[ Clos ] Toujours par deux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Toujours par deux

Message par Ninj le Jeu 9 Juil 2009 - 0:18

Le groupe formé de Ninj, Reverie et Nina était enfin arrivé à Geffen : dés qu'ils s'approchèrent de la ville, Ninj leur proposa de se rendre chez lui. Enfin chez lui... chez ses parents, puisqu'il n'avait pas de maison à lui. Normalement son frère devait être en voyage ce qui laissait une chambre pour les deux filles, mais ses deux parents seraient là. Depuis combien de temps ne les avait-il pas vu? Un an? Plus? Qu'allaient-ils dire en voyant Ninj ramener deux jeunes femmes comme Nina et Reverie...


« Elles sont plutôt intéressantes tes recherches ! »

Ninj plaqua une main sur son visage tandis que son père les dévisageait d'un air moqueur, regardant tour à tour son fils et les deux filles. Sa mère quand à elle s'occupait de mettre à l'aise les invités, toute contente du retour de son fils même pour une courte durée. Elle s'imaginait déjà préparer un repas de fête, Ninj la laissa faire et prit à part les deux filles pour leur expliquer quelques détails.

« Juste une chose, avec mes parents on ne craint rien, à part peut être moi mais bon... Enfin vous non. Par contre concernant les autres habitants de la ville, le simple fait que vous soyez de Mizuhan et de Nalcia pourrait vous attirer des problèmes. Si vous voulez vous balader en ville, prévoyez des vêtements pour passer inaperçu. Je dois aller rapidement à mon lieu de travail, ensuite je reviens. »

Rapidement... ça allait sans doute prendre des heures, comme d'habitude. Ninj libéra ses pokemons, ne remarquant même pas la tête de ses parents lorsqu'il libéra un énorme Libegon pour qu'il se repose à l'air dans le jardin de sa demeure. Eux ne connaissaient que le petit Caninos qui l'accompagnait toujours, et la Pichu qu'ils avaient seulement aperçu. Déjà qu'ils avaient mit un moment à comprendre que c'était lui lorsque l'énorme roucarnage était venu vers eux...

La Voltali reconnu la ville et partie de son coté se dégourdir les jambes. Le Caninos quand à lui voulu rester dans la maison, aux cotés des parents de Ninj. Restait la Pichu qui profita de l'agitation pour s'échapper, emportant les lunettes bleues qu'elle adorait. Ninj ne s'inquiétait pas : elle connaissait la ville et ne s'éloignerait pas trop de chez lui. Quand à lui, il partit en marchant vers le centre de recherche de la ville, soupirant à l'idée de devoir s'occuper de toute cette paperasse...


La Pichu avait beau marcher dans toutes les directions, elle se sentait surveillée. Elle n'aimait pas cette sensation, surtout quand elle était seule. Ses craintes se confirmèrent après quelques minutes : Un pokemon lui sauta dessus par derrière, la plaquant au sol, avant de s'écarter de la Pichu. Lorsque la souris se releva, elle put apercevoir deux autres souris jaunes comme elle, qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. La seule différence était la couleur de leurs oreilles, de leurs joues et de leurs mains : rouge pour l'un, bleu pour l'autre. Leur queue était aussi différente, formant un plus rouge pour la première souris, et un moins bleu pour la seconde. La Pichu se frotta la tête, encore sous le choc avant de remarquer que les lunettes sur son front avaient disparues : elles étaient maintenant dans les mains de la posipi en face d'elle, qui les tendait au Negapi qui n'osait pas les prendre. La Posipi insista, et l'autre se résigna à prendre l'objet de la Pichu, l'attachant autour de son cou.

La Pichu de Ninj hurla, lançant une attaque éclair en direction des deux autres qui n'eurent aucun soucis à l'éviter : elle par contre, elle avait l'impression qu'on venait de l'assommer avec un marteau.  Elle tenait à peine debout après cette attaque. Remarquant la faiblesse du Pichu, la Posipi s'approcha d'elle, et la poussa de ses mains : l'effet fut immédiat, la Pichu perdit l'équilibre et chuta en arrière. la Posipi explosa de rire, et attrapa la main du Negapi derrière elle qui n'eut d'autre choix que de se laisser faire. Un énorme éclair partit des deux souris, en direction de la pauvre Pichu à terre, encore affaiblie par sa précédente attaque. Elle voyait l'attaque se rapprocher, une larme à l'oeil : pourquoi ne pouvait-elle pas se battre comme eux? Elle l'avait déjà fait... avec Ninj...

Elle ferma les yeux, mais rien ne vint. Lorsqu'elle les rouvrit, un autre pokemon jaune était apparut : Voltali se tenait en face des deux autres, et les fixait en grognant, s'avançant lentement vers eux. Mais elle n'eut pas l'occasion de leur régler leur compte comme elle le voulait, les deux souris s'enfuirent après avoir poussé un cri, effrayées par un simple regard du Voltali : elles partirent en un éclair, et ce n'était pas une expression, même Voltali était étonnée de leur vitesse de fuite. La renarde se retourna vers la Pichu qui éclatait en sanglots en s'accrochant à sa patte : elle ne pouvait rien faire de plus, elle se contenta de ramener la Pichu chez Ninj en la portant sur son dos.


Longtemps après le retour de Ninj, alors que la nuit commençait à tomber, les deux autres souris marchaient au hasard des rues dans la ville quand elles aperçurent soudainement un gros pokemon dragon dormait dans un jardin. Ils s'en approchèrent, cherchant à identifier la bête : après tout ils ne risquaient rien, il dormait... Hélas pour eux, alors qu'ils s'approchaient de sa tête, le dragon ouvrit les yeux. Les deux souris poussèrent à nouveau un cri de surprise, cherchant des yeux un endroit pour se cacher, et ce fut finalement le sac à dos de Ninj qui fut choisit pour leur servir de cachette, qu'il avait laissé à coté de son Libegon. Les deux souris plongèrent au milieu des affaires du chercheur, refermant la poche derrière elles. Elles se sentirent alors soulevée, et n'osèrent plus bouger... tandis que le dragon se relevait, enfin remit de ses blessures, cherchant à comprendre où il se trouvait.

_________________
Le feu a beau dévaster, on ne peut s'en passer... Est-ce pareil pour la guerre ?
avatar
Ninj
Informations
Nombre de messages : 1969

Fiche de personnage
Points: 466
Âge du personnage: 29
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Toujours par deux

Message par Nina Wang le Jeu 9 Juil 2009 - 1:20

Manwa s'était enfin posé tout près de la demeure que Ninj avait désignée comme étant la sienne...enfin, celle de ses parents. Nina sauta tout de suite à terre, suivie de près par son Mentali. Dès que Ninj et Reverie eurent touché le sol, elle rappela l'oiseau après l'avoir gratifié d'une caresse sur le bec et d'un remerciement pour ce déplacement. Elle fut quelque peu gênée par la remarque du père de Ninj et amusée par la réaction de celui-ci, qui devait se dire qu'il allait mourir de honte en ramenant le résultat de ses recherches...

Elle pénétra chez les parents de Ninj se sentit tout de suite plus à l'aise en la présence de la femme de la maison, calme et rassurante. Ninj les prit ensuite à part afin de leur expliquer que la ville n'était pas sans danger. Nina acquiesca : recherchée par les autorités locales, tout comme Gabrielle, elle était particulièrement vulnérable, et devait se comporter et s'habiller en conséquence.

« N'aie crainte, je sais que je ne suis pas la bienvenue dans ce pays. J'avais déjà prévu des vêtements qui permettraient de me soustraire un peu mieux aux regards des gardes et des soldats. Si jamais quelque chose se produit, je vous enverrai Manwa pour vous prévenir. Si chacun veut vaquer à ses occupations...à plus tard, dans ce cas. Rendez-vous vers huit heures pour le repas, ici. »

Le groupe se dispersa tandis que Nina se dirigeait vers la chambre qui lui avait été attribuée avec Reverie et entreprit de se changer. Quelques minutes après, elle sortit vêtue d'un habit blanc efficace contre la chaleur et, surtout, empêchant quiconque de reconnaître ses cheveux si particuliers.




Elle alla se montrer dans la pièce principale et expliquer qu'elle venait d'un pays étranger, d'où le camouflage. Les parents de Ninj comprirent et promirent qu'ils ne diraient rien. En les remerciant chaleureusement, la Mizuhanienne quitta la maison et commença à arpenter les rues de la ville. Lors de sa dernière visite, elle n'avait pas eu le loisir de visiter Geffen, et elle le fit, cette fois, avec plaisir. Une odeur de fleurs flottait dans l'air, donnant à l'air un parfum et une saveur très agréables. Par mesure de précaution, Nina avait rappelé Genki, en s'excusant auprès de lui. Quelqu'un pouvait le reconnaître. En revanche, elle portait Miyana sur son épaule, puisqu'elle l'avait attrapée après sa fuite, et donc après sa venue en ces lieux. La petite Evoli, curieuse comme elle semblait l'avoir toujours été, sentait et reniflait tout ce qui passait à portée de museau. Elle éternua plusieurs fois, faisant rire sa dresseuse. Plusieurs personnes se retournèrent en la voyant, et Nina eut peur d'être reconnue plusieurs fois. Mais ce n'était pas elle, mais bel et bien son Pokémon qu'on regardait et complimentait, parfois avec des gloussements et des petits rires. Il fallait dire qu'elle respirait la santé. Vive, agile, pétillante, Miyana était entourée d'une aura de bien-être et de bonheur qui contrastait nettement avec celle de sa propriétaire. Nina se félicita alors silencieusement d'avoir rappelé Genki, plus froid et discret, qui aurait ajouté aux soupçons dont la guerrière craignait d'être la cible. Avec la petite Evoli, elle n'avait aucune crainte à avoir.

En arrivant sur la place principale, Nina s'arrêta. Un petit groupe d'enfants jouaient avec un Pokémon qui n'était pas inconnu à la jeune fille. Allongé sur le sol, laissant les gamins monter et descendre sur ses énormes pattes ou son dos nuageux, Entei s'amusait avec eux et les observait d'un air bienveillant. Frappée de stupeur, Nina mit un moment avant de pouvoir oser se diriger vers le lion légendaire. Elle s'arrêta à quelques pas de lui alors qu'il levait la tête pour la dévisager. Deuxième confrontation avec un pokémon sauvage de la journée pour Nina. Pourtant, cet échange n'avait rien de comparable. Plus intense, plus intimidant...la jeune fille se sentit toute petite devant l'un des Dieux. Entei se leva, marcha vers Nina et s'immobilisa à quelques centimètres d'elle, la toisant et la testant. Il l'avait reconnue, et il savait aussi que cet Evoli n'était pas celui qu'il avait béni lors du précédent Festival.

Spoiler:


Nina ne cilla pas. Elle était une étrangère, elle le savait. Pourtant, devant une de ces légendes, elle refusait de s'incliner, pire de s'écraser. Elle le respectait, bien sûr, mais elle n'obéissait qu'à son cher Otoosama. Qu'il agisse sous l'ordre de Dieux Pokémon lui importait peu. Elle devait se battre, coûte que coûte. Elle avait tué des hommes de Flamen. Mais son peuple comptait plus pour elle. C'était ainsi, et c'était normal. Elle n'entendait pas défier l'autorité d'Entei, loin de là ; seulement lui prouver qu'elle était de taille à affronter tout ce qui lui ferait obstacle et que son coeur ne faillirait pas.

L'examen minutieux sembla aboutir à une conclusion satisfaisante pour le lion, qui s'approcha du visage de Nina jusqu'à l'effleurer, puis hocha lentement la tête comme pour approuver quelque chose dont lui seul aurait le secret avant de se détourner pour se remettre au milieu des enfants et les laisser grimper à nouveau sur son dos. Miyana, très impressionnée par ce grand Pokémon, n'avait pas bougé d'un poil et s'était réfugiée dans le cou de sa maîtresse. Les quelques passants qui avaient assisté à la scène repartirent, habitués à ce que leur protecteur se prenne à étudier en détails l'un ou l'une d'entre eux. Nina, qui avait marché plusieurs heures et effectués quelques achats, décida de retourner chez Ninj : l'heure du rendez-vous approchait et la nuit tombait peu à peu, faisant ressortir les couleurs vives qui ornaient la ville.

Une fois arrivée à la demeure de son camarade chercheur, elle salua ses parents et retourna se changer afin de pouvoir manger à son aise. Libérant tous ses Pokémon, elle les présenta à tous avant que le groupe entier ne se mette à table et ne profite de la fraîcheur de soir salvatrice qui s'installait dans la pièce. Après le repas, elle demanda la permission d'aller se laver - et de laver ses vêtements par la même occasion - avant de gagner sa chambre en compagnie de Reverie.

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 0 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 3965

Fiche de personnage
Points: 19
Âge du personnage: 25 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Toujours par deux

Message par Invité le Jeu 9 Juil 2009 - 2:20

Leur voyages à dos d'oiseau fut quasi bref et rapide, les ailes du pokémon n'avait presque pas battus dans le ciel que sa vitesse accéléré conséquemment. Arrivé à Geffen, non sans attiré l'attention par la taille imposante de l'oiseau, ils purent se caché dans un bâtisse plutôt modeste et spacieuse. Finalement ils était arrivés chez les parents de Ninj, et ces derniers les avait chaleureusement accueillis, comme tout bon hôte.
Ainsi commencèrent-ils leur journée sur les chapeaux de roues, ils avaient tout aujourd'hui pour se reposer et faire ce qu'ils voulait demain ils partirai pour Tarouga.
Tarouga ? Non pas vraiment, la direction avait changé, aussi, quand fut le temps ou Nina et Ren montèrent à l'étage, ce dernière lui fit part de sa journée, le petit Coud dans ses bras.


"Aujourd'hui je mettais dit qu'il fallait que je sorte un peu pour voir comment les personnes des autres pays vivaient, aussi avais-je soigneusement caché mes cheveux derrière un châle et mon corps dans une cape de la mère à Ninj qui me la gentiment prêté pour l'occasion.
Comme tu le sait nous devions partir pour Tarouga, mais finalement nous iront à Mizuhan.
J'étais tranquillement en train de me balader, Togepi était resté dormir et il aurait attiré l'attention, j'ai donc pris Ceribou avec moi.
Donc je regardais un peu ce qui se vendait aux marchés quand je me fis soudainement accosté par un intrus."


Reverie raconté d'une façon bien à elle. parlant avec Nina comme avec une amie de longue date, mimant fait et geste avec quelque mimique. Elle ne savait pas ce que Nina pouvait bien penser d'elle, mais son le sourire joyeux de Ren c'était quelque peu diminué, surement à cause de ce qui c'était passait aujourd'hui.

"Un homme m'emmena dans une ruelle, j'ai cru qu'il voulait me kidnapper ou même me tuer mais il ne fut pas violent, au contraire. Il venait de poser le genou à terre et les deux points au sol. Je me demandais bien pourquoi tant de grâce et de respect, je pensais passer inaperçue.
Il était tout vêtu de noir, et portait une capuche dissimulant son visage, puis de sa veste il a sorti une lettre qu'il ma tendu. Quand je l'eut prise en main il s'était relevé et venait de faire un bond prodigieux, il venait de ratterrir sur un toit puis il disparu de mon champ de vision."


Elle tendit une enveloppe blanche quelque peu froissé dont le caché était ouvert, le sceau non brisé représentait un tête de mort posé sur deux os long, comme les fémurs. Ren lui expliqua que dans son excitation, elle avait oublié que c'était le signe des pirates. Elle tendit la lettre qui la contenait, écrite d'une main un peu maladroite mais qui semblaient être bourrés de fautes.
La jeune fille lui expliqua qu'elle reconnaissait l'écriture d'une personne qu'elle connaissait, et que cette dernière, en son absence, avait perdu en grammaire. Elle passa sous silence que la personne en question était celle qu'elle recherchait activement.

Puis, en ayant discuté avec Nina qui semblait d'accord, leur destination allait changer, Tarouga n'était plus d'actualité, la lettre indiqué clairement Mizuhan, mais ne précisé pas ou. Cela parlait juste de grande cité, mais le pays en possédait deux. Cruelle dilemme pour la jeune fille qui ne savait pas laquelle choisir en première.
Finalement elles s'endormirent, sans aucune autre forme de procès, demain Ninj apprendrait leur changement de programme. Ainsi, les ténèbres envahirent la ville afin d'endormir chaque personne et de les laisser réfléchir à leur lendemain.
Aux premières lueurs de l'aube, le groupe était déjà fin prêt. Kashi et Libegon était revigoré, quant-à Manwa il se reposerais. Ainsi décollèrent-ils de cet endroit, leur futur destination déjà toute fixé, ils atterriraient quelque parts à Mizuhan, mais ou ?


[ FINI ]
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Toujours par deux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum