[ Clos ] Voir Eternara...et mourir [Nina, Kajin', Gabrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Voir Eternara...et mourir [Nina, Kajin', Gabrielle]

Message par Nina Wang le Ven 14 Aoû 2009 - 3:52

L'imposant Libegon se posa devant l'entrée de l'auberge. Kashi fit de même à quelques mètres de là avant que les deux dresseuses ne rappellent leurs Pokémon et n'entrent dans l'établissement. Nina poussa la porte, puis laissa la championne entrer en premier.

Lorsqu'elles pénétrèrent dans la petite auberge déjà bondée, tous les regards convergèrent vers elles. La championne d'Alfen et la prometteuse guerrière d'élite de Mizuhan s'étaient aussi déplacées pour être plus près de la bataille au moment du départ. Des rumeurs parcoururent la salle rapidement avant de s'éteindre, laissant de nouveau place aux conversations plus courantes.

Sans hésiter, Nina avança vers l'homme à l'armure noire et bleue au fond à droite de la pièce. Il la salua rapidement selon les codes de rigueur et lui donna une lettre qu'elle s'empressa de décacheter avant de la lire pour elle-même ; elle donna ensuite quelques pièces de cuivre au soldat pour sa commission, et il quitta les lieux en la saluant de nouveau. Le contenu de la lettre était clair et sans surprise : l'attaque se ferait, le lendemain, peu avant cinq heures du matin. Ce serait une bataille rangée où Nalcia et Mizuhan se battraient contre Terros et Flamen. La fin du mot était plus personnelle : une nouvelle fois, Sergei recommandait à Nina de faire attention à elle et de le rejoindre le plus vite possible une fois la stratégie établie, la jeune guerrière faisant désormais partie de la cavalerie, du détachement aérien, de surcroît. Il lui disait également qu'il l'aimait et qu'il ne voulait pas qu'elle meure dans cette bataille, ni aucune autre à venir. Quand Nina vit qu'un mot avait été brouillé sur le papier par une larme dont elle était à l'origine, elle sourit et plia la lettre pour la ranger avec ses affaires les plus précieuses.

Nina savait qu'elles allaient passer deux jours ici. Elle entreprit donc de visiter les lieux. Mais dans un coin, une forme prostrée à l'aura sombre et dévastée ne bougeait pas, seule, personne n'ayant l'air de vouloir s'en occuper. En fronçant les sourcils, la jeune fille regarda Gabrielle pour la consulter mais, voyant qu'elle n'en savait pas plus qu'elle, elle se décida à marcher vers le coin. En se penchant, elle vit qu'il s'agissait d'une fille à peine plus jeune qu'elle dont les yeux rougis semblaient vides.

« Il ne faut pas rester ainsi à l'écart...se refermer sur soi n'est jamais bon, tu sais. »

Le visage sortit de l'ombre, et Nina écarquilla les yeux. C'était l'une des participantes au concours du festival de Natsu ! Elle avait obtenu la seconde place avec son Piafabec, qui avait d'ailleurs évolué pendant l'épreuve. Alors qu'elle avait l'air d'être pleine de vie quelques jours auparavant seulement, elle n'était plus qu'une adolescente égarée et hagarde qui fixait Nina sans la voir.

« Nous nous sommes déjà croisées...au festival. J'ignore ton nom...mais je peux comprendre...que tu as perdu quelque chose de précieux. »

Enfant, Nina avait toujours eu ce regard fixe et dépourvu d'expression, avec parfois une étincelle de colère ou de rébellion qui s'allumait dans ses prunelles ambrées. Il fallait dire qu'être trimballée dans toute la contrée n'aidait pas à faire confiance aux autres. La jeune fille qu'elle avait en face d'elle aujourd'hui n'avait rien, plus rien. Comme si elle avait perdu ce à quoi elle se raccrochait. S'imaginant dans cette situation au sujet de Sergei, mais chassant vite ces pensées funestes, elle s'accroupit et lui dit doucement :

« Je ne pourrai pas faire revenir les morts, mais je peux t'aider à te relever pour vivre. Je t'en prie, écoute-moi. »

Depuis quand Nina était si gentille avec les autres ? Quoi qu'il en soit, cette inconnue qui n'en était pas vraiment une pour elle lui rappelait son passé, et elle était sensible à ce genre de choses. Posant sa main droite sur l'épaule tremblante de la forme recroquevillée, elle attendit en silence qu'elle lui réponde.


Dernière édition par Nina Wang le Lun 7 Sep 2009 - 14:26, édité 1 fois

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 4154

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voir Eternara...et mourir [Nina, Kajin', Gabrielle]

Message par Kajin' Nezumi le Ven 14 Aoû 2009 - 9:48

Elle était de nouveau prostrée au sol, immobile, de marbre. Elle n'avait aucune expression dans les yeux, la seule chose que l'on pouvait sentir émaner d'elle, c'était sa peine, et sa tristesse, qui la ravageait de l'intérieur, accompagnée par une haine envers elle, qui croissait peu à peu. Elle se haïssait de ne pas avoir été capable de le protéger. Ceux qu'elle aimait, ou qu'elle aurait dû aimer, périssaient tous, sans qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit. Seuls ses Pokémon étaient assez fort pour survivre. Mais elle ne pouvait pas non plus les protéger...

Les bras serrés avec force contre sa poitrine et son ventre, elle protégeait une ultime chose, priant sans cesse pour qu'il reste en vie. Le cadeau du Festival, le cadeau du Dieu des Plantes : un oeuf. Un simple oeuf, qui ne demandait qu'à éclore, et à laisser vivre la petite créature à l'intérieur. Elle n'y connaissait rien aux oeufs, et ne savait pas ce qu'il y avait dedans. Et personne ne le voyait, elle l'avait mis sous sa tunique, contre son ventre. Elle savait que ce genre de choses avait besoin de chaleur. Si, pour le moment, elle n'était pas capable de lui procurer un amour chaleureux, son corps se charger donc de le tenir au chaud. Peut-être, qu'une fois éclos, elle pourrait renoncer à tout, et partir pour de bon. Oui, ses Pokémon avaient toujours su survivre, sans elle, et avec elle. Qu'est ce qui la maintenait en vie à présent ? Elle avait tout perdu. Comme on lui avait dit, elle n'était rien, et ne méritait pas d'être ici... Elle enfouit son visage dans ses bras, croisés sur ses genoux.

Elle aurait aimé être dehors. Sentir le froid sur sa peau, s'infiltrer dans son corps. Faire un ultime câlin à ses compagnons de route... Et se laisser ensuite partir, glissant doucement vers la mort. Mais elle n'avait pas pu... L'une des serveuses l'avait vu, et l'avait forcé à rentrer. Ses trois amis avaient sautés sur l'occasion pour la pousser à l'intérieur, même si dorénavant, Warai devait rester dans sa Poké Ball, étant trop gros pour rentrer dans l'établissement, déjà bondé. Elle s'était assise dans un coin sombre, et restait là. Bientôt, la guerre serait là. Elle irait là-bas. Elle devait juste se débrouiller, pour son oeuf. Elle serrait blessée, ses Pokémon aussi. Elle n'avait pas d'armure pour eux. En égoïste, elle avait oublié la guerre, oublié les combats... Et concernant les deux Pokémon de Neko qu'elle avait gardé. Elle n'osait pas les regarder. Elle tenait leur sphère respective dans sa main, les observant. Elle avait honte. Elle n'avait rien pu faire... rien du tout...

Elle avait changé depuis le Festival. Elle ne s'occupait plus d'elle, elle se laissait sombre, lente agonie douloureuse. Elle avait maigri, ses cheveux étaient en bataille, emmêlés, formant des noeuds dont on ne se débarassait pas facilement. Ses vêtements étaient sales, seul Sekei les lavait, en les arrosant continuellement, hydratant sa dresseuse par la même occasion. Elle était comme une épave, s'effondrant sur elle même, tout en coulant peu à peu au fond d'un océan noir.

Elle releva vaguement les yeux en apercevant deux personnes entrer. Elle ne les voyait pas bien, mais elle reconnaissait vaguement l'une des deux. Bah, qu'importe. Tout le monde l'ignorait, et elle s'en contentait. Néanmoins, elle resta surprise du silence qui plana dans la salle à leur arrivée. Elle ne chercha pas à comprendre, et reposa sa tête sur ses bras, sans se soucier plus que ça des nouvautés du coin, s'arrêtant peu à peu de pleurer.

Néanmoins, l'une des deux silhouette s'approcha et se pencha, pour lui parler. N'étant pas foncièrement impolie, Kajin' releva la tête et la regarda. Elle fut surprise en se rendant compte qu'il s'agissait là de l'une des personnes qu'elle avait affronté lors du tournoi, au Festival. La jeune femme avec sa Lamantine. Elle se souvenait d'elle... Elle se souviendrait toujours de cette maudite journée...

Ses sombres pensées affluèrent de nouveau et, revoyant la scène de la noyade de celui qu'elle aimait, elle sentit les larmes revenir peu à peu, alors que la demoiselle lui parlait. Elle ne pouvait pas répondre, la gorge nouée. Elle ne comprenait pas...

"Feuforêve !!"

Le petit fantôme sortit à toute vitesse du mur et se plaça face à la guerrière aux cheveux bleus. Il la fixa droit dans les yeux, l'air mauvais. Il ne voulait pas que quelqu'un vienne embêter sa dresseuse. Il ne voulait pas qu'on vienne cracher sur son malheur, comme certains le faisait. Il menaçait ouvertement l'ancienne participante au tournoi, alors que dans la salle, un silence lourd se faisait, tous les regards convergeant vers la gamine, son Pokémon, et les deux guerrières. Alors que la créature ouvrait la bouche, s'apprêtant à lui envoyer une attaque bien sentie, un cri répondit au sien.

"Minus"

L'ordre avait claqué. Le spectre se retourna, regardant le crocodile, qui secoua la tête de manière négative. Hogosha soupira, et finit par obéir à l'ordre donné, et retourna dans le mur, juste à côté de sa dresseuse. Si quelqu'un tentait quoi que ce soit, il se montrerait, et il n'hésiterait pas à faire appel à Kin et Hime, ses anciens compagnons pour l'aider.

Le Kaïminus se dégagea du manteau de sa compagne et regarda la jeune femme dans les yeux. Il ne savait pas vraiment quoi faire, il avait juste empêché le petit fantôme de s'en prendre aux deux voyageuses. Il soupira et retourna se blottir contre la brune. Il ne pouvait rien faire, mis à part être là, et la convaincre de repousser l'échéance. Pour une rare fois, la jeune créature désirait qu'on lui vienne en aide. Que quelqu'un, n'importe qui, soit là pour l'aider à la remettre dans le droit chemin.

"...Kajin'..."

Elle avait murmuré faiblement, dans un souffle, ce simple mot qu'était son prénom. Elle releva la tête et regarda les deux jeunes femmes,les yeux emplis de larmes.

"Au... Festival... L'un des... six participants... est mort... à cause... de moi et... de mes erreurs... Il ne... faisait pas partis... du grand combat, non... Il n'avait pas gagné la première manche..."

Elle serra la main sur les Poké Ball d'Hime et Kin. Ils étaient restés, mais elle ne savait pas pourquoi. Non, elle ne comprenait pas pourquoi ses deux là étaient restés... Elle garda les yeux rivés sur les deux femmes. Elle eut un rire amer, constatant la net différence entre elles. La guerrière avec sa Lamantine n'avait pas changé, si ce n'est qu'une légère aura de bonheur rayonnait autour d'elle, malgré la guerre qui se préparait. Peut-être était-elle en présence de la personne qu'elle aimait. Mais elle, la brune... elle avait tout abandonné, ne protégeant qu'une seule chose farouchement : son oeuf, qu'elle gardait caché sous sa tunique. La seule lumière qu'elle avait. La pensée qu'un être vivait à l'intérieur, que là-dedans grandissait une petite créature pleine de vie, parvenait à redonner un peu de force à la Nalcienne vide d'émotion. Et, ses Pokémon veillaient encore plus farouchement sur elle, faisant tout ce qu'il pouvait pour la maintenir en vie, pour la pousser à relever la tête. Mais ça, elle n'était pas capable de le voir... Pas encore...

_________________
avatar
Kajin' Nezumi
Informations
Nombre de messages : 1645

Fiche de personnage
Points: 153
Âge du personnage: 23 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voir Eternara...et mourir [Nina, Kajin', Gabrielle]

Message par Gabrielle le Ven 14 Aoû 2009 - 22:44

Le voyage c'était passé très tranquillement, sans aucune escarmouches de la part de leur ennemie, ces derniers aurait put être tentée de les prendre par surprise. Elles étaient deux guerrière assez importante pour décimé un escadron adverse à elles seules.
Maintenant elles se dirigeaient vers le point de rassemblement, l'Auberge du Dragon bleu. Gabrielle ne s'imaginait nullement trouver une personne tel que la jeune brunette que Nina essayait de lui redonner vie en quelque sorte. La championne n'était pas jalouse pour un sous, tant que Nina n'était pas dans des positions cocasse, tout allait bien.
Les efforts fourni par la guerrière de Mizuhan semblèrent porter leur fruits, mais elle allait la perdre si elle n'agissait pas plus longtemps. Il ne fallait pas que la demoiselle se renferme sur elle même, et pour sa, elle allait l'aider à reprendre gout à la vie à cette jeune fille.


"Patron ! Veuillez bien nous apportez de quoi rassasier trois personne je vous prie !"

Gabrielle prit une chaise à coté de la jeune fille qui se nommait alors Kajin', c'était déjà bien qu'elle leur dise son prénom. Les deux amantes avait certainement faim après ce long trajet en vol, en tout cas, après une petite promenade aérienne, Gabrielle aimait bien manger. Quand elle détailla la pauvre demoiselle, elle en conclut que son dernier repas devait remonter à quelque jours, qu'elle n'avait pas pris de vrai bain depuis un moment, même si elle ne sentait pas fort, il restait tout de même une légère odeur aigre.
A voir par ses vêtements et ses cheveux, la pauvre demoiselle se laissait dépérir, bientôt son corps serait tellement faible qu'il n'alimenterait plus la pousse des poils, elle en perdrait une partie et son cœur lâcheraient avant la fin. Bien qu'elle semblait recluse, tel un crustacé se recroquevillant dans sa coquille, à la moindre chose qui la dérangerait elle repartirais dans ses noires pensées. Mais jamais aucun animal n'a refusé de nourriture donné gratuitement, surtout si ce dernier n'a pas mangé depuis un certain temps, cela devait être le cas de la jeune fille.

Un homme arriva alors, son visage possédait des traits léger, fins, presque tiré aux quatre épingles, et il affichait un sourire qui semblait éternelle, même en temps de guerre. Il venait d'apporter tout ce qu'il pouvait vendre sur un grand plateau, salade de poisson et patte de crabes à la chair voluptueuse se trouvait en bon nombre. Des moules et des omelettes ainsi que quelque homard sentant merveilleusement bon se disputé un grand saladier. Tout cela humé si bon qu'il était presque impossible de résister, et cela ouvrit un appétit d'ogre à la championne. L'homme leur dis qu'en ce qui s'agit des fruits glacées ils étaient en plein préparation et les biscuits devaient encore un peu refroidir, en attendant il leur laissa une bouteille de saké, ou plutôt le pichet avec trois verre.


"Allez ! La vie est cruelle, mais tu n'est pas la seule à souffrir, tout le monde meurt un jour, même si ce qui t'est arrivé est fort regretable. J'ai aussi perdu beaucoup, et beaucoup d'entre nous, ici présent, on tous perdu un être cher à leur cœur. Femmes, enfants, amant, frères, mère ou père, amis d'enfance et que sais-je encore, mais on s'en est tous relevé. Je sais ! C'est bien triste mais il y à des hauts et des bas dans la vie, et même si tout te semble perdu, tu verra qu'en fait il te suffit de prendre conscience de la situation."

Elle venait de faire son discours devant tant de guerrier et de personne prête à honorer sa patrie que la plupart des personnes de l'auberge levèrent leur verre en signe d'encouragements.

"Tu ne vas pas te laisser périr après tant d'effort fourni ! Je suis sur que le jour ou l'œuf que tu cache éclora, la créature se trouvant à l'intérieur préférera voir sa mère bien portante et en bonne santé.
Alors maintenant mange !"

On ne pouvait être dupe, la jeune fille s'accrochait à quelque chose, tout du moins durant le peu de temps qu'il lui restait à vivre, et une forme trop ovale pour être un bébé humain était visible.
Elle prit un bol contenant du riz auquel des bouts de poisson orange, blanc et rouge se disputaient un trou fait dans le riz, tel un volcan, de sauce soja. Elle lui mit les baguettes à coté juste au cas ou elle voudrait s'en servir, mais elle avait déjà vu des personnes si affamés qu'elle dévorait ce qu'on leur tendait avec les mains, sans gouter réellement, tant qu'ils pouvaient manger.


"Et voici un petit remontant !"

Elle avait versé du saké dans un verre, mais l'alcool de riz ressemblant en tout point à de l'eau, la jeune fille ne se douterait certainement pas de ce que son verre contenait avant de l'avoir bu.
Gabrielle regarda Nina avec un sourire, les effluves que provoquaient la nourriture était si appétissant que la championne n'hésita pas à prendre une patte de crabe afin d'en aspirer toute la substance. La chai était onctueuse et incroyablement tendre, le gout en était presque divin. Elle ne savait pas si sa technique marcherait, mais elle l'espérait bien, sur ce, elle se servit à son tour du saké, même si elle savait qu'elle ne tenait pas très bien l'alcool. La guerre arrivait bientôt, autant profiter encore des bienfaits de la vie tant qu'elle en pouvait, et elle en profiterait encore longtemps, ce n'était pas une ridicule petite bataille qui la mettrait hors d'état de nuire.

_________________

Spoiler:
avatar
Gabrielle
Informations
Nombre de messages : 92

Fiche de personnage
Points: 116
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voir Eternara...et mourir [Nina, Kajin', Gabrielle]

Message par Nina Wang le Sam 15 Aoû 2009 - 1:13

[Contrainte : faire intervenir le climat]

Nina eut un mouvement de recul en voyant le Feuforêve s'interposer entre sa cadette et elle...et ce n'était pas seulement parce qu'il avait jailli du mur comme un diable de sa boîte. Elle détestait ces Pokémon, tout comme les Machopeur et les Rattatac. Elle avait subi trop de coups et de sévices de leur part pour pouvoir rester de marbre face à eux. Mais elle se reprit assez vite et se sentit soulagée quand le petit Kaïminus ordonna à son camarade de cesser. Dépité, mais obéissant, le spectre s'exécuta et se fondit à nouveau dans la paroi. Un grondement se fit entendre à ce moment, et Nina crut que le mur allait s'effondrer à cause de ce petit Pokémon. Mais elle comprit rapidement que ce n'était pas le cas. Le bruit sourd ne venait pas de la paroi.

La jeune fille prostrée finit par regarder Nina avec des yeux remplis de larmes. Elle se nommait Kajin', et elle leur expliqua que Neko, l'un des participants, était mort peu après la fin du concours, en plein milieu des festivités de clôture du soir. Peinée pour elle, la guerrière raffermit sa prise sur l'épaule de son interlocutrice.

« Je vois...je suis désolée pour toi, Kajin'...je ne pourrai rien faire pour le ramener. Mais je suis sûre qu'il avait des Pokémon qui t'ont accompagnée, puisque tu devais bien le connaître. Et parmi eux, je suis persuadée que certains te suivront malgré tout. Ils ont besoin de ton soutien autant que tu as besoin du leur. Vous avez traversé cette épreuve ensemble, vous devez la surmonter ensemble. »

Un flash éclaira rapidement la salle, bientôt suivi d'un grondement de tonnerre qui fit trembler les murs de la petite auberge. La lumière qui zébra le ciel resta un instant, permettant à Nina de mieux voir le visage ravagé par le chagrin de Kajin', tandis que celle-ci pouvait lire l'inquiétude et la compassion sincères sur celui de la Mizuhanienne. Puis, l'éclair disparut, relayé par son inséparable confrère. Nina tourna la tête vers le patron de l'établissement, histoire de voir s'il comptait faire quelque chose pour la fenêtre qui venait de claquer violemment sous la force de la bourrasque accompagnant l'orage. Légèrement agacée par son attitude désinvolte, mais contente de voir qu'il apportait à manger, elle reporta son attention sur Kajin'.

« Quoi qu'il en soit, la guerre va bientôt démarrer. Cette nuit sera courte, et il faudra du repos à tout le monde, à toi y compris. Je sais qu'il te faudra du temps pour te remettre, mais si tu es une guerrière de Nalcia, comme j'ai cru le comprendre à ton arme que je vois et à l'aura que je sens émaner de toi, alors il faudra te battre. Sois forte pour surmonter ce deuil, et va de l'avant pour pouvoir survivre dans ce combat. Et puis, si tu viens de Nalcia, tu pourras te battre à nos côtés. »

Elle réalisa soudain qu'elles ne s'étaient pas présentées et se rattrapa bien vite tandis que les employés de l'auberge s'agitaient dans tous les sens pour barricader les lieux, l'orage se déchaînant rapidement sur les plaines de Mizuhan.

« Je suis Nina Wang, et je viens de Fla'Or. Voici Gabrielle, championne de l'arène d'Alfen...même si je suppose que, étant de ton pays, son nom ne doit pas t'être inconnu. »

La championne avait commandé à manger, et Nina invita la jeune fille à se lever pour les rejoindre. Voyant qu'elle semblait quelque peu amorphe, elle prit sa cadette par le bras et la releva avec énergie, prenant garde à ce que l'oeuf de Pokémon qu'elle tenait ne tombe pas et ne se brise pas, tuant ainsi la créature à l'intérieur. Elle l'amena jusqu'à la chaise la plus proche et la servit sans un mot, mais en la regardant d'un air qui signifiait qu'elle ne lui permettrait pas de se laisser mourir.

Gabrielle servit du saké en abondance, et Nina mangea un peu de tout, en petites quantités, vérifiant que Kajin' s'alimentait correctement, de son côté. Les Pokémon de la Mizuhanienne mangèrent eux aussi à leur faim, prêts pour le combat du lendemain. Une fois le repas terminé, Nina se leva, remercia Gabrielle pour le repas et entraîna Kajin' dehors malgré la pluie battante, lançant un regard accompagné d'un sourire à son amante. Nina avait confiance en Gabrielle, tout comme cette dernière semblait avoir confiance en elle.

Elles sortirent, et Nina ferma la porte derrière elle. Une pluie diluvienne s'abattait sur l'auberge et ses environs, inondant les sillons près de l'établissement, où les légumes étaient cultivés pour les besoins de la restauration. Non loin de là, la rivière s'était changée en torrent : d'ici quelques minutes, elle serait presque sortie de son lit, et il faudrait alors que les responsables de l'auberge surveillent l'eau furieuse, d'en haut, puisque le cours d'eau serpentait en contrebas. Ils auraient encore de la marge avant que la situation ne devienne dangereuse, mais ils étaient habitués aux caprices du torrent en colère. Nina avait vu plus d'une fois le cours d'eau déborder sans faire d'autres dégâts que de minimes destructions. Le climat de Mizuhan était très changeant, et la pluie tombait souvent, mais les habitants s'étaient depuis longtemps accoutumés aux orages estivaux fréquents.

Nina laissa la pluie tremper peu à peu ses cheveux, puis son corps tout entier, l'eau s'infiltrant dans les interstices de son armure prévus à cet effet. Kajin' aussi était peu à peu mouillée, ses vêtements d'une propreté douteuse perdant leur teinte noirâtre. Mais elle s'occuperait de sécher sa cadette plus tard. Pour l'heure, il fallait que son corps se purifie de ces sentiments noirs et néfastes. Mais par-dessus tout, c'était l'esprit de Kajin', et donc son âme, que Nina voulait nettoyer. Elle allait mal parce qu'elle ressassait les évènements des jours passés. D'abord silencieuse, Nina finit par prendre la parole, en élevant un peu la voix pour être entendue malgré le vacarme des trombes d'eau qui tapaient contre le sol autour d'elles.

« Kajin'...c'est encore trop récent, et j'en ai conscience. Le concours date d'il y a quelques jours seulement. Pourtant, tu dois déjà commencer à avancer et à repartir pour poursuivre ce que tu avais entrepris avant que ton ami ne disparaisse. C'est sûrement une formule bateau, mais je ne pense pas qu'il serait heureux de te voir ainsi, s'il tenait à toi. Peu importe la manière dont il est parti, maintenant, tu dois apprendre à vivre sans lui. La vie est faite de rencontres et de séparations, et la joie procurée par les premières ne parvient jamais à effacer la douleur causée par les secondes. Pourtant, tu dois prendre ce qu'il avait de meilleur à te donner et t'en faire une sorte de credo, pour le transformer en une force qui te rendra très difficile à vaincre. Ne montre pas tes faiblesses, car beaucoup de gens en profiteront pour t'achever. Cache-les et ne les laisse paraître qu'aux personnes en qui tu as confiance. Moi-même, j'ai du mal à accorder la mienne aux autres, mais je sais que j'aurai toujours une poignée de gens sur qui je pourrai compter. Tu as tes Pokémon, et c'est peu, mais je t'assure que ce sera suffisant...pour le moment, en tout cas. »

Nina et Kajin' étaient maintenant trempées jusqu'aux os, mais la Mizuhanienne savait que ce lavage serait bénéfique pour le corps et le coeur de la Nalcienne. Elle choisissait ses mots avec soin pour qu'ils portent, faisant réagir Kajin' sans la blesser davantage. On disait que la pluie n'était en fait que les larmes des Dieux Pokémon, mais qu'elles avaient parfois le pouvoir de guérir certaines plaies. Et Nina était liée à l'eau, à l'eau de Mizuhan, et elle sentait qu'au fond, son propre pouvoir pourrait venir en aide à Kajin'. En cet instant, elle se demandait si son esprit serait assez fort pour soutenir celui, troublé et en peine, de sa cadette. Mais elle se dit que finalement, malgré ses propres faiblesses, elle se sentait capable d'épauler quelqu'un dans une telle situation. Très différent de sa relation avec Gabrielle, le lien qu'elle créait avec Kajin' ce soir-là permettrait sans doute à la Nalcienne de se relever et de panser la plaie béante de son coeur, lentement, mais avec force.

Au bout d'un long moment, Nina invita Kajin' à rentrer. Gabrielle les attendait, et elle sourit à Nina avant de les suivre dans la chambre qu'elles s'étaient vu attribuer d'office de par leur grade. La guerrière interrogea du regard son amante, qui acquiesça, et Nina proposa à Kajin' de partager la chambre des deux femmes. Mais avant, Nina entraîna Kajin' dans la salle de bains et lui conseilla de se laver et de se changer histoire de ne pas attraper un rhume juste avant la guerre. Elle n'avait désormais plus aucune excuse pour rester dans un tel état.

Une fois le petit groupe lavé, tout le monde se coucha et se prépara à passer une nuit courte, mais obligatoirement reposante, si elles voulaient toutes trois être opérationnelles le lendemain. Nina s'endormit, sachant qu'elle se réveillerait bien assez tôt pour se rendre sur les lieux du combat.

Il était plus de trois heures du matin lorsque Nina se redressa dans son lit. L'orage grondait toujours au-dehors, mais plus loin que la veille au soir. Il s'était déplacé sur le champ de bataille. Le combat promettait d'être rude entre les deux camps. La guerrière n'était cependant pas dérangée par la pluie, habituée à ce type de climat.

Ses yeux d'ambre étincelèrent dans la pénombre alors qu'elle se levait pour se préparer en silence. Un quart d'heure après, elle enfourchait Kashi, tandis que Gabrielle montait sur Myaror et prenait la cadette du groupe derrière elle en selle. La Noarfang en armure s'ébroua rapidement, déjà trempée par la pluie fine, mais glaciale, qui continuait de tomber sur le pays de l'eau. Les responsables de l'auberge étaient là aussi, debout sur le pas de la porte, ne voulant pas finir glacés jusqu'aux os ; la pluie était en effet la seule raison qui les poussait à ne pas venir encourager de plus près le groupe de guerriers dont Nina, Gabrielle et Kajin' faisaient partie. D'une pression des jambes, Nina fit décoller Kashi, dont les serres se séparaient du sol boueux avec un bruit de succion. En poussant un hululement rauque, l'oiseau nocturne battit puissamment des ailes, envoyant de l'eau logée dans ses plumes sur les tenants de l'établissement, puis prit de l'altitude avant de s'élancer vers les plaines de Mizuhan aux côtés de Myaror. Les deux guerrières les plus gradées du petit escadron se placèrent à la tête du groupe composé de soldats aériens et terrestres et les guidèrent vers le lieu de l'affrontement, sous la bruine glaciale et dans la nuit déjà mourante.

[TOPIC FINI]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 4154

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voir Eternara...et mourir [Nina, Kajin', Gabrielle]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum