[ Clos ] Rendez-vous avec Père [PV Kye]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Rendez-vous avec Père [PV Kye]

Message par Abigaël d'Alma le Sam 15 Aoû 2009 - 4:19

Le Rapasdepic venait d'atterrir lourdement, portant Abigaël et Kye sur son dos. Son maître l'avait envoyé chercher sa fille, et il s'était avéré qu'elle était désormais accompagnée. Abigaël sauta à terre, imitée par le Draby (qui aurait pu promouvoir une maison de couture avec son Abo en écharpe autour du cou, qui donnait une petite touche kitch à Uramu) et la demi-manchotte. Elle regarda l'oiseau pour qu'il la guide encore un peu à travers ces montagnes, alors qu'elle venait d'en quitter à Terros. En effet, le Rapasdepic du Duc d'Alma les avait récupérées à la sortie des gorges profondes de la chaîne de Cenosia pour les amener directement ici.

La journée touchait à sa fin, et l'obscurité était déjà grande. L'endroit semblait toujours sombre, comme si on avait mis un couvercle ou un voile noir au-dessus des montagnes. Mais Abby s'en moquait ; d'ailleurs, de quoi ne se fichait-elle pas ? Toujours la même rengaine, des combats et de Père. Ce dernier attendait sa fille, debout sur un rocher. Il avait une épée au moins aussi grande que celle d'Abby, dont le poids était adapté au colosse d'Alma. Il toisa son arme articulée avant de lancer, surpris :

« Qu'est-ce que tu m'as ramené là ? Uramu ne te suffisait pas ? »

Il faut croire que non, se dit l'intéressé, blasé.

« J'espère pour toi que c'est quelqu'un qui pourra t'être utile. Je ressens une aura de terre, donc tu m'as l'air fiable, fit-il à l'inconnue. Et je vois que tu as un autre Pokémon. Un serpent, c'est bien. »

L'homme se pencha vers la lame de son épée et montra plusieurs chaînes qui y étaient attachées.

« Abigaël, je t'ai faite venir jusqu'ici pour jauger tes progrès. Tu as passé plusieurs mois à t'entraîner dans les montagnes, je veux voir si tu maîtrises mieux ton arme. Pour ça, je t'ai amené un adversaire de choix. A toi de me montrer de quoi tu es capable ! »

Brusquement, le Duc d'Alma retira son épée du sol, laissant tomber les chaînes. Il les rattrapa au vol et tira dessus d'un coup sec. Le rocher s'ébranla soudain alors que la terre se mettait à trembler.

« Oulà, regardez, regardez ! Le rocher, il est vivant, il bouge ! C'est une tête ! Un...un Onix !!!! Mais il est malade ou quoi ? Vous avez vu sa couleur ? On dirait qu'il a eu une indigestion ! »

La tête du Pokémon roche sort du sol et se révèle être le rocher sur lequel se perchait le Duc et dans lequel il a gentiment planté son épée de brute. Les chaînes qui le retiennent lâchent et libèrent le serpent de fer, qui hurle sa douleur et sa rage. Son regard s'arrête sur Abigaël, qui lui fait déjà face. Ce Onix est tout sauf normal. Non seulement il est énorme, mais en plus il a une drôle de couleur, entre le verdâtre et le marron clair. Mais Abby ne se démonte pas. Père lui a dit de se battre, elle se battra, point barre.

Son épée au poing, elle court vers l'Onix en hurlant. Le Pokémon plonge vers elle et rencontre le dur métal de l'arme de la Terrosienne. La jeune femme recule de quelques mètres sous le choc, mais sa force colossale lui permet de ne pas se faire projeter en arrière. Surpris de se heurter à une humaine pareille, l'Onix se redresse, puis change de tactique. Il balance sa queue vers Abigaël, qui saute pour l'esquiver et abattre son épée sur le corps dur du serpent de pierre. Elle frappa là où l'entaille de Père a déjà blessé. Le Pokémon s'effondre, puis se relève, sonné.

Uramu regarde la scène, médusé. Sa tarée de patronne affronte un ONIX, malade de surcroît, avec une EPEE ! Elle est définitivement folle, c'est clair. Il commence à prendre les paris sur l'Onix tandis que Kuchimi, terrorisée pour le restant de ses jours par l'humaine, préfère tout miser sur Abigaël.

Le serpent creuse soudain pour plonger sous terre. Abby, pas effrayée pour un sou, écoute et attend patiemment. Quand le bruit se rapproche, elle se met à tourner sur elle-même pour donner de la vitesse et de la force à son arme. Au moment ou l'Onix bizarre va surgir, elle plante son épée dans le sol, craquelant ainsi la terre en plusieurs morceaux épais. Le sol tremble tandis que l'Onix ressort, désorienté et blessé par les éclats de rochers. Il dévisage Abby, se demandant s'il était tombé sur la famille d'humains la plus folle qui soit. D'abord le père et ses chaînes, puis la fille (enfin le monstre) avec son épée...après ce serait quoi, l'Apocalypse ? Il était fatigué. Il devait essayer encore, après quoi il abandonnerait et les laisserait l'achever. Il était sans cesse traqué, et il y avait près d'un millénaire qu'il affrontait des humains qui le convoitaient pour sa taille, sa puissance et sa couleur. Il était temps de déposer enfin les armes...non ?

La gueule béante fonce sur Abigaël, qui se laisse happer pour mieux empêcher l'orifice de se refermer grâce à sa lame qu'elle enfonce dans la langue du serpent de fer. Le Pokémon sauvage veut fermer sa mâchoire, mais le pommeau de l'épée l'en empêche. Fou de douleur, exténué, il s'écroule, Abigaël bondissant en arrière pour éviter de s'écraser avec.

« - Il est à toi.
- A moi ?
- Oui, prends-le. Il te sera utile, comme Uramu.
- Uramu ne sert à rien, c'est juste un insecte qui me suit sans arrêt.
- Abigaël.
- Oui, Père.
»

Le Duc lance une Ball à sa fille, qui l'intercepte. Elle la lance sur le serpent vaincu gisant sur le sol et récupère la nouvelle prison du Pokémon.

« J'y crois pas, elle a réussi, elle a réussi ! Bon ok, c'est d'Abby qu'on parle, mais punaise ! Elle est encore plus monstrueuse que je le pensais ! »

Kuchimi approuve en sifflant à plusieurs reprises. Les deux Pokémon se tournent vers Gaïa pour avoir son avis.

Le Duc lança à Abigaël qu'elle avait réussi son épreuve et qu'elle devait se dépêcher d'aller à la guerre. Il sauta ensuite sur Rapasdepic et quitta les montagnes, comme un étranger, alors que c'était tout de même son père. Abigaël ne s'en formalisait pas. Elle devait obéir, et c'est tout. Un autre grondement sourd se fit entendre des entrailles de la terre. Sûrement un autre Onix qui voulait l'affronter. Elle se tourna vers Kye et attendit une réaction de sa part. C'était son serviteur, après tout.

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rendez-vous avec Père [PV Kye]

Message par Invité le Sam 15 Aoû 2009 - 14:12

Kye avait regardé Abigaël se charger d'un Onyx, le pokémon était tout simplement énorme, et sa couleur étrange. Cette femme était bel et bien folle, mais son père ne semblait pas mieux, bien qu'il l'ai autorisé à vivre, c'était déjà un début. Quand le combat fut fini, la semi-manchote avait regardé Kye comme un véritable monstre de combat, quasiment impossible à arrêter, sans limite pour ainsi dire, elle ferait, et cela était plus que certains, bien plus que des ravages.
C'est alors que, dès que la machine à tuer eu fini son petit combat, qui n'avait du lui sembler être qu'un simple entrainement, Kye sentit énormément de vibrations dans le sol. Quelque chose remontait à la surface, quelque chose qui avait était attiré soit par le bruit, soit par autre chose.

Entre temps, la petite Embrylex alors abandonné à son sort lorsque les deux femme et le Draby partirent sur le Rapasdépic, venait d'arriver. Personne n'avait, semblait-il, remarquer son absence ni même sa disparition, mais cela elle en avait l'habitude. Elle finissait d'escalader les pentes abruptes et arriva proche d'Uramu sans mot dire ni bruit, comme si de rien n'était. Regardant la fin du spectacle qui se présentait à elle et les remarques du Draby alors impressionné et qui semblait avoir perdu son pari.
La terre et la roche un peu plus bas se mit à trembler, ce n'était non pas à cause de la partie qu'avait détruit Abigaël, mais quelque chose remontait à toute vitesse, on pouvait sentir la tristesse et la rage. Un être vivant remontait à la surface, comme s'il venait venger un être qui lui était cher.
La roche explosa laissant dévoiler un serpent de roche presque aussi gros que le premier, poussant un cri tel un crissement entre une découpeuse et une plaque de fer.

Kye regarda d'un œil dédaigneux ce que la nature venait de lui présenter, elle avait auparavant accepter de s'occuper de la bête. Bien que grande, l'Onyx ne lui faisait nullement peur, et même s'il ne possédait pas la couleur entre l'or et le cuivre de celui de sa patronne il n'en restait pas moins majestueux. Elle ne sut dire si c'était un mâle ou une femelle, si ce pokémon avait un lien affectif, amical ou rien en rapport à celui que venait de terrasser Abigaël.
Le pokemon longiligne, une fois être sorti et après avoir pointez le nez vers le ciel, commença une courbe vers Kye, souhaitant l'atteindre en la chargeant. Jamais, non au grand jamais il ne s'attendrait à ce qu'il allait vivre dans l'instant présent. Elle tapa seulement du pied au sol et l'intercepta avec, venant littéralement bloqué la tête du serpent de pierre, son corps tel un convoi de marchandise arrêté brusquement, s'écrasa de toute sa masse sur le sol. La demoiselle savait que si elle n'aurait pas utilisé sa maîtrise élémentaire elle n'aurait jamais pu faire cet exploit, après tout un humain presque normal ne pourrait pas arrêter la charge d'un pokémon aussi énorme.

Kye pouvait encore remercier ses petits secret bien gardés, le sol autour d'elle était fissuré et enfoncé tel un cratère. La demoiselle se révulsait à chaque fois qu'elle devait avoir recourt à l'élément de la terre car cet élément était trop brute, trop simpliste, mais aujourd'hui elle n'avait pas voulus vraiment bouger, elle avait donc fait une entorse à ses règles. Lorsqu'elle avait frappé le sol, elle avait modeler la terre tel de la patte à modeler autour de sa jambe afin d'avoir une protection composé de roche résistante, autour de sa jambe qui n'avait pas bougé elle avait modelé une autre jambière de roche mais incrusté dans le sol. Le tout avait remonté jusqu'au bas de son torse et était aussi maniable qu'une simple armure. Ainsi, même si la charge de L'onyx fut puissante, elle avait tout de même résisté sans trop de mal. Le pokémon était agressif, elle ne savait pas si elle devait le tuer ou non, généralement si elle se faisait agresser c'est la première chose qu'elle faisait, mais elle réfléchit à ce qu'avait dit le père de la patronne.


*Il te sera utile*

C'était un peu difficile à avaler mais elle devait se résigner à demander à la bête si il, ou elle, voulait l'accompagner. Mais comment savoir si l'Onyx entendrait et comprendrait ce qu'elle dirait, et puis bon, il fallait essayer pour voir. La roche s'effrita et disparue du corps de Kye, et maintenant elle apposait son pied sur la tête du pokémon.

"Hoy ! C'est bien parce que ce jour est spécial ! Me suivras-tu ou préférera-tu mourir ?"

La bestiole releva alors la tête, il n'était pas vraiment affaiblis mais ne se laisserait pas faire, il croyait s'être fait avoir trop facilement. Et puis il refusé catégoriquement, comment pouvait-il se résoudre à obéir à une humaine. Il s'élevait alors de tout son corps, comme s'il souhaitait écrasé l'humaine, mais cette dernière n'eut qu'à frapper encore une fois du pied, c'est alors que de toute part vint se planter entre chacun des rochers du pokémons deux pics de roche. Se qui formait une sorte de petit monument ou un Onyx pendait vers le ciel, des pics rocheux bloquant ses mouvement entre chaque interstice de son corps. La demoiselle allait alors l'écarteler de toute part quand Gaïa vint se poster devant le pokemon, les deux bras tendu comme si elle allait stopper l'échéance du pokémon. Même si elles ne pouvaient pas se comprendre le message était clair et concis, l'Embrylex saurait résonner le pokémon pour qu'il les suivent, et puis au moins, il vivrait. Kye relâcha le pokémon, elle n'avait pas céder, mais cela épargnerais une vie, autant en profiter. Maintenant ils faudrait se diriger vers les lieux du combat, la guerre serait rude mais certainement amusante.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rendez-vous avec Père [PV Kye]

Message par Abigaël d'Alma le Dim 16 Aoû 2009 - 0:50

]Les vibrations du sol provenaient bel et bien d’un autre Onix, normal, celui-là. Il commença à se battre avec Kye, en délaissant complètement la responsable de la capture de l’Onix millénaire. Le serpent de pierre aux couleurs étranges aurait en effet eu la possibilité de vivre encore longtemps dans ses montagnes natales. Mais la famille d’Alma en avait décidé autrement. Son congénère était donc furieux et venait d’attaquer la demi-manchotte. Abigaël recula simplement pour laisser le champ libre à son serviteur, plantant son épée sur le sol à bonne distance, avant de s’y adosser, croisant les bras devant elle pour observer le duel.

La fille au sabre se débrouillait bien. En tapant du pied par terre, elle avait utilisé la maîtrise de son élément pour stopper le serpent de pierre. L’Onix voulut riposter, mais peine perdue. La ninja frappa encore du pied sur le sol des montagnes de l’île lunaire, bloquant complètement le Pokémon sauvage avec des pics de terre. Elle s’appropria finalement l’Onix et regarda sa patronne. Abby décroisa alors ses bras et se retourna pour déterrer sa monstrueuse lame. Sans un regard pour le Draby et l’Abo, la dernière sifflant de joie d’avoir gagné son pari, elle repartit vers le port de l’île. Des Pokémon oiseaux amenaient les guerriers de Terros directement sur le champ de bataille, à Mizuhan.

Abby grimpa sur un gigantesque Airmure et ne vérifia même pas si Kye la suivait. Sortant la Lune Ball de son armure, elle rappela le serpent, eut un regard dédaigneux vers le Draby et tapa d’un coup sec sur la tête du Pokémon en fer. Un peu contrarié, l’Airmure décolla quand même. Les ordres étaient les ordres.

Uramu réalise soudain qu’Abigaël s’apprête à partir sans lui. Il pousse un cri de protestation, consterné.

« Hé, hé, hééééé ! T’oublies pas un truc là, patronne ? Violet, casque blanc rayé, plein de crocs et atteint d’un mal de tête chronique ! Ca te dit rien ? Hééé, atteeeends ! »

Peine perdue, Abby se fout complètement du petit dragon. Ce dernier saute alors, juste à temps pour s’accrocher aux serres de l’Airmure , qui râle de devoir porter une guerrière avec une arme si lourde. Mais le golem articulé se penche et regarde l’oiseau dans les yeux. Le rapace en service sursaute, frissonne et pousse un cri aigu et métallique, puis il accélère l’allure et prend garde de se taire. Mauvaise pioche pour lui, apparemment. Il portait un monstre, et il avait envie de s’en débarrasser le plus vite possible.

Uramu se débat et essaie de se caler tant bien que mal dans les pattes du piaf en métal. Il se demande d’ailleurs comment un truc pareil peut voler, mais ce n’est pas vraiment le moment de se poser une question pareille, vu qu’il est à plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol. En fait, tant que l’oiseau vole et ne le lâche pas en plein milieu de l’océan, ça lui va. Il pouvait bien défier les lois de la physique ou de tout ce qu’il voulait : tant qu’il arrivait à bon port, et entier, il s’en fichait comme de sa première migraine. En soupirant, le Draby s’assoit dans les griffes et se cramponne aux pattes, en regardant les cieux, parce qu’il vaut toujours mieux éviter de regarder en bas, et parce qu’il rêve de voler, depuis toujours. La tête dans les nuages, il laisse son esprit dériver et s’échapper vers les formes légères et cotonneuses. Il veut devenir plus fort, mais avec sa tension constamment trop élevée, sous pression à cause d’Abby, il doute d’y parvenir un jour...

Il regarde Kye, qui chevauche un Etouraptor tout près d’Abigaël. Gaïa est là, elle aussi, et elle fait un petit sourire avec un signe de la patte au Draby. Son équipe à elle s’agrandit aussi, et elle a l’air plutôt blasée, comme Uramu. Le dragon miniature répond à son signe par un salut de la patte et se concentre à nouveau sur le trajet. Ils allaient vers l’œil du cyclone...mais il sentait, bizarrement, qu’ils n’allaient pas être épargnés par la tempête pour autant...

[Topic terminé]

_________________
† Cœur de soldat †† Beauty of the Beast †

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Abigaël d'Alma
Informations
Nombre de messages : 159

Fiche de personnage
Points: 96
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rendez-vous avec Père [PV Kye]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum