You Will Recall My Name [ Solo / Contrainte(s) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

You Will Recall My Name [ Solo / Contrainte(s) ]

Message par Eden Sovial le Mar 29 Mai 2018 - 18:22

[ Message 1 / xx ]



[ Contrainte n°1, insister sur la description des lieux et des personnages ]

La pièce était humide et cela ne sentait pas très bon, dans tous les sens du terme. Le regard flou et la tête lui faisant atrocement souffrir, le garçon tenta de se repérer dans ce nouveau lieu avec difficulté. Ce n’était plus la plage où il avait débarqué, lui et ses camarades ; le sable s’était changé en dalles humides, voire gelées de ce qu’il pouvait ressentir avec ses pieds, nus. Il faisait très froid malgré cette présence humide. De la buée s’échappait entre ses lèvres douloureuses et avec calme, le blond ferma les yeux l’espace d’une seconde pour essayer de se remémorer ce qu’il s’était passé « là-bas ». Ses souvenirs étaient vagues car il ne parvenait pas à avoir des scènes concrètes mais juste des images qui lui paraissaient fixes et dénuées de sens. C’était sûrement à cause de ce mal de crâne qui lui faisait atrocement souffrir. Il se voyait débarquer sur l’île avec ses compagnons de l’Académie et après, du sang partout. Essayant de se concentrer le plus possible, Eden se souvint avoir fui en tenant quelqu’un par la main. Cette main douce et chaude à la fois… rassurante… Mizuki !

D’un coup, le Mizuhanien ouvrit les yeux et son cœur se mit à accélérer. Paniqué, le garçon tenta de bouger mais il remarqua bien vite que ses membres, inférieurs comme supérieurs étaient entravés par des chaînes. Eden prit connaissance de cette entrave avant de se rendre compte qu’il portait des habits singuliers et n’avait plus aucune affaire personnelle ! Apeuré, le blond scruta les environs tout en cherchant des réponses à ses angoisses soudaines et lorsqu’il prit connaissance des lieux, à savoir une salle de prison, le Mizuhanien cessa toute rébellion et laissa tout bonnement pendre son corps, retenu seulement par les chaînes métalliques. Réalisant qu’il venait de commettre l’irréparable sur le champ de bataille, le garçon se mit à verser des larmes qui vinrent s’écraser sur le sol humide. Cela lui revenait en mémoire maintenant. Sur l’île, il avait retrouvé Mizuki, son amie et amoureuse… il n’avait pas envie de combattre contre elle ou les siens et avait tenté de fuir… en vain. Il se souvint aussi avoir vu ses camarades de l’Académie mourir sur le champ de bataille, sous les flèches ennemies. Quel idiot, murmura-t-il entre deux sanglots. Désespéré, il prit l’initiative de se mordre la langue quand la porte en face de lui s’ouvrit violemment pour laisser entrer un homme en armure qui n’hésita pas à lui flanquer une violente baffe.

« N’essaie même pas !! hurla l’homme, frappant une seconde fois pour que le gamin comprenne bien.

- C’est suffisant. Il a compris je pense. »

La seconde voix était plus… enfantine que le garde qui aussitôt, cessa ses coups injustifiés. C’était seulement pour se défouler mais Eden s’en fichait bien. Le visage abimé par les nombreux coups qu’il avait reçu, le blond redressa son visage pour observer le second énergumène qui était arrivé. Ce dernier sortait de l’ordinaire avec ses habits ; il n’était pas de la garde. Le comportement du gardien laissa paraître que ce jeune homme au manteau bleu et à la capuche à fourrure blanche passée sur sa tête était quelqu’un d’important. Un peu sonné, Eden parvint difficilement à écouter leur conversation. Seul avec le nouvel arrivé, Eden ferma ses yeux, fatigué et épuisé de lutter mentalement à sa condition de prisonnier.

« Alors c’est toi, Eden Sovial ? »

À ses mots, le blond rouvrit ses yeux et observa l’intrus, qui s’était rapproché de lui. Il arborait des habits traditionnels de Mizuhan, il était donc de cette nationalité. Ou pas. En fait, Eden s’en fichait royalement, c’était peut-être un espion à la solde des Nalciens, un étranger… bref, quelqu’un dont il s’en fichait éperdument. Ses yeux étaient d’un vert turquoise tandis que ses cheveux étaient gris, avec une petite tendance vers le bleu. C’était un beau jeune homme mais ça encore, cela lui importait peu.

« Cet idiot ne t’a pas loupé. Hum… Enfin bon, on m’avait juste demandé de te ramener vivant, après en un seul morceau ou blessé… » enchaîna-t-il en souriant.

Avec son bâton, il toucha la joue d’Eden et le força à tourner la tête pour observer les coups reçus. Mais ce qui fit réagir Eden, ne fut pas sa réplique, parce qu’il s’en fichait de savoir qui lui avait donné cet ordre (les militaires, Don Saguiel…) mais le bâton. Cette sphère bleue à son bout entourée de tous ces anneaux (les anneaux représentant les années passées après l’obtention de la troisième classe), c’était le même que ceux qui étaient parvenus à avoir leur troisième grade à l’Académie ! Voir la réaction du blond fit sourire le gradé ;

« Cela te rappelle-t-il quelque chose ? Je n’ai pas suivi le même cursus que toi mais j’ai réussi à obtenir  le troisième grade à l’Académie. Bien tu m’excuseras mais j’ai d’autres affaires à gérer. Je te reverrais bientôt, Eden. Saguiel a tellement envie d’avoir de te nouvelles. »

Encore légèrement sonné, Eden essaya de se souvenir de ce type. S’il avait un tel bâton, c’était qu’il faisait parti de l’Académie, ou alors qu’il y avait été ! Il voyait mal un disciple perdre son « statut » aussi facilement par un gredin… Se souvenir lui faisait atrocement mal à la tête mais soudain, il eut une image qui lui rappela ;

« Mikulas ! »

Le dénommé Mikulas tourna sa tête par-dessus son épaule et afficha un sourire avant de quitter la prison. Ce type, Eden n’avait jamais pu le sentir et fallait dire que dernièrement, les élèves ne l’avaient plus revu à l’Académie. Pourquoi était-il revenu ? S’il avait le bâton du troisième grade, pourquoi était-il de retour ? Etait-il là pour lui ou pour tout autre chose ? Complètement affaibli, ses luttes étaient vaines et à nouveau, le blond se laissa pendre à ses chaînes. Alors il devait sa vie à Saguiel ? Mais pourquoi ? Ca il le saura lors de leur prochaine entrevue…

_________________
avatar
Eden Sovial
Informations
Nombre de messages : 242

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: You Will Recall My Name [ Solo / Contrainte(s) ]

Message par Eden Sovial le Mer 18 Juil 2018 - 16:05

[ Message 2 / 3 ]

[ Contrainte n°10 : insister sur un style de texte ]

Le ciel ne s’était plus éclairci depuis plusieurs semaines maintenant et cela avait un impact aussi bien sur le moral des habitants que sur les cultures qui pourrissaient, faute de soleil. Il pleuvait pratiquement tous les jours, les vents balayaient tout sur leur passage et les rues étaient rapidement inondées et dégradées. Est-ce que l’expédition envoyée près de l’Océan avait porté ses fruits ou les explorateurs étaient rentrés bredouille ? Ou pire, tous morts par les tempêtes ? Que faisaient les autorités ? Les bras derrière son dos, Maître Sagueil observa ce désastre à travers sa fenêtre tandis que Mikulas, avachi sur une chaise était affairé à la lecture. Lorsqu’il eut terminé, il déposa les documents sur le bureau en face de lui.  

« Vous y étiez presque, Maître. »

Saguiel posa un rapide regard sur Mikulas puis sur les documents qui se trouvaient sur son bureau avant de reporter son attention sur les gouttelettes qui ruisselaient sur la vitre. Presque de quoi ? Songea le vieil homme. Jamais le Maître n’avait fait d’erreurs, jamais il n’avait connu l’échec alors ce n’était pas un petit garnement qui allait la lui faire connaître. Alors il préféra se taire à la remarque du jeune homme. Ce n’était pas fini, il pouvait encore le « façonner » à sa façon. Le vieil homme lâcha un soupire, totalement pensif.

Rapport de Mission « observation de l’élève Eden Sovial lors de la Bataille au Mémorial »,
écrit par le soldat Kyle Bruyne à l’attention du Maître Saguiel, directeur de l’Académie Elémentale

Jour 1, arrivée des élèves choisis de l’Académie à la caserne d’Arkan.
Les élèves ont pris connaissance de leur affiliation pour la bataille et on écoutait le discours des Généraux. Le sujet a tenté de s’enfuir, sûrement envahi par la peur de voir tous ces soldats et a sans doute imaginé la pire des choses. Mais il a vite été remis sur le droit chemin par un soldat Mizuhanien qui avait sûrement senti sa peur et l’a forcé à écouter le discours des Généraux. Aucune manifestation n’a été démontrée suite au discours, le sujet est resté silencieux contrairement à ses camarades qui ont suivi le mouvement motivé des soldats. Puis le sujet a regagné sa chambre, seul.

Jour 2, débarquement.
La traversée de l’Océan a été très mouvementée par les vents violents provoqués par les Maître de l’Air mais le sujet n’était pas dans l’un des bateaux ayant coulé. Lorsqu’il est arrivé sur l’île, le sujet a vu de nombreux soldats tombés sous les attaques ennemies, notamment un de ses camarades de l’Académie (il s’agissait du jeune Addam Hor). Voir son ami couvert de sang et inanimé l’a profondément changé et terrorisé au point qu’il a déchaîné son pouvoir élémental de façon spectaculaire afin de déposer son camarade mort le plus loin des affrontements, sûrement pour qu’on puisse le ramener auprès de ses parents avant de se diriger vers la forêt. Le fuyard a été heurté à un soldat Nalcien qui a engagé le combat et le garçon a à nouveau déchaîné son pouvoir et a transpercer le soldat d’une lame de glace, froidement avant de s’enfuir.

La suite a été écrite via plusieurs témoignages de soldats Mizuhaniens ayant vu Eden Sovial sur une des plages de l’Île des Quatre Vents.
Le jeune homme serait sorti de la forêt accompagné d’une jeune femme fortement liée à Nalcia. Sur les lieux, ils auraient engagés, tous les deux, le combat contre la Général Nina Wang. Eden aurait combattu l’Invocation tandis que la Nalcienne, armée de son Monorpale aurait combattu la Général. La suite reste confuse mais des soldats Mizuhaniens auraient stoppé le garçon et son Pokémon avant de l’enchaîner et le ramener à Arkan.

Le reste des feuilles concernaient les autres élèves lors de cette bataille. Certaines ne faisaient pas dix lignes car le sujet était soit mort, soit porté disparu. C’était une triste perte mais c’était la dure réalité. Saguiel lâcha un soupire avant de se tourner vers l’élémentaliste, toujours avachi sur sa chaise ;

« Non au contraire. Je pense avoir réussi quelque chose. »

_________________
avatar
Eden Sovial
Informations
Nombre de messages : 242

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum