La caravane et le garçon [Chad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Privé La caravane et le garçon [Chad]

Message par Soka Kanira le Mer 4 Nov 2020 - 10:58


La caravane et le garçon


Voyager avec une caravane marchande à ses avantages et ses inconvénients. Tout d'abord, cela offre une certaine sécurité grâce au nombre : plusieurs individus sont plus puissant qu'un seul, en théorie. Ainsi les prédateurs réfléchissent avant de nous attaquer, il en va de même des bandits. Pourtant c'est à double tranchant : plus on est nombreux, plus les truands pensent  que la caravane est riche, ce qui est pas forcément le cas : souvent la Compagnie choisi d'effectuer le transport de ses cargaisons les plus précieuses en tout petit groupe, le marchand seul accompagné d'une troupe de mercenaires. Cependant les voleurs de grands chemins réfléchissent quand ils nous trouvent en nombre. Quant aux Pokémon, ils se font discrets et se présentent surtout la nuit pour récupérer les quelques déchets, les sentinelles sont le plus souvent tolérant en ne donnait pas l'alarme.

C'est une caravane effectuant une boucle, elle est toujours présente sur les routes. Elle change à chaque arrêt : déposant des marchands, en récupérant d'autres, changeant de mercenaires, réparant les chariots cassés. Chaque village se voit offrir un arrêt pour la nuit, chaque ville trois jours de marchandage. Elle part d'Omatsu et se dirige tout d'abord à Greffen. Puis elle monte jusqu'à Kabana et Kamiki. Ensuite elle descend jusqu'à Tarouga puis se divise en deux : une partie rejoint Otaï quand l'autre va jusqu'à Cosmo Canyon. Les deux se rejoignent alors à Omatsu.

Je l'ai rejoint à Cosmo Canyon. Après avoir dit bonjour à des amis, le voyage reprit. En tant que membre important la Compagnie, je voyageais avec le chef de la caravane : un homme d'une cinquantaine d'année répondant au nom de Hector. D'une charpente puissant avec avec sa grande barbe, il avait tout du capitaine pirate, sa grosse voix autoritaire et son regard perçant avait tout ce qu'il fallait pour impressionner le monde.

Le soir venu, nous fîmes un arrêt au bord du canal d'Apalala, la caravane prenant l'habituel formation en cercle, un feu de camp brûlant en son centre c'est la que nous étions réuni. Certains marchands dormaient dans les chariots, d'autres au sol proche du camp. Deux mercenaires effectuaient des rondes tranquilles, sans se presser. Personnellement j'étais assis proche du feu et je discutais avec Hectore et un autre marchand. Je n'avais aucune idée de ce que pouvait bien faire Trico...

Codage par Libella sur Graphiorum
Soka Kanira
Soka Kanira
Informations
Nombre de messages : 10

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Privé Re: La caravane et le garçon [Chad]

Message par Chad Kehr le Dim 8 Nov 2020 - 14:19

Eh bien, nous revoilà au point de départ, ou presque. À la différence près que cette fois, je n’ai plus d’objectif. Enfin, si : voir grandir Yvain en un beau et grand Noctali ! Mais là, on parle d’objectif à long terme. Et entre temps, où aller ? Que faire ? Malgré mon avancement ces derniers temps, mes études de guérisseur me gonflent toujours autant, je n’en ferais pas un objectif principal. Retourner à Midgard ? Aucun intérêt. Retrouver des amis, de la famille ? Comme si j’en avais. Il y a bien Elvira que j’aimerais recroiser un de ces jours, ne serait-ce que pour la remercier de m’avoir guidé jusqu’à Miku, l’incroyable éleveuse qui m’a offert Yvain.

Ce gentil et tout choupi Yvain ! Je papouille l’Evoli dans mes bras à la lueur du soir tandis que mes pas me guident au hasard des sentiers qui bordent le canal d’Apalala. Finalement, le hasard m’a toujours été bénéfique. C’était encore le mieux de ne pas trop réfléchir, simplement se laisser porter par la vie.

Yvain ricane en sentant mon visage se frotter à sa fourrure. S’il est toujours aussi obéissant et peu entreprenant, il a fini par s’habituer a ma présence et a bien compris qu’il avait une place privilégiée à mes côtés. Hâmon aussi, mon Moufouette, a fini par l’accepter, puisqu’il me rend si heureux. Lui préfère son rôle de gardien, à fureter dans toutes les directions pour s’assurer qu’aucun danger ne tombera sur les deux insouciants que nous sommes. Faut dire qu’à notre dernière venue sur ces terres, on en avait eu des sueurs froides ! Une armée d’insectes en tout genre nous avais poursuivi sur des centaines de mètres, jusqu’à ce que le destin nous amène en sécurité auprès d’Elvira et Trellia. L’idée que cela se reproduise inquiète le putois. Ainsi, dès qu’il entend le premier bourdonnement annonciateur d’une menace, le voilà déjà sur le pied de guerre, fourrure hérissée et grondant sa colère à l’intention du nuisible.

C’est effectivement un Dardargnan qui passe non loin de nous. Néanmoins, il nous ignore, beaucoup plus intéressé par la lumière qu’il perçoit au loin. Des humains installés en cercle autour d’un feu de camp avec toute une cargaison de nourriture et autres raretés ! Depuis les ravages dans son essaim – provoqués par deux brutes et un idiot dont j’ai déjà cité les noms –, le Pokémon est livré à lui-même, contraint de trouver sa nourriture auprès de voyageurs isolés.

Ce n’est pas le cas aujourd’hui, évidemment. Ils sont nombreux, l’insecte cherche à se faire discret. Il abandonne son vol vrombissant à quelques mètres d’une des caravanes, finissant le reste à la marche pour piller les provisions sans éveiller les soupçons.
C’était sans compter sur un Hâmon aussi héroïque que vengeur. Tandis que j’arrive en hurlant derrière eux, clamant dans ma langue de Dyrinn la plus naturelle qui soit :

— Arrête ! Hâmon, r'vient d'suite ! Tu vas encore avoir des emmerdes !

Trop tard ! le Moufouette a bondi à la suite de l’insecte dans la réserve pour engager un affrontement. De l’extérieur, on peut percevoir quelques échanges de cris furieux et le bruit d’un corps jeté contre un mur, avant que l'odeur pestilentielle du gaz toxic d'Hâmon ne commence à se répandre autour de la caravane, jusqu'à ses propriétaires près du feu de camp.
Sans attendre l’arrivée des propriétaires, je m’incruste à mon tour pour récupérer Hâmon et faire cesser cet échange entre crocs et dards, laissant Yvain derrière moi. Tout innocent qu’il est, l’Evoli commence à renifler le contenu de la caravane qui nous accueille.
Chad Kehr
Chad Kehr
Informations
Nombre de messages : 77

Fiche de personnage
Points: 188
Âge du personnage: 13 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Privé Re: La caravane et le garçon [Chad]

Message par Soka Kanira le Lun 9 Nov 2020 - 8:28


La caravane et le garçon


Les soirées ne sont jamais longues au sein d'une caravane. Beaucoup sont très heureux de terminer la journée, ceux ci vont en général se coucher tôt notamment les jeunes ou ceux qui accompagnent pour la première fois. Pour les autres, il y a toujours quelque chose à faire. L'un de nos marchands était occupé à faire l'inventaire de ses objets. Il le faisait tous les soirs ce qui, de mon point de vu du moins, me semblait inutile et pure maniaquerie. Quant à nos Pokémon ils étaient finalement assez libre à l'exception d'un Galopa.

Le jeune marchand qui partageait notre discussion venait tout juste de se lancer dans un récit sur la beauté de la serveuse de la petite auberge qui nous avait accueilli la veille au soir lorsqu'un cri nous jeta sur nos pieds. Un Démolosse poussa un aboiement d'alarme relayé par un mercenaire qui furent rejoint par l'équipe complète en quelques secondes. Une odeur nauséabonde nous fit vaciller Hector, le jeune marchand et moi, nous retardant sur les lieux du combat.

Tout se passa très vite : un Mackogneur attrapa le jeune garçon par les épaules, le souleva du sol et le retira de la caravane puis le jeta à terre. Le Démolosse, les yeux luisant de menace, posa une patte sur l’intrus. Le Pokémon combat retourna dans la mêlée et attrapa les deux qui se battaient. Il jeta le Moufouette à l'extérieure et attrapa l'insecte qu'il menaçait de briser le corps avec sa poigne. Le Moufouette fut ramassé par un Nidoking à l'air féroce étroitement surveillé par une Nidoqueen. Quant à l'Évoli, Trico se présenta devant lui et, gentiment mais fermement, le poussa vers l'extérieur du véhicule. Tout ce petit monde fut bientôt entouré des 5 mercenaires et du propriétaire du véhicule qui s'écria :

« Au voleur ! »

Il se précipita dans son chariot en râlant avec énergie :

« Non mais regardez moi ça ! Les baies écrasées, la viande souillée... et cette odeur ! Par ma barbe cette odeur ! »

Plusieurs injures et mots obscènes furent prononcés puis il déboula en cherchant le jeune garçon du regard, ses yeux pleuraient-ils à cause de l'odeur ou de la rage ? Il tendit un doigt vers le « voleur » et s'avança :

« Petit monstre ! Toute une cargaison gâchée ! Tu vas me rembourser, tu en...

-Assez ! »


Le marchand se figea : c'était Hector qui venait de tonner de sa grosse voix. Sans un mot, il constata lui même les dégâts accompagné de sa Kangourex puis examina le garçon.

« Alors ? » Lui demanda t-il simplement.

Codage par Libella sur Graphiorum
Soka Kanira
Soka Kanira
Informations
Nombre de messages : 10

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Privé Re: La caravane et le garçon [Chad]

Message par Chad Kehr le Mer 11 Nov 2020 - 16:31

Hum. Oups ?
Sans même tourner la tête vers mon assaillant, j’ai lâché un profond soupir de lassitude en me sentant soulevé par la poigne d’une créature bien plus puissante que moi. Bon bah… j’aurais essayé. Nan, je ne panique pas. J’ai l’habitude de ce genre de situation. Entre Hâmon et mes propres conneries, je l’ai vécue des dizaines de fois à Dyrinn. Heureusement, je suis encore dans la tranche d’âge qui permet aux adultes d’avoir pitié de moi. Mais bon, c’est douloureux. Surtout quand un Mackogneur vous balance à terre comme un sac à patates.

Je reste immobile, roulant des yeux en voyant un Démolosse me menacer. C’est bon, du calme, j’ai tué personne ! D’ailleurs, je n’ai rien fait, moi… Vous avez qu’à secouer un peu plus Hâmon si vous n’êtes pas contents.
En même temps, il n’est pas dans une meilleure posture, le Moufouette, avec ce Nidoking qui s’en balance complètement de sentir ses gaz toxic. Hâmon s’agite entre ses griffes comme un bébé chacripan de compagnie entre les pattes de son humain. Il n’a pas de jugeotte, le Hâmon, mais il est courageux. Nan, téméraire, ça lui va mieux. S’il en était capable, il aurait déjà massacré son adversaire pour venir balafrer le Démolosse qui me retient à terre. Heureusement, il est aussi incapable que moi, donc rien de fâcheux n’arrivera.
Même l’Insecte géant est plus sage que mon Pokémon : il s’est immobilisé sous la poigne de ce nouvel adversaire, bien plus imposant que le précédent. Ses antennes se rabattent sur son crâne tandis qu’il baisse la tête, encore plus désespéré de s’être fait prendre. Comme si ces derniers temps n’étaient pas assez difficiles pour lui ! Il bzzzzzz, suppliant l’autre de lui laisser la vie.

Tout cela me fait penser à Yvain. Une boule de rage m’envahi tandis que je m’apprête à hurler que le premier qui touche à un de ses poils finira à égorger ! Puis mes yeux retrouvent l’Evoli en pleine forme, bien qu’un peu désorienté, lequel se fait escorter par un chiot mignon comme tout qui me rappelle le loup de Tyrande en version miniature.
Du coup je me calme. Tant qu’Yvain va bien, tout va bien ! Moi, je me démerderai.

Bref, ça part mal. Un type hurle dans le chariot avant de revenir m’injurier en me pointant du doigt. Il parle trop vite et fort pour que j’en comprenne quoi que ce soit, mais bon, je pense pouvoir résumer tout cela en "sale voleur, tu vas payer !".
Un autre l’interrompt alors, l’air plus à l’écoute. Y voyant enfin la chance d’en placer une, j’ouvre la bouche, hésitant, puis prononce avec lenteur de mon accent étranger :

— Désolé !

Je me doute de ne pas avoir l’air très désolé, plutôt blasé de la situation. Je pointe du doigt le putois crétin et prononce de façon bien plus aisée l’un de ces mots qui s’apprennent plus vite que le langage courant :

— Hâmon, Abruti !

Soupire de ma part. Bon, j’imagine que ça ne suffira pas. Je commence à me débrouiller dans la langue de Flamen depuis le début de mon voyage, mais il me reste pas mal de choses à apprendre, et notamment le nom du Pokémon que poursuivait Hâmon. En revanche, je suis sûr de l’avoir noté quelque part ! D’un geste lent pour n’effrayer personne, je plonge la main dans une de mes poches pour en ressortir un petit carnet. Je le feuillette rapidement jusqu’à trouver ce que je cherche. Ah, oui, c’est ça !

— Hâmon, suivre Dar..dargnan. Pas attention. Moi arriver trop tard. Ah, et euh… Yvain, gentil.

J’ajoute ça au passage, balançant mon bras en direction d’Yvain au cas où quelqu’un aurait la mauvaise idée de l’inclure dans le bordel. A l’entente de son nom, Yvain croit que je l’appelle et accoure dans ma direction pour me léchouiller le visage. L’exact inverse de ce que j’attendais de lui. Il aurait été plus en sécurité à rester sagement près du chiot.

— Et abruti aussi, achevai-je en ricanant nerveusement.

Ouep, on fait une belle brochette d’abrutis. J’ose à peine relever la tête pour observer celui qui nous parle, ne souhaitant pas aggraver ma situation. Surtout que, c’est bien beau de me justifier… Mais comment je répare mes conneries, maintenant ? Aucune chance que j’aie les moyens de repayer tout ce que Hâmon vient de pourrir de ses pestilences.
Chad Kehr
Chad Kehr
Informations
Nombre de messages : 77

Fiche de personnage
Points: 188
Âge du personnage: 13 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Privé Re: La caravane et le garçon [Chad]

Message par Soka Kanira le Lun 16 Nov 2020 - 18:07


La caravane et le garçon


Hector resta calmement devant le gamin, écoutant avec patience les explication. Ainsi Hâmon était la Moufouette et Yvain l'Évoli. La Kangourex du chef de la caravane se tenait derrière le marchand : son rôle était de s'assurer que tout irait bien, notamment que le marchand offensé ne fasse pas de bêtise.
Le Nidoking était très amusé de l'énergie que mettait la Moufouette à se débattre. Il la tenait fermement et ne lui offrait aucune chance ni de s'enfuir, ni de lui faire du mal. Mais le seuil de patience du Pokémon poison est vite atteint et un grondement d'avertissement tonna... Rapidement remplacée par une réaction : il agita vivement le petit Pokémon de haut en bas pour le calmer ce qui fâcha la Nidoqueen. Finalement, le mâle changea sa prise pour immobiliser complètement sa proie.

Il était évident pour tout le monde que l'Évoli était très gentil et certainement inoffensif pourtant le Démolosse gronda un avertissement et braqua son regard de braise sur lui. Un seul mot de l'un des mercenaires le fit taire. Le marchand perdit patience lui aussi :

« J’exige réparation vous entendez ! J'ai des... »

Hector le fit taire d'un seul geste. C'est qu'il était connu pour son autorité tranquille. Chacun connaissaient les conséquences lorsque son seuil de tolérance était dépassé : une exclusion définitive de la caravane ce qui serait une catastrophe pire que la perte d'une cargaison pour le marchand. J'étais présent depuis quelques secondes, inspectant la caravane lorsque le chef reprit la parole :

« Tes Pokémon ont commit une faute grave que tu vas devoir réparer et je pense que tu n'as pas l'argent nécessaire. Que penses-tu...

-Vous n'allez quand même pas le laisser s'en tirer comme ça ? Il doit rembour...

-J'ai dit assez ! »


La Kangourex posa une main sur l'épaule du marchand : il s'agissait du dernier avertissement. Le visage de ce dernier prit une couleurs étrange : entre le vert de rage et le blanc de l'inquiétude.

« Que diriez vous de le faire travailler au service de la caravane durant quelques jours ? Oma-tsu est encore à quelques jours d'ici. La Compagnie offrira un dédommagement des dégâts. »

Je me tenais dos contre la charrette, bras croisées, Trico assis à mes pieds. La broche de membre important de la compagnie brillait sur mon torse. Elle me conférait un rang plus élevé encore que celui de Hector qui, après trois secondes de silence acquiesça. Je m'approchais du jeune homme et dit :  

« Bonsoir petit. Je suis Soka Kanira, fils de l'un des associés gérant la Compagnie marchande ayant un contrat avec ce marchand que tes Pokémon ont offensés. Si tu ne peux pas payer les dégâts, nous allons devoir te livrer à la milice qui te jettera sûrement en prison. »

Je marquais une pause afin que mes mots pénètrent bien, qu'il ait le temps de réfléchir à ce qu'ils signifiaient.

« Je te propose une alternative : mets toi au service de toutes les personnes composant cette caravane. Toi et tes Pokémon devrez faire tout ce que nous vous demanderons jusqu'à notre arrivée à Oma-tsu. Si tu travailles assez dur, nous considérerons que ta dette est remboursée sinon nous te demanderons d'autres petits services jusqu'à ce que ce soit le cas. Qu'est-ce que tu en dis ? »

Je lui tendis la main avec un sourire, je savais que dans ces conditions le Démolosse le laisserait se relever. S'il refusait mon offre, nous allions devoir les enfermer dans une cage et les confier à la milice en arrivant à Oma-tsu. Arriver à une telle extrémité envers un jeune homme pour un accident de ce genre ne me plaisait pas.

Codage par Libella sur Graphiorum
Soka Kanira
Soka Kanira
Informations
Nombre de messages : 10

Fiche de personnage
Points: 14
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Privé Re: La caravane et le garçon [Chad]

Message par Chad Kehr le Mar 17 Nov 2020 - 21:54

Pardon ? Pas pardon ? J’attends le jugement de mes geôliers en silence. Yvain sursaute au grondement du Démolosse et se colle contre moi, terrifié et la queue basse. Je le rassure en lui murmurant quelques paroles réconfortantes, ma tête caressant son corps tremblant. Bah il est beau mon futur protecteur ! Il est très obéissant, néanmoins, faudra peut-être que je lui apprenne le courage. Il n’a pas expérimenté beaucoup de dangers, d’autant plus quand je lui évite toutes nos mauvaises rencontres en le gardant dans sa pokeball.

Concernant les marchands, on dirait qu’ils ont plusieurs avis. L’excessif, dont je peine à comprendre autre chose qu’une vague de remontrances inutiles à traduire. Le grand sage, qui m’a évité de finir savaté par le premier et semble comprendre ma situation. Puis le profiteur, qui a sauté sur l’occasion pour se trouver de la main d’œuvre gratuite. Non pas que l’idée me déplaise : c’est toujours mieux que d’accumuler les dettes ; néanmoins, cela m’amuse qu’il y ait pensé aussitôt.

Il se présente à moi, dans un langage suffisamment clair et maitrisé pour que j’en comprenne la majorité. Au moins son nom, sa place, et sa menace de prison. Wé, "prison". Je n’ai pas mis longtemps à apprendre ce mot : vous vous doutez qu’on me l’a déjà proposé à plusieurs reprises. Sa menace voilée me laisse donc de marbre tandis que je soutiens son regard, bien conscient qu’une proposition va venir. Proposition qui ne tarde pas.

Et voilà comment je me suis retrouvé à devoir accepter un marché complètement à mon désavantage. Travailler pour rien ! Bon sang, ils ont de la chance que je sois un minimum curieux, sans quoi j’envisagerai déjà de me tirer dès la première occasion. Mais quitte à n’avoir rien à faire, pourquoi ne pas m’éviter une situation inconfortable et découvrir quelques jours ce boulot de caravanier ?
Je tends la main pour serrer celle de l’homme et me redresser, sans pour autant lui renvoyer son sourire. Je l’ai un peu mauvaise de me retrouver dans une merde pareille à cause d’Hâmon : mon regard déjà froid en temps normal a gagné en lassitude. Mais bon ! Faisons preuve de bonne volonté.

— Moi pas destination pour vrai, donc moi d’accord. Je suis Chad, fils de… Dyrinn ?

Alors oui, par contre, ils vont morfler autant que moi sur la langue. Autant qu’on s’amuse un peu au passage ! J’ai repris ce que j’ai cru comprendre de sa présentation, mais à voir les regards perplexes qui me jugent, j’ai dû me gourrer quelque part. Ça va être drôle de voir à quel point je suis capable de me débrouiller au milieu d’un véritable groupe d’erasiens.
Néanmoins, puisqu’on parle de dette, il est surement encore temps de la baisser un peu :

— Sauf ! Transport pas détruit tout. Moi… euh… Guéris ? Répare ? Pour moins détruit.

En fait, je galère un peu. Je fronce les sourcils quelques instants, feuillette les pages à la recherche d’un mot précis. Ah ! Le voilà ! Mais quel idiot, je le connais ce mot en plus. Mes bras s’agitent pour essayer d’imager ma pensée de grands gestes expressifs :

— POISON ! Moi, hâmon… habitude. Répare poison !

À ces mots, une lueur verdâtre s’empare de ma main droite, révélant mon pouvoir élémentaire avant de pointer le chariot pestilentiel.
Loin de moi l’idée de sauver toute la cargaison, mais je peux probablement purifier les aliments les moins touchés. Ça sera toujours ça de moins à payer plus tard. Et puis, ça évitera peut-être que l’autre excessif me mette un pain au moindre regard de travers.
Tout en attendant l’autorisation pour passer à l’action direction le chariot, je me baisse pour ramasser Yvain et le caler confortablement dans mes bras afin de le caresser et lui faire oublier sa frayeur de l’instant d’avant. L’Evoli m’offre une nouvelle léchouille tandis que derrière nous, Hâmon continue à rouspéter, à défaut de pouvoir bouger. Pas mon problème ! C’est sa connerie, je ne vais pas leur demander d’y aller mollo ! Ah, quand au Dardargnan… je ne l’oublie pas, lui. Pas question qu’il s’en tire non plus. J’ignore d’où il sort, mais il va participer, ce con !
Chad Kehr
Chad Kehr
Informations
Nombre de messages : 77

Fiche de personnage
Points: 188
Âge du personnage: 13 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Privé Re: La caravane et le garçon [Chad]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum