[ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Yûn le Mer 27 Juil 2011 - 11:16

Enfin.
Après tous ces mois passés à voyager sur terre et mer, à travers les trois différents pays, Yûn était enfin parvenue à la contrée de ses rêves. La nation où le vent ne cessait jamais de souffler. Le pays où la voûte céleste était à l'honneur. Nalcia.

Elle avait accosté tout au nord du continent isolé des autres par l'Océan. Néanmoins... Alors qu'elle avait toujours songé à sa réaction en atteignant cet endroit, curieusement, elle ne se sentait envahie par aucune émotion particulière.
Certes, elle appréciait la caresse du vent sur son visage, et devait avouer que, comme toutes les autres nations, l'air avait une odeur particulière. Cependant, la bise qui l'accueillait était la même que celle qui soufflait aussi bien sur Terros que sur Mizuhan. Non, à première vue, la contrée des airs n'avait rien de bien différent aux trois autres. A quoi donc s'était-elle attendue ?
En fait... Si, il y avait effectivement un sentiment qui dominait. Celui-ci n'avait eu de cesse de croître à mesure que le navire sur lequel elle s'était trouvée l'approchait des côtes nalciennes. Pour la énième fois, elle se remémora les paroles de celui qui allait devenir son mentor. Il lui offrirait son enseignement pour parvenir à maîtriser... Non, à comprendre son dragon ! Et cela, dès qu'elle serait arrivée à Nalcia, patrie du Dragon Master... Oui, c'était plutôt la hâte de revoir ce dresseur hors-pair qui imprégnait son esprit. Néanmoins, elle se demandait tout de même comment il allait s'y prendre pour savoir qu'elle était enfin là...

La jeune Terrosienne s'était arrêtée sur la rive d'un immense lac. D'après ce qu'elle avait entendu, il s'agirait du Lac de la Liberté, plus grande étendue d'eau nalcienne. Le soleil avait déjà bien entamé sa course descendante et habillait les flots de teintes enflammées. L'astre nocturne était déjà bien visible, comme pour saluer son illustre camarade doré. Le spectacle avait quelque chose d'apaisant, de relaxant... Mais les vives couleurs agressaient un peu les yeux.
Yûn s'allongea dans l'herbe, perdant son regard dans le ciel qui s'assombrissait peu à peu. Elle se remémorait sa rencontre avec le maître des dragons. Elle avait aussi eu lieu aux abords d'un lac. Elle se souvenait aussi du comportement excessif d'Uroko, son propre dragon. Uroko...
La jeune fille saisit la sphère contenant la créature à écailles et la contempla. Il n'en était pas sorti depuis qu'ils avaient remis les pieds sur le bateau, après la récolte des fruits paopou. Il lui semblait sentir vaguement sa présence, à l'intérieur de sa prison métallique. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait, mais elle n'y avait jamais prêté véritablement attention. Peut-être avait-elle déjà commencé à s'éveiller à la compréhension de son pokémon. Ou bien était-ce tout simplement dû au temps passé ensemble ? Elle espérait que Peter délivre une réponse à ses questions...
Ses yeux se fermèrent d'eux-mêmes, accablés par la fatigue du voyage en mer. Il y avait un bon moment qu'elle ne s'était pas retrouvée sur la terre ferme. Son bras retomba et elle s'endormit, gardant la pokéball dans le creux de sa main...

La jeune fille du pays de la terre se réveilla en sursaut. Elle avait du dormir quelques heures, puisque la Reine de la Nuit dispensait sa lumière argentée sur la terre et contemplait son reflet et celui de ses suivantes infinies dans les eaux calmes de son œil unique. Un vent léger était toujours présent, faisant danser timidement les cheveux gris de l'humaine.
Cependant, malgré ce tableau paisible, Yûn se sentait comme prise d'angoisse. Elle avait l'impression que quelque chose lui oppressait la poitrine, l'empêchait de respirer ! De plus, elle avait cru entendre un cri de rage dans son sommeil. Par ailleurs, celui-ci résonnait encore. Non pas dans les airs. Non. Dans son propre esprit.
La douleur dans sa poitrine se propagea à son corps entier. Sa bouche ouverte ne laissait s'échapper qu'une plainte muette. Cela dura quelques secondes interminables. Finalement, le mal disparut, en même temps que le hurlement venu d'un autre âge cessait de brouiller ses pensées.
Un peu secouée, Yûn demeura allongée dans l'herbe, le souffle court. Pourtant, le paysage autour d'elle ne semblait pas avoir été affecté par le mal qui l'avait accablé quelques instants auparavant. Un cauchemar... Oui, ce devait certainement être un mauvais rêve, et elle venait tout juste de se réveiller. Se relevant tant bien que mal, la jeune femme s'approcha en titubant de la rive. Elle s'agenouilla, plongea ses mains dans l'eau claire et s'aspergea le visage. Le contact frais du liquide acheva de la réveiller, et la rassura. Oui, tout cela n'avait été qu'un cauchemar. Néanmoins...
Quelque chose attira son attention. Ses cheveux... Ils continuaient leur douce danse avec le vent, mais paraissaient bien plus longs que d'habitude. Ils devaient presque atteindre ses cuisses, alors qu'auparavant sa chevelure s'arrêtait dans le milieu de son dos. Ils n'avaient quand même pas pu pousser en quelques heures ! A moins que...
Légèrement inquiète, la jeune femme attendit que l'onde qu'elle avait troublée retrouve sa quiétude. Puis, elle se pencha au-dessus de l'eau... Et écarquilla les yeux de surprise. Dans le miroir instable se reflétait non pas son visage, mais l'image d'une femme qui devait approcher la trentaine ! Et qui lui ressemblait énormément... Non, en fait, qui ressemblait beaucoup à la Yûn du futur qu'elle avait aperçue à Arkan. Qu'est-ce que cela voulait dire ?! Etait-ce un nouveau caprice de la Fée Temporelle ? Pourtant, elle semblait être la seule à avoir subi des changements, le paysage autour d'elle demeurait inchangé. La végétation n'était pas plus ou moins touffue. C'était donc sur elle, cette fois-ci, que le maléfice était tombé. A moins que...
L'inquiétude reprit le pas sur la stupeur de sa découverte. Elle saisit la sphère contenant sa précieuse créature et actionna le mécanisme d'ouverture. La lumière blanche qui s'en échappa dévoila comme à son habitude l'hybride. Enfin non. Cette fois-ci, la créature mi-humaine mi-dragon était bien plus petite qu'à l'accoutumée. De plus, au lieu d'être une version humaine de Drackhaus, il s'agissait d'un homme-Draby ! Ou plutôt, d'un enfant-Draby. Il devait avoir aux alentours de cinq ans...
La petite créature posa ses yeux d'ébène curieux sur sa dresseuse
.

« Bah alors, qu'est-ce qui t'arrive ? ... Pouqwa t'es plus grande que moi ? »

Yûn ne savait pas quoi répondre. Comment lui avouer que, pour une raison inconnue, il était redevenu un Draby...?
Mais l'hybride découvrit la vérité seul. Baissant le regard sur la surface du lac, il vit l'image que ce dernier lui renvoyait. Bouche bée, il se jeta dans l'eau et commença à donner des coups de poing
.

« C'est pas vrai ! C'est pas vrai ! Ca s'peut pas ! Je... »

Il finit bien vite par se lasser de ses frappes vaines. Il semblait au bord des larmes, mais était trop fier pour pleurer. La Terrosienne ne put s'empêcher de sourire. Même en version miniaturisée, Uroko restait Uroko. Elle s'approcha de lui et le prit dans ses bras, pour le sortir de l'eau, le reposant ensuite à terre. Elle s'accroupit pour pouvoir être à sa hauteur.

« Allez, ne t'en fais pas. Je suis certaine que ça va s'arranger, à un moment ou un autre.
- Tu peux parler, toi ça t'arrange, t'as vieilli... »
Bougonna le petit dragon en croisant les bras.

Piquée au vif, sa dresseuse lui assena une petite tape sur le haut de la tête.

« AÏEUH ! Mais ça fait mal-euh !
- Ca t'apprendra à dire des idioties ! En plus, je te rappelle que tu n'es plus vraiment en position de force. »


L'enfant-dragon se retourna, croisa une nouvelle fois les bras et se mit à bouder. Yûn ne savait pas si elle devait en rire ou être exaspérée... Elle poussa un petit soupir et se releva, laissant ses yeux se perdre dans la voûte céleste. Même si la situation ne semblait pas receler quelque chose de menaçant, elle aurait bien aimé que le Dragon Master soit là. Ne serait-ce que pour être rassurée. Elle secoua la tête. Elle ne devait pas rêver, il devait très certainement être au Temple de l'Air Boréal.

Spoiler:


Dernière édition par Yûn le Mer 5 Oct 2011 - 16:34, édité 2 fois

_________________




Spoiler:

Attends-nous, petite coquine... Ou reviens-nous vite. Alors, bon voyage...
avatar
Yûn
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 135
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Peter le Mer 10 Aoû 2011 - 20:22

Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis que Peter avait fait la rencontre de Yûn. Le champion du temple de l'Air Boréal était retourné vaquer à ses occupations, partagé entre son arène, la capitale et ses Dragons. Il n'avait pas vu grand-monde, comme d'habitude. La simple présence de ses compagnons lui suffisait. Au moins, avec eux, pas besoin de grands discours. Et puis, il lui semblait qu'ils avaient, avec le temps, adouci son caractère parfois trop colérique et impulsif. S'ils pouvaient le rendre plus ouvert et plus sociable, alors il se devait de continuer à leur consacrer sa vie.

Mais il n'avait pas oublié la proposition qu'il avait faite à la jeune Terrosienne rencontrée au Lac du Dragon. La seconde avait finalement refusé, préférant apprendre d'elle-même, ce qui était, aux yeux du Dragon Master, aussi louable que le désir de vouloir avoir un professeur. Il était prêt à accueillir la jeune fille quand elle le voudrait. Il trouverait toujours du temps pour aider quelqu'un qui voulait être plus proche des Dragons. C'était une certitude. Et la jeune Yûn avait l'air d'être plus que motivée à mieux connaître son Draby. Ce serait donc avec plaisir qu'il la recevrait dans son arène. Si elle en avait besoin, il pourrait même l'héberger dans son château. Ce dernier pouvait paraître effrayant, mais ce n'était pas la place qui manquait dans l'édifice. Situé sur un énorme pic rocheux coupé des montagnes qui l'entouraient, relié au reste du monde par un seul pont dans un état lamentable et impraticable, il isolait totalement Peter de la civilisation. De plus, entouré par des nuées de Dragons sauvages qui vivaient dans ce lieu inhospitalier, il dissuadait quiconque aurait eu la folle envie de visiter la demeure. Pourtant, à l'intérieur, bien qu'un peu austère selon les pièces, le château était lumineux par endroits, et il était agréable d'y déambuler. Le Nalcien espérait donc qu'elle n'aurait pas peur d'habiter là si jamais la nécessité de vivre près de son mentor s'imposait.

Les jours s'étaient donc succédés, comme à l'accoutumée, sans pour autant se ressembler. L'entraînement était toujours différent de la veille, et Peter s'efforçait de l'améliorer au fur et à mesure des séances. Il se demandait parfois comment Yûn s'en sortait avec son coléreux Drachkaus - qui le détestait au plus haut point, mais ce n'était qu'un détail pour le champion - et si elle arrivait à maîtriser ses accès de rage imprévus. Il faisait confiance à sa (peut-être) future apprentie, parce qu'il lui semblait qu'elle avait du potentiel. Mais elle était encore un peu jeune, et il se doutait qu'Uroko était son premier et unique Pokémon. C'était plutôt corsé, comme départ, en matière de dressage. Et il ne fallait pas négliger les moments de pause et de détente. C'était primordial si on voulait que le Pokémon assimile ce qu'il venait d'apprendre. Des moments de détente...Peter songea au Lac de la Liberté, à quelques kilomètres de son arène. C'était un lieu idéal pour se reposer, et le champion aimait à s'y rendre parfois pour profiter du calme des rives au nom de rêve. Il pensa qu'il pourrait y emmener sa jeune élève, si elle se décidait à se présenter à lui.

La nuit était déjà bien avancée lorsqu'il décida d'y aller. Effleurant doucement le museau de sa Ptéra en passant près de son perchoir, il se dirigea vers l'une des multiples fenêtres de son château, l'ouvrit en grand et enjamba le rebord pour respirer un grand coup. Puis, il se laissa tout simplement tomber, savourant la fraîcheur du vent nocturne et se délectant du chant des Dragons qui, toujours sur leurs gardes, le saluèrent à son passage. Lorsqu'il ouvrit les yeux, les serres du ptérodactyle avaient empoigné ses épaules pour le changer en un être hybride qui s'éleva rapidement vers les cieux.

Mais pendant le vol, il sentit une sensation étrange le parcourir tout entier. De plus, les griffes qui le tenaient fermement semblèrent devenir...plus lourdes...plus puissantes, aussi. Le bruit que produisaient les ailes de Sakeriba laissait entendre que « plus de pierres dévalaient la pente », puisqu'il était à mi-chemin entre un bruit de battement d'ailes d'oiseau et un bruit d'éboulement. Bizarre. Il aviserait une fois au sol. Tant que sa Ptéra n'avait aucune difficulté à voler, il ne s'en inquiétait pas. Il n'en était pas à sa première expérience bizarre, après tout.

Lorsqu'il s'approcha du Lac, il distingua une forme qui regardait la Lune d'un air pensif. Et elle lui semblait quelque peu familière...de (très) longs cheveux argentés, des yeux presque gris...elle était un peu plus vieille que la Yûn qu'il avait rencontrée, mais ce ne pouvait être qu'elle. Ordonnant à Sakeriba d'atterrir tout près, il resta tout d'abord planté là, dévisageant la pseudo inconnue. Puis, saisi d'un doute terrible, il s'approcha de l'eau et regarda son visage...qui avait une bonne dizaine d'années de moins, si ce n'était plus. Il se tourna ensuite vers son Pokémon, et la pierre qui la composait lui apparut comme vieillie, plus solide et plus résistante. Réprimant un soupir, le Dragon Master fit un pas vers la jeune femme désormais plus âgée que lui et lui dit doucement :


« Bonsoir, Yûn. Je ne pensais pas vous retrouver ainsi, surtout pas dans ces circonstances un peu...particulières. Mais je suis heureux de vous revoir. Je crois que nous nous sommes encore mis dans une drôle de situation... »

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Kuro le Mar 30 Aoû 2011 - 14:26

Kuro était en vadrouille avec Chitsume depuis des mois. Il avait traversé les déserts arides et secs de Flamen, des marais humide et ténébreux a Mizuhan et les forets denses et humides de Nalcia pour échapper a son sort maudit qui fauchait la vie de ses amis. Il savait qu’il n’était pas le problème lui mais le problème venait de son autre personnalité.

Un être vil et cruel qui vivait dans les ténèbres et les ombres se nourrissant des peurs et des craintes de ses victimes. Elle surgissait lorsqu’elle pouvait pour utiliser le corps du faible Kuro. Dès que ce dernier tombait inconscient son alter-égo reprenait le dessus sur la domination du corps et Kuro ne revenait à lui qu’une fois les tragédies devenues irrémédiables. Kuro avait récemment trouvé un nom pour son double: Shade . Une ombre qui planait sur toute sa vie et qui ne faisait que peindre l'innocence d'un noir de jais.

Dès que Kuro découvrit les que toutes les atrocités qui avaient détruites sa vie et celle de toutes ses anciens amis qui évitaient Kuro comme la peste après les accidents dont le jeune enfant n'était pas conscient, tout changea. Son univers se renversa et toutes les atrocités commises par son corps lui revenaient à force d'y penser. Ses nuits étaient maintenant tourmentées par des cauchemars terrifiant et il avait une angoisse et une terreur sans limites envers son corps. Il était souillé. Ses mains étaient rougies par le sang d’innocents que Shade avait froidement tué.

Depuis plusieurs nuits Kuro ne dormait plus, ne mangeait pas, et ne pensait plus qu’a ses cauchemars. Il était mortifié par toutes ces nouvelles qu’il devait encaisser. Il avait oublié ses buts, ses bonheurs et vivait que dans ce monde de souffrances dans ses pensées.

Chitsume, sa mangriff, était elle aussi très affaiblie par cette découverte car elle ne savait plus ce qu'elle devait faire. Voir un meurtrier en son maitre et le quitter pour son propre bien, ou rester avec le Kuro qui l'avait sauvée quand elle était blessée et martyrisée par ses proches. Ces derniers temps Kuro cherchait rien qu'a mourir. il donnait toute sa nourriture a Chitsume pour ne pas avoir a la voir souffrir avec lui et il continuait a jouer avec elle avec un regard vide. Tous les villageois continuaient a avoir peur de Kuro et il ne leur reprochaient pas, car il devait être haï et détesté. Son regard même semblait les glacer jusqu’à la moelle et il se demandait pourquoi lui... pourquoi devait-il etre dans cette situation terrible et cruelle? Qu'avait il fait?

Après des centaines de jours de marche Il était a bout. psychologiquement, il était plus que mort, physiquement il était plus léger que sa Mangriff, qui ne pesait pas plus qu’un enfant . Il ne pouvait plus marcher car ses os étaient en train de se casser à cause de l'usure constante. ses chevaux étaient secs et gris. tout poussiéreux. il était en train de mourir. Son corps ne tenait plus qu'a un dernier fils d'espoir qui s'éteignait lentement mais surement pour Kuro. Sa Mangriff avait passée toute la durée du voyage a essayer de garder son maitre content et joyeux mais rien ne marchait. Elle essayait toujours en lui tournant autour pour jouer et s'amuser, mais il ne faisait que marcher tout droit et ne regardait rien, comme si il était hypnotisé.
Il voulait tomber et ne plus se reveiller, etre libre de ce monde et de ce corps horrible. Et pour repondre a son souhait, la terre sous lui s'affaisa, et il chuta, profondément et Chitsume par reflexe tentat de le sauver et vit devant elle, dans la chute une masse d'eau.

Il était tombé dans de l’eau. Il ne s’en rendait même plus compte. Il semblait que Shade était déterminé a garder son hôte vivant. C’était la énième fois que Kuro avait faillu mourir mais il n’avait pas réussit a se tuer encore.
Mais à cette occasion, tout était plus différent. L'eau était légère et pure autour de Kuro, son corps flottait et il était presque en paix et se sentait sombrer dans un lit douillet. Chitsume vit une grande forme noire sortir des profondeurs et aller droit vers kuro ou presque venant de lui, et hurla de toutes ses forces, tellement qu'elle crut être dix fois plus forte qu'avant, et elle vit une jeune femme sur la berge avec un jeune garçon et Chitsume fit de son mieux pour les alerter du danger qui menaçait son maitre.

Kuro, lui, semblait sombrer dans les eaux et autour de lui, et il sentait une force maléfique qui s'étendait dans toute l'eau qu'il touchait, une force qu'il connaissait bien, Shade.

*encore un cauchemard* pensait t il.

Mais il se sentait plus léger et il avait dans son corps une sensation de lestage, comme si on lui enlevait une masse de son cœur. et il se résolut a mourir pour emporter son malheur au plus profond des ténèbres.
Chitsume elle s'était rapproché de l'extrême de la falaise et criait vers la jeune femme. De loin elle avait l'air d'une femme mûre aux cheveux d'argent et a la stature très distinguée mais Chitsume ne cherchait qu'a voir une personne capable de porte son maitre hors de l'eau. Elle savait nager, certes, mais elle n'avait jamais aider un homme avant et ne pouvait presque que patauger dans l'eau. Mais Chitsume savait que elle avait beau crier, personne ne la comprendrait et les seuls Pokémons qui seront intéressés par un sauvetage serait intéressées par un repas juteux. Mais Chitsume essaya tout de même pour voir si son maitre pourrait un jour redevenir souriant et joyeux.


Chitsume- "SAUVEZ LE!!!!!!!!"
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 211

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Yûn le Jeu 1 Sep 2011 - 12:01

Une ombre masqua furtivement la clarté offerte par l'astre nocturne. Avant même de se retourner, la jeune femme comprit qui en était le responsable, rien qu'en voyant le visage de son hybride se renfrogner davantage. Une seule personne pouvait susciter à ce point la jalousie de son dragon.
Et effectivement, il s'agissait bien du Dragon Master. Ou plutôt... Une version rajeunie du maître. Lui aussi semblait avoir subi les étranges changements...


« Bonsoir, Yûn. Je ne pensais pas vous retrouver ainsi, surtout pas dans ces circonstances un peu...particulières. Mais je suis heureux de vous revoir. Je crois que nous nous sommes encore mis dans une drôle de situation... »

Yûn ne put s'empêcher d'esquisser un sourire un peu amusé. Mais, elle dut bien vite retenir son pokémon nouvellement rajeuni, qui était sur le point de se jeter -une fois de plus- sur le Champion. Devant la différence de taille et de force, Uroko céda assez rapidement... Mais cela ne l'empêcha pas de foudroyer l'homme du regard. De même que sa dragonne des temps anciens.

« Qu'est-ce que t'as, toi ? Tu veux t'battre, la vieille ? » S'écria-t-il en direction de Sakeriba, qui venait de lui lancer un très étrange sourire carnassier.

Sentant qu'une catastrophe allait encore arriver si elle ne faisait rien, la Terrosienne souleva le petit garçon dans ses bras
.

« Mais euh !! Lâche-moi !
- Si tu promets d'être sage. Sinon, tu retournes dans ta pokéball ! »


Pour toute réponse, l'hybride se remit à bouder, tout en ne quittant pas des yeux le jeune homme et sa pokémon. Yûn poussa un soupir exaspéré, et le reposa à terre. Aussitôt qu'il eut touché le sol, le gamin s'assit, croisa les bras et détourna la tête, vexé.

« Veuillez pardonner son comportement... J'ai l'impression que ses sentiments à votre égard n'ont malheureusement pas changé depuis la dernière fois... Et le fait qu'il soit redevenu un Draby n'arrange pas son humeur. »

La demoiselle était tout de même impressionnée par son désormais mentor. Ainsi, en plus de son Dracolosse, de sa Libégon et de son redoutable seigneur rouge des mers, ce dernier possédait l'ancienne terreur des cieux ? Quelles autres créatures étaient donc en sa possession... ?
Yûn n'eut cependant pas le loisir de lui poser des questions. Car, l'instant qui suivit, un gros chat blanc et rouge se précipitait vers eux, en poussant des miaulements désespérés. Intrigué, l'enfant-dragon s'approcha d'elle, nullement effrayé par les longues griffes qui pourraient lui lacérer le corps. Après avoir compris de quoi il retournait, l'hybride courut vers sa dresseuse, en essayant de l'amener dans la direction d'où venait la Mangriff.


« Yûn, vite ! Il y a quelqu'un, là-bas ! Et il est tombé dans l'eau !
-Mais enfin, qu'est-ce que tu rac... ? »


Effectivement, lorsqu'elle releva la tête, la jeune femme vit une masse sombre troubler l'onde tranquille et s'enfoncer lentement dans le lac. Aussitôt, elle se précipita sur la berge la plus proche... Mais était bien incapable de faire quoi que ce soit. Elle ne nageait pas très bien, et certainement pas assez pour pouvoir transporter un corps. Quant à Uroko, qui détestait l'eau, il ne fallait certainement pas compter sur lui...


[désolée, c'est un peu court, mais j'allais pas vous powergamer ^^" ]


Dernière édition par Yûn le Dim 2 Oct 2011 - 17:26, édité 1 fois

_________________




Spoiler:

Attends-nous, petite coquine... Ou reviens-nous vite. Alors, bon voyage...
avatar
Yûn
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 135
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Peter le Dim 2 Oct 2011 - 16:42

Le petit dragon de Yûn (encore plus petit que la dernière fois, en fait) était toujours aussi haineux à l'égard de Peter, ce qui fit quelque peu sourire ce dernier. Oh, il finirait bien par s'y faire, et si ce n'était pas le cas, cela ne dérangeait pas le Dragon Master. Toujours était-il qu'Uroko boudait de manière manifeste, comme un gosse. Songeant qu'il y avait sans doute plus urgent que le caprice du Draby humanisé, l'adolescent regarda sa cadette devenue son aînée l'espace d'un moment et fit un léger signe de tête pour signifier qu'il ne prêtait pas attention à la colère de l'hybride. Ce dernier avait défié Sakeriba et l'avait provoquée, mais la créature à la peau de pierre le toisa d'un air terrifiant, même pour le petit dragon téméraire. Sans doute la plus dangereuse de l'équipe, la Ptéra était toujours ravie de dévorer ce qui lui tombait sous les crocs, que ce soit un humain ou un autre Pokémon… Sans le contrôle qu'exerçait Peter sur lui, elle ferait des ravages dans la population une fois lâchée en ville. La mâchoire plusieurs fois millénaire claqua tandis que sa propriétaire fixait Uroko droit dans les yeux et lui faisait comprendre qu'elle avait toujours une petite faim. Le dresseur de Dragons apaisa son Pokémon d'un signe de la main, puis se tourna à nouveau vers Yûn.

Mais il n'eut pas le temps d'ajouter quoi que ce soit. Un Mangriff courait dans leur direction et vociférait, tout affolé. Alors que Sakeriba plissait ses yeux de prédatrice (un festin en vue, peut-être), l'hybride, lui, traduisait à sa maîtresse. Quelqu'un était en train de se noyer dans le lac, non loin de là. Yûn démarra alors au quart de tour et s'arrêta sur la berge dudit lac, certainement parce qu'elle ne se sentait pas capable d'aller chercher le dresseur de la Mangriff. Quant à Uroko, la tête qu'il tirait à la vue de l'étendue d'eau ne laissait aucun doute quant à son envie de s'y enfoncer. Peter, qui les avait suivis, effleura la Ball d'Akairos, mais ne sentit pas la terrifiante aura habituelle. Il avait désévolué. Cependant, il pourrait peut-être l'aider…

Le Dragon Master retira sa cape d'un mouvement de la main, puis sa chemise, ne gardant que son pantalon en guise de vêtement. Il s'excusa de ce déshabillage intempestif et lança la capsule contenant son Magicarpe vers les cieux. Akairos s'en libéra et plongea dans l'eau fraîche dans un éclair doré, éclair que suivit immédiatement Peter. Le poisson ne pouvait pas remonter l'inconnu à la surface, mais il pouvait guider son dresseur grâce à ses écailles d'or où se reflétait l'astre lunaire. Ainsi, il ne serait pas seul dans l'eau sombre et profonde. De plus, le Dragonnier comptait bien se servir de ses capacités pour sauver le jeune homme. C'est donc à la suite du Pokémon brillant que Peter tenta de rejoindre les profondeurs du lac.

Il était déjà arrivé à mi-chemin quand il aperçut la main de l'inconnu inconscient. Akairos se mit à nager autour de lui pour lui indiquer l'endroit où se trouvait Kuro, et Peter nagea rapidement dans sa direction pour l'attraper. Après avoir pris l'humain dans ses bras puissants, le champion nalcien inspira un grand coup, avalant de l'eau par la même occasion. Mais cela ne le dérangea pas outre mesure : en effet, il la recracha immédiatement alors qu'il libérait un Dracosouffle en direction du fond de l'eau pour se propulser vers la surface. En quelques secondes, il creva le miroir d'eau et leva les yeux vers la Ptéra, qui volait en cercle au-dessus du lac. La créature préhistorique descendit immédiatement pour emporter son maître hors de l'eau en refermant ses serres sur ses épaules nues, y laissant une entaille peu profonde. Elle déposa ensuite Peter et Kuro sur la berge avant de se poser non loin d'Uroko par pure méchanceté et provocation tout en le regardant de travers histoire de voir sa réaction. Peter examina rapidement l'humain et affirma :


« Il va bien, il est juste inconscient. Il faut le laisser reprendre son souffle. Maintenant, il va falloir trouver le moyen de redevenir ce que nous étions… »

Au moment où il terminait sa phrase, un éclair accompagné de cris déchirants zébra le ciel. Deux énormes formes traversèrent alors la voûte céleste et entrèrent en collision avec une extrême violence. Une voix résonna alors, puissante et vibrante, leur intimant de « trouver les fragments d'Horloge avec des Pokémon transformés ». Palkia (car c'était bel et bien lui qui affrontait Dialga dans les cieux) venait de leur donner la solution…même si elle était incompréhensible… Quoique…

« Bon sang, je crois que j'ai compris…Venez tous. »

Joignant le geste à la parole, il libéra tous ses camarades en même temps. Un Draco d'une taille plutôt inhabituelle et à la peau un peu foncée apparut - Kairyuu, vu son aura -, suivi par un hybride d'une cinquantaine d'années aux couleurs flamboyantes. Hakkatsu s'étira longuement avant de tourner la tête vers son voisin de droite, qui s'avéra être une Sunagon humanisée et âgée d'environ treize ans. Enfin, un peu à l'écart, une jeune fille vêtue de couleurs douces et pâles observait Peter, ses yeux d'un bleu profond rivés sur le visage du maître.

Spoiler:

(Âge réel, elle est actuellement plus jeune que ça)

« Yûn, Uroko, voilà ma famille au complet. Dans l'ordre, Kairyuu, Hakkatsu, Sunagon et ma précieuse amie. Je crois que nous aurons besoin d'eux pour réussir à faire ce que nous demande le Dragon de l'Espace. Je n'ai par contre aucune idée de l'endroit où il faut chercher. »

La jeune fille aux traits doux s'avança calmement vers Peter, lui prit doucement la main et le mena jusqu'au bord du lac avant d'en indiquer la surface. Ainsi donc, elle pensait trouver les fameux fragments au fond de l'eau… Sachant que l'ancienne prêtresse ne faisait jamais rien sans raison, il acquiesça et se tourna vers Yûn, après avoir remarqué que Kuro avait repris conscience.


« Elle veut que j'aille les chercher là-dedans, et elle va venir avec moi. Sunagon, j'aimerais que tu restes auprès du jeune homme le temps qu'il reprenne ses esprits (il sourit à la Mangriff pour la rassurer), et toi, Hakkatsu, allume un feu pour le réchauffer au plus vite. Sakeriba, j'ai besoin que tu restes dans les parages pour nous avertir en cas de danger. Kairyuu, tu viens avec moi. Akairos va nous guider avec la lumière produite par ses écailles d'or. Yûn, si vous vous en sentez capable, vous pouvez venir avec moi. Je vous protègerai, n'ayez crainte. Vous ne risquez pas de vous noyer. »

Le Dragon Master tendit sa main libre à la femme aux cheveux d'argent. Une impression de calme et de sérénité peinte sur le visage, il l'engageait à la suivre dans les profondeurs du lac. Elle n'était pas forcée d'accepter, bien sûr, et pouvait choisir de rester sur la berge afin de veiller sur l'humain dont ils ne connaissaient toujours pas le nom. Il attendit donc sa réponse, la main prête à accueillir celle de sa future disciple.



_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Kuro le Mer 26 Oct 2011 - 20:36

Kuro se noyait en sachant précisément qu’il allait mourir. Il n’avait plus peur de se libérer de ce poids. Mais cette fois ci tout devint sombre et il ne se rappela plus de rien et tout disparut dans les profondeurs de l’eau. Son corps lui, très faible sombrait profondément et contrairement a la logique il ne devenait pas plus faible mais regagnait de la force. L’eau argentée du lac mystérieux dans lequel Kuro comptait mettre fin a ses jours avait un effet surprenant, si c’était le sien. Le corps du jeune homme se raffermit et rétrécit, jusqu'à ressembler celui d’un enfant de 9 ans. Il était très étrange de voir ce corps nouveau se former sous le roulement de vagues argentes qui caressaient la surface de l’eau.

Kuro revint à lui plus tard sur la berge, entouré de Pokémons et de personnes qu’il ne reconnaissait pas, tout était étranger. Le jeune homme avait été apparemment sauve des eaux et se tenait assis du mieux qu’il pouvait pour satisfaire sa curiosité. Son corps était expose et arborait de nombreuses cicatrices profondes qui lui semblaient étrange mais il n’en tenait pas d’intérêt. Il était fasciné par le couple de personnes qui discutaient devant lui. La première était une jeune femme a la carrure fine et légère avec un brin d’autorité ; sa chevelure d’argent luisait et elle ressemblait presque a une cascade argente. Elle avait l’air très adulte était et devant elle se tenait un enfant qui avait une présence impressionnante et qui surpassait de loin celle de la jeune femme. Il lui parlait d’un ton distingué et raffiné ce qui mettait en valeur son pouvoir. Il avait des cheveux de couleur rouge feu et un physique travaillé. Ses cheveux étant toujours mouilles, Kuro pris un coup de froid et éternua. Il releva les yeux et vit que, à coté du jeune homme ,se tenait un grand oiseau de pierre qui avait l’air ancien et tres robuste, son corps fait d'une pierre craquelée mais solide en tout point, une créature féroce et assez terrifiante aux yeux de Kuro. Non loin, un petit garçon regardait d’un air jaloux et plein de rage le majestueux oiseau de pierre. Mais le garçon en lui même avait une aura autour de lui qui le rendait très différent aux autres humains, comme s’il était complètement à part.

Une dernière entité qui avait attirée l’attention du jeune homme était la jeune femme qui se tenait debout et parlait d’une voix étrange et merveilleusement savante. Elle était vêtue de couleurs douces, et Kuro se demanda si cette dernière était comme le petit garçon qui faisait la taille de Kuro qui se plaignait auprès la femme aux cheveux argentés. Mais son attention fut bien vite détournée des personnes devant lui. Il entendit soudainement de lourds chocs dans le ciel, comme si les dieux se battaient de toute leur force dans les cieux. Le choc tonitruant fit tordre le ciel, et Kuro eut un sentiment soudain de Pression immense exercée sur lui, comme si une chose essayait de percer son corps de toutes parts et de se le procurer. Et des que le choc se termina, la sensation s’évapora. Une seconde s’était écoulée, mais il y avait la une sensation qui avait semblée durer une eternitee.

Kuro ensuite tenta de voir ce qui se passait ne se souciant pas de son état physique pauvre. Son corps ne répondait pas comme il devait mais il parvenu à se rehausser sur ses coudes et tenta de voir ce que les autres personnes préparaient. Il crut comprendre qu’un artefact était perdu au fond de l’eau et qu’il fallait le sauver. Mais il ne pouvait plus se mouvoir correctement. Soudain. Un chat se jeta sur lui, tout content.

Ce chat était Chitsume, la Mangriff que Kuro avait sauve au cours ses voyages. Au bonheur de Chitsume, Elle reçut des câlins par milliers et se fit dorloter pendant un long instant, mais son cœur fut brise en un seul instant par une phrase simple, mais destructrice.

« Tu es bien gentille dis moi. A qui appartiens-tu ? »

La jeune mangriff vit un regard illumine et un sourire resplendisant sur le visage du jeune Kuro mais, lui, ne vit plus qu’un flot de larme venant de la silencieuse Mangriff. Elle se rendit compte que le jeune maitre qu’elle adorait tant avait trouve son bonheur par la seule manière que Kuro avait trouve. L’oubli.

Le jeune homme vit la mangriff en larme courir vers les personnes et les pousser pour passer et courir au loin. Elle était horrifie. Kuro, avec une apparence infantile, essaya de la suivre mais il ne put même pas se lever, il était impuissant. Il ne pouvait que suivre les conseils données par le groupe devant lui et espérait revoir le Chat qui était partit en pleurant.


Dernière édition par Kuro le Dim 20 Nov 2011 - 20:29, édité 1 fois (Raison : des revisions au niveau de la langue)
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 211

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Yûn le Jeu 27 Oct 2011 - 11:24

Yûn n'avait rien pu faire pour tenter de sauver cet inconnu. Elle n'avait pu qu'assister, impuissante, à l'intervention de son mentor rajeuni. Elle fut cependant surprise de le voir utiliser une autre créature que son effrayant tyran des mers si particulier. De même, elle ne put rien faire lorsque celui-ci déposa le rescapé au sol...
Soudain, une lumière flamboyante déchira la paisible voûte céleste, accompagnée d'un fracas assourdissant. Le corps entier de la Terrosienne fut parcouru d'un grand frisson, tandis qu'elle portait son regard vers l'origine de ce chaos. Tout ce qu'elle put distinguer, ce fut deux entités face à face, qui dissimulaient une partie de l'astre nocturne. Elles devaient être immenses, si elles faisaient cette taille à cette distance !
Entendant l'exclamation du Dragon Master, la désormais jeune femme reporta son attention sur lui. Il venait de libérer ses autres compagnons, lui révélant ainsi les deux dernières créatures en sa possession actuellement. Elle fut même un peu... rassurée de voir qu'il n'y avait pas qu'Uroko qui avait subi des mutations.


« Yûn, Uroko, voilà ma famille au complet. Dans l'ordre, Kairyuu, Hakkatsu, Sunagon et ma précieuse amie. Je crois que nous aurons besoin d'eux pour réussir à faire ce que nous demande le Dragon de l'Espace. Je n'ai pas contre aucune idée de l'endroit où il faut chercher. »

La Terrosienne aux cheveux argentés entendit alors son petit dragon pousser un grognement. Elle réprima un petit sourire exaspéré en l'entendant bougonner une phrase dans le genre de 'cherche à faire son intéressant...'. Il fallait dire que, sur une équipe de six pokémon, tous étaient des dragon, et il n'y en avait qu'un seul qui ne savait voler... Pire, le fait de voir Sunagon, son ancienne adversaire, elle aussi capable de prendre une forme humaine, et ayant toujours une habilité à voler l'énervait d'autant plus. Et comme si cela ne suffisait pas, c'était toujours lui le plus petit de la bande...

« Elle veut que j'aille les chercher là-dedans, et elle va venir avec moi. Sunagon, j'aimerais que tu restes auprès du jeune homme le temps qu'il reprenne ses esprits (il sourit à la Mangriff pour la rassurer), et toi, Hakkatsu, allume un feu pour le réchauffer au plus vite. Sakeriba, j'ai besoin que tu restes dans les parages pour nous avertir en cas de danger. Kairyuu, tu viens avec moi. Akairos va nous guider avec la lumière produite par ses écailles d'or. Yûn, si vous vous en sentez capable, vous pouvez venir avec moi. Je vous protègerai, n'ayez crainte. Vous ne risquez pas de vous noyer. »

Que...? Il venait vraiment de lui proposer de l'accompagner...? Alors que, jusqu'à présent, elle avait surtout été un poids mort...?
En même temps, c'était normal, non ? Elle avait accepté de suivre son enseignement, alors il était tout à fait logique qu'il lui propose de venir avec lui. Et ainsi, peut-être qu'elle saurait se rendre utile. Il restait toujours le problème de l'eau. Après tout, elle ne savait pas très bien nager... Mais, puisque le Champion aux dragons paraissait confiant...
Yûn acquiesça, et tendit sa main vers la sienne, afin de lui signifiait qu'elle était d'accord. Mais, juste à ce moment-là...


« Hey ! Si c'est comme ça, moi aussi, je viens !! »

La jeune femme baissa les yeux jusqu'à son enfant-dragon. Ce dernier lançait un regard noir, plein de défi et de méfiance, au Nalcien. Pour qu'il dise cela, alors qu'il détestait encore plus l'eau qu'une créature de feu, cela montrait bien toute la confiance qu'il lui accordait...

« Excusez-moi, je reviens tout de suite. »

Elle attrapa son pokémon dans ses bras et s'éloigna avec lui, alors qu'il ne cessait de protester. Elle n'accepta de le déposer à terre qu'une fois qu'ils furent suffisamment loin pour ne pas être entendus par les autres -du moins était-ce ce qu'elle espérait. Il était temps de mettre les choses au clair.

« Tu vas arrêter de te comporter comme un enfant, oui ?
- J'vois pas du tout de quoi tu parles... »
Bougonna-t-il.
- Tu ne vas pas me faire croire que ça te fait plaisir d'aller dans le lac, alors que, d'habitude, tu évites même de marcher dans une flaque !
- Mais Yûn... »


Elle posa une main rassurante sur son crâne renforcé. Cela eut pour effet de le faire taire immédiatement.

« Je sais que tu t'inquiètes pour moi, et que tu n'as pas confiance en lui. Mais moi, si. On a déjà eu cette discussion, il me semble. Je me trompe ? »

Le petit Draby humanisé voulut répondre... Mais finit par détourner simplement la tête.

« Si tu ne veux pas que les autres te prennes pour un gamin, évite d'agir comme tel. En plus... Je suis sûre que tu seras beaucoup plus utile pour aider ce garçon à se sentir mieux.
-En faisant quoi, par exemple, hein ? »


Au moment même où il disait cela, la Mangriff qui leur avait signalé l'accident de son maître les dépassait en trombe. Elle semblait désespérée.

« Déjà, en consolant cette pokémon. »

Uroko ne semblait pas très convaincu, mais finit par accepter. Soulagée, sa dresseuse se releva et se dirigea vers son mentor. Mais, avant de se jeter à la poursuite du félin, l'enfant-dragon prit le temps de se retourner. Mettant ses mains autour de sa bouche pour que sa voix ait plus de portée, il cria.

« Eh ! Pseudo dragon ! Si jamais tu lui fais quoi qu'ce soit, t'es mort ! »

Puis il fila, alors que Yûn se passait une main sur le visage, exaspérée et gênée. Et, pour la énième fois, elle s'excusa du comportement de son dragon.

« Je suis désolée... Mais au moins, il arrêtera son caprice pendant un moment. Nous pouvons y aller, si vous avez toujours besoin de... Enfin, si votre proposition tient toujours. »

Elle marqua une courte pause, pensive. Puis, elle finit par ajouter, avec un sourire un peu gêné. Après tout, dans ces conditions, ce qu'elle allait dire semblerait quelque peu étrange...

« Sensei... »

_________________




Spoiler:

Attends-nous, petite coquine... Ou reviens-nous vite. Alors, bon voyage...
avatar
Yûn
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 135
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Peter le Sam 19 Nov 2011 - 15:41

Alors qu’ils s’apprêtaient à descendre dans les profondeurs du lac, Peter et son groupe virent la Mangriff de Kuro se précipiter vers eux, puis s’enfuir, l’air troublé et ravagé par le chagrin. Et il y avait de quoi. Son maître venait de faire comprendre à tout le monde, par une simple question posée à son Pokémon, qu’il l’avait totalement oubliée…Après s’être éloignée avec Uroko, Yûn revint vers Peter en s’excusant du comportement de son compagnon, apparemment réquisitionné par la Terrosienne pour aider Chitsume et la consoler. Souriant devant la menace proférée par le petit Draby à son encontre, le Dragon Master serra doucement la main de son élève dans la sienne, puis se tourna vers ceux qui, parmi ses propres Pokémon, devaient rester auprès de l’inconnu.

« Je compte sur vous deux pour veiller sur lui, le réchauffer et l’écouter ou lui parler si besoin est. Je suis Peter d’Eternara, et voici mes compagnons, Hakkatsu et Sunagon, qui vont s’occuper de vous pendant notre absence, termina-t-il à l’adresse du jeune homme. »

Puis, l’adolescent regarda à nouveau son aînée aux cheveux d’argent et lui sourit également en l’entraînant lentement vers la rive. Il fit ensuite pivoter la Draco sans âge vers Yûn et lui-même de sorte à former un cercle, qui se ferma quand l’ancienne prêtresse prit l’autre main de la Terrosienne. Ils étaient à présent dans l’eau jusqu’à mi-cuisse, et ils avançaient inexorablement vers le centre du lac. Lorsque l’eau atteignit leur abdomen, la compagne silencieuse de Peter émit une douce lumière qui les entoura tous les trois et se transforma en une bulle argentée et protectrice. Ainsi, ils pourraient respirer en toute tranquillité, malgré la plongée et la pression.

« Nous sommes prêts… Allons-y. »

Les trois personnes disparurent alors dans l’eau, s’enfonçant dans un monde d’ombre et de silence.

--------------------------------------------------------------------

« Avec ça, tu devrais pouvoir te réchauffer, gamin. »

L’humanoïde, après avoir craché une flamme brûlante, s’éloigna quelque peu du brasier pour se mettre à l’écart. Hakkatsu aurait voulu aller avec son maître, mais rien qu’à l’idée de mettre une patte dans l’eau, il grimaçait de dégoût, alors…il devait se contenter de lui obéir en faisant attention à cet humain qu’ils avaient retrouvé dans le lac. Non loin de l’inconnu, la Libégon, elle aussi sous forme humaine (et rajeunie, de surcroît), essayait de faire sécher les vêtements du rescapé, non sans essayer de lui faire la conversation. Il fallait dire que sa gentillesse naturelle la poussait à s’occuper de lui, et elle l’aurait fait même sans la demande de Peter.

« Tu vas bien ? Ne t’en fais pas, avec ce feu-là, tu n’auras pas froid bien longtemps. La flamme de mon ami est aussi ardente qu’un volcan ! Mais au fait… La Pokémon de tout à l’heure semblait te connaître. C’est elle qui est venue nous prévenir que tu étais tombé dans le lac. Je pense même…que c’est ta Mangriff. Dis-moi, comment t’appelles-tu ? Et comment es-tu arrivé là ? Prends tout ton temps, Peter ne reviendra pas tout de suite. Oh, et comme il l’a dit, je m’appelle Sunagon, et voilà Hakkatsu. »

La Libégon redevenue Vibraninf s’assit près de Kuro, attendant qu’il veuille bien leur raconter ce qui lui était arrivé. Plus loin, perchée sur un arbre, la Ptéra replia ses ailes de pierre dans un bruit de froissement et d’éboulement en gardant un œil sur la surface de l’eau.

--------------------------------------------------------------------

Toki wa…

La sphère d’argent descendait avec lenteur, ses trois occupants se tenant toujours la main à l’intérieur. Sans un bruit, ils s’éloignaient de plus en plus de la surface du lac et se rapprochaient du cœur du lieu, espérant y trouver ce qu’ils cherchaient. De temps à autre, une lueur sporadique et éphémère les éclairait dans la noirceur de l’élément liquide qui atténuait jusqu’au moindre souffle de vie. Nageant rapidement autour d’eux, le Magicarpe doré essayait de les aider dans leur quête. Sous cette forme, Akairos était bien plus calme et bien moins dangereux que le serpent des mers rouge. Pourtant, il restait spécial, particulier, répandant toujours autour de lui ces fines particules d’or qui semblaient comme autant de promesses réconfortantes pour ceux dont le temps avait été modifié. La flèche brillante qui clignotait dans les ténèbres du lac redonna du courage à Peter, qui regarda sa disciple d’un air serein. Il inspira profondément, invitant sa compagne à faire de même. Il voulait lui apprendre à maîtriser sa respiration, car si elle voulait devenir Dragonnière, elle devait savoir que les capacités associées à cette voie pouvaient s’avérer dangereuses si elles n’étaient pas utilisées correctement et avec parcimonie. Il recommença donc son geste, l’incitant à l’imiter. De plus, si elle ne voulait pas succomber à la panique la plus totale (la bulle, bien que rassurante, opacifiait énormément le champ de vision de ceux qui se trouvaient à l’intérieur), elle avait tout intérêt à faire le vide dans son esprit et à adopter la même attitude que son mentor. Il fallait dire que ce n’était pas exactement très rassurant d’être suspendus au milieu de ce qui semblait être nulle part, dans un lac immense et profond, avec pour seule protection la bulle d’air d’une humaine devenue Pokémon (ou d’une Pokémon transformée en humaine)…


« Yûn, écoutez bien… J’aimerais que vous soyiez à l’écoute des propres battements de votre cœur. Il vous suffit de rester calme et de ne penser à rien d’autre. Vous finirez par n’entendre que ça. Et puis, vous verrez ensuite que vous percevrez autre chose… »

Le Dragon Master ferma lentement les yeux, ressentant en lui son puissant rythme cardiaque qui se calquait sur l’espèce de « pulsation » propre de l’eau. Au bout d’un moment qui parut être une éternité, une voix douce résonna dans la sphère.

« Peter… »

Les yeux qui avaient volé au ciel un peu de leur couleur fixaient le maître sans ciller. Le champion d’Eternara acquiesça en silence, attendant que Yûn aussi perçoive ce qu’ils avaient détecté. Comme pour confirmer leur impression, l’éclair doré qui traversa soudain le noir leur montra d’abord un banc de Magicarpe, puis une saillie rocheuse sur laquelle un objet scintillant et ouvragé ressemblant à une flûte était posé. Ocarina, c’était le nom de l’instrument que le Dragon spatial leur avait demandé de trouver avec des Pokémon possédant le pouvoir de prendre une autre apparence. La bulle s’immobilisa alors tandis que Peter, sans lâcher la main des deux femmes, fixait son élève avec douceur et bienveillance. Maintenant qu’ils avaient trouvé, ils avaient le temps de revenir et d’admirer le silence de ce monde caché et obscur qu’était le lac de la Liberté.

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Kuro le Dim 20 Nov 2011 - 21:26

Kuro était abasourdi par le Pokémon qui venait de s’enfuir. La Mangriff qui l’avait à un moment caressé l’avait maintenant laissé seul et il était impuissant face à elle. Il ne savait pas ce qu’il avait dit de mauvais, ou ce qu’il avait mal fait. Son petit corps avait cependant été rapidement rappelé de sa condition alors qu’un vent froid souffla sur ses blessure, lui donnant un coup de froid ainsi qu’une immense douleur. Il était mal en point et ne pouvait pas le nier. Il abandonna sa tentative de se lever et resta assis, se demandant ce qui se passait autour de lui. Les gens commencèrent à aller dans l'eau, et il ne restait que deux personnes pour veiller sur lui, la jeune femme aux cheveux vert qui était assez majestueuse et avec elle se tenait un garçon qui possédait des caractéristiques assez propres à un Flamenois, mais quelque chose était anormal. Ces deux personnes étaient dotées d’une aura qui les rendaient plus imposants et plus mystérieux que les autres personnes, mais Kuro y prêta de l’importance que très peu. Ses plus grandes préoccupations étaient de se soigner au plus vite pour au moins aller voir le Pokémon qui était, maintenant loin de lui, en pleurs.

Le garçon, à l'allure de Flamenois, s’approcha de lui et posa au sol un tas de branches et de bois qu’il devait avoir amassé pendant que Kuro était encore inconscient. Soudainement le garçon souffla un jet de feu sur le bois, créant ainsi un feu de camp pour réchauffer le corps grelottant de Kuro.

« Avec ca tu devrais pouvoir te réchauffer gamin ».

Kuro regarda ce dernier avec un air ébahi. Pour lui cela était une toute nouvelle chose et il se demanda ce qui c’était passe.

-Comment est ce que ce garçon a-t-il allumé le feu ? Comment avait-il fait ? Il ne l’a pourtant pas touché… Un Mage ? Qu’est ce qu’est un mage déjà ? Mais il pourrait tout aussi bien être un monstre ? Mais ça ne peut pas être ça … sinon il m’aurait déjà tue… et pourquoi n’est t il pas allé aider les autre lorsqu’ils sont descendus dans le Lac ? L’autre personne est elle pareille ?

Kuro se tortura l’esprit et au final réussit à sourire au jeune homme…. Et il se rappela du Pokémon avec lui précédemment…. Comment savait t il ce qu’était un Pokémon ? Kuro lui en ne connaissait que le mot mais ne savait pas ce qu’était sa signification. Beaucoup de choses auxquelles il pensait n’avaient plus aucun sens pour lui.

Sans qu’il ne s’en soit rendu compte, la jeune femme aux yeux rouges mais tout calmes s’était approche de lui et lui posa des questions :

« Tu vas bien ? Ne t’en fais pas, avec ce feu-là, tu n’auras pas froid bien longtemps. La flamme de mon ami est aussi ardente qu’un volcan ! Mais au fait… La Pokémon de tout à l’heure semblait te connaître. C’est elle qui est venue nous prévenir que tu étais tombé dans le lac. Je pense même…que c’est ta Mangriff. Dis-moi, comment t’appelles-tu ? Et comment es-tu arrivé là ? Prends tout ton temps, Peter ne reviendra pas tout de suite. Oh, et comme il l’a dit, je m’appelle Sunagon, et voilà Hakkatsu. »

Apres lui avoir parlée, la jeune femme se mis prés de lui et ses yeux captivèrent Kuro alors que son corps se rapprochait de lui. Dans son inconscient Kuro, en fixant ses yeux, pensa soudainement à « Pokémon ». La tête de Kuro commença alors à s’emplir de fait divers et varies sur les Pokémons, comme si une clé venait de délivrer ces mémoire d’un coffre fort. Il se rappelait des différences entre les Pokémons, leurs apparences, quelques Pokémons en Particulier et aussi une extensive liste de Pokémon qui semblait avoir été mémorisée par cœur. Kuro se doutait alors que quelque chose était anormal. Il était devenu Amnésique. Il avait perdu tout ses souvenirs et ses liens au passé… les questions de la jeune femme l’interpellaient et soudainement comme un choc, une larme coulait sur sa joue. Elle roula le long de son visage et se déposa lentement sur sa main. Elle était seule et unique. Tellement le choc fut brutal.

« Mon…. Nom….. »

Son visage se mit à trembler et les larmes commencèrent à affluer alors que le petit garçon parlait avec un air détache, une émotion dévastatrice l’avait frappé. Violente au point que le corps ne pouvait que pleurer et ne rien faire d’autre. Le néant… laissa place a la rage… et elle fut engloutie par les flots de armes de la tristesse.

« Je... je croit que vais bien. » Kuro parlait en Sanglotant. « Mais…. Je ne sais pas ce qu’il m’arrive….. Je me suis réveillé ici... sur la berge avec votre groupe discutant devant moi et…. Je ne me rappelle plus de rien… je ne me rappelle que de certaine chose maintenant… mais tout mon passe semble avoir disparut… Je ne sais rien de moi… pourquoi j’étais dans le lac en train de me noyer me dépasse... mais je ne peux rien faire...

Le petit garçon commença à se taire et il essayait de retenir ses sanglots….. Il avait conscience de ses problèmes et se rappelait du regard sur le visage de la mangriff. Son regard avait été d’un désespoir profond. Avant que Kuro ne lui demande à qui elle appartenait, la Mangriff assez imposante était en toute apparence Heureuse et débordante de joie. Ce regard était plein de joie comme si un rêve de la Mangriff se tenait devant elle et elle arborait âpres la question de Kuro un regard Détruit. Brisé. Réduit à néant, comme si son trésor le plus cher lui avait échappé des mains et s’était évaporé. Le petit garçon qu’était Kuro se rendant compte de ce qui s’était passé s’empressa de se calmer et de parler a Sunagon et Hakkatsu qui se tenaient à coté de lui.

« Euh...Sunagon, n’est ce pas ? » Kuro le visage empli de larme se tourna vers elle et lui dit. « Je crois que le Pokémon qui s’est enfui en pleurant était bien à moi…. Je ne peux rien te prouver mais… je le sens… son regard était tellement triste a l’annonce de ma question que je dois avoir oublié même mes plus fideles amis….. Si elle m’appartenait... alors elle pourra peut être répondre a tes questions, au moins mieux que moi. S’il te plait… aide la... je ne peux rien faire et je ne peux même pas physiquement aider donc... s’il te plait aide la»

Kuro regardait la femme avec des yeux honnêtes et pleins de Conviction. Il ne pouvait en aucun cas avoir menti pour prendre avantage de sa situation. Mais il était tout de même en piteux était et le long stress de la découverte de son amnésie l’avait lourdement affaibli et il sombra dans le sommeil… avec une larme pour la Mangriff coulant sur le coté de son visage.

A une certaine distance de Kuro et ses aides, Chitsume était assise sur une pierre et son regard se perdait dans le sol. Son maitre était enfin heureux. Mais qu’était-il d’elle Est-ce que Kuro accepterait la créature aux griffes pourpres ? Serait-il dégouté et la rejetterait si elle tenterait de le suivre ? Etait il aussi gentil et rempli de compassion qu’avant ? …. Est il vraiment guérit ? Comment ferait-elle pour revenir auprès de lui. Il pouvait avoir changé pour le meilleur ou le pire. Mais Chitsume comptait rester sur son rocher et pleurer le deuil de son maitre….


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Pourquoi ? Comment est ce possible ! Je... je ne peux pas … Je ne peux pas MOURIR ! Pas maintenant ! Je suis... Ou suis-je ? C’est…. Impossible… Je suis un être immortel je ne peux pas mourir ou disparaitre… pas ici ! je ne peut plus bouger…. Mon corps... mon apparence… ou est elle ! GRAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »

Un cri résonna dans l'air et ne se fit entendre que par des êtres puissants…. Une créature criait a l’aide… un monstre criait pour sa survie.
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 211

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Yûn le Dim 4 Déc 2011 - 16:56

Il semblait que la jeune Terrosienne ait eu raison de faire confiance en son mentor. La bulle protectrice créée par sa compagne mystique les isolait parfaitement de l'eau. Bien qu'elle soit entièrement étanche, leur permettant ainsi de respirer et de rester au sec, la sphère leur laissait voir les mystères que renfermait le lac. Enfin, elle aurait pu.
En effet, les rayons lunaires étaient bien loin d'avoir la puissance de ceux du seigneur diurne. De ce fait, la lumière argentée ne parvenait pas à percer les ténèbres de l'onde. Seul Akairos, avec ses écailles dorées, leur offrait un peu de clarté... Mais qui était loin de suffire. Privée de repères visuels, Yûn avait la désagréable sensation d'être suspendue dans le vide.
De plus, il faisait particulièrement froid. La jeune fille ne savait pas si cela était dû à son imagination, si c'était dû au fait de ne rien voir autour d'elle qui lui laissait une impression de vide ou si leur bulle protectrice ne pouvait les isoler de la température glacée du lac. Ce qui n'était pas pour la tranquilliser, loin de là.
De ce fait, Yûn n'était pas vraiment rassurée. Inconsciemment, elle serra un peu plus fort la main du Maître des Dragons et de la Draco humanoïde.
Le Nalcien sembla se rendre compte de son malaise. Il se mit à respirer d'une manière lente et sereine, ses expirations se faisant plus longues que ses inspirations. Comprenant que cet exercice était fait à son intention, la jeune femme décida de l'imiter.


« Yûn, écoutez bien… J’aimerais que vous soyiez à l’écoute des propres battements de votre cœur. Il vous suffit de rester calme et de ne penser à rien d’autre. Vous finirez par n’entendre que ça. Et puis, vous verrez ensuite que vous percevrez autre chose… »

Au début, elle ne parvint pas à maîtriser son souffle. Son angoisse l'empêchait de se concentrer suffisamment. Elle secoua la tête.

*Allez, il faut que je me ressaisisse ! Comment est-ce que je veux prétendre suivre son enseignement si je ne suis même pas capable de me calmer et de simplement maîtriser ma respiration ?! *

Elle ferma les yeux pour mieux pouvoir se concentrer. Comment faire... ?
Elle eut alors une idée. Reprenant l'exercice, elle inspira profondément, puis se bloqua un instant. Elle devait s'imaginer que tout ce qu'elle allait souffler représentait non pas de l'air, mais toutes ses peurs et angoisses. La Terrosienne recommença plusieurs fois. Bizarrement, elle se sentait un peu mieux à chaque fois. Bien que ce ne soit que psychologique, elle se sentait véritablement débarrassée de ses tourments. Et pas que de ceux de l'instant présent. C'était comme si toutes ses inquiétudes des mois précédents, qui avaient continué de lui peser sur le cœur et sa conscience, s'envolaient. Elle avait l'impression de prendre un nouveau départ.
Non... Il y avait autre chose. Le silence qui avait toujours régné jusqu'à présent paraissait légèrement troublé. Mais pas par des agents extérieurs. Non. On aurait dit que cela venait de l'intérieur même de son être. Quelque chose qui lui était familier. Après quelques instants de flottement, elle comprit enfin. C'était son propre cœur, qui battait d'un rythme régulier. Elle s'étonna de songer que c'était véritablement la première fois qu'elle entendait ainsi ses battements. Bien sur, auparavant, elle avait déjà eut l'occasion de les entendre, mais toujours dans des circonstances particulières. Lorsqu'elle avait très peur par exemple. Cependant, l'écouter de cette manière... C'était comme si elle le redécouvrait.
Yûn rouvrit les yeux. Le visage serein aux yeux d'un bleu profond de l'amie de Peter lui faisait face. Tournant la tête, elle vit que son mentor la regardait. Elle ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire timide de remerciement et de gêne. Ca commençait bien... Comme pour la première fois où ils s'étaient rencontrés, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle faisait preuve d'assurance. Mais au moins, cette fois-ci, elle ne s'était pas laissée débordée par son dragon.

La bulle, guidée par le Magicarpe doré, continuait d'évoluer silencieusement dans les abysses du lac. Celui-ci était étonnamment profond.
C'est alors que la Draco humaine interpella le Dragon Master. Tous deux semblaient avoir découvert quelque chose, ce qui laissait la jeune femme aux cheveux d'argent un peu perplexe. Qu'avaient-ils bien pu distinguer, dans cette obscurité ?
Ce fut Akairos qui lui donna la réponse. La faible lumière dispensée par ses écailles dévoilait ce qui semblait être l'objet de leurs recherches. Un drôle d'instrument, que Yûn n'avait encore jamais vu. Enfin, si. La forme de l'objet lui rappelait vaguement un instrument à vent que possédait un marin, lors de l'un de ses voyages maritimes.
Mais, maintenant qu'ils l'avaient trouvé, une autre question se posait. Comment le récupérer... ?


-------------------------------

Uroko avait poursuivi la petite Mangriff. Cependant, elle avait pris de l'avance et il n'avait qu'une vague idée de la direction vers laquelle elle s'était dirigée. Et il ne risquait certainement pas de la rattraper, la vitesse n'étant pas son fort, même sous forme humaine et dépourvu de sa lourde armure.
Enfin, il la trouva, assise sur une pierre. Elle paraissait complètement désespérée.
Le dragon rajeuni s'arrêta à sa hauteur et se pencha en avant, pour reprendre son souffle.


« Ah... Ah... Ben dis donc, tu cours vite, toi... »

Le félin ne lui répondit pas, trop absorbé dans son chagrin. Uroko se redressa et la considéra d'un regard dubitatif. Bah, et puis zut ! Il n'allait pas passer par quatre chemins !
Saisissant l'une des pattes avant de Chitsume, il tenta de la ramener vers le campement improvisé, où se trouvaient Kuro et les affreux dragons du Champion nalcien. Sans succès. Le petit Draby n'avait clairement pas la force pour s'imposer. Mais, têtu comme il était, il n'abandonna pas.


« Allez, viens ! Chuis sûr qu'il t'a pas oubliée ! Juste que ça a dû lui faire un choc, il a quand même failli se noyer !! Allez, viens JE TE DIS !! »

_________________




Spoiler:

Attends-nous, petite coquine... Ou reviens-nous vite. Alors, bon voyage...
avatar
Yûn
Informations
Nombre de messages : 1461

Fiche de personnage
Points: 135
Âge du personnage: 20 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Peter le Mar 20 Déc 2011 - 11:02

Après avoir craché une flamme puissante pour allumer le feu demandé par Peter, l’hybride bomba quelque peu le torse en constatant que Kuro était abasourdi par son pouvoir. En effet, Hakkatsu avait toujours été un peu fier, et sa forme actuelle devait sans doute contraster avec ce dont il était capable, ce qui le faisait paraître plus fort et « unique ». Et puis, on lui faisait comprendre qu’il était spécial, alors pourquoi se priver ? Sunagon regarda son camarade avec un petit sourire, toujours amusée de voir qu’il se comportait encore parfois comme un enfant, alors même qu’il venait d’appeler Kuro « gamin ». Mais le sourire de l’adolescente disparut quand elle vit le rescapé se mettre à pleurer en silence. Il avait oublié son propre nom et se rendait compte peu à peu de l’étendue des dégâts : il était amnésique et ne savait même plus qui était ce Pokémon blanc aux griffes rouges qui s’était enfui en courant. Après avoir conseillé à Sunagon de s’adresser à la Mangriff elle-même pour avoir des réponses, Kuro s’endormit, toujours en pleurant, sans doute brisé par sa quasi noyade et par le chagrin. Compatissante, la Vibraninf humanoïde se rapprocha du garçon, prit la cape laissée par le Dragon Master sur la berge et couvrit l’adolescent avec. Elle s’assit ensuite près de lui, en tailleur, veillant sur son sommeil et attendant son prochain réveil. Le Dracaufeu, lui, voyant que personne ne lui accordait plus son attention, se résigna dans un grognement à se laisser tomber sur le sol, pour ensuite se redresser et s’asseoir nonchalamment, un genou ramené vers lui et le bras appuyé dessus. Il étouffa un bâillement et posa son regard orgueilleux sur le gamin, avant d’être gentiment réprimandé par sa camarade. Hakkatsu n’avait qu’une envie : que Peter remonte des profondeurs du lac…

--------------------------------------------------------------------

Le Temps semblait s’être figé au fond de l’eau tandis que Peter, Yûn, la prêtresse et Akairos regardaient en silence le petit instrument qui scintillait faiblement à la lumière des écailles du poisson doré. En effet, s’ils avaient trouvé l’objet, ils n’avaient apparemment aucun moyen de le récupérer…apparemment seulement. C’était sans compter le premier compagnon de Peter, demeuré invisible pendant toute la durée de la descente, mais pas absent pour autant. En voyant le regard interrogateur de Yûn, le Dragon Master lui serra doucement la main et lui montra d’un léger signe de tête un endroit hors de la bulle opaque. Peu à peu, la sphère d’argent devint transparente, changeant la sensation d’enfermement en impression de suspension totale dans un vide étouffant et effrayant. Mais à l’endroit désigné par le champion nalcien, un serpent bleu se dessina, l’air tranquille et rassurant. La perle de son cou se mit à luire, puis celles sur sa queue, apportant une douce lumière dans ces ténèbres insondables. Kairyuu se rapprocha de l’ocarina, enroula doucement son corps autour de l’instrument et commença lentement à remonter, comme mû par une terrible force d’attraction lunaire. Akairos, lui, reprit ses cercles autour de la sphère désormais translucide, et la jeune femme aux doux traits fit faire le mouvement inverse à la bulle protectrice.

« N’oubliez jamais que l’aide de vos compagnons peut prendre absolument n’importe quelle forme. Nos amis ne nous sont pas seulement utiles… Ils nous sont également nécessaires et ce, peu importent leurs capacités. Chacun recèle un pouvoir insoupçonné, même celui qui semble le plus faible à vos yeux. Regardez ce Magicarpe. Simplement avec son corps, il nous a apporté du Soleil dans ce lac sombre. Ma très chère amie a créé cette enveloppe d’argent avec un pouvoir que tous possèdent dans son espèce. Kairyuu, même désévolué, garde sa capacité à nager sous l’eau. Et si vous y réfléchissez encore davantage, vous verrez qu’ils ont tous leur manière de nous éclairer, que ce soit au sens propre ou non. Ceux de mes compagnons qui sont restés là-haut ont fait du feu ou apporté leur chaleur à cet inconnu. Et même Sakeriba, qui est pourtant tout sauf commode, a une part de lumière en elle. »

Ils étaient presque arrivés à la surface lorsque Peter ajouta, à la fois sérieux et bienveillant :

« N’oubliez jamais cela, Yûn. Si je n’avais qu’un conseil à vous donner, ce serait celui-là… »

--------------------------------------------------------------------

La sphère autrefois d’argent émergea doucement au centre du lac, flotta quelques instants vers des eaux moins profondes et s’estompa sans un bruit. La Ptéra volait déjà au-dessus du groupe, ayant repéré sa présence avant de les voir. Kairyuu lévitait à présent à quelques mètres au-dessus de l’étendue liquide, enroulé autour de l’ocarina. Le petit objet s’envola alors lentement vers les étoiles et vers Palkia et Dialga, qui se livraient toujours un combat enragé. Puis, Kairyuu redescendit vers son ami, qui lui posa une main sur la tête, tout près de la corne. Alors que des souvenirs enfouis dans la mémoire du Nalcien rejaillissaient à la vue de son Draco, un doux son se fit entendre, comme si le ciel lui-même chantait. Le Dragon Master ne dit rien, et il se dirigea vers la rive alors que dans sa main, celle de sa disciple se faisait plus douce et un peu plus petite – à moins que ce ne soit la sienne qui grandît, puisqu’il retrouvait sa taille et son âge réels. Le Draco qui volait près d’eux se changea en Dracolosse, comme évoluant une seconde fois, tandis que la tête du Léviator rouge sortait de l’eau lentement. Sunagon vieillit d’une bonne quinzaine d’années en quelques secondes, Hakkatsu rajeunit d’environ la moitié de son âge, et Sakeriba retrouva des couleurs plus vives (si le gris pouvait être considéré comme vif, évidemment). Quant à la prêtresse, elle ne sembla subir aucun changement, la sagesse et le pouvoir ancestraux ayant figé ses traits depuis bien longtemps. Le Dragon Master se tourna vers la Terrosienne et la regarda de nouveau avec un peu de hauteur (de taille, bien entendu), puis saisit ses vêtements (toujours à sa taille, étonnamment) pour retrouver une tenue décente. Il se rapprocha ensuite d’elle et l’incita d’un mouvement de tête à lever ses yeux gris vers la voûte céleste. Maintenant que l’ocarina était auprès des Dragons de l’Espace et du Temps, ils allaient sans doute assister à quelque chose dont ils se souviendraient toute leur vie…


TOPIC TERMINE POUR MOI

_________________
L'homme-Dragon - Carnet de Vol



1 RP - 0 mission - 0 event - 0 épreuve - 0 match
avatar
Peter
Champion de la Course Pokémon Aérienne
Informations
Nombre de messages : 291

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 35 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Kuro le Mar 20 Déc 2011 - 14:44

Kuro, dormant, sentait un lourd poids ressortir de lui. Ses membres semblaient jaillir de son corps et percer ses muscles mais, une chose immatérielle semblait avoir fait de même. Le corps de Kuro redevint celui d’un jeune homme de 19 and et il se réveilla avec un esprit aussi blanc qu’avant mais toutes ses forces lui avaient étés rendues, il était toujours amnésique. Mais cela n’était pas la fin. La revigoration semblait dépasser le corps de Kuro.

-JE NE SERAIS JAMAIS ENFERMMEEEEE !!!!! S’écria une voix dans l'esprit de Kuro

Une sorte d’énergie commença a s’accumuler en lui comme si les dieu avaient fait grandir une créature en lui et que celle-ci était en train de grandir. Mais ceci était douloureux. Ses yeux virèrent soudainement au bleu pâle, une couleur qui était inconnue pour l’œil Gauche de Kuro, habituellement un œil maudit. Le jeune homme fut pris de convulsion sérères ; il commença à dégurgiter une masse noire qui ne tomba pas par terre. Elle semblait plutôt se déverser dans l’air environnant. Le nuage de ténèbres s’agglutina autour d’un point fixe et commença à prendre une forme humaine, mais elle était clairement tangible. Le corps de la chose était noir et frémissait comme des ombres, comme une erreur de la nature. Simultanément les cheveux noirs et blancs de Kuro commencèrent à virer au blanc a vue d’œil, il avait une chevelure d’une blanc neige a présent, mais devant lui se tenait un Etre ténébreux qui semblait sérieusement lui en vouloir. La forme sombre, commença à tendre son bras vers Kuro, à terre, en train de reprendre son souffle après avoir rejeté une chose enferme en son corps et, de nulle part, Chitsume sauta entre les deux personnages et utilisa une attaque Hurlement. Le souffle violent du cri provoqua une décomposition du corps tangible de la créature qui se fit emporter par le vent. Le vent noir se mit à flotter vers l’horizon, animée d’une émotion de haine et de peur, c’était une concentration intense de pouvoirs occultes a l’état pur ; libérée dans la nature.

Kuro était un peu sonné et se demanda ce qui s’était passé. Il regarda autour de lui et compris que sans avoir été ordonnée de le faire, la Mangriff l’avait sauve. Il lui était encore plus redevable et se demanda si elle accepterait de l’écouter. Il se leva et demanda à Chitsume solennellement :

« Humm, je ne sais pas si tu me connais ou si tu ne faisais que me réconforter avant, quand je me suis réveillé, mais je semble avoir perdu ma mémoire….. Je sais que cela semble étrange comme question mais... Est-ce que tu étais mon pokemon à moi ? Si tu l’étais ou que tu ne possède pas de maitre, traverse des pays avec moi ! Je veux retrouver mon passé et je veux avoir un ami fidele a mes côtés qui pourra me dire ce que j’ai fait ou ce qu’il ne faut pas que je fasse, au cas ou j’oublierais encore. Mais plus que tout… je me sens confortable a tes cotés, en sécurité.»


Chitsume hésita un moment et Kuro se mit à attendre silencieusement une réponse de la part de la Mangriff dont les griffes rouges semblaient luire. Le pokemon se tourna vers Uroko qui semblait l’avoir rattrapée et elle lui demanda de dire deux trois trucs a son maitre, grâce a sa forme humaine et son langage. Uroko se dévoua et dit au jeune homme:

« Ce mangriff était bien a toi, elle me l’a certifie. Elle m’a dit qu’elle s’appelait Chitsume, et que ton prénom était Kuro. Je ne peux pas te dire plus qu’elle ne m’a dit mais je crois qu’elle a accepte ta proposition. »

Kuro était débordant de joie et il se tenu devant la Mangriff et lui fit un gros câlin. Il était heureux d’avoir un lien existant avec le passe et il comptait élargir ce dernier. Il vit ensuite Uroko partir auprès de sa maitresse, qui semblait avoir rajeunie. A ses cotés se tenait un jeune homme qui avait des cheveux rouges comme le feu. Le même Peter avait apparemment grandis ou plus précisément, étais retourné a sa taille originelle.

Apres avoir fait des réconciliations avec son pokemon Kuro regarda L’ocarina et se demanda ce qui pouvait se passer maintenant que tout était rentré en ordre. Qu’est ce qui allait se passer a présent ? Kuro avait autour de lui tout de prêt pour partir et chercher son passé, son manteau ses habits, et son sac mais il voulait rester jusqu’au bout sur la berge de ce lac avec le groupe d’aventuriez qui avaient trouve une Ocarina appartenant aux dieux. Il se leva et attendit une réaction de la part du monde environnant et savait que des que tout ceci était termine il partirait.
avatar
Kuro
Informations
Nombre de messages : 211

Fiche de personnage
Points: 46
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact
http://luluds.deviantart.com/profile/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par PNJ le Ven 27 Jan 2012 - 23:08

L’instrument s’éleva, baigné dans une délicate lumière bleutée. Dans le ciel, les deux monstres poussaient des rugissements effrayants, et apparaissaient, de temps à autre, se faisant face, ou se percutant avec force. Le bruit des chocs résonnait dans le ciel. Les deux monstres hurlèrent, se défiant, l’incarnation du Temps haletante, pantelante, des tracés écarlates s’illuminant par intermittence. Son adversaire bipède, Avatar de l’Espace le contempla. Le joyau rosé sur son épaule s’illumina et une aura mêlant le rose et le blanc l’entoura. Les lueurs se concentrèrent autour de ses griffes et de l’écaille qui recouvrait son avant-bras, avant qu’il n’abaisse celui-ci d’un geste sec. L’énergie se décolla de son corps en un trait assez lumineux qui fendit l’air et l’espace, ouvrant une brèche dans le ciel.

Le dragon de l’eau ne perdit pas de temps et fondit sur son adversaire, qu’il percuta de tout son poids en poussant un hurlement de rage. Le Dialga lui répondit sur le même temps et ses pattes massives frappaient son ennemi pour le repousser, ses griffes traçant des marques sur les écailles de son antithèse. Mais Palkia avait pris de la vitesse déjà, et il entraînait le Légendaire malade avec lui. Ils tombèrent dans la brèche qui se referma derrière eux. Leur affrontement allait se poursuivre, mais dans une autre région d’Erasia.

L’Ocarina flottait toujours dans les airs. Il tournait lentement sur lui-même et une douce musique semblait émaner de lui. Il s’entoura d’une sphère bleue protectrice et des rayons de lumière quittèrent sa protection pour partir dans différentes directions, venant toucher les autres morceaux d’horloge que d’autres personnes, coincées dans cet espace-temps déformé avaient récupéré. Les morceaux se rassemblèrent, pour reconstituer l’objet capable de rétablir le cours normal des choses. Une lumière bien plus vive irradia de l’objet et il scintilla de mille feux, alors qu’il restait en suspension dans l’air. Puis, une explosion de lumière balaya le lac. Les choses allaient désormais rentrer dans l’ordre, même si ça prenait un peu de temps. Il ne fallait pas choquer les êtres vivants, il valait mieux attendre la nuit, afin que le changement se fasse à leur insu. Ils éviteraient ainsi bien des problèmes, qui pouvaient décimer la population. Le lendemain, au matin, tout irait mieux. Chacun aurait retrouvé sa taille normale, son âge normal. Mais personne ne savait comment s’achèverait le conflit entre les deux Dragons. Palkia avait l’air d’avoir l’avantage, mais la folie de Dialga pouvait à tout moment renverser le cours des choses.


[Vous pouvez conclure derrière, sinon, j’entame votre notation ! Dans tous les cas, prévenez-moi ! x)]

_________________
avatar
PNJ
Informations
Nombre de messages : 926

Fiche de personnage
Points: 0
Âge du personnage: C'est malpoli de demander (ne sait pas)
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] [Event Dialga] Sous le ciel étoilé... [Peter/Kuro]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum