[ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Yûn le Mer 16 Juin 2010 - 21:32

Après les étranges évènements qui s'étaient déroulés dans le joyau du pays de l'eau, la très humide Cité Arkan, Yûn n'était pas mécontente de retrouver son Draby tel qu'il était ainsi que Tsubaki. Cependant, l'expérience lui avait été bénéfique, dans le sens où elle avait eu la chance de voir son pokémon sous son vrai jour. Non, décidément, si tout cela n'était pas arrivé, la jeune fille n'aurait jamais pu voir à quel point son pokémon avait évolué. Uroko avait beaucoup changé, il était devenu plus mature. Elle ne s'en rendait compte que maintenant, mais le dragon bleu n'avait presque plus rien à voir avec celui qu'il était du temps de leur première rencontre. Aussi, la jeune fille se promit que, désormais, elle se montrerait plus attentive envers son pokémon.

La petite troupe s'était arrêtée au légendaire Lac du Dragon. La surface de l'eau était recouverte d'une mince pellicule blanche et glacée qui avait l'air de scintiller sous le soleil froid, résultat de l'action des basses températures qui sévissaient dans toute la contrée de l'élément liquide. Ce froid mordant annonçait une saison très rude, et qui ne laisserait pas les récoltes de l'année indemnes.
La jeune fille pensa alors à sa mère, maintenant seule à s'occuper des champs de la famille. Depuis presque un an qu'elle était partie, jamais elle ne lui avait donné de ses nouvelles. Est-ce que l'hiver était aussi froid là-bas? Yûn se rappelait bien des matins d'hiver, quand elle se levait et que les montagnes étaient recouvertes d'un beau manteau blanc. A cette époque, elle n'avait pas encore conscience des dangers que cette saison glaciale pouvait entraîner.
La Terrosienne secoua la tête, pour empêcher la nostalgie l'envahir. Non, elle ne devait pas faillir! Elle avait fait exprès de quitter son village pour réaliser son rêve, tout comme Uroko! Et, pour s'empêcher d'avoir des remords, elle plongea ses deux mains dans le lac, et s'aspergea le visage avec d'eau gelée.
Uroko demeurait dans son coin, lui aussi plongé dans ses pensées. Mais, ses préoccupations étaient complètement différentes. En effet, depuis qu'il avait recouvré sa forme de dragon, il avait une drôle de sensation. Comme un bourdonnement, au fond de son ventre. Il ne savait pas ce que c'était. Ce n'était pas désagréable, mais ça l'inquiétait de ne pas savoir, de ne pas comprendre. Surtout que cela grandissait, lentement mais sûrement...
avatar
Yûn
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 135
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Tsubaki Mitsuki le Dim 1 Aoû 2010 - 12:34

Tsubaki, assise au bord du lac, les genoux ramenés contre elle, ne disait rien, le visage fermé. Depuis qu'elle avait quitté ce temps si étrange, depuis qu'elle était retournée ici, dans le vrai Erasia, elle ne disait pas un mot. Ca ne changeait pas de son mutisme habituel, elle n'avait jamais vraiment parlé... Cependant, elle semblait plus sombre, plus fermée... Plus distante. Elle avait retrouvé sa protégée dans la forêt enneigée, et avaient décidé de partir. La demoiselle et son Draby semblaient vouloir quitter Mizuhan, et la guerrière du pays de l'Eau avait accepté de les accompagner hors de ces terres. Elle veillait toujours d'un oeil sur Yûn et Uroko, mais ne montrait pas de signe d'une grande compassion, ou d'une certaine présence. Miyuu non plus, ne se manifestait pas, même lors des combats. Toutes les deux avaient été plus ou moins meurtries par ce qui s'était passé... Cet homme... Cet homme, qui les avaient condamnées toutes les deux... Il n'éprouvait aucun remords à avoir fait ça, elles l'avaient vite compris... Aucun remord... Plutôt un plaisir sadique... Elles n'avaient pas réussi à le tuer dans le passé, malgré l'aide d'Ishizu... Et disons surtout... qu'une violente discorde entre les deux âmes avaient compromis leur plan : leur proie avait filé sans demander son reste, partant on ne sait où... Et depuis, aucune ne parlait, même entre elles... Depuis plusieurs jours, elles s'étaient plongées dans un silence solitaire.

La demoiselle aux longs cheveux noirs regarda sa compagne de route, sur laquelle elle veillait. Elle semblait si proche de son Pokémon... Et la guerrière du pays de l'Eau était jalouse... Extrêmement jalouse... C'était plus fort qu'elle... Mais elle enviait Yûn et son dragon... Elle aussi, elle aurait aimé avoir un Pokémon, un compagnon, un complice... Elle avait toujours vécu à côté des autres, sans jamais être avec eux... Elle aurait aimé s'intégrer, mais rien à faire... Elle était beaucoup trop étrange... Trop différente... Et elle savait que l'homme avait tendance à avoir peur de ce qui était différent... ou alors, à s'en moquer, à se considérer supérieur... Pour se donner l'impression d'être mieux qu'un monstre...

Elle poussa un soupir à fendre l'âme. Elle s'était opposée à sa soeur d'âme... Et depuis, elle avait certes le plein contrôle de son corps, et la certitude qu'Elle ne reviendrait plus la perturber tout de suite... Mais elle avait vécu des années avec cette constante présence dans sa tête, dans son coeur... Et elle se sentait étrangement vide... Déprimée... Seule...

Elle fouilla dans ses vêtements, en sortant l'arme qu'elle avait trouvé, qui lui avait permis de revenir ici, dans son présent... C'était deux dagues, dont les lames, recourbées vers l'extérieur, atteignaient le coude de la Mizuhanienne. La pointe froide effleurait parfois la peau de son bras, à cet emplacement. Une arme qui s'utilisait au corps à corps, pratique pour trancher des gorges. La technique de combat lui rappelait vaguement l'utilisation de la Lame-Feuille pour les Massko. Elle ne se préoccupa pas plus que ça de l'apparence de l'arme et, toujours aussi maussade, se déshabilla pour se laisser glisser dans le lac.

Dans l'eau, la jeune femme se sentit un peu revivre. Après tout, son corps était habitué aux liquides variées, et elle adorait nager... Elle plongea et remonta à la surface, sous l'oeil curieux de certains Mustébouée qui l'accompagnèrent un peu, certains, peu farouche, se laissant même caresser. Elle nagea en leur compagnie, exécutant quelques figures aquatiques. Elle retrouvait un peu de bonheur, accompagnée par les loutres. Mais lorsqu'une ombre gigantesque se dessina sur la surface du lac, pour se poser à proximité, elle remonta vivement à la surface, alors que les Pokémon filaient se cacher dans des recoins du Lac.

Tsubaki sortit à toute vitesse de l'eau et, apercevant de loin un homme près de Yûn, elle ramassa ses deux dagues qu'elle empoigna fermement et se plaça en un temps record devant la Terrosienne, en poussant un grondement sourd face à l'homme, les deux bras devant elle, prête à frapper. Elle s'était jurée de protéger Yûn jusqu'à ce qu'elles se séparent, et elle tiendrait parole, même si cela devait lui coûter la vie. Elle foudroya son adversaire du regard, l'oeil mauvais. Elle connaissait les hommes et même si elle les stéréotypaient peut-être un peu trop, elle estimait qu'on était jamais trop prudent. Son corps servant de bouclier à sa compagne de route, au cas où, elle continua de laisser s'échapper un grondement bestial et sauvage de sa gorge, en guise d'avertissement. L'inconnu n'avait pas intérêt à faire d'erreurs...

_________________

Tsubaki's Theme
avatar
Tsubaki Mitsuki
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Invité le Mer 29 Sep 2010 - 5:17

[Merci à Nina de m'avoir prévenu, sinon j'aurais continué à zapper pendant des siècles qu'on m'attendait ici O_o Vu que Nina est un peu over-bookée, je me permets de lui piquer son tour... =D]


Eveil.

Shiki s'éveilla d'un coup, sautant sur ses jambes et jetant des regards en tous sens. Sa première surprise fut de manquer de chuter du dos de Sunagon, alors qu'elle se souvenait s'être endormie sur la terre ferme ! A force de vagabonder avec Peter, cependant, elle s'était habituée à voler sur le dos de la dragonne, et se rétablit sans trop de problème, rassurant la Libégon qui s'était fait surprendre par le sursaut de sa cavalière.

La deuxième surprise, plus précisément celle qui avait fait s'éveiller si brusquement la jeune fille, fut le changement drastique d'ambiance... Elle s'était endormie en Nalcia, mais cette fois, l'odeur de l'air, la température bien plus vive, et le paysage qui s'étendait sous ses pieds n'avaient plus rien à voir. Pour avoir déjà presque fait le tour du monde et pour avoir voyagé à travers chacun des quatre pays d'Erasia, Shiki en eut la certitude immédiate : ils n'étaient plus en Nalcia, mais en Mizuhan... Et à en croire l'étendue interminable d'eau qu'elle apercevait à perte de vue, non loin sur sa droite, ils étaient en plein milieu du pays, en bordure du bien célèbre Lac du Dragon. Au loins, ils pouvaient également percevoir la vague silhouette de l'immense cité d'Arkan.

"Ils", car Peter volait bien sur un peu devant Shiki et Sunagon, rapidement repérable à l'immense carrure de Kairyuu, le Dracoloss se voyant de loin. L'œil unique de la jeune fille repéra rapidement le Champion des Dragons, assis en tailleur sur le dos de son plus grand compagnon. Il semblait pensif... Encore plus que d'habitude, s'entend. A le voir passer la main dans ses cheveux et sur son visage, Shiki devina que, comme elle, le dresseur s'était éveillé très peu de temps auparavant. Avait-il lui aussi dormir de cet étrange sommeil, sans rêve, noir comme le néant le plus abyssal ?

Car Shiki n'avait pas rêvé, durant son étrange sommeil. Elle n'avait eu droit qu'à une obscurité et un silence total, oppressant... Il y avait effectivement de quoi être pensif. En y repensant, la jeune fille eut l'impression qu'elle aurait DU savoir quelque chose à ce propos, qu'elle avait raté quelque chose, comme un sentiment de regrêt et de manque au fond d'elle-même... Cette sensation la laissa en arrêt quelques instants, mais n'arrivant pas à entrevoir quoi que ce soit, elle se forca à penser à autre chose. Son réveil en plein milieu du Mizuhan, par exemple. Avait-elle dormi si longtemps, que Peter avait eu le temps de traverser plus d'un quart d'Erasia avant son réveil ?

- Shiki ! Appela soudain le dresseur de Dragons, debut et parfaitement à l'aise sur le dos de Kairyuu, les mains en porte-voix. On descend !

Et le Dracoloss de piquer vers le sol, en direction de la bordure du lac - qui ressemblait plus à une petite mer interne tant il était immense. Quelques secondes plus tard, le temps que Shiki s'accroupisse, se penche en avant et s'accroche à Sunagon, la dragonne immita son aîné et piqua avec fluidité vers le sol. Shiki était habituée à la manœuvre, à présent, mais la vitesse combinée à la basse température du Mizuhan la firent cette fois rapidement grelotter, et elle lâcha vite Sunagon d'une main pour faire pivoter son sac sur une épaule et y prendre sa cape de voyage d'hiver qui lui avait été si utile au début de son voyage - qu'elle avait justement commencé en Mizuhan.

Bien qu'elle n'ai pas beaucoup plus chaud aussi vite, le vent glacé cessa de lui cingler la peau dès qu'elle passa la cape autour de ses épaules, lui arrachant un petit soupir de soulagement. Ce soudain accès de froid la surpris cependant, n'ayant jusqu'ici jamais particulièrement souffert du froid auparavant, même au début de son voyage où elle n'avait jamais été très sensible aux températures du Mizuhan, même lorsqu'elle n'était pas spécialement couverte.

Le sol se rapprochait rapidement, et Shiki put finalement apercevoir la silhouette d'une personne, qui se trouvait inopinément non loin de la position d'atterrissage de Kairyuu... Ce qui amena la jeune fille à se souvenir de sa propre première rencontre avec le dresseur et son compagnon !

- Oups... lâcha-t-elle pour elle-même avec un sourire amusé.

Elle n'était pas inquiète, Peter était quelqu'un de bien qui n'attaquerait personne sans raison, mais aussi quelqu'un de fort parfaitement capable de repousser sans risque une réaction agressive de la part d'un inconnu un peu trop sur les nerfs.

D'ailleurs, alors qu'elle-même s'apprêtait à atterrir, elle pu voir de son oeil unique une deuxième personne - une jeune femme, tout comme la première - jaillit littéralement de l'eau du lac, ramasser d'un geste fluide ses deux dagues qui reposaient au sol, et s'interposer entre la première inconnue et le duo Kairyuu - Peter. Alors que Sunagon se posait en douceur derrière Kairyuu, Shiki entendu un grondement sourd, bestial, menaçant, sortir de la bouche de la demoiselle à la peau légèrement mate - et particulièrement nue -, et sauta donc du dos de la dragonne avant qu'elle se soit stabilisée pour s'interposer à son tour entre l'inconnue et Peter. Elle ne laissait aucunement transparaître la moindre agressivité dans son attitude, mais autant être là au cas où... Non pas que Peter ai besoin d'elle pour se défendre - il pouvait sans doute la souffler d'une pichenette si l'envie lui prenait -, mais bon.

- Désolée pour la surprise, dit la jeune fille borgne aux deux jeunes femme d'un ton enjoué en souriant. Pas d'inquiétude, cet homme fait peur, mais ce n'est pas quelqu'un de méchant.

Et d'ajouter, en dégageant d'un geste de tête la garde de Shiki du col de sa cape de façon à ce que les deux femmes puissent voir la garde de son katana et, ainsi, savoir qu'elle aussi elle était armée, mais qu'elle ne daignait pas dégainer :

- Je m'appelle Shiki, et voici Peter. Baisserez-vous vos armes, mademoiselle ?
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Peter le Dim 12 Déc 2010 - 0:31

Un mot, une onde, une vibration.

Eskel.

Le Dragon Master ouvrit les yeux, brusquement propulsé dans sa réalité. Assis sur le dos de Kairyuu, il sillonnait à présent la contrée de Mizuhan, sans raison valable. Bon sang, que faisait-il là, à survoler le lac du Dragon ? N'était-il pas en train de se battre contre Eskel ? Puis, la mémoire lui revint peu à peu. Les flocons, la brume, la douce voix : Elle était venue pour l'aider à accomplir cette prophétie dont Peter ignorait tout avant d'être téléporté dans ces temps anciens. Et ils étaient repartis...tous. Ensemble. Mais où était Shiki ? Elle n'avait pas fait le voyage avec lui...Allen était bel et bien revenu, mais la jeune femme que Peter avait rencontrée peu de temps auparavant et à qui il avait fini par offrir la Minidraco dont ils s'étaient occupés tous les deux n'était pas là...

Kairyuu poussa un léger cri pour avertir son maître que celle qu'il cherchait était juste derrière lui, sur le dos de Sunagon. Soulagé, le champion nalcien réfléchit ensuite à ce qu'il allait faire dans l'immédiat. Après quelques secondes à tergiverser, il se dit qu'en fin de compte, la meilleure solution était d'atterrir pour pouvoir discuter tranquillement avec Shiki. Il se leva alors et, sans que sa monture ne s'arrête, héla l'adolescente pour lui indiquer qu'ils allaient descendre. Lorsque le Dracolosse piqua vers le sol, Peter s'accroupit, laissant le vent mordant lui cingler les joues. Ils étaient bel et bien en hiver...même si le Nalcien avait la certitude que ce n'était pas celui qu'ils avaient quitté pour voyager dans le temps. Celui d'après ? Sans doute. Les problèmes de Celebi avaient été tellement graves que toutes les époques avaient été quelque peu perturbées. Mais tout semblait être de nouveau en ordre. Tous avaient bien oeuvré, chacun à leur manière, en aidant du mieux possible les Celebi à travers les âges. Ils pouvaient désormais se concentrer à nouveau sur leur propre époque.

Kairyuu descendait vers la terre ferme à grande vitesse, mais cela ne gênait pas son dresseur, habitué à de telles manoeuvres. En revanche, il fronça les sourcils quand il aperçut le petit point blanc et bleu presque violet qui grandissait à mesure que le sol se rapprochait. Un Draby, manifestement pensif - ou malade, impossible de le savoir d'ici. Le Dracolosse souffla dans ses naseaux pour lui signifier qu'il avait aussi remarqué le petit Pokémon Dragon, et Peter lui répondit d'une légère pression des jambes.

La créature allait se poser lorsqu'une forme vive et rapide se plaça devant la dresseuse du Draby, armes au poing, certes dans la tenue la plus simple qu'il pouvait y avoir, mais pas gênée pour un sou. Un grondement bestial parvint aux oreilles de Peter, qui bondit dès que son Pokémon toucha le sol. Aussitôt, Shiki vint s'interposer entre la jeune femme et lui, montrant d'un geste qu'elle disposait également d'une arme. La « protégée » du champion les présenta avant de demander à l'inconnue si elle comptait abandonner son attitude menaçante. Avant que la tension quasi palpable ne devienne intolérable, le Dragon Master jugea bon de s'avancer tout en posant sa main gauche sur l'épaule de Shiki.


« En effet, comme l'a dit ma compagne de route, je suis Peter, et je viens d'Eternara. Je me sais un peu effrayant, mais je ne vous veux aucun mal. Il se trouve que je survolais l'endroit et que j'ai décidé arbitrairement de me poser ici. J'ignorais que quelqu'un s'y trouvait, et j'aurais pu m'en apercevoir plus tôt si je n'étais pas aussi troublé par ce voyage temporel...enfin, peu importe. Je ne vais pas vous imposer un récit dont vous ne comprendrez peut-être pas tout si vous n'avez pas, vous aussi, fait l'expérience de ce saut dans le temps... »

Peter se tut un instant. En effet, il ne savait combien d'Erasiens de son époque - ou d'autres, qui sait ? - avaient été propulsés comme lui dans le passé ou le futur. Il n'était même pas certain que Shiki ait eu le loisir de visiter une autre époque que la sienne, puisqu'elle était absente de celle de l'éveil d'Eskel. A moins qu'il n'ait pas pu la croiser là-bas...mais il en doutait fort. Il l'interrogerait plus tard sur la question.

Il reporta alors son attention sur la jeune fille qui, totalement nue, pointait ses armes dans sa direction. Il sentit plus qu'il ne comprit qu'une étrange force émanait d'elle, comme si le côté animal du son sourd qui résonnait depuis que Peter s'était posé faisait partie intégrante d'elle. Elle était décidément bizarre, mais le Nalcien ne s'en formalisa pas outre mesure. Sans bouger, il lui dit calmement :


« Mademoiselle, je n'ai pas débarqué ici à dessein. Et je n'ai pas de mauvaises intentions à l'égard de votre compagne, tout comme je ne cherche en rien à vous nuire. Pourriez-vous, je vous prie, baisser vos armes ? »

Tout près de lui, Kairyuu agita les ailes nerveusement, sachant très bien que son maître pourrait se défendre en un éclair - surtout au vu des capacités qu'il avait acquises à force de côtoyer les Dragons - mais préférant tout de même voir ces lames acérées le plus loin possible de son ami. Peter perçut le trouble de son camarade, mais ne dit rien. Ce qui le perturba, en revanche, ce fut la légère vibration en provenance d'une de ses Balls. Inaudible et indétectable pour quiconque hormis lui, le petit son lui indiquait clairement que c'était sa Draco qui cherchait à parler au champion. Il fallait, de toute manière, qu'il ait une discussion avec elle sur ce qu'il s'était passé avec Eskel. Mais ce n'était pas tout à fait le moment.

« J'oubliais : je suis dresseur de Pokémon Dragons, comme vous pouvez peut-être le constater en voyant la monture sur laquelle je suis venue interrompre votre repos et vos pensées...voici Kairyuu, qui m'accompagne depuis maintenant une quinzaine d'années. »

En s'inclinant poliment, le Dragon n'en garda pas moins un oeil sur l'inconnue en tenue d'Eve. Peter, quant à lui, jeta un coup d'oeil au Draby et s'adressa à celle qui semblait être sa propriétaire.

« Je vois que vous avez un Draby...un Pokémon noble que voilà. Je sens émaner de lui une force tout à fait convenable...comme s'il était sur le point de libérer une grande quantité d'énergie. Celle-ci est sans aucun doute un bon présage... »

Le Dracolosse se rapprocha de Peter, qui lui posa la main droite sur le museau pour le rassurer. De toute manière, le Nalcien avait envie de rester un moment ici, à moins d'être contraint de partir : toute personne qui s'intéressait aux Dragons attirait inévitablement l'attention de Peter. Et comme à chaque fois, il eut envie d'en apprendre plus sur les nouvelles inconnues qu'il avait rencontrées aujourd'hui au lac du Dragon.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 293

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Yûn le Lun 20 Déc 2010 - 13:16

Lorsque Yûn vit sa garde du corps temporaire plonger dans l'eau glacée du Lac du Dragon, elle ne put s'empêcher de se dire qu'elle était soit folle, soit très résistante. Comment faisait-elle pour supporter de pareilles températures?! D'accord, elle était Mizuhanienne. D'accord, elle avait montré une force surprenante lors de leur première rencontre dans les terres gelées du pays de l'eau, repoussant à elle seule une meute entière de Malosse. Mais, quand même... Jamais la jeune Terrosienne ne pourrait l'imiter! Le seul contact du liquide sur son visage, lorsqu'elle s'était légèrement aspergée, lui avait coupé le souffle. Elle ne s'était pas attendue à une telle fraîcheur. Elle partageait ce point avec Uroko. Lui non plus ne supportait pas l'eau, et encore moins le froid.
Uroko... Yûn tourna la tête pour voir son pokémon. Il était toujours isolé. Ca ne lui ressemblait pas vraiment, mais la jeune fille préféra ne pas aller le rejoindre. Tout le monde avait ses envies de solitude.
Le petit dragon observait lui aussi Tsubaki nager dans le lac. Il frissonna, rien qu'en pensant au froid qu'il devait y faire. Depuis qu'ils l'avaient retrouvé, il ne pouvait s'empêcher de ressentir de la rivalité envers cette humaine. Oui, il était jaloux et en colère contre lui même. Parce qu'il n'avait pas été capable de protéger SA Yûn. Parce qu'elle avait mis en fuite tous les chiens ténébreux, contrairement à lui, qui s'était fait balayer en quelques minutes. D'accord, le froid et la neige l'avaient affaibli, mais ce n'était pas une raison! Enfin, il était jaloux, parce qu'il se sentait redevable envers cette jeune femme dont ils ignoraient tout, si ce n'était le nom et la force digne d'une bête sauvage. Il se devait de devenir plus fort qu'elle, afin de lui rendre la pareille!
Uroko s'approcha prudemment de la berge. Il regarda le reflet qui lui faisait face avec un pincement au cœur. A quoi s'était-il attendu? A voir, à la place de cette tête puérile de Draby, le visage charismatique du jeune homme aux longs cheveux gris clair qu'il était quelques heures auparavant? Bon sang, comme il regrettait le moment où il était devenu un hybride, mi-humain mi-pokémon! Dans cette forme-là, il avait vraiment confiance en lui. Il pouvait parler avec Yûn, la rassurer, lui dire combien il tenait à elle... Et surtout, la protéger efficacement.
Un grondement naquit dans le fond de sa gorge, et monta jusqu'à devenir un cri de rage. Oh oui, le petit dragon était en colère. Furieux contre lui-même, d'être aussi faible! Il se retourna, et commença à charger un arbre à proximité. Le choc ne fit qu'ébranler l'être sylvestre, alimentant encore la rage du dragon. Il n'était même pas capable d'abattre un arbre en un coup de tête?! Uroko prit davantage d'élan, et arriva comme une fusée sur l'arbre. L'écorce était marquée assez profondément, mais ce n'était toujours pas suffisant. Le corps du Draby tremblait de colère. Sans s'en rendre compte, il s'entoura d'un halo bleuté, et fonça à nouveau sur le tronc. Cette fois-ci, le bois céda sous l'impact, faisant chuter l'être sylvestre en arrière. Mais cela ne calma pas pour autant la colère du petit dragon bleu. Il poussa un autre cri de rage, qui déchira la quiétude du lieu. Mais, ce hurlement se transforma rapidement en couinement de douleur. Le dragon se plia en deux en grognant, se tenant le ventre avec ses pattes. L'inquiétant bourdonnement était encore plus fort, désormais...
C'est alors que deux ombres cachèrent brièvement les rayons du soleil. Comme elle relevait la tête, Yûn vit deux nobles dragons se poser sur la berge, non loin d'elle. Un Dracolosse et un Libégon. Deux personnes descendirent de leur dos, une fille qui semblait avoir son âge et un homme, plus âgé. De ce dernier se dégageait une sensation de forte assurance, qui impressionna la jeune Terrosienne. Ce dernier semblait l'avoir remarqué, car il s'approcha d'elle.
Mais, il n'avait pas fait deux pas que Tsubaki surgit des eaux du Lac, et plaça l'une de ses lames sous la gorge du nouveau venu, tandis que son Draby accourait à son tour en grognant
.

"Que...? Tsubaki! Uroko! Mais arrêtez, enfin!"
- Désolée pour la surprise. Pas d'inquiétude, cet homme fait peur, mais ce n'est pas quelqu'un de méchant.

C'était la jeune fille qui accompagnait l'homme qui avait parlé, tout en dévoilant un katana. Yûn se sentait de plus en plus mal à l'aise, surtout qu'aucun de ses deux 'gardes du corps' ne semblait convaincu par les propos des nouveaux-venus. Elle regarda l'homme aux cheveux rouges. Il ne semblait nullement angoissé par la présence de la lame menaçante sous sa gorge.

- Je m'appelle Shiki, et voici Peter. Baisserez-vous vos armes, mademoiselle ?
« En effet, comme l'a dit ma compagne de route, je suis Peter, et je viens d'Eternara. Je me sais un peu effrayant, mais je ne vous veux aucun mal. Il se trouve que je survolais l'endroit et que j'ai décidé arbitrairement de me poser ici. J'ignorais que quelqu'un s'y trouvait, et j'aurais pu m'en apercevoir plus tôt si je n'étais pas aussi troublé par ce voyage temporel...enfin, peu importe. Je ne vais pas vous imposer un récit dont vous ne comprendrez peut-être pas tout si vous n'avez pas, vous aussi, fait l'expérience de ce saut dans le temps... »


Peter...? Non... Ce serait le Dragon Master, l'un des Champions nalciens?! Au vu des deux pokémon dragons qui l'accompagnait, il n'y avait aucun doute là-dessus.

« Mademoiselle, je n'ai pas débarqué ici à dessein. Et je n'ai pas de mauvaises intention à l'égard de votre compagne, tout comme je ne cherche en rien à vous nuire. Pourriez-vous, je vous prie, baisser vos armes ? »
"Ah! Excusez-moi! Tsubaki, c'est bon, tu vois bien qu'il ne nous veut aucun mal. Tu peux bien baisser tes armes, tu ne crois pas? S'il te plaît. Et c'est pareil pour toi, Uroko."

La jeune Mizuhanienne posa sur elle son regard bleu clair. Elle semblait hésiter... Mais décida finalement de ne plus menacer Peter. Elle s'écarta, mais demeura à distance raisonnable, juste au cas où... En revanche, Uroko refusa d'obtempérer. Il grogna de plus belle, tête en avant, grattant le sol de sa patte. Bon sang... Déjà qu'arriver à la hauteur de Tsubaki allait être dur, voilà que deux autres puissants dragons étaient là! Qu'est-ce que Yûn allait penser de lui, après ça?
Il se sentit soulever de terre... Et comprit que ce n'était que sa dresseuse, qui venait de le prendre dans ses bras. Cette dernière s'approcha du Dragon Master et de sa compagne de route, et s'inclina légèrement
.

"Veuillez excuser le comportement de Tsubaki... Elle n'est pas très sociable, mais elle m'a sauvée la vie. Et, depuis, elle veut me protéger... Je me nomme Yûn Saha, de Terros. Et voici Uroko, mon Draby."
« J'oubliais : je suis dresseur de Pokémon Dragons, comme vous pouvez peut-être le constater en voyant la monture sur laquelle je suis venue interrompre votre repos et vos pensées...voici Kairyuu, qui m'accompagne depuis maintenant une quinzaine d'années. »


Alors que le noble dragon jaune les saluait, le petit Draby ne put s'empêcher de grogner encore. Lui, tout comme l'autre, avait des ailes, choses dont il rêvait le plus d'obtenir. Ca n'allait pas l'aider à se calmer davantage...
Il sentit le regard curieux du Champion des dragons se poser sur lui. Cette fois-ci, le petit dragon laissa s'échapper une flamme de sa bouche, pour lui faire bien comprendre qu'il n'avait pas intérêt à s'approcher trop de sa Yûn. La jeune fille, exaspérée par le comportement exécrable de son pokémon, exerça une légère pression avec ses bras.


"Mais enfin, qu'est-ce qui te prend, Uroko? Pourquoi tu réagis comme ça?" Chuchota-t-elle.

Mais son pokémon détourna la tête, gardant tout de même un œil sur Peter et ses pokémon.

« Je vois que vous avez un Draby...un Pokémon noble que voilà. Je sens émaner de lui une force tout à fait convenable...comme s'il était sur le point de libérer une grande quantité d'énerger. Celle-ci est sans aucun doute un bon présage... »
"Vous croyez? Parce qu'en ce moment, il est vraiment bizarre, depuis qu'on est revenu du..."

Futur. Elle avait faillit dire ça! Et là, certainement que le jeune homme l'aurait prise pour une folle... Mais... Le futur? Alors, ce serait pour ça qu'Uroko est de si mauvaise humeur? Parce qu'il s'était vu en Drattak et que, pour le moment, il se sentait trop faible?
Profitant de son moment d'inattention, le petit dragon parvint à se dégager de l'étreinte de ses bras. Et, avant que sa dresseuse ait pu réagir, il était déjà face à Peter. Bon sang... Ce n'était qu'un humain! Et pourtant, il pouvait ressentir en lui une force comparable à celle qui émanait des dragons qui l'accompagnaient! Une puissance dont lui-même ne parvenait pas à faire preuve... Grr, mais qu'est-ce qu'il pouvait l'énerver, celui-là! Rendu furieux par ce paradoxe insupportable, une boule de feu naquit dans la gorge d'Uroko. Celle-ci grossit, se scinda en plusieurs parties. Soudain, le dragon aux écailles bleues libéra ses projectiles incandescents. Il avait bien l'intention de montrer à ce Peter que ce qu'il faisait n'était qu'une imitation! Cependant, cela s'avéra inutile.
Sunagon, qui avait certainement dû ressentir l'hostilité de ce petit pokémon, réagit plus rapidement que les autres. Elle avait déployé son aile devant son maître, le protégeant ainsi des faibles flammes. Cela ne lui causa que très peu de mal, son double-type lui offrant une forte immunité aux attaques issues de cet élément brûlant. La Libégon se positionna en face d'Uroko, et poussa un cri à la fois doux et ferme, pour bien lui signifier que, s'il ne s'arrêtait pas de suite, il aurait affaire à elle. Malheureusement, son avertissement ne parvint pas jusqu'aux oreilles du dragon miniature. Bien au contraire, prenant appui sur ses petites pattes, il se propulsa aussi rapidement qu'il le pouvait en direction de la noble dragonne, bien décidé à lui faire goûter de son Coup D'Boule.


Dernière édition par Yûn le Mer 30 Mar 2011 - 16:58, édité 1 fois
avatar
Yûn
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 135
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Tsubaki Mitsuki le Ven 14 Jan 2011 - 13:14

Tsubaki regardait les deux nouveaux venus avec méfiance, son grondement de bête sauvage résonnant toujours dans sa gorge. L'autre fille, qui s'était présentée, et se nommant Shiki, lui montrait son arme, sans la prendre. Ah ah, elle se foutait d'elle ?! Elle retint un rire. Elle présentait son arme, et ne dégainait pas. Peut-être qu'elle faisait une mauvaise interprétation, mais elle prenait ça pour de l'assurance. Une trop grande assurance... La Mizuhanienne avait les deux personnes en face, et elle pouvait leur trancher la gorge sans problème. Quoique, le Dracolosse et le Libégon pouvaient s'en prendre à elle... Mais elle n'était pas "normale", elle avait des capacités redoutables et redoutés... Et cette fille, avec son oeil en moins, prétendait pouvoir la vaincre, facilement, et que c'était par noblesse d'âme qu'elle ne voulait pas les affronter... Elle avait bien raison... La jeune Mitsuki n'était pas différente pour rien...

Elle entendit Yûn lui demander de se calmer, de baisser ses armes, de se retirer... Elle le regarda, au départ sévérement. Elle ne voulait pas ! Pour la protéger !! Ils étaient quand même un danger potentiel, et de ce fait, elle ne voulait pas baisser les bras... et pourtant, le regard insistant de sa compagne de route finit par la convaincre. Elle tourna son visage vers Peter... Et, dans un sifflement sec, qu'elle émit, elle fit un geste en travers de sa gorge, non pas pour le blesser, mais pour retirer ses lames. Si la Terrosienne ne voulait pas qu'elle attaque, alors elle n'attaquerait pas... Cependant, par son mouvement aussi rapide que fluide et sec, elle venait de montrer aux deux inconnus qu'elle ne les craignait pas... Bien au contraire...

Elle s'éloigna, leur tournant ostensiblement le dos, signe de sa propre assurance. Elle entendit l'homme s'intéresser au Draby de sa protégée. Elle sentait de la part du dragon, comme une forme d'hostilité envers elle... Elle n'avait pourtant rien fait de mal, juste son devoir... Elle n'était décidément pas à sa place, ni ici, ni ailleurs... Rageuse, elle se rendit près du lac et s'agenouilla dans l'herbe se penchant au-dessus du lac, pour regarder l'eau... Elle voyait les Pokémon nager et s'amuser, dans le froid liquide. Ils semblaient heureux.. Des frères, des soeurs, des mères, des pères, des amis... Ils étaient un clan, une famille... Elle s'était fait des illusions, trop d'illusions.... En soupirant, elle se laissa doucement glisser dans le lac, retournant dans les profondeurs glacés... Elle nagea un peu, apercevant des éclairs oranges devant ses yeux. Les loutres ne l'avaient pas reconnu, et étaient retournées se cacher... Elle remonta à la surface et inspira l'air qu'elle put trouver. Le froid lui coupait un peu la respiration, et ses réserves d'oxygènes s'épuisaient un peu trop vite... Mais elle y retourna, encore et encore, plongeant de plus en plus loin, ne faisant pas attention à la pression environnante... Et puis, finalement, elle vit deux petits Mustebouée qui tournoyèrent autour d'elle, avant de lui saisir les bras et de la hisser à la surface. Comme pour lui sauver la vie... Elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Innocence et Bonté... Voilà ce qu'ils étaient... Elle caressa leurs fourrures imperméables et frotta un peu leur tête. Ils étaient adorables... Et ne voulait de mal à personne... Quelque part, elle se dit que c'était ça qu'elle devait trouver... Des Pokémon, qui ne voulaient que son bien, qui s'en fichait de ce qu'elle était réellement... Du monstre qu'elle était en vérité...

Une fois à la surface, elle regarda les deux créatures aquatiques, qui lui sourirent. Puis replongèrent, pour jouer ensemble... Elle se sentit sourire... Et quitta vraiment l'eau du lac. Elle saisit sa tunique au sol et s'habilla rapidement, bien qu'elle fut trempée. Elle regarda Yûn, qui semblait sympathiser avec les deux nouveaux venus... Son absence ne semblait pas les déranger... Qu'elle n'affecte pas les inconnus encore, elle comprenait mais venant de sa protégée, elle le prenait un peu mal... Enfin, qu'importe... Elle allait faillir à sa propre promesse... Mais elle ne pouvait plus rester ainsi... D'autant plus que Miyuu refusait de lui parler... Elle ne s'était plus manifestée depuis bien longtemps... Elle laissa son regard courir sur le lac et aperçut un pêcheur au loin... Elle récupéra ses affaires et se rapprocha de l'homme, qui avait son fil plongé dans l'eau... Il était assez âgé et semblait endormi... Pourtant, dès qu'un faible mouvement agita sa canne, il s'en empara et commença à tirer. Il arriva à ramener, en peu de temps, un splendide saumon, qu'il plaça dans un panier d'osier. Puis, il ramena son outil de pêche et regarda la demoiselle.

"Que puis-je pour vous, jeune fille ?"

Elle déglutit difficilement et tenta de s'exprimer. Elle ne parlait que très peu à haute voix... A dire vrai, son mutisme s'était quelque peu dissipé lors d'un étrange voyage, où elle s'était emportée contre Miyuu... Là, elle ne parvenait pas à parler et s'étrangla toute seule, ce qui suscita le rire du vieillard.

"Je n'vais pas vous manger, je n'ai plus assez de dents pour ça ! Je rends service à tout le monde ici, alors vous pouvez demander..."
"... Une... monture... Je... voudrais... un oiseau... rapide... Je.. Je vous le rendrais hein ! Je vous le ramenerai ! Mais... je dois... trouver... quelque chose..."


Il sourit et hocha la tête. Puis, il siffla, en agitant une de ces prises dans les airs. Une ombre apparut subitement, tournoyant autour d'eux, avant de se poser au sol, en douceur, plantant ses redoutables serres dans la terre. La créature battit des ailes en poussant un cri sonore et prit le poisson que lui tendait son maître, le dévorant d'une traite. En même temps, vu la taille de sa gueule, c'était normal que son casse-croûte à écailles ne tienne pas longtemps. La bête secoua un peu son corps imposant et fixa la demoiselle, qui se sentit un peu ridicule. Le vieil homme se mit à rire.

"Elle fait peur hein ? Mais ma petite Tsubasa est très rapide et connait bien Erasia. Tu peux lui faire confiance, elle est fiable ! Et ne t'inquiète pas, elle est gentille !"

Elle hocha la tête et remercie l'homme, en lui remettant les économies qu'elle avait. Puis, elle fixa la monture improvisée qu'elle recevait... La dénommée Tsubasa agitait sa queue en pointe, semblable à une flèche et approcha son museau du visage de la Mizuhanienne... Le Pokémon pouvait la décapiter d'un simple coup de mâchoire... Et pourtant, elle frotta brièvement ses naseaux contre la joue de la guerrière. Elle hocha la tête, sentant l'approbation de la bête, et grimpa sur son dos. Elle portait une sorte de harnais de cuir, pour qu'on puisse s'accrocher à elle. Elle saisit l'anneau du harnais et pressa ses jambes sur le corps du prédateur. Il battit des ailes et décolla. Elle aperçut au loin, Yûn, Peter et Shiki. Elle regarda sa monture, qui échangea un coup d'oeil avec elle. L'être volant sembla comprendre la volonté de Tsubaki et plongea en piqué vers les trois personnes, avant de donner une puissante impulsion juste au-dessus d'eux, créant un violent apport d'air, qui sembla les destabiliser. Puis, elles prirent de l'altitude, et partirent au loin.

[Je quitte le topic pour un certain temps, l'histoire de mon perso n'avance pas et ça m'énerve un peu... Du coup, je vais un petit aller-retour perso, je posterai plus tard... Donc m'attendez pas !]

_________________

Tsubaki's Theme
avatar
Tsubaki Mitsuki
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 7
Âge du personnage: 17 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Peter le Sam 9 Avr 2011 - 10:07

La jeune Mizuhanienne obéit à sa camarade et recula en baissant ses armes, histoire de laisser Peter libre de ses mouvements. En revanche, le Draby semblait décidé à s'en prendre au champion, et il ne cessa de gronder que lorsque sa dresseuse le souleva de terre pour le serrer dans ses bras, dresseuse qui, en s'inclinant, s'excusa du comportement de Tsubaki et d'Uroko. Ce dernier grogna alors de plus belle, manifestement jaloux et hostile. Une flamme lui échappa, signe que Shiki, et surtout Peter et ses Dragons, n'étaient pas les bienvenus ici. Cependant, le champion nalcien ne s'en formalisa pas.

« Enchanté de vous connaître. Bien que votre Draby m'ait l'air un peu agité, je peux percevoir la puissance qui émane de lui...vous devriez le surveiller, il est sans doute... »

Alors que Peter s'interrompait, hésitant à dire à Yûn qu'il pensait que son Pokémon allait certainement évoluer incessamment sous peu, la Terrosienne s'arrêta elle aussi en plein milieu de sa phrase. Revenu du...? Du quoi ? Peter revenait lui-même du passé, il ne serait pas étonné pour un sou d'apprendre que d'autres Erasiens avaient été envoyés, eux aussi, dans des époques qui leur étaient totalement étrangères.

Mais le léger battement dans la conversation permit au Draby de jaillir des bras de sa dresseuse pour provoquer Peter. Des flammèches se dirigèrent vers le Dragon Master, qui ne bougea pas, sachant parfaitement que les deux Pokémon qui se trouvaient à ses côtés ne laisseraient pas cela passer. Ce fut sa Libégon qui, en déployant une aile fine, membraneuse, mais néanmoins très résistante, intercepta l'attaque. Calme et douce, la voix du désert s'adressa au petit dragon tout en lui faisant face.


« Je te prie d'arrêter, Uroko. »

Pour les humains présents, hormis pour Peter, il n'y eut qu'un cri d'avertissement de la part de la créature, que le Draby ne daigna pas respecter. En effet, en se campant sur ses pattes, il bondit vers son aînée, avec la ferme intention de lui asséner un Coud'Boule dont elle se souviendrait longtemps. Mais il ne put même pas atteindre sa cible : Sunagon fit doucement vibrer ses ailes, produisant un léger vrombissement très particulier et générant un courant d'air qui fit d'abord flotter le petit dragon dans les airs, puis le repoussa en arrière et le fit atterrir sur le sol avec un bruit mat. Puis, la libellule s'éleva de quelques mètres et parla une nouvelle fois à son opposant.

« Je ne veux pas te faire de mal. Alors s'il te plaît, n'en fais pas plus. »

Mais les dernières mises en garde de la Libégon ne firent qu'énerver davantage le Draby. Eh quoi, elle se prenait pour qui, à faire son grand seigneur condescendant et miséricordieux ? Il faisait tant pitié que ça pour qu'elle se permette de lui parler ainsi ? Passablement en colère, le petit dragon retenta une attaque de feu, que sa congénère se contenta d'esquiver par un mouvement dans les airs.



En se replaçant pour refaire face à celui qu'elle considérait désormais comme son adversaire, Sunagon agita rapidement les ailes pour utiliser un Sonicboom sur le Draby, enchaînant immédiatement après sur une attaque Tourbi-Sable qui piégea le dragon de Yûn dans une tornade de grains innombrables et gênants.


Voyant qu'il ne renonçait toujours pas et se débattait contre la prison sableuse, Sunagon, sur un signe de tête approbateur de son dresseur, inspira à pleins poumons en luisant légèrement. Elle ouvrit alors sa gueule ornée de crocs petits, mais suffisamment pointus pour faire mal. Une flamme bleue et violette en jaillit, accompagnée de particules brillantes qui rappelaient quelque peu les étoiles, et fusa vers le Draby en produisant un son semblable au souffle d'un vent violent. Uroko reçut Dracosouffle de plein fouet et resta sonné tandis que son opposante se maintenait à une hauteur convenable au-dessus du sol. Elle savait qu'il n'était pas totalement K.O. et qu'il était fort probable qu'il cherche à combattre encore jusqu'à l'épuisement. Peter aussi avait deviné que le Dragon de Yûn était dans un état d'agacement et de rage qui le ferait lutter jusqu'au bout. Il n'y avait guère que sa dresseuse - et encore, cela restait à prouver - qui pourrait l'empêcher de poursuivre ce match improvisé et trop inégal. Cette fois, ce fut le Dragon Master qui prit la parole.


« Uroko, je crois que ça suffit. Il ne sert à rien de souffrir inutilement. Je sais bien que l'on dit qu'un combat n'est jamais perdu d'avance...mais là, la situation me fait dire qu'il faudrait songer à cesser de t'entêter. Et je t'assure que je ne dis pas ça par vanité ou par condescendance, mais bel et bien parce que je constate que ta manière de te battre et ta force ne sont pas adaptées...tu dois canaliser cette puissance qui bouillonne en toi et apprendre à t'en servir correctement. »

Le fils de l'Eternarien des Cieux se tourna ensuite vers Yûn et lui dit doucement :

« Quant à vous, mademoiselle, vous devriez apprendre à modérer votre compagnon. Je ne me formalise pas de cette provocation, mais son comportement risque de vous causer des problèmes si les personnes en face de vous ne sont pas très compréhensives. Bien sûr, je vois bien que c'est à mes Dragons qu'il en veut, et sans doute à moi en particulier, puisque je suis Dragonnier. Mais il faut qu'il se maîtrise afin de devenir un Drattak puissant et efficace. J'espère que mes mots ne vous blessent pas et vous seront plus utiles que vexants, mademoiselle. »

Le ton de Peter, comme la voix de sa Libégon, était ferme, mais doux, sans méchanceté ni orgueil, mais empli d'une volonté de donner des conseils pratiques et applicables. Il se montrait particulièrement bienveillant, évidemment, avec les humains qui étaient accompagnés de Pokémon de type Dragon. Mais, naturellement gentil, bien que paraissant austère et inaccessible au premier abord, il espérait que, dans la situation actuelle, son expérience et la vie quotidienne qui était la sienne, consacrée à ces créatures qu'il voyait comme divines, serviraient à sa cadette de Terros.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 293

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Yûn le Dim 10 Avr 2011 - 15:26

Le combat était clairement inégal. Sunagon était bien mieux entraînée et expérimentée que le petit dragon, et cela se reflétait sur sa stratégie. Sans aucune intervention du Maître des Dragons, la douce souveraine du désert avait dosé à la perfection ses attaques, de sorte d'infliger suffisamment de dégâts à Uroko pour lui faire comprendre qu'il ne faisait pas le poids contre elle. Malheureusement, le petit dragon était plus têtu qu'un Tauros en pleine charge. Et, malgré la différence de niveau flagrante, il ne cessait de repartir à l'assaut, pour se faire repousser à chaque fois.
A un moment donné, Sunagon, certainement agacée par les attaques répétées du dragon immature qui ne semblait pas tenir compte de ses multiples avertissements, jugea préférable de lui montrer ce dont elle était vraiment capable. Des flammes bleues naquirent au fond de sa gorge, pour se jeter sur le petit Draby. Cependant, il ne s'agissait pas de simples flammes, mais du feu sacré des dragons. Si ce dernier était redoutable, il était également craint par ses possesseurs. Une langue incandescente enveloppa le dragon aux écailles bleues. Des brûlures apparaissaient au fur et à mesure sur son corps.
Lorsqu'enfin, la prison de feu s'évanouit dans les airs, Uroko était toujours debout. Néanmoins, il ne parvenait plus à esquisser le moindre mouvement... Le feu des dragons ne l'avait pas seulement brûlé, il avait également engourdi tous ses muscles! Si l'effet était temporaire, il demeurerait au moins pendant une bonne partie de la journée.
Abasourdie par la scène qui venait de se dérouler, Yûn ne reprit conscience de la réalité qu'en entendant les grognements de rage de son pokémon. Elle se précipita vers lui, pour vérifier son état de santé. La douce Libégon lui avait tout de même infligé une sévère correction... Et, en plus, Yûn était certaine qu'elle n'avait pas dévoilé ne serait-ce la moitié de ses pouvoirs. Cela n'allait pas arranger l'humeur de son dragon bleu
...

« Uroko, je crois que ça suffit. Il ne sert à rien de souffrir inutilement. Je sais bien que l'on dit qu'un combat n'est jamais perdu d'avance...mais là, la situation me fait dire qu'il faudrait songer à cesser de t'entêter. Et je t'assure que je ne dis pas ça par vanité ou par condescendance, mais bel et bien parce que je constate que ta manière de te battre et ta force ne sont pas adaptées...tu dois canaliser cette puissance qui bouillonne en toi et apprendre à t'en servir correctement. »

Si la jeune Terrosienne avait bien entendu le message, elle n'était pas sûre que le vrai destinataire en ait réellement pris conscience. Elle n'avait jamais vu son dragon dans un tel état de colère. D'habitude, il se montrait plutôt sociable, au contraire. Etait-ce dû à la présence de ses congénères?
Le Dragon Master reprit la parole, mais cette fois-ci pour s'adresser à la jeune fille
.

« Quant à vous, mademoiselle, vous devriez apprendre à modérer votre compagnon. Je ne me formalise pas de cette provocation, mais son comportement risque de vous causer des problèmes si les personnes en face de vous ne sont pas très compréhensives. Bien sûr, je vois bien que c'est à mes Dragons qu'il en veut, et sans doute à moi en particulier, puisque je suis Dragonnier. Mais il faut qu'il se maîtrise afin de devenir un Drattak puissant et efficace. J'espère que mes mots ne vous blessent pas et vous seront plus utiles que vexants, mademoiselle. »

En entendant les paroles du Champion nalcien, Yûn sentit sa gorge se nouer. Bon sang, pourquoi son dragon avait-il agi ainsi, devant le Maître des Dragons qui plus est... Elle allait passer pour une incapable, qui était dans l'impossibilité de contenir son pokémon.
La jeune fille de la nation terrestre déglutit avec peine, puis tourna la tête en direction de son aîné. Elle allait lui répondre et s'excuser, quand
...

"La ferme."

Surprise, les mots de la jeune fille restèrent coincés dans sa gorge. Ce n'était pas vraiment à cause de cette interruption. Mais... Cette voix assez grave... C'était...
Yûn reporta vivement son regard sur son dragon. Cependant, à la place du petit Draby, se tenait un jeune homme d'une vingtaine d'années tout au plus. Ses longs cheveux gris clair étaient noués à l'aide d'un ruban carmin, et il portait des habits de la couleur du ciel qui laissaient deviner ses muscles robustes. Un genou à terre, il fixait le Maître des Dragons. Une lueur de colère dansait dans ses yeux d'ébène.
La jeune Terrosienne comprit aussitôt de qui il s'agissait. Son dragon avait, pour une raison inconnue, revêtit la même forme que lorsqu'ils étaient dans le futur. L'hybride parvint à se remettre debout, malgré le fort engourdissement de son corps. Il vacilla un peu, mais demeura debout, foudroyant toujours du regard l'homme nalcien
.

"Tu te prends pour qui? Hein? Tu ne sais rien de moi, et encore moins de Yûn! Et pourtant, tu te permets de nous critiquer! Et de rendre triste MA Yûn?!"

La créature mi-homme mi-dragon sentit quelque chose exploser en lui. Comme si toute la colère qu'il accumulait depuis des mois, du fait de son incapacité à protéger sa dresseuse, se déversait d'un coup dans la moindre cellule de son corps. Et était en train d'en modifier la structure. Si l'hybride perçut cette sensation, il n'en tint pas compte, pas plus que de l'aveuglante lumière qu'il émanait.
Soudain, comme par enchantement, la paralysie qui sévissait s'évapora. Aussitôt, Uroko se jeta sur l'homme qu'il détestait, le poing en arrière, toujours entouré de son enveloppe éblouissante. Il ne s'agissait pas d'une capacité particulière, juste un banal coup de poing
.

"Tu vas me le pay...!"
"Non! Uroko, arrête!"


Surpris, l'hybride suspendit son geste l'espace d'un instant. Cela fut suffisant pour que Sunagon se remette de sa surprise. La douce dragonne des sables utilisa sa queue comme un fouet, pour éloigner la créature illuminée de son dresseur. Cependant, cela ne fonctionna pas. L'hybride parvint à stopper l'attaque en attrapant la queue avec ses mains. La Libégon n'en resta pas là, et usa de nouveau du feu des dragons, mais de manière beaucoup plus intense que la dernière fois. Elle ne semblait pas apprécier de voir que son étrange congénère s'en prenne de nouveau à Peter. Cette fois-ci, Uroko fut propulsé en arrière, et atterrit brusquement au sol. Enfin, la lumière se dissipa de son corps. Et tous purent voir les importants changements qui venaient de s'opérer chez l'hybride.
Désormais, le jeune homme était entouré d'une robuste armure d'écailles ivoires, qui lui protégeait tout le corps. Ses bras aussi avaient des protections. Mais elles semblaient plus fines, d'un gris cendre et rouge sang, pour lui permettre de les bouger avec une certaine aisance. Il semblait également plus lourd, ce qui expliquait pourquoi il avait été capable de contrer la Draco-Queue de Sunagon. En effet, son centre de gravité avait était abaissé, le rendant bien plus stable que lorsqu'il était un Draby. L'unique partie de son corps qui était véritablement visible, c'était ses yeux. Eux aussi avaient légèrement changé, plus fins, et légèrement jaunis...
Sa jeune dresseuse se précipita, encore plus inquiète. Une marque noire était visible sur le devant de son armure, à l'endroit où le puissant Dracosouffle l'avait atteint. L'hybride de Drackhaus ayant atterri sur le dos, il avait quelques difficultés à se redresser... Yûn voulut l'aider, mais son pokémon écarta brusquement sa main. Une fois en position assise, il posa son regard toujours colérique sur la jeune fille
.

"Idiote! Pourquoi est-ce que tu m'as déconcentré?! J'allais l'avoir, et..."
"Tais-toi!"


Cette fois, ce fut Uroko qui laissa sa phrase en suspens. C'était la première fois que la jeune Terrosienne employait ce ton-là avec lui. Autant dire qu'il était très étonné. Mais, son étonnement se transforma en malaise, lorsqu'il vit des larmes de frustration apparaître dans les yeux de sa dresseuse.

"Tu n'es vraiment qu'un idiot! Je pensais que tu avais changé, que tu avais grandi quand on était à Arkan! Mais, je réalise que je me trompais... Tu n'as pas du tout changé, tu es resté le même! Un gamin, qui fonce tête baissée dès que quelque chose ne lui plaît pas!"
"Mais enfin, Yûn, je..."
"Tais-toi! Tais-toi, tais-toi, TAIS-TOI!!"


Un rayon rouge atteignit alors l'hybride. Ses yeux s'agrandirent d'étonnement, alors qu'un halo rouge l'entourait progressivement. Et on pouvait le comprendre. C'était la première fois que la jeune fille aux cheveux gris utilisait sa pokéball sur lui. La première fois, depuis qu'il avait accepté de l'accompagner dans son voyage...
Lorsque l'étrange jeune homme en armure eut disparu à l'intérieur de sa prison sphérique, Yûn se releva. Elle essuya les quelques larmes qui coulaient sur ses joues, et se tourna vers Peter, les yeux encore rougis
.

"Je vous prie d'excuser la réaction d'Uroko... Si vous êtes en colère, je le comprendrai. Et, je suis prête à vous dédommager, si vous le jugez nécéssaire."
avatar
Yûn
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 135
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Peter le Ven 27 Mai 2011 - 10:34

[Je change de couleur d'écriture parce que mon darkred fait trop mal aux yeux avec le nouveau fond u_u]

"La ferme."

Le Draby, qui avait pris forme humaine, venait d'adresser ces violentes paroles au Dragon Master. D'abord un peu étonné, plus par l'apparence du Pokémon que par ses mots, Peter comprit ensuite que Yûn aussi avait fait un petit séjour dans le passé ou dans le futur. Ses propres Pokémon avaient aussi cette capacité, et sans doute certains d'entre eux l'avaient-ils conservée. C'est à vérifier, se dit le champion. En se redressant, Uroko lança un regard assassin au Nalcien.

"Tu te prends pour qui? Hein? Tu ne sais rien de moi, et encore moins de Yûn! Et pourtant, tu te permets de nous critiquer! Et de rendre triste MA Yûn?!"

En voilà un Pokémon colérique. Sa dresseuse ne savait absolument pas le maîtriser, contrairement à Peter, qui savait canaliser les pulsions destructrices de son Léviator aux écailles rouge vif. Mais après tout, la Terrosienne était jeune, et elle ne devait pas voyager avec son Pokémon depuis si longtemps que ça. Le champion d'Eternara, lui, avait sillonné Erasia pendant près de 15 ans, il était donc normal qu'il ait plus d'expérience que lui en la matière. En silence, il regarda ce à quoi il s'attendait se produire sous ses yeux : le jeune garçon qui se trouvait être le Draby de Yûn se couvrit de plaques et de protections qui correspondaient, évidemment, à la solide carapace qui se formait lorsqu'un Draby se changeait en Drackhaus. Et ô surprise ! Une fois la paralysie dissipée, l'hybride se jeta littéralement sur Peter, qui s'entoura par réflexe d'une aura carmin, manifestation de son pouvoir de Dragonnier. Si jamais Uroko tentait de le frapper, il se heurterait à un tissu devenu aussi dur que la pierre.

Mais alors qu'il n'était qu'à quelques centimètres du Nalcien, Yûn le somma d'arrêter. Sunagon en profita pour lancer une Draco-Queue, interceptée en vain par le Drackhaus : en effet, elle enchaîna rapidement sur un nouveau Dracosouffle, bien plus puissant, cette fois, qui propulsa Uroko loin en arrière. Ce que le champion avait pu voir même à travers la lumière devint visible pour tous, à savoir la métamorphose du Dragon. Alors que Yûn tentait d'aller l'aider à se relever, il la repoussa violemment, et Peter réprima un soupir. Dresser cette furie n'allait pas être de tout repos pour sa dresseuse...qui lui intima d'abord de se taire, puis lui balanca ses quatre vérités à la figure, pour finalement le rappeler. D'après l'air surpris de l'hybride, ce dernier ne devait pas avoir l'habitude de rester dans sa Ball. Encore quelque chose qu'il fallait corriger...un Pokémon devait savoir se tenir tranquille dans sa capsule en toute circonstance.

Yûn demanda alors à Peter si elle devait le dédommager, après s'être excusée auprès de lui. D'un signe de tête, le champion indiqua que non, avant de dire doucement :


« Ne vous inquiétez pas pour ça. Vous avez déjà bien assez de mal avec votre Pokémon pour vous ajouter des soucis supplémentaires. Le seul « dédommagement » que je pourrais demander, à la rigueur, serait de vous voir en meilleurs termes avec votre Drackhaus, et de constater que vous êtes capable de le maîtriser quoi qu'il arrive. Cela me ferait, en fait, plus plaisir qu'autre chose. Suivre la progression d'un dresseur de Dragons et le voir parvenir à une harmonie complète, c'est quelque chose que j'aime particulièrement. D'ailleurs, si vous le souhaitez... »

Le Nalcien s'interrompit un instant. Ce qu'il allait lui proposer n'était pas rien, tout de même. Rien ne garantissait qu'elle accepterait. Et c'était une responsabilité supplémentaire pour lui, qui s'ajoutait à ses fonctions de champion serviteur de son pays. Mais après tout, il y avait longtemps qu'il n'avait plus rien à apprendre à Sandra...quant à Shiki, elle avait manifesté son désir de faire de nouveau cavalier seul pendant un moment. Alors, pourquoi pas ?

« ...si vous le souhaitez, je peux vous aider à y arriver. Je parle de maîtriser et de développer les capacités de votre Dragon, bien sûr. Je peux vous accompagner un moment dans votre voyage, à condition de rentrer régulièrement à Nalcia, puisque j'y suis lié par un contrat perpétuel. Mais l'aller-retour, avec Kairyuu, est très rapide. Vous pouvez aussi séjourner à Nalcia le temps que je vous forme aux rudiments du dressage de Dragons. En tout cas, je ne vous oblige à rien, et ma proposition est permanente : si vous décidez de revenir me voir dans quelques semaines, voire quelques mois, elle tiendra toujours. »

Peter se détourna alors, après avoir souri d'un air aimable à Yûn. Il était toujours serviable, particulièrement envers les dresseurs qui possédaient des Dragons. Il commença alors à marcher lentement vers une source lumineuse qu'il savait être un Ponyta, grâce à sa vue rendue perçante par ses pouvoirs. L'équidé se tenait non loin de la jeune Tsubaki, qui était revenue de sa « promenade » et avait fait une sacrée chute dans le Lac, et qui dégageait désormais une aura menaçante et différente d'auparavant. Fronçant les sourcils, l'ancien gouverneur de Nalcia accéléra le pas, Yûn, Kairyuu et Sunagon sur les talons, après avoir salué Shiki, qui quitta les lieux.


[Topic terminé]

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 293

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre très inattendue [pv Tsubaki, Peter, Shiki]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum