[ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Mizuki Ana le Sam 27 Déc 2008 - 22:09

Mizuki regarda avec interêt Tsuugyoo préparer le thé, et fut un peu surprise de le voir allumer lui-même le feu. C'est un maître élémental !! Qui l'eut cru ?

Après que Ninj les eut rejoint et remarqué les pokemon de la jeune fille, la bouilloire siffla. Tsuugyoo commença l'infusion et discuta avec Mizuki et le jeune chercheur.

"Rappelez moi déjà pourquoi vous étiez dans ce désert; en fait, racontez moi votre épopée depuis votre départ, nous avons du temps devant nous et du thé qui attend"

"Eh bien... Depuis ma naissance, je vivais à Alfen, avec mes parents qui tenaient une petite échope dans la ville. Je n'ai jamais eu d'ami, parce que j'étais trop timide pour aller spontanément vers les autres enfants. Mais un jour, j'ai rencontré Miaouss _ Tiens, tu es réveillé, toi ? _ qui était alors très jeune. Je l'ai ramené chez moi et je m'en suis occupée. C'était il y a... 5 ans, à peu près, alors nous sommes très proches. Et puis, il y a de ça quelques mois, j'ai découvert que j'avais des pouvoirs élémentaux d'Air. Regardez..."

Se concentrant un maximum, Mizuki parvint sous leur yeux à créer un mini tornade, qui se dissipa très vite.

"Je ne suis pas encore très douée... Quoi qu'il en soit, cette découverte m'a décidée à quitter ma terre natale. Je voulais accroitre mes pouvoirs, et, aussi, j'ai pensé que, quitte à voyager, je pourrais tenter de battre la Ligue... J'étais en route vers Omatsu, pour obtenir mon premier badge, lorsque je vous ai rencontrés. J'étais très heureuse, car c'était la première fois que j'osais parler à des inconnus de mon propre chef, et sans que rien ne m'y oblige..."

Mizuki se demanda si elle devait leur parler de Latu, son amie imaginaire, et de sa télépathie... Et s'ils me prenaient pour une folle ? Et qu'ils me laissaient seule dans le désert ? Elle décida finalement de ne leur dire que quelques mots sur son pouvoir.

"Mes pouvoirs d'Air me procurent aussi le don de télépathie... Rassurez vous, je ne l'utilise que sur mes pokemon _ en général _, c'est d'ailleurs pour ça qu'ils se sentent bien avec moi, comme tu l'as fait remarquer, Ninj... Je comprends leurs besoin et peux les satisfaire au maximum. Au fait ! Je viens juste de capturer cet Insolourdo, pendant que vous étiez à la source, je voulais absolument vous en parlez. C'était le premier pokemon que je capturai, puisque Miaouss n'a pas été attrapé mais apprivoisé. Ca m'a encore plus motivée pour la suite !!"

La jeune fille attendit les réactions de ses camarades de voyage, et ajouta, les regardant à tour de rôle :

"A votre tour, maintenant ! Vous deux, pourquoi étiez vous dans le désert ?"

_________________
~

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2113

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Ninj le Sam 27 Déc 2008 - 23:44

Ninj avait écouté le récit de Mizuki avec attention : Apparemment elle possédait plusieurs pouvoirs, dont des pouvoirs élémentaux de l’air. Décidément, Ninj rencontrait plus de personnes en possédant que de personnes comme lui. Et apparemment Tsuugyoo en possédait aussi, il ne lui avait jamais dit jusqu’ici. La jeune fille semblait très heureuse d’avoir réussi sa première capture : Finalement Ninj aussi venait de faire sa première aujourd’hui, mais il n’avait pas ressentit le même bonheur.

"A votre tour, maintenant ! Vous deux, pourquoi étiez vous dans le désert ?"

Ninj répondit en premier à la question :

-Pour moi c’est assez simple : Tu vois ce Kraknoix, j’étais à sa recherche, et à l’origine j’étais venu au milieu du désert pour le retrouver et permettre à Caninos d’avoir une revanche contre lui, suite à une défaite qu’il avait subit il y a quelques années. Entre temps j’ai rencontré Tsuugyoo, mais ça a mal tourné, et le Kraknoix a été banni de chez lui. Plutôt que de le laisser errer ou se faire tuer par les siens, j’ai préféré le capturer, en espérant que je pourrais l’aider d’une manière ou d’une autre. En gros c’est pour ça que je me trouve ici, et maintenant je cherche à retourner à Omatsu…

Caninos tourna la tête en entendant qu’on parlait de lui, mais Kraknoix ne bougea toujours pas : il n’écoutait pas ce que disaient les humains, il n’écoutait que le bruit du vent secouant le sable au pied du rocher, se préparant à quitter ce désert à jamais. Caninos tenta pour la première fois d’établir un contact avec le Kraknoix : Il lui faisait signe de le suivre. Le Kraknoix hésita un moment et accepta finalement : les deux pokemons se dirigèrent vers la source. Ninj les regarda partir en souriant : Il ne savait pas ce que Caninos voulait montrer à Kraknoix, mais ce chien allait sans doute l’aider à se remettre des émotions de la journée… Pichu voulu aller avec eux, mais Ninj lui demanda de rester avec lui et les deux autres humains. Il en revint ensuite à la nalcienne :

-Au fait, tu as dit que tu voulais affronter la ligue, et donc combattre dans les arènes ?

Ninj jeta un œil vers Tsuugyoo : Elle ne se doutait pas qu’elle avait un champion d’arène en face d’elle, mais Ninj ne dirait rien. C’était à Tsuugyoo de le dire s’il voulait qu’elle le sache, sinon elle aurait la surprise en arrivant.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Invité le Mar 30 Déc 2008 - 1:16

[ Contraintes n°3 : Faire intervenir des pokémons étrangers ]

La jeune fille voulait elle aussi, à son tour, savoir ce qu'ils faisaient en ces lieux, Ninj avait résumé brièvement leur petite épopée, c'était au tour de vieil homme de conter sa vie.
Les formes étranges des habitants des lieux s'approchèrent lentement, venant faire trémousser le feuillage de certain buisson qui ont su résister à la chaleur, soulevant à leur passage des petits nuages de poussière.


"Et bien mon histoire n'est pas très intéressante, je fut un chercheur déterminé étant plus jeune, et j'allais jusqu'au bout de mes recherches mais finalement je me suis retiré, j'ai vus que je faisait plus de mal que de bien et je me suis engagé dans l'armé, je suis monté en grades et suis devenue général.
C'est à partir de ce moment la que mon amour pour les créatures de ce monde est venue, est je me félicite d'avoir changer d'état d'esprit envers eux sinon je serais surement devenu quelqu'un de bien sanguinaire.
J'ai participé à la grande guerre qui rendit la paix à Erasia, et finalement cette entente cordiale entre chaque pays fut brisé pour je ne sais qu'elle raison, et je pense me mettre à la recherche de cet cause, ces fameux pokémons que l'on dit légendaire ne doivent pas y être pour rien"


L'homme versa le thé, comme attiré par l'odeur, les pokémons s'approchèrent petit à petit, se posant des questions sur les trois humains et cet boisson quoi qu'un peut étrange, quand le gros personnage alluma un feu de ses mains avec des brindilles ils se méfièrent.
Le vieux sorti plusieurs chose à manger, il venait d'entourer le feu de pierre pour être sur qu'il ne se propagerai pas, il vint à dérouler son sac de couchage sur le sol, ce n'était qu'une simple couverture bien garni et qui aurait put contenir deux personnes assez aisément.


"Je vous conseille de vous installer et de bien garder vos affaires, ces petites créatures qui nous observent sont très curieuses et si elles trouvent de la nourriture ou quelque chose de brillant elles vous le voleront."

C'est ainsi que l'ancien posa son sac en face de lui pour être sur de ne pas le perdre de vue, Tatsuki, la dragonne de pierre se posta derrière son dresseur, comme si elle venait à l'entourer pour le protéger.
L'homme déposa les tasses pleines à coté de chacun d'eux et continua à sortir d'autre affaire, nourriture et assiette suivirent rapidement.


"Si vous avez faim vous n'avez qu'à demandé, j'en ais pour assez de temps, et si besoin est nous monteront sur le dos de Tatsuki et Chisato, une autre de mes fervente amies."

L'homme parut enfin serein, il venait de faire tout ce qu'il avait eu besoin de faire. Dans leur dos des bruits de pas se laissait entendre et un Cacnea vint à se positionner à coter du vieux qui lui offrit une baie à manger, suivit d'un Insolourdo qui vint à se frotter à celui fraichement capturé de Mizuki ainsi que deux Rapions qui se collèrent à Ninj.
Les petits animaux semblait curieux et cherchait de quoi manger, un Hippopotas se ramena à son tour, mais il avait plus l'air d'être intéressée par le feu, sa chaleur remplacerait la froideur de la nuit.


"Comme vous pouvez le voir ce lieu regorge de vie, si vous leur donnez un peu de nourriture, mais pas de quoi se gaver ils resteront sauvages, mais ne les chassé pas sinon cette nuit risque d'êtres mouvementés, et évité de faire trop de caresses."

Le vieillard repensa à ceux qu'avait dit la jeune fille et avait l'air de deviner de ce que Ninj penser.

"Vous avez dit que vous alliez à Omatsu cherchez votre premier badge ? Je connais bien le champion, si cela ne vous dérange pas nous testerons vos compagnons, si vous arriver à me battre, le champion sera à porté de mains et vous repartirez un badge en poche.
Ne vous inquiétez pas, ma chère dragonne ne participera pas, de toute façon elle n'aime pas forcément sa"


Ce qui était, bien sur, tout ce qu'il avait de plus faux, mais il fallait penser que les amis de Mizuki était plus faibles qu'elles, Kazan ferait l'affaire, et Kogasu si elle voulait un combat en duo, mais ce dernier était facilement fatigué et récupéré très mal, d'ailleurs ce qu'ils avait fait à la galerie des Kraknoix l'avait épuisé.

"Je crois que nos hôtes vont passer la nuit avec nous, bouclez bien vos affaires et servez vous en de coussin ou serez les contres vous"
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Mizuki Ana le Mer 31 Déc 2008 - 11:36

Une entente brisée ? Mizuki ne savait absolument pas de quoi parlait Tsuugyoo mais sur le moment, peu lui importait. Elle avait écouté les récits des deux hommes avec attention. Un chercheur et un ancien soldat ! J'aurais pu tomber sur pire que ça...

Tsuugyoo servit le thé en donnant quelques recommandations vis-à-vis des pokemon sauvages ("Je vous conseille de vous installer et de bien garder vos affaires"). Il commença à sortir assiette et nourriture pour tout le monde. Mizuki, pour ne pas être en reste, sortit de son sac les fruits secs d'Otaï et les mis dans une assiette. "Pour le dessert, en remerciement du sauvetage et de m'avoir accompagnée."

Un nombre assez conséquent de pokemon sauvages commençait à s'approcher. Mais ils n'avaient pas l'air de chercher la bagarre, les trois humains n'avaient pas de soucis à se faire.

"Vous avez dit que vous alliez à Omatsu cherchez votre premier badge ? Je connais bien le champion, si cela ne vous dérange pas nous testerons vos compagnons, si vous arrivez à me battre, le champion sera à portée de mains et vous repartirez un badge en poche.
Ne vous inquiétez pas, ma chère dragonne ne participera pas, de toute façon elle n'aime pas forcément ça"


"C'est un match que vous êtes en train de me proposez ? Mais si tous vos pokemon sont aussi forts que votre Ptera, je crains n'avoir aucune chance !"

Mizuki rit en imaginant son petit Miaouss vainquant le Ptera du vieil homme, ou un Libegon, ou encore un Dracolosse ! Ce serait bien le genre de pokemon que je verrais chez les champions d'arènes... Les petites bêtes ne mangent pas les grosses, mais, après tout, j'ai déja entendu des histoires du genre...

"Mais l'important n'est pas forcément de gagner, au fond. Je serais ravie de livrer un combat contre vous, Tsuugyoo-san, mais pas avant notre arrivée à Omatsu. Miaouss est épuisé de la traversée du désert, et Insolourdo vient à peine d'être capturé, il n'a aucun entrainement."

Tsuugyoo acquiesca. Ses pokemon avaient aussi été affectés par les aventures qu'ils avaient connues dans le désert.

"Je crois que nos hôtes vont passer la nuit avec nous, bouclez bien vos affaires et servez vous en de coussin ou serez les contres vous"

Mizuki attrapa son sac, le ferma et le mis sous sa tête. Mais elle n'avait pas l'intention de dormir immédiatement, profitant une fois de plus de la pureté du ciel de Flamen pour observer les étoiles qui commençaient, une par une, à apparaître. Le feu craquait près d'eux, et apportait une douce chaleur, appréciable au milieu de la fraicheur désertique. La jeune fille décida de s'entrainer à utiliser ses pouvoirs d'Air, puisque, et son récit le lui avait rappelé, c'était pour cela qu'elle avait fugué. Elle tenta de matérialiser une petite tornade au milieu du sable. Sans succés. Elle réessaya; cette fois le sable se souleva très haut et lui retomba dessus, sous le regard étonné de Insolourdo qu'elle avait laissé hors de sa pokeball. Miaouss, lui, se promenait dans l'obscurité de la soirée, tout chat qu'il était. Raah, j'ai du sable dans les yeux !! Mizuki cligna des paupières pour faire partir les poussières et, déterminée, elle se concentra de plus belle sur le sable. Quelques grains se mirent à dessiner une spirale au sol. Lentement, ils s'élevèrent, plus nombreux. Une mini-tornade de sable de 10 centimètres de hauteur environ, se tenait devant une Mizuki souriante. Elle réussit à la maintenir en forme une grosse minute, exploit qu'elle n'avait jamais réussi auparavant. Lorsque le sable retomba, Mizuki s'était endormie, un sourire aux lèvres, épuisée par sa journée.

_________________
~

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2113

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Ninj le Mer 31 Déc 2008 - 16:23

[Contrainte no 3 aussi : Faire intervenir des pokémons étrangers]

Ninj s’endormit en callant bien ses affaires dans son sac de couchage pour éviter qu’un pokemon coquin n’essaye de s’en emparer. Mais la nuit fut écourtée par un bruit provenant de la source. Ninj fut le seul à être réveillé : le soleil commençait à peine à se lever, Tsuugyoo dormait confiant, et Mizuki avait l’air de s’être endormie en plein exercice : elle avait un peu de sable sur elle. Ninj regarda ensuite autour de lui : Il y avait tous les pokemons qui avaient été sortis la veille à part Caninos et Kraknoix. Pichu qui dormait généralement collé à Ninj avait été réveillé lorsque celui-ci s’était relevé et cherchait lui aussi ses compagnons des yeux.

Ninj- Etrange, ils ne sont pas venus dormir… Qu’es-ce que Caninos voulait montrer à Kraknoix ?

Il prit son sac et se dirigea vers la source et entendit un léger aboiement, à peine audible : il retrouva Caninos et Kraknoix derrière un buisson, en pleine forme, en train d’épier le lac : un Vibraninf s’abreuvait dans l’eau, ses ailes brillaient à la lumière de la lune, bientôt suivies par le reste de son corps qui s’illumina. Le pokemon commença alors son évolution : Ninj avait de la chance de se trouver là à ce moment, il n’avait encore jamais vu de pokemon sauvage évoluer. Le pokemon grandit et la lumière s’estompa, laissant place à un magnifique Libegon. Quelques Caneas se mirent à danser autour de lui comme ils avaient fait avec Tsuugyoo. Le pokemon poussa son cri et secoua ses ailes : il commençait à se soulever du sol. D’un rapide coup d’œil sur Kraknoix, Ninj vit qu’il était émerveillé par cette vision, d’autant plus qu’il deviendrait comme ça un jour. Alors que le pokemon allait repartir, un pokemon poussa lui aussi un cri, de l’autre coté du buisson où se tenaient Ninj, Caninos et Kraknoix…

-Pichu !

Ninj regarda rapidement autour de lui, ne croyant pas ce qu’il venait d’entendre… Mais si, Pichu était sortit de la cachette et se trouvait maintenant en face du Libegon qui se trouvait sur l’autre rive du lac. L’énorme dragon entendant l’appel se dirigea au milieu du lac, faisant vibrer l’eau en se maintenant en l’air. La lumière reflétée dans l’eau l’éclairait, le Pichu était émerveillé devant chacun de ses mouvements, et n’avait qu’une idée en tête : il voulait monter sur le Libegon pour voler avec lui. Le dragon secoua la tête et partit en direction du désert, mais Pichu n’était pas de cet avis : il suivit le Libegon en vive-attaque. Voyant ça le pokemon accéléra, mais Pichu le rattrapait, courant de toutes ses forces vers lui à travers la végétation et les arbres. Ninj sortit de la cachette et brandit sa pokeball pour rappeler son pokemon, mais il était déjà hors de vue.

-Pichu ! Revient maintenant !

Mais la petite souris jaune était déjà trop loin. Ninj, Caninos et Kraknoix coururent eux aussi à la poursuite des deux pokemons, mais ils arrivèrent trop tard : ils n’eurent que le temps de voir le Libegon s’envoler en dehors du rocher, et Pichu sauter le plus vite et le plus haut qu’il pouvait, pour atterrir en plein sur le pauvre Libegon. Le pokemon se débattait, mais Pichu s’accrochait du mieux qu’il pouvait, se tenant d’un bras à la racine d’une aile, et de l’autre au coup du pokemon, se baissant pour éviter d’être soufflé par le vent. Le Libegon n’osait maintenant plus s’éloigner trop loin du rocher, mais il avait quand même rejoins la tempète de sable qui régnait en dehors, et Pichu ne pouvait plus ouvrir les yeux. Ninj au bord du rocher fouilla son sac un instant avant d’en retirer un objet bleu qu’il lança à Pichu :

-Pichu, attrapes-ça et mets le sur tes yeux !

Le pokemon reçu l’objet qu’il attrapa avec ses dents : lorsque le Libegon se calma un peu, il le tata de sa main gauche pour l’examiner plus précisément : deux globes avec une lanière… Des lunettes de protection. Pichu se les enfonça sur la tête, et ouvrit les yeux : Il voyait devant lui Ninj Caninos et Kraknoix qui le regardaient inquiets, mais maintenant que le Libegon se débattait moins, le Pichu se sentait plus à l’aise : le Libegon parlait avec Kraknoix tout en continuant de voler au milieu du sable, ce qui semblait ne pas le gêner. Il revint sur terre, après une dernière parole de kraknoix, juste derrière Ninj, poussa un énorme cri qui aurait surement suffit à réveiller toute la population du rocher, et se mit à quatre pattes : Pichu en profita pour mieux s’installer, s’étant accroché un peu en catastrophe l’instant d’avant, et accrocha bien ses lunettes qu’il avait mit de travers. Il salua ensuite ses amis avant de tapoter le dragon, lui demandant de recommencer. Le Libegon sourit et se remit sur ses pattes arrières, remua les ailes et s’envola d’un coup sec, tournant autour du rocher. Il évita toutefois de retourner dans le sable, pour permettre à Pichu d’admirer le paysage : Il pouvait voir le haut du rocher en entier, il voyait même Tsuugyoo et Mizuki qui se réveillaient, ou encore les Cacneas qui s’enfuyaient avec le sac de couchage que Ninj n’avait pas prit le temps de ranger. Et surtout le lac, le magnifique lac dans lequels les rayons du soleil levant se reflétaient, entouré de pokemons en tout genre qui venaient probablement aussi de se réveiller. Après plusieurs tours du rocher, le Libegon rapporta Pichu à Ninj qui dut le prendre dans ses bras pour le détacher du Libegon tellement il s’y plaisait. Le Pichu avait les larmes aux yeux en pensant qu’il ne pourrait pas recommencer à voler sur lui, mais le Libegon lui sourit et montra Kraknoix du doigt avant de saluer tout le monde en poussant un nouveau cri, et de disparaitre dans une des tempètes de sable du désert. Pichu n’avait pas comprit et regardait Ninj.

-Tu sais Pichu, un jour Kraknoix deviendra comme ça s’il s’entraine bien.

Le regard du Pichu s’illumina alors, il jeta un regard vers le Kraknoix : mais l'autre ne le regardait pas, il regardait la direction dans laquelle le libegon s’en était allé : Oui, un jour… Il volera lui aussi.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Invité le Sam 3 Jan 2009 - 18:10

Le soleil se levait à peine, illuminant de ses rayons radieux le désert encore frais de la nuit, il ne tarderais pas à faire chaud, heureusement le champion avait levé tout le monde un peu avant, il fallait profiter de ce jour naissant pour avancer en toute tranquilité.
Heureusement pour Ninj, le vieux avait rattrapés les voleurs de son sac et lui avait rendus, se levé la nuit pouvait être fatal pour les biens précieux, il avait du avoir une bonne raison pour se lever, mais le champion ne lui demanderais rien.

Le sable était encore tout frais et leur avancée se faisait sans aucun encombre, d'ailleurs il faisait plutôt bon et il n'y avait pas de vent pour les gêner, les conditions était idéal.
Ainsi avant qu'il commence à faire chaud ils purent prendre une grande avance, déjà le Roc des Cactus n'était plus visibles et ils ne tarderaient pas à arriver au bout de leur périple.

Une fois à Omatsu, Tsuugyoo se battrait contre la jeune Mizuki, et il ne savait pas pourquoi mais il lui semblait qu'elle avait toute ses chances de gagner, il utiliserait son Chamallot et son Magmar, ils était les plus faibles et cette aventure dans le désert les avaient épuisé.
Les deux personnes derrières lui semblait avoir bien dormi, en tout cas il ne semblait pas en mauvaise santé, à moins qu'ils le cachaient mais il est difficile de surmonter ses faiblesses.


[ pfiou en manque d'imagination O_O ]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Mizuki Ana le Dim 4 Jan 2009 - 20:44

[Post sous contrainte : insister sur la psychologie du personnage]

"Non... pas la tempête... le vent... Le sable... Non... Je ne peux pas... lutter... mes pouvoirs ne sont pas... assez puissants... Ninj... Tsuugyoo... NON !!"

Mizuki se réveilla en sursaut, alors qu'un pokemon lançait un cri qui résonna dans la nuit. La jeune fille avait revu en rêve la scène de la journée, mais cette fois personne ne l'avait secourue. C'était déja assez terrifiant en vrai... s'il faut en plus que ça m'empêche de dormir... Respirant calmement, Mizuki s'aperçut que Ninj et ses pokemon n'étaient plus au campement. Elle se demanda s'il fallait s'en inquieter, puis se rappela du cri qui l'avait réveillée. Soucieuse, elle commença à se préparer pour aller verifier les environs. Mais, alors qu'elle avait à peine fait un pas, le sac de Ninj remua; des Cacnéa étaient en train de le chiper !

Elle hésita entre courir après les biens de Ninj ou se diriger dans l'autre sens, là d'où était venu le cri. Mais Tsuugyoo, qui venait de se réveillé mais courait assez vite pour son âge, poursuivait déja les Cacnéa, et un mouvement dans le ciel attira l'attention de la jeune dresseuse : un Libegon volait à moyenne altitude juste au dessus d'eux. Il est magnifique... Mais... Il a quelquechose sur le dos ! C'est le Pichu de Ninj ! Qu'est ce qu'il fait là-haut ?! La tête pleine de questions, Mizuki se dirigea vers l'endroit où le Libégon venait de se poser, et vit Ninj, Kraknoix, Caninos et Pichu qui regardait le dragon repartir dans le désert.

"Tu étais là ! Je me suis fait du soucis. Et tu as failli perdre tes affaires, mais je pense que Tsuugyoo les a récupérées."

Ils retournèrent au campement, où Tsuugyoo leur indiqua qu'il fallait partir s'ils ne voulaient pas marcher dans les heures chaudes de la journée. Les trois compagnons rassemblèrent leurs affaires et se mirent en route dans la fraicheur de l'aube. Sur le Roc des Cactus, la lumière du Soleil était superbe, mais elle compliqua quelque peu le début du voyage, car elle se reflètait dans le sable, éblouissant Mizuki, Ninj et Tsuugyoo, dont les yeux s'étaient habitués à l'obscurité; mais après une demi-heure de marche, ils n'y firent plus attention. Les conditions météorologiques étaient optimales, et le paysage superbe. Après le sable ocre d'Otaï et la végétations verte du Roc des Cactus, c'était au tour des dunes oranges à perte de vue d'apparaître. Le sable y était doux et frais. Mizuki aurait pu s'asseoir et regarder indéfiniment l'horizon tant elle trouvait celui-ci splendide et boulversant. Des pokemon apparaissaient quelquefois près d'eux, ou loin, des Rapion, des Cacnéa, des Vibraninfs. Mizuki avait envie d'éclater de rire, de s'allonger dans le sable et de dessiner des anges, comme une enfant dans la neige. Heureuse, tout simplement.

Il était près de midi quand ils décidèrent de faire une pause. La température commençait à s'élever et l'absence de vent pour les rafraichir les empêcherait de supporter la chaleur pendant la traversée. De plus, ils avaient trouvé une oasis sur leur route, où ils décidèrent de passer à l'ombre les heures caniculaires de la journée. Après quoi, ils repartiraient et arriveraient à Omatsu après deux heures de marche maximum.

Mizuki commença d'abord par observer les alentours. L'oasis était une petite mare d'eau claire et pure, entourée de végétation. Vert, rose, bleu, toutes les couleurs étaient rassemblées là comme sur une aquarelle, avec le désert toujours aussi magnifique en arrière plan. Mizuki fut boulversée par tant de beauté.

Finalement, les plus belles choses sont souvent les plus dangereuses... Le feu est beau, mais cruel. L'eau est source de vie, mais elle est parfois destructrice. Les insectes les plus colorés sont souvent rempli de poison. Le désert est beau... mais j'ai failli y mourir.

la jeune fille resta assise là, pensive, pendant que les deux autres s'occupaient de leur pokemon, remplissaient leurs gourdes, profitaient de l'ombre. Vers 14h la chaleur devint caniculaire, aussi Mizuki décida de s'entrainer et de créer des brises fraîches. Elle y parvint sans trop de mal, et proposa à Ninj et Tsuugyoo d'en profiter. Ils déclinèrent l'offre, habitués au températures extrêmes de Flamen.

Vers 17h, Tsuugyoo battit le rappel et la troupe repartit vers Omatsu, où ils devaient arriver au coucher du Soleil, selon le Dragon de l'Ouest. Comme il faisait encore chaud pour Mizuki, elle décida d'utiliser ses pouvoirs d'Air pendant la marche, mais seulement quand la situation l'exigerait vraiment, car elle ne voulait pas s'épuiser ou créer une tempête de sable par accident. Ils marchèrent donc, et déja au bout d'une heure, ils purent voir au loin la silhouette de la ville. Les pokemon sauvages qui les suivaient ne s'approchèrent pas plus; c'était ici la fin de leur territoire. Les humains étaient arrivés aux Plaines fleuries.

[On change de lieu pour poster ? A vous de voir. Dans le doute, je continue ici.]

Une heure plus tard, ils étaient presque en ville. Mizuki pensa au match qu'elle allait livrer, contre Tsuugyoo. Mais aussi, elle pensait, et c'était la première fois depuis le début du voyage, qu'elle allait devoir les quitter, lui et Ninj. Comment allaient se passer les adieux ? Car ils s'agiraient d'adieux, puisque les deux hommes avaient bien précisé qu'ils rentraient à Omatsu. On ne s'est pas connu longtemps, mais j'avoue que je m'étais attachée à eux. Pourtant, je vais devoir repartir, seule. A cette idée, la jeune fille ressentit une pointe de tristesse. Elle ne les avait pas quitté qu'ils lui manquaient déja. Mais elle n'eut pas le temps d'y penser plus, car un evênement innatendu survint. Un élément qui allait grandement pertuber son voyage.

Alors qu'ils étaient aux portes de la ville, Mizuki posa les yeux sur une affiche placardée sur un mur. Une affiche banale, jaunie par le Soleil. Mais un mot avait attiré l'attention de la jeune fille. "Guerre". Surprise, elle décida de lire l'avis.

"La guerre est déclarée.

Les habitants de Flamen et de Terros, fiers combattant du Dieu du Soleil Groudon vont s'allier face aux habitants de Mizuhan et de leurs alliés de Nalcia, valets du Dieu ennemi de la Pluie, Kyogre.

Tous les Guerriers, Maîtres élémentaux et dresseurs de Pokemon sont chargés de se rendre au champ de bataille, sur l'île I'o mai pour défendre notre patrie du Feu.

Tout Mizuhannais ou Nalcien se trouvant sur le territoire de Flamen ou Terros pourra être arrêté comme prisonnier de guerre, et executé si les circonstances l'exigent.

Tout habitant de Flamen ou Terros trouvé en compagnie d'un Mizuhannais ou d'un Nalcien pourra être arrêté et jugé comme traitre à sa patrie.

Les guerriers du Soleil vaincront !"


Effarée, Mizuki se tourna vers Ninj et Tsuugyoo, qui s'étaient avancés dans la ville. La tête lui tournait, elle ne savait que penser. Mais pour l'instant, une seule question lui occupait l'esprit : Est ce qu'ils savaient ? Est ce qu'ils le savaient et me l'avaient caché ?

"Ninj ! Tsuugyoo ! Venez voir, s'il vous plait..."

Les deux hommes se retournèrent et la rejoignirent. Elle leur montra l'avis, sans ajouter un mot. Après qu'ils eurent lu l'information, elle leur demanda :

"Est ce que vous étiez au courant ?"

Ils n'eurent pas besoin de répondre. Leurs yeux parlaient pour eux. Mais ce n'étaient pas des yeux de guerriers sanguinaires. C'étaient des yeux humains, qui reflétaient des sentiments autres que l'envie de tuer une jeune fille.

Des larmes salées coulèrent des yeux de Mizuki. Elle ne voulait pas connaître la guerre. Elle ne voulait pas non plus être arrêtée, parce qu'elle était Nalcienne dans un pays soit disant ennemi.

"Entente brisée". Les mots de Tsuugyoo prenaient là tout leur sens.

S'arrêtant subitement de pleurer, Mizuki réfléchit. Et s'ils ne l'avaient accompagnée jusqu'ici que pour la livrer aux autorités de leur pays ? Elle ressentit à cette pensée une fureur sans pareille, écoeurée par l'attitude des deux hommes. Elle fit quelques pas en arrière, comme si elle pensait qu'ils allaient lui sauter dessus pour l'attraper. Ce sont... des monstres !! Ils m'ont menti et piégée... Puis elle leva les yeux et les regarda tour à tour. Sa colère laissa la place au doute. Pourtant... Ils n'ont jamais été violents contre moi... Tsuugyoo m'a même sauvé la vie... Si je n'étais pour eux qu'une prisonière de guerre, auraient-ils vraiment eu ce comportement... Je sais plus... Je sais plus... J'y comprends rien...

"Mizuki... ça va ?"

Non, ça n'allait pas. Ca n'allait tellement pas que Mizuki ne savait pas qui avait posé cette question. Etaient-ils sincères pendant ce voyage ? Etions nous vraiment des compagnons ? Elle n'osait pas utiliser sa télépathie, parce qu'elle avait peur de ce qu'elle pourrait découvrir dans la tête de ses... amis ?

"Non, ça ne va pas... Mais il y a une chose que je voudrais savoir... Est ce que vous... vous m'avez accompagnée ici dans le but de me faire arrêter ?"

"... Bien sur que non. Tu étais seule dans le désert. Nous ne voulions pas t'y abandonner."

Peu importait qui lui avait répondu. Le ton de sa voix montrait clairement qu'il disait la vérité. Mizuki se sentit plus calme, et réussit à réfléchir à des problèmes plus urgent. Il fallait maintenant qu'elle se cache. Qu'elle n'attire pas l'attention sur elle. Ce qui interdisait le match pokemon avec Tsuugyoo. Ce genre de chose attire toujours la foule. Et elle ne pouvait pas non plus entrer dans quelque ville que ce soit. Ce qui l'empêcherait de gagner ses badges, auquel cas la traversée du désert n'aurait servi à rien, et elle n'aurait plus qu'à rentrer à Alfen. Ce n'était pas la solution. En effet, elle ne pouvait pas entrer dans les villes de Flamen ou de Terros, mais seulement sous son apparence de Nalcienne... Faisant désormais entièrement confiance, à tort peut-être, aux deux hommes, elle leur fit part de cette réflexion.

"Ca compromet pas mal de choses... Déja, Tsuugyoo-san, je ne peux pas faire de match avec vous en ville. Je ne dois plus attirer l'attention à partir de maintenant. Je sais que vous êtes déçu... Je le suis aussi. Je ne peux pas non plus entrer dans les villes... Pas sous mon apparence de Mizuki. Il faut que je me déguise. Et pour ça j'ai besoin de votre aide. Il faudrait que vous m'achetiez des vêtements de Flamen à Omatsu... J'ai de quoi vous payer. Est ce que vous pouvez faire ça ?"

Visiblement, ils semblaient voir ce qu'elle avait en tête.

"Avec ma tenue du temple de l'Air, je ne passe pas inaperçue. Après, je suis beaucoup trop pâle pour réellement être de Flamen, mais si je cache ça sous une capuche..."

"Trop pâle ?"

"Eh bien, je suis trop pâle, non ?"


Mizuki regarda ses mains. Elle n'y avait pas fait attention jusqu'alors, mais sa semaine dans le désert avait laissé des traces. Oh, elle n'avait pas encore la couleur chocolat des habitants de Flamen, mais le soleil lui avait offert un petit bronzage caramel.

"Bon, apparemment je n'avais pas bien regardé... C'est limite, mais ça ira. Est ce que vous acceptez de m'aider ?"

Attendant une réponse des deux hommes, Mizuki pensa à sa réfléxion de l'après-midi.

L'Homme peut être beau, mais il est son pire ennemi...


[Je me suis un peu lancée sur des horizons obscurs... Dites moi, Ninj, Tsuugyoo, s'il y a quoique ce soit (un lieu, une scène) que vous voulez modifier pour ajouter quelque chose, n'hésitez pas.]

_________________
~

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 2113

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Ninj le Dim 4 Jan 2009 - 21:52

[je dois vous laisser le temps de la guerre pour le RP ^^ vu que je suis sensé y être. Le plus simple serait que vous fassiez un match d'arène pendant mon absence et je vous rejoins après ? ]

La traversée du désert était terminée, mais pour Ninj les problèmes ne faisaient que commencer. Et ils lui furent bien vite rappelés, par la Nalcienne qu'ils avaient accompagnés. Il y avait pensé tout au long du trajet, d'ailleurs il s'était demandé si elle le savait, surtout lorsqu'elle avait annoncé qu'elle était télépathe, elle aurait très bien pu le savoir. Mais elle n'en avait rien fait, elle était là, choquée devant ce panneau. Ninj tenta de la sortir de ses pensées :

-Mizuki... ça va ?

-Non, ça ne va pas... Mais il y a une chose que je voudrais savoir... Est ce que vous... vous m'avez accompagnée ici dans le but de me faire arrêter ?

-... Bien sur que non. Tu étais seule dans le désert. Nous ne voulions pas t'y abandonner.


Ninj sentait qu’elle était torturée : pouvait-elle toujours les croire ou devait-elle les fuir ? elle semblait déjà être en train d’élaborer une combine pour se camoufler à travers les habitants de flamen, et Ninj aussi se retrouvait à son tour en train d’hésiter : dans peu de temps, il allait être là-bas, il allait devoir tuer des gens comme elle… non. Il avait tout planifié, il n’y avait aucun risque. Mais il ne pouvait pas pour autant rester ici avec elle et Tsuugyoo, il allait devoir leur avouer. Mais tout d’abord, il allait devoir découvrir Tsuugyoo : de toute façon il aurait sans doute eut la même idée.

-Ecoutez, tous les deux. Je ne peux pas rester, Mizuki… Tu peux me voir comme un monstre si tu veux, mais j’ai reçu cette lettre, et je suis obligé d’y aller. J’ai normalement rejoins un groupe en arrière et nous récupérerons les blessés, mais si besoin est… Nous avons ordre d’éliminer tout ennemis qui s’approcherait, donc si jamais je reviens en vie, il est fort probable que j’ai du sang sur les mains. Ne m’en veux pas, la guerre est une chose stupide, et si j’avais eu le choix je n’y serais pas allé.

Il laissa à Mizuki un moment pour digérer l’information, se demandant ce qu’elle pensait : sans doute plein de mauvaises choses, elle devait être dégoutée, elle devait déjà le haïr, mais il ne pouvait pas se permettre de le lui cacher plus longtemps : Ninj n’aimait pas mentir, et il n’aimerait pas qu’elle découvre la vérité d’elle-même. Toutefois, il n’avait encore rien dit sur Tsuugyoo : Ninj espérait que le champion allait faire ce qu'il n'avait pas pu faire lui même : aider la jeune Nalcienne.

-Il y a une autre chose que nous t’avons caché Mizuki, excuse-moi d’avance de devoir le dire Tsuugyoo. Tu viens de voyager au milieu du désert en compagnie du champion d’arène de la ville. Je pense que tu pourrais donc aller dans l’arène avec Tsuugyoo pour le moment, tu serais plus en sécurité que dans les rues le temps qu’on te trouve des vêtements appropriés. Et d’ailleurs vous pourrez faire votre match plus tard dans l’arène sans attirer l’attention.

Ninj regardait pour la dernière fois peut être les deux personnes qui l’avaient accompagnés dans le désert : il avait presque l’impression de les abandonner, voir même pire, de les trahir. Il se retourna : il était en retard, il avait perdu trop de temps dans le désert, il n’avait même pas le temps de passer une journée à Omatsu. Il devait déjà reprendre la route pour partir vers la guerre, mais il y avait une dernière chose qu’il voulait demander avant de partir.

-Tsuugyoo, je peux te demander un service ?

Il attrapa une pokeball à sa ceinture qu’il envoya à Tsuugyoo : le vieux la rattrapa entre ses mains ne comprenant pas ce que voulait Ninj.

-Je l’ai emmené pour lui éviter la mort, ou même pire… pas pour lui en faire voir un autre point de vue. S’il te plait, je refuse de l’emmener là-bas, occupe toi de Kraknoix pendant mon absence, je reviendrais le chercher. Et si je ne reviens pas… tu pourras deviner pourquoi.

Ninj espérait revenir, ce Kraknoix qu’il venait de déposer était comme une raison de survivre, puisqu’il ne pouvait pas l’abandonner. Ninj comptait vraiment revenir, il comptait survivre à cette guerre, et il comptait tuer le moins de personnes possible. Il sentait Mizuki et Tsuugyoo qui le regardaient derrière lui, alors qu’il allait devoir s’en aller.

-Mizuki, encore désolé, j’espère quand même qu’on se reverra.

Il commença à marcher en direction de l’endroit où les futurs guerriers d’Omatsu devaient attendre, laissant derrière lui ses deux compagnons de voyage.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Omatsu s'approche, ou pas. [Tsuugyoo/Ninj/Mizuki]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum