[Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Sacha le Mer 15 Nov 2017 - 13:12

Sacha fit glisser l’enveloppe que son interlocuteur avait posé sur la table jusqu’à elle, l’ouvrit discrètement pour vérifier son contenu, puis la plongea dans son sac. Elle posa à nouveau son regard sur l’homme encapuchonné en face d’elle, puis hocha la tête, indiquant que ce qu’elle avait vu lui plaisait. Sans rien dire, elle saisit ensuite sa pinte, se délectant d’une longue gorgée de bière fraîche.

Personne ne peut être mis au courant de cette histoire, répéta-t-il, quand elle reposa enfin son verre, comme s’il était inquiet que la pirate ne tienne pas sa parole. Elle essuya la mousse qui était restée collé à ses lèvres du revers de la main, et se contenta de répondre : je sais. Elle aurait bien ajouté un « j’ai compris, je suis pas débile » pour accompagner, mais elle se doutait que ce n’était pas ce que son client voulait entendre, surtout en ce moment.

Le type camouflé la dévisagea encore un moment, puis se leva en posant une pièce sur la table pour sa consommation. Il sortit de la petite taverne presque vide sans dire au-revoir, abandonna la demoiselle derrière lui. La fille s’étira de tout son long, avant de quitter les lieux à son tour. Elle parcourut la bourgade, libéra Dhatun de sa prison et bondit sur son dos.

Direction le désert.

Avec la bataille annoncée contre Terros, tous les meilleurs éléments de la Nation du Feu étaient sur le front, affairés à reprendre coûte que coûte cette forêt qui semblait être le seul lieu dans lequel il était encore possible de récolter quoi que ce soit à manger dans ces régions difficiles. Tout le monde était occupé à jouer son rôle dans cet énorme spectacle ; même les habitants de Tarouga avait mis la main à la pâte, que ce soit par patriotisme ou pour offrir leur service à ceux qui donneraient le plus. Quand Sacha avait entendu dire qu’une personne avait cherché à entrer en contact avec son père – qui était en mer depuis plusieurs semaines – elle avait intercepté le message, puis avait convaincu le militaire de lui confier sa requête. Il avait longtemps hésité, clamant qu’il avait besoin de personnes d’expériences sur cette affaire, puis avait finalement accepté lorsqu’elle lui avait raconté son aventure contre Billy B. Jones. De toute façon, vous ne trouverez personne d’autre de disponible en ce moment, avait conclu la jeune femme avant de récupérer la première partie de sa paye.

Sur son chemin, Sacha prit le temps d’observer le croquis de l’homme qu’on lui avait demandé de traquer. Apparemment, il s’agissait d’un espion qui aurait fourni des informations confidentielles à leur ennemi avant de déserter son poste. Son commanditaire avait été très clair sur un point : il fallait étouffer l’affaire ; personne ne pouvait être au courant, sous peine de semer le trouble dans les rangs, ce qui était quelque chose qu’il n’était absolument pas possible de se permettre dans cette période critique pour Flamen. La mission avait donc été confié à un mercenaire : quelqu’un avec aucun lien avec l’armée, qui pourrait s’occuper de la situation dans l’ombre, sans que cela remonte à la surface.

Le voyage fut assez long, mais le tas de métal ne se laissa pas fatiguer par le trajet. Le duo s’enfonça dans le désert, suivant le radar du Métang, capable de détecter les présences humaines des alentours. Il ne savait pas distinguer les individus entre eux, mais Sacha jugea que c’était un bon début que de pouvoir se diriger vers des potentiels êtres humains ; à défaut d’être celui qu’elle cherchait, ils pourraient éventuellement la renseigner ou l’aider.

Les choses commencèrent à se compliquer lorsque, au loin, la fille vit se former un énorme mur de sable qui s’approchait, ravageant tout sur son passage. Elle pesta, mit un voile pour protéger sa figure espérant que ce sera suffisant. Malheureusement, la tempête prit rapidement de l’ampleur, forçant la fille de descendre de sa monture pour continuer à pieds en se servant de cette dernière comme protection contre les éléments naturels qui s’acharnaient contre elle. Elle jura, toussa, et jura à nouveau, énervée par l’obstacle qui se présentait à elle. Si la tempête ne se calmait pas rapidement, ils ne pourraient jamais rattraper ce bon à rien et elle allait perdre non seulement sa prime, mais aussi sa crédibilité…


J’ai vu avec la respo Flamen pour l’introduction, normalement c’est O.K. Smile Si vous voulez être l’une des « cibles » de Dhatun, n’hésitez pas, comme expliqué il sait pas distinguer les humains entre eux. ^-^ De plus, si vous avez du mal à trouver un moyen de vous intégrer, contentez-vous d’aider Sacha, elle essayera de vous recruter (ou vous recrutera sans vous demander votre avis x) xD) si elle voit que vous pouvez lui être utile. xD

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 84

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Minnie Edwood le Sam 18 Nov 2017 - 22:30

Seule au milieu du désert, une jeune fille à la chevelure envoûtante venait de plonger la main dans son petit sac en cuir, vivement encouragé par les sauts hectiques de son compagnon à quatre pattes. La traversée du désert, aride, sauvage, et sans pitié, était rarement entreprise seule à un âge si jeune ; beaucoup considérant le voyage comme suicidaire pour une adolescente de seize printemps. Mais Minnie s'était préparée rigoureusement à ces débuts difficiles.

* Je pensais l'avoir pourtant prise... Enfin bon, il me reste toujours Brunel si j'ai vraiment besoin d'eau *

« Tiens mon Brunel, ça fait un petit moment qu'on marche, tu mérites bien un petit quelque chose »
dit-elle d'une voix douce et paisible.

De son sac elle sortit une sorte de croquette ronde d'un brun marbrée et odorant que le jeune amphibien ce précipita de gober. La jeune Edwood regardait son ami avec tendresse mais aussi une certaine inquiétude ; si le dressage des pokémon est réputé pour les liens qu'un humain parvient à développer avec lui ; le fait de les faire prendre part au combat comportait de nombreux risques.

* Il a l'air plutôt confiant, malgré son jeune âge *

« Allons-y Brunel, je sens que le sable ne va pas tarder à s'agiter. Il vaut mieux ne pas trop traîner par ici »


Si son intention était claire, son sens de l'orientation l'était beaucoup moins, elle décida donc de se fier aux indications que lui avaient laissé sa mère juste avant de partir : suivre son intuition. Il aurait été inutile d'inquiéter son ami en lui divulguant qu'elle n'avait, en réalité, aucune idée de leur destination précise. Tout ce que le I-Ching avait pu lui révéler là dessus laissait planer quelques mystères...  


 * Kû mutable en Kên *:


* Corruption... Le travail sur ce qui a été corrompu. Le dépassement de cette corruption par l'aide d'autrui. Ca doit forcément avoir un rapport avec papa... d'autant que l'hexagramme donne lui à « la paix du cœur » *

Ses pensées accompagnaient ses pas, dans les sables de plus en plus volatiles du désert. Il y avait là une certaine poésie, on aurait presque pu croire que le désert essayait de lui communiquer quelque chose. Elle avait beau s'être intéressée à la divination, la lecture des signes était un art compliqué qui lui nécessiterait probablement la guidance de quelques experts. Minnie avait beaucoup pensé ces derniers jours à l'heureuse coïncidence d'avoir comme protecteur un jeune quadrupède amphibien, elle qui avait toujours rêvé d'être maître de l'eau.

« La pierre dépossédée, je me demande ce qu'elle est devenue. Maman ne m'en a jamais vraiment parlé mais j'imagine qu'elle a dû la laisser au Temple après la disparition de papa »

* Papa... je te retrouverai *


Soudain, le vent commença à gronder, emportant violemment le sable du désert. L'instinct de Minnie l'avait conduite à s'en protéger ; le sable, elle le connaissait ; et c'était probablement l'élément qu'elle affectionnait le plus dans sa maitrise. Les mouvements amples de ses bras lui frayait un chemin vers l'inconnu. Impossible à présent de voir quoique ce soit ; le désert essayait-il de la mettre en garde contre un danger ou était-il lui même celui qui la ferait conduire à sa perte ?

Non.

« Brunel, arrose moi ce keffieh s'il te plait. »

D'un mouvement bref elle engouffra une main dans son sac et en extirpa un large carré de tissu rouge qui, aussitôt sorti, fut aussitôt trempé. La progression à une main étant difficile, elle s'interrompit très brièvement pour enrouler grossièrement le tissu autour de sa tête. Le résultat n'était pas esthétique, mais le tissu tiendrait probablement jusqu'à la fin de la première levée de sable.

« Merci Brunel. La tempête est assez impressionnante, je préfère que tu... »

Mais elle ne pût pas terminer sa phrase, trop surprise par l'escalade du petit pokémon qui venait de lui grimper dessus ; resserrant à présent le keffieh par la force de sa petite mâchoire.

« Si tu insistes, alors d'accord, tu peux rester »

* Désolé, j'ai eu peur. Maîtrise toi un peu Minnie, c'est pas le moment de faire des erreurs *


« Gobou ! Gobou ! »

« Qu... »

Brunel venait de s'agiter, il avait vraisemblablement senti quelque chose. D'une vive tape de sa queue il interpella la belle jeune fille avant de sauter à terre et fuser droit devant ! Garder son sang froid dans ce genre de situation était dans ses fantasmes, quelque chose d'accessible et d'excitant ; mais maintenant qu'elle devait faire face à la réalité de l'aventure, elle révisait quelque peu ses ambitions. Etait-ce là le message caché de l'oracle ? Elle n'aurait su répondre.

« Gobou ! »

L'interjection était nette, quelque chose de massif se laissait dessiner en filigrane au travers de la tempête, quelque chose de potentiellement dangereux à en juger par l'attitude belliqueuse de Brunel. Comment se pouvait-il que le désert les mène à leur perte aux prémices de leur aventure ?

« Non, ce n'est pas possible »

Des larmes de fureurs commencèrent à émerger des yeux pétillants de la jeune femme.

« Non, ce n'est pas possible ! »

« Gobou ! »

« Il va probablement falloir qu'on se batte Brunel, je suis désolée »

* L'oracle m'a t-il menti ? *


Il lui fallait en avoir le cœur net. Laissant ses dernières larmes s'écouler, elle s'élança dans une chorégraphie rageuse pour faire plier le voile de sable qui la séparait de l'inconnu. Les mouvements évoquaient une force que la jeune maître avait rarement eu l'occasion de ressentir ; celle de la domination terrestre, de la roche à sa plus petite poussière.

« Prépare toi à recevoir mes ordres Brunel » vociféra t-elle

A peine eut-elle terminé sa phrase que son pied au sol, appuyé par ses bras levés, achevèrent le domptage des sables. Le voile venait de céder, laissant la place au hurlement d'effort de la jeune guerrière … et à la révélation de l'inconnu. Une silhouette se tenait sur un espèce de colosse métallique aux yeux terrifiants.

* Courage, ça va bien se passer *
avatar
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 177

Fiche de personnage
Points: 3
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Miku Hatsune le Dim 19 Nov 2017 - 1:15


« Errances »


La mine soucieuse et les traits tirés, Miku hocha la tête à la remarque du Doyen.

« Oui, ce n’est pas de Shanti de disparaître sans donner de nouvelles. J’ai peur qu’il lui soit arrivé quelque chose, même si je ne veux pas paraître pessimiste. Et puis, avec la guerre... »

La Marcheuse se referma à l’évocation du conflit armé qui avait été amené sur leurs terres. Depuis plusieurs semaines, de violentes tempêtes sévissaient au large des côtes nord de Nalcia, et les maîtres du climat (et plus généralement de l’Air) avaient été mobilisés pour repousser les assauts des vents et des pluies torrentielles. Malheureusement, les dirigeants nalciens avaient décidé de rediriger ces typhons vers Mizuhan, tenant leurs alliés pour responsables de ce fléau, et bien évidemment, la nation guerrière avait répliqué en envoyant l’armée pour contre-attaquer. La plupart des prêtres du Temple de l’Air Boréal avaient été appelés au front, mais quelques Marcheurs  avaient refusé de prendre part au combat et étaient restés dans l’édifice et s’affairaient dans le monde onirique, cherchant des compagnons disparus ou essayant d’envoyer des messages de paix dans des rêves. Malgré tout, certains des frères et sœurs du Temple demeuraient introuvables, et Shanti en faisait partie. La Marcheuse, originaire de Flamen, vivait là depuis dix ans, et si on ne lui connaissait aucune affiliation militaire particulière, les soupçons avaient commencé à s’éveiller parmi les moines.

« Elle est peut-être partie pour rejoindre sa famille et s’assurer qu’ils sont à l’abri, tout simplement, mais… Elle n’aurait pas quitté le Temple pour une telle raison sans prévenir. Son dernier message disait qu’elle était à Otaï et qu’elle avait vu son cousin là-bas, et puis, plus rien. Elle ne semblait ni alarmée, ni inquiète, et elle m’a même affirmé que sa famille était en sécurité au Cosmo Canyon. Mais elle ne m’a pas parlé d’aller les voir, ni même de les faire venir ici. Je ne comprends pas. Elle sait que nous sommes inquiets quand nous n’avons pas de nouvelles de l’un des nôtres, alors j’ai vraiment du mal à croire qu’elle reste sciemment silencieuse. »

Dans les bras de la Nalcienne, Héméra leva la tête et fixa l’humaine de ses grands yeux bleus, sans comprendre vraiment tous les tenants et les aboutissants de la conversation des adultes.

« Il est hors de question que je participe à cette guerre absurde et qui ne fera qu’apporter son lot de morts inutiles sans rien résoudre. Je refuse d’envenimer la situation de quelque manière que ce soit. En revanche, je ne resterai pas les bras croisés si nos compagnons disparaissent en s’évaporant comme ça dans la nature. Si elle a été enlevée, ou si elle s’est enrôlée dans l’armée sur un coup de tête… Je dois aller la chercher. Et s’il lui est arrivé malheur, je dois en avoir le cœur net. »

Déterminée à suivre ses principes et son cœur, Miku se leva.

« Je pars dès demain. »

Comprenant que dans la situation actuelle, il ne pourrait rien faire pour l’empêcher de s’en aller, le vieillard soupira, avant de prendre de quoi écrire et de rédiger sa missive d’une main fébrile.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

« Pose-toi à l’écart, j’aimerais éviter que tu te fasses tirer dessus. »

Docile, l’Altaria obéit et se mit à l’écart pour permettre à sa maîtresse de descendre. Après avoir décliné son identité et montré son tatouage de Marcheuse du Temple de l’Air Boréal, elle pénétra dans l’enceinte d’Otaï, sous l’œil plus que méfiant des autochtones. Même si elle avait annoncé ses intentions, qui n’étaient pas belliqueuses, et même si le dessin qui s’étirait sur son épaule droite était connu jusque dans un coin aussi reculé que ce village, la nationalité de la jeune femme constituait un motif suffisant de surveillance accrue à son égard. Elle fut donc escortée par deux hommes tout au long de sa tournée dans les lieux, et lorsqu’on lui annonça que la jeune prêtresse qu’elle recherchait avait quitté l’endroit depuis une semaine, elle se mordit la lèvre avec une angoisse manifeste. Finalement, elle ne resta qu’une nuit pour se reposer, sentant que les recherches seraient longues et éprouvantes, et après avoir remercié les habitants pour leur hospitalité et leurs renseignements, elle s’élança dans le désert, consciente de l’ampleur de la tâche, mais pas découragée pour autant.

Malheureusement pour elle, une tempête de sable se leva bientôt, entravant sa progression et gênant sa vue. Pour se protéger, elle érigea une barrière d’air solide autour d’elle, en restreignant son périmètre au maximum pour économiser ses forces. Au plus fort de la tourmente, néanmoins, elle devina deux silhouettes assez rapprochées qui avançaient péniblement dans le sable volant… Et deux autres formes, dont l’une s’agitait comme une démente, leur faisaient face. Le rideau qui les séparait tomba subitement, révélant une femme derrière un Métang qui lui servait probablement de rempart et une autre jeune femme flanquée d’un Gobou belliqueux. La scène avait quelque chose d’incongru, surtout en plein désert ! Prudemment, la Nalcienne laissa sortir son Kadabra, qui se mit à léviter près d’elle et prit le relais en repoussant les assauts des grains de sable à présent bien moins agressifs.


« Excusez-moi, je ne voudrais pas interrompre un potentiel duel, mais auriez-vous vu une jeune prêtresse accompagnée d’un Roussil ? C’est une de mes amies, et elle a disparu. »

[Miku qui se démonte pas et demande une info OKLM en plein désert xD
Dites-moi si ça vous va, si c’est pas le cas, vous savez où me trouver !]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 354

Fiche de personnage
Points: 144
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Sacha le Mar 21 Nov 2017 - 22:40

Sacha continuait d’avancer, planquée derrière sa planche de métal ambulante, quand elle aperçut devant elle une créature familière. Elle pencha la tête sur le côté, se demandant comment Nehru était sortie de sa balle toute seule sans qu’elle s’en rende compte, puis la créature poussa son cri de guerre, faisant sortir la fille de sa confusion. Cette chose n’était pas son Pokémon, et n’était pas non plus exactement une créature caractéristique des lieux, ce qui signifiait qu’elle n’était probablement pas seule. Puis la tempête autour du duo commença à agir de manière bizarre, contournant la fille et semblant tournoyer autour d’un centre juste à côté d’elle.

Dhatun, pousse-toi s’il-te-plait, demanda la fille, souhaitant constater par elle-même ce qui se tramait ici.

Au moment où le Métang se décala, répondant calmement à l’ordre donné, un hurlement de jeune fille – littéralement – agressa la pirate. La demoiselle regarda la pauvre femme avec un regard surpris, incertaine de ce qu’elle devait faire. Voyant qu’elle était apparemment troublée par sa présence, Sacha leva les mains, essayant de montrer qu’elle ne voulait aucun mal à son agresseur.

Tout va bien, je suis juste euh… perdue, justifia-t-elle, simplement. Elle n’avait pas vraiment besoin d’expliquer ce qu’elle faisait là, elle devait juste rassurer la mistinguette qui avait décidée de la prendre pour cible. Et puis même si finalement la gamine voulait vraiment l’attaquer, la corsaire n’était pas particulièrement inquiète : la fille avait l’air très jeune et amatrice, et son seul animal visible n’était qu’à son premier stade d’évolution.

Pendant qu’elle tentait de calmer l’intruse, Sacha remarqua que les perturbations dans la tempête était en réalité dû à son interlocutrice. Un sourcil monta lentement sur son front lorsqu’elle comprit ce que cela signifiait : la fille en face d’elle était un maître qui visiblement savait s’y prendre avec le sable. Voilà un don des plus pratiques, pensa la mercenaire, et cela lui plaisait fortement. Toutefois, avant qu’elle ne puisse tenter quoi que ce soit, une troisième protagoniste entra en scène, et la fille des mers commença sérieusement à se demander si c’était de coutume dans le coin de faire une petite promenade par ce temps si radieux. Dans tous les cas, elle qui voulait trouver des êtres humains, la voilà servie. Manque de chance, la seule chose qu’elle savait de sa proie était que c’était un homme, ce qui n’était visiblement pas le cas des deux nouveaux arrivants.

Sacha cligna des yeux à la remarque puis question de la nouvelle, visiblement déroutée par son comportement. Elle ouvrit la bouche une fois comme un Magicarpe pour répondre, en vain, avant de se ressaisir. La femme devant elle semblait maîtriser l’air, ce qui aurait été un talent bien pratique à avoir sous le coude aussi – pas autant que la maîtrise du sable, mais ce n’était pas une raison de se priver.

Alors d’abord… ceci n’est pas un duel, s’empressa-t-elle d’éclairer en pointant à tour de rôle la première fille et elle-même du doigt. On vient juste de se croiser et on en était aux présentations. Ensuite… Je suis désolée mais je ne sais pas ce qu’est un “Roussil”, et je n’ai croisé personne d’autre à part cette charmante jeune fille ici, donc je ne puis vous aider…

Elle fit une petite pause sur laquelle elle enchaîna rapidement. Toutefois… Si vous le souhaitez, je suis également à la recherche de quelqu’un qui s’est perdu dans ces lieux. À plusieurs, on aura peut-être plus de chance de réussir nos quêtes ? proposa-t-elle en lançant un coup d’œil à celle qui était probablement terrosienne. Je m’appelle Sacha, et la boîte de métal c’est Dhatun, mon Métang.

Elle hésita un instant, puis libéra de sa sphère sa propre Pokémon Poissonboue, qui se dépêcha d’aller à la rencontre de son semblable, excitée à l’idée de rencontrer un autre comme elle. Et ça c’est Nehru, ma Gobou à moi ! présenta-t-elle, en espérant que cela provoquerait de la sympathie de la part de la première venue, lorsqu’elle comprendrait qu’elles avaient donc des points communs. J’ai aussi un Salamèche, mais il est assez filou, du coup je ne vais pas provoquer la chance en le laissant vaquer librement par ce temps, conclut-elle.

Alors, qu’en dites-vous ? Copines ? tenta-t-elle en dégainant son meilleur sourire aux deux conviées.

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 84

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Minnie Edwood le Mer 22 Nov 2017 - 17:23

Le voile s'était dissipé, laissant se dessiner devant la jeune maître une jeune femme quelque peu médusée. Il fallait bien admettre que pour une première rencontre, hurler n'était pas la meilleure des accroches. Mais la jeune femme était perdue et se lançait dans un inconnu aux surprises grandissantes... c'était vraisemblablement pour cela que le voyage ne lui avait pas été recommandée. Jeune et inexpérimentée face à une telle autonomie, les prémices s’annonçaient aussi dure que la guerre qui grondait sans qu'elle n'en sache rien.

« Tout va bien, je suis juste euh… perdue »

A ces mots, la tension était retombée brutalement, quelques larmes perlaient discrètement, stimulées par le tremblement léger de la jeune Edwood, qui tentait tant bien que mal de se rasséréner. Devant elle, Brunel était toujours à l'affut, prêt à son premier combat en situation réelle. La jeune femme ne pu s'empêcher de s'émouvoir de la dévotion inconditionnelle de son ami, il était jeune et portait déjà tellement bien son nom.

« Gobou ! » continuait—il à interjeter avec vigueur

« La ligne changeante » se susurra t-elle à elle-même

Elle pouvait très clairement revoir cette ligne de l'hexagramme, sujette à une mutable ; la deuxième pour être précise. Elle se revoyait penser à sa signification, la propension à ce que l’événement se passe probablement beaucoup plus tard que dans ses premiers jours de voyage et l'intensité à imaginer les formes que cette mutable allait prendre. Qui aurais-pu imaginer que le changement commencerait là, devant elle ?

* L'enfant ne doit pas être trop véhément en voulant corriger l'erreur maternelle... Ça valait le coup de vouloir anticiper l'affaire *

Elle dégluti avec force, observant un léger haussement de sourcil chez son interlocutrice ; de toute évidence le désert l'avait bien amené sur la bonne route. Et si c'était le cas, il lui faudrait l'aider, gardant à l'esprit la promesse du livre des transformations.

« Gobou ! Gobou ! Gobou ! »

Voyant son pokémon s'impatienter, elle entreprit d'ouvrir la conversation quand un duo assez majestueux fit son entrée :

« Excusez-moi, je ne voudrais pas interrompre un potentiel duel, mais auriez-vous vu une jeune prêtresse accompagnée d’un Roussil ? C’est une de mes amies, et elle a disparu. »

La jeune femme était ravissante et dégageait quelque chose de profond et d'intense, Minnie avait l'étrange impression de percevoir en elle la force d'une forêt vive animées par des vents mythiques. Elle était accompagnée d'un curieux pokémon, à l'allure légèrement humaine, tatoué d'une sorte d'étoile rouge et agrippant deux cuillères ; il ressemblait presqu'au pokémon de sa mère avant qu'elle ne renonce à ses vœux de Berserkher.

* Cette force, ce pokémon, il n'y a vraiment aucun doute, c'est là que commence réellement notre voyage *

Elle s'avança discrètement près de son chevalier azur et le caressa pour le calmer, lui susurrant avec une nouvelle douceur que le combat ne serait pas pour tout de suite. Le petit amphibien hocha de la tête mais, Minnie le savait bien, n'avait pas baissé sa garde pour autant.

« Alors d’abord… ceci n’est pas un duel. On vient juste de se croiser et on en était aux présentations. Ensuite… Je suis désolée mais je ne sais pas ce qu’est un “Roussil”, et je n’ai croisé personne d’autre à part cette charmante jeune fille ici, donc je ne puis vous aider… »

La tension s'était apaisée dans le cœur de la jeune Edwood, rassurée par la spontanéité nonchalante de cette même personne qu'elle pensait potentiellement être un ennemi.

« Toutefois… Si vous le souhaitez, je suis également à la recherche de quelqu’un qui s’est perdu dans ces lieux. À plusieurs, on aura peut-être plus de chance de réussir nos quêtes ? . Je m’appelle Sacha, et la boîte de métal c’est Dhatun, mon Métang. »

* Sacha... *

« Et ça c’est Nehru, ma Gobou à moi ! J’ai aussi un Salamèche, mais il est assez filou, du coup je ne vais pas provoquer la chance en le laissant vaquer librement par ce temps »

Elle venait de faire apparaître un Gobou, ce qui signifiait pour Minnie qu'elle trouverait en elle une alliée. Une personne s'appellant Sacha et détenant un pokémon semblable à son Brunel protecteur ne pouvait avoir été mise sur son passage que pour y trouver le refuge qu'elle espérait. La belle novice était à présent complètement soulagée. Nehru était venue échanger quelques mots avec Brunel, et ce dernier avait maintenant l'air plus détendu.

« Alors, qu’en dites-vous ? Copines ? » 

* Bon, c'est pas le moment de se dégonfler... Raaaah ça va être compliquer de m'expliquer *

« Hm.... Excusez-moi de m'être emportée. Nous venons de partir en voyage et j'ai quelque peu paniqué en apercevant votre silhouette dans la tempête. Je ne comptais me battre qu'en dernier recours. Je m'appelle Minnie Edwood, fille de Leto et Anti, et voici mon protecteur : Brunel. Je suis intimement convaincue que nos chemins ne se sont pas croisés par hasard. Je n'ai vu personne avant vous mais je pourrais éventuellement demander conseil auprès de mon oracle si vous le souhaitez. »


La jeune Edwood tata sa sacoche, l'empoigna, la tritura, et... réalisa que son oracle de divination avait été perdu dans la tempête. Quelle horreur, elle était à présent seule face à l'inconnu et dépourvu de son conseiller qu'elle avait tant chéri. Se mordant les lèvres et sentant son cœur s'emballer brusquement, elle conclut ainsi :

« J'ai bien peur que mon oracle soit perdu en plein désert, il a certainement dû être emporté par la tempête. Dans tous les cas, Sacha, je serais ravie de vous aider dans votre quête. Je pense que c'est pour ainsi dire la raison de notre rencontre dans cette immensité désertique. » Puis elle regarda Miku, quelque peu impassible « Si nos chemins ce sont croisés, c'est peut-être aussi parce qu'ensemble nous pouvons retrouver votre amie » Le ton était enjoué, mais dissimulait en même temps, la pression du destin évoqué par l'oracle perdu.

* Ça ne peut pas être une coïncidence, et qui sait, je trouverai peut-être des réponses auprès de cette mystérieuse prêtresse *
avatar
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 177

Fiche de personnage
Points: 3
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Miku Hatsune le Mer 22 Nov 2017 - 23:11


« Errances »


Un « Gobou ! » sonore résonna dans le désert, alors que la tempête de sable se calmait peu à peu grâce aux manipulations de l’une des deux inconnues. Quelque peu soulagé, le Kadabra relâcha son emprise sur le phénomène, mais il ne cessa pas de léviter, fixant les étrangères avec un regard appuyé. Il semblait lire en elles comme dans un livre ouvert – et c’était probablement le cas, en fait. Comprenant rapidement le manège, la Nalcienne se tourna vers lui pour lui intimer silencieusement d’arrêter ça, ce qu’il fit immédiatement tout en hochant la tête. Pour lui, leurs intentions n’étaient pas belliqueuses, et elles étaient elles aussi à la recherche de quelque chose ou de quelqu’un. Fort heureusement, Miku l’avait interrompue avant qu’il ne puisse en savoir davantage, et ce fut après avoir écouté les explications de la dénommée Sacha qu’elle reporta son attention sur l’Élémentale du Sable. Si la fille aux cheveux courts était plutôt à l’aise malgré l’étrangeté de la situation, ce n’était pas le cas de celle aux cheveux d’un noir de jais. La différence d’expérience du voyage et de maturité que la Nalcienne avait perçue se confirma avec les dires de Minnie : cette dernière était à peine partie de chez elle, ce qui pouvait expliquer son comportement et sa mine déconfite… Calmement, Miku répondit, non sans regarder avec insistance le Métang qui flottait non loin de sa maîtresse :

« D’accord, je comprends. Eh bien, dans l’ordre, un Roussil est un Pokémon de type Feu qui acquiert le type Psy par la suite, et mon amie est à la fois Lieuse et flamenoise, elle apprécie donc beaucoup la compagnie de son renard… Ensuite, je n’ai rien contre le fait d’unir nos forces pour améliorer nos chances de réussite. Enfin… Je suis Miku Hatsune, Marcheuse de Rêves et Prêtresse du Temple de l’Air Boréal. Mon compagnon s’appelle Nestor. »

Le Kadabra plissa les yeux, sentant chez sa maîtresse un malaise qui ne lui était pas familier. Était-elle perturbée par la disparition de Shanti à ce point ? Était-elle plutôt étonnée de rencontrer deux personnes elles aussi en quête de quelque chose dans un endroit pareil ? Curieux, Nestor la laissa malgré tout développer sa pensée par elle-même, tout en veillant à ce que « Shoota » ne fasse pas une apparition inopinée.

« J’ignore en quoi consiste votre oracle et quelles sont les méthodes de divination que vous employez, Minnie, mais je n’ai pas besoin d’en savoir davantage pour vous aider tant que vos intentions sont bonnes. En revanche... »

Au lieu de son habituel sourire doux, Miku affichait une expression plus neutre que jamais, et elle paraissait plus froide et plus distante que la jeune femme qu’elle était en temps normal.

« Je pense que je ne vous apprends rien en vous disant que la guerre fait rage entre Nalcia et Mizuhan, d’un côté, et entre Flamen et Terros de l’autre. Je n’ai pas la prétention de dire que la raison est dans l’un ou l’autre des camps, mais je refuse de participer à quelque chose qui envenimerait la situation entre les pays. J’œuvre avant tout pour la paix, et la violence ne m’inspire rien d’autre que de la tristesse et du dégoût. »

Oh. C’était donc ça. La guerre avait secoué la Marcheuse, qui avait les conflits et les tueries en horreur, mais Nestor était loin d’imaginer qu’elle adopterait une position aussi tranchée, même dans cette neutralité affichée, au moment de venir en aide à quelqu’un.

« Bien sûr, avec de tels propos, je me dois d’être transparente de mon côté. La personne que je recherche s’appelle Shanti, elle est également Prêtresse au Temple de l’Air Boréal et, comme je l’ai déjà dit, elle est Lieuse et maîtrise le feu. Nous n’avons plus de nouvelles de sa part depuis plus d’une semaine, et nous avons perdu sa trace à Otaï. Sa famille vit au Cosmo Canyon, et personne parmi mes pairs ne lui connaît d’appartenance à l’armée de Flamen, d’où notre inquiétude. Mais il paraît que la guerre peut changer un homme, alors... »

Miku laissa son regard se perdre sur l’échange entre les deux Gobou, visiblement très intéressés par la découverte d’un autre membre de la même espèce.

« Je suis préparée à tout concernant le motif de sa disparition soudaine. »

En s’entendant parler, la Marcheuse réalisa que son discours n’avait rien à voir avec le ton qu’elle employait d’habitude et la bienveillance dont elle essayait toujours de faire preuve. Alors, avec un sourire en forme d’excuse, elle reprit :

« Pardonnez la brutalité de mes propos, mais ce silence complet de sa part me préoccupe vraiment, tout autant que cette stupide guerre qui fera couler beaucoup trop de sang à mon goût. Si vous pouvez m’assurer que vos quêtes respectives n’aggraveront pas les relations entre les nations, alors j’en suis. »

[Une copine qui se volatilise et une guerre débile aux yeux de Miku, ça fait beaucoup d’un coup pour elle, donc désolée pour son comportement un poil pénible ^^’]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 354

Fiche de personnage
Points: 144
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par PNJ le Jeu 23 Nov 2017 - 17:15

Un groupe d’hommes en armure s’étaient arrêtés sur une colline, perchés sur leurs montures. Ils arboraient tous la même expression  sévère mais calme et regardait la vague de sable titanesque qui se mit à rouler sur les larges étendues nues de Lamakan. La tempête… Les hommes tirèrent sur les rênes et talonnèrent leurs montures ; mieux valait ne pas rester là.


* * *      * * *


Le vent avait déjà commencé à pousser le sable sur ce qui pouvait être, les trois seules autres personnes dans cette région du désert. Les trois femmes, englouties par le vent montant en puissance faisaient connaissance. L’une d’elle maîtrisait le vent et parvenait à se protéger des milliers de grains volants. Mais pour combien de temps ? Si elle se posait cette question, la réponse lui arriva sous peu. Le vent se calma et le sable retomba à sa juste place. Un ciel d’un bleu pur et profond apparut soudainement, soulageant tous les êtres vivants des environs. Si c’était le cas des trois filles, les Pokémon sauvages ne semblaient pas du même avis, car tous semblaient avoir disparus. En fait, à plusieurs dizaines de mètres de là, un groupe de Kraknoix se précipitaient tous pour creuser et s’enfouir dans leurs galeries le plus vite possible, très empressés. Où allaient-ils tous ? Dans tous les cas, ils semblaient croire que la surface n’était pas le meilleur endroit à se trouver dans l’immédiat.

Beaucoup plus loin, un groupe de silhouettes se rapprochaient les unes des autres, tout aussi pressées de quitter cet endroit que les Kraknoix, des têtes et des bras s’entremêlant pour s’enfuir le plus vite possible. Le désert redevint calme, très calme. Ce calme permettait aux trois filles de vaquer à leur occupation, retrouver des fugitifs ou des amis perdus. Peut-être même les deux ? Cette région du désert était la moins désagréable, le sol était bien plat et le sable pas trop profond, y avancer n’était donc pas très difficile, bien que le sable soit brûlant, même sous la surface. Il n’y avait en revanche aucun abri, aucun arbre… Et la ville d’Otaï était loin désormais. Le soleil était accablant et il fallait espérer que les trois mercenaires d’un jour avaient bien préparé leur voyage dans le désert ! Mais pour l’instant, le beau temps leur permettait d’avancer un peu sur leurs enquêtes respectives.

Ou pas. Quelques dizaines de minutes de calme plat plus tard, un mugissement commença à se faire entendre. A l’horizon, une titanesque vague de sable s’avançait vers les trois filles, haute à vue de nez… D’une cinquantaine de mètre de haut. Elle avançait résolument vers elles et à grande vitesse. Le ciel devint rapidement ocre et cette fois, la maîtrise du vent de la nalcienne ne serait peut-être pas suffisante pour les protéger entièrement et toute les trois. La vraie tempête de sable avait commencé et mangeait de plus en plus de terrain. En un rien de temps, elles furent prises dans le déferlement de sable et de vent, une quantité infinie de grain de sable les mitraillant de toute part, comme des épines. Elles allaient devoir très vite trouver un abri, à l’instar des Pokémon sauvages, un peu plus tôt.


**********************************************
Mesdemoiselles et Monsieur !

Le vent se calme finalement quelques dizaines de minutes, le temps de vous laisser un repos illusoire. En effet, la véritable tempête arrive sur vous comme un tsunami ! N’espérez pas l’esquiver… Cependant, juste avant que cette vague de sable et de vent ne vous engloutisse, vous avez vu un groupe de silhouette à l’horizon…
Vous avez 2 tours pour lutter et vous abriter de la tempête, où j’interviendrai ou non, selon vos posts ♥

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1066

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Sacha le Mer 6 Déc 2017 - 23:03

Sacha esquissa un sourire au coin de ses lèvres lorsque la première intruse, celle qui avait essayé de l’attaquer, se présenta, elle et son compagnon, avant d’indiquer qu’elle ne pensait pas que leur rencontre était dû au hasard. La pirate ne croyait absolument pas au destin ou aux oracles ; elle avait croisé suffisamment de charlatant prêchant la bonne fortune à Tarouga pour savoir que leurs délires n’étaient que des mensonges pour faire écouler des sous aux crédules qui voulaient bien les croire sur parole que « Arkeus leur avait fait entendre la bonne parole dans leur rêve ». Toutefois, elle se garda bien de faire des remarques : les conclusions de la demoiselle nommée Minnie allaient à son avantage, elle n’allait donc clairement pas s’en plaindre.

La seconde venue se lança ensuite dans explications et exposés dont la pirate n’avait vraiment que faire ; elle n’avait pas explicité son ignorance pour avoir une leçon sur cet animal et encore moins pour avoir des détails sur la vie d’une personne qui lui était complètement étrangère, d’autant plus que l’endroit et les circonstances ne s’y prêtait pas vraiment. Mais, comme pour Minnie, elle garda ses remarques et se contenta d’hocher la tête, espérant que cela lui gagnerait le coopération de la dame. Elle allait gaiment saisir les filles par les bras et se remettre en route lorsque celle qui s’appelait Miku se lança dans une très, très, très longue dissertation sur les problèmes socio-politiques du monde et la place des individus dans les conflits menés par leur gouvernement. C’était particulièrement barbant pour la mercenaire qui n’en avait que faire, mais le pire fut les feintes que leur nouvelle professeur en science-politique ne cessait de leur faire : à chaque fois qu’elle avait l’air d’avoir terminé son discours, elle reprenait de plus belle. Au bout de la troisième fausse-fin, Sacha commençait à se demandait si son aide valait vraiment la peine de subir tout cela. Quand elle eut terminé de raconter sa vie, elle conclut son speech par une interrogation surprise, qui prit un peu de court la fille qui n’avait jamais mis les pieds dans une classe de sa vie.

Ne t’inquiète pas, mon père m’a toujours bien appris à rester loin des conflits qui ne me concernaient pas, justifia la pirate, en faisant bien attention à rester le plus vague possible. Sans compter que techniquement, elle ne mentait pas ; elle ne savait pas si le fait de ramener le capitaine allait vraiment arranger les choses entre Terros et Flamen, mais elle était à peu près convaincue que cela ne pouvait pas les aggraver : les pays étaient déjà en guerre ouverte après tout, c’était le pire des stades qu’il était possible d’atteindre en terme de relations de couple.

De son côté, Dhatun avait fixé le Kadabra depuis son arrivé, et dès le moment où il avait tenté de s’infiltrer dans l’esprit de sa dresseuse, il avait érigé sa propre barrière psychique autour de la conscience de la demoiselle. Elle ne lui avait pas explicitement demandé de protéger ses pensées, et ne s’était probablement même pas rendue compte de « l’intrusion » qu’elle avait subi, mais avec un peu de chance, quand il lui raconterait plus tard sa bonne action, il aurait droit à un cookie. Et les cookies, surtout ceux qu’ils avaient ramené de la Ferme du Soleil, c’était bon. Parlant de récompenses, il se souvint de celle que lui avait promis la corsaire s’il trouvait les humains qu’ils traquaient, et se remit donc à scanner le désert. Il repéra à nouveau d’autres individus, et clignota à Sacha pour le lui signaler. Comprenant ce qu’il essayait de lui dire, la mercenaire entreprit de relancer tout ce petit groupe, sans compter que le temps que Miku parle, le ciel c’était éclairci, et Sacha sauta sur l’occasion pour tourner la situation à son avantage.

Vous voyez ? Les éléments eux-mêmes sont heureux que nous ayons décidé de prendre la route ensemble ! Mon ami a repéré de l’agitation, il s’agit peut-être d’une des personnes qu’on cherche !

Elles marchèrent tranquillement pendant de longues minutes, Dhatun les guidant en tête, et les deux Gobou faisant les folichons ensemble. Cependant, la bonne augure ne fut que de courte durée, lorsque le petit trio fut violemment percuté par la pire tempête qu’avait jamais connu la pirate, et pourtant, en mer, elle en avait survécu plusieurs. Le sable s’infiltrait dans le bandana qu’elle avait mis pour couvrir sa bouche, si bien qu’elle se mit à cracher des poussières. Soucieuse de la survie de sa seule source d’eau, Sacha ordonna à Nehru de rentrer dans sa sphère, pour se mettre en sécurité. Toutefois, la Pokémon gronda, refusant d’abandonner son nouvel ami. Petit à petit, la tension se mit à monter entre les deux, jusqu’à ce que l’humaine, rarement autoritaire, prenne la décision de raffermir ses propos.

Nehru, ça suffit ! Tu n’es pas encore suffisamment forte pour tenir tête à une des pires conditions climatiques de ce continent ! Mets-toi à l’Abri maintenant, ou tu seras privée de cookies !

À ces mots, la Gobou s’immobilisa. D’un côté, elle ne voulait vraiment pas être privée de cookies, mais de l’autre, c’était la première fois qu’elle croisait un comme elle, et il était tout petit et avait besoin de son aide… D’ailleurs, ce n’était pas le seul, ils avaient tous besoin de secours. Poussée par sa volonté de protéger ceux qui l’entourait, elle sentit une chaleur grandir dans sa poitrine et se mit à luire d’une étrange brillance, sous les yeux abasourdis de sa maîtresse. Finalement, son rayonnement devint si intense que Sacha du détourner le regard, et quand elle le porta à nouveau sur son amie, cette dernière avait doublée de taille et avait désormais un ventre tout brun et de moustaches plus longues. Avant qu’elle ne puisse faire part de son étonnement, la Gobou devenue Flabio respecta la demande de sa dresseuse et déploya un Abri autour de la petite bande, les protégeant ainsi un peu, temporairement au moins, des intempéries.


Héhé, qui l’eut cru, Flabio connaît Abri. x) xD Il ne tiendrait que jusqu’à mon tour suivant (i.e. je ne pense pas qu’on puisse s’en servir pour « résoudre » notre souci, à la base c’est une capacité qui est censé protéger qu’un animal à la fois), mais cela devrait offrir un peu de mou et de calme le temps de trouver une solution plus durable ! o/

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 84

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Minnie Edwood le Jeu 7 Déc 2017 - 13:37

Le sourire de la mercenaire avait signé un pacte de confiance assez raisonnable avec la jeune terrosienne. Bien loin d'imaginer qu'elle n'était qu'un petit pion sur un échiquier qui la surpassait de très loin. Et pourtant, quelque chose dans son esprit commençait à naître. Nombre de témoignages rapportaient la maturation express d'individus plongés dans la guerre, et c'était là le chemin auquel elle s'initiait. Ce sentiment vague aux mots imperceptibles glissait en Minnie comme le sable élevé par les vents ; et pour le moment elle en gardait la maîtrise. Peut-être avait-elle compris – en son fort intérieur – son ignorance.



Et maintenant qu'elle n'avait plus son oracle, elle percevait dans la situation une épreuve d'instinct et d'endurance. Reprenant un souffle profond, elle pouvait sentir en elle cette force tranquille dont elle avait coutume ; cette même force pourtant oubliée face à l'hostilité croissante du désert. Peu importe l'issue, la mort attendrait plus loin. La force de ses croyances résonnaient à présent dans son souffle et sa poitrine, ressentant son chi jusqu'à l'extrémité de ses membres en un frisson intense.


Minnie regardait les deux pokémon flottant avec admiration, il y avait une sorte de tension qu'elle ne pouvait expliquer autrement que par un possible duel mental, de quelque sorte qu'il soit. Car si la jeune Edwood pouvait paraître inexpérimentée, elle n'en était pas pour autant sotte. Elle avait déjà dans son enfance bû les aventures des voyageurs prenant refuge à l'Oasis, et les rares aventures narrées de sa mère étaient ancrées en elle. Forcé d'admirer la maîtrise des pokémon psychique, elle se promi alors de retrouver sur son parcours, l'ancien partenaire berserkh qui lui avait permis de naître. 



La belle Nalcienne l'avait caressé d'un regard pénétrant avant de faire une présentation qui suscita en Minnie l'ébulition de sa manie à vouloir toujours prédire et interpréter l'univers qui l'entoure. Elle s'appelait donc Miku et... était Marcheuse de Rêves ?! Bien qu'elle avait commencé à rechercher dans ses souvenirs les augures personnels relatifs à son prénom, l'opération fût aussitôt avortée devant la nouvelle : peut-être, oui peut-être allait-elle se retrouver sur le sentier menant à son père plus vite qu'espéré. Le calme retrouvé du désert lui laissait en entrevoir la possibilité.


Minnie aurait bien rebondit la dessus, et expliqué avec plaisir le principe général de son oracle perdu, si la jeune prêtresse ne s'était pas fermée soudainement sur un discours qui ébranlerait bien assez vite les espoirs de la petite élémentale.

« La... guerre. » murmurait-elle en un soupir de surprise mélangé au dégoût.

« Flamen et Terros sont en guerre » continuait elle tout doucement sur le même registre.


Voilà pourquoi sa mère avait mystérieusement accepté sa tutelle guerrière ; l'ancienne berserker, bien qu'ayant renié son vœu, avait senti se profiler le conflit, portant toujours en elle le sang de la guerre. Minnie comprenait mieux à présent pourquoi sa mère lui avait dit de s'armer de courage, de croire en ses valeurs et de se fier à son instinct. Il y avait là sommes toutes les graines de puissantes ronces protectrices, des remparts qu'elle devraient trouver en elle pour sa survie.


* Je dois devenir plus forte *

Elle gardait en elle la maîtrise de ses sables intérieurs, sentant vaguement quelque chose résonner en elle. La frustration et la peur ne devaient pas reprendre le dessus, le contexte ne lui permettrait que peu d'erreurs. Ses traits de visage se raffermirent donc avant de laisser se dénouer sa mâchoire d'un souffle rond. Il y avait devant-elle la possibilité d’œuvrer pour la paix avec puissance et conviction ; en ajoutant à cela l'inquiétude profonde à l'égard de son amie, cette incarnation venait de signer un second pacte de confiance.

Si ses deux nouvelles connaissances n'avaient pas l'air très compatibles à vue d'oeil, la confiance que Minnie leur accordait mystiquement les réunissait autour d'un objectif bien plus grand ; la jeune pratiquante pouvait le sentir ; œuvrer pour la fin de cette triste guerre. Les éléments eux-mêmes avaient engagés la promesse de la future trêve à venir et Sacha semblait l'avoir saisi, en dépit de sa posture qui semblait signifier qu'elle était bien loin des pratiques de Minnie... Enfin bon, tout ou presque les amenait présentement à se concentrer sur la détection du monstre de métal. 


« Je comprends bien la tristesse et votre inquiétude... mais je pense que nous devrions nous presser pendant que le désert est calme. Je ferai de mon mieux pour vous aider avec ma maîtrise du sable, et je pense que Brunel en fera tout autant. Il est encore jeune mais il est incroyablement courageux »


Elles marchèrent tranquillement pendant de longues minutes guidées par le colosse aux yeux rouges. L'ambiance commençait à se rasséréner par la joie communicative des deux Gobou extatiques. Et si le courage du jeune Gobou avait été venté, celui de toute la clique allait être éprouvé. Le sable s'éleva vivement, s’érigeant en une tempête aussi belle que terrifiante. Un Maitre du Sable plus expérimenté aurait pu sentir non loin de là bon nombre de pokémon se terrer pour esquiver l'assaut du désert. Mais que faire ? Le sable l'avait surpris et la bourrasque avait atteint le groupe. L'instinct de Minnie fut d'en réduire l'impact mais protéger tout un groupe était quelque chose de nouveau pour elle. Elle allait devoir apprendre, et vite.


« Brunel, Sacha a raison, si Nehru n'est pas suffisamment forte pour résister à la tempête je ne veux pas risquer de te perdre »


La jeune femme luttait pour étendre sa zone de Maitrise, mais cette extension en éloignait aussi la précision, et certains courants de sable traversaient les défenses... et Brunel se refusait à rentrer, plissant les yeux et tirant de l'eau droit devant lui par instinct de protection.



« Brunel s'il te plait, revient »


Se refusant encore, le petit Gobou s'enracinait peu à peu dans le sable et sa nouvelle amie amphibienne semblait faire face à un cruel dilemme, voyant la lutte face au torse du désert. Dans ce sombre scénario vint alors la lumière de cette émotion. L'évolution avait certainement quelque chose de fascinant, une lumière intense vint jaillir de la brave Nehru avant de laisser se dessiner ; en plus d'une stature bipède plus importante, une barrière lumineuse. Brunel la regardait avec émotion et admiration, un jour lui aussi, il serrait capable de transcender ses limites pour protéger sa Maitresse.


« Tu es magnifique Nehru... Si je veux être la plus précise possible dans ma maitrise, il va falloir que je diminue mon champs d'action. Les courants d'airs transportent le sable bien trop rapidement pour que je puisse créer une zone étendue à l'abri du sable. »


D'un geste assuré, elle leva les bras en pivotant vers ses nouvelles alliées, dissipant la présence du sable sur leur peau et leur vêtement.


« Brunel, tu es extrêmement courageux, mais si tu veux me protéger, tu dois savoir te protéger par toi même. Je te demande de rentrer dans ta noigrume s'il te plait. Tout ira bien. »


Mais rien à faire, Brunel se refusait à obéir, interjetant des tonnes de « Gobou ! » et préférant à la place grimper sur la tête de Minnie.

 « Le discours caché de Brunel »:
« Je suis un bouclier, ton bouclier, et un bouclier se doit de protéger celui qui le porte. Si je ne suis pas capable de te protéger, alors je préfère échouer en t'accompagnant jusqu'à la fin. Tu as besoin de moi, et j'ai besoin de toi, alors je ne partirai pas... Et un jour, un jour oui je serai aussi fort que Nehru, je te le promets »


C'était là son choix, celui du bouclier, et elle ne pourrait pas s'y opposer. Loin de comprendre les mots, elle en avait saisi l'intensité et espérait à présent que sa maîtrise suffirait à les protéger.



* Le sable...*


Minnie se souvint des dires de Ramla, son premier prescripteur de Maîtrise du Sable, en tant que nomade des sables, il lui avait enseigné sa première leçon : « Prends du sable sec et ferme la main. Le sable est alors dans une situation d'ordre relatif. Lance le sable avec tonus et observe le tomber. Dans les premiers instants, le sable est encore globalement structuré... mais il tends à se déstructurer rapidement avant de retomber au sol. Règne alors, sur une surface étendue, une situation de désordre. ». La jeune élémentale se souvenait des questions que le discours avait suscité dans un premier temps, et surtout de la phrase qui clôturait la leçon qui lui sauverait aujourd'hui peut-être la vie. « La probabilité pour que cette poignée de sable atterrisse au sol en l'état existe, mais elle est infiniment faible... »

* Pour qui ne maîtrise pas le sable *

La jeune femme attacha Brunel à sa tête à l'aide du tissus qui lui servait de protection. Mis son bâton à même le sable, puis à califourchon le fit se soulever grâce à un monticule de sable.

« J'irai plus vite ainsi. Brunel à mon signal tu projettera ton eau droit devant ça devrait ralentir le sable et je pourrais ouvrir une brèche... Mais ca reste risqué sans protection »

* Si seulement j'avais un bouclier *

La jeune femme ne le savait pas encore mais il était probable que de l'union du feu et du sable naisse la protection dont elle avait besoin.


« J'attends vos ordres »

[L'idée est de ne pas vous ralentir, d'où Minnie sur son « balais », remake de la sorcière classique. Sacha est d'accord pour m'aider à chauffer le tout : l'idée est de former un bouclier de verre conique autour du sceptre ignifugé de Minnie pour créer un bélier. Toute aide est la bienvenue]



Dernière édition par Minnie Edwood le Jeu 7 Déc 2017 - 13:39, édité 1 fois (Raison : code)
avatar
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 177

Fiche de personnage
Points: 3
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Miku Hatsune le Ven 8 Déc 2017 - 17:13


« Errances »


Tandis que Miku parlait, un duel silencieux s'était établi entre Nestor et le Métang, qui avait protégé la psyché de sa dresseuse avec une barrière immatérielle. Vexé d'avoir été éjecté de la sorte, le Kadabra ne changea néanmoins pas d'expression, mais la Nalcienne comprit au regard qu'il lança à la boîte en métal qu'il s'était fait jeter. C'était une sale manie chez lui de s'immiscer dans l'esprit des autres, et s'il en subissait les conséquences, c'était bien fait pour lui ! En revanche, elle ne se rendit pas compte de l'effet de ses paroles sur Sacha, et Nestor essaya de la prévenir mentalement.

« Miku... »

Peine perdue, la jeune femme s'était engouffrée dans son discours et ne semblait plus vouloir en sortir.

« Miku. »

À mesure qu'elle parlait, le temps s'éclaircissait, et la tempête de sable laissa finalement place à un ciel dégagé d'un bleu parfait. N'y tenant plus, Nestor hurla dans sa tête :

« MIKU ! C'est bon là, tu les saoules ! En plus on n'est pas tout seuls, y'a du monde par là-bas ! »

Oui, Shanti avait disparu, oui, ça faisait de la peine à la Marcheuse et oui, Nestor partageait son inquiétude, mais s'il avait la patience de l'écouter, ce n'était peut-être pas le cas de tout le monde ! La voix mentale de son Pokémon fit sursauter Miku, qui venait de terminer sa phrase et s'apprêter à en démarrer une autre. Foudroyant du regard son conseiller, tout en sachant pertinemment qu'il avait raison, elle se tut enfin, laissant la parole et l'espace à ses deux interlocutrices. Finalement, après une pirouette oratoire de Sacha et l'assurance de l'aide de Minnie, elles se mirent en route, l'atmosphère se détendant à mesure qu'elles avançaient dans le désert. Nestor, en mode « économie d'énergie psychique » afin de se contenter de se maintenir au-dessus du sable brûlant, ne cessait de jeter des regards de tous côtés, cherchant à localiser les silhouettes qu'il avait aperçues. Mais avant qu'il ne puisse les retrouver, quelque chose vint à leur rencontre, immense et annonciateur de mort : une tempête de sable d'une rare violence leur arrivait droit dessus. Subitement très pâle, la Nalcienne réfléchit à toute vitesse pour trouver une solution, quand une dispute éclata entre Sacha et sa Gobou. Au terme de l'échange plus que houleux, le Pokémon Poissonboue évolua et offrit au groupe un abri salutaire, bien que sommaire, le temps de les laisser mettre au point une stratégie pour contrer le climat qui avait décidé de s'en prendre à elles. Minnie enfourcha son bâton pour se déplacer sur le sable mû par sa maîtrise, et elle expliqua ce qu'elle avait en tête. L'idée n'était pas mauvaise, même si la Terrosienne déplorait l'absence de protection pour elle et son Pokémon.

« Ton bouclier, ce sera Nestor. »

Emmitouflée dans son vêtement pour se protéger des milliers de grains de sable qui lacéraient les peaux et s'infiltraient partout, elle désigna Minnie à Nestor d'un signe du bras. Le Kadabra érigea alors une Protection autour de l'humaine, à laquelle il se colla presque. Fouillant dans ses affaires, Miku libéra également Fulmina, qui s'entoura aussitôt d'un halo psychique pour se préserver de l'agression du climat.

« Toi, tu vas aider Sacha et sa Flobio, évite-leur de se faire souffler par la tempête. »

Hochant la tête, la Raichu d'Alola se positionna près de la Flamenoise et fit luire ses yeux bleutés, qui prirent une teinte rose. Avec Psyko, la souris jaune espérait pouvoir dévier les grains de sable qui fouettaient le visage et la chair du duo. Enfin, la Marcheuse se plaça près de Minnie, dégageant ses mains désormais gantées du grand et ample vêtement qu'elle portait pour les avoir libres. Après s'être assurée que ses Pokémon étaient à leur poste et déjà en action, elle ancra son regard azuré dans celui de la Terrosienne. Avec leurs trois maîtrises combinées, elles pouvaient nourrir l'espoir de parvenir à créer quelque chose d'efficace contre ce déchaînement du désert de Lamakan.

« Je vais utiliser ma maîtrise pour écarter le surplus qui nous viendra dessus et former un dôme derrière nous et sur les côtés. Prête quand tu le seras ! »

[Miku n'étant pas Gardienne, elle ne peut faire qu'un dôme d'air solide sur l'arrière et les côtés, pour laisser le champ libre à Minnie et Sacha si elles veulent faire une protection en verre. Smile]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 354

Fiche de personnage
Points: 144
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Sacha le Mar 19 Déc 2017 - 22:55

Sacha regarda faire ses deux collègues de fortunes, alors que l’une s’asseyait sur son bâton et que l’autre libérait de nouveaux Pokémon de leur sphère pour venir en aide aux différents êtres vivants présent. Sacha et Nehru héritèrent d’une souris, nommée « Fulmina », qui ressemblait à un Raichu mais en plus… boule. Déjà que les Raichu étaient rond de base, Sacha trouvait cette forme très particulière. Toutefois, elle n’avait pas vraiment le luxe d’observer et débattre avec elle-même les rondeurs de Pokémon, elle avait des choses plus pressantes à considérer.

Petit à petit, l’Abri de la jeune Flobio s’estompa jusqu’à ce que la créature, qui découvrait encore ses nouveaux pouvoirs, ne parvienne plus à le maintenir. Heureusement, au moment où la protection s’effondra, celles du Kadabra et de la pas-tout-à-fait-Raichu s’érigèrent, prenant le relais de la Pokémon poissonboue. L’animal, un peu sonnée, tomba sur ses genoux au sol, et sa dresseuse s’empressa de la rattraper pour éviter qu’elle ne s’effondre complétement. Elle n’était pas tant fatiguée que simplement confuse de ce qui lui arrivait et de ce qu’elle venait d’accomplir. Sacha la serra fort dans ses bras en la félicitant, jusqu’à ce que l’animal, se remettant de ses émotions, lui rende son câlin. Elle avait envie de bondir partout et de crâner sa nouvelle apparence au monde, mais malheureusement, à la vue des circonstances actuelles, cela allait devoir attendre.

La Flamenoise se redressa rapidement pour voir où en était les autres. Par chance, ni Métang ni Flobio ne semblaient souffrir de la tempête, le premier en particulier se contentant de flotter en regardant confusément les humains, comme s’il avait du mal à comprendre que ces bêtes-là ne pouvait se permettre de respirer du sable ou que leur chaire était sensible aux griffures des grains voletant autour d’eux. L’esprit de la fille continuait à carburer à la recherche de solutions plus stables, mais n’en était que plus frustrée lorsqu’aucune idée miracle ne lui parvenait.

Dhatun, garde bien les individus que tu as repéré dans ton radar, ne les perds pas de vue, c’est notre seule piste pour le moment, indiqua-t-elle à la boîte de métal. Nehru, ta nouvelle forme devrait de permettre de maitriser la terre, expliqua-t-elle à son animal en s’accroupissant à côté d’elle, se rappelant des quelques remarques que lui avait fait certains dresseurs au sujet de la Gobou, peut-être qu’en te concentrant tu pourrais trouver en toi quelque chose pour mettre un terme à cette tempête ou nous fournir un refuge ? finit-elle en fixant du regard l’interloquée. La petite se contenta de lui répondre en hochant la tête, avec le regard un peu inquiet et circonspect. Elle était encore nouvelle à ce corps, et si elle ne doutait pas de ses capacités, elle avait encore du mal à saisir ce qu’elle pouvait vraiment faire pour aider. Sacha conclut la conversation en lui demandant simplement de faire de son mieux, lui indiquant qu’elle lui faisait confiance.

Pendant ce temps, les deux autres demoiselles s’étaient bien mise au travail, usant chacune de leur maîtrise du sable et du vent pour repousser la tempête. Sacha était un peu mal à l’aise, ne sachant pas vraiment comment elle pouvait aider. Elle fit danser des petites flammes sur le bout de ses doigts, continuant à réfléchir à tout ça, lorsqu’elle vit que les grains de sable autour de son feu fondre en s’en approchant. Cela lui rappela un souffleur de verre qu’elle avait eu l’occasion de rencontrer, mais c’était il y a fort longtemps, quand elle n’était encore qu’une enfant, et ses souvenirs à ce sujet étaient bien vagues. Toutefois, n’ayant pas d’autre plan, elle déploya lentement ses flammes, harponnant les grains de sable au passage. Malheureusement, elle n’avait pas encore eu l’occasion d’apprendre à maîtriser la chaleur, et cela impliquait qu’il faudrait, pour faire fondre tout leur entourage, bien plus de puissance de feu que ce qu’un maître spécialisé dans ce domaine aurait eu à fournir.

De son côté, la Pokémon Eau et Sol continuait à se concentrer sur ses nouvelles capacités, fouillant en elle des habilités cachés qui pourraient leur être utile maintenant. Finalement, elle réussit à déclencher un Éboulement, faisant jaillir des larges rochers qui, grossièrement empilé, donnait au groupe un mur derrière lequel se cacher. Ce n’était pas de la grande qualité de refuge, mais dans cette situation, c’était toujours mieux que rien.


Du coup j’ai laissé la porte ouverte aux deux solutions qu’on a mentionné par MP avec Minnie, le tank de terre et le dôme de verre. Je te laisse juger en fonction des capacités de ta personnage (et éventuellement en demandant à Miku aussi ^^) ce qu’il vaut mieux faire, sachant que donc comme signalé Sacha maîtrise que les flammes, pas la chaleur. Wink

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 84

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Minnie Edwood le Mer 27 Déc 2017 - 13:39

* Ce regard... *



Miku avait l'air particulièrement parée à l'action, le vif esprit du vent conférait à Minnie l'assistance de Nestor ; une vague de chaleur hérissée enveloppait à présent les deux acolytes sur le bâton des sables. La jeune demoiselle ne pouvait s'empêcher de remercier la situation, et plus particulièrement les talents du Kadabra ; un feu d'artifice d'émulations et d'émotions déferlait en Minnie à la puissante image du tsunami de sable qui s'abattrait très rapidement sur la fine équipe. Un feu qui se mêla très vite en pensée au sable environnant, fondant tel une sorte de liquide sous les doigts vacillant de la mercenaire.


Le rêve de maîtriser l'eau trouverait finalement un moyen d exister en la jeune femme. Elle s'y était préparé pendant longtemps et le sentiment hectique de la scène lui renvoyait en flash-back quelques souvenirs de ses tentatives désespérées à maîtriser l'eau. La fluidité des mouvements allié à la vigueur gracieuse, il y avait là certainement plus de beauté et d'intérêt qu'à maîtriser la roche au caractère abrupt et souvent obtus. C'était bien la raison de sa préférence pour le sable, fin, plus subtil et volatil, un et divers à la fois ; oui, le gage de son rêve lui était avéré, le sable fondu deviendrait sa maîtrise. Assise sur son balais, elle fit le vide en elle.


Tout était silencieux, l'excitation intense prenait la forme d'une visualisation abstraite d'un bouclier somptueux aux reliefs d'un sable torpillé autour du bâton de la jeune femme. Nul besoin de le refroidir, seulement de le maintenir, le sable s’agglomérerait aussitôt à la structure et...


* Petite ! Oh !!! C'est bien beau de rêver mais on a pas le temps pour ça là *



Interrompant la parole mentale de Nestor par un désolé suivi d'une ouverture des yeux, la jeune femme emplit ses poumons pour demander à la reine du colosse métallique de l'épauler pour sa fonte. Et si l'action paraissait simple, c'était sans compter l'agacement de Nestor, légèrement visible au tressaillement de sa moustache, et à présent audible dans la tête de la jeune élémentale des sables. 



* Hé ho ! Tu m'écoutes quand je te parle ? Tu vas tous nous tuer avec ton idée, ça demande un niveau de maîtrise qur tu n'as pas encore. Regarde, là devant nous, il y a largement de quoi travailler non ? *


Et le puissant mentaliste avait raison, la jeune Edwood, éprise par l'émulation d'avoir trouvé refuge en ses ami-e-s de voyages s'était quelque peu laissée aller à l’extravagance. Elle n'avait pas même vu les énormes rochers être invoqués avant qu'ils ne se plantent devant eux dans le sable des dunes. La belle au gobou essuya une mimique d'inconfort devant l'idée de ce qui s'imposait à elle, pour leur survie à tous : maîtriser cet élément grossier, avec toutes les implications que cela pouvait engendrer. Mais il le fallait, la situation était à l'image de cette guerre qui avait fait naître des compromis contraignants au noms d'amitiés aux étoiles et nations contraires.



Brunel lui avait déjà saisi tout le problème, et tapotait d'une mimi-queue l'épaule de sa protéger pour témoigner de son soutien. Remerciant intérieurement ses amis, elle fila sur son bâton au milieu du groupe avant de sauter au sol ; sommant tout le monde de se rapprocher au maximum.


« Sacha, Miku, je vais utiliser les rochers de Nehru, à l'image des mimigale forrestières qui traversent les mers, nous traverserons cet océan de sable »


* Je suis une et indivisible, je suis la maîtresse des terres nourricières et de désolation. Le sol se plie sous mes pieds et la roche se modèle de mes mains. *



La jeune femme s'était placée en position du Scorplane, soulevant dans les airs l'ensemble des rochers à mesure que s’avançait, de plus en plus dense, les érodant fils de sables. Minnie pouvait sentir bouillir en elle le chi au travers de cette étrange roche. Elle avait une qualité différente des autres roches qu'elle avait pu maîtriser. Peut-être était-ce là la marque de l'invocation élémentale de cette Flobio nouvellement éveillée. Dans tous les cas, cette roche s'avérait d'un intérêt plus digne et s'apprêtait à former une arme inespérée pour affronter la tempête.


* J'incarne les connaissances du dernier percé, la terre est mon alliée *


Les bras tendus de la jeune Edwood venaient de se rejoindre avec force ; agglomérant les tombe-roches du même élan.


« Quand je lancerai mon bâton, pensez à sauter, vous risqueriez d'être éjectés par la roche »


* Nestor, je vais écouter ton conseil, merci. Mais sache que je n'hésiterais pas à brûler mon chi s'il le faut pour maîtriser ce sable, qu'il soit liquide ou non. Je ne suis peut-être pas assez forte pour le maintenir et le maîtriser sous une forme solide, mais je devrais être capable de l'utiliser en mouvement *


Éjectant son souffle, Minnie adossa ses deux mains, comme crispées par la prise de deux médaillons, fit tourner ses poignées de façon abrupt, lança un puissant coup de pieds au sol accompagné d'un cri d'effort, écarta les bras en un soleil avant de se mettre de côté, d'adopter la position du Tangalis Sauteur, puis ré-ancrant ses pieds dans le sable fumant, lança son bâton droit pour étaler de ses mains rigide la ligne de l'horizon, et sceller le bâton lancé de leur réunion ordonnée. La roche avait suivi ses ordres et s'était étendue en largeur, puis était remontée en un angle perçant. La création était à l'image surprenante d'une couverture de livre, aux pages arrachées, dont les marque-pages s'érigeaient à présent en de robustes colonnes pour surélever la couverture et ne pas gâcher le prologue.


« Tout le monde à bord, je vais m'occuper de faire avancer ce char avec le sable... Mais j'aurais besoin que vos pokémon psy m'aident à m'orienter. Brunel, n'hésite pas à tirer sur les cordes de sables en cas de besoin. Ne relâche pas ta vigilance.  »


Placée au milieu de son œuvre en capitaine de navire, Minnie débuta sa brasse pour faire avancer l'étrange livre de pierre vierge. Bien que les protections étaient actives, elle pouvait sentir la pression des filets sablonneux. Son mental et ses muscles nageaient en synchronie dans un océan d’endurance pénible, visant l'espoir d'une survie. Peut-être était-ce là la véritable raison de la forme du Navire ; tant qu'elle serait debout ; aucune colonne ne flancherait. Tant qu'une once d'espoir était visible, le livre ne se refermerait pas.


[Pour Nestor j'ai essayé de faire au plus fidèle, n'hésite pas si tu veux changer quelque chose. Minnie attends les instructions pour la direction, on avance normalement pour le moment mais elle pourra « donner un gros coup de fouet » au moment ou il faudra faire la percée. La structure est relativement solide : sur le premier tiers à partir de l'angle renforcé. Des spores-cotons pourraient également être utiles ? On risque de se prendre le rouleau du I-Ching qu'a perdu Minnie en pleine face à un moment donné, désolé par avance.] 



Dernière édition par Minnie Edwood le Mer 27 Déc 2017 - 13:49, édité 3 fois (Raison : pb de mise en page T_T)
avatar
Minnie Edwood
Informations
Nombre de messages : 177

Fiche de personnage
Points: 3
Âge du personnage: 16 ans
Pokémon sur soi:

Contact
https://eliotugbrave.wixsite.com/interractive-english

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Miku Hatsune le Dim 31 Déc 2017 - 15:50


« Errances »


Comme Miku le craignait, la protection de Nehru finit par s'évanouir, laissant la Flobio quelque peu démunie face à ses nouveaux pouvoirs. Après quelques encouragements de sa dresseuse, elle parvint à invoquer des pierres suffisamment volumineuses pour créer un mur provisoire de fortune derrière lequel le groupe pouvait s'abriter, en attendant de trouver mieux. Chacun était attelé à sa tâche, luttant comme il le pouvait contre la violence extrême du vent porteur de sable, mais lorsqu'elle vit la mine de son Kadabra, la Nalcienne fronça les sourcils. Elle connaissait Nestor par cœur, et là, pas de doute, il était contrarié par quelque chose et il le faisait savoir !

« Nestor, concentre-toi sur ton travail, veux-tu ? »

La créature psychique émit un claquement de langue agacé, tout en rétorquant à la Marcheuse de le laisser faire et de lui faire confiance. Ce fut à Miku d'afficher un visage contrit où se lisait aisément l'énervement qui menaçait d'éclater à l'encontre du Kadabra. Mince à la fin, c'était pas exactement le moment de s'introduire dans l'esprit des gens ! Au vu de la réaction de Minnie, c'était dans sa tête qu'il s'était allègrement immiscé, et certainement pas pour la féliciter pour ses efforts ! Quand allait-il perdre cette désagréable manie ?

« Tu me remercieras plus tard, crois-moi. »

Écarquillant les yeux devant la réponse de son Pokémon, la Nalcienne laissa finalement échapper un soupir las. Peut-être que son intervention dans le mental de la Terrosienne serait utile et salutaire, mais la jeune femme aux cheveux bleus était persuadée qu'il y avait d'autres moyens de conseiller les gens. La cadette du groupe leur annonça finalement qu'elle allait se servir de l'Éboulement provoqué par Nehru à son avantage. Miku hocha la tête.

« Fais ce que tu penses être le mieux, je te couvre. »

Tandis que Minnie maîtrisait les rochers, Miku fit le vide dans son esprit pour se concentrer uniquement sur les courants autour du groupe. Avec des gestes lents et amples du bras, elle resserra son emprise sur le vent, mal à l'aise à l'idée de le dominer. Elle qui priait toujours son élément favori de l'aider, elle allait devoir le contraindre, pour cette fois, et elle espérait qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. La voix de la Prêtresse s'éleva en une note unique et soutenue, alors que l'air se solidifiait petit à petit autour du groupe d'explorateurs improvisés. Le Kadabra ne répondit rien d'autre qu'un « tant mieux ! » télépathique à Minnie, trop occupé à aider l'Élémentale à ne pas se faire balayer par la tempête. Lorsque la Terrosienne finalisa sa création et invita les autres à monter dessus, Miku lança :

« Fulmina ! »

La Raichu surfeuse se mit aussitôt en boule et se servit de Roulade pour ouvrir la voie et créer un sillon au livre rocheux sur lequel ils avaient embarqué. Le visage crispé par l'effort, la Marcheuse ferma les yeux et scinda ses forces en deux pour donner une impulsion à leur vaisseau de fortune. Utiliser la maîtrise de la vitesse en plus de celle du vent lui demandait beaucoup plus de concentration qu'à l'accoutumée, ce qui l'empêcha de voir un roc transporté par la tempête arrachant tout sur son passage. Ce fut le Kadabra qui l'avertit.

« Attention ! »

Le Pokémon généra une onde psychique aussi coupante qu'un couteau pour trancher l'obstacle en deux. Une fois séparé, il fut éjecté par la maîtrise de l'air de Miku. Mais la jeune femme commençait à fatiguer, la lutte contre le déchaînement de la nature pompant dans ses réserves plus vite qu'elle ne l'aurait cru. Minnie sollicita alors leur aide pour les diriger dans la tourmente, et Fulmina revint près de Sacha, dans son rôle premier. D'un hochement de tête, la Nalcienne indiqua qu'elle avait compris.

« Nestor, je compte sur toi. »

Le Kadabra fit frémir sa moustache, avant de faire luire ses yeux. Tendant le bras qui tenait son outil favori, il sonda les environs pour chercher de quoi se repérer, laissant au Métang le soin de garder les individus localisés auparavant dans son radar.

[Pas de souci pour Nestor, c'est tout à fait ce qu'il aurait pu dire, avec le ton approprié, en plus xD Du coup, j'ai aidé comme je le pouvais, mais si la tempête dure plus longtemps que prévu, je pense qu'on va avoir des problèmes ^^' xD]

_________________
Et le Rêve s'ouvrit à ToiTaihei

0 RP -  1 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match

Spoiler:

Service de vente de Pokémon d'Élevage : c'est par ici !
avatar
Miku Hatsune
Informations
Nombre de messages : 354

Fiche de personnage
Points: 144
Âge du personnage: 24 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par PNJ le Jeu 4 Jan 2018 - 18:47

Tant bien que mal, essayant de faire avec ce qu’elles avaient sous la main et finalement, les moyens du bord, les trois filles tentèrent d’ériger des barrières et des protections. Les premières leur permirent de résister aux premiers courants d’air, le temps de créer un abri dans un second temps contre la vague de sable vint les assaillir. Le plan était presque parfait, elles n’eurent qu’à se boucher les oreilles, le nez et fermer yeux et bouche pour éviter toute intrusion non souhaitée. Négligeant cependant de se couvrir très simplement, dos à la tempête, emmitouflées dans un long vêtement indigène, le sable commença à s’insinuer partout dans leur vêtement, leur irritant la peau, frottant, piquant, brûlant. La seule protection de Miku contre la force du vent, éclata au milieu de la vague et dès lors, le mur commença à se déplacer, poussant les filles par la force. Au bout de quelques minutes qui semblèrent durer des heures, il fini par se renverser sur les trois acolytes. Sortant de son sillage, elles durent réagir promptement pour éviter de se faire écraser et se firent emporter par le vent, boulotées comme des fétus de paille dans le vent.

Puis, la vague retomba. Dans le sable, il n’y avait plus trace de personne. Pourtant, les trois aventurières n’avaient pas été totalement ensevelies. Maintenant que la terrible tempête semblait être passée, elles n’avaient plus qu’à sortir la tête du sable... Pour se rendre compte qu’elles étaient totalement perdues : le vent avait pu les emporter n’importe où… Il n’y avait plus aucune trace du mur, ni aucune emprunte sur le sol capable de les aider. Le vent se mit à mugir à nouveau, emportant avec lui l’écho d’une pierre tombant. En face des trois filles se tenaient plusieurs petites dunes. Sur celle qui était la plus à gauche, sur la pente descendante de gauche se tenait une tour, d’apparence ancienne et qui semblait avoir vécu bien d’autres tempêtes. La dune du milieu n’avait rien de spécial, mais celle de droite avait l’air d’abriter à son pied des personnes. Plantées dans le sable, proches, les unes des autres, on aurait dit qu’elles cherchaient à s’abriter. Rien ne permettait de savoir ce que c’était exactement, mais leur empressement donna le signal d’alarme.

Le vent s’était remit à mugir et derrière les filles, là où semblaient tourné le regard des silhouette, le sable, soulevé par le vent, prenait une forme inquiétante… Un immense tourbillon qui s’élevait très haut dans le ciel. Les silhouettes étaient nombreuses… Beaucoup plus nombreuse que ne l’étaient les trois filles avec leur Pokémon, mais avaient-elle conscience de la tour qui se trouvait derrière elles, deux dunes plus loin ? Le rideau de sable deviendrait de plus en plus épais, et le khamsin ne permettrait bientôt plus de pouvoir s’entendre. Dans tous les cas, elles devraient vite reprendre leur esprit et prendre une décision sur ce qu’il convenait de faire, prendre le temps de prévenir les pauvres gens, sans être sûr d’avoir le temps de rejoindre la tour, ou la retrouver sans s’occuper d’eux ! Elles n’auraient guère le temps de concevoir un plan élaboré.

Lorsque le sable devint très épais et qu’elles eurent prit leur décision, les trois filles crurent apercevoir des ombres, se déplacer vers la tour, mais ce pouvait tout aussi bien être dû au sable. Et en un rien de temps, il n’y eu plus d’ombre, à travers le sable. Il se pouvait que la tour eût été atteinte et qu’elle formât un abri convenable… L’épaisseur, quasiment palpable du sable dans l’air laissait deviner la proximité, et le rapprochement, incroyablement rapide, de la tornade.


**********************************************
Mesdemoiselles et Monsieur…

Seule Miku a pensé à se protéger de la force du vent et non pas juste des débris (le sable… On est dans le désert donc forcément x) ), en conséquence de quoi, la protection fini par céder et vous êtes boulotés, vous-ne-savez-où, sans pouvoir retrouver votre sens de l’orientation. Vous êtes bel et bien perdus !
Lorsque vous reprenez conscience… Une tornade commence à se former non loin. Aussi, vous avez très peu de temps pour décider de ce qu’il faut faire… Vous avez un tour pour cela, après quoi, j’interviendrai à nouveau ♥

[Est-il convenable de vous souhaiter une Bonne Année et une Bonne Santé maintenant ? xD]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 1066

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Sacha le Mar 16 Jan 2018 - 21:46

Enfermée dans le bloc de roche avec les deux autres filles, Sacha se félicitait de ne pas avoir de soucis de claustro ou agora-phobie, car cela aurait beaucoup compliqué leur périple. Dehors, Nehru finit par accepter de rentrer dans sa sphère, après que l’abri se mette à se promener si vite à travers les dunes que la petite avait du mal à le suivre. De son côté, Dhatun continuait de paisiblement suivre le groupe, ayant un peu de mal à saisir la criticité de la situation dans laquelle les humains étaient. Il se déplaçait derrière eux, flottant tranquillement au milieu de l’énorme tempête, comme si elle n’était qu’une gentille brise d’été.

Au bout d’une certaine durée que la pirate aurait été incapable de juger, la houle finit par se calmer un peu : pas complétement, mais suffisamment pour que les filles puissent s’extraire de leur abri sans risquer de mourir, ce qui était déjà un pas dans la bonne direction, selon la cadette de la bande. Dès qu’elle put s’extraire du rocher, Sacha s’étira de tout son long, frottant ses muscles et articulations aux endroits où elle avait cogné contre les parois des cailloux. Elle grimaça en particulier à son tibia droit, sachant pertinemment qu’elle allait se retrouver avec un bleu à cet endroit-là au réveil de demain.

Une fois un peu et rapidement dégourdie, la fille prit le temps de regarder les alentours, pour remarquer que rien n’avait changé par rapport à sa situation précédente : elle était toujours au milieu du désert de Lamakan, et n’avait toujours aucune piste sur l’endroit vers lequel il valait mieux se diriger. Elle se couvrit les yeux pour analyser la position du Soleil et put en déduire les repères cardinaux, mais ce n’était de toute façon pas très utile. Elle savait qu’elle ne devait pas suivre une direction en particulier mais retrouver un groupe d’humains qui pouvaient être planqué n’importe où dans cet enfer sableux, donc savoir que par là-bas il y avait le Nord ne l’aidait pas davantage dans sa recherche.

Toutefois, en plissant un peu des yeux, l’archère réussit à distinguer ce qui ressemblait à une tour, dont la couleur se fondait presque dans le reste du décor. Une vieille ruine sans doute ? Sacha était en train de la considérer, imaginant que si la tempête se manifestait à nouveau, elle pourrait être un refuge bien plus intéressant qu’un tas de briques mal assemblées. C’est au moment où elle allait signaler sa trouvaille que le Métang s’agita à nouveau, détectant des êtres humains qu’il indiqua à sa dresseuse. Ils étaient trop loin pour les discerner correctement, et la corsaire se mit à espérer à nouveau qu’il s’agissait peut-être des individus qu’elle traquait…

Pendant qu’elle était concentrée à analyser ces petits détails, elle fut tirée de sa réflexion par l’alerte d’une des autres filles qui désigna leur plus gros souci dans l’immédiat : une véritable tornade de sable s’avançait sur elles, et elle semblait encore moins sympathique que le coup de vent dont elles avaient à peine échappé précédemment. Cependant, même si les chances que l’autre groupe soit effectivement composé des gars qu’elle cherchait n’étaient pas grandes – il y avait apparemment beaucoup de monde qui se promenait nonchalamment dans cette partie-là du monde – elle ne pouvait se permettre de prendre le risque de les laisser filer, sait-on jamais que c’était bien eux. Elle se mordit l’intérieur de la joue, son cerveau carburant à fond, avant de finalement lancer un coup d’œil à Dhatun et proposer un plan.

On a besoin d’un refuge aussi vite que possible, on ne tiendra pas un second cyclone de la même façon qu’avant, commença-t-elle, ayant une bonne idée de la quantité d’énergie dont les autres ont du faire part juste auparavant, mais il y a des personnes là-bas qui semblent perdues et ne savent pas ce qui va leur arriver s’ils ne bougent pas… Si je monte sur le dos de Métang, je peux voyager suffisamment vite pour les prévenir et les guider vers la tour là-bas, qui semblent être le meilleur abri du coin…

En agissant ainsi, elle espérait prendre les devants sur les autres, si jamais le commandant était bien dans les rangs de la bande. Elle pourrait venir à bout de sa mission sans que les autres n’en sachent rien, et ça simplifierait la vie à tout le monde. Elle était consciente du risque que cela comportait, mais elle considérait qu’elle se devait de le tenter pour les sous qu’elle pourrait recevoir à la fin de sa quête.


HRP:
Donc Sacha propose de se diviser en deux groupes, l’un qui irait prévenir les humains et l’autre qui irait à l’abri. ^-^ Si Sacha veut se rendre aux humains seule avec Dhatun pour les raisons expliquées, je ne pense pas pour ma part que ce soit la meilleure idée : Miku, tu as aussi quelques animaux qui craignent pas la tempête, je crois que le mieux serait d’envoyer les filles vers la tour et un groupe de Pokémon vers les humains. ^-^ (Et pour le coup il suffit de proposer une solution intelligente à Sacha pour qu’elle accepte de revenir sur son plan, elle sait que tenir un raisonnement illogique ou être trop têtue serait suspect, donc y'a pas de « soucis » de ce point de vu là. ^-^)

Ceci dit ce n’est pas la seule solution non plus, avec sa maîtrise de la vitesse Miku pourrait faire voyager tout le monde en accéléré :-o (jusqu’à un certain niveau bien sûr) ^-^ Bref perso je pense qu’en réfléchissant bien, y’a moyen d’accomplir les deux buts (prévenir les gars et se mettre à l’abri avant la tempête ^-^), faut juste put our heads together and figure it out o/

Si vous avez besoin de réaction ou d’avis de Sacha (ou de moi joueuse :-o xD) pendant votre tour, n’hésitez pas à demander bien sûr ^-^

_________________
- L'équilibre se trouve entre un flingue et des roses -
~ Balance Master ~




avatar
Sacha
Informations
Nombre de messages : 84

Fiche de personnage
Points: 34
Âge du personnage: 21 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mission] Contre-soirée dans le désert [Minnie, Miku]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum