[ Clos ] Polymnie [Solo/Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Polymnie [Solo/Contrainte]

Message par Miku Hatsune le Sam 12 Mai 2018 - 14:40


« Héritage »


Avec la plus grande dignité, Miku essuya la dernière larme qui s'était échappée et perdue quelque part sur sa joue, avant de s'incliner profondément devant la dépouille de la défunte. La cérémonie touchait à sa fin, et ceux qui avaient connu la patronne de l'herboristerie, venus en nombre, se dispersèrent lentement, comme si la hâte risquait de ternir les derniers instants partagés avec elle. Le calme envahit alors l'endroit, et la Prêtresse partit à son tour, accompagnant le veuf chez lui pour le réconforter de sa présence et de ses mots. La jeune femme se sentait terriblement coupable de n'avoir pu la sauver : le couple avait beau être âgé, il n'en était pas moins soudé, et la brutale séparation avait été une déchirure pour Jim comme pour Miku.

Lorsque la Nalcienne proposa au Terrosien de venir vivre avec elle, dans sa pension, le vieil homme accepta avec une joie non dissimulée. Ils firent donc leurs préparatifs pour regagner Nalcia et finirent par quitter l'île, elle juchée sur Nebula, et lui perché sur un Ptéra étonnamment petit pour son espèce. Mais alors qu'ils survolaient I'o Maï en regardant le paysage défiler sous leurs yeux, un Nirondelle épuisé atterrit dans les bras de la Marcheuse, qui s'occupa de lui redonner des forces au plus vite. Quand elle remarqua le message accroché à la patte de l'oiseau, elle le détacha et le lut rapidement, pâlissant à mesure qu'elle prenait connaissance de son contenu.


« Jim... Je suis désolée, mais nous allons devoir nous arrêter à Seian. J'ai reçu un appel au secours que je ne peux pas ignorer... Il n'en a plus pour longtemps. »

L'Éleveuse avait eu tellement de mal à prononcer les derniers mots que Jim dut la dévisager pour être sûr d'avoir bien compris. La mine sombre de la Nalcienne confirma ses craintes et raviva sa propre douleur, plus brûlante que jamais, et il se contenta de hocher la tête, fixant l'horizon comme s'il voulait s'échapper de cette terrible réalité. Le duo bifurqua alors pour se diriger vers la capitale du pays, qui ne tarda pas à se dresser devant eux, majestueuse et immuable. De là où ils étaient, ils avaient une vue imprenable sur la cité de la Terre, à l'architecture imposante et structurée, et chaque recoin de la ville semblait regorger de vie. L'animation était partout où ils tournaient leur regard, du marché à l'arène, en passant par deux grandes allées qui séparaient la ville en quatre. Miku n'avait pas le souvenir d'être déjà venue dans cet endroit, mais elle n'eut pas vraiment le cœur à profiter du spectacle. Elle n'osait pas s'attarder sur le vieil homme, mais elle sentait le mal-être dans lequel l'annonce de ce détour l'avait plongé, et elle s'en voulait énormément. Alors qu'ils se rapprochaient de Seian, elle décida de reprendre la parole, estimant qu'elle lui devait des explications.

« Il s'appelle Phil, et il a à peu près mon âge. C'est un rescapé de la Catastrophe de Mewtwo que j'ai aidé à guérir lorsque Kamiki a été attaquée par des Élecsprint rendus fous par les météorites. Malheureusement, il a perdu toute sa famille, à l'exception de son frère aîné, et il a développé une grave pathologie suite à ce traumatisme. Nous avons parfois communiqué dans nos Rêves, mais il m'a toujours dit qu'il finirait par nous quitter plus tôt que prévu... Et il m'a écrit pour m'informer que ce jour était arrivé. »

Il faisait un temps superbe, mais le visage de la jeune femme était si pâle qu'il jurait avec le ciel d'un bleu éclatant. Inquiète, Nebula tourna le cou pour voir l'état de sa maîtresse, qui la rassura d'une caresse. Jim, lui, avait relevé la tête et tentait de déchiffrer ce que pouvait ressentir son ancienne apprentie et employée. Obnubilé par son chagrin, il avait totalement évacué les sentiments de son entourage au cours de ces dernières semaines, et ce fut en prenant la main de la Marcheuse qu'il reprit contact avec le monde réel. Le geste la surprit, mais elle en éprouva un certain soulagement.

« Nous y sommes. »

Atterrissant devant la demeure du frère de Phil, ils furent accueillis par le maître des lieux, dont les traits étaient tirés, mais qui n'était pas dans une attitude de recueillement ou de deuil, à la grande surprise du Terrosien. Le bâtiment, à l'image de Seian, était plutôt massif et classique, mais au lieu du calme attendu, il y régnait un joyeux tintamarre ! Déstabilisé, Jim eut un regard interrogateur pour la Nalcienne, qui lui sourit.

« Phil ne s'est jamais apitoyé sur son sort et refuse que son entourage se prive de faire la fête ou de recevoir des amis, par exemple. C'est sa manière d'être et de faire, alors ne soyez pas surpris par le bruit ou l'agitation. C'est ainsi qu'il a choisi de vivre, et c'est probablement de cette façon qu'il nous quittera. »

Rien dans la demeure ne laissait paraître la fin toute proche de l'un de ses occupants : un Rondoudou faisait des vocalises devant un Poké-public admiratif, un Wattouat échangeait des décharges avec un Dynavolt, et un peu plus loin, un oiseau bavard faisait la conversation tout seul, ponctuant parfois ses propos par de petits chants charmants et originaux. Les Pokémon de Phil savaient tous que le départ de leur maître était imminent, mais aucun d'entre eux ne se montrait triste ou abattu.

« Léon, où est Phil ? »


L'aîné de la fratrie indiqua la direction à Miku, qui s'empressa de rejoindre son ami. Assis sur le rebord d'un grand balcon à l'étage, le jeune homme sifflait un air gai et joyeux, et il ne bougea pas lorsque la fille aux cheveux cyan s'assit à côté de lui.

« Où comptes-tu aller ? »

Phil se tourna finalement vers elle, un sourire énigmatique flottant sur ses lèvres. Il était devenu très maigre, ses cheveux étaient mi-longs et en bataille, et sa peau était aussi pâle que la Lune qui se reflétait dans le Lac Seian en plein été. Sa chemise blanche semblait foncée, en comparaison, et son pantalon noir jurait avec le reste de son corps. Sans mot dire, le garçon leva la main vers les cieux, désignant sa future demeure comme un but à atteindre. Imperturbable, il reprit sa mélodie, en chantonnant, cette fois, bientôt accompagné par la Marcheuse. Dans un froissement d'ailes discret, la Pijako de Phil vint se poser sur l'épaule de la Prêtresse, entonnant le chant à son tour et créant un magnifique canon qui résonnait dans tout le quartier. Comme dans une bulle hors de tout, ils oublièrent les passants, les voisins, les habitants et les visiteurs, les maisons, le marché, l'arène et l'agitation. Le chant s'étira à l'infini, repris et pérennisé, et il ne se tut que lorsqu'une voix manqua au chœur.

« À bientôt, Phil. »

L'écho de la voix de Miku fut répercuté une unique fois par l'oiselle chanteuse, et la Nalcienne déposa sa tête contre celle de son ami appuyé sur son épaule.

[Contrainte 1, insister sur la description des lieux et des personnages]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

RP 1 - RP 2 -  0 mission - 0 event - 0 épreuve

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 371

Fiche de personnage
Points: 149
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum