-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -50%
-50% sur la Sélection de Jeux PS4 Gamme ...
Voir le deal
9.99 €

[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En cours [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Violette le Ven 27 Sep 2019 - 23:42

Déçue, j’assistai sans pouvoir rien y faire à la levée du drapeau. L’arbitre avait décidé que Doc n’était plus en état de combattre. Et il avait raison. En fait, je m’en voulais d’avoir laissé ma Kirlia combattre aussi longtemps alors que je savais que je n’avais aucune chance : Le Lucario de mon adversaire n’avait fait qu’une bouchée de Flèche et de Lily. Il était bien trop fort pour moi et je le savais. Mais un champion ne pouvait pas renoncer avant d’avoir tout tenté, pas vrai ? Alors j’avais lancé Doc dans la bataille. Elle et moi avions essayé de stratagèmes toujours plus ingénieux. Mais rien n’y faisait. Le guerrier de métal était toujours trop fort. Il avait certes un certain avantage de type sur Doc mais je voyais bien que cela n’expliquait pas tout.

D’abord il y avait l’attitude de son dresseur, un vieil homme qui aurait probablement pu être mon arrière-grand-père et qui s’était contenté de sourire légèrement pendant toute la durée du match sans prononcer un mot, sans bouger un muscle !

Il utilisait peut-être des pouvoirs psychiques, comme moi, ou bien encore ce mystérieux pouvoir de l’aura dont les humains assez proches des Lucario étaient supposément dotés. Mais l’arbitre – qui était un psychiste bien plus puissant que moi m’avait assuré que tel n’était pas le cas. Le Pokémon avait donc vaincu les trois miens sans l’aide de son dresseur… Et sans effort.

Et ce sourire qui ne quittait pas les lèvres du vieil homme… Il ne paraissait pas moqueur mais plutôt… Plein de compassion… Ce qui était assez incongru vu la situation… D’accord je venais de perdre, ce qui était malheureusement assez courant, mais même si les matchs à sens uniques comme celui-là étaient heureusement bien plus rares, ce n’était pas une raison pour me prendre en pitié, si ? Pour qui il se prenait cet homme après tout ! J’étais championne après tout ! Des défaites, j’en avais vu d’autres !
Il avait finalement ouvert la bouche lorsque je lui avais remis son badge bien mérité, ayant même réussi pour l’occasion à composer un sourire de circonstance satisfaisant. Mais il ne fut pas dupe :

« Je te sens troublée, jeune championne… »

Il avait vraiment besoin d’insister sur ma jeunesse ? Sans perdre ma contenance, je lui répondis :

« Eh bien je n’ai pas l’habitude de me faire écraser comme ça… Et heureusement d’ailleurs ! »
Et je partis d’un petit rire que j’espérais assez naturel pour faire descendre la tension. Mais il insista : « C’est donc la défaite qui agite ton esprit ? »


Bon sang mais qu’est-ce qu’il voulait à la fin ! C’était moi la championne, pas lui ! S’il voulait me faire la leçon, il n’avait qu’à ouvrir son arène ! Il parut se rendre compte de mon agacement car il ajouta :

« Désolé si mes propos sont trop directs. Je crois que je ferai mieux de m’expliquer. Comme mon Lucario combat sans mon aide, j’ai profité du match pour vous observer attentivement, tes Pokémon et toi. Et j’ai bien vu à ton air que tu n’appréciais pas de voir tes Pokémon prendre des coups. Mais tu as hésité longtemps avant d’envoyer ta Kirlia. Je peux savoir pourquoi ? »

Je fus saisie d’une envie fulgurante de lui dire de prendre son fichu badge et de foutre le camp. Ce n’était vraiment pas le moment de me poser ces questions. Mais Doc se connecta à moi et m’envoya toute sa sérénité et sa joie de vivre habituelle, ce qui me clam aussitôt. Je sentis également de l’interrogation chez la ballerine : elle aussi se posait des questions sur mon attitude. Elle avait dû être trop absorbée sur le match pour lire la réponse dans mon esprit. Soit. Si cela pouvait lui faire plaisir à elle…

« Si vous voulez parler suivrez-moi ! J’aime autant le faire devant un bon thé ! »

Après tout, j’étais dans mon domaine ici, alors autant se mettre à l’aise ! Je pénétrai donc dans une salle bien plus petite que celle du terrain de combat où se trouvaient un poêle à bois, une bouilloire, une table, quelques chaises et des étagères en bois fixées au mur. Ces dernières contenaient des pots remplis de diverses pousses que je saisis d’une main experte, préparant ainsi ma décoction préférée.

Lily était déjà ressortie pour aller à la chasse aux fruits et Lulu faisait la sieste dans ma chambre, je n’allais donc pas la réveiller pour ça, elle aurait sa boisson au réveil. Je préparai donc cinq tasses : une pour le vieil homme, une pour son Lucario, une pour Flèche, une pour Doc et la dernière pour moi. L’arbitre était quant à lui sorti pour affaires.
« Merci pour l’attention jeune fille » me remercia le vieil homme. Il saisit sa tasse mais ne la but pas, attendant apparemment ma réponse. Mais je n’étais pas pressée et pris le temps d’avaler quelques gorgées du breuvage revigorant avant de lui répondre :

« Au moment d’envoyer Doc – ma Kirlia – je me suis demandé s’il était judicieux de continuer le combat et de l’envoyer prendre des coups alors que je savais que votre Pokémon était bien trop fort pour moi.
-Ah je vois… Mais dis-moi, vu que tu es spécialiste du type psy, j’en déduis que tu possèdes le pouvoir de télépathie ?
-C’est le cas…
-Alors lui as-tu demandé son avis sur le sujet ?
-Bien sûr ! Elle m’a répondu que ça ne la dérangeait pas de vous affronter malgré la différence de puissance.
-Je vois… Donc en définitive tu as écouté ton Pokémon… Et pourtant un détail te perturbe encore… Quel était ton avis sur la question ?
-… En fait c’était assez confus. D’un côté, je n’aime pas que mes Pokémon prennent des coups pour rien. Et se battre alors qu’on sait qu’on ne peut raisonnablement pas gagner, c’est prendre des coups pour rien. Mais d’un autre côté… Je suis championne ! Et un champion ne doit pas baisser les bras !
-Vraiment ? Je suis désolé mais je ne suis pas un expert des règles officielles de la ligue Pokémon. Existe-t-il un article qui t’empêche formellement de déclarer forfait ?
-… Non…
-Alors pourquoi ne pas l’avoir fait ?
-… vous me jugez.
-Pas du tout, je m’excuse si je te fais cette impression. J’essaie juste de comprendre le fonctionnement d’un champion.
-Non, j’ai dit : « parce que j’avais peur que vous me jugiez »
-Ah au temps pour moi. Mes oreilles ne sont plus ce qu’elles étaient ! Et pourquoi avais-tu peur de mon jugement ? Te fais-je l’effet de quelqu’un de méchant ? »


Lui méchant ? Mais non, pas du tout ! C’est juste que…

« C’est juste que… Je ne suis pas championne depuis très longtemps… Et je n’ai pas envie de décevoir.
-Je comprends, la pression doit être très forte dans cette situation. Tu as peur d’une réaction de la ligue pour avoir perdu ce match ?
-Non… Ce n’est pas la première fois que je perds et jusqu’ici on ne m’a jamais rien dit… C’est surtout vous que je ne voulais pas décevoir en fait…
-As-tu lu dans mon esprit pour connaître mes attentes ?
-Non ! Jamais ! Je ne m’autorise jamais à lire dans l’esprit de mes challengers !
-Alors comment savais-tu que tu allais me décevoir en renonçant…
-La plupart des challengers auraient été déçus… Je crois…
-Même si c’est vrai, je ne suis pas la plupart des challengers jeune fille. Et j’ai trouvé ce combat très intéressant. Tu vois, je n’ai pas été déçu, bien au contraire. Est-ce que ça t’aide de connaître mon point de vue ? Est-ce que cela te soulage ? »


Ah bon, il n’avait pas été déçu ? Pourtant on pouvait dire objectivement que j’avais livré une piètre performance…

« Oui… Un peu… Mais je suis déçue quand même…
-Ah ! Nous y voilà ! Et pourquoi es-tu encore déçue ? «


La réponse n’était malheureusement pas difficile à trouver. Il suffisait de procéder par élimination. Si je n’avais pas déçu ni la ligue ni cet homme, ni mes Pokémon, comme elles me l’avaient assuré, il ne restait que…

« Je me suis déçue moi-même. Parce que je voulais gagner, ou au moins euh… Marquer quelques points. Vraiment. Mais je n’ai pas réussi. Et je ne voulais pas non plus que mes Pokémon souffrent moralement ou physiquement de cette défaite. Du coup je me demander si je ne devais pas arrêter… Tout en ayant très envie de vaincre. Et vu que Doc ne m’a pas dit non… J’ai continué. J’ai mal agi. J’aurais dû prendre en compte l’intérêt supérieur de mon Pokémon avant mon envie stupide et impossible de gagner…
-C’est donc la leçon que tu tires de notre affrontement ?
-Oui. Je dois être plus sage et penser davantage à mes Pokémon… Ce n’est pas ce que vous espériez m’entendre dire ? »


Curieusement, il me répondit par une autre question :

« Penses-tu que c’est ce que tes Pokémon voudraient t’entendre dire comme compte-rendu de ce match ? Penses-tu que tu as déçu leurs attentes en plus des tiennes »

La question était intéressante et les réponses faciles à trouver. Lily aimait bien les combats officiels mais sans plus. Elle aimait se dépenser et se donner à fond sans aucun regard pour le résultat. Elle se moquait donc pas mal que j’abandonne ou non. Doc raisonnait à peu près de la même manière. Elle avait toujours à cœur de s’amuser pendant un combat, même lorsque celui-ci était très difficile. Ce qu’elle aimait par-dessus tout c’était partager mes émotions lors d’une rencontre. Le résultat importait peu pour elle. Quant à Flèche… Elle détestait perdre mais détestait encore plus abandonner et abhorrait les lâches. De ce point de vue, continuer le combat avait été la meilleure option. Je répondis finalement :

« Non… Comme me l’a dit Doc, elle ne voyait pas d’objection à continuer, et mes autres Pokémon n’ont pas regretté notre affrontement malgré la défaite. »

Flèche valida ma conclusion d’un signe de tête.

« Et donc ?
-Donc… Je suis désolé, mais je ne vois pas où vous voulez en venir ! J’aurais dû arrêter selon vous ?
-Oui… Non… Mon avis importe bien peu et pour être franc, je n’en ai pas sur la question. Ce que je voulais te faire toucher du doigt, c’est que la seule personne qui était déçue, c’était toi. Tu étais déçue à cause de ce que tu croyais concernant mes attentes et celle de tes Pokémon, concernant les attentes de la plupart des dresseurs, pour reprendre tes mots. Cette déception vient de toi et de toi seule.
-Mais… Il doit bien y avoir une réponse objective à cette question ! Soit j’ai bien fait de continuer, soit ce n’est pas le cas ! Et si j’ai mal fait, je dois savoir pourquoi pour m’améliorer !
-Tu sembles ne pas encore saisir… Dans ce cas, prenons un autre exemple ! Si jamais nous avions livré un match non officiel, un match de détente ou d’entraînement avec le même résultat, aurais-tu été déçue de la même manière ?
-Eh bien… Oui mais… Pas autant… La pression, les exigences ne sont pas les mêmes que lors d’un match d’arène !
-Ah, le mot que j’attendais ! Les exigences ! Qui donc exige que tu sois plus performante lors d’un match officiel ?
Je fus tenté de répondre que la ligue me l’ordonnait. Mais comme je l’avais vu un peu plus tôt, ce n’était pas exact. Le conseil s’attendait à ce que je me donne plus sérieusement lors de matchs officiels, mais pour être honnête, ils n’EXIGEAIENT rien de moi en termes de résultats pur et dur… Je vis enfin où le vieil homme voulait m’amener.
-C’est moi, c’est ça ? C’est moi qui exige à moi-même. Pas la ligue, pas les challengers, pas vous et pas mes Pokémon… Mais… C’est normal non ? C’est la situation qui…
-… l’exige ?
-Oui enfin je veux dire… Ca fait partie de mon métier de championne non ? Enfin, de mes attributions officieuses…
-Et qui donc juge du respect de tes attributions officieuses ?
-Eh bien les challengers je suppose… Je tourne en rond c’est ça ? Donc la réponse ici aussi c’est moi… Mais c’est un peu gros non ?
-Qu’est-ce qui est gros ?
-Eh bien… Je ne pas être responsable de TOUT l’intérêt que je porte au bon déroulement des matchs, si ?
-Répète ta dernière phrase dans ta tête. Elle devrait t’évoquer quelque chose… »


Je suis responsable de tout l’intérêt que je porte… Oui mais si c’est moi qui le porte, c’est mon intérêt…. Je suis responsable de mon intérêt pour le bon déroulement des matchs… Vu comme ça…

« Vous voulez dire… Que tout ça c’est dans ma tête ?
-Les matchs en eux-mêmes non. Ils sont bien réels. Mais la vision que tu en as oui. Tout comme la vision que tu as de toi et de ton rôle. J’ai cru comprendre que cela pesait sur tes épaules ? »


Ces mots… Quelqu’un les avait déjà utilisé… Mon frère tout d’abord, qui trouvait que les combats me stressaient de plus en plus et me recommandait de faire plus de pauses et de prendre plus de temps pour moi… Comme si un champion pouvait se le… Encore ???

Et puis il y avait aussi… Maître Ellio, mon ancien professeur en herboristerie qui m’avait rendu visite il y a un peu plus d’un mois, après qu’il ait appris que j’étais devenue championne. Il avait paru enchanté de me revoir mais il m’avait fait part de son inquiétude pour ma santé. D’après lui, je ne me ménageais pas assez et je portais trop de choses sur mes épaules… Ironie de la chose, Ellio aussi possédait un Lucario …

« Vous ne connaissez pas maître Ellio par hasard ? »

Le sourire du vieil homme s’élargit :

« C’est mon meilleur ami d’enfance. Nos Lucario sont frères. Nous les avons capturés le même jour. Comme tu l’auras compris, c’est lui qui m’a demandé de venir te voir, pour t’aider à « gérer le stress lié à ta charge de championne » comme il m’a dit.

Ah… C’était très gentil de la part d’Ellio mais… Je me sentais un peu agacée qu’il se mêle comme ça de ma vie privée ? Mais pouvait-on dire que des matchs officiels en arène relevaient de la sphère privée ?

« Veux-tu suivre mon enseignement ? Je ne t’oblige à rien et tu pourras arrêter quand tu voudras. Je pense effectivement que je peux vraiment t’aider dans ce domaine. »
Hein ? Suivre un enseignement ? Avec tous mes matchs en attente ? Impossible… Ce ne serait pas digne de… LE discours de l’homme me revint une nouvelle fois en mémoire. Pour être honnête… Même Doc m’avait dit que je prenais ma charge trop à cœur. Et entre elle, mon maître et mon frère, cela commençait à faire beaucoup de monde… Peut-être qu’il était temps de lever le pied… Et si cela faisait de moi une meilleure championne pour la suite, ce ne serait pas du temps perdu ! Finalement, je retrouvai le sourire tout en répondant :

« C’est d’accord euh…
-Je m’appelle Marshall. Ravi que tu aies accepté. Alors voilà comment les choses vont se dérouler : j’ai discuté avec ton arbitre en arrivant. Je sais que tu n’as plus de matchs de prévu cette semaine. Nous allons donc la mettre à profit pour que je puisse t’enseigner quelques petites choses. Puis, si tu désires encore continuer, tu devras annuler tous les matchs suivant sur un mois… Pour prendre des vacances ! Ellio m’a dit que tu n’avais fait aucune pause depuis ton accession à ce poste ! Ca ne va pas du tout ! Pourquoi n’irais-tu pas… Je ne sais pas moi, aux sources chaudes ? »


Un mois plus tard…

Flèche, Doc, Lily, Lulu et moi nous prélassions dans l’eau chaude après avoir fait le trajet Nalcia/Flamen à pied, comme au bon vieux temps. Marshall avait bien raison. Le repos me faisait un bien fou… Même si je n’étais pas vraiment sûre d’avoir bien assimilé mes premières leçons de self-control. Mais globalement, je devais reconnaître que ce qu’il m’avait appris m’avait fait du bien… En tout cas suffisamment pour que je puisse me détendre dans cette merveilleuse eau chaude en caressant lascivement Flèche qui elle aussi semblait passer du bon temps !

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Tyrande di Neralitha le Mar 8 Oct 2019 - 17:04

Après avoir visité partiellement les Ruines Antiques, et accompagnée d'un nouveau partenaire, j'avais quitté les vestiges d'une civilisation désormais déchue, non sans avoir effectué quelques dessins et cueilli quelques-unes des rares plantes de ce milieu hostile pour les faire sécher. Je n'en avais prélevé que trois, par respect pour la flore locale, et je les avais gardées précieusement entre les pages du carnet que je transportais et sur lequel je prenais mes notes. Çà et là, des croquis faits à la hâte et à la lueur tremblante de la torche portée par Darius représentaient des créatures que je savais anciennes et robustes : un Tutafeh, un Lewsor, mais aussi une drôle de chose faite de sable avec une pelle plantée au sommet du crâne ornaient les pages, et je souriais chaque fois que je repensais à ma mini exploration des ruines. Cela m'aidait à ne pas penser à ce qui m'accablait en temps normal, à savoir ma malédiction, ma maîtrise incomplète et ma foutue phobie qui, plus que ma lignée, me gâchait la vie, sans parler de mon agresseur, qui ne s'était pas montré depuis longtemps. Toutefois, rien ne me garantissait qu'il ne m'épiait pas, tapi dans l'ombre...

« D'après vous, on devrait aller où ? »

Si Xul me désigna une direction avec son os, enthousiaste, le Sablaireau rouge et ocre se contenta de se rouler en boule et de s'engager dans ladite direction. Bon... Ma nouvelle recrue n'était pas très causante, mais au moins, elle ne faisait pas d'histoires et avait plutôt bon caractère, c'était déjà ça. Je ne me sentais pas en capacité de devoir gérer une créature remuante et en perpétuelle contradiction avec moi, comme Darius l'était parfois. Enfin, un peu trop souvent à mon goût, ces derniers temps, mais peut-être était-ce dû à ma fatigue...

« Ce ne serait pas de l'eau qu'on aperçoit là-bas ? »

Ma chouette, posée sur mon épaule, décolla pour aller faire un rapide tour de reconnaissance, alors que je tentai de la suivre du regard. Mais la lumière, bien que normale pour un humain lambda, était un peu trop forte pour moi, et je dus baisser la tête en attendant son retour. Je me pris à espérer que la nuit tombe vite, puisque la pénombre était plus agréable pour moi... Sentant Xul tirer sur mon vêtement, visiblement inquiet, je le rassurai d'un sourire.

« Ça va, ne t'inquiète pas, je suis juste un peu trop sensible au Soleil, et un peu fatiguée, aussi. »

J'avais vraiment l'impression de me répéter, ces derniers temps, et mon Osselait avait beau être jeune, il n'était pas dupe. Si je voulais avancer et augmenter nos chances de survie, je devais me reprendre, et vite. Inspirant un grand coup, et constatant le retour de Dori'thur, je lâchai :

« Allez, fini le sable, j'en ai partout et j'en ai assez de ressembler à un désert ambulant ! On va se baigner ? »

Celui que j'avais baptisé Tavarok daigna enfin se déplier et agita la tête de gauche à droite si frénétiquement que je crus qu'il allait se casser le cou. Cela eut au moins le mérite de me faire rire, et je le laissai s'étaler au bord de l'eau de tout son long, à bonne distance de la mer, quand même, des fois qu'une envie de l'éclabousser nous prenne. Xul partit en trombe, pressé de plonger, mais il revint vers moi en courant, sautillant et criant tout en me désignant le sol. Je m'accroupis donc pour le prendre dans mes bras et me penchai pour toucher le sable. Aussitôt, je dus retirer ma main : le sol était brûlant ! Comment Tavarok faisait pour supporter ça ? Il était sur-Pokémon ou quoi ?

« On va y aller doucement, d'accord ? »

Avec prudence, je me risquai à tremper ma main dans l'eau, et je pus constater avec soulagement que la température excessivement élevée ne concernait que le sable. L'eau, elle, était parfaite. Je laissai donc Xul y entrer après avoir déposé son os sur un rocher, et Dori'thur, méfiante, osa effleurer la surface salée du bout des serres, alors que je riais en ôtant ma tunique. J'hésitai à me déshabiller complètement, et je fis bien : un peu plus loin, une jeune femme qui devait être dans ma tranche d'âge se détendait avec ses Pokémon. Je ne m'attendais pas à trouver quelqu'un en ce coin si reculé, mais tant pis : j'allais devoir faire l'effort de communiquer avec elle, en érasien, en plus. Au moins, elle était seule, ce serait donc plus facile pour moi. En m'asseyant sur un rocher pour immerger mes jambes, et en espérant que ma tenue légère - mes sous-vêtements, donc - ne choquerait pas l'étrangère, je lançai timidement :

« Bonjour, si je vous dérange, je peux aller plus loin... »

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] 39a0e65e06635f1cf7ff
RP 1 - RP 2 - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Tyrande di Neralitha
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 157

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Violette le Ven 11 Oct 2019 - 19:40

Avez-vous déjà vu un Rondoudou tout gonflé se laisser porter par les flots ? Je vous assure que le spectacle est franchement marrant ! Mais à l’air qu’elle affichait, Lulu semblait totalement détendue, proche de la plénitude la plus totale ! Seule Lily ne prenait pas de bain pour le moment : elle était occupée à chercher l’origine d’une bonne odeur qu’elle avait senti eun peu plus tôt. Doc quant à elle s’amuser à faire grossir les bulles d’eau générées par nos éclaboussures puis à les faire léviter jusqu’au sommet de son crâne où elle les faisait virevolter en tournant sur elle-même. Le but du jeu consistait évidemment à ne pas faire éclater la bulle, un jeu dans lequel la Kirlia se révélait très douée… Même si je n’étais pas certaine qu’elle ne trichait pas avec ses pouvoirs psy !

Et d’ailleurs, en parlant de pouvoir psy, les miens m’indiquaient qu’un humain approché, accompagné de plusieurs Pokémon. Probablement un dresseur, comme moi… Si c’était encore un de ces gamins de douze ans qui m’avait suivi jusqu’ici pour me défier, je jure que je vais le… Ah non, c’est bon, elle a l’air trop âgée pour n’avoir que douze ans !
En effet, en me retournant, je pus m’apercevoir qu’il s’agissait d’une jeune femme d’environ mon âge accompagnée d’un Sablaireau, d’un Osselait et d’une espèce d’oiseau brun et vert que je ne connaissais pas. Curieux comme volatile, on aurait dit qu’il avait des feuilles coincées dans les plumes de son poitrail ! A moins bien sûr qu’il ne soit de type plante. Normalement, j’étais en vacances, aussi je n’avais pas à me soucier de ma charge de championne mais les vieux réflexes reprirent le dessus ! Lorsque la jeune femme me demanda si elle pouvait rester ici, je ne pus m’empêcher de lui poser la question. A son accent, je devinai qu’elle était originaire de Tenkeï, je pris donc la précaution de ne pas parler trop vite pour bien me faire comprendre. Et puis, au pire, je pouvais toujours traduire mes propos directement dans son esprit.

« Bonjour ! Pas de souci, vous pouvez rester ! Ca me dérange pas du tout, au contraire ! Je m’appelle Violette, enchantée de vous rencontrer ! Vous aussi vous avez pris quelques jours de repos sur cette plage ? »

Afin d’être certaine que cette fille ne m’importune pas avec des histoires de match d’arène, quand bien même peu de midgardiens étaient intéressés par les arènes - j’omis sciemment de préciser mon nom de famille et mon métier. La rançon de la célébrité.

Pour finir, je me redressai et tendit la main à la jeune femme. Je ne portais pour tout vêtement qu’un maillot de bain deux pièces rouge mais sur une plage comme celle-ci et a fortiori devant une fille, cela ne me dérangeait pas de me montrer aussi peu vêtue… Surtout qu’il n’y avait personne d’autre à des lieues à la ronde selon mes pouvoirs.
Après tout, une petite discussion au calme ne pouvait pas me faire de mal. Et puis cela me permettrait de mettre en pratique les enseignements de Marshall tout en parfaisant mes connaissances concernant une nouvelle espèce. Bref, que des bonnes choses !

Mes Pokémon saluèrent ensuite la nouvelle venue en se présentant psychiquement, chacune à sa manière : alors que Flèche se contenta de lever une patte de mauvaise grâce – elle était déçue que j’aie dû arrêter de la caresser pour me lever ! – Doc lui fit un grand sourire avant de faire voler gentiment la grosse bulle vers elle en guise de bienvenue. Pour finir, je complétais la présentation de celle qui ne pouvait pas se présenter elle-même – et qui semblait trop s’amuser à dévaler les grosses vagues pour en avoir envie :

« Et voici Lulu, ma Rondoudou ! Et vous alors, qui sont vos Pokémon ? Et quelle est l’espèce de votre oiseau ? C’est la première fois que je vois un volatile de ce genre ! »

Grâce aux leçons de Marshall, j’étais désormais bien plus sûre de moi lors de mes conversations et je devais avouer que cela me faisait un bien fou !

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Tyrande di Neralitha le Ven 11 Oct 2019 - 21:46

Heureusement pour moi, la jeune femme ne semblait pas importunée par ma présence, elle était même tout à fait amicale, à mon grand soulagement. Elle se présenta simplement, je fis donc de même, alors que ma méfiance à son égard diminuait peu à peu.

« Tyrande, je viens de Dyrinn. Enchantée également. En effet, j'avais besoin de repos, et de faire une mise au point sur certaines choses... Je suis à la recherche de réponses, alors après avoir pas mal erré dans le désert, il m'a semblé opportun de nous accorder un peu de répit, à mes Pokémon et à moi. »

Serrant la main qu'elle me tendait, je m'immergeai un peu plus dans l'eau, jusqu'aux épaules, descendant près d'elle par la même occasion. Le drôle de chat qui accompagnait Violette me salua de la patte, et je lui rendis son salut, avant de sourire gentiment à la Kirlia qui m'avait envoyé une bulle d'eau qu'elle devait probablement faire léviter avec ses pouvoirs. Craignant de la faire éclater, je n'osai pas la toucher, tout en espérant que le Pokémon ne se vexerait pas. La dénommée Lulu étant absorbée par sa tâche, à savoir surfer sur les quelques vagues qui s'écrasaient contre les rochers ou venaient mourir sur le sable, je ne m'attardai pas sur la créature, préférant me concentrer sur la jeune femme. Quand elle m'interrogea sur mes Pokémon, en particulier sur ma chouette, je ne pus m'empêcher de sourire, et je sus que mes traits s'étaient subitement adoucis. Parler d'elle me faisait toujours plaisir, en partie parce que j'avais pu constater, depuis mon départ de Dyrinn, qu'elle incarnait mon attache à ma Tribu natale, et tout ce que j'avais laissé là-haut en quittant ma famille et les autres habitants.

« Elle s'appelle Dori'thur, c'est un Brindibou. Je n'en ai vu aucun depuis que je suis partie de chez moi, alors j'imagine que c'est une espèce qui ne vit que sur Midgard, mais même dans ma Tribu, nous n'en croisons que rarement. C'est un Pokémon très discret, plutôt nocturne, ce qui explique sans doute que peu d'humains puissent affirmer en avoir aperçu un. J'étais Sentinelle à Dyrinn, et je travaillais la nuit, la plupart du temps, c'est comme ça que je l'ai rencontrée. »

En entendant parler d'elle, Dori'thur se rapprocha de moi, intriguée.

« Elle est très silencieuse quand elle vole, et elle peut tirer des salves de plumes impressionnantes. »

Ravie de pouvoir faire une démonstration de ses capacités, ma chouette exécuta une attaque Feuillage après s'être envolée, puis se gonfla de fierté avant de revenir se poser sur le rocher ou mon Sablaireau dormait paisiblement.

« Lui, c'est Tavarok, il s'est pris d'affection pour Rokmora et a décidé de nous accompagner dans le désert. Il a dû croire qu'elle était aussi spéciale que lui à cause de sa couleur et de sa forme. »

Pour illustrer mon propos, je fis sortir ma Sabelette d'Alola, qui se lova contre Tavarok après avoir salué Violette. Désignant mon Osselait qui faisait la planche un peu plus loin, je complétai ma présentation avec un nouveau sourire.

« Xul vient de Nalcia, il est encore jeune, mais il se débrouille déjà pas mal avec son os. »

Reportant mon attention sur la chatte qui semblait plus blasée qu'autre chose, je repris :

« Je n'avais jamais vu ce Pokémon, de mon côté. C'est aussi une créature psychique, comme votre Kirlia ? Vous avez un type de prédilection, ou c'est un simple hasard ? »

J'espérais ne pas me montrer trop intrusive avec mes questions, mais si j'avais quitté Dyrinn, c'était aussi pour en apprendre davantage sur les espèces qui m'étaient inconnues, en plus de faire le nécessaire pour compléter mon apprentissage de Défenseur. Violette m'apparaissant plutôt comme quelqu'un de confiance, au vu du comportement de ses Pokémon, je décidai de me lancer et de poser la question qui me venait à l'esprit dans l'immédiat. Après tout, si j'étais arrivée au bout du monde flamenois et que j'y avais quand même trouvé une âme pour discuter avec moi... C'était peut-être un coup du karma. Restait à savoir si l'issue serait positive ou négative pour ma petite tribu.

« Dites... Vous vous y entendez, en maîtrise élémentale ? »

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] 39a0e65e06635f1cf7ff
RP 1 - RP 2 - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Tyrande di Neralitha
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 157

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Violette le Mer 16 Oct 2019 - 15:40

Un… Brindibou ? Donc c’était le nom de cette espèce ? Intéressant ! Et vu son attaque – que je ne connaissais pas non plus – le type plante était plus qu’évident.

« En effet, sa discrétion ne fait aucun doute ! »

C’est alors que la jeune fille sortit de sa ball suivante une ravissante petite Sabelette toute blanche et dodue ! Cette espèce par contre, je la connaissais. Il s’agissais d’une version Alola des souris des sables habituelles. Je savais aussi qu’elle était de type glace, détail que j’avais appris au cours d’un match contre l’une d’entre elles.

On aurait dit qu’elle portait un gros manteau d’hiver, ce qui ajoutais à son charme ! Avec un sourire, je lui rendis son salut. Le Sablaireau quant à lui semblait bien de type sol mais ses piquants de couleur inhabituelle indiquaient que j’avais à faire à un Pokémon chromatique. Hormis son Osselait, cette femme avait des Pokémon que je n’avais pas vu très souvent ! Heureusement qu’elle n’avait pas de Pokémon psy ou fée avec elle sinon j’aurais pu en être jalouse !

Mais je n’étais pas la seule à être intriguée par des Pokémon inconnus. Je n’eus pas besoin de lui répondre car Flèche s’en chargea elle-même :

« Je m’appelle Flèche et je suis un Mistigrix, une espèce de Pokémon psychique. Je suis née au sud de Nalcia, dans la Forêt du chat à la fin de l’année 214, d’après votre calendrier humain. D’après l’histoire érasienne, mon espèce est apparue sur ce continent à la suite de l’incident avec Mewtwo. Mais comme vous êtes originaire de Midgard, vous ne savez peut-être pas de quoi je parle ? »

Je profitai de la pause de Flèche pour répondre à la question de Tyrande concernant la maîtrise élémentale :

« Si je m’y connais ? Eh bien euh… Je connais les bases mais pas vraiment plus. Je suis maître de l’air mais je suis loin d’être la plus expérimentée dans ce domaine. En fait je n’ai pas vraiment le temps de développer mes compétences en maîtrise. Mais je peux vous montrer… Si vous voulez… Qu’est-ce que vous voulez savoir au fait sur la maîtrise ? Et pourquoi ça vous intéresse ? »

Je devais avouer que cette question me surprenait pas mal. Si on voulait en savoir plus sur une maîtrise élémentaire, mieux valait se rendre dans un lieu dédié à son apprentissage comme un temple ou encore une école en ville, non ? Plutôt que de demander à la première inconnue rencontrée sur une plage… Mais bon, il ne s’agissait peut-être que de simple curiosité ! Et Tyrande n’était pas la seule à être curieuse ! Moi aussi je me posais quelques questions à son sujet !

« Euh sinon… Vous m’avez dit que vous venez du désert c’est ça ? Vous y faisiez quoi ? Des recherches archéologiques ? Ca vous fait un peu loin de Dyrinn non ? Vous avez une raison particulière d’être partie de chez vous ? Moi c’est parce que je n’en pouvais plus de mon travail que j’ai mis les voiles jusqu’ici ! »

Eh bien ! Si on m’avait dit qu’un jour je serais capable de poser tant de questions à la suite sans me sentir gênée, je ne l’aurais pas cru ! J’espère juste que je ne l’ai pas mise mal à l’aise !

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Tyrande di Neralitha le Sam 19 Oct 2019 - 12:29

Flattée par le compliment, Dori'thur se rengorgea, avant de se blottir à son tour contre Tavarok, qui ne bougea pas d'un pouce. Mon Sablaireau devait inspirer le respect et incarner la sécurité pour mes compagnons, qui s'étaient absolument tous pris d'affection pour l'énergumène aux pics rougeâtres. Néanmoins, je fus un peu surprise d'entendre une voix directement dans mon esprit, et j'en cherchai l'origine, avant de comprendre que c'était la dénommée Flèche qui était à l'origine du phénomène. La créature me confirma qu'elle était bien de type Psy et m'expliqua qu'elle était née à Nalcia, me retraça l'origine de son espèce et s'enquit même de l'état de mes connaissances en histoire érasienne contemporaine. Ce Pokémon était fascinant !

« Oh, je vois ! J'ai entendu parler de la fameuse Catastrophe de Mewtwo, et malheureusement, je connais des gens qui ont dû mettre fin aux souffrances de leurs Pokémon devenus fous. Certains ont même été tués par leurs partenaires... Cela a dû être terrible. »

Violette me confia alors qu'elle maniait l'air, l'élément opposé au mien. Après avoir affirmé qu'elle n'était pas très expérimentée, elle me proposa une démonstration, ce que j'acceptai d'un hochement de tête.

« J'aimerais beaucoup voir ça, oui... Je n'ai pas souvent l'occasion d'assister à un déploiement de maîtrise de l'air, puisque je suis originaire de Dyrinn et que personne n'est natif d'Aliphyr dans mon entourage. En fait... Je voudrais devenir Guérisseuse, et j'ai déjà eu ma qualification de Défenseur, mais dernièrement, je doute un peu de mes capacités. J'ai l'impression que cela ne suffit pas. Alors je cherche à savoir ce qui ne va pas dans ma façon de faire, ce qui manque. Je ne sais pas trop comment m'exprimer. »

Déjà, je manquais de vocabulaire en commun pour parler avec précision de ce que je ressentais, et je ne pouvais pas non plus me permettre de parler de ma phobie à cette jeune femme que je connaissais à peine. Même s'il était peu probable qu'elle connaisse mon agresseur, quand même... Un léger voile opaque troubla ma vue, et je sus que c'était parce que j'avais volontairement omis de parler de ce qui me terrifiait. J'avais du mal à m'exprimer, oui... Mais j'avais surtout honte de mon cauchemar, et je ne voulais pas en parler à Violette.

Cette dernière m'assaillit alors de questions, ce qui était parfaitement légitime. Après un coup d’œil à Tavarok et à ma petite tribu blottie contre lui, je me lançai dans les explications.


« En fait, j'ai participé à l'expédition au Chemin Sinueux, et je me suis installée à Kabana pour aider à soigner la forêt. J'y suis restée assez longtemps, mais mes mentors m'ont dit qu'ils n'avaient plus rien à m'apprendre, qu'ils étaient arrivés aux limites de ce qu'ils pouvaient m'enseigner. Alors je suis partie vers le sud. J'avais entendu dire qu'il y avait des ruines, que j'ai partiellement explorées, mais malheureusement je n'ai pas pu aller bien loin. Trop dangereux. »

Mon Sablaireau soupira bruyamment dans son sommeil, me faisant sursauter. Avec un sourire, j'ajoutai :

« J'aime bien tout ce qui touche aux anciennes civilisations, à l'Histoire et aux astres, aussi. Je me suis dit que, quitte à partir de Kabana en quête de quelqu'un capable de m'aider à mieux maîtriser mes pouvoirs élémentaux, je pouvais bien faire un détour par Lamakan. L'archéologie est une discipline qui m'intéresse beaucoup, et j'aimerais en savoir plus à ce propos quand j'aurai développé mes capacités de guérison. »

En me détendant un peu, je m'enfonçai davantage dans l'eau, pensive.

« J'ai quitté Dyrinn pour devenir une bonne Guérisseuse, et une Archère accomplie. On m'a poussée à entreprendre ce voyage, et si je le fais, c'est aussi à la place de quelqu'un de très cher qui ne peut pas le faire. Comment dit-on ? Je crois que c'est « par procuration », c'est ça ? »

Même si je m'exprimais de manière intelligible, j'avais encore des lacunes, notamment sur des termes un peu spécifiques. Mais il me semblait avoir lu celui-là récemment, alors j'espérais ne pas me tromper.

« Parfois, il vaut mieux s'éloigner pour faire le point et se recentrer sur ce qui nous motive vraiment. Nos véritables objectifs sont parfois occultés par des choses d'importance moindre, elles prennent toute la place et finissent par éclipser ce qui compte pour nous. Vous dites que vous étiez à bout par rapport à votre travail... En quoi il consiste, exactement ? »

Quelque part, j'étais rassurée de savoir que je n'étais pas la seule à avoir du mal avec mon but et mon quotidien, même si j'étais loin d'être ravie de voir quelqu'un forcé de s'en aller pour ne pas finir par exploser. Doucement, je grattouillai le ventre de Xul, qui passait sur le dos en flottant à côté de moi, attendant que Violette me parle d'elle en retour. Après tout, je préférais écouter l'histoire des autres que de parler de la mienne, parce que cela m'évitait de trop réfléchir pour esquiver les points difficiles sans mentir...

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] 39a0e65e06635f1cf7ff
RP 1 - RP 2 - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Tyrande di Neralitha
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 157

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Violette le Mer 23 Oct 2019 - 14:56

La remarque de Tyrande concernant les Pokémon devenus fous me fit réaliser que je ne connaissais heureusement pas Doc au moment où la catastrophe s’était déclenchée…. Même si heureusement, une bébé Tarsal n’aurait pas été l’adversaire le plus dur à maîtriser…

Ce qui manquait à sa maîtrise ?

« Vous cherchez… Un moyen de canaliser votre pouvoir c’est ça ? Pour ma part, c’est le chant ! Je ne suis pas maître du son mais quand je chante, il m’est plus facile de faire faire au vent ce que je veux qu’il fasse parce que je suis mieux… Coordonnée à lui. Du coup, j’imagine que chaque élémentaliste développe une méthode qui lui est propre pour entrer en résonnance avec son élément… C’est quelque chose comme ça que vous cherchez ? »

Alors comme ça elle faisait ce voyage pour quelqu’un dans l’impossibilité de le faire ? C’était très noble de sa part !

« C’est très généreux de votre part de voyager aussi loin de chez vous pour le compte de quelqu’un d’autre ! Moi je dirais presque que c’est tout le contraire ! Je voyage surtout pour moi, pour pouvoir me reposer un peu… Avec mes Pokémon bien sûr ! »

Enfin vint la question que je redoutais le plus. Celle de mon « métier ». Mais bon, vu que c’était la raison profonde de ma présence ici et que j’avais abordé ce point lors de la discussion, il était fatalement logique que ce sujet revienne sur le tapis. Ceci dit, cela me gênait beaucoup moins d’en parler maintenant que je connaissais un peu mieux Tyrande. Elle ne semblait pas du genre à vouloir se battre pour s’amuser, et c’est tout ce que je demandais ! Enfin, je n’avais rien contre un petit match amical de temps en temps, au contraire, mais en ce moment je n’avais pas la tête à ça.

« En fait… Comment dire… Vous n’avez pas d’arènes sur Tenkei c’est ça ? Je n’y suis jamais allée mais c’est ce qu’on m’en a dit. Il se trouve que je suis la championne de l’arène d’Alfen, la capitale de Nalcia, ce qui fait de moi une dresseuse de métier. C’est en livrant de matchs pour évaluer le niveau de mes challengers que je gagne ma vie.

Mais j’ai aussi un autre métier, que j’avais avant de devenir championne en fait : je m’intéresse à l’herboristerie et à la médecine… Même si je ne pense pas devenir guérisseuse. J’ai vu trop de combats et de blessés pour ce que je peux en supporter ! Je cherche une méthode de guérison… Un peu plus douce si vous voyez ce que je veux dire ! A vrai dire, la maîtrise des rêves me tenterait bien. Vous avez appris quelque chose à ce sujet lors de vos études ?


Enfin, j’ai aussi quelques pouvoirs psychiques grâce à mes Pokémon ! » Ajoutai-je directement dans son esprit. Je repris ensuite la parole oralement :

« Je crois que je vous dois toujours une démonstration ? Doc, tu veux bien me donner la note ? Je pense que je vais utiliser une de tes bulles d’eau si tu permets ! »

Ma Kirlia me répondit d’un grand sourire avant de soulever une petite quantité d’eau avec ses pouvoirs. Puis elle chanta une unique note, un la, qu’elle maintint sur la durée. Finalement, je la rejoignis dans son chant, tandis que je sentais le vent souffler en moi. Une grosse bourrasque s’éleva juste en dessous de l’eau soulevée, la faisant s’élever dans les airs comme une cascade inversée. Je maintins la note et le courant d’air jusqu’à ce que les gouttes d’eau soient trop haut pour que nous puissions les voir avant de clore ce chant. Le vent se tut au même moment.

Aussitôt, quelques gouttelettes retombèrent sur mon visage. Je souris alors à Tyrande en concluant :

« Et voilà ! Qu’en pensez-vous ? »

Au même moment, un cri psychique attira mon attention. C’était Lily qui revenait.

« Violette, Violette, il va pleuvoir, j’ai senti des gouttes me tomber sur la tête ! »

La chauve-souris s’avisa alors que Tyrande était avec moi et elle lui lança avec sa jovialité habituelle :

« Mmmmmmh ! Tu sens bon ! Je peux te faire un bisou avec mon nez ? »

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Tyrande di Neralitha le Sam 14 Déc 2019 - 15:49

Violette m'expliqua que pour mieux déployer son pouvoir, elle se servait du chant comme outil, comme soutien. C'était ingénieux, mais hélas incompatible avec ma propre maîtrise... Je voyais mal comment le son pouvait m'aider à rassembler l'essence même de la terre et de la flore afin de les concentrer en un point précis où son efficacité serait maximale. En vérité, je cherchais sans doute à renforcer mes capacités de défense, tout en visant la guérison des plaies causées par la mort du Vivaldaim de Délas et du mien. Ma mère avait bien tenté de passer par le monde onirique, là où survivait l'origine de tous mes cauchemars, pour apaiser mon âme et faire disparaître cette phobie... Mais depuis la fois où elle avait violemment été repoussée par mon inconscient et éjectée de mon Rêve, elle n'avait pas réitéré l'expérience, et je savais pourquoi. Peut-être qu'un jour, elle reviendrait explorer Oneiros en passant à travers mon âme, mais pas sans mon consentement explicite. Je n'étais pas prête, tout simplement.

« Je crois que c'est un peu plus difficile que ça dans mon cas. J'arrive à mobiliser les ressources de la terre et des plantes, et à faire bouger les roches... Mais je n'arrive pas à construire une forteresse à l'image de la représentation mentale que je m'en fais, ni à guérir totalement certaines blessures. En fait, je pense que tant que je n'aurai pas réussi à faire la paix avec moi-même et avec certains évènements de mon passé, ma maîtrise sera incomplète. Les entraves les plus solides sont bien souvent celles que l'on s'inflige... Et je n'ai pas encore trouvé le moyen de les briser pour accéder au cœur de ce que les pouvoirs de la nature ont à m'offrir. »

Je venais de réaliser quelque chose de très important en discutant avec une inconnue, et cela me prit de court. Je mis donc un peu de temps à comprendre ce que Violette m'avait dit, et je lui souris.

« J'ai atteint les limites de ce que je peux faire pour ma sœur de cœur, alors c'était la moindre des choses. Mais c'est bien aussi de penser à soi, si vous en aviez besoin, vous avez bien fait, pour vous et pour votre entourage. »

La jeune femme me raconta alors qu'elle était Championne d'arène, dresseuse de métier, donc. Un peu surprise, j'ouvris les yeux en grand, avant de tenter de retrouver une contenance. Elle n'avait pas du tout le « physique de l'emploi », mais si elle occupait ce poste, c'était qu'elle en avait les capacités ! Honteuse de l'avoir jugée si rapidement, je me concentrai sur l'eau qui clapotait doucement entre nous.

« En effet, nous n'avons pas d'arènes sur Midgard. Ce doit être éprouvant, de devoir affronter des gens aux niveaux variés et sans cesse en demande de combats... »

La suite de son propos fit rater un battement à mon cœur. Je sentis mon visage s'illuminer alors que je répondais, enthousiaste :

« À la base, je voulais être Marcheuse de Rêves, comme ma mère, mais quand ma sœur de cœur s'est retrouvée dans l'incapacité de devenir Guérisseuse, j'ai décidé de faire mien son rêve à elle. Alors oui, je pense que je connais suffisamment ce qu'un Marcheur représente pour vous en parler... Après votre démonstration, bien sûr. »

Un peu étonnée d'entendre la voix de Violette directement dans mon esprit, je ne me formalisai malgré tout pas de cette intrusion mentale qui n'avait rien de méchant pour bien regarder la Kirlia et sa dresseuse utiliser leurs pouvoirs pour manipuler de l'eau. Quand les gouttelettes nous retombèrent dessus, je secouai la tête, emballée par ce que je venais de voir, avant qu'un Rhinolove ne se dirige vers moi pour me demander la permission de m'embrasser avec son nez. Légèrement décontenancée par la requête, je hochai finalement la tête, avant de reprendre :

« La maîtrise des rêves, donc... C'est une méthode de guérison efficace, mais qui nécessite un investissement personnel énorme. C'est même un... Sacrifice, plutôt. Un Marcheur, même d'un bon niveau, vieillit plus vite qu'un humain normal parce qu'il passe beaucoup de temps dans les Rêves. Mais c'est aussi le seul qui peut faire revenir à lui quelqu'un qui s'est transformé en Démon. Il faut être solide, quelque part, si on choisit de devenir Marcheur : parfois, on est confronté à des choses dures à prendre sur soi. Quand on communique avec l'âme de quelqu'un, ou avec ses peurs... Il faut être prêt à lutter et faire attention à ne pas se faire happer par ce qu'on est venu délier. »

Marquant une pause en prenant conscience qu'en faisant mien le souhait le plus cher de Délas, j'avais probablement été épargnée, je laissai Violette assimiler tout ce que je venais de lui exposer.

« Mais être Marcheur, c'est être un médecin particulier, un médecin de l'âme... Même si certains maux sont parfois incurables. »

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] 39a0e65e06635f1cf7ff
RP 1 - RP 2 - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
Tyrande di Neralitha
Tyrande di Neralitha
Informations
Nombre de messages : 157

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: 27 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Violette le Lun 23 Déc 2019 - 18:49

Pfiou, heureusement qu’elle a l’air d’apprécier la marche des rêves ! Parce qu’à voir sa première réaction, j’ai eu peur de la choquer à vie ! Mais apparemment, ce sujet semble lui tenir à cœur et c’est bien normal s’il s’agit de son rêve. Mais y renoncer pour sa sœur de cœur… Elle devait vraiment tenir à cette personne.

Je n’ai jamais eu de frère ou de sœur de cœur de ma vie mais en revanche j’ai un frère tout court. Mais même s’il m’a aidée quand j’en avais besoin et que j’ai fait mon possible pour lui rendre la pareille, mon frère n’a jamais sacrifié ses rêves pour moi. Ou pour quiconque d’ailleurs. On pourrait d’ailleurs dire qu’il m’a sacrifiée pour ses rêves. Mais ç’aurait été de la mauvaise foi : moi aussi j’avais suivi son exemple et poursuivi mon chemin sans me soucier de son approbation.

Reste que du coup, j’avais un peu de mal à imaginer ce qu’elle voulait dire même si je voyais grosso modo à quoi cela correspondait. Quant à la solidité requise par la maîtrise des rêves…

« Oui, c’est ce qu’on m’a dit à propos de cette maîtrise. Ca a l’air très difficile à contrôler. Mais c’est à la fois la manière la plus efficace que j’ai d’utiliser le vent et la plus en accord avec mes autres capacités. Je n’ai pas trouvé, lors de mes recherches, de lieur ou de maîtres de l’esprit qui sont également devenus marcheur et ont combiné leurs maîtrises. Et puis, l’inconvénient de devoir chanter pour attiser le vent, c’est que je ne peux pas utiliser ma maîtrise longtemps ou à trop forte puissance sous peine de perdre ma voix. Avec ce handicap, je ne peux pas prétendre à lancer des attaques fulgurantes ou à les repousser. Quant à transformer mon corps en vent, cela m’empêcherait de chanter et donc de contrôler ma maîtrise ! Il me fallait une maitrise plus « intérieure » qui renforce mes compétences de soin donc c’était le choix le plus logique. Mais il me reste encore à renforcer mes capacités d’empathie… Vous ne connaîtriez pas par hasard des Marcheurs qui sont aussi maître de l’esprit ?
-Hum ! Merci ! Tu sens encore meilleur de près ! »


Apparemment Lily aussi avait envie de réaliser ses rêves, à savoir embrasser le plus de bonnes odeurs corporelles possibles !

Est-ce que Tyrande savait que les baisers des Rhinolove étaient indélébiles ? Je n’en avais aucune preuve certaine mais j’avais une marque similaire sur mon cou depuis près de trois ans et elle ne semblait pas prête à partir… Mais vu qu’elle était originaire de Tenkei, elle devait en connaître davantage sur ces chauves-souris que moi.

Un frottement duveteux m’interrompit dans mes réflexions. C’était Flèche qui venait réclamer à nouveau des caresses. Doc avait entamé une petite danse, sans doute motivée par toutes les émotions qu’elle ressentait aux alentours, comme cela lui arrivait souvent… Enfin, moins souvent ces derniers temps, malheureusement… Mais cela allait mieux.

« En tout cas, j’espère que votre quête aboutira comme vous le souhaitez. Je pense que votre sœur serait fière de vous si jamais elle sait tout ce que vous faites pour elle. »


Et je me perdis dans la contemplation de la danse de Doc. Tout était si paisible ici…

[Pour ma part, je n'ai plus grand chose à raconter mais je veux bien continuer si tu as encore quelque chose à dire^^ Tu veux faire un dernier tour ? ]

_________________
[ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette] CUL.240.1176958
Violette
Violette
Informations
Nombre de messages : 131

Fiche de personnage
Points: 84
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

En cours Re: [ Clos ] Vacances aux calanques [Tyrande/Violette]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum