[ Clos ] Premier emploi... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Rendris le Mar 6 Juil 2010 - 16:30

Je m'assis au bord d'une fontaine, complètement exténué. La veille j'avais passé toute la journée à chercher une taverne dans laquelle j'aurais pu être embauché. Quelle que soit ma façon de me présenter, j'avais toujours été remercié avec une phrase du genre "Désolé je ne 'embauche plu personne". j'étais au comble du désespoir, je faisais des effort pour prendre contact avec des Hommes mais personne ne voulait m'accepter. Vraiment commencer par une grande ville était une mauvaise idée. Les gens sont bien moins attentionné et accueillants que dans les campagnes. J'avais certainement passé en revue  la totalité des auberges de la ville, ce soir je dormirais encore dehors.

" Tu vois Vail, on aurait dû continuer et chercher une ville moins importante."

Le pokémon rose, me regarda de ses petits yeux noirs avant de se change en Miaouss et de courir entre les ruelles.

"Il le fait exprès c'est pas possible."

Je me lançai à la poursuite du chat qui ne s'arrêta à aucun moment, me gardant à une bonne paire de mètres derrière lui. Nous zigzaguions entre les maisons, passant par des endroits qui m'étaient encore inconnus. Vail tourna à droite la truffe au vent, quand je dépassai le coin de la rue le retrouvai assis devant la porte d'une auberge.

"Le Poisson Rieur ... on ne l'a pas encore vue celle-ci non?"

Le pokémon sourit.

"Bon et bien c'est pari. Mais si ça foire encore, on change de ville!"

Je passai la porte et contemplai l'intérieur de la boutique. Je ne voyais pas ce qui aurais pu faire rire le poisson, la pièce était lugubre. L'auberge était bondée certes, mais l'ambiance était tout sauf rieuse. Je fis un pas vers le comptoir lorsqu'un homme immense me barra la route. Le géant avais l'air d'être le tenancier.

"Qu'est ce que tu veux?"

Un ton sévère, un aspect dur, un tablier malpropre, le patron était la parfaite antinomie de son enseigne.

"Et bien ... Euh ... en fait j'aimerais savoir si vous m'embaucheriez."

Il me toisa d'un regard acerbe.

"Et combien tu demanderais?"

Je ne connaissait pas les salaires d'employer de taverne, je dis donc un prix au hasard.

"Euh ... Deux pièces de Bronze la journée?"

Le barman paru surpris, par peur d'être encore congédié, je modifia immédiatement le prix.

"D'accord j'en demande qu'une!"

"Je te prend pour deux. Vas au comptoir prend un tablier et vas prendre les commande des deux tables du fond et tu prendra toutes les autres qui viendrons. Grignote un petit quelque chose avant de commencer t'a l'air d'avoir faim. Allez vas."

Ravis, je pris un peut de poisson fumé que je partageai avec Vail puis je m'empressai de commencer mon service.

"Vail, change toi en parchemin et en plume et note tout ce que les gens vont dire."

Le Miaouss devint une belle feuille de parchemin et il flota dans les airs à coté de moi.

*Je le sens bien ce travail!*
avatar
Rendris
Informations
Nombre de messages : 24

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Invité le Sam 4 Sep 2010 - 16:09

    Reverie - "Ah !!!" Soupir "Je suis éreinté par la route ! "

    Une jeune fille vint à pousser la porte de la première auberge qu'elle croisa, complètement épuisé. Elle marcha d'un pas lent et fatigué puis se laissa tomber sur une chaise avant laisser sa tête se poser sur la table vide et qui en avait vu des vertes et des pas mûrs. Enfin ! Heureusement que le bois n'étais pas très sale, sinon elle aurait dut faire attention à ne pas se laisser s'écraser ainsi. Elle ne semblait plus bouger totalement amorphe. Une créature d'un blanc laiteux la suivait, se demandant bien ce que sa mère adoptive pouvait bien avoir. Le Togetic voleta ainsi au-dessus de la tête de Reverie, se préoccupant de sa santé. Elle allait bien, ce n'était qu'un petit coup de barre, et elle avait fin. Elle mit la main sur la bourse dans son sac et regarda ses possessions. Elle avait de quoi subvenir à ses besoins pour quelques jours. Il restait une bien maigre part de la paye qu'elle avait reçu après la guerre. Elle devrait peut-être se trouver un petit boulot, et elle avait déjà une idée sur la question. Pourquoi ne pas aider la pension de la ville ? Elle y possédait 6 pokémons différents, de plus, quelque chose lui dit que le Pokémon de Tyla et le sien on eu le coup de foudre et leurs prépare une surprise. Elle devait penser à monter sa propre pension, devenir éleveuse ce n'est pas très simple. En quoi pouvait-elle bien se spécialiser ? Elle possédait trois vols, Papilusion, Togetic et Airmure, d'ailleurs, cette dernière semble totalement perdue, comme si elle ne se rappelait de rien. La pokéball du Pokémon acier se trouvait dans son sac sans qu'elle ne sut jamais ou elle l'avait eu, enfin, si c'était dans son sac, c'était à elle. Si Anago venait à évoluer, elle aurait quatre vols. Elle possédait trois eaux, Magicarpe, Lokhlass et Arakdo. Si cette dernière venait à évoluer, ce nombre descendrait à deux. Elle possédait trois insectes, Papilusion, Arakdo et Ningale, si ce dernier venait à évoluer, elle en aurait quatre. Elle avait les jumeaux Capumains aussi, elle devrait penser à les prendre dans son équipe d'ailleurs.

    Alors qu'elle réfléchissait, elle ne vit pas que quelqu'un était venu prendre sa commande, elle ne regarda pas la tête du serveur, plus parce qu'elle était encore en pleine réflexion plutôt parce qu'elle n'osait pas lever les yeux. De toute manière, une auberge comporte généralement plusieurs serveurs, enfin, c'est bien ce qu'elle pensait. Elle n'avait même pas fais attention à la clientèle ou au nom de l'établissement, ça préoccupation première étant de s'asseoir pour reposer ses pauvres petits pieds meurtris dans ses socques. Ces sandales japonaise son assez inconfortable pour les voyages, mais elle portait son kimono aujourd'hui, cela aurait était assez mal venu de mettre autre chose comme ses bottes de cuir rembourré de laine. Non ! Elle ne pouvait pas changer de sous-pied, même si ces derniers sont surélevés. Une fille qui à un certain gout de la mode doit savoir faire des sacrifices.


    Reverie - "Je prendrais un bouillon de légume sans viande et une tarte à la pomme, sans oublier deux laits chaud... mettez m'en quatre et n'oubliez pas le pichet ! Si vous avez du miel je prends ! Si vous n'avez rien de tous ça dites-moi ce que vous avez, je ne suis pas contre du poisson ou un bout de poulet, même une simple bouillabaisse irait ! Un plat de fruit pour mes compagnons, et si vous n'avez toujours pas, du pain, ça fera l'affaire !"

    Elle attrapa deux sphères et fit apparaitre un Elekid ainsi qu'un Kadabra à ses cotés. Les trois autres étaient, soit trop imposant, soit impossible à faire apparaitre car ils ne tarderaient pas à s'assécher sans eaux, ils resteraient dans leurs balls. Le Pokémon psy disparu dans un petit flash et vint se mettre en face de Reverie, le Pokémon électrique prit la chaise à droite de la jeune fille. Togetic et Kadabra avait l'habitude de se retrouver hors de leurs balls, mais pour Bolt, tout nouveau d'ailleurs, c'était la première fois. Il avait intérêt à bien se tenir.
    Quand elle eu finit de commander, son estomac fit des siennes, gargouillant dans cette atmosphère sinistre. Elle lâcha un profond soupir avant de ne lancer un :


    Reverie - "J'ai la dalle !"
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Rendris le Dim 5 Sep 2010 - 17:48

"Deux poissons fumés, une bière et un verre de lait!"

Voilà, la dernière table était lancée et le prochain service serais dans cinq bonnes minutes, on s'octroya donc le droit à une petite pause. Cela faisait deux mois qu'on travaillait dans cette auberge avec Vail et j'étais fier de la centaine de pièce de bronze qui constituait notre paye actuelle. Ce, même si l'aubergiste m'avait avoué dès la fin de ma première soiré de travail que j'étais largement sous-payé pour un serveur. Mais au lieux d'accepter l'augmentation qu'il me proposait, je lui demanda qu'il me loge et me nourrisse tant que je resterais dans la cité, ce qu'il accepta sans rechigner.

À mon grand regret, ma pause fut plus courte que prévue, une jeune fille venait d'entrer et, vu son arrivée fracassante, elle devait être un tantinet fatiguée. Ce qui me choqua le plus ce fut ses yeux d'un profond vert émeraude, je crus même en voir un troisième mais après une seconde analyse je me rendis compte que seul deux prunelles trônaient à la lisière de sa chevelure. Fidèle à mon poste, je pris sa commande qui était, selon moi, un peut copieuse pour un être si petit et d'apparence si frêle. Mais en deux mois, j'ai pu apprendre à ne jamais me fier aux apparence: une personne, si petite soit elle, peut s'avérer être un très puissant maître élémental ou un dresseur de pokémon hors pair. D'ailleur, elle était avec trois pokémons au moins: un Togetic et un Kadabra qui paraissaient détendu ainsi qu'un Elekid qui n'avait visiblement pas l'habitude d'être hors de sa balle.

"Bon, pour le lait et le bouillon c'est bon. Je vais voir si j'ai des fruits et du miel, je reviens."

Elle me paraissait familière, j'avais l'impression qu'elle faisait partie du puzzle de ma personne. Pourquoi? C'était là une bonne question, mais comme à chaque fois, la réponse me viendrais plus tard. Je descendis à la réserve et réussit à dénicher un panier de pomme tandis que Vail, qui avait pris la forme d'un Marcacrain, avait trouvé quelques baies et des fruits secs. Je portai le panier au patron, lui annonçant du même coup les envies culinaires de la jeune fille. Je mis les autres fruits dans un bol et l'amena à l'inconnue aux cheveux indigo après un bref détour pour servir une table voisine.


"Bonjour mademoiselle. Cela vous paraitra peut être un peu direct comme approche, mais... est-ce qu'on ne se connaitrait pas par hasard? Ah mais oui! Attendez..."

Des yeux verts des cheveux bleus, une peau pâle, … Non, en fait je ne tenais rien du tout.

"Non rien tout compte fait."
Et à cet instant, la vraie révélation s'imposa à moi: elle devait être Nalcienne!

"Euh... dites moi, n'êtes vous pas Nalcienne?"
La jeune fille n'avais même pas esquissé un mouvement pour relever la tête, qu'un cri retenti depuis les fourneaux.

"RENDRIS!"
"Oui Patron, j'arrive!" Puis reportant mon attention sur la cliente: "Pouvez vous attendre la fin de mon service? J'ai un tas de questions à vous poser!"

Espérant qu'elle patienterait je continuai mon service alors qu'elle et ses pokémons mangeaient, et fréquemment je m'assurais de sa présence. C'est surement ma chance de faire remonter des souvenirs ou du moins d'essayer d'apprendre la maitrise de l'air.


Dernière édition par Rendris le Mer 30 Mar 2011 - 22:42, édité 2 fois
avatar
Rendris
Informations
Nombre de messages : 24

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Invité le Dim 5 Sep 2010 - 23:51

    Reverie sembla soucieuse par rapport au serveur. Il était étrange, comme si elle l'intéressait pour une raison ou une autre. S'il en avait après l'émeraude incrusté sur son front et recouvert par un bandeau noir, il aurait une grosse surprise. Aussi étrange que cela puisse paraitre, alors qu'elle avait perdu cette pierre, après un rêve étrange ou elle avait cru voir un passé lointain, elle s'était manifestée et avait réapparue sur son front juste après. Étrange et déconcertant. Il lui avait amené la nourriture commandé et commençait à manger, comme si elle croquait la vie à belle dent, et ses trois amis semblait se régaler de ces pommes, appréciant leurs saveurs, leurs goûts suave et sucré. Elle avalait tout avec un certain raffinement mais sans faire attention aux gouts, trop affamé pour cela. Ce n'est que lorsque son ventre parut moins demandeur en nourriture qu'elle put ressentir les différents arômes de ce qu'elle mangeait, savourant chacune des bouchés. Mangés et un plaisir et un moyen de survivre, il faut en faire un moment de prédilection.
    Alors que tous les mets tombaient dans son gosier comme un gouffre, elle se mit à réfléchir aux mots du jeune homme. Pouvait-il s'être déjà rencontré auparavant ? Elle ne s'en souvenait pourtant pas, même en fouillant dans ses plus lointains souvenirs, elle avait put oubliés. Quand il lui demanda si elle se trouvait être une Nalcienne, elle allait se mettre sur la défensive quand l'aubergiste appela son serveur. Comment avait-il deviné ? Ses cheveux Bleu-indigo la trahissait tant que ça ? A moins que ce soit ses yeux d'un vert profond qui y soit pour quelque chose, son teint pale et halé ou sa tenue légère qui semblait que le vent danse en elle. Elle attrapa son verre de lait chaud, attrapa une baie quelconque, sans miel il fallait improviser son propre sucre. Elle coupa le fruit en deux et pressa le jus qui en sortit au-dessus de sa boisson, attrapant sa cuillère puis mélangeant.

    La demoiselle se mit à marmonner, parlant à voix relativement basse, comme si elle se parlait à elle-même.


    Reverie - "Il me veut quoi lui ? Si c'est pour me voler je vais lui faire passer le goût du vol à l'étalage ! Peut-être que c'est l'un des membres de cette organisation qui cherche à revendre les Edils Raids de mon espèce ? Reverie Metherlence le Septième Trésor de l'Arbre Scintillant ne se laissera pas faire !"

    Elle posa sa main droite au niveau de sa hanche. Sous son kimono se trouvait caché son fouet. Elle savait l'utiliser, enfin, suffisamment pour se défendre contre de simples baroudeurs. Peut-être que cet homme était un pervers ? Elle ouvrit grand les yeux et se regarda. Bon ! Elle devait avouer que son corps commençait à se former et que ses vêtements ne cachaient rien, mais quand même ! Elle refoula toutes ces idées, se disant qu'elle devait fabuler. Enfin ! Qu'importe, elle verrait bien une fois qu'il aurait terminé son service. Elle risquait de s'ennuyer un moment, et la meilleure solution était certainement d'attendre. Quel ennui mortel ! S'il souhaitait qu'elle reste, il pourrait au moins venir lui parler ou lui proposer quelque chose, n'importe quoi. Elle était si agacé qu'elle posa le coude sur la table, ouvrit la paume de sa main et y fit danser une petite boule d'air, se concentrant pour essayer de la rendre lumineuse.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Rendris le Ven 17 Sep 2010 - 19:27

Malheureusement, les clients étaient légions et, bien que l'envie n'y soit pas, je m’efforçais de travailler vite et bien. Malgré mon efficacité redoublée, la salle ne décroissait pas et j'eus l'impression que c'était le plus long de mes services. Les gens m'appelaient ça et là, tantôt pour commander, tantôt pour demander à être resservis, le pire étant ceux qui, ayant fait une erreur lors de la commande, me demandaient de façon plus ou moins polie de réparer leur erreur. Ragoûts, potages, poissons fumés ou grillés, tous ces plats réveillaient ma faim, mais ma volonté fut plus forte, je ne m’arrêtai qu'au moment ou la salle fut vide et nettoyée.
La jeune fille était resté. Elle avait attendu toute la soiré, sans occupations. Sans occupations! Mais comment ai-je pu la laisser dans son coin sans rien lui proposer? A vrai dire, cette question trouvait facilement réponse. Bien qu'elle soit certainement Nalcienne, qu'elle paraisse bien sympathique, et qu'elle soit ma seule porte de sortie vers le monde, elle restait Humaine. D'ailleurs je me demande comment j'ai pu tenir deux mois dans cet endroit, à exercer une profession qui demande un contact direct avec les autres? Peut être était-ce dû à ma position en hauteur par rapport à eux qui étaient assis? Non, ce n'était pas ça, ce ne pouvait être aussi simple... Le fait que l'endroit soit moins fréquenté que les autres? Non plus, ça l'était toujours plus que lorsque j'étais seul... J'y suis! Dans ce métier, les gens ne nous prêtent attention qu'à quatre instants: l’accueil, la commande, le service, et au paiement. Le Patron ne me laissant pas toucher à la caisse, l'attention était centrée sur moi que par trois fois, le reste du temps je passe entre les tables comme une ombre passe sur les murs.
Pourtant à cet instant, je pouvais sentir le regard de la cliente dans mon dos. C'est avec résolution et circonspection que je m'assis en face d'elle. L'inconnue ne broncha pas, elle était concentrée pour faire voler une petite boule d'air. C'était donc une Nalcienne, mon instinct ne m'avais pas trompé... mon instinct ou une partie masquée de ma mémoire qui l'avais déjà vue à Nalcia, ou qui ressentait sa maîtrise de l'air, ou autre chose encore que je ne saurais probablement jamais. je passai un long moment à observer la boule danser entre ses main, c'était la première fois que je voyais une maîtrise d'élément, c'était drôle mais au vu de la concentration dont elle faisait preuve pour faire voler une si petite quantité d'air, je me demandai si elle pourrait m’apprendre beaucoup dans ce domaine? Bah, au mieux faire un petit tour du genre réveillerais le maître qui est en moi, au pire, je saurais faire danser une balle d'air.


"Euh... Désolé de vous déranger. Merci d'avoir attendu, j'aurais des questions à vous poser. Pour éviter tout malentendu, je vous raconterais mon histoire. Mais avant désirez vous quelque chose à boire ou à manger , pour vous et vos pokémons?"

La jeune fille passa commande puis j'allais chercher de quoi nous rassasier, elle, nos pokémons et moi. Puis j'entamais mon récit tout en mangeant, prenant bien soin de rester courtois malgré l'appel que lançait mon estomac. Une fois que j'eu finis de narrer mon court passé, un silence lourd s'installa dans la pièce. Nous nous regardâmes avec Vail, petit Evoli factice, puis je décidai de briser le silence.

"Voila mon passé. Pourriez vous m'en apprendre plus sur le pays qui est le mien? Et si cela ne vous dérange pas de me reformer à la maîtrise de l'air?"

Le premier pas était fais, je ne pouvais plus qu'espérer qu'elle accepte. Même si je ne lui inspire que de la pitié, si je peux en apprendre plus sur moi grâce à ça je n'en demande pas plus.
avatar
Rendris
Informations
Nombre de messages : 24

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Invité le Sam 13 Nov 2010 - 22:13

Erementar Gerad - Forever

    Le temps était passé avec la lenteur d'un Parecool. Aussi lancinant et ennuyeux que possible. Elle avait était tenté de se jouer un bout de flutes mais s'était retenu, elle était un peu rouillé ces derniers temps; et quand bien elle en aurait joué, le doux son qui en serait sorti n'aurait eu rien de bien mélodieux. Allons bon ! Elle prit son mal en patience et regarda ses trois compagnons se chamailler pour un oui ou pour un non.
    Quand enfin le jeune homme revint, elle apprécia le fait d'avoir un peu de compagnie causante, car ses amis n’étaient pas bien bavards. Le jeune homme lui avait compté son passé et n'avait pas beaucoup de chose à dire. Et à la grande surprise de la demoiselle, il lui demanda officieusement de le former, ou plutôt de lui réapprendre, la maîtrise de l'air. Elle n'était pas une spécialiste dans cet art, enfin, elle n'était pas mauvaise non plus. Il pouvait trouver bien meilleur maître qu'elle, surtout qu'elle n'avait aucune idée de comment apprendre la maîtrise du vent à cet homme, ayant, pour ainsi dire, appris seul dans son coin pour sa part. Elle réfléchit un instant et se dit que ça ne lui couterait rien après tout. Elle devait peut-être commencer par les bases ? Mais... elle même ne les connaissait pas. Tant pis, elle les inventerait d'après ce qu'elle savait.

    Ainsi, sans même prononcer un oui ou un non, elle s'élança dans un récit avec une voix qui se voulait profondes et imposant un certain respects.


    Reverie - "Tu dois savoir que chaque être humain ne nait pas forcément avec la maîtrise de son élément. Un Terrosien qui n'a pas la fibre du pouvoir de la terre peut apprendre à l'acquérir avec une certaine facilité s'il à l'âme d'un rocher, aussi dur et vide qu'une coquille. Les Mizuhaniens tout comme les Flamenois peuvent naitre avec leurs propres maîtrise tout comme ne pas en posséder du tout, généralement, il ne leurs est pas possible de posséder le pouvoir du contrôle sur leurs élément sauf avec beaucoup d'acharnement et de détermination, c'est pour cela que leurs peuple est constitué de plus de soldat que d'élémentaire. Nous les Nalciens, nous naissons tous, sans exception, avec. Tout dépend à chacun de nous si l'on souhaite faire émerger cette capacité ou la laisser dormir à jamais. Notre lien est le plus psychique de tous, ce qui nous donne à tous le droit à la maîtrise. Le seul point noir, c'est que nous ne sommes pas tous pareil, il sera plus difficiles à certain de faire ressortir cette puissance alors que d'autres éprouverons une certaine aisance. Laisse-moi te montrer !"

    Elle posa la paume de sa main au centre de la table et en un instant, une bourrasque sembla s'échapper de toutes parts. Elle était en train de contrôler les molécules dans l'air afin qu'elles se dirigent toutes vers le centre et se cogne au bois de la table, devant trouver une échappatoire, l'air s'échapper dans tous les sens. Le tout se stoppa en un instant.

    Reverie - "L'air est l'expression de notre esprit, de nos émotions. C'est l'une des raisons pour laquelle notre peuple est assez pacifistes et très calmes, l'air se contrôle bien plus facilement lorsque l'on possède des nerfs d'acier et un sang-froid hors du commun. Si tu rentres dans une colère noire, il restera contrôlable, mais il sera alors totalement instable et il s'échappera à ta prise lorsqu'il sentira un moment de faiblesse, pouvant alors blesser quiconque se trouvant autour de toi. Nos capacités sont axés sur la défense et l'esquive, celle de l'eau sur la défense et la contre-attaque, la terre est particulièrement offensive et défensive mais tu ne les verras quasiment jamais esquiver car ils ne se délogeront pas facilement de leurs pieds d'appuis bien ancrés dans le sol, et les Flamenois sont particulièrement offensif et savent très bien esquiver."

    Ren se stoppa un instant pour sortir la flute qu'elle tenait tel un pendentif, dévoilant le petit objet dorée qui irradiait et miroitait à la lumière du jour.

    Reverie - "Les techniques du feu sont axés sur un art martial tel le karaté ou d'autres plus agressif. Celle de l'eau et en tempérance avec l'eau est se trouve suivre un chemin bien précis, un peu comme le cours de l'eau. L'art de combat de la terre est fixe, ils ont tendance à te prendre au dépourvu et à te lancer beaucoup d'attaque simultanée. Enfin, celle de l'air, la notre, doit se faire dans une volupté et une grâce assez particulière. Tu dois te sentir aussi léger qu'une plume, l'air est une partie de toi, si tu te sens lourd et pesant, tu ne pourras jamais exploiter à ses limites tes capacités. Je ne te dis pas de perdre du poids ou de te faire soulever par l'air, je te dis d'en faire tien. Regarde, tu peux faire avec l'air des choses simples, comme celle-ci ! Ou plus violentes comme celle-là !"

    La jeune fille se mit à bouger les doigts de sa main droite d'avant en arrière, soulevant soudainement le plateau qui avait contenu son repas. Il semblait flotter dans les airs sans rien pour le soutenir ou l'élever. De son autre main, elle pointa un simple doigt vers une chaise qui soudainement se scinda en deux parties égales. Elle venait d'envoyer une lame d'air, elle avait ordonné aux molécules de se rencontrer, s'entrechoquant les unes aux autres, provoquant une friction ainsi que de l'énergie, elle s'en était servie très facilement en allongeant le tout afin de former une lame quasiment invisible. A l'autre bout de la pièce, un des piliers de pierre eu un bruit mat. Une fine cisaille était visible dans la roche qui le constituait. Elle n'était pas bien profondes, mais c'était suffisant pour montrer au jeune homme ce que l'on pouvait faire avec de l'air. Elle relâcha la pression atmosphérique qui soutenait l'assiette et l'attrapa de la main qu'elle avait utilisé pour la soulever, la posant délicatement sur la table.

    Reverie - "Je pense que tu dois savoir tout ça, mais c'est toujours bon de le savoir. Bon ! Tu crois qu'une pièce d'or suffira pour la chaise ? S'il faut plus ce n'est pas un problème... mais ou sont passés les pièces de cuivre ? Là c'est celle en argent... Ah ! les voila !"


[hrp : Encore désolé du retard, vraiment désolé é_è]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Rendris le Ven 1 Juil 2011 - 1:50

Toute ces révélations étaient passées comme un courant d'air. Au début, je pensai ne rien avoir compris du tout, mais après quelques minutes j'eus la révélation. La maitrise de l'Air, le miroir de notre esprit, quel est ce que je considère comme mon plus grand talent spirituel? Mes capacité de raisonnement et d'analyse, qui servent ma curiosité. Comment avais-je pu passer à côté d'une telle évidence? L'Air représente la liberté, et quoi de plus libre qu'un esprit en quête de réponse et à même de les trouver? Le courant d'air que les paroles profondes de la jeune fille on fait naitre dans mon esprit n'est autre que l'alizé qui a balayé mon brouillard intérieur. Je la perçoit désormais, ma maitrise de l'Air, c'est comme une gigantesque sphère de Terre lisse dans mon esprit, je ne sais si tout le monde voit sa maitrise ainsi, mais devoir agir sur la Terre qui me constitue pour maitriser l'Air extérieur me parait tout à fait logique, et agir sur l'élément Eau de son corps pour maitriser le Feu n'en serais pas moins normal à mes yeux. Je reprendrais cette réflexion par la suite, pour l'heure, je pénètre dans mon élément Terre, je m'en imprègne, et de là, je vois l'Air du monde, dans sa plus pure essence. Tout l'Air, les molécules qui constituent ce qui m'entoure, et l'Air présent dans les êtres vivants, bien que je ne sache pas du tout de quoi il s'agisse, j'ai conscience de son existence... et du danger que représenterait une quelconque modification, tant pour la personne modifiée que pour celui qui tente cette horreur. Aussi mon premier essai consistera à fendre la deuxième chaise, chose qui me fut étonnamment aisée, je déformai la sphère de Terre de l'intérieur... et la chaise se fendit en deux. Je sortis de ma transe pour observer la jeune fille, elle cherchais de quoi dédommager mon employeur. Ces chaises étaient faites par mes soins, généralement, au poisson rieur, riait bien celui qui riait le dernier, les autres subissaient les coups de pieds, de poing, de tête, de table... et de chaise. Aussi ais-je été promu menuisier en plus de serveur, j'avais donc tout une réserve de chaises de ce genre pour remplacer les dégradation des clients. J'enjoins donc cette étrange jeune fille qui avait tant fait pour moi à garder sa monnaie et d'accepter tout ce que j'avais à offrir, à savoir ma reconnaissance, et l'assurance d'un service rendu dès que se présenterait l'occasion. Je remplaçai les chaises récupéra ma paie et en abandonna une partie pour me préparer un sac de vivres, trop impatient d'explorer mon don. Je récupéra mes maigres possessions, à savoir mon manteau, mon écharpe, mon couteau et mon kit de crochetage. Une fois prêt, je revint auprès de ma jeune cliente.

"Je m'en vais rejoindre Fla'or, je sais désormais quelle voie je dois suivre pour trouver la sérénité. Qu'allez vous faire? si vous le désirez, vous pouvez prendre ma couche pour dormir cette nuit j'ai laissé sur le comptoir de quoi vous permettre de passer la nuit sans avoir d'ennuis avec le patron."
avatar
Rendris
Informations
Nombre de messages : 24

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Premier emploi... [libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum