[ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Elvira Tertia le Mer 7 Déc 2016 - 22:27

La puissante ville d’Omatsu. Elle comptait une force militaire énorme, une populace des plus animés et une économie resplendissante. Omatsu avait tout pour être une ville populaire auprès des gens de Flamen et pourtant, en ce moment même, c’était la catastrophe. Un Pokémon de source, encore non identifier, venait de s’attaquer à la ville. Elle était arrivée de nulle part et avait frappé rapidement. Ce qui avait surpris bien des gens, étaient la rapidité, plutôt la surprise et le style méconnu du papillon géant. Il n’était pas vraiment reconnu sur ce quoi de pays. La bête s’était rapidement attaquée aux habitations, sans pour autant vraiment viser quelque chose. Elle s’était simplement déchaînée, démontrant sa férocité et ensuite son envie de prendre le palais de force. Beaucoup plus rapidement que ne l’aurait Elvira, les gardes de la ville, c’était mis en mouvement, guidant les civiles en lieu sur. Il y avait des petites équipes de manipulateurs du feu qui prirent en main les flammes qui ravageaient les bâtisses.

Pourtant, au milieu de tout cet ordre chaotique, il y avait une jeune femme qui tournait en rond paniquée. La guerrière était nerveuse et à deux doigts de l’hystérie. En cette nuit qui s’était voulue tranquille, elle venait de perdre son protégé. Elle avait beau crier son nom, personne ne lui répondait, il ne lui répondait pas. Il n’y avait pas que l’hystérie qui était présente, mais aussi la colère et la peur d’avoir échoué. Elle retenait de peine et misère l’envie de haine qui la poussait irrésistible à crier. Avec brusquerie et force, elle bousculait les gens qui descendaient la file. Une nouvelle fois, elle criait son nom ;

‘’ NAGIL !?! ‘’

Il n’y eut que les voix des passants vexés qui lui répondirent, puis elle le vit. Elle accéléra le pas pour se retrouver devant une ruelle sombre. Il y avait sur un mètre de long, s’enfonçant dans ladite ruelle, des traces étaient apparentes. Pourtant, son attention se tourna sur le collier d’argent qu’elle se dépêchait ensuite de le ramasser et de l’observer. Il ne semblait pas brisé, mais elle ne l’ouvrir pas non plus, ce n’était pas son bien. Ce qu’il fallait dire, c’était que la guerrière tournait en rond depuis plus d’une heure, du moins, elle le pensait ! Elle redoutait que ce soit encore les hommes en noir qui étaient derrière tous ceci. Comment les choses avaient-elles pu déraper de la sorte ? Elle passa une main sur son visage, puis dans sa chevelure. Puis finalement, elle glissa le collier autour de son cou, ainsi elle ne pourrait pas le perdre.

Elle prit une grande respiration, puis tira de son sac la Pokéball de Sören et le fit sortir. Elle lui donnait des ordres et ensembles, ils partirent dans la ruelle. Tout en courant, Sören passa derrière sa maîtresse et la souleva avant de sauter sur l’un des murs, de se réceptionner sur celui d’en face, pour finalement sauter vers le ciel enflammé et atterri sur le toit.

Des petites flammes grignotaient encore le bois, mais elles s’éteignaient sous les vents chauds et la manipulation des Élémentaux. Sören vient en écraser une sous son pied, laissant un sifflement strident s’étirer de sa gorge avant de ce tournée vers le spectacle du palais. Même Elvira était quelque peu hypnotisée par la progression du papillon qui avait maintenant fait son nid dans l’un des toits du palais. Les gardes avaient très rapidement réagi face à la créature, mais la créature semblait plus vicieuse qu’ils ne l’avaient imaginé et elle répliquait avec de puissantes attaques. Elle secoua la tête, observant maintenant le dédale de ruelles qui s’éventrait devant elle, par où était donc allé Nagil, ou plutôt, jusqu'où la guiderait les traces ?


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Fév 2017 - 14:14, édité 3 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Nagil Daune le Mar 13 Déc 2016 - 18:43

La première fois que je me réveillai, je me sentis balloter et j’osai à peine ouvrir un œil. Je remarquai qu’on se déplaçait non pas dans la rue mais dans les airs et nous nous rapprochions du château. Ce qui n’était pas bon signe. En plus, j’étais très mal mis car on avait dû me jeter comme un sac sur le dos du Pokémon qui devait être un Airmure vu la dureté des plumes. Puis, sentant que je commençais à
m’agiter, le dresseur se retourna et frappa à nouveau à la tête. Je sombrai encore une fois dans l’inconscience.

Quand je me réveillai pour la seconde fois, une chose étrange me frappa à l’esprit : la pièce ressemblait étrangement à celle où j’étais prisonnier un peu plutôt dans la journée avec Elvira. Seulement, cette fois-ci, j’étais seul, sans elle et son soutien. Sauf qu’il y avait d’autres grosses différences par rapport à l’autre fois. Premièrement, j’étais pieds et poings liés à une chaise et je ne pouvais absolument pas faire le moindre mouvement. En plus, ils m’avaient pris la pokéball contenant Sirius et pour couronner le tout, j’avais perdu mon collier. En fait, je n’avais plus que mes vêtements sur moi, le reste m’avait été pris. Et dans cette pièce, il n’y avait qu’une seule porte, deux chaises et une table. Par contre, il n’y avait que moi dans la pièce, j’étais seul. Je dû patienter ce qui me parut être une éternité avant que quelqu’un n’entre dans la pièce. La personne qui entra était un homme et semblait beaucoup plus expérimenté (et plus sûr de lui) que les personnes qui nous avaient interrogés. Il prit alors la parole :

Tu nous as échappé une fois, mais cela ne se reproduira pas. Je te le promets. Pour commencer, je vais te poser une question simple : où est ton amie ?

Je…euh… ne vois pa..pas de qui vvvous parler, mentis-je

Arrête de mentir ou tu le regretteras. Tu sais très bien de qui je parles, la fille qui était avec toi, s’énerva-t-il.

Je n..ne sais pas où elle es..est.

Sans prévenir, il m’assena une énorme gifle. Je sentis immédiatement le sang affluer dans ma joue ainsi qu’une douleur cuisante.

Je t’ai dit de ne pas me mentir ! Donc je répète ma question, où est la fille ?
me demanda-t-il, en haussant le ton.

J..Je vous j..jure que j..j’en sais rien.

Bien, admettons que je te croie. Pourquoi vous êtes-vous séparé, alors ?

À..À cause de la ffffoule et puis, j..j’avais perdu mon collier. Après l’avoir récupérer, je l’ai perdue de v..vue.

Ensuite, il ne me posa plus de questions. Il me toisa d’un aire contrarié et méchant. Cela dura ainsi pendant plusieurs minutes avant qu’il ne prenne la parole :

Ce sera tout pour l’instant, mais je reviendrai bientôt,
déclara-t-il avant de ressortir par la porte par laquelle il était entré.

Je me retrouvai à nouveau seul dans cette petite pièce et ce pendant un long moment. Cependant, ce n’était pas la même personne, celle-ci était plus petite et ne prononça que deux mots : « Lèves-toi ». Je préférai lui obéir ne sachant pas de quoi il était capable. Il m’emmena alors à travers un dédale de couloir et nous descendîmes plusieurs volées de marches pour enfin arriver dans un long couloir. Celui-ci était rempli de cellules, vides pour la plupart. Une seule d’entre elle était occupée mais je ne pouvais pas voir qui y était car la personne était recroquevillée dans un coin. Le geôlier me fit entrer dans la cellule voisine et parti immédiatement, ne laissant qu’une simple torche pour nous éclairer. Je commençais vraiment à avoir peur et j’espérais qu’Elvira allait vite me sortir de là.

_________________
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 236

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Elvira Tertia le Sam 17 Déc 2016 - 1:29

Il était difficile pour elle de bien comprendre ce qu'il lui arrivait. En toute autre circonstance, elle aurait peut-être compris le sentiment qui l'enivrait de la sorte. Tout en observant les flammes, elle était dans un état second, elle était pensive et presque végétative sur ses propres sentiments. Que ressentait-elle vraiment ? De la peur, de la frustration, de la crainte et... Un sentiment de défaite. Il lui était tellement étrange de se sentir de la sorte face à quelqu'un qu'elle n'avait connue que la veille. Était-ce un sentiment normal ? Pourquoi se sentait-elle de la sorte ? Était-ce à cause d'une enfance loin de toute attache familiale ? Était-ce ceci qui la poussait à vouloir protéger Nagil ? À sauvegarder sa naïveté contagieuse comme elle aurait aimé qu'on la protège de la dure réalité ? Elle secouait la tête, ce tirant de sa rêverie tout en tournant les talons dans la direction où les traces s'éloignaient.

Sören se mit immédiatement en marche, la suivant, telle son ombre. Quand elle arrivait sur le rebord du toit, elle observait en contrebas, quand un mouvement attira son regard sur l'un des toits environnants. Elle reconnut immédiatement la forme qui les avait guidées vers l'auberge. Son regard d'un bleu perçant la regardait fixement et cette fois-ci, elle put le voir complètement grâce aux flammes qui éclairent un peu. Le Zoroark était... Particulier. De plus, il se démarquait par son impressionnante grandeur, il avait un poil différent de sa race d'origine. Le rouge habituel avait été remplacé par un bleu presque électrique. Il immergea des ombres comme il l'avait fait plutôt, puis il levait une main dans sa direction, la pointant du doigt avant de lui montrer la direction de la sortie. Il était clair qu'il voulait qu'elle quitte les lieux.

Elvira croisait les bras sur sa poitrine tout en prenant pied sur le rebord du toit plat. Elle éleva la voix pour s'adresser à la forme ténébreuse.

'' J'ai été séparée de mon compagnon, je ne quitte pas avant l'avoir retrouvé et tu ne pourras rien faire pour m'empêcher de le chercher. '' Terminait-elle avec une touche de défi.

Le Zoroark penchait la tête sur le côté, restant silencieux un instant comme s'il écoutait ou attendait quelque chose. Tout en l'observant, elle comprit, qu'il communiquait avec quelqu'un. Les oreilles du Zoroark étaient droites sur son crâne de lupus et son regard fixe, jusqu'à ce qu'il se mette rapidement en mouvement et comme par magie, il fondit dans le sol, disparaissant dans les ombres dansantes. Elvira avait déjà entendu parler de cette étrange ''magie". Ce n'était pas réellement de la magie, mais plutôt une technique que des maîtres des ombres pouvaient faire s'ils partageaient un lien étroit avec un certain type. La guerrière se sentait quelque peu nerveuse en réalisant ce fait, faisait-il partir de ceux qui les avaient kidnappés ? Elle espérait que non et en même temps, il les avait, tout de même guider vers la sortie. Le dos droit, elle le cherchait des yeux quand il immergeait brusquement devant elle. Il donna l'impression de bondir sur elle, l'obligeant à quitter son allure de confiance et à reculer devant lui. Sören n'eut même pas la chance de bouger que le Zoroark vient frapper avec deux doigts sur son front, le forçant à reculer. Il y eut une étrange décharge noirâtre puis Sören se figea.

* Ne t'inquiète pas pour ton compagnon, il va bien, Rahj l'a simplement plongé dans ses souvenirs... * Répliquait une voix familière. * Je dois avouer que tu es quelqu'un de tenace et d'entêter... J'hésite encore si je dois dire si tu es courageuse ou simplement stupide. *

Un Natu apparut sur la tête du Zoroark qui se redressait maintenant de toute sa hauteur. Si Elvira avait trouvé que Sören était une créature massive et grande, celui-ci devait le dépasser d'au moins deux têtes. Elle avait l'air d'une naine à ses côtés.

* C'est vrai que Rahj est impressionnant, mais je te demanderais de ne pas te faire d'idées, il est à moi. *
'' Je... Quoi ?! Mais non... Tu es bien celle qui nous a aidés ? ''
* Oui... Pourquoi es-tu encore ici ? Non attend... Plus facile de le lire dans ta tête... Je vois... Le gamin... Humm... Frustrant... Il ne sera vraiment pas content... Humm... Tu as quelque chose qui appartient au gamin ? Oui, tu as son collier, un objet très important, je le sens... Laisse-moi voir, son odeur est toujours là, oh ! Il y tient beaucoup aussi ! Laisse-moi donc une seconde où je... *

Elvira n'avait soufflé aucun mot, observant un peu surprise et abasourdie le Natu qui s'exprimait dans sa tête et il était clair que Rahj, entendait aussi, parce qu'il affichait maintenant un air ennuyé. Elle en profita pour s'approcher de Sören, cherchant à croiser son regard pour avoir une quelconque réaction de sa part, mais rien, ses yeux étaient complètement vitreux. Pourtant, pendant une fraction de seconde, elle ressentit comme une vague psychique partir et traverser la ville. Elle s'était tournée vers la Natu qui avait des yeux rieurs et qui déclarait ;

* Je le tiens et eux aussi... Ah... J'en connais un qui ne sera pas content, encore moins que je te trimbale là-bas... Humm... Que faire, que faire. Oui, non, peut-être ? Je dirais oui ! Rahj, la direction de la planque Heist... Je ne comprends pas trop pourquoi il... Oubli... Je crois que j'ai trouvé... Ah, va falloir apporter la gamine, il est à sa recherche... Ah... Je déteste ce mec, il est incapable de lâcher l'affaire... Quand il a une cible en tête, il va la pourchasser... *
*Tu nous y amènes? * Déclarait une voix caverneuse.
'' Je voudrais... Je peux... ''
* Non tu n'auras pas d'explications, tais-toi et rappelle ton monstre *
'' Hey ! Je ''
* Silence ! Tu ignores absolument tout et tu veux me faire la morale, tu veux le trouver Nagil ou non ?! * La coupait La Natu. * si oui, rappelle cette chose et rapproche-toi de Rahj. *

Il lui fallut quelques secondes de plus pour ravaler ses paroles. Elle tirait La Pokéball de Sören et le rappelait. Elle observait ensuite le Zoroark puis le Natu. Son expression était complètement fermée, mais il était clair que si la Natu pouvait lire ses pensées, elle savait clairement ce qu'elle pensait en ce moment.

* Rahj... *

L'énorme forme fit un pas vers elle, passait l'une de ces énormes mains autour d'elle pour la rapprocher de lui. Même si Elvira était récitante et qu'elle ''résista", la bête était plus forte. Mais, ce qui la surprenait davantage fut la sensation de déplacement immédiate. Le lieu dans lequel ils venaient d'arriver était sombre et avait une odeur de renfermé. Elvira se reculait immédiatement pour s'éloigner du Pokémon en question. Tout en reculant, elle se tapait à une table et elle prenait le temps d'observer autour d'elle. La pièce était petite et très peu meublée, un bureau (sur lequel elle était presque assise) et deux chaises. Il n'y avait qu'une porte qui menait vers ailleurs.

* Humm... Il n'est pas ici. Ah ! Ils l'ont peut-être déplacé. Rahj, utile ton nez de chien ! Son odeur est sur la gamine ! Aller, trouve l'odeur ! *
* Elie... * Grognait la voix caverneuse.
* Oui, oui, je sais... Mais fait vite, sinon il va revenir... Ah... Il y a du mouvement, de la visite. Non, je me suis trompé... Il faut prendre la direction des cachots... Je détecte trois présences sous nous, ainsi que deux dans les couloirs devant nous. *
* Il va avoir de l'action. * Soufflait Rahj.

Déjà, Elvira, s'était avancée vers la porte. Elle l'ouvrait en grand pour s'engouffrer dans le couloir. Elle sentait le regard des deux autres sur sa nuque et même si elle ne les entendait plus, elle était sûre qu'il la suivait, elle pouvait presque sentir le souffle du Zoroark sur sa nuque et le sourire moqueur du Natu. Elle ignorait qui ils étaient, mais pour le moment, elle ne pouvait pas refuser leur aide...

* Porte sur ta gauche, quelqu'un * Soufflait la voix délicate de la Natu.

Elvira ne réfléchit pas, elle tirait l'une des jumelles et frappait à la seconde exacte ou la gorge de la victime était visible. L'homme ou la femme avait été prise par surprise, il était clair, en voyant le haut de son visage découvert, qu'Elvira n'aurait jamais dû ce trouvé ici. Pourtant, quand ils croisèrent leurs yeux, ceux d'Elvira étaient aussi vide et sans émotion que ceux d'un homme mort. Le sang éclaboussait son visage quand elle tira son arme de la chair meurtrie. La personne tombait à genoux, s'étouffant dans son propre sang, remarquant l'ombre qui surplombait la jeune femme, une ombre qu'il reconnut sans problème, mais aucun mot sortis de sa bouche autre qu'un gargouillait. Elle leva un pied, pliant le genou pour venir déposer sa botte sur le torse de la chose qu'elle venait de transpercer pour le pousser vers l'arrière et refermer la porte sans un regard. Elle n'avait aucune pitié pour ceux qui osaient toucher à ce qui lui était cher.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Fév 2017 - 14:14, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Nagil Daune le Mer 21 Déc 2016 - 13:09

[RP sous contrainte n°9: Insister sur un sentiment particulier]

Il faisait très sombre dans ma cellule, et je la voyais à peine en entier. J’avais une boule au ventre qui me tordait l’estomac et je commençais vraiment à stresser. J’entendais des bruits qui venaient d’au-dessus de moi, qui me faisait frissonner d’angoisse. Mais ce n’était pas tout, la torche posée à l’entrée (et donc loin de moi) projetait des ombres inquiétantes sur les murs. Mon cerveau était comme paralysé, j’étais incapable de réfléchir à cause de la peur qui me rongeait. En plus des ombres qui dansait sur les murs, j’entendais une voix. J’avais l’impression de devenir fou. La voix répétait sans cesse quelque chose comme : « J’en sais rien, laissez-moi sortir ». Je pris alors mon courage à deux mains, bravant ma panique et dit :

Il y a quelqu’un ? Et qui êtes-vous ? Je me tournai naturellement vers la cellule d’à côté car il me semblait avoir vu quelqu’un en arrivant.

Tout d’abord, il n’y eut aucune réponse mais après quelques instant, la voix se tu. Cependant, un autre bruit commença. C’était un TAC TAC répétitif, comme si quelqu’un tapait contre les barreaux de la cellule. Le bruit me tapait sur les nerfs et me faisait stresser de plus en plus. J’en avais même la chair de poule.

Euh… Vous pouvez arrêter, s’il-vous-plait ? demandai-je la voix tremblante, vous commencez à me faire peur.

Sans un mot, la personne arrêta de taper contre les barreaux de la cellule. Maintenant que le bruit s’était tu, j’étais un peu plus tranquille même si j’étais à bout de nerf. Je me couchai alors dans un coin de la pièce où il y avait une paillasse et essayai de dormir. J’eu beaucoup de mal trouver le sommeil pour deux raisons. La première, c’était que j’avais peur et qu’on m’avait enfermé mais c’était surtout à cause de la deuxième raison. De temps en temps, j’entendais un bruit à faire froid dans le dos, comme un hurlement. Pas un bête hurlement comme le ferait mon Malosse, mais un hurlement qui vous glace le sang et vous donne l’envie de prendre vos jambes à votre cou. Sauf que moi, je ne pouvais pas m’enfuir et j’avais vraiment très peur, j’étais terrifié. Je réussi quand même à m’endormir après ce qui me parut être une éternité, espérant pouvoir enfin me reposer mais ce n’était pas ce qui m’attendait. Je sombrai à peine dans le sommeil que des cauchemars m’assaillir. Ils étaient tous plus effrayant les uns que les autres et la seule chose que je voulais, c’était de me réveiller. J’y voyais mes pires peurs tout comme de bons souvenirs qui tournait mal. C’était horrible. Ce fut un soulagement, quand finalement, je me réveillai. Mon cœur rata alors un battement quand je vis l’ombre qui me dévisageait depuis l’entrée de ma cellule. Elle avait un grand sourire carnassier et était mauve. C’était sur sûrement un Pokémon. Celui rigola un bon coup avant de disparaitre. Il n’était pas parti depuis longtemps que j’entendis une petite voix venir d’à côté :

L’Ombre est venue te rendre aussi visite quand tu dormais ?


C’était le prisonnier d’à côté, il ne devait pas avoir plus de 10 ans. Qu’est qu’il fait ici ? Au moins il avait retrouvé sa langue.

L’Ombre ? Si tu parles du Pokémon qui était là il y a quelques instants, alors oui elle est venue. Au fait, moi c’est Nagil et toi ?


Le petit garçon sembla hésiter car il ne répondit pas tout de suite mais fini par parler :

Je m’appelle Ilian.

Comme je sentais qu’il avait encore plus peur que moi, je décidai de le rassurer.

Ne t’inquiète pas Ilian, on va sortir de là. En plus j’ai une amie qui va venir nous aider à nous échapper.
Puis j’ajoutai tout bas, enfin je l’espère… En attendant, je vais te tenir compagnie, tu es d’accord ?

Il ne me répondit pas mais je pris son silence comme un oui et je lui posai quelques questions.

Dit, tu viens d’où et tu sais pourquoi tu es ici, mon grand ?

Je ne sais plus, je ne m’en souviens pas, l’Ombre m’a volé beaucoup de souvenirs, dit-il avant d’éclater en sanglot.

J’essayai de le calmer avec des mots doux mais cela ne fonctionna pas. Au bout d’un bonne dizaine de minutes, il se calma tout seul et repris sa litanie : « J’en sais rien, laissez-moi sortir ». J’espère vraiment qu’Elvira ne va plus tarder.

[HRP: Je voulais juste préciser que si tu veux faire sortir Nagil, il ne partira pas sans Ilian]

_________________
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 236

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Elvira Tertia le Jeu 22 Déc 2016 - 22:37

9. Insister sur un sentiment particulier.

Il n'y avait plus qu'une seule chose qui comptait en ce moment même et c'était de tuer... Il ne fut pas bien long avant qu'ils soient détectés. Entre une Elvira qui ne se cachait pas et un Zoroark qui intervenait par moments, disons que l'endroit était lourd d'émotion. Le cerveau de la guerrière c'était tout simplement déconnectée de la réalité, simplement alimenté par la haine qui hantait son cœur et son esprit. Il n'y avait plus aucune pensée logique qui réussissait à se faufiler dans le miasme de colère et de rage. C'était comme un robot qui n'avait qu'une tâche et c'était de frapper vite et fort.

La respiration saccadée de la gamine, n'aidait en rien son esprit a se calmer, sa démarche rapide ne faisait qu'accentuer son désir actuel, ses coups d'épée semblaient s'aligner les uns à l'arrière des autres, coupant la chaire qui se tendait vers elle dans le but de l'arrêter. Son regard était aussi brillant que la pleine lune, cependant, ce n'était pas d'une douceur ou même de joie, mais plutôt d'une haine vivace et contagieuse. L'odeur de sang collait à la peau de L, un parfum enivrant aux narines de la guerrière qui y puisait des forces. Chacun de ses mouvements transpirait l'émotion du moment, chacun des coups donnés décrivait sa colère et sa rage.

La Natu et le Zoroark étaient épatés de la voir agir de la sorte. Malgré les blessures des trois combats qu'elle avait eues, elle ne démontrait aucune douleur, il n'y avait que rage. Tout en abaissant son bras, elle tranchait les doigts de la main qui s'était levé devant elle dans le but de se protéger. Rahj avait envahi l'esprit de l'homme et l'avait poussé au désespoir et Elvira l'avait tout simplement cueilli. Même si l'apparence de la jeune femme n'avait pas changé, elle était maintenant marquée par le sang de ses victimes et elle dégageait, grâce au talent de la Natu, un aura amplifié de ses émotions. Elle dégageait donc cette haine contagieuse qui insufflait la peur et sa soif de sang.

Elle poussa un grognement sous l'effort, encore une fois amplifié par la Natu qui s'amusait à donner la peur à leur ennemi qui tombait à genoux devant la guerrière. Il y avait bien longtemps qu'Élie avait eu envie de faire ceci, de décimer cette secte d'assassin et grâce à Elvira, elle pouvait enfin donner cours à ces envies. Il était clair que Médérick ne serait pas content, mais en ce moment, elle ne s'en souciait pas et pour une fois, Rahj était avec elle et ils avaient l'élément déclencheur parfait. Par contre, Élie n'avait jamais autant ressenti de haine chez une personne, elle se sentait elle-même emportée par ce déluge si contagieux. Elle devait faire attention, elle avait également remarqué que Rahj était happée dans le mouvement de la guerrière, la protégeant dans l'ombre, lui évitant ainsi des blessures graves.

'' Où est-il ? '' Demandait inlassablement la voix froide d'Elvira.

C'était les mots qu'elle demandait à ses adversaires. Des mots aussi froids et tranchants que sa lame. Elle n'avait aucune émotion dans son regard autre que de la haine. Elle les méprisait au plus haut point et leur ferait regretter d'avoir osé lui prendre ce qui lui appartenait. C'était particulier pour elle-même qui n'avait jamais vraiment désiré beaucoup de choses, mais la guerrière était très possessive sur ce qu'elle chérissait. Elle réalisait, qu'elle se découvrait elle-même. Toutefois, l'instant présent était à la haine et non à la logique.

L'homme qui se tenait maintenant la main blessée, balbutia quelque chose, mais la douleur semblait trop grande. C'était le tout premier homme qu'elle gardait en vie et étrangement, il ne semblait pas aussi bien entrainé que les autres. Les deux premiers, n'avaient soufflé aucun mot, tendit que celui-ci gémissait de douleur.

* Elvira, il ne sait rien, ce n'est qu'une pauvre recrue... * murmurait la voix d'Élie dans sa tête.
'' Tsk... '' Laissait elle échapper de mépris et de haine.

La guerrière fut désintéressée par lui et passa à côté en continuant son chemin. Même si elle ne le savait pas à cette époque, mais cette erreur lui coûterait cher plus tard. Ce survivant, serait le commencement d'une chasse, pas que lui-même réagirait, mais plutôt l'homme à qui il irait partager ces informations. Le pauvre jeune homme perdrait la vie et le vrai maître de l'ombre Ghostblade, le père de Médérick, qui la recherchait lui-même pour terminer sa vengeance personnelle sur la famille Tertia. Il était celui même qui avait mis en scène les morts d'Edeline, la mère de L et de ses trois frères... Il ne lui restait plus que la gamine...

Mais, revenons au moment présent.

La base n'était pas grande, elle était suffisante pour y accueillir quatre à cinq personnes maximum et l'une d'entre elles n'était plus là, en patrouille à l'extérieur et Elvira avait déjà éliminé deux personnes et demie, la dernière était encore en vie. Il ne lui restait plus qu'à descendre l'escalier qui s'enfonçait dans les entrailles du bâtiment. L'esprit embrouillé par les idées de haines, le corps engourdi par la malice et la colère, elle descendit dans les entrailles de l'escalier. Rahj lui offrait le don de vision, laissant son regard s'illuminer d'une lueur rouge sang. Malgré la passion dévorante de haine, son pas fut silencieux dans l'escalier. Elle était aidée de Rahj qui l'enveloppait partiellement d'une cape de ténèbres. Puis elle débarqua devant des cachots.

* Nous ne sommes pas seuls... Il y a quelque chose tapi dans l'ombre...* Soufflait Élie.
* Fais-le sortir...* Soufflait la voix grave de Rahj.
* Je... Il doit être aussi puissant que nous, j'ai un peu de difficulté à le trouver complètement... Il doit appartenir à un Maître des ombres...* Disait elle
* Restons alertes alors...* Reprit Rahj.

Elvira n'avait rien à faire de ce qu'ils disaient, même s'ils utilisaient son esprit comme relais d'information. Elle avait continué son chemin, observant chacune des cellules qui se dévoilaient devant son regard, tous vide, jusqu'à ce qu'elle arrive au bout ou deux d'entre elles étaient habitées. Le plus jeune poussa un cri de peur, il était vrai, qu'en ce moment, Elvira semblait représenter l'avatar de la haine. Son visage déjà sévère semblait déformé par la haine et un sourire carnassier si dessinait étrangement, sans oublier l'aura de soif de sang d'Élie et son regard illuminé rouge à cause de Rahj. Elle aurait fait peur à n'importe qui, pourtant, quand elle arriva devant la deuxième, les premières furent secondes froides, mais quand son cerveau assimila que c'était bien Nagil, il y eut un changement dans son attitude et son expression faciale, se radoucissant face au jeune homme pour perdre un peu de haine.

'' Nagil ? '' Sa voix n'était qu'un murmure, mais il y avait une pointe d'espoir.

Ce fut le moment que pris Rahj pour immerger des ombres tout juste derrière elle et de tendre les bras vers les barreaux pour les faire, disparaître et laisser un espace assez grand pour que le gamin passe.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Fév 2017 - 14:13, édité 1 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Nagil Daune le Sam 24 Déc 2016 - 12:13

Alors que le petit avait repris sa litanie, je réessayai de dormir. Sauf que c’est fois-ci d’autre bruit se rajoutèrent mais ils étaient beaucoup plus horribles et faisaient très peur. On aurait dit des bruits de combats, que quelqu’un se battait. On entendait le bruit du métal qui rentre dans la chair et aussi une voix. Une voix féminine. Elvira ! pensai-je alors, soulagé qu’elle m’ait retrouvé. Elle ne tarda pas à arriver dans les cachots et passa devant les cellules pour dans laquelle je me trouvais. Quand elle passa devant celle du petit Ilian cria de peur, puis se remit à pleurer. Pourquoi est-ce qu’il a si peur, elle vient nous aider, me demandai-je, interloqué par sa réaction. Puis elle arriva devant ma cellule et là je compris pourquoi il avait crié. Son visage n’avait presque rien de la Elvira que je connaissais. Oui, elle avait ses traits mais cela s’arrêtait là. Son visage était déformé par la haine et la rage. Mais il y avait autre chose qui amplifiait encore cette impression. Puis au bout de quelques secondes, son visage se transforma. Une partie de la haine disparut et son visage s’adoucit pour laisser place à la Elvira que je connaissais. Elle souffla alors :

Nagil ?

Un Pokémon sortit alors de l’ombre pour briser les barreaux de la cage pour me permettre de sortir. L’espace n’était pas très grand, mais suffisant pour le laisser passer. Une fois dehors, je me jetai dans les bras d’Elvira pour la remercier et la serrai le plus fort que je puisse. Je sentis alors quelque chose de froid contre ma tête, autour de la nuque de ma sauveuse. Je regardai un peu et remarquai qu’elle avait un collier, mon collier !

Mon collier, où est-ce que tu l’as trouvé ?
m’exclamai-je, très content, et merci beaucoup d’être venue me chercher. Je peux juste te demander une petite faveur : est-ce tu peux libérer le petit dans la cellule à côté, je lui ai promis que je l’aiderai à sortir… Et puis, il faut qu’on cherche après mes affaires : Sirius, mes sacs…

Après qu’Ilian soit également sortit de sa cellule, il fonça se réfugier dans mes bras. Une fois que nous fûmes prêts à partir, nous traversâmes le couloir pour ce qu’il y avait. Nous arrivâmes alors dans une petite pièce semblable à celle où l’on m’avait interrogé sauf qu’ici, il y a trois portes, celle d’où on venait et deux autres, au lieu d’une seule.

Y a plus qu’à choisir la bonne porte… Dis-je me dirigeant vers une des portes totalement aléatoirement, espérant ne pas tomber sur une mauvaise surprise.

Une partie de moi fut soulagée de constater qu’il n’y avait personne dans la pièce, c’était juste une petite pièce qui était totalement vide. Je me tournai alors vers Elvira :

C’est vide, il n’y a strictement rien dans cette pièce, je pense qu’on peut directement aller voir dans l’autre.

Sans attendre, j’entrai directement dans l’autre pièce et quelle ne fut pas ma joie de constater qu’il y avait des dizaines d’objets stocké dans cette pièce. Mes affaires devaient forcément y être. Avec l’aide d’Elvira, nous cherchâmes mes affaires. Heureusement tout était bien rangé et en moins de dix minutes nous trouvâmes ce que nous cherchions. J’étais très content d’avoir retrouvé Sirius mais je préférai ne pas le faire sortir tout de suite et attendre qu’on soit à l’abri. Ilian, quant à lui, se tenait toujours à moi.

Dit Elvira, comment on sort de là maintenant que j’ai récupéré mes affaires ?

_________________
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 236

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Elvira Tertia le Lun 26 Déc 2016 - 16:41

Elvira s'était maintenant calmée. Le fait d'avoir retrouvé Nagil semblait lui avoir donné une douche bien froide et lui avoir remis les idées en place. Quand il se jetait dans ses bras, le geste fut instinctif et elle vient le serrer contre elle, penchant un peu la tête vers l'avant pour venir frôler sa chevelure d'ébène. Elle ferma les yeux une seconde, appréciant étrangement le contact qu'il y eut. Elle était rassurée de le savoir en vie et il ne semblait pas trop affecté par les évènements. Quand il lui rappela qu'elle détenait son collier, elle le retirait immédiatement de son cou pour le passé autour de celui de Nagil, offrant un sourire timide et gêné de ne pas y avoir pensée plutôt.

'' Fais-lui attention cette fois-ci... Heureuse de te savoir en un seul morceau... '' Murmurait elle en le laissant se reculer.

Elle l'observait un instant, s'assurant qu'il allait parfaitement bien. Il ne semblait pas avoir de blessures corporelles visibles ou même qui semblaient être flagrantes. Ce qui soulage encore plus la guerrière. Quand il lui demanda de laisser l'autre gamin sortir, elle passa à deux doigts de refuser, mais elle l'avait compris en voyant son regard déterminé qu'elle ne pourrait rien y faire.

‘’ Rahj ? ‘’

Elle ne dit pas plus que l'ombre protectrice qui la surplombait s'étirait vers l'autre cellule, lui offrant le même sort qu'à celle de Nagil. Le gamin poussa un petit cri de peur et au même moment, Elvira et Élie semblèrent détectés un mouvement tout au fond de la pièce. L'une avait vu un mouvement dans la pièce et l'autre avait ressenti sa présence de manière psychique.

* Il serait bien de quitter immédiatement. * Soulignait la voix d'Élie dans sa tête.
'' Je sais... '' Grognait faiblement Elvira.
* Se doit être celui de Ghostblade... * Supposait Rahj.
* Autant plus s'en aller maintenant ! * Répliquait Élie.

Il y eut un moment de silence. Deux sur trois savaient que c'était une situation délicate et l'humaine ressentait de ''mauvaises ondes" à propos de cette information. Elvira accrochait le gamin qui ne voulait toujours pas sortir de sa cage et le sortait de force. À peine sortie, il se jetait sur Nagil pour se cacher. Il était clair que le gamin n'allait pas bien. Elle retient le soupir qui voulait franchir ses lèvres. Elle détestait l'idée de devoir s'occuper de quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Le problème, était qu'en fait elle se foutait royalement du nouveau gamin et le voyait comme un poids.

'' Trouvons tes affaires et quittons rapidement, le chemin devrait être libre... ''
* Effectivement, il n'y a aucune autre activité. *

En silence, ils fouillèrent les pièces et tombèrent sur la bonne, pour y trouver une salle remplit de matériel. Pendant que Nagil fouillait pour son sac, Élie lui souffla à l'oreille une direction qui pourrait l'intéresser. Suivant la voix de sa fausse conscience, elle trouvait un sac rempli de matériel. Il y avait des vêtements sombres, des dagues de lancer et d'autre petite touche qui pouvaient se retrouver intéressante. Elle jetait le tout sur son épaule sous le regard satisfait du Natu. Elvira revient vers le gamin et s'assurait qu'il avait tout ce dont il avait besoin et le guidait à l'extérieur de la pièce.

'' On retourne sur nos pas, fait en sorte qu'il suive et qu'il ne nous ralentit pas. '' Dit-elle en pointant le gamin horrifier. '' Suivez-moi de prêt et ne ralentissez pas à moins que je le disse. ''Termina-t-elle doucement.

Puis elle s'élançait d'un pas rapide vers les marches, marches qu'elle monta deux par deux, voulant quitter le plus rapidement. Si tout allait bien, ils n'auraient pas de problème, ils ne seraient pas interceptés par qui que ce soit. Ils croiseraient deux cadavres, le troisième serait caché dans l'une des pièces. D'un geste nerveux, elle essuyait une partie du sang qui marquait son visage.

Tout irait bien...

Le silence de l'endroit était lourd et sinistre. Il était régulièrement brisé par les pas des intrus qui se dépêchaient a traversé pour le quitter. Sur leur retour, ils n'eurent qu'à traverser un long couloir qui était à peine éclairé par des chandelles vacillantes. Il y eut effectivement deux corps, l'une face contre le sol et l'autre appuyer contre un sol. Elvira était heureuse que ses ennemis portent du noir, il évitait l'horrible vision du sang. Il y avait quand même une forte odeur métallique dans l'air, mais rien de plus. Elle ouvrit avec force la porte qui les séparaient de l'extérieur et ils furent accueillis par un vent féroce.

'' Maintenant, on quitte la ville... Tu veux faire quoi du gamin. ''
*Je vais vous guider au travers la ville vers l'extérieur, nous allons passer par les ruelles. Vous me direz quand vous serez prêt. * Déclarait Élie dans la tête d'Elvira et de Nagil.


Dernière édition par Elvira Tertia le Dim 5 Fév 2017 - 14:12, édité 2 fois

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Nagil Daune le Mar 31 Jan 2017 - 10:54

Non sans surprise, Elvira nous proposa de retourner sur nos pas, puisque de toute façon, c’était le seul chemin qui menait à l’extérieur. Elle eut à peine fini de nous de bien la suivre et de ne pas la ralentir, qu’elle s’élança d’un pas rapide dans le couloir. Illian et moi avions du mal de la suivre mais on tenait bon même si elle nous distance un petit à petit. Il y eut une volée de marche qu’Elvira survola tandis que nous, nous peinions à les monter et puis un long couloir mal éclairé. C’était le dernier couloir avant la sortie. Une fois de dans celui-ci, j’eu l’impression qu’Elvira ralentissais, comme si elle était stressée. C’est en avançant dans le couloir que je compris pourquoi. D’abord, je trébuchai sur quelque chose sans savoir sur quoi. Du coup je regardai par terre et vi deux cadavres, l’un en face de l’autre. C’était sûrement Elvira qui avait fait pour venir me sauver mais elle ne voulait peut-être pas que je voie ce qu’elle avait fait. Mais cela était peut-être nécessaire.

Nous arrivâmes vite au bout du couloir pour enfin sortir de cet endroit maudit. Sauf qu’à l’extérieur, ce n’était pas beaucoup mieux car le vent était toujours aussi déchainé que tout à l’heure. Elvira me demanda alors :

Maintenant, on quitte la ville… Tu veux faire quoi du gamin.

Je sais pas encore, mais pour l’instant il reste avec moi !
répondis-je sans réfléchir.

Après cette courte pause, nous reprîmes la route pour quitter cette ville au plus vite. Cependant, ce n’était pas très facile à cause du vent et de la foule qui était toujours aussi dense. Nous prîmes alors de petites ruelles pour aller plus vite mais cela prit vite une autre tournure. Au détour d’une des rues, on fit une rencontre inattendue.

Alors, comme ça tu as réussi à t’échapper,
déclara l’homme en face de nous, et voilà enfin la fameuse Elvira, celle qui est tant recherchée… Je suis impressionné de ce que vous avez accomplis mais je vais devoir vous ramener. Zoroark, neutralise-les.

Le Pokémon en question apparu de nulle part et fonça sur nous à une telle vitesse que j’eu à peine le temps d’envoyer Sirius pour combattre.

Sirius, attaques Flammèche !


Malheureusement le Pokémon adverse esquiva aisément l’attaque répliqua avec une attaque Tranche-Nuit que le Malosse subit de plein fouet. Ce dernier utilisa Morsure qui cette fois-ci le toucha mais sans lui faire beaucoup de dégats.

Sirius, tu peux le faire, je sais que tu peux le battre ! j’encourageai mon Pokémon. Maintenant attaque Purédpois. Enchaine avec Flammèche.

Aussitôt que le feu entra en contact avec le gaz, celui-ci explosa. Cependant, quand la fumée se dissipa, le Zoroark était toujours là comme si de rien n’était.

Tu crois qu’une petite explosion pourra venir à bout de mon Pokémon ? Si oui, tu es bien naïf, petit.
Dit-il en rigolant. Zoroark, achève le Pokémon.

Celui-ci réutilisa son attaque Tranche-Nuit et aussitôt, Sirius s’écroula, vaincu. Je me jetai sur lui.

Ça va mon grand, tu n’as rien ?

Maaa…

Aller, repose-toi.
Dis-je en le rappelant dans sa Pokéball avant de me tourner vers Elvira. À toi de jouer, tu es notre dernière chance.

C’est bon, vous avez terminé avec vos niaiseries, on reprendre là où on en était, cria l’homme.

[HRP: Voilà ma réponse, enfin ! Et encore désolé pour l'attente ^^']

_________________
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 236

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par PNJ le Jeu 2 Fév 2017 - 11:43

[ Message d’intervention du PNJ suite à la demande de Nagil ici ]

Dans un quartier à l'écart, où personne n'avait la moindre idée de ce qui se passait du côté de Elvira et Nagil, un combat de rue avait été lancé. C'était une attraction typique de la ville : un Tygnon et un Kapoera s'affrontaient à coup de pieds et de poings, et les passants pariaient sur celui qui remporterait le duel. Des Passerouge étaient perchés sur les toits et observaient le duel et la foule qui criait pour encourager son champion.

[ Il n’y avait aucun nouveau Pokémon à trouver à Omatsu. ]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 922

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Elvira Tertia le Dim 5 Fév 2017 - 14:11

Contrainte n’1. Insister sur la description des lieux et des personnages.

Elvira était complètement épuisée. L'adrénaline venait tout juste de retomber, lui laissant découvrir des douleurs qu'elle n'avait pas senties plus tôt. Pour la toute première fois, elle réalisait dans quel pitoyable état elle se trouvait. Elle sentait quelques endroits à vif, signes qu'elle avait des blessures. Pendant qu'ils marchaient, elle en profita pour faire des bandages de fortunes. Elle n'était pas une experte dans ce domaine, mais au moins les blessures ne seraient plus à vives et le sang ne coulait plus sur ses vêtements. C'est durant ce petit exercice qu'elle réalisait l'état pitoyable de son habit. Certains morceaux étaient en lambeaux, d'autres parties recouvertes de sang et de saleté, donc elle n'avait même pas eu la présence d'esprit de le réaliser. Une fois que tout ceci serait terminé, elle se fit la promesse de se trouver un petit coin bien tranquille et de relaxer.

Pourtant, son attention était rapidement attirée par le décor peu enchanteur de l'endroit. Maintenant qu'elle avait l'esprit plus calme, disons épuisée, elle réalisait dans quel trou à Rat où ils se trouvaient. Le bâtiment était encore plus en piteux état qu'elle. La brique sombre s'effritait à certains endroits, un liquide sombre coulait dans les coins les plus sombres, signe que l'humidité y était très présente. Actuellement, cet endroit n'avait plus rien de très impressionnant autre que peut-être le but donc il servait, l'interrogation et la torture. Ce n'était qu'une cachette parmi tant d'autres, un endroit donc on n'avait pas besoin de prendre soin. Pourtant, il n'y avait pas que ceci… Maintenant que son odorat s'était habitué à l'odeur métallique du sang, elle captait d'autres odeurs, des effluves aussi désagréables une des autres. Il y avait celle de la vieille humidité, celle de pourriture, celle du bois mouillé et pourri. Pendant une fraction de seconde, elle eut la nausée et puis aussi brusquement que la sensation était apparue, elle avait disparu.

* Laisse-moi te donner un petit coup de main, je suppose que moi et Rahj nous avons abusé un peu trop de toi… Reste tranquille et respire lentement, tu ressens simplement le contrecoup… Tu n'es pas habituée à avoir des Pokémon qui dépendent autant de toi, n'est-ce pas ? Ton premier contact avec un Pokémon du type Psychique et Ténèbre ? *

Elvira offrit un faible hochement de tête. Maintenant qu'elle y pense, elle ressentait leur présence sur elle, écrasante et envahissante. Est-ce que c'était toujours ainsi ? Elle doutait un peu, elle croyait plutôt qu'elle n'était pas particulièrement capable de supporter leurs puissances et ce qu'ils demandaient. Malgré elle, elle pousse un soupir tout en passant une main son visage. Elle frotte un peu ses yeux, avant de les porter plus loin, ou la porte de sortie semblait se trouver. Ils ne devraient plus être très loin de pouvoir quitter ce lieu nauséabond. Une fois à l'extérieur, elle parla rapidement, pour recevoir une réponse hasardeuse, elle posa son regard de glisser vers le gamin qui s'accrochait de toutes ses forces à Nagil. En ce moment même, elle l'enviait un peu, elle aurait bien appréciée s'accrocher de la sorte à quelqu'un et ne plus penser.

* Ne te décourage pas, nous avons presque terminé * Lui souffla Élie dans sa tête.

Elvira eut même l'impression que Rahj lui offrait une légère pression sur l'épaule, comme s'il cherchait à lui faire savoir qu'il était avec elle. Au tout début, elle n'avait pas apprécié l'idée d'être dépendante d'eux, mais maintenant elle était bien heureuse de les avoir avec elle. Elle hocha doucement la tête, fermant les yeux quelques secondes avant de donner le pas en suivant les indications d'Élie. Son rythme était beaucoup plus lent que dans la cachette des ennemis, signe qu'elle était épuisée, mais elle essayait tout de même de marcher un bon rythme pour les faire sortir d'ici.

Il était vrai que la foule avait été très présente, mais Elvira réalisa qu’il y avait beaucoup de gens qui semblait aller vers l'intérieur. Les flammes semblaient avoir été contrôlées durant son périple à l'intérieur. Elvira était épatée de la rapidité des gardes et des Élémenciens d'Omatsu. Elle tendit l'oreille, Elvira cherchait des signes de combat, elle était curieuse de savoir ce qui était arrivé avec la créature.

* Elle est morte… * Lui apprit platement une voix grave…

Elle eut l'impression que cette voix était celle de Rahj, mais elle n'avait même pas la force à poser la question et malheureusement, Élie ne semblait pas vouloir répondre à cette question. Ce n'est pas comme si elle n'avait pas accès à son crâne en ce moment et de toute façon, elle n'eut pas la chance de se poser davantage de questions, qu'ils étaient interceptés par un individu à l'allure louche qui l'ignora complètement. Elle devait avouer, que même si elle était épuisée, qu'elle se sentait un peu froissée de se faire ignorer de la sorte.

Pourtant, elle n'avait pas la tête à combattre en ce moment, elle n'était même sur d'être capable de lever son arme. Elle faisait un pas devant elle, observant avec incertitude l'homme. Elle était partagée entre le désespoir et la fatigue. Que pouvait-elle bien faire contre lui ? Il semblait bien plus compétent qu'elle est les derniers avec qui elle avait combattu. Dans un soupir d'épuisement, elle tira la Pokéball de Sören, elle espérait qu'il ferait l'affaire. De plus, si elle ne se trompait pas Sören avait un certain avantage sur le Zoroark. L'insecte vert apparut devant la forme filiforme du Zoroark, poussant un cri en se dégourdissant les lames l'une contre l'autre. Le son de leur frottage résonna dans l'air, se répercutant sur les murs rouges des bâtiments proches. Son ombre s'étira sur le sol sale et sur l'un des murs. Il posa un regard brillant de folie sur le Pokémon devant lui. Il fit jouer ces muscles, poussant un autre crie en direction du Zoroark.

‘' Sören, Taillade… ‘' Murmura Elvira.

Le monstre vert réagit au quart de tour, il fonça sur sa cible qui fut un peu surprise par sa vitesse. Le premier coup toucha, le deuxième coup puis un troisième coup vient finir de frapper au niveau du visage, touchant le museau et les yeux. La créature recula, secouant la tête surprise. Taillade n'était pas une attaque puissante, mais elle lui permit de s'acheter un peu de temps.

‘' Hâte, puissance et pour finir Survinsecte. ‘' Murmura-t-elle une deuxième fois.

Le simple fait de parler lui était fatigant. Elle avait hâte que tout ceci se termine pour qu'elle puisse se reposer un peu. Elle en avait plus qu'assez de tout ceci, ce n'était certainement pas ce qu'elle avait imaginé quand elle avait quitté le dojo. Un peu distraite, elle posa les yeux sur l'ombre de Sören, même ombre qui se dessinait sur le sol sale d'Omatsu. Elle remarqua que son aura s'amplifia autour de lui, augmentant sa force et sa vitesse. Le Zoroark en profita pour faire une tranche-nuit, une attaque que se prit de pleins fouets, mais malgré la douleur, Sören ne réagit pas. Il profita de ce fait pour venir frapper à son tour, enchaînant avec deux Survinsecte au lieu d'un. Elvira était surprise, elle avait toujours compris que l'Insécateur était plus fort qu'il n'en avait pas eu l'air, mais elle n'avait jamais compris pourquoi… Cependant, quand elle leva les yeux sur l'homme, elle ne comprenait pas son expression. Il semblait reconnaître l'Insécateur.

‘' Ou as-tu eu ce monstre ? ‘' Clamait brusquement sa voix.
‘' Ce ne sont pas de tes affaires, il a toujours été avec moi ! ‘' Déclara Elvira sur la défensive en retrouvant un petit regain d'énergie. ‘' Passe ton chemin… J'en ai marre de tout ceci ! ''
*Il ne quittera pas aussi facilement, nous devons agir… Humm je crois avoir une idée ! * Déclara la voix d'Élie.  
* Élie, il faut agir rapidement. * Résonna à nouveau la voix grave de plutôt.

L'homme devant eux se redressait, donnant l'impression qu'il tendait là l'oreille pour écouter et suivre une conversation que celle-ci lui pouvait entendre. Sören fit un pas vers lui, le Zoroark s'interposa et il y eut un nouvel échange entre eux. Sören bloqua l'attaque cette fois-ci, poussant un cri intimidant qui fit reculer son ennemi… L'homme n'avait toujours pas bougé, écoutant attentivement les paroles d'un autre.

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Nagil Daune le Mar 14 Fév 2017 - 11:12

L’homme eut à peine fini de parler qu’Elvira s’avança pour combattre à son tour. Sauf que quelque chose avait changé dans sa manière de bouger, on aurait dit qu’elle était fatiguée, très fatiguée. Et qu’elle avait perdu tout espoir. Cependant elle allait quand même se battre et pour ça, la jeune femme fit appel à Sören, son Insécateur. Le Pokémon faisait face au Zoroark adverse qui normalement était désavantagé. Le Pokémon d’Elvira commença avec l’attaque Taillade et avec une vitesse incroyable, il fonça sur l’ennemi. Ce dernier fut touché trois fois au visage et du reculer pour mieux encaisser le coup. Il y eut ensuite plusieurs échanges de coups et les deux Pokémons semblaient être à égalité. L’homme prononça alors quelques mots :

Où as-tu eu ce monstre ?

Il semblait connaitre l’Insécateur de mon amie mais celle-ci ne semblait pas vouloir répondra à sa question. Au lieu de ça Sören attaqua une nouvelle fois le Zoroark qui réagit immédiatement. Cependant quelque chose d’étrange se produisit ensuite. Alors que les deux adversaires se faisaient face, une ombre apparut. Enfin pas exactement, je dirais plutôt que quelqu’un est sorti de l’ombre pour se placer au milieu du combat. L’homme qui en était sorti semblait immense et dégageait une aura de mystère mais également de peur. Le plus étonnant, c’est que moins de deux secondes plus tard il disparaissait pour laisser un cadavre derrière lui, celui du Zoroark. Malheureusement pour notre adversaire, l’inconnu n’en avait pas fini avec lui car il se matérialisa à nouveau mais cette fois devant lui.  

Tu ne toucheras jamais à un seul de ses cheveux, dit-il de façon à ce que seul notre adversaire puisse l’entendre avant de lui
trancher la gorge avec sa lame.

Le cadavre n’avait pas encore touché le sol que notre sauveur avait déjà disparu, sans laisser de trace. Elvira et moi restâmes là, sans bouger, pendant plusieurs minutes. Ce n’est que quand Illian tira sur ma manche que je réalisai que nous pouvions partir, nous étions libres. Elvira, quant à elle, ne semblait toujours pas réagir.

L. tu viens ? On peut y aller maintenant que la voie est libre, lui dis-je en lui prenant la main avec celle qui ne tenait pas Illian.

D’abord nous marchions calment dans les ruelles d’Omatsu mais au fur et à mesure qu’on s’approchait d’une sortie de la ville, nous accélérâmes jusqu’à courir. En moins d’une demi-heure nous étions enfin sorti de cet enfer. Nous avions dû rebrousser plusieurs fois pour changer de rue car nous tombions dans des culs-de-sac mais nous avions fini par trouver la sortie. Cependant, nous ne nous arrêtions pas de courir tout de suite et courions pendant plusieurs minutes encore. Quand enfin nous fûmes assez loin d’Omatsu à notre goût, nous nous arrêtâmes pour reprendre notre souffle car nous en avions bien besoin. Surtout le petit Illian qui devait être épuisé.

Ça va mon grand, tu tiens le coup ? demandai-je au garçon qui me répondit avec un hochement de tête. Je me tournai ensuite vers Elvira. Voilà, je crois que le moment de se dire au revoir est arrivé…

Sans savoir pourquoi, je me jetai dans ses bras et la serrai contre moi. Nous restâmes ainsi quelques instant avant que je me dégage et dise :

Tu vas me manquer… Il eut ensuite encore un silence avant que je ne rajoute, tu comptes faire quoi maintenant ? Et si tu veux tout savoir, moi je vais partir du côté de Nalcia pour voir si Illian ne vient pas de là.

Au moment je prononçai ces mots, nous savions que la vrai raison de mon voyage était de retrouver mon frère…

[HRP: Voilà, je pense que les aventure d'Elvira et de Nagil vont se terminer ici Sad  En tout cas, ça aura été génial de rp avec toi !]

_________________
avatar
Nagil Daune
Informations
Nombre de messages : 236

Fiche de personnage
Points: 15
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Elvira Tertia le Jeu 16 Fév 2017 - 1:35

Il y eut un moment ou le temps sembla s'arrêter pour Elvira, comme si son monde entier se taisait et gardait le silence pour observer ce qui allait se produire. Dans l'état où elle se trouvait, son cerveau n'était pas sûr de bien assimiler la situation. Déjà, l'épuisement lui faisait oublier la peur qu'elle ait dû ressentir, ensuite elle ignorait complètement comment elle faisait pour encore être debout. Elle était sûre que c'était encore un fait d'Élie. La Natu n'avait toujours pas quitté l'ombre de son compagnon canin et pourtant, elle lui parlait et lui offrait du soutien.

Quand la première attaque survient, Elvira avait fermé les paupières le temps d'un battement de cils. Le corps du Pokémon ennemi était déjà mort et tombait lentement vers le sol. Elle eut peine à remarquer le mouvement de son corps et c'était Sören qui l'avertit que quelque chose n'allait pas en poussant un grognement et en reculant vers elle. La nouvelle silhouette lui était complètement inconnue seulement, au lieu de ressentir de la peur elle ressentait un sentiment réconfortant et familier. Il était complètement étrange de ressentir de tels sentiments quand on croyait qu'on ne connaissait pas une personne, surtout quelqu'un qui venait d'abattre deux cibles en moins de trente secondes.

Instinctivement, elle tend la main dans la direction de ce dos, mais au même moment sa main rencontrait le dos de Sören qui lui avait reconnu la forme qui se trouvait devant lui, la source de ces cauchemars et de ces tortures. Toutefois, quand il se sent la main de sa protégée contre lui il se calme et se rapproche d'elle pour prendre une posture défensive qui est complètement inutile vue que leur ennemi et sauveur a déjà disparu.

* C'est temps pour nous de partir. Faites gaffe à vous deux. * Déclara Élie.

Dans la minute qui suivait, Elvira ressent le poids de leur présence quitter ses épaules. Elvira se sent immédiatement plus souple et légère, mais beaucoup plus faible. C'est l'une des raisons qui expliqua pourquoi elle était docile quand Nagil lui pris la main et la guida au travers le dédale de rues de la ville. Tout au long du trajet, Elvira n'avait qu'une pensée en tête, qui était cette silhouette impressionnante ? Il était clair qu'elle venait d'un homme, mais elle ne connaissait personne de cette description. Aussi faible qu'elle l'avait été, ce dos lui revenait toujours en tête.

Elle ne réalisa pas sa position que quand l'air frais de l'extérieur des murs la frappa, lui rappelant le moment présent. La voix de Nagil la ramena à lui, lui faisant réalisée qu'ils étaient bien plus loin qu'elle ne l'aurait cru et qu'elle était épuisée d'une longue course. Son souffle était saccadé et elle secoua la tête pour retrouver ses esprits qui étaient embrumées. Les mots ‘'au revoir'' lui taquinèrent l'esprit et une pression agréable se faisait ressentir immédiatement. Ses bras se refermèrent avec une certaine vigueur retrouvée pour l'occasion spéciale. Elle vient pencher la tête, posant les lèvres sur le haut de la tête du gamin.

‘' J'aime croire que ce n'ait jamais un au revoir, mais une opportunité de se revoir… ‘'

Elle le retient un moment contre elle, profitant de ce moment de tendresse pour reprendre son souffle et des forces. Il allait lui manquer, elle ne désirait pas le quitter maintenant, mais elle savait que c'était la meilleure chose à faire.

‘’ Ça semble être une bonne idée, j’ai entendu dire de bonne chose de Nalcia… ‘’ Commenta doucement Elvira en le laissant s’éloigner. ‘’ Je pense continuer vers Mizuhan, mais je n’ai pas de réelle destination, mais je suis sûre que nos chemins se croisera à nouveau. Bonne chance dans ton épopée. Sache que j’ai confiance en toi et que tu trouveras les réponses que tu recherches. ‘’ Lui offrait-elle.

Elle l’embrassa une dernière fois sur le front avant de s’éloigner. Elle ne voulait pas rendre les choses encore plus difficiles, que ce soit pour elle ou pour lui. Elle préférait quitter maintenant que de lui montrer les larmes et rendre la séparation encore plus désagréable.

[HRP : Ne t'inquiète pas, je suis sûre qu'on trouvera d'autres moments pour faire du Rp ensemble et sinon, si tu vas vraiment à Nalcia, on risque de se croiser si tu veux, ma petite Elvira à être (malheureusement et douloureusement) à Nalcia, alors si tu désires faire un petit Rp de retrouvailles envoye moi un mp ! ]

_________________
Peace is a lie, there is only passion...
avatar
Elvira Tertia
Informations
Nombre de messages : 1028

Fiche de personnage
Points: 36
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Danger en pleine ville. [Nagil Daune]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum