Chien et chat [Eden/Sylver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chien et chat [Eden/Sylver]

Message par Sylver Belister le Ven 7 Sep 2018 - 20:20

« C’est quand même bizarre, non ?
-Que je retrouve la trace de Yuko au même endroit que BlackJack ?
-Oui… Je veux dire… C’est quoi la probabilité que tes Pokémon aient justement été vendus au même revendeur de Pokémon volés et que l’on apprenne la destination du client de ce revendeur ?
-A mon avis, bien trop faible pour être crédible. Et connaissant ceux qui ont volé mes Pokémon, je ne pense que pas que ce coup de chance soit dû au hasard… Ils avaient toutes les raisons du monde de séparer mes Pokémon…
-Du coup on fait comment pour retrouver ton Arcanin ? On fouille les quartiers malfamés de la ville comme à Omatsu ?
-Inutile. Contrairement à la capitale, je connais bien cette ville, j’ai vécu juste à côté durant la quasi-totalité de ma vie. Il n’y a pas de commerce illicite aussi gros qu’à Omatsu : une affaire crapuleuse aussi grande serait bien plus difficile à cacher.
-Je vois… Pourtant l’homme qu’on a interrogé nous a bien dit qu’il avait vendu ton Arcanin a un homme qui lui avait confié être en partance pour Cosmo Canyon non ? Tu crois que cet homme ne va pas revendre Yuko ? Il la voudrait pour son usage personnel ? »


Plutôt que de répondre à l’Abra, je jetai un coup d’œil à BlackJack qui cheminait à mes côtés pour la première fois depuis si longtemps. Même si son allure était plutôt lente, ses oreilles et sa queue dressée montrait qu’elle était à l’affût. Abra et Lucy chevauchaient sur son dos, mais les deux cavalières avaient promis de se téléporter en lieu sûr si les choses s’envenimaient. Car il était tout à fait possible que l’acquéreur de MON Pokémon ait révélé sa destination à dessein, pour me tendre un piège. Et BlackJack en était aussi consciente que moi.

« Je pense plutôt qu’il savait que j’étais à la recherche de mon Pokémon, et qu’il m’a sciemment attiré ici. Dans un lieu que je connais bien. C’est un test en somme ».

Je n’étais pas certain de ce que j’avançais, mais cela collait parfaitement au caractère de Layla de jouer ainsi avec les gens.

« Et donc on fait quoi ?
-Je sais où on peut trouver des renseignements dans cette ville. Et je ne pense pas que celui qui possède actuellement Yuko veuille la vendre. Donc pour le moment, on ne peut que demander si quelqu’un a vu un homme avec un Arcanin… »


La description était très vague et pour cause : l’homme qui avait acheté Yuko au vendeur était masqué et encapuchonné, comme la plupart des acheteurs du marché noir. Quant à Yuko elle-même, rie, ne prouvait qu’il l’avait fait sortir de sa ball, encore moins dans cette ville. Mais c’était la seule piste que j’avais…
Un contact doux me sortit de mes pensées. BlackJack avait senti mon trouble et se frottait contre moi pour me remonter le moral. D’habitude, c’était Yuko qui me soutenait de cette manière…

« Elle te manque à toi aussi, pas vrai ? »

Et je caressai la tête de ma chatte pour lui faire comprendre que j’appréciais son geste. Si Yuko et BlackJack n’avaient pas exactement été les meilleures amies du monde lorsque la chatte avait rejoint mon équipe, cela s’était vite amélioré lorsque Yuko lui avait sauvé la vie. Par la suite, elles avaient grandi ensemble et évolué le même jour, et même si la Persian n’était pas assez joueuse au goût de Yuko, elles avaient toujours fait preuve d’un grand respect mutuel qui ne s’était jamais démenti.

Nous arpentions les rues du Canyon depuis un bon moment déjà, mais contrairement à Omatsu, ici je savais exactement où j’allais. Cette ville n’avait plus vraiment de secret pour moi depuis le temps que je la parcourais.

D’un geste sûr, j’ouvris la porte d’un bar dont la façade bien tenue arborait pour enseigne : « La bourse rutilante ». Rien ne valait un bar de marchand pour trouver des informations moyennant finances… Ou autres services.

Je m’avançais alors vers le bar, tandis que mes Pokémon restaient en retrait près de l’entrée, là où le patron de l’établissement les tolérait. J’étais seul mais le serveur – qui se trouvait également être le tenancier du lieu -ne faisait pas attention à moi, occupé qu’il était à finir de nettoyer un verre.

« Un cocktail de baies remu ! Avec grains et serré ! »

L’homme finit par poser son verre et attrapa machinalement les ingrédients nécessaires. Il ne s’intéressa à moi qu’au moment de chercher une certaine bouteille située à côté de moi. Il marqua alors un temps d’arrêt :

« Ca alors… Je me disais justement que cela faisait bien cinq ans que personne ne m’avait plus commandé ce coktail spécifique… Et ces cheveux… Ces yeux… Ce visage… Vous ne seriez pas parent avec…
-Sylver Belister ? Vous n’êtes pas le premier à me le dire. Ca tombe bien, c’est également mon nom »


Enchaînai-je sur un ton mi amusé mi-désabusé.

« Mais… A ma connaissance il n’avait qu’un fils… Et ce n’est pas vous, vous ne lui ressemblez pas… »


Je voyais bien que l’homme essayait de trouver une explication à ce phénomène. Inutile de l’aiguiller, il trouverait bien quelque chose tout seul…

« Ah je vois… Il n’avait qu’un fils avec sa femme… »

Et il se tut.
Je haussai les épaules afin qu’il choisisse la réponse qui lui convienne.

L’homme avait parlé à voix relativement basse mais pas assez pour l’ouïe affutée des marchands présents dans la salle. Bientôt, la rumeur enflerait en ville que Sylver Belister, fils batârd de Sylver Belister senior était de retour, probablement pour reprendre l’affaire familiale… Qui ne lui appartenait plus depuis des années. Mais ça, tout le monde l’ignorait. Maintenant que j’avais plus ou moins capté l’attention des clients, il était temps de poser ma question :

« Je suis à la recherche d’un voyageur accompagné d’un Arcanin qui est arrivé en ville il y a deux ou trois jours. Quelqu’un sait quelque chose à ce sujet ? »


J’oublais sciemment de mentionner une récompense pour service rendus. Un marchand aurait pris cela pour une insulte car la négociation de la récompense faisait partie intégrante de l’accord que nous allions passer… Verre en main, je guettai la réaction de l’auditoire.

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1520

Fiche de personnage
Points: 61
Âge du personnage: 58 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Chien et chat [Eden/Sylver]

Message par Eden Sovial le Mar 11 Sep 2018 - 16:33

Bien qu’il soit natif du pays de l’Eau, Eden avait bien du mal à supporter cette chaleur qui s’était abattue sur le pays. Il lui était difficile alors de manier son élément pour se rafraichir (ou même pour riposter en cas d’attaque) et vu les évènements récents entre les différents pays, il préférait rester discret quant à son identités. Car à l’heure actuelle, il n’était pas facile de franchir les frontières à cause de postes de gardes qui vérifiaient l’identité des voyageurs et les tempêtes trop violents stoppèrent les routes maritimes, freinant ainsi le commerce entre les pays. Lorsqu’Eden arriva dans la ville de Cosmo Canyon, il s’octroya une pause ; son voyage l’épuisait considérablement, surtout qu’il marchait depuis des semaines ! Franchir la frontière entre Terros et Mizuhan ne l’avait guère ralenti mais pour se retrouver sur les terres Flamenoises, cela avait été une autre paire de manches ! Son laissez-passer reconnu par son Académie ne lui avait guère suffit pour convaincre les gardes postés mais surtout que la frontière avait été complètement détruite par la guerre ! Et que bon, la zone étant sous conflit, il était recommandé aux voyageurs et marchands d’éviter de passer par là. Eden n’avait spécialement de rebrousser chemin, surtout après tout ce qu’il avait traversé !

C’était bien la première fois que le Mizuhanien se rendait dans cette ville. Il n’avait en vérité jamais vraiment pris le temps de voyager à travers Flamen à cause de ses obligations. Et encore une fois, il n’était pas là en tant que touriste mais il avait un but précis quant à sa venue sur le territoire Flamenois. Et une mission aussi mais ça c’était plus une contrainte qu’autre chose qu’il devait réaliser avant son retour. La montée pour rejoindre le village l’avait complètement vidé de son énergie et tout ce qu’il espérait, c’était trouvé une auberge pour y passer la nuit. Pour éviter d’éveiller des soupçons concernant sa nationalité, le blond avait délaissé ses vêtements académiques et échangé son bâton par un autre plus banal, pour porter des vêtements plus larges et un pancho rouge, ainsi qu’une écharpe pour le protéger des tempêtes poussiéreuses. De plus, il avait voyagé en la compagnie d’Imlaly et Solanin, qui visiblement la chaleur ne semblait guère affecter. Mais c’était aussi l’occasion de se rapprocher de ses deux nouvelles recrues et d’apprendre à mieux les connaître.

Une soif l’envahit soudainement, si bien qu’au lieu de se diriger vers une auberge, le blond prit la direction d’un bar. Il était trop assoiffé pour continuer d’autres recherches, là tout ce qu’il avait envie, c’était de se poser cinq, voire dix minutes (ou plus) en buvant quelque chose (de frais de préférence mais il n’allait pas trop en demander si ce n’était pas le cas). Tandis que le garçon s’apprêtait à rentrer, il vit des Pokémon prêts de la porte d’entrée. Intrigué, le blond regarda l’enseigne du bar et ne vit aucun panneau les interdisant mais vu les circonstances actuelles, il ne chercha pas plus et rentra dans le bâtiment, seul. La salle était quasi remplie, de marchands que de voyageurs et d’habitués du bar. Sentant les regards pesés sur lui, Eden inspira un grand coup et se dirigea vers le bar puisqu’il était seul et qu’il n’avait pas spécialement envie de copiner avec des inconnus.

« Ce que vous avez de plus frais, si possible… »

Aurait-il dû préciser « sans alcool » ? Car bon, il ne tenait absolument pas l’alcool pour s’être trompé de chambre une fois mais s’il prenait une boisson sans, on pourrait le prendre pour un gamin et s’attirer les regards appuyés des plus pervers de la ville. Pendant qu’on lui préparait sa boisson, et le barman avait sûrement comprit que ce petit était un novice dans ce domaine, Eden s’installa pour reposer ses jambes lourdes et enflammées par la marche et s’affala de tout son être sur le bar. Cependant, quelques secondes après, un homme semblait vouloir attirer l’attention des clients en leur expliquant qu’il était à la recherche d’un voyageur accompagné d’un Arcanin. Eden posa son regard sur l’homme en question ; un Arcanin devait être un Pokémon commun pour les Flamenois, n’avait-il pas plus de précisions à fournir ?

« Eh là, tout’à l’heure, j’ai vu l’gamin là avec un Arcanin moua » lâcha un des clients en pointant du doigt le blond, un peu éméché par son cocktail.

Eden se redressa soudainement et sentit de nombreux regards se poser sur lui. Comment cet idiot pouvait-il confondre un majestueux Arcanin avec sa pré-évolution ?! Sérieusement, ne pouvait-il pas se poser tranquillement ? Voilà, il allait devoir s’expliquer auprès de l’adulte que non, ce n’était pas lui qu’il recherchait.

« Désolé de vous décevoir et bien que je sois un voyageur, je n’ai pas d’Arcanin avec moi. De plus, je viens seulement d’arriver dans le village donc les premières accusations sur le premier venu, merci bien. » lâcha le blond en regardant le vieil alcoolo.

Il en avait marre de se faire marcher dessus, marre d’être toujours aussi « faible ». Son retour à l’Académie l’avait grandement changé. En bien ou en mal ?


_________________
avatar
Eden Sovial
Informations
Nombre de messages : 244

Fiche de personnage
Points: 83
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Chien et chat [Eden/Sylver]

Message par Sylver Belister le Mer 12 Sep 2018 - 11:38

La remarque du vieil homme vint alors qu’un jeune blondinet venait d’entrer dans l’auberge. Je n’avais pas encore touché à ma boisson que je n’avais de toute façon pas l’intention de boire. Elle avait déjà rempli son office en attirant l’attention du patron des lieux et l’alcool ne ferait que m’embrumer l’esprit.

La proposition de l’homme aviné n’éveilla même pas mon intérêt d’une part à cause de l’incertitude de sa voix induite par la boisson, d’autre part parce que j’avais la certitude qu’Abra m’aurait déjà averti si un Arcanin s’était présenté devant l’auberge. Mon verre toujours en main, je repassai devant le bar pour laisser les quelques pièces que valait ma consommation au patron, puis je me dirigeai d’un pas nonchalant vers la porte que j’ouvris.

Ce geste sonna comme un signal pour les autres consommateurs qui se désintéressèrent alors de moi. Aucun d’entre eux n’avait de renseignement pour moi, ou n’était intéressé par une petite conversation. Tant pis, je n’avais ni les moyens, ni l’envie de les forcer à quoi que ce soit. Quant au petit blond qui avait été accusé, il ne semblait pas du genre à pouvoir gérer une Arcanin adulte par la force… A moins de cacher extrêmement bien son jeu.

Par pur acquit de conscience, je me rendis à l’extérieur et demandai à Abra :

« Il y a un jeune garçon blond habillé de rouge qui vient d’entrer, il avait des Pokémon avec lui ?
-Une Caninos et un Evoli, ils sont là. Lucy a envie de jouer avec eux d’ailleurs.
-Ah… Je vois… Merci ».


Quelque peu dépité, je re-rentrai à l’intérieur, enfin décidé à avaler mon verre, qui n’avait toujours pas quitté ma main. Je devais avoir l’air presque aussi saoul que le vieux qui voyait des Arcanin partout à me promener comme ça… Bah, tant pis. Je savais que ce plan bancal avait très peu de chances de réussir.

Las, je m’assis à une table libre et fixais le liquide ambré contenu dans ma choppe tout en réfléchissant aux options possibles pour retrouver Yuko. Abra et Lucy avaient des pouvoirs psychiques qui pouvaient m’aider à fouiller la ville, mais sans point de départ, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. L’acheteur pouvait tout aussi bien quitter Cosmo alors que nous chercherions au mauvais endroit… Ce gamin ne réalisait sans doute pas la chance qu’il avait à avoir toujours sa Caninos avec lui… Sa Caninos…

Une idée absurde commença à germer dans mon esprit. Une idée folle, mais qui pouvait peut-être marcher. Je fouillai alors frénétiquement mon sac de voyage. Bon sang, où était-il ? Ah, le voilà ! Il s’agissait d’un foulard blanc des plus ordinaires qui m’appartenait, quoique la poussière des chemins lui avait fait perdre sa teinte immaculée. Mais je ne m’en étais pas servi depuis un bon moment et pour cause : ce foulard était surtout devenu un des jouets favoris de Yuko, qu’elle continuait à mâchouiller régulièrement même après avoir évolué… Avec un peu de chance, le tissu devait avoir conservé une trace de son odeur… Et bien entendu, les Caninos étaient réputés pour leur flair… Et il y en avait justement une à proximité…

Laissant mon verre sur place, je rejoignis la table du nouvel arrivant, et lui demandas d’un ton aussi aimable que possible : « Puis-je ? J’aimerais vous parler. »

Une fois assis, je pris une petite inspiration et me présentai puis expliquai les raisons de ma venue :

« Je suppose que vous avez entendu mon nom tout à l’heure. Je suis Sylver Belister et je suis à la recherche d’un de mes Pokémon qui m’a été enlevé. J’ai de bonnes raisons de penser que le receleur de mon Pokémon se trouve actuellement dans cette ville. Je vous rassure, je sais que vous n’êtes pas celui ou celle que je recherche. Ce vieil ivrogne raconte n’importe quoi pour attirer l’attention. Mais à vrai dire… Je pense que vous êtes en mesure de m’aider.

J’ai remarqué qu’un Caninos vous accompagnait. Ca doit être pour ça que ce pochard vous a signalé. Quoi qu’il en soit, votre Pokémon pourrait m’être d’un grand secours avec son flair. Je possède une étoffe qui a appartenu à mon Arcanin et qui peut nous servir de point de départ. Qu’en dites-vous ? Bien entendu, je vous paierai pour votre aide… A moins que vous ne préfériez un service en retour ?

Si mon offre vous intéresse, je vous conseille de sortir d’ici, nous serons plus à l’aise pour discuter à l’abri des oreilles indiscrètes… Et rassurez-vous, j’ai suffisamment d’eau pour vous et vos Pokémon. »


Inutile d’être maître de l’Esprit pour voir que le jeune homme n’était pas habitué à la chaleur flamenoise… Une chance que j’aie eu à refaire mes réserves à mon arrivée en ville ! Et d’ailleurs, en parlant de boissons… Je revins vers mon verre toujours intact et le pris pour le déposer devant l’ivrogne.

« Tenez, pour vos informations ».

L’homme vérifia que le verre était bien plein puis il trempa ses lèvres dedans… Avant qu’un sourire de délectation n’apparaisse sur son visage.

« Ah ça c’est de la bonne bibine ! »


Et il ne m’accorda plus un regard. J’étais complètement sorti de son esprit embrumé par l’alcool. Tant mieux en un sens. Et je ressortis non sans avoir adressé un signe de main le patron, en espérant que le petit blond me rejoindrait bientôt.

_________________
Ancien Sylver:



Avant j'étais vieux et gentil. Mais ça... C'était avant !
avatar
Sylver Belister
Informations
Nombre de messages : 1520

Fiche de personnage
Points: 61
Âge du personnage: 58 ans (en paraît 30)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Chien et chat [Eden/Sylver]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum