[ Clos ] Après le concours [Solo/Anniversaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Après le concours [Solo/Anniversaire]

Message par Ombre le Dim 8 Jan 2017 - 13:10

« On dirait qu’on se retrouve encore tous les deux… Tu sais où sont passés les autres ?
-Fiesta est parti voler avec Félicie, et Caillou est parti dans la montagne avec Bis à la recherche de nouvelles roches volcaniques. »


Nous étions le lendemain du concours et après une bonne nuit de repos au Cosmo Canyon, Jester et moi avions décidé de visiter un peu la ville. Techniquement, Pénombre était avec nous mais elle restait enfermée dans sa ball de pierre, comme à son habitude.

Alors que nous déambulions dans le centre-ville, Jester finit par me demander :

« Dis… Hier, quand je suis tombée dans les pommes à cause du feu follet… T’es entré dans mon esprit pas vrai ?
-Oui…
-Et il s’est passé quoi ?
-Tu n’as toujours aucun souvenir ?
-Non… Tu me racontes ?
-Ok. Mais d’abord, tu veux bien répondre à une question ?
-Si ça peut aider…
-Ta mort… Tu m’as dit que tu étais morte après une longue maladie…
-Ben c’est le cas pourquoi ?
-J’ai eu… Une vision de toi. Humaine. Tu habitais dans une grande maison à Seian avec une Rondoudou. Tes parents ne s’entendaient pas, et tu étais seule. Je t’ai fait quelques tours de magie et un autre homme est arrivé. Greystone. Et… Il t’a tué.
-… Tu as entendu mon nom dans cette vision ? Celui que j’avais quand j’étais vivante ?
-Mélody Serwyn.
-…
-Jester ?
-C’est impossible. Je ne suis PAS morte tuée par une épée de la main de Greystone. Mais le reste est vrai. Mes parents. Seian. La Rondoudou.
-Greystone était bien un subordonné de ton père qui était lui-même général ?
-Oui. »


Cette confirmation me fit l’effet d’un coup de poing dans l’estomac. Jester semblait perdue parce que je savais des choses sur elle sans qu’elle me les ait dites. Ma la réalité était pire encore. Je savais des choses à son sujet qu’elle ignorait. Mais comment le lui révéler ? Finalement, j’optai pour une approche directe.

« Jester… Je connais ce Greystone. C’est à cause de lui… Que mon père est mort.
-… C’est un tueur en série ?
-Oui… Et non. Il ne tue que certaines cibles précises. Les membres de ma famille.
-… Tu me fais marcher là ?
-Est-ce que le nom de Belister te dit quelque chose ?
-Bah c’est ton vrai nom non ? Ah mais… Je crois bien que mon grand père connaissait aussi un monsieur qui portait ce nom. Mais il n’était pas Nalcien comme toi. Il était Flamenois. Il a dit à ma mère de ne pas s’approcher de lui, parce qu’il était dangereux… Il est de ta famille ?
-Oui. Eloignée, mais ça reste ma famille Et je crois que toi aussi. Tu n’as pas un Belister dans tes ascendants ?
-Du côté de mon père, c’est sûr que non. Les Serwyn habitent Terros depuis des siècles. Mais pour ma mère… Ses parents aussi sont Terrosiens mais elle a été adoptée… Et elle est maître du feu… »


Je hochai la tête. Ainsi donc la branche Flamenoise des Belister avait survécu. Et, ironie du sort, elle était revenue à Terros. Au moins en partie.

Et je racontai à Jester toute l’histoire de sa famille. Ou du moins, tout ce que j’en savais. Quand j’eus fini, elle ouvrit de grands yeux. Puis elle resta silencieuse un moment avant de reprendre :

« Donc tu penses que ma mort n’est pas naturelle ?
-Ta plus grande peur à l’époque c’était de te retrouver seule non ? Sans parents, sans famille… Avec un père absent et une mère qui passait son temps à s’inquiéter pour lui… Et tu es morte avant la naissance de ton frère ou de ta sœur… Avant la naissance de celui ou celle qui aurait pu t’arracher à cette solitude… Grystone ne t’as peut-être pas tué avec son arme, mais je suis certain qu’il est lié à ta mort. Je crois que c’était le sens de ma vision. C’est ce message qu’il fallait y voir. Peu importe la méthode utilisée, Greystone est l’assassin. La vision était un condensé de ce qu’il s’est passé. »


Jester ne dit rien… Puis elle éclata de rire.

« Qu’est-ce qu’il y a de drôle ?
-Oh bah c’est juste que la malédiction a raté ton coup puisqu’au final je t’ai rencontré ! Mais dis-moi… C’est quoi notre lien de parenté alors ?
-Je n’ai pas exactement l’arbre généalogique en tête, mais on doit être cousin au cinquième degré, à quelques degrés près…
-Ca fait loin dis-donc… »


Deux bras spectraux s’accrochèrent alors autour de ma taille :

« Mais je suis contente d’avoir encore de la famille… »

Je lui rendis son étreinte, puis elle ajouta :

« D’ailleurs… On pourrait prévenir ma mère, non ?
-Tu veux aller la voir ?
-… Non… Je ne peux pas la voir… Comme ça. Ma mère a peur des Pokémon poison depuis qu’un d’entre eux a failli la piquer quand elle était petite. Je…
-Tu as peur qu’elle ne te reconnaisse pas à cause de sa phobie. Je comprends… »


Cette crainte expliquait peut-être l’autre partie de ma vision…

« Je ne t’ai pas tout dit tout à l’heure sur la vision. Après ta mort, la vision a continué. Je t’ai aidé à… renaître sous forme de spectre.
-Une Fantominus ?
-Non. Un spectre humain. A mi-chemin entre l’apparence que tu avais de ton vivant et un Ectoplasma. Tu sais à quoi ça me fait penser ?
-… Aux Gijinkas…
-Tu as envie de développer ce pouvoir n’est-ce pas ? »


Tu as envie de pouvoir revoir ta mère. Et tu ne veux pas être un monstre à ses yeux. Oh Jester… Je dus faire appel à tout mon sang-froid de prestidigitateur. Quant à Jester, sa bouche se tordait suivant un angle grotesque. Nul doute qu’elle avait envie de pleurer, mais qu’elle faisait tout pour se retenir, elle aussi.

Je posai alors une main sur son épaule fantomatique. Ma décision était prise.

« Ecoute Jester. Je vais faire une pause dans les concours. Se mettre en avant sur les planches, c’est bien. Mais si je peux me servir de tout ça pour aider une amie, c’est encore mieux, n’est-ce pas ? Alors voilà ce qu’on va faire. On va envoyer une lettre à ta mère qui lui indique de se méfier de Greystone, bien que je doute qu’il ait refait surface depuis. Puis on va faire des recherches sur ces Gijinkas. Après tout, ce pouvoir existe, et je te promets que tu l’obtiendras ! Parole de magicien ! »

Jester ne dit rien pendant quelques secondes, les yeux dans le vague. Puis finalement, elle lâcha un timide « Merci Silver » qui me fit énormément penser à ma sœur. L’instant d’après, elle était en pleurs dans mes bras et je faisais de mon mieux pour la calmer.

Spoiler:
Cadeau demandé : tickets gijinkas

_________________

Merci à Lucy pour les kits d'Ombre et de Luce^^
avatar
Ombre
Informations
Nombre de messages : 104

Fiche de personnage
Points: 37
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum