[ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Sam 12 Fév 2011 - 22:26

Après etre sortis de la caverne de la lune, nous nous sommes dirigés vers les plaines de Terros, ces vastes plaines riches en flore et sans doute en faune aussi. Une légère brise se faisait sentir, la température était parfaite et le paysage sublime. Un ciel bleu trônait au dessus de nous. Kiochi regardait ce vaste espace avec attention, puis il se mit à courir dans tout les sens avec un air joyeux et joueur.

- J'ai compris t'inquiète pas.

Je pris alors un bâton qui trainait par la et le lui lançait. Il revenait toujours , Kiochi me regardait avec ses plus beaux yeux, il était heureux et voulait passer son temps à jouer. Après quelques heures, je lui proposait de faire la course. Bien évident, ce fut lui le grand gagnant. Malgré sa petite taille, ce canidé était très rapide et très joueur.

- J'ai compris t'inquiète pas.

Je pris alors un bâton qui trainait par la et le lui lançait. Il revenait toujours , Kiochi me regardait avec ses plus beaux yeux, il était heureux et voulait passer son temps à jouer. Après quelques heures, je lui proposait de faire la course. Bien évident, ce fut lui le grand gagnant. Malgré sa petite taille, ce canidé était très rapide et très joueur. Nous allâmes nous reposer sous un arbre tout en admirant les plaines. Il se mit sur mon ventre me commençait à me lécher la joue. Sa petite langue me faisait des chatouilles, je ne me plaignait pas au contraire, je lui caressais le dos, puis il finit par s'endormir.
Je repensais  à tout les bons moments que nous avions passés depuis notre rencontre, ce qui me mit la larme à l'œil...

- Heureusement que tu es là Kiochi. Sans toi qu'est que je serais devenu....sans doute rien.

Quand nous nous sommes rencontrés j'étais petit, il veillait sur moi et prenait soin de moi. Maintenant c'est à mon tour de lui rendre l'appareil, c'est à moi de le protéger et de m'occuper de lui.
Des sentiments positifs m'entouraient, la joie, la paix, la sérénité....Pour la première fois j'étais bien, je n'étais pas inquiet par l'environnement ou nous étions. Soudain, je me mis à penser à notre avenir, ce qui nous pourrions devenir.
Je m'assoupis sous la mélodie qui faisaient les feuilles de l'arbre. Je rêvais à notre avenir, deux compères toujours sur les routes ou peut être en train d'exécuter une mission.
Quand j'ouvris les yeux, l'aube se levait. Je réveillais Kiochi, puis après quelques exercices matinale, nous nous sommes mis en route.

- Bon, en route pour la découverte du monde, peut-etre ferions nous de nouvelle rencontre en chemin !

Kiochi approuva mon idée, nous avions l'aube dans le dos....et nous étions prêt à parcourir tout le globe. Prochaine destination Flamen !!
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Sam 19 Fév 2011 - 15:42

Terros, sa terre natale. Il était heureux d'y retourner après son bref voyage pour Mizuhan. Il ne voulut pas se remémorer ce voyage étant donné qu'il l'avait déjà gravé en lui dès son départ de la cité Arkan. S'il tentait de recoller les morceaux maintenant il risquait de réellement tout oublier et cela, il ne le voulait surtout pas. Garder tous ces souvenirs en lui était précieux pour lui, et il ne les ressortait que lorsqu'il en ressentait une vraie nécessité.

Enfin, s'en est tout de ces mémoires, passons à l'instant présent. Il foule la plaine de son pays d'un pas léger et fredonne sa joie d'être revenu. Goule, le Chétiflor, à côté de lui, se tortille avec plus d'ardeur que d'habitude. Lui aussi semble heureux de retrouver des paysages familiers... Ou alors est-il seulement extrêmement empathique avec son dresseur. Bref, ils marchent, tout le monde l'aura compris. Ou plutôt ils gambadent.

- Aller Goule, on fait un canon !

Et les voilà qui se mettent à chanter en duo décalé. Guiulia, très sympa sur le coup, s'égosille à répéter "chétiflor, chétiflor" puisque sa petite plante ne sait pas dire autre chose. De fait ça ressemble pas à grand chose, on a l'impression d'entendre des incantations maléfiques qui sortent des buissons pour venir vous dévorer et vous emmener dans un enfer dont vous ne pourrez plus jamais ressortir.

Et voilà que le Pokémon plante se prend un morceau de bois dans la figure. Pif, paf, pouf, parce que la tête de la chose est élastique et que du coup ça rebondit et lui retombe deux fois sur la figure avant de choir lamentablement par terre. Son dresseur s'indigne, crie un coup, est en pleine détresse quand à l'énorme blessure, ressemblant étrangement à une simple rougeur due à un choc, dont souffre son petit trésor. Du coin de l'oeil, il aperçoit une sorte de canidé qui s'en va suite à une phrase que Guiulia n'a pas bien saisit. Ni une, ni deux, il se met à la poursuite du prétendu criminel.

Il cout après les malfrats, Goule dans les bras, et finit par rattraper un personnage aux cheveux blancs. Un papy, l'assaut allait être simple. Il lui saute directement dessus en hurlant :

- A l'assaut !

Et bam, le voilà qui s'écrase sur un inconnu à cause d'un coup de sang. Bien, bien, bien, tu as le don de faire des rencontres correctes Guiulia.

Spoiler:

Je crois qu'il y a un bug dans ton post, il y a un passage qui se répète deux fois de suite...
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Dim 20 Fév 2011 - 20:33

J'étais dans la lune, je pensais à tout et à rien , quelle rencontre allons nous faire, quel pokemon allons-nous rencontrer ect...Le ciel était dégagé, le soleil était à son zenith et une brise légère mais rafraichissante était présente. La flore présente sur ces plaines dansait au moindre mouvement de cette douce brise.
Soudain, je vis Kiochi arrivait en courant vers moi l'air terrifié...Il n'a jamais eu une once de frayeur envers qui que ce soit. Je m'avancai vers lui quand tout à coup, une bestiole etique se jeta sur moi et m'aveugla. De surprise, je tombais par terre, puis je pris cet animal etrange l'envoya dans un buisson.
Kiochi était dans mes bras, je me relevais et je vis une jeune femme s'avancait vers nous en courant, extremement énervée...

- Qu'est ce qu'elle a ? et puis c'etait quoi ce truc tout maigrelet ?

Je pris cette plante dans une main et j'essayais de.....determiner l'espece. La plante était quelque peu confus et se tortillait dans tout les sens.
Kiochi aboyait après la plante. Sans doute pour lui prouver qu'il était le pokemon dominant.
Je sentais que j'allais avoir des ennuis.....je ne savais pas ce que Kiochi avaitt fait pendant que j'etais dans les nuage mais, à voir l'expression de la jeune dresseuse, ce n'etait pas un acte de gentillesse...

- Je pense que l'on va avoir des ennuis....

Qu'allait-elle me dire....allait-elle me faire la morale ? ou parler de la souffrance que sa plante a ressentie ? ou s'en prendre à mon Kiochi ?
De toute manière je devais affronter cette situation, meme si c'est sans doute en partie de ma faute.
Peut-etre allons nous nous livrer à un petit combat ? ma bonne humeur disparut. Je commencais à ressentir de l'incomprehension....normal...mais aussi de la colere pour quoi ? moi-meme je ne le sais pas....un maux de tete se fit ressentir mais léger cette fois. Je ne pense pas que je serais désagreable envers elle. Il fallait que je fasse disparaitre ce sentiment au plus vite sinon elle se sentirait menacée.
Je caressais doucement mon canidé afin de le calmer et de l'apaisé.
Kiochi arreta d'aboyait apres le pokemon plante et regarda la jeune femme en aillant les oreilles baissées.
La dresseuse etait à quelques pas de moi, je commencais à engager la conversation....

- Excusez-moi mais....qu'est ce qui vous arrive ?
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Mar 1 Mar 2011 - 23:47

En fait, ce n'était pas un vieux monsieur du tout. Il avait certes les cheveux blancs, mais il s'agissait là d'un jeunot tout ce qu'il y a de plus frais. Assez joli d'ailleurs. Il avait de beaux yeux. Guiulia ne parvenait pas à en discerner la couleur, mais ils étaient beaux quand même. D'abord, un visage pareil ne peut pas avoir des yeux moches. La seul point noir c'est sa coiffure, il devait vraiment se servir d'un râteau le matin parce que là... C'est pas possible !

L'androgyne se dressa droit devant lui, s'apprêtant à parler pour lui faire milles reproches sur comment il avait maltraité son Chetiflor quand il se souvint que le fameux Pokémon n'était pas avec lui. Il le chercha du regard, croyant au drame, quand il poussa un cri strident digne d'une femme... N'oublions pas qu'il s'agit d'un homme, hein. L'apparence est extrêmement trompeuse... Enfin bref il venait de hurler car l'objet représentant l'amour de son cœur se trouvait prisonnier entre les mains du vil personnage qui devait être un démon. Oui, méchant et beau c'est un démon pour l'excentrique. Mais ne nous étalons pas sur la définition de ce mot par ce personnage loufoque, nous risquerions de nous perdre dans les profondeurs abyssales d'une imagination débordante, absurde et sûrement très vite fatigante.

- Ce qui m'arrive, monsieur ? Et bien de un vous agressez mon pauvre Pokémon en lui envoyant un bâton dans la tête et deuxièmement vous tentez de me le kidnapper !

Il supposait le kidnapping par le simple fait que l'agresseur le tenait dans ses mains. Sans penser un seul instant que c'était dans le simple but de le soigner, ou que c'était le hasard. Non, non, toujours le pire en premier. Il faut savoir si l'on est paranoïaque ou pas.

- Rendez-le moi je vous prie !

Sans attendre de réponse, il alla arracher Goule des mains du vil personnage pour lui faire un câlin pendant que le Chetiflor était évanouit. S'il était conscient, jamais il n'aurait reçu une telle marque d'affection de la part de son dresseur. Lui qui est une mocheté de la nature ne devrait pas avoir le droit d'approcher de si prêt et recevoir des baisers de la part d'une créature aussi belle que Guiulia. C'est une simple hérésie, un blasphème, véritable offense aux Dieux auxquels l'excentrique ne croit plus depuis bien longtemps.

Après avoir finit de câliner la laideur, il la laissa tomber négligemment par terre afin qu'elle reprenne ses esprits tranquillement bien qu'il semble que le choc reçut à la fin de la chute fut plus violent que l'attaque du bâton elle-même. Du coup il risquait de rester dans les vapes encore un petit moment. Enfin bref, n'y prêtons pas plus grande attention, ce n'est pas important, après tout c'est juste Goule.

- Alors, qui êtes-vous pour vous permettre de frapper l'objet de mon amour éternel ?
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Mer 2 Mar 2011 - 12:45

Surpris de l'arrivée fracassante de cet......androgyne et surtout de son cri , je restais bouche bée en voyant son esprit de déduction qui était pour le moins......tordu certes......Kidnapper cet espèce de chose informe non merci ! déjà sa tête ne me plaisait pas et puis comme on dit.....tel pokemon tel maitre non ? enfin bref.
Je dois avouer que son attitude envers son pokemon était pour le moins étranger, lui faire des câlineries pendant quelques minutes et ensuite le laissait tomber par terre comme...une chose sans importance c'était quand même fort....
Kiochi regarde le jeune homme, d'un air qui voulait dire....Qu'est ce que c'est que cette chose qui parle un patois fort incompréhensible ?
Quant à moi, je le regardais d'un air assez surpris je dois l'avouer.
Ce qui me surpris le plus était sa couleur de cheveux assez......hors du commun, multicolores quoi......serait-ce un clown de passage ? Je n'en sais rien mais en tout cas si c'était ça son espèce de tige rampante qui l'accompagnait n'était pas du tout assortis.
" objet de mon amour éternel"....pour un pokemon d'une laideur s'en pareil ça y va fort.....mais bon chacun sa méthode , ses manières etc....

- Hm......je crois que vous faites erreur....je m'amusais à envoyer un bâton à Kiochi et sans doute, malencontreusement votre euh......pokemon à dut se le recevoir sur la tête. Je m'en excuse, loin de moi l'idée de faire un quelconque acte violent envers votre pokemon. Ensuite je ne l'ait pas kidnappé, en voyant cette chose foncer sur moi , un réflexe m'est venu et je l'ai envoyé dans un buisson. Je ne savais pas qu'il vous appartenait. Veuillez accepter mes excuses les plus sincères.

J'espérais que mon petit baratin fasse son effet, car ce n'est pas de ma faute si au moment où j'ai jeté mon bâton ce truc maigre et son maitre passait pas là c'est un pur hasard et puis je supposais qu'un simple pardon ne suffirait pas à clamer sa colère. Alors j'ai essayé une méthode un peu plus courtoise même si je sais qu'il n'en écouterais pas la moitié. Kiochi s'approcha du jeune homme, il le renifla peut-être voulait-il essayer de l'identifier ou savoir s'il n'était pas méchant, puis il se mit à coté du chetiflor en attendant qu'il reprenne ses esprits.

- Puis-je au moins savoir à qui j'ai affaire, après tout....c'est la moindre des politesse non ? Je me présente, je suis Akira Satomi, je viens de Flamen et voici mon malosse Kiochi.

Oui, il faut au moins que je sache son nom, après l'attitude et ses cheveux j'aurais tout vue...J'y insérais un sourire pour essayer d'être le plus poli possible, et puis surtout j'espérais lui fermer son bec, je ne pense pas qu'il soit d'un naturel méchant, mais je ne savais pas pourquoi.... je sentais que j'allais m'en prendre plein la tronche pour pas un rond. Tout ce que je savais sur lui pour le moment était que son pokemon s'était toute sa vie et qu'il a un esprit de déduction très limité. Enfin bon personne est parfait n'est ce pas ? Moi aussi j'ai des défauts.
Je remarquais aussi qu'il avait quelques tendances féminines, normal, donc j'essayais de tout jouer sur la politesse et peut-être un peu sur l'aspect afin d'éteindre l'incendie se formant dans ses yeux.
Pour essayer de faire moins de dégâts....En tout cas, si cela ne marche pas j'utiliserais les grands moyens et croyez moi.....j'en suis capable !
Kiochi regarda le jeune homme et pencha sa tête sur le côté afin d'avoir sans doute un air mignon.
Il est vrai que l'attitude du maitre au pokemon informe était tout à fait compréhensible mais faut pas non plus abusé ! J'étais prêt à me défendre...quoi qu'il dise je répliquerais !
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Mer 2 Mar 2011 - 23:51

Ohlala ! Il avait envoyé Goule valser dans un buisson. Grave erreur très chère car jamais Guiulia ne te pardonnerait d'avoir commis un si grand acte de barbarisme envers sa plante d'amour. Quoique, en y réfléchissant bien, il y avait des raison de réagir de la sorte face à une chose aussi étrange. C'est vrai que la première réaction qu'avait eu son dresseur actuel en la voyant était la terreur. Il s'était posé pleins de questions sur le pourquoi du comment. Jamais il ne s'était trouvé face à une chose aussi laide. Il avait vu quelques dessins de Bastiodon, mais n'aurait jamais imaginé trouvé un jour une créature possédant une "gueule" pareille. Disons que le mastodonte est très carré, mais que le Chétiflor est.. Flasque ? Mou, tout ce que vous voulez, mais la consistance apparente est bien plus repoussante que celle d'une bestiole de pierre.

Le garçon s'excusait, c'était déjà ça. Enfin c'est ce que dirait la plupart des gens, mais c'était sans compter le caractère lunatique de l'androgyne qui n'allait pas tarder à faire des siennes. Encore il fulminait, la rage lui sortait par les oreilles. Il n'avait qu'une envie : étriper ce sale gosse et garder juste ses yeux qui sont si jolis... Notons entre parenthèse qu'il ne connait toujours pas leur couleur parce qu'il ne prend pas la peine de les regarder, mais ils sont beaux quand même.

Maintenant l'inconnu se présentait donc il n'était plus un inconnu, mais un ex-inconnu ce qui allait forcer le mec aux cheveux violets à faire de même, mais en serait-il capable vu l'était d'esprit dans lequel il se trouvait ? Pardi oui. Il venait de complètement changer parce que ça y est, il a capté la couleur des yeux : un joli brun que Guiulia n'avait pas encore. Forcément puisque les couleurs des yeux sont propres à chaque individu, mais bon, on ne va pas s'entêter à fouiller l'esprit détraquer du personnage sinon il y en aurait pour des heures et des heures de boulot. Tenons-nous en au sujet, si vous le voulez bien.

- Enchanté de vous connaître ! Mon nom et Guiulia Colleen. Je viens de Terros, vous êtes donc sur mon territoire, héhé !

Et voilà, il était de super bonne humeur, prêt à la discussion ouverte avec n'importe qui. Très étrange, n'est-ce pas ? Certains pencherons pour un dédoublement de personnalité, une sorte de schizophrénie, mais il s'agit juste de son caractère. Point. Là il désigna la plante qui commençait à reprendre vie en rampant à ses pieds.

- Et lui c'est Goule, mon Chétiflor. Je sais, il est moche, mais il n'y peut rien. Toutes les créatures ne sont pas gâtées par la nature comme votre petit Kiochi.

Il fixa le Malosse un instant en se demandant pourquoi le jour où il cherchait des fleurs il n'était pas tombé sur un Pokémon pareil et que le destin avait mis la plante tremblante sur son chemin. Puis il conclut en se disant que jamais il n'aurait pu porter autant d'amour à une créature aussi mignonne car elle ne représentait aucun intérêt artistiquement parlant. Tirer le beau du laid est tellement plus intéressant ! Là était d'ailleurs le but de Guiulia. Montrer à tous son talent lors de concours en participant avec des bestioles toutes plus disgracieuses les unes que les autres.

Il reporta ensuite son attention sur le dresseur :

- Je peux vous demander comment c'est, Flamen ? Je ne m'y suis jamais rendu. Y-a-t-il des laideurs comparables au Pokémon qui git à mes pieds ?

Bien sûr il parlait de Goule. D'ailleurs la bête avait repris ses esprits et se retrouvait nez-à-nez avec le canidé ce qui ne la rassurait pas du tout. On pouvait voir sa frayeur car elle tremblait encore plus qu'à l'ordinaire.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Ven 4 Mar 2011 - 21:34

Le fait qu'il est dit que j'étais sur son territoire me fit lâcher un petit rire non pas méchant mais juste humoristique, il se présenta et je dois avouer que son nom était assez gracieux et élégant à l'oreille. Quand à son pokemon, il était certes d'une apparence déplaisante mais comme on dit l'habit ne fait pas le moine, si ça se trouve ce chétiflor cachait une force colossale!
Kiochi en entendant ce compliment sauta sur Guiulia et lui fit quelques léchouilles en remerciements sans doute, sa lui arrivait souvent.....un signe d'affection
Au fond ce n'était pas un mauvais bougre et je fus enchanté qu'il demande ce que contenait mon pays natal. A vrai dire je ne m'y attendais pas du tout....Certaines personnes ne s'intéresse jamais aux pays d'autrui et commence par analyser la force du dresseur et de son pokemon ensuite s'ils remplient les conditions, on peut espérer qu'elles disent faisons la route ensemble bref.
Je ne voulais pas en dire des tonnes sur mon pays, seulement un minimum pour lui donner un avant goût:

Eh bien....par où commencer....Dan Flamen se trouve le parc Safari où on ne trouve que certaines espèces de pokemon, il y a aussi une jungle où on s'y perd facilement, une plaine fleurie qui forme une vague de couleur sans pareil ensuite....nous avons Geffen une ville toute aussi fleurie, une chaine de montagne imposante la chaine Efferon, un marais et j'en passe, c'est un très bel endroit à découvir et concernant les pokemon....oui il y a aussi des laideurs comme vous l'avait dit certains ne sont pas gâtés pas la nature. D'ailleurs, ma prochaine destination est Flamen, je compte y faire une petite halte pour ensuite me diriger vers Nalcia... Bien sur, vous êtes le bienvenue à moins que vous vouliez aller dans un endroit spécifique ?

Je ne voulais pas le brusquer mais comme je sentais que Kiochi commençait à apprécier la compagnie de notre cher Guiulia, j'espérais entendre un oui, sinon eh bien tant pis, Kiochi devra faire avec. Pour ma part, je commençais moi aussi à apprécier sa compagnie, il m'était une touche épissé assez agréable dans notre vie quotidienne et cela me plaisait beaucoup.
Le temps commençait à se couvrir, le vent se faisait de plus en plus présent, mais cela ne me dérangeait pas. Je pris Kiochi dans mes bras et le caressa.

Bien sûr je ne veux pas vous influencer, si vous voulez continuer votre aventure seul , cela ne me dérangera pas, vous êtes libre de vos choix.

Kiochi regarda Guiulia avec des yeux de merlans fris en espérant qu'il accepterait, il poussait quelques gémissements. Pour moi, les gémissements étaient un peu trop non ?
Des gouttes commençaient à tomber, elles n'étaient pas froides....mais tièdes. Je ne comptais pas bouger, je voulais attendre sa réponse comme si cela était vital.....Pourquoi je me conduit comme ça ? Ma foi.....j'en sais rien....La pluie en tout cas ne pouvait pas faire de mal à Goule, puisque c'est un pokémon plante en tout cas il en avait l'air. Kiochi, cela ne le dérangeait pas non plus malgré que ce soit un pokémon feu et à moi encore moins.

Alors que décidez-vous ?
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Dim 6 Mar 2011 - 16:02

[contrainte numéro 3 : faire intervenir des Pokémons étrangers]

La description énoncée avait de quoi faire rêver. Rien que la mention du Parc Safari faisait penser à une aventure palpitante à vivre. On s'imaginait facilement des créatures fantastiques apparaissant dans tous les coins, s'élançant hors du plus petit brin d'herbe, tombant des arbres dès que l'on mettait un coup de pied dedans, couvrant le ciel d'un voile noir par leur nombre... En résumé une déferlante de Pokémons qui s'abat sur la tête du pauvre dresseur qui au final voulait juste les capturer et n'avait jamais demandé à mourir étouffé par des bestioles de toutes les couleurs et multiformes. Guiulia s'arrêta ensuite sur la description de la plaine fleurie supposée arc-en-ciel. Il se voyait déjà s'allonger dedans et observer ces plantes virevolter dans le vent autour de lui. Encore faut-il qu'il y ait du vent, bien sûr. Il dirait à Goule qu'il fallait prendre exemple sur ces merveilles et qu'il devait donc s'orner de pétale pour espérer ressembler à quelque chose. Par là le coordinateur entendait de trouver sa propre beauté intérieure, mais il s'imaginait déjà que, trop stupide, le pauvre Chétiflor ne trouverait rien de mieux à faire que de se faire un collier ou je ne sais quelle collerette. L'idée n'étais pas si bonne que ça au final. Le dernier point qui retint l'attention de l'énergumène fut qu'il s'y trouvait apparemment des choses adorées de son cœur, c'est à dire des Poké-moches. Il s'inventait déjà des trucs visqueux, difformes, globuleux... Pas bien gâtés par la nature, un peu comme celui qu'il possédait actuellement. Il fallait qu'il se rende dans cette région merveilleuse ! Et comme les choses sont bien faites il venait de recevoir une invitation de voyage.

Le temps se couvrit soudainement, le vent s'intensifia. Il allait sûrement pleuvoir d'ici peu. L'androgyne repéra quelques créatures dont il ne décelait pas le genre au loin. Tant qu'elles restaient calmes, il n'y avait pas de raison réelle pour chercher un abris convenable.

Akira pris sont Malosse dans ses bras. Guiulia l'enviait un peu car lui aussi aimerait prendre son chéri entre ses mains lorsqu'il est conscient. Ainsi il pourrait se rendre compte de cette marque de tendresse, mais sa fierté était tellement grande qu'il se refusait d'approcher des choses trop laides. Alors il voulait absolument lui faire remporter un concours. S'il gagnait il lui ferait un câlin car il aurait rempli toutes les espérances de son dresseur. Il aurait surpassé toutes ces créatures si belles par la seule force de son entraînement et de sa volonté, et non celle de son esthétique physique.

Après que le nouveau futur compagnon ait lancé une deuxième perche à Guiulia pour qu'il dise quelque chose comme "oh oui je veux voyager avec vous", ce qui n'allait pas tarder, le canidé se mit à regarder le coordinateur en herbe avec des yeux brillants accompagnés de quelques gémissements. Comment résister à cette bouille ? Voilà qui allait rendre Goule jaloux.

Des gouttes tièdes se mirent à tomber doucement, comme un petit crachin accompagné de plus grosses gouttes. Soudainement, les formes aperçues plus loin quelques secondes plus tôt se précisèrent. Une sorte d'éclair passa tout prêt de l'excentrique pour s'enfoncer au plus profond d'un petit bosquet. Une deuxième ombre approcha à la même vitesse, mais l'on put constater qu'il s'agissait d'un Lineon. Suivirent quelques petits Zigzatons qui courraient étrangement droit pour le coup. Il passa ensuite quelques roucool allant aussi vite que leurs petites ailes le leurs permettaient avant que Guiulia ne réalise ce qu'il était en train de se passer : un orage arrivait plus rapidement que prévu. Tous l'avait senti et cherchaient à se mettre à l'abri, il allait certainement être violent. Goule également s'agitait et tirait la jambe de son dresseur.

- Si vous le permettez, continuons cette discussion un peu plus tard, il me semble qu'un énorme orage est sur le point de se déclarer.

Instinctivement, il pris Akira part la manche et le tira, sans trop le forcer, à travers le bosquet où les créatures avaient également trouvé refuge. Cela grouillait de partout. Toutes sortes de Pokémons étaient présents et se serraient les uns contre les autres. Lorsqu'il jugea qu'ils étaient un sûreté, monsieur Colleen repris le dialogue :

- Je serais ravi de voyager à vos côtés dès que l'orage cessera. Vous m'êtes fort sympathique et votre compagnon également.

A ces mots il caressa la tête du Malosse tout en continuant d'avancer, ne regardant donc pas où il se dirigeait. Ce qui devait arriver arriva et paf ! Il s'étala de tout son long au milieu d'un buisson épineux après avoir trébuché sur un Keunotor un peu trop gros qui faisait carpette là. S'en suivit un nouveau cri très aiguë et un machin à la tignasse violette coincée dans le buisson, les quatre fers en l'air et qui ne sait pas se servir de ses dix doigts. Il fut juste capable de dégager une partie des épines avec sa mains droite vu qu'il ne sent rien avec, mais il ne voulait surtout pas utiliser sa chère gauche, au risque de la blesser et sentir des choses désagréables. Il était donc dégagé de la moitié droite, mais pas de l'autre, haha !

- Hum... Je propose que l'on se tutoie alors... Tu m'aides s'il te plait ?
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Mar 8 Mar 2011 - 20:46

Exact, un orage arrivait, les pokemon cette plaines allaient se mettre à l'abri de ce mauvais temps. Guiulia me prit par la manche afin que nous allions dans un endroit de préférence au sec. Ma foi cela ne me dérangeais pas....en vérité, j'appréciais. Un souvenir me traversa l'esprit, celui de mon enfance....quand ma sœur était plus petite, elle me prenait souvent par la manche afin de me montrer un endroit ou que j'aille jouer avec elle. A ce moment là, je regardais Guiulia et j'aperçus à sa place ma sœur, qui me souriait. Mais, l'image s'est vite dissipée...
Il me répondit qu'il serait ravis de faire ce voyage avec moi. Il avait déclarait que j'étais très sympathique ainsi que mon compagnon. Kiochi en écoutant ce compliment remuait sa petite queue de joie et moi je fit un sourire. Je le remerciait de la même façon en lui disant que moi aussi je le trouver très sympathiques et drôle, concernant son pokemon et bien je dirais qu'il a son charme quand il faut chercher. Il caressa Kiochi, qui lui renvoya l'appareil en lui léchant généreusement le visage. J'aimais bien Guiulia, je ne pensais pas avoir un compagnon de route....Kiochi s'entendait bien avec Goule et Guiulia, il les appréciaient beaucoup...
Soudain je vis Guilia s'étalait de toute sa longueur dans un buisson, il réussit à se dégager...du moins une partie, puis il me proposa de le tutoyer:

- Oui je vais t'aider ne t'inquiète pas.

Je réussis à le faire sortir de ce buisson épineux à l'aide de Kiochi qui lui enlevait les épines. J'enlevais les quelques broussailles qui restaient dans la chevelure de mon compagnon de route.

- Est-ce que ça va aller ? Tu n'as rien ?

Kiochi léchait les quelques égratignures qu'avait fait les épines de ce buisson. Soudainement, les nuages commençaient à s'épaissir, ils viraient en noirs. La pluie commençait à être de plus en plus violente, le vent se levait, les gouttes étaient gelées, comme si nous étions en hiver.
Kiochi et Goule commençaient à mourir de froid, moi cela ne me faisait rien, je ne craignais pas le froid par contre j'avais peur que Guiulia tombe malade ainsi que les pokemon.

- Il faut se mettre à l'abri une fois que cette pluie aura cessée, nous irons à Flamen et tu pourra attraper un pokemon si tu le désire.

Je trouvais assez rapidement une grotte assez spacieuse et inhabitée pour nous abriter...J'enlevais ma veste pour recouvrir mon pokemon qui grelottait....Les gouttes de pluies qui tombaient sur les feuilles donnaient un son mélodieux qui m'apaisait...Je pris Kiochi enroulait dans ma veste sur mes genoux et essayais de le réchauffer du mieux que je pouvais.

- Ca va ? Tu n'es pas trop trempé ?

La nuit tombée et la pluie continuait toujours de tomber....Cela semblait sans fin...La nature était belle, offerte dans sa robe de courtisane verte, le ciel a ouvert ses portes et des hallebardes d'eau se sont déversées. Ma sœur disait souvent que c'était la lune qui pleurait devant les actes inhumains de notre espèces.....Enfin bref......Nous étions coincés ici sans doute jusqu'au matin....
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Sam 19 Mar 2011 - 20:11

Après avoir été coincé dans un buisson épineux, sauvé par son nouveau compagnon et avoir couru sous la pluie, la grotte trouvée par Akira ressemblait à un palais. Elle était humide, mais bloquait les gouttes de pluies et les courants d'air. Les petites brindilles qui pleuvaient avec les arbres n'atteignaient plus les deux camarades de route. Goule s'en était pris quelques uns dans la figure, il allait finit abîmé si cela continuait. Guiulia le regardait désormais s'ébrouer pour se débarrasser des quelques gouttes de pluies en trop qui ruisselaient le long de ses feuilles. Dans un élan de compassion, son dresseur l'invita à se rendre dans le creux de ses bras. Le Pokémon s'y rendit sans demander son reste, l'occasion était tellement rare qu'il comptait en profiter le plus possible. Il se mit presque à rougir. Heureusement pour lui, son maître n'avait pas encore remarqué que l'affection que lui portait sa plante dépassait le simple cadre de l'amitié.

- Ca va ? Tu n'es pas trop trempé ?
- Non, ça va...

Ils passèrent du temps à rien faire, tenter de se réchauffer. La nuit tomba rapidement et la pluie n'était toujours pas terminée. Ils comprirent tout deux rapidement qu'ils allaient être coincés ici jusqu'au lendemain matin. Tandis qu'il regardait les étoiles, Guiulia poussa un long soupir. Ses jambes commençaient à être engourdies. Il changeait de position toutes les deux minutes et finit par annoncer :

- Qu'est-ce qu'on s'ennuie quand même...

Il réveilla Goule qui dormait depuis le début dans ses bras pour tenter de trouver un truc amusant à faire. Malheureusement la seule chose que fit le végétal fut de le fixer avec ses yeux abrutis. Cela agaça au plus au point son dresseur qui, dans l'énervement, l'envoya rouler sur le côté sans faire attention à l'endroit où il pouvait bien atterrir. Lorsque personne ne prononçait mot il était encore plus irrité car le bruit de la pluie ne faisait pas partie des sons qu'il avait la capacité d'entendre. Il maudit ses oreilles et posa ses mains dessus pour voir s'il sentait une différence avec quand elles étaient bouchées ou non. Rien ne se produisit. Si personne ne disait rien, il était comme un sourd.

- Dis Akira... C'est comment la pluie ?

Sa question était vague, mais il espérait qu'elle ait pu capter l'attention de son camarade. Il voulait lancer ce sujet de conversation, se donner un aperçu de ce que s'était grâce à des images, des comparaisons avec des sons qu'ils pouvait entendre.

- Je veux dire, je suis né avec des carences aux cinq sens. Je ne sens pas certains goûts trop prononcés, je ne sens rien de la main droite. Enfin je suis insensible, le froid, le chaud, la douleur, je ne peux rien sentir. Et le dernier truc c'est mes oreilles. Je n'entend pas certains sons comme maintenant la pluie qui tombe sur les feuilles. Tu pourrais me décrire comment c'est ?

Il regarda d'un air presque suppliant Akira et Kiochi, se demandant si le petit animal allait comprendre ce qu'il venait de dire aussi bien que son maître. Goule s'était remis debout et rapproché de son dresseur qui ne lui donna qu'une petite caresse distraite sur le haut du crâne pour se faire pardonner.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Lun 21 Mar 2011 - 17:06

Je dois l'avouer, l'ambiance n'était pas au top. Heureusement qu'il n'était pas trop trempé, comme ça il ne tombera pas malade. Moi personnellement, je ne craignais pas la pluie, être trempé ou non, je m'en fichais royalement. Guiulia donna une marque d'affection à son pokémon ce qui ma touché. C'est à cela que l'on voit un dresseur qui aime ses pokémon. Kiochi partit au fond de la grotte et revint avec plusieurs bâtons et utilisa une attaque flammèche pour nous donner une source de chaleur afin de nous réchauffer et de nous sécher. Une bonne idée, je pense qu'il avait remarqué que nous étions en train de trouver un moyen de nous réchauffer. Je le remercier d'une caresse sur la tête. Mon compagnon me posa une question qui me surpris un peu , je ne savais pas qu'il avait des carences, cela doit être embêtant....de ne pas ressentir certaines sensations ou d'entendre certains sons.

- Eh bien....quand les gouttes de pluie tombent sur les feuilles cela donne un son assez mélodieux, un petit son.....aiguë mais pas trop non plus. C'est assez apaisant pour certaines personnes, comme moi par exemple. Bien sur tu a plusieurs sons, quand elle tombe sur les feuilles, ou quand elle tombe sur les toits des habitations, ou encore quand elle tombe dans les rivières....Mais tout ces sons regroupaient donne une mélodie inimitable. C'est dommage que tu ne puisse pas l'entendre...je suis sur que tu aurais aimé.

La pluie continuait de tomber et le vent s'était levé. Je n'arrivais plus à percevoir le moindre arbre. Je regardais le feu crépitant et me laissait aller au mouvement des flammes. Mes yeux étaient absorbés par la danse des flammes pleines de grâce. Il né puis petit à petit, il meurt...représente t-il la vie des êtres humains ? Je détournais mon regard de cette chose envoutante et posa mes yeux sur Kiochi qui lui dormait profondément à coté du feu.
Par pur réflexe, je mis ma main au niveau de ma cicatrice....et soudain je revis un de mes souvenirs perdus.......une femme assise au coin d'un feu, dans une pièce entouré de livres.....j'étais assis sur ses genoux ainsi qu'une petite fille....j'étais absorbé sans doute parce qu'elle nous racontait......Puis tout est redevenu normal. Je ne voulais pas revivre la même chose que ce que j'ai vécu dans la caverne de la lune...non...jamais. A chaque fois qu'un souvenir oublié revenait à la surface, j'angoissais de peur de revoir quelque chose.....qui cette fois me rendrait ma mémoire...je ne voulais pas....je voulais laisser les choses telles qu'elles sont.

- A toi maintenant, je n'ai pas beaucoup visité Terros, décris moi ton pays s'il te plait.

Je voulais en savoir plus sur ce beau pays, les plaines où j'ai rencontré Guiulia était déjà d'une pure beauté, sans doute y avait-il d'autres endroits aussi merveilleux que celui-ci.
J'aimais bien l'entendre parler, cela m'était de la vie dans cette endroit obscur et vide. Le calme m'angoissait un peu...
Le vent cessa de souffler, et la pluie se fit plus fine, les pokemon qui était cachés dans les feuillages des arbres étaient collés les uns contre les autres, et ceux ne pouvant grimper s'étaient cachés dans des buissons assez touffus afin de se protéger de la pluie. Je remettais quelques bout de bois afin de garder cette source de chaleur. J'espérais que Goule ne souffrait pas trop de cette chaleur car étant un pokemon plante cela risquerait de le mettre en danger. Kiochi ré-ouvrit les yeux ayant maintenant le pelage bien chaud grâce au feu, il alla se mettre sur Guiulia et se blottit contre lui afin de le réchauffer quelque peu. J'esquissais un sourire. Kiochi est un pokemon qui se soucie plus des autre que de lui-même ce qui un jour lui portera défaut. Il regardait Guiulia l'air de dire, tu pourra toujours me dire que c'est pas la peine mais c'est pas ça qui me fera partir ! Quel gentil petit malosse.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Ven 25 Mar 2011 - 20:12

Un son mélodieux, une sorte de musique. Akira l'avait qualifiée comme "inimitable", il ne pourrait donc pas essayer de mixer des sons qu'il peut entendre pour pouvoir s'en rapprocher et avoir un aperçut du bruit de la pluie. Il serait reproduit dans une fréquence que Guiulia pourrait entendre, il en avait rêvé d'avance en entendant le début de la tirade de son compagnon, mais avait très vite vu ses espoirs réduits en cendre... Quand on y pensait, on ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir eu cet effet car il vient de Flamen, ville du feu alors les cendres cela les connait.

'Je suis sûr que tu aurais aimé"... Certainement oui. Il aurait aimé tout ce qu'il ne pouvait pas entendre car il aurait été heureux de pouvoir les percevoir de ses propres oreilles et non des paroles des autres. Le crépitement du feu aussi il aurait désiré le percevoir correctement. Là il n'entendait que des grésillements assez désagréables alors que tout le monde lui dit que le bruit d'un feu vers lequel on vient s'abriter rend la chaleur qu'il nous offre encore plus agréable en créant une sorte d'ambiance rassurante.

Il y eu un temps de silence durant lequel Akira sembla ne pas se sentir très bien. Il avait l'air de souffrir l'espace d'un instant, mais Guiulia préféra se taire et ne rien demander sur le pourquoi. Elle concernait peut-être des aspects très privés de la vie de son camarade. Ils lui sembla qu'ils ne se connaissaient pas assez pour partager de telles choses. Certes les dresseurs de Pokémons peuvent créer une amitié par le simple fait qu'ils en possèdent tous les deux, mais cela n'est pas une raison pour tout se dire. Cette relation n'est qu'un fil conducteur qui peut très bien vite dériver vers une forte répulsion entre les deux êtres.

Il lui demanda, rompant le silence, s'il pouvait lui parler un peu de Terros. L'excentrique se mit à réfléchir un instant, levant la tête vers le ciel et le plafond de la grotte. Il percevait également un peu du ciel bleu, la pluie commençait à s'affiner. Avec de l'optimisme, elle s'arrêterait bientôt. Il caressa un petit peu Kiochi qui était venu se coller tout contre lui au grand dam de Goule qui semblait très jaloux avant de se lancer :

- Je vais t'avouer que je n'ai commencé à voyager que depuis peu. J'ai longtemps été dans une sorte de bulle créé par mes parents et j'avais un petit peu peur de l'extérieur... Pour mon premier voyage je me suis rendu à la cité Arkane en traversant comme une flèche Terros, histoire de ne pas louper Suicune... Donc en ce qui concerne ce pays je ne peux te parler que de ces charmes les plus grands et ceux de mon village. Cela te conviendrait ?

Il marqua une pause, histoire de reprendre son souffle et commença :

- Notre plus belle ville, selon moi est sur l'île de la demi-lune. J'y suis passé brièvement, mais elle me reste gravée dans la mémoire. C'est un endroit magique et le simple fait de savoir qu'un astre lui aurait sauvé la ville un jour est merveilleux ! On a une drôle de forêt aussi, la forêt d'Agata. Je ne me suis jamais risqué à me perdre dedans, mais vu de l'extérieur elle m'intrigue de plus en plus. Peut-être que lorsque je serais mieux entouré qu'avec seulement Goule qui n'est pas très fort, je tenterais une exploration.

Il s'arrêta là, se demandant s'il pouvait se permettre de parler de son village, s'il n'allait pas trop ennuyer Akira avec ça. Cette retenue n'était pas de coutume chez lui, mais ceci devait très certainement être du à son espèce de désespoir lié à la pluie qu'il ne pouvait entendre. Dès que le temps allait redevenir plus clément, il n'allait pas hésiter à sauter partout et recommencer ses bizarreries habituelles.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Sam 26 Mar 2011 - 18:42

Cela me donnait envie d'explorer ce pays....même si ce n'était qu'un bref résumé, en l'écoutant on aurait dit que Terros était un paradis pour tout les pokémons et leur dresseur. Puis il s'arrêta pourquoi ?

- Ne t'arrête pas s'il te plait, j'aime t'entendre parler...Raconte moi tout ce que tu sais....ne t'arrête pas...

Drôle de.....déclaration...elle m'avait échappée...je n'aimais pas le silence cela m'angoissait et de plus notre discussion m'intéressait beaucoup.
La pluie s'était enfin arrêtée....le calme était revenu. Les pokemon commencèrent à sortir des fourrés afin de retourner faire leur activités habituelles ou alors aller se coucher. La Lune éclairait la grotte de sa douce lumière blanche et pure. Quelle nuit....
Je voulais essayer de rattraper ma gaffe de tout à l'heure....je pensais que j'avais mit Guiulia mal à l'aise

- Excuse moi....c'est juste que j'ai envie d'en apprendre plus parce que sa m'intéresse et que....le silence m'angoisse un peu....c'est stupide non ?

Oui très stupide, un mec qui est angoissé par un silence dans quel monde vivons-nous ! Les silences étaient pour moi très angoissants et pesants pour je ne sais quelles raisons...
J'avais l'impression d'avoir réagis comme un gosse, je n'aimais pas être seul et y me fallait quelqu'un. Pfff....Non mais je vous jure....Après tout s'il ne voulait plus parlé c'est son droit, pas la peine de le forcer.
Kiochi faisait quelques léchouilles à notre compagnon peut être pour le mettre un peu plus à l'aise. Je ne pensais pas que Kiochi s'attacherait autant à Guiulia. La plupart du temps, il est assez mauvais avec les étrangers mais là, j'en restais bouche bée.

L'aube se levait....le ciel était vêtu de mille et une couleurs...un rouge sanguinaire qui ensuite devenait rose. L'astre du jour, se levait laissant échapper une lumière blanche et aveuglante. Les fleurs éclosent au contact des rayons du soleil. La rosé présente sur la flore ressemblait à des diamant. La lune avait cassée son collier de diamant, son amant le soleil....les a fait réapparaitrent.
Le feu s'éteignait petit à petit. Des oiseaux reprenaient leurs envol, et les premiers cris des pokemon environnant retentissaient. J'aurais voulus immortaliser ce moment....
Un autre jour venait de commencer, le cycle de la vie est infini.
Les étoiles brillent puis finissent par s'éteindre. La Terre, le Soleil, notre galaxie et même la totalité de l'univers...le jour viendra où ils mourront. L'existence d'un être humain, en comparaison, est aussi insignifiante qu'un battement de cils. Les fleurs naissent, fleurissent et meurent.
C'est d'une cruauté sans borne...
Une nouvelle aube vient de naitre et ce jour doit nous réserver bien des surprises.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Dim 3 Avr 2011 - 17:47

Surpris de la déclaration soudaine de son compagnon, Guiulia resta perplexe un moment, ne sachant comment réagir à une demande si soudaine. Un peu de temps s'écoula sans qu'aucun des deux ne sache trop quoi dire, puis Akira sembla vouloir rattraper sa déclaration précédente en s'expliquant assez maladroitement. Il lui avoua être angoissé par le silence. Cela n'était pas tout à fait compréhensible pour l'excentrique qui vivait parfois comme un sourd. Lorsqu'il marchait seul sous la pluie par exemple, que personne n'était dehors ni là pour l'accompagner, il n'entendait absolument rien. Rien d'autre que ses propres pensées dansant dans sa boîte crânienne peu pleine. Il était donc habitué au silence partiel ou totale, mais devait bien avouer qu'avec l'absence de lumière, cela était une des choses qui l'avaient les plus angoissées lorsqu'il se trouvait cloîtré dans sa prison de terre.

Il ne se dit rien pendant plusieurs minutes encore. Le ciel était en train de s'éclaircir, l'orage était passé, ils allaient pouvoir reprendre leur route dans l'insouciance des conditions météo. Regarder les gouttes perler sur le bord des feuilles aidait à passer le temps. Guiulia trouvait cela des plus jolis. Il sursautait dès que la moindre petite goutte se détachait pour exploser au contact du sol. Si Goule avait été mouillé, il aurait également prit plaisir à regarder trembler cette petite plante.

Il décida de reprendre la parole pour ne pas laisser son compagnon dans la gène où il semblait s'être installé.

- Donc tu veux que je te parle de mon village ? Et bien... Il est très sympathique, les gens sont chaleureux et l'architecture agréable... Mais... C'est tous des gros croyants. Tu arrives là au milieu et leur dit que tu ne crois pas tu te fais battre à mort.

Il avait là de mauvais souvenirs du jour où il avait annoncé à ses parents que "Dieu c'est de la foutaise". Il s'était pris la plus grande claque de sa vie et avait été privé du dessert dont il pouvait sentir le goût pendant une période assez conséquente. Il ne fallait pas qu'il laisse cela en guise de dernière impression à son compagnon sinon il allait le prendre pour un barbare.

- Mais à part ça ils sont adorables, je t'assure ! T'as pas de sous on te donne à manger quand même sans rechigner du moment que tu es sympa... Et il y a pleins de bons trucs à manger qu'on trouve nulle par ailleurs !

Sur ces mots il se remit debout, s'étira pour raviver ses membres engourdis. Il mit le nez hors de la grotte pour voir si la pluie avait réellement cessé. Ils pouvaient apparemment reprendre la route. Guiulia tendit le bras pour que Goule puisse s'enrouler autour et ainsi se déplacer à la même vitesse que lui.

- Je pense qu'on peut repartir.
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Invité le Mer 6 Avr 2011 - 19:12

Ce qui me dit m'intéressa au plus au point. Je m'imaginais un petit village calme et paisible, où les gens serait serviables. Le fait qu'ils croient en une divinité quelconque me fit sourire, car moi je ne crois qu'au sens et à la raison, au cause et au conséquence.
Je remarquais qu'il avait l'air assez étonné face à ma déclaration quelque peu troublante, mais cela est vite passé.
A quoi cela sert d'être croyant ou non ? Personne ne s'est si cette divinité existe ou encore si elle a fait réellement des miracles ou encore si elle nous protège ou nous écoute quand on se confie à elle. D'ailleurs, chacun est libre de faire ce qu'il veut, s'il ne veut croire en rien c'est son choix.
Pour ma part, c'est plus un poids qu'autre chose, on devient naïf et idiot, tout arrivera à cause de cette divinité que ce soit une mauvaise récolte, un éboulement, le décès d'une personne...Bref.
Je vis mon compagnon se levait. J'en fit autant ainsi que Kiochi.
Guiulia m'annonça que l'on pouvait partir, ce qui était exact, le temps était radieux.

-Tu as raison on va pouvoir reprendre notre route. Au passage, est ce qu'un endroit dans ce vaste monde t'attirerait ? Si un pokémon t'intéresserait ? Ou je ne sais quoi d'autre.

Pour le moment, je réfléchissais à mon prochain pokemon, mais rien ne me venait à l'esprit. En attendant qu'une idée émerge de mon esprit, je pensais que nous pourrions visiter des contrées mystérieuses ou inconnues...

- A moins, que tu ne veuilles rester ici encore un peu ?

Poserais-je trop de questions ? Est ce que ce serait indiscret ?
Je ne voulais pas l'assommer de toutes ces questions qui paraissait un peu....idiotes.
Kiochi s'amusait avec quelques fleurs. Il en prit une et la donna à Goule en signe d'amitié en espérant que celui-ci accepterait. Quelques gouttes de rosée était sur les pétales, lui donnant un aspect assez jolie.
Kiochi ne voulait pas être en mauvais termes avec le pokemon plante au contraire, il voulait qu'il soit de bon ami. Mais...Goule allait-il accepter le présent du petit Malosse ?

Le ciel était dégagé, il n'y avait pas la moindre présence d'une quelconque averse, une légère brise soufflait. Une odeur agréable se fit sentir, celui des mille et une fleurs présentent sur les plaines, ce n'était pas déplaisant...
Puis il me vient une idée saugrenue certes mais....cela me semblait importante. Je regardais mon compagnon et lui posa une question assez surprenante, mais...je savais ce que je faisais...

-Cela peut te paraître étrange et surprenant mais....pourrait tu me montrer ton poignet s'il te plait?

Je m'apprêtais à lui mettre autour de son poignet, une sorte de ruban qui nous lierait d'amitié comme avec mon Kiochi, cela me paraissait essentiel pour moi...Va savoir pourquoi..
avatar
Invité
Invité
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] À la découverte du monde (Libre)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum