Aroe Evas, une présentation qui glace le sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aroe Evas, une présentation qui glace le sang

Message par Aroe Evas le Jeu 21 Mar 2013 - 18:06

VOUS
- Pseudo : LodaPeqcusia
- Âge : 16 ans
- Loisirs : RP, Musique, Jeux Vidéos.
- Autres (si vous voulez donner d'autres indications...) : Je suis un ancien sur ce forum, j'espère m'être amélioré !
- Comment avez-vous connu le forum ?  Tout au début, par la pub faite sur SH.
- Quelle est la couleur du chat ? Ce matou est croqué par Nina !


VOTRE PERSONNAGE
- Prénom : Aroe
- Nom (optionnel) : Evas
- Sexe : Masculin
- Âge : 16 ans
- Pays : Mizuhan
- Job de base (maître élémental, guerrier ou dresseur/coordinateur) : Maître élémental.
- Biographie, histoire du personnage (15 lignes PLEINES minimum) :

~~~~~~~~

Le 3 Avril, 16 ans plus tôt.

Face à un petit lac de Mizuhan se trouvait une jeune femme de 25 ans appelée Alia Evas, enceinte de 9 mois. Sur le point d'accoucher, elle se tenait debout, prête à entrer dedans. Quelqu'un l'attendait dans le lac, la moitié du corps plongée dedans. Il s'agissait d'Avan Evas, son mari. Malheureusement pour Alia, ce n'était pas un mariage d'amour mais bien un mariage arrangé, elle détestait son mari. C'était son idée, accoucher dans le lac. Idée totalement stupide, la jeune femme le savait bien mais elle ne pouvait pas aller contre les traditions familiales de son époux. Chaque Evas avait été au contact de l'eau dès la naissance. Pour Avan, ce fût une baignoire improvisée. Seulement, sa pauvre mère n'a pas survécu aux complications et mourût peu de temps après avoir donné naissance. La femme enceinte enleva délicatement ses chaussures et s'avança vers son mari doucement. Elle n'aimait pas le regard qu'il arborait mais les contractions la faisaient atrocement souffrir, elle devait accoucher maintenant. Pas à pas, elle se rapprochait de son mari, tremblant à cause de la température glacée du lac. A deux pas d'Avan, elle glissa malencontreusement et tomba dans ses bras, à bout de forces. Mais rien ne la prépara à ce qu'il se passa ensuite. Profitant de la maladresse de sa femme, il mit une main sur la tête d'Alia et essaya de la noyer.

- Tu vas mourir ici ! Dans le contrat, tu étais supposée m'honorer tous les soirs mais rien ! Je n'ai pas besoin de quelqu'un comme toi ni de ton fils, je peux en avoir d'autres !

La tête sous l'eau, Alia n'entendait rien du discours haineux que tenait son futur assassin. Elle ne pensait à rien d'autre qu'a son enfant qui allait bientôt arriver, tout comme sa mort. En se débattant, elle parvint à revenir à la surface plusieurs fois, se faisant brutalement ramener dans le liquide glacé à chaque tentative de survie. Se décidant à ouvrir les yeux, elle chercha désespérément quelque chose pour s'en sortir. Elle trouva un coquillage assez tranchant et entailla sa jambe droite. L'effet de la coupure fut immédiate. Il lâcha l'emprise qu'il avait sur son épouse et couvrit l'endroit de sa blessure. Profitant de ce moment de faiblesse, elle se releva et trancha la carotide d'Avan, sans aucune hésitation. C'était elle ou lui.

- Espèce de... de...

Il ne put finir sa phrase, les mains appuyées sur sa gorge rougissante. Il allait mourir vidé de son sang dans un instant et il ne gâcha pas ses derniers mots en proférant une insulte. Il la regarda, sans haine dans les yeux. Il la regarda comme si c'était la première fois qu'il la voyait sous ce jour-là. Elle, encore essoufflée, mettait ses mains sur son ventre, la douleur augmentait de plus en plus fort. Elle ne pensait même plus à son mari, qui allait quitter ce monde d'une minute à l'autre. Tout ce qui occupait ses pensées, c'était de donner naissance à son enfant, tout en douceur. Avan lança un dernier regard à son ex-femme avant de basculer en arrière, baignant dans son sang, mélangé avec l'eau du lac qu'il appréciait avant cette nuit-là.
Alia le sentait, il arrivait. Elle ne pouvait pas accoucher en restant appuyée sur ses deux jambes. En prenant soin d'éviter la zone colorée par son mari, elle s'allongea, ne laissant sortir que sa tête de l'eau et commença le travail.

~~~~~~~~

Le 3 Avril, 6 ans plus tôt.

La vie suivait son cours pour Alia et Aroe, maintenant âgée de 10 ans. La jeune femme s'était remariée à un certain Arti Donaë mais, pour ne pas perturber son enfant, garda Evas comme nom de famille. Petit, il essayait toujours de poser des questions sur son père et elle n'avait aucune réponse à lui donner. Elle ne pouvait pas lui dire qu'elle l'avait tué de sang froid le jour de sa naissance, pas à cet âge-là, alors elle mentit.

- Ton papa ? Et bien il n'était pas très gentil et un jour, il nous a quitté sans nous laisser de nouvelles quand tu étais petit. Mais pas de soucis, tu ne seras jamais méchant comme lui, tu es un ange.

Elle n'était pas très fière de son mensonge mais elle espérait lui dire quand il aura l'âge de comprendre. Peut-être qu'il lui pardonnerait un jour. Après avoir fini de préparer ses affaires, Alia alla voir comment s'en sortait son fils avec son sac à dos. Pour son 10ème anniversaire, la jeune femme emmena son fils visiter une grotte marine remplie de stalagmites et stalactites. Une particularité chez les Evas : La passion pour le milieu aquatique. Pour tous les Evas sauf Alia bien évidemment, après son expérience malencontreuse. Mais pour son petit garçon, elle était prête à faire tous les sacrifices. Elle le retrouva dans sa chambre en train de surcharger son bagage comme à son habitude. Il voulait prendre trop de choses en même temps qui ne lui serviront pas le moment venu.

- Tu sais, Teddy le poisson rouge ne va pas nous accompagner, il s'ennuierait le pauvre. A mon avis, tu n'as besoin que de nourriture et de boissons.

- Mais maman, Teddy va s'ennuyer encore plus si je ne l'emmène pas ! Surtout qu'on va visiter de l'eau, il adore ça l'eau !

Comment résister quand une petite bouille vous demande ça en faisant les yeux ronds ? Seulement Alia ne peut pas céder, persuadée qu'il s'occuperait plus de son animal que des paysages alentours. Avec une mine triste, il ferma son sac et le mis sur son épaule. Elle prit le sien en bandoulière, plus confortable. En fermant la porte de sa maison, elle respira un grand coup. Il était vrai que les 3 Avril de ces dix dernières années ne se passaient pas toujours comme prévu mais rien ne devait gâcher la passion d'Aroe. Sur le chemin de la grotte, ils croisèrent plusieurs Pokémons et le petit garçon était émerveillé à chaque rencontre.

- Maman, dis, Maman. J'en aurais un de Pokémon un jour ? J'aimerais trop en avoir un !

- Bien sûr que oui mon chéri, tu auras le plus beau, celui que tu aimes le plus.

Ah ce sourire, c'était beaucoup mieux que le regard triste de toute à l'heure. Il y avait deux choses qui rendaient le sourire à Aroe : Sa maman et les Pokémons. Et il y avait une chose qui donnait le sourire à Alia : Son précieux fils. Les deux Evas arrivèrent devant la grotte et le petit garçon, excité à l'idée de voir de la glace, n'arrêtait pas de sauter sur place. Elle regardait dans les yeux verts d'Aroe et ne regrettait absolument pas sa décision. Le meilleur cadeau qu'elle pouvait lui faire. En rentrant dans la grotte, la jeune femme faisait attention à son petit garçon, il n'arrivait pas à se contrôler et il passait sa main sur toutes les stalagmites aux alentours. L'intérieur de la cavité marine était vraiment magnifique, même s'il y faisait un peu froid. Arrivés au fin fond de la grotte, Aroe était un peu déçu à l'idée que ce soit fini et Alia le prit dans ses bras.

- C'est déjà fini Maman mais c'est pas grave, c'était super !

Alia ne savait quoi répondre. Elle avait été pris de cours par sa petite merveille de maintenant 10 ans. Ouvrant la bouche pour lui répondre, elle remarqua que le sol, fragile, arborait des craquelures autour d'eux. Le cauchemar allait recommencer. Elle voulut prévenir son fils avant qu'il ne soit trop tard mais la glace se fissurait déjà autour d'eux et céda sous leurs deux poids réunis. Ils entrèrent au contact de l'eau glacée rapidement et Alia prit soin à ce que Aroe ne boive pas la tasse et le maintenait hors de l'eau. Le pauvre toussait et ne se rendait pas compte de ce qu'il se passait, flottant grâce à sa mère qui avalait un peu plus d'eau à chaque minute. La vision troublée, elle essaya de ramener son fils sur le sol, en se fichant de ce qui pouvait lui arriver. La santé d'Aroe était plus importante que la sienne. La température basse affaiblissait grandement Alia et elle commençait à ne plus discerner les formes qu'elle avait devant elle. Elle se pensait finie quand une aide inattendue était venue d'en dessous. Un petit Pokémon se plaça au niveau des pieds de la jeune femme et la poussa à la surface, lui permettant de poser son fils sur le sol de la caverne et de se hisser elle-même à côté de lui. Reprenant ses esprits, toussotant un peu, elle arrivait à retrouver la vue et distingua très clairement un Obalie face à elle, souriant. Aroe se tenait près d'elle, un regard rempli de peur.

- Maman... Tu vas bien Maman ?

- Oui tout va bien maintenant, il faut remercier Obalie...

Le jeune garçon s'approcha doucement vers le Pokémon tout rond et avança sa main pour le toucher. La petite boule se laissa faire et souriait encore plus. Aroe se sentait en confiance avec elle et il lui était éternellement reconnaissant pour avoir sauvé sa maman. Peut-être qu'il allait le revoir prochainement ?

~~~~~~~~

Le 3 Avril, maintenant.

- Maman, tu es sûr que tu vas bien ? Tu sais, je peux repousser mon voyage d'un an pour m'occuper de toi, ça ne me pose aucun problème.

- Tu n'as pas à me surveiller constamment voyons ! J'ai un mari pour ça, et je suis aveugle, pas handicapée.

- Mais maman, ce qui est arrivé est ma faute...

- Tu es déjà constamment désolé et tu t'es racheté depuis t'inquiète pas. Et puis même, tu es mon fils, je ne pourrais jamais t'en vouloir. Jamais tu m'entends.

Même si Alia ne pouvait pas le voir, le visage d'Aroe s'était assombri. Il s'en voulait depuis ce 3 Avril il y a 3 ans. Sa mère voulait lui faire un grand cadeau d'anniversaire : Une Pokéball, rien que pour lui. Sa copine Obalie lui rendait visite de plus en plus souvent et elle se disait qu'il était temps pour lui d'avoir son propre pokémon et de partir à l'aventure comme tous les autres jeunes gens du village. Mais Alia, inexpérimentée dans ce domaine, avait confondu une Pokéball parfaitement normale avec le pokémon Voltorbe. Celui ci, ne connaissant pas du tout la jeune femme, a explosé lorsqu'elle tenta de l'approcher et la déflagration engrangée par son attaque envoya des débris de bois et de métal dans les yeux d'Alia, lui retirant la vue. En apprenant la mésaventure de sa mère, Aroe s'en était voulu toute sa vie, il considérait que c'était sa faute si elle était maintenant atteinte de cécité. Mais elle n'avait jamais tenu compte des circonstances, prenant toujours la vie du bon côté. Aroe espérait qu'un jour elle puisse retrouver la vue, même s'il y avait peu de chances pour que cela arrive. Regardant son Obalie, toujours aussi souriante, il se disait que la vie pouvait bien se passer. En prenant une dernière fois sa mère dans les bras, il versa une larme silencieuse, persuadé que sa mère l'avait remarqué, mais elle ne dit rien et lui fit un bisou sur la joue avant de lui dire d'y aller. Refermant la porte derrière lui, il respira un grand coup, comme s'il disait adieu à ses problèmes et bonjour à sa nouvelle vie. Il regarda Obalie, qui était prête à partir avec lui, et souria.

- Allez Aisabora ! En avant !

- Caractère (10 lignes PLEINES minimum) :

Aroe est un jeune garçon enjoué de nature, ce trait de caractère a été transmis par sa mère, toujours positive même dans les épreuves les plus dures que la vie réserve. Et ces deux-là ont traversé beaucoup d'épreuves ensemble, ce qui fait mal à Aroe, pensant qu'il est vraiment malchanceux. Il est extrêmement proche de sa mère, ce qui est réciproque. Il était très réticent à l'idée de partir à l'aventure et l'est encore un peu, étant loin d'Alia. Parfois, il lui arrive d'avoir des pensées négatives quand il est loin de sa mère, ce qui n'est jamais arrivé avant ses 16 ans et il pensera beaucoup à elle. Contrairement à elle, il n'est pas du tout combatif et est plutôt fragile, préférant parler et argumenter. Mais attention, si le sujet concerne ses parents, il peut vite s'énerver et la situation dégénérera en un rien de temps. Sa passion pour la faune, la flore et les Pokémons, il la tient de la branche de sa mère, sa tante étant une vétérinaire impliquée dans son boulot. Il respectera donc toujours la nature et punira les gens qui la maltraitent, dans la non-violence bien évidemment. Car, étrangement, il ne ressemble pas du tout à son père, obsédé par l'argent et les filles. Aroe ne pouvait pas être fou des filles, étant homosexuel et il se contentait de ce qu'il avait niveau financier, adorant faire du jardinage avec sa mère pour gagner de l'argent et passer du temps ensemble. Mais parfois il a besoin de se retrouver seul avec Aisabora, à observer le ciel tranquillement, sans se préoccuper de la cécité de sa mère ou de son père.

- Description physique (6 lignes PLEINES minimum) :

Aroe est une jeune garçon brun aux yeux verts. Sa mère lui coupe les cheveux courts mais il préfère avoir les cheveux longs, histoire d'avoir une mèche assez longue pour cacher son front qui le complexe légèrement. Il est assez grand, environ 1m85, avec une corpulence normale d'environ 64 kilos. Il est imberbe et n'a donc aucun poils sur le visage ou sur le corps. Il a hérité des cils longs et de la bouche assez pulpeuse de sa mère, ce qui a souvent été moqué, même s'il n'y fait pas attention, fier de ressembler un peu à sa mère. Il a aussi hérité des hanches d'Alia, les jeunes au village lui ont donné le surnom «Aroe avec ses hanches à enfanter». Combiné à ses jambes assez longues, il détonnait vraiment dans le paysage. S'il voit un garçon qu'il trouve joli, il développera un petit tic : Se mordre la lèvre.


- Particularités : Aroe est gay.
- Futur envisagé (job supérieur visé) : Dans le futur, j'aimerais qu'Aroe contrôle l'Eau, la Glace et le Sang à la perfection.
- Premier Pokémon (optionnel) : Obalie
- Sexe du Pokémon : Femelle
- Surnom du Pokémon (optionnel) : Aisabora
- Image ou dessin (optionnel) :
- Autres (détails ne figurant pas au dessus/ce que vous aimeriez trouver sur le forum, ce qu'il faudrait améliorer, votre avis nous intéresse) : R.A.S !

Aroe Evas
Informations
Nombre de messages : 82

Fiche de personnage
Points: 16
Âge du personnage: 18
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: Aroe Evas, une présentation qui glace le sang

Message par Nina Wang le Jeu 21 Mar 2013 - 20:03

Reeee, ça faisait un bail !

Ton histoire est sympa, malgré quelques fautes (surtout des soucis de concordances de temps, en fait, mais ça se corrige).

8 points pour ta fiche et 5 de pays, ça fait 13, tu es re-validé :)

Bon jeu !

_________________
Inochi wa... Tatakai.


Spoiler:

« Approche, Princesse des Glaces, tranche l'Eau de tes lames, fends l'Air de ton corps et fais jaillir l'Or Blanc du plus profond de ton être pour voler vers la victoire et la demeure des Célestes. Entends l'appel de la voix qui gronde en toi, ne la refuse pas, mais fais-en ton Alliée pour l'ultime explosion dans une transfigurante Métamorphose. »
0 RP - 0 mission - 1 event - 0 match
avatar
Nina Wang
Modo' • Respo Mizuhan
Informations
Nombre de messages : 4060

Fiche de personnage
Points: 2
Âge du personnage: 26 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum