[ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Invité le Mer 4 Fév 2009 - 21:17

Dehors, le vent fouettait tout ce qu'il pouvait. La neige tombait en petit verglas, gelant tout à son contat. Cela faisait déjà plus d'une heure que la température était devenue si mauvaise. Taïchi, comem plusieurs autres voyageurs avait trouvé refuge dans cette auberge. La cheminée était bien nourrit et elle répandait sa chaleur salvatrice partout dans la salle commune, ou tous mangeais. Assis seul prêt du mur, le jeune Nalcien terminais son repas, plus que délicieux. Il avala d'une traite le reste de son verre d'eau et le déposa, content d'avoir la pense bien pleine.

Au comptoir, le propriétaire parlait avec un client, tendit que son togétic jouait avec la monnaie du pourboire. Taïchi souris. Cela lui avait pris plusieurs jours de marches afin d'arrivé ici. En fait, il ne savait pas trop où il était. Mizuhan, c'était clair, mais après? Aucune idée. Mais cela ne le dérangeais aucunement. Après tout, ce qui importait c'était qu'il était bien. Peu importe l'endroit, tant que l'on peux sourire, c'est le principal. Il ce leva et alla payer à son tour pour le repas. Après quoi il retourna s'asseoir prêt du feu, afin de profiter de ses flammes. Il n'avait pas encore pus se trouver des vêtements très adéquats à la température et son manteau normalement très chaud, ne lui suffisait plus. Il profitait donc de la chaleur et du conford tendit qu'il l'avait.

Comme un automate, il tenait son bras droit dans sa main gauche. Bien qu'il s'était habituer à ne pas user de son bras blessé, il lui faisait encore mal. C'était normal, mais lassant à la fin. Il avait vraiment hâte d'être totalement rétabli. De plus, s'il devait combattre dans cet état sa ne lui serait vraiment pas avantageux. Perdu dans ses pensées, il perdit peu à peu conscience de la salle qui l'entourait. La fatigue du voyage sévissait en lui, le faisant peu à peu sombrer. Il ne s'endormi pas, mais si rien n'arrivait pour le sortir de sa transe, cela allait arriver.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Invité le Sam 7 Fév 2009 - 21:30

    [ Contrainte n°4 : Faire intervenir le climat. ]

    Quel temps de chien ! Mais quel temps de chien ! Même un pokémon glace refuserait de sortir par ce temps glaciale ! Bien entendu, Mizuhan était réputé pour son climat froid et enneigé. Mais il était toujours désagréable que de se retrouver face à face avec les intempéries. Surtout quand celles-ci n'étaient autre qu'un des adversaire les plus dangereux et pervers, se faufilant dans les moindres trous, invisible à l'oeil nu et aussi silencieux qu'un magicarpe nageant dans un courant calme d'une rivière. Lorsque le vent de Mizuhan avait décidé de souffler, portant avec lui les molécules coupable d'un si grand froid, il n'y avait plus rien à faire.La règle avait été ainsi décrété depuis des millénaires déjà. Mais était-ce une raison pour en être habitué ? C'était ce que beaucoup aurait pû penser. Après tout, l'expression ne disait-elle pas que "l'on finissait par s'habituer à tout" ? Le pays de l'eau et de la glace ne devait donc pas être compris dans ce tout si abstrait car, malgré ces nombreuses années passées sur ces terres, le peuple de cette région ne semblait guère décidé à sortir par un temps pareil. Pourtant, certains courageux - ou inconscient - s'osaient à s'aventurer sous ce climat rude. Parmis ces rares personnes, une jeune fille de dix-huit. Ni adulte, ni enfant. L'âge où l'on mûrit et, comme un fruit, nous préparons à tomber de l'arbre maternel pour vivre notre propre vie. Rei, emmitouflée dans son manteau en fourrure blanche, avançait la tête basse, le corps courbé. Non pas qu'elle faisait cela par plaisir - oh non ! Cette allure de soumission l'agaçait plus que tout - mais le vent ne lui laissait le choix. Comme si le froid violent n'avait pas suffit, gelant les routes, glaçant les petites étendues d'eau, l'élément redoutable qu'était le vent venait imposer sa puissance sur l'adolescente, lui lacérant le visage, fouettant ses joues endolories et martyrisant un peu plus ses muscles attaqués par le froid. Il fallait avouer que Rei ne portait pas réellement de quoi affronter un froid pareil. Habillée uniquement d'une robe - des lambeaux ? - et de hautes bottes, seul sa veste montrait son origine à ce pays. Et pourtant.... D'ailleurs, c'était en connaissance de cause qu'elle avait rappelé Kunou dans sa pokéball. Inutile que l'Absol n'ai à supporter ce climat. Le vent contre elle, ce fût uniquement au bout de plusieurs longues minutes - heures ? Journées ? Allez savoir - qu'enfin, une maison s'offrit à elle. Et pas seulement une maison ! Une auberge. Enfin ! Et à en voir par son aspect, il devait sans aucun doute s'agir de l'Auberge du Dragon Bleu dont son père avait déjà mentionné le nom lors d'un de ses récits. Ce fût donc presque avec joie que Rei s'y précipita du pas le plus rapide que ses membres glacés lui permirent.

    Comme toutes les auberges qui se respectaient, il règnait dans celle-ci une ambiance bonne enfant. Des rires jaillissaient des différentes discussions qui peuplaient la salle principale. Salle spatieuse d'ailleurs, ce qui étonna plutôt la jeune fille. Bien vite, Rei remarqua une cheminée dans laquelle crépitait un feu atrayant et réchauffant. Cela ferait du bien à son corps endolorit que de se reposer un peu au chaud. Mais avant cela, quelque chose à boire ! D'un pas certain, elle se dirigea alors vers le comptoir. Là, un vieil homme d'un certain âge - Rei en conclut rapidement qu'il s'agissait du gérant de l'auberge - à l'air jovial discutait avec un client, surement habitué du lieu. Lorsqu'il vit la nouvelle cliente, ses yeux plissés se tournèrent vers elle et il lui sourit comme un vieillard seul pouvait le faire. C'était donc dire un sourire chaleureux mais en même temps gènant. Bizarre non ?


    « Bonjour mademoiselle ! Quel temps horrible n'est-ce pas ? Mais bon, ce n'était pas comme si nous n'avions pas l'habitude n'est-ce pas ? »

    Même sa voix laissait extérioriser une joie de vivre et une bonté extrême. Mais Rei n'avait pas envie de commencer à discuter, surtout avec lui. Tout ce qu'elle souhaitait était aller se caller devant le bon feu avec pour unique compagnie un bon verre.

    « Du saké s'il-vous-plaît. »

    « Mais bien sûr Mademoiselle ! »


    Contrairement à ce qu'elle craignait, le gérant ne tenta pas une nouvelle discussion. Tant mieux. Il lui apporta rapidmeent une bouteille de saké et un petite verre. Rei acheta toute la bouteille et, sans demander son reste, se retourna rapidement et longea le comptoir. Ce fût après seulement deux pas qu'elle remarqua le pokémon joviale et attirant. Un Togetic. Jamais encore elle n'en avait vu. Ce dernier tenait entre ses pattes un bocale à moitié vide d'argent. Pour-boire ? Surement. Rei ne sût exactement ce qui la poussa à le faire - le vieillard ou ce pokémon en train de jouer avec l'argent ? - mais fût-il qu'elle déposa discrètement quelques pièces dans le bocale du pokémon qui la regarda en poussant un cri de remerciement. Discrètion assurée.... Quoiqu'il en fût, elle ne s'arrèta pas là et fila comme prévu près du feu. Comme cela était agréable que de s'y reposer. Son manteau, semblant peser plusieurs tonnes sous cette couche de neige reçut, reprennait petit à petit une masse plus légère, libérant un peu plus sa porteuse. Ses jambes glacées retrouvaient petit à petit une jolie teinte rosée tandis que ses joues viraient légèrement à un rouge pâle. Ah oui ! Ce que l'on pouvait être bien auprès d'un feu tel que celui-ci ! Rei décida alors de faire profiter à son pokémon de ce moment de "bonheur" simple. A peine sortit de sa pokéball, l'Absol vint s'allonger devant les pieds de sa maîtresse, appréciant lui aussi les bienfaits de la chaleur procurée par les flammes. Rei, droite face au flamme, en profita pour boire son premier verre. Elle n'avait jamasi réellement était accro à l'alcool. Mais en boire - surtout du saké - lui procurait quelque chose en plus. Et c'était aussi un bon moyen de se battre contre le froid. Ce ne fût qu'après son deuxième verre qu'elle le vit. Un jeune homme semblait somnoler sur une chaise, face au feu, juste à côté d'elle. Et à y voir de plus près, il tenait son bras droit. Blessé ? Peut-être. Mais ce n'était pas ses affaires. Quoique d'un autre côté, si cet homme était vraiment blessé, il devait subir des soins au plus vite, le froid n'arrangeant jamais rien dans de tels cas. Retenant un soupir face à ce qu'elle allait faire, Rei ne bougea pas, se contenta de tourner la tête vers l'inconnu. Elle lâcha alors, de façon assez forte de manière à ce qu'il l'entende.

    « Vous êtes blessés ? Je peux peut-être vous aider... »

    Par la fenêtre, l'on pouvait voir le vent souffler violement dans les branches des arbres. Personne ne saurait vraiment quand cette apprentie tempête se déciderait à s'arrèter. Boarf ! Après tout, on était pas si mal ici ! Tant qu'il y avait assez de saké...
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Invité le Lun 9 Fév 2009 - 17:39

Le feu de la cheminée était un véritable spectacle, totalement hypnoptisant. Taïchi, toujorus à moitié présent, à moitié endormi obersvait sans bronché. L'orange si grouillant de vie donnait naissance à de fine lanière de flamme jaunis qui s'élevait plus haut dans l'âtre avant de retourner à sa source. Une légère fumée grisonant s'envolait pour disparaître dans la cheminée. La première chose qui sortit Taïchi de la torpeur dans la laquelle il était tombé fut l'apparition subite d'un absol devant l'âtre. Il sursauta légèrement et imperceptiblement sa main valide s'élança vers son poignard, à sa ceinture. Il figea son geste en plein élan.

* Bon sang, calme toi ! C'est juste une dresseuse et son pokémon ! * Respirant un bon coup, il replaça sa main sur son bras douloureux, exactement là ou elle était cinq secondes auparavant. * Ce n'est pas parce que tu n'est pas apte à bien te d'éfendre en ce moment que des gens vont s'en prendre à toi s'en raison.* Rapidement, il réussi à retrouver entièrement son état de calme. Puis il retomba lentement dans son état apathique. Cette fois le spectacle se jouait sur le dos du pokémon blanc. Les flammes projetait leur lumière sur le pelage neige du absol. Créant un tout nouveau spetacle des plus endormant. Après un moment, une deuxième chose le fit sortir de sa torpeur.

« Vous êtes blessés ? Je peux peut-être vous aider... »

Intrigué, il jeta un coup d'oeil à la jeune dresseuse qui s'était plus tôt assis à sa droite. Il la détailla légèrement. Elle non plus ne devait pas venir du coin vue sa robe. Une voyageuse, comme lui ? Qui sait. Il lui sourit en remerciement de sa gentilesse tout comme il le fit par habitude.

-Merci bien, mais sa, sa va. Cela fait déjà un moment que c'est arrivé, il, y faut juste que j'attende... Que sa guérisse seul... Enfin, que sa est finis de guérir seule...

Gêné il se tu. Et voilà ! Chaque qu'il devait parler à quelqu'un pour la première fois sa devait sortir tout croche. Une légère teinte rouge était apparu sur ses joues. Une fois de plus, il avait eu l'air d'un idiot. Il soupira légèrement.

-Désolé... J'avais juste à non merci tout cour...Ma faute.

Il reporta à nouveau son attention sur les flammes. La jeune fille n'allait sûrement plus vouloir lui parler et il la comprenais. Alors s'il ne la regardait plus, comme en attente d'une réponse, elle n'allait pas se sentir obliger de répondre.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Invité le Mer 18 Fév 2009 - 19:17

    [ Contrainte n° 2. Insister sur la psychologie du personnage. ]

    Lorsque la teinte rougeâtre vint se dessiner sur les joues déjà pourpre de la chaleur émanant du feu après un froid intense, Rei ne pû s'empêcher de sourire intérieurement. Chaque fois qu'une personne semblait gènée de sa présence, cela l'amusait. Pourquoi ? Aimait-elle effrayée les gens ? Aimait-elle les intimider au point qu'ils ne sachent plus quoi dire et fuir en pleurant ? Ou bien aimait-elle seulement reconnaître chez ces inconnus le visage si familier de celui qui avait poussé son départ de sa ville natale ? La dernière option semblait la plus probable, surtout lorsque l'on reconnaissait au milieu de ce visage rougit des yeux d'un bleu clair, semblable aux siens. Et, à y regarder de plus près, les cheveux bien bruns du jeune homme prennaient des reflets étrangement similaires à ceux de l'ami de l'adolescente. Vraiment, tout sur ces terres lui repellerait donc ce garçon perdu ? Alors que l'inconnu détournait son regard de la jeune fille, cette dernière en profita alors pour laisser échapper un soupir discret. Son oeil visible vint se fermer un instant. Malgré cette momentanée cécité, Rei ressentit aisément le regard lourd et sérieux d'Absol sur elle. Qu'importe. Elle s'y était habituée depuis de longues semaines déjà, tout comme ses sautes d'humeur étaient devenues habituelles pour son pokémon. Finalement, Rei rouvrit son oeil pour aller le plonger sur l'adolescent. Quel âge pouvait-il avoir ? Dix-huit, comme elle ? Non, surement pas. Il était beaucoup plus fin et petit qu'un garçon ayant atteint la majorité. Seul les traits de son visage pouvaient encore lui donner un quelconque doute sur son âge. D'ailleurs, Rei s'étonna à se laisser imaginer son ami, dont le visage ne lui revenait plus, sous les traits de ce jeune garçon. Déjà, elle se revoyait avec lui, flanant dans les rues enneigées de Fla'Or. Lui, souriant et blaguant tandis qu'elle, plus sérieuse, s'exaspérait devant tant de stupidité et d'enfanterie. Mais elle était heureuse. Oui elle l'était. Un vrai sourire naquit alors sur le visage de Rei alors que son regard se perdait dans le vide absolu. Oui, lorsqu'elle le reverrait, elle lui demanderait de lui raconter des blagues, autant qu'il voudrait. Lorsque finalement elle revint à elle, Rei reporta son attention sur l'inconnu. Ce dernier n'avait pas bougé. Son regard ne s'était pas redressé vers elle. Rei en profita alors pour porter une chaise jusqu'à elle, et la posa près du garçon. Subitement, sans crier gare, elle lui tendit un verre remplit de saké.

    « C'est très bon contre le froid. Surtout pour toi, si tu n'as pas l'habitude à ce climat... »

    Rei sourit alors, d'un sourire vrai et rare chez elle. Sans s'en rendre compte, elle venait aussi de tutoyer ce jeune inconnu. Rien de bien dérangeant me direz-vous. En effet. Sauf si l'on en connaissait la cause. Etait-elle heureuse ? Non. Mais elle s'en approchait, réellement. La jeune fille posa alors le verre qu'elle proposait au garçon sur une table adjacente, et entreprit de continuer la conversation commencée par elle-même. Après tout, le temps ne permettait pas de repartir dans l'immédiat. Puis, d'un autre côté, elle avait envie de parler à cet inconnu. Restait juste à espérer qu'il n'explose pas. Après tout, la rougeur de ses joues avaient encore augmenté, ne faisant qu'intensifier le sourire de la jeune fille. Pour ne pas plus le déstabiliser, Rei tourna alors ses yeux vers le feu et dit une voix calme :

    « Tu ne viens pas d'ici je me trompes ? Si c'était le cas, tu ne serais pas partit avec si peu d'habits. » Elle rigola alors légèrement pour elle-même, comprenant dans un sens qu'elle avait peut-être encore, sans le vouloir, gènée son interlocuteur. En entendant son rire discret, Kunou ne pût s'empêcher de redresser la tête vers sa maîtresse. Rire ? Elle ? Bizarre. Surtout en compagnie d'un inconnu tel que lui. Et puis, pourquoi donc riait-elle alors que la destination qu'elle s'était donnée aujourd'hui lui ravivrait des souvenirs mélancoliques ? Le saké faisait-il déjà effet ? L'Absol ne trouva que cela comme explication, et se contenta alors de reposer sa tête sur ses pattes. « Mais quoi qu'il en soit, je crois que nous avons tous deux été surpris par ce changement soudain de temps. »

    Rei se servit un nouveau verre de saké puis posa la bouteille sur la table, montrant ainsi que, si le garçon le souhaitait, le liquide était à sa disposition. Après avoir bu d'une traite le contenu de son verre, la Mizuhanienne reporta son attention sur l'étranger.

    « Alors, qu'es-tu venu faire à Mizuhan, surtout dans un tel état que le tiens ? »
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Invité le Jeu 19 Fév 2009 - 15:01

De nouveau, son regard était fixé sur les flammes. Mais son esprit était ailleur. Il repensait aux quelques paroles qu'il venait déchangé avec la jeune femme. Il ne comprenait pas pourquoi il bafouillait toujours quand il parlait à un inconnue. Le nombre de fois ou ses parents l'avait repris, tentant de l'endurcir n'avait servit à rien. Chaque fois qu'un inconnu lui adressait la parole, il était mal à l'aise. Il soupira légèrement. Peut-être qu'un jour il trouverai une solution, qui sait ? Tendit qu'il onbservait toujours le feu dans l'âtre, un bruit l'extirpa de ses pensées. La fille venait de déplacer une chaise à ses côtés.

« C'est très bon contre le froid. Surtout pour toi, si tu n'as pas l'habitude à ce climat... »

Il la regarda, surpris. Elle lui parlait encore ? De plus, elle lui offrait à boire. Taïchi ne pu s'empêcher de rougir. Cette fille était vraiment sympa. Il la détailla un peu plus. On ne voyait qu'un seul de ses yeux, il ne si arrêta pas plus qu'il le fallait. Ses longs cheveux noirs tombait sur ses épaules. Elle était légèrement plus grande que lui, ce qui était normal vu sa taille. Puis, il porta son attention sur le verre de saké déposé sur la petite table devant eu. La dernière fois qu'il avait bu, c'était aussi la première. Il savait qu'il ne supportait pas trop l'alcool, mais boire un verre ne pouvait que l'aider à se sentir plus à l'aise.

« Tu ne viens pas d'ici je me trompes ? Si c'était le cas, tu ne serais pas partit avec si peu d'habits. »

Il lui sourit un peu.

-Nan, je voyage...

« Mais quoi qu'il en soit, je crois que nous avons tous deux été surpris par ce changement soudain de temps. »

-Oui, vraiment...

Il décida alors de boire le verre si gentiment offert, histoire de se donner du coeur un ventre. Un seul serais sûrement efficace. Il sentit la boisson lui picoter al bouche avant de l'avaler. Une chaleur nouvelle naquit dans son ventre et commença à réchauffer son corps. Puis, la jeune fille repris la parole:

« Alors, qu'es-tu venu faire à Mizuhan, surtout dans un tel état que le tiens ? »

Maintenant plus à l'aise, il répondis.

-Et bien... Je, je ne fais que voyager de pays en pays. J'apprend, j'observe. Je veux devenir un dresseur, tout comme toi. Et si je suis ainsi ( il regarda son bras ) c'est juste que j'ai eu, disont, un petit incident sur la route.

Il pris une pause. Son stress commençais à diminuer, facilitant pour lui la conversation et sûrement aussi pour l'autre, qui pouvait alors le comprendre plus aisément. Puis il continua:

-Et toi ? Tu voyage aussi non, avec ton absol ? Avez vous une raison particulière d'être ici ? Enfin, si ce n'est pas trop indiscret de ma part.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Invité le Jeu 26 Fév 2009 - 19:14

    [ Contrainte n°6. Faire intervenir un PNJ (un personnage tiers). ]

    Enfin, après avoir répondu à quelques unes de ses questions, le jeune homme s'osa à boire le verre de saké que l'adolescente lui avait proposé. Rei ne pourrait dire si cela venait de son imagination ou non, mais il lui sembla alors que le jeune homme prennait soudainement plus confiance en lui. Ses pomettes toujours d'un ton rougeâtre pouvait maintenant être dûes à la chaleur agréable du feu. Alors qu'il abordait rapidement - survolait donc - le thème de son bras, le regard de REi s'enbrunit l'espace de quelques secondes. Un petit incident avait-il dit. Un petit incident qui lui avait quand même apparement valu la mobilité de son bras. Et ce petit incident, l'adolescente pensait bien le connaître. Après tout, elle avait déjà rencontré une autre fille - cette gamine dans la forêt - qui y avait participé. La bataille faisait encore rage quelques semaines plus tôt. Heureusement pour elle, Rei et son pokémon n'y avait pas mis les pieds. Elle avait bien reçu la lettre de la famille royale. Sauver son pays et combattre aux côtés d'autres Mizuhaniens aurait dû être sa principale quête. Pourtant, elle avait décidé de quitter Fla'Or pour suivre son propre chemin... La jeune femme préféra ne pas aborder plus le sujet. Les guerres étaient de mauvaises périodes que, gagnants comme perdants, ne pouvaient s'en vanter. De plus, le jeune homme lui posait à son tour une question. Preuve que la présence de la Fla'Orienne ne le dérangeait plus tellement.

    « Et toi ? Tu voyages aussi non, avec ton Absol ? Avez-vous une raison particulière d'être ici ? Enfin, si ce n'est pas trop indiscret de ma part. »

    « Non, ne t'inquiètes pas. Tu as bien le droit de poser des questions de ton côté aussi » déclara Rei en souriant, détail qui ne cessait de surprendre le pokémon allongé devant elle. « Je viens de Fla'Or, la capitale de ce pays. Et pour tout dire, si j'ai décidé de quitter ma ville natale, ce n'est pas pour la quête des badges et des pokémons, comme tu aurais pû le penser... » Ses yeux s'éteignirent l'espace d'un instant tandis que son regard se portait sur les flammes. Elle venait de se servir un nouveau verre de saké qu'elle but d'une gorgée après avoir ajouté : « Pour tout te dire, je recherche quelqu'un... Et comme toi, cela me porte à voyager à travers le monde. » Sortant finalement de ce semi-coma étrange, elle reporta finalement son attention à l'étranger, sa bonne humeur ayant subitement refait surface. « Si je suis ici, c'est parce que je voudrais visiter un lieu bien précis avant de quitter ce pays. Peut-être as-tu déjà entendu parler de l'île du Poisson ? Cette île est célèbre pour son temple et sa forêt Paop...»

    « Ai-je bien entendu ? L'île du Poisson dîtes-vous ?! »

    Lorsque Rei tourna la tête pour voir celui qui l'avait coupé en pleine phrase, elle ne sût réellement si elle devait exploser de rire ou être désespéré. Après un premier coup d'oeil, elle aurait parié avoir à faire à un Carapuce délavé et tout fripé et à qui l'âge aurait fait poussé de la barbe. Mais après mûr réflexion et un regard avisé, la jeune fille se rendit compte que cet effet ne provenait que de la carapace que portait le vieux sénile. Trop fort le déguisement !



    Ce dernier, aussi pâle que sa barbe ou que la neige immortel de Mizuhan, se tenait courbé face aux jeunes gens. Appuyé sur une canne en bois, un Psychokwak [ Put**n, je hais ce mot... =_= ] se tenait à ses pieds, se tenait la tête entre les ailes. Ce dernier, après avoir apperçut l'Absol, courut jusqu'à celui-ci pour une raison qui resta inconnue à la maîtresse du chien. Malgré cela, le pokémon jaune, qui tenait surement de son dresseur, se prit subitement les pieds dans un bout du tapis, et vint glisser jusqu'au niveau de la tête du pokémon désastre. Ce dernier, dans un soupir las, tourna le regard d'un autre côté, laissant le pauvre maladroit désorienté d'une entrée si désastreuse. De son côté, le maître de ce psychokwak n'avait pas pipé un nouveau mot. Il n'avait pas non plus réagit à l'action de son pokémon. Habitué peut-être ? Dans un geste précis, il remonta ses lunettes de la main droite, puis fixa finalement son attention sur la jeune fille.

    « L'île du poisson avez-vous dit ? Y êtes-vous seulement déjà allé mademoiselle ? » puis, avant même que Rei ne réponde, il enchaîna. « Cette île est habitée par Registeel, le pokémon titan de métal. On raconte que ses colères sont dignes de l'explosion que provoquèrent les pokémon créateurs en créant le monde que nous connaissons aujourd'hui ! De plus.... » Il s'était soudainement rapproché de Rei d'une manière qu'elle ne pû le remarquer que lorsque leurs visages furent à seulement quelques centimètres l'un de l'autre. « Cette île est entourée d'eau. A moins que vous ayez un pokémon qui nage très bien, cet Absol ne pourra pas vous aider à travers la mer qui vous séparera de ces côtes-ci. Et il vous faut un trs bon guide pour ne pas vous perdre à travers la forêt Paopou. Je pourrais vous aider si vous le souhaitez.... moyennant un petit quelque chose... »

    Rei, dont la gène se lisait aisément sur son visage, remarqua après quelques secondes l'étrange lueur qui brillait dans le regard du vieillard. De plus, elle aurait parié avoir vu un filet de bave coulant de sa bouche rapidement ravalé. Elle repoussa alors brusquement le vieux sénile, manquant de même de chuter de sa chaise.

    « Na.. Nani ?! Je fais pas de ça, désolée ! »

    « Oh.... Ce n'est pas grave. Si votre ami veut.... »


    Et voilà maintenant qu'il recommençait avec ce pauvre étranger au bras blessé. Pauvre de lui ! Si cette ascale était sa première dans ce pays, qu'elle image ce vieux sénile donnait de Mizuhan ! Ah ba bravo ! C'était du propre. Durant ces quelques minutes où le vieillard tentait une vaine drague du garçon, Rei se laissa imaginer en train d'assomer ce gros pervers fatiguant et inutile. Etrangement, lorsqu'elle revint à elle, ce dernier semblait s'être calmé, assit maintenant sur une chaise, face aux deux "enfants". Surement l'étranger avait-il, tout comme elle, refusé ses avances. Rien d'étonnant me direz-vous. Le contraire aurait été plus que surprenant. Qui donc voudrait sortir avec un vieux Carapuce tout rouillé ? Ce dernier, devenu subitement silencieux, fit soudainement ce que REi aurait pû redouter le plus. Sortant un verre dont ne savait où, il empoigna de son autre main la bouteille de saké de la jeune femme et s'en servit un verre qu'il but tout aussi rapidement. Il recommença ainsi ce geste trois fois de suite, son le regard perçant et meurtrier de la Mizuhanienne, avant de prendre la parole.

    « J'ai ma cabane de pêche au bord de la mer, non loin de là où se trouve l'île du poisson. Je pourrais vous y emmener si vous le souhaitez. »

    « Merci. Mais non merci. Je trouverais bien un moyen de me débrouiller seule. » dit Rei d'un ton le plus neutre qu'elle pouvait. Tout en disant cela, elle avait tendu le bras pour reprendre des mains du vieillard sa bouteille de saké qu'elle reposa sur la table. Ce dernier reprit la parole, tout comme la bouteille d'ailleurs.

    « Le courant est rapide là-bas. Sans bateau, vous n'avez aucune chance. »

    Elle reprit à son tour la bouteille.

    « Ne vous inquiètez pas pour moi. »

    Même chose qu'auparavant.

    « Beaucoup sont déjà morts avant vous en tentant de rejoindre cette île par leur propre moyen. Vous ne voudriez pas faire prendre de risque à votre pokémon n'est-ce pas ? »

    Rei détourna alors son regard vers Absol. Ce dernier venait de redresser ses yeux vers sa maîtresse. Il connaissait sa réponse, mais connaissait tout aussi bien con caractère de cochon. Si jamais elle décidait réellement de traverser à la nage, elle le ferait. Finalement, la jeune fille soupira en levant le regard au ciel.

    « Quand pourrez-vous m'y emmener ? »

    « Tout de suite si vous le souhaitez ! » Le vieillard, apparement de bonne humeur par cette nouvelle, avait sauté de sa chaise. Et le voilà maintenant qui dansait de joie avec sa canne tenu fermement au-dessus de sa tête. Franchement, qu'elle image.... Soudain, alors qu'il semblait prêt à ajouter quelque chose d'autre, d'autres cris de joies s'élevèrent vers une autre table au fond de la pièce.

    « Ouais !!! Allez, c'est ma tournée ! A boire pour tout le monde ! »

    « Excusez-moi, mais le devoir m'appelle ! » déclara le vieillard à l'intention des deux jeunes. Puis le voilà partit en courant vers la table où, certainement, il pourrait encore boire sans dépenser un sous. Le pokémon jaune, toujours aussi maladroit, le rejoignit quelques secondes plus tard maladroitement, après s'être rendut compte de son départ de cette table. Rei, après s'être assurée qu'il ne reviendrait pas de si tôt, lâcha un soupir las en s'appuyant sur la table. Elle rigola alors et dit à l'intention du jeune homme.

    « Désolée pour ça. Mais tous les habitants de Mizuhan ne sont pas comme cela, je peux te le dire. Celui-là est même une rareté de notre pays. »

    L'adolescente prit la bouteille et, dans ce même air las, la renversa à l'envers. Aucune goutte ne sortit. CE sale monstre l'avait toute but et était maintenant en boire d'autre. Salopiot va ! Mais pas le moment de cèder à la crise de nerf. Rei repensa soudain à ce qu'il s'était passé à cet instant, et rigola une nouvelle fois. Elle dit alors de manière désinvolte, histoire de taquiner l'étrager.

    « Fou ou pas, tu l'intéresses en tout cas. »

    Elle rigola de plus belle après cela, observant attentivement la réaction du jeune homme. Finalement, après quelques minutes, elle remarqua un détails dérangeant. Se calmant donc, elle retrouva ce sourire si inhabituel et déclara :

    « Au fait, je m'appelle Rei. Makkura Rei. Enchantée. »
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Invité le Ven 6 Mar 2009 - 18:45

( HJ: Haha, mort de rire en voyant l'image. Et désolé pour l'écrire, j'ai eu un pitit problème, pas capable de remettre la vraie couleur...)

Soulagé que sa question ne pause pas de problème, il se fit un plaisir d’écouter la jeune fille.

« Non, ne t'inquiètes pas. Tu as bien le droit de poser des questions de ton côté aussi . Je viens de Fla'Or, la capitale de ce pays. Et pour tout dire, si j'ai décidé de quitter ma ville natale, ce n'est pas pour la quête des badges et des pokémons, comme tu aurais pû le penser... »

D’un coup, elle devint plus triste. Avait-il sans le vouloir touché un point faible. Il voulu lui dire de laisser faire, mais elle continua :

« Pour tout te dire, je recherche quelqu'un... Et comme toi, cela me porte à voyager à travers le monde. »

Elle retrouva son sourire et termina :

« Si je suis ici, c'est parce que je voudrais visiter un lieu bien précis avant de quitter ce pays. Peut-être as-tu déjà entendu parler de l'île du Poisson ? Cette île est célèbre pour son temple et sa forêt Paop...»

« Ai-je bien entendu ? L'île du Poisson dîtes-vous ?! »

Cette voix, sortit de nulle par surpris Taïchi. Il tourna la tête, cherchant la source de cette exclamation. Son regard se fixa rapidement sur un viel homme, portant une carapace de tortue. Intrigué, le jeune guerrier se demanda si cela ce pouvait vraiment. Il observa mieux l’homme à barbe puis, tournant à nouveau la tête, son ver de saké. Il fit quelque passage entre les deux ainsi. Mais s’était impossible, il avait à peine pris un ver! Quand il regarda à nouveau dans la direction de l’homme tortue, il prit conscience que ce dernier était désormais à leur niveau. Et il n’était pas seul, un pokémon spy plus que maladroit l’accompagnait. Sans ce soucié du regard curieux que lui portaient les deux jeunes, il reprit la parole :



« L'île du poisson avez-vous dit ? Y êtes-vous seulement déjà allé mademoiselle ? `` `` `` ``Je pourrais vous aider si vous le souhaitez.... moyennant un petit quelque chose... »



Le vieillard était désormais presque collé à la jeune dresseuse. Comme il remplissait le champ de vision de cette dernière, elle ne pouvait pas voir ces mains qui semblaient vouloir se plaquer contre son corps. Heureusement, elle ne ce laissa pas faire une seconde de plus et lui coupa l’herbe sous le pied.

« Na.. Nani ?! Je fais pas de ça, désolée ! »

« Oh.... Ce n'est pas grave. Si votre ami veut.... »


Taïchi sursauta. Quoi ? Ce pervers pensait vraiment ce qu’il disait ? Comme pour enlever tout doute de son esprit, le dit vieillard se dirigea vers lui tout en lui demandant ce qu’il en pensait. Le jeune guerrier se releva d’un bond, dégoûté. Il voulait repousser au plus vite l’offre de l’autre, mais ce dernier avait pris son geste pour une acceptation. Commençant à baver, l’homme tortue délirait et racontait qu’ils n’avaient plus qu’a ce louer une chambre. Il leva la main pour saisir le bras du cadet, mais ce dernier avait perdue patiente. D’un geste, taïchi posa sa propre main sur la garde de son coutelas et le sortit légèrement, rendant visible la lame.

-Je vous jure que si vous posez une de vos sales pattes sur moi je vous coupe la coupe…

Totalement refroidi, le viel homme sembla retrouver le peu de jugeote qu’il devait avoir et alla s’asseoir. Soupirant, le jeune Nalcien rengaina son arme et se rassit aussi. Il détestait en arriver au menace, mais l’autre ne lui avait pas laissé le choix. Maintenant qu’il avait à nouveau les pieds sur terre, l’homme tortue repris son discours tout en tentant de profiter du saké de la jeune fille.

« J'ai ma cabane de pêche au bord de la mer, non loin de là où se trouve l'île du poisson. Je pourrais vous y emmener si vous le souhaitez. »

« Merci. Mais non merci. Je trouverais bien un moyen de me débrouiller seule. »

Sans suivie une conversation où le vieillard tentait de la convaincre de venir avec lui. Finalement, après une multitude de regards assassins, un échange incessant de la bouteille et de plusieurs refus, la Mizuhanienne acceptât. Mais il était évidant que c’était pour ce débarrasser de l’autre.

« Ouais !!! Allez, c'est ma tournée ! A boire pour tout le monde ! »

Ce cri causa une réaction immédiate chez l’homme tortue, il se leva, suivie de son compagnon jaune et rejoignit l’autre table. Sauvez par le gong! Maintenant libre, la jeune dresseuse se retourna vers lui pour continuer leur conversation.

« Désolée pour ça. Mais tous les habitants de Mizuhan ne sont pas comme cela, je peux te le dire. Celui-là est même une rareté de notre pays. »

Taïchi lui sourit.

-Je m’en doute. Nous aussi à Nalcia nous avons quelques raretés… Et je crois bien que c’est réciproque pour tout les pays.

Après un moment ou les deux réfléchissaient de leu côté, elle rajouta :

« Fou ou pas, tu l'intéresses en tout cas. »

Le visage du guerrier rougit violemment. En même temps un léger frisson de dégout le parcoure. Ce n’était pas de sa faute non si ce pervers était attiré par tout ce qui bougeait! Et l’autre qui riait ! Enfin, c’est vrai qu’en y repensant, si la situation était arrivé à une autre personne, il aurait bien rit. La couleur disparue peu à peu de ses joues et un sourire apparue à nouveau sur ces lèvres. Il n’était pas pour avoir honte de ce qu’il en pouvait contrôler. C’est cet homme tortu qui devrait être honteux. Agir ainsi avec n’importe qui. C’est pensée furent interrompue par la fille aux cheveux rouge.

« Au fait, je m'appelle Rei. Makkura Rei. Enchantée. »

-Enchanté. Moi c’est Taïchi, juste Taïchi.

Il y eu un petit moment de silence, puis ce fut à son tour de le briser.

-Dit moi, comme l’autre ta si gentiment coupé la parole, je ne c’est toujours pas pourquoi tu veux aller là bas.

Il regarda le dit ‘’autre’’ qui semblait bien s’amuser avec ses compagnons qui eux, semblaient désespéré de l’avoir à leur table.

-Compte tu vraiment faire le voyage avec lui?

Le Nalcien ne pu s’empêcher d’un prendre un air inquiet. C’est que voyager avec l’autre semblait tout, sauf sécuritaire.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre autour d'un verre ( pv : Rei )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum