[ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Invité le Ven 18 Sep 2009 - 6:35

- Eternara ! Port d'Eternaaaaraaaaaa !!!

Shiki fronça les sourcils d'un air contrarié. Une soudaine envie de frapper le capitaine pour lui faire baisser le volume la titillait soudainement. Comme si il n'y avait pas encore suffisament de bruit à bord du navire, dont le pont ressemblait vaguement à un champs de bataille. Tous les voyageurs qui, comme elle, avaient embarqué de Tarouga plus d'une semaine plus tôt s'étaient rassemblés sur la passerelle, et gênaient les matelots dans leur manœuvres. En retour, ces derniers n'hésitaient pas à jouer des coudes et des épaules, ce qui avait pour effet de provoquer une ambiance générale de pagaille encore pire qu'à l'habitude.

Et ceci avait pour effet radical de faire frissonner Shiki d'énervement. Elle aurait bien voulu tous les faire taire à coup de sabre dans les dents, juste pour se défouler - et avoir le calme. La vue de la modeste ville qui s'agrandissait minute après minute, sur la terre qui n'était plus très loin, rassura la jeune fille. Dans une petite si petite ville, même côtière, elle pourrait enfin respirer un peu. Dans un recoin de sa tête, elle prit soin de noter que si elle ne trouvait toujours rien en Nalcia non plus, et qu'elle devait reprendre la mer pour rejoindre Mizuhan, elle se trouverait un pokemon ou un petit bateau une place, pour ne plus avoir à subir un tel brouhaha perpétuel.

Une petite dizaine de minutes plus tard, elle posa enfin le pied à terre. Elle s'éclipsa aussitôt de toute sa vitesse et de toute son agilité : pas question de rester ici une seconde de plus ! Sa petite personne zigzaguant agilement entre les passants, elle s'étonna rapidement de la densité inattendue de la population. Et ça empirait ! Deux minutes plus tard, elle déboucha sur une grande place au milieu de laquelle trônait une gigantesque statue de Dracoloss, et elle fut littéralement bloquée par une foule compacte qui s'affairait activement dans un boucan du diable. Bon sang, mais quel était le problème avec cette ville, au juste ?!

Décelant une ouverture dans le flot des passants, Shiki bondit rapidement sur une pile de poutres, puis sur les quelques tonnelets de bois posés dessus, et deux bonds plus tard, elle parvenait à se stabiliser sur les tuiles d'un toit proche. Le bruit n'était pas moins agressif pour ses pauvres tympans mais au moins avait-elle échappé pour un temps à l'étouffement propre à la foule. Décidément, l'affluence ne lui réussissait pas du tout.

D'un regard de son point surélevé, elle observa un instant la statue dorée, immense, qui s'élevait au centre de la place. Le dracoloss était réellement impressionnant, et la précision de la sculpture paraissait presque lui donner vie. Comme si c'était un vrai pokemon statufié et non le travail de l'homme.

- Eh, gamine, faut pas grimper sur les toits comme ça ! Redescend tout de suite !

Shiki baissa les yeux sur l'homme d'âge mur qui venait de l'interpeller, quelque trois mètres plus bas. Sans lui accorder un regard de plus, la jeune fille se redressa, et se mit à courir sur les tuiles vers l'extérieur de la ville, sautant de toit en toit pour ne pas avoir à retomber dans les abysses infernales de la foule. Sa première impression de Nalcia était décidément très mauvaise.

Il lui fallu moins de deux minutes pour arriver enfin en bordure de la ville, et une minute de plus pour s'en éloigner de quelques dizaines de mètres. Une longue route se dessinait depuis la sortie du port, et s'étirait jusqu'aux montagnes qui s'élevaient à l'horizon, au Nord. Légèrement plus à l'Ouest, l'ont pouvait percevoir le faite d'une vaste forêt, mais il fallait avoir une vue aiguisée et une certaine expérience des voyage pour le deviner.

Poussant un soupir, Shiki posa son sac et son sabre à côté d'un arbre solitaire et s'assit à même le sol, s'adossant au tronc. La nuit allait tomber d'ici quelques heures, peut-être deux ou trois, elle ne pouvait pas prendre la route maintenant. D'autant qu'elle devait récolter des informations pratiques sur les environs, vu qu'elle venait de débarquer dans un pays entièrement nouveau pour elle. Elle allait donc attendre que le flux humain d'Eternana se calme quelque peu avec l'arrivée de la nuit, et chercher une auberge aussi peu chère que possible - dans une ville portuaire, ça n'allait pas être une mince affaire.

Maintenant qu'elle était à peu près au calme, et dans un lieu dégagé et loin de l'eau, elle pouvait libérer Shiina de l'enfermement de sa pokeball. Détachant la petite sphère de sa ceinture, Shiki libéra la femelle Caninos qui lui sauta aussitôt dessus, lui faisant affectueusement la fête coup de langue et de crinière. Les deux amies jouèrent ainsi pendant quelques minutes, jusqu'à ce que Shiina s'arrête brusquement, son attention curieusement attirée par quelques chose, qui semblait se trouver dans la direction d'un tout petit bois situé à quelques dizaines de mètres d'elles. Ce n'était qu'une poignée d'arbres, mais quelque chose bougeait doucement entre les troncs. Quelque chose de petit.

Intriguée, Shiki se releva, remis son sabre et son sac sur son dos et invita Shiina à la suivre. Une petite minute plus tard, elles arrivèrent en bordure du bosquet modèle réduit, et perçurent rapidement la présence fuyant de cette petite silhouette qu'elles avaient aperçu plus tôt. Shiki eu le temps de voir une petite queue d'un bleu pâle avant qu'elle ne disparaisse derrière un arbre. Elle avait déjà vu une queue comme celle-là, et il ne s'agissait pas d'un serpent !

- Shiina, souffla-t-elle à sa compagne à quatre pattes, prend-le par la gauche.

Avant de se diriger simultanément vers la droite de l'arbre derrière lequel s'était dissimulée la créature. Lorsque Shiina fut en place juste derrière l'arbre, Shiki lui fit un signe de tête, et la caninos bondit sur la créature en aboyant pour l'effrayer. La bête jaillit en sens inverse, et atterrit précisément... dans les bras de Shiki, qui avait bougé en même temps que Shiina. Conformément aux attentes de la jeune fille, la créature si peureuse n'était autre qu'un bébé Minidraco, qui n'avait visiblement plus envie de fuir sa présence et se recroquevillait en boule dans ses bras, toute tremblante, plongeant sa petit tête bleutée dans le creux de son coude.

Tout en sortant du petit bois, Shiki lui souffla doucement des petits mots à l'oreille, destinés à l'apaiser. Pour se réfugier ainsi dans les bras d'un humain, c'était forcément un pokemon dressé, ou du moins ayant appartenu à un maître humain. Que faisait-il là tout seul ? Son ancien maître en avait-il eu assez d'un pokemon si jeune incapable de se battre, et l'avait-il abandonné ici ? C'était malheureusement un scénario possible.

Une trace rouge, sur son bras, attira soudain l'attention de Shiki. Du sang ? Après une courte inspection, il s'avéra que le Minidraco s'était profondément entaillé, légèrement en-dessous de la tête. Probablement une branche coupante ou autre accident récurrents lorsqu'on crapahute près des arbres.

- Désolée Shiina, mais tu lui fais peur. Tu veux bien rester tranquille un moment ? demanda la jeune fille à son amie, qui s'allongea aussitôt avec un petit jappement affirmatif.

Shiki s'agenouilla ensuite au sol, dans l'herbe, et sortit de son sac un rouleau de bandages et de compresse, maintenant le Minidraco contre elle avec douceur mais fermeté. Alors qu'elle commençait à désinfecter la blessure et à l'enduire d'onguent, le bébé pokemon s'agita légèrement puis finit par se calmer, s'endormant presque dans les bras de la jeune fille lorsqu'elle posa finalement une compresse sur la plaie et la banda rapidement.

Shiki en était finalement à se demander quoi faire de ce pokemon. Elle pourrait certainement le garder, un bébé pokemon habitué au contact humain ne peut survivre bien longtemps abandonné en pleine nature, mais elle n'avait aucune pokeball sur elle et ne savait pas si elle pourrait se permettre de laisser le Minidraco en liberté à côté d'elle en permanence. Même Shiina retournait dans sa ball de temps en temps. Dans l'absolu, elle pouvait toujours le garder le temps de lui trouver un nouveau maître ou de mettre la main sur une pension pokemon, si toutefois il y en avait une dans ce pays...

Ses réflexions furent brusquement interrompues par une puissantes bourrasque, un souffle de vent soudain à la force inopinée. Autour d'elle, les rayons du soleil n'atteignaient soudainement plus le sol. Shiina aboya vers le ciel, et le Minidraco se roula à nouveau en boule dans les bras de Shiki, qui leva la tête à son tour. Juste au-dessus d'elle, à une dizaine de mètres d'altitude, un immense Dracoloss était en train d'atterrir, dans le but visible de se poser à côté d'elle. Instinctivement, la main libre de la guerrière se porta vers la garde de Shiki, croyant qu'il s'agissait d'un pokemon sauvage, puis la raison revint à grands pas : un pokemon d'une telle envergure, attaquer un unique voyageur isolé à moins d'une demi-lieu d'une ville ? Jamais vu. Ce doute fut confirmé lorsque, sur l'épaule du pokemon géant, une silhouette humaine se dessina dans le soleil. Le Dracoloss n'était qu'une monture !

- Qui va là ? Lança Shiki d'un ton neutre, la main sur la poignée de son sabre et son œil écarlate unique laissant tout de même comprendre qu'elle n'était pas sans défense.

Alors que Shiina venait se placer à son côté, son autre main s'activa à serrer le Minidraco contre elle. En cas de combat, ce serait lui, et non elle, qui serait le plus en danger. Restait juste à savoir si le nouvel arrivant était amical ou hostile...
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Peter le Dim 20 Sep 2009 - 20:39

Il faisait sombre, que ce soit à l'extérieur, sur la contrée de Nalcia, ou dans le coeur de l'homme. Il avait été meurtri, une fois de plus, puisqu'il avait dû tuer de ses mains l'un des dresseurs de Dragons les plus forts et les plus estimés qui soient...enfin, ça...c'était avant qu'il ne commette ses forfaits dans la tristement célèbre ville d'Eternara. Même si les complots n'étaient plus monnaie courante là-bas, comme autrefois, il subsistait quelques trafiquants et magouilleurs de la pire espèce qui échappaient pour l'instant à l'oeil pourtant avisé du Dragon Master. Grâce à eux, Hidenori, le traître autrefois camarade de Peter, avait réussi à infiltrer la ville et à mettre en place un plan qui lui avait permis de détruire une partie des commerces et des monuments. Le Draco, lui, trônait toujours au centre de la place, immuable et silencieux pour qui était incapable d'entendre son chant. Peter faisait partie des rares élus qui pouvaient se vanter d'être sensibles à la mélodie du sage Pokémon dont on disait qu'il avait été vivant avant de se transformer en statue. Malheureusement, Peter s'était absenté un moment, se consacrant plusieurs jours d'affilée à l'élaboration d'une stratégie nouvelle pour son équipe. Enfermé dans son Temple, le Dragon Master n'avait pu entendre l'avertissement pressant du gardien d'Eternara...et Hidenori et sa bande avaient frappé. Il y avait eu des morts, des blessés. Et Peter s'en tenait pour responsable. Il n'avait tout simplement pas pu protéger ses habitants. Son pays. Celui auquel il était lié par un contrat à vie.

Il avait alors commencé à sillonner Erasia, cherchant à retrouver les coupables. Il ne lui avait fallu que quelques jours pour recevoir la visite d'un Pokémon volant, alors qu'il survolait Flamen, lui apportant un message indiquant la localisation des malfrats. Le Dragon Master avait alors demandé à Kairyuu de se rendre dans les Plaines Fleuries, d'ordinaire si calmes, pour déloger Hidenori et ses camarades. Il avait revu Soriu, un jeune homme qu'il avait aidé pendant la première bataille, et il avait assisté à la mort de Serena, la compagne du Mizuhanien, alors qu'il se battait dans un combat à mort pour tuer son ancien ami. Hidenori et Drattak n'avaient pu contrer la colère du Dragon Master, qui, sans hésiter, avait ordonné à son Dracolosse de tuer cet homme et sa monture aérienne. Le traître avait péri, tout comme son Dragon, et Peter avait récupéré les survivants parmi les Pokémon de l'homme pour s'en occuper et les confier à un dresseur plus raisonnable...ou, dans le cas de certains, pour les relâcher, les laissant goûter de nouveau à une liberté pourtant bien amère. Il avait ensuite récupéré le corps d'Hidenori pour le ramener à Eternara et lui offrir une sépulture décente, à côté de la soeur du Dragonnier, Riannon, assassinée sans raison dans cette ville et dont la mort avait provoqué la haine du défunt. Désormais enterrés près de la mère de Peter, ils avaient trouvé le repos - en tout cas, le Dragon Master l'espérait de tout coeur - tandis que ce dernier sentait son âme se noircir davantage. Un crime de plus sur la liste déjà longue venait de s'ajouter au sordide palmarès du meilleur champion d'Erasia. Et il était loin d'en être fier. Il avait pourtant décidé de ne plus ôter la vie, hormis pendant les batailles qui promettaient à présent d'être nombreuses entre les deux alliances. Et il s'était parjuré...

Après les faits, la guerre avait repris, annonçant de nouvelles morts inutiles et de nouveaux blessés innocents, pour la plupart. Peter avait catégoriquement refusé de se joindre au combat, privant ainsi le camp nalcien d'un atout précieux qui aurait pu faire pencher la balance. Mais le champion n'avait pas le coeur à tuer. Pas encore. Peut-être ferait-il partie de la bataille après la trêve, qui allait se terminer d'ici quelques jours. Mais pour l'heure, il refusait. Il préférait s'entraîner, encore et toujours, se repliant sur lui-même et sur son équipe de Dragons, fidèles mais inquiets pour la santé de leur maître. Le plus soucieux - même si tous cherchaient à distraire Peter - était sans aucun doute possible Kairyuu, le premier compagnon du champion. Bien sûr, il lui obéissait et s'entraînait avec lui pour s'améliorer et frôler la perfection. Mais une fois les séances d'entraînement terminées, il volait vers lui et le questionnait, le dévisageait de ses grands yeux dont l'éclat laissait voir son angoisse et battait parfois doucement des ailes pour attirer son attention histoire de la détourner de ses sombres pensées. Mais rien n'y faisait. Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis la mort d'Hidenori. Et rien ne changeait. Kairyuu sentait que Peter se replongeait dans son douloureux passé, à voir l'expression qu'il affichait lorsqu'il mettait un terme à son entraînement. Le Dracolosse souffrait de le voir ainsi, puisqu'il partageait ces souvenirs-là avec son maître. Mais il se forçait à aller le voir et, quand il se décidait à capituler pour cette fois-ci, il prenait son dresseur dans ses bras, le collant contre lui pour lui montrer qu'il était là, malgré tout. Peter finissait toujours par se blottir contre Kairyuu, mais il ne parlait jamais. Pas un mot en-dehors des ordres. Pas un sourire ou une plaisanterie. Rien qui indiquait qu'il vivait par envie, et non par devoir. Le coeur du Pokémon se serrait alors douloureusement en sentant la peau froide du Dragon Master contre lui. Peter devait retrouver le sourire. Coûte que coûte.

Le Dracolosse avait alors attendu que son dresseur grimpe sur son dos pour rentrer au Temple, après une visite aux commerçants dont la boutique avait été dévastée à Eternara. Au lieu de se diriger vers l'arène, où ils vivaient, il avait commencé à tournoyer autour de la ville en décrivant des cercles de plus en plus grands. Peter était absent à un point tel qu'il lui avait fallu près de vingt minutes pour se rendre compte de ce que faisait son camarade. En fronçant les sourcils, il s'était penché sur le dos de son ami pour lui demander ce qu'il fichait. N'ayant pas obtenu de réponse de sa part, il avait bondi sur son épaule pour le regarder dans les yeux, se penchant dangereusement dans le vide. Lorsqu'il l'avait lu, il avait compris ce que cherchait à faire Kairyuu. Et il avait été touché de voir les efforts qu'il faisait.


« Merci, mon ami.»

Si peu de mots, mais tant de choses exprimées dans cette simple phrase. Simple, mais profond. Court, mais vrai. Leur relation avait toujours été ainsi. Ils n'avaient besoin que de peu de paroles et de gestes pour exprimer l'affection sincère et durable qu'ils avaient l'un pour l'autre. Kairyuu avait toujours été le dernier rempart de Peter avant de sombrer définitivement. L'assassinat de sa mère par les dignitaires d'Eternara, les vols et rapines commis au sein de la bande de voyous dont Peter faisait partie, la guerre, la trahison d'Hidenori...le Dragon Master ET Kairyuu avaient traversé ces épreuves ensemble. Une fois de plus, le Dracolosse était là, dévoué et aimant. Il avait beau être énorme, il n'en était pas moins soucieux de la santé physique - et surtout mentale - de son cher maître.

Le Dragon souffla soudain, montrant à Peter une minuscule tache bleue entre les arbres, non loin de la ville. Toujours juché sur l'épaule de son camarade, le champion fit signe à son ami d'aller vers elle pour confirmer ce qu'ils pensaient. D'un puissant battement d'ailes, le Pokémon amorça une descente rapide et obscurcit le Soleil mourant de son ombre gigantesque l'espace d'un instant. Le dresseur, lui, resta parfaitement stable, habitué aux pirouettes aériennes de ses compagnons, en particulier lorsqu'il s'agissait de son Dracolosse. Alors que le sol se rapprochait, il put distinguer le Pokémon qui se tenait recroquevillé dans les bras de la gamine. Comme il le pensait, c'était un Minidraco, visiblement blessé vu le bandage qu'il portait autour du cou, sous la tête. Et la fille qui s'en était occupé avait des intentions belliqueuses, puisqu'elle avait déjà posé sa main sur la garde de son arme. Le Dragon Master soupira. Il faisait toujours cet effet avant d'être reconnu. Ils faisaient donc tant peur que ça ? Il fallait dire que voir un Dracolosse vous foncer dessus n'était pas exactement une situation anodine et réconfortante.

Le jeune homme sauta à terre après avoir entendu la question de l'inconnue. Sa cape rouge et noire retomba dans son dos après avoir voleté un instant pour accompagner son mouvement alors qu'il observait celle qui avait pris le bébé Dragon sous son aile. Plutôt petite, elle avait des cheveux longs et clairs qui lui tombaient jusqu'aux cuisses. Mais, plus surprenant, elle le fixait de son oeil rouge unique dans lequel une lueur laissant voir une volonté de fer cachant mal une certaine fragilité brillait vivement. D'une voix calme et posée, le Dragon Master consentit à répondre à son interlocutrice.


« N'aie crainte, je n'ai pas l'intention de te défier, jeune fille. Mon nom est Peter, d'Eternara. Je suis venu voir qui était avec ce Pokémon, puisque les Dragons sont ma spécialité. Or, je suis de la région, et je n'en ai jamais vu de sauvages. Est-ce que ce Minidraco t'appartient ? »

Vu la façon dont le Pokémon tremblait et regardait Peter, puis Shiki, puis son « aîné », ce n'était sans doute pas le cas. Le Dragon Master avança vers l'adolescente, puis posa sa main sur le crâne du bébé Dragon avec douceur. Celui-ci sursauta, puis se calma instantanément, apaisé par l'aura à la fois douce et puissante de l'homme qui côtoyait ces créatures de légende au quotidien.

« Tu permets ? Je te l'emprunte un moment. Je veux vérifier quelque chose. »

Peter prit lentement le Minidraco des bras de Shiki pour le soulever et regarder le bandage. C'était assez grossier, mais c'était tout de même bon. Il hocha la tête d'un signe approbateur avant de présenter le Pokémon à Kairyuu. Celui-ci se pencha, renifla quelques secondes son cadet et lui souffla dessus par les naseaux pour le réchauffer un peu. Le Minidraco frissonna, puis ferma les yeux de plaisir. Puis, le champion serra le Dragon contre lui, qui se laissa faire et s'endormit rapidement dans ses bras. Alors, pour la première fois depuis très longtemps, Peter eut un sourire, certes pâle, mais là. Kairyuu battit doucement des ailes, plus que ravi de revoir cette expression sur le visage de son maître.

« Ah, j'oubliais. Je suis dresseur Pokémon, et mon équipe est entièrement composée de Dragons, d'où mon affinité avec eux. Je dis cela parce que tu sembles surprise de voir qu'il est si à l'aise avec moi. »

Le champion du Temple de l'Air Boréal baissa les yeux sur la créature blessée. Elle lui rappelait Kairyuu, quand il l'avait rencontré. Il était aussi petit et frêle que le serpent bleuté qui dormait à présent à poings fermés dans les bras de l'homme. Malgré tout ce qu'il avait enduré, sa passion des Dragons avait repris le dessus. Tout en caressant la petite bête d'un air distrait, il reporta son attention sur l'inconnue. Elle était si jeune, et pourtant déjà marquée par une cicatrice que Peter devinait être d'une belle taille. Quelles épreuves avait-elle bien pu traverser pour se retrouver dans cet état ? Il l'ignorait, mais il n'allait peut-être pas tarder à le savoir...quoiqu'elle semble peu bavarde et réticente envers les étrangers, vu la réaction qu'elle avait eue en voyant Peter approcher.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 339

Fiche de personnage
Points: 167
Âge du personnage: 36 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Invité le Sam 26 Sep 2009 - 7:39

L'une des premières évidences qui frappèrent Shiki dès que l'homme eut posé le pied à terre, dans un tourbillon de cape, c'est qu'elle n'avait clairement pas affaire à n'importe qui. Ses amples vêtements noirs et rouges firent un instant surgir en elle la souvenir de la description qu'Aïur lui avait fait de son agresseur oublié, à qui elle devait son amnésie. Mais il devint rapidement évident que l'ensemble du physique ne correspondait pas. Pourtant, lorsque l'inconnu braqua vers elle son regard d'un marron terre aux teintes changeantes, les sens sur-développés de Shiki purent sentir, presque voir, la déferlante de puissance qui émanait de cet homme. Pour lui, c'était un peu plus évident à chaque pas qu'il faisait vers Shiki, chevaucher un Dracoloss, l'un des pokemon les plus puissants au monde, n'était rien ne plus que la routine.

Instinctivement, le corps de Shiki répondit à cette déferlante de puissance contenue, se fléchissant un peu plus sur ses jambes, prêt à tout. Instinct de survie. Puis, comme pour faire voler en éclat toute la tension du moment, l'homme affirma sa non-hostilité, et se présenta. Peter, d'Eternara. Un spécialiste des dragons. Voilà qui rappelait fortement à Shiki de bien nombreux témoignages glanés un peu partout dans le monde. Etait-il possible que le Peter qu'elle avait en face de lui soit CE Peter ? Après tout, il dégageait bien assez de force pour cela, et Shiki n'avait rien contre les coïncidences, aussi énormes soient-elles...

Aussitôt rassurée, la jeune fille se relâcha, laissant sa main droite lâcher le manche de son sabre et retomber près du Minidraco et avançant à la rencontre de l'homme. Si c'était vraiment Peter le Dragon-Master, champion de l'Air Boréal de Nalcia, alors il n'y avait pas lieu de craindre une attaque inopinée, les champions étant des gens responsables (en général), et de toutes façon trop forts pour que Shiki puisse seulement penser à les combattre. Peter venait de lui poser une question, mais elle sonnait plus protocolaire qu'autre chose, la réponse était trop évidente dans la situation pour qu'il ne l'ai pas déjà obtenu par simple déduction. D'un signe de tête, Shiki indiqua Shiina, toujours aux aguets juste derrière elle, qu'elle pouvait s'assoir et se tenir tranquille. Ce que la caninos fit sans rechigner, soulagée qui rien de menaçant ne pointe finalement à l'horizon.

Alors que Peter prenait le Minidraco dans ses bras, Shiki répondit enfin à sa précédente question, détaillant au possible la situation d'une voix calme et posée, beaucoup plus détendue que quelques poignées de secondes plus tôt :

- J'ai trouvé ce petit dragon dans le bois, non loin. Si vous dites qu'il n'y a pas de dragons sauvages en ces terres, la théorie la plus évidente est qu'il a été abandonné ici par quelqu'un, probablement par un voyageur compte tenu de la proximité du port.

Alors qu'elle prononçait ces mots, un faible sourire se dessina sur les lèvres de Peter, qui caressait tranquillement la tête du Minidraco déjà endormi dans ses bras. Ce sourire, quoi que pâle, produisit un tel contraste avec la précédente dureté sombre de son regard, de son expression, que Shiki en perdit ses mots. A présent, à côté de ce sourire de faible joie, elle remarquait à quel point le regard de Peter était voilé par... quelque chose. Quelque chose de lourd, de pesant, sans doute de la tristesse ou du remord, Shiki n'en était pas sure. Visiblement, ce genre de sourire n'avait plus fait d'apparition sur le visage de Peter depuis un moment, car son Dracoloss suinta littéralement de contentement à sa vue. La joie du pokemon, aussi immense soit-il, se trouva communicative, car un petit sourire de bonne humeur étira également les lèvres de Shiki.

« Ah, j'oubliais. Je suis dresseur Pokémon, et mon équipe est entièrement composée de Dragons, d'où mon affinité avec eux. Je dis cela parce que tu sembles surprise de voir qu'il est si à l'aise avec moi. »

Voilà qui confirmait les soupçons de Shiki, il était désormais indéniable qu'elle avait affaire au champion attitré et réputé invincible de l'Air Boréal. Qu'un homme d'une telle prestance et d'une telle importance ai du temps à perdre à venir voir une voyageuse isolée juste pour un Minidraco surprit un peu la jeune fille, mais après tout, pourquoi pas ? Il était humain aussi, après tout.

Shiki se pencha à son tour en avant - pas beaucoup, considérant la différence de taille entre Peter et elle - pour caresser elle-aussi la tête du Minidraco endormi, avant de faire à nouveau face au Dragon-Master, la mine bien plus enjouée que quelques minutes plus tôt.

- Désolée, je manque aux bonnes manières, se morigéna-t-elle avec un sourire d'excuse. Je m'appelle Shiki, je suis une voyageuse, et voici Shiina, ma fidèle amie - la caninos vint s'assoir à côté d'elle et jappa en direction de Peter - ainsi que Shiki, mon sabre dont j'ai hérité du nom - elle tira à demi la lame de son fourreau, dans son dos, avant de la rengainer. Je ne m'attendais pas vraiment à rencontrer la plus grande célébrité de Nalcia à peine une heure après avoir débarqué, mais... Enchantée tout de même.

Sans doute Peter serait-il surpris par le peu de... déférence dont Shiki faisait preuve, sans doute était-il habitué à mieux de par son rang et sa prestance naturelle. Mais pour Shiki, le rang, la force ou le statut social n'avaient strictement aucune espèce d'influence sur la valeur des gens en tant qu'êtres humains. Pour illustrer ses paroles, elle s'inclina poliment devant Peter, puis devant le Dracoloss dont l'ombre la recouvrait toujours, avant d'ajouter avec un petit soupir :

- En ce qui concerne ce Minidraco, votre arrivée tient du miracle, je ne savais guère quoi en faire. Je n'ai pas de pokeball et je ne connais pas du tout la région, le prendre avec moi aurait été bien trop compliqué - et dangereux -, mais je n'aurais pas pu me résoudre à le laisser abandonné de la sorte... Vous pourrez vous en occuper, ou bien connaissez-vous quelqu'un qui le pourrait ?

Hey, quoi ? Elle était en train de parler avec le plus grand dresseur de dragons que la terre portait, il devait bien pouvoir faire quelque chose !

- Ah, ajouta-t-elle soudain alors qu'une pensée lui traversait l'esprit. Désolée pour ma réaction de tout à l'heure, je n'aurais pas du être aussi agressive. Ça paraît sans doute un peu abstrait pour vous, mais voir un Dracoloss surgir de nulle-part et vous foncer dessus n'a pas vraiment tendance à rassurer le commun des mortels...

Nouveau jappement enjoué de Shiina, destiné cette fois au Dracoloss en question.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Peter le Mar 13 Oct 2009 - 23:33

[Contrainte : faire intervenir un PNJ]

Dès que Peter avait posé le pied à terre, la jeune fille s'était tendue, mais avait bien vite baissé sa garde, d'une part parce qu'elle avait affaire à un puissant dresseur, et qu'elle ne faisait sûrement pas le poids, et d'autre part parce que le fait d'avoir décliné son identité l'avait rassurée. Peter, d'Eternara, c'était un nom qui parlait à n'importe quel abruti d'Erasia. Même le plus arriéré des habitants de ces contrées avait au moins eu vent de sa réputation. Si Shiki n'avait pas l'air de faire partie de cette catégorie de personnes, elle avait néanmoins identifié l'homme qui se tenait face à elle. C'était déjà une bonne chose.

L'interlocutrice du champion affirma avoir trouvé le petit Minidraco dans les bois qui bordaient la capitale de Nalcia. Après avoir brièvement regardé la Caninos derrière la jeune fille - celui-là, il était à elle, c'était clair - , Peter hocha lentement la tête, baissant ses yeux à la couleur oscillant entre le doré et le marron vers la créature qu'il tenait dans ses bras. La voix de Shiki, calme mais pas monotone, n'allait sûrement pas le réveiller de sitôt...en effet, le petit Dragon avait l'air épuisé. Sans doute avait-il erré un bon moment, peut-être plusieurs jours durant, avant de tomber sur l'humaine qui s'était occupée de lui. Abandonné, hein...comment pouvait-on laisser ainsi un être aussi jeune, sans défense, aussi rare et aussi puissant, même si sa force n'était qu'en germe, se débrouiller seul dans une nature hostile pour lui, en sachant que, apprivoisé et habitué à dépendre des hommes, il finirait fatalement par mourir de faim, de froid, d'épuisement, ou encore attaqué par un Pokémon sauvage belliqueux ? Décidément, Peter ne comprendrait jamais ce type de personnes. Lui qui vouait une admiration et une adoration sans bornes aux Dragons, il était aussi atterré qu'en colère quand il se trouvait dans ce genre de situation. Dans son regard, la lueur se changea en dégoût profond pour la race humaine, comme c'était souvent le cas chez le Dragon Master. Il était parfois tellement écoeuré qu'il en venait à se détester lui-même...heureusement, il y avait ces Pokémon. Les Dragons. Le Minidraco qui dormait paisiblement dans les bras de Peter était l'exemple parfait de ce pour quoi le champion du Temple de l'Air Boréal restait en vie. Il existait des créatures qui méritaient qu'on se démène pour elles. Si Peter aimait tous les Pokémon, il avait toujours eu une préférence pour les êtres de légendes dont le petit serpent bleuté lové contre son torse faisait partie. Ils ressemblaient à Peter, en fin de compte : ils naissaient faibles, chétifs, mais devenaient des bêtes à la puissance inégalée avec de la patience et du travail. Le statut du Dragon Master montrait à quel point il avait changé, depuis le jour où il avait enterré sa mère sans comprendre pourquoi il avait à effectuer cette funeste cérémonie si tôt dans son existence. Pourtant, lorsqu'il voyait le Minidraco blessé qui dormait à poings fermés, devant lui, il avait l'impression qu'il était lui-même faible, comme si la faille qu'il portait depuis de longues années était plus apparente en sa présence.

Le champion soupira et continua de caresser la tête du Pokémon, au niveau de la perle blanche qui ornait son front. Les futures ailes de la créature frémirent quand la main de l'homme s'attarda sur le museau, passant et repassant inlassablement avec douceur. Peter releva finalement la tête pour regarder son interlocutrice.


« Oui...il existe des personnes capables d'une telle ignominie. Rien n'a de valeur pour elles. Laisser un Pokémon ainsi est horrible. Abandonner un Dragon est un véritable sacrilège. A croire que de plus en plus de gens l'ignorent...je n'irais pas jusqu'à dire que les batailles qui font rage entre les pays viennent de là, mais je parierais volontiers sur une malédiction des Dieux à cause de ce type d'actes. Les humains ont perdu le sens du sacré et oublient d'honorer ceux qui gouvernent les lois de ce monde. Prendre soin des cadeaux des Dieux, comme les Dragons qui viennent à nous, fait partie des obligations que nous devons remplir. Voilà où l'orgueil nous mène tous. N'est-ce pas triste, qu'une créature comme ce Minidraco ait à subir nos erreurs ? »

Dans les bras de Peter, alors que Shiki venait de caresser sa tête, le Pokémon concerné s'agita soudain, puis ouvrit les yeux, à la surprise de son porteur. Il fixa le jeune homme de ses grands yeux noirs avant de tendre le cou vers son visage pour se rapprocher de lui, comme fasciné par les traits du champion. Il vint finalement coller sa tête contre le front du Dragon Master, comme pour le rassurer et lui faire comprendre qu'en tant qu'individu, il n'y était pour rien. Lui qui semblait si frêle quelques minutes auparavant, il avait l'air, en cet instant précis, de posséder une sagesse et une connaissance immenses, enfouies au plus profond de son être, comme un flambeau ancestral que se seraient transmis les Dragons de génération en génération. Comme tous ceux de son espèce, malgré son jeune âge, il savait. Voyant, omniscient, malheureusement tout sauf omnipotent, le bébé Dragon faisait penser à la figure du prophète désarmé et incompris face à la masse qui seule avait le pouvoir d'agir...et s'en servait à mauvais escient. Il était...tellement troublant...mais il dégageait une aura de vérité qu'on ne pouvait que capter, qu'on soit humain ou Pokémon. Certes moins puissante que celle qu'on percevait en observant le Dracolosse qui accompagnait Peter où qu'il aille, elle suffisait néanmoins à faire prendre conscience que l'homme n'était qu'une chose fragile et complètement ignorante à côté des créatures qui habitaient les terres d'Erasia depuis plusieurs siècles. Comparé aux magnifiques Dragons, il n'était rien. Un objet fragile à qui l'on pouvait retirer la vie à tout moment. Et il avait tendance à l'oublier un peu trop souvent, comme les conflits qui se multipliaient çà et là le prouvaient...

La jeune fille qui avait plus ou moins recueilli le Minidraco se présenta enfin. Elle s'appelait Shiki ; quant à la petite chienne de feu qui la suivait, elle répondait au nom de Shiina. L'arme que l'adolescente dégaina, expliqua cette dernière, était en fait l'origine du prénom de sa porteuse. Le serpent bleu et blanc détacha ses prunelles d'ébène du regard doré du Dragon Master pour permettre à celui-ci de voir la manieuse de l'arme.


« Enchanté, Shiki. Tu m'en vois désolé, mais je pense remettre la protocolaire, mais non moins sincère poignée de main à plus tard...j'ai quelque chose d'assez...encombrant, si tu vois ce que je veux dire, qui m'empêche de le faire. »

Le paquet en question donna un léger coup de tête à Peter pour lui signifier son indignation, feinte bien sûr, d'avoir été traité comme un objet difficile à porter. Le jeune homme sourit au Pokémon, puis à Shiki. Non seulement le petit jeu du Minidraco l'amusait, mais avoir été qualifié de « plus grande célébrité de Nalcia » le faisait rire, en un sens. Dans sa ville natale, beaucoup savaient ce qu'il avait fait, avant de devenir le grand personnage admiré de tous. Si la plupart des Eternariens ne lui en tenaient pas rigueur, au vu de ce qu'il avait accompli pour le pays de l'Air depuis qu'il y avait de hautes fonctions, pour lui, se faire traiter avec autant de respect sonnait un peu faux. Mais puisque les gens tenaient à faire de lui une légende, de son vivant, il se devait d'être à la hauteur des espoirs de chacun.

« Tu sais, Shiki, je ne suis pas l'homme parfait que tous croient voir en moi. Mais je suis content de voir que ma réputation n'est pas si mauvaise que ça, après tout. »

La créature bleutée, qui avait entrepris de s'enrouler autour du torse de Peter, laissa échapper un petit cri d'approbation, comme si elle voulait confirmer le fait que Peter était tout, sauf une mauvaise personne, et ce malgré ses propres dires. L'ancien voleur regarda sa cadette s'incliner devant lui, puis devant Kairyuu, qui agita doucement ses ailes en guise de salut. Il était toujours heureux de voir qu'on lui manifestait du respect. Il avait sa fierté, lui aussi.

Shiki affirma ensuite, dans un soupir où se devinaient le soulagement et l'espoir, que Peter était arrivé à point nommé, puisqu'il la délestait de la charge de ce Pokémon pourtant magnifique et fascinant. Mais tout le monde ne pouvait pas s'occuper d'un Dragon, c'était certain. Il comprenait qu'elle ne veuille pas assurer son entraînement. En revanche, elle avait fait son possible pour le soigner. Et ça, c'était tout à fait honorable. Désormais, rares étaient ceux qui prenaient la peine de s'occuper de sauver la vie d'autrui...Alors que le Minidraco avait achevé de s'entortiller comme il l'avait pu autour du corps de Peter, celui-ci attendit quelques instants avant de répondre à la jeune fille.


« Ce n'est pas un miracle, il se trouve que j'étais à Eternara pour affaires avant que Kairyuu, mon compagnon - il le désigna rapidement d'un geste ample de sa main à présent libre - , ne décide de retarder mon départ pour mon Temple. Je suis souvent dans les parages pour diverses raisons, et nous avons aperçu la tache bleutée se détacher au milieu des feuillages et des terres d'automne. Comme nous l'avons reconnue, nous sommes descendus voir ce qu'il en était. Quant à ce jeune Pokémon...je te remercie pour ce que tu as fait pour lui. Il avait besoin que l'hémorragie soit arrêtée pour survivre. Je pense que je peux prendre le relais. Je vais effectivement m'en occuper à partir de maintenant. J'ai de quoi le soigner et le nourrir jusqu'à ce qu'il soit totalement rétabli, cela va de soi. Après cela, je le confierai certainement à quelqu'un qui saura l'élever comme il se doit. Qui sait, peut-être que nous nous croiserons à nouveau, et que je jugerai bon de te remettre cette créature que tu viens de sauver. Nous ne pouvons jamais savoir ce qui va se produire, en matière de rencontres...on peut deviner les conséquences de nos actes sur le monde qui nous entoure - et les Dragons sont très forts dans ce domaine, d'ailleurs - , mais pour le reste... »

La jeune fille s'excusa ensuite pour sa réaction hostile lorsque Peter avait demandé à Kairyuu de descendre vers le sol afin de se poser. Elle se justifia, pensant sans doute que c'était nécessaire. Mais le Dragon Master était habitué à faire peur aux autres, surtout quand il chevauchait son plus fidèle compagnon. En passant sa main gauche sur la tête du Minidraco en manque de câlins qui avançait le museau vers ses doigts, le champion fit un signe de la tête qui signifiait qu'il ne s'en formalisait pas.

« Aucun problème. Il faut dire que Kairyuu est assez impressionnant, même s'il est très gentil et doux quand il n'est pas en situation de combat. Je conçois parfaitement qu'un Pokémon comme lui ne soit pas spécialement rassurant. »

Le concerné souffla bruyamment par les naseaux, à la fois pour feindre une colère de rigueur en pareille situation et pour se donner un air effrayant et imposant. Le jappement de Shiina qui suivit n'arrangea pas la mine du Dracolosse. Une légère secousse agita le corps de Peter lorsqu'il vit la réaction de son ami, et il tendit la main droite vers le museau du Dracolosse pour l'amadouer.

« Idiot, on n'a pas idée de se fâcher pour si peu, tu ne crois pas ? »

Kairyuu émit un grognement mi-contrarié, mi-affirmatif, ce qui fit pouffer son dresseur et lui fit lever rapidement les yeux au ciel, yeux qu'il planta ensuite dans l'unique rubis de sa cadette pour reprendre, un peu plus sérieux :

« En tout cas, tu sembles être une voyageuse rompue à la marche et à l'errance...d'où viens-tu ? Et que fais-tu à Nalcia, toi qui ne génère aucun courant d'air autour de toi ? Tu n'es sûrement pas originaire d'ici, où tu n'as pas de pouvoir élémental, à ce que je peux voir. As-tu un but précis ? Connaissais-tu Eternara avant aujourd'hui ? »

Le Minidraco abandonné avait complètement adopté son hôte - n'était-ce pas l'inverse qui était censé se produire ? - et semblait avoir fait corps avec le Dragon Master, enroulé autour de lui comme s'il le connaissait depuis toujours. L'aura du dresseur de Nalcia faisait effet, apparemment.

« Autre chose...est-ce que tu aimes les Dragons, Shiki ? »

La question pouvait paraître saugrenue, mais elle avait son importance, surtout pour quelqu'un comme Peter. Quiconque n'éprouvait rien de spécial envers ces Pokémon sacrés et divins était, somme toute, quelqu'un de banal, qui n'était pas vraiment digne d'intérêt. Après avoir brièvement discuté avec cette jeune personne, il aurait aimé qu'elle fasse partie de ceux que le champion estimait capables de posséder l'un de ces êtres rares. Il la dévisagea de ses yeux changeants, attendant une réponse qu'il espérait positive de sa part.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 339

Fiche de personnage
Points: 167
Âge du personnage: 36 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Invité le Ven 23 Oct 2009 - 7:25

Shiki fut un peu déroutée par la longue tirade un peu enflammée que Peter répondit à sa supposition quant à l'abandon probable du minidraco par un voyageur. Elle-même n'avait jamais songé à de telles choses, et n'avait jamais vu dans les dragons quelque chose de "sacré". Etait-elle trop pragmatique ? Ou bien Peter, qui avait côtoyé les dragons plus que n'importe qui, avait-il atteint ce que certains appelaient un "degré de conscience" supérieur ?

Mais maintenant qu'il en parlait, il était vrai qu'à chaque fois qu'elle avait pu approcher l'une de ces créatures, elle avait sentit quelque chose de plus que chez les autres pokemon, sans pour autant être capable de déterminer exactement quoi. Peter, qui vivait clairement avec eux tous les jours, y était logiquement bien plus sensible et éveillé... Ce dont il parlait était donc la vérité ? Les dragons était-ils réellement des "cadeaux des dieux" ? Shiki ignorait si elle pouvait croire en quelque chose comme Dieu. Fort heureusement pour la jeune fille, le champion de l'Air Boréal changea rapidement de sujet, répondant à sa présentation par une petite plaisanterie à laquelle le bébé minidraco répliqua aussitôt d'un coup de tête... Qui n'aurait probablement guère fait de dégât même si il n'avait pas été feint, compte tenu de la taille de la tête sus-citée.

Le sourire que lui offrit Peter toucha profondément Shiki. Lorsqu'il s'était posé à côté d'elle, la jeune fille avait presque pu lire dans ses yeux l'abandon et la lassitude totale, une âme qui ne brillait quasiment plus et qui ne tenait plus bon que par devoir, parce qu'elle n'avait pas le droit de s'éteindre. Et pourtant, à présent, son âme brillait de mille feux, et il plaisantait et souriait sincèrement. Tout ça grâce à ce petit dragon. Pour le coup, la jeune fille était prête à appeler ça un "don des dieux".

Elle fut également rassurée lorsque Peter lui assura qu'il pouvait prendre le bébé pokemon en charge. Non pas que l'envie lui manque, mais qu'elle le prenne avec elle n'aurait décidément pas été prudent, le bébé dragon méritait mieux qu'un quotidien d'errance où chaque jour réservait des surprises moins souvent bonnes que mauvaises. La voyageuse fut surprise par l'éventualité annoncée par Peter qu'il lui remette un jour le minidraco, mais comme il le dit si bien : on ne sait jamais ce que le destin nous réserve.

Shiki fut réellement touchée par la légèreté avec laquelle le Dragon Master poursuivit la discussion. Elle était toujours heureuse lorsque quelqu'un pouvait oublier le poids de ses problèmes et discuter simplement, même avec une jeune rôdeuse inconnue comme elle. Et cela se voyait sur son visage ouvert et rayonnant.

- En tout cas, tu sembles être une voyageuse rompue à la marche et à l'errance...d'où viens-tu ? Et que fais-tu à Nalcia, toi qui ne génère aucun courant d'air autour de toi ? Tu n'es sûrement pas originaire d'ici, où tu n'as pas de pouvoir élémental, à ce que je peux voir. As-tu un but précis ? Connaissais-tu Eternara avant aujourd'hui ?

Un bon nombre de questions d'un coup. Shiki réfléchissait quand à savoir de quelle façon lui répondre, lorsqu'il ajouta :

- Autre chose...est-ce que tu aimes les Dragons, Shiki ?

La jeune fille fronça imperceptiblement les sourcils. Malgré le ton léger de la question, il n'était pas difficile, après toutes ces tirades enflammées sur les qualités des dragons, de deviner la réponse qu'attendait Peter. Pour autant, Shiki n'avait pas l'intention de lui fournir une réponse "arrangée", elle laissait l'hypocrisie aux autres. elle décida donc de prendre la question au premier degré, et d'y répondre sincèrement sans s'encombrer des sous-entendus.

- Je n'ai jusqu'ici pas côtoyé très souvent les dragons, je n'ai jamais eu l'occasion de me sentir ne serait-ce qu'un peu proche d'eux. Pour être honnête, ce minidraco était le premier dragon avec lequel j'ai pu avoir un contact réel. Mais il est vrai que je leur ai toujours trouvé quelque chose de plus... grandiose, glorieux, impressionnant, que la plupart des autres pokemon. Et je me suis sentie à l'aise avec ce minidraco, ce qui n'est généralement pas le cas avec les autres pokemon, Shiina exceptée. Je ne crois guère en tout ce qui est divinité et autres sujets mystiques et spirituels, c'est quelque chose de trop abstrait pour une rôdeuse comme moi (elle eu un petit sourire gêné à ces paroles), mais je crois en effet que les dragons possèdent "quelque chose" en plus. C'est tout ce que je puis dire pour l'instant.

Elle poussa un petit soupir, le temps que Peter assimile sa réponse, puis reprit sur le ton de quelqu'un qui raconte une histoire :

- Quant à vos précédentes question, j'ai commencé mon voyage à la Forêt Enneigée du Mizuhan, et j'ai traversé Terros et Flamen avant d'arriver à Eternara il y a quelques dizaines de minutes. Je m'étais réveillée en Mizuhan avec la blessure que vous voyez (elle eu un geste de la main vers la cicatrice qui traversait son visage, et leva légèrement le bas de son pull pour montrer l'autre bout de la marque), sans aucun souvenirs de ce qui a précédé mon coma. Tout ce que je sais, c'est que j'ai combattu un samouraï vêtu de noir, aux longs cheveux d'ébène teintés de pourpre et à la lame de jai, et que c'est lui qui m'a infligé cette blessure, et cela je le tiens de la personne qui a m'a recueillit et soigné. Je ne me souviens ni de mon nom ni de mon prénom, c'est pourquoi j'ai hérité de celui de mon sabre, avec lequel j'aurais combattu ce samouraï. Quant à l'objectif de ce voyage... Je cherche tout simplement ce samouraï, dans l'espoir qu'il me dise qui j'étais, et peut-être d'où je viens, car il m'est impossible de savoir si Mizuhan était réellement ma contrée d'origine. En tout cas pas tant que je n'aurais pas réveillé en moi ne serait-ce qu'un semblant de pouvoir élémentaire.

Elle inspira un grand coup pour reprendre son souffle et remettre ses idées en place, et laisser à nouveau le temps à Peter d'assimiler tout ça, puis elle enchaîna sur un autre ton, plus décontracté, plus léger, plus souriant :

- Je suis désolée d'avance si ça vous paraît un peu trop franc, mais je vous aime bien. Je ne me fie pas aux réputations des gens, ni même à leur statut, pour me faire mes propres impressions de quelqu'un, et vous ne faites pas exception à la règle. J'ai beaucoup entendu parler de vous, mais je suis contente d'avoir pu vous connaître en chair et en os. Vous êtes quelqu'un de complexe, avec un passé lourd d'évènements qui feraient plier la plupart des gens, vous faites face à de lourdes responsabilité aujourd'hui, et pourtant vous êtes capable de surmonter tout cela et de sourire, juste en ayant près de vous un être que vous pouvez nourrir de votre passion et de votre amour. Et en plus vous êtes un poète dans l'âme et un très bel homme, ce qui ne gâche rien. Je vais être sincère, je me sens bien avec vous, et je suis heureuse de vous avoir rencontré aujourd'hui, quoi que vous pensiez de la modeste rôdeuse que je suis - qui sait ce que j'ai pu être avant ! Si vous n'y voyez aucun inconvénient, j'aimerai beaucoup rester un peu avec vous !

Elle avait dit tout cela avec un sourire sincère, une joie simple et honnête qui pourrait presque passer pour naïve du point de vue de tout observateur incapable de cerner un minimum la jeune fille.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Peter le Dim 22 Nov 2009 - 23:38

La jeune fille sembla un peu impressionnée par le long discours de Peter sur les probables conditions de l'abandon du Minidraco et par l'avalanche de questions que le champion venait de lui poser. Cependant, elle prit le temps de préparer ses réponses, et Peter la laissa faire, préférant ne pas la brusquer pour ne pas la mettre mal à l'aise. Depuis qu'il s'était présenté et avait laissé paraître son amour des Pokémon Dragons, elle s'était peu à peu détendue et ouverte à lui, souriant de plus en plus souvent, comme si ce que lui racontait son aîné lui faisait plaisir et l'enchantait. Sûrement n'avait-elle pas l'habitude de rencontrer des gens avec une passion telle que celle de Peter. Il fallait dire que l'adoration qu'il vouait aux Dragons était sans limites. Sur tout Erasia, il n'y avait sûrement personne pour rivaliser avec lui dans ce domaine-là. Pourtant, le jeune homme espérait de tout coeur que chacun ait sa propre passion, sa propre raison de vivre, son propre moyen de ne pas couler et d'être sauvé, pour ne pas être englouti par la peine et les ténèbres. Certains, comme Peter, choisissaient de se consacrer à un type de Pokémon, à un métier ou encore à un art particulier. D'autres misaient tout sur leurs proches ou leurs amis pour rester en vie et continuer d'émettre ce qui faisait d'eux des humains, à savoir la joie, la rage et l'envie de demeurer encore un peu sur terre. Pour ceux qui, comme le Nalcien, avaient tout perdu, que ce soit dans une bataille, un conflit impossible à résoudre ou de sombres manipulations, la première alternative était, en réalité, la seule possible. L'échappatoire de Peter était en fait sa bouée de sauvetage. Ses Dragons. Sa seule famille, au milieu de tous ces gens qui comptaient sur lui, mis n'hésiteraient pas à le dénigrer et le piétiner s'il faisait le moindre faux pas.

La jeune rôdeuse répondit à Peter sans hypocrisie et sans détour. Elle admit sans gêne et sans honte que le Minidraco qu'elle avait trouvé était le premier qu'elle touchait vraiment, et Peter acquiesça lentement à ces mots. Rares étaient ceux qui pouvaient ne serait-ce qu'apercevoir une de ces créatures. Le champion imaginait bien qu'avoir un contact direct avec l'un d'entre eux relevait quasiment du miracle, pour les gens ordinaires. Elle affirma en revanche qu'elle les trouvait plus impressionnants et plus nobles que beaucoup d'autres Pokémon, ce à quoi Peter répondit par un petit sourire. Ce qui le surprit, ce fut la suite de ses paroles : en effet, elle dit avoir été à l'aise avec ce petit - enfin, façon de parler - Pokémon. C'était généralement le contraire qui se produisait lors de la rencontre avec ce genre de Pokémon. Seuls quelques « élus » se voyaient accorder le privilège de ressentir même un semblant de sérénité et de plénitude en leur présence. Peter avait là la preuve qu'il se trouvait en face d'une humaine vraie, au premier sens du terme. Elle n'était pas comme tous ceux qui prétendaient comprendre la nature et les créatures qui la peuplaient. Elle avait l'honnêteté de reconnaître qu'elle ne pouvait pas tout saisir concernant les Dragons - et d'ailleurs, même Peter n'aurait pas eu l'audace de le dire - mais le mérite de déceler ce qu'il y avait de si spécial en eux. Le Dragon Master n'en demandait pas plus. Même chez ceux qui s'avouaient incapables de sentir cette aura de puissance et de sagesse, et Dieu sait s'ils étaient peu nombreux parmi les vaniteux qui se gorgeaient d'avoir percé le secret des Dragons, le champion du Temple de l'Air Boréal ne demandait rien d'autre qu'une sincérité qui ne faisait plus légion chez les humains à l'heure actuelle. La fin de sa réponse l'enchanta : « c'est tout », une formule que le jeune homme affectionnait tout particulièrement, sonnait bien dans la bouche de Shiki. Simplicité et modestie, et voilà l'affaire. Il commençait à apprécier sa cadette.

Il allait parler lorsqu'elle se remit à le faire ; il décida alors de la laisser terminer complètement. Elle entama donc son récit de voyage, qui avait commencé dans la forêt de Mizuhan. Cela rappela des souvenirs au champion, qui se remémora la course après Darkrai à travers les arbres décharnés de l'hiver du pays de l'Eau. Il avait pris, dans ce rêve plus vrai que nature, l'apparence d'un Reptincel...et il devait reconnaître que cette sensation n'avait pas été désagréable. Shiki parla ensuite de Terros, puis de Flamen, et le visage de Peter s'assombrit un instant lorsqu'il repensa aux crimes qu'il y avait eu récemment dans cette contrée, notamment celui d'Hidenori. Il se reprit bien vite quand la jeune fille lui montra sa cicatrice, qui zébrait son visage et terminait sa course vers le bas de la hanche. Apparemment, un samurai la lui avait infligée, et elle cherchait désormais à le retrouver, lancée à la poursuite de l'homme aux cheveux noirs et courant après sa mémoire perdue. Peter pensait souvent que son passé n'était pas exactement une enfance et une adolescence idéales. Mais en sachant que certaines personnes étaient prêtes à tout pour récupérer leurs souvenirs, il se dit qu'il était sans doute pire de ne pas en avoir. Le poids du passé était lourd à assumer. Mais en n'ayant rien pour se construire et pour avancer, comment pouvait-on se projeter dans l'avenir et avoir des ambitions autres que celle de savoir à tout prix qui l'on était ? La rôdeuse se désignait par le nom de sa lame, et elle était persuadée de savoir d'où elle venait après avoir réveillé un pouvoir élémentaire quelconque.

Après avoir repris son souffle, elle dit de but en blanc au champion qu'elle l'aimait bien et qu'elle le trouvait poète et bel homme en dépit de son passé qu'elle devinait être un fardeau plus qu'une fierté. Elle était l'une des rares personnes à se sentir à l'aise avec le Dragon Master, habituellement effrayant et dérangeant, et elle lui demanda si elle pouvait rester quelques temps en sa compagnie. Un peu étonné par sa requête, il se prépara néanmoins à lui répondre enfin.


« Je suis heureux de voir que tu fais partie de ceux qui perçoivent l'aura des Dragons, même sans la déchiffrer totalement. Moi-même, j'en serais incapable, alors que je vis avec eux jour et nuit. Et ta manière de dire que, pour le moment, tu ne peux rien dire de plus...j'ai tendance à croire qu'elle laisse une ouverture possible à une meilleure connaissance de ceux dont je partage le quotidien. J'espère ne pas me tromper. Le fait que tu sentes à l'aise avec eux semble aller dans ce sens. Je pense que tu pourras réussir à en avoir un à tes côtés, dans un futur proche ou non, vu ce que tu es capable de sentir en leur présence. Peut-être t'aidera-t-il à plonger dans ton inconscient pour accéder à ta mémoire. Les pouvoirs des Dragons sont insoupçonnés, et je ne serais pas surpris de les voir ramener à la surface des souvenirs perdus. Mais si tu penses qu'un périple tel que celui que tu fais t'aidera dans ton entreprise, alors suis ton instinct. Quant à ta demande... »

Le champion attendit un moment avant de continuer sa phrase, plus par réelle hésitation que par désir de maintenir le suspense. L'emmener signifiait la faire aller partout où il se rendrait, que ce soit à Eternara ou au Temple. Et elle serait sans doute amenée à sillonner les cieux d'Erasia en sa compagnie.

« ...j'ignore si me côtoyer est une bonne chose, moi qui passe ses journées avec les Dragons seulement. Je suis touché que tu me considères comme quelqu'un de bien, dans le corps et dans l'âme, même si, je le redis, je suis loin d'être parfait. J'ai peine à me souvenir de la dernière fois que l'on a détaché ma personne de mon statut. Je doute même que ce soit arrivé un jour, vu les conditions dans lesquelles j'ai perdu ma famille. Mais soit. Si tu te plais en ma compagnie, je ne vois pas pourquoi je te refuserais un peu de ce temps que je passe à vivre avec les Dragons ou à survoler plaines et vallées. En plus, tu sembles t'intéresser réellement à mes compagnons. Et je suis sûr que tu aimerais voir ce petit Minidraco - il passa sa main gauche sur le crâne de la créature à présent endormie autour de son cou et de son torse - se rétablir de jour en jour. Alors c'est d'accord. Que tu passes quelques heures ou quelques jours avec nous, tu seras la bienvenue, Shiki. »

Aprs un regard vers le chien de feu assis derrière sa maîtresse, Peter plongea une main dans sa cape, qui bruissa dans un doux froissement, et en sortit une balle sphérique. Il la fit décoller de quelques centimètres en la lançant dans les airs, et un chant mélodieux et envoûtant résonna lorsque la lumière jaillit de la capsule, alors que quelques grains de sable tournoyaient brièvement autour de la rôdeuse. Un grand dragon vert et rouge avec des ailes de libellule et des globes carmins translucides sur les yeux apparut alors devant Shiki et la scruta sans ciller. Levant le bras droit pour lui toucher le garrot, le Dragon Master dit d'une voix posée :

« Shiki, je te présente Sunagon, mon amie originaire du désert. Elle est très douce, mais elle déteste les bruits trop forts et les cris, même si elle sait se battre sur un champ de bataille. Je te demanderai donc de ne pas parler trop fort en sa présence. Elle ne te fera rien, mais elle risque de sursauter et d'être mal à l'aise. Si tu dois venir avec moi, elle sera ta monture. Elle ne porte ni bride, ni selle, tout comme chacun de mes compagnons. Mais si tu ne t'agites pas et lui fais confiance, il n'y aura aucun problème. »

Peter caressa la tête de son amie lorsqu'elle se pencha pour le saluer et se tourna ensuite vers Kairyuu pour se diriger vers lui et grimper sur son dos. Sunagon s'aplatit alors sur le sol pour laisser sa nouvelle cavalière faire de même, non sans la regarder de haut en bas histoire de la détailler un peu et de voir qui était cette inconnue que Peter laissait venir avec eux. Une fois installé sur le dos de son ami de longue date, le Dragon Master sourit à Shiki, l'invitant à enfourcher Sunagon pour s'envoler avec lui vers les cieux.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 339

Fiche de personnage
Points: 167
Âge du personnage: 36 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Invité le Lun 4 Jan 2010 - 1:52

Shiki avait froncé légèrement les sourcils à la première tirade de Peter. Ramener à la surface des souvenirs perdus ? Pour tout dire, elle doutait même que ce soit seulement possible. Pourtant, si les dragons possédaient vraiment le pouvoir mystique que leur prêtait volontiers Peter, alors un nouvel espoir prenait naissance devant Shiki. Un nouvel espoir qui, sans offrir plus de certitude, se révélait déjà plus envisageable que la poursuite aléatoire d'un homme dont elle ne connaissait même pas le nom ou l'origine. D'autant que la rôdeuse avait déjà parcouru les trois quarts des terres connues sans trouver la moindre trace de l'insaisissable samouraï...

Simultanément à cette réflexion, Peter accepta finalement que Shiki reste à ses côtés. La jeune fille sourit à sa remarque quant au rétablissement du minidraco : il avait vu juste, Shiki affectionnait déjà la frêle créature qu'elle avait tiré de la solitude du petit bois. Que Peter accepte sa compagnie lui faisait réellement plaisir, elle s'était attendue à ce qu'il refuse, et il aurait eu de nombreuses bonnes raisons de le faire : pas le temps de s'occuper d'une inconnue, autre chose à faire, etc... C'eut été légitime et Shiki n'aurait pas insisté. Qu'il accepte néanmoins était une surprise des plus agréables.

Peter activa alors une pokeball qui laissa apparaître un autre de ses fidèles compagnons, qu'il présenta sous le nom de Sunagon. Bien que loin d'être aussi grande que le Dracoloss qui observai toujours la scène en silence, la dragonne du désert n'en dégageait pas moins cette même aura de noblesse. Elle avait même un petit quelque chose en plus, une sorte de paix, de douceur, de tranquillité, presque une sorte de... timidité, qui n'était pas pour déplaire à Shiki. La jeune fille sourit à nouveau de la remarque de Peter quant à monter le pokemon avec une selle.

- Vous savez, je suis fichtrement incapable de monter un cheval avec une selle, j'ai toujours été plus à l'aise à cru... Et de toutes façon je n'ai jamais été du genre à "contrôler" une monture, je préfère "travailler avec elle" d'égal à égal...

Et de s'incliner rapidement avec respect devant le dragon vert qui l'observait de ses grands yeux curieux.

- Enchantée, Sunagon, je m'appelle Shiki, et voici mon amie Shiina (elle désigna la Caninos, tout en faisant à cette dernière un signe de la main pour l'empêcher de japper, ce qui pourrait apparemment mettre Sunagon mal à l'aise). J'espère que nous pourrons bien nous entendre.

En réponse à quoi la dragonne se baissa pour que Shiki puisse monter sur son dos. Une attention pas vraiment nécessaire, Shiki aurait pu sauter jusqu'à elle même si elle avait été trois fois plus grande, mais une attention touchante néanmoins. La rôdeuse sauta alors en souplesse sur le dos du pokemon, et sortit d'un geste la pokeball de Shiina.

- Désolée, mon amie, mais je doute que les cieux soient un domaine qui te plaira...

Dans un éclair blanc, la caninos disparu à l'intérieur de la ball. Ensuite de quoi Shiki assura ses appuis - s'assoir sur le dos de Sunagon ne lui disait rien, elle se sentait plus à l'aise debout malgré que le pokemon était à peine deux fois plus grand qu'elle - puis lança d'une voix tranquille :

- Je suis prête, Sunagon, Peter. C'est quand vous voulez.

Ceci pour bien appuyer le fait qu'elle n'accompagnait pas le Dragon Master de Nalcia, mais bien l'homme nommé Peter. Quelques secondes plus tard, le groupe était déjà haut dans le ciel...

[Fin du topic]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Voyageuse de passage... Juste de passage ! [PV : Peter]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum