deux femmes s’arma face au voyou. Cependant, quand le Dracofeu tout bizarre fit son apparition, Nalio se redressa à nouveau, cherchant à se libérer de la poigne de sa collègue. Maintenant j’peux intervenir ? insista le garçon, légèrement irrité de devoir en arriver là alors que si on l’avait laissé agir un peu plus tôt, ils auraient probablement pu éviter tout cela.

Non toujours pas ! répliqua la fille en se levant à son tour, se mettant entre son collègue et les bagarreurs. Ce ne serait pas une bonne idée, tenta-t-elle d’expliquer. Ce ne serait pas une bonne idée de l’empêcher lui de faire du mal à des gens ? critiqua le garçon, de plus en plus fâché. Ce ne serait pas une bonne idée de se mettre sur son chemin à elle, répliqua la fille, alors qu’une sorte de peur de la vieille dame commençait à refaire surface.

Kaé observait la scène, les deux femmes d’un côté et le Dracofeu sous stéroïdes de l’autre. Elle en était désormais certaine, elle avait déjà rencontré cette personne, avec sa jambe de traviol et sa tendance à lâcher des insultes à tout va. Le dragon était bizarre aussi ; depuis les quatre dernières années, il était de plus en plus commun de rencontrer des créatures capables de se transformer de la sorte – comme l’avait fait son Absol à l’époque –, mais c’était la première fois qu’elle voyait ce phénomène son contrôle. Cela signifiait qu’il était donc possible de maîtriser cette manifestation ? La fille se fit un mémo mental de faire des recherches sur cela plus tard, car si elle pouvait apprendre cette astuce, cela aiderait sans doute Absol et Démolosse à aller un peu mieux dans leur vie… Et puis ça avait l’air badass, tout de même.

Ceci dit, tout aussi badass que c’était, ce n’était rien par rapport au spectacle proposé par la vieille madame. En un clin d’œil, elle n’était plus elle mais une combinaison de deux, et elle terrassa le Pokémon Feu sans même essayer. La mâchoire de Nalio se décrocha légèrement, abasourdi que pour une fois, Kaé avait vu juste. La scène ne dura que quelques instants, avant que l’autre femme rappelle sa copine à la raison.

Quand elle entendit son nom, un éclair zébra dans la tête de Kaé, et ses souvenirs lui revinrent d’un coup. Surexcitée, la gamine s’élança dans la rue, Nalio sur les talons, toujours un peu perdu par la situation. Elle n’était pas la seule à s’avancer vers l’ancienne championne, en particulier des gardes l’empêchèrent de s’approcher davantage de la royauté.

M’dame Asaka, m’dame Asaka ! interpella la fille comme une groupie légèrement trop désespérée. On lui demanda de reculer, mais elle continua d’insister. Vous inquiétez pas j’suis pas méchante j’veux juste… Elle n’eut pas le temps de finir de s’expliquer qu’Absol se libéra de sa sphère, grognant contre la dompteuse. Devant la réaction des gardes et comprenant que cela pouvait très vite dégénérer, Kaé se posa devant son animal, lui saisissant la fourrure autour du cou.

Hé oh, on se calme, ça ne sert à rien de s’énerver de la sorte ! tenta la dompteuse, de manière parfaitement hypocrite. Les yeux de l’animal se plissèrent, mais il se tut, comme s’il commençait à tenter de calculer son prochain coup.


J’ai fait intervenir Nalio (un ami d’enfance de Kaé) pour le délire, s’il est gênant je trouverais un moyen de le mettre à l’écart Wink Si besoin tu peux le jouer un peu, si cela t’intéresse. En tout cas je suis trooooop en mode fan-girl de RP avec Asaka à nouveau, ça va être trop cool, merci tout plein ! :3 Pour la petite anecdote, Absol n’aime pas Asaka parce que son Airmure l’a déjà vaincu deux fois ^^’ xD

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Ven 25 Mai 2018 - 22:22

Les badaux s’approchaient, alertés par le bruit, inquiets pour leur princesse. Ils étaient tenus à l’écart par les quelques gardes, qui, puisqu’ils étaient assurés qu’elle était en bonne santé, pouvaient la laisser seule avec sa garde du corps pour repousser les gêneurs. “Allez, écartez-vous, laissez les respirer !” “N’essayez même pas de vous approcher de ce Dracaufeu pour récupérer la Méga-gemme ! Elle sera confisquée et appartient désormais à Nalcia !” “Circulez, il n’y a rien à voir !”

Asaka entendit son nom dans le petit attroupement. Elle leva la tête et chercha qui l’appelait… Si on n’avait été quelques années auparavant, elle n’aurait même pas bougé un oeil et se serait contenter de marmonner, suffisamment fort, “les horaires de l’arène sont indiquées à l’arène ! Si vous voulez me voir, trouvez moi là-bas, et en attendant, du vent !”. Mais elle n’était plus championne, et elle n’avait pas spécialement de fans ; si on criait son nom, c’était sans doute pour plus qu’un simple autographe. Elle distinguait bien de l’agitation, mais elle n’arrivait pas à bien discerner ce qui était en train de se passer. La Nalcienne ne s’inquiéta que lorsque les soldats d’Alfen firent un pas de recul après un grognement menaçant, et que l’un d’eux demanda en hurlant :

“Vous êtes une complice ?!”

En quatrième vitesse, Asaka attrapa sa faux, et se dirigea vers le grabuge. Elle écarta vivement l’un des hommes d’armes qui lui bouchait le passage et la vue, et analysa au plus vite la situation… Avant de se détendre légèrement. Il n’y avait là qu’un Absol énervé que sa dresseuse tentait de retenir difficilement. La garde du corps s’autorisa à baisser son arme parce qu’elle réalisa qu’elle connaissait cette femme et son Pokémon blanc.

“Fausse alerte, annonça-t-elle avec une voix un peu rauque. L’animal a l’air agressif, mais la fille n’est pas dangereuse. C’est toi qui m’appelais, euh…”

Quel était son nom, déjà ? Asaka avait rencontré cette fille, Terrosienne si ses souvenirs (et son odorat) ne la trompaient pas, mais c’était il y avait de nombreuses années. Elle lui avait filé des conseils pour entraîner ses Pokémon dans le but de devenir dompteuse… Ou alors elles s’étaient entraînées ensemble lorsque l’ex Championne visait elle-même ce rang ? C’était loin… Dans tous les cas, apparemment, le succès avait été relatif ; l’Absol avait du mal à obéir à l’ordre simple que lui avait donné la jeune fille. Jeune fille qui s’appelait…

“Tu es… euh…”

Allez, quoi, Asaka, se sermonna la guerrière. Ca fait peut-être un petit moment que tu n’officies plus en tant qu’espionne, mais obtenir des informations et les retenir, c’était ton boulot, quand même ! Sa mémoire s’activa un peu, suffisamment vite pour que son interlocutrice ne se rende pas trop compte du moment de malaise.

“... Kaé ! C’était ça, non ?”


“Tu connais cette jeune fille, Asaka ?” demanda Kajin’ presque en même temps qu’un homme lançait “tu connais cette femme, Kaé ?” derrière la Terrosienne. Cela fit sourire Asaka, un sourire un peu moqueur en apparence, mais néanmoins sincèrement amusé. Au moins, le compagnon de la fille confirmait qu’elle ne s’était pas trompée de prénom, et que le reste de ses souvenirs était sans doute au point aussi. Elle se tourna vers sa Princesse.

“Oui, Alyssa, c’est une Terrosienne que j’ai eu l’occasion de rencontrer et d’affronter - en toute amitié - il y a quelques années de ça.”

Enfin, même si elle parlait d’amitié, il y en avait un qui semblait avoir gardé un peu de rancoeur… L’Absol restait immobile, mais c’était bien vers elle qu’il regardait avec ses yeux plissés de mécontentement ! Elle commença à soutenir son regard, par défi, puis se dit que ça ne servait à rien d’exciter un animal qui pourrait faire du mal à sa protégée. Afin d’aider à détendre un peu le Pokémon, elle rangea même pour de bon la lame de sa faux à l’intérieur de sa béquille.

“Alyssa, est-ce que vous avez besoin de rentrer tout de suite, ou est-ce qu’on peut rester un peu en ville ? J’ai bien envie de discuter un peu avec Kaé - sauf si tu as des choses de prévu ?”

La question s’adressait un peu à tout le monde. Les besoins de Kajin’ étaient prioritaires évidemment - et Asaka l’accompagnerait chez elle sans discuter si jamais la princesse avait été trop secouée par l’agression. Mais elle avait regardé autant la Terrosienne que l’homme avec elle, quand elle avait voulu savoir s’ils avaient un peu de temps à lui accorder. Kajin’ montra qu’elle allait bien et qu’elle était d’accord pour un peu plus de compagnie, si ladite compagnie était recommandée par sa gardienne.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Kaé le Sam 26 Mai 2018 - 17:04

Un peu qu’on est pas dangereux, hein Absol ? répéta la gamine quand l’ancienne championne prit sa défense. Pour réponse, le grognement de la bête s’accentua, ce qui fâcha finalement l’apprentie dompteuse. Oh hé, ça suffit maintenant, si tu ne te calmes pas, c’est moi qui vais te forcer, non mais ! ajouta-t-elle en tirant davantage sur la fourrure du loup, pour le contraindre à baisser la tête. Comme cela ne fonctionnait pas très bien — la capacité d’autorité de la fille était quelque peu limité — une nouvelle idée germa dans sa tête. Si tu es sage, je lui proposerais une revanche ; sinon, on se barre d’ici tout de suite !

La bête se tut, considéra l’offre un instant, puis accepta en remuant la tête. Il n’était pas entièrement convaincu de la parole de la fille — même s’il la savait sincère, il n’était pas certain que sa rivale accepterait —, mais il avait plus de chances d’arriver à ses fins ainsi et d’attendre patiemment son heure plutôt qu’en continuant à faire sa tête brûlée. Ses yeux dégageaient toujours une envie guerrière, mais il baissa la regard et détendit les muscles de ses membres, toujours à l’affut même si bien moins menaçant. Fière d’avoir dompté sa créature, Kaé se redressa pour faire enfin face à son enseignante. Quand Asaka démontra qu’elle se souvenait encore du prénom de son interlocutrice, cette dernière ne put s’empêcher de commencer à sautiller sur place. Oui c’est exactement ça ! confirma-t-elle en tapant dans ses mains, complétement surexcitée.

Même que j’avais perdu ! compléta la gamine à l’explication de son ainée, beaucoup trop fière d’elle par rapport à ce qu’elle racontait. Se tournant vers Nalio, elle détailla davantage. C’est elle qui m’a appris à me servir de mon fouet. Le garçon se contenta d’hocher la tête, incertain d’avoir jamais vu Kaé se servir d’un fouet, et un peu inquiet à l’idée qu’elle veuille le lui montrer plus tard. Toutefois, la remarque fit se poser une question au garçon, qui était encore sous l’abasourdissement de ce à quoi il avait assisté à l’instant. En tout cas madame, votre intervention était très impressionnante, j’avais déjà entendu parler de ce genre de phénomène, mais c’était bien la première fois que j’en suis témoin, et c’est tout à fait remarquable, souligna-t-il avec un ton bien trop formel et beaucoup plus respectueux que ce que Kaé aurait jamais été capable de faire.

D’ailleurs, elle enchaîna sur les paroles du garçon, en faisant bien attention à enlever toutes les formes que son ami avait utilisé précédemment. Oui c’était génial ! C’est comme quand le dompteur et son Pokémon ils ne font plus qu’un ! À cette pensée, ses sourcils se foncèrent un peu sur sa tête, comme si ça travaillait dur dans son cerveau. Vous pourriez m’apprendre à faire ça, non ? demanda-t-elle avec des étoiles plein les yeux, s’imaginant déjà en train de sauver la veuve et l’orphelin avec style. S’il avait pu, le loup blanc aurait roulé des yeux, mais il était trop concentré à continuer de fixer l’autre dame.

Absol-sans jeu de mot-ument pas ! répondit la fille à l’offre d’Asaka. Au contraire, on était bien en train de se demander ce qu’on pourrait fabriquer cet après-midi. Vous nous sauvez de l’ennui ! s’extasia la fille, heureuse à l’idée de pouvoir passer le reste de sa journée avec son ainée.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Jeu 7 Juin 2018 - 22:38

“Tu veux… que je t’apprenne à fusionner ?” demanda, un peu surprise, l’ancienne Championne. Ca n’était pas tant que ça l’étonnait qu’on lui demande, à elle, d’enseigner, ou que ça soit Kaé qui lui demande ce genre de chose. Son rôle d’envoyée de la Ligue dans la ville d’Alfen avait régulièrement fait d’elle un genre de mentor pour de jeunes dresseurs, alors cette position ne la dérangeait plus vraiment ; et elle se rappelait de Kaé comme étant une personne curieuse et spontanée. C’était plutôt… Le contenu de la leçon qui était inattendu. Asaka sourit.

“C’est une technique de Dompteurs expérimentés, tu sais ? Comme tu l’as rappelé, la dernière fois qu’on s’est vues, je t’ai appris à te servir de ton arme pour dompter, et tu as perdu notre duel. Je t’accorde que ça fait plusieurs années et que de l’eau a pu couler sous les ponts, mais… tu penses avoir progressé assez ?”


En demandant cela, la Nalcienne glissa un regard vers Absol. Pour l’heure, il était obéissant, mais il avait semblé prêt à bondir quelques instants plus tôt, et la Terrosienne avait dû lutter physiquement pour le calmer. Pour un dompteur… Eh bien, ça semblait être un peu mauvais signe. Mais, après tout, elle-même ne pouvait pas prétendre ne jamais avoir à forcer pour que certains de ses Pokémon récalcitrants se tiennent à carreau.

Kaé semblait de toute façon bien décidée, et suffisamment confiante en ses capacités (ce qui n’était pas nécessairement la preuve qu’elle en avait, elle avait vu des débutants trop vaniteux se brûler les ailes) pour insister auprès de la guerrière. Asaka réfléchit donc sérieusement à la proposition. Est-ce qu’elle était capable d’être suffisamment pédagogue et instruite sur le sujet pour transmettre son savoir ? Bah, ça allait être le bon moment de se tester pour le savoir. Elle acquiesça finalement après quelques instants de silence.

“D’accord, mais on ne va pas faire ce genre de choses en centre-ville. On va d’abord s’éloigner un peu vers les Plaines Verdoyantes… Alyssa, si vous préférez rentrer, nous pouvons faire un détour par chez vous…”

“Hm… Non, je vais vous accompagner
, décida Kajin’ qui avait l’air intéressée et amusée par la tournure que prenait la situation. Tu veux regarder ça, Logan ?”

“Voui ! Tatie Asaka qui fait des trucs de combat !”

Le groupe s’éloigna donc en direction des portes de la ville tout en discutant. Asaka apprit donc que Kaé était belle et bien devenue Dompteuse digne de ce nom, et même, très récemment, Samouraï. Elle semblait souhaiter être la plus polyvalente possible en maîtrise d’armes, d’après ce qu’elle babillait. Finalement, même si elle semblait tout aussi tête-en-l’air que quelques années plus tôt, la jeune Kaé avait manifestement fait du chemin. Ils arrivèrent à la sortie d’Alfen, où les gardes saluèrent poliment Asaka puis, voyant la noble qui l’accompagnait, penchèrent encore plus la tête pour lui montrer les signes de respect d’usage. Habituée à ce genre de traitement, Asaka n’y fit qu’à moitié attention et répondit simplement à leur politesse par un signe de la main.

Les maisons étaient beaucoup plus éparses désormais, et d’ici quelques minutes de marche il n’y en aurait plus du tout, et les deux Dompteuses pourraient faire leurs expériences sans limite. Le temps d’en arriver-là, la Nalcienne proposa un test à sa cadette.

“J’ai bien envie de voir un peu ce que tu as appris depuis notre duel. Apparemment, tu t’es améliorée un peu partout, donc est-ce que tu pourrais me montrer des techniques que tu aurais apprises ? Les nouveaux Pokémon que tu as dompté ? C’est une chose d’en avoir eu le récit, maintenant je veux te voir à l’oeuvre. Si tu m’impressionnes assez… J’essaierai de t’apprendre. Sinon, tu devras te contenter d’une démonstration (parce que, quand même, je ne voudrais pas décevoir mon public du jour). Ca te motive ?”

Ils étaient arrivés à destination, en l'occurrence le sommet d’une colline plutôt petite. Alfen était encore très proche, mais, dans l’autre direction, c’était une mer verte et balayée par le vent qui s’étendait.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Kaé le Dim 17 Juin 2018 - 19:28

Kaé se laissa guider vers la sortie de la ville, suivant Asaka comme un petit toutou. Pour éviter les bêtises, elle tenait Absol par la crinière, de façon à lui faire comprendre qu’il fallait qu’il reste sage ; l’animal se laissa faire, attendant patiemment son heure, se préparant mentalement au combat. De son côté, durant tout le trajet, Kaé ne s’arrêta pas de parler une minute, déblatérant tout ce qui lui venait à la tête comme aventure qui lui était arrivée. Elle parla de Lyse, de Hamel, de Raiden, des adultes bizarres qui adoraient la fleur de lotus, de la fois où le monde était devenu fou, des épreuves qu’elle avait passées et des fêtes auxquelles elle avait assisté. Comme quoi, il s’en était passé des choses, depuis la dernière fois.

Arrivée sur place, pour des raisons, Kaé se retrouva avec la bouche et la gorge assez sèche, comme s’il lui manquait de la salive. Elle mit ce phénomène sur le dos du vent qui soufflait de plus en plus fort au fur et à mesure qu’ils s’avançaient, et taxa sans vergogne la gourde de Nalio. À la demande d’Asaka, Kaé se mit à fouiller son sac à la recherche de ses Pokéballs. Elle devait dire qu’elle n’avait pas vraiment l’habitude de les sortir elle-même, usuellement ses animaux décidaient d’eux-mêmes quand est-ce qu’ils voulaient se pointer au pas, comme l’avait si bien démontré Absol quelques temps auparavant.

Tu connais donc déjà Absol, qui a toujours son petit caractère, dit-elle en lançant un coup d’œil amusé à la bête, qui n’avait pas bronché et observait toujours Asaka avec le même intérêt, et t’avais déjà rencontré Lux’ aussi, annonça-t-elle en libérant la louve noire de sa sphère. Kaé se jeta à son cou, enlaçant gentiment sa maman adoptive. Il y a six mois, elle et moi avons gagné la grande course terrestre de Nalcia ! Rien ne peut la battre, c’est la meilleure ! s’extasia la gamine avec un grand sourire « crochu », tandis que la lionne se laissait faire, docilement. Elle n’appréciait pas particulièrement la situation, mais avait bien compris que ce n’était pas le moment de faire trop la maline, et que la petite avait surtout besoin de soutien.

Kaé lança ensuite un coup d’œil à Absol, lui rappela qu’il devait rester sage s’il voulait sa revanche, et ouvrit timidement la cage de Démolosse. Le chien des enfers apparut dans une déflagration de flammes en se tenant la tête haute, faisant son show qui fit grincer des dents au loup blanc. Kaé s’empressa d’attirer l’attention du chien avec un « hé ! », et de lui faire comprendre qu’au moindre débordement, elle le renverrait dans sa prison sans considération. Voyant qu’il avait un public auprès de qui se prouver, la bête de feu tourna le dos à celle des ténèbres, attendant patiemment son heure. Absol hésita un moment à lui mordre les fesses pour son impunité, puis décida qu’Asaka était tout de même plus importante que ce débile, et ce contenta de s’avancer à sa hauteur, sans lui lancer un regard. Kaé les observa un moment, puis, n’étant pas tout à fait sereine en sentant les étincelles entre les deux, se plaça devant eux et leur demanda de s’asseoir, comme des gentils toutous. Elle eut droit à des grognements en réponse, aucun des deux ne voulant s’abaisser en présence de l’autre, jusqu’à ce qu’elle demande à Luxray de s’avancer, « puis ce que c’était comme ça ». Comprenant que s’ils n’obéissaient ils seraient tous les deux délaissés au profit de la femelle, ils s’exécutèrent promptement. Par équité, la fille demanda ensuite la même à Lux’, qui obéit sans demander son reste. La gamine observa fièrement les trois bêtes, et se tourna vers Asaka : Ça, c’est mon trio d’élite !

Après il y a les jeunes, continua-t-elle en dévoilant Zorua et Diamat. Par réflexe, la petite renarde escalada sa maîtresse pour se poser sur son épaule, n’appréciant pas d’être en contre-bas des gens. Le Diamat avait juste l’air perdu, se demandant franchement ce qu’il faisait là et ce qui se passait. Je les ai rencontré dans le continent là-haut, indiqua la fille en pointant le ciel du doigt, la petite possède plein de talents cachés et intéressants alors que lui… euh… elle contempla le dragonnet sur le sol, qui avait du mal avec ses deux cerveaux à coordonner ses quatre pattes, lui il est encore en entrainement, conclu-t-elle avec un air plus ou moins affirmé, alors que la bestiole s’affala sur le sol, avant de lancer un regard désespéré à la dresseuse pour qu’elle l’aide à se redresser.

Une fois qu’elle l’eut remis debout, Kaé contempla la dernière balle qui lui restait dans les mains. On m’a donné un Grahyena aussi, mais elle a des soucis que je ne pense pas qu’un Dompteur puisse résoudre, expliqua-t-elle avec une mine qui s’assombrit. Elle a… des soucis dans sa tête… finit-elle rapidement, sans détailler d’avantage. La louve avait toujours haï les humains après les expériences qu’elle avait subi, et malgré ses tentatives pour connecter avec elle, l’animal lui semblait toujours être à des années lumières. La fille était maintenant plus ou moins convaincue que ce n’était pas d’un Dompteur dont elle avait besoin, mais peut-être d’une personne qui pourrait rentrer dans son cerveau pour remettre en place les choses qui n’allaient pas.

Une fois toutes les présentations terminées, Kaé ne se fit pas prier pour montrer les « techniques » qu’elle avait apprises. Elle commença par dégainer son katana, et se lança dans une courte série d’échauffement. Le sol irrégulier de la pelouse par rapport au tatami des dojo dont elle avait l’habitude la déstabilisa à quelques reprises, alors qu’elle manquait de glisser sur l’herbe ou de se tordre un pied dans un crevasse. Petit à petit, elle s’appropria le terrain, comprenant qu’elle ne pourrait pas se contenter de reproduire les mouvements qu’elle connaissait, qu’il lui faudrait d’adapter pour pouvoir présenter quelque chose digne de ce nom dans ce nouvel environnement.

La peur de Nalio se matérialisa quand la gamine décida ensuite de sortir son vieux fouet un peu usé pour montrer ce qu’elle savait faire avec. Sans qu’elle comprenne trop pourquoi, tout le monde — y compris ses Pokémon — avait reculé de trois bons mètres, lui laissant beaucoup de place pour pratiquer son « art ». Doucement, la fille se lança dans un kata de base, où elle fit tourner son fouet sur sa gauche et sur sa droite, en l’accompagnant de petits coups de pieds et tours de poignets. Par moment, elle laissa le fouet s’enrouler autour de son torse ou d’un de ses membres, pour le faire changer de sens de rotation. Le vent qui soufflait doucement tentait de prendre le contrôle de l’arme à la fille, qui du redoubler d’effort pour enchaîner sa danse. La démonstration n’était pas particulièrement impressionnante, mais elle réussit tout de même à en venir à bout sans blesser ni le public ni elle-même, ce qui était un petit exploit en soit.

Pour finir, la gamine tira de son sac son bâton décomposé, avant de donner un coup sec dessus pour lui faire prendre sa forme normale. Elle présenta son bô noir aux reflets dorés à la madame, avant de se placer au nouveau au centre de l’attention. À nouveau, elle se lança dans un kata, mais celui-là était significativement différent du précédent. Il était bien plus contrôlé, d’une part, et surtout agressif, de l’autre. Il ne s’agissait pas de faire tournoyer un bâton pour montrer qu’elle savait le faire, mais bien d’utiliser l’ustensile comme une arme, assenant des faux coups et mimant des parades. Sans en être particulièrement consciente, la fille était bien plus à l’aise et en confiance, sans aucun doute dû au fait que, contrairement au fouet, elle avait eu pour le bô un vrai maître qui lui avait appris les bases de cet artillerie-là, sur laquelle elle avait pu correctement se développer. De plus, l’objet était plus proche d’une lame telle qu’elle en avait l’habitude, et moins volatile qu’un martinet dans cet environnement plus instable.

À la fin de son spectacle, elle posa son arme au sol, s’inclina par réflexe, puis se redressa rapidement pour observer la réaction de l’ancienne championne, espérant que celle-ci avait été convaincue par sa performance.


Je ne sais pas encore combien de temps la Grahyena va rester dans l’équipe de Kaé, j’hésite vraiment à la switcher contre un autre Pokémon ; du coup, pour éviter de « perdre du temps » avec ses problèmes je ne la sors pas, même si par souci d’honnêteté Kaé en parle quand même. Razz

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Lun 16 Juil 2018 - 23:58

En un mouvement rapide et élégant, comme si elle avait l’habitude de devoir le faire, Kajin’ se mit entre Kaé et son groupe d’un côté, et Asaka de l’autre, qui avait déjà sorti sa faux par réflexe, au moment où la Terrosienne venait de présenter son trio d’élite.

“Je suis désolée, Kaé, demanda la noble avec une certaine précipitation (ou autorité) dans la voix, mais je vais vous demander de rappeler votre Démolosse sur le champ.”

Asaka avait les articulations des mains très pâles, ses doigts serrées contre le bois de son arme dans un effort pour se retenir de ne pas trancher le Pokémon de l’élément haï sur le champ. Elle savait que Kaé n’avait pas pensé à mal et qu’elle n’était pas une ennemi, mais ses réflexes avaient pris le dessus et son corps manifestait son dégoût et sa colère en lui donnant un besoin viscéral de se débarrasser du chien démon. Kaé s’exécuta, convaincue soit par la grimace de l’ancienne Championne, soit par le ton et le regard de Kajin’, qu’obéir serait une excellente idée. Asaka s’apaisa légèrement et l’écouta présenter ses camarades plus jeunes, mais le mal était fait ; elle se sentait désormais sur la défensive, et ne suivait la démonstration que distraitement.

Elle ne se reconcentra sur ce que lui disait son apprentie du jour que lorsque celle-ci aborda les “soucis dans sa tête” de sa Grahyèna. Le visage d’Asaka afficha un rictus.

“Elle n’est pas la seule. Des Pokémon récalcitrants, j’en ai vu passer. Des humains aussi, d’ailleurs,
lança-t-elle vaguement, en songeant ironiquement à sa propre condition. Mais si tu ne te sens pas de la faire sortir, évitons pour le moment.”

D’une façon ou d’une autre, parler de cette Grahyèna capricieuse, ou en difficultés, lui avait changé les idées. Elle était donc beaucoup plus détendue lorsqu’elle observa la jeune femme présenter ses diverses armes et ses techniques plus ou moins personnelles. Kaé semblait particulièrement polyvalente. Asaka n’était plus trop sûre de si c’était le cas lorsqu’elles s’étaient rencontrées. Il y avait encore de la place pour l’amélioration, s’il fallait être honnête, mais si on allait par là il y avait toujours de la place pour l’amélioration, et c’était de plutôt beaux résultats pour quelqu’un d’autodidacte et d’aussi peu… Comment dire… Disons que Kaé n’avait pas l’air d’être le genre de personne que la Nalcienne imaginait être particulièrement rigoureux et assidu pour son entraînement personnel.

À la fin de la démonstration, elle rendit son salut à la jeune femme et montra, d’un signe de tête, qu’elle était assez satisfaite de ce qu’elle avait vu. Kaé avait mérité son apprentissage de la fusion.

“Okay, alors. Pour essayer ma technique pour la première fois, il va falloir que tu sélectionnes un Pokémon parmi ceux que tu m’as montrés qui soit à la fois proche de toi, qui soit obéissant, et qui ait un fort instinct combatif. Au pire, on se contentera de deux conditions sur trois, mais ce sont des points relativement importants : la proximité émotionnelle permet évidemment de fusionner plus facilement, puisqu’on parle quand même de partager son corps avec une autre créature… Son corps, ses pensées, ses instincts plus ou moins bas, si tu vois ce que je veux dire.

Deuxièmement, l’obéissance. Toi et ton Pokémon partagez un corps, mais vous devez chacun garder le contrôle de manière équilibrée. Généralement, les Pokémon sont plus “sauvages” que les humains, et vont plus ou moins consciemment essayer de prendre plus de place… En fait, “expansifs” serait peut-être un meilleur terme à utiliser. Dans tous les cas, si tu n’arrives pas à te faire suffisamment obéir, tu prends le risque de te laisser dépasser, ce qui peut avoir des conséquences fâcheuses.

Et enfin, l’esprit combatif… Parce que l’objectif du Berserker est le combat, tout simplement ! L’art de la fusion est quelque chose à ne pas prendre à la légère. Ce n’est pas une technique que tu vas utiliser juste pour pouvoir te grandir un peu, accéder à ton toit et remettre une poutre en place. Enfin, tu fais bien ce que tu veux, mais vu les conséquences que ça peut rapidement avoir si on maîtrise mal le coup, je te conseille de te limiter aux combats réels dans un premier temps.”


Asaka reprit son souffle après cette tirade. Elle n’avait pas l’habitude de faire des cours magistraux de la sorte ! Mais en tout cas, elle avait apparemment intéressé une partie de son public. Kajin’ avait tout suivi avec beaucoup d’intention, n’ayant jamais eu l’occasion d’en apprendre autant sur la théorie de la technique. Non pas qu’elle souhaitait d’une quelconque façon maîtriser ce genre de chose, mais c’était une femme cultivée qui aimait apprendre.

La garde du corps reprit après quelques secondes, le temps de déglutir un peu.

“Bon, passons aux choses sérieuses, alors ? Quel Pokémon choisis-tu ?”

Du peu qu’elle avait vu et compris de leur relation, Luxray et Absol semblait les deux choix les plus décents, évidemment.

“Quand à la partie technique… Déjà, il faut commencer par définir avec ton partenaire les termes de la fusion, et surtout un objectif commun. Ca peut être quelque chose de très simple et très précis pour commencer… Un adversaire à vaincre, quelque chose à détruire.

Une fois que tu auras fait ton choix et que ton partenaire désigné et toi vous serez accordés sur la façon dont vous voulez fusionner… En gros, une fois que vous aurez une stratégie d’attaque combinée… On passera à la suite.”

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Kaé le Mar 24 Juil 2018 - 22:23

Kaé s’obtempéra à la demande de la princesse, avec une mine surprise et curieuse. Elle n’avait pas tout à fait compris ce qui se passait, mais l’urgence de la quémande la fit agir avant de réfléchir — ce qui ne changeait pas beaucoup de son habitude. Quand elle sortit la pokéball de son sac, le chien se leva à nouveau en grognant, signalant qu’il ne se laisserait pas humilier de la sorte devant l’autre mâle dominant.

Désolée vieux, mais t’es trop impressionnant pour le petit, tu lui files les jetons, tenta-t-elle en pointant l’enfant de la noble du doigt. C’était la seule explication qu’elle avait à la situation, n’envisageant même pas qu’Asaka puisse avoir des phobies ou peurs irrationnelles. L’animal semblait honnêtement déstabilisé par la remarque, jusqu’à ce qu’il décide qu’il s’agissait en réalité d’un compliment et qu’il obéisse sans demander son reste. De son côté, Absol afficha ce qui aurait pu être un sourire narquois, comme s’il avait déjà un peu gagné la partie.

Kaé écouta la tirade de son ainée de manière aussi attentive qu’elle le pouvait, comprenant que ce qui était dit était important. Malheureusement, elle se concentrait aussi tellement sur le fait que c’était important qu’une partie de ce qui était dit lui passa au travers, mais le message global était plus ou moins compris. Cela ne l’empêcha pas d’être prise de court lors que la question fatale retenti.

« Quel Pokémon choisis-tu ? »

La fille commença par ouvrir la bouche de surprise tel un Magicarpe hors de l’eau, comme si elle ne s’était pas attendue à ce moment, avant de se retourner pour faire à nouveau face à ses copains. Elle ne considéra même pas Zorua et Diamat, bien trop jeune pour se risquer ce genre d’expérience. Son regard passa alors de l’un à l’autre des quadrupèdes restant avec incertitude, se demandant sérieusement si tirer à pile ou face ne serait pas la meilleure solution, avant de comprendre qu’il fallait reprendre le raisonnement depuis le début.

Concernant l’esprit combatif, le champion était clair ; Luxray n’avait que rarement manifesté son intérêt pour la baston, ne s’y prêtant que lorsqu’on lui demandait explicitement de rejoindre la fête. Elle n’y était pas opposée et était même assez calée, mais elle ne cherchait jamais la confrontation d’elle-même. Le seul moment où ces élans-là s’était manifesté était quand son instinct maternel de protectrice du groupe était sollicité. Absol, en revanche, était toujours partant pour une bonne baston, comme il l’avait bien démontré à peine quelques heures plus tôt, en plein centre-ville.

En revanche, là où la lionne brillait par rapport au loup, était qu’elle était aussi bien plus contenue que son alter-ego blanc. Elle n’avait que rarement montré des signes de désobéissance ou de rébellion contre les intentions de Kaé, et les seuls moments où c’était arrivé, elle avait toujours eu raison. Si Absol serait capable de se laisser dominer par un sentiment « d’expansion », Kaé faisait complétement confiance au jugement de la femelle et de sa capacité à s’adapter pour que les deux puissent former une créature parfaitement stable.

On était donc à un partout et toujours pas plus proche d’une réponse. Toutefois, cela changea lorsque les mots « objectif commun » furent prononcés par l’enseignante. Sans hésiter, Kaé leva les yeux vers le loup, et son regard sombre se fixa dans celui rouge de l’animal.

Kaé et Luxray étaient proches parce que Luxray était la maman que Kaé n’avait jamais eu. Elle lui faisait confiance comme à personne et savait qu’elle pouvait compter sur elle, peu importe ses idioties, peu importe ses échecs, peu importe ses décisions. Toutefois, Kaé et Absol étaient proches parce qu’ils étaient deux facettes de la même pièce. Tous les deux étaient désespérément alimenté par une envie de se prouver, de montrer ce dont ils étaient capables, d’être découvert pour ce qu’ils étaient réellement. Chacun avait toujours essuyé échec après échec, mais cela ne les avait jamais empêchés de continuer d’essayer, d’être intimement convaincu qu’un jour, ils arriveraient à jouer dans la cour des grands, malgré tout ce qu’on leur avait dit ou toutes les humiliations qu’ils avaient subies. Absol essayerait peut-être de prendre le dessus, mais ce serait la volonté de la fille à faire de même qui les équilibrerait. Il pouvait être tout aussi « sauvage » qu’il le voulait, la jeune fille ne s’était jamais vraiment considéré comme « civilisée » pour commencer.

I choose you, annonça avec poigne la gamine avec son sourire « crochu », en agrippant la fourrure blanche de la créature. À côté, la lionne inclina légèrement la tête pour acquiescer le choix, comme si elle ne s’était en réalité attendu à rien d’autre. Le Pokémon désastre répondit d’un petit claquement de mâchoire, se vexant presque que la fille ait eu besoin de réflexion sur le sujet.

Toute fière et prête, elle et son compagnon s’étaient avancés, quand la dompteuse renommée donna la suite des instructions. Le mot « stratégie » tout seul n’était déjà pas très intuitif à la jeune fille, alors couplé avec la notion « d’attaque combinée » et elle ne savait plus du tout de quoi on parlait. Elle lança quelques coups d’œil de tous les côtés, avant de remarquer un sapin un peu plus bas sur la pente de la colline. Absol aurait pu aisément le découper avec ses lames, et elle aurait pu facilement l’escalader avec sa souplesse, mais il y avait bien une idée que les deux ne seraient pas capable de faire sans l’aider de l’autre.

On pourrait déraciner cet arbre en bas ? proposa-t-elle à son ainé. Elle se sentait un peu mal de s’en prendre à une pauvre plante qui n’avait rien demandée à part pousser tranquillement, mais à part des cailloux il n’y avait pas grand chose d’autre à maltraiter dans la région.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Jeu 23 Aoû 2018 - 23:36

Un rictus se dessina sur le visage d’Asaka, qui n’avait rien à envier aux sourires crochus de Kaé, lorsque la Terrosienne décida d’utiliser son Absol pour l’exercice. Mais l’ex-Championne ne fit pas de commentaire… Honnêtement, par solution de facilité, elle aurait préféré que son apprentie choisisse le Pokémon électrique, qui n’avait pas essayé de l’agresser un peu plus tôt et qui semblait bien plus docile. Mais on n’avançait pas sans être un minimum téméraire, après tout ! Et si jamais la créature annonciatrice de catastrophe, ou sa fusion avec sa dresseuse (s’ils arrivaient jusque là aujourd’hui…) tentait de s’en prendre à elle, il allait voir de quel bois elle se chauffait ! Il n’y avait pas que les jeunes qui avaient fait des progrès depuis la dernière fois !

- Va pour déraciner un arbre, si c’est votre truc ! Si vous arrivez à en faire des bûches propres, ça nous fera même du bois de chauffe pour un prochain hiver.

C’était maintenant que les choses devenaient plus coton. Réussir à expliquer quelque chose qui passait presque essentiellement par l’instinct. Selon comment Kaé allait comprendre et appréhender ce que Asaka allait réussir à verbaliser, la fusion réussirait en quelques minutes, ou pas du tout.

- Par où commencer… Déjà, tu sais un peu repérer les chakras, ou les flux de chi et de ki, chez ton Absol ? Et gérer un peu les tiens aussi ?


À voir la tête de Kaé, la garde du corps se demanda si elle n’avait pas dit des gros mots dans une langue étrangère. Manifestement, la guerrière ne s’était pas encombré l’esprit de termes trop techniques.

- Bon, tu dois au moins savoir le faire sans t’en rendre compte, sinon ça voudrait dire que la personne qui t’a certifiée Dompteuse a fait son travail à moitié. Tous les instructeurs ne prennent pas forcément le temps de vérifier que leurs élèves maîtrisent la théorie si la pratique les convainc ! Mais, en gros, si tu ne savais pas gérer ces flux d’énergie chez tes Pokémon (ou les autres Pokémon que tu as sans doute eu l’occasion de dompter), il y aurait de fortes chances pour que tu en aies sérieusement blessé un depuis. Ca, ou, au contraire, tu n’aurais jamais réussi à les dominer.

Si tu es dans la team instinct, on va aller directement à l’essentiel. Il faut que toi et Absol soyez en harmonie pour pouvoir espérer fusionner. En termes compliqués, ça veut dire qu’il faut que vos flux d’énergie soient aussi similaires que possible à un instant T. Même type, même vitesse, même mouvement. C’est pour ça, en particulier, qu’un Dompteur fusionnera plus facilement avec un Pokémon de même élément, parce que ça fait déjà un paramètre qui est naturellement à égalité.

Pour faire ça en pratique… Eh, ça dépend du Pokémon et de son Dompteur. Ca t’avance, hein ! Parmi les techniques qui marchent bien, je sais qu’il y a la danse, si tu veux t’y essayer. Les mouvements des deux individus doivent être synchronisés, harmonieux, donc c’est généralement un exercice assez efficace. Tu penses bien que, dans mon cas, il a fallu trouver autre chose,
ricana Asaka en donnant des petits coups de sa canne dans sa jambe raide.

Une technique que j’ai expérimentée et qui n’a pas trop mal marché, c’est l’affrontement direct avec ton partenaire. C’est une sorte de danse aussi, quelque part… En tout cas, il finit par arriver un moment où tu connais tellement les mouvements et enchaînements de ton Pokémon (et lui les tiens) que vous pouvez vous attaquer et vous esquiver sans même y réfléchir. Quand tu atteins cet état, tu es proche de la fusion généralement.

Une activité ensemble, dans laquelle vous êtes soit rivaux, soit alliés, mais toujours partenaires. Tiens, tu m’as parlé de la course, peut-être qu’on pourrait partir sur ça ? Soit une course Absol contre toi, soit un sprint avec toi sur son dos, pendant que tu te concentres pour le ralentir le moins possible voire lui permettre d’accélérer ? Je pense que ça pourrait être un bon exercice, mais si tu as une autre idée…

Ou alors, vous pouvez directement foncer tous les deux sur votre arbre et espérer avoir fusionné avant de l’atteindre. Parfois, la force brute et le fait d’aller droit au but marchent bien. Parfois. Quoi que tu décides, la fusion se déclenche avec un contact physique à la fin.


Kajin avait tout écouté d’une oreille attentive mais, dans ses bras, Logan s’était endormi, peu intéressé par le blabla et un peu fatigué de sa journée. La princesse se pencha vers le camarade de Kaé et commença à discuter avec lui à voix basse.

- Finalement, Asaka a l’air de prendre très au sérieux son rôle de professeur ! J’espère que vous ne vous ennuyez pas ?

[J’ai décrit une réaction de Kaé en supposant que chakra, ki, chi, tout ça, ça lui parlait pas. Mais si au contraire elle est calée sur le sujet, je corrigerai, évidemment ^^ Asaka ne fait que proposer des idées d'exercice car, de sa propre expérience, c'est quelque chose de vraiment dépendant des individus et de leur relation. Donc, si ni la danse, ni le combat, ni la course n'inspirent Kaé, elle peut aussi proposer une idée à elle o/]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Kaé le Sam 25 Aoû 2018 - 16:40

Kaé n’arriva pas à suivre tout ce que lui racontait son ainé dans les détails, percutant seulement sur certains mots ou concepts dans la femme donnait un exemple assez explicite. Elle comprit qu’il y avait une histoire d’énergie, que Absol et elle-même en avait chacun un, et que le but était de faire un plus un égal un en s’harmonisant. Distraitement, le concept lui rappela sa mère qui essayait désespérément de lui expliquer la composition florale des choses et comment fallait agencer certains meubles dans une pièce pour que les flux d’énergie circulent bien. C’était probablement plus ou moins la même idée mais à une échelle plus intéressante que de s’être fait gronder pour avoir déplacer un fauteuil ou mis une rose rouge dans un bouquet vert.

À nouveau, Asaka termina ses explications sur un « à toi maintenant ! » où il fallait encore faire preuve de réflexion. La gamine se mit à penser qu’il y avait beaucoup plus besoin de cogiter dans ce délire que ce qu’elle aurait envisagé lorsqu’elle avait vu son ainé se transformer, mais elle se retint de faire des commentaires et demander « quand est-ce qu’on se tape sur la figure ». Elle faisait confiance en la dame, et prendrait son mal en patience jusqu’à ce qu’elles arrivent à la partie rigolote.

La fille se mit donc à cogiter à une façon de se rapprocher de son Pokémon. La danse ne l’intéressa même pas un peu, et elle savait que si elle proposait ça à Absol, elle se ferait rire au nez. Absol savait se battre, mais les combats physiques n’étaient pas vraiment son fort, contrairement à la fille. Il s’en sortait mieux lorsqu’il s’agissait de ruser et d’utiliser ses talents de bêtes des ombres, domaine où l’humaine n’était pas du tout à l’aise. La Dompteuse laissa donc de côté l’idée du duel, qui, si attirante, les aurait juste mis toutes les deux dans une position de difficulté, plutôt que de les aider à trouver un terrain d’entente commun.

L’idée de la course en revanche plaisait bien à la fille. L’idée de descendre la pente à tout allure avait l’air rigolote, et elle savait que ça amuserait son compagnon aussi. Absol avait longtemps été sa monture jusqu’à ce qu’elle récupère Luxray, qui avait le dos un peu plus solide, mais il était vrai que rien que pendant sa première épreuve de domptage, elle avait pu maîtriser toute une bande de Kangourex en faisait du rodéo sur le dos du canin.

La fille se hissa alors sur le dos de la créature, qui se laissa faire sans bouger. Elle le fit pivoter jusqu’à ce qu’ils fassent face à la souche en bas. Avant de se lancer, elle prit le temps de fermer les yeux, et de tenter de ressentir ses courants d’énergie dont parlait son mentor plus tôt. Elle sentit son sang circuler dans ses veines, et les courants électriques de sa pensée allant jusqu’à ses doigts. Elle se mit à entendre la respiration d’Absol, et prit le temps de se caler sur son rythme. La créature désastre ne semblait pas se préoccuper de l’exercice ou se concentrer autant, mais ce n’était pas tout à fait le cas ; en restant parfaitement immobile, il laissait à la fille le temps de s’acclimater à lui, de s’habituer à sa position, attendant patiemment – ce qui n’était pas souvent dans ses habitudes – que sa partenaire soit prête.

Nalio sourit à la princesse, lorsque cette dernière tenta de commencer la conversation avec lui. Au contraire, j’apprécie toujours une opportunité d’apprendre et découvrir des nouvelles choses. Je crois aussi que c’est la première fois que je vois Kaé réfléchir autant, c’est un phénomène tout à fait curieux.

Au bout de plusieurs très, très longues minutes, la fille ouvrit enfin les yeux, et donna un léger coup de talent dans le flanc de l’animal qui s’élança au galop dès l’ordre reçu.

Ils fusèrent ensemble sur la pente de la colline, le vent dans les cheveux et la fourrure, allant aussi vite qu’il le pouvait vers le pauvre arbre qui n’avait rien demandé. Kaé tenta à nouveau de se concentrer sur la respiration et les mouvements de sa monture, mais elles étaient si différentes de celles au repos qu’elle en était pas mal déstabilisé, sans compter qu’elle devait aussi s’arranger pour ne pas tomber de sa position. Elle essaya de ressentir chacune des foulées comme étant la sienne, comme si elle était tout autant celle qui était en train de courir qu’Absol. Ce dernier gardait son regard rivé sur sa destination, toute son énergie concentrée dans le but comment qu’ils s’étaient donnés. Il ne savait pas encore comment ils allaient atteindre l’objectif en question, mais il se disait que si Kaé serait le cerveau de leur futur corps commun – ils étaient pas mal barré – alors il en serait le cœur.

L’arbuste approchait à grande vitesse, et les deux n’étaient pas plus proches d’une fusion qu’au moment où ils avaient commencé. Comprenant qu’il leur faudrait plus d’un essai, Kaé donna un coup de collier pour décaler le canidé de sa trajectoire, qui contourna l’arbre pour faire demi-tour et ralentit en remontant la pente pour reprendre un peu sa respiration, avant de foncer à nouveau vers la plante.

Ils continuèrent ce manège pendant un petit moment, faisant plein d’aller-retours sans qu’il se passe grand chose pour le plus grand ennui de leur public. Toutefois, chacune des tentatives rapprochait le duo, alors que Kaé apprenait à reconnaitre les foulés et allures d’Absol, quand ce dernier s’habituait au poids et position de l’autre. Petit à petit, ils purent optimiser leur course, s’utilisant l’un l’autre pour faire de plus longues foulées et des tournant mieux dirigés.

Ils étaient une fois de plus en train de foncer vers le tronc quand Kaé se mit à sentir une démangeaison au niveau de ses jambes. En lançant un rapide coup d’œil, elle remarqua de la fourrure blanche qui commençait à pousser sur ses cuisses. Elle vit aussi ses ongles devenir de plus en plus noir, et remarqua que sa vision était bien meilleure depuis quelques descentes. Comprenant que ce n’était pas le moment de se déconcentrer, la fille fit attention à rester dans son rôle, plus aux aguets que jamais à l’énergie qui circulait entre eux. Elle sentit un flux froid et ténébreux la traverser, alors que la quadrupède accueillait pour sa part un sentiment de chaleur et de lumière. Motivés, pour la première fois ils ne s’écartèrent pas de l’arbre, décidant ensemble de tenter d’aller au but.

À moins d’un mètre près, ils manquèrent de se prendre tous les deux le tronc dans la figure, ne réussissant à ne pas grâce à un dérapage de dernière minute qui expulsa Kaé du dos du loup. Les deux roulèrent dans l’herbe un moment, attelant, et il leur fallut un moment pour se remettre les idées en place. La fille se redressa en titubant, puis fixa son Pokémon qui faisait de même.

On recommence ?


J’avais envie de continuer encore le message, mais je me suis dit que ça commençait à être long. x) Du coup on va s’arrêter à leur première début de quelque chose, les problèmes arriveront normalement après. xD Si je vais trop ou pas assez loin fait moi signe, j’éditerais. Smile (Et oui bien sûr que Kaé n’est pas familière de ses notions, même si on lui a expliqué elle a évidemment oublié. ^^" xD)

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Mer 19 Sep 2018 - 14:19

Asaka observa les allers-retours de Kaé et remarqua vite que le changement s’opérait, doucement. Évidemment, de là où elle était et à la vitesse où allait l’Absol, elle ne pouvait déceler que les modifications physiques les plus visibles. En l’occurence, la fourrure blanche qui semblait pousser d’un coup sur les membres de la Terrosiennes et qui donnait l’impression que ses jambes disparaissaient dans le corps du chien blanc. Néanmoins, même si la fusion avait débuté, quelque chose força Kaé et son Pokémon à se séparer. Peut-être une déconcentration au dernier moment. La jeune femme tomba de sa monture et roula dans l’herbe ; quand elle se releva, Asaka leva un pouce dans sa direction pour lui signaler qu’elle était sur la bonne voie.

N’ayant visiblement pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin, l’élève se remit en selle et reprit ses essais. Son ardeur inspira l’ex-Championne. Celle-ci déposa sa faux au sol, se releva en tentant de tituber le moins possible, puis fit craquer ses articulations.

“Il ne faudrait pas que je me laisse dépasser sans réagir ; moi aussi, je vais m’entraîner un peu.”

Kajin’, qui jusque là observait Kaé, se tourna vers son amie, l’air interrogateur. Elle parut encore plus surprise quand Asaka libéra de sa Pokéball une créature volante aux oreilles immenses.

“Munaqisa, ta Bruyverne ? Je croyais…”

“Je n’ai pas eu énormément d’occasion de l’entraîner depuis que vos parents me l’ont offerte, Alyssa, et c’est vrai que nous ne sommes pas très habituées à fusionner ensemble elle et moi, mais… C’est l’occasion, justement ! Au travail, Mun !”

Kajin’ acquiesça. L’argument était censé, et ce n’était pas comme s’il s’agissait d’une des idées les plus dangereuses et spontanée qu’Asaka aurait pu avoir. Le Dragon que la famille royale nalcienne lui avait offert lorsqu’elle s’était officiellement mise à leur service, en devenant la garde du corps de la princesse héritière, avait un caractère assez gentil et mesuré. Surtout lorsqu’on le comparait aux tempéraments extrêmes de certains autres de ses Pokémon, disons son Airmure, au hasard. D’ailleurs, la Bruyverne battit des ailes avec douceur pour signaler qu’elle était d’accord avec cette idée d’entraînement.

“Parfait alors ! Que dirais-tu d’une course, dans ce cas ? Tu pars en volant dans cette direction - Asaka désigna le ciel au-dessus de Kaé et de son Absol - et je dois tenter de te rejoindre.”

Le Pokémon ne répondit pas, mais il plia les pattes et s’élança vers le ciel. En un instant, il avait déjà mis presque 100 mètres entre lui et sa dompteuse. Celle-ci fit un sourire légèrement ironique, et s’élança à son tour en hauteur, déployant sa maîtrise de l’Air et de la Vitesse pour donner l’impression de monter quatre à quatre un escalier invisible aux immenses marches. D’une manière similaire à ce que Kaé expérimentait, l’exercice de la maîtresse du Vent consistait à comprendre à parvenir à anticiper les mouvements de vol de son Pokémon pour parvenir à le rejoindre ; tandis que Bruyverne tentait de faire la même chose pour réussir à la garder à distance et à l’esquiver. Le duo se retrouva vite au niveau de la Terrosienne (mais en hauteur), afin que la Dompteuse expérimentée puisse tout de même garder un oeil sur son élève, même si la majeure partie de sa capacité de concentration était dirigée vers sa propre fusion.

[Pas grand chose change concernant ton exercice, à part que tu as désormais un ballet aérien au dessus de la tête ^^]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Kaé le Dim 30 Sep 2018 - 22:11

Le duo était en train de remonter lentement la pente, profitant de cet instant pour reprendre un peu leur souffle, quand ils virent soudainement leur Maître s’élancer dans une course folle dans les airs en direction d’un grand Pokémon dont l’espèce ne disait rien à la fille. Kaé observa les deux, complétement hypnotisée par leur exercice. Elle remarqua la similitude entre la danse aérienne et leur propre course, et se sentit inspirée, boostée d’un nouvel élan d’énergie et prête à réessayer. Absol, plus pragmatique, restait concentré sur son souffle et son pas, se préparant à sa manière à la suite des réjouissances.

Quand les deux amis furent suffisamment reposés, ils reprirent leur course, de la même manière qu’auparavant. Ce coup-ci, ils réussirent à mélanger leur flux d’énergie bien plus rapidement, ne nécessitant pas plus de trois descentes pour obtenir des résultats similaires à leur premier essai. Kaé sentit à nouveau se jambes la démanger et son regard s’acérer, mais au fur et à mesure de leur course et de leurs tentatives, la fusion se prononça plus que cela encore. Petit à petit, elle eut l’impression de courir à son tour, sentant ses muscles s’activer, sous une volonté qui n’était pas complétement la sienne. Physiquement, les complices ne formaient presque plus qu’un, si bien qu’il devenait difficile pour une personne extérieure de les différencier, ou même d’être capable de savoir qu’il y avait deux créatures différentes qui composait cet être vivant. Toutefois, la fille sentait encore qu’ils étaient loin du but ; leur flux – « chi », c’était bien ça ? – se caressaient et dansaient ensemble, mais ils n’étaient pas encore prêts à se mélanger pour ne devenir qu’un.

Doucement, Kaé commença à s’habituer à la froideur et aux ténèbres qu’apportait son alter-ego à la place de sa chaleur usuelle. Sa température corporelle avait chuté, et elle se sentait soudain attirée par les ombres des collines et des arbres comme jamais, ayant envie de se réfugier dans les zones obscures où personne ne pourrait les trouver. Des émotions qui ne lui appartenaient pas commencèrent à affluer alors que d’autres, involontaires, lui échappaient. Elle se retrouva prise par une colère enivrante, une rage envers le monde et ses habitants pour tous les coups bas et maltraitances dont ils avaient été victimes. Et, à la source de cette colère, en continuant à pousser le lien, une angoisse étouffante, une dépression profonde venue d’un fort sentiment d’injustice…

Dans un flash, Kaé se mit à vivre des souvenirs qui ne lui appartenaient pas. Elle sauva un jeune d’un courant d’eau dangereux, puis fut persécutée pour l’avoir poussé dedans. Elle chipa de la nourriture à un fortuné, que les mendiants refusèrent d’accepter. Elle prit la défense d’un humain, et fut accusée de traitrise. Elle…

Soudain, le lien entre les deux se brisa violemment, alors qu’Absol expulsa la fille au loin, se tournant vers elle en aboyant bruyamment. Kaé roula au sol puis se releva difficilement, son corps en douleur de partout, elle fit face au loup qui était encore en train de l’engueuler, répliquant vigoureusement, sous l’influence de sa colère contagieuse.

Hé oh ça va hein, au moins y’en a un de nous deux qui essaye ici, plutôt que juste essayer de tourner en rond comme un abruti en espérant que ça tombe magiquement sur la figure !

L’animal grogna puis tourna le dos à la fille, allant s’allonger au pied de l’arbre, sans un regard en arrière. Kaé serra les dents et croisa les bras devant son torse, son animosité encore vive. Elle bouda quelques minutes, sous le regard inquiet de Luxray, puis sentit petit à petit la rage se calmer. Elle pensait les mots qu’elle avait prononcé, mais plus les secondes passaient et plus elle regrettait de les avoir formulées de la sorte. Dans leur groupe, aucun ne connaissait vraiment le passé des autres ; ce n’était pas quelque chose dont la gamine en particulier se préoccupait, car ce qu’ils avaient tous laissé derrière n’était pas nécessaire pour qu’ils se définissent dans le groupe. Entre eux, ils étaient eux, peu importe ce qui s’était passé avant, et puis c’est tout. Mais elle commençait à suspecter que pour Absol, ce n’était pas tout à fait le même raisonnement qui l’avait poussé à garder ses souvenirs un secret. Les moments qu’elle avait vécu étaient des instants de faiblesse, et le Pokémon désastre n’avait jamais beaucoup aimé montrer qu’il en avait, de la faiblesse.

Elle secoua la tête, considérant l’idiotie du raisonnement de son animal. Tout le monde passait par des moments de crises, ce n’était pas la peine d’en faire un fromage. Puis elle se souvint d’une chose importante : elle avait choisi Absol parce qu’ils étaient pareils. Prenant une grande inspiration, elle se leva et s’avança pour s’assoir à côté du loup blanc, sans le regarder. Elle resta silencieuse, faisant carburer son cerveau pour chercher des choses intelligentes à dire. Au bout de plusieurs minutes sans être convaincue de ce qu’elle trouvait, elle finit par se décider à juste laisser parler son cœur, vu que son cerveau ne semblait pas intéresser pour l’aider.

T’sais, moi aussi, j’ai toujours été jugé pour ce que les gens pensaient que j’étais ou voulaient que je sois, plutôt que par ce que je suis vraiment. Ma mère voulait que je devienne fleuriste et dans mon ancien club, l’un des garçons ne voulaient pas que je vienne au cours de baston parce que j’étais une fille raconta-t-elle, sa voix finissant en couinement sur la fin, comme si « être une fille » était quelque chose de difficile à avouer pour elle.

Tu caches ton angoisse sous ta colère. Je cache la mienne sous mes conneries. Mais au bout du compte, c’est le même désespoir qui alimente les deux. Elle fit une petite pause, laissant les mots s’ancrer. Montre-moi ton malheur et je te partagerais le mien, et ensemble on en viendra à bout. Notre plus grande faiblesse deviendra notre meilleure force. Et on leur donnera tort. À tous.

Elle sentit le canidé s’agiter, comme s’il considérait la proposition, mais n’était pas encore totalement convaincue. Kaé lança un regard sur vers le haut de la colline, où Nalio et les autres s’étaient installé. En particulier, le regard jaune de Luxray pesait lourdement sur eux.

Évidemment, ce seront nos petits secrets à nous. Promis.

Absol resta immobile un instant, puis se redressa et croisa le regard de la fille, comme pour accepter son pacte. La fille lui rendit un sourire authentique, flatta l’encolure de la bête puis grimpa une fois de plus sur son dos.

À nouveau, ils repartirent dans une course folle, cherchant toujours à faire sa peau à se pauvre vieil arbre. À nouveau, Kaé sentit son corps se transformer. À nouveau, la même froideur l’envahie, suivie des mêmes émotions et des mêmes souvenirs. Sauf que cette fois-ci, Absol ne les retenait pas. La fille fut rapidement submergée par les sentiments de la créature, alors que les siens se perdaient dans leur connexion. La frustration et la colère ne cessèrent de grandir, si bien que la gamine eut peur un moment de s’y perdre complétement, d’oublier qui elle était, d’échouer à tenir sa promesse. Elle n’arrivait plus à être elle, à savoir ce qui était l’autre, à savoir ce qu’elle ressentait, elle. Elle avait besoin d’une perche, de quelque chose à quoi se raccrocher avant de se faire noyer dans ce flux ininterrompu.

Puis elle visualisa leur rencontre. La première fois qu’elle avait rencontré le loup blanc. Elle était en train de faire quelque chose de stupide, et lui avait tenté de la sauver. Elle s’accrocha à ce souvenir comme la misère sur le pauvre monde, refusant de le laisser s’échapper. Elle sentait Absol faire de même, et soudain ils étaient face à l’arbre, radotant ensemble en boucle leur souvenir commun. Ils se redressèrent sur leurs membres arrière, agrippèrent l’objet de leur poigne griffue, et tentèrent en communion de le soulever. L’arbre vacilla, mais garda son appui. Face à sa ténacité, le couple ne supporta pas la pression, et deux corps s’effondrèrent au pied du tronc. Ils se relevèrent en titubant, la fille se tenant la tête, où un mal de crâne prédominant venait de s’installer.


Heureusement que ce fut divisé en deux du coup ^^’ xD Je fais comme si à la fin les deux ont réussi une fusion, et elle ne dure pas plus de quelques instants parce que ça les pompe en énergie beaucoup, vu qu’ils sont noobs et qu’ils savent pas encore comment faire de manière « efficace » et durable Surprised Ce serait la prochaine étape éventuellement xD J’espère que ça ira et que je dépasse pas les bornes, sinon je te laisse ré-interpréter la fin, je l’ai laissé vague exprès. Wink

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Ven 9 Nov 2018 - 0:05

Asaka continua d’observer Kaé tandis que la fourrure blanche d’Absol la recouvrait de plus en plus, mais l’ex-Championne se retrouva très vite complètement concentrée sur Munaqisa, qui ne ralentissait pas, et elle ne put plus suivre la suite des opérations. L’altitude et le vent qui fouettait son corps, tandis que l’humaine déployait toute la maîtrise de sa Vitesse, étaient extrêmement grisants. Plus rien n’existait à part le ciel, la Bruyverne, et elle-même.

Kajin’, en revanche, ne manquait pas une miette des deux courses, ses yeux passant de l’une à l’autre régulièrement. Elle vit donc la chute de Kaé, hésita quelques secondes, avant de considérer que les choses n’étaient pas suffisamment graves pour qu’elle essaye d’intervenir ou de rappeler sa garde du corps. La Princesse surveilla tout de même la suite des événements avec attention. Il était intriguant de voir que l’Absol s’était éloigné de sa dresseur, comme s’il avait changé d’avis concernant la fusion après le cri de Kaé, que la distance les avait empêchés de comprendre. Mais après quelques temps, les deux Terrosiens se remirent au travail, et Kajinera se détendit, observant de nouveau le ciel pour voir où en était Asaka.

La Nalcienne avait presque rejoint son Dragon ; elle lui attrapa finalement le cou et tenta de le chevaucher en plein vol, au prix d’une périlleuse acrobatie. Les deux entités volèrent pendant une seconde à la même vitesse, ressentant les mêmes sensations et excitations, mais… Asaka parvint à se position sur le dos de sa monture sans que la fusion ne se déclenche. La seconde suivant, elles étaient déjà en train de commencer à se désynchroniser, en particulier parce que l’humaine réalisa qu’elle était frigorifiée. Elle était montée trop haut sans aucun équipement adapté. Cela lui donna une autre idée, qu’elle énonça rapidement à Munaqisa à travers ses dents qui claquaient.

“Test de confiance ! Je saute, tu me rattrapes avant que je ne m’écrase, et si tu rates tu vas tâter de ma faux ! C’est parti !”

N’ayant aucune connaissance du “plan” d’Asaka, Kajin’ vit avec horreur sa garde du corps chuter vers le sol à toute vitesse, et la Bruyverne, prise au dépourvu sans doute, ne réagir qu’avec une seconde de retard pour tenter de la rattraper. La Maîtresse du Vent invoqua rapidement son Rapasdepic, et commença aussitôt à réunir des souffles favorables pour propulser l’oiseau aussi vite et loin que possible. Néanmoins, elle les retint au dernier moment, prête à les libérer. Quelque chose lui disait qu’Asaka avait quelque chose en tête, mais mieux valait être sûre.

“Sois prêt à la rattraper avant la chute si jamais les choses se passent mal"
, cria la princesse nalcienne à son oiseau.

Par chance, les choses ne se passèrent pas particulièrement mal. Le Dragon parvint à se propulser vers le sol et à attraper les épaules de l’humaine dans ses serres, avant de se redresser pour ne pas s’écraser lui-même. Pour éviter de se faire arracher les bras, Asaka elle-même utilisa sa maîtrise de l’Air pour envoyer son corps vers le haut, se projetant contre le corps du Pokémon. L’espace d’un instant, bras et pattes se mélangèrent, et les deux corps formèrent un amalgame bicéphales et ailé. Mais leur fusion était beaucoup trop instable et se scinda aussi vite. Secoués et essoufflés, Munaqisa et Asaka se posèrent au sol, pas de loin de là où Kaé et Absol étaient eux-mêmes étendus, séparés.

La professeure se frotta le visage, encore planante, et les dévisagea.

“Bah alors ? Ca n’a pas marché ? Tu te sens prête à essayer encore ?”


“Non, fit une voix décidée venant de l’arrière. La voix de Kajin’, qui était descendue de la colline sur le dos de son Rapasdepic, suivi par le camarade de Kaé qui courait pour les rejoindre. Non, non, non, Asaka, ça suffit pour aujourd’hui.”

L’héritière se pinça le nez, visiblement retournée. C’était à se demander pour qui ça “suffisait” pour aujourd’hui. Que Kaé soit HS, ça pouvait se comprendre, mais Alyssa n’avait pas fait grand chose pour être sous le choc. À part s’être fait agressée quelques temps plus tôt, ceci dit. Et l’avoir vue tomber de plusieurs centaines de mètres de hauteur. Ce n’était pas la première fois, quand même… Asaka eut un sourire un peu moqueur, et Kajin’ poursuivit ses explications.

“J’ai observé Kaé pendant que tu essayais ta propre fusion, et elle et Absol s’en sont bien sortis, mais je pense qu’ils frôlent leurs limites et que c’est assez pour un premier essai. Par ailleurs, nous n’allons pas tarder à devoir retourner à Alfen, Logan, toi et moi. Pour nous aussi, c’est bien assez d’émotions pour une journée, non ?”

C’était vrai que la vie de château n’était pas de tout repos, et que la jeune héritière n’avait pas non plus le loisir de flâner toute la journée. Par conséquent, sa garde du corps avait elle aussi des heures de loisir restreintes… L’argument fit mouche.

“C’est vrai que je vais devoir retourner au Palais. Okay Kaé, voilà ce que je te propose : demain matin, passe me chercher, et nous continuerons l’apprentissage. J’ai pu voir que tu avais saisi les bases, mais je préfère ne pas te laisser dans la nature sans t’avoir appris deux, trois petits trucs en plus…”

Ca aurait été irresponsable de sa part, tant pour la jeune fille que pour la région. Si un Masaha venait à apparaître sous prétexte qu’elle n’avait pas enseigné à Kaé les limites et les risques de ce pouvoir…

“Tu peux continuer à t’exercer seule ce soir si tu en as encore l’énergie, mais ! Et c’est très important ! Ne. Force. Pas. Déjà parce que si tu t’épuises, tu n’auras plus d’énergie demain, et crois-moi qui si tu n’arrives pas à suivre le rythme de mon entraînement, je vais pas te faire cadeau. Demande à mes Pokémon ce qu’ils en pensent… Et ensuite, parce que c’est dangereux, tout simplement. Pour toi, pour ton Pokémon, pour ton ami qui t’accompagne s’il est dans le coin et que les choses tournent mal. Et tu sais bien que les choses dangereuses, j’ai tendance à ne pas en avoir peur, mais ça… Vraiment. C’est quand on sait le moins faire qu’on est le plus susceptible de faire n’importe quoi.”

Asaka donna une petite tape amicale dans le dos de la Terrosienne. Elle attrapa ensuite sa béquille et, après un dernier signe de la main, se mit à marcher à côté de Kajin’ pour retourner en ville.

[C'est le moment "mange des gâteaux et repose-toi un peu, on reprend après", sauf que tu as gagné un repos long (et Asaka aussi, vu qu'elle a fait une fusion et demie en une journée, faut recharger pour elle aussi ^^) o/ Tu as quartier libre pour ton prochain post, il faut juste qu'il se finisse par Kaé qui va chercher Asaka une fois le matin arrivé Smile On repartira ensuite pour une folle journée d'entrainement]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Kaé le Dim 11 Nov 2018 - 18:07

Kaé n’allait même pas réfléchir à sa condition physique ou à celle de son compagnon et allait répondre avec un enthousiaste « OUI ! » par réflexe à la question d’Asaka, mais fut interrompue dans son élan par l’autre madame dont elle avait déjà oublié le prénom — l’avait-elle déjà su ? Elle n’en n’était même plus certaine. La gamine commença à prendre peur quand elle évoqua qu’il était l’heure de rentrer : ils ne pouvaient pas arrêter l’entrainement en si bon chemin ! Si Asaka partait maintenant, quelles étaient les chances qu’elles se croisent à nouveau dans la cité ? Elle avait encore besoin de l’aide de l’ex-championne pour progresser, et avait peur qu’on ne lui offre pas cette opportunité.

Mais non, je ne suis pas du tout fatiguée ! s’exclama-t-elle, un peu paniquée, et elle allait enchainer avec un  « Et on a même pas eu le temps de jouer ! » quand elle croisa le regard jaune et sévère de la louve d’encre, et ses mots restèrent coincés dans sa gorge. La peur de n’avoir jamais droit à la suite des leçons continua de grandir, jusqu’à ce qu’Asaka la dégonfle comme un ballon de baudruche percée avec son invitation. Elle laissa son rythme cardiaque redescendre, hochant vigoureusement la tête aux instructions de sa Maître. Elle, Absol et Luxray regardèrent les adultes s’éloigner, la gamine en faisant de grands signes de mains en disant « à demain ! » et « ne vous inquiétez pas ! », tandis que Nalio s’approcha à sa hauteur, lui aussi prêt à rentrer en ville.

Tu te souviens que demain matin on a entrainement au dojo encore ? demanda-t-il casuellement, curieux du plan de la fille sur le sujet.

Saperlipochette, j’avais complétement zappé ! répondit-elle, légitimement surprise. Le garçon ne dit rien, mais n’en pensa pas moins ; ce n’était pas comme s’ils avaient eu entrainement tous les jours depuis deux semaines de la sorte, et que Kaé avait donc une vraie excuse à sa portée pour son oubli. Elle se mit à gratter sa joue de son index, réfléchissant à une stratégie. Puis elle tourna la tête vers son ami. Tu pourras couvrir pour moi ? Promis, j’te revaudrais ça ! Le jeune homme soupira. C’était comme s’ils n’avaient jamais quitté Terros et qu’ils étaient encore à l’école. Toutefois, il avait bien compris à quel point cette histoire était importante pour Kaé, et avait lui-même constaté ses progrès de la journée. Il hocha lentement la tête pour signaler son accord. Il la couvrirait… en disant à Hiashi la vérité sur son absence. Le Maître était sage, il comprendrait tout à fait les raisons de ce changement de plan ; mais cela ne l’empêcherait pas d’embêter la gamine dans deux jours, quand il la reverrait, ni de tenter de l’extorquer maintenant. Soit, mais tu me dois le repas du soir alors !

***

Les deux Terrosiens retrouvèrent, sous la direction de Nalio, leur quartier sans se perdre. La fille refusait de faire rentrer le loup blanc dans sa sphère, s’accrochant à sa fourrure comme une enfant à son doudou. Ce qu’ils avaient vécu dans l’après-midi avait été intense et fort, et elle ne se sentait pas encore prête à passer à autre chose. Après le diner, Nalio et Kaé rejoignirent chacun leur chambre, allumant les bougies qui trônait sur les tables de chevet avant de se souhaiter la bonne nuit, le garçon rappelant à la fille les mots de la Dompteuse sur le fait qu’elle devait bien se reposer et ne pas veiller trop tard.

Sauf que la fille ne pouvait pas dormir. Elle était encore tout excitée de son aventure de la journée, et si enthousiaste à l’idée de la suite le lendemain qu’elle n’arrêta pas de remuer dans tous les sens dans sa pièce. On peut encore continuer un peu ! Genre essayer de défoncer la porte ? On n’a pas la place de courir mais en tournant en rond très très vite sur nous même… Son Pokémon la regarda s’agiter de gauche à droite, avant de se rouler en boule sur le sol, laissant échapper un grand et bruyant bâillement.

Mais non on peut pas se coucher comme ça ! répliqua la gamine en s’asseyant  côté de l’animal. Il faut qu’on continue à s’exercer pour… Le loup la coupa dans sa phrase d’un claquement de mâchoire. La fille allait s’énerver contre lui, avant qu’il ne se retourne et s’assoie pour lui faire face. Elle vit alors la fatigue dans ses yeux rouges, et serra les dents pour s’empêcher de dire des bêtises. Lui aussi aurait aimé continuer, mais était suffisamment sage pour savoir qu’il n’en avait pas la force. Il approcha sa tête de celle de sa maîtresse, posant son joyau noir contre son front. La gamine ferma les yeux, se concentrant sur la respiration calme et posée de son allié. Ils restèrent un moment ainsi, à méditer, jusqu’à ce que l’épuisement prenne enfin le dessus sur leur corps et qu’ils s’effondrèrent dans un sommeil profond, l’un contre l’autre sur le sol, comme au tout début de leurs aventures ensemble.

***

Le duo fut réveillé par les premiers rayons de Soleil, qui s’invitèrent dans leur chambre sans leur demander leur avis. La fille se remua et s’étira de tout son long, avant de se convaincre qu’elle était en retard et se mit à courir dans tous les sens pour se préparer à sa journée, qui s’annonçait à nouveau haute en couleurs.

Nalio accepta de l’accompagner jusqu’au palais, inquiète qu’elle ne se perde. Il se séparèrent devant les gardes, le garçon s’en allant rejoindre le Samourai. La fille — seule, ses animaux bien sages dans leur balle — s’avança vers les guerriers, qui lui refusèrent le passage, et leur demanda si elle pouvait entrer. Devant leurs regards interrogateurs, elle expliqua qu’elle était attendue, et que s’ils ne la laissaient pas passer, ils allaient le regretter. Ils se mirent à rigoler en coin, lui demandant s’il fallait qu’ils aillent réveiller le Roi ou la Reine pour elle, en se moquant gentiment.

Ni l’un ni l’autre, moi je suis là pour voir Asaka Chôko ! Leurs sourires disparurent, et les soldats échangèrent un regard inquiet à cette annonce. Si la fille disait vrai et qu’ils lui refusaient l’entrée, ils se feraient sans doute personnellement punir par la garde du corps de la princesse, et cette perspective ne leur plaisait guère. Mais s’ils dérangeaient la femme oiseau pour rien, alors ils seraient tout autant dans le pétrin. On devrait quand même aller vérifier… suggéra l’un d’eux, puis après un long débat et une partie de pierre-papier-ciseaux très intense, l’un des hommes s’enfonça dans le château, à la recherche de l’ancienne championne. Kaé resta sur place sous leur ordre, s’agitant impatiemment en attendant le retour du gars.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1393

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par PNJ le Mer 12 Déc 2018 - 21:10

Asaka n’était pas levée depuis très longtemps lorsqu’un homme vint la déranger en frappant à sa porte, mais elle était tout de même prête. À vrai dire, elle ne s’était pas attendue à ce que Kaé arrive aussi tôt ! Le garde paraissait tendu et incertain. Il fallait dire qu’elle ne les avait pas prévenus qu’elle attendait de la visite et qu’ils savaient qu’il ne fallait pas la déranger pour des motifs stupides… L’homme sembla se détendre quand Asaka lui confirma qu’elle attendait bien quelqu’un, et que ce n’était pas la peine de faire entrer l’inconnue, c’était elle qui allait la rejoindre. Elle prit sa béquille et quelques unes de ses Pokéballs, après un instant de réflexion pour les sélectionner, puis ressortit, accompagnée du soldat, pour rejoindre la Terrosienne.

“Tu es matinale”, lança-t-elle en guise de bonjour. “J’imagine que tu as suivi mon conseil et que tu ne t’es pas épuisée hier soir. Ou que tu es vraiment très motivée !”

L’excitation de Kaé était claire, c’était sûre. Mais elle n’avait pas de trace de fatigue physique trop visible - typiquement, des cernes qui trahiraient un manque de sommeil. Après un bref examen de son élève, Asaka jugea qu’elle serait apte à repartir s’entraîner aujourd’hui.

“Nous n’allons pas nous installer dans les jardins du palais pour nos essais, ça serait trop destructeur. On va retourner dans les plaines. En plus, je crois qu’il reste un arbre que tu avais prévu de déraciner ?”


Asaka ricana, sans méchanceté mais avec une pointe de moquerie. Elle cherchait à taquiner la jeune femme. Tandis qu’elles marchaient vers la sortie de la ville pour rejoindre leur place d’entrainement de la veille, l’ex Championne en profita pour discuter avec son élève des risques et rappeler l’avertissement qu’elle lui avait déjà donné.

“Au sujet de ce dont je parlais hier. J’imagine que tu as déjà entendu parler des Masaha ? Non, attends, chez vous on appelle ça les… Hell… Je sais plus. Les Démons, en langue commune. Les Dompteurs qui ont fusionné avec leur Pokémon et qui se sont laissés consumer par la puissance, ou la fatigue, ou un manque de rigueur, et qui sont devenus des bêtes. Bref, ça arrive aussi si on laisse la transformation active trop longtemps,et ce “trop longtemps” dépend des gens. C’est pas forcément très long, surtout quand on débute, alors reste sur tes gardes et n’essaye pas d’en faire trop. Je vais être directe, mais si tu montres le moindre signe de métamorphose en Démon, je serais contrainte de te tuer sur le champ.”

Elle l’avait dit sans réellement de menace dans la voix, et la Nalcienne ne précisa pas qu’elle aurait probablement du mal à le faire. L’objectif était surtout que Kaé ait conscience qu’elles allaient jouer avec le feu, comme tous les Berserkers avant eux, et qu’il pouvait y avoir des conséquences graves. Mais, après tout, c’était bien le cas pour
tout le monde ! Parfois, les maîtres de l’Eau se noyaient,  les maîtres de l’Air chutaient, les Maîtres de Ombres abusaient sur le sang empoisonné et les dresseurs de Pokémon se faisaient couper en deux par un disciple un peu trop enthousiaste. Et les Championnes parties s’entrainer sur la banquise tombaient dans les océans gelés. L’essentiel était de ne pas reproduire les erreurs passées, les siennes ou celles des autres.

Lorsqu’elles atteignirent la plaine, Asaka s’arrêta à une dizaine de mètres de l’arbre, tout en faisant signe à Kaé de continuer à avancer. Elle ne tenait pas à traîner dans les pattes du duo lorsqu’ils tenteraient leur transformation. Il fallut cependant qu’elle hausse le ton pour se faire entendre, surtout par dessus le vent.

“Voyons si tu as gardé les bases, depuis hier. Echauffe-toi un peu et essaye de relancer la transformation.”

La femme observa sa cadette le temps que celle-ci trouve ses marques. Elle ne s’attendait pas à ce que le réflexe revienne immédiatement, mais puisqu’elle avait déjà réussi la veille, elle pourrait sans doute s’en sortir en quelques minutes. Asaka lui en laissa dix, sans intervenir. Passé ce délai, elle décida de pimenter un peu la situation, et elle libéra son Ohmassacre. Bien plus entraînée que Kaé, elle réalisa la fusion entre son Pokémon et elle en quelques instants. Sous sa forme de femme-serpent, le Berserker créa une boule d’électricité massive entre ses deux bras et la projeta vers le duo. L’Elécanon les manqua et explosa dans un grand “BOUM” à quelques mètres d’eux.

Lorsque Kaé et Absol tournèrent la tête vers la source de l’attaque, la lamia se mit à rire, un rire sifflant et claquant.

“Sssssi tu ne vas pas plus vite, cccc’est moi qui vais finir par le déracccciner, cccccet arbre ! J’ai penssssé qu’une petite coursssse t’aiderait à te motiver ! Je ne garantis pas que ççça ne ssssera pas toi qui te prendras les coups, cccceccci dit !”

Asaka-Ohmassacre fouetta l’air de sa queue flottante, tandis que la foudre tombait autour d’eux dans un Déluge Plasmique. La créature se mit ensuite à ramper au sol en direction de sa cible, l’arbre à quelques mètres seulement des deux autres.

[Youhou ! De l'action ! Bon alors, je pense que tu peux relancer la fusion plus rapidement qu'hier vu que tu as normalement déjà expérimenter la chose ; Asaka va ensuite commencer à s'en prendre à toi. Au début, elle va rester soft : elle vise entre l'arbre et toi, ni l'un ni l'autre directement (ça n'est pas intéressant de t'écraser directement, elle se met quelques handicaps Wink), mais d'ici quelques minutes, elle va y aller de moins en moins en rigolant, surtout si toi-même tu réussi ta fusion. On partira ensuite sur trois tours de combat, au maximum, pour respecter la limite de la classe.]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1079

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Épreuve Berserker] Giant Woman ! [Kaé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum