La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Minnie Edwood le Ven 4 Jan 2019 - 21:42

[anniversaire d'Erasia : post compte double]

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Citrine_s_gemstone_by_moonspaghetti_daw9xkt-250t


S'il y avait bien une chose que Minnie avait remarquée depuis qu'elle était arrivée, c'est que le merveilleux royaume de Seian n'était pas si hospitalier que dans l'imaginaire des nouveaux expatriés. Les rues emplies de gens pressés à rejoindre leurs occupations avaient rendu difficile la recherche de son père. Elle était parvenue néanmoins à troquer sa cape flamennoise auprès d'un cirque itinérant contre une tenue plus... actuelle disons. Elle portait à présent un large pancho aux carrés coupés de plusieurs verts, le tout formant une large bande en V autour de sa silhouette. Les pièces percées en or qui auraient du pendre le long de l'habit avaient été soigneusement enlevées ; négociées, peut-être à tort, contre un simple sarouel blanc. La collection de ball vides léguée par ses parents commençait à tarir tout comme les réserves de nourritures ; lesquelles en ville étaient payantes.


Les autorités quant à elles l'avaient amenée au poste pour procéder à une batterie de questions avant de lui octroyer un papier d'autorisation de séjour ; elle reçut également une convocation pour le surlendemain, laquelle était obligatoire à moins de ne vouloir croupir en prison. Dans l'attente, elle se retrouvait sans le sous et devait s'employer à trouver de l'argent... Sur les conseil d'un soldat qui l'avait entendue parler, elle s'était rendue dans le Quartier du Lotus Pourpre de Seian et observait avec étonnement une multitude de comportements étranges et dépravés. Elle compris très vite que sa place n'était pas ici et voulu repartir quand elle ré-aperçu le même soldat, qui de toute évidence était en permission. Ce dernier était néanmoins insistant et la collait de trop près : il lui avait même proposé de le suivre à l'auberge du Nectar des Joliflor. Et, n'acceptant naturellement pas le repas elle préféra s'éclipser.


Les regards étaient lourds, elle avait l'impression qu'on la suivait. Heureusement pour elle, si le quartier était un véritable coupe gorge, il faisait encore jour et ses pokémon étaient toujours bien en place et prêts à intervenir. Elle avait fini par quitter le quartier et avait rejoint un quartier marchand quand elle passa devant une vitrine des plus intéressante. Le lieu semblait être remplis de curiosités et, voyant la jeune femme regarder ses objets le marchand l'invita à entrer. De nombreuses pierres, de tailles, formes, et couleurs, étaient disposées ici et là ; accompagnés de rouleaux et d'anciens livres qui auraient pu êtres poussiéreux s'ils n'avaient pas été entretenus avec soin. Au centre de la pièce s'élevait une longue margelle de pierre sur laquelle de nombreux objets étaient entreposés ; sceaux en céramiques, masques, coffres, dagues rituelles, runes... Mais dans toute cette caverne au trésor, Minnie ne fut attirée que par une chose :


[MARCHAND]
« Je vois, Mademoiselle serait-elle connaisseuse? Vous-êtes ? »


[MINNIE]
« Minnie Edwood, fille de Léto et d'Anti, prêtresse de l'oracle du I-Ching, je ne fais que passer. Quel est donc cet espèce de plateau ? »


[MARCHAND]
« C'est un arrivage récent, il semblerait qu'il s'agisse d'un kit de lithomancie pokélante ; l'objet vaut au moins un Joyau si ce n'est deux. Mais voyez-vous, aucun de mes clients ne parvient à l'utiliser et il reste donc là. Je commence même à soupçonner le revendeur de m'avoir berné ! Vous pouvez le manipuler si vous voulez. Il suffirait a priori de jeter ces pierres sur le sceau »


La jeune femme était intriguée par le cercle qui semblait être un simple cadran avec des symboles anciens. Elle pris les pierre en main, chacune semblait être de forme et de composition différente et pourtant il y avait quelque chose de magique à les mélanger entre ces deux mains. Rythmé par de petites résonances, elle pensa à ce qui allait prochainement arriver et jeta les pierres sur le cadran. Il y en avait un total de neuf et leur disposition semblait dessiner une constellation. Il y avait quelque chose à voir avec un fleuve et un Tilleul, c'est du moins ce qui lui venait en tête, et elle ne savait pas pourquoi mais le petit décagone de cristal jaune lui coupait le souffle. Elle détourna le regard vers l'homme qu'elle remercia avant de partir. Ce dernier quelque peu déconcerté par la performance de la jeune femme se contenta de lui rendre sa courtoisie.


Encore un mystère de plus à creuser dans la bibliothèque des glaces, mais pour l'heure elle devait trouver quelques pièces pour avoir de quoi manger et dormir. Elle décida donc s'installer dans un endroit passant, avec Alyphir, pour proposer ses divinations. D'après ce qu'elle avait entendu, il n'était pas rare d'y voir des vendeurs à la sauvette et autres charmants détours. Et voyant beaucoup de passants à ce carrefour, il y avait fort à parier qu'au moins un notable s'arrêterait à son tapis pour lui sauver la mise. Le pokémon rêve quant à lui diffusait le message mentalement aux alentours les plus proches. Pour autant, les gens semblaient davantage s'arrêter pour les danseurs de rue et les tours de passe-passe ; elle était bien loin du compte. Peut-être suffisait-il de démontrer sa divination à quelqu'un, gratuitement, pour attirer les foules puis se faire accorder quelques pièces ?


* Je pense que tu as raison Minnie, il faut quelque chose de plus tape à l’œil... qui vend du rêve ! Je me charge de trouver l'heureux élu. *
Envie de rejoindre le RP ? Voici le pitch :

Les commerces les plus pauvres de la ville se situent aux abords du Quartier du Lotus Rouge de Seian ; et pour cause rares sont ceux qui souhaitent prendre le risque de se faire truander. Il n'y a plus que trois marchands reclus vers ce Quartiers et l'un d'entre eux est en grande peine. Son Natu l'a prévenu qu'un terrible malheur frapperait la ville (Mission 4) et dans le chaos, c'est sûr, son magasin sera pillé !


Après le post de Théodore, le RP sera vraiment lancé mais vous pourrez nous rejoindre en cours de route. D'ailleurs on cherche des Badass de Rang 3 pour éventuellement poursuivre sur une autre mission Smile


Dernière édition par Minnie Edwood le Sam 5 Jan 2019 - 12:36, édité 2 fois (Raison : HRP + Libellé)
Minnie Edwood
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 83

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Théodore Jagan le Sam 5 Jan 2019 - 12:11

[Anniversaire d'Erasia, le post compte double ! ]

Soufflant sous l’effort, Théodore réussit néanmoins à transporter la lourde caisse de bois jusqu’à son destinataire, un marchand d’antiquités si le jeune homme avait tout bien saisi. Alors qu’il allait entrer dans la boutique, il dut se pousser prestement pour ne pas renverser une jeune cliente qui sortait du magasin Bien qu’il ne s’intéressât pas vraiment au contenu de la caisse, le marchand lui fournit tout de même des explications :

« Ah vous voilà ! C’est vous que Letton a envoyé cette fois ? Ma parole, il change de livreur toutes les semaines ! Enfin, vous êtes à l’heure et je ne suis pas mécontent de recevoir mes nouvelles étagères ! Avec ça je pourrai exposer encore mieux mes précieuses marchandises ! Posez-ça là, voulez-vous ? »

Il désigna un coin de la pièce encore vide.

« Je me chargerai de les monter moi-même. Et voilà vos trente pièces d’or, comme convenu ! A moins que vous ne préfèreriez être payé en joyaux ? »

Théodore ne connaissait pas exactement le cours de joyaux mais il refusa net. Il savait en effet que le taux de change était bien en faveur des pierres et il en recevrait beaucoup moins que des pièces. Or, mieux valait obtenir le plus de monnaie possible puisque son but était de scinder la somme reçue pour récupérer sa part. Il choisit donc les pièces et le vendeur les lui remis. Sur les trente, vingt-neuf étaient pour son employeur, une seule était pour lui. Et comme il était payé uniquement à la course, son pécule n’augmentait pas beaucoup. Mais au moins il pouvait s’acheter de quoi manger. Par chance, la course avait duré moins longtemps que prévu et son patron du jour ne l’attendait pas avant le début de l’après-midi. Voilà qui lui laissait le temps de prendre un déjeuner digne de ce nom avec son argent dûment gagné. Même si son travail était assez fatiguant physiquement, cela ne le dérangeait pas : son passage dans l’armée lui avait appris à déplacer rapidement des charges lourdes lors de manœuvres, et cela lui permettait de se maintenir en forme.

Il avait également pu régler grâce à de petits travaux précaire du genre son problèmes de vêtements. Les habits qu’il portait n’étaient que des fripes mais au moins ils ressemblaient moins à des chiffons usagés. Il en avait donc profité pour jeter son vieux tapis devenu inutile mais il conservait malgré tout sa bâche pour les jours de pluie. Décidément, ce vêtement était bien pratique, tant pour ne pas prendre froid que pour ne pas se mouiller. Dès qu’il en aurait l’occasion, il s’en achèterait une version plus conventionnelle.

Mais pour l’heure, il était temps de manger ! Par chance, il avait repéré un marché en arrivant, et son odorat l’avait informé que des vendeurs de nourriture se trouvaient parmi les marchands. Malheureusement, il ne pouvait pas se permettre de faire des folies vu son maigre salaire. Comme d’habitude, il divisa son revenu du jour en trois : un tiers de sa pièce irait aux repas du jour, dont la moitié pour le repas du midi, ce qui lui laissait juste de quoi s’acheter une demi-miche de pain avec un bout de fromage et un fruit. Mais cela lui convenait, il avait déjà eu une ration de viande cette semaine et ne pouvait pas se permettre d’en acheter très souvent. L’autre moitié lui servirait pour le soir. Le deuxième tiers lui servirait à se payer un lit dans une auberge plus que miteuse pour la nuit. Le dernier tiers était mis de côté pour rembourser sa dette, dans une des bourses dissimulées un peu partout dans ses vêtements. Cette multitude de cachettes était un truc que lui avait appris un vieux briscard de l’armée. Cela permettait de minimiser les pertes en cas de vol.

Comme d’habitude, il ne put profiter de la totalité de son repas frugal, car Chhal, sentant que la nourriture chaude était arrivée, sortit à ce moment là de sa ball pour réclamer son dû. Théodore savait qu’il se servirait lui-même s’il n’obtenait pas ce qu’il voulait et qu’il était suffisamment doué pour échapper ensuite à son dresseur le temps d’avaler son larcin. Mais le lézard ne se nourrissait pas uniquement du fruit du travail de son dresseur. Parfois, il s’éclipsait pendant plus d’une demi-heure dans la ville pour faire Arceus savait quoi, mais Théodore le suspectait de dévorer quelques cultures ornementales de la cité. Il ne s’était jamais livré à ce petit jeu devant son dresseur, mais Théodore l’avait déjà vu lorgner goulûment sur les arbustes qui décoraient les rues. Après tout, un Pokémon Plante devait manger des plantes non ? L’en empêchait n’aurait servi à rien. Il était né pour ça en un sens. Autant vouloir empêcher le soleil de se lever ou les Pijako de chanter… Mais le lézard rapportait parfois une ou deux piécettes de ses escapades puisqu’il avait manifestement compris que son dresseur les collectait. Il payait donc sa part en quelques sortes. Théodore et lui s’entendaient toujours aussi peu mais leur « partenariat » ne fonctionnait pas trop mal.

Son maigre repas trop vite avalé, le rouquin s’avisa qu’il lui restait encore du temps avant le rendez-vous avec son employeur. Il déambula donc au fil des étal, tandis que Chhal, pour une fois perché sur son épaule, profitait de la visite. Certains des articles présentaient ici devaient sans doute paraître spectaculaires ou magnifiques au commun des mortels, mais leur caractère exceptionnel n’avait aucun attrait pour le jeune homme. Ce qu’il ne pouvait s’offrir ne l’intéressait pas.

Alors qu’il avait cette pensée, une voix dans sa tête lui proposa justement un numéro de voyance… gratuit. Théodore regarda à droite et à gauche pour repérer l’origine de la voix, et finit par apercevoir un Munna sur sa droite, posé non loin d’une jeune fille aux long cheveux noirs et aux oreilles curieusement décollées. A Flamen, il n'était pas rares de croiser des marchands accompagnés de Pokémon psychiques, bien utile lors des négociations, si bien que Théodore connaissait peu ou prou tous les Pokémon de ce type pour les avoir rencontrés au moins une fois chacun, y compris ceux de Tenkei et ceux apparus récemment. Ainsi donc c’était elle la « voyante » ? Il reconnu la jeune fille qu’il avait croisée en arrivant à la boutique. Qu’était-elle allée faire là-bas ? Acheter une nouvelle boule de cristal ?

Le jeune homme envisagea tout d’abord de passer son chemin. Tout ce qui était gratuit n’avait pas forcément de valeur à ses yeux et la voyance faisait partie de ces choses qui ne l’intéressaient pas. Il n’avait aucun doute sur les capacités prédictives des grands maîtres de l’esprit, mais toutes les prémonitions justes qu’il avait entendues jusqu’ici s’étaient révélées toujours trop vague pour qu’il puisse en tirer quoi que ce soit. Et si ce savoir ne pouvait être utilisé par les hommes, alors il était inutile selon lui.

Malgré cet a priori très négatif, il finit néanmoins par s’arrêter devant l’étal. Certes, la voyance ne l’intéressait pas, mais les voyants l’intriguaient davantage. Qui étaient ces hommes et ses femmes qui donnaient leur avenir à autrui ? Pourquoi avoir choisi cette voie plutôt qu’une autre ? A supposer bien sûr qu’il n’avait pas à faire à un charlatan. Et pour s’en assurer, il n’y avait qu’une chose à faire. Il déclara donc :

« Moi ça m’intéresse, surtout si c’est gratuit. Que pouvez-vous me dire sur mon avenir ? »
Théodore Jagan
Théodore Jagan
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 17
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Minnie Edwood le Sam 5 Jan 2019 - 15:12

[Anniversaire d'Erasia : le post compte double]

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] 220px-Diagram_of_I_Ching_hexagrams_owned_by_Gottfried_Wilhelm_Leibniz%2C_1701


Le jeune homme était d'une allure peu commune, Minnie avait l'impression de reconnaître en sa chevelure la cornaline qu'elle avait jetée il y a peu et s'était remémorée ; pour une raison qui l'échappait encore du grand rectangle de tourmaline noire qui était à côté. Gardant cette impression pour elle, elle attendit que le jeune homme prenne place. Il fallait à présent qu'elle pense à rendre la séance quelque peu divertissante... une plaie pour la jeune Edwood qui ne voyait que peu de sens à une telle performance. Elle sorti son large rouleau tapissé de tissus aux camaïeux de vert puis regarda le rouquin dans les yeux.


« La divination que je pratique est fondée sur le Livre des Mutations. Ce livre a, selon les légendes, accompagné les changements du monde et la construction de nos grandes nations. Aussi retrouve t-on dans les réponses les éléments mystiques que nos différentes nations se partagent. Et ce n'est qu'en en réunissant deux que la réponse, guidée par l'âme concentrée, peut apparaître. Bien sûr, l'Oracle ne fait que me donner les réponses, et je m'emploie de mon côté à les interpréter. Je tiens à être précise là dessus, il y a toujours une vérité qui se cache dans le miroir de la consultation. Mais que vous y croyez ou non, je pense qu'il est toujours bon d'avoir un conseil avisé. J'ai coutume de dire que j'interprète les futurs aux réalisations les plus probable. Donc si quelque chose est susceptible d'arriver, on peut se préparer au mieux pour affronter ce futur à venir. »


Concentrée dans son discours et très appliquée quant au choix des mots, elle n'était pas certaine que son interlocuteur ait complètement tout saisi. Néanmoins ce dernier semblait concentré, laissant la jeune prêtresse débuter la séance. Elle décapuchonna le premier versant laissant apparaître une multitude de bâtonnets qu'elle disposa sur la table. Suite à ses mésaventures dans le désert, elle s'était employée à les refaire ; et bien que chacun aie le même format ; les symboles et les couleurs de ces derniers semblaient se décliner en florilège. Son séjour à Nalcia lui avait été on ne peut plus prolifique, de par son étude soigneuse des plantes, elle comprenait à présent leurs affinités avec chaque trigramme.


Enjoignant le consultant à joindre ses mains à celle de la prêtresse, elle lui demanda son nom et de penser ardemment à ce qu'il recherchait, et pourquoi il le recherchait. Aliphyr le savait, lors des pratiques de divination il était hors de question pour lui de divulguer quelques informations que ce soit à sa Maîtresse. Et l'intérêt était d'ailleurs limité puisque le soir même où cela était arrivée, le repas du tapir des rêves avait été quelques peu indigeste. Il reposait à présent sur les genoux de sa maîtresse et se concentrait davantage pour fortifier la raisonnance de la jeune Devineresse. Elle avait beau se présenter comme prêtresse, ses talents nécessitaient beaucoup d'énergie et représentaient – selon le pokémon à fleurs mauves – des risques non négligeables. Cette connexion entre le monde éthéré et la réalité demandait des années d’entraînement pour ne pas subir de retour de flammes, mais pour autant la Devineresse ne semblait pas en réaliser les dangers.


« Je vais maintenant procéder au tirage, je demande juste d'être très concentré car c'est essentiel pour bien comprendre les messages de l'Oracle. Parmi ces baguettes j'aimerais que tu en retire une que tu mettras sur le côté. » après réponse du consultant elle poursuivit « Maintenant, sépare les baguettes en deux tas »


Une fois fait, Minnie pris une baguette du tas à sa gauche qu'elle placa entre l'auriculaire et l'annulaire de sa main droite ; elle pris ensuite le tas à sa droite de la main du même côté et décompta de l'autre main les tiges quatre par quatre jusqu'à ce qu'il ne reste qu'entre 2 et 4 baguettes. Plaçant le reste entre l'annulaire et le majeur de la main droite, elle pris  ensuite le tas sur sa gauche de la main droite et poursuivit le processus, bloquant à chaque fois le restant des baguettes dans la jointure suivante de ses doigts. Le restant des baguettes fut rassemblé et cette fois-ci, ce fut Minnie qui sépara le tas en deux. A ce stade, la concentration était telle qu'elle n'avait plus même conscience de ce qui se déroulait autour d'elle. Procédant au même exercice une seconde fois après avoir posé le tas soutenu par ses phalanges d'un côté, elle recommença l'opération une dernière fois. Le silence presqu'interne lui tissait quelques images. Elle ramassa les bâtonnets mis de côté dans l'ensemble du processus puis se mît à réfléchir, le regard se perdant au loin.


L'ensemble du processus fût opéré six fois en tout, et d'une vitesse qui était plus que déconcertante au vu du processus qui pouvait de l'extérieur être qualifié de complexe. Des images lui étaient venues mais elle les garda pour elle, pour l'heure elle devait traité l'ensemble du tirage.


« K'ouei... La flamme brûle vers les cieux alors que le lac s'engouffre dans les profondeurs. Li et Toui. Deux êtres partagent la même demeure mais leur attention et leurs désirs son attirés par des choses opposées. Le temps apprend aux hommes à comprendre que la Terre et le Ciel œuvre dans un but commun. Ce n'est que mon interprétation mais il m’apparaît clair que l'ami avec lequel tu voyages portes des marques similaires aux tiennes. Et comme l'opposition est forte, je me demande si une véritable conversation ne va pas bientôt permettre de vous comprendre. On ne se retrouve jamais complètement isolé mais en harmonie avec les choses de natures semblables. L'Oracle me parle clairement de la guerre et me dit que tu as perdu cette ancienne vie mais que ta fortune te reviendra. Il parle aussi d'une autorité actuelle mauvaise mais dont il faut supporter la présence : cette dernière s'en ira sans embûche. »


La jeune femme dégluti, elle avait vu bien plus et l'image du tilleul et de la constellation cristalline avait soudain pris un sens des plus tristes.


« En marchant solitaire et isolé, il voit un Cochignon recouvert de boue, un char empli de démons. D'abord il tend son arc vers eux, puis le repose. Ce n'est pas un assaillant, mais un ami proche... Il avance dans la pluie fine et la fortune lui vient... »


Le jeune homme n'était certainement pas Terrosien et, si les augures lui étaient bonnes, Minnie ressentait qu'ils se rencontreraient dans le futur sous les traits de l'adversité. L'Oracle ne lui disait-il pas que Flamen regagnerait ce que la nation avait perdue ? La mutable donnant lieu à Shih était pourtant claire.


« Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il faudra bien que tu inspectes tes valeurs quand la fortune te souriras de nouveau. Pour ce qui est de ce que j'ai dit précédemment, je sens un grand danger qui se profile dans lequel tu pourras t'illustrer. Tu es la Cornaline du Marchand »


'tites notes:

Difficile de déterminer combien de temps s'était passé entre son discours et l'arrivée du marchand que Minnie avait visité plus tôt. Je te laisse le soin de développer ce que dit le Marchand. Minnie est un peu dans ses pensées mais n'est de fait pas du tout choquée de le voir arriver au vu de la séance Smile. Tu peux t'appuyer d'Alyphir (Munna) si tu le souhaites et je suis dispo si tu as des questions. Au passage, j'ai vraiment fait un tirage de I-Ching pour le RP Very Happy



Dernière édition par Minnie Edwood le Sam 5 Jan 2019 - 16:17, édité 1 fois (Raison : 'tites notes)
Minnie Edwood
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 83

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Théodore Jagan le Dim 6 Jan 2019 - 22:28

[Anniversaire d'Erasia ! Le post compte double !]

« Merci pour ces informations. J’en ferai bon usage. »

Même s’il était toujours aussi sceptique vis-à-vis des prédictions, il devait reconnaître que la jeune fille maîtrisait assez bien son art… A moins que son Munna ait lu dans ses pensées avant de transmettre ses visions à sa dresseuse ? Mais Théodore n’aurait pas parié là-dessus. Alors qu’il faisait encore ses classes dans l’armée de Terros, il avait suivi un entraînement de sécurité mené par un des maîtres de l’esprit de l’armée qui visait à leur apprendre à combattre une intrusion mentale, ou au moins à reconnaître la présence d’un intrus dans son cerveau.

Théodore, qui n’était pas doué pour les arts mystiques en général avait fait partie de la seconde catégorie, et même là, il n’avait pas réussi à savoir à tous les coups si le maître s’introduisait ou non dans son esprit. Mais son maigre entraînement ne lui avait indiqué aucune tentative de télépathie envers lui.

Cependant, les pouvoirs psychiques n’étaient pas forcément nécessaires pour pouvoir affirmer tout ce qu’avait dit la jeune femme. Un simple regard sur Chhal, qui était toujours sur l’épaule de son dresseur, permettait de comprendre que ce dernier n’appréciait pas beaucoup les humains, y compris son dresseur. Quant à la phrase sur la guerre, elle aussi pouvait provenir d’une déduction logique.
La mise de Théodore indiquait clairement qu’il ne roulait pas sur l’or, et les récents conflits avaient ruiné et jeté sur les routes nombre de familles. Un peu d’aplomb et d’astuce pouvaient donc permettre de supposer que Théodore s’était réfugié à Seian à cause des combats. Car après tout, la jeune fille n’avait jamais dit qu’il était militaire mais simplement que la guerre lui avait fait perdre sa vie d’avant.
Malgré tout, Théodore était satisfait d’avoir appris ce qu’il voulait savoir sur les voyants : qu’elle soit d’origine mystique ou non, cette fille savait faire preuve de perspicacité face à ses interlocuteurs même si la partie de son discours concernant les arcanes de son art et son avenir avaient parues très floues à Théodore, et donc inutilisables, comme il s’y attendait.

Alors qu’il allait repartir livrer l’agent qu’il devait à Elton, un cri le força à se retourner. Deux voix masculines qui hurlaient : « Au voleur, arrêtez-le ! ». Faisant volte-face, le Flamenois aperçut une silhouette vêtue d’une cape noire qui se fondait déjà dans la foule sans pour autant se départir de son allure. Quelques secondes plus tard, il avait disparu au coin d’une rue en profitant de la cohue ambiante. Voyant leur cible leur échapper, les deux poursuivants redoublèrent d’effort mais Théodore les vit faire demi-tour une minute plus tard. Leur proie avait filé. L’un des deux hommes éclata en sanglot si bien que son compagnon fut obligé de le soutenir. Ce collègue n’était autre que l’homme à qui Théodore avait apporté une caisse un peu plus tôt. Vu la vitesse du fuyard, il devait s’agir d’un vol. Et si les boutiques dans lesquelles il livrait se faisaient voler, Théodore avait bien envie de savoir par qui, pour éviter les mauvaises rencontres.

Il alla donc retrouver l’antiquaire -en tout cas il y ressemblait – et lui demanda : « Que s’est il passé ? Un vol ?

-Oui. Cet homme ici présent s’appelle Smith, c’est mon voisin et il est également marchand, mais de bijoux plus ou moins bon marché. L’homme que nous poursuivions est un voyou, un barbare ! Il a utilisé sa maîtrise de la terre pour fracasser la vitrine de mon ami avec une pluie de rochers. Puis il a volé deux ou trois colliers sans grande valeur qui étaient en exposition avant de prendre la fuite. Heureusement les bijoux les plus précieux sont sous clé et ne risquent rien

Mais les projectiles ont fait pas mal de dégâts dans la boutique et Smith aura du mal à payer toutes les réparations. Mais ce qui ‘m’inquiète, c’est qu’il est le troisième marchand de cette rue à subir ces vols d’une extrême violence… Des vols avec peu de butin mais beaucoup de dégâts… Et personne n’a encore été arrêté pour ça… Que fait la garde pour arrêter ces brutes, ces barbares ? »


Théodore ne répondit pas. Ces histoires ne le concernaient pas directement si le ou les coupables ne visaient que cette rue, et il n’était pas assez familier avec la ville pour lui répondre de toute façon. Mais alors qu’il reportait son attention sur le dénommé Smith pour tenter de le calmer, le regard du marchand fut attiré au passage par le stand de la jeune voyante. Smith suivit finalement le regard de son ami et une nouvelle lueur apparut dans ses yeux. Il lança alors à l’oracle d’un ton désespéré : « Vous là, vous avez des pouvoirs de vision, pas vrai ? S’il vous plaît, dites-moi qui a fait ça ! Quel est le fils de putain qui veut me mettre sur la paille ! Je vais le retrouver et lui faire manger ses morts, foi de Smith ! Je vais… Je vais… »

Et il pleura de nouveau si bien que l’antiquaire dut à nouveau lui prodiguer des paroles de réconfort. Lorsqu’il reprit de nouveau la parole, son ton était pitoyable :

« Mademoiselle, s’il vous plait, retrouvez-les… Je veux qu’il paye pour ça ! Je vous paierai cher s’il le faut ! »

Ce marchand était-il aussi sentimental de nature ou le vol avait-il dévoilé sa fragilité ? Quoi qu’il en soit, il n’était pas en état de s’occuper de cette affaire actuellement.
L’antiquaire convint ensuite avec Smith d’aller porter plainte à la garde pour vol. Mais avant de partir, il s’éloigna du malheureux, prenant à témoin Théodore et la voyante :

« Vous jeune homme, vous m’avez semblé costaud et bien bâti ce matin. Et vous mademoiselle, vos dons viennent d’être reconnus par ce même jeune homme si j’ai bien entendu tout à l’heure ? En fait, j’ai peur d’être le prochain sur la liste, et j’aimerais que vous utilisiez vos compétences respectives pour protéger ma boutique. »

Avant que la fille eût pu répondre, Théodore marqua sa réticence :

« Je ne suis ni garde du corps, ni mercenaire. Pourquoi faire appel à moi ? »

Accepter un métier aussi risqué ne lui disait rien, même contre une récompense.

« … Parce que je n’ai pas les moyens d’engager des professionnels… Mais je vous paierai, je le jure sur le grand Groudon ! Vingt pièces d’or chacun si vous pouvez m’aider à protéger ma boutique ! »

Théodore n’aimait toujours pas l’idée de ce travail assez incertain. Et puis, payer un gardien sans avoir les moyens de louer leurs services sur la durée alors que la menace pouvait perdurer on ne savait combien de temps, voilà qui n’était pas très sage et ne rentrait pas dans la philosophie du jeune homme. Aussi, il fit cette contre-proposition :

« Voilà ce que je vous propose : pour le moment, oublions le montant de la rétribution. Je vais plutôt vous apprendre à vous protéger, vous et votre boutique, des intrus grâce à des méthodes simples à mettre en place. J’ai pas mal d’expérience dans le domaine. »

Et c’était tout à fait vrai. En tant qu’éclaireur de l’armée, la sécurisation des périmètres avait fait partie de ses attributions.

« Pourquoi pas… »

Il s’entretint ensuite avec la fille avant de conclure : « Je vais amener Smith à la garde. Pourriez-vous s’il vous plait garder sa boutique ? Je ne pense pas qu’il reste grand-chose à y voler mais sait-on jamais… A moins que vous n’ayez besoin de lui pour votre divination, mademoiselle ? »

[Je n'ai pas nommé le fameux marchand puisque vu que c'est ton PNJ, tu as pê un nom en tête ? MP si souci^^]
Théodore Jagan
Théodore Jagan
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 17
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Minnie Edwood le Lun 7 Jan 2019 - 3:14

[Anniversaire d'Erasia : post compte double!]



La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Images?q=tbn:ANd9GcSG6tmNWl4Km-4LqRMR6vcCsNQm6NKwU2utHkaS1JYGAFH_cr2-



Le jeune homme s'était relevé après l'avoir remercié. Il semblait à la jeune Devineresse, que les conseils de l'Oracle lui étaient parvenus. Pour autant, le tirage semblait nécessiter du temps pour que les aspirations du jeune homme et les sentiers de sa vie ne s'harmonisent profondément. Là était visiblement le problème, d'autant qu'elle venait de remarquer la marque discrète sur la queue du Arcko ; laquelle lui annonçait que le petit être tout vert était probablement la sœur cadette des eaux du tirage. Si tel était le cas, le jeune homme serait l'aînée, celle du feu et cela compliquait probablement les choses ; les deux ne s'entendaient certainement que sur des nécessités de premier ordre. Elle caressa Alyphir pour lui faire signe de réveiller le dialogue psychique. Le petit tapir rose des rêves semblait quelque peu surpris.


* Des choses terribles se profilent Alyphir, je crois bien que cet ancien combattant prendra sa revanche sur le destin qui lui a été imposé. Son partenariat avec son âme sœur les mèneront sur le champs de bataille à nouveau. Je crois que l'Oracle me met en garde sur le fait qu'il devienne potentiellement un ennemi dans quelques batailles futures... Et étant donné son affiliation à la Cornaline, il s’avérera redoutable. *


Le Munna avait pénétré l'esprit de la jeune prêtresse pendant son échange mental et eut tout juste le temps de la réconforter que les deux furent alertés par des cris. Elle se leva elle aussi précipitamment et, percevant la silhouette s'engouffrer, sonda la terre de sa maîtrise à sept reprises. Si l'exercice du I-Ching était éprouvant psychiquement, son aspect méditatif avait eu un effet des plus appréciables sur la circulation de son Chi et elle se surpris repérer ce qui semblait être le coureur. Néanmoins, elle n'eut que la direction, ce qui n'arrangerait pas grand chose à la situation. Rangeant soigneusement son Oracle, elle proposa à Alyphir d'aller enquêter un peu plus loin. A en croire son radar, le voleur présumé se dirigeait à l'embranchement des murs de cerisiers blancs.


Son élan fût néanmoins freiné par la verve brutale du marchand désœuvré, lequel dans son malheur avait juré sur les vertus et sur la mort elle même. Retenant son choc et la répugnance suscitée, elle s'attarda sur l'homme dont le visage emplis de rage laissait couler sa colère. En dépit de l'apparat et de la violence verbeuse, il s'agissait bien du même homme qui lui avait fait découvrir le plateau de divination pokélante. Et si les événements semblaient tous converger ensemble vers la même direction, Minnie avait la désagréable impression qu'il ne s'agissait là que d'une mise en bouche. Elle regardait l'homme, perdue dans un vaste schéma aux parcelles mouvantes alors qu'Alyphir semblait lui très concentré et mutique. Le rêveur aurait certainement des informations intéressantes à divulguer.


[MINNIE]
« Je comprends bien la situation mais vous n'avez pas besoin de jurer pour que l'on vous aide. Mais je ne suis pas voyante, je pratique l'art de la divination ce qui est sensiblement différent. J'interprète les signes pour comprendre les futurs possibles, et plus particulièrement le plus probable. Mais utiliser les bâtons me prendrait peut-être trop de temps... Si vous pouvez me donner trois pièces, je pourrais peut-être vous aider. »


L'homme s'exécuta sans trop comprendre le propos de la jeune femme, lâchant un « pourquoi pas » presque synonyme d'un appel de dernier recours... Puis il lui demanda de garder la boutique le temps d'accompagner le fameux Smith à la garde, terminant par ce qui était conventionnement au début de toute conversation courtoise.


[MINNIE]
« Edwood, je m'appelle Minnie Edwood, fille de Anti et Leto. Les pièces que vous m'avez confiées me suffiront pour pratiquer la divination, je les rendrais une fois le travail terminé. Vous pouvez l'emmener, on vous attend ici, monsieur O'brian c'est bien ça ?»


L'homme paru surpris.


[MARCHAND]
« C'est cela même, Jefferson O'brian. »


[MINNIE]
« Rassurez-vous, je l'ai juste lu sur la devanture de votre magasin. » dit-elle à voix basse alors que ce dernier était déjà parti.



* Je ne suis pas voyante mais au moins je sais lire *
se dit-elle le sourire en coin alors qu'elle entendait Alyphir pouffer télépathiquement de rire. * tu n'as pas quelque chose à me dire toi d'ailleurs ? *


[ALYPHIR]
* Ha ha, si... J'ai cru comprendre qu'ils étaient beaucoup plus dans cette rue auparavant. Les quelques personnes que j'ai sondé sont certaines qu'il y a une sombre affaire liée au Quartier du Lotus Rouge qui est adjacent à la rue. Mais... il y avait quelqu'un dans la foule qui semblait en savoir plus et qui m'a ris au nez avant de me bloquer la connexion. *


[MINNIE]
« Je suis désolée pour tout à l'heure si je n'ai pas répondu à tes attentes. Mais comme je l'ai dit à Jefferson O'brian, je ne suis pas une voyante... je me vois comme une prêtresse, une devineresse. Je ne vois le futur clairement, je le devine par les signes qui me sont donnés à interpréter. Et pour répondre à ton interrogation, j'interdis à mon cher Alyphir toute intrusion psychique pendant mes séances. »


[ALYPHIR]
* Et dire que cet homme est une Cornaline...*


Minnie venait de corriger le tapir fleuri intérieurement, de toute évidence ce dernier l'avait jugé. Sondé ou pas ce comportement n'était pas acceptable et elle se félicita de ne pas avoir eu en faire étalage.


[MINNIE]
« Pour en revenir à des choses plus pratiques, je suis, comme tu as pu le remarquer, une maitresse de la terre ; je crois comprendre que tu es flamennois mais si j'en crois l'Oracle, tu ne maîtrises pas le feu, si ? Dans tous les cas, ton expérience militaire nous sera sûrement profitable... et ton Arcko a l'air plein de ressources lui aussi, comment s'appelle t-il ? Le Munna que tu vois s'appelle Alyphir. J'ai également un Gobou, un Vibraninf et une Osselait ; mais je ferai les présentations en temps voulu. Je pense qu'on devrait regarder s'il n'y a pas d'indices. Au pire des cas, j'ai une petite idée de là ou chercher. Je ne suis pas certaine, mais je crois l'avoir repéré dans sa course tout à l'heure. »


En rentrant dans la pièce, elle vit apparaître un Natu qui se percha sur une étagère en hauteur avant de disparaître de nouveau. Le décor était chaotique autour d'elle les gravas avait montrait l'échoppe totalement dévastée, seules les étagères les plus reculées et en hauteur avaient survécu à l'assaut. A quelque pas gisait un pendentif que le voleur avait du faire tomber dans sa fuite. La pierre d'un bleu ciel aux reflets colorés n'était pas sans rappeler les bijoux que portaient les maitres du continent des glaces. Décidément les signes semblaient bien lui rappeler le conflit qu'elle avait perçu dans l'oracle, et l'implication des peuples de l'eau dans le nouveau conflit à venir. Elle garda néanmoins cette pensée pour elle, bien qu'elle ne put s'empêcher de lancer un bref regard interrogateur à l'égard de Théodore qui lui aussi semblait prospecter le terrain à la recherche de pistes.


[ALYPHIR]
* Minnie... Le Natu de tout à l'heure, je l'ai vu dans les souvenirs de Jefferson, il lui appartient. Il doit certainement savoir ce qui se cache derrière tout ça. *


N'ayant d'autres pistes pour l'heure la jeune femme déblaya un coin qu'elle investi en assise. Puis sortant les trois pièces que Jefferson lui avait donné, elle se concentra en demandant aux esprits de bien vouloir les guider dans leur quête. Elle formula ainsi la question suivante :


[MINNIE]
« Comment peut-on aider Jefferson à se mettre à l'abri de ce genre de vandalisme ? »


Elle lança les trois pièces simultanément, les faisant voleter dans les airs avant de les laisser retomber au sol. Elle répéta le processus six fois, gardant à l'esprit la question posée à l'oracle ; et regardant danser les pièces à l'affut du moindre signe. Elle n'eut néanmoins pas d'image ni autre chose que la simple danse des pièces retombant au sol. Arrivée au dernier jet, elle lança instantanément le résultat.


[MINNIE]
« Hsiao Kouo, la constance du petit... et Hsien ! L'influence ! Quoi de plus naturel à l'oiseau que de voler n'est-ce pas ? L'oracle est clair, le Natu de Jefferson sera notre allié. Les nuages sont denses, mais pas de pluie des marches de l'ouest... Mon intuition semble s'avérer. Le prince tire sa flèche, frappant l'homme dans sa grotte. Le commanditaire est vraisemblablement un notable et je pense qu'il a des intérêts dans un potentiels conflit avec Mizuhan. Il est aussi question d'alliances, mais je dois avouer ne pas en comprendre davantage »
Minnie Edwood
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 83

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Théodore Jagan le Lun 7 Jan 2019 - 22:26

[Anniversaire d'Erasia, le post compte double !]

Lorsque la jeune fille -Minnie Edwood – s’excusa de sa performance, Théodore haussa simplement les épaules :

« Je n’attends rien de particulier de vos dons. Ils ne peuvent donc pas décevoir mes attentes puisque je n’en ai pas. »

Le jeune homme laissa la devineresse se présenter davantage tandis qu’ils revenaient sur leur pas en direction de la boutique d’O’Brien. En revanche, il nota que la fille aviat plus ou moins déviné ce qu’il pensé. Soit elle était très rusée, soit ses dons étaient réels. Il en eut la confirmation à sa phrase suivante. Finalement, lorsqu’elle eut fini, il déclara :

« Théodore. Et lui c’est Chhal. En effet, je ne suis pas élémental Je constate que votre réputation n’est pas usurpée. Vous pouvez lire dans mon esprit ou dans mon avenir tant que vous voulez, je n’ai rien à cacher. En revanche, j’aimerais que vous gardiez pour vous ce que vous savez de moi. Je ne suis pas sûr que tous les gens qui habitent dans cette ville seraient ravis d’apprendre que je vis près de chez eux ».

Il n’y avait aucune agressivité dans la dernière phrase de Théodore, qui avait conservé son ton égal. Ce n’était pas une menace mais un simple constat. En ces temps troublés, mieux valait ne pas ébruiter qu’un ancien soldat de Flamen avait plus ou moins élu domicile dans la capitale de Terros. Le jeune homme n’avait rien à craindre de la loi puisqu’il était en règle, quand bien même sa situation n’était guère reluisante. En revanche, susciter l’hostilité des gens du cru risquait de leur faire perdre du temps et de leur attirer toutes sortes d’ennuis.

Alors que Minnie choisissait d’interroger ses accessoires pour savoir quoi faire de ces gravats, Théodore commença par inspecter la boutique d’à côté qu’il devait sécuriser. La porte était plutôt étroite, ce » qui était une bonne chose. Un lieu de passage étroit était toujours plus simple à surveiller. Il repéra également à travers la vitrine une clochette fixée sur la porte d’entrée. Bien utilisé, un objet aussi anodin pouvait servir d’alarme. Et surtout, le marchand devait absolument se procurer un moyen d’avertir la garde au plus vite. Seul, il ne serait jamais assez puissant pour faire face au bandit qui avait ravagé la boutique de son voisin. Il devait donc appeler des renforts Mais Théodore avait déjà sa petite idée sur la question, une astuce toute simple apprise à l’armée. Maintenant, il fallait attendre qu’O’Brien revienne. Il avait des questions à lui poser.

Ayant terminé sa première inspection, il se dirigea ensuite vers la boutique dévastée où Minnie œuvrait toujours avec ses étranges instruments. Finalement, elle lui révéla le fruit de ses découvertes : un notable ? Une alliance ? Un conflit avec Mizuhan ?

Théodore était sceptique face à ces déclarations et il ne le cacha pas :

« Vraiment un conflit ? Cela ne fait pas un peu beaucoup pour un simple saccage d’une boutique de seconde main ? Et qu’est-ce qu’un notable aurait à gagner à persécuter des commerçants si pauvres qu’ils ne peuvent même pas se protéger ? Il veut racheter toute la rue ? »

A vrai dire, sa dernière hypothèse n’était pas si idiote. Dans un quartier aussi chaud que celui-ci, il devait être possible de monter des commerces aussi lucratifs qu’illégaux. Mais pour un nouveau venu, attaquer directement les chefs de cette pègre locale sur leur propre terrain n’était pas forcément une bonne idée, même pour quelqu’un d’influent, comme disait Minnie. Dès lors, s’installer dans la rue adjacente pour avoir un pied dedans un pied dehors n’était pas forcément stupide… Sauf qu’un notable aurait eu les moyens de racheter ces bicoques, non ? Pourquoi un tel déferlement de violence ?
Enfin, tout ceci ne tenait que si Minnie ne se trompait pas… Mais vu qu’elle avait visé juste jusqu’ici, le jeune Flamenois consentait à accorder plus de crédibilité à sa piste qu’à une autre… Pour le moment.
Alors qu’il réfléchissait toujours, Chhal sauta de son épaule pour aller à la rencontre du Natu que le jeune homme avait aperçu du coin de l’œil. L’oiseau du marchand, sans aucun doute. Sautant souplement de rochers en débris, le gecko finit par arriver face à la boule de plumes. Il se toisèrent du regard quelques secondes puis le lézard passa son chemin pour aller farfouiller dans les restes de la boutique. Apparemment, l’oiseau ne l’intéressait pas.

Mais alors que Théodore allait lui-même s’intéresser au désordre qui régnait-là, une graine l’atteignit à la joue, occasionnant une légère douleur. Une astuce souvent utilisée par l’Arcko pour attirer l’attention de son dresseur. Et bien évidemment, impossible de lui faire passer cette mauvaise habitude. Rejoignant son compagnon, le dresseur comprit ce que son acolyte pointait du doigt. Un coffre métallique, qui avait été solide pour résister à l'impact des rochers. Était-ce là ce que O’Brien avait voulu dire quand il avait mentionné que son voisin gardait ses plus belles pièces en sûreté ? Cette histoire était de plus en plus bizarre, aussi fit-il part de ses doutes à Minnie :

« Je ne pense pas que le vol soit le motif de cette agression. J’ai du mal à croire qu’un élémental assez puissant pour ravager cette boutique en quelques instants aurait eu du mal à maîtriser un pauvre homme et à fracturer son coffre. Il semblerait que vos hypothèses se confirment… »

Malgré tout, il n'était toujours pas complètement convaincu par les talents de la jeune fille.

[Je te laisse déterminer si le ou les marchand(s) revien(nent) au prochain tour]
Théodore Jagan
Théodore Jagan
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 17
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Elvira Greyhunt le Ven 11 Jan 2019 - 22:05

[Anniversaire d'Erasia, le post compte double !]

Elvira n'avait pas été dure de convaincre par Margaret de se rendre à la cité de Seian avant de partir en voyage, surtout pour faire le plein de matériel. Avant tout, la jeune femme avait déjà fait affaire avec un homme de la capitale pour faire restaurer un bijou de famille qui avait été endommagé avec sa dernière rencontre avec Saramis, le vrai Ghostblade. La rouquine avait voulu s'arranger avec un homme qui se ferait discret sur la valeur de l'objet en question et qui surtout, ne poserait pas de question sur sa provenance. Le bijou de sa défunte mère, une perle d'un bleu pâle féérique était tout ce qui lui restait de son ancienne famille. Et durant sa dernière interaction avec Saramis, le vrai Ghostblade, qui avait cherché à la tuer par pure rancune envers sa famille. Il avait réussi à lui arracher un bras, à briser la chaîne en argent de lune et à fissurer la perle à plusieurs endroits.

Elle ignore encore si la restauration de l'objet était possible, mais cet homme qu'elle avait rencontré dans les bas quartiers de Seian lui avait assuré qu'il y avait quelque chose à faire avec ceci. Il ne lui avait pas garanti la restauration parfaite du bijou, mais qu'il connaissait quelqu'un, qui lui-même avait des liens avec un bijoutier de renom… Elvira connaissait le genre, personne ne voulait réellement dévoiler ses secrets et elle respectait ceci, elle-même possédait plusieurs secrets, comme celui qu'elle était toujours en vie. Après avoir offert une somme d'argent pour le futur travail et surtout le silence de l'homme, Elvira était repartie pour la mission de guerre dans la forêt d'Agata.

Plusieurs semaines s'étaient écoulées sans qu'elle ait pu avoir la chance de revenir ici pour prendre des nouvelles, mais maintenant qu'elle se trouvait ici, elle allait de ce pas vers cette boutique où ils s'étaient donné rendez-vous. Un capuchon sombre cachait une partie de son visage fatigué par le voyage. Même si elle s'entendait plutôt bien avec Khaliset, sa Ptéra nouvellement acquise après la réussite de son épreuve de Maîtresse des lames, cette dernière se montrait parfois farouche sans aucune raison. Elle avait repris ses vêtements sombres, laissant derrière elle l'uniforme vert de soldat. Même si elle avait adoré porter les couleurs de Terros, elle avait toujours préféré le côté sombre et plus intimidant du noir, surement une mauvaise manie qui lui venait de ses pires cauchemars. Plutôt ironique en fait, elle combattait le feu par le feu pour essayer de combattre ses peurs qui lui faisaient encore peur.

Tout en traversant un pas rapide les rues et ruelles de quartier pauvre, Axill se permit quelques réflexions. *Il ne faudra pas être surprise si l'homme s'est fait la belle avec la pierre ou s'il a vendu ton identité. * *Axill, numéro un, il aurait fallu qu'il connaisse la réelle valeur de cette perle et numéro deux, il aurait fallu qu'il connaisse mon identité. De toute façon, je n'avais pas vraiment le choix, je voulais essayer de la faire réparer. * Continue-t-elle mentalement. *Parfois, il ne faut pas s'accrocher aux souvenirs du passé…* Continu Axill comme pour gagner son point. *Peut-être, mais j'aimerais garder le peu de souvenir physique de ma mère. * Coupe cette fois-ci Elvira pour mettre fin à la discussion. Elle peut entendre le Spectrum soupirer sous ses vêtements, soulevant le tissu sombre comme s'il avait été un coup de vent.

Le Dimoclès et l'Evoli se trouvaient dans leurs Noigrumes respectifs, attendant patiemment l'appelle de leur maitresse. Il n'y avait que le Spectrum qui avait forcé la Noigrume pour retrouver sa place dans les vêtements d'Elvira. Pendant sa traversée, à quelques coins de rue de la boutique, Elvira commença à entendre des ragots, un truand élémental se serait attaqué à des boutiques ou des maisons du coin. Le peu de marchands qui restaient encore ici semblaient terrifier et certains parlaient même de quitter. Elvira laisse un soupire s'échapper de ses lèvres pendant qu'elle accélère le pas vers sa destination. Quand elle tourne le coin de la rue, elle aperçoit le marchand avec qui elle avait fait affaire qui s'entretient avec deux personnes. Elle attend impatiemment qu'il termine avant de l'intercepter. ‘'Mister. O'brian, j'espère que vous avez ce que je désire.'' Demande-t-elle poliment, en cachant son impatience. ‘' Oh Miss. Greyhunt ! Je suis tellement heureux de vous voir ! Il n'y a pas d'inquiétude, votre commande est en sécurité, mais j'ai besoin de votre aide ! J'ai besoin d'une combattante et voyait votre équipement…'' Déclare-t-il en pointant l'épée longue qui traversait son dos et les deux dagues qui sont attachées à ses cuisses. Il ne fallait pas non plus oublier les autres armes qu'elle aurait pu avoir de cacher sur elle.

Elvira soupire pendant qu'elle observe l'homme en question. ‘'Je vous promets de vous donner votre colis, je vous remettrai également une partie de la somme que vous m'avez offerte comme paye.'' Lui dit-il avec un air désespéré. ‘'Je suis sûr d'être le prochain sur la liste de ses vulgaires attaques.'' Continu-il plaintif. Elvira passe une main dans son visage, massant un peu ses tempes avant de simplement dire. ‘'D'accord, Axill je veux un compte rendu des lieux qui ont été touchés par l'attaque.'' *Bien Elvira. * Susurre le Spectrum avant de se faufiler hors de ses vêtements telle une ombre zigzagante au plancher pour aller s'enfoncer dans les débris. Pendant qu'elle faisait un tour sur elle-même pour regarder à son tour, elle remarqua les deux autres silhouettes qui semblaient eux-mêmes s'affairer dans cette histoire. Elle se décida donc à s'approcher d'eux pour avoir peut-être une idée de ses potentiels alliés. Tout en s'approchant d'eux, elle put entendre une partie de leur conversation, ajoutant à sa liste quelques idées de ce qu'il aurait pu arriver, mais Axill lui en apporta une autre qu'il avait trouvée dans une boîte bien ensevelie sous les débris. Alors, sans plus de manière, elle s'introduisit dans la conversation.

‘'Je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre votre conversation, vos idées sont bonnes, je penche également du côté du conflit, ou peut-être une simple Vendetta avec un grand V. Il n'y a aucun objet qui a été volé qui avait de la réelle valeur, autre que pour faire accroire à un vulgaire vol. Mon compagnon a également trouvé quelque chose sous les débris, un livre de comptes qui semblent faire des transactions illégales. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans les quartiers les plus pauvres, alors il faut bien qu'ils trouvent une manière de faire de l'argent. Surement que deux d'entre eux, on fait affaire avec un des clans du coin et que ça l'a mal fonctionner… Tout ceci n'est qu'une mise en scène pour un avertissement.'' Déclare-t-elle en montrant les dégâts. Au même instant, Axill montrait le bout de son nez, laissant entendre qu'il n'y avait plus rien d'intéressant à trouver avant de disparaître sous les vêtements de la rouquine.

Pendant qu'elle portait un peu plus attention à ses deux interlocuteurs, elle remarque les bracelets qui entravent les poignets du jeune homme, signe qu'il est un prisonnier de guerre en permission. Quand son attention tomba sur la jeune femme, elle l'a reconnue immédiatement et s'exclama ; ‘'Minnie ? Qu'est-que tu fais ici ? Tu étais tannée de planter des graines pour faire pousser les plantes ?'' Dit-elle pour taquiner un peu la jeune femme avant de se tourner vers le jeune homme et elle se présente enfin ; ‘'Elvira Greyhunt, nous allons faire équipe pour résoudre ce problème, j'ai un accord avec O'brian.'' Termine-t-elle en lui tendant la main.



Dernière édition par Elvira Greyhunt le Sam 12 Jan 2019 - 20:52, édité 2 fois
Elvira Greyhunt
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 894

Fiche de personnage
Points: 45
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Minnie Edwood le Sam 12 Jan 2019 - 16:55

[Anniversaire d'Erasia : post compte double !]


La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Dessin-botanique-magnifique-de-brin-tilleul-avec-des-feuilles-et-fleurs-floraison-tendres-usine-tir%C3%A9e-par-la-main-sur-le-blanc-130187694


La jeune élémentale avait rougit avant d'éviter soigneusement le regard de Théodore. Non pas qu'elle avait honte, mais elle savait déjà que le jeune homme ne lui accordait qu'un crédit incertain. Alyphir était quant à lui muet, peut-être avait-il senti la présence d'Axill. Ces deux espèces de pokémon n'étaient pas franchement compatibles ; quand l'un œuvrait pour les rêves, l'autre œuvrait pour les cauchemars. Mais la petite Edwood ne s'en faisait pas plus que ça, le marais dans lequel elle l'avait repêché était rempli de nombreux spécimen de fantominus. Il était même possible qu'ils s'entendent bien, voir même qu'ils se connaissent déjà. Minnie se retourna vers la belle rousse.


[MINNIE]
« J'ai dû quitter le temple... ma maîtrise est encore trop faible et je suis à cours de graines. J'ai décidé de me rendre à Mizuhan, un ami m'a conseillé d'y aller. Je trouverai peut-être quelque chose dans la bibliothèque des glaces. Et puis rien ne m'empêche de prier Célébi et Shaymin pendant mon voyage. J'essayais de gagner un peu d'argent en pratiquant ma divination quand tout ça est arrivé. »


Elle marqua une pause, espérant faire davantage de sens au moyen des nouvelles informations révélées par la lieuse. Le présumé accord était probablement la piste la plus sérieuse pour découvrir la fameuse Vedette. Minnie en était certaine, cet individu était sur un coup beaucoup plus grand et profiterait du chaos engendré par la Tourmaline Noire pour infliger une nouvelle blessure à l'harmonie des peuples. La rencontre avec la guerrière ne lui semblait pas anodine : un long combat se profilerait peut-être à l'issue de leur aventure. Un combat empreint de tristesse et de sang.


[MINNIE]
« Tu as parlé d'un accord avec O'brian, tu le connais ? »


La guerrière n'eut pas le temps de répondre que le marchand était revenu, seul. Visiblement content de la fortune qui souriait à la rencontre de ses trois protecteurs.


[MINNIE]
« Smith n'est pas avec vous ? » se surprit-elle. « Que compte faire la Garde à propos de l'incident ? »


[O'BRIAN]
« Il ne se sentait pas bien, il a préféré trouver refuge chez sa nièce pour prendre un peu de repos. La Garde a bien pris la plainte mais je doute qu'ils en fassent quelque chose pour le moment. Ils étaient moins nombreux qu'à leur habitude et les hommes que nous avons vu semblaient quelque peu distant. Ils ont certainement des affaires plus urgentes pour le moment. »


Alyphir avait tenté de lire dans l'esprit de l'homme mais il semblait maintenant complètement hermétique, comme si une puissante barrière l'empêchait d'agir. Les propos d'O'brian semblaient vouloir cacher l'hypothèse du sombre contrat envisagé par Elvira. L'absence de Smith, en ce sens, tombait à pique. Elle n'était pas même certaine qu'il lui dise la vérité. Au moment même de cette pensée, Alyphir tressailli et la jeune guerrière senti aussitôt l'aura psychique de son compagnon protéger son esprit. Elle regarda discrètement autour d'elle, ne voyant que la foule ordinaire. Quelqu'un ou quelque chose avait certainement essayé de pénétrer son esprit et il lui fallait en découvrir la source.


[ALYPHIR]
* Je ne pense pas qu'il s'agisse de Natu * lui répondit le tapir flottant * Je crois que quelqu'un de puissant nous observe, et cette personne n'a aucun intérêt à nous laisser découvrir ce qui se cache derrière cette affaire. Minnie, on devrait peut-être les laisser se débrouiller. Ça paraît déjà risqué alors que nous sommes en plein jour... et cette personne m'a montré des images horribles. Je ne veux pas que ça nous arrive. Brunel serait probablement du même avis que moi tu sais *


La voix déstabilisé du pokémon rêveur avait fait saisir à l'élémentale qu'elle était sur la bonne piste. Mais encore une fois, en dépit de sa faiblesse qu'elle cherchait à conquérir, elle ne pouvait se résoudre à abandonner ces marchands à leur sort. Chacun avait le droit à l'erreur, et elle ne priait pas Shaymin pour laisser le désespoir se propager. Il leur suffirait d'être discrets et de repérer le veilleur, de cette façon ils arriveraient certainement à retrouver la personne qui usait de son pouvoir de terreur. Elle remercia mentalement Alyphir pour la présence d'esprit dont il avait fait preuve. Puis elle le rassura sur le fait qu'elle ne pouvait pas perdre la vie accompagnée d'âmes aussi fortes.


[MINNIE]
« Justement, je pense que vous devriez vous reposer aussi. » avait-elle dit sans réaliser que ses nouveaux compagnons avaient aussi réagi à l'attitude suspecte du marchand.


[O'BRIAN]
« Oui, mais laissez-moi d'abord vous offrir du thé »


Ils traversèrent la route et entrèrent dans la boutique, laissant le marchand afficher l'écriteau « fermé ».  Minnie ne pu s'empêcher de regarder de nouveau le plateau pokélante sur lequel était restées les pierres qu'elle avait jeté. Il lui tardait de pouvoir découvrir davantage sur cette ancienne pratique. Arrivés dans l'arrière boutique menant à la demeure du Marchand, ils s'installèrent tous autour de la table sous le regard du petit oiseau télépathe qui semblait les attendre. L'homme sembla hésiter quelques instants concernant la constitution du thé, trahissant sa nervosité par de légers tremblements alors que la discussion continuait du côté de ses compagnons. Minnie avait l'étrange impression que les réponses d'O'brian manquaient d'honnêteté.


[O'BRIAN]
« Natu tu as bien pris les précautions nécessaires ? » le petit oiseau acquiesça, laissant son propriétaire servir le thé avec soin. « Le thé apaise les âmes disait ma grand-mère. Vous m'en direz-des nouvelles »

Lecteurs ne pas lire:
O'brian n'est pas allé jusqu'à la garde, il s'est fait intercepté par un veilleur avant. Ce dernier lui a vérouillé l'esprit sur une image d'horreur. Une sorte de menace de mort s'il persévérait à nous demander de régler cette histoire. De fait, il essaye de nous empoisonner par le thé. Mais pas de panique, le Natu a anticipé la chose et n'a aucun intérêt à nous voir mourrir : il a donc interverti la substance toxique avec de la Bergagrume.
Minnie Edwood
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 83

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Théodore Jagan le Sam 12 Jan 2019 - 18:32

[Anniversaire d'Erasia, le post compte double !]

Une cliente, dans un moment pareil, alors que la boutique était complètement ravagée ? Ce marchand devait avoir une grande conscience professionnelle pour réussir à la servir alors qu’ils étaient une boutique dévastée et qu’il était peut-être le prochain sur la cible. Mais il comprit vite la raison de ce geste lorsque l’homme demanda de l’aide à la jeune fille qui se présenta sous le nom d’Elvira Greyhunt. Typiquement terrosien tout ça.

« Théodore », se présenta le jeune homme avant d’incliner brièvement la tête pour la saluer. Mais il n’ajouta rien. Moins on en savait sur lui, mieux cela vaudrait. C’est alors que le grand clocher de la ville sonna deux heures. Merde ! La livraison de l’or à Elton ! Il l’avait complètement oublié. Autant son retard causé par l’attaque sauvage d’une boutique était explicable, autant il ferait mieux de ne pas traîner s’il ne voulait pas l’aggraver !

Rappelant son Arcko qui pour une fois se laissa faire, il déclina la proposition du marchand, pour gagner du temps mais aussi parce que l’histoire de livre de compte pas net révélé par Elvira le mettait mal à l’aise. Bien sûr, ces comptes étaient ceux de Smith, pas ceux d’O’Brien, leur hôte ne risquait donc rien. Et puis il y avait aussi la fille elle-même, qui avait un peu trop fixé ses bracelets à son goût. Savait-elle de quoi il s’agissait ? Était-elle militaire ? Dans tous les cas, il préférait ne pas s’attarder ici sur le moment. Il se sépara donc du groupe alors que le vendeur et les deux filles allaient entrer dans la boutique d’en face, après avoir assuré au vendeur qu’il reviendrait l’aider à défendre sa boutique. Ensuite, il refit le trajet qu’il avait effectué à l’aller. Sans caisse à porter, il était bien plus rapide. Malgré tout, il avait quinze bonnes minutes de retard lorsqu’il revint enfin à l’atelier d’Elton. Heureusement, le visage sombre du menuisier s’élargit lorsque Théodore lui remit le fruit de la vente.

« T’es à la bourre, gamin ! »

Etant donné qu’Elton avait au moins le double de son âge, Thodore ne s’offusquait pas d’être appelé ainsi malgré ses 28 ans.

« Il y a eu une attaque pas loin de là où j’ai livré, un vol avec violence et utilisation massive de géokynésie. Ca a bloqué la rue un moment.
-Encore ? Qui a été touché cette fois ?
-Smith
-Ah lui…
-Vous le connaissez ?
-Ouais. C’est un de mes clients, comme tous les marchands de c’te rue d’ailleurs. Un gars sympa, pas un méchant mais as’qu’il paraît, il a trempé dans des affaires louches… »
Tiens, tiens…
-Quel genre d’affaires ?
-Bah, un truc du lotus rouge quoi. Qu’ils magouillent si ça leur chante ! Tant qu’ils me laissent livrer ma marchandise, je me contrefiche de leurs combines. Et si la garde peut pas s’en occuper et bah tant pis. Chacun chez soi et les Ecremeuh ne seront pas volés, comme je dis toujours ».

Traduction : ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde pas, surtout si ça peut être dangereux.

« Eh mais attends… Tu m’as dit que la boutique de Smith avait été ravagée ? » reprit Elton.
« Oui
-Mais c’est pas mal ça ! Avec un peu de chance, ça va me faire des commandes supplémentaires ! Tu devrais être content gamin, ça veut dire aussi plus de livraisons pour toi »


Théodore doutait que Smith ait les moyens de payer de telles réparations mais il garda son commentaire pour lui. Il préféra noter qu’Elton n’était visiblement pas du genre à verser dans la solidarité. Mais il tenait toujours parole et Théodore n’avait pas besoin de plus. Le menuisier finit par se désintéresser de son ouvrage pour attraper la bourse jetée un peu plu tôt par Théodore. Il l’ouvrit et en tira une pièce d’or qu’il lança au jeune homme. Ce dernier l’attrapa prestement.

« Et voilà ta paie ! Mais attention hein ? Prochaine fois que t’es en retard, je le retiens sur ton salaire, boutique dévastée ou pas ! Maintenant que j’y pense, ça aurait été encore mieux si son entrepôt l’avait été, là j’aurais eu du travail pour au moins trois mois ! »

Cette information ne manqua pas d’intriguer Théodore :

« Smith avait un entrepôt ?
-Ouais, même que je l’ai pas mal aménagé ! Mais c’était pas seulement le sien. Un truc partagé entre les différents marchands du quartier du lotus. Le tout géré par la pègre si tu veux mon avis… Mais j’t’ai rien dit hein ?
-Oui, pas de souci. »


En insistant un peu, il put apprendre la localisation de cet entrepôt et après dix minutes de palabres, Théodore ressortit finalement de l’échoppe. Elton lui avait donné rendez-vous deux jours plus tard pour une nouvelle livraison dans un autre quartier.

En temps normal, il aurait cherché un autre travail pour la journée mais il n’avait pas oublié la proposition d’O'Brien et repartit donc vers la boutique, avec l’idée de confier aux deux filles ce qu’il avait appris sur ce mystérieux entrepôt. Son absence avait durée trois quart d’heure.

Si la cliente d’O Brien était bien militaire, elle pourrait même leur obtenir des renforts, avec un peu de chance. Car Théodore préférait en rester là. Donner quelques conseils soit, mais n’avait pas forcément envie d’aller au-devant d’une confrontation avec la pègre pour un homme qu’il ne connaissait même pas…
Théodore Jagan
Théodore Jagan
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 17
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Elvira Greyhunt le Sam 12 Jan 2019 - 20:51

[Anniversaire d'Erasia, le post compte double !]

Elle allait se tourner vers Minnie quand une étrange onde de puissance vient caresser son esprit. Immédiatement, le Spectrum ainsi que le Dimoclès refermèrent hermétiquement leur esprit lié. Elvira se redressa brusquement oubliant un instant les deux compagnons qui l'accompagne et manque presque la présentation de Théodore. Malgré sa distraction, elle lui retourne son hochement de tête poliment tout en scrutant les alentours, pour finalement détecter une ombre encapuchonnée qui prenait la fuite au coin d'une route. ‘'C'est sa cour mon lapin…'' Murmure-t-elle trop bas pour être entendu. *Axill, Bélen et Méleth, tout le monde va bien ? * Demande-t-elle à ses Pokémon. *Très bien L, j'ai déjà connu plus effrayant, tu me connais ! * Déclare Axill. *Nous allons bien Elvira, rien qui ne pourrait nous effrayer davantage que la terrible guerre. * Murmure à l'unisson les deux âmes amoureuses liées. *Tu crois être capable de le retracer Axill ? * *Si nous le recroissons oui. * O'brien revient ensuite, coupant court aux interactions silencieuses d'Elvira. Il s'excusa et expliqua très mal habillement son excuse avant des invités pour boire. *Elvira, son esprit est protégé, mais j'ai cru détecter les mêmes images de menaces qu'on a essayé de nous donner. Une lui fait surtout pas confiance. * ‘'Merci O'brien, trop aimable de ta part.'' Susurre Elvira pour détourner l'attention.

Si Elvira avait appris quelque chose avec les marchands au noir c'était que quand ils invitaient, c'était qu'ils avaient toujours quelque chose derrière la tête. Elvira plisse les yeux devant l'invitation rapidement lancée, peu certaine de vouloir goûter au thé. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas le thé, c'était l'une de ses activités préférées, mais elle ne faisait pas confiance au marchand. Tout comme Minnie, elle ne croyait pas à l'histoire d'O'brien, trop de choses clochaient et en plus, il était revenu beaucoup trop rapidement pour avoir discuté avec un groupe militaire de l'Ordre de Regirock. S'ils avaient réellement été mis au courant, elle était sûre que certains se seraient pointés pour aider. Tout en suivant silencieusement Minnie qui avait malheureusement accepté l'offre, elle se faisait la réflexion que tout ceci sentait réellement le moisir. *Perspicace Elvira. J'ai trouvé dans le livre de comptes de Smith plusieurs noms connus sous L.R, comme la dernière transaction. Je suppose que ses initiales sont pour Lotus Rouge. J'ai également remarqué quelques noms ici et là qui n'avait aucun lien entre eux et qui n'avait qu'une seule transaction. * Souffle Axill mentalement. *Sûrement des couvertures écrans pour camoufler d'autre transaction, ou peut-être des gens qui n'avaient besoin que de ses services d'une seule fois. * Déclare nonchalante Elvira qui pénétrait la première dans la boutique d'O'brien.

*J'ai également trouvé des initiales G. B.…* souffle Axill avant de garder le silence. *Ce n'est peut-être qu'une coïncidence Axill, il fait surtout affaire à Flamen. * Tranche Elvira en prenant place à la table base. Elle chasse de son esprit les doutes qui essayent d'y prendre place, G. B pouvait très bien être n'importe qui. Il n'y avait pas simplement ce salopard qui avait essayé de la tuer et de toute façon, elle l'imaginait très mal loin de chez lui. Elle revient à l'instant présent quand O'brien pose en tremblant légèrement la tasse de thé devant elle et ensuite devant Minnie. Le geste n'avait pas passé inaperçu aux yeux de la guerrière et la peur que ressentait l'homme en cet instant présent n'était qu'un délicieux repas pour Axill qui s'en délectait tout simplement. Pour commencer, Elvira décida de laisser parler la jeune femme pendant qu'elle attrape la tasse de thé qu'elle porte à son nez. Elle prend une grande inhalation, appréciant pendant un instant la saveur d'agrume. Toutefois, il semblait y avoir une tout autre saveur que la jeune femme ne reconnaissait pas et pourtant elle connaissait pratiquement toutes les baies qui étaient délicieuses pour mettre dans un thé. Elle plisse un peu les yeux, ce qui semble attirer l'attention du Marchant sur elle. Tout en portant à ses lèvres la tasse, elle lève les yeux vers lui, souriant à demi pour la rassurer et prend une longue gorgée.

‘'J'adore cette touche d'agrume, mais il semble y avoir autre chose. Je suis une grande fanée du thé et malgré tout, je ne suis pas capable de mettre les doigts sur la vraie saveur…'' Demande beaucoup trop mielleusement Elvira. Pour ceux qui connaissaient réellement Elvira, ils savaient que quand elle utilisait cette voix, ce n'était jamais de bon augure. Elle était également très peu patiente quand elle apprenait qu'on essayait d'attenter à sa vie. ‘'O'brien, tu connais mon tempérament… Disons passionnée. J'aimerais que cette fois-ci tu répondes correctement à mon amie ici présente sur la situation actuelle avant que je m'en mêle réellement. Il serait réellement dommage que la demoiselle ici présente assiste à une scène des plus déplaisantes.'' Termine-t-elle en avalant complètement le liquide chaud. Sans plus se soucier de l'homme, elle se sert une seconde tasse, en offrant par la même occasion à Minnie. ‘'Il est tout à toi ma chère.'' Dit-elle comme si elle venait de lui offrit le plus délicieux des repas sur un plateau d'or.
Elvira Greyhunt
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 894

Fiche de personnage
Points: 45
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Minnie Edwood le Dim 13 Jan 2019 - 1:04

[Anniversaire d'Erasia : poste compte double!]


La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Fleur-de-lotus-rouge


[MINNIE]
« Jefferson, nous sommes là pour vous aider. Mon oracle m'a prédit que la clef résiderait dans les renforts, et vous les avez devant vous. Je sais que vous avez des démêlées avec un grand nom du Lotus Rouge. Je pense aussi qu'il convoite quelque chose que vous possédez. »


Minnie huma le thé qui venait de lui être servi et le sirota sans élégance. Les occasions de boire du thé n'étaient pas rares pour la jeune femme lorsqu'elle vivait encore dans l'Oasis, mais l'étiquette la dépassait largement. Le goût était surprenant, il y avait beaucoup de saveurs sucrées, elle y sentait particulièrement les agrumes. Néanmoins, une amertume inhabituelle lui tatillonnait le palais. A en juger par l'arôme qui se dégageait du nez, il s'agissait sans aucun doute d'un anti-poison ultra-capacitant. Elle n'était pas experte du thé, mais elle était plutôt certaine que ce type d'ingrédients était peu commun.


* Effectivement * lui dit une voix * C'est moi qui en ai mis dans le pot à thé à tout à l'heure *


La jeune femme garda néanmoins cette interruption pour elle, quelque peu surprise qu'Alyphir ne l'ait pas détecté par ailleurs. Il s'agissait certainement du Minoiseau qui siégeait non loin de la table. D'ailleurs, l'Oracle ne lui avait-il pas susurré que la réponse résidait dans l'envol de l'oiseau ? La jeune femme resta regarder le petit pokémon tout en poursuivant sa discussion avec O'brian ; comme si quelque chose commençait à lui faire sens.


[MINNIE]
« Je sais que vous subissez des pressions et que c'est un adversaire dangereux. Je sais aussi que sans la présence de Théodore ici vous risquez tout autant d'y passer si vous jouez avec les nerfs de la militaire devant vous. Dites nous ce qui se passe réellement et tout ira bien. »


Elle s'était retournée vers Elvira pour avoir son approbation. Alyphir quant à lui restait muet, comme concentré sur une menace potentielle, prête à arriver à tout moment. Si la réaction militaire de la belle rousse avait été quelques peu déstabilisante pour Minnie, elle la remerciait intérieurement d'avoir ouvert les portes de la discussion. Il était souvent difficile, quand elle consultait l'oracle, de savoir ce qu'il fallait révéler et comment le faire. A présent, le message était lancé, et le thé avait été englouti comme pour conclure sa phrase.


[O'BRIAN]
« Miss Edwood... Miss Greyhunt... Je suis sincèrement désolé... Oui je... Je vais tout vous raconter... Je suis tellement désolé... Ils... Je suis allé raccompagné Smith chez sa nièce pour qu'il soit en sécurité, j'y suis allé directement. Juste après, alors que je m'apprêtais à aller voir les officiers de l'Ordre de Regirock, le Guetteur m'a menacé mentalement. Il m'a envoyé des images d'horreur en me disant d'arrêter si je ne voulais pas finir éventré sur la place publique avec le reste de ma famille. Et... »


L'homme se releva d'un coup, ouvrant les pots de façon anarchique sans parvenir à trouver quoique ce soit, poursuivant son discours dans des sanglots et le désarroi.


[O'BRIAN]
« Le Guetteur m'a dit que si je voulais lever le sort qu'il m'avait jeté je.... je... non il est trop tard... »


L'homme avait donc reçu une vision d'effroi, et Minnie semblait comprendre grace à l'intervention du Natu, que la condition pour lever le sort était de les voir mortes. Elle demanda aussitôt à Alyphir de relayer ses pensées à Elvira.


[MINNIE]
* Le sort ne sera rompu que si nous mourrons à ses yeux *


Minnie commença a se plaindre de vertiges alors qu'O'brian regardait la scène complètement désoeuvré. Lancant dans la foulée : « Jefferson... Nous n'étions que toutes les deux à pouvoir t'aider, Théodore ne reviendra pas »


Et ainsi elle feinta sa mort en se laissant tomber avec force sur la table, espérant qu'Elvira en ferait de même pour libérer le pauvre homme du sort dont il était victime. Elle attendit un moment que les pleurs de l'homme s'atténue et n'avait aucune idée quant à l'imitation ou non de sa compagne de fortune puisque le coup qu'elle venait de s'infliger lui faisait vrombir la tête. Elle se releva toutefois dans un moment d’accalmie, découvrant Elvira éveillée. Soit son plan avait marché, soit la lieuse avait trouvé un autre moyen pour rompre le sort.


[O'BRIAN]
« Par Archéus vous êtes saine(s) et sauve(s) ! Je... je ne sais pas comment vous avez fait mais je suis libéré de cette horreur... Mais maintenant que... »


[MINNIE]
« Vous avez tenté de nous empoisonner, on ne voudra certainement plus vous aider ? » lui-dit la jeune Terrosienne avec une pointe d'amertume. « Et bien... Je sais que c'est un peu difficile à croire mais je ne peux imaginer porter l'image de ma famille morte éventrée en pleine rue et... Je peux comprendre en un sens cette tentative désespérée. Même si j'aurais préféré qu'il en soit autrement. Je ne me désengage pas et je vais vous aider. »


Le Natu venait de battre de ses ailes et les trois humains tournèrent aussitôt leurs regards vers le petit oiseau. Il était d'une couleur peu commune et son plumage arborait quelques plumes dorées.


[NATU]
* Jefferson, tu sais à quel point je désapprouve tes dernières actions mais ton acte est à mon sens impardonnable. J'ai enfreint la tradition de non-interférence transmise par ma lignée, par ta faute. Jamais tout cela ne serait arrivé si tu avais gardé tes distances, d'autant que la lieuse que tu as devant toi avait les capacités de remédier au sort. Je suis partagé entre la fureur de l'instant et l'attachement que j'ai à ton égard. Néanmoins, la faute incombe davantage au cartel du lotus rouge et il est grand temps que nos convives sachent de quoi il retourne. Tout d'abord, merci d'être venu en aide à Jefferson. En dépit de cet acte, il s'agit d'un homme bon. Récement, des attaques nocturnes ont eu lieu le soir, sans trop de raisons apparentes, occasionnant des pertes humaines dramatiques. De nombreuses personnes ont trouvé la mort, éviscéré, dans le voisinage. Il s'agit là de l’œuvre du tristement nommé Grey Bazook qui est venu en personne faire affaire avec Jefferson. Il lui demandait de faire passer des messages et en échange il s'assurait de la sécurité du magasin. Mais à sa dernière venue, Grey Bazook lui a demandé d'officier dans le Marché Noir du Lotus Rouge. Smith avait eu la même proposition mais a refusé. Jefferson n'a pas encore donné sa réponse bien que vous ne la connaissiez déjà. Ce soir, un événements terrible aura lieu, je l'ai vu quand la jeune Edwood a lancé les pierres de divination. La Garde de l'Ordre de Régirock sera trop occupée à gérer l'incident pour venir ici nous protéger. Il y aura du sang, et des morts. Malheureusement pour nous, je n'ai rien vu d'autre... je ne connais donc pas l'issue du combat de ce soir. *


Le discours du petit oiseau ravivait des images intenable pour Minnie dont les yeux perlaient un peu plus sous l'action de ses déglutissements serrés. Pourquoi devait-elle se confronter à un monde aussi cruel ? Y avait-il là un message qu'elle ne saisissait pas encore ? Sa tristesse et la hargne lui firent cogner les poings sur la table, se relevant aussitôt de sa posture passive. La jeune femme essuya ses larme et, après avoir regardé tout le monde brièvement, repris la parole.


[MINNIE]
« Alors nous n'avons pas le choix, il va falloir se préparer. Elvira, je ne sais pas ce que tu comptes faire, mais je refuse que de telles choses se passent sans que je puisse y faire quelque chose. Même si je dois me confronter à ma propre faiblesse, je combattrai de toutes mes forces. Jefferson, si vous avez quoi-que-ce soit qui pourrait nous aider, c'est le moment. »


L'homme était quelque peu abasourdi par la scène et semblait se repentir intérieurement auprès de son compagnon à plumes. Le regard dans le vide, abattu, il releva la tête puis s'en alla dans un couloir avant de revenir avec un petit coffre qu'il posa sur la table. Tout en le déverrouillant, le marchand répondit.


[O'BRIAN]
« Ce n'est pas grand chose, je les préservais pour les coups durs... Mais comme je les ai acquis malhonnêtement je suppose que c'est le moment de m'en débarrasser. Vous êtes des élémentales n'est-ce pas ? Peut-être que ces joyaux pourront vous être utiles... »


[ALYPHIR]
* Théodore est la Cornaline, il reviendra *


Info RP:

Elvira, nous disposons d'un Joyau Elemental temporairement chacune, car le combat sera épique. Théodore, je ne sais pas quand tu arrives, mais tu peux bien évidemment choisir un Booster temporaire ou autre qui puisse coïncider avec tes besoins.

Pour ce qui est de la façon de rompre le sort, je te laisse le choix : tu peux feinter ta mort ou... (et je te verrais bien faire ça) me voir m'écrouler devant un O'brian ingérable émotionnellement et utiliser tes dons de lieuse pour délier la vision de son esprit (vous avez-dit devorêve?) : tu peux user de mon Munna si tu le juges nécessaire.
Minnie Edwood
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 83

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Théodore Jagan le Dim 13 Jan 2019 - 17:06

[Anniversaire d'Erasia, le post compte-double]

Alors qu’il allait pénétrer dans la rue où se trouvait la boutique d’O’Brian, Théodore entendit une drôle de voix dans sa tête qui ne lui était pas inconnue. Il reconnut finalement Alyphir, le Munna de Minnie, qui l’informait d’événements assez étrange en cours dans la boutique. Le tapir termina par cette curieuse mise en garde : pour ne pas que le marchand tente de le tuer, il devait simuler sa mort devant lui.
Devant l’urgence apparente de la situation, Théodore ne posa pas de question même s’il trouvait tout ceci plutôt louche. O’Brian n’avait pas la carrure d’un assassin et le jeune homme était à peu près sûr de pouvoir se débarrasser de lui sans mal, à moins que le vendeur n’ait des talents cachés. Mieux valait jouer la prudence et faire ce qu’Alyphir préconisait. Mais ensuite, lui et sa dresseuse n’échapperaient pas à une petite séance d’explications !

Simuler sa mort… Pas très difficile à faire si près du quartier du Lotus rouge ! l’ex-soldat regagna furtivement la boutique d’O’Brian mais il ne passa pas devant, préférant prendre la ruelle adjacente à la boutique. Non loin de l’allée principale mais étroite, sale et surtout peu fréquentée… L’endroit parfait pour un traquenard.

Ne manquait plus qu’un peu de sang et une arme pour faire plus vrai. Heureusement, il avait l’un et l’autre. Sortant son vieux couteau rouillé, il cautérisa la lame à la flamme d’un bout de tissu enflammé, embrasé à l’aide de son briquet. Ensuite, il se sectionna le lobe de l’oreille droite. Un tout petit trou duquel jailli néanmoins une bonne quantité de sang.

Théodore avait appris cette propriété intéressante de ces oreilles pour en avoir discuté avec un groupe de francs-tireurs de son unité donc le passe-temps favori était la collection d’oreilles ennemies : le lobe contenait suffisamment de sang pour faire croire à une blessure spectaculaire alors que cette dernière était sans gravité.

Avec son doigt, il appliqua ensuite le sang qui coulait le long de son cou. Ainsi, en ne regardant pas de trop près, on pouvait facilement croire qu’il avait été égorgé. Il ne manquait qu’un dernier détail pour endormir la méfiance du marchand. Il déchira donc un bout de la bâche qui lui servait de cape avant de la tacher de son sang. Puis il fit sortir Chhal de sa ball et lui donna les instructions suivantes :

« Prends ça et amène-le à O’Brian qui est dans la boutique d’à côté. Tu n’as qu’à cracher une graine à la fenêtre pour attirer son attention. Puis ramène le ici, il faut qu’il me voie. Compris ? »

Le Arcko se contenta de caler le lien de tissu dans le repli de sa queue avant de courir dans la direction indiquée. Était-ce parce qu’il était ravi de transporter le sang de son dresseur apparemment moribond ou parce qu’il avait envie d’action ? Pour une fois qu’il obéissait, Théodora n’allait pas s’en plaindre ! Il coucha donc au sol sur le ventre à l’entrée de la ruelle, la tête tournée pour laisser en évidence le côté ensanglanté. Il ne restait plus qu’à espérer qu’un badaud ne passe pas par ici dans l’intervalle.

Cinq minutes plus tard, il entendit des pas battre le pavé dans sa direction, puis une voix bien connue retentit :

« Par Groudon ! Théodore ! C’est impossible ! Il est mort ! Le guetteur a dû le voir aller et venir et… Oh mon dieu… »

Théodore resta bien immobile, les yeux dans le vide, jusqu’à ce qu’Alyphir lui confirme que la supercherie avait fonctionné. Alors il se releva, tel un mort revenu à la vie.

« Thé… Théodore » hoqueta le marchand. Mais par quel prodige... »

Pour toute réponse, le jeune homme gratta le sang coagulé sur son cou de son pouce, révélant ainsi une peau parfaitement intacte en dessous.

« Ah je vois… Encore un simulacre… Eh bien je suis bien heureux de m’être laissé prendre…
-Vous avez pas mal de choses à m’expliquer, O’Brian…
-Oui mais pas ici. Rentrons, vos amies pourront également vous renseigner. »


Alors qu’il allait suivre O’Brian vers sa boutique, une graine heurta le jeune homme à la joue gauche. L’Arcko était là, les bras croisés, attendant visiblement quelque chose.

« Merci pour ton aide » reconnut son dresseur. « Si tu veux, tu peux surveiller la rue depuis la fenêtre »

Aussitôt, le lézard se détendit et regagna sa place sur l’épaule de son dresseur. Mais Théodore, lui, n’était pas tranquille, raison pour laquelle il avait demandé à Chhal de faire le guet. Une fois à l’intérieur, il s’intéressa de nouveau à Minnie et Elvira :

« L’une d’entre vous peut m’expliquer la raison de tout ce manège ? »

Il écouta la réponse avant d’ajouter :

« Pour ma part, j’ai entendu parler d’un entrepôt loué par Smith en plein milieu du quartier du Lotus rouge. Vous pouvez nous en dire plus là-dessus O’Brian ? »

Toutes ces histoires d’attaques programmées et de massacres ne lui plaisaient guère. Il n’avait certainement pas signé pour ça ! Sans compter que si l’attaque était imminente comme avait l’air de le penser les autres, la protection de la boutique ne servirait plus à rien, et il pouvait dire adieu à son salaire…

Pour toute réponse, le marchand se dirigea vers un placard dont il sortit un joyau vert qu’il tendit au jeune homme en expliquant :

« Tenez, c’est un joyau plante. Cela renforcera temporairement la puissance des attaques plantes de votre Arcko »

Comment ? Pourquoi tout le monde se comportait comme s’ils étaient certains qu’il allait les aider à protéger ce lieu ? Tandis que O’Brian donnait des explications sans grandes importances sur cet entrepôt – il ne disait rien de plus que ce qu’Elton lui avait appris, le Arcko commença à s’agiter sur l’épaule de son dresseur. Depuis leur arrivée, il n’avait pas quitté la fenêtre de la boutique des yeux et son attention avait été attirée par une étrange silhouette encapuchonnée. Avec la pluie des derniers jours, cela n’avait rien d’étonnant, mais Théodore la vit effectivement faire des allers-retours devant leur position. Raah, le nul ! Il aurait dû mieux surveiller le coin au lieu de perdre son temps en palabre. Au temps pour la préparation ! Il fallait donner l’alerte.

« Quelqu’un nous épie de l’extérieur. Que fait-on ? » demanda-t-il à la cantonade.
Théodore Jagan
Théodore Jagan
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 17
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Elvira Greyhunt le Mer 16 Jan 2019 - 16:11

[Anniversaire d'Erasia, le post compte-double]

Comme déjà énoncé, Elvira n'était pas reconnue pour sa patience et encore moins ce qui était de faire la comédie pour sauver la vie de quelqu'un qui n'avait pas beaucoup de valeur. Non pas, qu'elle méprisait toute la populace, mais seulement ceux qui avaient joué avec le feu et qui maintenant essayait de s'en sauver par l'intermédiaire d'autres personnes. Toutefois, il n'y avait pas que ceci. Plus l'homme parlait, plus sa peur devenait envahissante au point qu'elle était en train d'attraper la migraine. Il n'y avait pas que ceci, toutes ses images de morts lui semblaient si putrides qu'elle commençait à avoir la nausée. Elle soupire tout en continuant de boire son thé. Une expression ennuyée marquait maintenant son visage, signe qu'elle en avait marre de cette comédie. Elle fit un signe presque désintéressé, quand cette dernière se tourne vers elle, voulant rapidement finir cette absurdité.

*Tu as l'intention d'agir quand ?* Demande Axill. *Quand Minnie aura terminé.* *Je pourrais le dévorer .* Demande le Spectrum donc la voix tremblait presque d'excitation. *Seulement quand je te le dirais. Tu sais comme moi qu'il faut une occasion spéciale pour l'activer.* *Mais je pourrais, c'est tout ce qui compte !* Elvira soupire encore, mais elle est heureuse de voir un peu de bonheur chez son compagnon. Tout en les écoutant distraitement, elle réfléchit à son plan. Elle devait trouver une manière rapide de l'endormir et ce même pour quelques minutes le temps de mettre Axill à exercusion. Quand elle entend la voix tremblante de Minnie, elle devine que c'est l'heures d'agir. La face de la jeune oracle frappe la table et pendant que O'brian s'horrifie, Elvira se met en marche. Grâce à Axill, elle passe temporairement au travers la table, avant d'attraper le marchand par le visage. ''Hypnose Axill.'' Quand l'onde vient frapper l'homme, il s'endormit immédiatement. Elle le retient contre elle, avant de laisser les mots sortirent de sa bouche. ''Dévorêve.''

Elle n'avait même pas terminé le mot que la fumée qui faisait partie d'Axill s'échappait de ses vêtements pour venir envelopper la tête de l'homme dans une gueule béante. Pendant un instant, on peut entendre les voix que l'homme pouvait entendre s'échapper. Puis le Spectrum laisse échapper un soupire de satisfaction avant de revenir dans les vêtements de L. "Minnie, tu n'as pas trop mal .'' Ricanne un peu L avant de secoue la tête et de fortement gifler de marchand qui se réveille de sursaut. Elle se rassoit comme si de rien de tout ceci était arrivé. Elle laisse le marchand s'émerveiller devant leur elles et leurs survies. *Humm... C'était délicieux. Ah et pendant que j'y pense, ça ressemble énormément à la signature de l'intrus de plutôt.* Elvira allait répondre quand le Natu fit sentir sa présence. Quand son regard se porte sur lui, une petite ombre passe sur son visage. Elle ne peut s'empêcher de penser à Elie qui lui avait sauvé la vie avant de mourir de la blessure mortel faite par Saramis. Elle revient à elle quand Minnie s'exclamait sur l'injustice de ce monde. Elle pouvait même entendre ses pensées superflues. Pendant que le marchand s'éloignait, elle se tourne vers Minnie, attirant son attention. ''Ce n'est pas le monde entier qui est cruel, c'est une partie de l'être humain Minnie. Nous sommes faits ainsi, alors ne voit pas simplement le négatif. Un monde en paix n'existe pas réellement, ce n'est qu'une illusion qu'on se donne pour survivre aux nôtres.'' Termine-t-elle doucement au même moment que le marchand revenait avec une boîte.

Elvira observe les joyaux qui se trouvent dans la boîte. Malgré la surprise qui se dessine sur son visage, elle sent l'excitation monter en elle. Même en étant dans l'armée, elle n'avait jamais eu la chance de pouvoir manipuler un joyau. Elle repère sans problème une graine d'Espoir et l'attrape pour mieux l'observer. Même si sa maîtrise n'était pas parfaite ou très puissante, elle pouvait déjà sentir la synergie qui se produisait entre la pierre et sa maîtrise. ''Merci O'brian.'' Sursurre doucement L les yeux rivés sur ledit joyau. Presque au même moment Théodore arrive avec sa propre mise en scène qui étire un sourire sur les lèvres de la guerrière. Le prisonnier n'était donc pas si stupide. Il savait très bien se débrouiller tout seul. Elle commença maintenant à avoir un peu plus de curiosité envers cet homme aux talents multiples et si l'armée l'avait toujours gardé, c'était qu'il y avait une très bonne raison.

Pendant qu'ils retournaient tous à l'intérieur, Théodore demande des explications qu'Elvira se fait un plaisir de laisser Minnie les lui donner. De toute façon, elle n'était pas très bonne pour ce genre de choses et Minnie avait la parole facile. Pendant qu'ils parlaient, Axill vient déranger Elvira. *L je ressens l'aura de la personne qui nous suivait dans le marché.* Pendant qu'elle a le même réflexe que l'Arcko, elle regarde par la fenêtre pour apercevoir le bout qu'une capuche. *Humm... Je n'aime pas ça...* Elle allait l'annoncer au groupe quand Théodore fut plus rapide. Décidément, le jeune homme avait le donc de la surprendre. ''J'aurais peut-être une idée, je pourrais facilement utiliser la capacité d'Axill pour me faufiler jusqu'à lui, mais j'ai peur qu'il remarque ma présence, vu que nous semblons partager le même lien avec les Pokémon psy et spectre. Alors, j'aurais besoin d'une bonne diversion, mais je suis quand même ouverte à tous. Il y aurait aussi la solution que nous le bernions pour qu'il retourne direct à son Q. G et nous pourrions le suivre.'' Termine-t-elle en croisant les bras.
Elvira Greyhunt
Elvira Greyhunt
Informations
Nombre de messages : 894

Fiche de personnage
Points: 45
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Minnie Edwood le Dim 3 Fév 2019 - 20:00

[Anniversaire d'Erasia : le post compte double]


La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Images?q=tbn:ANd9GcTJvBKiOf9Iy1vylNsr1ltF-RkGfppJddha2nz38c3KECNELYcMmg


Tout incitait à passer l'action, mais Minnie était hésitante, avec la foule au dehors c'était peut-être trop risqué d'y aller frontalement... Il y avait fort à parier que cela attirerait l'attention si le groupe venait à engager un combat en plein jour, ce qui devait d'ailleurs expliquer pourquoi ils préféreraient le soir pour agir impunément.


[MINNIE]
« Ce n'est pas une mauvaise idée Elvira, tu devrais user de tes capacités spectrales. Ils attendent le soir pour attaquer, ce serait trop risqué de compromettre leur action de ce soir en tentant quelque chose à la vue de tous. Si tu peux le neutraliser cela devrait nous permettre de gagner du temps pour remonter à la source. Mon Vibraninf te suivra de loin. »


Elle se retourna vers Sylver à la mine toujours aussi impassible avant de poursuivre.


« Tu as parlé d'un entrepôt, il doit nous rester seulement quelques heures avant qu'ils ne passent à l'action, je compte y aller... c'est la seule piste que nous ayons pour le moment »


Le petit oiseau intervint alors de nouveau, se téléportant plus près encore du petit groupe et redéployant ses petites ailes pour attirer l'attention.


[NATU]
* Je sais déjà où il compte aller, à l'Auberge Holy Flore, et si vous comptez toujours nous aider alors je peux vous y emmener. Pour l'heure il serait peut-être bon d'intercepter le guetteur, je ne sais pas si mon entrave a fonctionné sur lui quand il a tenté son intrusion mentale je ne peux donc pas garantir l'effet de surprise. Mais gardez bien à l'esprit que si l'avenir peut être changé, là où il y a la mort, il y aura toujours la mort. *


Les mots du minoiseau étaient quelque peu effrayant mais ils pourraient à présent passer à l'action. Minnie décida donc de tenir sa parole et de s'engager dans le pari, aussi risqué soit-il. Le temps de l'interlude mental, O'brian était allé chercher quelques capes qu'il remis en main propre. Minnie demanda à Alyphir de rentrer dans sa pokéball et enfila la cape.


[MINNIE]
« Je me suis engagée, de toute façon j'ai envie de savoir ce qui se cache réellement derrière tout ça et de comprendre cette vision qui imprègne mon esprit. O'brian, il serait peut-être préférable que vous quittiez la ville le temps que tout ceci se calme. »


[O'BRIAN]
« Mais je ne peux pas partir ! J'ai tout mon commerce ici... Je suis infiniment reconnaissant de l'aide que vous me portez croyez le bien, mais je ne peux pas l'abandonner »


[MINNIE]
« C'est à vous de voir, mais rester ici seul est actuellement risqué, que ce soit dans le quartier, ou même possiblement la ville. Dans tous les cas, il vous faudra fermer le magasin pour aujourd'hui. Pour le reste vous êtes libre de faire ce qui vous semble le plus juste ; mais si vous restez en ville, le plus simple et le plus sécurisé reste la garde des forces de l'ordre. Mais ça n'engage que mon avis. Natu, où se trouve exactement cette auberge ? »


[NATU]
* Dans le quartier rouge lui-même, je vous téléporterai dans la ruelle adjacente, il n'y a jamais personne là-bas. Et pour des raisons de sécurité je ferai un premier voyage seul pour m'assurer que la voie est libre. Est-ce que ça vous convient ? *


Le silence était retombé encore une fois et Minnie visualisait mentalement les possibilités qu'il leur restaient. Forcée de constatée qu'ils n'avaient d'autres informations sur les commanditaires que leur dangerosité, le pari s'avérait risqué et elle devrait redoubler de vigilance pour ne pas faire de bourde et risquer la vie de ses co-équipiers de fortune. Elle serait à présent le Joyau dans sa main et sentait déjà son chi vibrer jusque dans ses orteils. La sensation était étrange mais a priori elle serait peut-être en mesure de faire passer son radar rocheux à un tout autre niveau.
Note pour écriture:
Le Guetteur que j'avais imaginé est une personne jeune et s'est liée avec un Archéduc (chromatique), elle possède également un Mimiqui ainsi qu'un jeune Tutafeh. Le reste est libre


Dernière édition par Minnie Edwood le Dim 3 Fév 2019 - 20:13, édité 1 fois (Raison : Note pour écriture)
Minnie Edwood
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 83

Fiche de personnage
Points: 66
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Théodore Jagan le Dim 3 Fév 2019 - 22:57

[Anniv d'Erasia, le post compte double !]

Parmi tous les plans proposés, la filature évoquée par Elvira – avec ou sans Pokémon Spectre – lui semblait être la meilleure option, peut-être parce que ce plan plus classique que les recours à des pouvoirs mystiques se rapprochait le plus de ce qu’il avait pratiqué dans son ancienne vie. Mais lorsque le Natu dévoila son propre projet, un détail l’interpella :

« Quand bien même le guetteur sait que nous allons venir, si tu nous téléporte là-bas maintenant, nous y serons avant lui non ? Et de toute façon, même s’il sait que notre arrivée est probable, il ne sait ni quand ni comment elle aura lieu. Donc je pense que si tu nous rapportes un éclairage sur la disposition des lieux, il serait possible de les utiliser à notre avantage, non ? »

Enfin, tout ceci restait purement théorique puisque Théodore n’avait toujours pas accepté de participer à leur petite campagne. Après tout, qu’est-ce qu’il avait à y gagner ? Peut-êrtre… La reconnaissance d’un soldat de Terros ? Mais Elvira avait-elle suffisamment d’influence pour que son avis soit pris en compte ? Voilà une question qui serait intéressante à poser… Mais pour l’heure mieux valait se reconcentrer sur le plan, au cas où cela vaudrait la peine… Théodore réfléchit quelques minutes avant de déclarer :

« Je suis d’accord avec Minnie. Mieux vaut prendre notre temps et profiter d’un réel effet de surprise après étude des lieux plutôt que de tenter le tout pour le tout dans une attaque directe dont on ne sait même pas si elle est encore secrète ou non ».

Mais alors qu’il terminait sa phrase, il dut faire un bond en arrière pour esquiver par réflexe un Ecras’Face de son Arcko. La queue de ce dernier ne frappa que le vide. Mais ce dernier ne sembla pas découragé par son échec, et il frappa de nouveau dans le vide, à l’opposé de son dresseur. Mais quel Apitrini l’avait piqué ?

Bien que cette attaque aussi semblât sans effet, elle occasionna une réponse : le Flamenois put apercevoir l’espace de quelques secondes une sorte de tête de couleur bleu-vert se déplacer de manière à esquiver les charges de l’Arcko furieux. Pourtant, certaines attaques passaient clairement à travers son corps … Ou en tout cas là où il aurait dû y avoir un corps…

Théodore comprit assez vite ce qu’il se passait : ils avaient probablement à faire à un Pokémon spectre, et l’identité de celui qui l’avait envoyé n’était pas dure à deviner. Mais cette tête verte n’évoquait rien à Théodore. Sans savoir de quel Pokémon il s’agissait, difficile d’adapter sa stratégie. Mieux valait ne pas utiliser le joyau avant d’être fixé.

« On nous attaque ! Chhal, lance Mega Sangsue ! »

Le lézard s’exécuta aussitôt, s’entourant d’une aura verte qui aspira la vitalité de l’ennemi. Ce dernier s’arrêta un instant, apparemment surpis que cette attaque ait fait mouche ce qui permit enfin à Théodore de distinguer ses traits : c’était une sorte de Noarfang au corps couleur blanc et crème avec une espèce de capuche verte qui recouvrait sa tête. Mais cela ne dura qu’une fraction de seconde et le hibou disparut de nouveau dans les ténèbres… Avant de jeter des plumes en direction de l’Arcko qui les évita de justesse ! Heureusement les projectiles, contrairement à leur lanceur, étaient visibles.
Théodore réfléchit tout en s’éloignant du combat. Avec son petit couteau rouillé et sans maîtrise, il ne pouvait rien face à un spectre. Pour le reste, la capuche verte ressemblant à une feuille suggérait un typé végétal tandis que les ailes et le bec faisaient plus penser à un oiseau de type vol. Dans les deux cas, Chhal était désavantagé. En désespoir de cause, il lui ordonna :

« Lance une attaque d’un autre type ! »

Si Théodore avait été briefé sur les caractérisés générales de son Pokémon à l’armée, il ne le connaissait pas assez pour tout savoir de son panel d’attaques. En fait, il ne l’avait vu utiliser que des capacités normal et plante jusqu’ici. Avec un peu de chance, il maîtrisait une attaque d’un autre type ?

A sa grande surprise, il vit un drôle de rayon bleu et rouge fumant jaillir de la gueule de l’Arcko. Bon sang, c’était quoi cette attaque ? En tout cas, elle semblé avoir fait effet : le volatile était maintenant ralenti et il semblait incapable de redevenir invisible. Mais comme le prouvait ses plumes qui se fichèrent dans la table en bois comme des clous frappés par un maillet, il restait dangereux.

Simultanément, deux mouvements attirèrent l’attention de Théodore dans la périphérie de son champ de vision : le guetteur abandonnait son poste de surveillance. Merde ! Il allait probablement prévenir ses copains. Mais l’ex-soldat n’avait pas le loisir de s’en soucier davantage car il vit deux Pokémon – des fantômes – passer à travers les murs de la boutique pour prêter main forte à leur ami l’oiseau. Il y avait là un esprit noir aux yeux rouges transportant un masque doré et une sorte de bête cachée sous une horrible peluche qui rappelait vaguement un Pikachu. Théodore avait déjà vu un de ces spectres au masque mais il ne connaissait pas le nom de son espèce. Quant à la poupée, il n’en avait jamais vue de pareille mais cela ne lui inspirait rien de bon. Pensant à s’armer de son couteau, il se ravisa. Sa lame serait sans effet sur des spectres. Le mieux qu’il avait à faire était d’évacuer le marchand pour permettre à Minnie et Elvira de se battre pleinement avec leurs Pokémon.

« Je m’occupe d’O’Brien ! Venez avec moi ! » ajouta-t-il à l’intention du marchand.

Et il attrapa le tenancier par la manche, le tirant avec autorité jusqu’au coin de la boutique le plus éloigné des agresseurs. Il ordonna à son hôte de se cacher derrière une armoire en attendant que le combat cesse tandis que lui se cherchait une cachette d’où il pourrait constater la suite des événements. Il n’y avait plus qu’à espérer que leur petit groupe ferait le poids…

[Chhal utilise Dracosouffle au cas où vous vou poseriez la question. MP si souci !]
Théodore Jagan
Théodore Jagan
Informations
Nombre de messages : 23

Fiche de personnage
Points: 17
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre] Empty Re: La vie est périlleuse sans protecteur [Théodore/Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum