Semper Fidelis [Abby et Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semper Fidelis [Abby et Libre]

Message par Anthere Osarian le Sam 7 Juil 2018 - 15:28

Il y avait de nombreux mois maintenant que Quidam avait perdu la trace de sa dresseuse. Tout ce dont il se souvenait, était d’avoir sentit une grande agitation émotionnelle, alors qu’il attendait patiemment dans sa Pokéball. Lorsqu’il avait sentit la situation dégénérer, il était sortit et il le regrettait. Cela faisait des mois maintenant qu’il vagabondait. Au départ, au lieu de se retrouver aux côtés d’Anthere, la lumière blanche l’avait fait réapparaître au milieu de nulle part, dans des prairies à perte de vue. Sans savoir où il se trouvait, ni comment –car il s’était mystérieusement retrouvé seul-, il s’était mit en tête de retrouver Anthere. Malheureusement pour lui, il n’avait pas eu de chance et des hommes lui avait bloqué la route. Pourvu d’un caractère difficile et quelque peu agressif, il ne s’était pas laissé impressionné, mais sa petite taille et ses courtes pattes jouaient en sa défaveur et d’un simple coup de filet, il avait été capturé. Le petit Nidoran s’était réveillé dans une cage, dans le  noir, en compagnie de nombreux autres Pokémon, à l’air plus sauvages et plus agressifs les uns que les autres.

Puis, on l’avait emmené dans ce qui ressemblait à une arène… Avec Anthere, Quidam avait fréquenté les arènes, mais les vraies, celles des Champions. Celle-ci n’en était pas une. Comme il s’en rendit rapidement compte, cet endroit était loin de proposer des matches, en réalité, il ne s’agissait que de montrer des combats de Pokémon sauvages. Aucun dresseur, mais une aire entièrement grillagée et des gradins avec des humains hurlants et vociférants tout autour d’eux. Dès son premier combat, Quidam avait compris que le seul but de ces combats était de survivre, face aux Pokémon adverses, effrayés, enragés par les humains, voire agressés par ses derniers pour les inciter à se battre entre eux. Ses qualités de Pokémon poison lui avaient donné jusque-là un avantage, même s’il n’était ni très rapide, ni très puissant. Mais lorsqu’il s’était retrouvé face à un Airmure, Quidam avait su d’instinct qu’il ne l’emporterait pas. Par un heureux hasard, le rapace n’était pas sauvage et avait appartenu à un dresseur, comme lui. Dans leur langage propre, ils s’étaient échangé quelques provocations, avant de se rendre compte qu’ils pourraient tourner à leur avantage leur galère.

Pour tromper les humains, le deux Pokémon engagèrent le combat, jusqu’à se retrouver près de ceux qui gardaient les portes. Lorsqu’ils avaient sentis venir le bon moment, l’Airmure avait levé un véritable mur de sable pour aveugler les humains et se cacher et Quidam les avaient attaqués, lançant sur eux des dards empoisonnés. Il n’avait fallut que quelques coups d’ailes dans le grillage pour le faire céder et sautant sur le dos du rapace, Quidam avait pu provoquer la panique en attaquant la foule réunie autour de l’aire de combat. Dès lors, sans demander leur reste, l’Airmure et Quidam avaient filés dans la nuit. Ils avaient volés longtemps, mais ils étaient à l’abri. Déposant le petit vénépic au sol, l’Airmure prit la direction de la maison de son maître, laissant Quidam se débrouiller seul. Le temps qu’il avait passé à mener ces combats de Pokémon lui avaient redonné un entraînement et une vigueur qu’il avait quelque peu perdu depuis que Anthere était revenue chez elle. Maintenant libre, il allait pouvoir partir à sa recherche et rejoindre le reste de son groupe.

Le tout était de savoir où aller. Il se rappelait sans mal les plans de la jeune fille pour quitter sa maison à l’insu de ses parents, qui ne l’auraient jamais laissée partir. Elle avait prévu des cachettes, au cas où les choses ne se passeraient pas comme prévues. Mais y serait-elle ? Le seul moyen de le savoir, était d’y aller et c’est pourquoi il se trouvait précisément dans cette montagne… Frustré et en colère, Quidam n’allait pas tergiverser longtemps pour retrouver Anthere.

 

La cheffe de la milice de la ville lunaire lisait le courrier qu’elle venait de recevoir, l’air grave et préoccupé. Enfermée dans son bureau, elle posa la lettre, et ferma les yeux, appuyant ses doigts sur ses paupières. Cette lettre n’avait rien arrangé à son mal de tête, bien au contraire, les nouvelles qu’elle venait de recevoir étaient préoccupantes. Elle posa la main sur le bureau et regarda dehors. Malgré l’heure avancée de la journée, il faisait aussi sombre qu’en pleine nuit ; des nuages lourds menaçaient la région, une pluie battante s’était mise à tomber quelques heures plus tôt et de temps en temps, un éclair éclatait après un long roulement sonore. Quel temps de Ponchien… Elle plaignait d’avance les volontaires qui avaient accepté cette « mission ». La femme se leva et avança vers la fenêtre, regardant le bel orage auquel ils avaient droit. Les mains dans le dos, elle attendait maintenant qu’on vienne lui annoncer la venue des volontaires.

Il se passa peu de temps, avant qu’on vienne en effet la prévenir. Elle acquiesça silencieusement et le soldat lui amena rapidement les deux personnes concernées. Elle les jaugea d’un coup d’œil, et leur tendit la main. Dans le fond, elle était contente que quelqu’un se décide à s’occuper de ça, elle avait assez à faire dans la ville, sans qu’une sorcière n’y vienne jeter le trouble… Et elle préférait sauvegarder la vie de ses soldats. Bien sûr, cela ne signifiait pas qu’elle utilisait de parfaits inconnus comme chair à canon –après tout, ils avaient choisis eux-même de  s’en charger – mais tout de même. Elle salua donc le couple d’aventurier, de manière plutôt réservée. Elle n’était pas très expansive de nature et elle n’était pas non plus là pour s’en faire des amis ; aussi, elle les invita à s’asseoir et les mit très vite au courant de la situation.

« Vous êtes donc les volontaires envoyés par Arkan ? » dit-elle en secouant une lettre qu’elle avait à la main.

La cheffe de la milice était plutôt petite et râblée, dans une tenue officielle mais peu gradée. Elle était habillée des bottes cloutées, épaisses, un pantalon kaki et une veste bleue à ceinture. Elle avait un visage assez carré et une très longue tresse épaisse et rousse et portait sur sa tête des lunettes.

_________________

   
   
   


Spoiler:
avatar
Anthere Osarian
Staff • Respo PNJ
Informations
Nombre de messages : 1400

Fiche de personnage
Points: 62
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact
http://lsanas.free.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum