[ Clos ] [Event Dialga] Du vieux dans du jeune [Vélusia/Ushiwaka]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Du vieux dans du jeune [Vélusia/Ushiwaka]

Message par Ishizu Yggdrasil le Jeu 23 Fév 2012 - 2:35

Nul besoin de s'attarder ici, il valait mieux partir, qui sait qui pourrait rappliquer. Bon ! Descendre sur un autre chemin et monter jusqu'à Cosmo Canyon. Leurs destinations : la bougie millénaire. Que feraient-ils une fois arrivés ? Qu'importe, ils devaient déjà y arriver. Le jeune homme, enfin l'ancien ridé et fripé, sourit à la Gijinka quand elle lui dit qu'elle aussi y était arrivée. Et bien, qu'elle mignonne petite enfant.
Le vieillard ne parla pas lors de l’ascension, ayant rappelé sa créature terrestre qui en avait un peu trop fait. Il avait beaucoup hésité à rappeler sa Minidraco, à présent Dracolosse, Par pitié, faites qu'elle reste un peu tranquille ou qu'elle ne fasse pas de bêtises tout du moins, ce serait extrêmement ennuyeux de devoir changer à chaque fois de chemin juste à cause d'elle. Elle ne produit aucune catastrophe, bien heureusement. Si jamais elle venait à s'écraser sur le sol, cela serait de la puissance d'un séisme. Pourquoi étaient-ils tous si énormes ? Qu'importes, ça ne le concernait pas, enfin, si, mais il s'en contrefichait.
Ils avaient un but : Atteindre Cosmo Canyon, et il serait temps d'y arriver, ils trainassaient depuis bien trop longtemps dans ce coin là. Qu'allait bien pouvoir leurs réserver cette bougie ? Qu'avait-elle de si particulier ? Pourraient-ils seulement y arriver rapidement ? Eh ! Oh ! Faut pas oublier que deux d'entre eux sont devenus aussi vieux que le monde, ce n’est pas comme s'ils pouvaient avancer très vite hein, la jeunesse elle est derrière eux, non mais.
La route accidenté de la montagne ne leurs posa cependant pas de grand soucis, l'escarpement n'était pas suffisant pour être très dangereux et leurs avancé ce fit sans accrocs, les menant à bon port au bout d'un certain temps.

— Vous sentez ? Il y à comme une oppression , quelque chose qui se fait ressentir en ces lieux. Il est entouré d'un puissant champ temporel. Regardez ces plante pousser et redevenir des bourgeons, on doit toucher au but !

Plus aucun doute, la bougie Cosmo était la chose qui faisait clocher tout cela. Marchant à travers les ruelles, Ishizu ne porta plus attention aux alentours, il pouvait le sentir, cette pression sur sa poitrine, sur sa peau, ce qui faisait hérisser tout ses poils. Il se passe un truc inhabituel en ces lieux, en même temps, ce n'est pas difficile à deviner.
La lueur de la bougie géante se fit enfin apercevoir, et qu'elle bougie ! Cette lumière était limite aveuglante. Tien ? Mais c'est quoi qui se trouve au centre la flamme ? On dirait une sorte de rond de verre à moins qu'il soit en métal ? Difficile de définir la matière avec autant de luminosité. La lumière pouvait bien se réfléchir comme traverser la matière, il ne pouvait pas dire ce que c'était, on dirait une sorte de... cadran, un peu comme ceux que l'on voit, sauf que le cadran solaire sont fait en pierre et on une tige qui permet de définir l'heure approximative de la journée. Là, actuellement, ce cadran semblait totalement lisse, non attendez, on dirait qu'en son centre il y à une ouverture percé, comme un petit trou bien rond. Alors que le vieillard ne comprenez pas le pourquoi du comment, un évènement inattendue, encore du à l'un de ses Pokémon, arriva.
La Dracolosse fonça tête baissé vers cette chose, quand elle toucha l'objet, tout ce qui arriva fut que le Pokémon dragon s'écrasa sur un champ de force qui le renvoya plus loin. La dragonne changea de couleur, virant de la couleur rouille à la couleur azur. Son corps se recouvrit de zébrures de lumières puis reprit un tinte normal. Alors que la femelle reprenait ses esprits, le flamenois se demanda si...
Ishizu brandit sa canne vers l'objet et une colonne de flamme s'en échappa pour frapper l'objet. Presque aussitôt, le filet de flamme se percuta contre un bouclier et fut renvoyé sous forme d'eau vaporeuse. La dragonne repartit à l'assaut sans attendre les ordres de son dresseur, elle semblait attirer comme une mouche par tant de lumière. Comme tout à l'heure, elle se vit bloquer et renvoyer plus loin, cette fois son corps prit une apparence longiligne mais resta de sa couleur orangé. Il revint, encore une fois, à son état normal.
Ais-je préciser que ce cercle de métal, ou ce disque plutôt, était gigantesques ? Il fait au moins trois fois la Dracolosse du vieillard, si ce n'est plus.

— Je crois que tu es la seule qui peut approcher, à moins d'unir la force de chacun de nous et de nos Pokémon ? Peut-être qu'il faut faire quelque chose ? Une idée ?

[Hrp : désolé, franchement désolé, je ne voulais pas prendre autant de temps <_< Sinon il à était convenu qu'on trouverait le cadran, des équipes ont trouvé trotteuse et aiguille, et d'autre des rouages, nous c'est le cadran]

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
avatar
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Du vieux dans du jeune [Vélusia/Ushiwaka]

Message par Velusia Varam le Sam 25 Fév 2012 - 16:46

Avec un peu de recul, la Florizzare n’était pas si grande que cela, quant à sa puissante maladresse, elle ne l’avait pas été assez pour mettre leur vie réellement en danger, ce qui n’était pas un mal et tandis que le bois et le pouvoir du dragon les protégeaient, ils purent finalement quitter les lieux sans une égratignure. A une ou deux reprises, le dragon avait dévié les rochers de leurs trajectoires, les envoyant s’écraser quelque part ailleurs dans la montagne, d’un coup de queue ou de tête. La Ptéra avait même utilisé l’Ultralaser sur un gros rocher qui aurait pu la blesser, et il avait éclaté en une myriade de petits cailloux, Velusia n’eut alors qu’à lever un bras, et relancé son bouclier. Elle n’avait pas eut besoin de ses yeux, elle sentait le monde, désormais, d’une étrange manière et la vieille femme qu’elle était se demandait si un jour elle retrouverait cette sensation ; Certes, tout était noir devant ses yeux et pourtant, elle sentait le monde très clairement. Lorsque la Ptéra avait réduit en miettes la roche, Velusia s’était tourné vers lui comme si elle avait su, comme si elle l’avait effectivement vu. Ce n’était pas facile à décrire, car elle sentait le monde comme évident, plutôt que de le voir comme il était. Velusia se remit en marche, alors que sa compagne de pierre reprenait son vol, avançant des plus honorablement et normalement pour une personne de son âge, elle avait bien conscience d’avoir considérablement vieillit et si elle ne sentait plus la jeunesse s’écouler en elle avec toute l’énergie et l’endurance que cela lui laissait à disposition, elle ne se sentait pas du tout affaiblit, n’était-ce pas étrange ? Elle se sentait ancienne, non pas rêveuse mais pensive, douée d’une force qu’on ne possédait qu’avec l’âge et une résistance qu’aucun humain ne possédait. Etait-il possible de se lier avec des pokémons au point que ces derniers ne déteignent sur vous ? Tout cela lui semblait trop inhabituelle pour qu’elle n’y prête pas attention, ni ne veuille se renseigner sur le sujet, d’autant que si cela venait à l’affecter dans l’avenir, comme cela l’affectait maintenant, elle devait savoir. La Nalcienne savait déjà que les pouvoirs des pokémons pouvaient affecter les humains, ou des concepts un peu plus abstraits, le temps, l’espace, puisque c’était là la seconde fois que cela se produisait, mais aussi l’esprit, entre les illusions et les rêves, et maintenant les corps…

Sans mot dire, Velusia prit la tête du groupe, car elle savait exactement où elle devait aller. Outre le fait qu’elle connaissait ces montagnes, sa mémoire photographique ayant fait son œuvre lors des entraînements dans la montagne et les quelques jours passés au Canyon, c’était comme si la Ptéra qui survolait la montagne et y voyait clairement tous les chemins lui envoyait une carte mémorielle par le lien qui les unissait afin de retrouver la route menant au village Cosmo. C’était là sans nul doute un avantage immense au vue de la difficulté que leur donnait la montagne, car malgré sa nouvelle force et la résistance dont elle jouissait, elle devait tout de même se montrer prudente dans la descente de roches, elle n’était tout simplement plus de la première jeunesse, Velusia devait pourtant se débrouiller, car elle n’avait pas de canne, ni même aucune arme sur elle : sa lance et son bouclier étaient restés au village… Mais elle ne ressentait pas le besoin de les avoir à ses côtés pour l’instant, le Lien du Dragon semblant lui donner des armes et des défenses tout autre et tout aussi efficace. Peut-être même plus, étant donné la difficulté à manier une lance et un bouclier… C’est vrai, la soldat n’y avait jamais pensé, jamais pensé qu’en vieillissant, ses armes pouvaient devenir des fardeaux et qu’elle devrait en changer en un jour. Ils arrivèrent enfin, Velusia n’ayant pas prit part aux bavardages, silencieuse comme à son habitude. Ce fut le vieillard qui interrompit ses contemplations silencieuses et la Ptéra les rejoignit peu de temps après, agissant de concert avec l’esprit de Velusia. La vieille femme sentait également cette compression, lui donnant l’effet d’être écrasée, sans l’être réellement, la dragonne à ses côté fixait la Bougie Cosmo dont les pupilles n’étaient plus que deux fentes et ouvrit la gueule en feulant ; la bête était visiblement de son avis. Velusia reprit sa marche, descendant dans le village, et lorsqu’ils furent à côté, regardant la flamme de la Bougie Cosmo. La flamme éclairait ses cheveux blancs, noués en deux queues de cheval basse, attachées par chacune deux bracelets qui semblaient être en or munie de rubis. Ses yeux blancs ne quittaient pas le cœur de la flamme et si Velusia en sentait la chaleur, elle n’en voyait pas l’éblouissement. A mesure que la femme se rapprochait, elle se sentait de plus en plus comprimée, de plus en plus fatiguée, lui laissant dire qu’il n’y avait plus de doute, une chose s’était passé dans la flamme qu’elle avait quitté quelques heures plus tôt et qui n’avait alors, rien de particulier.

« Ce Cercle est donc le responsable des derniers évènements. » Fit Velusia, d’une vois assurée et vieille, ne voyant par les yeux de sa Ptéra qu’un cercle dans le feu. « Vous n’y arriverez pas seul, n’oubliez pas que les Dieux sont la cause de ses perturbations. »

Velusia eut la sensation de devoir agir vite, mais sans précipitation. Elle sentait aussi devoir utiliser autre chose que le bouclier qu’elle avait pu formé un peu avant. Se plaçant face à la flamme, la femme fit naître une brise pour amoindrir la chaleur de la flamme et la faire vaciller. Néanmoins, ce n’était pas seulement ce qu’elle comptait faire, captant une multitude de molécule dans l’air, le ciel se couvrit juste au-dessus d’eux et une pluie fine commença à tomber, une fine pluie mais que l’on détestait pour sa propriété de pouvoir tremper en quelques secondes. Cela ne mettait pas en danger la Bougie, car elle avait toujours su rester allumer malgré tout ce qui avait pu se passer durant des millénaires. Velusia le savait. Velusia le sentait, ce feu là était éternel.

« Il va falloir retirer ce cercle du feu, la pluie nous aidera. » Disait-elle, manipulant l’air du bout des doigts avec une grande dextérité. « Vous devriez pouvoir absorber dans une certaine mesure la chaleur de la Bougie, afin que nos pokémons ne se blessent pas, dit-elle en se tournant vers Ishizu, notre jeune amie pourra certainement l’en déloger, avec l’aide des dragons. Je pourrais moi-même forger un bouclier pour vous protéger. »

Sa suggestion était simple, le maitre du feu s’occuperait de rendre la bougie inoffensive en partie, tandis que Velusia créerait un bouclier spirituel de la même puissance que tantôt, afin de finir de protéger les pokémons tandis que ceux-ci, la petite hybride, le Dracolosse et le Ptéra l’aideraient en prêtant leur force. Il n’y avait plus qu’à espérer que la chose ne fonctionne. La pluie commençait à chasser et à se raffermir. Velusia était prête, dès qu’ils s’y mettaient, elle déploierait alors ses forces et ferait miroiter une aura violette autour des pokémons, signe de la protection qu’elle leur octroierait.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Du vieux dans du jeune [Vélusia/Ushiwaka]

Message par Invité le Mer 21 Mar 2012 - 18:10

Ushiwaka était quelque peu sceptique… Aucun des deux imposants dragons de ses compagnons d’infortune n’était parvenu à s’approcher suffisamment près de l’immense cercle de métal. Et pourtant, Arceus sait que ces créatures légendaires renferment en elles une terrible puissance, héritage de leur longue et noble lignée, certainement l’une des plus puissantes des créatures régissant le monde. Aussi, comment Amaterasu qui, certes avait grandi, mais demeurait d’une taille infime en comparaison à ces deux êtes célestes, serait-elle capable d’extirper l’objet de son socle ardent ? D’accord, elle avait montré qu’elle était capable de manipuler les flammes. Mais elle était loin d’être une créature issue de l’enfer, elle y était tout aussi sensible que lui !
Pourtant… Intérieurement, il savait que c’était la meilleure chose à faire. L’air déterminé qu’affichait sa sœur d’armes le lui confirma.
Doucement, elle s’approcha du foyer éternel, jusqu’à ce que la chaleur tinte son habit d’albâtre de chaudes couleurs, et que sa peau de porcelaine soit presque agressée par les flammes. La fine pluie qui tombait, grâce à l’intervention de la vénérable Nalcienne, lui offrait un simple répit, bien vite balayé par les langues ardentes. Elle se tourna vers cette dernière, et lui offrit un petit sourire.


« Merci de ta protection, Grand-Mère, mais je pense que je n’ai pas besoin d’un bouclier supplémentaire. »

Ce disant, elle saisit les deux serpes d’ébène à sa ceinture, et les croisa devant sa poitrine généreuse. Les yeux clos, la tête baissée, on aurait dit qu’elle priait. Une prière silencieuse adressée au ciel. Ce dernier lui répondit. Un vent léger se mit à souffler, s’enroulant autour de son corps de neige. La bourrasque, d’abord faible, prit bientôt de l’ampleur, se muant en un tourbillon sifflant, une petite tornade dont le centre était l’hybride. Le souffle faisait danser sa longue chevelure immaculée, soulevait les pans de son kimono. Mais ne l’agressait nullement.
Amaterasu rouvrit ses yeux soulignés de larmes de sang et décroisa ses armes. Elle prit une grande inspiration, davantage pour gagner encore en sérénité que reprendre son souffle. Puis, elle s’avança sans crainte dans le brasier.
La tornade autour d’elle éloignait une grande partie de la chaleur, mais celle-ci était bien assez importante pour irriter sa peau. Elle ferait mieux de ne pas traîner. Elle ne savait pas pendant combien de temps elle parviendrait à maintenir le vent qu’elle avait invoqué, surtout dans cet enfer ardent. Mais le pire, c’était qu’elle n’avait absolument pas l’impression d’avancer ! Pourtant, elle accomplissait chacun de ses pas. Mais le cercle de métal, au sein de la Bougie Cosmo, semblait toujours aussi éloigné. A la fois proche et lointain. Comme si un étrange maléfice opérait, et éprouvait un malin plaisir à piéger quiconque souhaiterait s’approcher de cet étrange objet dans un cercle temporel infernal.
Mais elle devait réussir ! Elle le sentait, elle le savait, ce disque métallique était la clé qui leur permettrait de recouvrer leur apparence originelle ! Ce n’était pas qu’elle n’appréciait pas ce corps. Elle trouvait tout simplement qu’il était contre-nature de passer une page de sa vie sans que l’on ne se souvienne de rien, ni des progrès accomplis, ni des erreurs malheureuses. Autrement dit, sans aucun souvenir. Qui donc pourrait rêver d’une telle existence ?
La louve hybride tendit la main. Elle y était presque ! Ses doigts pouvaient presque toucher le métal ! Encore un effort ! … Mais c’était trop. Ainsi, elle ne pouvait rien faire. Elle ne pouvait mobiliser son esprit sur deux choses aussi conséquentes, le maintien de sa protection invisible et sa lutte contre cette force malicieuse. Elle devait faire un choix. Il n’y avait pas d’autre option.
La tornade s’évanouit aussi rapidement qu’elle était apparue. Libérée de ce poids mental, Amaterasu parvint à franchir les quelques centimètres nécessaires. Sa main se renferma sur le bord du disque. La chaleur atroce qui s’en dégageait la lui brûla, mais elle ne lâcha pas. Une lumière étrange, à la fois verte et bleue, douce et aveuglante, s’en dégagea. L’immense cadran d’horloge, mue par une force invisible, quitta le foyer pour atteindre la voute. Elle avait réussi… !
Mais à quel prix ! Les flammes ne lui firent aucun cadeau. Sitôt la tornade dissipée, elles s’empressèrent de châtier cette petite imprudente, qui avait osé les braver. Les langues embrasées léchèrent son corps, s’attaquèrent à son délicat habit… Elle tenta de s’y soustraire, de quitter cet endroit ! En vain. Elle s’effondra, épuisée mentalement et physiquement.
Et Ushiwaka ne pouvait rien faire. Pour une rare fois, il perdit son calme et laissa parler son inquiétude, dans un cri déchirant.


« AMA !! »
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Du vieux dans du jeune [Vélusia/Ushiwaka]

Message par Velusia Varam le Mar 10 Juil 2012 - 12:19

Si les dragons ne pouvaient avancer, la raison en était simple ; ils n’étaient tout simplement pas élus pour le faire. La Bougie Cosmo n’était pas qu’une flamme, mais un artéfact, si on pouvait le qualifier ainsi, d’une grande puissance. Pourquoi et comment Arceus avait créé cette chose, Velusia l’ignorait, mais ce n’était probablement pas un hasard si cet endroit précis avait été choisit pour recevoir un artéfact plus puissant encore, grandissant certainement la puissance des flammes. Le dragon resta à sa place et Velusia se contentait de garder la pluie active. Elle sentit dans l’air le déplacement de l’hybride, et sentit sa détermination : elle allait s’approcher de la flamme. La vieille femme manipula un peu les molécules d’air, les frottant les unes aux autres, amenant l’air froid et l’air chaud à se cotoyer. Et un éclair frappa quelque part dans la montagne, dans un éclat qui fit sursauter les quelques habitants qui ne s’étaient pas réfugiés chez eux. Le ciel devint noir et les nuages particulièrement lourds et des trombes d’eau commencèrent à tomber. La petite hybride refusa avec politesse la protection de la Nalcienne, mais peut-être en aurait-elle besoin plus qu’elle ne le pensait. Il ne fallut pas plus de temps pour que la pluie n’inonde les environs, ho bien sûr le village ne craignait rien, si ce n’était un bon rhume en restant trop longtemps sous la pluie battante. Velusia ne sut pas grand-chose de ce que fit la pokémon, mais elle put sentir les mouvements d’énergie, par l’air ou son pouvoir du dragon, elle ne savait pas, elle ne pouvait que constater. Elle la sentit disparaître dans les flammes et la tornade arriver, ce qui ne l’alarma nullement. C’est comme si elle savait, cela devait se passer ainsi. Velusia amplifia le mouvement du vent, l’hybride avait beau dire, elle ne resterait pas inactive et ne se contenterait pas de regarder seulement. Peu importait que la pokémon ne puisse tenir le vent, Velusia prendrait la relève car s’était précisément dans son domaine. Le silence durait, si l’on ignorait la pluie, mais cela signifiait que l’objet était plus difficile à faire sortir qu’on aurait put le penser. Ce qui n’était pas si étonnant, son pouvoir devait être particulièrement puissant.

Après de longues minutes d’attente, la tornade s’évanouit, mais Velusia prit garde à en reprendre le contrôle. De fait, la chaleur restait supportable et la pluie atténuait le risque de brûlure grave. D’ailleurs, Velusia fit ce qu’elle avait en tête depuis le début, malgré le refus polie de la petite hybride. L’Ancienne créa sans difficulté un bouclier autour de la pokémon, de la puissance des dragons, qui bien sûr était destiné à la protéger. Ce n’était pas un exercice difficile, laissant penser à la vieille femme, qu’elle avait dû gagner une conséquente puissance dans cette histoire. Et puis, quelques secondes plus tard, une énergie folle s’échappa des flammes, ou plutôt, de l’objet, mais aveugle, Velusia ne pouvait que localiser sa position et pas sa provenance. Le pokémon avait réussit. Velusia sentit dans l’air, la chose se déplacer, comme briller et s’éloigner. Le dragon prit les choses en main et accompagna l’artéfact dans les airs, le surveillant, et veillant à ce que rien ne l’empêche de retrouver la place qui était la sienne. Mais à terre, les choses n’étaient pas si heureuses : la pokémon avait perdu connaissance, des suite de son exploit. Velusia commença par faire disparaître le vent qui n’était plus utile. C’était à elle de jouer maintenant. Formant un second bouclier, s’entourant d’une lueur violette, la vieille femme s’avança sans crainte dans la Bougie Cosmo. Bien sûr, elle put sentir la brûlure des flammes, mais l’artéfact retiré, le feu était moins puissant. Velusia ramassa le corps évanouit de l’hybride et le sortit pour de bon de la bougie. Tout cela avait été extrêmement risqué… Velusia savait depuis longtemps qu’on n’avait pas un résultat sans jamais devoir sacrifier quelque chose et ils n’avaient pas eu le choix… Mais bien sûr, Velusia détestait cette solution, qui pour elle, n’en était pas une. Quitte à sacrifier quelque chose, elle préférait le faire elle-même. Elle n’avait plus de famille et pas d’amis, elle ne risquait pas de manquer à quelqu’un. Une fois hors des flammes, les boucliers se volatilisèrent et presque dans le même instant, la pluie se dissipa pour disparaître finalement, en même temps que les nuages.

Les habitants remirent le nez dehors, regardant les étrangers, déconcertés. Quelques curieux s’avancèrent et rapidement on proposa de prendre soin de la jeune fille. Les gens ici étaient accueillant et Velusia ne s’inquiétait pas de son sort.

« Vous devriez accepter, elle sera hors de danger je pense… Les effets du temps devraient bientôt disparaître. »

*Du moins je l’espère.*


Malgrés la formidable puissance dont elle disposait, Velusia n’était pas prête à être déjà vieille, ni à posséder cette puissance. Du moins pas comme ça, pas comme un objet trouvé. Velusia s’avança vers la pokémon et la remercia, de son sacrifice pour les sauver et de son courage, avant de prendre congé du groupe. La Soldat s’éloigna un peu dans la montagne, et retrouva la Ptéra sans mal. La créature avait regagné le sol et gémissait. L’objet avait disparut dans le ciel et bien qu’elle ne soit une prodige du vol, elle n’avait pu le suivre au-delà d’une certaine hauteur, peut-être même n’avait-on jamais vu un dragon voler aussi haut… Rejoignant son dragon, lui posant une main sur le cou, le Chevalier-Dragon et sa monture pensaient la même chose : il fallait maintenant attendre que les formidable pouvoir de l’objet ne se dissipent avant de repartir.

(Merci pour cet évent, le sujet est clos pour moi ;) )

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Du vieux dans du jeune [Vélusia/Ushiwaka]

Message par Ishizu Yggdrasil le Mar 31 Juil 2012 - 23:07

Le vieillard avait eu un moment d'absence, un moment de pur sénilité qui l'avait bloqué un instant sur place. L'âge n'a pas que du bon. Il était resté un bon moment dans cet état second ou son corps ne souhaitait plus réagir, se disant que c'était parfaitement futile et inutile. Un côté vieux fou avait fait surface, sa conscience de jeune jouvenceau se mêlant à celle d'un vieux con, cela pouvait provoquer quelques... arrêts mental. Décidément, il ne contrôlait plus rien, et encore moins son bras qui commença à s'enflammer seul. Incapable de l'arrêter puisque son corps ne voulait plus réagir, il dût laisser les choses se faire, hurlant en son fort intérieur.
Les flammes de son être lui calciné le bras gauche dans une violente mélopée mortelle. Ce bras dont la chair rougie et en cloque commençait à suinter d'une huile nauséabonde.

Quand il retrouva finalement sa capacité à pouvoir intervenir et son état mental de jeune, il était trop tard. Le groupe avait mis la main sur l'objet et son bras était aussi rouge qu'une brique. Eteignant le feu que son corps avait provoqué seul, il passa outre la douleur en aspirant les maux dû aux graves brulures. Une fois qu'il eu finit d'aspirer l'énergie solaire rebelle, il put décider de se sectionner le bras. Le bois de la canne s'embrasa, se déformant pour révéler une lame de métal. Posant le sabre sous son aisselle, un coup sec sectionna le membre brûlé et invalide. Usant du feu pour cautériser et cicatriser la plaie, l'intervention fut rapide et presque sans douleur. Peu de gens le savent, mais amputer des extrémités fait beaucoup plus souffrir que d'amputer le membre dans son entier. Le fait est que les extrémités sont des amas de milliers de nerfs, tel des racines à foison dans un tout petit espace alors que dans un membre le nerf est en nombre plus réduits, certes plus gros cependant. Le fait qu'il y en ait moins renvoie beaucoup moins de message de douleurs au cerveau et donc la douleur parait moins puissante.
Cependant, elle est présente, et reste quand même insupportable. Mais il fallait passer outre, il fallait se relever et ce qu'il advenait de la vieille et de l'homme. Pire que s'il s'était jeté dans un buisson de ronce ou qu'il aurait plongé tête la première dans une eau particulièrement bouillante, le moignon de son épaule lui arrachait des larmes de douleur. Amputer un si vieux corps est dangereux, il ne tiendrait surement pas !
Mais il devait faire quelque chose pour la créature à la fois Pokémon et humaine du jeune homme, allongée là, subissant le mal du feu de la bougie cosmo.

— Tien bon petite, il n'est pas l'heure pour toi de partir !

Il apposa sa main sur le front de la jeune femme et commença à en aspirer l’énergie solaire, aussi nommé énergie masculine. L’énergie du soleil, comme celle de la lune, est une énergie que tout être aspire tout au long de leurs vies. Elle n'est rendu qu'au jour de la mort ou que par le feu. Certaines personnes voient leurs corps se brûler sans aucune raison, comme ça, leurs corps s'embrasent d'eux mêmes. Il s'agit d'un trop plein d’énergie solaire qui doit sortir, et il n'a pas trouvé d'autre moyen que celui ci. L'énergie lunaire est quant-à elle celui de la femme, associé à ses cycles lunaires, menstruel dû auparavant à la pleine lune. Énergie de l'eau et des ténèbres face à celle du feu et de la lumière. Cependant, ténèbres ne veut pas dire Mal et Lumière Bon. La lune est une lumière et le soleil forment les ombres. l'un ne peut vivre sans l'autre. Il faut un peu de tout pour faire un monde. Aussi représenté sous le Yin et le Yang, le blanc, le mâle, le noir, la femelle, le dragon blanc et le tigre noir, chacun ayant une part de l'un et de l'autre.
Dans ce cas-là, le vieillard aspiré en lui l'énergie solaire qui avait affecté, en mal, la demoiselle. Il en captait l'essence, l'âme de cette puissance et la prenait en lui, maître du feu capable de gérer au mieux cette énergie dangereuse.
Il ne sut jamais s'il avait réussi, son corps était tombé, disparaissant dans une sorte de brouillard flou. Le monde tournait étrangement, tout semblait prendre une tournure étrange, l'objet qu'ils avaient récupérer allait réagir, bientôt, et son effet sur le temps commençait à s'altérer.

[hrp : j'ai supprimé vos messages pour ne garder que le rp. Je sais, j'arrive après la guerre.]

_________________
— Je ne m'investis que pour conduire le monde actuel à sa perte !
avatar
Ishizu Yggdrasil
Informations
Nombre de messages : 1284

Fiche de personnage
Points: 90
Âge du personnage: 21
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Du vieux dans du jeune [Vélusia/Ushiwaka]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum