[ Clos ] Le repos des archéologues en herbe... [PV Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Le repos des archéologues en herbe... [PV Allen]

Message par Molly Hale le Dim 12 Juil 2009 - 19:24

La soirée était fraîche et l'air agréable, non pas lourd et pesant comme en pleine journée. Le petit groupe, pas mécontent d'être sorti de cet enfer que constituaient les Ruines Antiques du désert, constata avec satisfaction que quarante-cinq minutes de marche avaient suffi pour atteindre le petit village d'Otaï. Molly, qui portait Kuma dans ses bras, se tourna vers le jeune homme et vers Leyno.

« Regardez, on y est...enfin...on va pouvoir se reposer, c'est génial ! »

Le Lion de Feu acquiesca d'un air toutefois inquiet. On disait des habitants de ce village qu'ils n'aimaient pas vraiment les étrangers et qu'ils s'en méfiaient comme de la peste. Mais cela ne semblait pas faire peur à Molly. Sans doute ignorait-elle les rumeurs qui couraient sur le seul peuple vivant encore dans cette fournaise, ces maudits Suniens ayant disparu depuis fort longtemps déjà.La petite ourse s'agita doucement dans les bras de sa dresseuse, à la fois impatiente de rentrer dans l'enceinte d'Otaï et complètement lessivée par son numéro de course sur balle improvisé. Molly lui sourit en lui chuchotant de se calmer. Ils étaient en effet devant la porte d'entrée de l'impressionnante muraille qui entourait le village. L'ouverture en elle-même était imposante et s'actionnait par un mécanisme de traction de cordes de chaque côté pour la faire se soulever et basculer. Sans Pokémon volant, il ne devait pas être simple de pénétrer cette petite forteresse des sables.

Un garde perché en haut de la muraille les fixait d'un air mauvais. Assez surprise, la jeune femme ne se démonta pas pour autant. Elle leva les yeux vers l'homme drapé dans une toge noire comme la nuit et lança :

« Bonsoir ! Nous sommes des voyageurs de Flamen qui avons besoin de faire une halte pour nous reposer, après quelques déboires dans les Ruines Antiques ! Voici Allen, Kizuato, Sakyuu, Kuma et Leyno. Quant à moi, je me nomme Molly et je viens d'Omatsu. Pouvons-nous entrer ? »


D'abord réticent, le garde, âgé d'une cinquantaine d'années, changea de visage en tendant le prénom de la jeune femme. Il lui demanda si son nom de famille était bien Hale, ce qu'elle confirma d'un hochement de tête joyeux, bien qu'ignorant comment cet inconnu pouvait savoir une telle chose. Il cria un ordre dans une langue étrange à deux autres gardes qui devaient être près des cordes, et la lourde porte se releva lentement tandis que l'homme sautait à terre. Il se présenta alors : il se nommait Shaku et connaissait bien Spencer Hale, l'archéologue et père de Molly. Leyno fut soulagé qu'une telle chance se présente : ils auraient sûrement eu plus de mal à entrer s'ils avaient été totalement étrangers à la tribu. Shaku serra Molly dans ses bras comme s'il la connaissait depuis toujours, puis prit poliment la main d'Allen pour la serrer, comme la coutume « de la ville » le voulait.

Shaku les guida directement vers sa demeure, la plus au fond en face de la porte d'entrée. Il se tourna alors vers le groupe et les invita à dîner avec eux après avoir précisé que sa femme et sa fille seraient bientôt de retour, l'une ayant été chercher de l'eau et devant papoter avec une amie du village, l'autre étant partie voir la portée de Caninos née quelques jours auparavant.

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 411

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le repos des archéologues en herbe... [PV Allen]

Message par Allen le Mar 21 Juil 2009 - 11:48

Le groupe était arrivé devant la muraille qui entourait Otaï. Allen observa la fortification, un peu méfiant. Les habitants du village étaient connus pour leur caractère farouche et leur manière particulière d'être des hôtes. Le garçon soupira, se demandant comment ils allaient faire pour rentrer. En fait, c'était un peuple extrèmement méfiant. Du coup, aux premiers abords, les étrangers étaient reçus de manière un peu étrange. Mais là, tout se déroula de manière totalement imprévu. Lorsque Molly déclina leur identité respective, le garde, au début sceptique, finit par changer totalement d'avis. Après avoir demandé plus de précision sur la jeune femme, il décida d'ouvrir les portes, en apprenant qu'elle était la fille d'un célèbre archéologue de la région. Toute la bande put pénétrer dans la cité, alors que le garde à l'entrée descendait les voir. Il étreignit Molly, et serra la main d'Allen, qui lui rendit sa poigne, par respect. Puis, le garde nommé Shaku les invita en sa demeure. Les deux amis acceptèrent, et emboitèrent le pas au gardien.

Ils arrivèrent devant la maison de l'homme. Tenant toujours la Sabelette dans ses bras, le jeune homme laissa Molly entrer la première, par courtoisie. Puis, il lui emboita le pas. Une fois à l'intérieur, le jeune homme put découvrir une maison certe un peu basse de plafond (ça ne dérangeait pas Allen, il n'était pas un géant) mais qui possédait quelque chose d'attirant et d'accueillant. De chaleureux on pourrait dire... Cependant, le garçon aux cheveux blancs souhaitait s'eclipser quelques minutes, pour soigner la belette blessée qu'il avait dans les bras. Bien que superficielles, les entailles saignaient tout de même un peu et devaient donc être soignées. Qui plus est, la petite créature avait perdu connaissance, surtout par peur, face au Farfuret. Ce dernier, accroché à l'épaule de son dresseur regardait la créature, une étincelle mauvaise et malveillante dans le regard. Pourtant, il ne pouvait pas achever la créature... Pas devant son maître, pas devant d'autres personnes... Et il savait très bien qu'il ne devait pas toucher à la Pokémon du désert. Pourtant, ce n'était pas l'envie qui lui manquait...

Allen se rapprocha de Molly, qui discutait avec Shaku depuis qu'ils étaient ici. Etrangement, le garde semblait connaître la jeune femme relativement bien. Ce qui surprenait beaucoup le Terrosien. Il attendit une légère acalmie dans leur conversation, pour les interrompre quelques instants.

"Euh... Veuillez m'excuser... J'aimerai soigner la Sabelette que voici, qui a été blessée par inadvertance. Je suis responsable en partie de son état, et je souhaiterai l'aider."


L'homme esquissa un sourire et guida Allen dans la salle d'eau, qui était déserte. Si la créature se réveillait, elle ne serait pas effrayée par le bruit et le monde qu'il y avait autour d'elle, étant donné qu'il n'y aurait que le jeune homme et son Farfuret. Le dresseur le remercia, et déposa avec douceur la belette sur une table en bois. Le garde l'avait autorisé à prendre ce dont il avait besoin pour soigner la Pokémon. Mais il n'avait pas besoin de grand chose. Juste de l'eau, et, si vraiment les blessures étaient plus profondes qu'il ne le pensait, de quoi faire un bandage correct.

Recueillant de l'eau entre ses mains, il rinça les trois marques de griffure, sous l'oeil mauvais de Kizuato. Il avait quitté l'épaule de son maître et regardait depuis un moment son ami d'un oeil haineux. Il ne pouvait décemment pas quitter la pièce, au cas où son dresseur aurait besoin de lui. Mais il l'aiderait de mauvaise grâce, ça, c'était certain. Il haïssait ces Pokémon. C'était plus fort que lui... Une haine incommensurable, la haine d'un Mangriff envers un Séviper... Il avait été blessé il y a fort longtemps, et rien n'avait cicatrisé, la plaie était encore fraiche de cet affront, de cette attaque contre laquelle, il n'avait rien pu faire. Il n'admettait pas son erreur. Après tout, c'était ce maudit adversaire qui l'avait cherché, non ? Et pourtant, c'était lui, le félin noir, qui était sorti vaincu et meurtri du combat. Il n'avait été qu'un incapable... Il ferma les yeux, rageur, ne voulant plus regarder son ami soigner cette créature.

Allen appliqua un cataplasme de baie sur la blessure. La peau frémit, et la Sabelette leva une de ses pattes. Elle ouvrit un oeil bleuté et se redressa un peu. Voyant le regard mauvais du Farfuret, elle se réfugia en gémissant un peu contre le torse du jeune homme. S'en fut trop pour le félin, qui, après un sifflement dédaigneux, quitta la pièce, partant rejoindre Molly. Il ne voulait pas rester une seconde de plus dans cette pièce, avec cette "chose" que son dresseur avait déjà surnommé.

Le garçon soupira, et se passa une main gênée dans les cheveux. Puis, il caressa la jeune Pokémon. Il évita le ventre pour ne pas lui faire mal. Il la serra un peu contre lui, elle ne s'en offusqua pas. Il sourit, lui caressant son dos écailleux. Puis, il l'éloigna un peu.

"Sakyuu, ne fait pas attention à Kizuato, le Farfuret... Il est un peu colérique en ce moment. Il faudra juste que tu l'évites, le temps que tu restera avec nous."

Elle le regarda, intriguée, lâchant un "Belette ?" en guise de question. Elle ne comprenait pas vraiment deux petites parties de la phrase. Notamment le "Sakyuu" et la fin, le fait qu'il reste avec eux... Il rit un peu et la prit dans ses bras, avant de s'expliquer.

"Je t'ai surnommé Sakyuu... Je ne sais pas pourquoi, je trouvais que ça t'allais bien... Et nous allons resté à Otaï au moins pour la nuit, peut-être la journée de demain. Vu que tu as été blessée par ma faute, je tenai à te soigner et à m'occuper de toi, le temps que tu guérisses."

Elle poussa un petit cri ravi, et resta contre lui. Il sourit et sortit de la pièce, rejoignant Molly, Shaku, Leyno, Kuma et Kizuato. Il aperçut la mine boudeuse et colérique du Farfuret, qui avait les pattes croisées, et restait derrière la jeune femme. Le dresseur savait que s'il le pouvait, le félin serait monté sur l'épaule de l'archéologue.

Allen soupira, la belette de sable dans les bras. Il aperçut alors une petite fille cachée derrière un meuble. Il lui adressa un petit sourire amical, son tatouage masqué par des mèches de cheveux blancs. Le garde fit alors un geste en direction de l'enfant, l'invitant à les rejoindre.

"Je vous pésente ma fille, Meena. Meena, voici nos hôtes, Molly, Leyno, Allen, et leurs Pokémon."

Elle murmura un faible "Bonsoir", à peine audible. Le jeune homme sourit en voyant la timidité nettement visible chez la fillette d'environ six ou sept ans. Sakyuu lui adressa un léger signe, alors que Kizuato ne bronchait pas.

*Je ne pensais pas... qu'il serait aussi fier et aussi blessé... Si Sakyuu reste avec nous, ça va vraiment devenir problèmatique...*

_________________


Allen's Song
avatar
Allen
Informations
Nombre de messages : 100

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le repos des archéologues en herbe... [PV Allen]

Message par Molly Hale le Sam 25 Juil 2009 - 19:18

[Contrainte 7 : se projeter dans le futur]

Le maître des lieux leur avait fait visiter sa demeure tandis qu'Allen était allé soigner son nouveau Pokémon - car Molly se doutait bien que la petite Sabelette allait rejoindre l'équipe d'ici peu.La jeune femme avait remarqué que Kizuato n'était pas spécialement ravi de voir que la belette avait trouvé en Allen un allié et un soigneur potentiel ; en effet, le Farfuret, agacé, avait préféré se réfugier derrière Molly pour observer de loin la scène entre son dresseur et la créature qu'il détestait. Elle espérait que jamais une chose pareille ne se produirait à l'avenir dans son équipe. Elle savait qu'il lui restait sûrement un Pokémon à faire entrer parmi sa famille, et elle ignorait la réaction de ceux déjà présents. D'ailleurs, elle avait récupéré une Ball dans le désert, en plus de celle de l'Airmure, et elle ne savait même pas ce qu'elle contenait...

Une fois les présentations faites, elle décida donc de libérer l'oiseau de fer et son camarade. Une créature bleutée en jaillit en émettant un léger cri, assez faible. Un Pokémon marin que Molly aimait beaucoup se retrouva dans ses bras et la fixa intensément.

« Un Hypotrempe ! Il a l'air assez fatigué...il doit avoir besoin d'eau. L'Airmure aussi, d'ailleurs. Comment t'appelles-tu ? »

Kuma traduisit pour Molly, qui apprit ainsi que le petit Hypotrempe n'avait pas de surnom. Sans attendre, Shaku leur donna de quoi boire et remplit un petit bassin pour mettre l'hippocampe dedans. En soupirant, la jeune archéologue se demanda si elle allait le garder et si elle allait le faire évoluer, en Hypocéan d'abord, en Hyporoi ensuite. De beaux combats s'annonçaient à eux, dans ce cas, avec de nombreuses danses aquatiques et des toubillons d'eau tumultueuse à répétition. Elle se voyait déjà dans l'eau, auprès de lui, à voguer et à survoler les vagues ; elle plongeait ensuite au fond des abysses pour découvrir ce monde inconnu et caché qui abritait sans doute des espèces de Pokémon uniques et merveilleuses avant de revenir taquiner les vagues, accrochée à son Hyporoi. Mais peut-être que ce rêve ne se réaliserait jamais, puisque cet Hypotrempe ne lui appartenait pas. Elle allait devoir les rendre tous les deux à leur propriétaire. Si elle le retrouvait, bien sûr...alors, la séparation, même si elle connaissait à peine ces deux Pokémon, serait douloureuse, comme toujours. Molly essaya de ne pas y penser avant de se souvenir que leur dresseur avait perdu la vie, comme la lettre que tenait Steers dans le désert le précisait.

Elle sourit à Allen lorsqu'il revint parmi l'assemblée. Ils allaient bientôt manger, et Molly était pressée de découvrir la fête locale qui se déroulait chaque semaine le soir après le repas. On disait que le peuple du désert avait l'habitude de danser autour du feu en costume traditionnel en voile léger ; la jeune femme s'imaginait en train de valser rapidement avec Shaku, ou bien en train de frapper dans ses mains pour encourager les danseuses du désert dans leurs pirouettes envoûtantes, au son des tambourins et des flûtes charmeuses de serpents. Sa chevelure de feu flottait derrière elle, alors qu'elle souriait, radieuse, entraînée par un jeune homme à la peau mate et au sourire éclatant. Oui, assurément, la fête serait superbe et elle en garderait un souvenir impérissable, comme chaque moment fort qu'elle passerait au cours de son périple.

Shaku, après avoir parlé à Molly de sa rencontre avec le professeur Hale, annonça à tous que le dîner était prêt. Ils se mirent à genoux autour de la table au centre de la grande pièce principale et commencèrent à manger tous ensemble. Molly avait laissé sortir Elemento, qui avait repris un volume à peu près normal après sa mésaventure des Ruines Antiques, et les autres Pokémon s'étaient rassemblés pour déguster les mets du désert, typiques et épicés, mais pas mauvais pour autant. Seul Kizuato était resté avec les humains, désormais juché sur l'épaule de Molly, toujours fâché de l'arrivée de la Sabelette dans le duo qu'il formait avec Allen. On interrogea alors Molly sur ses intentions au sujet de la guerre qui allait bientôt reprendre.

« Eh bien...si j'en ai la possibilité, je pense aller sur le champ de bataille afin de tenter de raisonner tout le monde, pour leur prouver que leur conflit n'a pas lieu d'être. Mais pour cela, je vais devoir prouver que je suis une guerrière et, comme je n'ai pas l'intention de mentir, je vais devoir en devenir une, malgré moi. Je vais devoir acquérir une monture et me jeter là-dedans, et ça me déplaît, en fait. Mais je compte bien dire aux deux camps que cette guerre est absurde, et s'il le faut, je me battrai avec mes Pokémon et avec une arme pour leur montrer que je ne suis pas une douce idéaliste qui ne sait que parler sans agir. Je préfèrerais éviter de verser davantage de sang que ce qui coulera sans mon action, mais si je dois le faire pour me faire entendre, je n'hésiterai pas. Ce n'est pas en tant que guerrière de Flamen, mais en tant que messagère de paix et de réconciliation que je me rendrai sur le lieu de la prochaine bataille. »

Un silence s'installa pendant quelques instants sur la tablée avant d'être rompu par un signe d'approbation de Shaku accompagné d'un léger grognement qui signifiait qu'il pensait comme la jeune femme. Molly, sur le dos d'un Arcanin ou d'un Galopa à la crinière flamboyante, filait au milieu des combattants, fendant l'air et foulant le sol en annonçant son arrivée d'un roulement sourd soulevant une fine poussière. Elle s'arrêtait soudain, se tournait sur sa monture de feu et, avisant deux soldats qui luttaient pour leur survie, croisant le fer, elle les séparait d'un claquement sec, son fouet long et fin s'abattant entre les deux hommes comme un couperet salvateur. Son regard croisait celui du combattant des cieux, puis celui du serviteur des flammes ; la lueur dans ses yeux océan suffisait à dissuader les belligérants de reprendre le combat, et elle prenait la parole, clamant son désir de faire cesser la lutte destructrice et génératrice de peine, de colère, de haine et de vengeance. Son Pokémon grattait le sol d'un air effrayant, mais pas malveillant, pour signaler son intention de les mettre hors de combat si jamais l'envie de se battre les prenait à nouveau. Les deux hommes, désarmés par le fouet agile et rapide de Molly, consentaient à l'écouter, puis à cesser les hostilités et à se retirer, tandis que la jeune femme aussi flamboyante que son Pokémon et que son pays d'origine reprenait sa course au milieu des fers et des cris, stoppant tous ceux qui s'entretuaient sur sa route.

Molly se tourna ensuite vers ses Pokémon, y compris Steers et Hypotrempe. Ils acquiescèrent, prêts à se battre aux côtés de l'archéologue pour arrêter le massacre. Le sourire aux lèvres, Molly se retourna vers Allen, passa sa main sur la tête du Farfuret perché sur son épaule et regarda le jeune homme. Elle avait confiance. Elle devait garder espoir. Elle le savait. Et elle avait la conviction qu'y croire permettrait de réaliser son souhait.



Dernière édition par Molly Hale le Mer 16 Sep 2009 - 23:44, édité 1 fois

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 411

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le repos des archéologues en herbe... [PV Allen]

Message par Allen le Dim 26 Juil 2009 - 11:50

Allen regardait la table converser joyeusement. Mis à part leur côté farouche, les habitants d'Otaï étaient plutôt de bons vivants. Shaku animait l'assemblée à sa manière, parlant de son peuple, des traditions et autres légendes. Mais la conversation finit par s'assombrir lorsque une question survint alors, fatidique. Le jeune homme se doutait que la guerre était encore gravé dans tous les esprits. Lui-même avait failli y participer. On l'en avait empêché. Pour le moment, ce n'était qu'une trève, pour la fête annuel de Natsu, qui réunissait tous les peuples de toutes les nations en Nalcia. Il savait pertinemment qu'il n'y serait pas à temps, et il ne voulait pas y être. Son esprit était depuis quelques temps déjà, taraudé par ses mauvais souvenirs. Au fond, il s'enfonçait dans sa tristesse.

Chaque chose ne tenait qu'à un fil, et chaque chose était à double tranchant. Soit c'était bien, et dans ce cas, tout allait bien, soit, à l'inverse, quelque chose bloquait, et tout se cassait la figure. Et pour le moment, il était plus en train de déchanter qu'autre chose. Entre ses deux Pokémon qui se haïssait, ses visions qui retraçaient sa première enfance détruite, et la nostalgie d'avoir quitté Terros, il n'avait pas le coeur à la fête. A dire vrai, récemment, les seuls moments où il avait ri, c'était à la sortie non sans danger des Ruines. Une fois sortit des vestiges de l'antique civilisation, il avait ri, savourant le fait d'être en vie. Sauf qu'il avait perdu cette sensation. Alors que Molly semblait constamment joyeuse et de bonne humeur, lui était attristé par ses sombres pensées.

Il l'écouta parler, alors qu'elle déclarait vouloir devenir une guerrière, pour interrompre les conflits. Il trouva ça relativement courageux... et bien pensé ! Les pacifistes qui tentaient d'interrompre les combats sans arme étaient généralement tués, dans l'incapacité de se défendre. Non, vraisemblablement, elle y avait longuement réfléchi... Mais le jeune homme n'y croyait pas. Comment arrêter une guerre entière, si on est seul ? Ce serait un exploit... Deux nations affronteraient deux autres nations différentes, dans un combat sans merci. A moins que d'autres personnes pensent elles aussi à interrompre le conflit, Molly aurait dû mal à faire cesser cette guerre.

Il soupira et s'étira un peu, s'efforçant de ne pas laisser transparaitre son pessimisme. Il faisait tout de même des efforts pour que cela ne se voit pas... Ou pas trop... Le but n'était pas de faire plonger ceux qui l'entouraient dans sa lassitude, mais de leur caché son côté sombre... Il ne voulait pas qu'ils s'inquiètent pour lui ou autre chose. Il avait ses problèmes, à lui de les régler. Ce n'était qu'un petit coup de blues après tout... Ca passerait... Il l'espérait...

Il sentit des petites griffes dans son dos, et aperçut Sakyuu accrochée à ses vêtements. Il sourit, et la sentit se blottir encore plus contre lui. Il regarda alors droit devant lui. La jeune femme était installée en face de lui, et le Fafuret, calé sur son épaule, ne cessait de jeter des regards noirs à la belette. La créature du Désert était vraiment apeurée par le félin noir. Et ce comportement trouillard irritait Kizuato. Si ça continuait, cette boule d'écailles allait accaparer totalement l'attention de son dresseur, et il allait l'oublier, lui, son tout premier compagnon. Alors, il ne quittait pas Molly. Il savait pertinemment qu'il était jaloux de Sakyuu, mais il tentait de rendre son dresseur jaloux à son tour. Si un ennemi te frappe, frappe le à ton tour... Voilà comment le chat de glace pensait... et il comptait bien pourrir la vie à la Sabelette...

Néanmoins, les hostilités entre les deux Pokémon cessèrent lorsqu'un dialogue s'engagea entre Shaku et Allen.

"Shaku, vous maniez un peu toutes les armes non ? Vu que vous êtes l'un des gardes du village, vous devez savoir vous battre pour repousser tout intrus mal intentionné... Non ?"
"En effet, mais je manie bien mieux la lance et l'épée. Pour les combats à distance et au corps à corps... On n'est jamais trop prudent..."
"Pourriez-vous m'apprendre ?"
"Vous apprendre ? Vous apprendre quoi ?"
"A me battre. Je souhaite devenir Guerrier mais je n'ai aucune maîtrise, ni aucun savoir, sur aucune arme. Si je pars en guerre, je souhaite être capable de défendre mes amis, comme mes Pokémon. Je ne dois en aucun cas dépendre d'eux, au risque de les mettre bien plus en danger. Je veux apprendre à combattre ! Même pour moi !"
"Hum... Vous n'avez aucune affinité, avec aucune arme n'est ce pas ? Vous n'avez jamais touché le pommeau d'une épée, tenu la corde d'un arc ou le bois d'une lance ?"
"Non..."
"Bien. Demain, c'est un de mes voisins qui me remplace comme garde. Je verrai ce que je pourrai faire pour vous. Mais je ne vous promets rien... Si aucune de mes armes ne vous convint, vous devrez en chercher une autre..."
"Merci beaucoup..."

Il inclina la tête, en guise de remerciement. Sa requête avait cependant, comme jeté un froid sur la table, et il se demanda si Molly prendrait d'un bon oeil sa volonté d'apprendre à se battre. Car il comptait bien participer à la guerre... que ce soit de manière pacifique ou non... Bien entendu, il ne voulait pas tuer... Mais si on tentait d'attenter à sa vie, il riposterait... Et il serait sans pitié...

La demande du jeune homme surprit énormément le félin noir qui ne s'y attendait pas. Ainsi donc, d'une part, il comptait garder Sakyuu (le "mes Pokémon..." exprimait clairement la situation) et d'autre part, il souhaitait se défendre sans eux. Il ne croyait pas en eux ou quoi ?! Kizuato émit un sifflement rageur. Alors comme ça, il voulait "protéger" ses Pokémon... Il n'inversait pas un peu les rôles ?! C'était à eux de le protéger lui !! Pourquoi est ce qu'il ne comprenait pas ça ?! Il trouvait donc son premier Pokémon et la belette des sables trop faibles pour le défendre correctement ? Tant qu'il y était, il n'avait qu'à les abandonner tous les deux !!!

Allen capta le regard aux premiers abords haineux du Farfuret. Il aperçut surtout la lueur d'inquiètude, d'angoisse et de tristesse qui s'y terrait. Il poussa un soupir. Visiblement, ils ne s'étaient pas bien compris... Il parlerait à son Pokémon, une fois qu'ils seraient tranquilles et seuls. Pour le moment, il caressa un peu la tête de Sakyuu, qui ferma les yeux, heureuse de tant d'attention.

_________________


Allen's Song
avatar
Allen
Informations
Nombre de messages : 100

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le repos des archéologues en herbe... [PV Allen]

Message par Molly Hale le Lun 27 Juil 2009 - 17:35

Apparemment, Allen aussi avait l'intention de se battre et d'apprendre à manier les armes. Molly écouta la conversation entre le jeune homme et Shaku, puis se leva sur invitation de la femme de l'ami de Spencer Hale. Ils avaient fini de manger et allaient à présent danser : la soirée, déjà bien avancée, promettait d'être belle et animée. Kizuato, toujours sur l'épaule de l'archéologue, ne semblait pas vouloir décolérer, et il s'accrocha plus fermement à Molly lorsqu'elle sortit en se hâtant pour se retrouver dehors. Le feu était allumé et la plupart des villageois se trouvaient déjà là, prêts à entamer une danse endiablée. Shaku demanda à Molly et à Allen de se mettre à l'écart le temps d'apprendre les pas, puis donna le signal du départ.

La danse était magnifique, à la fois rythmée et envoûtante. Les corps se rejoignaient et s'éloignaient rapidement tandis que leurs ombres ondulaient, immenses et noires, sur le sable fin du désert de Flamen. Etreintes passionnées et frôlements suggestifs ou simplement amicaux donnaient à la danse un air de fraternité et de solidarité teinté d'amour visible en filigrane. Ce peuple était soudé et ne formait qu'un, toujours, même si cette unité était plus visible encore lors de la danse du dimanche soir à laquelle assistaient Molly et son jeune ami.

Quelques minutes plus tard, Shaku vint prendre la main de la jeune femme tandis que sa fille entraînait Allen pour qu'ils rejoignent la grande ronde qui s'était formée. L'ami du professeur fit un grand sourire à Molly et l'intégra à la célébration. Molly se sentit, pour la première fois de son existence, en harmonie parfaite, non pas avec un être - elle avait un lien très fort avec Kuma, avec son père ou avec Entei - , mais avec une communauté entière, plongée dans une transe à la fois extatique et fusionnelle. Elle se laissa guider par son instinct et ses sentiments du moment alors que ses longs cheveux flottaient et suivaient les mouvements de son corps.

Ils dansaient depuis près d'une demi-heure quand Shaku vint lui chuchoter à l'oreille qu'il pouvait l'aider à devenir une guerrière, si elle le désirait. Il connaissait un ami originaire d'Otaï qui pouvait tester ses capacités afin de voir si la jeune femme était apte à se battre. Surprise, Molly acquiesça finalement et remercia l'homme d'un signe de tête et d'un sourire, avant de continuer à virevolter jusqu'à une heure tardive.

La nuit fut fraîche, mais agréable. Cependant, le Soleil vint rapidement éclairer le village endormi. Mais Molly était déjà dehors, goûtant quelques instants la douce chaleur des premières lueurs de l'aube. Elle avait laissé un mot à Allen pour le prévenir de son départ temporaire, après avoir salué rapidement le Farfuret du jeune homme. A l'entrée du village, Shaku l'attendait. Il lui donna quelques recommandations, lui donna la marche à suivre pour atteindre le lieu du rendez-vous, lui souhaita bonne chance et la salua d'une tape rapide sur l'épaule et d'une étreinte dans laquelle son inquiétude était aisément perceptible. En souriant, comme toujours, Molly quitta donc le village du désert pour se rendre sur le lieu de l'épreuve.

[FINI]

_________________
Per aspera... Ad astra.



1 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 411

Fiche de personnage
Points: 59
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le repos des archéologues en herbe... [PV Allen]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum