[ Clos ] [Épreuve Tireur] À la découverte des kipikes ! [Trellia & Tyrande]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Tireur] À la découverte des kipikes ! [Trellia & Tyrande]

Message par Luce le Mer 19 Sep 2018 - 16:39

Bzzzzzzzzz

Etant donné que les deux filles avaient choisi de se séparer, Pyxor était obligé de voler assez haut dans le ciel pour les garder toutes les deux en vue comme Luce le lui avait demandé. Mais cela n’était pas vraiment un problème car les deux chasseuses étaient bien trop préoccupées par leur tâche pour le remarquer.

D’après ce qu’il observait, les deux postulantes s’étaient réparti les rôles, l’une d’entre elle rabattant leurs cibles à l’endroit choisi avec de grosses démonstrations de force tandis que l’autre préparait des pièges pour stopper les Insécateur. Une bonne stratégie que lui-même mettait souvent en place avec Luce contre des adversaires costauds. Du coin de l’œil, il voyait d’ailleurs Luce se rapprocher rapidement de l’emplacement des deux femmes. Mais si elle pouvait voir où étaient ses élèves, Luce n’avait pas le bon angle pour savoir ce qu’elles mijotaient, raison pour laquelle elle l’avait envoyé lui tout surveiller depuis le ciel.

Voyant Tyrande se poster non loin d’un curieux amas de lianes, Pyxor compris bien vite ce qu’elle avait en tête. Les humains ne pouvaient pas produire de sécrétions mais cela ne les empêchait pas d’user de techniques similaires. Quant à l’autre, elle savait toujours où tirer pour envoyer ses proies dans la direction voulue. Ses gros disques pointus n’étaient pas aussi discrets ou précis que les shuriken de Luce, mais ils avaient l’avantage d’effrayer l’adversaire, tactique particulièrement efficace sur des Pokémon qui voulaient fuir avant tout. Comme prévu, la chasse fut victorieuse pour les deux humaines. Pyxor interrompit alors sa surveillance afin de rejoindre Luce et lui faire son rapport.

Bzzzzzzzzzzz

***

Moooh, plus vite, plus vite ! Faut pas que je les perde de vue ! Elles vont plus vite que je le pensais ! Heureusement, elles sont parfois obligées de ralentir le rythme pour retrouver la piste ! Et à ce que je vois, elles s’y connaissent plutôt bien en pistage… Ah zut, elles se séparent ! Bon, si j’ai bien suivi leur plan tout à l’heure, c’est Tyrande qui va récupérer les baies donc je vais la suivre ! Je fais confiance à Pyxor pour suivre Trellia. L’est trop fort mon Pyxor !

Bon j’vois qu’elle sait utiliser son environnement à son avantage, et qu’elle utilise pas uniquement son arc pour abattre simplement ses adversaires ! Tant mieux, un tireur, ça doit savoir utiliser sa tête aussi, pour savoir sur quoi tirer ! Sans grande surprise, les deux mamzelles, elles réussissent à récupérer les baies et je les raccompagne pour rendre les baies aux Crikzik, qui sont ravis de retrouver leurs fruits. Moooooh, sont cro mignons ! Puis ils s’en vont avec leur maman… Ou leur papa, chais pas trop !

Bon, maintenant qu’on est revenu dans la clairière de départ, j’pense qu’on peut passer à la suite… Ou plutôt à l’étape finale !

« Félicitations, vous avez réussi ! Bon j’pensais pas que ce serait trop dur pour vous sinon j’vous aurais pas demandé de le faire, mais vous avez bien su quoi faire et coordonner vos mouvements, et c’est c’que je voulais voir !

Avant de vous déclarer officiellement tireuses, j’ai juste un dernier truc à vérifier ! Jusqu’ici, j’vous ai fait tirer dans des conditions plus ou moins spéciales qui reprenaient les conditions d’une mission ou d’une traque suivant les exercices… Mais maintenant, j’voudrais voir votre plein potentiel ! J’veux voir comment vous tirez quand vous êtes à fond, sans restriction et sans contexte particulier ! C’pour ça que votre dernier exercice sera pas très élaboré ! »


Et là je m’arrête jusqu’à entendre un bourdonnement bien particulier ! Jusqu’ici il était resté caché mais j’pense qu’il a senti qu’on parlait de lui !

« Voilà Pyxor, mon Dardargnan ! Et ce sera lui votre dernier adversaire ! Mais avant j’ai une petite préparation à faire ! Pyxor, ton collier ! »

Et je sors de mon sac deux colliers, un grand pour moi et un plus petit pour Pyxor. Je lui lance je sien qu’il attrape autour d’un dard puis chacun met son collier à son cou.

« Z’êtes prêtes ? »

Et je mets la main sur mon collier qui commence à luire, comme celui de Pyxor. Quelques secondes plus tard, la grosse boule noire apparaît, puis elle se brise et Pyxor réapparaît avec ses cinq dards et ses quatre ailes ! Moh, l’est trop fort mon Pyxor !

« Je vous présente Méga Pyxor ! Votre dernier exercice durera dix minutes, le temps que l’ombre projetée par le chêne qui est là atteigne cette pierre. Ca se passera dans cette clairière. Votre tâche sera de toucher Pyxor plus souvent qu’il va vous toucher ! Mais attention, j’vous interdis de blesser gravement mon Pyxor hein ! En échange, il mettra pas de venin dans ses dards. Donc soit vous vous débrouillez pour le frôler sans lui faire mal avec votre arme, soit j’ai des dards à bouts rond spécialement pour cet exercice, vous prenez ce que vous préférez !

Ah oui et vous êtes peut-être à deux contre un mais avec ses cinq dards, Pyxor peut tirer cinq projectiles à la fis ! Et il est très rapide aussi, plus qu’un Insécateur donc ce sera pas facile de le toucher ! Et maintenant, j’vais reculer pour vous laisser combattre, j’vous donne les dards si vous en avez besoin. Je compterai les touches. Bonne chance ! »


[ Du tir basique, touchez plus que vous ne serez touchées ! Bonne chance ! ]

_________________
Finalement je garde le vert et le blanc o/

avatar
Luce
Informations
Nombre de messages : 154

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Tireur] À la découverte des kipikes ! [Trellia & Tyrande]

Message par Trellia Farron le Sam 22 Sep 2018 - 14:15

inalement, leur plan paya. A chaque fois qu’elle avait identifié le passage de Tyrande, Trellia avait poussé les Insécateur dans ses filets, sans jeu de mot. Elles avaient récupérées les baies et furent rejointes par Luce. Cette dernière enchaîna aussitôt avec leur dernier exercice. Il s’agissait d’un simple exercice de tir, comme à un stand. En somme, rien de très compliqué. Trellia s’apprêtait à se rapprocher de Luce, quand celle-ci fit sortir une autre horreur de Pokémon. Après les araignées, les trucs grouillants, les Dardargnan arrivaient juste après dans sa liste des insectes qu’elle détestait le plus. Décidément, on n’était pas décidé à l’épargner ! Aussi, d’un geste réflexe, elle stoppa immédiatement tout mouvement et resta à distance et s’en tint à ça. Avec un certain intérêt pour le « collier », à sa grande horreur, Trellia vit cet horrible Pokémon Méga-Évoluer.

Et allez ! Plus de moche, plus de piquants, et plus envie de vom… Heureusement qu’elle n’avait pas à s’en approcher ! Trellia n’avait pas vu énormément d’évolutions, mais celle-ci était la plus affreuse (ce n’était pas difficile, la seule qu’elle avait vu concernait un Racaillou d’Alola). L’insecte gagna quarante centimètres d’un coup, une nouvelle paire de pattes pointues, un abdomen plus long, bref, plus de dards. Allez, dix minutes en enfer, ça ne serait pas long. La plus grande difficulté serait de ne pas viser trop juste, en effet, vu la configuration d’un chakram, à moins que la créature possède un exosquelette, ils risquaient fortement de lui sectionner quelque chose si elle visait mal. Trellia soupira, pourquoi Luce n’avait-elle pas de mignons petits Rondoudou et Mélofée, comme toutes les petites filles ?  Parce que vraiment, sortit des jolis papillons, des libellules et des coccinelles… Enfin…

L’exercice commença aussitôt. L’horrible guêpe géante leur projeta une salve assez impressionnante il fallait dire, de dards. Trellia se jeta sur le côté pour les éviter, mais Luce n’avait pas mentit : l’animal était, pour autant que Trellia pu le juger environ moitié une fois plus rapide qu’un Insécateur ; ses mouvements étaient plus rapides, mais pas au point de laisser en plan. A Seian, Trellia avait déjà vu des Ninjask, dont elle avait eu de la peine à suivre les mouvements. Sans mentir, le Pyxor, il n’était quand même pas loin derrière. Malgré ses réflexes, Trellia passa à travers les dards avec la désagréable sensation de traverser une tempête de sable, de ne pas pouvoir passer à travers tous les grains de sable. La sale bête ! Elle était diablement rapide ! Les premières minutes, pour Trellia, s’en tinrent à essayer d’esquiver les attaques de la guêpe et surtout, à analyser ses phases d’attaques.

Autrement dit, à cerner les signes et le timing des attaques. Ainsi, Trellia put saisir, entre la deuxième et la troisième salve que Pyxor leur envoya, le moment où il fit une pause, comme pour se recharger. Elle avait roulé sur le côté et s‘était mise à genoux, dans une position stable et envoya ses deux chakrams en même temps. Lamelune décrivit son habituelle courbe, alors que le Devanion fila en ligne droite. Le premier sembla s’éloigner avant de revenir vers une patte de gauche, tandis que l’autre frôla les antennes de la bestiole. Mais les deux chakrams se croisèrent. Trellia les maniaient plutôt bien –le contraire aurait été dommage- et ils se percutèrent dans un bruit métallique et quelques étincelles ; la Lamelune et le Devanion revinrent vers Trellia, le premier attaquant les pattes à droite en venant de derrière et le Devanion en déviant par en-dessous, à l’abdomen. Cela faisait quatre tirs, en fin de compte et l’idée était relativement simple, quand la guêpe tenterait d’en esquiver un, elle serait touchée par l’autre et pour un peu qu’elle n’ait put voir le contrecoup arriver par derrière…

C’est ce qu’il se produisit, Pyxor évita de justesse celle qui était censée toucher ses antennes et sembla penser que Trellia avait envoyé beaucoup trop loin l’autre. Il n’avait pas prévu la trajectoire courbe de la Lamelune qui le frôla. Trellia s’accordait de l’avoir pris par surprise, mais elle n’aurait sans doute pas la même chance deux fois. Dans tous les cas, après ce premier passage, la terrosienne s’attendait à une réplique de la part de Pyxor, qui ne tarda pas. En revanche, le claquement de l’acier derrière lui le prit à nouveau par surprise. Comme Trellia n’était pas seule à attaquer, il avait beau être rapide, il n’avait sans doute pas vu ou pas prévu le retour des deux cercles, qui cette fois, le touchèrent tous les deux. Trellia eut un petit sourire, qui s’évanouit dès qu’elle vit arriver la contre-attaque du Dardargnan. Elle plongea derrière une souche en espérant se protéger. Il n’avait probablement pas aimé la plaisanterie. Risquant un coup d’œil, elle vit ses deux armes jumelles un peu plus loin. Elle allait devoir les récupérer… Et se mettre à découvert.

Consciente de ne pas pouvoir être plus rapide que lui, elle attendit patiemment derrière sa cachette que Tyrande l’occupe assez pour traverser. Il y avait un gros rocher en face. Si elle se montrait assez rapide, elle pourrait ramasser les deux chakrams et se mettre à l’abri. Trellia entendit le son d’une corde qui se tendait. Grâce à l’exercice des deux tirs de tout à l’heure, elle sut, à peu près, quand la Dyrinnoise tira et bondit comme un Zigzaton pour saisir les deux chakrams au sol et se jeter comme une joueuse de rugby derrière le rocher, dérapant et glissant à plat ventre sur le sol. Elle ramena ses jambes et s’accroupit. Un exercice de tir simple ! A vrai dire, elle savait tirer de loin, à couvert, alors que ses cibles n’avaient pas conscience de sa présence, mais pas avec un arc et des flèches. Elle avait appris à tirer de plus près, et en général, un tir ou deux, ou la petite combine qu’elle venait d’offrir à Pyxor suffisaient à neutraliser ses cibles. Surtout qu’en général, elle ne faisait pas que les frôler.

Elle ne pouvait pas passer son temps à se cacher, elle allait donc devoir  jouer les acrobates pour lui tirer dessus, tout en évitant d’être touchée. Et sans trop se jeter par terre ; elle remettait trop de temps à se relever ! Et elle n’avait pas envie de prendre un projectile dans une fesse.  Dans une clairière malheureusement, elle n’avait pas de quoi se protéger, en revanche, elle avait largement la place de bouger. Elle n’aurait de toute façon pas le choix, si elle faisait poteau… Elle allait donc devoir lancer Lamelune aussi précisément que possible, en sachant que maintenant, la guêpe connaissait sa particularité et éventuellement, utiliser celle du Devanion qu’elle avait récemment découverte. Comme elle portait des gants renforcés, il y avait moins de risques pour elle de se blesser. Mais juste un peu moins. Elle avait donc intérêt à se concentrer particulièrement sur le retour du Devanion. Trellia appuya sur le petit mécanisme dissimulé. Il y eu un petit « clic » et quatre petites lames dyssimétriques sortirent du bord extérieur. Elle n’avait pas intérêt à se planter.

Se concentrant à l’extrême, le visage tendu et soudainement grave (jusque-là, elle avait été plutôt cool), Trellia sortit de son rocher et balança Lamelune. Sans surprise, Pyxor l’évita et elle s’élança elle-même là où le chakram était devait retomber, sous une pluie de dards. Mais cette fois, Trellia le rattrapa au vol et le lança une seconde fois. Un quart de seconde après, elle lançait le Devanion, qui fusa en ligne droite. Nouvelle esquive. Comme elle ne bougeait pas, il en profita pour répliquer. Trellia fit quelques écarts, mais resta dans les parages, car le Devanion faisait demi-tour. Comme c’était inattendu, encore une fois, la guêpe se laissa surprendre, mai sur un tir isolé, ce serait sans doute la dernière fois. Voyant arriver le projectile tranchant, Trellia ignora si d’autre dards lui fonçaient dessus, ce serait toujours moins grave que de se trancher la main. Le visage crispé, elle anticipa le moment où la poignée en bronze arriverait le plus près d’elle. Elle secoua sa main et d’un geste sûr et précis, rattrapa le chakram-boomerang. Joie. Elle avait toujours sa main !

Revenant à l’exercice, elle courut retrouver l’autre, faisant quelques acrobaties au passage pour éviter une nouvelle attaque. Depuis combien de temps l’exercice durait maintenant ? Trellia se retourna vers Pyxor et décida d’attaquer très vite pour ne pas avoir encore à l’éviter. Elle se rapprocha de lui, ce que jusque-là elle avait soigneusement évité de faire et se mit à l’opposé de Tyrande. Elle échangea un coup d’œil avec elle et attendit le moment où la corde se tendait à son maximum. Elle-même bloqua sa respiration agitée pour trembler le moins possible et tira en même temps que sa partenaire. Cette fois, Pyxor allait avoir du mal à tout éviter. Car Trellia utilisa la même ruse qu’au début. Lamelune décrivit une courbe pour attaquer Pyxor par en haut (Trellia espérait qu’il lui serait plus difficile d’éviter la courbe vers sa tête), alors que le Devanion arrivait en ligne droite, du même côté, par contre que Lamelune. Et cette fois, le Devanion était plus large du fait des quatre lames supplémentaires, mais du coup, aussi plus impressionnant (et plus meurtrier, mais normalement, il ne ferait que le frôler s’il ne se jetait pas dedans). Pyxor sembla du même avis et préféra l’éviter, se mettant à porté de l’autre, qui lui caressa une aile. Un claquement métallique indiqua à Trellia, l’instant d’après, que les deux chakram venaient de se percuter.

Lamelune revint vers Trellia, bien dans sa direction cette fois, grâce à l’effet boomerang de l’autre. Lamelune revint par le haut, passant à côté de la tête du Dardargnan, suivit de près par le Devanion. Du même geste, Pyxor pu éviter les deux, mais Trellia ne put pas voir s‘il avait évité également le tir de Tyrande et de toute façon, elle s’apprêtait à recevoir ses chakrams. Calculant la trajectoire retour de son Devanion, elle se poussa et le laissa se planter au sol, alors qu’elle rattrapait l’autre au vol, l’empoignant avec force, pour le renvoyer aussitôt. Pyxor, qui ne s’y attendait sans doute pas, en tout cas, peut-être pas à une nouvelle attaque aussi rapide, car Trellia prenait plutôt son temps, ne put éviter d’être touché à l’abdomen, entre le dard et le sol. Lamelune alla se planter sous lui, dans le sol. D’ailleurs, Trellia avait visé les dards plutôt. Comme il lui semblait que c’était les parties de son corps les plus résistantes, elle avait jugé qu’il y avait moins de risques de blessures, au cas où ses armes jumelles feraient un peu plus que le frôler. Par contre, elle ne pourrait plus le récupérer avant la fin de l’exercice… Il ne lui restait que l’autre, plus délicat à manier sans blesser. Peut-être ne devait-elle pas jouer avec le feu plus longtemps. Elle songea alors, que les petites étoiles en métal de Luce étaient bien pratiques, dans le fond…


[J’espère que je n’en ai pas trop fait et que ça ira ^^ J'ai misé sur le calcul des trajectoires, plutôt qu'une fréquence de tirs.
Comme convenu en MP, c’est Silver qui dira quand Pyxor me touche ^^ *prépare la pince à épiler*]

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Trellia Farron
Informations
Nombre de messages : 194

Fiche de personnage
Points: 155
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Tireur] À la découverte des kipikes ! [Trellia & Tyrande]

Message par Tyrande di Neralitha le Lun 8 Oct 2018 - 20:34

Lorsque Luce nous rejoignit, elle rendit les Baies aux deux Crikzik, qui parurent ravis de récupérer leur goûter (ou leur déjeuner, vu la taille des deux Pokémon, je n'étais pas certaine de l'importance de ce repas pour eux). Lorsque la Terrosienne marqua une pause en entendant un bourdonnement, je me figeai, me demandant ce qui nous attendait encore après les Insécateur, la synchronisation ou encore l'essaim furieux de Papinox...

Le Dardargnan qui jaillit des fougères ne m'effraya pas plus que ça, mais j'eus une pensée compatissante pour mon binôme qui, comme prévu, changea de tête dès l'instant où elle vit la créature. Et le calvaire n'était pas fini pour elle : comme si cela ne suffisait pas, Luce fit Méga-Évoluer son insecte, qui devint encore plus gros et gagna des dards supplémentaires. Le soupir de Trellia en disait long sur son avis sur le Pokémon qu'elles allaient devoir affronter sans le blesser. La difficulté, en plus d'éviter les assauts, serait donc de tirer à fond, mais sans chercher à faire mal à notre adversaire. Pour une conclusion d'épreuve, je trouvais que c'était un exercice adéquat...

J'eus tout juste le temps de me tourner vers le dénommé Pyxor que déjà, la guêpe géante passait à l'attaque. Heureusement que mon corps avait des réflexes qui dépassaient ma pensée, car je me retrouvai plaquée au sol sans avoir formulé le souhait d'esquiver ni intimé à mes membres de bouger. Je commençais à accuser le coup, aussi dus-je remercier mon entraînement dans la Canopée, sans lequel j'aurais sans doute fini embrochée contre un arbre, à la façon de la Baie que j'avais subtilisée à la mante verte peu de temps auparavant pour la rendre aux Crikzik !

D'une torsion rapide, je roulai sur le côté pour me mettre à l'abri et observer les mouvements de la bête. Elle donnait parfois l'illusion de se dédoubler, tant elle était rapide ! J'avais eu l'occasion de tirer sur des cibles mouvantes plutôt portées sur la vitesse, mais là, l'exercice était autrement plus corsé. La Terrosienne se faisait également arroser de son côté, je fis donc volontairement du bruit pour attirer l'attention de Pyxor et donner un peu de répit à Trellia. Celle-ci ouvrit finalement les hostilités avec ses chakrams, et j'en profitai pour décocher une flèche dans le but de tester la réaction de l'insecte, sans chercher à me calquer sur le tir de ma partenaire. Dans un premier temps, je voulais voir comment Pyxor bougeait pour éviter mes projectiles, qui n'avaient rien à voir avec ceux de Trellia et étaient tristement plus classiques que ses armes de métal. Sans surprise, il se décala simplement sans le moindre effort. Cela aurait été trop beau, bien sûr. Jetant un regard rapide à l'ombre du chêne pour surveiller sa progression, j'estimai qu'il était temps pour moi de me lancer à mon tour et encochai une flèche fine et légère, plissant les yeux pour calculer le timing.

Lorsque le second chakram de Trellia revint et frôla le Dardargnan amélioré, ma flèche était déjà partie, suivant de près l'arme ronde pour taper au même endroit. La pointe passa tout près de la guêpe géante, qui répliqua avec force en ciblant mon binôme, me laissant ainsi le temps de bouger pour me dissimuler derrière un énorme tronc. Quelque peu désolée que la Terrosienne serve ainsi d'appât, je préparai mon prochain tir, projetant de tester autre chose... Lorsque je vis les armes de ma partenaire au sol, loin de leur manieuse, évidemment. Changement de plan, donc : j'allais devoir la couvrir le temps qu'elle récupère ses chakrams. Hésitant d'abord entre me montrer ostensiblement et accentuer le bruit produit par la tension de la corde pour signaler mon intention sans révéler ma position de manière trop évidente, je choisis de raffermir ma prise sur mon arc en restant cachée. Pyxor allait probablement me localiser sans trop de mal, mais cela me laissait le temps de sortir de ma cachette et d'occuper le Pokémon assez longtemps.

Inspirant profondément, je surgis subitement de derrière l'arbre gigantesque, tirant une première flèche, puis une seconde, puis une troisième, renonçant à la quatrième que je prévoyais de balancer pour sauter et me tapir dans le buisson à environ deux mètres de ma position initiale. Je sentis la salve me frôler, me rappelant la désagréable sensation éprouvée lors de l'exercice de l'essaim de Papinox. J'entendis alors un petit cliquetis mécanique qui m'intrigua, mais comme j'en ignorais la provenance et la signification, je ne pus que m'en remettre à mon binôme. Elle savait sans doute ce qu'elle faisait. Après quelques secondes d'accalmie, et voyant qu'elle ne sortait pas de sa cachette, je décidai de passer à l'attaque à mon tour.

Accroupie, je levai mon arme vers les cieux, prenant garde à ne pas faire dépasser la pointe de la flèche du buisson. Par chance, mon nouvel abri était suffisamment dense pour me permettre cette manœuvre, et après avoir repris mon souffle, je fis décrire à mon projectile une trajectoire courbe en tirant vers le haut, enchaînant avec des répliques en me décalant un peu plus à chaque fois pour imprimer un mouvement légèrement différent à chaque nouvelle flèche. Comme prévu, Trellia en profita pour tenter une nouvelle attaque, se mettant à découvert, et je la couvris du mieux que je pus, prenant soin de ne pas rester immobile pour ne pas devenir une cible trop facile.

Quand la Terrosienne se plaça à l'exact opposé de mon emplacement en échangeant un regard avec moi, je compris qu'elle attendait mon signal pour passer à l'action, et je ne tardai pas à lui donner l'ouverture qu'elle espérait, visant cette fois droit devant moi pour une première salve, puis en essayant d'atteindre le plus petit dard de Pyxor, celui qu'il avait au bout de son abdomen. Je dus me baisser à plusieurs reprises pour ne pas finir comme un gruyère de compétition, décochant une nouvelle flèche qui épousa la trajectoire de Lamelune, avec une légère déviation pour créer l'effet de surprise. Par chance, la pointe ne fit qu'effleurer l'antenne de la guêpe démesurée. Trellia étant concentrée pour récupérer ses chakrams sans se faire couper une main par le mécanisme qu'elle avait activé (et dont provenait sans doute le cliquetis métallique que j'avais entendu plus tôt), je dus envoyer deux flèches coup sur coup pour déconcentrer Pyxor et faire dévier l'un des dards qu'il avait balancé et qui, même sans venin, devait faire un mal atroce s'il entrait en contact avec notre peau.

Le renvoi de Lamelune dès sa réception me donna alors une idée, alors que le souffle commençait à se faire court de mon côté. Changeant de place pour donner l'impression que j'allais tirer vers le haut, je modifiai subitement mon angle de tir et calculai avec le plus de précision possible la trajectoire probable du chakram encore en plein vol. Mon projectile fusa dans un sifflement, rencontrant l'arme de la Terrosienne sans perturber sa propre course, mais assez fort pour bifurquer et filer droit sur Pyxor dans un détour inattendu et surprenant, touchant le dard rayé de son brs gauche avec un drôle de « poc ». Surprise par le bruit et par ma réussite, je ne pus éviter le dernier dard d'une salve particulièrement rapide, et l'estafilade sur mon bras s'ajouta à ma blessure précédente en formant un motif assez particulier dans ma chair. En grimaçant, je plongeai à nouveau à couvert, non sans regarder avec un espoir à peine dissimulé l'ombre du chêne. C'était bientôt fini... Non ?


[Merci pour ce nouveau délai, et encore désolée, vraiment pas facile en ce moment avec la formation à Lyon :/]

_________________

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 77

Fiche de personnage
Points: 75
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Tireur] À la découverte des kipikes ! [Trellia & Tyrande]

Message par Luce le Mer 10 Oct 2018 - 14:40

Bon, j’espère que Pyxor il va pas avoir trop de mal avec les armes de Trellia ! J’veux dire, on a souvent joué à ce jeu ensemble, et il s’est entraîné à l’esquive avec plusieurs habitants de Loukai mais d’habitudes, les projectiles qu’il esquivait étaient bien plus petits, c’était des choux-requins quoi… Mais bon, il a l’air de s’en sortir bien quand même, faut dire qu’il est super rapide mon Pyxor !
Après quelques essais de tirs, Trellia elle lui lance ses deux armes en même temps. De là où je suis, je vois bien qu’elle compte faire un ricochet mais comme ça se passe dans le dos de Pyxor, chuis pas sûre qu’il ait pu anticiper… Bon bah j’ai plus qu’à compter les touches ! Quant à Tyrande, elle est beaucoup moins agressive que Trellia, ce qui lui permet de rester en retrait pour préparer une stratégie. Je me demande ce qu’elle va faire…

Finalement, j’pense que j’ai bien fait de leur faire travailler la synchronisation avec les baies parce que Tyrande utilise justement cette méthode pour toucher Pyxor en même temps que Trellia ! Et une touche pour elle aussi ! Mais bien évidemment, mon Pyxor il se laisse pas faire, et dès qu’il est touche, il fait un balayage avec ses dards juste devant lui pour riposter en déplaçant ses dards de manière à couvrir une zone de cent-quatre-vingt degrés devant lui, en haut et en bas ! Avec ça, il est pas facile de lui échapper ! Moooh, l’est trop fort mon Pyxor ! Bon j’trouve qu’il se concentre beaucoup sur Trellia mais d’un autre côté, à un contre deux, il lui faut bien choisir !

Enfion, après un dernier tir de Pyxor, je vois que l’ombre arrive à l’endroit prévu.

« C’est bon, je crie, c’est fini ! Vous pouvez vous arrêter ! »

Je leur laisse le temps à tous de revenir vers moi et Pyxor se retransforme. Puis je continue :

« Bon, j’ai compté vos touches et j’trouve que vous vous en êtes très bien sorties, surtout si vous avez pas l’habitude d’affronter des Dardargnan ! Trellia, tu as touché quatre fois Pyxor et lui trois. Tyrande, tu l’as touché que deux fois vu que tu étais plus en retrait mais en contrepartie, il ne t’a touché qu’une seule fois, à la fin. Donc j’crois qu’on peut dire que vous avez réussi l’exercice, félicitations ! »

Et maintenant, c’est le moment le plus important pour moi. J’dois décider si oui ou non l’épreuve elle est réussie. Bon en fait c’pas trop difficile, surtout vu c’que je viens de dire !

« Bon ben du coup, vous êtes officiellement des tireuses, félicitations ! J’espère que vous avez apprécié de découvrir les kipikes de cette forêt, même si j’ai bien vu que c’est pas au goût de tout le monde ! Et puis bah euuuuh… Si vous voulez, vous pouvez faire des câlins à mes Pokémon, ils adorent tous ça ! D’ailleurs je crois qu’ils arrivent tous, Mother a dû aller les chercher ! »

Et effectivement, mes Pokémon commencent à sortir des buissons et des arbres alentours. D’abord Mademoiselle, qui porte Disco sur son dos, puis Boingboing, qui soulève les feuilles d’un arbre proche en flottant doucement. Mother elle saute d’un arbre directement derrière moi. Avec Mimi et Pyxor qui sont avec moi, on est tous réunis ! Moooooh c’trop bien !

« Et voilà mes Pokémon ! Ceux que vous avez pas encore vu, c’est Mademoiselle, la Nidorina, Disco le Pomdepik et Boingboing le Smogogo »

Et bien sûr, mes Pokémon disent bonjour eux aussi à leur façon : Disco saute du dos de Mademoiselle et commence à tourner sur lui-même, Mademoiselle leur fait bonjour de la patte et Boingboing baisse ses deux têtes pour saluer.

Et bien sûrt, moi j’peux pas résister à l’appel du câlin alors je crous vers mes Pokémon et je les enlace tous eux aussi ils font pareil ! Mooooh c’trop bien !
Puis je me décolle parce que j’ai encore un dernier truc à dire aux deux mamzelles :

« Bon, vous z’inquiétez pas des papiers et tout ça, en fait j’habite à Seian donc en rentrant, j’irai poster tous ça aux bureaux de l’armée de Terros. Ils s’occuperont d’enregistrer le nouveau grade de Trellia et enverrons le rapport concernant Tyrande à Dyrinn pour que son grade de tireuse soit officiel. Ah et j’ai un dernier machin à donner à Tyrande aussi ! »

Et je’ fouille dans mon sac pour trouver ce papier… Moooh, j’espère que Mimi l’a pas écrasé ! Ah non c’est bon il a rien. Et je lui tends en lui expliquant ce que c’est :

« C’est un bon qui prouve que tu as réussi ton épreuve et qui te donne le droit d’avoir une monture de guerre ! Tu peux la demander soit aux autorités de Terros, soit à celles de Dyrinn. Ca marche dans les deux pays parce qu’ils ont un partenariat. Fin c’est ce qu’on m’a expliqué. Mais t’es pas obligée de l’utiliser hein, ya rien d’obligatoire ! Mais c’est utile si tu veux un nouvel ami ! Par contre Trellia, on m’a dit que l’armée de Terros t’avait déjà donné une monture, donc j’ai rien pour toi, désolée !»

Et enfin arrive le moment du discours final :

« Bon, ben j’trouve que vous êtes très douées en tant que tireuse et vous vous en êtes bien sorties alors que mes exercices étaient pas toujours faciles ! J’espère que moi aussi je me suis bien débrouillée parce que c’était ma première épreuve, j’pense que ça s’est vu ? Fin bref, au final on a passé un bon moment et c’est le principal ! A bientôt ! J’epère qu’on se reverra ! Et si vous cherchez quelqu’un pour vous évaluer pour une épreuve d’Archer, vous pouvez me contacter parce que chus Archère aussi ! Au revoir ! »

Et après un dernier signe de main et un dernier sourire, je saute souplement sur Mother, comme Mademoiselle, Disco et Mimi et Mother elle s’élance en direction de Seian. Pyxor et Boingboing, eux, ils préfèrent nous suivre depuis les airs. En fait c’est rigolo de faire passer des épreuves !

[Félicitations, vous êtes toutes les deux Tireuses ! Je vous laisse conclure et/ou faire les demandes idoines. Si vous voulez un compte rendu (très court, j'ai pas grand chose à dire), demandez moi et je vous l'enverrez par MP/Skype/Discord. A bientôt ! ]

_________________
Finalement je garde le vert et le blanc o/

avatar
Luce
Informations
Nombre de messages : 154

Fiche de personnage
Points: 35
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Épreuve Tireur] À la découverte des kipikes ! [Trellia & Tyrande]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum