[ Clos ] Chapitre 1 : Départ Précipité [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Chapitre 1 : Départ Précipité [Solo]

Message par Invité le Jeu 26 Aoû 2010 - 18:47

[Contrainte n°5 : Faire intervenir un objet particulier]

Spoiler:

Mmh ? Ou suis-je moi déjà ? Mais quel est cet endroit ? Ah ! Mais bien sûr ! Ce n'est que ma chambre. Reprends-toi Kilian ! Rah ! Je n'ai vraiment pas envie de me lever. Et si je faisais la grasse mâtinée ? Juste un peu ! Encore un petit peu. Et ce coussin qui en devient inconfortable; le matelas est bien plus moelleux. Mmh ! Et si je me tournais sur le coté ? Ah ! Oui ! C'est bien mieux ! Ah mais non ! Qu'est-ce que c'est que cette lueur ? Ah ! Mais ! Ce n'est que ma bague. Moi qui n'en voulais pas... Que veux-tu que je te dise mon cher, on te l'a offert pour ton quatorzième anniversaire, signe que tu deviens le digne successeur de la famille. Mais tu n'en veux pas ! C'est vrai ! Regarde-là ! Toute en argent et ciselé à l'or noir pour que deux lion gris soit visible sur les bords, bien qu'il faut avoir de l'imagination pour les voir. Là ou l'on y trouverait une pierre ou une quelconque décoration se trouve l'emblème de la famille. Pas n'importe qu'elle famille, pas que la mienne, mais toutes celles appartenant aux groupes de mon père. Il ne m'a jamais rien dis sur leurs activités, il m'a juste dit que je devais hériter de cette bague et que je devais la porter fièrement. Ainsi, on peut voir "Vongola" écrit sur une banderole, le tout étant tenu par une couronne, enfin, je pense que c'est un signe royal, je n'en sais rien. L'emblème et ainsi recouvert d'une pierre translucide, peut-être du diamant poli, je n'en sais rien, en tout cas, cela est censé représenté le ciel, un ciel qui englobe tout et protège sa famille. C'est une bague assez laide, je n'ai pas envie de la mettre au doigt, de toute manière, elle me brûle. Papa à dit que le jour ou elle ne me brûlerait pas les phalanges, c'est que j'en serais digne, et bien je ne veux pas. J'y ais juste attacher une chainette et mis dans une petite bourse que j'accroche à mon cou. Je ne dois pas la perdre, sinon, je ne pense pas revenir vivant connaissant mon père.

Spoiler:

Pourquoi ne l'ais-je pas laissé dans sa poche ? Ah ! Oui, c'est vrai. Je voulais la regarder une dernière fois avant de m'endormir. Ça fait quelques mois que tu te coltines ce bijoux et tu n'arrives pas à t'y faire, ce truc n'est pas pour toi. Tu ne veux pas devenir un quelconque chef ou quoi que ce fusse, tu ne veux pas de ce rutilant comme bibelot à ton doigt. Objet que tu trouves inutile et qui à pourtant tout un passé et une histoire rattaché à se simple petit bout de métal froid.



Le garçon rangea la bague entourée de la chainette dans la pochette et passa les lanières de cuir autour de son cou, laissant ainsi le contact doux et appréciable du velours du petit sac de contenance. Il se leva, retira son pyjama qu'il posa sur un petit tas de vêtement sale et attrapa un tee-shirt blanc de coton fendue au col dans le prolongement de la cage thoracique, se qui donnerait un col en forme de V. Il prit un pantalon quelconque en toile et l'attacha avec une ceinture, bande de cuir possédant une armature en fer qui permet de former une boucle soutenant les vêtements. Il attrapa ses chaussures faites de cuir et de tissu ainsi que d'un élément malléable pour la semelle, un peu comme du cuir, en plus épais. Le jeune homme pouvait sentir la présence de l'anneau, sa chaleur et l'aura qui entourait le mystérieux objet. Il mit la main sur la sacoche et la serra. Il n'en voulait pas, il l'aurait bien laissé ici, mais son père n'était pas d'accord, et il ne devait pas s'en séparer. Il sortit de sa chambre en attrapant son sac de voyage et s'assit dans la cuisine, là ou dormait Léon, l'Evoli qu'il venait d'acquérir, dans un panier rembourré de coussin. Le Luxray de son père lui avait cédé la place pour cette nuit, car, cette bestiole au caractère têtu et borné refusait de rentrer dans sa pokéball. Le jeune se dit qu'il n'était peut-être pas judicieux de réveiller la petite bestiole, mais elle releva bien assez vite ses grandes oreilles et ouvrit les yeux. Elle regarda le garçon et lui lança un regard indigné, comme si l'humain n'était pas assez bien pour l'animal. Le garçon ne sut quoi dire ou quoi faire pour faire connaissance avec cette bestiole, et sa seule idée qui lui traversa la tête fut de tendre la main en direction du fennec. Le petit animal de la famille du renard mordit les doigts du garçon, fit un bond sur son torse, attrapa les lanières de cuir et fila ainsi en dehors de la maison avec le contenu du sac : la bague de la famille.

"Reviens !"

Le garçon se mit alors à la poursuite de l'animal. Si ce petit Pokémon comptait devenir son partenaire, c'était plutôt mal partit. Le jeune homme sortit de chez lui en trombe, laissant ainsi la maison vide. Il n'avait pas le temps de savoir ou étais sa famille, l'Evoli avait le rutilant, et ce truc pouvait lui coûter la vie. Il ne voulait pas se sentir obliger de revenir chez lui en étant sur qu'il perdrait la tête, ou plutôt, la vie, en annonçant la disparition de l'anneau.
Le jeune homme traversa ainsi la rue principale de Cosmo Canyon sans faire vraiment attention aux personnes qu'il croisait ou qu'il bousculait. Il failli chuter plus d'une fois, se rattrapant et faisant ainsi quelques mètres à quatre pattes. C'est que cette bestiole courrait vite, en plus de cela, elle était teigneuse. Elle filait à toute vitesse alors que le garçon n'arrivait pas à réduire la distance les séparant à tous les deux. Il commençait à sentir l'épuisement, mais l'adrénaline était plus forte et rallonger le temps avant qu'il ne soit totalement incapable de pouvoir faire un pas de plus. Heureusement pour lui, une patte s'interposa dans la course de son Pokémon qui s'écrasa sur une jambe musclé et recouverte de poils rouge orangé. Le garçon put arriver à temps, attraper sa bestiole par le col du cou et récupérer son bien le plus précieux, enfin, précieux pour sa survie.
Il soupira et regarda son sauveur. Le lion de feu était là, celui qui les protégeait. Le garçon pouvait s'estimer heureux qu'il ais pus intervenir et le remercia. Il tenait toujours son compagnon téméraire quand il reporta son attention sur ce dernier. Il essayait de se débattre comme un chaton farouche, essayant de donner des coups de pattes ou gigotant dans tous les sens afin de se libérer. Mais rien à faire.  Le garçon empoigna de plus bel son sceau et remercia une dernière fois le lion avant de le laisser tranquille, se décidant à ne pas lui provoquer plus de problème que cela.

Kilian tenait toujours son Evoli par la peau du cou quand il sortit enfin de Cosmo Canyon. Il allait visiter un peu du pays, essayé de créer son futur. Il n'a jamais était décidé sur ses futurs métiers, il ne sait pas quoi faire et verra bien durant son voyage comment il pourrait bien finir sa vie. Pour le moment, le principal est de dompter cette petite canaille qu'il possède comme compagnon. Peut-être qu'un combat ?
Le jeune homme réfléchissait à tout ça en remettant la fameuse bourse de velours autour de son cou en ayant vérifié au préalable si la bague se trouvait toujours à l'intérieur. Rien que ses débuts commençaient déjà bien difficilement, comme se passerait donc le reste ? Qui sait. Il ne pétrit que plus fortement le doux tissu, marquant la trace du contenue sur sa paume. Il ne savait pas pourquoi, mais cette bague allait lui poser bien des problèmes.


[FINI]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum