[ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Ven 13 Mai 2011 - 18:35

Elle était avachie.
Malgré le fait qu'elle avait dormi comme une pierre toute la nuit, celle du désert où elle n'avait pas pu fermer l'oeil ne semblait pas vouloir se dissiper. Heureusement qu'Absol était plus solide qu'elle. Cela faisait plusieurs heures qu'il la trimbalait sur son dos, avançant assez lentement pour ne pas qu'elle perde équilibre et s'effondre par terre, ce qui était déjà arrivé deux fois depuis leur départ.

Ils avaient rapidement fini la traversée du désert, au grand soulagement du pokémon qui n'aimait pas vraiment la chaleur, d'autant plus qu'il était impatient d'arriver aux montagnes. Les sommets rocheux, c'était son domaine à lui, dans lequel il pourrait gambader, bondir, voler sans se poser de questions.

Lorsqu'ils atteignirent le pied de leur destination, même la Kaé épuisée poussa un juron.
Majestueuses.
Elle en avait jamais vu de si hautes avant. On eut dit qu'elles effleuraient le ciel et se moquaient des nuages.

Absol, tout content, avait du mal à tenir en place, lui qui d'habitude était plutôt calme et réservé.
« Voilà ce que je te propose, » annonça Kaé, les yeux toujours rivés sur les montagnes, « on se couche maintenant, comme ça on est en pleine forme pour s'amuser demain ! »

***
Après une nuit de treize heures et demie de sommeil, la jeune fille commença enfin à retrouver un peu la forme. Décidément, c'était encore une gamine qui avait besoin de beaucoup de repos.
Ils mangèrent un maigre petit déjeuné, finissant les provisions données par le gardien du parc safari. Puis, bondissant sur le dos de son pokémon, les deux amis entamèrent la montée.
Au début, Absol se contenta de suivre le chemin tracé, mais au fur et à mesure, comprenant que la fille tenait en place, il se laissa aller, vagabondant de rocher en rocher, se lançant des des précipices, rebondissant de justesse, reprenant son élan, s'envolant.

Grâce à leur course dans le désert, la jeune fille commençait à saisir le rythme d'Absol. Elle sentait tous ses puissants muscles se contracter et se détendre sous elle, et faisait de son mieux pour suivre le mouvement, se laissant aller d'une confiance absolue.

Lorsque le Soleil atteignit son apogée, Absol décida enfin l'heure de la pause. Les cuisses de la jeune fille était en feu : elle n'était vraiment pas habituée à ce genre d'exercices. En s'effondrant dans l'ombre d'une paroi, elle se massa douloureusement ses muscles, sous le regard amusé de son compagnon.
« Au lieu de faire le malin, je suppose que tu vas nous trouver quelque chose à manger ? »
Le pokémon pencha la tête légèrement sur le côté, puis s'affaissa, s'installant confortablement, fermant les yeux, profitant de sa baignade au Soleil.
« Niarf. »
C'est tout ce que la jeune fille pu lui répondre.

***
Au moment de se remettre en route, Kaé, à nouveau installée à califourchon sur le dos d'Absol, se pencha vers lui pour lui poser une question existentielle.
« Est-ce que tu sais où on va, au moins ? »
Le pokémon tourna la tête vers la fille sur son dos, avec cette expression du genre... « mais je croyais que tu t'en occupais, toi ! »
Ils se toisèrent du regard un moment.
Ils étaient encore perdus.
La fille soupira, et avant de crier gare, le pokémon se remit en route, arrachant un grand cri de surprise à sa maîtresse.

***
Vers la fin de la journée, la situation devenait quand même critique.
D'une part, Kaé commençait à nouveau à se sentir fatiguée, d'autant plus qu'elle ne sentait plus ses jambes. De l'autre, la faim commençait à être difficile à ignorer.
Se perchant sur un des sommets les plus élevés qu'il avait pu trouver, Absol inspecta les environ, avant de pousser un cri rauque en secouant sa fourrure dans une direction. Kaé plissa les yeux, mais ne vit rien.
« Tu es sûr de ton coup ? »
Avant de lui donner une réponse, le pokémon la fit à nouveau hurler en démarrant sans le signaler.

Quelques minutes plus tard, il déposa la fille sur une plateau assez large. Elle était incapable de tenir debout, ses muscles ne répondant plus. Le pokémon essaya de la tirer, mais ils réussirent juste à se faire mal l'un l'autre.
« T'inquiète va. Va vérifier ce que tu avais vu tout à l'heure et essaye de trouver quelque chose à manger. »
Il l'observa un moment, puis s'éloigna alors que la fille s'avachit par terre avec un lourd soupir de soulagement. Elle aurait donner beaucoup pour un bon lit, mais au point où elle en était, le sol était tout aussi bien.

Absol ne tarda pas à revenir, tenant à la bouche un plat qu'il posa devant la fille.
Ca sentait drôlement bon.
« Eh beh, où est-ce que tu es parti décoté un truc... »
La réalisation la frappa de plein fouet.
« Un truc cuisiné ! Absol, où es tu parti pendant les cinq dernières minutes ? »
D'un signe de tête, il désigna quelque chose derrière la jeune fille. En se retournant, la fille constata un petit filet de fumé, sans doute issu d'un feu.
« Absol, tu sais bien qu'on ne vole pas ! »
Il lui répondit d'un claquement sec de mâchoire, accompagné d'une grimace.
« En route, on va aller rendre ça tout de suite ! » déclara la gamine en se levant, tant bien que mal, essayant de faire abstraction de la douleur.

Elle regretta sa décision deux minutes plus tard.
Ils étaient en face d'un grand village, avec un grand feu, et plein de grands lions à l'aspect pas content qui avaient des yeux braises fixés sur eux.
« Euh... On est désolée, on vous rend votre poulet, Absol n'aurait pas du faire ça, on était juste euh... Perdus dans les montagnes, un peu désespérés... Toutes nos excuses... »

La fille ne savait pas bien ou se mettre. Espérant qu'un miracle la tirerait de là, elle tendit en tremblotant le repas dérobé, priant pour que le lion le plus proche ne mange pas sa main avec.


Dernière édition par Kaé le Ven 24 Oct 2014 - 12:01, édité 4 fois

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1392

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaoru le Sam 14 Mai 2011 - 18:54

Kaoru était en train de maudire tout les dieux vivants ou non, cela faisait presque une semaine qu'il cherchait vainement dans tout les sens Kilian qui semblait s'amuser à disparaitre. Après une rencontre dans les plaines avec Calisto qui avait suivit son propre chemin depuis, le Nalcien avait marché de village en village cherchant la trace du Flamenois. Dans le désert qu'il avait traversé grâce à une caravane on lui disait qu'un jeune homme était peut être passé par la mais sans grande certitude.

Sans renoncer il s'était séparé des marchands qui avait apprécié sa compagnie et lui avait gentiment offert des vivres pour attaquer l’ascension du Mont Efferros. Le Magneti ouvrait la voie et guidait le jeune homme quand le sentier disparaissait sous des éboulis. Il espérait qu'avec un point de vue élevé il retrouverait peut être la trace du Flamenois qui apparemment s'amusait à se promener à alors que le Nalcien se désespérait de le retrouver.

Son Pokemon semblait ravi de retrouver une montagne alors que le jeune homme faisait attention à chacun de ses pas, se rappelant la dernière fois qu'ils avaient escaladé un tas de cailloux, la fin de cette aventure se situant au fond d'un ravin. Il glissa, perdant l'équilibre il fit une chute roulant et boulant le long de la paroi avant de percuter un mur qui le stoppa et l'assomma pour le coup.

_________________

Il rouvrit les yeux alors qu'une imposante bête relevait les siens et discuta avec un humains avant de retomber sur ses quatre pattes et s'éloigner. Kaoru était estomaqué et se rappelant les histoires de son enfance identifia le lieu dans lequel il se trouvait, cela ne pouvait être que Cosmos Cayon. La ville des Lions de feu, sage parmi les hommes, ceux ci étant une partie de la sagesse incarnée du monde et dispensant leur savoirs aux visiteurs de cet endroit.
Il se redressa et regarda son Magneti qui voletait devant lui avant de se poser sur ses genoux se rappelant que le jeune homme n'aimait pas vraiment quand il tournait en tout sens. La tête encore embrouillée et douloureuse il se lava contre les indications de la jeune femme qui l'avait apparemment soigné et lui sourit pour la remercier. Celle-ci rougissant et partant à l'intérieur d'une habitation il s'étonna et s'éloigna d'un démarche pas très sure tout d'abord puis avec plus d'assurance au fur et à mesure qu'il avançait.
Une agitation provenant de l'entrée du village le fit se diriger et il observa une scène curieuse, une jeune fille semblait en difficulté et à l'écouter son Poekmon semblait avoir dérober un poulet. Si la situation n'avait pas été aussi tendue il aurait éclaté de rire, d'ailleurs il eut du mal à retenir son hilarité devant l'air pétrifié de la jeune fille et de son Pokemon. Il se décida à intervenir, connaissant la grande sagesse des créatures présentes il usa de ce qu'il savait sur eux et pris la parole en offrant son plus grand sourire.

- Je ne pense pas que ce Pokemon ai pensé vous voler, de plus le mal semble être réparé avec la restitution du bien volé. En somme nul besoin de vous fâcher pour si peu, si c'est pour la nourriture je comprends votre énervement et je vous rembourse le prix de celle-ci.

_________________

Le commencement
Thème
Pour les mp je vous conseille de les envoyer ici pour une réponse plus rapide :p
avatar
Kaoru
Petite Étoile
Informations
Nombre de messages : 61

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Jeu 19 Mai 2011 - 16:11

Sortir de la jungle n’avait pas été une mince affaire. Elle s’était séparée du jeune garçon et avait reprit la route avec sa Ptéra. Il s’était sans doute passé une ou deux semaines avant que Velusia n’atteigne enfin les plaines. Il s’était avéré qu’effectivement, la jeune femme ne soit arrivée à Flamen par cet étrange bulle créée par Celebi. Malheureusement, il faudrait attendre la vile la plus proche pour pouvoir en aviser ses supérieurs, qui devaient d’ailleurs se poser quelques questions sur son compte. Mais à l’horizon déjà se montrait les montagnes. Une caravane de marchands croisa son chemin et ils firent un bout de chemin ensemble. A volonté la jeune femme, bien que ne dévoilant pas son appartenance à l’armée Nalcienne et ayant prit soin de masquer son écusson puisque n’étant plus en service de toute façon, put apprendre quelques informations précieuses, comme par exemple, que les montagnes avaient pour nom le Mont Efferos et qu’y s’y trouvait le plus proche village : le Cosmo Canyon. Avancer dans les plaines n’était pas un gros problème, même si l’herbe était haute, le sol était plat. En revanche, Velusia déchanta lorsqu’elle et le dragonnet arrivèrent au pied de la montagne. Elles s’étaient séparées des marchands et devaient continuer seules, heureusement, un chemin apparut très vite et Velusia n’eut plus à porter le dragonnet qui trouvait l’excursion très intéressante et n’avait pas tellement envie de rentrer dans sa pokéball. La jeune femme la laissa en liberté, sachant qu’elle ne s’éloignerait pas d’elle de trop loin. Velusia gravissait le long chemin sinueux, pendant que la dragonne caracolait, tentant d’escalader à l’aide de ses puissantes griffes les rochers et pans de falaises escarpés. Et elle y réussissait, à l’aise dans cet environnement que Velusia savait être le sien. Elle n’avait effectivement pas pensé à l’emmener dans la montagne de Nalcia, au Pic Glacé, sans doute un peu trop éprouvant pour un jeune dragon.

Velusia et la Ptéra passèrent une nuit dehors, une nuit un peu dangereuse à flanc de montagne, bien que la jeune femme n’ait repéré une cavité ou dormir en évitant des éboulements de roches plus hautes. Pour toutes rations, il ne restait à Velusia que les baies obtenues d’un Mangriff dans la jungle et même si les dragons étaient essentiellement carnivore ou piscivore dans le cas des Ptéra, le dragonnet dû se contenter des quelques baies, mais elle faisait la tête et la jeune femme devinait aisément que ce régime ne lui plaisait pas tellement. Heureusement, ces grands prédateurs ne nécessitaient pas autant de repas que les plus petits pokémons, à l’instar des autres reptiles d’ailleurs. Marchants d’un bon pas, la Ptéra devant, elles atteignirent assez vite le village qu’elles cherchaient. Déboulant au pas de course, la dragonne rugit comme un godzilla pour annoncer sa présence. Velusia apparut à son tour, posant sa main sur la tête du dragon en l’incitant au silence. Une entrée assez bruyante, mais qui eut au moins le mérite d’attirer la sympathie des Lions de Feu. La jeune femme et son dragon purent rester quelques jours à l’auberge et il n’était pas rare de trouver Velusia près du feu de camp, en compagnie des lions. Elle appréciait grandement leur sagesse et leur compagnie, leur point de vue bien différent de celui d’un humain, des créatures comme un compromis entre Pokémon et Humains. Elle y était encore, quand un jour, on vit passer un Absol, pourtant absent de cette partie du pays, se sauver un énorme morceau de viande dans la gueule. Il n’était pas rare que les Pokémons sauvages ne volent la nourriture et cela n’inquiéta pas tellement Velusia. En revanche, c’était moins courant quand le dit Pokémon appartenait à quelqu’un, là c’était du vol qualifié. Un garçon, tout aussi étranger qu’elle alla se rendre compte des évènements, là où plusieurs habitants se rassemblaient accompagnés de Lions. La conversation que menait Velusia avec l’un d’entre-eux resta en suspens quand elle tourna la tête pour s’en rendre compte elle-même. La propriétaire de l’Absol venait d’apparaître, une jeune fille aux longs cheveux noirs et armées d’un katana à sa ceinture. Une silhouette qui ne lui était pas inconnue… Etait-ce bien cette fille à qui elle avait offert le couvert dans l’une des auberges à l’ouest de Nalcia ? Si cet Absol lui appartenait, si elle avait bonne mémoire, elle devait revenir ou être allée au moins au Parc Safari, comme elle en avait eu le projet le jour de leur rencontre.

La jeune femme se leva et se dirigea elle aussi vers Kaé qu’elle connaissait déjà. La Ptéra la suivit et sauta pour se planter devant l’Absol en rugissant comme elle le faisait, un rugissement très aigue et peu commun. Le dragonnet avait prit l’habitude de provoquer toute nouvelle créature, testant déjà sa force de dragon. Elle avait encore grandit, dépassant à présent la ceinture de sa maitresse. Ondulant la queue pour garder son équilibre, elle scrutait de ses yeux reptilien le Pokémon et attendait, elle n’était pas tant agressive que joueuse.

« Je pense nos hôtes assez sages pour comprendre et du reste, un Pokémon reste un Pokémon. » Assura et répondit Velusia à l’adolescent.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Jeu 26 Mai 2011 - 15:02

[Désolée les gens, je suis assez déçue de mon travail, j’essayerai de faire mieux la prochaine fois ^^”]


Kaé tremblotait encore, soutenue par Absol qui regardait en l’air, avec des yeux insouciants, comme si il en avait strictement rien à faire de ce qui se passait et du pétrin dans lequel il avait mis sa maîtresse.
Lorsqu’un garçon, a priori un peu plus jeune qu’elle se mit au devant des Lions pour prendre sa défense, la gamine se mit à respirer. Ils avaient peut-être une chance de s’en sortir vivants.

À son habitude, Kaé se mit à regarder autour d’elle, observant l’endroit où elle avait atterri. En plus du garçon, il y avait quelques autres hommes, pas beaucoup de pokémon a vu de nez et surtout ces euh… animaux qui semblaient être à la tête du village. Ils étaient imposants, mais à l’allure sage et respectueuse.
Alors que son esprit commençait à vagabonder vers des contrées éloignées et perdues, la fille aperçut du coin de l’œil un visage familier… Si si, cette dame, elle l’avait déjà vu quelque part. Même que son nom c’était euh… c’était… avec un « V », Kaé était convaincue que ça commençait avec un « V »… Mais alors pour savoir de ce qu’il y avait après…

Rassurée par la présence des gens, elle lâcha la belle fourrure d’Absol, tendit ses jambes autant que possible pour tenir debout, et entreprit d’avancer vers le Lion le plus proche. Arrivée à un mètre de la bête, elle posa le met volé au sol, puis s’inclina respectueusement devant l’animal. Elle murmura un dernier mot d’excuse, puis sans attendre la réaction, repartit aussitôt vers le cercle d’humain qui la protègerait peut-être en cas d’agression.
Le Lion se contenta d’hocher la tête, de ramasser la nourriture et, sans prononcer un mot, de s’éloigner, comme si la mésaventure était réglé une fois pour toute. La gamine laissa échapper un soupir de soulagement. Elle failli même se laisser tomber au sol, mais fut rattraper à temps par Absol, qui vint lui proposer son soutien. Elle le caressa gentiment en signe de remerciement, et même s’il ne laissa rien paraître, faisant son indifférent à son habitude, il était quand même soulagé que tout se finisse presque bien. En effet, le ventre de sa maîtresse était encore vide…
Se retournant vers les gens, la gamine leur sourit de son plus beau sourire « crochu », mais avant qu’elle n’est pu dire quoi que ce soit, un petit dragon vint se planter devant Absol, qui le regarda d’un air curieux alors qu’il poussait ses cris de mécontentement. Le pokémon désastre se pencha sur le Ptéra, grognant à son tour, avec son air hautain habituel.

La présence du dragonnet fit tilt dans l’esprit de la gamine. Un pokémon roche, tout petit tout mignon qui venait de sortir de son œuf !

« Vous êtes la dame de l’auberge ! » reprit vivement Kaé. « Alors, le petit a finalement dénié montrer le bout de son nez ! Ou plutôt la petite ! » se corrigea-t-elle en se penchant un peu sur la dragonne. Elle lui aurait bien donner une petite caresse, mais elle savait à quel point il était impoli de toucher le pokémon d’un autre sans son autorisation. Ce petit reflexe lui épargna surement un doigt ou deux, vu l’état de la Ptéra, mais la gamine n’y fit même pas attention.
Les deux pokémons grognaient encore l’un à l’autre, décidant à Kaé d’intervenir. Elle se mit à secouer légèrement le pokémon qui la soutenait, en ajoutant sur un ton moqueur : « non mais, tu as fini d’embêter les demoiselles ? » Il se tourna vers elle, vexé, avec ce regard « non mais c’est elle qui a commencé ! »
Kaé étouffa un rire, avant de se tourner vers le garçon qu’elle ne connaissait pas.
« Moi c’est Kaé, et la grosse boule de poils c’est Absol. Il est pas méchant, juste un peu présomptueux ! »

Elle faillit à nouveau s’étaler par terre. Décidément, l’équitation, c’était pas trop son truc encore, et la fatigue de la journée commençait à se faire imposante. Cependant, elle n’osa pas demander un siège, et encore moins à manger, alors que son ventre lui réclamait son du journalier.

« En tout cas, je suis heureuse de vous voir ici ! » reprit la fille de plus belle, en s’adressant à la dame, « c’est qu’on était presque perdu, Absol et moi ! »

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1392

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaoru le Sam 28 Mai 2011 - 2:22

Il n'avait pas vraiment eu le temps de regarder la jeune fille qui se trouvait devant lui avec ses long cheveux noir et de grands yeux assortis elle était sans doute jolie. Elle avait parue soulagée quand il était intervenu enfin avant qu'une autre personne ne s'avance à son tour et prenne également la parole. il était perplexe quand aux propos de celle-ci et ne comprenait pas vraiment ce qu’elle avait voulue dire en disant qu'un Pokemon reste un Pokemon. Que voulait elle donc insinuer, il l'observa à la dérobée et remarque à sa tenue et son maintient droit comme un i et frissonna malgré la chaleur ambiante.
Mais il ne recula pas et retint le mouvement instinctif de défense qu'il brulait de faire pour s'éloigner de la Nalcienne, ce ne devait être qu'un hasard d'ailleurs les armoiries étaient différentes de celles des hommes d'armes qui l'avaient enlevé. Il inspira calmement et détourna le regard n'ayant pas posé son regard avec plus d'insistance que nécessaire sur la guerrière, après tout il ne fallait pas qu'il donne lui même des soupçons.

Il regarda la petite Ptera défier l'Asol avec un rugissement aigu et se demanda pourquoi elle agissait ainsi, le peu qu'il savait des dragons il l'avait découvert en les observant dans leur milieux naturels au cœur des montagnes dans les randonnées qu'il avait effectué avec son père adoptif. Enfin un dragon avec un dresseur est toujours différent d'un sauvage, même si l'espèce en général à certaines caractéristiques communes leur comportement varie généralement en fonction du dressage.
Il regarda la jeune fille qui instant plus tôt avait rendu le produit du vol au lion de feu en tremblant s’accroupir sans peur devant la Ptera de la guerrière. A bien écouter leur paroles, apparemment les deux femmes se connaissaient, il se demandait bien s'il devait resté ou pas quand la jeune fille se présenta ainsi que son Pokemon.

Il connaissait des Absol que les légendes qui rapportaient leur malédiction mais il n'y croyait pas vraiment, il était plutôt à la recherche de faits réels et visibles. Il hocha la tête quand celle ci se présenta toute fois il s’apprêtait à juste tourner les talons peu désireux de se faire plus remarqué qu'il ne l'avait déjà fait. Seul les dernières paroles de la jeune fille le firent rester sur ses positions, hésitant maintenant plutôt curieux de la suite des évènements.
Il se tourna vers la guerrière en même temps que la jeune fille regardant ce qu'elle avait à répondre à celle-ci, laissant un regard neutre dans ses yeux. Si l'explication de celle-ci le satisfaisait peut être déclinerait il son identité ou du moins partiellement, il observait attentivement les réaction de la jeune femme sans en laisser rien paraitre, camouflant son désir de savoir si elle était au courant pour lui.

[Hors RP, si cela ne vous dérange pas dès que j'ai mon épreuve en route je risque de devoir filer, par contre je m'excuse d'avance de ne pas avoir fait avancer le topic =P]

_________________

Le commencement
Thème
Pour les mp je vous conseille de les envoyer ici pour une réponse plus rapide :p
avatar
Kaoru
Petite Étoile
Informations
Nombre de messages : 61

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Dim 29 Mai 2011 - 17:45

Les curieux commençaient à se disperser, il ne restait que les anciens et les Lions les plus vieux, en d’autre terme ce que l’on pouvait considérer comme étant un peu les chefs du village ou du moins, les plus sages. Le lion s’éloigna avec le butin volé, balançant sa queue faite de flammes vives, comme les queues lézardes des salamèches. Les Lions de Feu n’étaient pas agressifs et ils n’auraient probablement pas attaqués la fillette. En tout cas, celle-ci semblait vraiment à bout de force, car se laissa tomber et rattraper par son pokémon. D’un point de vue tactique, d’un point de vue soldat, Velusia trouva qu’un absol était un bon choix. Ils étaient à l’aise dans les ténèbres, élément le plus redouté par les humains mal-à-l’aise dans la nuit ; les absol étaient forts et vigoureux. Des compagnons sûrs, mais pour ce qui était de la loyauté, Velusia n’en avait pas cotoyé pour le savoir, peut-être étaient-ils semblables aux démolosses… La soldat n’avait trop porté d’intérêt au garçon et son air interrogateur, l’attention attirée vers Kaé dont la forme semblait préoccupante. Instinctivement, la soldat avait remit les armoiries de son pays sur son armure légère représentant Rayquaza, un pokémon aussi magnifique et noble que légendaire, dont les écailles vertes s’accommodait parfaitement avec la jupe de Velusia, même si le soucis esthétique n’était pas le sien. Quand on les connaissait, on reconnaissait d’un coup d’œil les soldats car ils avaient tous la même allure et Velusia n’échappait pas à cette généralité. Les animaux, qu’ils soient sauvages ou domestiqués restaient voleurs quoiqu’il arrive, il suffisait de leur laisser l’occasion, qui comme on le disait, faisait le larron. Mais pour le reste, Velusia ne portait pas forcément un intérêt personnel ou militaire au jeune garçon. Elle n’était pas en service et trop discrète sur la vie privée pour devenir intrusive.

L’absol répondit au dragon en grognant, mais Velusia ne tenta pas de retenir le dragonnet, ni de le calmer. Elle savait que les animaux avaient leurs propres codes et l’absol ne tarderait pas à comprendre lui aussi. Sinon il attaquerait et la Ptéra, un peu trop téméraire irait alors se réfugier dans ses jambes… Car si jusque là elle se montrait impétueuse, elle n’avait encore jamais lancé aucune attaque, mais elle était encore très jeune. Le Ptéra se redressa, tentant de se grossir et feula, dévoilant les crocs courbés de son immense mâchoire ; elle testait sa force de caractère et son charisme. Velusia hocha la tête, sans vraiment sourire mais disons l’air moins préoccupé et sombre que Kaé lui avait connu, si elle l’avait remarqué dans l’auberge. La Ptéra était sortit de son œuf à la fin de son passage d’épreuve, il y avait de cela quelques semaines.

« Elle est sortie de son œuf il y a quelques semaines. » Dit Velusia, répondant aux dernières interrogations de Kaé. La dragonne, rendit son regard à Kaé en penchant la tête sur le côté, comme un oiseau. La jeune fille était plus grande qu’elle, mais elle ne se montrait pas farouche. La Ptéra fit doucement claquer ses mâchoires avant de se désintéresser de la fille et d’aller s’occuper de l’un des nombreux rochers du canyon, l’un de ses passe-temps favori étant de déraciner à peu près tout ce qui lui passait à portée de griffes et de mâchoires. L’attitude de l’absol était assez amusante, il semblait plus âgé mais pas assez pour ne pas prendre les provocations de la jeune Ptéra au second degré, un peu comme un adolescent se chamaillant avec un gosse plus jeune. « Je vois que tu as finalement trouvé un compagnon. » Remarqua Velusia. Car s’était effectivement ce qu’elle lui avait conseillé à leur rencontre, Kaé voyageait alors seule et Velusia n’avait pas trouvé cela prudent pour une jeune adolescente. « Velusia Varam. » Se re présenta la jeune femme, pour ceux qui ne la connaissait pas ou ceux qui ne s’en souvenaient pas, aux deux adolescents. Pour ce qui était du garçon, non elle ne savait rien de lui et a moins d’une mission, elle ne ferait rien si elle apprenait par hasard quelque chose de compromettant. Mais ça n’était pas le cas et de toute façon, elle n’était pas en service. Pour l’heure, seul son voyage et sa Ptéra lui importaient, ainsi que ce qu’elle apprenait au contact des Lions de Feu. « Il est sans doute temps de dîner, il est tard maintenant. » Reprit-elle. Sans doute allait-elle encore payer un repas à Kaé et peut-être au garçon s’il restait en leur compagnie. Cela ne la dérangeait pas, elle était à l’abri du besoin.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Lun 30 Mai 2011 - 11:41

Lorsque la Ptéra se remit à grogner d’avantage, Absol se contenta de la regarder avec un air assez indifférent. Malgré le fait qu’il n’avait probablement jamais rencontré ce genre de pokémon au Parc Safari, il avait bien compris qu’elle n’avait pas encore la carrure d’une adulte. Elle voulait peut-être passer pour une chef, mais Absol estimer n’avoir rien à prouver à personne, et la laissa faire. La petite l’amusait, même s’il ne le montrait pas, et il lui aurait bien fait peur juste pour la taquiner.
Au moment où la petite montra les dents, il céda à la tentation en levant une de ses pattes avant en l’agitant légèrement en l’air, ces yeux encore vides d’expression. Cependant, du fait qu’il n’était pas bien libre de ses mouvements à cause d’une masse humaine étalée sur son dos, il n’agit pas beaucoup plus ; il se contenta d’un long bâillement, avant d’agiter sa fourrure blanche dans un frisson.

« En tout cas, elle est très mignonne, » reprit Kaé à l’intention de la dragonne. « Enfin pour l’instant, plus tard elle sera belle ! » assura la gamine. Elle répondit aux claquements de mâchoire de la même manière, même si ce n’était pas aussi impressionnant, ça l’amusait. Kaé avait toujours beaucoup apprécié la compagnie des jeunes animaux, influencé probablement par son père qui était éleveur. Petite, elle avait préféré leur compagnie à celle des autres enfants, et elle avait arrêté de compter le nombre de bébé qu’elle avait vu grandir et devenir le plus souvent de rudes combattants, même si ce n’était pas toujours le cas.

Quand Vélusia mentionna le mot « compagnon », le sourire de Kaé s’élargit en l’aspect le plus « crochu » possible.
« C’est plus lui qui m’a trouvé que le contraire, » expliqua la gamine, « Il m’a empêché de finir écrabouillée sous des rochers, juste avant de faire le malin… Hein, Absol, si je n’avais pas été là, tu serais encore enseveli sous les cailloux ! » finit-elle en riant, agitant frénétiquement la crinière du pokémon.
Bien sûr, il ne réagit pas, suivant la conversation comme si on ne parlait pas de lui.

Vélusia ! Mais oui, bien sûr ! Comment avait-elle pu oublier ? Probablement de la même manière qu’elle zappait tout le reste… Elle se répéta le nom deux trois fois dans sa tête, pour essayer de le retenir au moins le temps qu’elles restent ensemble. Elle avait vraiment un problème avec la mémoire des noms, ou encore avec sa mémoire tout court. Peut-être que si elle avait été moins distraite, elle aurait été plus performante, mais même avec des années d’entrainement les résultats étaient encore à pleurer.

A la mention du mot « diner », Kaé allait répondre quelque chose comme « on a déjà mangé », avant de se rendre compte à quel point c’était idiot. Ils venaient de rendre le poulet volé, donc ils n’avaient pas mangé. Mais elle était toujours sans le sous, et si son état lui importait peu, il était vrai qu’elle aurait aimé offrir un repas à Absol. Elle chercha désespérément à élaborer un plan diabolique mais honnête, ce qui était trop demandé pour son cerveau. Déjà qu’en temps normal elle n’aurait pas trouvé, mais en plus la fatigue de la journée et la faim avait du mal à la laisser raisonner librement.

« Ben, si je pouvais m’asseoir, je ne demande pas grand-chose de plus… Je n’ai pas encore la carrure d’une cavalière. » Elle essayait de changer de conversation, mais même Absol roula des yeux à sa tentative idiote.
D’autant plus, que pour illustrer ses paroles, son ventre poussa un lourd grognement, comme il sait bien le faire dans les moments critiques. La gamine essaya de revêtir un sourire innocent, qui ne lui allait pas du tout. Ne sachant plus vraiment où se mettre, elle regarda vainement le garçon qu’elle ne savait pas toujours comment il s’appelait, se retourna vers la guerrière, ouvrit la bouche pour dire deux mots, la referma, se décida.
« Moi ça ira, mais si les gentils Lions auraient un truc à offrir à Absol, ce serait sympathique. On a gambadé toute la journée, et je comprendrais quand même qu’ils refusent, vu qu’Absol n’a pas été très honnête. » admit-elle en donnant une tape à la bestiole.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1392

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaoru le Sam 4 Juin 2011 - 22:02

Le jeune home observa les deux femmes et hocha la tête à la mention du nom de la guerrière en hésitant toujours à donner le sien. Il observait le manège des deux Pokemon l'Asol indifférent face au jeune dragon curieux et téméraire, laissant un sourire s'épanouir devant les manœuvres d'intimidation de l'un et de l'autre.
Il ne savait pas vraiment ce qui le retenait encore là, le bien étant restitué et les lions de feu c'étaient dispersés ainsi que la foule, il n'avait plus grand chose à faire, surtout qu'elles se connaissaient apparemment. L'invitation à diner le surpris presque tout autant que la réponse de la jeune fille qui ne tenait debout que grâce à son Pokemon, et ses propos furent démentis quelques secondes après par un bruit en provenance de son estomac.

Il retint son rire, ne voulant pas mettre la jeune fille plus mal à l'aise qu'elle en devait déjà l'être et détourna le regard de celle-ci pour incliner la tête vers la femme qui les invitait. Il hésitait encore à donner son nom et finit par le faire juste pour ne pas éveiller plus de soupçons ou l'attention de la guerrière.

- Kaoru Bajutsu, je trouve aussi qu'il commence à se faire tard, et je serai honoré de diner en votre compagnies Mesdames.

Kiryoku choisit donc ce moment là pour sortir de sa capuche pour s'approcher des autres Pokemon faisant de légers éclairs entre ses branches regardant le dragon et le fauve avec curiosité. Il n'était pas très impressionnant mais le jeune homme fit aussitôt signe au Magneti de revenir vers lui, il n'aimait pas que son Pokemon s'éloigne ainsi.

- Je doute que nos hôtes vous tiennent rancune, après tout votre compagnon ne cherchait qu'a vous venir en aide. Voici mon compagnon Kiryoku, il ne fera aucuns mal à vos Pokemon il sait retenir l'électricité qu'il contient.

Il avait ajouté la dernière phrase juste en prévention pour ne pas effrayer les dresseuses, après tout il n'y avait vraiment rien à craindre de la sphère tant qu'il ne serait pas menacé. Il soupira en attendant que le Pokemon rejoigne sa main tendue, ce que celui-ci fit à contre cœur se posant dans la main de son maitre pour tourner son œil unique vers lui le clignant légèrement.

- SI ces demoiselles veulent bien se diriger vers le lieu de restauration je serai charmé de pouvoir vous y escorter.

Les paroles de son père résonnaient dans sa tête " Kaoru, soit toujours poli envers les femmes que tu rencontre, même si elles ne sont parfois que des chipies." Il essuya rapidement une larme qui venait de lui échapper, ce souvenir venait d'avant leur arrivée à Flamen et le visage de l'homme était si semblable au sien avec les mêmes cheveux d'or que les siens ou ceux de sa jumelle. L'homme avait dit cela avec un clin d’œil vers la femme magnifique à ses côtés qui tenait une enfant dans ses bras, Kaoru lui avait vu la scène par en dessous du haut de ses cinq ans. Il secoua brusquement la tête, revenant au moment présent et attendit la réponse des deux jeunes femmes, serrant toujours le Magneti dans sa main.


Dernière édition par Kaoru le Mer 15 Juin 2011 - 1:33, édité 1 fois

_________________

Le commencement
Thème
Pour les mp je vous conseille de les envoyer ici pour une réponse plus rapide :p
avatar
Kaoru
Petite Étoile
Informations
Nombre de messages : 61

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Lun 13 Juin 2011 - 16:26

La Ptéra ne faisait pas grande impression sur l’Absol, mais il fallait dire que même pour un dragon elle était encore petite, en revanche, lorsqu’elle aurait atteint sa taille adulte, ce dernier ferait sans doute moins le fier… Si tant est qu’ils se revoyaient un jour. La Ptéra n’avait jamais vu d’Absol non plus, dans l’armée on rencontrait plus des pokémons de grande taille pour servir de monture ou tirer les chars ou des Caninos ; réputés pour leur courage et leur loyauté. Mais quand le canidé répondit à la provocation du dragonnet, celle-ci lui fonça dedans, purement et simplement pour lui saisir une patte arrière et le renverser avant de se retourner sur Kaé qui y avait également répondu. N’ayant aucune appréhension de sa masse et de sa force déjà très développée, elle heurta sans siller le pokémon et sa dresseuse. La Ptéra aimait également à donner de grands coups de tête, de son crâne dur comme de la roche. Cette fois, Velusia dû intervenir, poussa le dragonnet, en hochant doucement et peu la tête par à-coups. Cela devait paraître bizarre aux autres, mais la jeune femme savait exactement ce qu’elle faisait et ce qu’elle voulait. Le dragonnet feula, pencha la tête sur le côté. Comme Velusia insistait, la dragonne céda, bougeant l’une de ses deux pattes en dessinant un arc de cercle. C’était là deux comportements types de dragon, du dominant et du dominé, le premier remettant à sa place le second. Velusia ne fit pas durer et se désintéressa du dragonnet qui resta longuement immobile. La jeune femme avait gardé un œil sur Kaé, l’aidant au besoin et pu reprendre le fil de la conversation. Belle, elle n’en savait rien, à vrai dire, tous les lézards se ressemblaient… Une seule chose était sûre, dresser ce dragon ne serait pas une tâche facile et elle se demandait encore comment son frère avait pu avoir une idée aussi saugrenue… A l’époque, elle serait devenue le pokémon le plus puissant de son équipe. A l’époque. Kaé expliqua alors que c’était plutôt L’Absol qui l’avait trouvée, affirmation plutôt étrange pensa t-elle, mais s’ils se plaisaient tous les deux c’était là l’essentiel. Finalement, Velusia n’avait pas eu tord, humain ou pokémon, un compagnon était toujours utile. La jeune fille sembla hésiter, quand Velusia l’invita. La Ptéra en revanche se leva d’un bond, le regard fixé sur sa maîtresse, nul doute qu’elle avait très bien compris de quoi il s’agissait et qu’elle, elle n’hésiterait pas une seconde. Kaé hésitait comme la première fois à l’auberge, il était pourtant évident qu’elle était à bout de force. La situation de Velusia n’avait toujours pas changée, payer trois repas supplémentaires au sien n’y changerait rien. Mais elle comprenait aisément qu’accepter l’hospitalité n’était pas chose facile, plus on était dans le besoin et plus on n’avait de fierté à refuser et s’en sortir seul. Elle était déjà passée par là il y avait bien longtemps.

Elle finit toutefois par accepter, mais plutôt en reculant se disait Velusia, aussi n’ajouta t-elle rien. Evidement, Velusia avait plus à offrir qu’un banc, mais inutile de le préciser. Elle en ferait donc encore une fois sont invitée, en allant à la seule auberge du village. De ce qu’elle avait pu voir, les Lions de Feu semblaient trop sages pour lui en tenir rancune. Le garçon, dont Velusia avait presque oublié la présence, se présenta à sont tour et pour sa part ne refusa rien, il abaissa sa capuche et appela un Magneti qui trainait par là. Les Magneti étaient des pokémons très étranges, ils ne ressemblaient à aucun animal et on aurait presque dit des engins, comme les chars… Comme les Voltorbe, ressemblant d’avantage à une pokéball qu’à un animal… Le garçon, Kaoru, assura tout haut ce que pensait Velusia. Mais l’affirmation du garçon fit tiquer la soldat. Pourquoi est-ce qu’en ce moment on tenait tant à la rassurer sur sa survie ? Velusia n’avait pas oublié ce jeune homme dans la jungle, certes qui avait donné plus de raison de se méfier que Kaoru, mais… Déformation professionnelle peut-être, mais la jeune femme s’attachait aux petits détails, que les gens trouvaient parfois insignifiants et qui pourtant étaient parfois plus que révélateurs… Quoiqu’il en soit, la plupart des dresseurs savaient au moins garder leur compagnon calme, certes les mauvais dresseurs n’étaient pas rare mais plus la plupart incultes plutôt que méchants et les pokémons souvent plus sages et plus compréhensifs qu’on ne le pensait. Il n’y avait à la limite que les sujets mentalement atteints ou de caractère trop dominant pour être contenus ; mais ces sujets étaient encore assez rares. Et puis la mode était revenue aux matches d’Arène et les Champions remplissaient très bien leur rôle de maître d’armes. En bref, Velusia ne craignait pas le petit Magneti qui avait plus tranquille qu’autre chose. Velusia fut assez surprise des manières de Kaoru, elle ne savait pas tellement si c’était chose courante chez les jeunes de cet âge et elle n’y avait jamais été habituée, ayant finalement grandit dans un environnement très masculin. Velusia inclina la tête en signe d’affirmation et la Ptéra poussa une plainte signalant au passage que sa patience à elle arrivait à son terme. Posa la main sur la tête du dragon, Velusia mena le groupe vers l’auberge, à gauche du Feu Cosmo si l’on regardait depuis l’entrée du village. Les aubergistes étaient accueillants, l’ambiance chaleureuse ; les gens d’ici semblaient toujours êtres contents de voir des étrangers. Velusia salua les propriétaires et on les guida jusqu’à une table vide. En riant, ces derniers qualifièrent gentiment de Kaé et de son pokémon de ‘petits fauteurs de troubles’ et les invita à prendre place.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Mar 14 Juin 2011 - 18:39

Kaé tilta lorsque le garçon les appela « Mesdames ». Non mais, elle avait l’air si vieille que ça ? En même temps, l’air avachie comme ça, le dos courbé, les jambes tremblantes, elle avait l’impression de passer pour une grand-mère. Surtout quand le petit groupe se mit en route, elle du s’agripper à son ami pour ne pas finir par terre. Elle était pas tant épuisée que ça, mais c’était surtout la douleur aux cuisses du à sa première très longue cavale contre laquelle elle avait du mal lutter.

En revanche, si sa première phrase l’avait à peine vexé, la dernière du jeune homme la fit presque rougir. C’était la première fois de sa vie que quelqu’un lui adressait la parole comme ça, la considérant comme la fille qu’elle était, même si elle n’était pas si élégante et raffinée. Son côté garçon manqué avait tendance à la rattraper trop facilement, de temps en temps – pour ne pas dire souvent.
Elle hocha la tête en signe d’approbation, toujours un peu honteuse de sa situation et du fait qu’elle ne savait pas vraiment que répondre à l’élan de bonnes manières dont le garçon faisait preuve. Pas que ça la dérange, mais personne ne lui avait jamais dit comment réagir dans ce genre de cas.

Ils se suivirent tous Vélusia vers l’auberge, et la gamine rougit légèrement, en gardant la tête haute et fière, lorsque tous la taquinèrent gentiment. Absol, lui, faisait genre de les ignorer totalement – non seulement faisait il genre mais en plus il le faisait sacrément bien, pensa Kaé.

La gamine s’avachit sur le siège qu’on lui avait présenté, massant ses cuisses dont elle avait l’impression qu’on avait essayé de les écarteler. Elle poussa un long soupir de soulagement, heureuse de se reposer enfin.
Le pokémon désastre s’assit juste à côté de la demoiselle, un peu mal à l’aise car sa tête arrivait pile à la hauteur de la table, et qu’il se demandait comment diable qui que ce soit pouvait manger ici dans de telles conditions, humains à part. Franchement, les proportion étaient mal calculée, il fallait être un de ses tous petits pokémons pour pouvoir se nourrir dans des positions décentes sans se salir de partout !
Mais son visage ne laissa rien paraitre du grand débat, et se yeux rubis avait éternellement la même expression.

« Mais d’ailleurs, Vélusia, qu’est ce que tu fais à Flamen ? Tu ne devais pas rester à Nalcia ? »
La gamine avait parlé sans se soucier de savoir si elle posait des questions indiscrètes, et sans se formaliser du tutoiement. Elle avait prononcé la question sans réfléchir, juste « out of curiosity. » La jeune fille n’était pas du genre à se compliquer la vie pour ce genre de chose. Si Vélusia voulait répondre, elle répondrait, sinon tant pis. « Better ask forgiveness than permission », comme disait son maître, en se moquant d’elle et Nalio.

Elle n’eut pas le temps d’entendre la réponse, que ce soit à la question ou au fait qu’elle ne voulait rien dire, car aussitôt après un petit Roucoups, plus petit que la moyenne selon Kaé, vint se fracasser contre leur table, et dans son mauvais atterrissage roula jusqu’à heurter Absol en pleine face, qui rugit et grogna à la tentative claire et ostensible de violence sur sa personne.
L’oiseau se releva en titubant pour croiser un regard rouge sang de haine et de mécontentement. Absol ne se mettait pas souvent en colère, et autant les paroles n’avaient aucun effet sur lui, autant comme sa maitresse, il n’était pas du genre à se marcher sur les pieds sans réprimande. C’était une des rares choses qu’ils avaient en commun, d’ailleurs.

Kaé comprit rapidement qu’Absol, quelque part heureux, avait enfin trouvé son lunch, et attrapa le pokémon désastre par la fourrure en lui disant de rester calme et de laisser cette pauvre bête vivre en paix. Le pokémon la contempla un instant, puis se calma et avec un air déçu détourna son attention du Roucoups. Tout cela aurait bien finit si, bien sûr, l’oiseau, fier de sa victoire, ne s’était pas mit à parader sur la table devant Absol, le plumage gonflé et la tête très haute, genre « j’ai réussi à apprivoiser cet adversaire coriace. »
Du coup, évidemment, Absol posa ses deux pattes avant sur la table et allait sauter sur l’oiseau et si le serveur de derrière ne l’avait pas empêché en se ruant sur le pokémon désastre, le Roucoups ne serait probablement plus de ce monde. Mais il réussit tout de même à frapper la bestiole, qui s’envola – pas en battant des ailes, vous comprenez bien – dans les airs en tournant, faisant tomber au passage un truc qu’il tenait au cou dans l’assiette de bolognaise de la voisine.
« Petits fauteurs de trouble », hein ?

L’oiseau ne réussit pas reprendre son équilibre, apparemment épuisé, et s’avachit un peu plus loin, des étoiles dansant au dessus de sa tête. Absol le regardait avec un air narquois, pensant que c’était peut-être un feinte car après tout, limité dans ses mouvements, il n’avait pas pu frapper bien fort. Le type l’avait toujours pas lâché, et Kaé été en train de le gronder en lui demandant si « c’était vraiment une manière de se tenir à table devant des gens qui invitent à diner. »
Voyant que l’oiseau se relevait en titubant, ses yeux en forme de spiral, Absol se calma et redevint tout à coup le pokémon calme et au regard prétentieux que tout le monde connaissait.
Petit à petit, tout le monde reprit un air normal et le type finit par lâcher Absol, après que Kaé l’eut rassuré pendant trois à quatre minutes sur le fait qu’il « se tiendrait bien maintenant. » Chacun reprit ses activités, sauf la dame qui se plaignait du service et qui demandait un autre plat de pattes et « sans y ajouter de cochonneries cette fois je vous prie. »

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1392

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaoru le Ven 24 Juin 2011 - 2:08

Il suivit les jeunes femmes indifférents aux regards des personnes présentes, laissant la guerrière guider leur pas vers l'auberge et sa salle de restaurant ayant replacé Kiryoku dans sa capuche. Il tira galamment les sièges aux jeunes femmes les laissant s'assoir avant de se diriger à son tour vers sa chaise vérifiant qu'elles étaient toutes deux assises avant de s'installer à son tour. Il écouta la jeune fille qui venaient de créer des troubles pour un diner chaparder poser une question à la Nalcienne et frémit en entendant ses propos. Elle aurait du restée à Nalcia, quel était la raison qui avait poussée cette femme ici ? Il resta tendu ne laissant rien paraitre sur son visage attendant lui aussi la réponse qu'il n'entendrait jamais.

Spoiler:
la scène qui va suivre comporte des violences sur Pokemon, âmes sensibles s'abstenir

En effet, un Roucoups vint s'écraser sur leur table manquant son atterrissage et heurta de plein fouet l'Absol qui fut retenu par sa dresseuse de dévorer la demi-portion in extremis. Petit pour son espèce, il ne devait pas avoir beaucoup de jugeote car il parada devant le Pokemon blanc ébouriffant ses plumes et narguant celui-ci. Kaoru n'eut pas le temps de saisir l'oiseau pour le mettre hors de portée qu'un coup de patte vif de Pokemon de la jeune fille envoya valdinguer le Roucoups lui faisant perdre l'objet qu'il avait au cou.

Le jeune home se pencha sur l'oiseau qui reprenait peu à peu ses esprits titubant un peu au départ avant de s'envoler de nouveau et de rester sur l'épaule du garçon regardant dans toutes les directions. Il sauta sur la table voisine et récupéra son bien dans la soupe avant de le ramener à Kaoru sans prêter attention au vociférations de la dame sur laquelle il avait pris perchoir avant de se poser devant le jeune homme maculant de sauce ses cheveux.

Le Nalcien saisit la lettre et la décacheta rapidement ses yeux parcourant le papier palissant au fur et à mesure de sa lecture. Une fois finit il se leva précipitamment faisant tomber sa chaise derrière lui dans un bruit qui attira de nouveau les regards vers eux. Il releva la tête et sans prendre de gants expliqua la situation en quelques mots.

- Je suis désolé , je dois vous quitter de suite, merci à vous Miss Varam pour votre invitation que je ne peux honorer, je vous souhaites toutefois un bon appétit à toutes deux.

Il se leva et s'inclina devant les deux jeunes filles avant de quitter rapidement l'auberge le Roucoups toujours perché sur son épaule. Une fois dehors il regarda l'oiseau s'envoler et sortit Kiryoku de sa capuche. Il salua les lions de feu sur son passage s'inclinant avec respect devant eux, leur demandant rapidement son chemin car il n'avait pas une minute à perdre.

Le message qu'il venait de recevoir lui spécifiait qu'il devait se rendre avant le lendemain à un endroit précis pour passer son épreuve qu'il avait demander avant de disparaitre du ranch. C'était une mission presque impossible toutefois le sort était clément avec lui en faisant en sorte que ce n'était pas si loin que cela.

- Kiryoku, éclaire le chemin, la nuit est presque tombée et il nous faut parcourir une longue route cette nuit.

Le Magneti hocha la tête plusieurs fois avant de s'incliner vers le sol projetant des étincelles autour de lui créant une lumière diffuse mais suffisante pour permettre au jeune home de se mettre en route. Un lion flamboyant s'arrêta devant lui lui barrant le chemin lâchant dans ses mains surprises une sorte de pain garni. Il s'inclina avec un remerciement pour le félin avant de se mettre en route savourant le pain tout en maudissant le sort qui le ferait certainement arrivé épuisé à son épreuve.

_________________

Le commencement
Thème
Pour les mp je vous conseille de les envoyer ici pour une réponse plus rapide :p
avatar
Kaoru
Petite Étoile
Informations
Nombre de messages : 61

Fiche de personnage
Points: 77
Âge du personnage: 15
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Dim 3 Juil 2011 - 15:08

Si Kaé rougissait de ressembler à un garçon manquer, que devrais alors penser Velusia ? Elle n’avait rien d’une femme, si ce n’était son physique féminin souligné par ses vêtements ; mais pour le reste, elle n’en avait rien. Elle exerçait un métier d’homme et vivait une vie bien loin du raffinement et de la courtoisie et c’était un état auquel d’ailleurs, elle ne pensait jamais. Elle avait peut-être même des manières grossières, mais à vrai dire, elle n’en savait, elle n’avait pas une grande éducation dans ce domaine là… Velusia s’asseya pour sa part avec plus de retenue, mais elle était adulte, représentait l’honneur d’un pays et n’en était pas au même état de fatigue de Kaé, la Ptéra elle, poussa une plainte. Son lourd museau arrivait tout juste à hauteur de la table, ce qui l’invita à jeter un œil sur celle-ci, mais connaissait sa place et pour ce qui était de son cas, mangeait comme tous les animaux : par terre. Jamais Velusia n’aurait toléré qu’elle s’invite à table, quelque soit son état de captivité, de dressage, de taille ou de caractère… D’ailleurs, la jeune femme ne fit rien remarquer concernant l’Absol, mais n’en pensa pas moins, mais elle avait ses idées bien arrêtées et ne s’en intéressa d’ailleurs pas plus que cela. Kaé, alors, qui s’était décidé à la tutoyer, commençait à questionner Velusia. Elle ne s’en offusqua pas, dans l’armée tout le monde se tutoyait, sauf pour les plus gradés que soit, ou en service en général devant des civils. Mais à vrai dire, elle n’avait jamais vraiment été vouvoyée, sauf récemment par quelques « bleus » qui ne la connaissaient pas. Pour les autres d’ailleurs, ils ne prenaient même pas cette peine, ce qui était en vérité un manque de respect et de discipline face à son grade… mais peut-être était-elle encore trop jeune pour cela, elle n’avait même pas vingt-cinq ans. C’était peut-être cela, trop jeune sans doute, pour faire valoir le respect qu’on lui devait, mais il y avait fort à parier que cela viendrait avec le temps, et quelques faits d’armes particulièrement brillants. Après un instant de reflexion, car elle hésitait toujours à parler d’elle, si peu que ce soit, elle n’eut en fait guère le temps de répondre : un Roucoups percuta la table dans un grand fracas. En fait, le fracas ne venait pas forcément de l’oiseau. Car l’instant d’avant, la petite Ptéra avait vu la chose filer entre les rideaux de la fenêtre ouverte et passer juste sous ses naseaux. Affamée, elle s’était alors relevée en une fraction de seconde pour se jeter sur la bête. Arrivée au-dessus de la table, elle avait ouvert sa gueule lourde et disproportionnée pour la refermer sur le Roucoups. Celui-ci, trop rapide, se vit dépossédé de quelques plumes de croupions et la Ptéra fit voler assiettes et couverts. Le roucoups avait heurté l’Absol, qui rugit et manqua certainement de gober l’oiseau qui s’était relevé en gonflant ses plumes, plein de prétention face au pokémon désastre. Kaé avait réagit tout de suite en attrapant par la peau du coup son pokémon.

De son côté, Velusia avait repoussé mais trop tard le dragonnet et la réprimandait sévèrement. Son attention fut détourné par l’Absol qui maintenant, posait ses pattes sur la table en tentant d’attraper le volatile. Tout se passait très vite, Kaoru rata le volatile de peu, un serveur qui passait par là attrapa la fourrure blanche du pokémon, sauvant le Roucoups qui se sauva et laissa tomber un paquet en éclaboussant une bonne femme un peu plus loin, du contenu de son assiette. L’animal s’écrasa un peu plus loin, ayant survécut à deux tentatives de gobage. L’Absol se calmait, la Ptéra était couché sur le sol, le serveur lâchait le pokémon de Kaé, celle-ci le grondait et la cliente se plaignit du service. Jetant un regard à sa Ptéra, Velusia s’assurait qu’elle ne bougerait plus et d’ailleurs, celle-ci semblait vouloir fondre dans le sol et se cacher du regard accusateur de sa maitresse, cachant sa grosse tête sous une chaise. Kaoru, qui avait finalement réussi a mettre la main sur l’oiseau avait également prit le paquet qu’il avait amené et à ce qu’il semblait, une lettre. Il pâlit et Velusia plissa les yeux. Mais en une seconde et sans explication, il s’excusa et sortit comme une tornade de l’auberge. Evidement cela était étrange, mais la jeune femme ne chercha pas à comprendre. Une nouvelle grave visiblement et cela ne la regardait pas. Elle resta surprise quelques instants, regardant le jeune garçon qui quittait l’auberge. Lorsqu’elle le perdit de vue, elle en revint à Kaé et leur pokémon qui avaient retrouvé leur calme, mais ne fit aucune remarque sur ce qu’il venait d’arriver. Le serveur les accosta et Velusia commanda pour elle ainsi que son dragonnet et fut servie quelques instants plus tard. Le service était rapide et chaleureux, malgré les dégâts causés. Velusia put enfin répondre à la question de Kaé.

« Une enquête qui m’a menée à Flamen, mais je suis en permission maintenant. » Il lui sembla alors que c’était la deuxième fois qu’elle disait ça. Sauf que cette fois, c’était un ordre impératif et elle avait bien comprit qu’elle n’avait pas intérêt à remettre les pieds à la caserne, tant que sa situation ne se serait pas améliorée. Et d’ailleurs, elle ne savait toujours pas quoi faire… Elle ne se voyait toujours pas en dresseur de dragon, elle était un soldat elle, pas un champion d’arène… Toujours était-il qu’elle aimait bien voir du pays, mais que les circonstances ne le lui avaient plus permises. Ou plutôt le contraire ! Qu’étant donné les circonstances elle ne se l’était pas permis. Et maintenant ? Alors certes, elle était à Flamen comme lui avait suggéré son supérieur, mais que devait-elle faire, si cela ne devait pas concerner les armes ?


(Je ne sais pas ce que tu veux faire, continuer ou arrêter étant donné les circonstances, mais je ne peux m'empêcher de penser que Kairy ne voudrait pas que l'on cesse le rp "a cause d'elle"... Et drame mis à part, difficilement certes, ce serait dommage pour nous.)

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Ven 22 Juil 2011 - 13:13

[C’est assez court, mais sur la fin je ne voyais pas quelles questions et/ou remarques plus ou moins stupides Kaé aurait pu sortir pour faire avancer la conversation ^^” pour une fois qu’elle a rien à dire :/]


La jeune fille observait Kaoru du coin de l’œil lorsqu’elle le vit pâlir, tout en plaquant Absol au sol pour le forcer à se tenir convenablement.

Quand il s’excusa avant de s’éclipser, les sourcils de Kaé montèrent sur son front de surprise, mais elle n’eut pas le temps de faire aucune remarque, se contentant de faire un petit signe de main au garçon qui s’en allait. C’était une sensation assez curieuse, assez désagréable. Elle avait l’impression qu’elle ne le reverrait plus jamais, qu’il partait pour un périple et qu’il n’en reviendrait probablement pas, ou qu’il ne serait plus la même personne… Elle venait juste de le rencontrer, d’apprendre à le connaître, et le sentiment la rendait triste… Se ressaisissant, elle se rendit compte qu’elle avait oublié une chose cruciale. Se levant jusqu’à la porte de la petite auberge, elle plaça ses mains devant sa bouche en porte-voix, elle s’adressa à la silhouette blonde qui s’éloignait rapidement.
« Merci pour tout ! » hurla-t-elle en espérant qu’il puisse encore l’entendre, en pensant à son intervention auprès des lions de feu. Elle lui sourit en faisant d’autres grand signe de bras, avant de retourner s’asseoir en face de Vélusia, avec son grand sourire « crochu » et ses yeux reflétant des pensés nostalgique.

Elle eut à peine le temps de poser ses fesses sur la chaises qu’un des serveurs lui demanda ce qu’elle voulait manger, et ce qu’il devait servir à Absol. La jeune fille opta pour des nouilles sautées, puis demanda, après avoir contemplé son pokémon pendant quelques secondes, s’il ne restait pas de ce fameux poulet. Le type rigola – ce qui rassura un peu la jeune fille – avant de lui assurer qu’il lui rapportait cela tout de suite.
Ils n’eurent pas longtemps à attendre, et le pokémon désastre fit un peu la tête lorsque le serveur lui posa son assiette par terre, comme celle de la petite Ptéra. Il poussa un grognement de mécontentement, considérant probablement que Kaé et lui aurait du échanger leur place, mais se laissa finalement remporter par sa main et l’odeur du poulet cuisiné. Ce n’était pas celui qu’il avait volé, mais il venait clairement du même cuisto.

Kaé attendit qu’Absol commence à manger pour daigner toucher à son assiette, anxieuse qu’il fasse une nouvelle bêtise. C’est pas qu’elle n’avait pas confiance, elle savait l’animal plus intelligent qu’elle, mais il avait une certaine fierté qui avait été beaucoup mise à l’épreuve ces derniers temps, et elle ne voulait pas que les choses tournent mal. Malgré tout, elle restait très fière de son pokémon, car elle savait les efforts qu’il faisait.
Elle n’osa pas manger trop vite, de peur de finir son plat trop rapidement. Il faisait faim mine de rien, et la gamine fit de son mieux pour manger proprement à table, pour montrer l’exemple à l’autre bozo.

Kaé finit de mâcher sa bouché pendant que Vélusia répondait – enfin – à sa question, puis tilta sa tête légèrement sur le côté, intriguée.
Ca avait l’air assez tranquille, la vie de soldat. Elle n’en connaissait pas beaucoup, mais Vélusia, à chaque fois qu’elle la voyait, elle était en vacances. En même temps, on ne croise pas un soldat dans un coin paumé en mission… Il ne devait pas y avoir des trucs très intéressant militairement dans la région, alors ce n’était pas étonnant qu’elle soit en permission non plus. Et puis, la dernière fois, c’était il y a déjà quelques mois, et le métier étant assez éprouvant, c’était normal d’avoir plus de vacances que la moyenne.

Elle avala, en réfléchissant à ce qu’elle avait dit. N’empêche, passer sa vie à suivre les ordres de supérieurs, cela ne la tentait vraiment pas du tout. En attendant, elle était son propre chef, et elle n’avait pas encore accompli grand chose. Alors, c’était peut-être un meilleur plan, pour avancer dans la vie. En attendant à dix-sept ans… on a encore toute la dite vie devant soit, pas besoin de se presser.

« N’empêche, vous êtes pas non plus prés de chez vous, » ajouta juste Kaé l’air pensive, se servant d’une autre large bouchée de pâtes, pendant qu’Absol, son assiette vidée en un temps record, se léchait les babines en repoussant l’assiette pour coucher sa tête sur ses deux pattes avant, l’estomac enfin plein.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1392

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Velusia Varam le Lun 1 Aoû 2011 - 22:18

Kaé s’était levée prestement pour remercier le jeune garçon et lui cria quelques paroles. La dame qui s’était fait resservir un plat sursauta manquant de peu cette fois son beau châle posé sur ses épaules et lui envoya un regard noir. Velusia eut un léger sourire en coin, imperceptible. Il n’en fallait pas beaucoup aux gens pour s’effrayer… Mais la question des tâches ne l’interpella pas ; au vu de la vie qu’elle menait, elle restait rarement très propre… Cela n’avait donc aucune importance. Et puis les vêtements n’étaient que des vêtements, on pouvait les laver et les changer si besoin en était ; elle-même n’avait pas une garde-robe très garnie… Elle était même plutôt pauvre de ce côté, mais elle ne s’en préoccupait pas vraiment. Velusia, de part son métier, était habituée à rencontrer des gens et ne plus jamais les revoir, parce qu’ils suivaient leurs propres chemins, souvent bien éloignés du sien, ou bien parce que la mort venaient les faucher plus ou moins prématurément et dans ce sens là d’ailleurs, souvient bien plus que moins. Mais cela faisait partit du métier et même si l’on ne souhaitait pas que cela arrive, c’était un passage inévitable pour un soldat. D’autant que s’ils se mettaient parfois facilement en danger de mort, ils étaient eux même bien souvent la faux même de la Mort… Mais mieux valait ne pas y penser, pour sa part, elle se contentait de faire son devoir. Elle avait tué et tuerait encore, mais si elle pouvait l’éviter, elle n’avait qu’un problème avec cela, mais la jeune n’aimait pas l’idée d’avoir le pouvoir de décision de vie ou de mort sur quelqu’un. Elle épargnait, si elle le pouvait et si la mort n’était pas nécessaire. Le métier de militaire était mal compris et elle ne s’attendait pas à ce que les mentalités évoluent. Les gens étaient plus sympathiques quand on leur sauvait la vie personnellement, mais en dehors de cela… Le serveur apporta le plat qu’elle avait commandé, un simple travers de porc au miel et quelques légumes. La Ptéra reçut quant à elle du poisson, il fallait dire que le dragonnet était plutôt piscivore par nature et si quelques nourritures en conditionnement convenaient, elle ne refusait jamais un repas frais plus normal. Elle oublia sa timidité quant aux remontrances passées de Velusia et se jeta comme une affamée et vida sa gamelle en faisant littéralement disparaître son contenu. Elle lorgna d’ailleurs la gamelle du voisin et tenta de feinter pour lui voler son assiette lorsque les jambes de Velusia bougèrent. Surprise et se sachant parfaitement coupable, la Ptéra sursauta et retourna se cacher sous la table. Pour sa part, elle avait toujours été élevée à manger au sol, comme un animal normal, et elle n’y prêta aucune attention. De toute façon, tant qu’on lui apportait sa pitance, peut importait l’endroit où on la lui servait.

Velusia pour sa part, bien que gardant un œil sur la tranquillité de son dragon, ne la surveillait pas spécialement et ne réagit pas. Elle s’occupait de faire disparaître son travers de porc tout en suivant la conversation, ma foi, fort calme cette fois-ci. Le cas de Velusia était particulier, mais ce n’était pas une chose qu’elle aurait aimé préciser. Se voir forcer de prendre des vacances lui rappelait ses propres faiblesses, chose qu’en tant que soldat, l’on essaye de limiter, voir de faire disparaître. Et ce n’était pas très agréable de se le faire rappeler, que l’on était qu’un humain avec ses points forts et ses points faibles. Et surtout ses points faibles, d’après ce que ressentait présentement la jeune femme. Elle aurait voulu être plus forte que cela. Mais quitte a devoir quitter son pays, et de venir à Flamen, elle pouvait mettre ce temps à profit et améliorer son art… Ainsi qu’elle-même. A ce sujet, les Lions de Feu lui étaient de bonne compagnie, ils semblaient sages et posés, patient mais déterminé et allant quand il le fallait. Peut-être devrait-elle prendre plus d’exemple sur eux, mais ils avaient également une expérience de la vie qu’elle n’avait pas… Velusia oubliait trop souvent qu’elle n’avait qu’un peu plus de la vingtaine, faisant d’elle, malgré tout le reste, une très jeune personne. Pourtant, le fait d’en avoir vu tant depuis ses treize ans, lui donnait l’illusion d’en avoir bien plus. Que pouvait-elle faire pour rétablir un peu les choses et ne pas vieillir avant l’heure ? Elle ne savait pas. Comment pourrait-elle le savoir ? Velusia se vit apporter un saké, qu’elle avala coup sec, en bon soldat masculin. Cela choqua plusieurs personnes, qu’une femme se serve de cette façon, comme un homme. Mais elle n’avait jamais connu de figure féminine dans sa vie et encore moins à la caserne où les cours étaient plutôt stratégie et emploi des armes que bonnes manières et compagnie.

« C’était le but de cette affectation. » Laissa t-elle échapper. Elle s’en rendit compte et demeura impassible un instant. C’était pourtant la vérité, elle n’éait pas venue de son plein gré, on l’avait envoyée. Enfin, pas vraiment, la mission effectuée était de plein gré, mais pas sa permission. N’était-ce pas un comble ? Elle avait des permissions qu’elle ne souhaitait alors que certains de ses frères d’armes en auraient besoin, notamment ceux qui n’avaient pas vus leurs enfants depuis un certains nombres d’années… Velusia préféra passer subtilement à autre chose.

« Je vois que tu as toujours ta lame. As-tu progressé depuis ? » Les entrainements lui manquaient, mais la jeune fille n’était certainement pas à son niveau. Mais cela pouvait tout de même devenir très sympathique et elle pourrait de même voir un peu à quoi ressemblait l’entraînement prodigué dans son fameux Dojo. « Et si on s’entrainait, après le repas ? » Demanda t-elle, oubliant au passage que la Terrosienne n’était pas soldat et que sa fatigue accumulée ne lui permettrait peut-être pas d’affirmer à sa demande. Elle avait des reflexes et un mode de pensée de militaire, elle en oubliait le commun des mortels. Les soldats savaient et pouvaient encaisser bien au-delà du reste des gens. Mais Velusia l’avait oublié.

_________________
avatar
Velusia Varam
Championne du Colisée
Informations
Nombre de messages : 324

Fiche de personnage
Points: 22
Âge du personnage: 29 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Kaé le Mar 16 Aoû 2011 - 19:58

Kaé se mit à baver lorsqu’on lui apporta son chili, aux fortes odeurs épicés et aux gros morceaux de viandes. Elle n’avait pas osé commander du poulet, pensant la blague d’assez mauvais gout. Malgré les grognements de son estomac, elle attendit qu’Absol soit servi de son propre poisson pour commencer à manger, sinon il risquait de se vexer d’autant plus de sa position.

Quand la Ptéra feignit de lui piquer sa nourriture, le pokémon désastre répondit à la tentative en grognant, plaçant son plat entre ses deux pattes avant, essayant de manger tout en gardant un œil sur le dragonnet, ce qui lui valu de se salir d’un peu partout. Il se passa des grands coups de langues sur le visage pour tenter de remédier à ce problème, mais c’était assez compliqué à réaliser en gardant sa tête assez près de son assiette pour éviter les attaques surprises. Comprenant qu’il devait avoir l’air idiot, il finit de manger en gobant aussi rapidement qu’il put son poisson, puis se redressa pour faire sa toilette, en s’assurant que personne sauf la Ptéra n’avait assisté à cette scène un peu humiliante pour sa personne.

Kaé ne releva pas la remarque de la guerrière, en réalité pas bien sûre de ce qu’elle essayait de dire. Elle avala son riz rapidement, affamée par la journée. On leur débarrassera leurs assiettes et leur proposa une tisane, que Vélusia transforma en boisson alcoolisée, parce que ce n’est pas qu’on est des femmes qu’on aime bien boire que de l’eau. Kaé, incertaine de ce que c’était que du « saké », n’osa pas en demander et quémanda simplement une autre carafe d’eau, car son plat épicé avait quand même tendance à lui picoter le palais.
Si plusieurs personnes furent choquées de l’attitude de Vélusia, Kaé pour sa part se demanda pourquoi elles avaient l’air traumatisé. Ben quoi, c’est interdit de se servir de l’eau parfumé et chaude dans un tout petit verre comme ça ?

« Je vois que tu as toujours ta lame. As-tu progressé depuis ? »
Kaé sourit à l’allusion à son katana. Bien sûr qu’elle l’avait toujours, elle ne pouvait pas s’en séparer de toute manière. Bon, elle savait se battre un peu à mains nues, et maintenant elle avait le support de son compagnon de route, mais quand même, il fallait pouvoir assurer ses arrières.
« On s’est juste un peu battu ici et là, avec Absol, mais je n’ai jamais eu l’occasion de reprendre un véritable entrainement… On croise pas des maitres à tous les coins de rues, et quand on avance tout droit, on finit toujours par tomber sur des trucs qui contredisent complétement les plans de départ, » répondit Kaé d’un air un peu déçu, même si elle ne regrettait aucune de ses aventures ou de ses rencontres, après tout c’est pour cela qu’elle était parti de chez elle pour commencer. L’envie de faire ce qu’elle voulait, découvrir le monde, et s’amuser. N’est-ce pas les seules ambitions valables dans la vie ?

Alors, forcément, lorsque la Nalcienne lui proposa une petite séance, les yeux de Kaé s’écarquillèrent d’anticipation et de joie. Elle allait répondre « mais oui ! allons y ! sans problème ! » quand une grosse patte ornée de trois grosses griffes noires se posa sur sa cuisse. Absol la regardait d’un air grave, lui faisant comprendre que ce n’était pas une bonne idée. Machinalement, la gamine posa une main sur sa cuisse et la frotta, remuant la douleur de la balade de la journée. Maintenant qu’elle était assise elle se sentait mieux, mais il y a à peine une demie heure elle feignait de s’effondrer sous son propre poids. Ses muscles, même si durcit par ses années d’exercices, n’étaient pas encore habitués à ce genre de sport, et demandait un peu de répit.
La gamine soupira, contrarié que son corps n’est pas la force de suivre sa volonté, mais il valait ne pas abuser et surtout ne pas se faire mal, car elle ne se pardonnerait pas trois semaines d’immobilité totale.

« Il vaut peut-être mieux que je prenne une nuit de repos avant, je ne suis pas habitué à l’équitation et mes jambes demandent grâce, » expliqua-t-elle simplement. « Mais si vous êtes encore là, demain matin à l’aurore je devrais être rétablie ! » finit-elle en espérant que la soldat n’avait pas prévu de partir dans la nuit.
Elle irait en effet sans doute mieux au levé du soleil, elle n’était quitte que de quelques courbatures, et ça, elle y était habitué. Pendant plus de cinq ans, elle s’était entrainée pendant des journées consécutives, en se donnant que très peu de repos, elle était habituée à ce genre de rythmes.

_________________
- Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve, une réalité -
~ Weapon Master ~




Miss Kairy:


avatar
Kaé
Staff • Codeuse & Respo Terros • Championne de la Course Terrestre
Informations
Nombre de messages : 1392

Fiche de personnage
Points: 71
Âge du personnage: Physiquement : 24. Mentalement...
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Clos ] Excusez-moi mais je suis perdue... [Kaoru/Velusia]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé
Informations


Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum