[ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Dark le Dim 1 Nov 2015 - 22:58

Fausse route et faux semblants

Dark ne bougeait plus face aux impressionnantes murailles de glaces. C'était pas croyable tout de même... Elle s'était une fois de plus trompée de bateau, enfin pas vraiment. Ce bâtiment allait bien passer par Nouvelle Gilnéas, cependant pas avant deux lunes... Le direct était sur l'autre quais au départ d'Eternara... Elle soupira avant de se sentir à la fois mal à l'aise et angoissée. Cela allait devenir une habitude ce ressentit... Elle fixa le bord du quai gelé et hésita, le capitaine lui avait assurer que si elle était à ce point presser, prendre une caravane dans les terres serait plus rapide. Mais pas moins dangereux, il ne cessait d'observer le large et maugréait après des pirates. Elle prit son sac et résignée s'avança dans la suite des personnes, le capitaine lui rendit la monnaie de ce qu'elle avait payé en lui assurant que si elle n'avait pas trouver avant la fin de semaine une caravane il lui conserverait la cabine. Elle hocha la tête et intimidée franchit l'étroit couloir menant dans la cité. Elle se sentait mal, presque autant que quand elle avait découvert le renard en train de dévorer ses provisions dans son sac. Elle sortit la pokéball de l'étrange créature blanche qui avait décidé de voir du pays sans autorisation...

Est ce qu'il ne serait pas plus sage d'oublier cet oiseau qui lui avait apporter une lettre lui disant qu'elle était partie trop vite après la cérémonie pour qu'on lui remette son prix. Elle n'avait même pas eu idée d'avoir participer à un concours, elle n'avait fait qu'apporter sa maigre contribution à une célébration. Face aux nombreuses barques et au prix exorbitant demandé par les passeurs pour traverser la ville, elle descendit prudemment le long du canal. Elle secoua la tête et tira une sphère de sa poche libérant son dragon et grimpant sur son dos. Elle n'allait pas dilapider ses maigres économies pour quelque chose qu'elle pouvait subvenir seule. Elle regardait autour d'elle, un peu surprise par cette fille qu'elle n'avait fait que contourner dans le temps. Cette même impression de ne pas devoir y être persistait, comme un avertissement. Elle était fascinée par les dessins qu'elle croisait, véritables chef d’œuvres pour ce qu'elle pouvait en juger. C'était vraiment une cité digne du commandement du pays... Ah ....

Elle pâlit et baissa la tête, bien qu'elle n'était sans doute pas reconnue ou rechercher, ce n'était peut être pas une bonne idée de venir dans cette ville immense. Enfin la foule la camouflerait sans doute mieux que les barques par rapport auquel elle se démarquait fortement. Elle posa la main sur l'épaule droite du dragon qui prit le chemin de l'échelle la plus proche. Une fois ayant mis pied à terre elle le remercia, le câlinant, lui promettant de ne faire que des voyages en rivière mais qu'elle devait se procurer au moins une carte du pays. Elle avait eu cette idée en observant le capitaine du bateau. Avec une carte on se perd quand même beaucoup moins facilement. Elle savait qu'une immense bibliothèque trônait dans la ville et c'était sa destination. Après une ultime caresse elle rappela le Loklhass puis partie dans les rues en se faufilant rapidement. Elle était relativement petite pour arriver à passer entre les personnes sans les toucher.

Le soucis c'était qu'elle ne maitrisait pas du tout les mouvements de foule, elle se trouva brusquement projeter sur une patrouille qui passait. Des gardes de la cité, ou du pays ? Elle ne le savait pas, le fait est qu'elle avait percuté une côte de maille et que les personnes s'étaient arrêtées en riant face à sa mine déconfite. Elle leva un regard moitié terrifié, moitié fuyant vers les lances pointées vers le ciel, dévisageant les uniformes avant de s'arrêter sur le dirigeant du groupe. Elle savait l'armée mixte, enfin en avait entendu parler mais de la à se trouver face à une femme si ... Si quoi ? Imposante ? Intimidante ? Incroyablement le reflet de sa mère ? Elle battit des cils, son coeur manquant certain battements en observant son presque double plus âgé et en .. en armure... Elle baissa la tête et fixa le sol en s'inclinant tant et si bien que son sac versa sur le sol. Elle rougit d'autant plus avant de tomber à genou pour tenter de tout ramasser.

Elle n'était qu'un boulet ... Elle n'aurait même pas du être là, elle ne devrait pas rester dans ce pays, elle était en danger et toutes les fibres de son corps lui hurlait de déguerpir. Elle ramassa les sphères, les quelques tranches de viandes séchés et le carnet qui était tombé répandant ses divers dessins. Elle déglutit en tentant de faire le plus vite possible alors que des ricanements s'élevaient autour d'eux, elle allait vraiment finir par se sentir mal. Si cela ne tenait qu'à elle, elle aurait tout fourré en vrac et se serait volatiliser, mais elle devait s'excuser, surtout qu'il y avait plus de pokéball au sol qu'elle n'en possédait. Elle en avait fait tombé à la guerrière ? Elle pria pour ne pas finir découpée en morceau pour ses maladresse et fourra ses noigrumes dans son sac avant de tendre celle qui était tombé à la jeune femme sans relever la tête.

Ce n'était pas qu'elle avait peur, enfin si les uniformes la terrifiait et elle aurait volontiers disparu dans le premier trou de Pichu venu. Mais la jeune femme dégageait autant une aura intimidante que .. Juste ?? Elle serra les lèvres et s'inclina en prenant garde à son sac, saluant la patrouille et son commandant avec un respect palpable. Ne pas montrer ta peur, c'était la première chose à retenir, elle força sa main à ne pas trembler en la tendant vers la guerrière toujours penchée en avant.

« Je suis vraiment désolée, je vous présente mes excuses, je crois que je vous ai fait échapper cette noigrume..... »





_________________

Spoiler:
MdO - Meta El - Marchand
avatar
Dark
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 29
Âge du personnage: 18
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Nina Wang le Lun 2 Nov 2015 - 3:12

La fin des célébrations de la Nouvelle-Gilnéas avait été quelque peu mouvementée pour Nina, mais s’était malgré tout déroulée dans le calme et le recueillement dus aux défunts. Après avoir revu Raiden, l’un de ses apprentis Maîtres des Lames qui avaient réussi l’épreuve, non sans mal, elle lui avait assuré, à sa demande, qu’ils voyageraient ensemble, au moins pour un temps. Le Nalcien avait en effet sollicité la jeune femme pour qu’elle l’aide à parfaire sa maîtrise des armes, et elle avait accepté avec plaisir, tout en le mettant en garde contre les aléas liés aux pérégrinations d’un militaire hautement gradé. La vie de Colonel n’était pas toujours facile, et en sachant qu’on pouvait être (r)appelé à tout moment, pour une mission, une évaluation, une crise ou un conseil de guerre exceptionnel, il était assez malaisé de tout planifier à l’avance !

Toutefois, si Nina avait dû rentrer à Fla’Or, sa capitale de cœur, c’était, cette fois-ci, pour motif personnel : deux nouveaux petits devaient naître chez les Wang, deux boules de poils marron qui avaient éclos ensemble, sous l’œil bienveillant des parents. Pourtant, la naissance avait été un peu différente, et la guerrière n’avait pas su dire en quoi. Elle avait ressenti une sorte de malaise, de frisson désagréable, lorsqu’elle avait croisé le regard du mâle. La femelle était en tous points semblable à ses frères et sœurs, joviale, sociable et avenante, mais son jumeau, lui, avait jeté un regard noir à Nina, comme s’il lui en voulait pour quelque chose qu’elle n’avait pas commis. Pas encore, du moins. Malgré tout, elle faisait de son mieux pour s’occuper de ces deux bébés Pokémon, avec Sergei et Anouchka, l’employée à plein temps chez les Wang. Ancienne Lame-caméléon et membre reconnue de l’armée de Mizuhan, la jeune femme tenait la demeure d’une main de maître en l’absence des véritables propriétaires, faisant à la fois office de gardienne et de nounou.

En dépit de cela, Nina gardait à l’esprit cette étrange impression que lui avait donnée Lokkan’, le petit mâle. C’était bien la première fois que la Mizuhanienne se retrouvait confrontée à un Pokémon si jeune et déjà si sombre... En dépit de tous ses efforts, cette créature se tenait à l’écart de tout et de tout le monde, ne tolérant la présence de personne, hormis celle de Kokujin’, le Noctali Gijinka. Même ses propres parents ne pouvaient pas l’approcher à moins d’un mètre, comme s’il avait été maltraité dans une vie antérieure... Hélas, le devoir avait bien vite rappelé Nina à l’ordre et, la mort dans l’âme, elle avait dû quitter la demeure, n’emmenant avec elle que la petite femelle dans une Ball toute simple. Une fois à la caserne, après une longue et fastidieuse réunion, elle put enfin réunir une poignée d’hommes qui appartenaient à son propre escadron aérien.


« Tour de ville, simple contrôle de routine, on est de garde, aujourd’hui. On va en profiter pour voir si rien ne cloche, et si les dernières réparations sont bien en cours de finalisation. Rompez ! »

Les soldats alignés brisèrent la formation et quittèrent la caserne, suivant leur Colonel. Dehors, les talons des militaires se mirent à claquer sur les pavés, en rythme d’abord, puis de manière moins formelle, le détachement adoptant une attitude un peu plus détendue, tout en restant aux aguets. Les bottines à talons de la jeune femme faisaient un bruit un peu différent, parce qu’elle était la seule femme du groupe, mais aussi parce que sa démarche à elle se distinguait de celle de ses subalternes.

Tout près d’elle, Erebos, son Démolosse, avançait d’un pas assuré et calqué sur celui de sa maîtresse. Cette exhibition particulière avait un but bien précis ; après les ravages causés par Mewtwo et les Pokémon Méga-Évolués, Nina entendait bien montrer à la population de Fla’or qu’il n’y avait désormais plus rien à craindre de ceux qui avaient déchaîné leur puissance incontrôlée, un an auparavant. Les recherches sur cette mutation singulière avançaient à toute vitesse, et les Pokémon militaires, plus que tous les autres, étaient sollicités pour des tests, tout en devant rester exemplaires en toutes circonstances. Erebos marchait donc fièrement, droit, le port altier, soutenant le regard de tous ceux qui s’aventuraient à croiser le sien. On disait que les yeux étaient la porte de l’âme ; le loup noir s’attachait donc à laisser les autres, humains ou pas, plonger dans ses pupilles sombres pour se faire leur propre opinion. Pour lui, il n’y avait pas de meilleure propagande !


« Eikallia, ne t’éloigne pas trop, au cas où. »

Un léger clapotis à la surface de l’eau signala à la Lame-caméléon que la sirène avait bien compris la consigne. Alors qu’elle disparaissait sous l’onde, Nina, totalement perdue dans ses réflexions, ne vit pas la silhouette qui s’approchait d’elle et qui, tout aussi distraite, la percuta. Des rires s’élevèrent autour, mais s’évanouirent aussitôt quand le Colonel balaya son groupe du regard. La mine sévère et l’étincelle dangereuse qui s’était allumée dans la pupille d’ambre de la gradée suffit en effet à dissuader quiconque de se risquer à s’esclaffer. La jeune femme baissa alors les yeux pour voir à qui elle avait affaire et pâlit légèrement, alors que l’autre rougissait après avoir renversé le contenu de son sac sur le sol.

La dernière fois que Nina avait rencontré quelqu’un qui lui ressemblait à ce point, la personne s’était révélée être sa propre demi-sœur, ce qui avait grandement troublé l’héritière du trône. Et il y avait de quoi être surprise de voir une telle situation se reproduire ! Si l’adolescente était confuse, chez le Colonel Wang, c’était l’Apocalypse ! Malgré tout, elle se recomposa un masque neutre, comme elle savait si bien le faire, avant de se baisser pour aider la pauvre fille à ramasser ses affaires. Constatant que leurs sphères s’étaient mélangées, elle ne dit rien et prit celle que lui tendait l’inconnue avec un sourire doux, éclairant légèrement son visage si sévère.


« Ce n’est rien, ça arrive d’être dans les nuages. Je n’étais moi-même pas tout à fait là, en vérité. Voilà, je crois que j’ai tout. Et vous ? »

En se relevant, Nina passa la main sur le crâne de son Pokémon Feu, non sans laisser courir un rapide regard circulaire sur ses hommes. Un silence de cathédrale s’installa, silence que la guerrière brisa quand elle le jugea opportun.

« Faites attention, vous pouvez tout à fait tomber sur quelqu’un d’un peu moins conciliant. »

En rangeant les Balls, elle reprit :

« Nina Wang Fran, Colonel de l’armée régulière de Mizuhan. »

Autour d’elle, les soldats se jetèrent des coups d’œil en biais. Pourquoi diable leur supérieure donnait-elle son nom presque complet, aujourd’hui ? Elle détestait qu’on ramène sa valeur à sa simple appartenance à la famille royale, et voilà qu’elle déclinait son identité quasi intégrale à une parfaite inconnue ! Cependant, le physique de la maladroite adolescente était plutôt frappant : cette petite avec exactement la même nuance de couleur de cheveux que Nina, et ses yeux d’ambre rappelaient furieusement ceux qui, impassibles, avaient fait taire les guerriers en un instant. Si, dans le pays, on était habitué aux retournements de situation abrupts concernant les Fran de Mizuhan, on ne croyait pas non plus aux coïncidences. Le Colonel était bien placé pour en parler : chaque fois qu’elle avait été confrontée à un membre de sa famille, elle avait compris, parfois après coup, que rien n’avait été le fruit du hasard dans ces moments-là.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Dark le Mar 10 Nov 2015 - 16:13

Est ce qu'on peut mourir sur place sans avoir même reçu de blessures ? C'était la question que la brune se posait face à la réplique parfaite de sa mère plus jeune. Seigneur Arcéus... Toi qui domine les cieux ... Loué soit ton nom ... Accorde moi une dernière faveur... Que mes Pokémon trouvent un toit accueillant et un entraineur digne d'eux. On lui avait toujours dit que toute prière adressé avec respect et honneur trouverait sa voie vers le très haut. Pour le coup, elle aurait vraiment aimer avoir cette certitude. Elle capta le regard du colonel sur ses hommes et se serait bien liquéfiée en entendant le silence qui planait juste après.. Elle aurait presque préférés qu'ils continuent à rire d'elle, parce que là c'était comme si la.. Prestance ? Autorité naturelle ? Aura de commandement qui émanait de son interlocutrice qui venait de museler ces guerriers aguerris... Le visage de marbre de la gradée terrifiait Dark, non pas parce qu'elle l'intimidait, enfin si. Elle l'intimidait fortement, l'uniforme en lui même n'aidait en rien la jeune fille à se détendre. Elle contenait tant bien que mal ses tremblements... Montrer sa peur n'était pas bon.. du tout... Elle déglutit et tenta de se réconforter elle même face au sourire de la guerrière. Si elle souriait.. C'était qu'elle n'allait pas la découper en rondelles toutes fines, hein ?... Elle hocha lentement la tête à la question, peu sûre que sa voix lui obéirait si elle devait parler. Elle regarda par terre et ne remarqua rien de plus qui trainait, elle vérifia tout de même brièvement son sac et compta ses biens les plus précieux, ses sphères et constatant que tout le monde était bien là, tenta de faire un mouvement plus assuré de la tête.

Bon sang, est ce qu'elle ne se corrigerais jamais de ses défauts ? Elle était une sources d'ennuis perpétuels pour ses proches et les autres personnes qu'elle croisait. Il allait vraiment falloir un jour qu'elle prenne le temps de s'entrainer et de s'occuper de ses Pokémon aussi. En parlant d'eux, après la présentation de la jeune femme l'une d'elle apparue au côté de sa dresseuse. Elle avait sentie le stress de la jeune fille et venait à son aide... Ou pas... A peine la glace était elle apparue qu'elle regarda son environnement, face à un géant de feu, un groupe de soldats et une personne avec une puissance qu'elle pouvait palper même sans la combattre. Ce fut trop pour le cornet qui après une petite patpat sur la main de sa dresseuse disparue brusquement. Dark elle s'était figée à la présentation du colonel, associant les mots avec difficulté. Non.. Non seulement colonel mais aussi de la famille royale ?  Sérieusement ? Elle n'avait qu'à carrément renverser son sac sur la robe de la reine elle même... Elle... Elle n'était pas fâché ... Enfin elle ne semblait pas l'être, est ce qu'elle attendait une réponse ? Pour... Pour l'envoyer au cachot ? Nooooon. Pas encore.. Pas un endroit froid.. Lugubre... Elle pâlit devenant sans doute plus blanche que la neige aux alentours.. Elle se mit à balbutier sans vraiment s'en rendre compte des énormités qu'elle lâchait.

« Je suis tellement confuse votre grâce.. Mon colonel .. je ferais attention où je vais à l'avenir.. Veuillez me pardonner de vous avoir retardé...   »

Fuir et s'effacer, c'était la bonne solution... Ou pas, si elle s'éclipsait sans même donner son nom est ce que la guerrière serait vexée ? Et puis elle devait tout de même faire bonne impression après avoir été une telle boulette ambulante... Elle releva les yeux en rassemblant tout son courage et déglutit difficilement. C'était presque comme si elle savait qu'elle avait fait une bêtise et qu'elle faisait face à sa mère et une punition qui serait à la fois douloureuse et cuisante.. Elle ouvrit la bouche plusieurs fois avant de baisser le regard incapable d'articuler en regardant l'imposante représente de la dynastie. Elle respira difficilement et eut une idée bien que ce n'en était pas vraiment une bonne.. Enfin peut être.. Elle chercha ses mots soigneusement tâchant de ne pas vexer ou brusquer la personne.

« Votre altesse, est ce qu'il vous serait possible de m'indiquer la bibliothèque ? J'ai entendu dire qu'elle était d'importance... Est.. Est ce que ce ne serait pas abusé de ma part de vous en quémander la direction ?? »

Elle fixa l'eau avec un intérêt grandissant, au pire elle pouvait toujours sauter dedans et utiliser Vanha pour fuir... Il était le plus rapide de ses Pokémon, restait juste à espérer que les canaux menaient en dehors de la ville... Enfin si elle obtenait la direction simplement elle pourrait laisser la garde continuer sa tâche et aller récupérer.. Une carte.. C'est ça une carte du pays voire du monde pour ne plus jamais y revenir... Ce serait bien... Elle remarqua qu'elle ne s'était toujours pas présentée et s'inclina cérémonieusement comme sa mère le lui avait enseigner pour marquer respect et reconnaissance envers son interlocuteur. Certes une façon quelque peu désuète de le faire mais son éducation la poussait dans cette voie, c'était peut être un signe qui lui permettrait d'avoir le champs libre vers son objectif.

« Pardonnez moi, j'en ai oublié de me présenter, je me nomme Dark. Et je ne vous retiendrais pas plus si vous avez à faire... »

Oh oui s'il vous plait, dites que vous avez des tonnes de choses à accomplir et oubliez moi ... Ce... Ce serait le mieux... Peut être... Bien qu'il est vrai que face à vous je me sens comme face... A un miroir d'avenir... Bien que je sais déjà que je n'ai ni cette force ni votre courage...



_________________

Spoiler:
MdO - Meta El - Marchand
avatar
Dark
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 29
Âge du personnage: 18
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Nina Wang le Mar 10 Nov 2015 - 18:29

Visiblement, la jeune femme avait récupéré toutes ses affaires, puisqu’elle hocha la tête lentement en réponse à Nina. Celle-ci remarqua aisément le stress manifeste de son interlocutrice, qui vérifiait une dernière fois si elle avait bien tout son barda, mais elle ne dit rien, préférant la laisser se remettre un peu d’abord.

Mais, bien au contraire, et au grand dam du Colonel, l’inconnue ne se calma pas du tout... Lorsqu’un de ses Pokémon apparut, il y eut un « oh ! » parmi les soldats. Ils étaient habitués aux créatures, mais il était plutôt rare d’en voir avec des couleurs différentes. Or, les Sorbébé et leurs évolutions étaient des Pokémon utilisés régulièrement dans l’armée de Mizuhan depuis qu’ils avaient été découverts, à cause de leur type et des propriétés de leur corps. Celui de l’adolescente, légèrement rosé, était un spécimen aussi rare que le Voltali ou le Galopa du Major Wang, et il suscita l’étonnement et l’admiration dans le groupe armé. Nina, elle, se concentra plutôt sur son comportement, saugrenu et incompréhensible pour elle : la petite créature, après avoir regardé ce qui l’entourait et avisé le Démolosse et le Colonel, donna une délicate petite tape sur la main de sa dresseuse avant de disparaître dans sa sphère. Elle n’avait quand même pas peur d’Erebos et de Nina, si ?

Alors qu’elle en était là de ses réflexions, la jeune femme entendit sa cadette s’excuser en bafouillant, confuse. Mais, plus que ses propos mal assurés, ce fut la manière dont elle appela la guerrière qui la fit tiquer. Wow wow wow ! Votre Grâce ? Et puis quoi encore ? Derrière elle, les soldats se ratatinèrent sur place, sentant les représailles arriver de loin. Le Colonel Wang DÉTESTAIT qu’on l’appelle par un titre autre que celui qu’elle détenait dans l’armée. Elle avait horreur, par-dessus tout, d’être ramenée à une simple potiche membre de la famille royale. Pire encore, l’autre malheureuse insistait, voilà qu’elle donnait du « Votre Altesse », maintenant ! Décomposés, les pauvres hères se serrèrent les uns contre les autres, attendant la déferlante comme on attend l’orage avec une résignation teintée d’angoisse.

Mais il n’en fut rien. Voyant que cette pauvre adolescente ne savait plus où se mettre, Nina l’arrêta.


« Mais non, mais non, j’étais simplement en patrouille, pas en mission, ne vous en faites pas. Par contre, si vous continuez à m’appeler « Votre Grâce » ou « Votre Altesse », je vais vraiment me fâcher, je vous préviens ! « Mon Colonel » suffira, maintenant. »

Avec sa voix grave et son ton sévère, on pouvait croire qu’elle était réellement en colère. Mais son visage démentait : calme, posé, il n’affichait rien de plus qu’une expression faussement contrariée. En revanche, il s’illumina lorsque la dénommée Dark lui demanda de lui indiquer la direction de la bibliothèque.

« Je connais très bien cet endroit, j’y ai passé beaucoup de temps, quand j’étais plus jeune. Attendez-moi un instant. »

Nina se pencha légèrement vers sa cadette, lui murmura « en fait, je vais faire mieux que ça, je vais vous accompagner » à l’oreille, puis se tourna vers ses hommes.

« Continuez la ronde, j’ai quelques questions à poser à cette demoiselle. Contrôle de routine. Je vous rejoindrai à la caserne. Rompez ! »

Après un salut militaire, le détachement s’éloigna, laissant ainsi Nina et Dark seules avec les Pokémon du Colonel. Le loup noir et la sirène échangèrent un regard entendu, avant de se lancer dans une grande discussion, sous l’œil amusé de leur maîtresse. Elle savait pertinemment de quoi ils parlaient, parce qu’ils pensaient tous les trois à la même chose...

Avec un sourire doux et bienveillant, elle lança à la jeune fille :


« Je connais un bon moyen d’y arriver rapidement, si vous n’avez pas le vertige... Kashi ! »

Dans un flash lumineux, l’énorme rapace de guerre jaillit en déployant ses ailes, toisant l’humaine, puis se radoucissant quelque peu en constatant la ressemblance frappante entre l’étrangère et sa maîtresse. Sa taille titanesque – qui la rendait capable de porter jusqu’à trois personnes en armure intégrale – pouvait impressionner, mais son expression était tout à fait similaire à celle qu’affichait le Colonel à ce moment-là.

« Allez-y, n’ayez pas peur, elle ne bougera pas tant que vous ne serez pas installée. Et accrochez-vous à moi si vous avez peur de tomber, ça peut déstabiliser un peu au début. »

Après avoir aidé sa cadette, Nina se hissa à son tour sur sa monture, tandis qu’Erebos sautait d’un bond souple pour se lover contre sa dresseuse, devant. L’oiseau décolla alors, s’arrachant au sol gelé, tandis que la Lamantine s’enfonçait dans l’onde, connaissant déjà la destination. Pendant que le groupe survolait la capitale militaire, le Colonel se risqua à interroger la jeune fille.

« Dites-moi, Dark, je suis désolée si ça vous paraît indiscret, mais... Pourriez-vous me donner votre nom complet, si vous le connaissez ? Vous avez probablement remarqué que physiquement, on peut difficilement se ressembler plus, toutes les deux, même si nous n’avons pas la même formation militaire ni le même passé. Et ne vous inquiétez pas, même si j’appartiens à la famille royale, je suis loin de la porter dans mon cœur, et je suis moi-même en pseudo-fuite vis-à-vis de mes responsabilités. Si vous ne voulez pas avoir affaire à eux, je ne leur parlerai pas de vous, et je dirais même que ce n’est pas à moi qu’il faut s’adresser si vous voulez les voir. »

Là, Nina prenait un gros risque, un risque qu’elle n’aurait jamais envisagé en temps normal. Tout le monde ou presque, dans l’armée et à Mizuhan, connaissait son rang, son statut et sa position concernant le trône du pays, se confier ainsi à une parfaite inconnue n’était clairement pas dans ses habitudes ! Mais cette fille semblait vraiment inoffensive, qu’avait-elle à craindre d’elle ? Et puis, surtout... Le Colonel n’avait pas ressenti de Bête en elle, alors qu’elle avait aisément pu percevoir celle de sa cousine, Lehna, ou encore celle d’Abigaël, sa demi-sœur. La jeune femme avait appris qu’on pouvait appartenir aux Fran sans forcément posséder le Korosu Mode, et elle devait avouer qu’elle avait du mal à concevoir un tel pouvoir dans le corps d’une si frêle adolescente. Trop de pouvoir dans un si petit corps... Difficile à imaginer.

Tandis qu’elle conversait avec son « invitée », elle aperçut la Biliothèque des Parangons et donna une légère impulsion à sa monture, qui descendit en flèche pour rejoindre Eikallia, déjà sur place.


[« Wesh mad’moizelle, comment tu t’appelles en vrai ? » XD]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Dark le Jeu 12 Nov 2015 - 1:44


   
Petits soucis de compréhension

Mourir de peur ? Est ce que c'était possible ? Elle avait remarqué les degrés de peur dans le groupe de soldats et était maintenant intimement convaincue qu'elle avait dit quelque chose de mal. Voire pire.. Avait elle insultée son interlocutrice ?? Elle allait mourir là .. Aujourd'hui .. C'était dommage... Elle aurait bien revu ses parents une fois, juste pour s'excuser d'être partie sans leur avoir dit au revoir... Des regrets ? Étrangement elle en avait des tonnes, de ne pas avoir revu Tylton, de ne pas avoir retrouvé le petit garçon de la grotte sous marine, de ne pas avoir bien traité ses Pokémon... Elle fixait le sol avec l'intention de se dissoudre dedans, c'était possible, elle l'avait vu faire, un maitre qui s'était alors transformé en eau mais c'était d'un niveau tout à fait au dessus du sien... Elle n'était qu'à peine capable de retenir de l'air et de garder son calme, alors... Elle pâlit en hochant frénétiquement la tête à la militaire, ne pas la contrarier, et trouver une échappatoire.. Il y en avait forcément ... Quelques unes ?? La guerrière semblait fortement contrariée et la brune se flagella l'esprit d'avoir osé demandé la direction d'un bâtiment, elle aurait du se jeter dans le fleuve et être clémente de survivre à la confrontation. Elle se statufia suite quand la guerrière lui dit de patienter après lui avoir chuchoter à l'oreille... Yyyyyyyyk.... Bon elle n'était pas au fait des moeurs dans l'armée, mais bien qu'elle ait eut des déboires au moins elle savait qu'elle n'avait aucun attraits pour les filles.

Elle observa la scène en voyant les gardes se redresser et poursuivre leur route sans le colonel qui revint vers elle aprèsz avoir dit devoir faire un contrôle... Maman .. non ... Pas de contrôle d'auscultation ou autre... Sinon.. La brune perdit encore quelques couleurs si c'était possible à l'idée qu'une autre personne qu'elle voit les marques qui striait toujours son dos et une partie de son buste ainsi que de ses jambes. Elle ne remarqua la Lamantine que quand celle ci entra en discussion avec un loup magnifique. Un peu distraite de ses pensées elle hocha négativement la tête. Le vertige ? Non pas vraiment, enfin elle n'avait fait que quelques vols dont certains c'étaient plus ou moins bien passés. Mais de mémoire elle n'avait pas de soucis avec le haut et le bas. Enfin c'était en temps normal, quand son estomac restait bien tranquillement à sa place et ne naviguait pas presque à son nez.. Elle regarda l'animal apparaitre... Non mais... Ce n'est pas aussi imposant normalement ?? Ou c'était elle qui allait finir par devenir totalement dingue ? Bien que ce soit relativement bien avancé dans son esprit là... Le hibou, ou plutôt la chouette était tellement grande et harnachée comme pour partir en combat... Elle n'allait pas combattre.. Par contre elle pouvait libérer ses amis... Enfin ceux qui nageaient n'aurait qu'à suivre la superbe créature aquatique...

Voyant que on interlocutrice ne lui laissait pas la chance d'une fuite elle lança deux noigrumes dans les airs, libérant le dragon et le requin qui la fixèrent alors qu'elle pointant la forme blanche près d'eux. Peut être qu'ils s'en sortiraient, la glace refusant de sortir et le dernier arrivé n'étant pas vraiment officiel elle préféra les laisser au chaud. Elle attrapa lentement une des lanières pour se hisser doucement sur la forme de plumes immense et se figea en cherchant comment se tenir, sans froisser l'armure de la personne devant elle qui s'installait à son tour, et sans tirer sur des plumes ce qui n'allait pas vraiment mettre la monture de bonne humeur... Elle finit par s'accrocher à la selle elle même, au moins c'était quelque chose qui avait déjà vécu pire et qui supporterait l'agression de ses ongles sans râler ... Elle je ta un regard à la forme blanche plus bas suivit du requin .. Étrange.. Vanha préférait en général rester en arrière habituellement, le Lokhlass suivait tout en gardant un oeil sur l'oiseau dans les airs. Elle détourna son regard du sol pour admirer le souffle coupé la beauté de la ville. La capitale rayonnait sous les faibles rayons du soleil, illuminant chaque ruelle. Elle en aurait presque oubliée d'écouter la militaire. Elle ne comprenait pas vraiment la question, c'est vrai qu'elle ne donnait que rarement son nom de famille, on le lui avait enseigné ainsi. Mais ce n'était jamais son intention première. Les allusions de la guerrière la firent plus sourire que paniquer, elle se détendait enfin un peu. Peut être l'air qui fouettait son visage qui lui rendait ses traits d'enfant , ou son sourire émerveillé de voir le palais de cristal au loin scintiller sur la banquise. Elle secoua la tête mais se rappela qu'elle était dos à son interlocutrice et prit donc la parole.

« Je vous pris de me pardonner vo... mon colonel. C'est vrai que je n'ai pas l'habitude de le dire, mais mes parents me l'ont enseigné ainsi. Je m'appelle Rybalko, Dark Rybalko. C'est le nom de mon père, Gordeï Rybalko, mais il n'aime pas qu'on l'utilise et sermonne tout le monde pour qu'on utilise son prénom ! »

Discussion aquatique en parallèle:
Le requin nageait rapidement semant le Lokhlass tout en restant à sa vue et il s'approcha déterminé à interpeller l'onde blanche devant lui. C'était une coïncidence qui se produisait bien trop tôt au vu des plans.. Mais il était trop tard pour que ce soit rattrapé, il sentait que bien que surprenant, il était temps. Il arriva à la hauteur de la Lamantine et lui sourit de toutes ses dents avant de dire.

Eikallia ? Ca fait un bout de temps ! Tu as bien grandit. On dirait que tu as changé de propriétaire ? La surprise de l'onde blanche le fit rire lentement avant qu'il ne reprenne de façon sérieuse. Depuis quand la fille de Sifuru est devenue ta dresseuse ? Humm ? Comment je sais tout ça ??... Bah, tu ne te rappelles vraiment pas Sakaza ? A voir l'étincelle dans ton regard on dirait que si... Bah là haut c'est sa fille, et moi, je te donnais des coups de nageoires dans le temps, quand j'étais encore dans le coin. Bon la gamine sait rien, essayez d'y aller mollo.. Elle a pas mal encaissé ces derniers temps, faudrait pas qu'elle passe l'arme à gauche de suite. Ah et, si tu me crois pas, déshabillez là, sur la fesse droite c'est la même marque que sa mère, la sœur benjamine de la reine.

Il ralentit pour attendre le Lokhlass, suivant silencieusement malgré la demande du dragon la Lamantine. Il savait le don de perception plus puissant de la jeune fille de jour en jour, mais ne parvenait pas à entrer en contact autre qu'en rêves avec elle. C'était frustrant surtout pour lui, il aurait aimé ne pas faire les révélations ainsi. Mais bon, vu que l'héritière leur était tombé dessus, pas trop le choix. Et puis mentir, la petite savait pas, c'était peine perdu. Bon encore fallait il qu'elle les croit, et là il avait peut être encore un peu de marge, elle était naïve mais ne croirait pas une telle montagne d'information.



Pourquoi est ce qu'elle confiait des banalités de pêcheurs à une princesse... Et puis le nom de son père ne devait pas être unique, il devait y en avoir beaucoup, ce n'était qu'un honnête pêcheur. C'est vrai qu'ils lui racontaient beaucoup d'histoires de princesses et de non droit quand elle était petite. Et elle sourit en se rappelant l'histoire de l'oiseau en cage qui pour s'enfuir avait coupé ses ailes et joué au mort. Les méchants de l'histoire n'y avait vu que du feu, donc quand l'ami de l'oiseau vint la chercher pour soi disant l'enterrer, ils s'étaient en fait enfuis. L'autre question qu'on pouvait se poser à cet instant était pourquoi elle se trouvait aussi sur une monture de guerre! Mais ce n'était que des histoires pour l'aider à s'endormir. Elle ne cachait rien, enfin sauf ses déboires et ses mésaventures, mais c'était pour éviter que cela remonte aux oreilles de ses parents. Elle baissa la tête et se mordilla les joues de gêne. Elle leur enverrait un courrier, il fallait qu'elle s'explique avec eux, et qu'ils sachent combien elle regrettait son geste, mais qu'elle allait bien. Qu'elle ne reviendrait pas... Elle reprit doucement en choisissant ses mots avec attention.

« Vous savez, ma mère me disait souvent que dans ce monde nous avons un sosie quelque part. Ce n'est peut être que cela cette ressemblance, bien que j'avoue que ce soit fortement troublant !! J'aimerais avoir votre assurance et votre prestance quand je serais grande !! »

Elle rougit fortement comme si elle venait de débattre d'un sujet si futile qu'il n’intéresserait pas son interlocutrice. C'est vrai, elle n'aurait sans doute jamais la force ni l'élégance ou même le courage de cette guerrière accomplie vu son grade. Mais quelque part, elle aurait aimer posséder ne serait ce qu'une partie des qualités qu'elle devinait chez la jeune femme. Elle serra entre ses mains la lanière quand l'oiseau plongea avant d’atterrir et de se poser avec une relative douceur pour son envergure. Assez soulagée de rejoindre le sol, elle laissa le colonel descendre avec le loup avant de se laisser glisser à son tour. Elle fouilla dans son sac et chercha quelques temps avant de sourire et trouver une baie.

« Ce n'est certes pas grand chose mais c'est pour la remercier .. Elle est tellement grande ... Vous l'avez entrainée longtemps ? »

Elle attendit que la guerrière l'autorise ou pas à donner le fruit à la chouette avant de diriger son regard vers l'eau où le requin semblait en grande conversation à grand renforts de claquements de dents. Elle rit un peu de manière gênée et s'approcha du canal en posant une main douce sur le dragon qui accepta volontiers la caresse. Puis elle chercha ses noigrumes, si c'était là la bibliothèque, magnifique bâtiment d'ailleurs, sa destination était parfaitement atteinte. Elle fouilla avant de mettre sa tête dans le sac, ne retrouvant pas les sphères avant de rire un peu plus fort. Elle laissa sa sacoche tranquille et chercha dans ses poches retrouvant les balles. Si le Lokhlass ne fit aucune difficultés, le requin lui manifesta une étrange attitude. Elle soupira et malgré les mâchoires impressionnantes qui s'agitaient devant elle posa calmement mais fermement la main sur sa tête.

« Et bien alors ?? Qu'est ce qu'il t'arrive ?? Tu as un coup de cœur c'est ça ? Casanova , va ! On n'a pas le temps pour tes bêtises !!! Remercie là et on file, il.. enfin ne restons pas trop longtemps ici, s'il te plaît ?? » Elle avait murmuré la dernière partie à voix basse que le requin l'entende puis se tourna vers la militaire et s'inclina très bas.

« Je vous remercie pour tout mon colonel, si je peux vous être utile à quelque chose n'hésitez pas !! »

_________________

Spoiler:
MdO - Meta El - Marchand
avatar
Dark
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 29
Âge du personnage: 18
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Nina Wang le Jeu 12 Nov 2015 - 23:45

Nina sentit que sa cadette était plutôt tendue, derrière elle, mais elle mit ça sur le compte de la peur face à une créature aussi démesurée que Kashi. Il n’était pas banal, après tout, de chevaucher une telle bête, surtout lorsqu’on connaissait la taille standard des Noarfang... La guerrière jeta un coup d’œil aux deux Pokémon que Dark venait de libérer, songeant qu’en bonne Mizuhanienne, elle possédait deux créatures aquatiques. Son regard d’ambre s’arrêta un moment sur le Lokhlass, s’attarda un peu plus longuement sur le Sharpédo, puis se détourna pour se concentrer sur l’essentiel.

Le Colonel perçut un léger mouvement dans son dos, alors qu’elles étaient en plein vol, et elle sut que sa passagère admirait le spectacle. Fla’or n’était « que » la capitale militaire du pays, mais elle était d’une beauté à couper le souffle ! Les remparts de glace éternelle et les nombreux ponts gelés rendaient la cité fortifiée unique en son genre. Arkan était une magnifique ville, elle aussi, mais elle avait un charme différent. Et puis, à Arkan, il y avait le palais royal... Et pour cette seule raison, Nina la considérait comme un endroit un peu désagréable, qui avait quelque chose d’effrayant et d’inconnu.

La jeune interlocutrice de la princesse répondit alors à la question de cette dernière, évoquant son nom de famille et une partie du caractère de son père, ce qui fit sourire Nina. Rybalko... Ce nom ne lui disait rien. Mais, sentant le malaise et la gêne de Dark, elle dit simplement, pour détendre l’atmosphère :


« Gordeï est un prénom assez répandu, et typique du pays, c’est vrai. Mon père adoptif s’appelle Sergeï, ça y ressemble, je trouve. »

Instantanément, sa voix s’était radoucie, comme à chaque fois qu’elle parlait du Major Wang. Quand la jeune fille lui fit part de son envie d’avoir l’assurance et la prestance qu’elle voyait chez son aînée « quand elle serait plus grande », en revanche, Nina éclata d’un rire franc mais où il n’y avait aucune méchanceté.

« On dirait que je suis déjà un vétéran de l’armée, à vous entendre ! Et puis, si mes hommes vous ont paru effrayés, tout à l’heure, c’est simplement parce que je suis leur supérieure et qu’ils craignent un blâme éventuel ou des représailles musclées. Je suis entrée dans l’armée quand j’avais neuf ans, j’ai eu le temps de former mon corps et de forger mon esprit, même si c’est une école difficile. Rien ne se fait en un jour, encore moins lorsqu’il choisit de voyager et de se lancer des défis... Quoi qu’il en soit, vous avez tout le temps devant vous pour atteindre vos objectifs et, ma foi, si je peux vous aider avec ma simple présence, je n’aurai pas perdu ma journée. »

Spoiler:
« Oh, c’est toi ! Effectivement, je ne t’avais pas reconnu. Eh bien, voilà six ans que j’ai rejoint Nina, parce nos destins étaient liés, depuis toujours... Alors, c’est la fille de Sakaza... Cela explique pourquoi ma maîtresse a perçu un lien entre elles. Mais je te crois, tu sais, pas besoin de déshabiller cette pauvre enfant ! Et toi, depuis quand tu es avec elle, alors ? Quoi qu’il en soit, je ne peux pas laisser Nina comme ça, elle va ressasser cette rencontre pendant des jours et des jours si on ne désamorce pas cette histoire tout de suite. Ne t’inquiète pas, elle est plus délicate que sa demi-sœur, elle saura trouver les mots justes. Oui, parce que Sifuru a eu une fille, avant Nina, avec un noble de Terros, mais ça, peu de gens le savent, alors garde ça pour toi, s’il te plaît ! »

Une fois descendue, la jeune femme se poussa pour laisser la place à Erebos et à Dark de mettre pied à terre à leur tour. Quand l’adolescente présenta une Baie à Kashi, celle-ci tendit le bec vers le présent, puis saisit délicatement le fruit lorsqu’elle eut l’autorisation de sa maîtresse. Après avoir avalé le cadeau, elle poussa un ululement bref pour la remercier, tandis que sa dresseuse reprenait la parole.

« C’est gentil pour elle. Oui, elle est immense, mais quand je l’ai eue, elle pouvait encore s’accrocher à mon bras pour s’y tenir ! C’est un don de l’armée de Nalcia pour récompenser mes faits d’armes durant la bataille de l’île I’o Maï. Ça fait donc... Sept ans, maintenant, que nous travaillons ensemble, toutes les deux. Un bout de temps, déjà, ça passe si vite... »

Quand la plus jeune réprimanda gentiment son requin, l’héritière eut un sourire pour lui signifier qu’elle ne lui en tenait pas rigueur, pas plus que la Lamantine, qui avait, elle aussi, un comportement particulier. Nina s’apprêtait à répondre à Dark, qui s’inclinait devant elle, lorsque son Pokémon blanc créa une bulle d’eau à la paroi fine et fragile qui flotta jusqu’à l’humaine. En fronçant les sourcils, le Colonel tendit la main, retira son gant de cuir, et la bulle éclata sur sa paume, entrant en contact avec sa peau. Soudain, la guerrière pâlit, perdant ses couleurs, avant de dire d’une voix blanche :

« Je... Eikallia me dit que votre mère s’appelle Sakaza. Sakaza Fran. Est-ce que c’est vrai ? Si votre Pokémon dit la vérité, alors... »

Le regard d’ambre croisa les pupilles sombres de la sirène, qui acquiesça. Mais devant l’incrédulité de Dark, Nina, qui peinait à retrouver une contenance, enchaîna :

« Attendez... Je vais essayer d’appeler quelqu’un que vous allez peut-être connaître. Mais pas ici. Venez par là. »

Kashi décolla et s’éleva pour aller se percher sur le toit d’une maison à l’angle d’une ruelle sombre et étroite. Entraînant sa cadette dans l’issue, elle fit signe aux Pokémon aquatiques de se rapprocher via le canal qui rejoignait le recoin, puis s’immobilisa. Tentant de faire taire les battements effrénés de sa pompe organique, la jeune femme ferma les yeux, inspirant profondément pour retrouver sa quiétude. Au bout d’un moment qui parut interminable, elle se tourna finalement vers un point précis dans l’espace, tendit l’index comme si elle pointait quelque chose et fit un geste ample du bras, comme pour indiquer à quelqu’un de la rejoindre. La perle d’eau qui s’était formée au bout de son ongle s’étira, formant une flèche aquatique qui s’élargit comme un chemin aérien... Et il y eut une distorsion dans l’espace, comme lorsque la surface de l’eau se trouble et se déforme. Une silhouette humanoïde en émergea avec lenteur, se dessinant peu à peu pour devenir plus nette. Ouvrant de nouveau les yeux, Nina essuya la goutte de sueur qui menaçait de dévaler son front : elle n’était Invocatrice que depuis peu, et convoquer cet esprit en particulier, même avec leur passif commun, lui demandait encore des efforts superflus.

« Eh bien, ça m’a paru plus facile pendant l’épreuve ! Voici l’esprit tutélaire des Fran, elle fait office de signature officielle pour prouver son identité lorsqu’on veut manifester son appartenance à la famille royale. Je ne l’ai appris que récemment, ceci dit... Bref, elle appartient notamment à Sifuru Joûheika*, et elle m’est également directement liée, puisque je fais partie de la branche directe de la lignée, à mon plus grand malheur. Elle s’appelle Salomé. L’avez-vous déjà rencontrée, quand vous étiez auprès de votre mère ? »

Malgré sa propre angoisse, Nina faisait de son mieux pour paraître assurée. Déjà que la pauvre gamine semblait terrorisée par le Colonel à cause de son allure, de sa prestance et de son sang royal, si elle en rajoutait, elle pouvait dire adieu à leur sang-froid ! Silencieux, le familier de l’Invocatrice fixait Dark, attendant patiemment qu’elle accepte de voir la vérité en face. Salomé avait déjà vu cette enfant, et elle était persuadée qu’elle ne l’avait pas oubliée.


[« Joûheika » signifie « Sa Majesté la Reine », c’est ainsi que l’appellent la plupart des Mizuhaniens.
#Révélations dans une rue sombre, tu parles d’un endroit pour discuter généalogie ! XD]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Dark le Mer 18 Nov 2015 - 23:47


   
Révélations et Chocs

Et dire qu'il avait tout prévu sauf cette rencontre, il ne méritait peut être pas la confiance de la mère de la jeune fille. La protéger du danger, bon depuis que l'autre pot de colle avait disparu en jouant la fille de l'air pour s'envoyer sans doute d'autres crédule, c'était plus facile de tenir la petite éloignée des garçons. Elle n'était pas devenue mauvaise ou rancunière pour autant et sa naïveté restait son plus grand défaut. Mais qu'ils se retrouvent dans cette situation il repoussa la noigrume, qu'elle le veuille ou non, elle allait avoir besoin de sa présence. Il gardait dans un coin de son esprit les informations de la Lamantine, mais ce n'était sans doute pas conseiller de les divulguer pour le moment à sa dresseuse. Il avait déjà fort à faire à ne pas ce qu'elle vacille dans l'eau en tentant de le rentrer dans la sphère. Il s'éloigna du bord quand la Lamantine envoya par lien à la guerrière ce qu'il avait dit... Bon cela allait sans doute dégénérer, pas dans le sens bagarre ou combat, plus dans le sens où elle ne comprendrait pas ce qu'il se passe vraiment.

Dire qu'il avait décidé d'attendre ses vingt ans, et qu'elle ait un peu de plomb dans la tête, mais il pourrait toujours retourner cela à son avantage. Restait à trouver comment, après tout, ils arrivaient à communiquer par rêves relativement bien aujourd'hui. Peut être qu'il arriverait à lui faire comprendre l'importance d'un entrainement au lieu de courir après des chimères. Non pas qu'il souhaite du mal à l'oiseau, mais il était sans doute bien mieux là où il était, et lui était fort bien placé pour savoir que rien n'arrive par accident. C'était forcément un signe du destin, restait à trouver exactement ce que c'était. Il écouta avec attention les paroles du colonel qui s'adressait à la brune, un simple contrôle de nom ne convaincrait pas la petite. Celle ci prit d'ailleurs la parole pour répondre à la dresseuse.


« Je.. Oui ma mère se nomme bien Sakaza, mais .. Non, son nom de famille est le même que celui de mon père, si elle en a porté un autre avant je n'en ai pas connaissance. »

Si Dark n'en menait pas large à cet instant, le fait de devoir suivre le colonel dans un endroit étroit et sombre la paniqua intérieurement. Pourquoi sa mère aurait elle portée le nom de la famille royale.. Bon au pire c'était peut être un nom répandu.. Mais que pouvait avoir dit le requin qui ne lui apporte pas des ennuis ??? Elle tenta de percer la carapace dure et froide de son poisson du regard, mais celui-ci nageait pour une fois sagement près d'un Pokémon étranger. Depuis quand il était aussi à l'aise dans les relations ? Et qu'est ce qu'il aurait pu dire à la créature des mers qu'elle ait besoin d'en entretenir sa dresseuse. Avec plus d’appréhension qu'elle n'essayait d'en montrer elle suivit la guerrière dans l'espace relativement étroit. Elle ne comprenait pas ce qu'elle voulait lui montrer, qui pourrait donc lui paraitre familier qui soit avec la jeune femme ? Elle ne connaissait personne dans l'armée, de vivant du moins, et encore moins de royauté ou de... Elle fixa la forme aquatique qui s'allongeait, c'était une créature d'eau toute en finesse et... Fortement familière, elle en aurait presque tendue la main pour frôler la forme éphémère.. La voix de l'invocatrice la tira de ses pensées, elle avait du remarquer son air stupéfait.. Mais qu'en aurait elle déduit...

Le nom ne lui disait rien, mais c'était l'exacte réplique de la forme invoquée par sa mère, quand elle s'isolait parfois sur les rives de la mer gelée. Petite fille elle l'accompagnait et adorait ce tour de magie fait par sa génitrice. La forme ne semblait d'ailleurs pas avoir de pensées belliqueuse, dans ses yeux elle pouvait voir l'attente. Mais que pouvait elle attendre d'elle ? Elle n'était pas censée être là, ce n'était qu'un hasard de circonstances qui l'avait amené à cette rencontre... Elle sentit son coeur et son sang se geler lentement. Comme des souvenirs latent qui n'attendaient qu'à être ravivés. La forme qui sortait des mers et qui la saluait, alors qu'elle ne voulait que jouer avec elle. Sa mère qui racontait des choses à celle-ci avant qu'elle ne la fasse disparaître. Mais est ce que c'était bel et bien la même forme ? Et si cet forme était bien celle de la royauté pourquoi sa mère pouvait elle l'invoquer. Son esprit bloquait face à l'énormité de la chose. Impossible, elle refusait l'éventualité de ne serait ce qu'être un tant soit peu lier à cette glorieuse famille.

Mais cela expliquerait tellement de choses... La demande cavalière de l'homme, la discussion houleuse entre ses parents le jour de sa demande. Les regards des ... Mon dieu... C'était juste pour ça ? On la croyait liée et on pensait trouver un chemin vers la royauté ? Mais ce n'était pas possible... Ses yeux s'embuèrent de larmes qu'elle ne réussit pas à retenir. Elle n'était pas une princesse, elle n'était qu'une meurtrière et une lâche... Elle croisa de nouveau le regard de l'élémental, elle savait bien qu'elle devait répondre, elle ne mentait pas. Elle ne savait pas le faire, ses pommettes rougissaient plus vite que le mensonge. Elle tenta de parler mais son stress et sa terreur avaient pris le dessus. Elle avait vraiment gâchée tout, si jamais on lui demandait des comptes que pourrait elle faire ? encore une fois dire la vérité ? Qu'elle avait suivit un garçon et plus si affinités et que finalement c'était un coureur qui voyageait pour se faire plaisir en embobinant des jeunes filles ??... Elle se prostra sur le sol en tombant à genoux, se les tenant en marmonnant d'une voix surement inintelligible.

« Je.. Je .. je la reco....co co co nais.... Ma .. ma ma ma maman avait la même... C'est pas.. pas pas vrai... Je  je je je ne suis pas... c'est pas pas pas... je veux pas pas pas....   »

Oula...Si la pauvre guerrière arrivait à comprendre quelque chose dans le ramassis de mots que sa dresseuse venait de lâcher elle était fortement chanceuse. Bon il devait intervenir parce que sinon ça allait finir en flaque d'eau. Il s'approcha de l'onde blanche et lui tapota la nageoire pour qu'elle le laisse passer, le passage était étroit pour atteindre les deux protagoniste. Il s'approcha du bord et s'aidant de sa force de propulsion sortit la tête de l'eau, juste à hauteur de la brune. Celle -ci croisa son regard et pensant à un geste de soutient tendit la main vers lui. Ah non ma cocotte, tu as assez pleuré sur toi même. Il sortit un puissant jet d'eau de sa bouche et arrosa copieusement sa dresseuse. Aussitôt son méfait accomplit il se laissa couler dans le canal et attendit la réaction de la petite. Bon certains diront que ses méthodes étaient brutales, lui répondrait qu'elles étaient efficaces !!  

Dark resta quelques secondes prostrée et trempée avant de se redresser enflammée d'une colère qu'elle ne se soupçonnait pas. Elle se mit à insulter le requin de tous les noms possible et crustacé qui lui passaient par l'esprit tout en invoquant son pouvoir pour sécher ses vêtements trempés. Elle foudroya du regard le poisson qui s'éloignait tranquillement comme satisfait de son acte, elle serra les dents et une fois sèche regarda de nouveau l'élémental. Elle se surprit à être calme, comme s'il savait exactement comment l'amener à un autre état d'esprit. La connexion avec lui était de plus en plus forte, elle ferait en sorte d'acquérir la force de son requin. Elle s'inclina face à l'esprit et à la guerrière, lentement et gravement elle prit la parole, pesant chaque mots qu'elle prononçait.

« Je me rends à vos arguments Nina-Sama , Salomé-Sama, Eikallia-Sama et Kashi-Sama. Je.. Il va me falloir un peu de temps... Pour assimiler tout cela... Je .. Si cela ne vous dérange pas, je vais vous laisser... » Elle se redressa très brièvement face à l'élémental, comme si une pensée lui venait. « Dites lui ... s'il vous plait que je vais bien Salomé-Sama... Je vous remercie... Je vous souhaite une bonne journée ... »

Elle quitta l'allée sombre en direction de la bibliothèque, ah oui, les cartes... Tout semblait différents à présent, les pièces prenaient lentement leur place dans son esprit. Restait toujours d'énormes zones d'ombre, mais elle se surprit à croire que ce n'était pas si mal... D'ignorer certaines choses. Elle tendit la noigrume vers le requin qui se plia à sa volonté sans discuter cette fois. Elle entra dans le bâtiment imposant et alla directement chercher ce qu'elle y était venue faire. Le plus vite elle quitterait ce continent.. Le mieux elle se sentirait.... Elle trouva de l'aide dans l'un des érudits qui après un moment de surprise à sa vue la guida dans les étages, lui montrant les parchemins en question. Elle prit le temps de tous les recopier, de son écriture pas tout à fait droite, pas tout à fait lisible. Cela l'était suffisamment pour trouver le chemin vers le village du festival. Elle remit chaque chose à sa place et rangea dans sa sacoche les nouveaux documents avant de se rendre cette fois directement à la volière. Elle prit le premier oiseau disponible et s'envola au lieu de sa rencontre avec Ombre. Elle ne voulait plus penser, se vidant l'esprit à chaque fois que des questions se bousculaient. Quand elle aurait le temps, elle trierait ce qu'elle avait en tête .. Pour le moment.. Elle ne voulait que la paix et l'oubli.


Spoiler:
Merci pour le rp !!! Clos pour moi Dark en retour à Nouvelle Gilneas !!

_________________

Spoiler:
MdO - Meta El - Marchand
avatar
Dark
Informations
Nombre de messages : 348

Fiche de personnage
Points: 29
Âge du personnage: 18
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Nina Wang le Jeu 19 Nov 2015 - 0:58

Croyant probablement à une (mauvaise) blague, Dark expliqua calmement à Nina que si Sakaza était bien le prénom de sa mère, elle avait toujours pensé que son nom de famille était celui de son père depuis... Toujours ? Cependant, si elle s’était mariée, c’était qu’elle avait eu un nom de jeune fille, non ? Un peu désolée de voir que sa cadette ne comprenait pas, elle l’invita à la suivre, mais elle lut sans mal l’angoisse de l’adolescente sur son visage. Elle n’était pas très douée pour cacher ses émotions, contrairement à la gradée...

Le Colonel vit alors la jeune fille se décomposer littéralement à la vue de Salomé, confirmant ce qu’elle pensait au sujet de leurs liens de parenté. Nina perçut le trouble de Dark, et elle sentit qu’elle connaissait cet esprit, qu’elle ne demandait qu’à le toucher. En réponse à son attente, le familier effleura la main de l’enfant, pour lui assurer qu’elle ne rêvait pas, qu’elle était bien réelle. L’Invocatrice resta silencieuse, laissant à sa jeune interlocutrice le temps de réaliser et d’assimiler. Mais lorsqu’elle la vit pleurer, mue par une impulsion soudaine, elle lui posa doucement la main sur l’épaule, avant de lui dire d’un ton posé :


« Ne t’en fais pas, j’ai réagi comme toi le jour où j’ai appris. C’est normal de ne pas comprendre et de refuser d’y croire, mais je ne te ferai aucun mal, et je ne te forcerai pas à assumer des responsabilités que je suis incapable d’accepter moi-même. »

Nina s’était mise à la tutoyer pour la rassurer. Cette enfant semblait si fragile. Infiniment pure et si loin de ce monde de rapaces et de charognards qu’était souvent la cour. Dark se laissa tomber à genoux et marmonna quelque chose que la guerrière ne comprit qu’à moitié, même en se penchant pour essayer de déchiffrer ses mots.

« Tu n’es pas l’héritière directe. La princesse légitime, tu l’as devant toi, et nous avons une cousine plus âgée qui assure l’intérim tant que je ne reviens pas. Nous sommes deux à nous disputer pour ne pas avoir ce rôle qui ne nous convient en rien, ils ne viendront pas te chercher, surtout s’ils ignorent où tu es et ce que tu fais... »

Mais en voyant le Sharpédo sortir la tête de l’eau et prendre une sorte d’inspiration, l’héritière des Fran fit un bond sur le côté, juste à temps pour éviter le jet d’eau que le requin lança sur sa dresseuse. Sans doute était-ce là son moyen de réveiller sa maîtresse et de la sortir de sa torpeur... Calmement, la Lamantine observa son camarade, jugeant ses méthodes effectivement brutales, mais qui avaient le mérite de fonctionner. Sentant le déluge arriver, la sirène blanche se laissa couler dans le canal à son tour, tandis que Nina restait interdite devant le déchaînement de violence et de jurons qui sortait d’un si petit corps. À en juger par le contraste entre celle qu’elle était jusqu’à présent et la tempête qui laissait libre cours à sa colère, le choc avait été plus important que prévu. Et le Colonel ne pensait pas à l’arrosage du requin...

Lorsqu’enfin la cadette reprit la parole et accepta la vérité, Salomé hocha lentement la tête, avant d’échanger un regard avec son Invocatrice et de disparaître en s’évaporant, probablement pour aller transmettre le message de Dark à Sakaza. Sincèrement compatissante, Nina acquiesça, avant de dire calmement :


« Prends le temps qu’il te faudra. Quoi qu’il en soit, sache que je te protègerai contre la famille royale s’ils cherchent à te ramener, et que ma demeure te sera toujours ouverte. Demande les Wang n’importe où à Fla’Or ou à Arkan et nous te viendrons en aide comme nous le pourrons. Tu peux compter sur nous. »

Respectant la décision de la jeune fille, la Lame-Caméléon la laissa partir sans rien dire, tout en lui envoyant ses pensées les plus chaleureuses et les plus bienveillantes. Après un long moment passé dans cette ruelle sombre, Nina décida finalement de rentrer, et elle sauta sur le dos de son rapace géant, qui la ramena chez elle après avoir fait un détour à la caserne.

Mais lorsqu’elle libéra tous ses Pokémon, pensive et préoccupée, un silence de plomb s’abattit dans la cour, où tous ses compagnons étaient réunis. D’abord perplexe et inquiète de cette réaction, elle comprit bien vite pourquoi personne ne disait plus rien. À la place de Chairo, la sœur jumelle de Lokkan’, il y avait une boule de poils à la fourrure mi-blanche, mi-argentée. Une petite Évoli pas tout à fait comme les autres, et surtout pas tout à fait comme la sienne...


« Oh non... D’où viens-tu, toi ? Ne me dis pas que... Non... KASHI ! À la bibliothèque ! TOUT DE SUITE ! »

Sentant que l’heure était grave, la Noarfang décolla immédiatement, alors que Nina, le ventre tordu d’angoisse, serrait la nouvelle venue dans ses bras. Un peu trop fort, visiblement, puisque celle-ci émit un léger couinement.

« Oh, excuse-moi, je ne voulais pas te faire mal... Je suis juste inquiète pour Chairo. Et puis, ta maîtresse doit te chercher partout... Par Kyogre, pourvu qu’elle soit toujours là-bas... »

Malheureusement, comme Nina le craignait, la jeune Fran avait quitté les lieux depuis bien longtemps. Si seulement le Colonel n’était pas repassé à la caserne... Si elle n’avait pas tardé à quitter cette ruelle, au lieu de se perdre dans ses pensées... Et dire que Dark était partie sans laisser le moindre indice, la moindre adresse ! La jeune femme eut beau essayer de se souvenir du nom de son père de toutes ses forces, rien n’y fit. Elle qui avait une si bonne mémoire, elle était incapable de remettre la main sur le nom de ce pêcheur... En se mordant la lèvre, la fille aux yeux d’ambre plongea son regard dans celui de la petite créature.

« Je suis tellement désolée... Je te promets de chercher ta maîtresse de toutes mes forces. J’ai beaucoup de Pokémon et beaucoup d’Évoli, ne t’en fais pas, je m’occuperai bien de toi. Je ne te laisserai pas tomber... Je ferai mon possible pour que tu te sentes bien chez moi jusqu’à ce que je te rende à Dark... Pardonne-moi. »

La boule de poils et d’amour argentée, pas rancunière pour un sou et appréciant déjà sa « nouvelle maman », se lova dans ses bras en ronronnant. Visiblement, elle se faisait déjà à sa nouvelle vie et à sa nouvelle condition, et elle n’en voulait pas le moins du monde à cette humaine, qui lui semblait sensible et sincère. Et puis, elle avait entendu : cette « Nina » était la « cousine » de sa maîtresse, et elle avait dit qu’elle l’aiderait, alors elle n’avait rien à craindre d’elle, non ? La mort dans l’âme, le Colonel se résolut à rentrer chez elle, où elle expliqua la situation à tous ses Pokémon, sous l’œil bienveillant de Sergeï. Il était persuadé qu’elle saurait rendre cette créature-là aussi heureuse que les autres, et il sentait que quelque part, chacune des deux Fran allait s’attacher, sans le vouloir, à sa nouvelle recrue...

À l’écart, Lokkan’ fixait Nina, immobile. Son regard s’assombrit, et quelque chose se brisa au plus profond de son âme. Cette Évoli-là n’était PAS Chairo, et elle ne le serait jamais, à ses yeux.


[Merci à toi pour le RP et le sacré cadeau ♥ Je te revaudrai ça pouloute, compte sur moi Wink]

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
1 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3925

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Rencontre percutante entre passé et avenir {Pv Nina}

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum