[ Clos ] Le devoir dans la joie [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Le devoir dans la joie [Solo]

Message par Lyssa le Mar 18 Sep 2018 - 22:58

En quittant le ciel de Tenkei, Lyssa pensait arriver rapidement chez elle, ce fut sans compter sur la tempête qui frappa l’attelage volant et les précipita dans une violente tourmente. Le cocher dans sa cabine, car il était hors de question de s’asseoir simplement comme dans une voiture normale lorsqu’on menait un attelage ailé, ne risquait rien, ou du moins, pas de s’envoler. Mais il garda un visage tendu, crispé, priant pour que les Lakmécygne restent attelés et ne paniquent pas, ou il ne donnerait pas cher de leur peau ! Les Pokémon se montrèrent exemplaires et finalement, ils s’écrasèrent quelque part dans la banquise. C’est la première pensée qu’eut Ram Dass, apercevant furtivement une longue étendue partagée entre le bleu et le blanc, quand le blizzard cessa de souffler. La violence du choc blessa plusieurs d’entre-eux. Légèrement assommé pour sa part, le majordome vit que tout le monde n’avait pas eu sa chance. Une des vitres était brisée, sa jeune maitresse inconsciente et il voyait du sang, nettement visible sur le vêtement blanc des serviteurs, plus discret sur celui de Mademoiselle Ombeline. Précautionneusement, il bougea et ouvrit la porte qui tenait lieu de plafond. La calèche s’était renversée sur le côté gauche.

A l’avant, Ram Dass vit la porte de la cabine du cocher s’ouvrir. Il avait une légère blessure à la tête, mais rien de grave. D’un signe de tête, il confirma aller bien et s’en alla s’occuper des cygnes, agités et emmêlés dans leurs traits. Jay, qui s’était assis à la gauche de Mademoiselle Ombeline, était encore inconscient, mais Ram Dass vit Isha, reprendre connaissance. Il ne semblait pas blessé.

« Aidez-moi à sortir Mademoiselle Ombeline. » demanda calmement le majordome.

Le Lascar, comme lui, gardait son sang froid et se positionna, de manière à pouvoir soulever la jeune fille et la pousser vers Ram Dass, qui put alors la saisir par la taille, tandis qu’Isha la maintenait par les épaules. Au prit d’un peu d’effort et d’escalade, ils purent faire sortir la demoiselle. Ram Dass marqua une pause, afin de pouvoir la soulever entièrement et la porter, le temps que le Lascar sorte de la voiture une couverture, qu’il put plier et étendre sur le sol. Ram Dass déposa sa maitresse sur le sol et ils répétèrent l’opération pour Jay.

Par la suite, à trois avec le cocher, ils parvinrent à remettre le carrosse d’aplomb, mais il était endommagé. Ils ne pourraient donc pas repartir tout de suite.  Ram Dass, pendant que les autres s’occupaient des blessés et des Pokémon, se rendit à Fla’or, dont les murs d’enceintes étaient bien visibles de là où ils étaient. Il ne savait pas combien de temps ils étaient restés enfermés dans la tempête, mais ils avaient eu de la chance qu’elle cesse progressivement. Au prix de quelques heures de marche dans un froid polaire, alors qu’il ne portait sur lui que son uniforme en textile léger. Finalement, en ville, il put obtenir du secours assez rapidement ; un attelage irait chercher les blessés, les autres ramèneraient le carrosse. En chemin Ram Dass avait eu une idée, les Lakmécygne étaient épuisés et ne pourraient plus faire grand-chose c’est pourquoi il avait emporté avec lui les Pokéball, ainsi que celles de Mademoiselle Ombeline, en revanche, il était à peu près certain que le Feunard et l’Arcanin de Mademoiselle sahib se laisseraient atteler à la place des oiseaux pour tirer la voiture. Il les avait donc laissés.

De son côté, il cherchait à présent un endroit où passer la nuit, ainsi que l’Arène. On l’y avait dirigé, pour soigner et laisser se reposer les Pokémon pour la nuit.  Il trouva assez facilement le bâtiment, posté à l’entré de la ville et fut accueillit par un employé qui se présenta sous le nom de Benji, qui le fit entrer immédiatement. Ram Dass avait de la chance, car la Championne de l’Arène était sur place et accepta d’héberger les Pokémon, exceptionnellement sur place étant donné les circonstances.

« Je vous remercie de votre bonté. » dit Ram Dass de son ton posé. Sur ces mots, il joignit les mains et s’inclina. La femme rousse ne répondit rien.

A partir de ce moment, l’attente fut longue. Ils pouvaient dormir dans l’Arène, dans des pièces aménagées, mais il guettait l’arrivée de la voiture et de l’attelage. Cela dura des heures, et alors que la nuit tombait, Ram Dass décida de marcher un peu pour se dégourdir et tromper son impatience. Il restait calme, mais il était préoccupé. Faisant le tour du grand bâtiment en forme de dôme, il perçut des voix, qu’il reconnut comme étant celle d’Eeva Slanzar et de Benji. Il ne voulu pas écouter et se faire indiscret, mais il ne pouvait faire autrement, la porte de derrière était ouverte et il ne poait décemment pas se sauver.

« Débarrassez-moi en Benji, Lotus se rend malade avec cet oeuf. Il n’éclora pas. Je l’ai mis dans l’eau chaude deux fois, mais il n’a pas bougé, il est mort. »
« Très bien… C’est bien triste. » Ajouta Benji lorsque la porte claqua.

L’Arbitre se dirigea alors plus loin, sortit de la ville à quelques mètres de là et déposa l’œuf sous une couche épaisse de neige, ne sachant pas trop comment s’y prendre. Ram Dass le vit faire demi-tour et rentrer. Le majordome resta immobile et fixait le mur, pendant un moment. Il venait d’assister à une scène bien triste. Suivant son instinct, le majordome flamenois marcha sur les traces de Benji et creusa à son tour dans la neige. Il ne pouvait pas s’expliquer son geste, mais il désirait ardemment faire quelque chose pour porter secours à cet œuf. Il le sortit de la neige et posa sa joue contre lui. Deux fois. Peut-être n’avait-elle pas eu de chance ? Il n’était pas totalement froid. Il mit alors l’œuf à l’abri du froid, sous son sherwani. C’était ce qu’il avait de plus chaud, bien qu’un tel vêtement ne puisse résister à la rigueur du climat de ce pays. Il faisait si froid à Mizuhan.

Ram Dass joignit les bras par-dessus l’œuf, le maintenant à sa place et protégeant ses mains du froid. Gardant un visage à la fois paisible, et confiant, souriant, ne se départissant jamais de son calme, il gardait espoir pour lui. Il gardait l'espoir qu'il aille mieux et qu'il éclose et peut-être cette minuscule vie, en guérissant, pourrait a son tour guérir sa petite maitresse.

_________________

   
   
   


Mp Anthere pour plus de réactivité ♥
avatar
Lyssa
Informations
Nombre de messages : 180

Fiche de personnage
Points: 81
Âge du personnage: 20 ans.
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum