[ Clos ] Interlude entre deux aventures [contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Interlude entre deux aventures [contrainte]

Message par Invité le Mer 27 Juil 2011 - 15:43

[Contrainte n°10 : insister sur un style de texte : la lettre]

A Fuse Tsukiyo, Grande Prêtresse Lunaire

Ma très chère sœur

Comment te portes-tu ? Je t'écris actuellement d'Omatsu, capitale et fleuron militaire de Flamen.

Je n'aurai probablement pas rédigé cette lettre en ce lieu en temps normal. En effet, je me trouvais, il y a une semaine encore, à Nalcia, et je pensais y demeurer un moment avant de me diriger vers de nouvelles contrées. Cependant, la Reine Lune en a décidé autrement.

Je suppose que tu t'en doutais, mais je ne t'adresse pas cette lettre uniquement pour te donner des nouvelles. Je t'annonce que je suis désormais un soldat à part entière de l'armée terrosienne, en tant que Maître des Lames.
Comme je te l'ai dit précédemment, je n'ai pas choisi de me rendre à Flamen. Il s'avère que je fut obligé de m'y rendre, plus précisément dans la jungle, afin de passer mon épreuve. Je comprends désormais mieux pourquoi les Anciens appelaient ce lieu l'enfer vert. L'humidité y était telle que mon kimono fut trempé en moins d'une dizaine de minutes ! De plus, la chaleur qui y régnait ne m'arrangeait guère, et a bien amoindri ma rapidité et mon endurance.
Je ne suis néanmoins pas mécontent de m'y être rendu. Le Général Hiiji, contre lequel j'ai combattu dans le cadre de mon passage, était un redoutable guerrier. Je dois avouer avoir beaucoup de chance que nous fassions partie de la même armée. Car, s'il s'était avéré que j'étais un ennemi et qu'il avait eu la véritable intention de me tuer, je doute que j'aurai pu t'écrire ces lignes. J'ai beaucoup appris durant ce laps de temps où il a évalué mes capacités. Même si, pour moi, le titre de Maître des Lames n'aura jamais autant de valeur que celui de Guerrier de la Lune, tous ces évènements m'ont permis de rehausser mon jugement sur ces titres militaires. Leur acquisition est tout aussi ardue que les grades accordés par la Déesse nocturne. Si ce n'est plus, car de nombreux candidats n'ont pas reçu de véritable entraînement militaire.
En plus de ce grade guerrier, l'armée de Terros m'a offert une monture. Un fougueux Ponyta, que je parviens peu à peu à apprivoiser et à déchiffrer les humeurs. Tu dois t'en douter, je l'ai nommé Seikitoba, le Lièvre Rouge. Comme la monture enflammée que le grand Izanagi avait reçu du Roi des Enfers.
Amaterasu va bien, elle aussi. Elle est même au mieux de sa forme depuis que Seikitoba nous a rejoints.
Nous allons bientôt partir pour d'autres destinations. Lesquelles ? Je l'ignore encore. Mais, il va falloir que tu attendes un peu avant de me voir revenir sur notre île.

Je t'écrirai plus tôt, la prochaine fois.

Ton frère, Ushiwaka Tsukiyo

P.S. : Je suppose que cela doit affoler notre peuple, et toi la première, mais je tiens à te rassurer. Tsukuyomi est entre mes mains. Ne me demande pas comment, elle m'est apparue dans une forêt nalcienne. Cela serait trop long à t'expliquer par écrit. Rassure notre tribu en leur disant qu'elle est en sécurité mais, je t'en prie, ne leur dis pas que c'est moi qui l'ai. Je la ramènerai dès que possible.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum