Le Deal du moment : -39%
Prix cassé sur le Smartphone Samsung Galaxy ...
Voir le deal
479 €
Le Deal du moment : -36%
PLAYMOBIL 5167 – La Maison Transportable
Voir le deal
33.93 €

Rencontre tranquille... [Violette]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Ven 6 Nov 2020 - 15:56

Allongé sur son lit, Shira jouait à faire apparaître une petite gerbe de flamme dans sa main gauche. Dans la pénombre de son appartement, le volet à moitié fermé malgré la journée bien avancée, il repensait aux dernières années et au tournant que vivait son époque actuelle.

Beaucoup de choses s’étaient passées, beaucoup de choses qui ne l’avaient pas laissé indifférent. Lui qui, depuis qu’on lui avait greffé des yeux dans sa jeunesse, c’était juré d’aider la nature et les Pokémon, du moins autant que possible, avait aujourd’hui la mine bien sombre.

La catastrophe de Mewtwo et des météorites avait rendu fou plusieurs milliers de Pokémon à travers le monde. Il avait participé à une expédition qui visait à comprendre la cause de ces évènements, mais ça n’avait pas donné de grands résultats. Etaient venus ensuite de nouveaux cataclysmes, de nouveaux Légendaires étaient apparus, de nouveaux Pokémon aussi. D’autres aléas avaient encore secoué le monde de-ci de-là, et puis il y avait eu cette guerre entre les nations.

Ça c’était le comble. Les alliés s’attaquant entre eux, et des catastrophes climatiques en primes. Des expéditions avaient là aussi été lancées, mais cette fois Shira, qui n’aimait pas la guerre de base, n’avait pas eu autant de chance : il n’avait pas été mis au courant, et pire que ça, on lui avait ordonné de participer au conflit opposant son pays aux Terrosiens. Pendant un moment il avait tenté de négocier, prétextant ce qu’il pouvait pour éviter purement et simplement d’être mêlé à un conflit qu’il jugeait inutile et stupide. Personne ne semblait se poser la question sur les vraies raisons qui poussaient à s’attaquer à l’autre, personne n’allait au cœur du problème. Certes la forêt de Terros devenait trop peuplée, certes Flamen avait souffert de la faim, Shira l’avait d'ailleurs bien vu rien qu’autour de lui, et lui-même avait manqué de ressources. Mais plutôt que d’en vouloir au "voisin égoïste", il aurait fallu se poser la question de pourquoi ces canicules, surtout quand on sait que certains Dieux Erasiens savaient modifier le climat.

Malheureusement, Shira n’avait pas eu le choix. Refuser l’aurait fait passer pour un déserteur. Ça, à la limite, le Champion n’en avait cure. Mais c’est justement parce qu’il avait des responsabilités de Champion qu’il avait dû accepter à contrecœur : non seulement la réputation de l’Arène en aurait pris un coup dans tout le pays, mais en plus, ses Pokémon eux non plus n’avaient presque plus rien à manger. Plusieurs fois, il avait dû refuser des matchs de challengers à cause de la pénurie.

Il avait donc dû jouer un rôle avec ses Pokémon en tant qu’espion. Mais ceux qu’il avait eu comme supérieurs l’avaient agacé au plus haut point. Le conflit Terros/Flamen dégénéra bien vite et une bataille eu lieu. Il n’y participa pas directement mais se trouvait non loin quand elle éclata. Le pire arriva lorsqu’il vit de ses yeux la forêt Terrosienne brûler. Déjà que les Plaines Fleuries n’en avait pas menées larges lorsque les Golems avaient été détruits, là c’était trop. Des centaines d’hectares, avec parmi eux des plantes et des Pokémon…partis en fumée. Pour Shira, c’était un véritable génocide. La guerre finie, il se disputa avec plusieurs représentant de l’armée. Ayant participé officiellement au conflit, on ne pouvait rien lui reprocher, et il avait pu gagner en salaire un peu de ressources. Pour gagner en efficacité dans ses missions on lui avait même enseigné les bases de la maîtrise élémentaire du feu. Mais il en repartit non sans avoir laissé un ressentis mitigé à ses supérieurs. C’était tout de même une chance que son Père, ancien militaire d’Omatsu, soit passé à la retraite quelques années avant, sinon il aurait dû lui faire face aussi.

Plus tard, il apprit que Groudon (et Kyogre accessoirement) avait été responsable des dérèglements climatiques, mais pour quelle raison, ça, personne ne le savait. Et les deux pays continuaient de se regarder d’un mauvais œil. Il y avait de quoi être dépité…Le seul point positif était que Shira n’avait pas subis de blessures graves ou de traumatismes, ses Pokémon non plus. Seuls demeuraient la colère et la déception, et Terros était désormais une zone interdite.

Depuis, le temps avait passé sans grands rebondissements. Mais le Champion n’avait pas de quoi se réjouir : désormais, Geffen se refaisait une santé, mais les Plaines Fleuries n’étaient pas encore redevenues elles-mêmes. Comme avant, le Tireur faisait encore quelques patrouilles dans les plaines, mais ce n’était plus pareil. Lui qui s’était fait appeler le "Protecteur des Plaines Fleuries", il avait beaucoup à faire, mais peu de soutien, et les habitants de la région avaient d’autres Miaouss à fouetter. Cela faisait plus de deux ans, mais le temps était encore au pansage de plaie et à la reconstruction. Quand à la forêt Terrosienne, un vrai désastre écologique…Que penserait Gareth Ivanoé, son confrère Champion qu’il avait rencontré il y a longtemps lors de l’expédition vers Mewtwo ? Peut-être en voulait-il désormais farouchement aux Flamennois aussi. Shira pensait à tout cela.

Avec adresse, il fit rouler la flamme de sa main entre ses doigts comme on fait rouler une pièce. Puis soudain il referma la main et la flamme s’éteignit. Les rayons du soleil étaient forts et éclairèrent d’avantage sa chambre. Il tourna la tête et vit Lune, son Noctali, couché dans son panier près du bureau. Peu de challengers étaient passés ces derniers temps, heureusement que la nourriture était revenue, quoique progressivement. Vivre des aventures lui manquait. Certes, la guerre avait été une aventure en soit, mais avec des conséquences si désastreuses. Pour lui, le Champion d’Arène, le tireur, l’acrobate, le discret, le voleur parfois, l’aventure ce n’était pas seulement quelque chose qui donnait des frissons. C’était également quelque chose qui devait être amusant, gratifiant si possible. Mais pas quelque chose qui vous laisse un goût amer dans la bouche à la fin. Il était cependant encore compliqué de savoir quoi faire dans l’immédiat. L’Arène ne se gérait pas toute seule, les Plaines Fleuries et Geffen non plus.

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Violette le Ven 6 Nov 2020 - 21:51

« Alors là je comprends plus ! Qu’est-ce qu’on fiche devant la porte de cette arène si tu n’as pas l’intention de t’y battre ? T’as encore changé d’avis ?
-Pas du tout Flèche. C’est vrai que j’avais prévu ce voyage pour découvrir le reste de Flamen depuis un bon moment et que j’avais caressé l’idée de défier un ou deux champions là-bas, mais avec tout le boulot que j’ai eu depuis, j’ai changé d’avis ! Je suis ici en vacances et c’est tout !
-Mais dans ce cas, pourquoi on passe par l’arène ? Ya plein de trucs plus cools à faire dans cette ville que d’aller s’enfermer dans cet igloo !
-Parce que ce bâtiment a une architecture rigolote qui plaît beaucoup à Doc et Lily. Et parce qu’on a voté pour savoir où on allait !
-Mouais. J’ai pas voté pour moi ! »


En réalité, il y avait eu deux voix à une pour aller visiter l’arène, Lily et Doc contre Flèche. Je ne m’étais pas prononcée car même si j’avais moi aussi eu l’envie de visiter l’arène, j’aurais préféré prendre le temps de me poser un peu et de chercher une auberge pour la nuit d’abord. D’accord, il était à peine plus de midi mais j’avais horreur de me presser à la dernière minute, surtout en vacances. Mais bon, à voir l’enthousiasme de mes deux Pokémon, je n’avais pas eu le courage de retarder la visite.

Afin d’apaiser l’amertume de ma chatte psychique, que je comprenais malgré tout, je lui proposai le marché suivant :

« Ecoute, on visite cette arène, j’échange quelques mots avec le champion et tu choisis où on va ensuite d’accord ? »

La chatte hésita un instant puis hocha la tête en guise d’assentiment. Quant à l’auberge pour ce soir, elle pouvait bien attendre encore un peu !

Ayant lu le panneau à l’entrée, je me saisis du sifflet accroché non loin de la porte et soufflai pour signaler notre présence. On n’était pas en période de pleine lune au moins ? Non c’est bon. Et nous n’étions pas non plus le dernier jour de la semaine… Je n’avais qu’à espérer que le champion soit revenu de sa patrouille dan les plaines.

Mais Flèche s’ennuyait ferme en attendant qu’on vienne nous ouvrir et elle n’avait pas fini de discuter avec moi :

« Au fait, tu veux lui dire quoi au champion ? Parler de combats Pokémon ?
-Ca et me présenter aussi. On est collègue après tout ! Et c’est la première fois de ma vie que je vais rencontrer un autre champion en tant que championne !
-Tu nous as pas dit que tu avais rencontré le Peter des dragons dans ton rêve bizarre ?
-C’était pas un rêve Flèche ! J’ai de bonnes raison de penser qu’il s’agissait d’un autre monde !
-Ouais mais t’as quand même déjà rencontré un autre champion !
-Oui mais…. Il ressemblait à un Chenipotte à lunettes ! Ca compte pas ! Ceci dit il faudra que je lui rende visite à lui aussi un jour. On est tous les deux champions de Nalcia après tout.
-Mouais… En attendant, j’espère que cette arène vaut le détour ! »


Je n’eus pas le temps de lui répondre car Doc et Lily revenaient vers nous après avoir fait le tour du bâtiment et Lily était apparemment en veine de commentaires :

« Elle est chouette cette arène hein ? On dirait presque un gros biscuit ! Enfin un demi gros biscuit ! Dis Violette, tu crois qu’il aura des biscuits à l’intérieur le champion ?
-Même s’il en a, je compte sur toi pour ne pas tout dévorer !
-Mais oui, t’inquiète pas, je demandais juste comme ça ! Moi ce qui m’intéresse c’est pas les goûts c’est les odeurs ! Et j’aime beaucoup l’odeur des pierres du coin, elles ont une trace de l’odeur fleurie qu’on trouve dans les plaines qu’on a traversées pour venir ici ! Ca sent booon !
-Ah ? »


Intriguée, j’approchai mon nez de la bâtisse et reniflai un peu. Je ne sentis rien de spécial à part l’odeur assez fraîche de la vieille pierre. Mais bon, vu que l’odorat de Lily était bien plus développé que celui d’un humain, il était fort possible qu’elle ait raison malgré tout.

Bon, le champion n’allait plus tarder, aussi je posais psychiquement à Doc la question que je lui posais à chaque fois que je devais rencontrer quelqu’un surtout la première fois :

« Ca va ? Je suis bien habillée ? J’ai rien sur le visage ? »

D’un sourire, Doc m’indiqua que tout était parfait. Il n’y avait plus qu’à attendre l’hôte des lieux. A mes côtés, si Flèche et la Kirlia étaient immobiles, Lily battait frénétiquement des ailes, impatiente qu’on la laisse entrer. Seule Lulu était indifférente à la situation actuelle puisqu’elle faisait la sieste bien au chaud dans sa ball. Et si Shira Shôsai n’arrivait pas d’ici cinq minutes alors j’irais avertir ses Pokémon comme indiqué sur le panneau.

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Lun 9 Nov 2020 - 16:27

Un coup de sifflet retentit, ce qui fit cesser les pensées sombres de Shira. Il y avait quelqu’un qui demandait à entrer.

« De la visite ? Un autre challenger sans doute. Tant mieux, ça fera bouger un peu la journée. »

Il s’étira et se leva.

_Allons-y Lune, dit-il à son Noctali.

Ce dernier s’étira à son tour en poussant un bâillement, ses anneaux bleus luisirent, ce qui signifiait qu’il préparait son esprit. Quand il eut fini, il rejoignit le Champion qui venait d’ajuster son écharpe et sa capuche avant d’ouvrir la porte de son appartement.

Rapidement, tandis que Lune descendait l’escalier en colimaçon normalement, Shira lui, descendit en sautant de rampe en rampe de plus en plus bas. Il avait beau moins bouger ses derniers temps, son corps ne devait pas perdre d’agilité. Car c’était souvent quand on s’y attendait le moins que l’aventure pouvait arriver, et il n’était pas du genre à se laisser prendre au dépourvu. Arrivé en bas, il ouvrit une seconde porte, plus massive, qui menait à l’intérieur même de l’arène et sortis une Pokéball de laquelle il appela Fina, la Feunard.

_Tu vas pouvoir allumer ma belle.

Fina laissa échapper un léger jappement que Shira qualifiait de mélodieux et se concentra sur la grande lanterne située au plafond. Ses yeux brillèrent d’une lueur rouge et très vite, une flamme apparue, éclairant la pièce. C’était toutefois une lumière qui n’était pas éblouissante. Avec ses volets massifs fermés sur les côtés, le lieu restait relativement sombre. Le sol de terre et caillouteux était toujours parsemé de rochers plus ou moins gros et de quelques arbres. La seule chose qui manquait ici était de l’eau. Comme à son habitude, Fina se posta dans le fond de la pièce, non loin de la porte par laquelle le Champion était arrivé. C’était elle qui gérait l’éclairage pendant un match d’Arène, car passé la première moitié du combat, le challenger devait se retrouver dans le noir. Le Tireur s’avança en direction d’une autre porte à l’opposé de la salle. Une fois celle-ci passée, il traversa le petit couloir devant le dôme éclairé par des lanternes. Au moment où il allait ouvrir la porte d’entrée, son ouïe fine entendit une phrase prononcée de l’autre côté.

« Ca va ? Je suis bien habillée ? J’ai rien sur le visage ? »

Lune quant à lui dressa la queue, il leva la tête vers Shira et fit luire ses anneaux de nouveau. Là, c’était un message différent.

« Tiens, pensa-t-il, on dirait qu’il y a du psychisme dans l’air. »

Le Champion sourit, et il ouvrit la porte. Devant lui se tenait une jeune fille qui devait faire dans la vingtaine. Elle était effectivement accompagnée par trois Pokémon de type psy. Toujours avec le sourire, Shira dit alors malicieusement :

_Ma foi, de ce que je vois vos habits ont l’air plutôt bien arrangés, pas comme ceux qui sont poussiéreux et fatigués d’un long voyage. Quand à votre visage il ne semble avoir aucun défaut. Vous pouvez être rassurée.

Il lâcha un petit rire.

_Enchanté Mademoiselle, je suis Shira Shôsai, Champion de l’Arène de Geffen. A qui ai-je l’honneur ? Vous venez pour un match ?

Pendant qu’il parlait, Lune s’était un peu rapproché du Mistigrix et la reniflait.

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Violette le Lun 9 Nov 2020 - 20:01

La réponse du champion de Geffen me laissa interdite quelques instants. Pour m’avoir entendue à travers la porte, il devait avoir une sacrée bonne ouïe ! Ou des pouvoirs mentaux ? Non, sinon je l’aurais senti. Heureusement, les années avaient réussi à effacer une partie de ma timidité et je pus lui répondre en souriant une fois son rire terminé :

« Eh bien merci pour votre confirmation ! Enchantée Shira, je m’appelle Violette Heaver et je viens d’Alfen, en Nalcia. »

A la mention d’un match par le propriétaire des lieux, Flèche me lança un regard noir qui signifiait que si je souhaitais l’affronter là maintenant tout de suite, il me faudrait me passer de ses services. Logique. Maintenant que je lui avais donné carte blanche pour la suite de nos activités du jour, un match n’aurait fait que retarder lesdites activités ! Mais Flèche se désintéressa vite de moi lorsque le Noctali du champion s’avisa de la renifler.

Elle le gratifia alors d’un regard franchement mauvais avant de bondir loin de lui avec ses pouvoirs psychiques. Doublement logique. Durant son enfance dans la forêt du chat, parmi toutes les espèces de félins en compétition qui s’y trouvaient, celle qui avait donné le plus de fil à retordre à Flèche et à sa famille étaient les Leopardus et les Chacripan, des félins de types ténèbres et donc immunisés à la plupart des pouvoirs des chats psychiques. A la plupart mais pas à tous. C’était en grande partie pour cette raison que les Psystigri apprenaient à maîtriser l’attaque Voix Enjoleuse dès leur plus jeune âge. Cette attaque de type fée était particulièrement peu appréciée par les Pokémon ténèbres. Et si on ajoutait à son type sa carrure qui rappelait vaguement un félidé, la présence du pauvre renard ne devait pas avoir ravivé que des bons souvenirs dans l’esprit de Flèche.

Heureusement, Doc n’avait pas ces a-priori sur les Pokémon ténèbres et elle se présenta bien vite auprès du renard noir. Quant à Shira, son odeur semblait plaire à quelqu’un, ce qui n’avait rien de surprenant quon on connaissait le Pokémon ! Lily profita donc de ma pause dans sa présentation pour se présenter à son tour :

« Hummmmm, tu sens booooooooooooooon ! Ca te dérange si je te fais un bisou avec mon nez pour mieux te sentir ? »

Afin d’éviter que ne se reproduisent certains déboires passés, je m’empressais d’ajouter :

« Son « bisou » laissera sur votre peau une marque indélébile en forme de coeur. Moi je la trouve très jolie mais elle n’est pas au goût de tout le monde…
-Enfin Violette, pour qui tu me prends ! J’arrive très bien à doser mes bisous maintenant ! La marque ne restera que quelques jours, une semaine maximum !
-Oui c’est vrai, tu as raison, excuse-moi.
-Alors tu veux bien ? »


Il était tout à fait exact que Lily avait appris depuis le temps à contrôler la force de ses « bisous du nez » comme elle les appelait. Et en théorie, les marques ne restaient pas plus d’une semaine, comme l’avait dit à Shira. Dans la pratique, il lui arrivait encore souvent de s’emporter, enivrées par les bonnes odeurs qu’elle sentait et la marque risquait alors de rester plus longtemps que prévu voire de ne plus partir du tout !

Pour éviter à la fois les problème et la vexation de Lily, je transmis ces dernières informations à Shira par voie psychique. Ainsi, il pourrait faire son choix – crucial pour la chauve-souris – en toute conscience !

Une fois mon amie aux ailes de cuir présentée, je poursuivis ma propre présentation, car après tout je n’avais pas encore annoncé le plus important ! A vrai dire j’avais presque le trac car c’était la première fois que je dévoilais mon titre de championne devant un collègue. Même lorsque j’avais rencontré le célèbre Peter dans cet étrange monde nuageux, je ne lui avais pas dit qui j’étais, ni que j’étais championne moi aussi. Bon, j’avais plus important à faire sur le moment, comme repousser une corbeau géant de vingt mètre mais là, aujourd’hui… Plus d’échappatoires possibles ! Alors autant bomber le torse, sourire et annoncer la suite :

« Pour répondre à vos autres questions, en fait… Je suis championne moi aussi. Championne d’Alfen. Mais je ne suis pas venue ici pour un match non, je suis à Geffen en vacances, et j’avoue que c’est la curiosité qui m’a poussée à venir toquer à la porte de votre arène. Vous avez dû en affronter pas mal non, des adversaires depuis toutes ces années où vous êtes en poste ? Ca vous dirait d’échanger quelques anecdotes là-dessus avec une néophyte comme moi, chez vous ou dans un café en ville ? »

Mais à peine avais-je parlé de café en ville que la seule ball pleine à ma ceinture s’ouvrit, laissant apparaître son occupante sphérique qui bailla bruyamment avant de détailler le monde qui l’entourait.

« Salut Lulu ! J’en connais une qui aurait bien besoin de café justement ! Toi aussi tu es venue voir l’arène ? Ah et je te présente Shira, c’est le champion des lieux ! »

Après avoir salué mon homologue Flamenois d’un geste de la patte, Lulu se remplit d’air et commença à s’envoler, sans quitter l’arène de ses yeux immenses. Apparemment le bâtiment l’intriguait beaucoup, ce qu’elle me confirma avec ses pensées. C’est vrai que maintenant que j’y pensais, cette arène semi-sphérique ressemblait à un Rondoudou gonflé et à moitié enfoncé dans le sol !

Lily quant à elle n’avait rien perdu de la conversation et elle ne se gêna pas pour donner son avis : « Ouiii ! C’est bon le café ! Mais je veux visiter l’arène aussi ! Du coup on fait les deux ? »

Flèche ne rata pas l’occasion de se joindre au débat :

« Moi je choisis le café ! Donc on va là-bas puisque j’ai patte blanche ! Et tant qu’à y être, choisis un café-auberge et trouve-nous une chambre pour ce soir ! Ca nous évitera d’avoir à nous presser au dernier moment !
-On va voir ce que Shira en dit d’accord ? Mais ça me semble être une bonne idée. »


Et je me tournai enfin vers l’autre dresseur pour connaître son avis… Même si Doc était justement en train de se présenter à lui après avoir fait connaissance avec son Pokémon.

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Jeu 12 Nov 2020 - 11:02

« Eh bien, pensa Shira, quelle charmante petite équipe. »

Ce n’était pas la première fois que Shira entendait des messages psychiques dans sa tête. Quand la question du bisou arriva, il préféra décliner pour le moment, sans toutefois se départir de son sourire.

_Navré, mais si vous venez pour un match, je préfèrerais accepter un bisou après. Tu auras besoin de toutes tes forces.

Ils étaient tous très amusants à se chamailler pour ci et ça. S’il s’agissait d’une challenger, Shira pensa qu’il allait devoir s’adapter. Peut-être cette jeune fille avait-elle besoin d’un bon entrainement qui devrait la repousser dans ses retranchements. Pourtant, Lune était sur le qui-vive. Quand la Mistigrix fit un bond en arrière, il ne chercha pas à baisser les oreilles, mais resta attentif, très attentif. Pour Shira cela signifiait donc que ces Pokémon-là n’étaient peut-être pas à sous-estimer. Et en effet : quand le jeune Violette annonça la véritable raison de sa présence et son titre, Shira écarquilla légèrement les yeux. C’était une bonne surprise.

_Oh, vraiment ? Enchanté chère consœur ! Je suis très ravie que vous veniez me rendre visite, rares sont les membres de notre confrérie que j’ai pu rencontrer jusqu’à présent.

Si cette jeune fille était la Championne d’Alfen, nul doute que ses Pokémon savaient bien manœuvrer au combat. On ne devenait pas Champion comme ça. De plus, avec la conjoncture actuelle, il était plus aisé de nouer des liens avec une collègue d’un pays contre lequel le sien n’avait pas été en guerre. Shira se tourna de nouveau vers la Rhinolove.

_Bon, puisqu’il n’y aura pas de match, je veux bien t’accorder un bisou. Mais sur le dos de ma main gauche alors. "Quitte à ce qu’il y ait une marque, autant qu’elle soit à un endroit approprié." comme diraient certains tatoueurs du Canyon Cosmo.

Il tendit alors la main gauche et se laissa faire si le Pokémon était d’accord, tout en regardant la Rondoudou récemment apparu qui s’élevait dans les airs.

_Voyez-vous, dit-il en remettant son attention vers Violette, jusqu’à présent je n’ai pu rencontrer que deux d’entre nous et entraperçu un troisième une fois. Mais à chaque fois le temps manquait pour une vraie conversation. Aussi, je serais très heureux de partager mon expérience avec vous.

Puis il s’adressa à tous.

_Et puisque nous avons tous patte blanche, je propose que nous fassions les deux, ainsi tout le monde sera content. Nous allons passer chez moi si vous le voulez bien, le temps que je récupère quelques affaires. Ensuite je vous emmènerais dans une auberge qui ne vous décevra pas, croyez-moi, et ils servent du café !

Il leur ouvrit la porte et leur laissa le passage.

_Je vous en prie, entrez. Ah, et j’espère que ça ne vous ennuiera pas si deux autres de mes amis nous accompagnent. Pas vrai Astre ?

Un jappement en guise de réponse retentit dans leur dos. Derrière Violette et son groupe, se trouvaient Astre le Grahyena et Neige l’Absol, tous deux Pokémon du Champion. Ils étaient arrivés là, dans la plus grande discrétion et sans un bruit. Les connaissant, Shira en déduisit que s’ils étaient ici, c’est parce qu’ils avaient dû remarquer la Championne arriver depuis l’arrière de l’Arène, là où se situait l’enclos. En réalité, Neige et Astre avaient seulement aperçu Doc et Lily qui avaient fait le tour du bâtiment avant que Violette ne souffle dans le sifflet. Curieux de savoir qui étaient ces visiteurs, ils les avaient suivis en restant cachés. Avec un air un peu amusé, Shira était curieux de voir comment la petite équipe de Violette allait réagir en entrant dans le grand dôme avec un Noctali devant, et un Absol et un Grahyena derrière eux.

Et tandis qu’ils traversaient le couloir après avoir refermé la porte, Shira en profita pour continuer la conversation.

_Cela dit, je ne vois pas pourquoi vous vous qualifiez de néophyte. Les Champions ne sont pas vraiment des débutants en terme de combats Pokémon. Chacun a certes ses spécialités, ses techniques, ses atouts et faiblesses. Mais vous ne devez pas manquer de ressource si vous avez obtenu ce grade, non ? Depuis combien de temps l’êtes-vous ?

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Violette le Sam 14 Nov 2020 - 17:48

Lily sourit, manifestement aux anges lorsque Shira accepta son bisou. De ce que je pus voir, elle fit bien attention à ne pas rendre sa trace sur la main du champion indélébile. Tant mieux tant mieux. Je pense que la prochaine fois, je n’aurais pas à prévenir le futur tatoué ! Apparemment, Lily maîtrisait de mieux en mieux ce petit exercice… Et son enthousiasme !

J’avais moi aussi ma propre expérience à raconter au sujet de ma rencontre avec mes homologues : «

« Jusqu’ici je n’ai rencontré qu’un seul champion avant vous, Peter des dragons. Mais les circonstances étaient très… Particulières. Vous avez entendu parler de cette vague de gens qui se sont retrouvés transportés dans des espèces de mondes alternatifs en ayant pris au passage l’apparence de Pokémon ? Eh bien lui et moi en faisions partie et nous nous sommes retrouvés par hasard au même endroit et nous avons dû coopérer pour en sortir. Les circonstances n’étaient donc pas exactement propices aux échanges et si lui m’a donné son nom, je n’ai même pas eu l’opportunité de lui donner le mien ! »

Shira nous exposa peu après sa vision de la suite de notre programme :

« Eh bien je pense que c’est une excellente idée ! Tout le monde est d’accord ? »

Mes trois Pokémon présentes répondirent par l’affirmative. Je contactai ensuite Lulu par la pensée pour lui transmettre la proposition du champion, qu’elle accepta également. Parfait !

Nous entrâmes donc comme convenu dans l’arène et furent bientôt rejoints par un Grahyena -Astre ? - et une Absol qui s’étaient faufilés derrière nous. Même si je n’étais pas experte en Pokémon canins ou ténébreux, je devais reconnaître que ces deux-là ne manquaient pas d’une certaine allure, voire d’une certaine majesté propre à leur espèce. Confiante, je tendis la main vers les deux chiens sans trop l’approcher d’eux non plus, les laissant libres d’accepter ou non mon invitation à des caresses.

Doc aussi semblait très intéressée par les deux chiens et elle leur fit un grand sourire suivi de petits gestes de la main. Malgré son type fée, je l’avais déjà vu se lier facilement d’amitié avec des dragons alors j’imagine que son type psy n’était pas un obstacle pour faire connaissance avec des Pokémon des Ténèbres ! En revanche, je jugeai pertinent d’avertir Lily :

« Ces deux Pokemon sont de type Ténèbres, tu t’en souviens ? Tu risques d’avoir un peu de mal pour communiquer avec eux par la pensée si tu comptes leur demander pour un bisou !
-Oui je sais, t’en fais pas ! Entre Pokémon avec un excellent odorat on se comprend ! »


Heureusement Lily aussi adoptait une attitude ouverte mais prudente en voletant gentiment au-dessus des deux chiens, suffisamment haut pour ne pas qu’ils se sentent menacés. En revanche, la pauvre Flèche était de moins en moins à sa aise avec tous ces Pokémon Ténèbres et pour être certaine qu’ils ne l’abordent pas, elle se téléporta directement sur mon épaule ou elle s’assit en attendant que les Pokémon chiens se désintéressent de nous.

En d’autres temps et d’autres lieu, je devinai qu’elle se téléportait en haut des arbres pour échapper aux Pokémon Ténèbres. Et puisqu’il n’y avait pas d’arbres ici, l’arbre, c’était moi…

« T’en fais pas Flèche, ils ne sont pas méchants.
-Je sais mais il n’empêche que je ne me sens pas à l’aise ! »


Pour apaiser ses tensions, je la caresse doucement au niveau du cou, son endroit préféré. Elle commence vite à ronronner de plaisir, ce qui lui fait oublier les chiens des ombres pour quelques instants. Heureusement, je savais qu’il suffisait qu’elle détourne son attention de ces Pokémon quelques instants. Ensuite, si les deux Pokémon ne faisait pas l’erreur d’attiser à nouveau son intérêt, il n’y aurait plus de problèmes.

Pendant que Shira était occupé à chercher ses affaires, j’en profitai pour jeter un œil sur l’intérieur de son arène… Ou plutôt sur l’obscurité qui régnait sur cette arène ! Mais bon, quoi de pus normal pour le champion des Ténèbres ? A l’opposé, la mienne était majoritairement d’un rose pastel brillant agrémenté de quelques touches de bleu nuit là où la lumière féérique n’arrivait pas à illuminer les lieux. Une couleur qu’on aurait facilement attendu dans une arène de type fée comme la mienne !

Malgré ma volonté de ne pas travailler aujourd’hui, je ne pus m’empêcher de me poser quelques questions stratégiques : si jamais un jour je devais affronter Shira, il me faudrait composer avec ces ténèbres. Contre un adversaire lambda, la localisation des pensées auraitlargement suffi à mes Pokémon et moi-même pour localiser nos adversaires, nuit ou pas mais cette astuce serait bien plus difficile à utiliser sur des Pokémon Ténèbres naturellement résistants aux pouvoirs psychiques ! Il me faudrait donc trouver une solution à ce problème… Mais pas aujourd’hui ! Je n’étais pas là pour ça !

A la place, je fournis quelques explications au champion sur le choix de mes mots :

« Je ne me considère pas néophyte en tant que dresseuse, mais en tant que championne en fait. Après tout, cela ne fait que deux ans que je dirige une arène et je n’ai pas livré énormément de matchs. Sans compter que cela ne fait que cinq ans en tout que je me suis lancée dans le dressage de Pokémon, le jour où j’ai rencontré Doc, ma Kirlia. Et puis, je crois être la plus jeune des champions en exercice, c’est pour ça que je me qualifie de novice ! Mais ce n’est pas péjoratif, ça veut juste dire que j'ai encore à apprendre et puis il n’est pas nécessaire de tout connaître des combats d’un adversaire pour le battre, ses propres points forts et les points faibles de l’autre suffisent ! »

Avisant que je commençais à trop parler « boulot » alors que je n’étais pas là pour ça, je décidai ensuite de parler à Shira de mon second « métier » :

« D’après ce que dit votre panneau d’accueil, vous êtes aussi patrouilleur dans les plaines fleuries. Vous connaissez bien ces plaines et les caractéristiques des végétaux qui s’y trouvent ? Je vous le demande parce qu’avant de devenir championne, j’avais caressé le rêve de devenir herboriste et même si mes matchs me prennent trop de temps pour que je puisse me consacrer assidûment à l’étude des plantes, c’est un sujet qui m’intéresse toujours ! »

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Mar 17 Nov 2020 - 21:04

Neige et Astre prirent le temps de faire connaissance avec les Pokémon de Violette qui étaient d’accord de s’approcher. Idem pour la jeune Championne, auprès de laquelle ils se rapprochèrent et se laissèrent caresser doucement. S’ils n’étaient pas hostiles envers eux et appréciaient de faire connaissance, Lune, Astre et Neige gardaient étrangement leur sérieux. Cela ne choqua pas Shira qui garda son sourire et continua de faire entrer Violette et son équipe dans le couloir qui reliait le grand dôme à l’extérieur. Quand Violette aborda sa "rencontre" étrange avec Peter, le Champion se retourna vivement.

_Quoi ?! J’ai toujours cru que cette histoire de gens qui s’étaient retrouvés transformés en Pokémon dans un monde parallèle n’était rien de plus qu’une rumeur à dormir debout. Alors c’était donc vrai ? Incroyable…Il faudra que vous m’en parliez davantage quand nous serons confortablement installés à l’Auberge.

Tout en traversant le couloir, Violette lui répondit alors sur son niveau. Shira hocha la tête et haussa les épaules.

« Elle a commencé très tôt. Son expérience est bonne mais reste encore à faire. »

_Bah, nous n’arrêtons jamais d’apprendre de toute façon. Même les Maîtres du Conseil des 4 doivent bien avoir encore quelques connaissances manquantes…bien moins que nous certes, mais on ne peut pas tout savoir. J’aimerais beaucoup les rencontrer eux aussi.

Ils passèrent la seconde porte au bout du couloir et pénétrèrent tous dans l’Arène. Rien n’avait évidemment changé, et Violette prit le temps d’observer à quoi elle ressemblait. A l’autre bout de la pièce, Fina la Feunard patientait.

_Ah, dit-il alors que la jeune Championne avait abordé sa deuxième occupation. Beau métier que celui d’Herboriste, nous en avons toujours besoin. Désolé mais je ne suis pas un grand expert des plantes. Je fais seulement de mon mieux pour protéger l’écosystème, faune comme flore, des alentours. Je peux seulement vous dire que la région est effectivement reconnue pour ses fleurs, notamment pour leur parfum. D’ailleurs à l’origine, la première Arène de Geffen accueillait un Champion spécialiste des Pokémon Plantes, et elle ne ressemblait pas du tout à ça. Hélas, après les derniers cataclysmes et dérèglements climatiques, les Plaines Fleuries ont du mal à retrouver leur beauté d’antan. Cela étant, je possède un livre sur les plantes de la région, je pourrais vous le prêter si vous voulez.

Il s’arrêta, regarda au plafond, puis se retourna, l’air amusé. Le groupe n’avait pas encore commencé à traverser le terrain.

_Enfin je pourrais vous le prêter, commença-t-il avec un soupçon de malice dans la voix…si vous parvenez à me suivre jusqu’à la porte d’en face.

Puis, sans crier gare, il reporta son attention sur Fina et s’écria :

_Fina, extinction !

Aussitôt, la renarde de feu fit luire ses yeux et la flamme de la lanterne accrochée au plafond s’éteignit, plongeant l’Arène dans le noir complet. Violette pu alors entendre un petit rire de la part de Shira.

_Ne m’en voulez pas. Pour moi c’est comme un jeu. Vous n’avez qu’à suivre le bruit de mes pas et ma voix.

Bien sûr, Shira n’allait pas jouer de stratagèmes et de ruses pour disparaître et laisser son invitée dans l’obscurité. Il allait faire suffisamment de bruit exprès pour qu’elle et son équipe le suive sans problème. C’était pour la plaisanterie et pour offrir à sa consœur une mini-expérience en aveugle. C’était aussi une manière de lui présenter son Arène tout en lui faisant des souvenirs particuliers pour ses vacances. Shira commença donc à marcher, Lune toujours à ses côtés, et Astre et Neige derrière le groupe.

_Bien que je ne l’ai pas appris par cœur, ce livre est assez intéressant, sans être le plus poussé en la matière. Il donne un bon descriptif de chaque plante en précisant leurs vertus curatives pour la plupart. Avant, les Plaines Fleuries étaient un bon endroit pour se soigner quand on avait des problèmes respiratoires. C’est un peu moins le cas aujourd’hui. Que connaissez-vous des plantes ? Vous avez vos spécialités ?

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Violette le Mer 18 Nov 2020 - 14:59

Lorsque Shra me demanda plus de précisions sur mon expérience dans l’autre monde avec Peter, je hochai la tête pour lui faire comprendre que j’accédais à sa requête mais j’étais d’accord avec lui : l’histoire serait probablement assez longue à raconter tellement elle était incongrue, aussi mieux valait être bien assis et avec un bon café pour le faire !

En revanche, la remarque suivante de Shira appela une réponse de ma part :

« Oui, je pense que tous les dresseurs, même les meilleurs d’Erasia ont leur faiblesses. Mais la différences entre un bon dresseur et un excellent, c’est que l’excellent connaît parfaitement ses faiblesses et sait jouer avec, tandis que le bon tente désespérément de les masquer aux autres, voire à lui-même… Et c’est encore un peu trop mon cas, je trouve ! »

Et je terminais ma confession avec un sourire. Ces derniers temps, j’avais fait le deuil de l’idée enfantine qui voulait qu’en tant que championne, je doive gagner obligatoirement un certain pourcentage de match. Ce raisonnement était déjà une faiblesse en lui-même mais au moins il ne me freinerait plus. Il me restait beaucoup de travail à faire pour reconnaître et accepter mes autres faiblesses Mais j’étais plutôt confiante concernant ma réussite !

Nous empruntâmes ensuite une porte au bout du couloir pour atteindre l’arène proprement dite au bout de laquelle se trouvait une Feunard. Sans m’avertir, Shira me lança alors un petit défi et l’immense pièce se retrouva plongée dans le noir suite à une attaque de la renarde. Il fallait trouver la porte d’en face hein ? Pourquoi pas après tout ! Ce petit jeu avait l’air d’être amusant et puis j’en avais vu d’autres lors de mes matchs !

La première idée qui me vint en tête fut de regarder dans les pensées de Shira. Après tout, cette arène était la sienne donc il devait connaître parfaitement les lieux et j’étais prête à parler qu’il savait exactement où nous nous trouvions lorsque les lumières s’étaient éteintes. Il me suffisait donc de lire en lui par quel chemin il passait pour trouver la sortie pour faire de même. Mais je renonçais à cette tactiques pour deux raisons.

D’abord, je n’aimais pas m’introduire dans l’esprit des gens sans leurs autorisations. Après tout, c’était juste un jeu, pas un cas de force majeure ! Et puis surtout, je doutais que cela me soit seulement possible. Après tout, Shira fréquentait des Pokémon Ténèbres et il avait probablement gagné depuis le temps une certaine résistance aux intrusions psychiques à leur contact, et je me savais trop novice en psychisme pour outrepasser ce genre de barrières. Heureusement, il restait d’autres solutions !

J’appelai donc Lily par la pensée qui me rejoignit dans la minutes et je lui expliquai la situation :

« Donc tu veux que j’aille moi rejoindre Shira et que je te guide jusqu’à lui ? Aucun souci, j’ai mémorisé son odeur quand je lui ai fait un bisou tout à l’heure, ce sera du gâteau !
-Non, pas comme ça. S’il te voit arriver vers lui sans moi, il comprendra que je me sers de tes talents pour le repérer et il pourra s’éloigner sciemment de la sortie… Est-ce que tu ne pourrais pas plutôt partager avec moi tes sensations olfactives ? Comme ça je peux avancer jusqu’à lui et toi tu restes cachée pour ne pas qu’il comprenne notre stratégie… Même si je pense que ses chiens ont dû sentir ta présence. Mais je les laisse deviner comment tu m’aides !
-Oui, c’est pas faux, si je les sens, eux aussi peuvent me sentir ! Mais pour le reste, très bonne idée ! C’est comme si c’était fait fait !
- Tu crois que tu pourrais d’abord retourner sur tes pas pour aller sentir une autre des portes de cette arène ?
-Oui, bonne idée ! De ce que j’ai vu et senti, elles sont fabriquées dans un matériau similaire, du coup même si Shira fait tout pour nous embrouiller, on pourra quand même trouver la sortie… Si on fait attention à pas revenir sur nos pas ! C’est ça ton plan hein ?
-Exactement ! Ne pas se tromper ne devrait pas être trop difficile, il suffit juste de mettre l’accent sur la mémoire spatiale avec nos pouvoirs psy.
-Okay ! C’est parti ! »


Et Lily fit demi-tour pour aller renifler la dernière porte qu’elle avait vue. Pendant ce temps, je réalisais que j’avais, malgré mon désir de ne pas travaillé aujourd’hui, traité cette petite énigme exactement comme je l’aurais fait en match d’arène ! Déformation professionnelle…

Lily revint assez vite et partagea enfin ses sens avec moi et notamment son odorat. Aussitôt, le monde alentour me parut bien plus… Éclatant, et ce malgré obscuration qui y régnait. Alors que je me focalisais sur une odeur caractéristique qui ne ressemblait pas à du mobilier, Lily m’indiqua qu’il s’agissait de l’odeur de Shira. Alors c’était ça ! Sentie comme ça, je comprenais vraiment pourquoi Lily tenait tant que ça à lui faire un bisou. Perçue par un Rhinolove, l’odeur était en effet suffisamment exquise pour que l’on veuille approcher son nez au plus près de la source pour la respirer de tout son soul !

« Oki Lily, merci beaucoup ! Tu peux arrêter de m’envoyer tes sensations maintenant.
-Hein ? Tu te sers pas de l’odorat pour le rejoindre ?
-Non, je voulais juste être certaine que cette technique marcherait. Je vais faire comme il a dit et m’en tenir à l’ouïe. Si un jour je dois l’affronter ça me sera utile et autant faire en sorte que notre ruse reste secrète !
-Oooh, je vois ! Bonne idée ! Je te prête mon ouïe du coup ? Mes oreilles ne sont pas aussi bonnes que mon nez mais elles sont plus puissantes que celles d’un humain !
-Non, ça ira. J’ai envie de m’entraîner toute seule… Mais tu peux faire pareil de ton côté si tu veux !
-Non c’est bon, ça ira, j’ai pas de mal à le localiser moi ! Bonne chance ! »


Et je rompis la communication ! Comme il l’avait annoncé, Shira faisait suffisamment de bruit pour rester audible et si, trop occupée à échanger avec Lily, je ne l’avais pas suivie, j’avais en revanche stocké dans une carte mentale les différents points de passages auxquels le champion des ténèbres s’était manifesté. La carte mentale était une astuce fort pratique que j’avais apprise de Doc : la Kirlia étant particulièrement friande des téléportations, elle devait en permanence savoir en permanence exactement où elle était et où elle voulait aller pour éviter les accidents. Pour cela, elle avait appris dès son pluis jeune âge à réserver une partie de ses pouvoirs pour mémoriser tous les lieux où elle s’était rendue ainsi que leur position géographique.Bien sûr, j’étais loin d’être aussi douée que Doc dans le domaine et je n’avais pas en permanence une carte mentale active en tâche de fond de mon cerveau. En revanche, je pouvais me concentrer pour en créer une à la demande et la maintenir suffisamment longtemps pour qu’elle me soit très utile… Comme maintenant ! Sans compter que les chiens de Shira auraient le plus grand mal à renifler une carte qui se trouvait dans ma tête ! Après tout, leur dresseur n’était pas le seul à avoir sa spécialité et ses petits tours !

Je suivis donc le champion à la trace malgré mon temps de retard. Par deux fois, ma carte s’embrouilla un peu et j’inversai l’ordre de deux points de passage. Par bonheur, je me rendis à chaque fois vite compte de mon erreur et rejoignis le point précédent qui était en réalité le plus récent par lequel était passé Shira. Bien sûr, la carte mentale ne donnait pas une représentation exacte des lieux, elle était aussi précise que l’aurait été une localisation sensorielle uniquement basée sur les bruits produits par le champion, ; mais elle permettait surtout de bien tout garder en mémoire, ce qui permettait ainsi de corriger les erreurs le cas échéant.

Je finis par rejoindre Shira devant la fameuse porte en un temps qui me parut tout à fait raisonnable si on faisait exception de mon dialogue initial avec Lily. Avec un sourire amusé, je demandais au champion :

« Alors ? J’ai gagné le droit de consulter votre livre ? »

Et tandis qu’il me décrivait le contenu de l’ouvrage, je répondis à ses questions :

«  Je suis née et j’ai grandi dans les montagnes de Nalcia, sous un climat très rude et peu propice à la végétation. Donc ma spécialité, si on peut appeler ça comme ça, ce sont les fleurs des montagnes, mais comme elles sont assez peu nombreuses, il me reste encore énormément de végétaux à découvrir. Oh bien sûr, j’ai appris dans les livres ce qu’il y avait à savoir sur les remèdes communs, mais ce sont les spécialités de chaque région et climat qui m’intéressent. Par exemple, je savais pour la réputation des Plaines Fleuries à guérir les maladies respiratoires, mais je ne connais pas exactement l’effet de chaque plante, ses effets secondaires, ses contre-indications ect comme je le sais pour les fleurs des reliefs. C’est pour cela que j’ai fait appel à votre science…
-ET ALORS CE CAFE ! ON Y VA ?! »


Flèchye avait crié tellement fort que Shira aussi l’avait probablement entendue. Pourtant, je n’avais pas senti de colère dans sa voix, juste une volonté de me rappeler ma promesse. Mais pour être sûre d’être entendue avec la distance, puisqu’elle était restée à l’entrée de l’arène, elle y était allée franco.

« Désolée, je crois que quelqu’un s’impatiente ! Je vous laisse régler vos affaire tranquillement et on continuera cette conversation sur la route du café ? Allez, je me tais et je vous laisse finir ce que vous avez à faire ! »

Et je profitai du silence pour répondre à Flèche :

« Oui, ne t’en fais pas, on y va d’ici quelques minutes.
-Grmbl ! »


Un grognement agacé me répondit.
Ne jamais préciser combien de minutes exactement avec Flèche. Cette chatte avait une notion du temps quasi infaillible et malheureusement, elle était extrêmement à cheval sur la ponctualité...

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Ven 20 Nov 2020 - 19:43

Quand Shira atteignit l’autre bout de la salle près de la porte opposée, il remarqua une première chose : sa consœur ne l’avait pas suivie directement. Il avait parlé, marché avec un pas lourd, mais elle n’avait pas été derrière lui à le suivre au bruit, elle était plutôt restée à son point de départ et arriva un peu après. Dans le noir, Shira eut un nouveau sourire.

« Tiens, tiens…Voilà qui est intéressant. Plutôt que de me suivre normalement, elle teste ses capacités ici. »

Il écouta.

Violette ne parlait pas, seuls les battements d’ailes de son Rhinolove se faisaient entendre. Battements d’ailes qui changeaient d’ailleurs de place. Tout deux manœuvraient quelque chose. Au bout d’un moment, la jeune fille commença à se déplacer, d’abord dans des directions différentes de Shira, puis enfin vers lui.

« Hé hé, c’est évident finalement. Pensa-t-il en se frottant la main gauche. Mais on dirait qu’il n’y a pas que ça. »

De ce que Shira pu entendre, le groupe était arrivé vers lui de manière hétéroclite. Lily était arrivée en première, Violette accompagnée de son Kirlia ensuite. Il manquait quelqu’un. Flèche la Mistigrix probablement. Pour l’instant il ne comprenait toujours pas pourquoi elle était la moins sociable envers ses Pokémon. Certes il aurait pu y avoir la rivalité Ténèbres-Psy entre eux, mais Doc et Lily avaient sympathisés assez rapidement avec Astre et Neige malgré leur type opposé. Et puis ce n’était pas parce qu’un Pokémon était d’un type opposé à un autre qu’il ne pouvait pas s’en faire un ami, loin de là. Si Flèche restait en retrait, c’est qu’il devait y avoir une autre raison.

Quand la Championne d’Alfen arriva enfin et demanda gentiment si elle avait gagné le droit de consulter son livre, Shira répondit aussitôt :

_Mais bien entendu.

Il claqua dans ses mains.

_Fina ! Lumière !

Des yeux rouges luisirent dans l’obscurité, la flamme de la lanterne au plafond se ralluma comme par magie, et la lumière revint peu à peu dans le grand dôme. A ses côtés, Violette pourrait voir que Astre était toujours derrière elle, l’ayant suivie dans son avancée. Elle constaterait par contre que Neige n’était plus avec lui.

_Merci d’avoir joué le jeu, dit Shira en se grattant la tête. Cela m’amuse toujours, et puis je suis content de voir que les Ténèbres ne vous font pas peur. C’est ce que j’essaye d’enseigner à ceux qui passent par ici.

En réponse à sa question sur ses spécialités d’herboriste, Violette lui parla longuement de ce qu’elle savait et de qu’elle avait apprise. Shira l’écouta sans mot dire, très intéressé, quand soudain une voix retentit dans leur tête. C’était Flèche justement qui s’impatientait. Violette s’excusa alors bien platement et fit part à Shira qu’il pouvait aller chercher ses affaires, une manière de dire en quelque sorte qu’il valait mieux se dépêcher d’aller à l’auberge. Le Tireur garda son sourire.

_Dans ce cas, puisqu’il s’agit d’une urgence, je ne vais pas faire attendre les invités dans mes appartements. Attendez-moi ici, je reviens tout de suite.

Puis il ouvrit la porte et monta les escaliers quatre à quatre, suivis de Lune et Astre. Fina la Feunard resta là. En revanche, il y avait un Pokémon que au moins Flèche n’avait pas encore remarqué quand la lumière était revenue. C’était Neige qui se trouvait non loin d’elle sur sa droite. Astre et elle avaient suivis Violette et son équipe en restant derrière eux depuis le début. Mais quand Violette s’était dirigée vers Shira dans le noir et que la Mistigrix était restée sur place, Astre avait continué de suivre la Championne, mais Neige était restée prêt de Flèche. Maintenant que la lumière était revenue, Neige était de nouveau visible mais Flèche ne l’avait pas remarqué. Elle fit donc un petit bruit pour signaler qu’elle était là en s’ébrouant. De quoi créer la surprise.

Pendant ce temps, le Champion de Geffen arriva à son appartement tout en haut du dôme et ferma la porte. Il attrapa quelques affaires pour sortir, Pokéballs, argent, etc…ainsi que le livre sur la flore des Plaines Fleuries. Puis il s’accroupit vers Astre qui attendait aux côtés de Lune et lui parla.

_Tu as pu apprendre des choses ?

Petit jappement du canin noir et gris.

_Super mon vieux, dit-il en le caressant, très bien. Je pense avoir compris un ou deux trucs aussi. Elle a une manière bien à elle d'employer le psychisme. Si nous l’affrontons un jour, nous aurons des cartes à jouer.

Il se leva.

_Enfin ça, c’est si nous nous mettons en quête des autres badges d’Erasia. Est-ce que ça vaudrait le coup ? Difficile à dire pour l’instant…Mais passons, on a une après-midi de congé exceptionnelle à passer.

Il réouvrit sa porte et redescendit enfin (de manière normale).

_Bien, fit-il en arrivant. Je n’ai plus qu’à laisser Fina dans l’enclos et nous pouvons y aller. Mon Hélédelle me préviendra si quelqu’un passe ici pendant mon absence.

A l’entrée, Neige n’avait pas bougée et se grattait l’oreille droite, et ce, quelle que soit la réaction de Flèche. Et tandis que Shira menait tout le monde vers la sortie, il ajouta :

_Comme vous pouvez le constater, je n’ai aucun arbitre ni aucun responsable de l’entretien ici. Je fais presque tout moi-même, à part peut-être un paysagiste qui passe de temps en temps pour m’aider à entretenir le terrain. Mais sinon, ce sont mes Pokémon qui viennent m’aider.

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Violette le Sam 21 Nov 2020 - 14:13

Toujours à l’entrée de l’arène, Flèche s’impatientait de plus en plus. Même si elle n’était pas intervenue dans la conversation, elle avait suivi tout l’échange psychique entre Violette et Lily. Violette s’était montrée astucieuse comme à son habitude mais la chatte pensait malgré tout qu’elle n’aurait pas dû en faire autant pour un simple entraînement. Après tout, puvoirs psy ou pas, elle restait sur le territoire des Pokémon ténèbres et on ne pouvait pas leur faire confiance. Il aurait mieux valu que sa dresseuse en garde davantage sous le coude… La seule chose qui retenait Flèche d’exploser de colère contre elle c’était qu’elle savait que sa dresseuse n’était pas assez stupide pour NE PAS avoir gardé d’autres atouts dans sa manche… Même si elle en avait déjà trop montré !

Lorsque l’Absol du champion se manifesta près d’elle, Flèche se retourna brusquement. Perdue dans ses pensées, elle ne l’avait pas entendue approcher mais depuis les années, elle avait tellement pris l’habitude des coups fourrés des types ténèbres qu’elle ne perdait même plus de temps à avoir peur. A la place, elle entra dans une colère noire et dû faire appel à toute sa volonté pour ne pas lancer la Voix Enjoleuse qu’elle envoyait par réflexe dans ce genre de cas. D’une part elle ne tenait pas à créer d’incident diplomatique et d’autre part, puisque rien ne garantissait qu’elle aurait le dessus, mieux valait garder cette astuce pour elle !

Mais ce qui l’énervait par-dessus tout, c’était l’attitude de cette Absol. Elle ne voulait pas l’attaquer non. Juste lui signaler qu’elle était là ! Comme si sa présence pouvait être une bonne nouvelle pour la chatte ! Excédée, la Mistigrix décida d’expliquer à l’autre les raisons de sa méfiance en espérant qu’après ça, les chiens noirs lui ficheraient la paix. Malheureusement comme ces derniers étaient plus ou moins imperméables aux psychisme, elle allait devoir baragouiner pour se faire comprendre, ce qu’elle détestait. La quasi-totalité de ses conversations avaient lieu de cerveau à cerveau, éventuellement par gestes mais jamais par cris. Aucun langage oral ou grogné ne pourrait jamais atteindre la subtilité des langages du corps et surtout de l’esprit.

Elle se lança donc dans ses explications à grand renforts de cris malgré son inconfort :

« Ecoute, j’ai rien contre toi personnellement. Mais j’ai eu suffisamment de déboires par le passé avec des Pokémon ténèbres pour me méfier d’eux tout le reste de ma vie. Toi aussi, si des Pokémon Ténèbres avaient tenté de te bouffer dès la naissance en utilisant leurs ruses déloyales, je pense qu’aujourd’hui tu ne serais pas très à l’aise avec les Pokémon de ton type ! Et c’est pas en arrivant dans mon dos, même si c’est juste pour plaisanter, que tu me feras changer d’avis ! »

Voilà, une explication à la fois complète et facile à comprendre. A partir de maintenant, les Pokémon de Shira sauraient pourquoi ils devaient lui fiche la paix. Et s’ils avaient deux sous de jugeote, ils s’y tiendraient. De toute façon, Flèche ne tenait pas à les rejoindre en entrant plus en avant dans cette arène. Puisqu’ils devaient bientôt tous partir pour le café – comme elle l’avait rappelé à sa dresseuse – ils seraient bien obligé de ressortir à moment donné. Et quand bien même ils sortiraient d‘ici par un autre passage – c’était bien le genre du type ténèbres d’avoir des portes dérobées tiens ! - Flèche n’aurait qu’à capter la présence de Violette pour la rejoindre.

Non, décidément, il valait mieux qu’elle reste ici ! Avec ses explications, elle venait probablement d’éviter un incident alors ce n’était pas la peine de se remettre dans une situation tendue.

***
Maintenant que Shira était parti dans ses appartements pour récupérer ses affaires, je retrouvais seule à l’attendre devant sa porte. Encore une… Et pour passer le temps, je réfléchissais à son petit jeu. J’étais presque certaine de ne pas avoir vu les deux chiens du champions avec lui juste après que la lumière ait été rallumée par sa Feunard. Le Grahyena ne s’était montré que plus tard et l’Absol n’était pas réapparue... Donc il était possible que ces deux-là soient restés en arrière pour nous espionner… Pour en avoir le coeur net, je fis mentalement appel à Lily et à ses sens olfactifs sur-développés :

« Lily?Tu as sentis les chiens de Shira quand je me déplaçais dans le noir ?
-Son Absol est à l’entrée, avec Flèche. Je viens de les rejoindre et il me semble qu’elle n’a pas bougé. Par contre j’ai senti que son Grahyena se déplaçait lui aussi dans le noir, en même temps que toi.
-D’accord, merci ! »


Sur ces entrefaites, Doc se téléporta à mes côtés depuis je ne savais où. La dernière fois que je l’avais vue, elle était en grande conversation avec les Pokémon de Shira mais si ces derniers s’étaient employés à me suivre dans le noir, j’étais certaine qu’elle n’était pas restée avec eux sinon j’aurais senti sa présence. Mais au fond, peu importe où elle était passée, son sourire indiquait clairement qu’elle s’y était plue !

« Alors, tu aimes bien cette arène et Shira ? »

Un doux sentiment de joie me répondit. J’étais pratiquement certaine que Doc était tout à fait capable de parler par la pensée comme le faisaient Flèche et Lily mais elle n’avait jamais pris la peine de le faire et je la comprenais : lorsqu’on était capable de communiquer ses émotions et ressentis avec autant de précision et d’empathie qu’une Kirlia, les mots devenaient inutiles. Après tout, ils n’étaient que le véhicule d’un message dont le fond comptait bien plus que la forme. Mieux, la forme de la transmission par sentiments était bien meilleure car bien plus connectées aux intentions profondes du locuteur. C’était d’ailleurs une technique de télépathie que je souhaitais maîtriser à terme mais j’avais énormément de mal avec, bien plus qu’avec la carte mentale par exemple, probablement parce qu’en tant humaine, j’étais née pour m’exprimer par des mots en priorité et non par des sentiments là où c’était exactement l’inverse pour un Kirlia. Pour le moment, comme la plupart des Lieurs Psy, je ne maîtrisais la transmission de sentiments de façon intelligible que de façon instinctive lors de moments critiques. Autrement dit, je ne pouvais envoyer que des messages d’alerte ou de détresse uniquement lorsque j’étais en danger et indépendamment de ma volonté.

Finalement, Doc et moi attendîmes le retour du champion en conversant tranquillement et lorsque ce dernier se montra à nouveau, il donna le signal du départ pour le café, au grand bonheur de Flèche, qui l’entendit à travers mes oreilles. Pourtant lorsque nous revînmes à l’entrée où elle se trouvait, je pus voir qu’elle n’était pas exactement à son aise. En fait, elle faisait tout pour ignorer superbement ostensiblement l’Absol de Shira qui le lui rendait bien… Comme chien et chat…

Heureusement, son expression s’éclaircit lorsqu’elle me vit revenir et elle me gratifia d’un « Ah, pas trop tôt » ! Avant de bondir sur mon épaule pour profiter du voyage jusqu’au café ! Maintenant que ce souci était réglé, je pus répondre à la remarque de Shira sur l’organisation de son arène :

« Ca représente beaucoup de travail de s’occuper seul de son arène ? Et pour les matchs, comment faites-vous ? C’est un de vos Pokémon qui vous aide en jouant le rôle de l’arbitre ? »

Puis elle décida d’expliquer à son collègue comment elle fonctionnait :

« Pour ma part, j’ai deux personnes qui m’aident à gérer mon arène, Roan Razzan, un ancien militaire et maître de l’esprit et Lester, son Alakazam. Tous les deux font office d’arbitres et ils sont aussi mes principaux formateurs en maîtrise de l’esprit. Ils m’aident aussi pour toutes les tâches administrative et l’entretien de l’arène. On s’en occupe tous ensemble, Roan, moi et nos Pokémon. Enfin, ce sont eux qui accueillent les challengers et leur réservent une place quand je suis absente. On peut dire que si je suis la championne de l’arène, ils en sont les garants et les gardiens. »

J’aurais pu aussi citer mon frère dont les talents créatifs m’avaient aidé à concevoir le plan actuel de mon arène, mais depuis que cette étape initiale était terminée, il ne m’avait plus aidé pour l’arène. Ce qui était normal puisque je ne lui avais jamais demandé de coup de main depuis, étant désireuse de m’en sortir sans son aide, pour une fois !

Alors que nous nous dirigions vers le café, mon regard fut attiré par un objet situé sur le toit de ‘arène qui avançait vers nous à très grande vitesse ! C’était Lulu qui apparemment avait profité de la forme en dôme du bâtiment pour rouler dessus encore et encore ! Comme nous partions, je lui envoyai un petit message mental pour l’inviter à nous rejoindre et lors de sa glissade suivante, la Rondoudou ne s’arrêta pas tout prêt du bord en gonflant son corps comme elle l’avait fait jusque là. Au contraire, elle se laissa partir dans notre direction comme un véritable boulet de canon et n’interrompit sa course folle qu’une fois au-dessus de nous en gonflant son corps. Puis elle se contenta de flotter au-dessus de nous paisiblement !

« Tu t’es bien amusée on dirait !
-Doudou !!! »


Le sourire qu’elle affichait était une réponse plus que suffisante. Ce n’était pas la première fois que je remarquais que Lulu, en plus du chant, avait une nette attirance pour le sport et les sensations fortes : lorsque nous étions parties en vacances aux calanques de Flamen il y a quelques années, elle avait passé plusieurs heures le corps gonflé à remonter puis descendre des vagues de plus en plus fortes. A l’époque, j’avais cru qu’elle était simplement imperturbable et capable de se laisser dériver même au plus fort d’une tempête. A présent, je me demandais plutôt si elle n’avait pas délibérément recherché le frisson de l’action !

Il faudrait que j’en reparle avec elle...Une fois que nous serons arrivés au café tant attendu !

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Dim 22 Nov 2020 - 12:36

Au monologue de Flèche, Neige répondit elle aussi de manière vocale et par gestes dans le langage propre aux Pokémon.

_Je comprends. Je comprends et je ne t’en veux pas. Moi de mon côté je suis juste là pour escorter les invités. Rien de plus, tant que mon Dresseur ne me demande pas autre chose.

Elle se gratta l’oreille droite.

_Si ça peut te rassurer, ceux qui viennent se battre ici apprennent à ne plus avoir peur des Ténèbres.

Puis elle bailla et se coucha en attendant les autres.

***

Maintenant que Shira était redescendu, il mena tout le monde vers l’extérieur tout en répondant à sa consœur sur la gestion de l’Arène.

_Pour ce qui est de l’entretien, ça serait un sacré boulot si mes Pokémon n’étaient pas là. Voyez-vous, je ne possède pas que des Pokémon uniquement liés aux types Normal et Ténèbres. J’en ai d’autres types qui sont avec moi depuis très longtemps. Leur force et leurs techniques me permettent d’entretenir ce terrain, ainsi que celui en extérieur pour les matchs en nocturne. Du reste, à part le paysagiste que j’ai déjà cité, je n’ai personne de bien particulier. C’est une Arène somme toute assez simple quand on la regarde bien. Elle n’a pas d’installation complexe : juste un grand dôme aux murs très épais, et à l’intérieur un terrain classique, sans eau, ni colonne, ni gouffre, ni obstacles particuliers ou que sais-je encore. Nos confrères et consœurs ont pour la plupart des Arènes aux installations plus complexes et qui demandent plus d’entretien. Moi, je ne fais seulement appel qu’à quelques artisans pour me réparer une fissure, un volet rouillé, ou d’autres dégâts occasionnés sur les murs pendant les matchs. Parfois je contacte aussi d’autres personnes pour me fournir un stock de plantes, terre ou gravats. Le reste, ce sont mes Pokémon et moi qui nous en occupons.

Tout en parlant ils avaient atteint la sortie. A l’extérieur, une petite boule rose s’amusait sur le toit. C’était la petite Rondoudou. Rapidement, et ce de manière rigolote, elle rejoint sa Dresseuse en atterrissant délicatement dans ses bras. Pendant ce temps, Neige s’était rapproché de Lune et discutait avec lui de ce que Flèche lui avait dit. Shira lui, demanda à Fina de retourner vers l’enclos. Finalement, tout le petit groupe prit enfin la route de Geffen pour se rendre à l’Auberge que Shira connaissait.

_Pour répondre à votre seconde question concernant l’arbitrage, je suis le seul arbitre. Cela ne me pose pas de problème car, si vous voulez, "je vois tout et j’entends tout". L’expression est un peu exagérée, mais en gros, lors d’un match dans mon Arène, je suis attentif, sur le qui-vive et conscient de tout ce qui s’y passe. Ce qui fait que j’arrive à avoir le point de vue de celui qui donne les ordres, autant que celui qui gère le match. Enfin…avec le temps ça risque de devenir très fatigant et peut-être aurais-je besoin d’une personne tiers pour cela un jour. Mais encore faudrait-il que cette personne arrive elle aussi à savoir ce qui se passe dans le noir complet.

Bien que Shira disait la vérité, il ne précisa toutefois pas qu’il rechignait à faire appel à quelqu’un d’autre pour arbitrer des matchs dans son Arène. Ce n’était pas quelque chose qu’il voulait car il n’aimait pas toujours déléguer des tâches à d’autres et souhaitait gérer les choses par lui-même. Non pas qu’il était asocial, loin de là, mais sa vie passée l’avait toujours appris à se débrouiller tout seul. De plus il préférait que l’Arène garde ses quelques secrets, d’autant que le bâtiment n’était pas seulement son lieu de travail, c’était aussi son lieu de vie privée. Il préférait choisir lui-même qui pouvait y entrer et sortir.

Alors qu’ils arrivaient en vue de l’entrée de la ville, Lune se rapprocha de Shira et lui fit quelques signes. Il voulait s’entretenir avec lui quand il aurait le temps. En fait c’était au sujet de la Mistigrix que le Noctali voulait parler. Mais ce n’était pas pressé et il n’insista pas, juste signaler qu’il voudrait lui parler.

_Oh j’ai faillis oublier, dis Shira en montrant ce qu’il avait promis à sa consœur. Voici le livre dont je vous ai parlé.

Il lui tendit alors la "Flore Florale des Plaines Fleuries et Alentours".

_C’est surtout écrit en Flamennois, mais vous devrez vous y retrouver. Les images et les schémas sont assez éloquents. En attendant nous voici à Geffen.

Le groupe venait en effet de passer les portes et d’arriver dans une première rue.

_C’est une ville très calme et paisible, bien qu’elle ait un peu perdu de sa superbe ses dernières années. Il y fait généralement bon vivre, les échanges et commerces abondent, les festivités aussi, et les ragots vont train. On y apprends parfois des choses plus intéressantes qu’il n’y parait.

Il eut un petit sourire en coin. Lui seul pouvait comprendre cette dernière phrase. Pour lui la ville pouvait s’avérer un terrain de jeu parfois.

_Tenez, elle est si paisible que Enteï lui-même passe de temps en temps ici. Pour fêter notre première rencontre, je vous amène à l’Auberge des Plantes de l’Aurore, à côté de la grande place. C’est le meilleur et le plus joli endroit pour boire du café.

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Violette le Dim 22 Nov 2020 - 15:20

Alors que nous cheminions vers le café, Shira m’expliquait plus en détail comment il entretenait son arène, ce qui me donna envie de lui en dire plus à ce sujet moi aussi. Après tout, Silver méritait que je le mentionne pour les services qu’il m’avait rendus :

« Ah je vois. Moi c’est mon frère qui a joué le rôle du paysagiste. Enfin plutôt de l’architecte parce qu’il n’y a rien de végétal dans mon arène, juste du minéral. Mais bon, ce n’est pas plus mal, ça évite de l’entretien régulier supplémentaire !

Mon arène est spécialisée dans les types psy et fée mais historiquement, l’arène d’Alfen a toujours été dédiée au type vol donc elle est à ciel ouvert et est parsemée de piliers circulaires géants de plusieurs mètres de hauts et de large, pour permettre aux oiseaux et aux Pokémon acrobates de se battre en altitude. D’ailleurs, avant que je n’en prenne la tête, les combats se déroulaient principalement au sommet de ces piliers ou encore plus haut dans les airs ! Mais mes types ne m’imposent pas de prendre l’altitude donc depuis que je suis championne, les combats se déroulent au niveau du sol même s’il y a toujours la possibilité de monter !

Comme vous pouvez vous en douter, des piliers aussi énormes ne pouvaient pas être retirés sans que l’arène entière ne soit détruite -puis reconstruite – mais les autorités de Nalcia étaient contre un tel projet. Ca faisait partie des conditions auxquelles j’étais autorisée à reprendre l’arène et à changer son type : je pouvais le faire si je voulais et aménager l’intérieur à ma guise mais sans changer la structure d’origine, d’une part pour des raisons de continuité historique et d’autre part pour que l’arène soit fermée pour travaux le moins longtemps possible.

Heureusement pour moi, mon frère Silver est magicien et un spécialiste de la mise en scène donc il a eu une très bonne idée pour arranger le tout : avec une simple lumière d’ambiance et ses piliers, mon arène est désormais une sorte de labyrinthe en trois dimensions dans lequel je peux moi aussi m’amuser à troubler le sens de mes challengers ! »


Vint ensuite la remarque de Shira sur son rôle d’arbitre. De ce que j’en comprenais, il assumait aussi cette fonction car il souhaitait avoir une maîtrise totale sur son arène et je le comprenais bien sur ce point. D’un certain point de vue, les champions d’Erasia n’étaient que les locataires de leurs arènes, ils n’y restaient un certain temps, jusqu’à ce qu’ils en aient assez ou jusqu’à ce que leur pays leur trouve un remplaçant qui plaisait davantage aux autorités. Pourtant, cela ne m’empêchait pas de m’y sentir chez moi et donc de faire comme chez moi tant que j’en serais la principale locataire ! Mais il y avait malgré tout une raison qui m’avait rebutée à devenir moi-même arbitre -outre mon manque d’expérience dans les combats au début – et je l’exposai à Shira :

« Vous n’avez pas peur qu’on vous accuse de conflit d’intérêt au sujet des délibérés de vos matchs ? Après tout, vous êtes à la fois participant au match et décideur de son issue ? Pour ma part, j’ai toujours fait la différence entre déterminer le vainqueur du match – qui est du ressort de l’arbitre – et décider de l’attribution du badge – qui est de mon ressort. Du coup même si je suis impliquée, cette double décision donne une aura d’impartialité au résultat final.

Mais bon, je comprends votre façon de faire et après tout, l’impartialité n’est pas une question de nombre de personnes mais de confiance. Il est arrivé deux fois qu’un challenger conteste la décision finale de mes arbitres sous prétextes que ces derniers sont mes partenaires d’entraînement et mes amis. Et je pense que ce dernier point est vrai pour la quasi-totalité des arbitres d’Erasia. Je ne connais pas d’organisateur de matchs officiel -champion ou autre - qui fasse appel à un inconnu pour arbitrer ses matchs sous prétexte d’impartialité. Donc à moment donné, il faudra accepter de faire confiance… Donc autant être arbitre soi-même ! »


En fait en y réfléchissant davantage, je pensais que le choix de l’arbitre venait surtout de la conception du rôle de champion que chacun avait. Pour moi le champion était avant tout un dresseur qui participait à un match officiel, comme son challenger. Donc en tant que simple dresseur, il ne pouvait pas aussi officier comme arbitre. Mais si, comme je supposais que le pensait Shira, un champion était avant tout une sorte d’examinateur qui devait tester si son challenger était digne ou non de recevoir son badge – ce qui était tout autant le rôle du champion que celui de dresseur officiel – alors en tant que juge, il devenait légitime à arbitrer lui-même. Et de toute façon, si Shira était encore en poste, c’est que Flamen et ses challengers n’avaient rien trouvé à y redire donc autant qu’il continue comme ça !

Quant à mes challengers défaits et suspicieux, Roan et Lester les avaient expulsés de l’arène sans autre forme de procès d’un double Psyko bien placé. Je n’aimais pas particulièrement cette démonstration de violence, mais pour des anciens militaires comme eux, j’imaginais que certaines façons de faire avaient la peau dure...

Sur le trajet, je fus troublée par quelques réflexions mentale de Flèche. Mais cette dernière ne communiquait pas avec moi, elle se contentait de ressasser des pensées et mes les transmettait par mégarde sans même s’en rendre compte. Cela arrivait parfois lorsque nous étions très proche l’une de l’autre -lorsqu’elle était sur mon épaule par exemple. Apparemment, elle était toujours très remontée contre les Pokémon de Shira et les Pokémon ténèbres en général qu’elle traitait copieusement de « créatures stupides et vicieuses ». Il faudrait sans doute que j’aie une discussion avec elle à ce sujet mais pas ici et pas devant le champion de Geffen.

C’est alors que le champion me remit le livre promis sur les fleurs locales. Avec notre discussion sur les arènes, je l’avais presque oublié celui-là !

« Merci beaucoup ! Je vais sans doute rester quelque jours à Geffen, je peux le garder pour le consulter et vous le rendre avant mon départ ? Et pas de souci pour le Flamenois, je ne parle pas vraiment cette langue mais j’ai appris le jargon floral dans toutes les principales langues d’Erasia et de Midgard pour pouvoir justement consulter des livres et accroître mes connaissances au sujet des plantes ! Je pense que ça devrait suffire ! »

Je me devais d’ailleurs de remercier pour cela les différents moines de l’air qui avaient accepter de partager leurs connaissances et leurs livres acquis au cours de leurs voyage mais aussi mes arbitre que les missions pour le compte de Nalcia avaient fait beaucoup voyager un peu partout sur Erasia dans leur jeunesse. Ils en avaient tiré des rudiments dans toutes les principales langues du continent. Pour le midgardien par contre, j’avais dû me débrouiller autrement mais cette langue était suffisamment proche de l’érasien pour ne pas poser de gros problèmes.

Shira me parla ensuite de sa ville et de l’auberge où nous nous rendions et j’en profitai pour lui confier mes impressions sur la cité :

« Oui, c’est une ville à la fois joyeuse et paisible, ça me change d’Alfen qui est la seule cité que je connais ! Alfen est très jolie et assez accueillante mais trop… Grande à mon goût, je m’y sens souvent perdue. Peut-être que c’est parce que les Nalciens ont une grande tradition nomade que je ne me sens pas à l’aise dans cette ville de sédentaires… Ou peut-être parce que j’ai grandi dans une maison dans les montagnes qui était complètement coupée de tout !

Par rapport à Alfen, Geffen a une taille plus humaine et on y sent pas ce… fourmillement qu’une bonne partie des habitants d’Alfen se sentent obligés d’adopter parce qu’ils vivent dans une capitale. Quand vous dites que Geffen a perdu de son éclat, c’est parce qu’elle a été touchée par la dernière guerre ? Je dois vous avouer que je je n’y ai pas participé et que je n’ai suivi les événements que de très loin, par les journaux -qui n’étaient pas très précis à cette époque. J’ai beau être championne, mes compétences se limitent au dressage et à l’herboristerie et heureusement pour moi, ce n’était pas assez intéressants pour les autorités, du coup ils ont préféré que je reste dans mon arène pour aider à la formation d’un maximum de dresseurs professionnels possibles. En somme, ça n’a pas changé mon quotidien, si ce n’est qu’il y avait davantage de militaires en formation parmi mes challengers – ils voulaient parfaire leurs compétences en vue d’un éventuel appel au front – et moins de civils – ils n’avaient pas la tête à livrer des matchs pour le loisir et je les comprends. Et vous, vous y avez participé ? Vous vous êtes adapté comment à cette situation ? »


Si la question de la guerre me préoccupait autant c’est parce qu’en tant qu’ex soldat de l’armée nalcienne, mon frère avait été appelé. Mais comme il avait quitté l’armée, il refusait de participer à cette guerre et plutôt que de l’annoncer directement au recruteur, il s’était présenté une journée dans sa compagnie, le temps de falsifier deux registres, faisant croire à sa compagnie qu’il était transféré ailleurs et à cet ailleurs que son transfert avait été annulé et qu’il restait dans sa compagnie. Même à l’époque, Silver n’avait pas rejoint l’armé&e pour des raisons patriotiques et il avait toujours claironné qu’il ne participerait jamais à une guerre. Je ne m’était jamais sentie aussi soulagée que le jour où, une semaine après son incorporation officielle, il m’avait annoncé par lettre qu’il avait fui l’armée dès le lendemain de son arrivée. Comme d’habitude avec moi, il semblait totalement sûr de son choix et m’avait demandé de ne pas m’en faire pour lui. Aucune administration ne pouvait coincer un bon magicien. Mais malgré ce soulagement, dans mes cauchemars, je n’avais pu m’empêcher de me demander encore et encore et encore ce qu’il se serait passé si mon frère ne s’était pas enfui… Et par curiosité morbide, je n’avais pu m’empêcher de poser ces questions à Shira. Je m’en excusai aussitôt :

« Désolée, je ne veux pas vous forcer à parler de ce sujet sensible si vous ne le voulez pas… Alors comme ça le café où nous allons est très réputé ? Est-ce que Enteï va aussi là-bas pour se désaltérer quand il est de passage ? »

Ma blague ridicule avait surtout pour but de détendre l’atmosphère. Sentant mon trouble, Doc m’envoya quelques émotions positive, ce qui me permit de retrouver le moral. Elle avait parfaitement raison : aucun des événements affreux que j’avais imaginés dans mes rêves ne s’était produit, il n’y avait donc pas lieu de s’en faire. Je m’autorisai donc à respirer une grosse bouffée de ce doux air geffenois pour me reconnecter avec l’instant présent. Oui,ici je me sentais bien et c’était aussi le cas de mes Pokémon de ce que je ressentais d’elles. Même Flèche appréciait cette ville même si elle ne le reconnaîtrait qu’une fois les Pokémon Ténèbres loin d’elle !

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Lun 23 Nov 2020 - 15:58

Shira laissa un petit rire lui échapper.

_Haha ! Non je ne crois pas que ce Légendaire daigne un jour commander un café à l’auberge. Il peut se désaltérer dans la fontaine au centre de la place…tenez, c’est celle-là.

Tout en marchant, le groupe venait effectivement d’arriver sur la grande place avec au milieu une grande fontaine magnifiquement ouvragée et dans laquelle coulait une eau claire.

_...En fait, ajouta-t-il en menant le groupe vers un grand établissement juste en face, il arrive plutôt que Enteï vienne jouer avec les enfants de la ville de temps en temps. De quoi ravir petits et grands.

Sur la devanture de l’établissement en question, on pouvait y lire "Aux Plantes de l’Aurore". Fière auberge qui avait connu bien des hauts et des bas, mais qui avait toujours tenu. Shira l’appréciait plus que les autres de la ville du fait de son accueil, boissons et gastronomie forts agréables. Il proposa une grande table en terrasse à Violette et laissa tout le monde s’installer le temps d’aller prendre commande auprès du serveur…c’est-à-dire surtout du café, bien que lui prit une boisson rafraichissante légèrement alcoolisée et d’autres plus sucrées adaptées pour ses Pokémon. Quand il revint, il s’installa et enleva sa longue écharpe noire en se laissant pousser un soupir de soulagement. C’était un moment de détente, et par un temps pareil ça faisait du bien. Quand il fut détendu et que ses Pokémon avaient eux aussi pris le temps de s’installer à l’ombre, il reprit la conversation.

_Oui, la guerre…dit-il avec un soupçon d’amertume dans la voix. J’ai entendu ce qui vous était arrivé entre Nalcia et Mizuhan. Sale affaire n’est-ce pas ? Vous pouvez vous estimer heureuse d’avoir été en retrait. Moi…j’ai dû y participer oui. Mais si je m’y suis bien adapté, alors là, pas du tout. L’armée en gardera d’ailleurs un souvenir mitigé de l’un de ses "Champions". En même temps ça n’a fait plaisir à personne.

Il serra les lèvres un instant.

_Je n’étais pas en première ligne, juste occupé aux renseignements, mais j’ai vu au loin la forêt Terrosienne de Kabana brûler. Inutile de vous dire la quantité de vie Humaines, Pokémon et forestière qui a été balayée. Déjà que les Terrosiens nous ont fortement reprochés que les plus affamés d’entre nous viennent migrer là-bas, là maintenant je crois que la messe est dite : plus aucun amis, ni d’alliés, ni d’échanges commerciaux, ni le droit de se rendre dans leur pays. Vous encore, vous avez l’océan qui vous sépare de Mizuhan, mais nous à la frontière, inutile de dire que c’est tendu.

Il tapota nerveusement des doigts sur la table, puis haussa les épaules avant de reprendre.

_Je n’en veux pas à nos voisins. C’était une forêt sacrée et il y a eu des abus des deux côtés. Non ce qui me chagrine c’est que personne ne se soit posé la vraie question de pourquoi cette canicule. J’ignore si certains ont essayé de comprendre, déjà que notre gouvernement n’en a pas dit plus. Mais le pire, c’est ce que la nature a enduré dans tout ça. C’est trop.

Shira entendit alors un soupir, c’était celui de Lune. En le regardant, il constata que Neige, Astre et lui tiraient une mine bien sombre. Parler de ce genre de choses leur rappelait quelques mauvais souvenirs. Ils préféraient sans doute que le Champion ne s’attarde pas trop sur le sujet. Shira décida alors de conclure sur un dernier point.

_Si je vous dis que Geffen et les Plaines Fleuries ont un peu perdu de leur superbe par rapport à autrefois, c’est parce qu’elles ont vécu l’Apocalypse de Mewtwo, la destruction des Golems, la famine et cette étrange canicule. Les plantes et surtout les fleurs ont donc eu beaucoup de mal à se réadapter. Tenez compte de cela quand vous étudierez la flore locale.

Il garda le silence un instant. Autour d’eux, le soleil Flamennois illuminait la place et les gens vaquaient plus ou moins à leurs occupations. Quelques étals, quelques tavernes et échoppes, quelques habitations, et des rues assez bien éclairées sans une once d’ordure sur le pavé. Dans sa tête, Shira pensa à la description que Violette lui avait faite d’Alfen : une très grande ville. Il aimait beaucoup Geffen pour sa taille humaine, son calme et son style. Mais en tant qu’acrobate des toits et des murs, une grande ville était pour lui une quantité de possibilités infinies pour aller et sauter partout. Il y avait Omatsu bien sûr. Mais Alfen…il n’y était pas encore allé, ou alors c’était il y a très longtemps avant qu’il ne devienne aveugle et il ne s’en souvenait plus. Un jour peut-être devrait-il rendre visite à Violette lui aussi pour y parcourir les toits.

_Pour revenir à ce que vous disiez au niveau de votre Arène. C’est une très bonne idée d’avoir adapté le style tout en conservant l’initial. Il est vrai qu’historiquement, cela vaut mieux que de tout détruire d’un coup. Surtout au vu de ce que vous m’en dites. En ce qui me concerne…

Il eut un nouveau petit rire.

_...je ne peux pas dire que j’ai conservé quoi que ce soit. Quand le Champion du type Plante est partis, l’Arène a subi des changements radicaux à chaque nouveau venu. Pour vous donner une idée, quand je suis arrivé ici, l’Arène était un vieux Manoir complètement abandonné. Mon prédécesseur était spécialiste des Spectres et il en avait fait un lieu hanté à ce qu’on raconte. Il paraît aussi que la réputation qu’il gagna devint assez négative et personne n’osait approcher cette bâtisse. Un jour il disparut, sans laisser de traces, et le manoir vieillissait lentement comme une tâche au milieu des fleurs. Inutile de vous dire que ça ne me convenait pas du tout et que j’ai donc préféré tout raser pour repartir de zéro.

Les commandes finirent par arriver. Pokémon et Dresseurs furent servis tour à tour. Après avoir remercié le serveur, Shira décida de porter un toast.

_A la vôtre et à notre Guilde.

Et il but un coup avant de reprendre.

_Pour ce qui est des arbitres, je suis d’accord avec vous : il peut s’avérer difficile pour un challenger d’avoir confiance au seul jugement du Champion qu’il a en face de lui. Mais si je ne prends tout de même pas d’arbitre, c’est aussi parce que notre profession a un but pédagogique. Nous sommes, selon moi, des gens qui devons aider les Dresseurs à progresser en leur apprenant des techniques et des stratégies qui leurs seraient utiles. Tout cela en vue de leur permettre d’affronter d’autres Champions, puis plus tard le Conseil des 4. Notre but est de les pousser dans leurs retranchements, pas de les écraser. Ainsi, lorsque j’affronte un challenger, j’observe sa façon de faire, la façon qu’il a d’appréhender la difficulté que je lui donne. Puis, en fonction de s’il arrive à l’outrepasser, je lui donne ou non le Badge. Pour moi, mettre les Pokémon du Champion K.O. n’est pas toujours une condition obligatoire pour être méritant. C’est donc parce que j’ai un rôle pédagogique que "j’arbitre" par moi-même. Cela me convient mieux que quelqu’un qui doive uniquement dire si tel ou tel Pokémon a gagné, je laisse cela aux vrais tournois Pokémon. Là c’est autre chose, là en effet il faut quelqu’un d’extérieur pour veiller au bon déroulement des combats entre deux inconnus. Les tournois n’ont pas un but pédagogique mais compétitif, et ce n’est pas ma philosophie.

Il but une autre gorgée.

_Quelle est votre philosophie à vous ? Qu’est-ce que vous leur apprenez aux Dresseurs qui passent par chez vous ?

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Violette le Lun 23 Nov 2020 - 19:30

Shira eut la gentillesse de rire à ma boutade et je lui exprimai ma reconnaissance par un sourire. Mais une fois que nous fûmes assis à la terrasse du café tant promis et les commandes passées, il embraya sur les sujets plus graves. Je fus assez surprise par sa confession, et lui répondis à voix basse pour ne pas attirer l’attention de nos voisins. Il n’était jamais aisé de parler guerre en public, surtout en ce moment !

« Je dois dire que je suis assez… Surprise. A votre allure, j’aurais cru que vous étiez un militaire chevronné et habitué aux conflits depuis longtemps… Que cela ne vous faisait plus rien… Enfin si jamais un conflit peut être oublié de la sorte ! Mais bon, les seuls modèles de militaires que j’ai sont mes arbitres et ils n’exerçaient pas du tout le même métier que vous. Ils étaient gardes d’élites de personnalités importante de l’armée ou de l’appareil d’état nalcien. Donc en gros ils étaient toujours tout en muscles et bien visibles à rouler des mécaniques pour bien décourager tous les fauteurs de trouble potentiels. Tout le contraire d’une unité de renseignement j’imagine. Et puis voir un conflit d’aussi près ne doit pas laisser indemne… J’ai beau ne pas y avoir participé, les récits de certains de mes challengers qui revenaient du front m’ont donné des cauchemars… C’est un peu ridicule hein ? Je crois que je suis la championne la moins taillée pour l’armée d’Erasia ! Et je me sens un peu sotte d’avoir eu une vision aussi grossière des militaires !

Quant aux responsabilités du conflit… J’y ai beaucoup réfléchi ces derniers temps et en fait, je me demande s’il est vraiment utile de chercher un responsable. Je veux dire, les guerres sont décrétées par les dieux eux-mêmes et les humains se chargent d’interpréter leurs signes et d’aller au combat. Donc ce seraient les dieux les responsables… Qui pourrait en vouloir à un dieu ? Je ne sais même pas si on peut lui attribuer une « responsabilité » au sens où nous humains entendons ce mot ! »


Et encore, ça c’était la possibilité la moins terrible. Il y avait aussi la deuxième, que mon frère avait sous-entendue dans nos lettre lorsque nous parlions du conflit. Et elle était encore plus terrible. Il était en effet de notoriété publique que le roi de Flamen lorgnait sur certaines parcelles de la forêt d’Agata qui ne lui appartenaient pas depuis quelques temps. Et la coïncidence de cette guerre qui s’était présentée pile au bon moment en intriguait beaucoup, dont mon frère.

Le jour où j’avais compris ce sous-entendu, et toutes ses implications vertigineuse, je lui avait demandé de ne plus aborder le sujet avec moi par courrier. Soeur ou pas, je restais une officielle de Nalcia et les propos de Silver, même s’il était expert dans l’art de ne pas y toucher, pouvaient passer aux yeux de certains pour de la sédition. Une lettre était trop risquée. S’il voulait en parler avec moi, il faudrait le faire en face à face et dans un lieux discret ! Et en plus de ma propre position délicate, Shira était lui aussi un officiel de Flamen ! Même s’il venait de m’avouer qu’il était en froid avec sa hiérarchie, il n’aimerait certainement pas que je critique ainsi son gouvernement.

Pourtant, ce n’était même pas ce dernier que je tenais pour responsable. Lorsque j’avais compris de quoi parlait mon frère, ma première réaction avait été de penser qu’un tel complot au sommet de -non des – états était impossible. C’était beaucoup trop gros ! Quelqu’un aurait forcément fini par tout découvrir et/ou vendre la mèche ! Mais mon frère avait visiblement devancé cette interrogation et il y avait répondu plus bas dans la lettre au détour d’une phrase avec un message sybillin, alors qu’il parlait d’une affaire sans importance : « Même si tu ne peux pas prouver que c’est vrai, tu ne peux pas non plus prouver que c’est faux. Donc la raison veut que tu gardes les deux possibilités à l’esprit ». Cette phrase avait résonné en moi. J’avais senti qu’au plus prfond de moi j’étais d’accord avec son propos… Et j’avais donc creusé cette deuxième hypothèse.

Comme durant toutes les guerres erasienes connues, la dernière guerre avait été déclenchée par l’apparition des oiseaux messagers. Et ces dernier étaient bien intervenus, des centaines de témoins crédibles les avaient vu converger vers les capitales erasiennes, inutile d’en douter. Par contre, seul un nombre de personnes très réduit avait été autorisé à entendre leur message… Ce qui laissait une énorme possibilité au doute. Mais ce dernier devenait carrément infernal lorsqu’on réalisait que cette visite des oiseaux s’était produite de la même façon à chaque guerre…

Bien sûr, j’avais pensé qu’il était très peu probable que TOUT soit faux, que tout soit un coup monté. Mais cela ne prouvait pas pour autant que TOUT était vrai… Mais si plusieurs guerres étaient des coups montés pourtant orchestrées par des personnes différentes au sein des génération, alors le problème venait peut-être moins de ces personnes que de la manière dont le pouvoir était organisé en Erasia. Et j’étais à peu près certaine que mon frère était arrivé aux même conclusions que moi et qu’il partageait cette vision des choses… Ce qui expliquait pourquoi il avait franchi plus ou moins légalement la frontière Mizuhanaise sans le moindre scrupule alors que c’était encore interdit. Puisque le système ne lui convenait pas, il se passerait de lui.

Pour certaine personnes, la simple implication même spéculative de la mauvaise foi d’un dirigeant érasien pouvait valoir la potence. Alors la remise en cause de l’ordre même sur lequel reposait la légitimité de ce même dirigeant… Heureusement mon frère était désormais sur Tenkei, un pays où ses idées sur Erasia ne dérangeraient personne.

Cependant, quellle que soit la bonne hypothèse, je pouvais en tirer une conclusion que je pouvais donner à Shira :

« Dans tous les cas, je pense que les hommes sont plus victimes que coupables dans ces guerres. Y compris ceux qui se battent et qui prennent des vies. Et ce peu importe le vainqueur. Et tout ça sans même parler des paysages ou des Pokémon. »

Etait-ce parce que je n’avais pas participé ou perdu des proches durant cette guerre que je ne ressentais aucune rage, aucune colère face à tous ces massacres inutiles ? Je ne ressentais qu’une profonde tristesse et de la compassion pour Shira et pour ceux qui comme lui, avaient été arrachés à leur vie par et pour une cause qui n’était pas la leur. Doc sentit mon désarroi mais plutôt que de m’envoyer des émotions positives, elle choisit de partager son propre ressenti avec moi. Elle aussi était triste à cause de cette situation. Mais à deux nous étions plus forte pour y faire face !

Lorsque je revins à moi, je remarquai avec surprise que des larmes avaient coulé sur mes joues. Heureusement cela n’avait pas duré trop longtemps. C’était tout moi ça : c’est moi qui avait lancé la conversation sur la guerre et c’est moi qui n’arrivait pas à aller jusqu’au bout ! Pfff ! Enfin, heureusement, cette petite séance d’auto-dérision mentale me rendit le sourire !

« Désolée, j’ai parfois du mal à gérer mes émotions en ce moment vu la situation ! »

Par bonheur, je savais que cet état n’entravait pas du tout ma faculté à mener des match intéressants ! Et justement, Shira choisit d’aborder ce sujet en second, ce qui m’arrangeait bien : autant laisser la guerre de côté pour le moment ! Alors comme ça il voulait savoir sur quoi je mettais l’accent lors de mes matchs ?

« Comment je vois les matchs ? Eh bien… Un peu comme vous… Et un peu comme des matchs de tournoi aussi. Après tout, on peut aussi voire les matchs d’arène d’Erasia comme un grand championnat dont les phases finales seraient le conseil des Quatre… Même si cette vision est plus valable pour le challenger que pour le champion…

En fait je dirais que ce que je cherche chez le challenger, ce qui lui permettra d’avoir son badge, c’est une performance. Une stratégie mise en oeuvre qui lui permettra à la fois de démontrer son talent et d’avoir le dessus sur moi. Du coup vu comme ça je suis moi aussi une sorte d’examinatrice… Et aussi une compétitrice qui fait ce qu’il faut pour gagner ! Chez moi non plus il n’est pas suffisant de me battre pour obtenir le badge mais par contre c’est obligatoire. Une belle stratégie sur papier qui échoue dans la réalité, c’est intéressant à regarder mais ça veut dire qu’il y a un problème avec cette stratégie donc qu’elle n’est pas valable. Ca ne prouve pas la compétence du challenger. Pas plus qu’une victoire obtenue exclusivement en exploitant la différence de force brute. Donc j’essaie de trouver un équilibre entre les deux.

Je suis d’accord pour dire que les matchs d’arène ne sont pas des matchs de tournois classiques, mais ce ne sont pas non plus des matchs d’écoles de dresseurs. C’est… Entre les deux justement ! En tout cas c’est comme ça que ça se passe à Alfen avec moi. »


La remarque de Shira sur l’ancienne apparence de l’arène de Geffen et je lui annonçais en riant :

« Si jamais les manoirs hantés et les fantômes vous manquent et que vous passez par les montagnes nalcienne à l’occasion, faites-moi signe ! J’en aurais à vous présenter ! Mon frère est un spécialiste du type spectre mais actuellement la plupart de ses Pokémon prennent du bon temps chez lui, dans notre ancienne maison familiale qu’il a transformée en pension. Et vu ses locataires, on peut parler de pension hantée ! »

Enfin, le café arriva et il fut accueilli d’un « Ah, pas trop tôt ! » mental. A peine la serveuse s’était-elle arrêtée à notre table avec les boissons sur un plateau que Flèche fit voler sa tasse à elle grâce à ses pouvoirs sans en faire tomber une goutte. Puis elle le but en portant la tasse jusqu’à sa gueule de la même façon, ce qui ne manquait pas d’une certaine classe. Mais de toute façon Flèche avait toujours eu un goût prononcé pour le style… Et pour le café aussi !

C’est alors que Shira me proposa un toast « à notre Guide ! »

Hein ? Une Guilde ? Ah oui ! Il était vrai que techniquement le Cercle des Champions était une guilde, quand bien même je n’avais jamais entendu quelqu’un l’appeler comme ça jusqu’à aujourd’hui… Et quand bien même la guerre avait mis un sacré frein à la coopération entre champion ! Mais heureusement, les choses semblaient s’arranger sur ce terrain là !

« A notre guilde ! » souhaitai-je en souriant avant d’avaler à mon tour une gorgée de café noir. Miam, délicieux !

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Shira Shôsai le Jeu 26 Nov 2020 - 19:55

Au début, quand Violette avoua qu’elle était surprise que Shira ne soit pas un militaire chevronné, ou à défaut un habitué de l’armée, ce dernier fit un sourire malicieux. Violette ignorait que Shira n’avait pas gagné son expérience et ses compétences par des voies conventionnelles, exceptée celle de Dresseur. Deux raisons en étaient la cause, la première étant qu’il avait été aveugle pendant une certaine partie de sa vie, ce qui l’avait franchement handicapé. La seconde en revanche…était un passif qui était moins avouable en général. Qui irait en effet crier sur tous les toits ses compétences d’acrobate, de discrétion…ou de tire-poche ? Shira restait toujours dans les clous de la loi, il ne volait jamais tant que ce n’était pas justifié, mais il avait les doigts agiles tout autant que le reste de son corps pour courir sur les murs, il avait la technique. N'importe qui sachant cela ne manquerait pas de se méfier ardemment d'un tel individu, même si celui-ci était plein de bonnes intentions.

Cependant, son sourire malicieux s’effaça bien vite pour écouter attentivement le point de vue de Violette sur la guerre. Elle parlait plus doucement, mais il hocha la tête d’un air entendu à chacun de ses arguments, il était bien d’accord. Quand elle versa des larmes en revanche, il voulut chercher un mouchoir ou autre dans ses poches avant de se rendre compte qu’il n’en avait pas pris. La Championne d’Alfen enchaina ensuite sur comment elle voyait les match d’Arène. Son point de vue différait légèrement de celui de Shira dans le sens où elle préférait d’avantage rendre obligatoire la victoire du challenger, sans pour autant délaisser le côté stratégie que ce dernier devait appliquer.

_Intéressant, très intéressant. Fit-il. Vous arrivez à faire l’équilibre entre les deux.

Peu après, Violette mentionna son frère et ses pensionnaires dont le type ne faisait aucun doute. Shira rit de nouveau.

_Oh vous savez, en ce qui concerne les Spectres, le sujet est un peu particulier. Ils s’immiscent dans les pensées et les rêves comme les Psys, mais restent pourtant silencieux et se déplacent dans les ombres comme les Ténèbres. On pourrait presque dire qu’ils sont entre les deux. Mais ce ne sont pas mes "Ténèbres" préférées. Cela étant dit, ils me seraient bien utiles pour apprendre à mes challengers de ne plus avoir peur du noir et de savoir se débrouiller quand la vue leur fait défaut. Pour l’instant au moins je suis déjà heureux de travailler avec mon équipe actuelle.

Il but une autre gorgé de sa boisson.

_En parlant de Guilde, j’aimerais bien savoir ce que deviennent nos confrères et consœurs. La plupart d’entre eux ont déjà changé avec le temps et ont laissé la place à d’autres successeurs. A part peut-être un ou deux, j’ignore qui est en poste actuellement. Nous parlions de Peter un peu plus tôt, c’est votre confrère Nalcien après tout, comment était-il quand vous l’avez rencontré ? Je veux dire…en terme de comportement ? Je me doute que votre rencontre s’est faite dans des conditions particulières. Racontez-moi donc un peu comment ça s’est passé. Je suis déjà assez étonné que le chose ne me soit pas parvenu.

_________________
Rencontre tranquille... [Violette] 622467SignShiraShosaibyLsan
Shira Shôsai
Shira Shôsai
Informations
Nombre de messages : 116

Fiche de personnage
Points: 122
Âge du personnage: 37
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Rencontre tranquille... [Violette] Empty Re: Rencontre tranquille... [Violette]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum