[ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votez pour le concours !

18% 18% 
[ 3 ]
18% 18% 
[ 3 ]
12% 12% 
[ 2 ]
6% 6% 
[ 1 ]
24% 24% 
[ 4 ]
24% 24% 
[ 4 ]
 
Total des votes : 17

[ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par PNJ le Mer 8 Juil 2009 - 18:12

Le bruit assourdissant de la foule se mêle à celui des vagues : la ville est bondée, que ce soit le marché ou la plage, il n'y a pas un endroit calme. Mais l'endroit le plus vivant est probablement là où se déroule le défilé du festival : la foule se tasse sur la plage aménagée pour voir tous ces dresseurs donnant leur prestation, certains commencent même à parier sur le vainqueur.

Des jeux en tout genre ont été mis en place juste à coté, à partir desquels on peut observer le spectacle. Car cet endroit est aussi un lieu où les gens se rencontrent, ou se retrouvent. Des gens de tous les horizons qui se sont réunis en ce jour de fête, pourtant par moment l'ambiance peut paraître pesante : la guerre est encore présente dans l'esprit de chacun, mais personne n'ose en parler.


Cette fête pourra-t-elle permettre de conserver la paix, ou ne fera-t-elle qu'envenimer les choses?

Mais pour le moment, place à toute les activités du festival de Natsu, pendant que les coordinateurs du concours commencent leurs prestations.

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1063

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par PNJ le Mer 29 Juil 2009 - 14:54

Le concours est lancé, votez pour votre préféré !

Je rappel que le thème est "Votre pokemon".






Participation de Kajin avec son Piafabec :


Déchu


Au delà de ces murs, le vent pousse un sifflement
Au delà de ces murs, retentit la mélodie des piaillements

Les ailes qui frôlent et caressent le lointain horizon
Les ailes qui sont réchauffées par les rayons

Brassent le bleu du ciel, le coton des nuages
Sans jamais forcer un quelconque passage

Car seuls les élus peuvent le traverser
Sans crainte, sans avoir de larmes à verser

Moi, il y a longtemps que mes pleurs se sont taris
Que j'ai perdu l'antique clé de ce paradis

Ce merveilleux Eden que j'ai naïvement quitté
Et qui m'est depuis longtemps tant regretté

A travers ces barreaux, je repense à Jadis
Où j'étais à l'époque cet ancien Adonis

Maître des Zéphyrs, Prince des Alizées
Dont la caresse m'est aujourd'hui retirée

Pourtant, je force toujours ce passage
Et traverse enfin les barreaux de ma cage.

Quittant mon cachot, ma prison, je retourne d'où je viens
Fatale erreur à laquelle je ne comprendrai rien

Je ne suis que roc qui essaye toujours
De fendre les cieux d'un nouveau jour

Mais, tel est le destin de la lourde pierre
Je fends le ciel, ne plane plus dans les airs

Le Paradis s'est fermé, j'ai perdu l'ancienne clé
La roche remplace la chair, des chaînes la liberté
Prince déchu aux rêves d'un coup de vent balayés
L'Ange, dans une traînée de plumes aux ailes brisées
Tombe au sol, sans qu'il puisse un jour se relever.



participation de Tyla avec son Amonita :





Participation de Neko avec son Akwakwak :




Participation de Nina avec sa Lamantine :

Ether de l’eau, vent de flammes


Le combat est passé, la bataille a cessé
En ce jour agité par la brise d’été ;
Chez le peuple du vent, la fête bat son plein
Chassant tous les chagrins.

Ils affluent par dizaines, de Nalcia ou d’ailleurs,
Ce concours est le tien, le sien et le leur,
Ils veulent tous se prouver qu’ils peuvent y arriver
Et se surpasser.

Nous, au milieu des « autres », nous sommes prêtes à danser
Dans les eaux calmes et claires de la noble cité ;
Tu jaillis telle une flèche fine et immaculée
Pour te présenter.

Un geste de ma part, et tu gèles d’un trait
La mer, la terre et l’air chaud d’un été
Que chacun devine être l’un des plus troublés
Qu’il ait jamais vécu.

Et tu tournes et descends, plonge et nage sans bruit
Je t’observe du bord tandis que tu reluis
Nimbée de lumière bleue, mon sauveur et ma Reine
Qui allège ma peine !

Je suis fille des Glaces et mère de l’Océan,
J’ai quitté mon éther, mon air, mon élément,
Pour venir avec toi, jeune guerrière qui fuit
Son reflet englouti.

Je t’ai vue dans mon rêve, belle Reine des Glaces,
Je plongeais sans retour au fond d’une crevasse
De mon cœur, de mon âme, quand soudain je te vis
Eblouie.

Tu tombais comme je plonge dans les mers abyssales
De l’esprit, et ta chute t’aurait été fatale
Si je n’avais souhaité t’aider à revenir
De ton dernier soupir.

Et Tu perces la glace, et Je crève la surface
De l’éther ou de l’eau, mais après tout qu’importe ?
Tu es là et Je suis enfin Moi, grâce à Toi
Je ne sombrerai pas.

Mais qui valse à présent ? Est-ce Toi ? Est-ce Moi ?
Est-ce cet être si beau que l’on appelle « Nous » ?
Je l’ignore, mais ta voix, si douce et si sonore
Je l’entends murmurer.

Puis Eternara crie, une clameur s’élève,
Nous savons que la danse a été appréciée.
Mais nous n’aspirons pas à gagner à tout prix
Juste à la fin du cri.

Car le cri qui résonne, c’est le cri d’Erasia,
La contrée déchirée pleure et chante à la fois
Le vent chaud de l’été ravive alors la flamme :
Le requiem est lancé.


_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1063

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par PNJ le Mer 29 Juil 2009 - 14:55

Participation de Reverie avec son Papillusion :



Il est maintenant temps de parader, et il y a un peuple déconcertant, cela va sans dire. Mais ce n'est pas le moment de se déconcentré, et puis Haoto et moi on est presque pareille. Il sait voler et utiliser les courants du vent à sa guise, tout comme moi, nous sommes pareilles en quelque sorte.
Enfin, pas physiquement puisqu'il à beau être un insecte, je suis une humaine, mais cela n'empêche pas de parfois voir les mêmes expressions sur nos visages. Coud était assis sur une petite chaise et me regardait me maquillé, il lancé des "Bruuuuuiiii" joyeux en découvrant que sa pseudo-mère pouvait changer d'apparence.

je voulait ressembler à mon compagnon, mais pour cela je n'avais pas besoin d'user de trop d'artifices. Un peu de poudre rouge, légèrement brillante, autour des paupières, faisant ressortir mes yeux couleurs émeraudes, petit détail que j'avais décidé de ne pas négligé. Je ne boirais pas une potion à base de fruits colorant, mes yeux doivent rester aussi naturelle que l'est mon compagnon. Quoi que déjà beau en soit je préfère lui rajouter un simple ruban rouge autour du coup, ce que je n'hésite pas à faire pour moi. Un joli nœud et voila.

Maintenant j'attaquais la bouche, et pour cela j'allais utilisé une patte à base de baie oran légèrement scintillante, on pouvait y voir de multiples poussières étoilés provenant en fait des écailles des ailes de mon compagnon. Oui, je sais que les Papilusion ont des ailes recouverte d'écaille et secrète différente substance afin de paralyser ou d'endormir leur adversaire, mais ils peuvent aussi les utiliser autrement. Comme dans l'attaque du Vent argenté, elles sont alors semblable à de l'acier, donnant cet impression que c'est de l'argent en poudre dans un puissant vent.

Maintenant que j'avais apposé la patte asse finement pour ne pas que mes lèvres ne soit surchargé, je me regardé sur cette plaque de métal polie, que l'on nomme miroir. je rajustais un peu le rouge en l'étirant légèrement sur le côté, c'était bien de ressembler à son pokémon, mais il fallait bien quelque différences. Souriante, je me dirigé donc vers mon Togepi, enfin plutôt vers la robe couleur indigo, légèrement flashy et tout en soie légère. Presque le même genre de soie que secrète les insectes, à la différence que les fils qui composent cette robe sont tressés et resserrés.

Je l'enfilais alors, elle m'aillait parfaitement, séparé en deux au niveau de la mi cuisse, se divisant alors sur la longueur en deux pans trainant légèrement derrière moi, se soulevant à chacun de mes pas. Et la j'hésitai entre différent type de chaussure ou simple chausson bleu azur. Mince ! Je prend les chaussons ! C'est plus confortable, et ce sera plus pratique pour marcher, quoi que des bottes fine aurait put aussi être appropriai. Et puis zut et flute ! Je garde les chaussons, en plus les longues lanières me permettent de faire plusieurs tour avec autour de mon tibia.

Il ne manqué plus que les fausses antennes et les ailes ainsi que les bras. Pour cela c'était fort simple. Je prit un serre tête d'où deux belle rose bleu était accroché, retirant mon ruban qui cachait ma pierre, j'apposai alors les pseudos-antennes sur ma tête, la pierre sur mon front passerait pour une autre petite décoration. De toute façon je ne peux pas la retirer, donc c'est sa ou rien, il ne manquerait qu'ils me demande de la retirer, le comble.
Pour les ailes, un grand châle couleur jaune-or, Avec quelque petit tache rouge le parsemant. Je pris le bol remplis de poussière de mon compagnon qui me les as gentiment offerte. j'en tire une légère poignée. Je prend une paire de gant en soie couleur azur, parfaitement assorti avec les chaussons et les enfiles délicatement afin de ne pas les filer.
Ce geste, en lui même, et délicat et subtil, comme le battement d'aile d'un papillon, léger, tranquille, doux, vivant. Et je lance cette poussière au dessus de moi, la laissant alors retomber sur moi et ma tenue.

J'étais fin prête, je déposait un baiser tendre sur le front de Coud, ce dernier s'endormant, une petite marque bleu de mes lèvres, Pendal venant en prendre soin. Je pouvais compter sur lui, et maintenant c'était parti pour le concours, Haoto et moi allions nous présenter.

On attendais patiemment que l'on nous appelle, je me trouvais derrière un rideau, seule, le participant avant moi exécutant encore sa prestation. Quand je me regardait encore, je me disais que je voyais une grande dame de soirée, et l'air sur mon visage ajouté cette noblesse, ce qui est un peu normal, je suis de sang noble. Voila que la scène s'ouvrit lentement sous mes yeux, j'étais émerveillé de voir ce monde en face de moi. Je m'avançait alors, mais mes pieds ne touchait plus le sol, même si je marchais, usant de mes pouvoirs de maîtres élémentaire pour donner l'impression de flotter. D'ailleurs j'en profité pour faire voleter mes cheveux d'une façon mystique, ainsi que mon fichu bouffant et ma robe en queue de pie. M'arrêtant juste devant le public, levant mes bras gantés afin de parler aux mondes m'entourant, j'avais la belle impression d'être une reine accompagné par son roi. Ce dernier n'était autre qu'Haoto, mon magnifique Papilusion.


"Peuple de ce monde !
Laissez moi me présentez !
Reverie Metherlence !
Je suis ici pour vous montrez ce qu'est un véritable rêve !
Et avec mon compagnon Haoto vous le montrerons !
Tout deux espérons que vous vous plairez !"


Aussi sortis-je ma flute en or, la chorégraphie avait était étudié plusieurs fois, et elle se passerait bien, j'en était sur. Et je reprenais ma musique, celle dont j'étais fidèle et qui me rappelait mon être aimé.



Haoto savait déjà ce qu'il lui restait à faire. Il battit tendrement des ailes, projetant une légère poudre dodo, qui avait pour but de rendre évasif le public afin qu'il puisse s'incorporer dans la musique. Elle se valait triste, et avait pour but de rappeler de multiple souvenir, aussi triste que joyeux. je ne pleurait pas, je savais parfaitement que ses moments était passé, ainsi cela me donnait encore plus de courage pour continuer. Oui, je me sentait comme insufflé de cet force, et mon compagnon tournoyé autour de moi répandant de légères poussières argentés, rendant la scène aussi magiques que possible.



Maintenant que je venait de finir ma prestation, je laissais les gens s'émouvoir d'eux même. Aussi leur tournais-je le dos, ils n'avait plus besoin de moi pour revoir leur sentiment surgir, et maintenant c'était fini. Mon compagnon et moi nous redirigions dans notre loge, j'étais heureuse, et Haoto aussi, il tournait autour de moi, tout excité. Et comme si nous étions tous deux retomber en enfance, tout deux tapions dans la main de l'autre, d'abord ma droite avec sa gauche, puis ma gauche avec sa droite. On frappait nos paumes puis on recommencé. C'était un véritable plaisir que de jouer avec lui, je le savais amusant mais pas à ce point. Je décidais donc de rester accoutré ainsi le reste de ma journée, je voulais portait un hommage à mon beau pokémon que je chéri plus que tout, mais je ne néglige pas mes autres amis, je les aimes aussi tous autant que les autres.






Participation de Soriu avec sa Gardevoir :

(nom de la chanson en plein milieu : Westlife - Nothing's Gonna change my love for you)

"Ca me gratte... Et ça me chatouille... Je suis vraiment obligé de mettre cette cravate rouge ? Et cette veste ? Il fait une chaleur effroyable..."

"Attention... Ne bouge plus... Est-ce que tu as les deux lames, Soriu ?" demanda la Gardevoir alors qu'elle habillait correctement le jeune homme aux cheveux gris, celui-ci observant une sorte de casque vert avec un long arc courbé en sortant en son milieu... La tête d'une Gallame ? Il allait ressembler à ce pokémon ?

Le jeune homme étudia les deux longues manches qu'il allait mettre. Des manches complètement vertes avec des sortes de pointes de tissu qui formaient deux lames qui commençaient plus loin que le coude pour se terminer aux mains du jeune homme. Quand à sa tenue, il portait actuellement un pantalon de toile blanche, une chemise verte et là, il se faisait mettre une magnifique cravate rouge qui se terminait par une pointe qui se colla au torse du jeune homme comme celle d'une Gardevoir ou d'une Gallame. Elle fit la même chose dans son dos, le jeune homme aux cheveux gris se levant en faisant quelques pas pour regarder comment il était.


"C'est pas si mal au final... J'ai presque l'air d'un pokémon... Mais est-ce que tu as une idée de ce que l'on va faire tout les deux, Elena ? J'avais une petite idée en tête. Tu penses quoi d'une danse ? Nous dansons tout les deux et nous faisons quelques petits tours en même temps. Je sais maîtriser l'eau, toi tu sais manipuler quelques feuilles... Je suis sûr que l'on peut faire quelque chose de bien. Puisque nous sommes les derniers à passer à cause de notre inscription tardive, donne-moi ta main, on va faire quelques pas."

Lui donner sa main ? Pour... Pourquoi ? Il parlait de pas... Mais elle ressentait parfaitement qu'il voulait un peu plus... Ils s'étaient promis de... Enfin... Elle alla rougir faiblement, tendant sa main alors qu'il se mettait en face d'elle pour la prendre. Une... Et deux... Une... Et deux... Voilà... C'était venu instinctivement... Mais ils dansaient à la perfection comme si l'un suivait les mouvements de l'autre. Elle était légèrement plus petite que lui mais il l'observait d'un air qui ne laissait aucun doute... Elle ne pouvait pas s'en empêcher... de l'observer... De le regarder longuement... en rougissant...

"Je pense que de ce côté là, nous sommes parfaitement prêts... J'ai aussi une musique... en tête... Bref, il faudra se préparer à tout ça... Avec ma maîtrise de l'eau... et te maîtrise psychique... On arrivera à quelque chose de fabuleux."

Elle était… si contente… de le voir sourire… comme auparavant… De savoir qu’il était heureux… lorsqu’elle lisait dans son corps… C’était l’unique chose qui lui importait… Le bonheur de l’être qu’elle aimait par-dessus tout. Il enfila ses deux manches pour avoir de faux bras de Gallame alors qu'une personne venait leur annoncer que cela allait être leur tour d'ici quelques minutes. Elena assise sur lui, ils restèrent ainsi pendant les quelques minutes avant qu'une voix ne se fasse entendre :

"Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, voilà donc nos derniers participants de la soirée : Soriu Tiadramat et sa Gardevoir nommée Elena !"

"Qu'importe la victoire... Tant que nous avons montré ce que nous savons faire, n'est-ce pas Elena ?"

"La victoire m'importe peu... Seul le désir de passer du temps avec mon dresseur anime mon corps."

Jolie tournure de phrase. Il alla baiser sa main alors qu'un homme venait leur signaler que cela allait être à leur tour. Elle commença à faire quelques pas, le jeune homme semblant mettre quelque chose dans sa poche... Elle ne chercha pas à savoir ce que c'était... Cela devait être pour le spectacle.

Enfin... Ils marchèrent ensemble, main dans la main alors qu'ils se présentaient sur la scène. Ils s'inclinèrent en même temps alors qu'une musique se faisait entendre, le jeune homme gardant sa main dans celle d'Elena avant de se mettre à danser avec sa Gardevoir sur le rythme d'une valse. Pendant les premières secondes, on pouvait croire qu'il ne se passait rien du tout mais à chaque endroit où le jeune homme déposait ses pieds, des petites flaques d'eau faisaient leurs apparitions. Et autour d'Elena et du jeune homme ? De minuscules feuilles voletaient, se laissant bercer au gré du vent alors que le jeune homme et la Gardevoir avaient fermé leurs yeux. Pourtant, ils n'accomplissaient aucun faux pas comme étant en symbiose avant de s'arrêter au beau milieu de la chorégraphie. D'un geste lent, il tendit la main droite vers le public, les flaques d'eau se réunissant pour former une unique sphère qui alla se loger au-dessus des deux participants. Elena tendit sa main droite vers le ciel, ouvrant ses yeux qui étaient devenus complètement roses. Elle ferma sa main, la sphère en une multitude de petites gouttes d'eau qui s'immobilisèrent dans les airs. Elle avait des pouvoirs... Autant les utiliser... Elle abaissa sa main, reprenant celle de Soriu avant de se remettre à danser.

Même si elle ne maîtrisait que légèrement l'électricité et les poings élémentaires, elle était capable de faire des petites choses... Sa main gauche quitta celle du jeune homme, un doigt se posant sur une goutte d'eau en lévitation. Un fin courant électrique passa rapidement sur la goutte, se mettant à traverser toutes les gouttes les unes après les autres pour faire un magnifique jeu de lumière. Enfin, la musique s'approchait de la fin et ils s'arrêtèrent une nouvelle fois de danse. Soriu retira ses deux mains, posant un doigt sur les lèvres d'Elena alors qu'il lui demandait de refermer ses yeux. Pendant un très court instant, ceux du jeune homme devinrent roses alors qu'il faisait un petit mouvement de la main droite, faisant apparaître un magnifique hortensia blanc qu'il déposa dans les cheveux verts de la Gardevoir. Celle-ci ouvrit ses yeux, évitant de pousser un cri de surprise, rougissant violemment en voyant la fleur dans ses cheveux. Elle hocha la tête, tendant ses deux bras alors que maintenant, les feuilles qui voletaient à côté des gouttes d'eau se mettaient à mouvoir, tournoyant autour de lui et elle... avant de se réunir... Elle forma ce qui ressemblait à un coeur gigantesque mais vide à l'intérieur, entièrement fait de feuilles magiques... Comme le tour de magie qu'il avait fait... Le jeune homme émit un léger sourire... Autant en finir comme ça, n'est-ce pas ? Les gouttes d'eau se réunirent une nouvelle fois, traversant le coeur en deux côtés prenant la forme d'une flèche. Elle lui rendit son sourire, posant sa main gauche sur la sienne alors qu'il se rapprochait de la flèche aqueuse, la gelant en intégralité avec l'aide de la Gardevoir.

La musique alla finalement se terminer alors qu'ils se regardaient longuement devant le coeur qu'ils avaient crées ensemble Qu'importent les regards... portées sur eux... Qu'importe le résultat.. Qu'importe tout ça... Leurs yeux rouges s'observaient avec tendresse, leurs deux visages rougissant violemment alors que chacune de leurs mains se trouvaient dans celle de l'autre. Avec tendresse, il alla baiser la main de la Gardevoir, se tournant vers le public avec elle. Ils s'inclinèrent respectueusement, quittant la scène avant de retourner auprès des autres participants. Le concours allait sûrement se terminer maintenant... L'avis des juges et du public n'allait guère se faire attendre. Ils avaient participé... et ils avaient montré quelque chose de plus profond à tous ceux qui les connaissaient...

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1063

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Ninj le Sam 1 Aoû 2009 - 21:11

Les juges ont fait leur choix... les quatre participants seront Nina, Kajin, Soriu et Reverie. Ils vont désormais s'affronter dans un chacun pour soi, où seul le dernier debout sera désigner comme étant le vainqueur. Le public reprend place face à la scène aménagée pour le combat tandis que les quatre participants prennent place face à eux...

[Ordre de post : Reverie => Soriu => Kajin => Nina.]

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Invité le Dim 2 Aoû 2009 - 1:40

[ Lieu et emplacement de combat demandé à Ninj ]

Elle... Elle... Elle avait était sélectionné ?!? C'était incroyable, fantasmagorique, elle ne savait plus ou se mettre tellement elle était heureuse. Bien sur elle n'avait était élue qu'à la limite des votes, mais au moins elle pouvait participer. Elle était si contente, qu'à coté d'elle, Haoto était à son tour heureux, et en les fixant tout deux on pouvait voir une myriade d'étoiles dans les yeux. Elle était contente, si heureuse, elle avait était choisi, comme quoi elle n'est pas une fille si mauvaise que sa.
Elle avait prit les deux petite mains de son pokémon et dansé en tournant sur elle même, débordante de joie, elle allait pouvoir montrait qu'un simple papilusion pouvait se montrer fort. Et puis elle se fichait bien de gagner ou de perdre, le plus important c'était qu'elle pouvait participer, montré qu'un petit pokémon qui peut être inutile aux premiers abords peut se montrer fatale, enfin même s'il était un peu faible. Et puis bon, le but d'un concours n'est-il pas de montrer toute la grâce et la beauté d'un pokémon ? La coordination entre le dresseur et son compagnon ? Leur amitié et leur lien qu'il y à entre eux ? D'accord celui qui lie Reverie à son pokémon est jeune, mais déjà incroyablement solide, d'ailleurs elle est très lié à ses compagnons, si jamais quelqu'un leur veut du mal autrement qu'en combat pokémon, elle tuerait certainement cette personne.

Reverie se baladait alors sur la plage, toujours dans ses habits, flottants un peu au dessus du sol pour être sur de ne pas salir sa robe. Elle était heureuse qu'elle puisse se baladait ainsi et croiser des personnes venu l'admirer, ou voir son pokémon, de toute façon ils était ici tout les deux pour se reposer et participer, rien de plus. Quant-on lui avait annoncé qu'elle était sélectionné pour participé au battleroyal, sa première réaction fut la peur, non pas de perdre, mais de voir son compagnon blessé, étant un pokémon assez fragiles. Mais ce dernier sembla être heureux, comprenant parfaitement la situation, assurant qu'il ferai de son mieux, enfin à sa façon. Elle fut un peu soulagé, mais cette peur de voir son ami perdre restait.
Il ne faut pas forcément croire en son pokémon pour qu'il gagne, il faut d'abord savoir ce qu'il veut, car lui n'a pas forcément envie de gagner, d'ailleurs il faisait bien comprendre à Reverie que ses choix était les siens.

Elle se trouvait maintenant sur sa petite place de combat, et l'arène n'était rien d'autre que la plage. deux plan bien blanc était posé près de la rive disposé à une vingtaine de mètres l'un de l'autre. En perpendiculaire se trouvait une même plaque blanche au centre de la plage, situé à une dizaine mètre de la rive et à une distance de 10 mètres entre les deux autres coin.
En face de cette dernière se trouve dans l'eau une plaque de glace situé également à une moyenne de 10 mètre du centre, formant une croix presque parfaite, mais on ne peut pas être maniaque à ce point.

Ren ayant était l'une des quatre dernière à être élue eu le choix de l'emplacement, et décida de prendre celui au centre de la plage, le plus loin de l'eau. En fait elle ne cherchait pas à avoir d'avantages, avec un pokémon volant elle n'avait besoin ni de la mer, ni de la terre, elle avait simplement besoin des cieux.
Elle s'était mis ici afin que son pokémon reste assez loin de l'eau, il ne devait au grand jamais tomber dans le liquide sous peine d'avoir les écailles de ses ailes trempées, et cela l'empêcherait alors tout vol.
Chacun des dresseurs choisit sa place, celle qui l'arrangerait ou celle qui dérangerait le mieux les autres. par exemple un pokémon qui aurait eu besoin de la terre se serait retrouver radicalement désavantagé si son dresseur venait à se trouver sur la plaque de glace. Les ordres lancés serait alors moins audibles. C'est pour sa que Ren s'était assuré la meilleure place pour son pokémon insecte, étant encore jeune il fallait qu'il entende chacun de ses mots.
Il serait certainement le plus jeune et le plus démunies, mais il se battrait quoi qu'il arrive, même s'il venait à perdre sans pouvoir attaquer, il aurait au moins fait son apparition sur le terrain de combat. En fait il ne cherchait qu'à faire plaisir à sa dresseuse, cette dernière ne voulait simplement qu'il fasse du mieux qu'il le pouvait.

Chacun des dresseurs adverse envoya ses pokémons, le combat allait être violent et acharnés, en face d'elle il y avait trois pokémons bien plus forts qu'elle ne le pensait. Elle eu un pincement au coeur pour son compagnon papillon mais reprit sur elle, ils montreraient qu'ils n'étaient pas des dégonflés et que petit peut se montrer incroyablement fort. C'est comme les fruits, plus ils sont petits, plus ils sont concentrés en gout et en saveur.
C'était le moment pour elle de commencer ses attaques, et elle allait montré quelque chose que seul elle et son Papilusion connaissait, l'ayant révisé en secret. L'attaque n'était pas tellement faite pour un combat, elle était surtout la pour sa beauté, sa façon d'être.


"Haoto ! Cercles arc-en-ciel"

Le Papilusion fit vibrer ses ailes d'une étrange façon, des poussières de couleur bleu, jaune ou violette, scintillante comme des étoiles, s'échappèrent de ses ailes, se répandant tel une volute de fumée coloré. Puis quand le pokémon sembla s'entourer de ce nuage, qui lui était inoffensif car produit par lui mêmes, des cercles vinrent à en sortir. Ces cercles se colorèrent alors des trois couleurs présente, Cyan, Magenta et jaune, les trois couleurs primaires à partir desquelles se forment les autres.
Ainsi les cercles n'était pas simplement coloré de trois couleurs simples, mais le mélange des différentes poudres et de l'ultrason émanant de son corps formé des cerceau aux couleurs chaudes ou froides, très chatoyantes. Il envoyait ses fameux rond de couleurs un peu partout, ses derniers laissant derrière eux une trainé scintillante. Maintenant le nuage se dissipait alors que les multiples cercles se baladaient sur tout le terrain, cherchant une cible quelconque, les pokémons adverse devrait alors faire attention car en plus de perdre le contrôle de leur moyen, ils se verraient soudainement infligé un problème de statut. Cela serait entre le poison, la paralysie ou l'endormissement, et il devait y avoir une multitude de cercles se baladant ci et la, modifiés de façons à ce qu'ils agissent un peu à la manière de papillon. Le premier round venait d'être lancé, et Reverie compté bien durer encore un peu.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Soriu Tiadramat le Dim 2 Aoû 2009 - 20:13

Et bien... C'était assez difficile à croire mais il avait été choisi avec Elena... Enfin bon... Il n'était plus obligé de se déguiser en Gallame pour ça... Maintenant, c'était un combat considéré comme une bataille royale... 1 contre 1 contre 1 contre 1... Soit... C'était ça qu'il allait devoir faire... Il observa Elena pendant plusieurs secondes, se tournant vers ses pokémons qui étaient restés avec Ninj pour l'occasion. Judia, de son côté, avait entièrement disparu. Il ne chercha pas à savoir où elle était, ça ne le concernait pas le moins du monde. Le jeune homme se tourna envers les autres participants... Trois filles... Toutes âgées différemment... et dont il en connaissait une.. Un mauvais souvenir en quelque sorte... Enfin mauvais... Il n'était pas du genre à vouloir se disputer pour rien donc... Elena se positionna sur l'un des deux plans blancs l'un en face de l'autre, Soriu murmurant avec douceur en regardant la jeune fille avec son Papillusion, s'adressant à Elena :

"Evite de trop en faire... Que cela soit d'un côté ou de l'autre... Je n'ai pas besoin... que tu te mettes dans tous tes états... C'est simplement un combat de concours... Rien d'autre... Vas-y doucement et fais attention à ne pas blesser les autres. J'ai une mauvaise impression... Je n'aime pas quand je me retrouve en position de force... Les puissants jugent les faibles... et les contrôlent... Mais ce n'est pas mon truc..."

"Ne t'en fais pas, Soriu. De toute façon... Si le combat devient trop dangereux, il est toujours possible d'abandonner, n'est-ce pas ? Nous ne sommes pas là pour gagner à la base... J'étais simplement là pour te rendre heureux et te remonter le moral... Je crois que j'ai déjà réussi... Je ne vais pas prendre de risque inconsidéré et qui irait t'inquiéter. Je ne suis pas bête non plus. Tu me fais confiance ?"

Oh... Ce n'était pas ça... Mais bon... Disons... Qu'il n'aimait pas vraiment tout ça... Enfin... Bon... Voilà quoi ! Il alla prendre la main de la Gardevoir, la baisant tendrement avant de quitter la plate-forme. C'était à son tour de jouer, n'est-ce pas ? Ils allaient voir ce dont elle était capable... Elle observa ses différents adversaires, jaugeant leur puissance et surtout leurs éléments. Tous étaient faibles à l'électricité... Deux l'étaient l'étaient à la glace, l'un au feu... L'un l'était à la plante tandis que les deux autres résistaient à celle-ci. Ce n'était pas simple... D'affronter et de combattre trois personnes en même temps. Enfin... Soit... Pour l'instant... Elle allait réfléchir à la situation...

Le Papillusion venait de lancer son attaque, sous forme de plusieurs cercles de différentes sortes... Tout de suite, elle comprit à quoi cela allait servir... C'était assez dangereux...Et assez insensé de le faire alors qu'elle était présente mais qu'importe... Son corps se dédoubla plusieurs fois, de nombreuses Gardevoir apparaissant autour d'elle, les anneaux envoyés en sa direction venant les percuter sans affecter la réelle Gardevoir. C'était une bonne attaque... Mais elle n'était pas prête pour cela actuellement... Elle envoya un message télépathique au Papillusion :


"Fais donc attention à tes attaques. Si je deviens paralysée, tu deviens paralysé... Et cela sonnerait rapidement le glas pour toi... Car les autres en profiteraient... En un sens, c'est une bonne chose... Mais non pas contre une créature de mon espèce. Si tu veux rendre fière ta dresseuse, imagine d'autres choses car sinon, tu ne tiendras pas très longtemps."

Le message était bien passé, du moins, elle l'espérait. Maintenant, il était temps pour elle de se préparer. Elle posa ses deux genoux au sol, commençant à psalmodier quelques paroles tout en joignant ses deux mains. Elle était en train de prier... Le jeune homme la regarda d'un air étonné... C'était la première fois qu'elle utilisait une telle chose. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Elle se releva, s'époussetant avant de pointer son regard vers la Lamantine. Encore une fois, ses yeux se fermèrent mais se rouvrirent tout de suite, devenant complètement roses et puis... Rien... Rien du tout... Au final, elle n'avait même pas attaqué une seule fois. Elle se positionna, restant droite et tranquille, balayant du regard ses différents adversaires alors qu'une légère aura violette l'entourait... Comme si elle avait déjà tout préparé à l'avance... Comme si elle était en transe... ou en méditation... Les Gardevoirs étaient connues pour pouvoir prédire le futur... Sans même bouger de sa place, elle s'était mise à parler avec Soriu par télépathie :

"J'espère que le combat te plaira... J'ai essayé de m'imaginer toutes ces choses... Et j'ai déjà envoyé un message télépathique au Papillusion. Je ne voudrai pas qu'il perde tout de suite le combat, cela serait bien drôle non ? Le but est de s'amuser et de se détendre pendant ce genre de réunions. Si il commet une bêtise, je préfère le prévenir... plutôt que de le voir être mis inconscient tout de suite. Soriu... J'ai une question... Est-ce que... Tu me laisses être prête à tout ? Si je vois que le combat... devient trop dangereux..."

"Même si il n'y a pas d'autres choix, essaye de ne pas le faire. Je ne veux pas que tout ça tourne au drame... Et puis... Même si c'est une belle fin... Enfin... Nous verrons sur le moment, n'est-ce pas ? Essaye de faire de ton mieux de toute façon !"

"Ne t'en fait pas, je me suis déjà préparée à toutes les éventualités... Même les pires... Je continuerai de méditer... jusqu'à ce qu'il faut que je combatte réellement... Et de toute façon... Je suis comme une bombe à retardement, je ne suis pas faite pour attaquer tout de suite. C'est bizarre, n'est-ce pas ? Depuis que je suis une Gardevoir... Je me sens un peu différente... Enfin... Je ne sais pas comment le dire..."

"Alors ne dit rien ma petite Elena... Et garde tes yeux fixés sur le combat."

Elle émit un sourire, un sourire qui pouvait paraître déplacé aux yeux des autres pokémons. Pourquoi souriait-elle ? Car elle était la seule avec Soriu à comprendre l'origine de ce sourire... Leurs communications mentales étaient au-dessus du reste... Largement au-dessus du reste oui... A ses yeux... C'était leurs moments intimes... Et elle était la seule à pouvoir s'adresser de la sorte à Soriu... C'était leur petit jardin privé. Elle recommença à fixer ses adversaires, posant son regard sur le Piafabec. Il fallait se méfier quand même de ces petites créatures.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1755

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Kajin' Nezumi le Dim 9 Aoû 2009 - 22:48

Kajin' n'en revenait pas. Elle et Warai avaient passé la première étape du concours, avec succès. Maintenant, ils n'avaient plus que le combat à faire. Ce dernier était un affrontement où les quatre Pokémon se battaient tous en même temps. Pas d'échappatoire possible, il fallait être d'autant plus prudent aux agissements adverses. Surtout qu'au lieu d'un adversaire, on en avait trois... Enfin, dans ce cas là. Pour le moment, elle devait attendre, que l'affrontement amical commence, regrettant tout de même que Neko ne fasse pas parti des concurrents, mais tout de même heureuse que Reverie, elle, puisse combattre.

Elle s'était positionnée face au jeune homme et à sa Gardevoir, laissant la plaque de glace à la jeune femme et sa Lamantine. Son Piafabec serra légèrement les serres sur son épaule nue, prêt à prendre son envol, au moindre signal. Ils n'avaient plus qu'à attendre. Et ensuite, montrer qui ils étaient, et qu'ils étaient capables de beaucoup. La victoire n'était pas le premier but du duo. Bien entendu, puisqu'ils étaient là, autant essayer. Mais ce n'était qu'un objectif secondaire, et bien moins important. Non, ils devaient surtout faire preuve d'intelligence, de ressource. Montrer qu'ils savaient se battre, et qu'ils ne renonçaient pas facilement. Plus les choses avançaient, plus la Nalcienne avait l'impression que ça devenait une question de vie... ou de mort...

Finalement le signal fut donné. La jeune femme échangea un bref regard avec son compagnon et celui ci prit son envol, après une dernière pression de ses serres sur sa dresseuse. Il plana un petit moment au-dessus du sable, tournant en rond, en guise d'échauffement. Néanmoins, lorsqu'Haoto, le Papilusion de Reverie passa à l'attaque, il se replaça vite fait face à la brune, regardant ce qui allait se passer.

Il fut extrêmement surpris en voyant... des ondes colorées se promener un peu partout sur le terrain. Voilà quelque chose qui allait être potentiellement dangereux, s'il venait à être touché. En effet, il risquait d'être vite éliminé... car un problème de statut de la sorte n'était jamais bon dans un tel combat... Se frotter à trois autres adversaires en étant empoisonné ou paralysé, ce n'était pas très bon. Et être endormi vous rendait aussi vulnérable qu'un Magicarpe hors de l'eau. Alors, en étant confus en plus... c'était une situation à éviter à tout prix... Celui qui était touché se retrouvait dans une situation vraiment déplaisante. Et hors de question pour l'oiseau de se retrouver là-dedans. Il devait rester prudent cependant, les cercles se déplaçaient tous aléatoirement.

Il voletait sur place, attendant un ordre, un message, un signe. Finalement, sa dresseuse croisa ses bras sur sa poitrine, et il comprit qu'il devait se montrer attentif.


"Prends ton envol, fends le ciel, et utilise Hâte et Reflet."

Le jeune oiseau hocha la tête et commença à battre plus vigoureusement des ailes, pour prendre de l'altitude. Il ferma les yeux, ralentit les battements de son cœur, ne prenant plus conscience des autres Kakémono sur la terre, les ignorant. Oui, les cieux étaient à lui. En partie. Il y vivait, il y régnait de nouveau, côtoyant des confrères différents de lui, mais avec qui, il partageait cet immense territoire, tous égaux. Là-haut, il ne craignait rien, seule la Nature pouvait lui nuire. Il se perdait dans l'immensité azuré qui s'offrait à lui, lui ouvrant de nouveau ses bras cotonneux. Et même si, parfois, on tentait de lui annexer sa part de ciel, il n'y avait pas vraiment de rivalité entre les oiseaux et les insectes. Les lois de la nature se poursuivaient, cercle imperturbable. S'il venait à être brisé, il se reformerait, plus tard... Le Piafabec laissa donc ses pensées dériver un peu sur des règles inviolables, qui étaient là bien avant que les humains n'apparaissent.

Néanmoins, il n'avait rien oublié de sa nature de Pokémon dressé, et encore moins de ce qu'il devait faire. Il n'était pas si haut que ça, et toujours nettement visible par tous. Oui, pour cette fille qui avait brisé sa cage, il devait donner toute son énergie. Et si elle avait un peu oublié certains détails sur le concours, lui non. Il rouvrit les yeux, regardant brièvement devant lui, avant de rabattre ses ailes sur son corps et de tournoyer sur lui-même. Sa vitesse était accrue, il progressait toujours, bec en avant. Finalement, une fois à bonne hauteur, il s'illumina légèrement, se stoppa et déploya ses ailes. En quelques secondes, les cieux furent prit d'assaut par une dizaine d'oiseaux, tous pareilles, mais un seul unique. Ils poussèrent le même cri de concert, et se mirent à luire d'une lumière claire, en même temps Des plumes, illuminées d'une lueur blanche tombèrent doucement au sol, de manière un peu hasardeuse. En rien, elle n'altérait le déplacement des ondes du Papilusion, et elles se transformèrent en fine particule blanche avant même de toucher le sable. Le véritable Pokémon eut un sourire. Il ne laissait rien au hasard. Certes, c'était bien peu, et totalement improvisé, mais bon, c'était déjà ça. Il regarda en bas, pour voir la réaction de sa dresseuse. Il se figea légèrement, mais n'en laissa rien paraître, et continua de l'observer, ses congénères faisant de même.

Au sol, Kajin' suivait les mouvements de son ami. Mais, inquiète et se sentant un peu trop observé, elle regarda légèrement le public, pour voir si elle avait ses raisons de douter. Ce qu'elle vit confirma ses doutes, et la glaça. Suffisamment proche pour suivre le déroulement du combat, mais assez loin pour éviter de se faire trop remarquer, deux hommes en noir avaient les yeux braqués sur les quatre Pokémon, cherchant la demoiselle. La brune serra le poing discrètement, et reporta son attention sur son compagnon, qui se donnait du mal, pour elle. Elle ne devait pas oublier ça. Même si elle était tout simplement terrifiée, et certaine qu'ils l'avaient retrouvé, elle ne devait pas se déconcentrer. Elle avait à peu près apprit à se débrouiller seule, ça n'allait pas changer maintenant. Elle était forte, et avait réussi à participer au concours. Elle ne devait pas renoncer... Et passer à l'attaque. Elle avait repéré la manœuvre de son Pokémon. C'était loin d'être idiot... Il comprit vraisemblablement qu'elle voulait lui parler, et les oiseaux perdirent tous de l'altitude, se rapprochant du sol... et des autres adversaires.


"Vas-y, Aeropiqué !"

L'ordre avait fusé. Néanmoins, quelque chose clochait : aucune cible n'avait été donnée. Et ça, ce n'était pas normal... Cependant, le petit rapace ne se laissa pas perturber. Il jeta un coup d'œil à ses doubles. La plupart étaient au-dessus du sable ou de l'eau. Trois étaient cependant au-dessus de la Lamantine, deux au-dessus de la Gardevoir. Lui pouvait facilement atteindre le papillon, de même que trois autres copies. Elles ne feraient aucun dégâts cependant, seul lui pouvait faire mal, s'il frappait. Et c'est ce qu'il allait faire. Il donna un coup d'aile dans les airs, avant de les plaquer contre son corps, et de se laisser tomber, bec en avant, avec ses reflets, flèches dangereuses et mobiles, pouvant s'abattre n'importe où.

La jeune femme regardait la progression de son Pokémon et de ses doubles. Elle lui faisait confiance, il ne manquerait pas sa cible, bien qu'elle ne le mette pas dans une situation avantageuse. Cependant, les autres combattants ne pouvaient pas non plus prévoir qui allait être la victime de l'oiseau. En somme, tout le monde attendait, tentant de deviner où allait frapper le rapace. La Nalcienne dominait sa peur comme elle le pouvait. C'était un fléau qu'elle ne contrôlait pas, et qui, au contraire, lui faisait même perdre le contrôle d'elle-même. Cette attaque était... un peu suicidaire. En effet, il ne fallait pas oublier les dangereux cercles recouverts de poudres, qui se déplaçaient sur le terrain. Avant qu'il ne soit trop tard, elle donna l'information manquante.


"Vises la Gardevoir !"

Il avait entendu. Ainsi donc, la créature psychique était sa cible. Alors il allait agir de la sorte. Certains de ses doubles, plus en avance, commencèrent à s'abattre sur le terrain, pâles copies inoffensives. Elles traversèrent le Papilusion, la Lamantine, fendirent l'eau, s'écrasèrent au sol... avant de s'évaporer, sans laisser la moindre trace de leur passage. D'ailleurs, les deux Pokémon n'avaient rien sentit. Même pas un léger courant d'air, rien, le vide total.

Mais deux reflets venant du dessus, et deux autres venant sur le côté foncèrent sur la Gardevoir. Trois oiseaux se tenaient face à l'humanoïde, fondant sur elle, formant une flèche, l'un au milieu, plus en avant, un à gauche, l'autre à droite. Le vrai Warai était à l'une des extrémités mais ça, même si elle l'avait deviné, il était trop tard, elle ne pourrait pas l'éviter. Les deux reflets du dessus la frappèrent sans la blesser. Celui du milieu la traversa et se disloqua dans les airs. Les deux derniers oiseaux, dont l'un fait d'os et de sang l'atteignirent aux bras. Celui de droite se disloqua... et celui de gauche fit mouche. Néanmoins, il s'arrêta net, juste derrière la Pokémon psychique, et poussa un cri de surprise, battant frénétiquement des ailes... pour éviter une onde empoisonné qui lui fonçait droit dessus. Il ne s'en tira que grâce à sa vitesse décuplée un peu plus tôt. Il n'aurait pas eu la prudence d'utiliser Hâte, il serait confus et recouvert de poudre toxique à l'heure qu'il était. Un peu au-dessus du sol, il remarqua que vraisemblablement, la Gardevoir avait elle aussi réussi à esquiver le cercle. Il ne savait pas comment, supposant la téléportation. Il s'en fichait un peu à dire vrai, là n'était pas son problème, il devait avant tout sauver sa peau. Reprenant un peu d'altitude, il resta proche de sa dresseuse, prêt à agir à la moindre menace, surveillant la créature aquatique du coin de l'œil. Elle n'avait pas encore vraiment bouger depuis le début du combat, et le rapace se demandait si c'était là, un bon signe... Il en doutait...

_________________
avatar
Kajin' Nezumi
Informations
Nombre de messages : 1644

Fiche de personnage
Points: 153
Âge du personnage: 23 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Nina Wang le Lun 10 Aoû 2009 - 0:03

Battle Royale. Rien que le terme faisait frissonner Nina. La jeune fille avait donc été choisie pour participer à la deuxième manche grâce à sa prestation avec sa Lamantine. Le match allait se dérouler avec quatre participants sur un principe de chacun pour soi. Soit. Nina allait devoir se battre contre trois adversaires à la fois. C'était une situation inédite pour elle car, même si elle avait déjà pu se mesurer à plusieurs guerriers simultanément, un combat Pokémon, c'était déjà une autre paire de manches. De plus, ce combat était un peu spécial, puisqu'il s'agissait d'un concours. La grâce et la beauté des belligérants devaient ressortir autant que leur talent au combat. Et Nina doutait, non pas d'Eikallia - elle la savait belle et envoûtante - mais de sa propre capacité à coordonner les attaques pour les agencer de la meilleure manière qui soit. Pourtant, elle choisit de croire en sa Lamantine et en elle-même, car elle savait que le moindre trouble signifiait la défaite assurée.

Sur le terrain, les trois adversaires étaient déjà en place. La dernière plaque libre se trouvait être faite de glace et flottait sur la mer. C'était l'endroit parfait pour Nina et Eikallia. D'un bond, la jeune fille gagna son promontoire, s'y réceptionnant avec assurance - la glace était l'élément d'entraînement favori de Nina - et portant déjà la main à sa ceinture pour en décrocher la Super Ball ornée du motif en forme de couronne. Amenant la capsule à ses lèvres, elle chuchota quelque chose d'inaudible à son Pokémon avant de la laisser apparaître de nouveau dans un éclat blanc...et bleuté. La lumière bleue entoura rapidement la sirène avant que celle-ci ne plonge, évitant ainsi de heurter un des dangereux cercles qui pouvaient causer une altération de statut des plus gênantes. La Gardevoir commença alors à psalmodier, agenouillée, et Nina fronça les sourcils. Ce n'était pas très bon. La jeune dresseuse avait une idée assez précise de ce que préparait Soriu, le couard qui avait déserté lors de la précédente bataille, et elle n'aimait pas ça. Elle se demanda un instant si participer avec Genki n'aurait pas été plus sage, mais elle se reprit. Elle devait apprendre à compter sur ses autres Pokémon. Genki n'était pas invincible, il l'avait prouvé lors du match contre Naky. Et Eikallia était pleine de ressources. Elle devait lui faire confiance.

Le Piafabec de la jeune nalcienne s'élança à son tour, augmentant d'abord sa vitesse pour finir par se démultiplier afin de tromper ses adversaires. Il fonça alors vers la Gardevoir, mais fut obligé de freiner dès qu'il se trouva tout près de sa cible : un des cercles du Papilusion de Reverie, que Nina connaissait pour avoir pas mal voyagé avec, avait failli coûter un empoisonnement à l'oiseau qui avait eu la présence d'esprit d'utiliser Hâte en premier lieu. Enfin...c'était plutôt à sa dresseuse qu'il devait son salut, puisqu'elle lui avait ordonné de se servir de ce boost. C'était à Nina d'agir à présent. Il fallait se dépêcher.

« Eikallia, Laser Glace sur le terrain ! »

La Lamantine jaillit des profondeurs des mers d'Eternara pour envoyer un rayon gelé sur le lieu des hostilités. La majeure partie du terrain se recouvrit d'une plaque de glace qui luisit brièvement sous le soleil de plomb de l'été nalcien. Puis, la sirène blanche retomba dans l'eau, en faisant très peu de bruit, son corps hydrodynamique taillé pour la nage se coulant parfaitement dans l'élément aquatique. Elle se mit ensuite à tournoyer sous l'eau, attendant l'ordre suivant.

« Siphon, puis rentre et Rayon Signal ! »

Eikallia augmenta sa vitesse et nagea plus vite, reproduisant des dizaines de fois ses cercles de géomètre, ceux qu'elle faisait si bien, pour créer un tourbillon d'eau sous-marin. Avant qu'il ne devienne totalement hermétique, la Lamantine s'introduisit dans le Siphon et remonta dans l'oeil jusqu'à être à l'air libre, sans pour autant sortir de son attaque qui n'avait aucun effet sur elle vu sa position. Le tourbillon d'eau furieuse se déchaîna et jaillit de la mer, contrôlé par sa créatrice. Il se dirigea alors droit sur la Gardevoir, comme le lui avait demandé Nina avant de la faire sortir de sa Ball, tout comme elle lui avait dit de commencer par Anneau Hydro avant même de toucher la surface de l'eau. Eikallia approchait à toute vitesse, propulsé par la vitesse de la tornade aquatique, et surtout dissimulée à l'intérieur de son attaque, son manteau blanc et son anneau bleu se mêlant au tourbillon d'eau trouble et salée.

Lorsqu'Elena esquiva son assaut, la Lamantine n'en fut pas troublée, comme Nina. Au contraire, quand le Siphon amorça un dernier virage pour se retrouver dans le dos de la Gardevoir, la jeune guerrière d'élite serra le poing. Eikallia jaillit alors du Siphon, un point multicolore sur la corne, tandis que le Soleil jouait un instant avec les reflets brillants de l'Anneau Hydro et du rayon arc-en-ciel qui fusait vers le Pokémon de Soriu. Eikallia sut qu'elle avait touché l'ennemie quand elle entendit le léger cri de celle-ci. Désormais vulnérable, à l'air libre, la Lamantine retomba sur la glace qu'elle avait créée, roula en évitant de justesse deux cercles du Papilusion et glissa rapidement jusqu'à la fin de sa plaque, qui touchait la mer, regagnant ainsi son élément de prédilection. Certes, la combinaison avait été peu conventionnelle. Mais ne fallait-il pas être original et inventif lors d'un combat Pokémon, qui plus est lors d'un concours ? Nina observa attentivement ses trois adversaires, comprenant que deux d'entre eux étaient prêts à joindre leurs forces à la sienne pour mettre le Pokémon psychique hors de combat. Si Nina avait eu Genki, que se serait-il produit ? Peut-être aurait-elle dû faire alliance avec Soriu. Mais ce jour-là, il se trouvait être l'ennemi à éliminer et ce, le plus vite possible. Nina comptait sur les deux autres dresseurs et sur Eikallia pour y parvenir.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 4134

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Invité le Lun 10 Aoû 2009 - 13:22

Tout le monde venait de jouer sa carte, Reverie avait lancé une attaque sur tout le terrain pour voir les capacités de ses adversaires. Les trois pokémons adverses pouvait l'exclure du combat en un instant, une seule attaque et elle est foutu. Elle savait d'avance que ce concours elle ne le gagnerait pas, elle en était même certaine, mais elle devait faire de son mieux, elle avait déjà imaginé tout un plan, elle allait se resservir de cette technique.
Elle savait sa technique à risque mais elle n'était pas la pour gagner, ce qui importait c'est que son pokémon s'en sorte sans trop de dégât, peu importe l'issu du combat. Elle avait prit en compte la Gardevoir qui préparé quelque chose, mais des attaques à durée indéterminé il en existé plusieurs, et avait toute des effets différents. C'était un ennemi à ne pas prendre à la légère, aussi devait-elle bien surveiller cette créature. Le Piafabec avait joué avec les illusions, un pokémon très astucieux, enfin, l'entrainement vient à la fois du compagnon et du dresseur. Quant-au Lamantine c'était un jeu de stratégie, elle avait joué ses attaques avec des combinaisons inattendues. Mais maintenant elle se souciait bien plus de la Gardevoir, elle n'avait encore rien fait, sa ne présageait rien de bon, et elle exprimait même une légère crainte. Mais elle savait ce qui lui restait à faire.

Cependant le Papilusion avait reçu un message télépathique, et s'inquiétait légèrement de ce qu'avait dit la Gardevoir, que devait-il faire ? Mais il se reprit bien vite, c'était sa maîtresse en qui il croyait, non pas en une autre personne ou créatures. Si elle lui demandait de faire quelque chose c'est qu'il y avait une bonne raison, il devait donc obéir, non pas par obligation, tout simplement parce qu'il veut être en communion avec sa dresseuse.


"Haoto ! Poudre Toxik puis Tornade"

Le papillon fit vibrer ses ailes, produisant un léger bruit tel un bourdonnement, des particules scintillantes se mirent à se disperser devant lui, en se propageant lentement. Mais cela n'allant pas assez vite, elle se devait de le faire utiliser la Tornade. Aussi commençât-il à battre des ailes, d'abord lentement, ne produisant que de petit vent faible, mais accélérant rapidement jusqu'à produire de violente bourrasque. Et comme tout le monde le sait, tout ce qui est léger se fait rapidement soulever, ainsi la poudre toxik se vit pousser par une aide précieuse, mais pas que, comme c'est connu, le sable se soulève au moindre vent. Aussi commença alors à se mêler au vent et au poison en poudre des grains de minéraux, aux premiers abord cela ne parait être rien, mais se faire fouetter le visage par de fin granulats n'est jamais plaisant. Bien sur cela n'était pas l'équivalent d'une véritable tempête de sable, le Papilusion était encore trop jeune, mais surtout ce n'était pas une attaque qu'il apprenait normalement. Donc ce ne fut que du vent ensablé et contenant une matière toxique.

Le Piafabec n'avait pas à avoir peur, il se trouvait naturellement un peu haut dans les cieux pour ne pas être touché, n'oublions pas que ce n'est pas une vraie tempête, elle ne s'élève pas bien haut, mais suffisamment pour retomber à la surface de l'eau. Le sable et le poison se diluant lentement, mais la Lamantine n'avait non plus rien à craindre, car maintenant le sol était recouvert de sable soulevé, mais aussi de taches empoisonnées. Haoto ressentit un léger pincement au cœur, il venait malencontreusement de s'empoisonner, était-ce à cause de la synchro de la Gardevoir que Reverie avait eu connaissance, ou avait-il était maladroit sur ce coup la ? Peu importait, c'était soit sa faute, soit celle de sa maîtresse, mais elle avait déjà pris connaissance de son affaiblissement en voyant ses ailes battre légèrement moins vite pour rester stable dans les airs. Elle allait maintenant passer à la deuxième partie de son plan.


"Sécrétion en lasso suivis par Ultrasons sur l'ennemi de ton choix !"

Elle allait réutiliser ce qu'elle avait employé lors du match d'arène contre Tyla, mais en modifié. Le Papilusion ne savait pas ce qu'elle voulait qu'il fasse à par ses attaques sur l'ennemi de son choix, mais lequel ? Il ne chercha pas longtemps à comprendre, il allait s'en prendre à la personne qui avait essayer de le dissuader d'attaquer, de le tromper en quelque sorte. Même si cela revenait à faire du trois contre un.

Le papillon battit alors des ailes, élançant de multiples fils de soie qui se dirigèrent vers leur adversaire commun. C'était quelque peu injuste de s'attaquer tous à une seule personne mais ce n'était pas elle qui avait choisi. Quand il enserra la dulcinée dans un cordage assez solide pour la tenir, il mit alors sous tension les fils. Bien sur il dut se poser sur le sol, les ailes prises, atterrissant sur une taches empoisonné, rapetissant encore sa durée de vie déjà courte. Chaque filins était attaché à une partie de ses ailes et ne lâcherait pas de si tôt, et cela était légèrement comique de voir un si petit pokemon relié à une bien plus grande. Il venait d'affaiblir la vitesse de mouvement de la Gardevoir, enfin si elle pouvait bouger. Les fils de soie étant suffisamment collant et poisseux pour déranger le pokémon.

Les ailes du pokémon se mirent à vibrer, il utilisait Ultrasons contre son adversaire. De multiples petit boules jaunes se dirigèrent alors sur les multiples fils, tel un connexion câble entre eux, comme si leur vie était relié, sauf que l'un tomberait avant l'autre. Si il avait était plus fort il aurait put tenir assez de temps pour la tenir en laisse, ainsi relié les multiples attaques tel que prescience ou vœu aurait peut-être était dévié de leur trajectoire et ce serait peut-être appliqué au deux énergumènes ainsi connecté. Mais il tiendrait juste ce qu'il faut, car déjà les ondes de confusion ayant atteint leur but revinrent vers l'envoyeur, comme toute connexion, les deux se partageaient ainsi les états qui pouvaient se transmettre par des fils de vie. Cela ressemblait à un cow-boy ayant rattrapé une vache laitière, mais l'homme était remplacé par un petit bout de choux, quoi qu'en lui rajoutant un ruban rouge et un chapeau cela aurait put le faire. Ainsi s'échangeait-il aussi quelque pensées, ce dont profita le petit pokémon pour faire comprendre à son adversaire ses actions.


"J'aime ma dresseuse, elle tient à moi et moi à elle, ses choix seront toujours bons, et si elle vient à se tromper je sais que je peux la pardonner."

Il n'eut pas le temps d'en dire plus, il avait subit trop d'empoisonnement et de confusion pour tenir encore, il tomba à la renverse, soulevant un léger nuage de sable, les fils de sécrétion se découpant au niveau de ses ailes. Reverie accourue alors sur le terrain, se fichant bien des règles et de ce que pouvait bien dire l'arbitre, son pokémon était avant tout le plus important, sa survie était primordiale. Elle failli crié quand elle le vit tomber, des larmes perlant sur le bord de ses joues. Elle savait qu'il subirait des altérations de statut qui le gênerai mais pas à ce point, et elle en était remonté contre elle-même. Il avait subit ses ordres sans broncher et elle l'avait quasiment mener à l'abattoir elle seule. Quand elle se releva elle arriva devant les juges et se courba pour s'excuser, lâchant encore quelque larmes.

"Je suis désolé ! J'abandonne la compétition !"

Elle partit sans demander son reste, pied nu sur le sable chaud, mais elle ne ressentait ni entendait plus rien du monde extérieur, elle se dirigeai déjà vers l'infirmerie, son pokémon était le plus important avant tout. Il survivrait, sa c'était certain, mais elle avait était idiote et trop sotte. En tout cas elle ne reviendrais pas sur sa décision et c'était bien trop tard.
Le papillon donna de petit coups de ses mains sur le buste de la demoiselle, comme pour lui signifiait que tout allait bien, qu'il survivrait à plus dure. Lâchant alors de plus grande pleurs, elle chialait oui, mais de sa bêtise et des blessures qu'il avait encourus lors de ce match. Elle venait alors d'entrer dans la tente de l'infirmerie, et elle n'en ressortirait seulement quand son pokémon irait mieux. Quand il serait apte à sortir, ils iraient rejoindre le public pour regarder la fin du match, si il avait encore lieu.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Soriu Tiadramat le Lun 10 Aoû 2009 - 14:52

Hum ? Toutes les attaques convergeaient vers elle... Elle aurait du s'en douter n'est-ce pas ? Puisque c'était ainsi... Ils allaient voir... Ses yeux se modifièrent, la Gardevoir ayant analysé les yeux du Papillusion avant qu'il n'attaque... Maintenant... Ses yeux étaient composés... Oh... C'était du chacun pour soi... Ou tous contre elle... Mais ils allaient comprendre qu'on ne se moquait pas d'elle... Alors que la Lamantine venait l'attaquer, le corps d'Elena se recouvrit d'une légère graisse, imitant parfaitement les capacités de la Lamantine. La glace n'alla que la frapper légèrement tandis que le Siphon et le rayon signal venaient la percuter... Hum... Elle commençait à défaillir ? Elle ne serait pas la seule à tomber... Tout de suite, le rayon signal fut renvoyé sans sa puissance en direction de la Lamantine, la rendant folle à son tour. Quand aux attaques du Piafabec, elle ne pouvait rien faire contre lui... Mais qu'importe... Cela ne serait pas un problème très longtemps... Ses yeux étaient ceux d'un Papillusion... Et ça... Elle ne pouvait plus être trompée... Seul Soriu ne semblait guère content de ce qui se passait... Pourquoi cela ? A cause de cette tactique de lâches ? Nina n'était pas très haute dans son estime mais là, elle venait de plonger dans les abysses... C'était donc ça l'honneur d'une guerrière ? AH ! Mais bon... Il était plus préoccupé par Elena que par les autres personnes.

Elle... Elle se retrouvait à genoux après toutes les attaques... A trois contre un... Elle allait rapidement faillir... Dommage que le Papillusion soit hors course... Et elle sentait le poison l'envahir... Hahaha... Non... Ca ne marchait pas comme ça... Pas du tout... Soudainement, un halo lumineux alla l'entourer complètement, lui donnant l'impression d'être une ange qui s'envolait... Son Voeu venait d'être exaucé... La majorité de ses blessures mais pas la totalité disparurent alors qu'elle se redressait, gémissant en posant une main sur son front... Hum... La folie... Elle devait se contrôler elle aussi... Pfiou... Faire le vide dans son esprit... Ce n'était pas très dur... Mais là... Elle devait se contrôler... Elle ferma les yeux, tendant ses deux mains dans le vide avant que ses yeux composés ne se rouvrent, complètement roses. Le Piafabec fut immobilisé dans les airs, la Gardevoir ne se trompant pas dans la cible... Quand on a une meilleure vision des choses, il est facile de savoir quel est le faux du vrai, n'est-ce pas ? Bloqué dans les airs, le Piafabec fut rapidement envoyé contre la Lamantine, son corps percutant le bloc de glace avec violence, le faisant se fissurer. Oh... Elle n'en avait pas terminé là... Une attaque Psyko... Ce n'était l'unique chose qu'elle savait faire... Non... Puisqu'ils voulaient se battre à trois contre un... Alors ils allaient tous se prendre cette attaque ! Une tempête se souleva autour d'elle, la Gardevoir se mettant à gémir.

Ah... Ah... Ah... Elle avait sérieusement mal au crâne... Mais elle allait tenir le coup... Oui... Des feuilles apparaissaient... Des feuilles se soulevaient, le flot du vent se faisant voir, les emmenant tout autour de la Lamantine et du Piafabec, les deux pokémons se trouvant sur le bloc de glace. Tout de suite, un cercle de feuilles se positionnant au niveau de l'eau alors qu'elle se mettait à sourire. Non... Cette Lamantine n'échappera pas à son attaque... On ne pouvait pas y échapper... Qu'importe ce que cela allait donner... L'halo de feuilles se souleva, prenant plusieurs mètres de hauteur alors qu'elle voyait que quelque chose clochait... Oui... Les feuilles semblaient avoir du mal à se contrôler... Tant pis. Elle fronça les sourcils, abaissant ses deux mains en même temps alors que les feuilles magiques venaient s'abattre de toutes parts vers la Lamantine et le Piafabec... C'était dommage pour lui... Malgré le fait qu'il était résistant aux feuilles... La puissance psychique de la Gardevoir s'était amplifiée avec sa méditation... Tandis que la défense psychique du pokémon s'était affaiblie après son attaque Psyko... Elle n'était pas prête à abandonner... Loin de là... Quitte à faire ça.

Elle se tourna vers Soriu, se remettant à genoux en lui faisant un grand sourire. Ce n'était pas un sourire normal... Elle recommençait un voeu mais il y avait autre chose dans tout ça.... Une aura ténébreuse venait l'envahir... Une aura malsaine... Et superbe... Elle arrêta de sourire, ses yeux rubis s'écarquillant de surprise alors... que Soriu remarquait ce que cela voulait dire... Une partie des feuilles magiques qu'elle avait crées... s'étaient plantées dans son dos... Elle poussa un râle de douleur, se redressant en reprenant pleinement conscience... Ses pouvoirs psychiques avaient été confus... à cause du rayon... Elle posa une main sur son coeur, sentant le poison qui continuait de se diffuser en elle... ELle avait une maigre chance de gagner... Maintenant que le Papillusion n'était plus là... Cela faisait moins d'attaques à subir... Mais à côté, le poison était toujours présent. Elle positionna son regard vers la Lamantine puis le Piafabec avant de retendre ses deux mains... Des fils noirs allèrent se loger au niveau de leur coeur... Tous rattachés à ses doigts... Tandis que les fils noirs passaient le long de ses doigts pour arriver à ses bras... jusqu'à son coeur... Ils étaient tous rattachés maintenant... Elle murmura d'une voix douce et faible :


"Lequel de vous deux va me rejoindre en enfer ? Vous avez joué à un jeu dangereux... Je fais de même... Puisque vous ne vouliez pas prendre de risques... Je fais l'inverse... Dorénavant... Votre désir de victoire... va t-il surpasser votre alliance ? Car il suffit que l'un d'entre vous arrive à me battre pour que l'autre gagne..."

"Qu'est... ce que... ELENA ! Je te l'interdis ! Ce n'est qu'un concours ! Tu n'as pas besoin de te mettre en danger pour un concours ! Ce n'est pas parce que l'honneur d'une soi-disante soldate de Mizuhan n'a aucune valeur que..."

"La victoire à tout prix ? Soriu ? C'est ainsi qu'elles négocient... Ne t'en fais pas pour moi. Je pensais que cela aurait été un combat assez drôle... Mais au final... Il aurait mieux fallut que nous ne soyons pas en seconde phase... Mais je vais leur faire regretter cette alliance... Cette femme de Mizuhan... Celle qui s'est moquée de toi en t'insultant de lâche... Je vais mettre à jour ses basses techniques... De toute façon, chacun peut se faire sa propre opinion... Je sais très bien que tu n'es pas un lâche... Simplement... Tu n'aimes pas la guerre... Et tu n'utiliseras jamais de leurs techniques... viles... Je vais lui montrer ce qu'est le véritable honneur... Celui qu'elle ne connaîtra jamais..."

Il... Il n'avait pas prévu ça... Il regarda l'arbitre du concours. Ils allaient continuer à combattre ?! Mais ça allait finir en boucherie ! Ce n'était pas prévu qu'elle attente à son physique juste pour ne pas leur faire plaisir de cette victoire qu'ils désiraient tant ! Ils avaient voulu se mettre à trois contre un, c'était une tactique pitoyable et répugnante... Nina pouvait penser et dire tout ce qu'elle voulait... Le plus lâche dans cette histoire, ce n'était pas celui auquel on pensait Le jeune homme aux cheveux gris avait des petits tics au visage. Qu'est-ce qu'il devait faire ? Abandonner le combat ? Elena lui en voudrait définitivement... Et cette Nina... Elle se serait sentie fière... Et l'insulterait encore de son soi-disant manque de courage si il abandonnait... Mais cette idiote... Elle ne comprenait pas ce que ces pokémons étaient capables de faire... Surtout Elena... Elena... Sa Gardevoir... Elena... Ah... Ah... Elena... C'était une Gardevoir... Prête à tout les sacrifices...

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1755

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Kajin' Nezumi le Lun 10 Aoû 2009 - 20:21

Le Piafabec se redressa comme il put, sur la plaque de glace, ses serres glissant sur l’eau gelée. Il secoua la tête en fermant les yeux, haletant. Là, les choses prenaient vraiment une mauvaise tournure. Il avait failli perdre connaissance, il y a quelques secondes. Entre l’attaque psychique qui l’avait fait s’écraser sur la plaque, et les feuilles, il avait pris beaucoup de dégâts. Il ferma les yeux, tentant de se souvenir de ce qui s’était passé.

Tout d’abord, il avait sentit l’emprise de la Gardevoir sur son corps, il n’avait pas pu se défendre plus longtemps, ni lutter… Il s’était écrasé non sans violence sur la glace, juste à côté de la Lamantine, qui était sortie de l’eau, à cause de l’emprise psychique de la créature blanche. Ensuite ... Ensuite il y avait eu une nuée de feuilles tranchantes qui les avaient frappés. Bien qu’il ne soit pas très vulnérable à l’attaque il avait eu mal. Il avait réussi à se protéger, et à protéger involontairement la sirène des mers en usant d’une de ses capacités. Une légère lueur orangée l’avait entouré, et il avait pu se redresser, pour renvoyer exactement la même attaque que son adversaire. Des faibles feuilles étaient apparues devant lui, et avaient foncé droit sur celles de l’humanoïde blanc. Il n’avait pas touché la Pokémon, il avait juste dévié l’attaque ennemie. Ensuite, il s’était affalé, quelques secondes.

Il n’était pas tombé inconscient, oh non, loin de là. Son esprit et ses sens étaient toujours en marche. Il sentait le contact rugueux de la glace contre ses plumes, il entendait les cris des spectateurs et apercevait entre ses paupières closes les rayons du Soleil. Il reprenait juste son souffle. Cependant, dans cette position, il savait qu’il pouvait très vite être disqualifié, par une erreur d’arbitrage. Alors il se releva, se dressant de toute la hauteur de son petit corps. Les yeux toujours fermés, il étendit ses ailes… et se mit à luire d’une lumière blanche, un peu éblouissante. Lorsqu’il rouvrit les yeux, quelques plumes luisantes et blanches trainaient au sol à ses pattes. Et il se sentait en forme. Oui… La plupart de ses plaies avaient été soignées. Une capacité formidable.

Secouant de nouveau la tête, il enleva les dernières particules blanches, qui l’avaient soigné. Il se sentait mieux maintenant, il avait recouvré ses esprits. Il regarda derrière lui. La Lamantine semblait un peu mal en point elle aussi, mais le voile d’eau qui l’entourait la soignait peu à peu. Finalement, Warai s’envola.

Il remarqua alors quelque chose d’étrange, quelque chose qui lui déplaisait. Bien qu’il n’y ait rien, il était comme retenu par quelque chose. Il ne comprenait pas, et regarda la créature aquatique, au sol, pour voir si elle avait la même impression. Visiblement, elle aussi découvrait le lien qui les reliaient tout deux avec… la Gardevoir. Il poussa un léger cri d’effroi, comprenant la manigance. S’il venait à frapper trop fort, c’est lui qui tomberait… peut-être entraînerait-il la Pokémon Psy avec lui… Mais c’était renoncer à la victoire. Il ne savait pas vraiment quoi faire. Brusquement, une autre chose lui frappa l’esprit.

Ce lien était invisible, ce lien n’était pas concret, et pourtant, ce lien était la, le rattachant. Oui, il était rattaché sur terre, à une créature terrestre, et une créature marine. Lui, l’un des êtres volants… Non… ce n’était pas normal… Ca ne devait pas avoir lieux ! Que chacun reste chez soi !! Lui dans les airs, la Gardevoir sur terre et la Lamantine dans la mer. Non… Il ne pouvait pas… Il se refusait à ça. Il sentit aussitôt un sentiment de profonde colère, à la limite de la rage pure l’envahir. Ah oui, elle l’enchaînait à elle, sur la terre ? Qu’importe le prix, il briserait ce lien…

Kajin’ regarda Reverie partir, triste pour elle. Elle avait certes lutté avec une capacité de création qui la dépassait. Elle avait été la plus ingénieuse dans ses alliances d’attaques. Mais elle ne s’attendait pas à voir la jeune fille partir, et renoncer à la victoire. En même temps, elle pouvait comprendre. Elle tenait à son Papilusion, qui avait été sévèrement touché, et empoisonné, en partie par sa faute. Mais… En même temps…

La Nalcienne se mordit la lèvre, et serra le poing. Non, la jeune demoiselle avait eu raison. C’était là un concours, un banal combat, un temps de repos entre deux guerres. Car oui, tôt ou tard, la guerre reviendrait, et frapperait de nouveau les quatres nations. Mais pour le moment, ce n’était pas la guerre, loin de là, c’était juste un combat, pour départager les finalistes d’un concours. Et l’adolescente avait préféré renoncer à la victoire, pour son Pokémon. Oui, elle avait eut raison… Après tout, Haoto était son compagnon, et son ami. Devait-elle, elle aussi, renoncer à la victoire, pour Warai ? La Gardevoir l’avait après tout, vraiment malmené. Il aurait beaucoup de mal à combattre après ça. Son oiseau, celui qu’elle avait libéré de sa cage, de l’emprise d’un mauvais dresseur. Avait-elle eut raison ? Ou n’était-ce qu’un désir égoïste de sa nature d’être humain qui l’avait poussé à tuer le premier Homme à avoir dressé le petit rapace ? Faisait-elle mieux que son précédent maître ? Seul lui pouvait lui donner la réponse…

Elle ne comprenait pas, et venait à se torturer mentalement pour tenter de deviner. La réaction de la jeune fille l’avait poussée à s’interroger. Elle avait tort de pousser son Pokémon de la sorte, quitte à ce qu’il atteigne ses limites, et puise dans ses dernières réserves. Non, elle ne devait pas faire ça… Et elle devait arrêter le combat, avant que son Piafabec ne soit trop grièvement blessé. Car visiblement, la Gardevoir s’emportait, suite à la confusion. Néanmoins, elle n’était pas la seule à prendre sa puissance de sa colère. Levant les yeux, elle aperçut le Piafabec, qui volait sur place. Mais, étant proche de lui, et une fille venant du pays de l’Air, elle devinait sans mal que son comportement était étrange. Il était comme tendu, son vol n’était pas vraiment naturel. Comme si sa vieille blessure à l’aile le reprenait. Paniquant de plus en plus, elle serra le poing, et souffla calmement.


"Warai, Hâte une deuxième fois."

Mais il ne l’écoutait pas…

Le Piafabec regardait la créature face à lui, qui lui avait imposé ce lien. Pour lui, cette chaîne qui l’emprisonnait était la pire chose qu’on puisse lui faire. Quelque chose qui ne portait pas de nom, tellement il trouvait ça écœurant, repoussant. Oui, cet acte, à la limite de l’ignominie pour lui, était une chose terrible. On ne le retenait pas. On pouvait l’abattre, le manipuler, on ne l’enchaînait pas ! Il avait déjà été prisonnier, mais les choses avaient changé. Et il ne livrait pas son premier combat avec la jeune femme pour de nouveau, se retrouver tenu en laisse par cette créature psychique. Il crèverait avec elle s’il le fallait, mais il briserait cette foutue chaîne.

Néanmoins, une idée effleura son esprit. Puisqu’ils étaient reliés, il allait clairement pouvoir s’exprimer. Il ne savait pas encore s’il garderait son sang-froid. Mais il comptait bien lui parler.


"Toi, Gardevoir dont j’ignore le nom… Tu te trompes sur toute la ligne. Si je t’ai attaqué, c’est que j’en ai reçu l’ordre. Je ne connais pas cette Lamantine, pas plus qu’elle ne me connaît. Et depuis le début du Festival, je n’ai jamais été remis dans ma Poké Ball. J’aurai reconnu sa dresseuse si je l’avait vu. Mais là n’est pas la question. Ainsi donc, tu te demandes qui osera t’attaquer, et te forcer à cesser ce combat ? Tu nous tiens en joug, tu peux nous attaquer à loisir, ce n’est pas notre abandon qui t’affectera. Tu penses donc que nous allons nous tenir en respect, de peur de perdre ? Si c’est le cas, tu as commis une erreur. Tu ne me connais pas. La victoire ne m’intéresse pas, j’ai d’autres choses à prouver. Et pour cela, je compte bien t’entraîner dans mon enfer !"

Le Piafabec poussa un cri de haine, venant des recoins les plus sombres de son être. Il avait perdu, c’était couru d’avance. Mais il s’en fichait pas mal. Qu’importe la victoire, ce qu’il comptait faire serait sûrement suffisant pour prouver que ce n’était pas les petits Pokémon non évolués qui étaient dénudés de force. Et ça en dissuaderai plus d’un de l’attaquer Elle.

Il repoussa son cri d’intimidation plusieurs fois. Fermant les yeux, il commença à se dédoubler. Un cercle parfait de petit rapace se forma dans le ciel. Lui n’avait pas bougé, il était toujours à la même place. Il ne laissa pas une seconde de répit aux oreilles des spectateurs, dresseurs et combattants. Il repoussa son rugissement de haine pure, crachant tout ce qu’il y avait de plus noir dans son être, ses faux-frères l’imitant, emplissant le ciel d’une mélodie dangereuse. Paupières closes avec force, il continua ce chant de rage et de haine.

Ce n’était pas un requiem, ni une banale attaque Rugissement. C’était bien plus que ça… Ces hurlements étaient terrifiants. A lui seul, l’oiseau pouvait paraître un peu effrayant. Mais là, c’était un bloc de rage qui avait été passé dans plusieurs corps, pour que ce sentiment, cette émotion répugnante imprègne chaque être, et fasse comprendre toute l’ampleur de ce qu’un seul être ressentait. L’annonce que plus rien ne compte, qu’on est prêt à faire le dernier des sacrifices. S’il y avait une chose qui mettait le petit rapace hors de lui, mis à part le fait de s’en prendre à sa dresseuse, c’était de l’enchaîner. Ce lien était invisible, et pourtant, il était là. Depuis sa première capture, on l’avait emprisonné l’empêchant d’agir, de voler, de faire quoi que ce soit. Et cette inconnue, cette créature se permettait d’agir de la sorte, de recommencer ce cycle, aussi impunément. Car ses actes étaient entravés. Enfin, c’est ce qu’elle pouvait croire…

L’Ange devenait Démon, sous un tel acte. En y réfléchissant bien, les réactions du rapace pouvaient paraître insensées, et totalement risibles. Mais c’était quelque chose qui lui tenait à cœur, et pour rien au monde, il ne permettait qu’on se moque de lui de la sorte. Pour la troisième fois depuis le début du concours, il s’illumina d’une lumière blanche.

_________________
avatar
Kajin' Nezumi
Informations
Nombre de messages : 1644

Fiche de personnage
Points: 153
Âge du personnage: 23 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Kajin' Nezumi le Lun 10 Aoû 2009 - 20:22

Cette fois, quelque chose de différent se produisait. Des plumes ne tombaient pas, ses plaies n’étaient pas pansées, bien au contraire. S’il y avait une évolution exécrable, c’était celle guidée par la haine. Et c’était ce qui était en train de lui arriver… Son corps grandit. Il devenait plus long, un peu plus gros. Ses ailes prirent une grande envergure, s’affinant tout en gagnant en largeur. Son cou devient beaucoup plus fin et plus long. De même pour son bec, qui était pointu tout au bout. Il était devenu une arme redoutable… Quand à ses pattes. Elle avait grandi, et les serres étaient devenues extrêmement puissantes et tranchantes. Le panache de plume qui lui servait de queue avait grandit aussi. En somme, bien que petit pour un Rapasdepic, tout chez lui, avait changé.

La lumière se dissipa, et il arqua ses ailes en poussant un cri aigu. On pouvait enfin voir les couleurs des nouvelles plumes de son corps. L’essentiel de son plumage était marrons bruns, un peu terreux. Ses serres et ce qui lui servait de « jambes » n’avaient pas de plumes, la peau sèche et rose était découverte. Sur son dos, un duvet gris, un peu comme la poussière. Et son cou avait une deuxième couche de plume, plus clair que son corps, un mélange entre le brun de ses ailes, et le gris de son dos. Sur son crâne, une crête osseuse rouge. Une sorte de protection. Son bec était long, lisse et rose clair. L’intérieur de sa queue était rouge, quelque chose, qui était sa particularité rien qu’à lui.

Néanmoins, ce n’était pas un Rapasdepic normal, loin de là. Le bout de ses ailes, encore blancs à cause de cette évolution guidée par un sentiment néfastes arboraient la même couleur que le ciel, comme par transparence. Et ses prunelles étaient blanches. Qui plus est, suite aux coups précédents et à son évolution, les plaies non soignées s’étaient rouvertes, et quelques plumes étaient légèrement rougies par le sang.
Spoiler:

Le rapace faisait tout simplement peur…


Kajin’ regarda l’évolution de son Pokémon, à la fois impatiente et terrifiée. Elle voulait voir quelle forme il avait vraiment et quels étaient ses allures en tant que Rapasdepic. Mais elle avait senti sa colère, c’était son Pokémon, elle était assez proche de lui. Et elle avait senti que cette évolution ne serait pas normale. Lorsqu’elle croisa les yeux vides de son compagnon, elle se figea d’effroi… Ce n’était pas possible… Il devait y avoir un problème… Non, elle refusait d’y croire…

"Warai !!!"

Ce simple mot attira l’intention du Pokémon, qui tourna de nouveau la tête. Tant que sa colère ne serait pas calmée, ses yeux seraient toujours aussi fous. Il voyait, ça, c’était certain. Et ses prunelles étaient visibles… mais comme masquées par le blanc de l’évolution… Néanmoins, la voix plus qu’inquiète de la jeune femme tira une partie de son esprit loin de cet état de rage absolue, et tous purent enfin voir les yeux rouges de l’oiseau. Sa haine était encore là. Mais il avait retrouvé son chemin, il n’était plus égaré à l’intérieur. Prenant de l’altitude, il poussa un cri aigu, avant qu’une lumière orangé ne l’entoure. Il fixa la Gardevoir et eut un mauvais sourire. Aussitôt, un fil blanc quitta son corps. Le filin se scinda en deux et l’un partit directement sur la Lamantine, et l’autre sur l’humanoïde psychique. Il s’enroula autour des deux corps, avant de disparaître totalement.

"Tu veux jouer ? Nous allons être deux dans ce cas… Mets-moi hors-jeu, et à ton tour, tu perdras…"

Le sourire narquois sur le bec de l’ancien Piafabec s’élargit. Il battit des ailes et s’envola plus haut dans le ciel. Il monta le plus haut possible, utilisant discrètement des capacités comme Hâte. Il obéissait à sa dresseuse. En retard peut-être mais le résultat était là, sa vitesse ne cessait de croître. Lorsqu’il fut à bonne distance, il hurla littéralement, pour que tous entende. Puis, il se laissa tomber en tournoyant sur lui-même, bec en avant.

Il descendait comme une flèche. Une flèche animée, qui suivrait sa proie à la trace, où qu’elle aille. Cette capacité était épuisante. Et il ne l’avait effectué que quelques fois… Mais sa haine lui donnait une énergie qu’il ne connaissait pas, qu’il n’avait jamais connu. Il sentait la chaleur s’emparer de son corps peu à peu, et il crut un instant, que ses plumes allaient flamber. C’était le cas, mais d’un feu qui ne lui ferait rien. Non… Il devenait la flamme, il attaquait avec elle. Pendant quelques instants, elle serait sa compagne. Oui, de simple oiseau, il devenait un Phénix. La vitesse qu’il atteignait, grâce à ses multiples Hâte et à sa descente en flèche augmentait peu à peu la température de son corps. C’était ça qui faisait de lui le phénix. La chaleur qui l’entourait, qui rendait son image un peu flou. Il ferma le bec, voyant le sol se rapprocher de plus en plus. Mais il garda les yeux ouvert, regardant la Gardevoir droit dans les yeux, sans ciller. Finalement, il frappa.

Il percuta la créature de plein fouet. Le choc fut rude pour les deux. Une violence de frappe vraiment importante, qui les blessa tout deux. Le Rapasdepic, à cause de sa vitesse, s’écrasa dans le sable, un peu plus loin, ses longues ailes étendues dans les grains jaunes. Il leva sa tête… et la laissa retomber au sol… Pourtant, il décida de se battre… Oui, il n’avait pas fait tout ça… pour rien. Il redressa de nouveau la tête, et parvient à se relever, en chancelant.

Il avait du sable entre ses plumes, ce qui était quelque chose de fort désagréable pour lui. Mais il s’en fichait. Il s’entoura de cette même lumière blanche si agréable, si reposante, et parvint à recouvrer quelque force. Sa haine n’était pas apaisée, mais maintenant, il la contrôlait un tant soit peu. Et de toute façon, il savait.

Oui, pour lui, le combat serait presque fini. Mais celui qui le mettrait à terre devrait renoncer à la victoire. Il eut un rire. La Gardevoir semblait prise au piège. Même si la Lamantine restait imprévisible, il savait qu’il s’était assuré une sorte de protection vis-à-vis de l’humanoïde. Il l’ignora cependant quelques instants et se tourna vers sa dresseuse. Il lui sourit, d’un air rassurant. Il s’en voulait de lui avoir fait peur, ça n’avait pas été son intention.


"Raaaaaa !"

La jeune femme soupira en entendant son Pokémon. Visiblement, il allait mieux. Il n’était plus le Rapasdepic d’avant. Non, loin de là… Elle regarda du coin de l’œil les gradins, cherchant Reverie, et constata que les hommes en noirs étaient partis. Une chance pour eux. Elle reposa ses yeux sur le combat et eut un sourire confiant.

L’oiseau regardait froidement la Gardevoir. Finalement, il leva légèrement la tête, et demanda :


"Et maintenant, que comptes-tu faire contre moi ?"

[Message en deux parties, puisqu'il ne peut pas rentrer en un seul post ><]

_________________
avatar
Kajin' Nezumi
Informations
Nombre de messages : 1644

Fiche de personnage
Points: 153
Âge du personnage: 23 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Nina Wang le Mer 12 Aoû 2009 - 0:01

Eikallia venait de voir son esprit s'embrouiller, les effets de son Rayon Signal renvoyés vers son lanceur. Tout se troublait autour d'elle tandis qu'elle retombait avec grâce dans l'eau, après avoir effectué une Glissade majestueuse. Elle coulait et sombrait lentement, une noirceur totale se diffusant rapidement devant ses paupières closes. La sirène laissa l'eau, son élément, entourer complètement son corps blanc et hydrodynamique. Elle tenta de se calmer et de reprendre ses esprits, mais au moment où elle pensait avoir retrouvé la sérénité, un projectile la percuta violemment, la sonnant de nouveau. En sentant quelque chose de doux et de piquant par intermittence, la Lamantine comprit que le Piafabec venait de la heurter. Sûrement l'oeuvre de la Gardevoir dehors, assez mal en point, cependant. Anneau Hydro fit alors effet une première fois, restaurant un peu l'énergie d'Eikallia. Elle voulut alors sortir de l'eau pour se rapprocher de sa maîtresse, mais des feuilles multicolores pénétrèrent dans son élément de prédilection, l'entaillant de toutes parts. Elle ouvrit la gueule, laissant échapper quelques bulles d'oxygène qui remontèrent à la surface.

Sur la plaque de glace, Nina vit avec horreur de petites bulles éclater sur la surface de l'eau au large d'Eternara. Sa Lamantine allait...se noyer ? Ce n'était pas possible. Eikallia ne pouvait pas mourir, surtout pas comme ça. Elle était un mammifère, certes, mais d'abord et avant tout une créature marine. L'élément liquide était son domaine. Le coeur battant, Nina attendit quelques instants, qui lui parurent pourtant des heures, que son Pokémon lui montre qu'elle allait bien. Rien ne tremblait à la surface...la jeune fille se tendit, prête à plonger. Elle la rejoindrait au fin fond des abysses s'il le fallait. Quand elle avait sombré, Eikallia était venue la chercher pour l'aider à remonter. Aujourd'hui, Nina coulerait avec elle s'il le fallait, pour la tirer des Enfers. Pendant ce temps, le Piafabec de Kajin' se transformait en Rapasdepic et faisait des ravages chez Elena. Mais la Mizuhanienne s'en moquait. Sa haine était immense, mais la douleur de Nina, qui ne voyait pas son Pokémon remonter, l'égalait au moins, la surpassait peut-être. Les entrailles de la guerrière se tordirent atrocement. Plus rien. Pas une vague, pas un indice indiquant qu'Eikallia se battait...

Les liens qui reliaient Eikallia à Elena gênèrent d'abord la sirène. Mais après tout, devait-elle tenir compte de quelques fils noirs et immatériels qui retenaient temporairement la Lamantine ? Le Pokémon savait qu'elle n'avait rien en commun avec elle. Prélever son destin ? Elena était bien prétentieuse...le destin d'Eikallia était définitivement lié à celui de Nina, et depuis longtemps, bien longtemps avant leur rencontre. Dès que Nina avait vu le jour...et même avant...la Reine devait retrouver la jeune fille. Une prophétie vieille de près de vingt ans ne pouvait pas être remise en cause par quelques liens ridicules et éphémères. Elle voulait l'emmener avec elle au tapis ? Et alors ? Une défaite aujourd'hui signifiait une victoire demain, et une alliance sacrée et éternelle avec celle qui ignorait encore tout de son passé et de ses origines véritables. Elena pouvait bien tisser autant de fils noirs qu'elle voudrait. Elle ne réussirait jamais à briser le pacte tacite qu'avaient établi Nina et sa Lamantine. Celle-ci ouvrit les yeux, plus légère. Son lien véritable la tirait vers la surface, là où il y avait de la lumière...et cette douce chaleur, distante mais pourtant constamment présente, qui l'entourait sans la toucher vraiment, mais qui la réchauffait, au plus profond de son être.

N'y tenant plus, Nina fit un pas en arrière, prenant son élan pour s'élancer dans l'eau. Mais un corps jaillit soudain de l'océan avec grand bruit, brillant d'une lueur bleutée scintillante et brillante. La jeune fille regarda son Pokémon, surprise, constatant que l'anneau régénérateur avait fonctionné une fois de plus. Cependant, elle savait qu'Eikallia ne pourrait pas remporter ce match. La Gardevoir était d'un niveau bien trop haut pour elle. Mais elle s'en moquait. Eikallia était revenue pour elle, pour lui prouver qu'elle n'abandonnerait pas.

« Que le ciel se colore d'une aura chatôyante, ma Reine ! »

La Lamantine, en plein saut, profita d'un rayon de soleil venant caresser son pelage immaculé pour éblouir les participants restants. Un jet d'énergie coloré comme un prisme traversé par la lumière blanche naquit sur sa corne pour foncer en ligne droite sur la Gardevoir. Elena, qui semblait très faible, reçut l'Onde Boréale en plein ventre. Eikallia, qui retombait à présent sur la glace qu'elle avait créée peu de temps auparavant, se réceptionna comme elle le put, rétablissant son équilibre avec sa queue faisant office de balancier. Avec sa vitesse, elle glissa alors vers Warai et Elena, les yeux plissés et l'air déterminé.

« Hydroqueue ! »

Se présentant d'abord face aux deux opposants, tout en continuant de glisser, Eikallia concentra son énergie dans l'extrémité de son corps. Sa nageoire caudale se mit à vibrer doucement tandis qu'une douce couleur azurée recouvrait la robe encore blanche à cet endroit, l'Anneau Hydro entourant ses flancs. Un bruit similaire à celui des Pokémon poissons remontant la rivière pendant la saison propice à la conservation de leur espèce émana de la queue d'Eikallia qui, arrivée à moins de deux mètres d'Elena, pivota rapidement vers la droite pour retourner son corps sirénien et asséner sa violente attaque au Pokémon Psy. Le choc la repoussa en arrière, loin, sur la plaque de glace fendue par les mouvements et les coups répétés de chacun des participants dans leur tentative d'éliminer les autres.

Nina avait observé la technique en souriant. Soulagée de la voir à ses côtés, et non noyée au fin fond de l'océan nalcien, elle était heureuse de voir à quel point elle s'était améliorée en l'espace de quelques combats. Peu importait le concours. Nina avait une camarade de valeur, tant pour son talent que pour sa manière d'être.

La Lamantine donna un coup de queue sur le côté pour sauter et retomber un peu plus loin histoire de s'arrêter de glisser. Ramenant sa nageoire caudale vers elle, elle s'immobilisa et fixa ses deux adversaires. Elle ressemblait réellement à une sirène, dans cette pose. Pourtant, elle ne chanterait pas pour attirer ses ennemis dans l'eau. Non. Son chant serait réservé à Nina, lorsqu'elle en aurait le plus besoin. Et il serait salvateur. Eikallia était peut-être le remède de la jeune Mizuhanienne. Elles l'ignoraient mais, en tout cas, une chose était sûre : victoire ou défaite, dans ce concours, ce qu'elles avaient récolté aurait sûrement plus de prix que n'importe quel ruban, aussi beau et éclatant soit-il.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 4134

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Soriu Tiadramat le Mer 12 Aoû 2009 - 1:36

Cela continuait... Inlassablement... Inexorablement... Elle se prit les différentes attaque de plein fouet... Que cela lui fasse mal n'était pas un problème... Et qu'importent leurs dires... Ils pouvaient s'imaginer tout ce qu'ils voulaient... Ils pouvaient dire tout ce qu'ils désiraient... Cela ne changerait rien à ses flots de paroles. Elle se tourna d'abord vers la Lamantine, s'adressant à elle d'une voix douce et neutre :

"Ce lien n'est qu'un simple lien... de conscience.. Si je le désire... Je peux pousser jusqu'à mon paroxysme... Ce lien... Et si je devais mourir... Alors vous mourriez... Surtout lorsque l'adversaire est bien moins fort que moi... Tomber dans l'inconscience... mais tuer l'adversaire de cette manière... Cela serait horrible... Je lis parfaitement dans ton coeur... Et qu'importe si cette fille est bien plus importante à cause de son statut social.. Le caractère n'y est pas... Si elle veut te mériter... Elle va devoir faire de très gros efforts... Quand à toi... Tu as été assez remarquable... Je le reconnais... Et tu devrais... faire encore plus d'efforts... Tu veux savoir quelque chose de regrettable ? Je ne sais pas si tu penses pareil que moi... Mais ce combat est triste... Il n'aurait jamais du avoir lieu... Il n'aurait jamais du se passer ainsi...  Nous avons tous montré un pitoyable exemple de barbarisme... Alors que nous sommes en temps de paix... Si cela est la paix... que nous voulons... Alors pourquoi faire la guerre ? Soriu... Mon dresseur... Pense qu'il vaut mieux que personne ne soit blessé... Il n'aime pas cette guerre... Mais il ne refuserait pas un combat... Enfin... Il n'aurait jamais refusé... auparavant."

Elle ferma les yeux, une partie de ses blessures se refermant... pour s'ouvrir aussitôt. Non... Même le Voeu ne pouvait plus rien faire... Les séquelles étaient trop importantes... Et le poison allait l'envahir... Et la dévorer... Complètement... Elle observa le fil blanc, ayant entendu les propos rageur du Rapasdepic avant d'émettre un petit rire puis de sourire. Qu'est-ce qu'elle allait faire ? Ce n'était pas évident ? Son poing droit commença à se charger d'électricité alors qu'elle lui annonçait par la pensée :

"Une pokéball ? Cela peut-être une preuve de confiance de la part du dresseur... Moi-même, je n'en ai jamais eu... J'ai été jetée dans une salle, entourée de pokémons tous plus dangereux les uns que les autres... pour m'empêcher de m'enfuir... Tandis que Soriu devait utiliser sa pokéball pour me capturer... Il m'a pris dans ses bras en annonçant que jamais il n'en utiliserait une pour moi... Et cela qu'importe les risques... Tu dis que tu n'as jamais été rappelé dans ta pokéball depuis... Moi-même, je n'ai jamais eu de pokéball... Mais après... Il est certain que ma relation avec mon dresseur est bien différente de n'importe quelle autre relation d'une pokémon avec un humain... Oui... Je ne pense pas que tu sois capable de ressentir les mêmes choses que moi... Je suis Elena... J'étais une Tarsal... J'étais capable de ressentir les sentiments de Soriu... Je suis Elena... J'étais une Kirlia... J'étais capable d'éprouver les émotions de Soriu... Je suis Elena... Je suis une Gardevoir... Et pour celui qui me considère comme une humaine... Je suis prête à tous les sacrifices.. N'oublies jamais une chose, Rapasdepic zélé : Au sujet de l'abnégation et du dévouement d'un pokémon envers son dresseur, tu perdras toujours face à une Gardevoir... Face à moi. Réfléchis-en pendant que tu sombreras dans l'inconscience."

Elle se tourna vers Soriu, lui faisant un petit sourire tendre avant de disparaître de la vue de tous et de toutes. Le Rapasdepic fut soudainement projeté dans les airs, juste au-dessus de la Lamantine. Oui... Il ne fallait pas oublier une chose... Léviter pour un pokémon psy était loin d'être rare... Elle se retrouva derrière le Rapasdepic, son aura grandissant au fur et à mesure alors qu'elle posait sa main droite sur le cou du pokémon oiseau. Son aura... Elle continuait de méditer, gémissante de douleur alors que l'électricité se mettait à parcourir violemment tout le corps du pokémon, la décharge électrique terminant l'oeuvre du Psyko boosté. Sans un regard vers l'oiseau qui s'écroulait en plein sur la Lamantine, les quelques restes électriques venant parcourir légèrement le corps de la pokémon de Nina. Elle murmura pour elle-même :

"C'est terminé... Vraiment... Pourquoi partir en Enfer ? Alors que nous y sommes déjà."

Une aura ténébreuse s'était mise à émaner de la part du Rapasdepic... Une aura qu'elle connaissait très bien. Elle émit un léger sourire, croisant les bras alors que l'aura grandissait, s'amplifiait, le lien blanc qui unissait l'oiseau à Elena se noircissant... avant de se briser... Ce furent de multiples fils noirs qui allèrent se réunir en un seul... venant se loger dans la poitrine de la Gardevoir, la transperçant en intégralité avant de se retirer... Aucun blessure physique... Seulement psychique... Mais une dernière chose... allait arriver... Elle l'avait prédit... Elle l'avait prévu... Voilà qu'une nouvelle aura apparaissait autour d'elle alors qu'elle était inconsciente... Une aura maintes fois sublimée... Maintes fois... amplifiée... Telle une déferlante psychique venue du ciel... Comme si tout le poids du ciel venait s'écrouler sur la glace où se trouvait la Lamantine... La pression psychique fit se retrouver écrasée avec violence le corps de la créature et du Rapasdepic sur la glace. Le terrain de glace se fissura de plus en plus, explosant en morceaux en même temps que les deux corps inanimés s'enfonçaient dans l'eau... Eau qui s'était levée pour former une sorte d'anneau de plusieurs mètres de hauteur autour de l'ancienne plaque de glace. Un troisième corps tombait du ciel, prêt à rejoindre les deux autres mais déjà, l'eau se mettait à se mouvoir et à se modifier pour former une vague qui réceptionna la Gardevoir... Voir plusieurs... Le jeune homme aux cheveux gris était en train de suer à grosse gouttes alors que des vagues venaient déposer les corps inanimés des trois pokémons dans le sable. Tout de suite, il s'était approchée d'Elena, sanglotant alors qu'il la soulevait, s'éloignant en courant de la zone. Le concours, il s'en fichait si c'était pour avoir un tel résultat, un tel bilan ! Ses pokémons étaient déjà partis à sa suite. Il n'était plus sur la plage, loin de tout. Qu'on le laisse tranquille avec toute cette affaire ! Il n'avait jamais voulut qu'Elena en arrive là ! C'était pour ça qu'il... qu'il ne voulait pas... combattre... Et même si maintenant... Il était exténué... fatigué... éreinté... à cause de ce qu'il avait fait avec l'eau... Même... Si il... devait progresser... Il avait de trop fortes difficultés... Mais pas pour Elena... Le reste... l'importait peu.

_________________
avatar
Soriu Tiadramat
Informations
Nombre de messages : 1755

Fiche de personnage
Points: 26
Âge du personnage: 28
Pokémon sur soi:

Contact
http://www.chibi.jdr-legendes.fr/

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par PNJ le Mer 12 Aoû 2009 - 17:40

Ainsi s'achevait le combat... plus court que
prévu, plus violent que prévu, moins somptueux que prévu... pour un
concours qui se devait de représenter la paix qui devait prospérer,
cela n'avait été qu'un simple carnage... deux des participants étaient
partis avec leurs Pokémon dans un sale état, dont une qui revenait pour
voir comment le match s'était terminé. Les deux autres s'occupaient de
leurs Pokémon sur place. Un match nul... les juges ne pouvaient
départager les combattants que par rapport à leur prestation, et le
choix était dure.

Le juge principal s'approcha des
participantes : c'était une femme aux cheveux verts vêtue d'une courte
robe blanche, sur laquelle avait été ajoutée une magnifique fleur rouge
sur le devant, ainsi que quelques feuilles vertes à l'arrière. Elle
demanda aux trois filles présentes de se placer face à elle avec leurs
Pokémon, le quatrième participant étant parti, tandis que plusieurs
personnes commençaient à entourer le terrains avec des paniers remplis
de fleurs rouges, identiques à celle que la femme portait sur sa robe.
Les autres juges étaient restés en arrière, ils avaient rendu leur
verdict. Il ne restait plus qu'à donner le ruban une fois la
préparation terminée.

La foule s'écarta soudain, laissant
passer un petit être en direction du terrain où avait eut lieu
l'affrontement. Une sorte de petit hérisson vert, dont le visage était
orné de deux roses sur les cotés. Shaymin, le Pokémon emblématique du
festival lui même était venu voir ce concours. Lorsqu'il entra sur le
terrain, le parfum des fleurs l'envahit, faisant briller le pokemon,
provoquant chez lui une transformation, comme s'il évoluait. Tous les
spectateurs regardaient avec un air ébahi le Pokémon qui devenait en
cet instant la star du festival. La créature grandit un peu au niveau
des pattes, son corps était beaucoup plus fin, et surtout ses deux
petites roses laissaient place à deux grandes oreilles blanches. Le
Pokémon sourit simplement, s'avançant jusqu'au niveau des trois
participantes qu'il regardait depuis le début. La juge prit enfin la
parole, ouvrant le petit coffret mauve qu'elle tenait entre les mains
qui contenait le ruban revenant au gagnant du festival. Le ruban était
vert, de la couleur de Shaymin, et l'emblème d'un soleil était visible
au milieu, représentant l'été, la période où avait lieu le festival.

«
Merci à tous d'avoir suivi ce concours jusqu'au bout, et merci à
Shaymin de nous accorder sa présence en ce jour. Nous allons désormais
récompenser la gagnante de ce concours pour tous ses efforts. Après en
avoir discuté, les juges ont fait leur choix concernant la personne
ayant fait la meilleure prestation durant cette battle royale. Et la
gagnante est donc... »

La juge n'eut pas le
temps de finir, le Shaymin s'envola jusqu'au niveau de la juge,
attrapant le ruban dans sa gueule : il voulait désigner lui même la
gagnante, et d'après lui, après avoir vu ce combat qui s'était achevé
sur un simple massacre sans vainqueur, la gagnante devait être...

Il
s'approcha de la jeune fille au bandeau qui tenait toujours son
Papillusion dans les bras, déposant le ruban entre les pattes du
pokemon insecte. La foule laissa échapper un cri de surprise, même la
juge ne savait pas comment réagir... mais au final, Shaymin avait fait
son choix. Pour lui, la gagnante était Reverie Metherlence. Même si
elle avait abandonné la première, c'était elle qui avait combattu avec
le plus de grâce. La juge se plia au choix du pokemon en souriant,
désignant par la suite Kajin comme étant deuxième, Nina troisième, et
Soriu dernier n'étant pas revenu pour connaître les résultats. Les
trois participantes saluèrent la foule, tout le monde les applaudissant
tandis que Shaymin survolait Reverie : la jeune fille était sous le
coup de l'émotion, elle fut rapidement rejointe par plusieurs
personnes, certaines qu'elle connaissait et d'autres non qui venaient
tous la féliciter. Après une bonne dizaine de minutes, la foule se
dispersa, tandis que l'on pouvait entendre quelqu'un qui parlait à
l'aide d'un mégaphone, annonçant que la suite du festival se
déroulerait à l'intérieur d'un des énormes bâtiments de la ville : un
banquet était organisé pour terminer le festival. La juge félicita une
dernière fois les participantes avant de partir à son tour, laissant
les filles seules avec leurs fans.

Le festival prenait fin, la
présence de Shaymin avait radoucit les tensions qui s'étaient faites
sentir durant la journée, mais pourtant les esprits ne pouvaient
s'empêcher de penser au lendemain... aux mois suivants... d'ailleurs,
Shaymin disparut sans prévenir au milieu du banquet, ayant assez fait
la star pour la journée. La fête était finie... le temps allait
reprendre son cours. Cette journée ensoleillée aura sans doute suffit à
réchauffer le cœur de certains, et pourtant déjà les habitants de
Flamen et de Terros rentraient chez eux, préférant ne pas trop trainer
sur Nalcia. Haut dans le ciel, Shaymin regardait toute cette foule : il
reviendrait l'année prochaine normalement... mais d'ici là, que se
passera-t'il?

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1063

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Concours] Au cœur de la fête

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum