[ Clos ] En route vers la bataille [PV Molly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] En route vers la bataille [PV Molly]

Message par Adearic le Lun 17 Aoû 2009 - 14:29

Ils étaient toujours en mer, le bateau avança rapidement vers Comodo, leur destination. Ils accosteraient là-bas, pour ensuite partir en guerre. Le jeune homme poussa un soupir de bonheur. Le combat, il s'en fichait pas mal... Non, pour le moment, il ne faisait que savourer le contact de la jeune femme. Il se sentait tellement bien... Elle était contre lui, sa poitrine contre son dos. Il sentait des violents frissons parcourir sa peau. Ce n'était pas désagrable, loin de là. Néanmoins, il ne pouvait pas vraiment en profiter, là, maintenant, en temps de guerre. Il serra la main sur le bateau, se promettant qu'une fois le combat fini, il se débrouillerait pour parvenir à être seul, avec elle. Oui, il ne voulait, pour le moment, voyager qu'avec elle, rattraper le temps qu'ils avaient perdu.

Leur relation manquait peut-être de clarté... Mais... Les choses avaient évolué très vite. Ils s'étaient retrouvés il y a peu... Seize longues années avaient coulé. Ils avaient changé, devenant plus fort, plus attirant... Ils avaient conscience de s'être séparé, sauf que pour le jeune homme, ça lui semblait à peu près normal de l'aimer de nouveau. Ils ne se serraient pas séparés, ils auraient peut-être fini ensemble...

Il n'avait jamais arrêté de penser à elle... De se demander comment elle allait, ce qu'elle devenait... Et finalement, il était là, avec elle, le corps de la jeune femme contre le sien. Il rougit légèrement et posa son regard sur l'horizon. La côte se profilait, au loin. Il poussa un soupir, peiné cette fois ci. Il ne voulait qu'une chose : que tout cela s'arrête, que tout finisse... Pour qu'ensuite, il puisse être tranquille, avec Molly...

Elle était là, près de lui, l'aidant à vaincre son malaise. Elle le massait, ses doigts fins parcourant sa peau nue. Il sentait des frémissements le parcourir. Elle posa ses lèvres sur la comissure de ses lèvres, et il esquissa un sourire, tournant la tête pour l'embrasser brièvement. Il eut un sourire, se sentant mieux. Il n'était plus malade, l'esprit trop occupé pour prêter attention à cela. Et s'il parvenait à ne pas y penser, c'était entièrement grâce à elle. Il lui sourit tendrement. Il ne l'avait pas dit ouvertement... mais il l'aimait. Oui... Il en était certain. Des déclarations cachées se faisaient de temps en temps attendre, après les petites piques pour se faire mutuellement rougir. Non, ils étaient plus proche. Beaucoup plus proche...

Il n'était pas complétement certain des sentiments de la demoiselle, mais il était sûr des siens et pensait que cela était réciproque. Oui, il y avait peu de chance pour que ce ne soit pas le cas... Il lui caressa la joue, et regarda l'horizon, derrière lui. Il se figea quelques secondes, et soupira, abattu. Ils allaient bientôt arriver. Se penchant en avant, il s'aprocha de son oreille, pour lui murmurer quelques mots.

"Il va falloir que tu ailles mettre ton armure... Nous allons bientôt arriver... Il faut qu'on se prépare..."

Il l'embrassa sur la joue, prenant sa chemise pour aller se changer, oubliant totalement son mal de mer. Un homme lui tendit son équipement. Il poussa un soupir et attrapa l'armure qu'on lui tendait, se rendant dans une cabine pour se changer. Il regarda ce qui composait la petite carapace de métal qui devrait assurer sa protection. Il soupira. Ce n'était pas avec ça qu'il parviendrait à survivre. Une armure qui se mettait sur le torse et dans le dos, avec des lanières de cuir pour rattacher les deux bouts ensemble. Sauf que les morceaux étaient trop courts et donc, ça ne collait pas tout à fait. Un coup dans les côtes, et tout tombait... Il soupira. Il avait aussi des protections aux niveaux des épaules, et des jambes. Rien d'extroardinaire. Il ne tiendrait pas longtemps avec ça, et à la limite, il préférait ne pas en porter du tout. En guise d'arme, il avait une épée, courte, rouillée, et un peu ébrechée. Il souffla un coup, se l'attachant à la taille. Puis, il sortit, un simple casque sur le crâne. Il se planta devant Molly, un peu pessimiste.

"Je préférerai ne rien porter du tout, que garder ça..."

Son armure trop faible faisait de lui une proie facile. Sans armure, il serait tout aussi vulnérable. Mais beaucoup plus léger, et moins encombré... Il pesta un peu, se sentant non seulement ridicule, mais sans protection. Il tenta de faire du feu entre ses paumes. Il était gêné par cette carcasse de métal rouillé. Il regarda la jeune femme, qui semblait avoir une armure beaucoup plus à sa taille, et plus sûre. Il en fut rassurée. Finalement, il lui demanda, alors que le bateau approchait de la côte.

"Ca ne te dérange pas si j'enlève cette armure ? Franchement... j'aimerai beaucoup mieux me battre sans... Mais tu as plus d'expériences que moi, je voudrais ton avis sur la question..."

Il devait s'en remettre à sa décision, mais quitte à combattre, il aurait aimé ne pas avoir cet acoutrement.
avatar
Adearic
Informations
Nombre de messages : 47

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] En route vers la bataille [PV Molly]

Message par Molly Hale le Lun 17 Aoû 2009 - 15:31

Collée contre le dos du jeune homme, ses bras entourant son torse, Molly regardait au loin. Le bateau avançait, vite, trop vite pour eux. La dompteuse et l'élémentaliste n'avaient qu'une envie : rester ensemble sur ce bateau, ou ailleurs. Mais certainement pas sur un champ de bataille, ça, c'était sûr.

Lorsqu'elle déposa un baiser sur le bord des lèvres d'Adearic, celui-ci se retourna pour l'embrasser, Molly sentant un parfum doux et puissant à la fois. La douceur de l'amour mêlée à la force et au désir de protéger ce qui comptait le plus au monde. Molly savait que sur ses lèvres, un goût similaire devait être transmis à son compagnon chaque fois qu'il l'embrassait. Elle lui sourit en retour et le sentit frissonner de toutes parts, ce qui la fit rire doucement. Comment avait-elle pu ne pas partir à sa recherche ? Elle avait voulu le retrouver. Ses parents lui avaient interdit de partir seule. Et leur travail les occupait trop pour qu'ils puissent l'accompagner. Et puis, si cette famille était partie sans laisser de traces, c'était sans doute par peur des pouvoirs déclenchés par Molly, quand elle s'était fait ériger un château de cristal avec ses rêves et ses chimères. Il ne fallait donc pas les poursuivre. Peinée, la petite fille avait refoulé l'idée de le revoir un jour dans un coin de son esprit, sans pour autant l'oublier.

Maintenant, Molly avait grandi et mûri, et elle avait de vrais Pokémon. Pas des copies en cristal qui avaient parfois du mal à se maintenir près d'elle. Kuma était une Teddiursa tout ce qu'il y avait de plus réaliste, elle mangeait du miel sucré ; la force de Zourika était un peu trop douloureuse pour être fausse, et la couleur bleu électrique de Tamekyn trop flamboyante pour n'être qu'une illusion. Steers les avait guidés dans le vrai marais, et Basilushian avait évolué pour protéger sa maîtresse parce que tel avait été son désir, et non pas parce que Molly le voulait. Seul vestige de ce passé de rêves, Elemento avait pourtant été transformé pour de bon en crêpe sur le mur lors de leur escapade dans les Ruines Antiques.

Et Adearic était là, plus vrai que jamais, plus beau encore qu'avant, et aussi aimant que Molly.

En caressant lentement le torse du jeune homme d'un air distrait, Molly se remit à fixer la mer droit devant elle, entendant soudain un mousse annoncer qu'ils toucheraient terre dans moins d'une demi-heure. Abattu, Adearic signala à la dompteuse qu'ils devraient se mettre en armure. A contrecoeur, Molly acquiesça et partit vers sa cabine, où son armure de guerrière d'élite l'attendait déjà. Elle se déshabilla, puis enfila les éléments un par un.

Elle attacha d'abord les six plaques sur ses hanches, trois de chaque côté, avant de les relier entre elles par une boucle de métal solide au milieu. Pointues, elles empêcheraient les Pokémon ennemis de s'accrocher à son abdomen pour la déchiqueter. Cela empêcherait aussi les ennemis de planter une épée dans ses flancs. Elle prit ensuite ce qui allait lui servir de soutien-gorge de métal et le plaça sur sa poitrine, puis enfila la cape qui était loin d'être simplement décorative avant de la fixer avec les protections de fer de ses bras et les épaulettes faites du même matériau et pourvues de pointes. Elle passa ensuite aux protections sur les avant-bras et faillit pousser un cri d'admiration. Les pics qui les ornaient étaient énormes ! Elle pouvait tuer quelqu'un d'un simple coup de coude... Enfin, elle mit ses cuissardes de métal, rassurée de voir que ses jambes étaient bien couvertes. Défaisant le ruban autour de son cou, elle le renoua, à l'envers cette fois-ci, puisqu'il était noir de l'autre côté, sans faire de boucle. Pas de fioritures. La guerre n'était pas une démonstration de beauté.

Elle prit le casque resté seul sur le lit et l'enfila. Il était léger et ne protégeait que son front et ses yeux lorsque la visière était baissée, mais celui lui suffisait largement. Attachant ses cheveux en une longue queue de cheval rousse, elle soupira, saisit son fouet à plaques, rangeant le petit en cuir dans la ceinture. Elle sortit ensuite dans un cliquetis métallique et observa l'armure de son compagnon.

De bien piètre qualité, l'accoutrement était à la limite du ridicule. Rouillé et peu adapté à la morphologie du jeune homme, il allait sûrement le gêner plus qu'autre chose. Visiblement, il pensait pareil, puisqu'il lui demanda son avis, affirmant qu'elle s'y connaissait mieux en la matière.

« C'est vrai que ce n'est pas glorieux...l'épée ne te sera pas nécessaire. Les jambières et les épaulières non plus. Par contre, j'aimerais que tu gardes ton casque et ton plastron, même s'ils sont peu utiles. Ca te protègera quand même mieux. »

Le navire se rapprochait à présent du port. Molly, légèrement pâle, se plaça près d'Adearic, sans trop se coller pour ne pas l'empaler avec ses pics de métal qui la faisaient ressembler, selon elle, à un hérisson. Elle ne put cependant se retenir d'embrasser le jeune homme passionnément, une main derrière sa nuque, à plusieurs reprises. Son autre main descendit doucement dans son cou et y fit une petite caresse alors qu'elle soufflait :

« Je crois...que je ne peux plus le cacher. Je tiens tant à toi que je voudrais que tout s'arrête afin que nous vivions ensemble, à parcourir les routes, sans danger, en menant des combats pour le plaisir...mais je crois aussi que ce n'est pas le moment d'aimer...alors allons-y. »

Elle prit la main d'Adearic dans la sienne et la serra dans ses bandages.

« Ensemble. »

_________________
Per aspera... Ad astra.



0 RP - 1 mission - 0 event - 0 match

Spoiler:
avatar
Molly Hale
Informations
Nombre de messages : 449

Fiche de personnage
Points: 43
Âge du personnage: 30 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum