-10%
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Game & Watch: Super Mario Bros en promo
44.95 € 49.99 €
Voir le deal

Bain élyséen [ Tyrande ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bain  élyséen [ Tyrande ] Empty Bain élyséen [ Tyrande ]

Message par Elio Delarco le Dim 21 Avr 2019 - 1:19

Bain  élyséen
Cela faisait des jours que le garçon fuyait. Ses pieds étaient meurtris par les stigmates de l’effort. En tant qu’héritier d’une des familles les plus éminentes de Flamen, il n’avait pas beaucoup eu l’occasion de repousser ses limites de la sorte. Bien sûr, il avait reçu un entraînement de maîtrise élémentale adéquat, mais il y avait un monde entre essayer de contrôler des gerbes de flammes et fuir pour sa survie. En ce qui concernait sa condition physique, on aurait pu croire de part sa carrure que les activités sportives lui étaient familières. Il n’en était rien, il devait son corps à la grâce divine. Une sorte de bénédiction. Tous les entraînements militaires qu’il avait suivi étaient ceux d’un stratège, bien loin du front et du sang des batailles. Il connaissait la technique et la théorie, mais manier une épée ou une quelconque arme lui était étranger. De toute façon, gérer les finances et les liens commerciaux des Delarco ne demandaient pas autant d’investissement. On signe les contrats avec de l’encre, pas avec le sang de ses ennemis.

L’air était extrêmement sec, il avait arpenté les chemins sinueux de la chaîne Efferos toute la journée. Durant son parcours le garçon avait croisé un grand nombre de Pokemon, notamment un troupeau de Spoink qui sautillaient à l’unisson. C’est sûr que, en restant cloîtré à Omatsu, il n’aurait vraisemblablement jamais pu être témoins de toute la beauté que le continent avait à offrir. Il aurait cependant préféré partir à l’aventure dans des conditions différentes, accompagné d’Alvaro. Elio se souvenait de leurs discussions, ils s’imaginaient toujours partir aux quatre coins du monde. Découvrir la banquise glaciale de Mizuhan, profiter des jardins de concordes à Nalcia, ou encore s’émerveiller devant les cerisiers blancs de Seian. Aussi, ils fantasmaient sur ce qu’était Tenkei, à quoi la vie ressemblait sur le continent céleste. Le blondinet n’avait eu que des échos de ce qui animait le continent céleste. Son père, avant de mourir, avait noué des liens commerciaux avec Torcan, la ville des marchands. Et, justement, ça aurait été le rôle de l’héritier de concrétiser tout cela si Michele n’avait pas lancé l’assaut contre sa propre famille.

La chaleur devenait de plus en plus étouffante. Même pour un maître du feu comme lui, la fournaise devenait presque insupportable. Mais il savait que, dans cette mer de pierre et de magma, se trouvaient des sources thermales. Alvaro lui avait raconté que ses sœurs avaient pour habitude de s’y rendre pour se ressourcer. Selon elles, c’était l’endroit le plus relaxant de Flamen, offrant une véritable échappatoire à la routine pesante du quotidien. Si ce que son amant lui avait décrit s’avérait vrai, alors elles lui offriraient tout le repos dont il avait besoin et cela valait encore quelques instants de souffrance.

Au creux de son bras recouvert par l’étoffe de sa tunique dormait Ozymandias. L’atmosphère ne semblait pas le déranger, loin de là. A vrai dire, il devait se sentir comme chez lui. Sa respiration était lente, calme. Comme si tous les maux du monde avaient disparu. Elio aurait aimé pouvoir atteindre ce degré de plénitude. Pouvoir enfin dormir après des semaines à être tourmenté par les visions funestes de sa famille en train de se faire massacrer. Ses sœurs brûler, ses frères mourir sous les coups et sa mère s’étouffer dans son sang. Pas un seul de ses sommeils n’avait excédé l’heure d’affilé.

Alors qu’Elio était perdu dans ses pensés, trop occupé à ressasser les fantômes du passé, il manqua presque l’entrée des sources thermales. Ce n’était pas très grand, il y avait un panneau couvert de suie qui indiquait l’entrée. Si nous ne les cherchions pas, il était possible de passer à côté sans s’en rendre compte. En s’approchant le blondinet senti la douce caresse de l’humidité, cadeau rare en ces terres arides. On pouvait entendre, au loin, le ruissellement de l’eau. D’en bas, la vapeur s’échappant des bains pouvait facilement être confondue avec celle d’un volcan. Elle était épaisse, chaude, bouillante même. Le nuage dans lequel le garçon venait de rentrer avait suffit à le faire transpirer par tous les pores de sa peau.


En s’engouffrant à l’intérieur, il se rendit vite compte que l’endroit était bien vide. Il était le seul visiteur présent. Tout était si… naturel ? On aurait dit que l’endroit avait été sculpté par les golems eux-même pour être un havre de paix. Tout semblait avoir été creusé à même la roche par la simple force du temps. L’eau ruisselait à travers les murs et la vapeur aveuglait le garçon. Il dû non seulement s’habituer à l’opacité du lieu mais aussi aux braises du sol. La chaleur des volcans chauffaient les sources thermales mais aussi la pierre qui jonchait les environs.

Afin de profiter pleinement des bains, Elio se déshabilla totalement. Il commença d’abord par retirer sa longue tunique de soie qu’il alla plier dans un coin avant d’y déposer un Ozy’ toujours assoupi. La sueur perlait sur ses muscles tendus par l’effort. Il luisait d’une lueur froide, celle du soleil qui perce la nuit. Cette lumière bleue du petit matin qui se fond aux nuages. Il retira ensuite son pantalon et, très vite, il se retrouva complètement nu seulement décoré de ses parures. Elio n’était pas pudique, il aurait même été fier que des voyageurs soient présent pour les faire profiter du spectacle. Celui d’une statue divine, une figure olympienne, s’enivrant dans la chaleur des sources.

Il commença par tremper un pied pour jauger la température. L’eau était délicatement brûlante, détendant les articulations abîmées de l’héritier. Au fur et à mesure qu’il immergeait son corps, Elio pouvait sentir sa douleur s’apaiser, ses maux se volatiliser. C’était comme l’étreinte d’un être cher. Non seulement le blondinet se sentait revivre physiquement, mais il se sentait aussi renaître mentalement. Depuis le début de sa fuite il n’avait fait que courir, ne regardant derrière lui pour s’assurer qu’aucun mercenaire n’avait retrouvé sa trace. C’était un enfant né dans l’opulence, même si il était humble il était habitué au confort. Vivre dans l’effort et dans la souffrance lui était étranger. Ces bains étaient pour lui le moyen de renouer, l’espace d’un instant, avec sa vie passée. Un quotidien bercé par la richesse mais aussi par les obligations. Il ne pouvait jamais vraiment profiter à Omatsu, il avait toujours quelque chose à faire. On avait toujours besoin de lui, pour signer un contrat, pour donner son avis ou encore juste pour faire office de plante verte durant les grands événements. C’est pour cela que, perdu au coeur des montagnes de Flamen, Elio était bien décidé à accueillir les bras ouverts un repos bien mérité.
ASHLING POUR EPICODE


_________________
Elio
Gold is made for kings
Elio Delarco
Elio Delarco
Informations
Nombre de messages : 12

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Bain  élyséen [ Tyrande ] Empty Re: Bain élyséen [ Tyrande ]

Message par Tyrande di Neralitha le Jeu 26 Déc 2019 - 22:32

Parvenue aux Calanques de Braise, jonction entre le Désert de Lamakan et l'Océan qui bordait la côte sud de Flamen, je m'étais accordé un repos bien mérité après mon départ de Kabana et ma visite des Ruines Antiques. La discussion avec la Championne d'Alfen, Violette, m'avait permis de réaliser beaucoup de choses, notamment sur mon rapport aux Rêves et à ma maîtrise, et ce fut bien plus sereine que j'abordai mon retour dans la Jungle de Thâ.

Revenir dans un contexte familier et rassurant, après le nouveau traumatisme que j'avais vécu à la Vallée Chamarrée, me fit le plus grand bien. La vie palpitait dans chaque arbre, dans chaque buisson, dans chaque brin d'herbe, et même mes Pokémon étaient absorbés dans la découverte et la contemplation de notre environnement. Tavarok, en particulier, s'émerveillait devant chaque nouvelle plante, tâtant l'une du bout des griffes, humant l'autre pour en déterminer la nature. Mon pangolin chromatique était assez débonnaire, et son seul but semblait être de rester auprès de Rokmora, pour laquelle il s'était pris d'affection... Mais de temps à autre, il me rejoignait pour me montrer un Pokémon ou un élément de la flore inconnu pour lui. Sa naïveté avait quelque chose de rafraîchissant, de pur, même, et je ne pus m'empêcher de sourire à de nombreuses reprises devant son enthousiasme teinté de méfiance.

Il nous fallut du temps pour émerger de la forêt, et comme prévu, nous arrivâmes au pied de la Chaîne Efferos. Je m'étais dirigée vers le nord à dessein, reportant sciemment ma visite à Omatsu à plus tard. J'avais entendu parler de sources thermales, un point en particulier situé idéalement au milieu des volcans et où l'eau chaude, dotée de propriétés curatives, était accessible à tous. Après avoir échangé un regard entendu avec moi, ma chouette partit en éclaireur pour vérifier que nous étions presque arrivés, et je démarrai l'ascension avec Tavarok, qui bouda quelques minutes quand je fis revenir Rokmora dans sa sphère.


« C'est pour son bien, il fait beaucoup trop chaud pour elle ici. »

Le Sablaireau aux épines ocres hocha la tête, toujours un peu grincheux, mais compréhensif. Quand j'aperçus finalement l'édifice se profiler devant nous, je lâchai avec enthousiasme :

« Enfin ! »

Avec hâte, je m'engouffrai dans le bâtiment, Tavarok sur les talons et Dori'thur sur l'épaule. Après un rapide passage à l'accueil, je me dirigeai vers le plus grand bassin. La chaleur était étouffante, je sentais déjà la sueur perler à mon front, et pour couronner le tout, ce bain-là était mixte. Mais tant pis. Je voulais permettre à tous mes Pokémon de sortir et de se détendre, et il était tard, alors j'étais prête à prendre le risque. Entrant avec précaution dans l'enceinte du bassin principal, je n'entendis rien, apercevant au loin, dans la vapeur, un Pokémon endormi sur un tissu de qualité. Je n'étais donc pas seule... Mais après tout, tant qu'on ne venait pas m'importuner, je me fichais de la présence d'autrui, pour ce soir. Après avoir déposé mon arc, mon sac et les besaces diverses qui ornaient ma ceinture, j'entrepris d'ôter ma tunique, conservant la totalité de mes bijoux dont j'estimais inutile et fastidieux de me séparer. Ils étaient tous de la meilleure facture qui soit, je ne craignais donc pas de les abîmer dans l'eau brûlante. Je pris ensuite chacune des sphères de mes compagnons pour libérer ceux qui n'étaient pas déjà à mes côtés. Darius et Xul échangèrent un regard curieux, Rokmora souffla en sentant à nouveau la chaleur écrasante s'abattre sur elle et Apa'ro, confus, regarda à droite et à gauche, ne comprenant pas où il était. Je lui chuchotai alors en dyrinnois :

« N'aie pas peur, regarde. »

Terminant de retirer mes vêtements, je me glissai dans l'eau avec lenteur, montrant ainsi à mon Cerfrousse qu'il pouvait faire la même chose. Pas spécialement convaincu, il préféra s'allonger au bord de l'eau, profitant à sa manière des Sources Thermales.

« Fais comme tu veux. »

Haussant les épaules, je me tournai vers mes autres Pokémon, qui s'étaient soit plongés dans l'eau, soit étalés de tout leur long près d'Apa'ro. Tavarok, Rokmora et Darius étaient restés sur la terre ferme, et Xul et Dori'thur flottaient à côté de moi. Ma petite tribu étant au complet, je pus me concentrer - enfin - sur la sensation de bien-être qui m'avait envahie depuis que j'étais rentrée en contact avec le liquide brûlant. Soudain, je me sentis observée, et je  devinai la silhouette d'un homme dans la vapeur et la brume. Ne sachant pas trop quoi dire pour engager la conversation (ou pas), je me contentai donc d'un simple :

« Bonsoir. »

_________________
Bain  élyséen [ Tyrande ] 39a0e65e06635f1cf7ff
RP 1 - RP 2 - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Tyrande di Neralitha
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 157

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Bain  élyséen [ Tyrande ] Empty Re: Bain élyséen [ Tyrande ]

Message par Elio Delarco le Mer 3 Juin 2020 - 4:59

Bain  élyséen
1555800469-sans-titre-3.png
L’air était brûlant et il était impossible de voir à plus de 30 centimètres tant la brume était épaisse. A mesure que le temps passait, le corps du garçon s’affaissait de plus en plus dans l’eau bouillante. Ses muscles, meurtris par des jours de marche, étaient en train de lâcher prise, ses yeux, qui étaient restés en alerte pendant des nuits, n’avaient plus la force de rester ouverts et ses plaies, encore à vif, semblaient se refermer. Ainsi, si l’enveloppe charnelle d’Elio avait droit au repos et à la douce caresse des sources, son esprit était parasité par le cauchemar qu’il avait vécu. Un vortex de souvenirs embrasait son esprit, désorganisant les chaînons fragiles de sa psyché. Les événements semblaient si proche, à s’y méprendre Elio pouvait presque sentir l’odeur poisseuse et métallique du sang qui embaumait ce qui fût autrefois sa demeure. Son coeur battait à une vitesse folle alors qu’aucun danger imminent ne le menaçait. C’était comme si son corps vivait dans un état d’alerte permanent, comme si le massacre de la famille Delarco marquait le début d’une vie de souffrance pour le garçon. Elio pouvait presque sentir l’adrénaline couler dans ses veines, un mélange chaud et visqueux qui le répugnait. Tout n’était que contradiction, une dualité absurde entre son corps et son esprit.

« Elio... » murmura-t-il comme sa mère avait l’habitude de le faire lorsqu’il était pris d’angoisses « Elio, Elio, Elio... ».

La brume qui virevoltait dans l’air lui rappelait la fumée de l’encens qui embaumait la demeure des Delarco. La matrone avait toujours eu le chic pour se dégotter des senteurs exotiques provenant des coins les plus reculés d’Erasia ou, plus récemment, du continent céleste. Les odeurs étaient enivrantes, c’était un délice pour le nez. Les domestiques avaient pour habitude de chanter et de jouer de la musique au rez-de-chaussez de la demeure. Des chants anciens à la gloire des dieux, des rythmes doux qui attisaient la voix des chanteuses comme les braises d’un incendie. L’encens s’apparentait alors à un brouillard mystique camouflant les sirènes ardentes qui berçaient la famille de mélodies sulfureuses. Seul dans les bains, le garçons commença à chantonner.

Si il ne se savait pas aussi fatigué, Elio aurait presque juré voir une silhouette de femme se dessiner devant lui. On aurait dit une créature mystique, un esprit venant lui offrir la salvation. Petit à petit, des ombres de Pokemon qu’il ne reconnaissait pas s’immergèrent dans l’eau jusqu’à disparaître, semblant accompagner cette mystérieuse nymphe dans sa baignade. La concept de mirage avait toujours fasciné le garçon. Voir quelque chose qui n’existait pas par le simple jeu de l’esprit. Cela témoignait du fait que les hommes n’avaient pas le contrôle total sur leur corps et pouvaient se faire décevoir par celui-ci. Cependant, une voix bien réelle le sorti de sa transe. Un simple « bonsoir » provenant de la néréide en face de lui le ramena à la réalité.

« Bonsoir » rétorqua un Elio déboussolé qui ne pouvait qu’entrevoir son interlocutrice à travers la vapeur. « Je dois avouer que vous m’avez un peu surpris. Je pensais être seul ici et je ne vous ai pas vu arriver ».

Cela était à demi vrai puisque, techniquement, il avait vu une silhouette se diriger vers lui. Cependant, il ne la pensait pas réelle. D’ailleurs elle avait toujours cette apparence éthérée, cachée par l’épaisse brume. Le bourgeois ne pouvait que deviner ses traits à travers celle-ci mais cela s’avérait être une tâche compliquée. Ses paupière étaient lourdes et, s’il n’avait pas été accompagnée de cette inconnue, il aurait sûrement déjà piqué du nez. Mais ses bonnes manières et sa politesse le maintenaient éveillé.

« Tout ceci semble ironiquement impersonnel » déclara le garçon.

Il est vrai que les bains étaient d’ordinaire un lieu convivial mais, dans ce brouillard, il était impossible de se familiariser avec les visages des usagers. Cependant, petit à petit, l’air semblait tourner, dévoilant la visage de la nymphe dont le regard sylvain croisa celui du jeune homme.
ASHLING POUR EPICODE


_________________
Elio
Gold is made for kings
Elio Delarco
Elio Delarco
Informations
Nombre de messages : 12

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Bain  élyséen [ Tyrande ] Empty Re: Bain élyséen [ Tyrande ]

Message par Tyrande di Neralitha le Dim 20 Sep 2020 - 13:42

La silhouette encore incertaine camouflée par la fumée chantonnait doucement lorsque je pénétrai dans la salle. Il était vrai qu'à cette heure tardive, l'arrivée de quelqu'un avait de quoi surprendre, ce que me confirma la voix appartenant à une personne probablement prise au dépourvu. Enfin, après tout, ces bains étaient publics, et mixtes, de surcroît, et l'établissement semblait ouvert bien après l'apparition des premières étoiles dans le firmament. M'appuyant contre la paroi rocheuse, je levai les yeux vers la Lune, qui m'avait toujours fascinée, alors qu'une agréable brise venait plisser la surface de l'eau.

« Vous m'en voyez désolée. Ce n'était pas mon intention. »

Sentant un souffle chaud balayer ma nuque, je tournai doucement la tête pour voir Apa'ro à quelques centimètres de mon visage, lorgnant sur l'eau bouillante et semblant hésiter. Finalement, le Cerfrousse se recoucha derrière moi, approchant du bord pour poser son menton contre mon épaule. Avec un petit rire pour ma monture fière et pudique, je laissai mon regard divaguer vers la forme qui se découpait derrière le brouillard. Comme s'il avait eu la même idée que moi, à savoir tenter de deviner à qui j'avais affaire, il déclara quelque chose qui me fit sourire.

« La représentation que l'on se fait de l'inconnu est parfois plus belle que sa réalité. »

Dans un « poc » délicat, Xul entra en contact avec moi, ses yeux à demi-clos exprimant l'extase dans laquelle ce bain l'avait plongé.

« Mais peut-être préférez-vous quelque chose de plus tangible et de plus concret. »

Comme pour appuyer mes dires, les filaments blanchâtres et enivrants se dissipèrent doucement, permettant à mon interlocuteur de me voir enfin. Mon regard croisa le sien, d'un rubis aussi intense que les flammes d'un feu mortel, et mon rythme cardiaque accéléra. Il avait des cheveux d'un blond éclatant, et ses traits délicats ne laissaient aucun doute quant à ses origines, mais quelque chose en moi s'était réveillé. Certes, il était plutôt bel homme, mais tout en lui me rappelait l'élément honni et craint par-dessus tout. Je me trompais peut-être (et après tout, je ne prétendais pas avoir la science infuse), mais j'avais confiance en mon instinct... S'il maniait le feu, j'espérais qu'il ne lui viendrait pas à l'idée de me faire une démonstration, auquel cas je ne pouvais présager de mon comportement. Oubliant complètement de chercher un indice de sa réaction à la découverte de mes yeux d'un vert bleuté quasiment occulté par le blanc laiteux, je lançai :

« Tyrande. Je viens d'une contrée lointaine que vous appelez Tenkei. »

Même si j'avais voulu cacher mes origines, mon accent lorsque je parlais en érasien commun m'aurait trahie. Il était donc plus prudent d'être honnête, sans compter que ma malédiction pouvait me jouer des tours si je me risquais à mentir. Petit à petit, mes Pokémon devinrent visibles à leur tour, tant mon Cerfrousse toujours appuyé sur mon épaule que mon Osselait qui flottait avec délice à côté de moi. Ma chouette, elle, barbotait dans un léger clapotis, un peu plus loin. Le reste de ma tribu s'était tout simplement endormi, Tavarok et Rokmora blottis l'un contre l'autre et Darius roulé en boule à l'écart. De là où j'étais, j'avais du mal à distinguer la créature allongée sur le tissu coûteux, mais tant pis. Tant qu'elle ne nous dérangeait pas...

_________________
Bain  élyséen [ Tyrande ] 39a0e65e06635f1cf7ff
RP 1 - RP 2 - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Tyrande di Neralitha
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 157

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Bain  élyséen [ Tyrande ] Empty Re: Bain élyséen [ Tyrande ]

Message par Elio Delarco le Mar 20 Oct 2020 - 1:39

Bain  élyséen
1555800469-sans-titre-3.png
Une beauté pure et enivrante. L’aura de l’étrangère était plus mystérieuse et enchanteresse que la danse de mille nymphes. Elle était semblable à une divinité oubliée, un mirage que seuls les hommes ayant perdu la tête peuvent percevoir. Elle était douce et délicate, lorsqu’elle se mouvait on aurait dit qu’elle prenait des précautions extrêmes pour ne pas agiter son environnement.

Elio avait toujours eu une faiblesse pour la beauté. Dès son plus jeune âge, alors que les autres garçons de la famille s’amusaient dehors, il prenait plaisir à contempler la collection de parures de sa mère. Des bijoux d’une finesse inégalées, modelés et taillés dans les matériaux les plus rares et précieux de tout Flamen. Il aimait les faire briller à la lumière du soleil. Lorsqu’un rayon entrait en contact avec les alliages et les joyaux qui constituaient ces ornements, c’est toute la pièce qui s’embrasait dans un tumulte de lumières colorées. L’espace d’un instant, c’est comme si le garçon se retrouvait dans un paradis incandescent aux volutes de flammes rappelant la maîtrise exaltante des guérisseurs de la capitale.

Il était cependant difficile d’associer la Néréide qu’il avait devant lui à la magnificence ardente du feu et de l’or. Elle dégageait quelque chose de plus terrestre, de plus doux et de moins dangereux. Elle n’attisait pas les flammes de la passion mais faisait s’épanouir les fleurs du désir. Ses yeux étaient la rosée fraîche du matin perlant sur les pensées et sa voix le doux murmure de la forêt. Si son coeur avait été aussi réceptif à la délicatesse du corps féminin, comme pouvaient l’être les autres hommes, il serait probablement déjà amoureux et aurait décroché la lune pour avoir la chance de se réveiller chaque matin à côté de tant de beauté.

« Tyrande. Je viens d'une contrée lointaine que vous appelez Tenkei. » se présenta-t-elle au blondinet.

Tenkei… il n’y avait jamais mis les pieds depuis son apparition soudaine au dessus d’Erasia.    Les seules bribes d’information qu’il avait pu percevoir à son sujet provenaient des aînés de la famille Delarco ayant essayé d’établir des relations commerciales avec le continent céleste, plus particulièrement avec la ville de Torcan. Leurs anecdotes étaient gorgées de descriptions qui relevaient plus du ressort du mythe et de l’exagération que des faits réels. C’était la vision de l’étranger émerveillé par une contrée inconnue. Mais il est vrai que, si ils avaient croisé des créatures aussi mystique et élégantes que Tyrande, on aurait pu comprendre pourquoi leur récit était aussi légendaire.

« Elio. Je suis natif de Flamen, d’Omatsu si vous connaissez. »
expliqua le garçon en inclinant légèrement la tête en signe de respect.

Il pouvait percevoir dans les yeux de la jeune femme une crainte tapis dans les broussailles de son âme. Les informations sur le lieu de naissance du garçon semblaient l’avoir quelque peu perturbée. Non pas que celle-ci arborait une mine particulièrement inquiète mais, le changement d’ambiance, l’ombre légères des feuilles dans la clairière se transformant peu à peu en des cimes orageuses, pouvait se faire sentir. Il faut dire que le bourgeois était fort pour analyser les gens. En même temps, c’est ce qui était attendu de lui en tant qu’héritier de la famille Delarco. Quoique ce titre soit compromis aujourd’hui.

« Tout va bien ? » s’inquiéta-t-il de sa voix la plus mielleuse.

Ses yeux étaient rivés dans les siens. Toute cette scène semblait si irréelle et l’épaisse brume qui flottait autour d’eux ne faisait que renforcer cette impression. On aurait dit un rêve, les songes éthérés de l’esprit meurtris du garçon peinant à insuffler un peu de beauté et de douceur dans son malheur. Il aurait aimé que ce moment dure une éternité. La caresse ardente des sources, la lourdeur enivrante de l’air et la compagnie d’un être sublime aux iris captivant les créatures de chair sensibles aux délices de ce monde.
ASHLING POUR EPICODE

_________________
Elio
Gold is made for kings
Elio Delarco
Elio Delarco
Informations
Nombre de messages : 12

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Bain  élyséen [ Tyrande ] Empty Re: Bain élyséen [ Tyrande ]

Message par Tyrande di Neralitha le Ven 13 Nov 2020 - 21:58

À l'annonce de son nom, je plissai les yeux de manière subtile et imperceptible, tentant de deviner de quelle contrée il pouvait bien provenir. Mais hélas, lorsque j'entendis le mot « Flamen », je ne pus empêcher mon corps de se crisper, dans une tension que ne connaissais que trop bien. L'évocation du pays dont il était originaire m'enfoncèrent un peu plus dans ma paranoïa, et Dori'thur se rapprocha de moi lorsqu'elle comprit l'élément qu'il était susceptible de manipuler s'il détenait une quelconque maîtrise.

« Oui, j'ai eu l'occasion de m'y rendre. Il me semble... Que c'est la capitale de votre pays. »

Déglutissant avec peine, j'inspirai lentement pour donner l'impression que je ne faisais qu'apprécier le moment en me délectant de la chaleur des bains. Hélas, comme si je m'étais trahie - ce qui était peut-être le cas - et d'une voix que je devinai enjôleuse, de là où j'étais, le dénommé Elio s'enquit de mon état. Je devais réagir vite, sans quoi j'allais lui donner l'occasion de me soupçonner ou de développer des doutes à mon égard. Néanmoins, ma malédiction m'interdisait de mentir sous peine d'être châtiée, et perdre en acuité visuelle était bien la dernière chose dont j'avais envie en cet instant délicat.

« Je ne suis pas très à l'aise avec tout ce qui a trait aux flammes. »

Voilà. J'étais honnête sans en dire trop. Pas besoin de lui révéler que le feu me rappelait des souvenirs que j'aurais préféré enfouir dans une boîte mentale que j'aurais scellée et détruite avec le plus grand des plaisirs... Et vu la pente dangereuse sur laquelle s'engageait la conversation, j'avais tout intérêt à en modifier le cours.

« Êtes-vous en voyage d'affaires ? D'agrément, peut-être ? »

En l'amenant à parler de lui plutôt qu'à me questionner, j'espérais le détourner de la curiosité parfois malsaine que suscitait mon physique. Je ne possédais aucun pouvoir psychique, il m'était donc impossible de lire dans son esprit pour avoir une idée de ce qu'il pensait de moi. Mais j'aimais autant ne pas m'étendre trop sur mes propres motivations, bien qu'étant à peu près sûre qu'après avoir évoqué les raisons de sa présence en ces lieux (vraies ou fausses, d'ailleurs), il viendrait à me demander pourquoi j'étais là à son tour.

« Si vous ne connaissez pas ma terre natale, je ne peux que vous recommander de vous y rendre. Nos tribus sont fières et sauvages, mais elles savent aussi accueillir ceux qui viennent en paix. »

Bien évidemment, je sous-entendais également que nous ne faisions pas de cadeau à ceux qui foulaient nos terres avec l'idée de les conquérir ou d'asservir le peuple de Midgard. Certains Érasiens avaient payé de leur vie leur arrogance et leur mégalomanie, et j'avais moi-même abattu un être belliqueux qui s'était présenté comme étant un émissaire de Flamen avec l'épée au poing. Mon rôle de Sentinelle, d'ailleurs, avait consisté pendant un temps à repousser les assauts des plus agressifs des étrangers, avant qu'une délégation officielle ne se substitue aux groupes indépendants rêvant de gloire et de fortune. Il avait fallu que les envahisseurs s'expliquent auprès de nous et nous présentent des excuses pour les agissements de leurs compatriotes avant que nous consentîmes enfin à les laisser entrer chez nous. Mais ici, c'était moi, l'étrangère, et je n'avais aucune envie de me battre, surtout pas dans ces bains, et encore moins contre quelqu'un qui maniait potentiellement l'objet de ma phobie. Je préférais donc focaliser mon attention sur mes Pokémon occupés à barboter, tout en guidant la discussion dans la direction voulue. Je devais m'assurer de pouvoir tirer les ficelles de cette conversation afin qu'elle reste banale et qu'elle ne tourne pas à la psychanalyse de comptoir qui, au demeurant, m'avait toujours agacée... J'accrochai donc mon regard aux rubis étincelants d'Elio, reprenant confiance en moi et récupérant la maîtrise de mon corps et de mes émotions. Derrière moi, Apa'ro dévisagea le Flamenois d'un air sévère.

_________________
Bain  élyséen [ Tyrande ] 39a0e65e06635f1cf7ff
RP 1 - RP 2 - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Tyrande di Neralitha
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 157

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Bain  élyséen [ Tyrande ] Empty Re: Bain élyséen [ Tyrande ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum