[ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Mizuki Ana le Mar 17 Aoû 2010 - 11:55


~ Prologue ~

Après un aller retour à Nalcia, Mizuki s'était retrouvée dans les plaines de Mizuhan, de nouveau seule. De nombreuses questions étaient sans réponses, aussi la jeune Nalcienne décida de se renseigner sérieusement, et se rendit à Fla'Or, dans le but de visiter sa bibliothèque. Le voyage fut long, au milieu des plaines, puis des terres enneigées, jusqu'à la ville de glace.

A l'intérieur du bâtiment, calme et silence étaient de rigueur. La jeune fille retira plusieurs livres ou grimoires des étagères, et s'installa à une table.

Mythologie du temps - Dans les légendes, deux pokemon sont liés au Temps. Le premier est Dialga, Dieu régisseur du Temps, passé, présent ou futur. Il peut s'y déplacer à sa guise ou même le modifier. Le deuxième est Celebi, appelé généralement "Voix de la Forêt", protecteur des bois. Il a en effet la faculté de visiter les époques. Il arrive parfois qu'il se fasse accompagner par des humains. Ceux ci ont alors deux choix pour revenir dans le passé : gagner la confiance de Celebi, ou trouver un objet symbolique appartenant à leur futur.

Pouvoir élémental - Certains humains sont dotés des pouvoirs des quatre éléments, Feu, Air, Terre et Eau. Ces hommes se sont réunis en tribus, formant les quatre clan de Flamen, Nalcia, Terros et Mizuhan. Et depuis, leurs pouvoirs se sont transmis héréditairement de générations en générations. Les fils et filles de mages auront de grandes chances d'être eux-mêmes mages.

Pouvoir élémental, Air -
Les mages de Nalcia peuvent utiliser la magie d'Air. Contrairement aux magies de Feu, de Terre et d'Eau, les attaques d'Air sont invisibles et ont ainsi moins de chance d'être esquivées; De même, les défenses de mages d'Air peuvent surprendre. Avec beaucoup de pratiques, ils peuvent devenir presque invisibles ou agir sur les esprits des autres grâce aux sons et aux odeurs.

Pokémorphing - De rares élus humains sont capables de se transformer en Pokemon, ayant des ressemblances physiques ou comportementales avec eux. On sait très peu de choses sur cet étrange pouvoir, si ce n'est que de nombreuses personnes qualifient ces élus d'impurs retournant à un état bestial et reniant leurs qualités d'hommes. En revanche, personne n'a jamais entendu parler de cas de transformations inverses, de pokemon en humains.

Mizuki referma les ouvrages et commença à les ranger. Elle avait appris pas mal de choses, elle en connaissait déjà d'autres... Et elle avait pris une décision. Sortant en ville, dans le froid polaire, la jeune fille fit quelques emplettes, dont un manteau chaud et une toile épaisse. Puis, rassemblant tout son courage en frissonnant, elle se dirigea hors de la ville, vers la banquise, désert de neige et de glace.

~ Fin du prologue ~




Au milieu de l'étendue glacée se tenait Mizuki, immobile. Les yeux fermés, elle tendit les bras devant elle. Un mur... Une muraille... Les cheveux blonds de la jeune fille, flottant dans le vent jusqu'alors, s'immobilisèrent un instant et retombèrent, avant de s'agiter de nouveau. Le mur d'air n'avait tenu que quelques secondes.

"Mmh, je manque encore d'entrainement... Mais le vent m'a paru beaucoup plus affaibli, cette fois..."

La jeune Nalcienne tomba les fesses dans la neige et souffla. Cela faisait plusieurs heures qu'elle créait des murs d'air sans arrêt, mais aucun d'eux n'avait tenu plus de quelques secondes. C'était un effort de concentration intense, mais la jeune fille s'était sentie si faible ces derniers temps... Elle souhaitait désormais s'entrainer très sérieusement, dans tous les domaines. L'heure était à l'amplification de sa défense magique.

Mizuki se releva en soupirant. De nouveau elle ferma les yeux et s'imagina un grand mur face à elle. Voila. Un mur de pierres grises, juste assez grand pour que je me cache derrière... C'est parti. Se concentrant un maximum, la Nalcienne sentit l'énergie magique au bout de ses doigts. Et bientôt, le vent s'affaiblit autour d'elle, jusqu'à finir par tomber complètement. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, Mizuki eu l'impression de voir les paysage devant elle comme à travers du verre. C'était un bon début, même s'il n'était pas totalement invisible, le "mur" semblait tenir. Du bout des doigts, elle frôla sa création. C'était compact, mais en même temps il n'y avait rien à sentir. Juste, elle ne pouvait pas avancer sa main... Et le vent ne pouvait pas le traverser non plus. Sans les bourrasques glaciales, la banquise restait aussi froide, mais presque tout de même plus agréable à explorer.

Mais il fallait essayer autre chose... D'un signe léger de la main, presque sans y penser, Mizuki fit disparaitre la protection et se prit le vent dans le visage. Cela lui tira une larme. Elle secoua la tête, ses cheveux de nouveau sauvages. Elle allait tenter quelque chose qu'elle n'avait jamais essayé... s'asseyant au sol, elle écarta les bras sur les cotés et les fit remonter vers le ciel. Ce qu'elle tentait de créer, c'était un dôme, comme un igloo. Une barrière de vent qui la protégerait de tous les cotés. Lorsque se fut fait, et que Mizuki avait constaté la stabilité magique de sa création, elle se prépara à dormir un peu, étalant sa couverture au sol et s'emmitouflant dans son manteau. Puis, afin de s'assurer une épaisseur supplémentaire, elle se transforma en Chaglam.

Lorsqu'elle se réveilla, elle aurait aussi bien pu dormir une heure ou dix. Mais le froid était devenu insoutenable, aussi la jeune fille préféra t-elle reprendre la route, d'autant plus que la faim commençait à se faire sentir. Il allait bientôt falloir chasser pour manger. Mizuki reprit sa forme originelle, remit son manteau et plia ses affaires; puis, faisant disparaitre le dôme d'air, elle se leva et repartit.


Dernière édition par Mizuki Ana le Sam 16 Oct 2010 - 19:31, édité 1 fois

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1995

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Asaka Chôko le Mer 18 Aoû 2010 - 12:22

Contrainte n° 10: insister sur un style de texte.

" 'Tain, mais quelle plaie ce temps!"

La Championne Nalcienne avançait difficilement,
Trouvant mal ses marques de sa béquille en bois
Et elle se trouva plus d'une fois en plein désarroi.

Le paysage autour d'elle avait des allures de chaos.
Tout n'était que désolation. Pas une plante ou un arbrisseau.
Ce lieu semblait dépourvu de toute vie, vaste désert blanc glacé
Qu'un Aquilon apparement inépuisable ne cessait d'harasser.
De même, l'on ne savait jamais le temps qui s'écoulait,
Le jour ressemblant à la nuit, on ne savait quand ils se passaient le relais.
Tout ici avait l'air identique. Le lieu semblait avoir pour vocation
De perdre le voyageur inconscient qui, sans planifications,
S'était jeté éperdument dans le piège d'amertume,
Son esprit s'égarant alors peu à peu dans la brume.

Cependant, Asaka n'avait rien à craindre.
Elle avait un guide, et pas le moindre,
Pour revenir à la ville de glace qu'elle avait délaissée,
Préférant s'endurcir au milieu du néant, dont la tranquillité l'intéressait.
Elle n'avait que faire de la douceur qu'aurait pu lui procurer
La ville qui renfermait un savoir inégalé.
La Championne meurtrie n'avait donc laissé sortir
Que sa princesse déchue qui ainsi, sans la ralentir,
Lui indiquait les pièges fourbes du sol.
Oui, vraiment, le fantôme de neige lui était plus utile qu'une boussole!
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Invité le Jeu 19 Aoû 2010 - 4:28

Contrainte n’8 : Retourner dans son passé.

Echo Marchait doucement, laissant ces pas la guider au travers de cette étendu de neige blanche. Le paysage, des plus froid ne lui donnait pas confiance, mais ironie du sort elle c’était retrouver ici par erreur. A en croire ce que lui disait le de Marc, elle devait se trouver sur la banquise du nord. La banquise…Vaste étendu de blanc. C’était la seule description qu’il y avait et elle comprenait pourquoi. Le manteau de poile blanc qu’elle avait dû acheter lui donnait chaud et gardait la chaleur. C’était une bonne chose. Une nouvelle rafale de vent vient lui fouetter le visage. Ce dernier, déjà rougie par le froid la fit grimacer. Elle soupira et glissa une main gantée dans sa poche de manteau. L’autre suivit rapidement dans l’autre poche et elle serra les bras contre elle. Au travers du manteau, elle put sentir les deux pokéballs de ces pokémons, Lixy et Kyo. Elle eut un sourire puis frissonna à nouveau. Après quelques
heures de marches intensive dans cette galère blanche, elle se sentait fatiguée et elle ne voulait qu’une seule chose, dormir paisiblement.

Tout à coup, une des histoires de Marc lui revient en tête, ce dernier avait déjà été pris pendant une tempête, sur la banquise, il avait creusé la neige pour se créer une sorte de tanière. Ensuite, il c’était faufilé dans le trou et avait refermé derrière lui. Il avait dormit là le temps que la tempête se calme. Il avait même eu chaud. Elle eut un haussement d’épaule, ça ne lui coutait rien d’essayer ce truc. Elle se mit à genoux, creusant le sol avec ces mains ganté. Ensuite quand elle décida que le trou était assez grand, elle si glissa pour immédiatement refermer derrière elle. De l’intérieur, ce n’était pas mal, petit mais quand même confortable. Elle s’entoura de ces bras et ferma doucement les yeux. Mais pour tout dire, maintenant qu’elle avait bougé elle n’avait plus envie de dormir, elle laissa donc son esprit vagabonder et très vite se dernier la ramena vers la passé. Quand elle habitait la tribu de la terre.

***
Dans une clairière dégagée se tenait un groupe d’enfant et leur professeur. Ce dernier essayait de leur apprendre les bases d’un art martial, le Hung-gar. Cette technique consistait à aider à contrôler la terre. Cet art était surtout connu pour ses positions basses et stables, ses attaques puissantes principalement développées avec les membres supérieurs, de nombreux blocages et aussi le travail de l'énergie interne. Mais plusieurs avait de la difficulté à tenir les positions bases. Echo n’avait jamais eu de difficulté, mais elle n’avait jamais vraiment fait pour. Tenant les positions avec perfection, Echo avait les yeux fermé, petite fille sage, elle se devait d’être bonne en tout, il le fallait pour la fille du chef. La petite fille sentit de faibles vibrations autour d’elle, peu enclin encore à savoir comment les maitriser. Mais elle eut rapidement sa réponse quand une voix familière dit :

‘'Félicitation Echo…Tu t’améliore vraiment’’

Elle se retient, ne voulant pas créer une quelconque émotion sur son visage, mais le tout ne resta que quelques secondes que déjà un large
sourire éclairait son visage sérieux d’enfant. Lâchant prise, elle ouvrit les
yeux et se jeta sur l’homme qu’elle appelait ‘’PAPA’’. Sa petite voix d’enfant brisa la concentration de tous qui donnèrent l’attention au chef. La petite qui riait, ne vit pas l’homme s’approcher, l’homme qui semblait soucieux et qui voulait parler d’une mauvais nouvelle a son père mais également à elle. L’homme toussa, attirant l’attention du chef et de la petite Echo qui se sentait quelque peu jalouse. Mais attirant également l’attention des personnes autour. Le père déposa sa jeune fille au sol, lui ébouriffant la tête affectueusement. Il lui sourit et ramena son attention sur l’homme.

‘’Oui, qui a-t-il?’’ Demanda le chef.

‘’C’est votre femme…’’ commença l’homme.

‘’Quoi ma femme? Il lui est arrivé quelque chose?’’ Demanda à
nouveau le chef inquiet.

L'homme se tordit les doigts, jetant un regard à la jeune Echo qui ne comprenait pas très bien la situation. Elle leva son regard turquoise vers son père, une des ressemblances avec sa mère et tira sur la manche de son père en demandant doucement :

‘' Ou elle est maman?’’

***

Echo sursauta, ouvrant les yeux avec désespoir. Elle regarda autour d’elle et remarqua qu’elle n’était pas dans sa tribu, mais surtout qu’elle
n’avait plus 8 ans. La jeune fille ce temps-là était quelque peu morte elle
aussi, à sa façon en même temps qu’elle. Elle sentit les larmes couler sur ces joues geler. Elle serra la mâchoire et se força à penser à autre chose, à quelque chose de plus joyeux. Un souvenir joyeux qui lui rendrait le sourire facilement, ou elle ne pleurait pas. Elle respira, calmant sa respiration et son cœur qui bat la chamade. Elle ferme doucement les yeux et se laisse envahir à nouveau par les souvenirs et souhaite que cette fois-ci que ce soit quelque chose de beau.

***

Elle se tient droite, debout devant le grand chêne familiale ou est enterrée a chère mère. Cette dernière la quitter il y a 8 ans. Elle posa
doucement la main sur l’écorce dure de l’arbre ancestral et sourit doucement. Elle a l’impression que l’arbre vie sous sa main. Oui il vie, mais elle le sens bouger à cause des vibrations, de la serve qui coule dans ces veines comme le sang dans les siennes. Elle pourrait rester des heures ainsi, à écouter son cœur battre au même rythme que celui de l’arbre. Bien sûr c’est une façon de parler mais quand même. Elle reculer et se retourne, regardant le paysage qui s’offre à elle. Le chêne est situé plus loin du clan, sur une haute colline qui le surplombe. Peu de gens viennent ici, ne voulant pas troubler les morts présents. Elle laisse son regard turquoise de femme vagabonder. Elle a déjà 16 été et elle est la meilleure élève de son ‘’école’’. Depuis la mort de sa mère, son père
ne la lâche plus, faisant d’elle un vrai petit homme. L’amenant chasser, pécher et même pendant les conseils. Elle est la première femme ainsi. Mais pour tout dire, étant la seule enfant du chef c’est un peu normal…pour un garçon oui. Elle commence à en avoir ras le bol de tout ceci, pourquoi il ne se remariait-il pas? Non au lieu de ça, il donnait sa main a un homme qu’elle n’aimait pas, ce serait lui qui prendrait la tête…quand elle aurait 18 ans. Elle serait une femme à part entière. Encore deux ans et elle serrait a lui. Cette penser lui arracha une grimace. Elle croisa les bras sur sa poitrine et ferma les yeux. Pourquoi
tout ceci a dû arriver? Pourquoi sa mère était-elle morte avant qu’elle ne lui donne un frère? Pourquoi n’était-elle pas née un homme?...Elle soupira et fut prise au dépourvu quand une voix masculine tonna doucement dans l’air :

‘'Humm…pardonnez-moi, puis-je savoir où nous sommes?’’

La jeune femme se retourna, immédiatement sur ces gardes, déjà
en position de défense et dévisageant le jeune homme devant elle. Il avait une chevelure en bataille blonde, une peau bronzée et un large sourire éclairait son visage carré. Son regard était rieur et il était grand. Il portait un sac de cuir brun en bandoulière et tenait dans sa main droite une livre à la reliure brune. Il se gratta la tête, quelque peu mal à l’aise et continua :

‘'Désoler, je ne voulais pas te faire peur…c’est que je me suis perdu et tu es la première que je vois depuis des jours de marches. Je m’appelle Marc et toi?’’

***

Echo sursauta, ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas pensé à lui, pourquoi précisément se souvenir la? Elle sourit malgré elle. Oui, cette journée avait été un vrai petit délice. Sa compagnie des plus agréables. Mais la neige lui tannait et elle se sentait brouiller à cause de toute cette masse in solide. Elle voulait retourner sur la terre et pour ceci, elle devait sortir de son trou. Elle s’étira et plaça les mains au-dessus de sa tête avant de pousser. La neige se poussa et elle put sortir le haut de son corps du trou. Mais Elle ne s’attendait pas à ceci. Elle fit un face à face avec un pokémon, on aurait dit une sorte de fantôme. Quelque peu surprise, elle remarqua par la suite la jeune femme derrière lui qui marchait avec une béquille…
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Mizuki Ana le Dim 22 Aoû 2010 - 23:36

Dans l'étendue de glace que formait la banquise, le temps paraissait ne pas s'écouler. Au fil des heures de marches, les paysages restaient les mêmes, le ciel gardait la même couleur grise, la neige tombait sans cesse, le vent ne s'arrêtait pas. Seule la marche se faisait de plus en plus dure dans la poudreuse et le froid glacial. Mizuki ne tenait que grâce à la force de sa volonté. Quelques mois plus tôt, la jeune fille aurait rapidement rebroussé chemin, ses pokemon avec elle. Elle ne se serait probablement pas aventuré dans des terres si sauvages, et aurait compté sur ses créatures pour l'aider à tenir.

Maintenant, Mizuki ne voulait plus compter que sur elle-même. Comme si elle avait quelque chose à prouver.

S'était-il passé quelques heures ou une journée entiere, la jeune fille l'ignorait. Mais la fatigue finit par la rattraper. Elle eut un vertige, fit quelques pas, et s'écroula au sol. Le froid de la neige ne l'atteignait même plus. Les yeux mis clos, la Nalcienne reprit son souffle, son coeur battant de plus en plus lentement. Sans assez de force pour créer un dôme protecteur, elle savait qu'elle mourait si elle s'endormait : il fallait se relever, ou bien se mettre à l'abri, mais surtout, ne pas s'endormir. Afin de se maintenir en eveil, Mizuki entreprit de lancer son pokemorphing, sans remarquer la lumiere blanche sortant de sa poche. D'abord la taille, elle retrécissait... puis les poils violets sur tout le corps, les oreilles, les moustaches, la queue en ressort... Ne pas... dormir...

"Espèce d'andouille !"

Chaglam-Mizuki, sur ses quatre pattes, se tourna pour voir qui avait parlé. Un petit nénuphar bleu clair, collé contre elle et à l'air agacé.

"Nénupiot, c'est toi ?"

"Tu peux peut-être plus facilement te déplacer comme ça et avoir plus chaud, mais tu risques d'être emportée par le vent ! Et c'est quoi cette lubie de vouloir visiter un endroit aussi glacial seule !"


La Nénupiot tourna le dos au petit chat, toujours collée à lui afin de rester au sol, et entreprit de lancer une attaque Pistolet à O face au vent. L'eau gela presque instantanément, créant au sol une bosse gelée.

"Bon, ça à l'air de marcher. Quitte à ce que tu sois ma dresseuse, autant que je serve à quelque chose ! Je vais te créer un abri de glace, et tu as interêt à t'y reposer un peu ! A la limite, demande à Miaouss de te tenir chaud."

Tandis que la plante s'affairait, Mizuki se rendit compte qu'elle avait rougi. Depuis que son Miaouss avait été transformé en humain, elle ne savait plus trop se comporter avec lui...
Nénupiot prenait son travail serieusement, mais c'était une charge énorme pour un pokemon si jeune et si petit. La Nalcienne s'étant un peu reposée reprit sa forme humaine, finit l'abri en créant un petit dôme isolant, et rappela son pokemon. Elle s'installa dans sa moitié d'igloo et ferma les yeux une minute, avant de les rouvrir. Elle vit alors que le desert de glace n'était pas si désert que ça...

Loin devant se tenait une silhouette feminine, vêtue d'un habit traditionnel d'un certain pays... Un genre de kimono, d'autant qu'elle pouvait en juger avec la neige et la distance. La forme apparaissait, disparaissait, tel un spectre esseulé. Allons bon, des fantômes maintenant ?! Puis Mizuki put mieux voir ce que c'était. Effectivement, on aurait pu croire à une femme morte, mais il s'agissait vraisemblablement d'un pokemon, une magnifique créature. Le corps blanc neige se dissimulait bien dans un tel environnement. Elle dégageait une telle aura de tristesse, de mélancolie... et pourtant, elle était belle, délicate... La Nalcienne était émue par cette vision.

Jusqu'à ce qu'elle voit, sortant du sol, une jeune fille hébétée. Puis une autre, derrière le spectre, observant la scène d'un air moins surpris qu'elle aurait du l'être. Étonnée de voir autant de monde dans un lieu aussi perdu, Mizuki songea à les rejoindre, mais elle s'arrêta. Il y avait comme un air de déja vu... Souriant en se rappelant son périple avec Ninj et Tsuugyoo, la jeune fille se résolut à aller se présenter aux nouvelles venues. Elle abaissa le dôme, se leva en titubant, n'ayant pas repris beaucoup de forces, et s'avança lentement vers le petit groupe.

Le fantôme de neige la remarqua la première, tourna son regard et sa silhouette gracieuse vers elle.

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1995

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Asaka Chôko le Lun 23 Aoû 2010 - 14:20

D'abord surprise par cette rencontre inattendue, la Momartik se pencha vers l'inconnue, désireuse de lui venir en aide, si cela était nécessaire... Mais, comme elle s'y était attendue, sa dresseuse et amie s'y opposa.

"Qu'est-ce que tu fous, princesse? On a pas que ça à faire, et j'ai pas envie de geler sur place!"

Exaspérée, le fantôme de neige tourna la tête dans sa direction. La Championne meurtrie semblait à peine avoir regardé la nouvelle venue. Comme à son habitude. D'ailleurs, la Nalcienne continuait sa route de sa démarche claudiquante, encore moins assurée que d'habitude, contournant Echo et sa pokémon. Elle savait que dans son état et sans l'aide de Yuki Yûki, elle n'irait pas bien loin. Mais, elle n'avait pas de temps à perdre avec un quelconque voyageur! Elle souhaitait atteindre la crique abritée dont lui avait parlé sa princesse déchue.
Depuis le début du voyage, la Championne avait senti le manque d'enthousiasme de la part de sa pokémon. Ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Mais elle n'avait pas le choix, c'était le seul endroit où elle pourrait entraîner son Tartard sur terrain gelé. Bien sur, elle aurait pu demander à Yuki Yûki de geler une partie du sol de sa nouvelle arène, mais mieux valait les conditions réelles. Cela ne ferait que renforcer davantage l'endurance et l'équilibre de son combattant aquatique, ainsi que l'habituer à des températures extrêmes.
Asaka regarda un peu derrière elle, pour voir ce que faisait son élégant fantôme. Elle était en train de saluer la Terrosienne!

"Princesse! Tu viens, oui ou m..."

Mais avant qu'elle ait pu terminer sa phrase, elle paya son manque d'attention sur sa route. Sa béquille, qu'elle pensait pourtant avoir bien assuré, glissa sur le sol gelé que n'avait pu lui indiquer la Momartik. La Championne se sentit tomber en arrière, mais elle ne put rien y faire. En moins d'une seconde, elle était à terre, ou plutôt dans la neige. Mais ça, ce n'était pas le plus grave. En revanche, elle sentit une horrible douleur lui remonter le long de sa jambe paralysée. Serrant les dents pour ne pas crier de douleur, la Nalcienne baissa le regard sur sa jambe inanimée. Et comprit de suite ce qui était à l'origine de cette atroce sensation.
Elle était tombée sur cette jambe. Et, comme si cela n'avait pas suffit, elle s'était pliée. Or, cela faisait plus de dix ans que le membre paralysé d'Asaka était constamment tendu. Alors, forcément, même si son genou était dans une position tout à fait normale pour quelqu'un d'autre, cela lui causait une grande souffrance, vu qu'elle n'en avait plus l'habitude.
La Championne meurtrie entendit des pas précipités dans la neige. Se retournant, elle vit que, non seulement Yuki Yûki et Echo venaient vers elle, dans l'espoir de l'aider, mais qu'en plus, une autre jeune fille s'approchait à son tour.

*Mais c'est pas vrai! Je suis venue ici exprès pour faire un entraînement en solitaire, et voilà qu'il y a plus de monde qu'à Fla'Or!*

"Je n'ai pas besoin d'aide, ok! Je sais me débrouiller seule!"

Elle avait dit ça d'un ton cassant, le visage fermé par la douleur, alors que la Terrosienne s'était penchée pour l'aider à se relever.

"Non mais sans blague..."

Elle parvint tant bien que mal à replacer sa jambe comme elle en avait l'habitude. Puis, après s'être bien assurée que sa béquille tenait sur le sol, Asaka prit appui dessus et se releva, s'aidant quelque peu de ses pouvoirs. Elle croisa alors le regard de sa belle princesse déchue. Et poussa un soupir exaspéré.

*C'est bon, t'as gagné... On va rester un peu avec eux, mais jusqu'à ce qu'on arrive à la crique, c'est clair?*
"Mooo!"
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Invité le Mer 25 Aoû 2010 - 17:25

Quand elle était sortie de la neige pour marcher, elle avait fait un face à face avec un pokémon, le seul geste qu’elle eut fut de sourire bêtement
avant de remarquer la jeune femme derrière. Cette dernière bien qu’en béquille semblait déterminer à ne se faire arrêter par personne et surtout pas par une pauvre inconnue qui sort de sous la neige. Le pokémon qui ressemblait à un fantôme se pencha vers elle, voulant l’aider mais sa maitresse rouspéta, disant qu’elles n’avaient pas le temps et ci et ca. Echo la regarda doucement puis eu un sourire indulgent. Pourquoi? Comme ça. La jeune femme fit le tour sans lui jeter le moindre regard. Echo la regarda avancer péniblement puis aider du
pokémon au nom de Princesse sortit de son trou au moment où la jeune femme glissait sur une plaque de glace. Echo et le pokémon accourent, même si la jeune femme ne voulait rien savoir de leurs aides, Echo s’entêta à l’aider.

Une fois la jambe replacée et la jeune femme debout, Echo remarqua une troisième femme qui s’avançait vers eux. Le premier réflexe qu’elle eut fut de lui sourire et de la saluer poliment avant de se présenter au deux autres, plus le pokémon bien sûr.

- Salut, j’appelle Echo, enchanter faire votre connaissance.

Elle sourit à nouveau, malgré le gèle sur ces joues et la petite douleur, rien ne pouvait entacher sa bonne humeur du moment. Elle était
contente de voir âme qui vive dans ce désert de glace, malgré qu’il en ait une quelque peu hostile ça ne faisait rien. Elle regarda autour d’elle, et regrettait un peu d’être venu ici, elle ne s’attendait vraiment pas à ceci et réalisa que la terre ferme lui manquait vraiment. Avec toute cette neige, elle se sentait démunie comme un bébé.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Mizuki Ana le Sam 28 Aoû 2010 - 22:04

Mizuki s'était approchée lentement des trois personnes présentes. De loin, elle avait vu quelqu'un tomber au sol, et les deux autres accourir, aussi accéléra t-elle le pas. Le groupe était formé d'une jeune fille à peine plus vieille qu'elle, d'une femme et du beau pokemon qu'elle avait aperçu un peu avant. Lorsqu'elles la virent arriver, la plus jeune et le pokemon la saluèrent, tandis que la dernière regardait ailleurs, l'air agacé. Elle n'avait pas l'air particulièrement réjouie de croiser d'autres personnes dans ce désert de neige... Ce fut à ce moment que Mizuki remarqua qu'elle s'appuyait sur une béquille. S'était-elle blessée plus tôt ? La Nalcienne s'arrêta face aux trois autres.

La jeune fille lui sourit et se présenta.

"Salut, je m’appelle Echo, enchantée de faire votre connaissance."


De son coté, le pokemon s'inclina poliment.

"Je suis Mizuki Ana, je viens d'Alfen. Moi aussi, je suis enchantée de vous rencontrer. Et vous êtes... ?"


La question s'adressait à la troisieme personne, mais celle-ci continua de regarder au loin. Voila ce qu'on pourrait appeler un accueil plus ou moins chaleureux... Mizuki leva les yeux au ciel, tant pis, elle pouvait bien l'ignorer si elle voulait. Elle se tourna vers le pokemon, qui semblait lui appartenir.

"Tu es son pokemon ? Tu es magnifique. Un... Momartik, c'est ça ?"


La créature répondit avec un "Moooo..." léger et discret. La Nalcienne sourit, puis s'adressa à Echo.

"Je suis ici afin de m'entrainer, avec mes pokemon entre autre. Je me suis approchée, parce que ce n'est pas fréquent de croiser des gens dans un tel désert...


...Même s'il semblerait que ça m'arrive souvent, en fait...


... Et j'ai cru voir que vous aviez des soucis. Ah, et aussi, parce que j'ai vu cette Momartik et... comment dire, elle m'a plue. Elle avait un air... mélancolique. Enfin bon... Et vous, pourquoi vous trouvez vous dans des terres aussi hostiles ?"


La femme appuyée sur sa béquille poussa un long soupir. C'était déja pas mal, pour un début...

[Désolée, c'est un peu baclé. Je ferai mieux au prochain post.]

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1995

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Asaka Chôko le Lun 30 Aoû 2010 - 20:08

En entendant d'où venait la jeune Nalcienne, Yuki Yûki parut grandement soulagée. Mizuki n'avait rien d'une Flamenoise et heureusement, sinon le voyage n'aurait pas été une partie de plaisir... Et, bien au contraire, elle était originaire non seulement du même pays, mais également de la même ville que la tête de mule qui lui servait de dresseuse. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'en l'entendant, Asaka s'adoucierait quelque peu... Mais la princesse déchue ne se faisait pas trop d'illusions. Ce ne serait pas aussi simple de faire en sorte que la Championne meurtrie se montre plus sympathique que d'habitude.
Mais, comme elle s'y était attendue, la jeune femme couverte de blessures ignora complètement les deux jeunes filles...

"Tu es son pokemon ? Tu es magnifique. Un... Momartik, c'est ça ?"
"Moooo..."

Alors qu'Asaka levait les yeux au ciel, le fantôme rougit quelque peu. Enfin, rougit, il valait mieux dire que ses couleurs se montraient plus vives que d'habitude, et qu'une lueur mi-gênée mi-flattée illumina brièvement ses yeux glacés. Après tout, c'était vrai qu'elle n'avait pas l'habitude des compliments, même si sa Championne avait sa méthode bien à elle pour la remercier et la complimenter.

"Je suis ici afin de m'entrainer, avec mes pokemon entre autre. Je me suis approchée, parce que ce n'est pas fréquent de croiser des gens dans un tel désert... Et j'ai cru voir que vous aviez des soucis. Ah, et aussi, parce que j'ai vu cette Momartik et... comment dire, elle m'a plue. Elle avait un air... mélancolique. Enfin bon... Et vous, pourquoi vous trouvez vous dans des terres aussi hostiles?"

La Championne spécialiste des pokémon vol, en l'entendant, éclata d'un rire tonitruant mais qui sonnait faux. Et, avant de répondre à la Nalcienne, elle se tourna vers sa pokémon, un sourire moqueur sur son visage marqué par le passé.

"Mais c'est qu'on dirait que tu as des admirateurs maintenant, princesse."

Puis, sans attendre une réponse de la part de Yuki Yûki, la jeune femme d'Alfen posa son regard cristallin et perçant sur le visage de Mizuki.

"Mon nom est Asaka Chôko, nouvelle Championne de la ville d'Alfen et spécialiste du type vol. Et sache pour ta gouverne -c'est également valable pour toi, ajouta-t-elle en se tournant cette fois vers Echo- que je n'ai pas besoin que des demi-portions dans ton genre viennent me porter secours!"

Elle avait dit les derniers mots sur un ton plus que cassant. C'était plus fort qu'elle, elle ne supportait pas qu'on essaye de l'aider...
Mais, voyant le regard plein de reproches que lui lançait la Momartik, elle se renfrogna.

"Peuh! Si tu veux tout savoir, je cherche à atteindre une crique un peu abritée, que connaît princesse. Pour entraîner mon Tartard en terrain gelé et lors de températures extrêmes."

En même temps, elle avait brièvement sorti la sphère contenant son dévoué combattant.
Puis, après avoir rangé la pokéball, elle se détourna des deux jeunes filles et poursuivit sa route, cette fois-ci suivie par sa princesse déchue.

"Bon, vous faîtes quoi? Si vous voulez m'accompagner, bougez-vous alors! Sinon, je n'aurai aucun regret à vous laisser en plan! Ah, une dernière petite chose... Vous n'avez pas intérêt à me ralentir, c'est clair?! J'ai pas l'intention de m'éterniser dans ce merdier!"
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Invité le Jeu 9 Sep 2010 - 16:45

La jeune femme semblait des plus furieuse que son pokémonsoit aussi ‘’populaire’’. Echo la regarda agir, elle semblait vraiment demauvaise humeur et fut tenter de s’excuser puis de quitter mais elle aurait pumal élevée. Elle resta donc à les regarder bêtement incertaine si elle avaitfait un bon choix ou non. La petite blonde qui s’appelait Mizuki Ana, était descendue ici pour s’entrainer,et l’autre femme, une championne nommée Asaka Chôko descendait également pourentrainer un de ces pokémon en milieu glacé. Echo se sentit quelque peu nulle,il n’y avait que elle qui était venu pour voir le paysage et ces merveilles? Ellese tut à nouveau, écoutant les deux jeunes femmes et regardant le pokémon quisemblait des plus mélancoliques, un Momartik. Puis elle se sentit quelque peu froissée quandAsaka la grande championne la nomma de demi-portion. Elle ne voulait pas yaller en dentelle celle-là. Mais Echo ne dit rien, la jeune femme c’étaitprobablement plus sentit froissée qu’elle.

Puis la femme se reprit, quelque peu plus douce et déclaraqu’elle se rendait dans une crique non loin d’ici, en endroit secret que seuleson pokémon connait. Elle trouva le tout existant et sourit malgré elle. Ellepouvait sembler simple d’esprit par moment, mais elle sourit à chaque occasionqu’on lui donnait. La championne sortitun pokéball, qui retenait surement son Tartard. Elle sembla près que tendre. Ouce n’était que son imagination. Puis, elle reprit aussi rapidement, suivit deson pokémon. Elle déclara à nouveau qu’il fallait se dépêcher, ne pas laretarder sinon elles se retrouveraient seules. Echo regarda Mizuki et luisourit avant de s’élancer sur les talons de la jeune femme. Elle venaitvraiment d’Alfen? Il fallait beaucoup de courage pour quitter le territoire de l’air et descendre ici surles banquises de Mizuhan. Elle la rejoint puis demanda :

-Tu es vraiment déterminée, descendre de Alfen a labanquise, sa en fait du chemin tout ça pour ton pokémon eau, tu dois vraiment l’aimer.

Elle sourit à nouveau, elle n’était pas si méchante que ça après tout.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Mizuki Ana le Dim 12 Sep 2010 - 13:31

[T'as des soucis avec la barre espace et l'orthographe toi, non ? ^^"]

Asaka ne semblait pas particulièrement contente de l'attention qu'attirait sa Momartik, ni de l'aide proposée par Echo. Ainsi, c'était la nouvelle championne de sa ville natale... Mizuki n'était pas pressée de devoir l'affronter pour un badge... Ou pour tout autre raison. Elle avait l'air de sous-estimer un peu tout le monde... Quoique, dans le cas présent, elle n'avait probablement pas tort de se considérer meilleure que les deux plus jeunes. Comme Mizuki, Asaka était là pour s'entrainer; elle avait sortit de sa poche la pokeball de son Tartard, qu'elle regardait d'un air... fier, peut-être. Puis, sans hésiter, elle se tourna et reprit sa marche. La jeune Nalcienne pensa un instant partir dans une autre direction, ou rester pour parler avec Echo, n'étant vraisemblablement pas invitée à suivre la championne; mais celle-ci ajouta, d'un air rageux :

"Bon, vous faîtes quoi? Si vous voulez m'accompagner, bougez-vous alors! Sinon, je n'aurai aucun regret à vous laisser en plan! Ah, une dernière petite chose... Vous n'avez pas intérêt à me ralentir, c'est clair?! J'ai pas l'intention de m'éterniser dans ce merdier!"


Cette phrase étonna grandement Mizuki. Après un temps d'hésitation, elle sourit et se mit à marcher. C'était surement la manière d'Asaka de leur proposer de l'accompagner. Assister à l'entrainement d'une championne d'arène pourrait être très enrichissant. Et puis, un endroit abrité, c'était toujours bon à prendre. La Nalcienne commençait à être extenuée, avec le vent glacé qui ne cessait de souffler. Echo leur emboita rapidement le pas, et tenta de discuter avec la championne. Elle avait bien du courage...

Les trois jeunes femmes continuaient d'avancer dans la neige. Asaka, malgré son infirmité, avançait rapidement, plus rapidement que Mizuki qui devait parfois accélérer pour la rattraper. La Championne suivait sa Momartik, qui elle-même avait l'air guidée par une force surnaturelle. Elle évitait chaque plaque gelée, chaque zone de glace plus fine, chaque trou caché par la neige. Plus question de faire attention au paysage, désormais, Mizuki devait continuellement fixer le pokemon, qui changeait parfois de direction de manièere inattendue.

Après une marche éprouvante, elle s'arrêta.

Le vent ne soufflait plus, ou du moins, plus aussi fort qu'avant. La neige tombait de manière plus légère, et la visibilité était bien meilleure que quelques minutes avant. Le groupe se trouvait sur une étendue gelée, avec l'ocean d'un coté, et un plateau de glace de l'autre, qui bloquait les bourasques. De nombreux pokemon vivaient ici. Des Otaria, des Lamantine glissaient sur la glace avant de plonger dans les eaux froides. Deux Obalie roulaient sur eux mêmes, faisant la course. Au loin, un Wailmer souffla un jet d'eau. La banquise était pleine de vie, en fin de compte... Il y avait aussi, à quelques dizaines de mètres devant eux, un groupe de Stalgamin jouant entre eux, excepté un, resté à l'écart. La Princesse d'Asaka les fixait d'un air encore plus triste qu'avant.

Mizuki se tourna vers la Championne.

"C'est ici que tu voulais venir ? C'est plutôt sympa comme coin. Un peu glissant, mais sympa."

Comme pour démontrer ses propos, la Nalcienne fit un peu, glissa, et se cassa la figure sur le sol, ce qui fit soupirer Asaka. Mizuki fut certaine de l'entendre marmonner un "Demi-portion empotée"...

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1995

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Asaka Chôko le Dim 12 Sep 2010 - 19:21

Asaka continuait d'avancer dans la neige, guidée par son élégant fantôme. Elle ne s'était pas retournée une seule fois pour savoir si les deux autres l'avaient suivie, mais le bruit de la neige qui crissait régulièrement lui indiqua qu'elles marchaient effectivement à sa suite. Durant plusieurs minutes, la petite troupe demeura silencieuse. Puis, la Championne entendit Echo s'approcher d'elle. La jeune Terrosienne semblait vouloir engager la conversation...

"Tu es vraiment déterminée, descendre de Alfen a labanquise, sa en fait du chemin tout ça pour ton pokémon eau, tu dois vraiment l’aimer."

La jeune femme ne la regarda même pas, se contentant de fixer Yuki Yûki. Comme elle semblait ne pas l'avoir entendue, Echo ouvrit la bouche pour répéter ce qu'elle venait de dire, mais Asaka la coupa avant qu'elle ait prononcé le moindre mot.

"L'amour, comme tu dis, je m'en fous comme de mon premier vol! Fujimoto est mon disciple, il m'est dévoué corps et âme, mais pas pour un truc aussi futile que de l'amour. C'est un guerrier, point. Et un guerrier doit savoir et surtout pouvoir s'adapter à toutes les situations, quelles qu'elles soient. Maintenant, tu la fermes avant de te retrouver le cul dans la neige..."

Et elle accéléra encore le pas, distançant aisément la jeune fille, montrant clairement que la conversation s'arrêtait là. Non, mais et puis quoi, encore? Est-ce qu'elle, elle posait des questions comme ça, à des gens qu'elle ne connaissait même pas?
De son côté, la belle Momartik avait entendu les propos de son amie. Apparement, le fait qu'une Nalcienne soit là elle aussi n'avait rien changé dans son attitude... Au contraire, elle semblait même plus irritable que d'habitude. Le froid, peut-être...?

Après quelques heures de marche dans le froid et la neige, la Championne meurtrie s'arrêta enfin. Un sourire satisfait s'étirait sur son visage marqué de cicatrices. Même sans le lui demander, elle savait que c'était ici, le lieu dont avait parlé sa pokémon. La banquise blanche avait un accés direct sur l'Océan, mais était tout de même protégée par de hauts pic gelés, comme une chaîne de montagnes immaculée. De nombreuses colonnies de pokémon y avaient élu domicile, certaines temporairement, le temps de mettre au monde leurs petits. Ici, ils n'avaient rien à craindre de la terrible morsure du Vent du Nord. Et, même s'il venait à souffler, la graisse de leur corps leur permettait de ne pas en subir les conséquences.

"C'est ici que tu voulais venir ? C'est plutôt sympa comme coin. Un peu glissant, mais sympa."

En même temps qu'elle disait cela, elle glissa sur le sol gelé... Avant de tomber par terre. La Championne leva les yeux au ciel en maugréant. Elle ne se proposa même pas pour l'aider à se relever. Bien au contraire, la jeune femme s'avança prudement sur la glace. Maintenant qu'elle était arrivée à destination, que les deux jeunes filles fassent ce qu'elles voulaient, elle, elle s'en foutait. Pareil pour Yuki Yûki, qu'elle fasse ce qu'il lui plaisait. Elle avait du pain sur la planche...
Jugeant qu'elle n'arriverait à rien d'autre qu'à tomber à son tour en marchant sans aide, elle actionna le mécanisme de sa béquille. Une lame d'un gris métallique sortit aussitôt du bois, reformant la faux de l'ancienne espionne. Puis, elle se remit à avancer jusqu'au bord de l'eau, plantant sa lame dans la glace avec une force étonnante pour quelqu'un ne tenant plus en équilibre que sur une jambe. Elle parvint ainsi jusqu'à un monticule de neige, et s'y assit. La Championne des oiseaux garda cependant son arme formée, la plaçant à côté d'elle afin de l'avoir sous la main en permanence. Enfin, elle saisit une pokéball et l'ouvrit, libérant son pokémon aquatique.
Fujimoto manqua de tomber lorsqu'il apparut. Il ne s'était pas attendu à atterrir sur quelque chose d'aussi glissant. Asaka fronça les sourcils. Saisissant sa faux, elle pointa rapidement sa lame vers son combattant, ne la stoppant qu'à quelques millimètres du visage de la grenouille. Ce dernier ne tressaillit même pas, il avait l'habitude de ce genre de réaction. Il regarda donc sa dresseuse, avec un mélange de respect et d'admiration, pour savoir ce qu'elle attendait de lui.

"C'est bien ce qu'il me semblait, t'es incapable de maintenir ton équilibre sur un terrain comme ça. Maintenant, imagine si ça avait été un combat. En deux secondes, tu serais déjà hors d'état de nuire, sale grenouille. C'est pour ça que je t'ai amenée ici, on va remédier à ça! Alors, tu vas courir d'ici jusqu'au bas de ce pic, là-bas. Allez!"

Le combattant aquatique s'inclina brièvement, et commença son exercice. Mais, il n'avait pas fait un pas qu'il était déjà à terre, ses pieds ne trouvant pas l'adhérence qu'ils cherchaient. Il se releva aussitôt, et recommença, sans plus de succés. Asaka, elle, demeurait impassible, se contentant de fixer de ses yeux perçants le Tartard qui se battait contre la glace. Le pokémon fit un aller-retour comme ça, tombant systématiquement. Pourtant, il ne renonçait pas. Il continuait, inlassablement, mû par le désir de se montrer à la hauteur des attentes de sa dresseuse. Il refit trois fois l'aller-retour. Il s'épuisait de plus en plus, d'une part à cause de ses chutes continues, d'autre part à cause du froid auquel il n'était pas habitué.
Finalement, à la fin de sa cinquième course, il s'effondra, à bout de force. Il respirait rapidement, ses poumons se remplissant et se vidant presque immédiatement. La Championne se leva alors, et s'approcha de son pokémon aquatique. Elle ne dit rien, mais posa le dos de sa lame sur son disciple exténué.

"Relève-toi."

Ces simples mots avaient claqués dans l'air sec. Le Tartard voulut s'exécuter, mais aucun de ses muscles ne lui obéissaient. Il sentit la lame, dans son dos, qui se faisait plus insistante.

"Relève-toi. De suite. As-tu oublié ce que je t'ai toujours dit? Sept fois à terre, huit fois debout. Comment voudrais-tu l'emporter si tu fonces tête baissée, comme tu le fais? Alors, trouves une solution!"

Avec difficultés, la grenouille rassembla ses forces et parvint à se redresser. Jusqu'à se remettre debout. Ses jambes chancelaient, mais il tenait bon. Il baissa le regard sur ses pieds, sur la glace. Asaka avait raison... Sur un terrain comme celui-là, courir comme il en avais l'habitude ne servait à rien. Il devait s'adapter... Il repartit donc, mais sans plus de succés, sous le regard sévère de la Championne. Enfin, il trouva. Il devait simplement adapter le balancement du poids de son corps. Il réussit à faire trois pas sans tomber. Mais, une énergie nouvelle venait de naître en lui. Il avait enfin trouvé, il n'allait tout de même pas s'arrêter là! Le Tartard reprit donc son exercice, parvenant à chaque fois à faire une foulée supplémentaire. Jusqu'à faire un aller entier.
De son côté, Asaka souritait intérieurement, même si son visage demurait impassible.

*Et bien voilà. Tu vois qu'en persévérant, tu y arrives.*
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Mizuki Ana le Mer 3 Nov 2010 - 0:16

Echo avait abandonné l'idée de discuter avec Asaka pour le moment et s'était éloignée pour observer la banquise et ses habitants. La championne d'Alfen s'était elle aussi isolée, concentrée sur l'entrainement de son Tartard. Mizuki la regarda quelques minutes, quelque peu sceptique face à ses méthodes d'éducation... C'était peut-être honorable de pousser ses pokemon au maximum, mais avait-elle vraiment besoin d'agiter sa faux ainsi, et de et d'épuiser ainsi sa créature ? Créature qui ne semblait pas réagir outre mesure, d'ailleurs. La Nalcienne soupira. Bah, chacun ses méthodes, si ça leur convient...

Le Tartard sembla tout d'abord peiner pour se déplacer sur la glace, mais trouva bientôt son équilibre. Un pas après l'autre, il glissait plus qu'il ne marchait. Avec précaution, Mizuki l'imita et parvint elle aussi à bouger sans tomber. Ses mouvements restaient néanmoins hésitants et instables, mais c'était mieux que tomber à chaque pas...

La Nalcienne s'approcha lentement de la Momartik d'Asaka qui, d'un air pensif, regardait un groupe de Stalgamin jouer ensemble. La Princesse affichait une expression de regret mélancolique. Remettant en ordre les quelques connaissances qu'elle avait sur ce pokemon, Mizuki se rappela que les Stalgamins étaient les pré-évolutions des Momartik, ou du moins, les femelles en contact avec des roches particulières. Yuki Yuuki se remémorait peut-être l'époque où elle même était une petite créature espiègle de glace, appartenant elle même à une petite tribu.

"Momartik ? Tout va bien ?"
chuchota Mizuki; en un tel lieu, il était inutile d'élever la voix pour être entendue.

Le pokemon ne se tourna pas, mais hocha la tête pour répondre. Le groupe de Stalgamin continuait de s'agiter devant elles, sans les avoir vues. Pourtant, un d'entre eux semblait mis à l'écart. La joyeuse bande formait une sorte de cercle qu'il ne pouvait, ou qu'il ne voulait pas approcher. Ce pokemon semblait par ailleurs observateur que les autres. Il repéra Mizuki et Momartik rapidement, les dévisagea; mais la présence d'un représentant de sa famille devait le rassurer, et il s'approcha à petits pas.

La jeune dresseuse s'agenouilla pour se mettre à sa hauteur et le regarder, tandis que la Princesse ne semblait pas réagir.

Le Stalgamin continua d'avancer, puis se stoppa lorsque, à moins d'un mètre des deux inconnues, l'humaine tenta de le toucher. Surpris, il utilisa une attaque Eclats Glace sur celle ci, qui se mit à crier de douleur ("C'estfroidc'estfroidc'estfrooooiiid !!"). La Momartik qui l'accompagnait, s'inquiéta un instant tout en esquissant un léger sourire devant l'action du petit pokemon. Plus de peur (et de froid) que de mal.

Mizuki secouait frénétiquement sa main, où des points rouges étaient apparus là où les eclats gelés l'avaient touchée. Se relevant, elle fixa le pokemon, les sourcils froncés, mais avec le sourire. Elle le pointa du doigt, et s'écria :

"Toi ! Tu vas voir !"


Plutôt que d'engager un combat face à l'un de ses pokemon, la Nalcienne voyait ici une nouvelle occasion d'exercer ses talents. Une fois de plus, elle utilisa le pokemorphing, et sentit la glace gelée sous ses pattes, l'air glacé sur son museau... Ainsi que les regards ébahis de la Princesse et du Stalgamin sur elle. Ce qui était normal, après tout. Son sac tomba sur le sol, près d'elle, toujours accroché à son cou. Sous sa nouvelle forme de Chaglam, il la gênait plus qu'autre chose. Elle se dégagea et toisa l'adversaire du regard. Dans cet environnement, il avait beaucoup plus l'avantage qu'elle-même, mais il semblait jeune, et peu entrainé... Inutile de réfléchir d'avantage : Mizuki bondit vers le pokemon, et le chargea - ou, plus exactement, le bouscula- avant de glisser sur la banquise, plus ou moins en équilibre sur ses quatre pattes. Sa surprise passée, la petite créature risposta par une nouvelle attaque glacée, qui atteint Mizuki à l'épaule, la frappant comme une gifle maintenant qu'elle avait rétrécie. Elle grimacea de douleur, visiblement, le Stalgamin n'avait pas encore compris ses intentions... En boitillant, elle revint à la charge et se prépara à frapper d'un coup de patte l'adversaire... sans sortir ses griffes.

Tout cela n'était qu'un jeu... Il ne s'agissait pas de blesser l'autre. Le pokemon de Glace sembla le comprendre lorsqu'il reçut plusieurs coups sans subir la moindre douleur. Ah, c'était donc cela ? Un jeu, hein ? Pas question de perdre, alors !

S'aidant de ses trois pattes encore indemnes, Mizuki bondit et immobilisa le Stalgamin au sol.

"Aha, j't'ai eu !"

Un instant sonnée, la créature se reprit bien vite, souffla de la neige au visage du Chaglam, et se dégagea de sa prise.

"Je ne crois pas, non !"


Le pokemon Chat essuya ses yeux humides, et toisa du regard le Stalgamin. Puis, imitant sa technique, elle balança de la poudreuse vers lui. Le combat se transformait en bataille de boule de neige improvisée...


Après plusieurs minutes de course, ou plutôt de glissades sur la glace, de saut et de bousculades de tous les cotés, Mizuki dû s'avouer vaincue et s'affala sur le sol, essoufflée.

"J'abandonne, Stalgamin."

"Quoi, déja ?!"


"Je ne suis pas habituée à me deplacer comme ça sur de la glace, moi..."


Le contact gelé la faisait frissonner. La petite chatte se remis sur ses pattes et regarda l'autre pokemon.

"En tout cas, je me suis bien amusée. J'espère que toi aussi, tu avais l'air de t'ennuyer un peu..."


Le Stalgamin baissa les yeux. La gaieté qui l'animait avait disparue...

"Oui, c'était bien... Les autres, ils n'ont jamais voulu de moi, mais j'ignore pourquoi. Peut-être parce que je suis trop timide..."


"Tu sais, j'ai vécu la même chose, moi aussi... C'est sans doute pour ça que je me sens plus proche des pokemon que des humains."


"Mizuki Ana ?"


La Chaglam tourna la tête. Avec tout ça, elle avait presque oublié la Momartik d'Asaka, qui la regardait.

"Comment... Comment faites vous cela ? Vous vous êtes transformée... en pokemon !"


Mizuki hésita un peu. C'était la partie compliquée de la chose, comment faisait-elle donc ? Elle n'y avait jamais vraiment réfléchi, en fait. Ça venait comme ça. Depuis ce rêve avec Darkrai...

"Eh bien... En fait, je ne sais pas. C'est un pokemon que j'ai rencontré qui m'a, plus ou moins, appris à le faire. C'est un peu compliqué à expliquer..."


Le Stalgamin prit un air perplexe tandis que son évolution hochait légèrement la tête d'un air compréhensif. La Nalcienne se rappela ce qu'elle avait lu quelques jours avant à Fla'Or, et, regardant ses pattes, se demanda si elle était vraiment une abomination de la nature. Les humains n'étaient pas fait pour se transformer en pokemon, après tout, non ? Pourtant, maintenant qu'elle avait ce don, elle trouvait cela aussi naturel que la magie d'Air... Mais, en même temps, elle ne connaissait personne d'autre avec un tel don.

"Mizuki Ana ? Vous m'avez l'air songeuse..."


"Hein ? Ah, oui, pardon. Bon, je me suis bien amusée, mais maintenant... Stalgamin, j'ai été contente de te connaitre. Mais là... Je pense que je vais rejoindre Asaka."


"Je ne vous le conseille pas vraiment
, prévint Yuki Yuuki. Elle est assez... Elle aime bien être seule lorsqu'elle s'entraine."


"Reste ! Si tu pars, je vais encore m'ennuyer !"


"Okay, okay, vous m'avez convaincue, je vais rester. Mais sous forme humaine, par contre, je suis plus à l'aise en sachant mes pokemon avec moi..."


Boitant sur ses trois pattes, Mizuki s'approcha de son sac, laissé au sol à quelques mètres. Puis, de nouveau, elle entama sa transformation, et ferma les yeux.

...

... Bizarre.

... Il ne se passe... rien ?

"Quelque chose ne va pas, Mizuki ?"
s'inquiéta la Momartik

"Ca ne marche pas..."

"Quoi donc ?"

"Je n'y arrive plus... Je n'arrive plus à me retransformer !!"


Mizuki considérait son don naturel, mais la réalité lui sautait au visage : son pouvoir avait des limites. Une seule option : céder à la panique...

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1995

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Asaka Chôko le Dim 26 Déc 2010 - 13:19

Enfin! Sa sale grenouille avait finalement réussi! C'était pas trop tôt... Asaka lui fit signe de cesser sa course. Le Tartard, obéissant, accourut jusqu'à elle, s'arrêtant en dérapant, comme il venait de l'apprendre. Un peu de neige se souleva, éclaboussant légèrement les jambes de la Championne. Mais, cette dernière ne s'en rendit même pas compte.

"Bon, t'es content, maintenant, tu sais te déplacer sur la glace... Mais, pour le moment, c'est uniquement avancer. Tu crois peut-être que, dans un combat, ton adversaire va gentiment attendre que t'arrive jusqu'à lui, sans que tu aies à éviter la moindre attaque? On est pas dans le monde des Lippouti, ça arrivera jamais! Et j'espère bien, ça me ferait bien marrer d'avoir à céder mon badge à un dresseur pareil..."

La Nalcienne se releva, s'éloigna du bord de la banquise, puis se plaça face à son combattant aquatique.

"Pour le moment, je serai ton adversaire. Je n'ai peut-être pas autant de facilités qu'un pokémon glace pour me déplacer, mais ce n'est pas pour ça que je te ferai des cadeaux! Rappelle-toi la règle du Luxray face au Laporeille. Un guerrier se doit de ne jamais sous-estimer celui qui lui fait face, et de déployer toute son énergie dans sa lutte, même contre le plus faible des adversaires. C'est bien compris?"

Le pokémon aquatique acquiesça. Tout ça, il le savait déjà, Asaka le lui répétait à chaque entraînement. Et, vu que, généralement, c'était elle qui lui servait d'adversaire, il la connaissait et savait ce qu'elle espérait de lui. Bon, en même temps, aucun de ses autres compagnons ne pouvait l'aider à s'entraîner, sauf pour des combats aériens. Yoshiko était terrorrisée à l'idée de devoir l'affronter -ce qui était gênant, c'était que, dans ces cas-là, elle n'arrêtait pas de gagner en vitesse dans l'optique de fuir le combat... Ce qui entraînait, forcément la colère d'Asaka-; Nusumi... était Nusumi; Hoshiyo avait des réflexes bien trop rapides; Yuki Yûki... Même pas besoin d'essayer de la toucher, son corps étant immatériel. Enfin, la Championne meurtrie lui avait interdit de s'entraîner avec Hokosaki sans son autorisation. Sinon, l'Airmure ne résisterait pas à la tentation de tirer profit de ses avantages sur la grenouille, sa fierté prenant rapidement le dessus pour satisfaire l'envie de battre le Tartard... Au grand désespoir d'Asaka, mais surtout de Yuki Yûki, qui, bien souvent, se demandait ce qu'elle avait fait à Arceus pour avoir atterri dans une équipe pareille...

"On n'utilisera que nos armes, ou poings pour toi, en l'occurence. Pas d'attaque élémentaire. Parviens à me mettre en difficultés et à me toucher une fois. Dans ce cas-là seulement, je considérerai que tu maîtrises assez bien le terrain gelé..."

Elle venait à peine de finir sa phrase que, s'appuyant sur sa faux plantée dans la banquise, elle s'élança vers son combattant sur son unique jambe oppérationnelle. La lame faucha l'air glacial, dans un mouvement circulaire. Mais la grenouille avait anticipé le mouvement. Le pokémon fit un bond vers l'arrière. Mais, il ne savait pas encore comment se réceptionner correctement... Aussi, même s'il parvint à éviter l'attaque de sa dresseuse, il glissa en touchant la glace.
Asaka, pas satisfaite du tout, glissa sur la glace, prépara de nouveau sa faux, n'attendant pas que son pokémon aquatique se relève. Pour bon nombre de dresseurs, cela pouvait paraître injuste... A cela, Asaka leur répondrait que la vie était injuste. Durant un combat, même amical, qui laisserait son adversaire se relever tranquillement? Non, poussés par l'envie de gloire, de victoire, les hommes usaient de tous les moyens pour battre la personne qui leur faisait face. Dans la nature, c'était la même chose. C'était ça, le principe du Luxray face au Laporeille. Un prédateur n'abandonne pas sa proie si celle-ci trébuche et tombe. Bien au contraire, il se précipite alors dessus pour l'achever. Et encore, il devait toujours rester vigilant, au cas où la future victime se montrait plus résistante que prévue. Car, après tout, avec un peu d'astuce, même un Laporeille pouvait échapper au félin de foudre.
Dans le cas présent, c'était Fujimoto le Laporeille, et Asaka le Luxray.
A nouveau, la faux fendit l'air, un petit sifflement se dégageant de la plume grise d'Airmure. Le combattant aquatique roula sur le côté, se redressa tant bien que mal, et tenta de frapper son aînée au ventre. Ce qui échoua. D'une part, le sol glissant avait faussé son estimation de la distance, d'autre part la Championne des oiseaux avait évité son geste en se déplaçant légèrement sur le côté. La faux s'abattit sur le dos du pokémon... Mais, heureusement, il ne s'agissait que de la béquille en bois constituant le manche de la redoutable arme de la Mort.


"Un point pour moi, sale grenouille. Dans un combat réel, tu serais déjà mort. Tu es sur un terain inconnu, tu dois tout redécouvrir. Alors, arrête de te fixer sur ce que tu connais déjà, ça ne fait que fausser tes estimations!"

La Nalcienne s'éloigna un peu, se remit face à son pokémon.

"On recommence, et fais mieux, cette fois!"

A nouveau, la jeune femme s'élança.
Il fallut que le dévoué Tartard se fisse avoir encore trois fois avant qu'il ne parvienne réellement à se battre. Il ne tombait plus lorsqu'il sautait pour éviter les attaques de sa dresseuse, et ses coups de poing étaient de plus en plus précis, comme lorsqu'il se battait sur terrain ferme. Plusieurs fois, Asaka dut non seulement s'écarter, mais en plus se servir du manche de sa faux pour dévier les attaques de son combattant. Il lui laissait de moins en moins de temps pour placer ses coups de faux.
Fujimoto parvint enfin à toucher la Championne. Il avait feinté de la frapper avec son poing gauche, le plus puissant. Mais, au moment où le manche en bois allait entrer en contact avec son membre, la grenouille retira brusquement son poing ganté, sauta, et frappa Asaka de la paume de sa main droite, au niveau de la poitrine. Le souffle coupé par cette attaque soudaine, la Championne se sentit tomber en arrière, son dos recontrant brutalement la glace de la banquise. Quand elle se redressa légèrement, ce fut pour voir l'expression mi-inquiète, mi-satisfaite de son dévoué combattant.
L'ancienne espionne se releva sans un mot, le visage stoïque. Elle s'approcha de sa grenouille bipède... Et éclata d'un rire tonitruant en lui tapant amicalement dans le dos.


"Bon, ben c'est pas si mal, ça!"

Elle rejoignit l'endroit où elle s'était assise quelques minutes auparavant, faisant signe à son pokémon de la suivre. Elle tira de son sac une petite couverture en poils de Mammochon, s'essuya le visage et les mains avec, puis la passa à Fujimoto.

"Dépèche-toi de t'essuyer. T'as chaud maintenant, à cause de ce petit entraînement. Mais, avec la sueur et le froid, tu vas chopper la mort. Et, il nous reste encore un truc à faire."

Une fois cela fait, la Championne des oiseaux se tourna vers la mer, faisant dos son pokémon.

"Bon, maintenant, tu sais à peu près te battre sur la glace... Il faut encore voir si tu parviens à supporter la température de l'eau glacée. Donc, tu vas entrer dans l'eau au fur et à mesure, pour t'habituer."

La grenouille s'exécuta, laissant ses pieds entrer dans l'eau... Il se mit aussitôt à respirer bruyement. Le froid lui avait coupé le souffle, il ne sentait plus ses pieds... Comment des pokémon pouvaient-ils passer leur vie dans une eau pareille?! C'était impensable! Mais, il devait résister à la tentation de quitter ce glacial liquide... Pour Asaka...
Plusieurs minutes s'écoulèrent. Fujimoto n'avait toujours pas avancé... Exaspérée, Asaka décida de le faire réagir, en lui montrant que, si elle pouvait y arriver, cela ne devait pas lui poser de problèmes. Elle posa son arme sur la glace, se dévêtit. Puis, entièrement nue, elle entra à son tour dans l'eau. La morsure du froid ravivait la douleur de ses anciennes plaies. Le contact de la glace sous les plantes de ses pieds n'ajoutat rien d'agréable!
Soudain... La jeune femme se sentit glisser. Ses pieds n'avaient plus d'adhérence sur le solide traître! Avant qu'elle ne puisse réagir, elle tomba dans l'eau glacée...

De son côté, Yuki Yûki tentait de voir s'il n'y avait pas une solution au problème de Mizuki. Mais, malgré sa grande érudition, elle devait bien avouer qu'elle n'avait jamais entendu parler d'un tel cas...


"Et vous dites que cela ne vous était jamais arrivé av..."

L'élégant fantôme se figea. Si elle avait eu un corps réel, on aurait pu dire qu'un frisson glacé venait de la traverser. Elle avait déjà connu ça... Deux fois auparavant. Elle savait très bien ce que cela signifiait. Mais non... Ce n'était pas possible...
Comme dans un rêve -ou plutôt un cauchemar-, elle vit tout au ralenti. Elle se retourna, juste à temps pour voir sa dresseuse s'enfoncer dans les eaux gelées.


*N... Non...*

Pour la quatrième fois, le fantôme de neige crut mourir.

"ASAKA! NON!!!!"

Elle fila au-dessus de l'eau. On ne voyait qu'une forme claire dans la mer... Et, elle ne pouvait strictement rien faire!

"Fujimoto, je t'en prie, fais quelque chose!"

Mais le combattant avait réagi avant même que la princesse ne le lui demande. Et, tant pis pour le froid liquide! La vie de sa dresseuse passait avant tout!
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Mizuki Ana le Dim 16 Jan 2011 - 14:07

Mizuki avait beau s'énerver, paniquer ou supplier tous les dieux du ciel, elle ne parvenait toujours pas à redevenir humaine. Et Nénupiot qui lui avait fait la leçon quelques heures plus tôt ! Alors qu'elle se tournait dans tous les sens sous les yeux inquiets du Stalgamin et de Yuki Yuuki, elle sentit une tension dans l'air. La Princesse de glace s'était tournée vers le lieu, un peu plus loin, où s'entrainait sa dresseuse. Elle jeta un oeil et réagit inconsciemment, au moment où la Momartik se mettait à crier.

Oubliant sa patte blessée, Mizuki bondit vers son sac, abandonné quelques mètres plus loin, et attrapa grace à sa queue en ressort la pokeball de Nénupiot. Certes, elle non plus n'était pas habituée à nager dans l'eau glacée du Nord, mais c'était la seule option - le seul pokemon aquatique - qu'elle avait. Sans savoir si son pokemon était sortie, elle se rua de façon tout à fait instinctive vers le bord de la banquise. De façon instinctive, et surtout stupide.

Nénupiot était effectivement sortie de sa calme pokeball pour se retrouver dans un monde chamboulé. Des pokemon de glace paniquaient à coté d'elle, un autre dans l'eau semblait vouloir plonger, mais avec quelques difficultés par rapport au froid, et un Chaglam fonçait vers la mer. Bizarre. Depuis quand les chats aimaient-ils prendre des bains gelés ? Tiens, d'ailleurs, il n'arrive même plus à courir, le pauvre. Il a l'air blessé...
Eh... ? Oh là là, c'est Mizuki ? Elle a encore fait n'importe quoi avec son pokemorphing et elle veut se rafraichir les idées ? Pourquoi elle m'a appelée, d'abord ? Mais... ELLE Y VA VRAIMENT ?! Quelle tarée, Mizuki, reviens, tu sais pas nager sous ta forme de chat ! Mince !

Mizuki avait plongé. La clarté de la banquise s'était transformée en obscurité tourbillonante, et surtout froide. Comme le Tartard d'Asaka, la température lui faisait un choc. Sauf que, contrairement au Tartard d'Asaka, elle était rentrée dans l'eau d'un coup.

Elle perdit d'abord tout l'oxygène de ses poumons dans un hurlement de douleur sourd. D'énormes épines semblaient la transpercer de toute part, son cerveau la faisait souffrir. Ses muscles chauds étaient comme paralysés. Elle manqua de s'évanouir, puis se reprit. Elle vit, au dessous d'elle, Fujimoto qui nageait comme il pouvait dans cet environnement hostile, puis, plus profond encore, le corps immobile d'Asaka. Elle se mit alors à nager, ou plutôt à barboter, vers eux.

Elle finit par les rejoindre. La grenouille d'Asaka tentait de l'attraper, mais ses poings gantés avait peu de prise sur les bras musclés de la Championne. Les pattes de Mizuki n'étaient pas plus utiles, d'ailleurs. Elle n'osait pas utiliser ses crocs, n'ayant aucune prise à moins de mordre la jeune femme...

Mizuki tirait comme elle pouvait, Asaka ne remontait pas. Et elle n'avait plus d'air... La tête lui tourna, et la Nalcienne commença à perdre connaissance. Elle n'eut le temps que d'apercevoir une forme à ses cotés... Puis un flash... Enfin, le noir complet.

Où suis je ?

Mizuki marchait dans un lieu sombre. Enfin, elle ne marchait pas vraiment, puisqu'elle n'avait pas de jambes. Pas de bras non plus, d'ailleurs. Elle n'était même pas sure d'avoir une tête. Elle était simplement là, et elle avançait.

Trois silhouettes apparurent face à elle. La premiere, c'était elle même. Une Mizuki blonde, avec deux bras, deux jambes, et un corps d'humain. Elle était vêtue d'une vieille tenue, celle qu'elle portait le jour de son départ, il y deux ans - déja ! Elle se tenait immobile et la fixait de ses yeux verts.

La deuxième, c'était elle-même. Une Chaglam assise sereinement sur le sol (mais y avait-il un sol ?). Son pelage violet luisait sous une lumière innexistante, sa queue en ressort posée contre son flanc. Elle se tenait immobile et l'observait de ses yeux bleus.

La troisième, c'était elle-même, mais une autre elle-même. Celle qui l'avait accompagnée toute son enfance, son amie imaginaire, sans voix, sans corps. Juste une présence. Les rares fois où elle apparaissait un peu plus corporellement, elle n'était qu'un visage flottant. L'esprit Latu. Contrairement aux autres, elle ne se tenait pas immobile et s'approcha de Mizuki, les yeux fermés.

"Nous t'attendions."


Laquelle des trois avait parlé, c'était une bonne question; Cela pouvait tout aussi bien être les trois en même temps. La Mizuki humaine s'approcha.

"Je suis toi, ton toi humain. Celle avec qui tu es née, et avec qui tu mourras."


Le Chaglam s'approcha.

"Je suis toi, ton toi animal. Tout comme les autres humains, tu es liée à la Nature par moi. Mais contrairement aux autres humains, tu ne renies pas ce lien."


Enfin, Latu ouvrit les yeux.

"Je suis toi, ton toi spirituel. C'est par moi que tu penses et ressens, c'est par moi que tu maîtrises tes pouvoirs. Où que tu sois, je suis avec toi. Le fait que tu puisses me voir prouve à quel point ton esprit est fort. Un jour, tu deviendras une grande maîtresse de l'Air. Et sans doute une maîtresse des Esprits."


"Latu... pourquoi êtes vous apparues ?"


"Mizu. Tu as oublié qui tu étais. Ou plutôt, tu ne t'es concentrée que sur une parcelle de ce que tu es. Lorsque tu utilises tes pouvoirs, tu dois te rappeler de toute tes formes, sinon il arrivera de nouveau un blocage, et cette fois, ce sera définitif."


"Je peux me retransformer, alors ?"


"C'est déja fait. Maintenant, reviens à toi. Ils ont besoin de toi. Et n'oublies pas..."


"Quoi ?"


Mizuki ouvrit les yeux. Le froid avait repris ses droits, de même que la lumière. Elle se sentit trempée, glacée, mais sur un sol dur et à l'air libre. Elle se redressa et observa les alentours. Elle remarqua d'abord qu'elle était en vie - toujours ça de pris - et de retour à sa forme humaine. Puis qu'elle était entourée d'un Tartard tremblant, d'une Momartik anxieuse, d'un Stalgamin en retrait, d'une Asaka sonnée et d'une Lombre furieuse. Mizuki se demanda d'abord où avait disparu Echo avant de réagir - une Lombre ?

" Nénupiot ! Tu as évolué !"


Sans répondre, et en tremblant furieusement, le pokemon Plante et Eau s'approcha. Elle gifla sa dresseuse, mais sans force, et s'affaissa. elle respirait rapidement et apparemment difficilement. Mizuki l'attrapa et constata, effrayée, qu'au lieu d'être gelée par son bain forcé, elle était brulante de fievre. Et c'était de sa faute.

Portant délicatement son pokemon, Mizuki s'approcha de Fujimoto eet sa dresseuse. Tous les deux semblaient gelés et affaiblis. Mais la Championne reprenait vie peu à peu, au grand soulagement de Yuki Yuuki.

La Nalcienne demanda alors aux deux pokemon Glace de se reculer un peu. Elle ne pouvait rester sans rien faire alors que son pokemon, Asaka et le Tartard (ainsi qu'elle même, réalisa t-elle en claquant violemment des dents) risquaient de mourir de froid. Elle se plaça à genou à coté d'eux. Il fallait tenter un exercice nouveau... Un Maître du Feu aurait été plus utile qu'elle, mais il fallait faire avec. Il ne s'agissait pas de créer du vent, mais de réchauffer l'air...

Je suis une grande Maîtresse de l'Air... Après tout, peu après l'a guerre, elle avait reçu un avis du gouvernement de Nalcia lui annonçant qu'elle était désormais considérée comme une de leurs Défenseuse... Soigner par l'Air, ça devait bien être à sa portée...

Et Latu avait bien assuré que son esprit était particulièrement fort...


Le changement s'opéra petit à petit. Une bulle d'air autour d'eux se réchauffa, lentement d'abord, puis de façon bien notable. Sous eua, la glace craqua. Evidemment, elle était en train de fondre, elle aussi ! L'espace d'un instant terrifiant, Mizuki se vit de nouveau plongée dans les abysses glaciales, mais Yuki Yuuki et le Stalgmain vinrent à son aide en refroidissant le sol de leurs souffles gelés. Se reconcentrant, la Nalcienne mit l'air en mouvement. Tous les quatre se tenaient désormais dans une sorte de minuscule tornade chaude, du genre de celle qu'elle avait vu dans le désert de Flamen. Peu à peu, Fujimoto et Asaka cessèrent de trembler, et Lombre respira de façon de plus en plus calme.

Mizuki relacha ses muscles, laissant le vent reprendre son souffle naturel. Elle soupira de contentement, caressant le visage de son pokemon, qui semblait aller un peu mieux, même s'il lui faudrait du repos.

"Je suis désolée pour ça... Je n'ai pas réfléchi. Merci pour ton aide."


La jeune fille se tourna vers la Championne. Elle se demandait quelle serait sa réaction : colère, gratitude ? Bah, elle était en vie, c'était l'essentiel...

_________________
Thème de Mizuki : Icy Skies
~
MysteryTale

1 RP Simple - 0 RP Supervisé - 0 RP Superviseur
avatar
Mizuki Ana
Modo' • Respo Flamen
Informations
Nombre de messages : 1995

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Asaka Chôko le Mar 1 Fév 2011 - 15:31

Bon sang, tout ça n'était pas bon du tout! Surprise par sa glissade, Asaka n'avait pas eu le temps de réagir pour se confectionner une bulle d'air étanche qui lui aurait permis de respirer! Heureusement, à l'armée, on lui avait enseigné comment bien utiliser l'air dans ses poumons, afin de rester le plus longtemps en apnée (après tout, la technique de la noyade était une méthode de torture assez courante). Pour cela, elle devait bouger le moins possible... En espérant que quelqu'un aurait remarqué sa disparition, et ait l'intelligence de regarder dans l'eau... Mouais...
La Championne meurtrie n'aimait pas cette situation. L'eau glacée lui mordait la peau, s'infiltrait dans la chair de ses plaies mal cicatrisées, ou ravivait ses brûlures. Et, comme si le froid ne suffisait pas, le sel contenu dans le liquide lui agressait sauvagement la peau et les yeux, ne lui permettant de distinguer qu'une masse floue et hostile d'un bleu électrique.
De plus, elle n'était pas très enthousiaste au fait qu'elle aurait une dette de vie à quelqu'un. Dans le meilleur des cas, il s'agirait de Fujimoto. Là, à la rigueur, elle n'aurait rien à dire (après tout, elle était son maître. Quel disciple laisserait son aîné mourir?) Mais, s'il s'agissait de Mizuki, comme réagirait-elle...? ... Allons, soyons sérieux deux secondes! C'était une Nalcienne, tout comme elle, donc aucune chance qu'elle parvienne à la sortir de ce mauvais pas! Pareil pour Echo! Même si l'une des deux s'était révélée être une Défenseuse Elémentale (voire d'un rang supérieur), cela n'aurait rien changé, puisque c'était un Maître de l'Eau dont elle avait besoin! Ah, je vous jure...
Cependant, il y avait autre chose qui l'exaspérait. L'idée de mourir. Oh, pas le fait de mourir en lui-même, non. Ayant joué de nombreuses fois avec cette triste Dame noire, elle ne redoutait pas l'instant où celle-ci viendrait à l'emporter. Non... Ce qui l'ennuyait, c'était de mourir aussi bêtement. Par simple noyade, à cause d'une inattention dont elle était la seule responsable. Quoi, après tout ce qu'elle avait fait dans sa vie ou pour son pays, elle ne méritait tout de même pas une fin aussi pathétique! La Mort ne pouvait pas lui faire ça, pas à elle!
Son esprit, occupé à pester contre sa bêtise, se déconnecta progressivement de son corps. A moins que ce ne soit l'inverse qui se produisit. Le froid lui enleva d'abord la perception de ses mains et pieds, puis des bras et des jambes, remontant lentement. Elle ne sentit même pas son dévoué combattant qui tentait, sans succès, de l'attraper. Ses poumons envoyèrent les dernières particules d'oxygène dans le cœur, qui s'empressa de les disperser péniblement dans le corps, dans l'espoir de le réchauffer. Voilà, ça y était. Elle était à bout de souffle. Asaka sentit sa pompe organique battre vainement, à la recherche d'air à employer pour remettre ce corps si lourd et engourdi en état. Mais, c'était trop tard. La Championne des oiseaux sombra dans un sommeil qui se voulait éternel. Sa bouche s'ouvrit, laissant échapper les quelques bulles d'air encore présentes dans sa gorge. Ses paupières trop lourdes s'abaissèrent sur ses yeux cristallins, ne lui permettant plus de voir quoi que ce soit d'autre que le néant...


***

*... Ca y est? Chuis morte, là? Pour le moment, je sens rien du tout... Quoique, c'est logique. Si mon esprit a vraiment quitté mon corps, c'est normal que je sente rien. Ni la chaleur, ni le froid. Surtout le froid. Par contre... C'est normal, que je voie toujours rien? Nan, mais parce que, dans les écrits, les Anciens parlaient d'une grande lumière qui devait entourer notre âme et qui nous ramenait vers le Créateur. Oulà... Voilà que je deviens spirituelle... Franchement, après tout ce que j'ai vécu, je m'attendais à quoi? Les dieux -s'ils existent vraiment- n'interviennent pas dans la vie des humains. Sinon, pourquoi Rayquaza et compagnie sont pas venus me donner un coup de main quand j'en avais besoin, alors que je bossais pour eux? Alors, franchement, que ces vieux schnoques disent qu'une créature nous accompagne jusqu'à un dieu quelconque après la mort, j'ai des doutes... Sur qu'ils ont marqué ça pour se rassurer, quand ils avaient déjà un pied dans la tombe.
Ah là là... Bon, j'ai pas de regrets à avoir, j'ai eu une vie plus que remplie. Ah, si, un seul. Ne pas pouvoir être là pour participer à la destruction de Flamen. Pff... Moi qui a passé tellement de temps à entraîner cette sale grenouille... D'ailleurs... T'as pas intérêt à arrêter l'entraînement! Ma mort n'est pas une excuse valable pour en être dispensé! Sinon, tu vas voir, j'vais te hanter jusqu'à la fin de tes jours!
En parlant de hanter... Princesse, c'est un fantôme, non? Donc, elle a dû passer par là. Mais, pour une raison ou une autre, elle est revenue à la vie... En quelque sorte, on dira. Troh, j'aurais dû lui demander quel effet ça fait! Comme ça, là, tout de suite, j'aurais été sûre d'être bien morte, et ça me tracasserait pas!
J'espère quand même qu'ils auront la décence d'aller chercher mon corps au fond de l'eau. Pas trop envie qu'il serve de viande à Sharpedo. J'y étais attachée, tout de même... Mais, bon sang, qu'ils n'aillent pas crier sur les toits comment je suis morte! Nan, mais ça la fout mal! La Championne des oiseaux morte par noyade? Laissez-moi rire... Mais quelle fin stupide... Quoique, ça l'aurait été encore plus si j'avais été Championne de l'eau. Ou si ça avait été d'une chute d'Hokosaki. Enfin, j'aurai quand même espéré une mort plus héroïque, genre sur un champ de bataille...
Bon, maintenant, reste à savoir ce qui va se passer. Est-ce que je vais me réincarner comme on le dit? Troh, assez avec le spirituel! C'est bien plus probable que j'erre dans le néant pour l'éternité! J'espère que même que je vais rencontrer d'autres âmes. Sinon, 'vais m'ennuyer, moi. Une éternité sans personne avec qui causer, ça fait long.
... Hm? C'est quoi, ça? C'est normal que j'aie l'impression d'avoir froid, sur le devant? Chuis un esprit, non, je devrais plus rien sentir normalement. Qu...? Voilà que j'ai chaud dans le dos, maintenant! Mais c'est quoi ce bordel?! Quelqu'un pourrait arrêter de jouer avec mes nerfs, c'est flippant ce truc, là! Mais merde, le respect des morts, vous connaissez pas?! Chuis morte depuis, quoi, même pas une demi-heure, et vous faîtes déjà des trucs avec moi?! Laissez-moi tranquille, je vous ai rien demand... Hein? C'est moi ou... Je sens bien un truc qui cogne, dans ma poitrine, non? ... Argh! C'est salé! C'est quoi ce truc qui va dans ma gorge! Bordel, mais foutez-moi la paix! Si vous voulez vous amuser avec moi, attendez que je sois un peu plus réveillée, je suis nouvelle dans le coin, moi! ... Euh... Attendez une seconde, là. Je suis pas folle, hein? J'entends bien des gens parler? Cette voix... Non, c'est la demi-portion?! Mais alors... Ils ont réussi à me ramener à la surface? Je suis toujours vivante?! Bon, d'un certain côté, ça me rassure, ça explique pourquoi je sens mon cœur battre... Mais, comment ça se fait qu'il y ait un tel écart de température? ... Il faut que j'en aie le cœur net! Allez, ouvre les yeux! J'ai encore besoin de toi, sale carcasse! Remets-toi en marche, et plus vite que ça!*


***

Dehors, tous regardaient le corps nu et immobile de la Championne d'Alfen. La tornade de vents chauds avait fait son effet, elle ne tremblait presque plus. Ils n'avaient plus qu'à espérer qu'ils ne l'avaient pas remontée trop tard...
Enfin, il y eut du mouvement. Asaka parvint à ouvrir les yeux. Elle battit plusieurs fois des paupières, comme pour retrouver la vue. Soudain, un spasme la prit, et elle recracha toute l'eau de mer qu'elle avait avalé. Elle toussa encore, reprenant lentement conscience de chaque partie de son corps.
Une fois sa toux calmée, la Nalcienne meurtrie entreprit de se redresser. S'appuyant sur ses bras engourdis et tremblants, elle réussit cependant à se redresser en position assise. Puis, elle balaya du regard les personnes présentes autour d'elle. Tous la regardaient avec un mélange de soulagement et de gêne, du fait la tenue de la jeune femme. Ses yeux de Roucarnage se posèrent sur sa compatriote, avec une telle insistance qu'on aurait dit qu'elle lisait littéralement en elle. L'ancienne espionne sentait que c'était en partie grâce à sa maîtrise de l'élément aérien qu'elle était toujours en vie...
Asaka se détourna aussi sec de la jeune fille et se traîna jusqu'à ses affaires, ne pouvant s'aider que de ses membres affaiblis. Heureusement qu'elle n'avait pas coulé avec ses vêtements. Elle se rhabilla lentement, profitant d'autant plus de la chaleur que lui procurait ses habits. Personne ne lui avait proposé de l'aide, et c'était tant mieux! Elle était déjà suffisamment embarrassée par le fait de devoir la vie à quelqu'un, il était inutile d'en rajouter.
La Championne meurtrie s'adossa au rocher où elle était assise quelques minutes auparavant. Comme Fujimoto s'approchait timidement, elle poussa un soupir d'exaspération.


"Franchement, mais qu'est-ce qui faut pas faire pour que tu te jettes à l'eau, sale grenouille..."

Le pokémon ne dit rien et se contenta de s'incliner, comme s'il était fautif. En réalité, il était l'un des plus soulagés à voir que la jeune femme nalcienne était saine et sauve.
Puis, elle tourna la tête vers son élégant fantôme. Cette dernière, même si elle tentait de paraître digne, au vu de la situation, avait du mal à contenir quelques larmes. Les minuscules gouttes d'eau, aussitôt qu'elles entraient en contact avec le corps glacé de la princesse déchue, se cristallisaient et tombaient tout doucement dans la neige de la banquise.


"Oh, j't'en prie, princesse! Garde tes larmes pour quand je serai vraiment passée de l'autre côté, ok?"

Bon, ça, c'était fait, elle avait réussit à rassurer ses pokémon. Mais, restait le problème de Mizuki... Elle détestait se sentir redevable à quelqu'un, surtout quand elle ne savait pas quoi faire pour lui rendre la pareille...
Contre toute attente, Asaka saisit la couverture en poils de Mammochon et la lui lança
.

"Dépêche-toi de t'essuyer. Un cadavre ambulant, ça suffit pour aujourd'hui."
avatar
Asaka Chôko
Informations
Nombre de messages : 149

Fiche de personnage
Points: 197
Âge du personnage: 32
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Le vent, la neige, la glace... [Mizuki/Asaka/Echo]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum