Le deal à ne pas rater :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel douche + Déodorant spray + ...
8 €
Voir le deal

[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fini [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Velusia Varam le Dim 7 Juil 2019 - 15:59

La reconversion au métier de chevalier errant était plus compliquée que prévu pour Velusia. Depuis ses douze ans, elle était habituée aux entraînements intensifs quotidiens, aux missions, aux tours de gardes, à la vie en caserne. Mais cela faisait plus d’un an maintenant qu’elle avait quitté l’armée. Suites aux conflits qui avaient éclatés un peu partout dans Érasia, Alexandre était repartit chez lui, de même que Cocoon, qui n’avait plus revu les siens depuis des années.  Du travail, on en trouvait toujours, mais les obligations de l’armée, qu’elle n’avait plus, laissait un vide qu’elle avait du mal à combler. Cependant, elle ne pouvait pas continuer à errer continuellement. Il y avait eu des fois, où elle aurait aimé retrouver un endroit habituel, même si elle était habituée à devoir dormir dehors ou une auberge. Elle avait changé, tout simplement, elle s’était toujours contentée de suivre des ordres, d’aller là où on lui disait, de faire ce qu’on lui demandait. Elle avait pourtant vécu longtemps à Aliphyr, mais c’était plus ou moins comme retourner à la caserne… Depuis quelques jours cependant, Velusia ne trouvait plus de requête et ne pouvant voyager avec ses biens, elle se retrouva contrainte de retourner dans la seule maison qu’elle possédait et qu’elle n’habitait pas. Velusia avait toujours évité cette maison, depuis la mort de son frère. D’ailleurs, elle n’y était revenue qu’une fois.

Un peu perdue dans les collines, sur la route d’Alfen, la maison tenait toujours bon. Les arbres avaient envahit les jardins, de sorte qu’elle n’était plus vraiment visible, dans leur ombre. Avec beaucoup d’appréhension, Velusia s’en approchait, montée sur Siel, pour changer un peu de Lumière, le vol du Ptéra était un peu plus confortable que les déambulations de son autre dragon. Devinant plus la présence de la maison qu’elle ne la voyait, Velusia fit descendre Siel, dont l’ombre engloutit le bosquet. La Ptéra se posa dans les jardins, émettant un grognement incertain. Elle sentait le malaise de Velusia, mais sans le comprendre. Plus délabrée que jamais, son état était pire encore que la dernière fois qu’elle était venue, mais ce la n’avait rien d’étonnant, ça datait de plusieurs années. Elle n’était plus que l’ombre d’elle-même, elle n’était plus qu’une ruine, mais c’est tout ce qu’elle avait. C’était toujours mieux que de dormir dehors, les jours de pluie. Quoique ! Elle n’était pas certaine de l’état de la toiture… Posant pied-à-terre en se tenant la longue lanière de cuir qui lui permettait de se hisser sur son dos. Siel était grande malgré son âge. Velusia la laissa vaquer à ses occupations et si dirigea vers ce qui restait de sa maison.

Si l’extérieur laissait présager de ce qu’on pouvait trouver à l’intérieur, en pénétrant dans la demeure, on était encore loin du compte. En parcourant les pièces une à une, Velusia se rendit compte qu’elle était complètement insalubre… Même des mendiants refuseraient d’y vivre. Si elle voulait y habiter, il faudrait donc faire des travaux et surtout, du ménage. Il y avait tellement de choses entassées sur le sol, de tout genre, qu’elle refusait déjà de retirer ses bottes jusqu’à ce que tout soit remis en ordre. Heureusement, elle n’était pour ainsi dire, pas à la rue. Avec ses payes de l’armée, les paiements des requêtes accomplies pour les uns et les autres, elle avait de quoi vivre et d’entreprendre des travaux. Son seul problème, c’était de savoir par quoi commencer. L’entrée probablement, les pièces du bas. Vu l’état de l’escalier, mieux valait ne pas s’aventurer en haut pour le moment. Au moins, les murs en pierres blanches étaient toujours debout, c’était déjà ça… Même si elles n’étaient plus très blanches, cela dit. Il y avait aussi le bassin, au centre de la maison, dans le patio ouvert. Verts d’algues, mais plein d’eau. Sorcha pourrait sortir au moins. Velusia fit un inventaire rapide de ce don elle aurait besoin dans les jours à venir, en particulier en matériaux. Velusia ressortit de la maison. Elle décida de faire rentrer Siel et de sortir Odin, un peu plus passe-partout pour aller en ville et moins impressionnant.

Son arrivée en ville ne manqua pas de faire remarquer. Odin était fougueux et ne manquait pas de la tester, mais surtout, le Zeblitz n’était pas une espèce très connue par ici, elle n’était pas endémique du pays. Retrouvant un peu sa ville, elle traîna un peu dans les rues, quand, dans l’une d’elles, éloignée du centre, quand elle entendit malgré elle, une conversation qui ne laissait rien présager de bon. C’était une déformation professionnelle, Velusia était toujours aux aguets.

-Tu ne me fais pas peur Caleb. Cesses de faire l’idiot et rentres chez toi. Dis à ton patron que je ne cèderais pas le domaine.
-C’est ce qu’on va voir.

Il y eut un déclic. Velusia descendit sans bruit et fit signe à Odin de se tenir tranquille, puis elle se glissa contre un mur pour voir ce qu’il se passait dans la ruelle. Un type avait l’air de menacer une vieille femme. Il avait déjà fait sortir son Pokémon et pas n’importe quoi, un Tranchodon, si elle ne se trompait pas. La vieille femme l’avait vue et Velusia porta la main sur l’une de ses Pokéball. Velusia couvrit le son du déclic de sa propre Pokéball.

-Je ne crois pas. Laissez-la.

A ses côtés, Tara toisait le dénommé Kaleb de son air fier habituel. Pour toute réponse, il ricana. D’une rue adjacente, d’autres hommes surgirent. Tous accompagné d’un dragon. Velusia venait de tomber sur un nid, apparemment.

-Xing Cai, donne une leçon à ces présomptueux.

Velusia dissimula un sursaut. Comment la vieille femme venait-elle de l’appeler ?


Dernière édition par Velusia Varam le Dim 20 Oct 2019 - 17:57, édité 1 fois

_________________
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 1527071586-velusia
Velusia Varam
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 443

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Peter le Sam 17 Aoû 2019 - 14:30

Eeva et Peter, après leur périple à Flamen, avaient été rappelés à leurs obligations respectives de Champions, ce qui avait mis fin à leurs pérégrinations de manière plus ou moins prématurée. Fort heureusement pour le Dragon Master, il avait pu récupérer ce qu'il était venu chercher au pays du Feu, et il ne rentra chez lui animé que d'une frustration relative, plus liée à sa séparation forcée de sa compagne qu'à la fin de leur voyage. Bien sûr, il n'était pas ravi à l'idée de la voir partir, mais il était lucide et conscient de leur statut : ils ne pouvaient pas laisser leurs arènes à l'abandon... Ce n'était pas sérieux, et indigne de leur position.

Peter reprit donc possession de son manoir, accueilli chaleureusement par les Dragons sauvages de la vallée et par les siens. Om vint voleter gaiement autour de lui pour finir par se poser sur son épaule, tandis que les autres, plus jeunes ou moins démonstratifs, se contentèrent d'un simple salut de la tête ou d'un frottement amical aux jambes de l'humain. Peu après son arrivée, le Dracaufeu sauvage qui récupérait le plus souvent son courrier lui déposa plusieurs lettres sur l'une des terrasses du domaine, et il prit le temps de les lire une à une. Parmi elles, l'une requérait particulièrement son attention, et pour cause : elle émanait de l'armée nalcienne et lui demandait de se rendre à Alfen pour qu'il leur présente un compte-rendu de la situation et des précisions sur le déroulement de sa tâche de sentinelle lors de la guerre. Merveilleux. À peine revenu, il devait déjà repartir...


« Galakras, tu veux bien veiller sur eux ? »

Avec un regard appuyé pour Neltharion et Sintharia, qui s'étaient lovés autour d'un œuf dont l'homme ignorait encore l'espèce, il eut un sourire doux quand le Drakkarmin hocha la tête. Le Nalcien était particulièrement soulagé et fier de voir la progression de son Carmache qui, malgré sa maladie, avait pu évoluer et même trouver une compagne. Notant dans un coin de son esprit de rendre à nouveau visite à Miku pour lui demander des conseils sur la possible transmission du mal de Neltharion à sa progéniture, il se félicita de l'avoir renvoyé chez lui après leur aventure dans le désert. Si, au départ, il l'avait fait pour lui éviter un contact prolongé avec ce taré de Monorpale, il venait de constater que sa prudence avait eu un effet encore plus bénéfique que prévu.

« Je serai à Alfen, je n'en ai pas pour longtemps, normalement, quelques jours tout au plus si rien ne m'empêche de rentrer. »

Prenant finalement congé de ses compagnons, le Dragonnier fit sortir son Dracaufeu et fila vers Alfen, contrarié et surtout intrigué par la demande. Que pouvait bien avoir à lui dire l'armée sur son rôle dans la guerre ? Il n'avait pas voulu participer, pour des raisons qui lui étaient propres, il avait donc assumé la fonction de garde-côte du nord de Nalcia, pour s'assurer que le front ne s'étendait pas plus loin que là où la flotte mizuhanienne avait débarqué. À ce qu'il savait, il avait rempli son contrat... Alors quoi ?

Une fois arrivé à sa destination, il se présenta aux gardes, plus pour respecter le protocole et par politesse que par réelle nécessité. Des murmures accompagnèrent son entrée dans le bâtiment, mais il ne leur accorda aucune importance et pénétra dans la salle de réunion, d'où il ne sortit qu'après de longues heures de discussions et de propositions. Les choses étaient finalement pires que ce qu'il avait pu penser au départ... Mais il lui fallait du temps pour digérer toutes ces informations et les analyser correctement.

Alors qu'il ruminait et s'interrogeait sur la tournure qu'allaient prendre les évènements, Peter fut assailli par plusieurs auras draconiques menaçantes et pressantes, concentrées au même endroit. Des Dragons en pleine ville, en dehors d'un rassemblement prévu et connu... Cela n'augurait rien de bon.Le Champion du Temple libéra Sakeriba, qui s'envola en direction de ses potentiels adversaires, et le Nalcien suivit la piste sans mal, piste qui le conduisit dans une ruelle à l'écart du centre. Prudent, il s'assura de ne pas être vu et bondit sur le toit d'un bâtiment plat proche de l'origine des auras. En face de lui, la Ptéra se posa avec délicatesse, sans faire de bruit, son instinct de prédatrice reprenant le dessus. Quand Peter tendit l'oreille et se pencha légèrement, il put assister à un drôle de spectacle : une vieille dame était cernée par des dresseurs de Dragons, sous l’œil abasourdi d'une femme qu'il reconnut sans mal. C'était Velusia Varam, avec qui il avait exploré Felagund et qui avait en sa possession le frère de Galakras. Si le Dragon Master ignorait le motif de la surprise du Chevalier,il comprit vite, en revanche, qu'elle n'était pas du côté des types louches, ou plutôt, il la voyait mal fricoter avec ce genre d'individus... Ce qui ne voulait pas dire qu'elle était avec la dame âgée non plus.

Toutefois, il était déjà passablement agacé par sa visite à Alfen, et voir des gens utiliser des Dragons à des fins pareilles le mit dans une colère terrible. Avec un calme étonnant, qui contrastait avec son état d'esprit, le Champion du Temple s'avança, laissant pendre nonchalamment ses jambes au-dessus du vide pour signaler sa présence. Une pointe d'ironie faussement dissimulée accompagna sa voix lorsqu'il lâcha :


« Mesdames, je peux vous aider ? »

Comprenant qu'elle allait pouvoir jouer à son jeu préféré, Sakeriba fit claquer sa mâchoire, tandis que sa queue en pointe s'agitait avec fébrilité, trahissant son impatience. L'homme aux cheveux acajou sourit à Velusia, et son visage se transforma quand il tourna son regard vers l'un des types, ses yeux se teintant d'une délicate couleur dorée.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol


[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 2b344fd1fd9b86f1bcdb
Spoiler:
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] Cc8e1c273d87208a9860

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Peter
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 393

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 38 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Velusia Varam le Mer 11 Déc 2019 - 23:27

Se moquer de Tara prouvait que ce type, Caleb, ne se fiait qu’au type de son propre Pokémon. Velusia avait toujours entendu dire que les dragons étaient considérés comme la catégorie de Pokémon suprême à la limite de l’imbattable. Grossière erreur. Tara n’était peut-être que d’un genre commun, mais elle était entraîné, rapide et intelligente. Des atouts qui pouvaient suffire à lui mettre les points sur les « i ». Et c’est exactement ce qu’elle comptait faire. Impassible, elle observa Caleb un moment, quand une sensation étrange se fit ressentir. Suivant cet instinct étrange, elle remarqua la présence d’une autre personne et d’un Ptéra, dans sa vision périphérique. Pour ne pas alerter Caleb, Velusia n’en dit rien, mais elle vit la vieille femme regarder intensivement Peter. Toutes les deux l’avaient reconnu. Il n’était pas vraiment un anonyme. Caleb sembla ne rien remarquer, jusqu’à ce que Peter intervienne de lui-même, mais il ne lui accorda qu’un regard méprisant.

-Non.
-Vas-y mon garcon.

Affichant un air de sérieux absolu, Velusia n’estimait pas avoir besoin de l’aide de Peter, mais elle eut à peine le temps de lui répondre que Caleb ordonna à son Pokémon de passer à l’action et que la vieille femme la contredit en répondant favorablement à Peter. Velusia n’avait pas le temps de se sentir contrariée pour l’instant.

-Colère !

Il commençait fort… Visiblement, il était absolument certain de se débarrasser d’elle en une passe… Le Tranchodon était déjà sur Tara. Évidement, Velusia n’avait pas ses armes, mais elle n’avait pas dit son dernier mot pour autant !


-Danse-Plume.

Tout en donnant son ordre, Velusia leva une main et généra un véritable mur de vent face au Tranchodon. Celui-ci se défoula contre lui, mais le mur ne céda pas, protégeant Tara de l’attaque du dragon.

-Sale garce…

Quelque chose d’étincelant se dirigea alors vers Velusia. Trois projectiles… Velusia s’apprêta à les encaisser, mais un crépitement connu se fit entendre derrière elle, la frôla, la dépassa pour s’écraser contre les couteaux de lancer et les dévier. Odin bondit, se plaçant aux côtés de Tara. Les yeux bleus électrique du zèbre fixaient Caleb avec une lueur qui ne présageait rien de bon. Odin était une bonne monture, mais également très joueur, au détriment d tous ceux qui l’approchaient !


-Hâte et Coupe-Vent.
-Sale garce !

Répéta Caleb. Cependant, il eut soudainement un sourire mauvais. Sans comprendre, Velusia suivit son regard… Et compris. Il n’était pas venu seul. Trois autres personnes les avaient encerclés, eux, la vieille femme, Peter et elle et semblaient très contents d’eux. Velusia échangea un regard avec Peter. Faire face à plusieurs adversaires à la fois n’était pas vraiment une épreuve pour elle, mais un allié, même opportun, était toujours bon à prendre. Surtout qu’ils partaient avec un handicap conséquent, ils devaient toujours éloigner l vieille femme, droite comme un « i » malgré sa canne et son air confiant et empêcher Caleb et ses acolytes de détruire la ruelle. Et ne pas l’endommager eux-mêmes ! Et puis, elle ne savait pas combien chacun d’eux possédaient de Pokémon sur eux. Sa prudence ne la fit pas mentir, Caleb fit sortir deux autres Pokémon et ses acolytes, trois chacun. Douze Pokémon, quatre hommes… Cela lui parut exagéré pour impressionner une simple vieille femme… Cette constatation lui fit penser qu’elle aurait bien des questions à lui poser, à l’issu de cette altercation.

Comme Velusia put le remarquer rapidement, tous les Pokémon étaient des dragons. Velusia fronça les sourcils. Bizarre… Une question de plus s’ajouta aux autres. Caleb avait fait sortir un Drakkarmin et un autre très étrange qu’elle n’avait jamais vu, mais avec la ferme certitude qu’il était du même type que les autres, même s’il ressemblait plus à un lézard à plaque qu’autre chose. Velusia opta pour Ascendance, craignant que la taille des sauriens ne cause préjudice à la ville. A sa gauche, un de ses sbires avait appelé un Noad… Velusia ouvrit de grand yeux surprit. Un Draïeul se tenait à l’ombre d’un Noadkoko titanesque ! La créature ne faisait pas moins de dix mètres de haut, à vue de nez. Inutile d’espérer épargner la ville, mais elle devait lui opposer autant de force… Il valait les mettre au tapis au plus vite.

Ces types-là se souciaient peu de faire du dégât et l’affaire était sérieuse. Pour faire contrepoids, elle décida de faire sortir tous ses Pokémon. Elle n’avait pas tellement le choix de toute façon. Odin n’attendit pas pour lancer une Cage-Eclair au Tranchodon, qui se retrouva bêtement paralysé, tandis que le Coupe-Vent de Tara commença à tourbillonner autour lui. La vieille dame recula de quelques pas. Lumière se jeta de lui-même sur son double et Ascendance sur le dragon à plaque. A sa gauche, Tara s’attaquait déjà au Noadkoko géant et Sorcha s’était redressée, la queue enroulée autour d’une gouttière et venait d’attirer l’attention d’une espèce de tortue de feu. Enfin, Siel s’était jetée comme une sauvage sur Draïeul et menait son combat aérien. Mieux valait frapper vite et fort. Velusia se tourna vers Caleb et son acolyte, laissant Peter à ses propres adversaires.

_________________
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 1527071586-velusia
Velusia Varam
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 443

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Peter le Dim 15 Déc 2019 - 18:19

La réponse de Velusia à la proposition de Peter n'étonna pas ce dernier, mais celle de la vieille dame, en revanche, lui fit lever un sourcil. Sans se formaliser ni du refus de la Nalcienne, ni du ton de son aînée (après tout, il avait du respect pour les personnes âgées, et elle n'avait rien dit de mal), le Dragon Master donna à Sakeriba un ordre muet via leur Lien. Alors que sa queue en pointe battait en sifflant, la créature antique se tendit, s'entourant d'une imperceptible lueur bleutée qui boosta sa vitesse. Peter, lui, sauta du toit en produisant un bruit sourd à l'atterrissage, comme s'il était beaucoup plus lourd qu'un humain normal. Quand il fit un pas en avant, il laissa derrière lui une empreinte de Dragon, et il lança à un des acolytes du dénommé Caleb :

« Allons, soyez raisonnables. »

Le véritable lâcher de Pokémon qu'il obtint en guise de réponse lui arracha un soupir. Sentant le regard de Velusia sur lui, il la dévisagea, puis hocha la tête. Discrètement, il fit sortir sa Draco, qui fila dans une ruelle parallèle à celle où le groupe s'apprêtait à se battre. Son maître lui avait demandé d'évacuer les alentours en prévision du carnage qui s'annonçait. Sans se presser, le Champion du Temple laissa les Pokémon de Velusia choisir leurs adversaires. Il prendrait ceux qui resteraient ; il n'avait pas de préférence. Finalement, il libéra à son tour toute son équipe, chacun prenant position là où il le pouvait. Ils étaient un peu à l'étroit, ici... Le Trioxhydre lança un cri de défi à l'adresse de Sakeriba qui, sans surprise, y répondit, et les deux s'envolèrent pour avoir la place de s'affronter. Un Ptéra plutôt petit, donc relativement jeune, désigna Sunagon comme étant sa cible en lui fonçant dessus avec un Bélier, et Kairyuu se retrouva aux prises avec un Bruyverne violent et agressif. Plus loin, un Libégon jaugeait Akairos en le toisant, ce qui fit entrer le Léviator écarlate dans une rage terrible... Peter songea que la libellule avait eu tort de provoquer son compagnon chromatique. Il allait probablement le regretter sous peu.

« Chronalis, ton adversaire est là. »

Le petit dinosaure marron, enjoué et ravi à l'idée de se battre, se tourna vers un Drackaus massif au regard mauvais et commença par le charmer, avant de se jeter dessus et de l'envoyer bouler d'une Draco-Queue étonnamment puissante. Avisant le dernier Pokémon qui n'avait pas encore d'ennemi défini, le Nalcien fit signe à son Dracaufeu de se rapprocher de lui. Le dresseur du Pharamp releva soudain la manche de son vêtement, révélant un bracelet d'acier dans lequel une pierre chatoyante était incrustée. Une Gemme Sésame. Un sourire carnassier s'étira sur les lèvres du Dragonnier, surprenant le type d'abord fier de son petit effet. Légèrement déstabilisé, il tendit malgré tout son bras vers son Pokémon doté d'une Méga-Gemme autour du cou, tandis qu'un cocon gris entourait le bélier électrique. Quand il fut de nouveau visible, de la laine blanche avait recouvert certaines parties de son corps.

« À nous. »

Levant sa main gauche, Peter fit entrer en résonance la pierre enchâssée sur la bague en argent qu'il portait à son index avec celle qui ornait le torse du saurien orangé dans un collier plastron d'un noir de jais. Comme son adversaire venait de le faire, il se métamorphosa, se changeant en un Dragon noir aux flammes bleues qui se rua sur le Pharamp pour lui asséner une Dracogriffe bien placée. Confiant et habitué aux combats, le Champion du Temple laissa d'abord ses partenaires se débrouiller, surveillant malgré tout le Ptyranidur récemment arrivé dans son équipe. Peter ne portait pas ses gants griffus, mais il ne pensait pas en avoir besoin. Une aura draconique auréola l'homme aux cheveux acajou, qui se positionna devant la vieille femme pour faire barrage aux assaillants, et il lança à la cantonnade :

« Alors ? Lequel d'entre vous veut passer en premier ? »

Piqué au vif, un jeune blond (le dresseur du Ptéra aux prises avec Sunagon) accourut vers Peter. Ce dernier, sans bouger de là où il était, prit une profonde inspiration, avant de cracher un Dracosouffle qui balaya l'imprudent sans mal. Étalé par terre, il ne pouvait plus bouger, paralysé par la puissance et les effets de la capacité. Le maître du Méga-Pharamp dévisagea le Champion d'un air surpris, sans trop savoir quelle attitude il devrait adopter pour contrer le Nalcien.


[Méga-Évolution, tour 1/4]

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol


[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 2b344fd1fd9b86f1bcdb
Spoiler:
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] Cc8e1c273d87208a9860

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Peter
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 393

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 38 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Velusia Varam le Sam 4 Jan 2020 - 0:19

Les multiples combats qui éclataient se révélèrent musclés. Velusia faisaient confiance à ses Pokémon, mais gardait tout de même un coup d’œil attentif. Pour sa part, elle fit mine de charger Caleb et se détourna au dernier moment de son acolyte qui s’était rapproché de lui, peut-être pour faire front… Elle lui donna un grand coup d’épaule et profita que Caleb se soit déporté sur le côté, pour saisir la tête du garçon déséquilibré et la percuta contre son genou. Une gerbe de sang gicla et il tomba en arrière. Ils étaient peut-être des dresseurs de dragon, mais celui-là n’était pas un combattant c’était certain. Quant à Caleb… Elle allait le savoir tout de suite ! Assommant l’un des hommes de main de Caleb, ses Pokémon devaient maintenant se débrouiller seuls, s’ils savaient faire.

Et ils savaient. Totalement prit dans leur combat respectif, aucun d’eux ne percuta que leur dresseur n’était lui-même plus en état de faire quoi que ce soit. Face au Tranchodon paralysé, le Zéblitz avisa le Draïeul qui ne cessait de le survoler et le Tranchodon qui leva n granc coup de griffe vers lui. Le zèbre réagit au quart de tour, généra une lumière  autour de lui et des traits de foudre tombèrent tout autour de lui.  La Tranche du Tranchodon ne le manqua pas, tout comme le cri tonitruant que poussa le Draïeul, qu’il avait préssentit. Mais les griffes comm l cri des deux dragons se retournèrent étrangement contre Odin. La foudre frappa le cheval sauvage dont le corps fut parcourut d’arc électriques. Prêt à répliquer il lança un cri d’avertissement et se cabra, frappant le Tranchodon de ses sabots à une vitesse vertigineuse. A côté Tara eut le temps de virevolter pour s’éloigner en montant haut dans le ciel, tandis que l’onde de choc ébranla l’équilibre du dragon titan. Le Noadkoko balançait sa tête d’un côté et de l’autre, mais ses tentatives étaient inefficaces : il était trop lent pour la prodige du vol qu’était Tara !

Intelligente, Tara martelait le Noadkoko de Tranch’Air et de Lame d’Air, harcelant sans répit le Pokémon et visant de préférant ses yeux de ses serres quand celui-ci s’approchait trop près. Lorsqu’il eut enfin l’idée d’abandonner les attaques directes pour lancer une Hypnose, il était déjà trop tard : Tara donna tout ce qui lui restait pour en finir vite fait bien fait avec lui. Surveillant ce Pokémon en particulier vu sa masse et sa taille, Velusia comprit le problème même au moment où il vacillait. Il allait s’écraser de tout son poids dans la ville ! Alarmée, elle jeta un regard vers Tara, essoufflée, mais impuissante… elle était trop petite pour faire quoi que ce soit !. L’ombre de Siel les survolèrent, les plongeant presque dans la pénombre.


-Siel, arrête-le !

Elle était la seule à être suffisamment grande pour prétendre à le faire. La Ptéra géante repoussa méchamment le Draïeul qui percuta le sol, en dehors de la ville. Répondant à l’appel de Velusia, la Ptéra fonça vers le Noadkoko et tenta, tant bien que mal de le faire retomber du côté, à savoir, la partie des ruelles qui partaient en dehors de la ville et côtoyaient les murailles. Comprenant que le Draïeul risquait de l’attaquer dans le dos, Tara fila sur lui et le cribla de coups, autant qu’elle put en donner, tout en prenant garde à se soigner. Velusia n’eut pas le temps de suivre le combat de ses Pokémon. Un peu plus loin, le combat entre Lumière et son congénère était acharné. Pour l’instant, aucun des deux n’avait le dessus et ils se combattaient à force égale. Du sang maculait leurs écailles bleues. Le Drakkarmin adverse du faire un écart, quand Ascendance lança une attaque puissante contre l’Ékaïser qui lui rentra dedans. Sorcha commençait à être en mauvaise posture… Velusia donna un coup de poing dans la mâchoire de Caleb, qui tituba en arrière. Profitant de cet instant de répit, elle se retourna vers ses Pokémon et comprit immédiatement la situation. Ses Pokémon avaient besoin d’un peu d’assistance. Elle siffla pour rappeler à l’ordre ses Pokémon, avant de donner ses ordres.

-Siel, aide Sorcha, Telluriforce ! Tara, récupère là ! Lumière !

Velusia se rua sur Odin, donnant à Lumière une simple direction, sauta sur le dos d’Odin et le talonna de toutes ses forces, manquant de peu une attaque du Tranchodon. Comprenant très bien ce qu’il allait se produire, ses Pokémon désertèrent les lieux en moins de temps qu’il n’en fallut pour le dire. Tara récupéra Sorcha, coiffant au poteau, pour ainsi dire le Boumata et Lumière donna un grand coup de tête à son double avant de serpenter entre les ruelles à son tour, pour récupérer la vieille femme. L’impact ébranla cette partie de la ville, faisant trembler maisons et mur d’enceintes. Odin se cabra, encaissant une partie de l’onde de choc, mais les autres avaient l’air de s’en être mieux tirés. Le Boumata en revanche avait prit l’attaque de Siel de plein fouet et se retrouvait inconscient sur sa carapace, complètement retourné. Velusia poussa sa monture et sauta à terre pour contrôler Caleb tant qu’elle en avait l’opportunité.

Seul problème, le Noadkoko… Velusia ne savait pas comment les Pokémon de Peter et lui-même, avaient encaissés la Telluriforce de Siel, mais celle-ci ne pourrait pas se retourner aussi vite contre le Dragon-Plante. Le changement de forme du Dracaufeu ne lui échappa guère, mais elle avait d’autres choses en tête :


-Peter ! Le Noadkoko !

_________________
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 1527071586-velusia
Velusia Varam
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 443

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Peter le Dim 19 Avr 2020 - 5:51

Tandis que Velusia donnait sa raclée à l'un des sous-fifres du dénommé Caleb, Peter, lui, finissait de mettre KO son adversaire d'un coup de poing bien senti. Sans un regard pour le blond étalé par terre, le Nalcien balaya la scène de bataille d'un coup d’œil rapide, histoire de voir où ses Pokémon en étaient.

Sunagon, qui esquivait sans mal les attaques répétées et imprécises du Ptéra, finit par invoquer des pierres qui s'abattirent sur le ptérodactyle. Ce dernier, surpris, fit claquer sa mâchoire pour tenter d'attraper son ennemie, mais celle-ci ne lui laissa pas l'occasion de la mordre : d'un coup violent invoquant les ténèbres, elle lui asséna un Exécu-Son tel que la créature tituba avant de se poser, sonnée. En guise de final, la libellule absorba une partie de l'énergie du Dragon jeune et expérimenté pour réparer la seule blessure qui lui avait été infligée, et le Ptéra sombra dans l'inconscience, rejoignant son dresseur.

Akairos, de son côté, se faisait harceler par un Libégon aux charges rapides et répétées, ce qui ne fit qu'accroître la colère du Sanglant. Lorsque le Pokémon Mystique, dans un excès de confiance, passa  trop près de lui, le Léviator tendit le cou et le croqua, le stoppant net. La libellule eut beau se débattre, elle ne put éviter la morsure des Crocs Givre de son adversaire, qui le Mâchouilla avant de le recracher avec un puissant Hydrocanon. Les ailes de la créature se couvrirent de glace, et elle fut balayée d'une Hydroqueue qui l'envoya valser en fauchant deux dresseurs de Dragon au passage. Elle  eut un soubresaut, puis s'évanouit, toisée par un Akairos furieux d'avoir été méprisé de la sorte. Poussant un cri de victoire qui fit trembler les alentours, il mit au défi quiconque de le vaincre.


« Kare o taosu.* »

Peter, qui s'était adressé en mizuhanien à son ami de longue date, avait désigné le Bruyverne qui mettait Kairyuu en difficulté. Le Dracolosse avait beau être le premier des  Pokémon du Dragonnier, il n'était pas invincible, et son adversaire était si rapide et si précis qu'il rendait ses ripostes relativement peu efficaces. L'ire d'Akairos, visible par tous ceux qui eurent le malheur de croiser son regard, fut reportée sur la wyverne. Un rayon lumineux monstrueux et brillant naquit dans la gueule du Léviator aux écailles rouges, visant le Bruyverne qui parut enfin prendre la mesure de cet affrontement géant. En panique, il tourna la tête vers ce qui lui fonçait dessus à toute vitesse...

Dans les cieux au-dessus d'Alfen, le Trioxhydre et la Ptéra se livraient un duel acharné. Les attaques à distance fusaient, précédant des corps à corps d'une violence rare. Néanmoins, en dépit des coups encaissés par Sakeriba, elle demeurait immuable, alors que le corps du Dragon tricéphale se couvrait de sang chaque fois que la mâchoire de la bête antique rencontrait sa chair. Subitement, il balança une Triplattaque qui surprit Sakeriba et la toucha de plein fouet. Malgré tout, elle secoua la tête et, d'un air mauvais, boosta sa vitesse d'une Hâte, avant de se ruer sur le Dragon sombre. Lorsqu'elle le mordit une nouvelle fois, elle lui fit goûter à sa propre version de Triplattaque, sous la forme d'une succession rapide de Crocs de différents éléments. Avec une satisfaction frôlant le sadisme, elle entendit sa victime hurler de douleur, en proie à une brûlure aussi douloureuse que traîtresse. Désormais, elle allait pouvoir la regarder se vider de son énergie et frapper moins fort... Pour fêter le succès de son assaut, la Ptéra fit léviter des pierres autour d'elle avant de les orienter droit sur le Trioxhydre. Elle avait un adversaire tout neuf, et un peu plus résistant que la moyenne... Elle allait prendre son temps.

« Sunagon ! »

La Voix du Désert tourna la tête vers son maître, puis vers le Noadkoko attaqué par Siel. Il était évident que le géant allait finir par mordre la poussière, mais le plus important était de limiter les dégâts ! Dans les rues adjacentes, il n'y avait plus aucun habitant, grâce au travail d'évacuation de la Draco de Peter, mais les maisons devaient être épargnées dans la mesure du possible. Un affrontement entre dresseurs de Dragon dans un endroit aussi inapproprié qu'Alfen ne devait pas impacter les civils qui n'avaient rien demandé...

« Chronalis ! »

Lorsque le sol se mit à trembler, ébranlé par la Telluriforce, le Ptyranidur se recroquevilla dans une tentative maladroite pour se protéger de l'assaut. Son maître se jeta dessus et se mit sur le dos après l'avoir plaqué contre lui pour lui éviter un  évanouissement prématuré, alors que  les deux Méga-Pokémon criaient de douleur, touchés par le séisme. Alors que le Champion se relevait, légèrement sonné, mais toujours en état de combattre, il aperçut le Drackhaus les pattes en l'air. Chronalis, lui, était toujours debout, mais il avait malgré tout souffert... Le Nalcien le rappela, jugeant plus prudent de ne pas l'impliquer davantage dans un combat de toute évidence trop difficile pour lui. La Libégon, qui s'était déjà jetée sur le Noadkoko pour le faire tomber, envoya un Rayon Signal sur la créature, et Kairyuu, comprenant le problème, laissa momentanément le Bruyverne à son compagnon aquatique pour aider les autres. D'un puissant battement d'ailes, il généra un Vent Violent qui fit ployer le cou du géant, et Peter, après une danse étrange qui améliora sa vitesse et son attaque, se jeta sur la créature pour grimper sur ses trois têtes. Son support était instable, mais sa priorité du moment était de le mettre hors d'état de nuire : enflammant son poing d'une flamme draconique, il asséna au Noadkoko son meilleur crochet du gauche de Dragonnier.


[Méga-Évolution, tour 2/4
* Vaincs-le.]

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol


[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 2b344fd1fd9b86f1bcdb
Spoiler:
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] Cc8e1c273d87208a9860

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Peter
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 393

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 38 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Velusia Varam le Mer 22 Avr 2020 - 15:35

Le combat durait et même si près de la moitié de leurs adversaires étaient hors de combat, un combat qui se prolongeait n’était jamais bon signe, car il pouvait à tout moment se retourner contre eux. Il fallait couper court. Laissant Siel lutter contre la chute du Noadkoko titananesque, contre lequel elle ne pouvait rien,  Velusia réalisa que les attaques électrique d’Odin ne servaient pas à grand chose. Elle fit faire demi-tour à son cheval rayé, tout en lui ordonnant d’Ecraser littéralement son adversaire, ce dernier paralysé par ses attaques précédentes, commença à prendre peur. Profitant de cette occasion bénie, Velusia réitéra son ordre, jusqu’à ce que le Tranchodon s’évanouisse, tout en essayant de se garder de ses attaques. La bête était têtue et ne voulait pas s’avouer vaincue.

Disparaissant du champ de bataille improvisé, Lumière laissait derrière lui un adversaire libre de ses mouvements. Le Drakkarmin, alla directement s’attaquer à Ascendance, qui finissait de mettre au tapis l’Ekaïser. Les Pokémon commençaient à se fatiguer. Probablement excédé par Lumière, le Drakkarmin laissa éclater sa Colère contre Ascendance, qui n’eut pas le temps de l’esquiver, ni même de le voir venir et tomba au sol. Velusia talonnait Odin, mais le dragon s’acharnait sur l’oiseau de feu en le martelant de Draco-Queue. Elle devait porter secours à son Flambusard, sans quoi… Puisant dans ses propres ressources, elle entremêla sa maîtrise de la vitesse et ses perceptions draconiques pour accroître sa vitesse, à la fois physiquement et soutenue par les vents. Elle s propulsa du dos d’Odin et alla se placer devant le Flambusard, arrêtant à main nue la Draco-Queue. Elle n’était certes pas en position de force, sans armure et sans arme, mais elle n’était pas démunie non plus. Velusia gagna du temps en générant un bouclier qui stoppa net le coup suivant du Drakkarmin et décida de jouer le tout pour le tout.

Elle ne pouvait pas tenir son Dancer très longtemps, mais elle pouvait profiter de l’avantage considérable qu’il lui conférait pour prendre de court le dragon et compter sur Odin pour les aider en l’attaquant par derrière. Pendant que le Drakkarmin s’acharnait, elle puisa une fois de plus dans ses forces draconiques afin de s’octroyer une plus grande force physique, après quoi, elle piocha encore une fois dans son don d’Aerokynésie et dans sa Draconia pour créer une Tempête localisée ; le Drakkrmin fut prit dans un tourbillon et, incapable, de voler, ne pouvait espérer en sortir, malgré ses gesticulations. Venant à son aide, Odin piégea le dragon avec une Cage-Éclair, tandis que dans le dos de Velusia, Ascendance se soignait. Profitant de la paralysie de leur adversaire, il déchaîna avec ses dernières ressources son attaque la plus meurtrière, Rapace. Percuté de plein fouet par le zèbre qui l’attaquait également par derrière, le Drakkarmin fut propulsé en arrière quand le Flambusard le percuta et resta inanimé.

Au même moment, les défenses de Velusia s’effondrèrent. Essoufflée et épuisée par l’utilisation de ses pouvoirs, elle ne put que constater le reste. Tara et Sorcha combattaient toujours le Draïeul, Siel luttait contre la chute du Noadkoko, mais les Pokémon de Peter et ce dernier en avaient fini avec leurs propres ennemis, du moins, vu d’ici. Velusia ne pouvait rien faire de plus pour l’instant, mais alors qu’elle cherchait une solution, la vieille femme reparut, montée sur Lumière, gonflée de fierté. Elle n’était pas inquiète et ignora totalement les corps avachis ici et là et s’adressa directement à Velusia et Peter.


-Laissons-les finir, ils ne seront pas long.

Cette femme avait une confiance aussi absolue que déconcertante en leur victoire… Et en leur Pokémon. Comme si elle savait d’avance que leurs ennemis ne tiendraient pas et que tout naturellement, leurs Pokémon les rejoindrait. Mais quid du Noadkoko géant ? Velusia, qui n’était pas tranquille à l’idée de le voir écraser un quartier d’Alfen entier, jeta un regard dans sa direction.

-Ne t’inquiète pas pour lui. Suis-moi Xing Cai, toi aussi mon garçon, je suis certaine que ce que j’ai à lui dire, t’intéressera.

Se sentant contrainte de devoir suivre cette femme, tandis que visiblement Lumière ne se posait aucune question, pas plus que ses propres Pokémon qui lui emboitèrent le pas sous son air surprit, Velusia fini Par la suivre. Elle se hissa sur le dos d’Odin et la vieille femme les emmenèrent en dehors de la ville, sur un domaine qui lui parut aussi immense qu’à l’abandon. Ce n’était pas une ruine, mais elle avait des airs de village fantôme. Au-delà de  ça, elle l’avait appelée par un nom qu’elle n’avait entendu que de la bouche de deux personnes dans sa vie, à une époque dont elle n’avait pas envie de se souvenir et une autre qui ne lui donnait aucune envie de faire un effort de mémoire. Elle devait savoir, c’était aussi simple que ça. Elle les emmena vers une belle et vaste maison, mais tout aussi désertée que le reste. Velusia trouva cela bizarre, mais ne fit rien remarquer et se contenta de suivre la vieille femme et de s’assoir à une table dans un grand salon, quand elle l’y invita.

-Xing Cai, nous avons beaucoup de choses à nous dire.

Velusia fronça les sourcils. Il était évident que cette femme la connaissait, mais elle était incapable de savoir où elle aurait pu la rencontrer. Mieux valait aller droit au but, plus vite elle saurait, mieux ce serait.

-Comment connaissez-vous ce nom ?
-Tu as donc bien oublié. Écoute-bien.
Je te connais depuis que tu es enfant et toi aussi tu me connais. Je vous ai gardé trop souvent, toi et Zhang Bao, pour que vous soiyez oubliés. Où peut-être te souviens-tu mieux du nom de Fabrin. Ton…


Mais Velusia lui coupa la parole, comme frappée par la foudre.

-Mon frère ?!

Plus cette femme parlait, moins elle comprenait. Son frère ? Elle se sentait devenir fébrile, ce n’était clairement pas un souvenir heureux. Elle l’affublait d’un nom qu’elle ne connaissait pas, mais qui sonnait comme l’autre sien. Elle n’avait que des souvenirs vagues, où elle lui demandait pourquoi elle s’appelait Velusia, mais chaque fois, son frère la faisait taire et l’appelait Velusia, comme pour lui sortir de la tête cet autre nom. LE seul à le connaître, en dehors de Fabrin, était Hua Jin… Qu’elle vit retrouvé quelques années après la mort de Fabrin. Mais ses souvenirs se mélangeait, plus la vieille femme parlait, moins elle était sûre.

-Ton frère. Je sais que sa mort a été pénible. Aujourd’hui, on m’appelle Rinn Maiden et après la disparition du clan, je me suis occupée de vous en venant ici à Nalcia. Mais vous me connaissiez avant sous le nom de Sun Shangxiang, du Clan de l’Étoile du Dragon, épouse de Liu Bei, chef de notre clan. Le clan vivait à Mizuhan, mis cela, tu as dû l’oublier également.

Velusia retenait son souffle, écoutant Rinn Maiden attentivement. Mais elle n’était pas certaine de la croire.

_________________
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 1527071586-velusia
Velusia Varam
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 443

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Peter le Jeu 23 Avr 2020 - 0:01

Les combats faisaient toujours rage, mais petit à petit, les adversaires de Velusia et de Peter tombaient, pris d'assaut et férocement attaqués pour certains. Sakeriba avait tellement lacéré le Trioxhydre que ce dernier, qui avait perdu beaucoup de sang, tomba finalement en chute libre, s'écrasant dans une rue déserte grâce à l'évacuation de la Draco du Champion.

Plus loin, le Bruyverne se retrouva nez à nez avec Akairos, venu prêter main-forte à Kairyuu. Galvanisé par la présence de son compagnon, le Dracolosse redoubla d'efforts, valsant dans tous les sens avec une agilité nouvelle. Le Sanglant, lui, se déchaîna contre la créature à grands renforts d'attaques aquatiques, puis gelées. La wyverne fut enfin mise au tapis par un puissant coup de queue du Léviathan, rejoignant ainsi le Dragon tricéphale inconscient.


« Hakkatsu ! »

Le Méga-Dacaufeu, qui luttait jusqu'à présent à armes égales avec le Méga-Pharamp, fit soudain jaillir un Feu d'Enfer qui s'abattit sur tous les Pokémon proches du Dragon. Le Noadkoko, notamment, en prit pour son grade, les retombées de l'attaque le couchant enfin au sol. Finalement, la Dracogriffe du saurien noir repoussa le bélier en arrière, et une Griffe Ombre l'envoya valser en fauchant trois des sbires de Caleb. Pour être sûr de se débarrasser des gêneurs, Peter leur fonça dedans, entouré d'une aura rougeoyante visible à l’œil nu. Le dernier des hommes encore debout fut empoigné par le Nalcien et propulsé dans les airs, avant de prendre un kick qui parut même l'enfoncer dans le sol, tant il était violent.

Après s'être assuré que tout le monde était au tapis, Peter fit revenir tous ses Pokémon à l'exception de Sunagon. Se juchant sur la libellule, il suivit la vieille dame, intrigué par ses propos. Le groupe arriva alors dans une propriété hors de la ville, immense, mais visiblement déserte. Invité à entrer à son tour, il laissa sa Libégon à l'extérieur, avec Siel, bien trop grande pour tenir dans une pièce. Néanmoins, il ne prit pas part à la conversation : cela ne le concernait pas, du moins pas à titre personnel, ce qui ne l'empêcha pas d'écouter. En tant que Champion, s'il y avait du grabuge à Nalcia, il se devait de connaître les tenants et les aboutissants.


« Velusia, ou bien Xing Cai (j'ignore lequel des deux noms est le plus approprié)... Je vais examiner vos Pokémon pour vérifier qu'ils n'ont rien de grave. »

La règle de base étant d'annoncer ce que l'on comptait faire aux compagnons de quelqu'un qu'on ne connaissait pas suffisamment, Peter avait préféré se signaler auprès d'elle. La laissant à ses révélations, le Nalcien se fit discret, se dirigeant d'abord vers Lumière. Le Drakkarmin était couvert de sang, et il connaissait Peter, étant le frère du propre spécimen du Champion. Il se laissa donc faire quand l'homme aux cheveux acajou sortit de ses affaires de quoi nettoyer ses plaies et les couvrir avec des tissus spécialement conçus pour les Dragons dotés d'écailles aussi dures. Lumière poussa un grognement en guise de remerciement, et Peter lui fit un sourire en hochant la tête.

« Pas de problème. »

Le Champion du Temple reporta ensuite son attention sur Ascendance et Tara. Les deux oiseaux semblaient épuisés, et ils accueillirent avec joie la nourriture que le Dragonnier leur mit à disposition. Le Nalcien regarda rapidement leurs plumes et leurs ailes sans trop insister, ne sachant pas à l'avance la réaction qu'ils pourraient avoir avec un inconnu qui les touchait. Avisant le Zéblitz un peu plus loin, le Dompteur hésita, attendant l'approbation de la créature. Quand l'équidé le laissa approcher, il lui frôla l'encolure, puis l'examina sous toutes les coutures, désinfectant les plaies ouvertes et retirant la poussière avec douceur. Peter n'était pas un spécialiste des Pokémon équins, mais il connaissait les bases, et il prit bien soin de ne pas le contourner par l'arrière. Quand il en eut terminé avec lui, l'homme aux cheveux acajou regarda la Ptéra par la fenêtre, ainsi que le Kravarech enroulé autour d'un tronc d'arbre. Puisque c'était ouvert, le Nalcien sortit d'un bond, s'assurant qu'il entendait toujours la conversation, avant de s'avancer vers les deux derniers Pokémon de Velusia qu'il n'avait pas encore vus.


[Méga-Évolution, tour 3/4, fin de la transformation]

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol


[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 2b344fd1fd9b86f1bcdb
Spoiler:
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] Cc8e1c273d87208a9860

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Peter
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 393

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 38 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Velusia Varam le Lun 18 Mai 2020 - 20:24

-Velusia.
-Non, Xing Cai, Xing Cai est ton nom. Je vais t’aider à te souvenir.

Bien qu’elle ait prit le temps de répondre à Peter, Rinn Maiden monopolisa à nouveau l’attention de Velusia.

-D’après ce que l’on m’a rapporté, tu vis à Alfen depuis que tu as dix ans environ. Ton frère et toi viviez dans une petite maison et tu as réussi le tour de force à te faire engager, en te faisant passer pour plus âgée que tu ne l’était. Je ne vais pas te rappeler ce que tu sais déjà, mais je peux te rappeler une partie de ce que tu as oublié, l’autre, tu devras le faire seule.

Ton histoire dans le clan commence alors que vous étiez tout petits. Vos parents sont morts dans un effondrement de grotte. Ils étaient Chercheurs, ou Archéologues, en tout cas des Dresseurs Professionnels. Comme vous n’aviez aucune famille, Zhang Bao et toi avez été renvoyé dans votre village, où des voisins de votre famille vous ont gardé assez peu de temps. A cette époque,  Zhang Fei revenait d’une longue bataille et il est passé par ce village. Votre famille d’accueil, avait des difficultés à subvenir à vos besoins et Zhang Fei a décidé de vous adopter tous les deux. Ainsi, vous êtes devenus les enfants de Zhang Fei et Lady Xiahouji, au même titre que leur fils Zhang Shao.

Ton père adoptif était le frère d‘arme de mon mari Liu Bei, et celui de Guan Yu. Le père de Guan Suo, que tu connais peut-être mieux sous le nom de Hua Jin.


Jusque-là impassible, Velusia eut une réaction surprise. Pour elle, Rinn Maiden venait de lui apprendre la chose à laquelle elle s’attendait le moins… Après entendre une autre version de sa propre histoire ! Elle allait répliquer quelque chose, mais Rinn Maiden la fit taire d’un regard.

-Attends. Le clan a connu quelques années de paix et de prospérité. Le nom de l’Étoile du Dragon suscitait le respect et la puissance. Nous devions cette puissance au dragon ancestral de notre clan. Il appartenait au chef de notre clan de posséder ce dragon, jusqu’à sa mort, ou à la mort du dragon lui-même, qui redevenait alors un œuf. A son éclosion, il choisissait le nouveau chef du clan, jusqu’à sa mort et ainsi de suite. Il se nomme Kephren, le dragon qui ne meure jamais.

-Impossible. Aucun dragon n’est immortel.
-Ait donc un peu d’imagination !
A cette époque, Kephren venait de retourner à son état d’œuf et nous attendions sa nouvelle éclosion. Mais en une nuit, le destin du clan de l’étoile du dragon a basculé. Nous avons été attaqués, tous les hommes de notre clan ont été tué, les enfants y compris. Mon propre fils, Liu Shan, votre frère Zhang Shao, les frères de Guan Suo, Guan Ping et Guan Xing.

Nous, les femmes du clan, avons réagit immédiatement, dès que les assassins ont disparus, nous avons rassemblés les survivants. Guan Suo et sa sœur, Guan Yinping, Zhang Bao et toi, Xing Cai, ont été envoyés aux quatre coins d’Erasia, sous un nouveau nom. Ton frère était l’aîné et il lui fut remit l’oeuf de Kephren.


Velusia se leva d’un bond et frappa la table du poing.

-Vous mentez !

L’instant fut particulièrement pénible et douloureux. Cela l’était toujours, quand on évoquait son frère. Et surtout, le pire, cela donnait une suite, enfin, un début logique à ce qui manquait à sa vie et donnait un sens à ce qui était mystérieux. Que Fabrin lui ait dit qu’ils venaient de Mizuhan, son insistance à ce qu’elle retienne absolument le nom de Velusia. L’œuf de Siel, que son frère avait miraculeusement trouvé à Mizuhan…  Les années que l’œuf avait mis à éclore, la puissance étonnante et la taille hors norme de Siel. L’attitude étrange de Hua Jin, le sentiment de le connaître depuis toujours et son insistance à lui à ce qu’elle développe ses dons de Dragonnier. Si Rinn Maiden lui mentait, c’était alors le mensonge le plus criant de vérité du monde.

Au même moment, Siel poussa un rugissement tonitruant. Rinn Maidenn n’avait pas quitté Velusia des yeux, imperturbable et ne leva pas plus la voix, malgré l’éclat de colère de Velusia.


-Voilà qui ne va pas beaucoup plaire à nos ennemis !
Reprenons. L’identité de notre assaillant n’est pas resté inconnu longtemps. Le lendemain, un homme masqué, se donnant le nom de Masque d’Argent, s’est présenté et a réclamé l’œuf de Kephren. La loi de notre clan ne permettait pas à une femme d’avoir l’autorité du clan, mais certaines d’entre-nous venaient d’un clan très particulier de Mizuhan. Nous avons résisté et nous l’avons chassé. Nous avons gardé le pouvoir du clan et nous avons pris le nom de « Gray Maiden ». Pendant des décennies, nous  nous sommes battues pour préserver le clan de l’Étoile du Dragon. Aujourd’hui, il s’est amenuisé, mais il n’est pas éteint. Et il semblerait que Kephren ait choisi son nouveau maître.


Sur ces mots, la vieille femme se releva et alla à la fenêtre. Siel y passa son museau, que Rinn Maienn tapota en laissant échapper un petit rire.

-Le Masque d’Argent était furieux de notre résistance, en particulier quand il a constaté la disparition des enfants et de l’oeuf. Je suppose qu’il a concentré ses forces, ces vingt dernières années, a essayer de le trouver, en vous traquant. Il a l’air de savoir qu’il y a du nouveau ou que Kephren est revenu à la vie. Comme tu as pu le voir, il est devenu très agressif ces derniers temps et semble certain que ce domaine dissimule un élément essentiel.

Rinn Maiden eut un sourire rusé. Agacée, Velusia sentait que si la vieille femme prononçait encore  « le clan de l’Étoile du Dragon », elle allait exploser.

-Mais seul celui –ou celle- que Kephren choisirait pourrait le contrôler, les autres seraient dévorés par l’Ombre du Dragon.

Rinn Maidenn posa un regard lourd de sens sur Velusia. A ce moment, elle avait totalement oublié la présence de Peter. Dehors, un jeune homme sortit de nulle part. Adossé contre un mur sur un des côtés de la maison, il salua brièvement Peter et au moment où Rinn Maiden se tut, il passa l’embrasure de la porte et s’appuya négligemment contre elle.

-Tu sais exactement de quoi elle parle. Le lien entre un Dragonnier et son dragon est puissant, plus encore celui de Kephren.

Velusia sursauta, dévisageant Hua Jin, qui venait d’apparaître subitement, comme s’il avait attendu spécialement pile ce moment pour se montrer. Ce qui était probablement le cas. Elle ne trouva rien à répondre, mais chercha Peter du regard. Il ne pouvait pas croire à toutes ces sornettes… Enfin, comment croire qu’il y avait un clan maniaque fan de dragon qui possédait le Pokémon de ce genre qui rendait comme par hasard surpuissant celui a qui il se liait et que comme par hasard… ? Elle cherchait un peu de soutien venant d’une personne qui avait les pieds sur terre.

-On ne te parle pas d’un Pokémon ou d’un pouvoir ultime.

Précisa Hua Jin. S’il ne savait pas lire dans les pensées, il faisait très bien semblant et cela agaça Velusia au plus haut point, qui lui lança un regard plein de reproches.

-Le Masque d’Argent pense que c’est le cas… Mais si c’était vrai, le monde entier se l’arracherait.
-Xing Cai, tu dois achever ta formation de Dragonnier et puisque le destin nous semble si favorable, j’espérais que nous pourrions compter sur toi, mon garçon. Je ne pense pas avoir quelque chose de mieux à te proposer, Xing Cai.

Velusia tourna la tête vers Peter, au moment où Rinn Maiden s’était adressée à lui. C’était une blague ? Les noms, les lieux, les dates, tout se mélangeait. Elle refusait de croire Rinn Maiden et Hua Jin, et pourtant…

Dans un élan d'humeur, Velusia se leva et sortit en trombe par l'embrasure de la porte et sortit. Elle marcha quelques mètres pour se diriger vers une barrière contre laquelle elle s'appuya, après l'avoir frappée.

_________________
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 1527071586-velusia
Velusia Varam
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 443

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Peter le Dim 31 Mai 2020 - 10:37

Jugeant que si l'histoire était compliquée au point de ne pas savoir comment appeler Velusia, il ferait mieux de prendre ses distances, Peter ne releva pas quand la vieille dame fit une remarque à sa cadette. Néanmoins, si le Chevalier préférait être désignée par le nom avec lequel le Champion la connaissait, il ne voyait aucune raison d'aller à l'encontre de sa volonté. Tandis qu'il écoutait l'histoire contée par celle qui se nommait Rinn Maiden.

S'approchant de Sorcha, il constata que le Dragon des Mers était salement amoché. Il fallait dire qu'il ne s'était pas battu dans un environnement des plus favorables pour lui... Avec des gestes précis et une précaution toute particulière, le Dragonnier s'occupa de la créature, soulageant sa douleur avec des mixtures de sa confection. Le Pokémon Poison sembla apaisé après le passage de l'homme aux cheveux acajou, qui se détourna finalement de lui pour avancer vers Siel. Ce Dragon-là était particulier, il l'avait toujours su, depuis le moment où il l'avait rencontré à Felagund en même temps que sa maîtresse. Outre sa taille, qui n'impressionnait pas Peter outre mesure, il dégageait quelque chose de spécial, ce que confirma le récit de la vieille femme. Un Dragon protecteur de clan, rien que ça. Quelque part, cela ressemblait un peu à l'histoire de sa Draco, cet être mystique qui se transmettait de génération en génération depuis si longtemps. Il n'était d'ailleurs pas impossible que les deux créatures se connaissent. Après tout, pourquoi pas ? La Gijinka de Peter savait tant de choses que le Nalcien ignorait encore. Lisant en lui comme dans un livre ouvert, le Dragon bleuté fit son apparition et posa un regard bienveillant sur son protégé.


« Vraiment, tu ne cesseras jamais de me surprendre. »

Quand Peter entendit que le frère de Velusia avait été tué, au même titre que tous les hommes de leur clan, il n'osa pas se détourner et la regarder de peur d'assister à quelque chose de bien trop personnel. Il préféra donc se concentrer sur Siel, qui se nommait en réalité Kephren. Décidément, personne dans l'entourage de Xing Cai n'était vraiment ce qu'il semblait être ! Quand l'énorme Ptéra passa la tête par la fenêtre et se laissa caresser par Rinn Maiden, le Dragonnier se retourna vivement, captant la présence d'un homme jusque-là dissimulé. Quand l'inconnu décida de se montrer et de saluer le Nalcien, ce dernier répondit d'un hochement de tête. Probablement un des membres de ce fameux clan... Le dénommé Hua Jin, peut-être ? À moins que ce ne soit quelqu'un d'autre.

Sentant que Velusia cherchait à capter son regard, perdue dans cette avalanche de révélations, l'homme aux cheveux acajou se rapprocha de Siel et posa sa main sur son cou d'un geste délicat. Le Dragon était nerveux, mais il se laissa faire, comme s'il sentait que Peter allait jouer un rôle particulier dans toute cette histoire.


« Elle a raison. Même le plus puissant des Dragons peut être vaincu, et aucun être humain n'est en mesure de se proclamer invincible. »

Les événements prenaient une tournure inconfortable pour Velusia, qui se leva et frappa contre une barrière à l'extérieur, près de Peter, avant de s'appuyer dessus. Rinn Maiden s'était adressée au Champion du Temple en lui demandant d'aider Velusia à devenir un Dragonnier, ce à quoi Peter s'était plus ou moins attendu à mesure que la discussion avait avancé. Il s'était déjà demandé s'il formerait quelqu'un d'autre que Yûn un jour, mais là, il ne s'agissait pas d'une jeune femme facile à vivre et plutôt volontaire. Il ne jugeait pas mal Xing Cai, au contraire... Il fallait avoir un mental d'acier pour encaisser tout ce qu'elle avait enduré. Et puis, elle n'était pas devenue Chevalier ni Lieur par hasard, et ses pouvoirs élémentaux n'étaient pas tombés du ciel non plus. Mais il avait là quelqu'un dont le passé était très lourd, et en qui beaucoup de gens plaçaient de grands espoirs. La Nalcienne était plus jeune que Peter, mais elle avait un vécu chargé... Et il n'était pas certain qu'elle accepte de devenir Dragonnier, du moins dans ces conditions. Sans compter qu'elle ne voudrait peut-être pas de Peter comme mentor. Malgré tout, sans la moindre prétention, au vu des circonstances, le Champion du Temple ne voyait pas qui d'autre que lui pourrait l'amener jusqu'à la réussite. Il savait qu'il existait d'autres Dragonniers de talent dans le monde, même s'il était courant, en toute objectivité, qu'il se classait parmi les plus expérimentés dans le domaine. Mais là, avec tout ce qu'il venait d'apprendre... Il était persuadé que seul un membre du Clan de l'Étoile du Dragon pourrait, mieux que lui, soutenir Velusia dans cette démarche.

Après un silence, Peter fit sortir tous ses Pokémon pour les examiner eux aussi, en commençant par Chronalis. Le Ptyranidur était fatigué, mais à la vue de tous ses compagnons, il fut galvanisé et envahi d'une énergie nouvelle. Faisant claquer sa mâchoire dans la direction de Sakeriba, il émit une vive lumière en se transformant, passant du petit dinosaure pataud au prédateur monstrueux dépassant de loin la taille et le poids de son maître. Scrutant l'espèce de couronne sur la tête de son Pokémon, ainsi que les plumes blanches qui cerclaient son cou, le Nalcien eut un sourire satisfait et fier. Chronalis baissa alors la tête pour inviter Peter à prendre place dessus, et du haut de son perchoir, le Champion du Temple avisa Velusia, Rinn Maiden et l'homme qui avait débarqué soudainement. Laissant son Rexillius faire quelques pas pour s'habituer à sa nouvelle morphologie, il finit par sauter à terre, félicitant le dinosaure en quête de caresses. La bête ferma les yeux de plaisir en émettant une sorte de ronronnement qui tranchait avec son apparence.


« Ce récit est bien complexe, et il est vrai qu'il peut paraître étrange et difficile à croire. J'ignore quelle est la part de vérité dans tout cela, et ce qui relève de la légende. Néanmoins, je pense pouvoir dire sans me tromper qu'en effet, Siel est spéciale. Je l'ai déjà remarqué lors de notre première rencontre, mais déjà, elle commençait à prendre le dessus sur vous à Felagund. Je ne m'en suis pas mêlé pour ne pas interférer entre vous. Et puis, cela relève d'un domaine qui ne me concerne pas, à savoir votre vie privée. Toutefois, si vous avez besoin de mon aide pour devenir Dragonnier, indépendamment de votre histoire particulière avec ce clan, je suis prêt à vous accompagner dans votre formation et à faire tout mon possible pour que votre relation avec vos Dragons soit la plus harmonieuse qui soit. Être Lieur est déjà un bon début, mais pour atteindre l'équilibre, cela ne suffit pas. Il est important d'établir un Lien fondé sur la confiance mutuelle, mais aussi sur d'autres paramètres qu'il m'est impossible d'expliquer avec des mots. Comme avec tout autre Pokémon de Lieur, cela se ressent et cela se vit. Alors si vous souhaitez apprivoiser cette dimension à la fois sauvage et respectueuse, je suis votre homme. »

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol


[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 2b344fd1fd9b86f1bcdb
Spoiler:
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] Cc8e1c273d87208a9860

0 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Peter
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 393

Fiche de personnage
Points: 21
Âge du personnage: 38 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Velusia Varam le Jeu 2 Juil 2020 - 19:57

L’intervention de Peter n’apporta rien à Velusia. Au contraire, cela l’énerva un peu plus, bien qu’elle n’en montra rien, comme à son habitude et resta parfaitement impassible. Bien évidement, à l’en croire, il savait tout, bien avant tout le monde et possédait toute la science du monde, tout en étant bien sûr imbattable. Velusia se souvenait très bien de leur première rencontre et à part un dragon ficelé comme un rôti, elle doutait qu’il ait pu comprendre grand-chose à leur relation. Mais elle préféra ne rien dire, au risque d’exploser. La barrière, qui reçut sa colère encore une fois, s’ébranla. Elle aurait aimé se dire qu’ils étaient tous cinglés et les planter là et s’en aller en retournant à ses  affaires. Elle n’avait pas gardé de souvenirs de son enfance et pour dire vrai, elle n’avait aucune envie de se rappeler. L’ennui, c’est qu’une voix du passé fit irruption dans sa mémoire. Une voix directe et autoritaire, calme, quand elle s’adressa à elle.

Cela n’eut rien d’un rêve. Elle revoyait, en images floues et imprécises, un colosse, vêtu d’un ample habit blanc, ouvragé de vert clair. Il tenait à la main une coupe et elle-même se tenait sur ses genoux. Elle était si petite qu’elle ne lui arrivait pas aux épaules. Elle portait deux chignons sur chaque côté de la tête et un habit blanc et large. Le cerisier avait fleuri et une pluie de pétales voletait jusqu’au sol. Elle revit s’approcher une femme d’une grande beauté, avec de longs cheveux noirs, vêtue d’une robe traditionnelle dans les tons vert et jaune, d’une teinte délicate. La scène n’avait aucun sens, ce n’était probablement même pas une scène, mais une succession de souvenirs, une jeune fille, aussi belle que la femme d’avant, mais beaucoup plus jeune et l’air autoritaire, son frère enfant, le vert omniprésent, d’autres enfants, d’autres femmes, d’autres hommes, dont un autre géant, avec une longue barbe, et un homme plus distingué que les autres, d’une grande gentillesse. Le géant, sur un Galopa dont les flammes étaient aussi rouge que le soleil couchant, lancé au galop. Du haut de la falaise, Velusia revoyait son passage dans la plaine, Lièvre Rouge était le plus rapide, deux fois plus rapides tous les autres Galopa. Son caparaçon brillait comme une pièce d’or au soleil.

Mais c’était impossible. Pourtant, d’instinct, Dans ces bribes de souvenirs, Velusia savait que le gentil homme à la coiffe et l’armure majestueuse était respecté de tous et pour de bonnes raisons. Sur ce visage, elle était même capable de poser un nom et de sentir que le colosse pouvait la soulever pour la porter et l’emmener jouer entre les branches du cerisier, l’inquiétait. Ce n’était pas normal. Mais comment expliquer, alors que de se rappeler soudainement ces personnes, du parquet ciré aux teintes chaudes, luisant au soleil, du râtelier d’armes qui portait épée, lance, lance fourchues, bouclier, que ce n’était pas ses souvenirs ? Sa lance et son bouclier ! Velusia ne pouvait pas se tromper, les ouvrages, le pompon rouge, le bouclier et sa pierre noire, ils étaient uniques. Et sa tenue de combat, celle qui offrait un bon compris entre agilité et protection, où l’avait-elle fait faire ? Et si elle n’était pas marquée, pourquoi son armure de Chevalier ressemblait tellement à celle de Liu Bei ? D’or et de vert. Or et vert, les couleurs du clan. Le Clan de Liu Bei, le Clan de l’Étoile du Dragon. Vivant à Mizuhan, à l’écart de la société éponyme, mais pas moins active. Les lances, les armes, les chevaux, les armures brillant comme des émeraudes et des soleils et des visages souriants, juchés sur leur monture braves et rapides.

Velusia ne ressentit que de la quiétude et de la joie de vivre, liés à ces souvenirs. Sa mémoire ne portait aucune trace d’aucun conflit. Ce ne pouvait pas être vrai. Elle revoyait Fabrin dans leur maison d’Alfen, celle-là même qu’elle tentait de réparer, lui attraper semaines après semaines ses propres Pokémon, en lui assurant qu’ils allaient très bien se débrouiller et que son travail lui plaisait. Les histoires qu’il lui rapportait après de longues journées de labeur. Elle se souvenait de ses anciens Pokémon, Arcanin, Nidorino, Gardevoir et Démolosse. Fabrin les avait capturés, entraînés. Ils l’avaient accompagnée dans l’armée, les entraînements, les batailles. La bataille. Ce qu’elle avait espéré, la dernière bataille. Son frère mourant, agonisant, lui remettre un œuf en insistant jusqu’à son dernier souffle pour qu’elle l’emporte. Le dernier rempart d’un village contre l’invasion. Elle debout face à de nombreux soldats. Ses Pokémon mourant, les uns après les autres. Une victoire amère. Une victoire sans vainqueur.

C’en fut trop. De rage, Velusia frappa la barrière et attrapa la lanière de cuir qui pendait du dos de Siel pour se hisser dessus. Elle lui fit tourner la tête violemment et lui ordonna de s’envoler. D’un geste vif, Siel souleva un nuage de poussière qui recouvrit une partit de la maison et s’envola. La barrière tomba. Inquiet de ce changement d’humeur, les Pokémon qui avaient assisté à la grande révélation sans trop la comprendre, échangèrent un regard inquiet. Où partait Velusia sans eux ? Ce fut certainement ce que dit Velusia également. Quelques minutes plus tard, dans un silence confus, ils virent Velusia passer la porte d’un air rageur et saisir leurs Pokéball pour les y enfermer. Mais elle quitta les lieux.

                 

[Post sous contrainte.
Fini pour moi, merci pour le rp ^^ (et cet énooooooooorme lore)]

_________________
[ Clos ] Un véritable guêpier [Peter] 1527071586-velusia
Velusia Varam
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 443

Fiche de personnage
Points: 94
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Fini Re: [ Clos ] Un véritable guêpier [Peter]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum