[ Clos ] De l'avant [Libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Dim 3 Avr 2011 - 14:13

Aller de l’avant et cesser de vivre dans le passé et d’errer dans le pays comme une âme en peine… Velusia secoua la tête, plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, la jeune femme savait que c’était vrai. Et pourtant… Elle se reconcentra. On parlait depuis quelques semaines de quelques étrangetés dans la foret de payan ; des promeneurs, randonneurs et autres dresseurs s’y étaient perdus et avaient été retrouvés aux quatre coins d’Erasia. Les soldats qui enquêtaient avaient privilégié la fugue, mais après des semaines d’enquêtes la pisté s’était révélée fausse. Comme toutes les autres qui comprenaient aussi la thèse de l’enlèvement. Mais aucune fugue, aucun enlèvement n’avait eu lieu et les gens commençaient à avoir peur. Velusia avait profité de l’occasion, puisqu’elle ne pouvait plus échapper au regard de son supérieur depuis des semaines en sachant ce qu’il pensait, elle avait décidé de continuer cette enquête. Les soldats n’osaient plus tellement mettre leurs bottes dans Payan et leurs supérieurs n’avaient pas l’air de beaucoup se préoccuper de tout cela… Pourtant, la protection du peuple tenait à cœur à Velusia et ce qui les effrayait devait être éliminé ou pour le cas, l’affaire devait être élucidée. Mais il n’y avait pas que cela, Velusia était aussi curieuse de savoir ce qui pouvait à ce point perdre les randonneurs… D’un pays à l’autre ! Velusia finit par se lever. Il était encore tôt, mais on pouvait entendre au dehors les instructeurs entrainer leurs soldats. De son lit, la jeune femme jeta un œil sur le grand panier où se trouvait son pokémon. La Ptéra dormait encore. Le panier devenait de plus en plus petit et pour cause, en quelques semaines à peine, le dragon avait grandit de trois à quatre fois sa taille d’éclosion. Elle faisait maintenant environ un mètre vingt des pattes à la tête ; elle avait énormément grandit et prenait du caractère. Non pas qu’elle devenait difficile, mais sa personnalité commençait à ressortir, prenant de plus en plus d’assurance.

Quoiqu’il en soit, elle était maintenant assez grande pour accompagner Velusia. Sans la réveiller, cette dernière alla se doucher et se préparer. La Ptéra se réveilla au son de l’eau et se leva à son tour, alla chercher sa gamelle et attendit sa maitresse aux portes de la douche. Lorsque Velusia en sortit, elle laissa l’eau couler un instant, le temps que la dragonne puisse comme à son habitude jouer avec l’eau. La première fois qu’elle avait voulu le faire et Velusia ayant fermé l’eau, la Ptéra avait arraché la tuyauterie en cherchant la cherchant. Une dizaine de minutes plus tard, la jeune femme était habillée de son armure et de ses armes habituelles et sortait, le dragon sur ses talons et fermait la porte de son appartement. Vivre en caserne avait ses avantages et cela arrangeait Velusia. Quittant les habitations, elle se rendit en ville, à Alfen, suivant une liste de témoins et victimes de l’étrange phénomène. Les témoignages étaient sensiblement les mêmes : ils se promenaient dans la forêt, lorsque soudainement ils se rendaient compte êtres perdus. Lorsqu’ils étaient retrouvés, ils n’étaient plus à Payan… Certains s’étaient retrouvés dans une forêt enneigée, alors que d’autre dans une Jungle (probablement à Flamen). Et les témoins confirmaient à Velusia qu’une fois retrouvés par des promeneurs, ou des garde-chasses, ont leur avaient dit se trouver à Mizuhan ou Flamen. Mais c’était impossible… Aucun pokémon même n’avait ce pouvoir… Si elle se souvenait bien, son Gardevoir de l’époque pouvait effectivement se téléporter, mais sur de courtes distances, alors que là… Quoiqu’il en soit, la soldat n’attendit pas plus longtemps pour partir. De retour à la caserne, elle emprunta le plus rapide destrier disponible, un Galopa particulièrement imposant. La Ptéra ne sachant encore voler, elle dut faire le voyage en pokéball, une que Velusia avait enfin daigné trouver, une Soinball pour être plus précis. QUoiqu’il en soit, Velusia arriva rapidement sur place et trouva les quelques soldats restés sur place et prit leur relais, leur remettant sa monture.

La soldat entra dans la forêt et chercha selon ce que les témoignages lui avaient appris. Aux aguets, elle était prête à saisir ses armes rapidement, bien qu’elles ne soient sagement ficelées dans son dos, pour le transport. Elle marchait à un rythme lent, cherchant le moindre indice pouvant expliquer comment d’une forêt de Payan, les civils pouvaient penser êtres arrivés dans un pays voisin… Elle avançait tout en réfléchissant, passant parfois à ce qui semblait être un tunnel végétal, mais ne trouvait rien. Velusia pensait… A moins qu’un pokémon psychique ou un spectre ne s’amuse a créer quelques illusions à leur jouer un tour… Elle en tout cas, ne trouvait rien et trouvait cette explication la plus probable. On ne pouvait être dans la forêt du Chat et subitement dans un autre pays.


[Libre à tous ^^
NB: Velusia pense être encore à Payan, sans se douter qu'elle est déjà dans une autre portion de la forêt d'émeraude Wink ]

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Kira Okada le Dim 17 Avr 2011 - 17:19

[Si cela ne te gêne pas j'aimerais faire partie de ton aventure ^^]

Je errais depuis bien longtemps maintenant....comme si j'avais marché inconsciemment depuis ma dernière destination....J'étais à présent dans une jungle assez épaisse, des bruits se faisaient entendre mais cela ne me faisait pas plus peur que ça. La seule chose qui me bloquait était la visibilité, je n'y voyais rien, je marchais un peu à l'aveuglette. Mangriff, lui, avait encore plus de mal que moi, n'étant pas habitué au endroit obscure, il s'accrochait à moi...
Les lianes me bloquaient à chaque fois le passage, je trouvais donc un moyen de les éviter. Un éclair illumina mon esprit, cette idée était peut être idiote mais elle me paraissait assez efficace...
Mangriff décida de s'aider de ses puissantes griffes afin de couper les lianes qui lui obstruaient le passage, quant à moi, je grimpais dans un arbre et sautait de branche en branche. Mangriff, se repérait au son des feuilles secouaient par la branche au contact de mon poids.
Je me confondais avec l'obscurité, même si la seule chose qui me trahissait était mes yeux qui au contact des rayons lunaires, devenaient voyants...
Mangriff avançait bien, il était agile et se déplaçait assez aisément.
Mangriff s'arrêta net. Le voyant, je fit de même...Il tendit l'oreille et se cacha dans les herbes assez hautes afin de passer inaperçu....De là-haut, je regardais au alentour mais, je ne remarquais rien d'étrange...Puis j'entendis des bruits de pas...comme ceux d'un cheval.
Au loin, j'apercevais la crinière flamboyante d'un cheval, c'était un Galopa....C'était un pokémon magnifique et plein de fierté....
Soudain, je vis qu'il était monté par une jeune femme qui était d'une beauté remarquable je dois l'admettre....Même si j'étais perché du haut d'un arbre je crois que dans la forêt on ne pouvait voir qu'elle...On pourrait croire que cette jeune femme était une déesse descendue du ciel, accompagnée de son fidèle destrier. Elle était aussi belle qu'Aphrodite et avait la grâce d'une nymphe...
Hypnotisé par cette jeune personne, je n'entendais pas que la branche craquait sous mes pieds et avant que je m'en rende compte, je tombais de l'arbre et atterri de tout mon poids au sol.

-Malin....

J'espérais que tout ce bruit n'avait pas attiré l'attention de la jeune femme, je n'avais pas l'habitude de me faire prendre comme un novice dans une situation si stupide.
J'essayais de me relever mais durant ma chute, les lianes étaient elles aussi tombées et je m'étais quelque peu....emmêlées avec....
Mangriff n'osait bouger de sa cachette...Je ne lui en voulait pas....de plus, je ne voulais pas qu'il se fasse prendre.
Ma cape était prise dans les liane, je ne pouvais pas me cacher....et puis je suis sur qu'en me voyant elle prendrais la fuite, vu que j'effraye un peu tout le monde....

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et  de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Mar 19 Avr 2011 - 18:51

(Au contraire, ravie d’avoir enfin quelqu’un ;)
Pour le déplacement du lieu, le mieux à faire je crois, serait de parler de résidu de déplacements spatio-temporel de Célébi, vu l’évent précédent, il n’y aurait rien d’autre de crédible…)

Velusia avait laissé le Galopa avec d’autres soldats qui devaient déjà êtres loin. Elle était maintenant seule dans la forêt, quoiqu’accompagnée par son propre pokémon pour l’instant enfermé dans sa balle. Velusia avançait prudemment, sur ses gardes. On ne savait jamais, d’autant que s’il y avait des pokémons d’impliqués dans cette mystérieuse histoire, ce la ne risquait pas d’être très simple. Et de toute façon, les forêts étaient toujours dangereuses. Pourtant, à avancer comme cela de pas en pas, la jeune femme sentit que quelque chose n’allait pas. Quelque chose venant de la forêt même. Elle lui sembla différente. En fait, il y avait tout simplement trop d’arbres de très grandes tailles, de feuillages denses, de racines et de lianes. Tout était trop… vaste. D’un mouvement discret, Velusia regarda autour d’elle. Non… Ce n’était plus la même forêt, celle de Payan était moins… Sauvage. Des arbres plus petits, plus ordonnée, plus… Payanaise. Ce que voyait la jeune femme contrastait avec ce qu’elle avait vu en venant, pour quelqu’un ayant un excellent sens de l’observation. Alors c’était clair, elle n’était plus à Payan. Les paysans auraient-ils pu avoir raison ? Si c’était le cas, elle était en mauvaise posture, elle n’aurait plus aucun soutient une fois sortie de cette forêt là, du moins si elle en sortait. On accueillait généralement bien l’armée à Nalcia, mais un soldat nalcien en terre étrangère… Peut-être même hostile, Velusia était certaine de ne pas être à Mizuhan, la seule forêt s’y retrouvant étant enneigée tout au long de l’année. Mais il n’y avait pas que cela, elle se sentait observée. Un pokémon sauvage ? Il y eut un bruissement d’herbes et un mouvement que Velusia capta aussitôt dans son champ de vision, elle tourna la tête dans cette direction, quoique prête à défendre ses arrières. Elle dégaina lance et bouclier et attendit.

Un craquement de branche lui dit une nouvelle fois tourner la tête et il ne lui fallut pas longtemps pour brandir sa lance sur… un jeune garçon tombé au sol. Velusia le jaugea un instant… Et dévia les fourches de sa lance vers le sol. Un civil… Et rien qui ne pouvait la menacer. Elle ne tenait pas le brusquer, Velusia ne voulait pas faire dire que les soldats nalciens s’en prenaient aux civils des autres pays. Sur sa légère armure, qui ne ressemblait pas du tout à cela d’ailleurs avec son top et sa jupe, on voyait broder l’écusson de l’armée de son pays. Ainsi que son grade d’ailleurs. Prenant un air plus posé que décidé -qui lorsqu’on tenait une arme à la main pouvait être effrayant et plein de menaces-, elle coupa les lianes dans lesquelles le jeune homme s’était empêtré. En voilà pas très adroit… Mais il fallait aussi avouer que la forêt n’était pas très sûre. Enfin, certainement, Velusia n’avait aucune idée de l’endroit de l’endroit où elle se trouvait. Mais Velusia n’eut pas le temps de tergiverser sur la question. Il y eut un vif éclair vert et un instant plus tard, Velusia sentit une brûlure sur le bras. L’instant d’après, elle constata : un insécateur la toisait et la chargea. Il devait faire un bon mètre cinquante, mais sa rapidité le rendait redoutable plus que sa force. Velusia fit tourner la hampe de sa lance, fourches en avant, prête à répliquer. L’insecte tentait de la prendre de vitesse et de la taillader avec ses lames. Mais la jeune femme parvenait à parer grâce à son bouclier. Elle espérait que le pokémon ne prenne la fuite, elle ne voulait le blesser… Elle n’avait jamais aimé devoir combattre les pokémons, elle préférait de loin des adversaires humains. Mais le pokémon avait-il l’intention de les laisser, décourager par l’attitude de Velusia ? Pas sûr…

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Kira Okada le Mar 19 Avr 2011 - 20:56

La voilà près de moi.....elle pointa son arme sur moi, ce qui ne m'impressionnait pas....du sol, je vis son écusson de l'armée...Je n'avais aucune raison de m'en faire elle ne devait pas me connaître donc je n'avais aucun soucis à avoir.
Elle me libéra des ces lianes, ce qui me surprit habituellement on m'aurait laissé crever....
Une âme charitable ?
Soudain, une chose frôla le bras de la jeune femme, ce qui lui fit une petite entaille...Une fois que cette chose fut stable, je reconnu l'insécateur. Il avait l'air de très mauvais poil, et ne semblait pas se calmer. Voyant qu'il fonçait sur la jeune femme, je me levais et commençait à courir en direction de l'insécateur...je lançais un sourire à celui-ci, enfin je pouvais me défouler ! Enfin je pouvais utiliser mes armes ! Je sortis mes dix couteaux qui étaient au préalable taillés de ma ceinture, et les lançaient sur le pokemon.
Je réussis à l'immobiliser sur un arbre, un couteau était planté dans une de ses pattes et un autre sur un de ses bras.
Magriff sortit de sa cachette et immobilisa son autre bras pour le casser ensuite. Un cri strident s'échappa du pokemon. Je tendais mon poignet où se trouvait mes aiguilles mais....je me souvenais que je n'était pas seul.....je ne pouvais faire ça en présence d'une femme même si celle-ci était de l'armée...de toute façon il n'irait pas loin.....Je détachais le pokemon, qui prit la fuite aussitôt mais difficilement.
Que faire maintenant.....me prenait-elle maintenant pour un fou sortit de prison ? Ou encore comme une personne suspecte....certes je l'étais après tout j'étais un assassin dans mon pays.
Mangriff observa la jeune femme et s'approcha d'elle doucement...
Il resta à quelques centimètres devant elle. Il pencha sa tête en la regardant et en remarquant son écusson. Puis sourit.
J'allais la voir à mon tour et prit son bras. Déchirant une partie de ma cape, je pris le tissus et fit un bandage à cette jeune femme qui m'était encore inconnue...

-Je vous remercie de m'avoir aidé quand j'étais pris dans les lianes....

Quoi ! Je remerciais quelqu'un !! C'est une première! Habituellement je ne remerciais personne, je traçais toujours mon chemin....Qu'est ce qui me prend...Suis je victime d'un mauvais sort ?
Je reculais et récupérais mes couteaux que je remettais à ma ceinture...
Qu'allait-elle faire maintenant.....dommage que je ne puis lire dans les pensées des gens....
Je remis ma cape et me cachait le visage....je n'aimais pas mes yeux surtout s'ils donnaient de la peur et de l'angoisse aux gens....
Mangriff s'assit devant elle et la regardait, il semblait sous son charme.

-Allez viens, on la dérange dans son travail.

Magriff me regarda d'un air déçu..Il se leva et retourna à mes côtés....Il regarda une dernière fois la magnifique créature...Puis prit une fleur, alla la revoir et la lui tendit.

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et  de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Sam 23 Avr 2011 - 22:48

Il n’avait effectivement rien à craindre de Velusia, tant qu’il ne lui venait pas à l’esprit de s’en prendre à elle. Le connaître ou pas, cela n’avait aucun importance, elle n’avait connu aucun des adversaires pendant… Enfin, cela n’avait aucune importance. Alors que l’insécateur les attaqua, Velusia para la plupart de ses attaques, bien que sa vitesse le laissait difficile à suivre. Ils étaient probablement sur son territoire… Ou quelque chose comme ça, Velusia avait en tout cas dans l’idée de l’éloigner et de s’en aller d’ici, de reculer assez pour calmer l’insecte. Malheureusement le jeune maladroit lui fonça dessus sans réfléchir et agressa la mante. L’insécateur poussait des cris de douleurs alors qu’un mangriff sortit des buissons, lui aussi pour le faire sortir, cependant, Velusia se retourna contre lui, l’éloignant de l’insécateur blessé et empêcha le garçon de poursuivre l’animal en lui opposant sa lance. Elle n’aimait pas ce genre de comportement. Il aurait suffit de le mettre en fuite, de l’assommer sans le blesser et de partir. La violence gratuite n’avait aucune excuse à ses yeux, et ne méritait aucun pardon. Elle jeta un regard froid au garçon, sans rien dire, il n’était pas dans ses habitudes de juger. La jeune femme ne se laissa pas approcher, elle se détourna, essuya le sang d’un revers de tissu, sans se soucier de nettoyer la plaie qui n’était pas très profonde. En revanche elle s’attarda à sa ceinture où elle en sortit une pokéball rose et blanche. Un Ptéra d’une bonne taille en sortit, l’allure juvénile et l’air impatient ; il était clair que le dragon n’était pas un adulte, mais sa mâchoire proéminante faisait déjà des dégâts. La dragonne s’avança sur ses deux pattes arrière et Velusia s’accroupit, le dragon l’imita et marchait avec ses griffes rattachées aux ailes.

« Trouve l’insécateur et donne lui ça, il ne doit pas être bien loin. » Murmura Velusia à son dragon en lui présentant un sac remplie de baies. Elle les avait ordinairement mises de côté pour sa pokémon, mais l’insecte sauvage en avait certainement besoin plus qu’elle. En émettant un grognement étouffé, le dragon s’éloigna, marchant ses pattes postérieurs d’une démarche ondulante et peu gracieuse, il n’aurait aucun mal à retrouver la créature, son odorat et son instinct prédateur lui indiquait le chemin. La piste était ensanglantée. « Je fais mon travail. » Répondit-elle au garçon. Velusia était assez gauche en relations sociales depuis plusieurs mois, mais voir ce garçon massacrer un pokémon de la sorte l’incitait à la méfiance. Les gens violents engendraient toujours quelque chose de mauvais, quoiqu’il en soit, elle n’avait aucune raison de le craindre, elle était une militaire entraînée. Même si -elle ne l’avait pas oublié- la crainte d’un danger était toujours un gage de survie. Velusia le regarda ranger ses lames, mais elle était plutôt concentrée sur autre chose. Elle était presque certaine que sa Ptéra avait trouvé l’animal, mais elle n’aurait su dire si c’était vrai, ni d’où lui venait cette impression. Velusia n’était plus très douée pour tisser des liens avec autrui, si ce n’était en mission. C’était comme de vivre, elle devait réapprendre et non plus errer. La dragonne revint en claquant des mâchoires, apparemment fière d’avoir accomplit sa mission avec brio. Lorsque le mangriff présenta une fleur à Velusia, qui ne savait comment répondre à un tel geste, le saurien la goba en poussant un léger grognement aigue de contentement.

« Inutile de revenir sur nos pas, nous ne sommes plus à Payan. » Répondit Velusia quant à l’idée du garçon de la laisser. « Je ne sais pas comment, mais nous ne somme plus à Nalcia, car la forêt du chat est la seule du pays. » De cela, elle en était certaine, quant au reste… restait à savoir quoi faire ou avant, où ils étaient exactement. Et pour cela, l’idée était simple, il fallait sortir de cette forêt, où qu’elle mène.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Kira Okada le Dim 24 Avr 2011 - 10:21

La jeune femme était très protectrice envers les pokemon sauvage....je me demandais pourquoi, ce laisserait-elle faire si un pokemon agressif l'attaquait? Elle serait bien obligée de le tuer.
Mangriff fut surpris de voir que la fleur destinée à la jeune femme fut gobée. Il lui lança un regard assez méchant et peu amical.

- Mangriff....

Il me regarde et baissa les yeux afin de retourner à mes coté.
Elle ne savait pas trop où elle avait atterri, elle parla de Nalcia et de la forêt du chat.

- Vous êtes à Flamen, plus précisément dans la Jungle de Flamen.

Le soleil se levait, de faibles rayons éclairaient la jungle et traversaient les mille et une feuilles et lianes.
Des pokemon de ce milieu, faisaient leur apparition et cherchaient de la nourriture. Des fleurs s'ouvraient petit à petit, laissant un parfum doux et délicat embaumé l'atmosphère.

- Je ne veux pas paraître impoli mais....que cherchez-vous ?Une personne ? Un objet ?

Une femme de l'armée doit forcément avoir une mission, pour retrouver quelqu'un, ou arrêter quelqu'un. Je ne me faisais pas de soucis à mon sujet....personne n'avait réussi à me coincé et personne ne m'a pourchassé pour le moment et j'espère que cela durera....
Mangriff alla dans les buissons afin de chercher quelque chose à grignoter pour la jeune fille. Il trouva quelques baies et les tendit à la jeune fille en prenant garde de ne pas se les faire voler par le pokemon de celle-ci.
Je le regardais avec incompréhension et étonnement. Il n'avait pas l'habitude d'offrir des fleur ou de la nourriture à des étrangers.
A ce train là toutes les jolies chose présentent dans la forêt seront trouvées par Mangriff et offert à la jeune fille.

- Excusez son comportement, je sais pas ce qu'il a.....

Il remuait la queue et souriait à la jeune femme. Pourquoi était-il si familier avec elle.....
Je croisais les bras en attendant qu'il finisse son cirque. Pendant ce temps, je m'appuyais contre un arbre et nettoyer mes couteaux salis par le sang de l'Insécateur.
Mes pulsions étaient passées, heureusement.....de plus, il ne fallait pas que j'éveille les doutes à la jeune femme concernant mon identité.
Après les avoir plus que nettoyés, je les rangés à leur place. Je pris une bande noire et l'entoura à l'un de mes poignets. Je voulais paraître le plus normal possible....
Plus loin, des Chenipottes et des Evoli s'amusaient ensemble. Je n'y prêtais pas attention.
Après les baies, Magriff se précipita sur plusieurs buissons et revint devant la jeune fille avec des centaines de bouquets de fleurs et les lui tendit.
Que cherchait-il à faire ?

- Magriff sa suffit maintenant.

Il me regarda et haussa les épaules. Et retourna à la jeune fille.
Surpris et un peu énervé, je le pris par le bras et le mit à coté de moi

- Arrête de l'embêter maintenant et tiens tranquille!

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et  de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Sam 30 Avr 2011 - 18:04

Il y avait que Velusia, contrairement à la plupart de ses confrères, ne tuait jamais si elle pouvait l’éviter, de même qu’elle ne blessait jamais gravement et jamais par plaisir. Peut-être cela la perdrait-il un jour, mais ce n’était pas dans sa manière de faire. Ironiquement, elle avait toujours considéré que la vie était trop précieuse pour être gaspillée, alors qu’en tant que soldat, elle risquait la sienne chaque jour pour les autres et que d’après son mentor, elle gâchait la sienne a errer comme un fantôme…. Cette dernière entrevue l’avait bouleversée… Cette mission ne l’avait pas intéressée par hasard, elle avait une confiance aveugle envers son mentor et avait écouté ses conseils, même si au fond d’elle-même, Velusia doutait de ses dires. Elle doutait d’être un bon dresseur et plus encore de pouvoir dresser un dragon. Alors que le Mangriff lançait un regard assassin au dragonnet, celui-ci fit claquer ses énormes mâchoires qui devaient bien faire la moitié de son corps, le dissuadant de la contrarier. La dragonne était encore très jeune et cherchait à tester ses forces, d’autant qu’elle grandissait très vite. Elle se releva sur ses pattes arrière, faisant ondoyer sa longue queue se terminant en fer de lance pour dominer le Mangriff avec fierté. Velusia, qui bien qu’elle la surveillait d’un œil discret, n’y prêta pas attention, le dragonnet n’était pas agressif et elle ne la sentait pas prête à attaquer. Elle était de toute façon si jeune qu’elle doutait de sa capacité à combattre. Le jeune garçon reprit la parole et ses révélations subjuguèrent Velusia, qui malgré tout garda son calme. Il poursuivit. Evidement, sa présence pouvait paraître étrange et étant donné les circonstances récentes, douteux voire hostiles… La première chose à faire était de désamorcer les craintes des habitants du coin, enfin… Oui, visiblement, il y avait peut-être un village dans les environs…

« J’enquête. Depuis peu des Nalciens ont affirmés avoir disparut dans la forêt de Payan pour réapparaître ailleurs, dans les pays voisins. » Dit-elle. Jusqu’ici, elle en avait douté, mais il y avait de cela une poignée de minutes, elle se trouvait à Payan… Et si ce garçon ne lui mentait pas, elle était donc à Flamen. Ce qui expliquerait pourquoi elle ne reconnaissait plus la forêt. Gardant le silence un moment, Velusia réfléchissait. « Cela à peut-être à voir avec le dérèglement du temps de naguère… » Dit-elle plus pour elle-même que le garçon. Durant la guerre, il y avait eu effectivement une scission dans le temps. Un pokémon jusque là discret avait provoqué ces dérèglement, dont Velusia et les autres soldats avaient été victimes sur le champ de bataille. Il était possible que ces phénomènes soient un reliquat des pouvoirs de Celebi… « Ne vous en affolez pas, le phénomène spatio-temporel créé par Celebi va en s’amenuisant, ce devait être un reliquat de ses pouvoirs. Bientôt ces zones temporelles disparaîtront complètement. » Assura Velusia.

Evidement elle n’en était pas complètement certaine, mais sa théorie se tenait. Où du moins, c’était la seule chose crédible qu’il lui venait à l’esprit. Le dragonnet poussa un rugissement particulièrement aiguë mais profond et se mit à courir sur ses pattes arrière. La saurienne courut vers les pokémons sauvages et s’amusa à les faire fuir, faisant claquer ses mâchoires et rugissant après eux. Velusia tourna un instant la tête vers sa dragonne, avant de constater, tout comme le garçon qui en était étonné, les efforts du Mangriff pour attirer son attention. Velusia le considéra un moment. Elle n’y était pas indifférente, mais elle savait à l’avance que ce qu’elle ferait irait à l’encontre de ce dont elle s’efforçait de se convaincre et irait dans le sens de ce que lui avait dit son mentor. Elle c’était toujours bien entendue avec les pokémons. Le pire, c’est qu’elle le savait pertinemment, mais il devenait de plus en plus difficile de se forcer d’être aveugle… La soldat s’accroupit et tapota la tête du Mangriff. Après tout, avoir des baies sur soi était toujours utile et elle en rempli sa pokéball de survie.

« Quel est le chemin pour sortir de cette jungle ? » Demanda t-elle, sans répondre aux questions du garçon sur le comportement de son pokémon. Et pour sa part, son identité lui importait peu, sa seule mission était d’enquêter sur les disparitions.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Kira Okada le Mar 10 Mai 2011 - 19:37

[désolé pour le retard j'ai été assez occupé ces derniers temps^^"]

Des disparitions et des réparations....intéressant..

- Eh bien moi même je ne sais même pas comment j'ai fait pour arriver ici, tout se ressemble ici donc c'est assez difficile pour se repérer....Mais je vais essayer de trouver une sortie...

Moi non plus je ne voulais pas rester ici....il fallait que je poursuive ma route en quête de réponse à toutes mes questions...Peut-être pouvait-elle m'aider ?
Je n'ai pas l'habitude de demander des choses aux personnes, mais bon là....

- Je peux vous demander une chose?

J'essayais de ne pas la brusquée même si la question que je m'apprêtais à poser était assez ridicule, mais pour moi il me fallait une réponse.

J'essaye durant mon voyage, de répondre à certaines de mes questions....alors...est ce que vous pouvais me donner votre avis ? Voilà.....est ce que vous avez une raison de vivre ?

Je n'en ai pas, j'en cherche désespérément....mais sans succès. Magriff regarda la jeune personne en attendant une réponse.
Je supposais qu'elle allait me prendre pour un fou tout droit sortit d'un asile....Je donnais cette impression ?
Certes, les gens ont tendances à m'éviter, certains savent qui je suis ainsi que mon «  métier » d'autres me dévisagent mais cela ne me met pas à l'aise.
Pourquoi durant mon enfance cette envie est-elle apparue ? Maintenant elle me pourchasse sans arrêt....
La revoilà.....elle me hante et me pousse à agir comme un loup voyant sa proie...Je mis mes mains derrière mon dos et en serra une.....elle se cassa ce qui ne me fit rien....Elle augmentait toujours malgré cela, ce désir de tuer, ce désir de voir la mort prendre l'âme de mes victimes, ce désir...de voir ce délicieux nectar glisser entre mes doigts.....
Magriff voyant mon état changeait me mordit l'épaule. Ce qui me calma petit à petit.....je lui caressais la tête... et il me lâcha....

- Euh.....je.....je vais t'aider à sortir d'ici si tu veux.

Je ne l'avais pas vraiment oublié mais, je la voyait déjà allongée par terre morte quoique, elle devait être plus robuste que cela. L'habit ne fait pas le moine.

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et  de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Mer 11 Mai 2011 - 21:02

Intéressant ? Velusia trouvait plutôt cela inquiétant… Mais cela venait sans doute d’un point de vue différent, très différent du sien. Si les gens de Nalcia se mettaient à disparaître sans explication, comment les protéger d’un ennemi invisible ? Ou d’un phénomène imprévisible, en l'occurence… Mais si les choses suivaient sa théorie, les choses devraient se calmer d’elles-mêmes. Ou du moins, espérons-le… En dehors de constater la chose, à vrai dire, Velusia ne pouvait pas faire grand-chose, ou peut-être conseiller à la population d’être prudente. Mais contre quoi ? Non en fait, on ne pouvait rien faire, si ce n’était ramener au bercail les brebis égarées. Le garçon lui avoua ne pas savoir comment être arrivé là et la jeune femme pensa qu’il était là certainement de la même manière qu’elle… Les déplacements intempestifs de Celebi les avaient frappés, ou au moins elle. Mais pour cette fois, ce la n’avait pas beaucoup d’importance, soldat de l’armée Nalcienne, elle n’avait pas trop à s’en faire pour ce qui était de retourner chez elle. La seule chose à craindre était une mauvaise interprétation de la présence d’un soldat d’une nation « ennemi ». Mais était-elle toujours en mission ? Son enquête venait de se terminer, faute de mieux et elle n’avait plus qu’à alerter le quartier général sur les évènements. Et c’était tout. En somme, elle était officiellement en permission, à son grand dam. Maintenant, elle n’avait plus aucune excuse pour ne pas l’être et pire encore, était pile ans le pays où sont mentor lui avait conseillé de voyager. Ne pouvait-on pas faire pire en matière de coïncidence ? Difficilement, la soldat était donc condamnée à prendre de vraies vacances ; mais après tout peut-être qu’en cours de route, apprendrait-elle des choses intéressantes sur la maîtrise des armes dans un niveau d’entraînement au-dessus du sien ? Il reprit alors la parole, coupant les pensées de Velusia et ses dernières espérances d’échapper à ses « vacances ».

« Une raison de vivre ? » Cela lui rappelait très précisément la question de son instructeur, lorsqu’elle avait passé sont épreuve de Maître des Lames… Elle n’avait pas trouvé question plus étrange ; cela lui semblait être toujours le cas aujourd’hui. « Protéger Nalcia et son peuple. » Les choses ne semblaient pas avoir changées pour Velusia, elle vivait toujours pour servir sa nation, bien qu’aujourd’hui, elle avait en plus Ptéra à protéger, le dragonnet, qui la seconderait dès qu’elle aurait suffisamment grandit. Ce qui ne saurait tarder au vu de la croissance incroyable de la dragonne. La réponse était peut-être banale pour un soldat. Mais ne l’étaient-ils pas devenus pour cela ? C’était là une caste à part, souvent considérée comme des brutes et des agents sans cervelle. Pourtant, tous était bien heureux de trouver en ces hommes et ces quelques femmes un rempart impénétrable pour les protéger de leurs ennemis et des agressions extérieure et évidement, s’il s’agissait de seulement parlementer, ce n’était pas les soldats qu’on envoyait pour cela, mais des diplomates. En somme à chacun sont métier et celui de Velusia comme de ses homologues masculins était la guerre.

« Je suppose qu’on l’apprend, où que l’on s’en rend compte un jour où l’autre, même s’il faut parfois attendre des décennies. » Conclut-elle. La réaction suspecte du garçon n’échappa pas à Velusia, comme le maniement des armes, elle était formée à repérer les individus susceptibles d’êtres dangereux. Et elle capta tout de suite le regard… Un regard qu’elle connaissait fort bien, pour l’avoir rencontré sur tous les champs de bataille où elle avait posé sa lance. Pourtant, autre qu’un regard incisif, elle n’en montra rien, mais prête à réagir. La Ptéra, moins impassible et qui revenait au pied de son maître à ce moment se mit à feuler ; elle avait sentit la tension monter et vu le changement d’attitude chez sa dresseuse, de même que l’odeur du sang qui lui remplissait les naseaux aussi fraîchement que si elle avait eu la gueule dedans. Mais ni le dragonnet, ni la soldat ne tenta quelque chose, Velusia se contenta de garder cette attitude calme qui la caractérisait.

]« Très bien, je te suis dans ce cas. » Dit-elle. Il était bien sûr hors de question de lui tourner le dos, ce regard et la réaction de la Ptéra ne lui semblaient pas être qu’une simple idée. Et puis de cette manière, Velusia pourrait protéger leurs arrières des pokémons sauvages. Même si visiblement, ce garçon était aussi perdu qu’elle… « Te souviens-tu de la route que tu as empruntée ? »

(Je comprend, les examens sans doute)

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Kira Okada le Jeu 12 Mai 2011 - 9:29

Cette réponse, je devais m'y attendre de la part d'une femme faisant partit de l'armée...Attendre des décennies!!! Mon Dieu.....mais bon....tout vient à point qui sait attendre...
Ma petite réaction de tout à l'heure avait apparemment mit la puce à l'oreille de la jeune femme...je faisais comme si de rien n'était...Elle décida de me suivre et me demanda si je me rappelais du chemin que j'avais emprunté pour arriver là.

- Oui à peu près.

Mangriff allait nous être utile....il avait un flaire infaillible et arriver à identifier n'importe quelles odeurs. Je supposais qu'il retrouverait la sortie dans ce vaste environnement quelque peu...touffu....
Je fis un signe à Magriff, qu'il comprit. Il passa devant et commença à nous guider dans la jungle. Je remarquais qu'il avait quelques difficultés à cause des nombreuses odeurs présentes ici.

- Je pense que l'on en aura pour quelques jours....

Même si je montais jusqu'à la cime des arbres, je ne verrais pas la fin de cette jungle. Pour passer le temps je décidais d'engager la conversation.

- Vous avez toujours voulu être dans l'armée ? Cela doit demander quelques sacrifices non ?

Pour moi, il faut quand même avoir une sacré motivation pour faire partie d'une armée et sans doute avoir certaines qualités.
On ne choisi sans doute pas son avenir, je suis devenu un assassin sans le vouloir. En même temps, ce n'était pas de ma faute si je descendais d'une famille de tueur, malgré le fait que j'ai été adopté, le désir de tuer est omniprésent....J'ai fait des tas de choses dont je ne suis pas fier....mais bon...c'est fait c'est fait!
D'ailleurs, mon projet de tuer toutes les personnes présentes dans la ville lunaire durant le jour funeste qu'est la saint valentin est toujours d'actualité! J'attends ce jour avec impatience....la lune sera teinté de rouge ce jour-là...Ils sont écœurant tous autant qu'ils sont.
Mangriff s'en sortait bien pour le moment, on continuait tout droit ne rencontrant pour le moment aucune difficultés.
Soudain quelque chose tomba lourdement sur le sol, en me retournant je vis une nidoran femelle au sol assez salement amochée. Si j'aurais été seul, j'aurais abrégé ses souffrances mais bon....comme j'étais accompagnée.....je devais m'abstenir.
Elle devait être tombée de l'arbre après sans doute s'être battue là haut.

- Vous voulez là laisser là ou on trace notre chemin?

Pitié....faite qu'on la laisse ici....Si on la garde elle risque de s'habituer à nous et ne plus nous lâcher d'une semelle...

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et  de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Jeu 19 Mai 2011 - 14:42

Qu’aurait-elle pu répondre d’autre ? Il n’y avait que le désir de servir le pays et de le protéger envers et contre tout qui pouvait ordonner un tel choix, d’autant que les conditions de vie étaient loin d’être facile… Une vie qui dépendait entièrement des autres, des supérieurs, du royaume et du lien d’amitié et d’inimitié avec les royaumes voisins… Et en temps de guerre, cela n’était guère que plus difficile encore, il fallait passer outre ses propres sentiments et surtout, on ne pouvait laisser tomber les siens. Et puis la révélation… Pour sa part, Velusia n’avait pas été très honnête, elle s’était surtout engagée au départ, pour aider son frère à subvenir à leurs besoins, l’armée ayant toujours besoin de bras ; mais la jeune femme n’avait aucune envie de confier sa vie, passée ou présente, a quiconque. Et surtout pas à un étranger. Cela ne le regardait absolument pas et que pouvait-il y comprendre ? Velusia et son cher frère avait toujours eus une vie mouvementée. Mais elle préféra oublier cette pensée, la plupart de ses souvenirs n’étaient pas heureux, même si il fallait l’avouer, elle avait eu quelques années de bonheur. Peut-être pas assez… Peut-être fallait-il payer pour ça. Le garçon eut l’air surpris de cette réponse et quoiqu’il en soit quelques instants plus tard, répondit à l’affirmative. Velusia avait décidé de ne pas lui faire confiance et bien qu’il lui confia penser devoir marcher plusieurs jours durant, la jeune femme pensa pour sa part que cela pouvait ressembler à une embuscade. Un leurre, un appât et l’attaque. Il n’y avait pas besoin de beaucoup de chose pour attenter à la vie de quelqu’un, il suffisait juste d’être patient et de savoir où frapper, ce que les bandits de grands chemins apprenaient vite en général. Le dragonnet restait au pied de sa maitresse, mais peinait à garder son équilibre, en vérité, les Ptéra n’étaient pas tellement faits pour rester au sol, mais plutôt pour voler et nicher le long des falaises. Bientôt peut-être commencerait-elle ses premiers essais, Velusia n’en savait rien.

Le Mangriff était passé devant, tailladant les lianes, arbustes et toute verdure leur bloquant le chemin. Le dragon n’aurait pu les aider, car même si elle avait pu porter un cavalier, les arbres et la flore en général était trop dense pour lui permettre de prendre son envolée. Mais de toute façon, elle ne savait pas encore voler et pouvait moins encore porter quoique ce soit sur son dos ; elle était encore trop fragile et ses os en pleine croissance, pas encore consolidés. Ils marchèrent un moment en silence, jusqu’à ce qu’il n’engage à nouveau la conversation. Sa question était trop personnelle à son goût, mais de toute façon, tout ce qui concernait sa vie privée, Velusia n’en parlait jamais à personne. Et elle ne confierait rien à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas.

« Cela n’a pas d’importance… » Dit-elle. « Mais c’est effectivement une vie de sacrifices. Mais après tout, nous le savons dès le départ et il faut bien quelqu’un pour le faire et défendre le pays. » Conclut-elle simplement.

Mais la plupart des soldats y trouvaient leurs comptes, ce qui faisait que le sacrifice n’était pas si énorme, sauf lorsqu’il se comptait en perte humaine, et animale pour ceux qui possédaient des pokémons. Et contrairement à ce que pensait le garçon, Velusia elle, était certaine que l’on choisissait précisément son avenir, même quand on n’en avait pas conscience. Et c’était là le principal problème de Velusia, qui s’en voudrait sans doute éternellement de certains évènements de sa vie. Coupant sa réflexion, une petite Nidoran tomba d’un arbre, s’écrasant au sol dans un bruit sourd. Les Nidoran n’étant pas des animaux arboricol, elle avait dû se battre effectivement avec d’autres pokémons. Velusia en avait possédé un, mais un mâle. Toujours attachée à ce qu’elle avait connu, elle pensa qu’il était de son devoir de faire honneur à son défunt Nidorino. La voyant approcher d’une bête sauvage, le dragonnet s’en approcha également et hocha la tête sur le côté. Elle avait déjà compris les intentions de sa maitresse et se posta au dessus en se redressant dans une posture de protection. Bien qu’elle n’était pas très en équilibre, elle claqua néanmoins des mâchoires : personne n’approcherait.
Sans répondre, Velusia décrocha sa pokéball de survie. La Nidoran tremblait mais se laissa faire, peut-être trop affaiblie pour se défendre. La soldat, accroupi, s’occupa de soigner ses blessures. Mais en effet, il faudrait soit s’arrêter, soit l’emmener pour la laisser récupérer. Cinq minute plus tard, Velusia se redressait et se demandait ce qu’elle pouvait faire ; elle ne se sentait pas de l’abandonner dans cet état… Lassée de sa posture, la dragonne s’intéressa de plus près au minuscule Nidoran, elle semblait plus encline à vouloir l’emmener elle aussi, qu’à la laisser, attrapant avec délicatesse le petit vénépic dans sa gueule massive, qui tremblait comme une feuille. Y voyant une solution, Velusia sortit la Nidoran et à l’aide de quelques bandes déchirées, la cala dans un lange improvisé, accrochant celui-ci au dragon.

« Tu la gardes dans ce cas. » Dit-elle au dragonnet, ravie de pouvoir garder « son » Nidoran. Bien que cela soit provisoire, le temps de pouvoir relâcher la petite bête, mais le savait-elle ?

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Kira Okada le Sam 21 Mai 2011 - 10:42

A mon grand malheur, on devait ce trimballer cette petite chose à moitié morte...
Je ne m'en occuperais pas elle se débrouillera, après tout même si elle fait partie de l'armée elle doit quand même avoir un certain instinct pour s'occuper des petits êtres en grandes difficultés
La nuit était tombée bien plus vite que prévu, j'avais l'impression que nous marchions seulement depuis quelques minutes. On ne pourra pas avancer dans l'obscurité et Mangriff était exténué...

- Bon, on ne peut pas continuer, on devra passer la nuit ici. Habituellement les trajets de nuit ne me posent aucun problème mais dans une jungle aussi épaisse que celle-ci j'aurais du mal. De plus, Mangriff est à bout de force. Vous n'y voyez pas d'inconvénient j'espère.

Mangriff partit dans la jungle et revint avec des baies quelconques bien évidement mangeables. Il ouvrit une baie assez étrange et versa le liquide dans une feuille creuse. Sans doute pour le pokemon à moitié mort. Il tendit la feuille à Velusia. Il n'était pas très doué pour cela.
Je le regardais avec étonnement. Il me cachait bien des choses....j'ignorai qu'il était capable de faire de telles choses. Je n'avais jamais connu Mangriff comme ça. Il est toujours méfiant et assez colérique, tel que le l'ait connu à notre première rencontre devant mon ancienne demeure. On dirait que la simple présence de cette femme l'apaise et l'assagit en quelque sorte.
Je ne comptais par dormir cette nuit. Je ne dormais que très peu...dormir est une perte de temps et c'est un acte qui ne demande qu'a la mort de venir...
Mangriff s'allongea près de moi et s'endormit rapidement. Je ne pouvais pas faire mon rituel du soir comme à mon habitude, étant accompagné....je devais m'abstenir. Pourtant, l'envie me démangée...prendre un de mes couteaux très bien aiguisé et me tailler les veines où alors me le passer sous la gorge. Je ne connais pas la douleur, les cicatrices parcourant mon corps sont les marques de ma démence. Je ne peux rien faire pour arrêter cela...Puis je me suis souvenu d'une chose...il me restait un moyen infaillible me débarrasser ou de mon adversaire ou pour mettre fin à mes jours...La petite fiole de venin d'un Arboc coincée dans ma jambe. Je l'avais placée là à 15 ans...je suis sur qu'un jour elle me servira.
Une source était très proche de notre position, Velusia et son pokemon pouvait se désaltérer sans problème.
Je pris ma cape et la mit sur Magriff. Je montais en haut d'un arbre et m'y installais confortablement. Je croisais les bras et surveillait les environs.

- Dormez tranquille...je surveilles les environs, et ne vous inquiétait pas je ne vais pas vous tuer pendant votre sommeil.

Je sentais qu'elle se méfiait de moi, quoi de plus normal pour une fille de l'armée....Elle était aussi très discrète sur sa vie professionnelle. A près tout cela ne me regardait pas. Un cri me fit sursauter, s'était les cris et les gémissements de la petite protégée de Velusia... Sans doute avait-elle peur ? Ou encore voulait-elle appeler ses parents? Avait-elle mal ? Je n'en savais rien et m'en fichais royalement. Tout ce que je voulais c'est qu'elle se taise.

-Faite la taire s'il vous plait...

Ces cris perçants résonnaient dans la jungle, ce qui allait attirer les prédateurs pensants que c'est une proie égarée. Cela allait poser un problème....
Les cris devenaient beaucoup plus perçants et plus aiguës ce qui me donnait mal à la tête. Mangriff trop crevé, ne se réveilla pas.
La seule chose qui me venait à l'esprit est de m'être fin au souffrance de cette créature insignifiante.
Puis , perché du haut de mon arbre, je remarquai quelque chose. La petite Nidoran essaye d'attraper la main de Velusia, sans succès elle avait du se mettre à chouiner et à pleurer à chaudes larmes. Je secouais la tête. Pleurer pour de telle futilités... Puis, cela me replongea dans mon passé....mes parents biologiques ne m'ont jamais aimés puisqu'ils m'ont abandonnés et mes parents adoptifs essayaient tant bien que mal mais je les repoussais... Qu'est ce que c'est de recevoir de l'amour de la part de sa famille....Je n'ai pas connu cela....tant pis.

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et  de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Dim 29 Mai 2011 - 14:24

La Ptéra était infiniment fière de porter son pokémon et se dardait d’une attitude fière et haute. Ce qui n’était pas forcément évident pour un jeune pokémon dragon, qui ne savait pas encore stabiliser sont fébrile équilibre. La soldat ne put que sourire intérieurement, trop encore habituer à ne montrer aucune émotion et surtout à tout garder pour elle… Chose plutôt mauvaise pour l’équilibre d’une personne, mais elle ne fonctionnait plus que comme ça depuis longtemps maintenant. La nuit tomba rapidement et le garçon décréta qu’ils ne pouvaient pas continuer. Bien sûr pour elle, la jungle ou ailleurs, ce n’était pas un problème… Mais il n’était après tout qu’un civil et n’avait pas la même endurance qu’elle et c’était bien normal qu’il se sente épuisé. Elle, elle aurait pu continuer mais elle jeta un coup d’œil à la Nidoran qui semblait dormir debout. Pour elle, la Nalcienne s’arrêterait. Le couvert des arbres rendaient la jungle très sombre, rendant plus méfiante encore la jeune femme. Elle ne répondit pas au garçon, se laissant dire que cela ne nécessitait pas forcément une réponse de sa part. Son pokémon disparut un instant dans les feuillages et Velusia alla s’occuper de la Ptéra et sa protégée. Cachée dans son lange, la Nidoran se laissa sortir docilement alors que la dragonne jouait à la mère effarouchée, tentant de pousser Velusia pour garder l’exclusivité de la petite vénépic. Quand le mangriff revint, la Ptéra s’interposa, préférant sentir d’abord les baies qu’il ramenait, Velusia ne put s’empêcher de penser qu’elle ferait un excellent soldat… Velusia prit la feuille et, en ayant fouillé dans son kit de survie, y versa un peu du contenu d’une fiole. Une petite potion revigorante et soignante ; le genre dont tous soldats se devait d’avoir sur soi, fonctionnant aussi bien sur les humains que les pokémons.

La Nidoran se montra méfiante et ce ne fut que lorsque la Ptéra, curieuse et gourmande alla y tremper ses lourdes machoires que la petite pokémon l’imita. La source, Velusia l’avait également repérée, elle n’était pas loin, une dizaine de mètre tout au plus savament camouflée par les fougères et autres arbustes emmêlés. Lorsque la Ptéra sentit l’eau, elle se redressa et se précita dans la rivière où elle se jeta dedans. De nature rocheuse, Velusia n’aurait jamais cru qu’elle apprécierait l’eau, mais après tout, ce n’était là qu’un liquide amenant la vie, tous les animaux avaient besoins d’eau… La Nidoran les avaient suivit et se désaltéra longuement, en même temps que Velusia remplissait une gourde. A un instant, la rivière tout de même profonde fit disparaitre la Ptéra qui chahutait dedans, une fraction de seconde après, elle ressortait précipitemment la tête, les naseaux grands ouverts et expirant. Sa lourdeur la protégeait du courant, mais pas de boire la tasse ! Elle remonta sur la berge aussitôt et commençait à déraciner un arbre à baies. Elles revinrent au campement provisoire et contrairement au garçon, dont elle ignorait toujours le nom et à qui elle ne s’était pas présentée non plus, Velusia resta sur le sol. Dans la jungle, il y avait de toute façon autant d’animaux dans les arbres qu’au sol et la nature de ses pokémons ne lui permettait pas de s’installer sur une branche. Les paroles du garçon ne firent rien pour rassurer Velusia bien au contraire, ce genre d’affirmation l’incitait bien au contraire à se méfier. Et d’ailleurs, elle n’allait pas lui confier le tour de garde ; sa réaction face à l’Insécateur en avait dit long sur le personnage. Velusia s’installa, posa lance et bouclier et sitôt assise la Ptéra vint poser sa lourde tête sur ses jambes, poussant la Nidoran d’une de ses grande aile en dessous d’elle. La Nidoran se mit à gémir alors que la Ptéra laissa échapper un grognement qui se voulait rassurant, long et profond. Mais il fallait dire que Velusia ne savait rien de la Nidoran, était-elle encore très jeune ? Cherchait-elle à appeler ses parents ? D’autant que Velusia l’emmenait peut-être loin de son nid… ce qui ne l’inquiétait pas de trop, les animaux n’étaient tout de même pas fait en sucre et pouvaient faire un nombre considérable de kilomètres en une journée seule.

« Il n’y a aucune raison. » Répondit Velusia.

Après tout, pourquoi empêcher la Nidoran d’essayer de communiquer ? C’était même plutôt bon signe, la potion faisait effet. En revanche, et Velusia en avait bien conscience, ces cris là n’étaient pas vraiment de cris de peur… Mais plutôt un appel. Du moins, c’est ce que pensait Velusia, lorsque la Ptéra s’était mise à chouiner la première fois qu’elle l’avait mise dans son nid. Il fallait donc s’attendre effectivement à voir débarquer, peut-être, les parents de Nidoran. Au mieux, des Nidorino et Nidorina… Au pire, des Nidoqueen et Nidoking.

Se déplaçant difficilement sous le poids de la Ptéra, Nidoran finit par faire emerger sa tête de son aile immense et cherchait à se rapprocher de Velusia, qui finit par la prendre contre elle, alors que le dragonnet n’avait toujours pas bougé. La nuit s’annonçait longue, mais elle en avait vu d’autres… le tour de garde debout sans bouger dans la caserne, ou les entraînements de nuit, les exercices de reflexes et de disponibilités… Non la seule ici, c’était les cris des pokémons sauvages et sans dire qu’ils ne risquaient pas d’être attaqués, il n’y avait a priori pas de raison d’avoir des problèmes. Hormis pour la Nidoran, mais au pire, ils avaient de quoi se défendre…

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Kira Okada le Jeu 2 Juin 2011 - 10:34

La nuit était longue....trop longue....Que faire pour m'occuper....et oui, je m'ennuyais du haut de mon arbre, surveiller n'était pas mon passe temps favoris. Tout était calme, même trop calme.
Mangriff continuait à dormir.
Je descendais de mon arbre et alla près de la source où je contemplais mon reflet. Pas étonnant que les gens m'évitent...J'ai vraiment une tête d'assassin. Pourquoi est ce que je suis devenu comme ça...J'aurais très bien pu devenir quelqu'un de meilleur....que ce que je suis maintenant...Je me déteste....je déteste les autres...je déteste ce monde peuplé de fou. Mes réactions sont encore celles d'un gosse. Tout ses crimes que j'ai fait auparavant....planter mon couteau dans la chair d'une personne était tellement jouissif ! A présent.....il est trop tard pour revenir en arrière.....rongé par les remords.....pourquoi est ce que je ne me dénonce pas?! Est ce que j'ai peur ? Peur du jugement qui m'attend ? Peur que l'on m'enlève Mangriff ?
Si je m'écoutais, je serais déjà au fond d'une fosse. Pourquoi est ce que je me posais toutes ces questions seulement maintenant....suis-je de nature complètement stupide ?
Assez de questions.....un mal de tête me vient....je reporterais cela à plus tard.....
Quelque chose me fit sortir de mes pensées, un bruit de feuille se rapprochant de notre position...
Je sortis un de mes couteaux et restais sur mes gardes. Des yeux jaunes me fixaient...Plus loin une Nidoqueen apparut devant Velusia, elle avait l'air désespérée et poussait de petits cris. Dans ce cas, c'est sans doute la mère de la bestiole que Velusia a prit sous son aile.
Je supposais que j'avais devant moi, un Nidoking...Il sortit de son buisson et poussa un cri assez fort pour me faire reculer de quelques pas. Il pointa sa corne vers moi. Un défi ? J'accepte !
Je le regardais dans les yeux cela a suffit à le mettre suffisamment en colère. Il fonçait sur moi tête baissé. Cela m'amusait d'éviter ses coups de corne, après l'incident avec l'Insecateur, je supposais que Velusia serait occupée avec la Nidoqueen pour me laisser enfin m'amusait même si cela reste un jeu brutal. C'est lui qui m'a provoqué non ?
Il déracinait les arbres en un seul coup, tout disparaissait un fois qu'il fut passé. Etait-il en colère parce qu'il a vu que je tenais un couteau ? Ou parce que on n'avait avec nous sa chaire et son sang ?
Mangriff se réveilla en sursaut et analysa la situation. Encore dans les vapes , il sauta sur le Nidoking enragé mais celui ci n'en fit qu'une bouchée et le propulsa contre un arbre.
Féroce le papa... Soudain quelque chose me traversa l'esprit....si je tuais le père....que deviendrait la Nidoqueen est son petit....Sans doute devait t-il protéger sa femelle et son petit de toute ses forces contre les ennemis. Mais à quoi je pense ! Je m'en fiche de ce qu'ils adviendront sans lui ! Je dois en finir !
Décidément...je n'ai aucune volonté...je jetais mon couteau à terre. La colère me venait et l'incompréhension....qu'est ce qui m'arrive....
Le Nidoking me propulsa dans les airs avant de me jeter dans la source.
Mangriff repris ses esprits et n'osa bouger. Le mâle retourna près de sa femelle et dévisagea Velusia. Ils s'en allèrent avec leur stupide progéniture.

_________________
Le tranchant d'une lame de couteau qui découpe la chair....
Ce sang rougeâtre et noir de haine et  de colère, de tritesse s'écoulant sur ma peau nacrée....
Je lui ai ouvert la porte pour qu'enfin elle me vienne en aide...
Cette vie fut entre mes mains mais je ne la retiendrait pas....et à cette instant seulement je connaitrais enfin ma délivrance...
avatar
Kira Okada
Informations
Nombre de messages : 93

Fiche de personnage
Points: 118
Âge du personnage: 24
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Velusia Varam le Ven 3 Juin 2011 - 14:39

Velusia ne fermait pas l’œil, mais rien d’anormal pour un tour de garde. Sa grande patience n’était aucunement mise à l’épreuve et elle attendait paisiblement que le temps passe, il n’y avait de toute façon, rien à faire d’ici le levé du jour. La Nidoran, après au moins une heure de pleurnicherie et de gémissements, avait finit par s’endormir, se recroquevillant sous le corps lourd et chaud de la Ptéra, à l’abri de ses ailes. La jeune femme était loin de se douter des questions qui taraudaient le garçon. Elle avait elle-même sa propre vie à mener qui restait somme toute très simple… Elle n’avait que pays, l’armée et la Ptéra. D’un caractère carriériste, ce n’était pas trop difficile pour elle de savoir quoi faire ; puisque cela ne concernait finalement que son pays… Le reste… Quoiqu’il en soit, elle s’en était sortie, un peu comme les autres qui comme elle, avaient eu de la chance, même si ses pertes n’étaient pas à envier ; mais qui donc pouvait se vanter de n’avoir rien perdu en étant au cœur de la guerre ? Personne sans doute. Silencieuse, se disant que peut-être le garçon dormait, finalement épuisé de fatigue, Velusia qui fermait les yeux de temps à autre tendait l’oreille. Mais non, son compagnon de voyage ne dormait pas, ou peut-être venait-il de se réveiller avec tous ces cris nocturnes ? En tout cas, Velusia le regarda descendre, ayant rouvert les yeux par le bruit proche qu’elle avait entendu, et se diriger vers la rivière. Rien d’alarmant en soit, mais la nalcienne ne lui faisait pas confiance. Comment pouvait-on affirmer à quelqu’un qu’on ne l’assassinerait pas pendant la nuit et tenter de l’en convaincre que l’on n’y pensait pas ? Bien au contraire, d’après Velusia, il y avait pensé… Cette phrase, maladroite et qui s’était voulu rassurante avait peut-être trahit ce garçon… En tout cas, il ne semblait pas faire partie des têtes mises à prix et des personnes recherchées ; mais il fallait dire que Velusia non plus ne les connaissait pas par cœur. Et puis ça n’était pas tellement son travail en fait, il y avait la garde pour ça. Mais un cri, sonore fit tourner la tête à Velsusia et réveilla ses deux pokémons. La Ptéra se leva et se planta sur ses deux pattes et ne trouva rien de mieux que rugir, de façon très aiguë, pour répondre à la créature. La Nidoran, c’était immobilisée, ses grandes oreilles aux aguets. Ne portant plus d’attention qu’à cette créature qui se rapprochait. Velusia ne tarda d’ailleurs pas à se rendre compte de quel genre de créature il s’agissait : une très grande Nidoqueen saccageait les feuillages et se planta devant la jeune femme, encore assise. La Ptéra, refroidit par la taille au moins deux fois supérieure à la sienne de la créature resta en arrière, sans plus rien dire.

La soldat, qui ne mit pas trois jours pour comprendre, s’accroupit de manière à rester la plus pacifique et non agressive possible… D’autant que la Nidoqueen la balayerait comme un rien. Elle attrapa la Nidoran. Déclenchant un rugissement plein de menace de la part de la mère. Mais sans la quitter des yeux, sans toutefois la regarder directement, Velusia fit un pas en avant et déposa la petite. Derrière eux, C’était un Nidoking qui avait prit le garçon à partit. Il n’y avait plus qu’à espérer que ce dernier serait assez intelligent pour comprendre qu’un Nidoking n’était pas un Insécateur… Et qu’il ne les ferait pas tuer, d’autant que les parents ne venaient récupérer que leur progéniture… Mais Velusia ne le sentait pas très bien… La suite se passa en une seconde ; la Nidoran se mit à galoper vers sa mère et derrière Velusia, le Nidoking chargeait le garçon qui visiblement n’avait pas été assez malin pour faire profil bas. Il se ferait broyer par le pokémon c’était certain… l’arbre qu’il déracina manqua la Nidoqueen de peu mais écrasa la Nidoran, qui eut de la chance car la Ptéra, d’un grand coup de tête tenta de faire dévier le tronc. Velusia avait bondit pour pousser la Nidoran qui roula sous sa mère soudainement paniquée. Elle se préparait à charger, et la Ptéra fit barrage, protégeant Velusia qui était encore à terre. Au sol, elle vit le Mangriff au sol, assommé par le Nidoking. La Nidoqueen, paniquée, donna un coup mais la Ptéra soudainement devenue très rapide après s’être entourée d’un léger halo rose évita l’attaque. Velusia se releva, tira en arrière sa pokémon et se mit à reculer sans tourner le dos à la grande vénépic. La Nidoran ne comprenait plus rien et un bruit reconnaissable d’eau attira l’attention de Velusia. Profitant de l’instant d’inatention, elle disparut au mieux, portant son dragonnet, dans un arbre. Il n’y eu plus un bruit après le rugissement du Nidoking, alors que sa femelle cherchait la Ptéra et que la Nidoran se remit à pleurer. La Ptéra ne bougeait pas une griffe et calquait son attitude sur celle de Velusia et tentait de garder son équilibre sur sa branche. Après un instant de silence total où la jeune femme restait cachée dans l’arbre, les trois pokémons finirent par partir, laissant Velusia et la Ptéra seules… Le Mangriff, qui entre temps avait reprit connaissance, était planté dans un coin, attendant que le danger passe. Et une fois passé, Velusia sauta de sa branche, intimant à la Ptéra de ne pas bouger. S’approchant de la berge, sautant sur un rocher, elle vit le corps du garçon dériver. Avait-il déjà perdu connaissance ? Possible. Velusia sauta, entrainée par le courant. Nager n’était pas trop difficile… Il serait en revanche bien moins aisé de l’agripper et de le porter tout en nageant à contre courant…

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 294

Fiche de personnage
Points: 28
Âge du personnage: 28 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] De l'avant [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum