[ Clos ] [Contrainte/Solo] Qui suis-je donc ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] [Contrainte/Solo] Qui suis-je donc ?

Message par Bahia Nur le Mer 13 Fév 2013 - 18:21

-‘ Pauvre chéri, tu n’y arrives pas ? À qui croyais-tu que tu faisais face, à une pauvre paysanne ? ‘

L’arme au poing, Bahia se mit à rire. Quel idiot. Ce petit prétentieux avait voulu se mesurer à elle, une des femmes les plus fortes de ce pays. Peut-être même la plus forte ? Cette pensée la fit sourire. Évidemment elle ne devait pas penser cette idée à voix haute, le roi et la reine étaient en théorie les plus forts. En théorie. La guerrière se disait que dans un combat un contre un, elle aplatirait la reine sans problème. Elle se délecta un instant de cette pensée, détestant plus que tout sa patronne, qu’elle considérait faible. Une femme comme celle-là n’était bonne qu’à paraitre belle et dire des mots doux, elle n’avait à ces yeux aucune gouvernance. Ce n’était pas la réalité évidemment, mais Bahia aimait se montrer supérieur aux autres, le fait qu’ils soient de sang royal ne changeait en rien ses aspirations.

Bahia se pencha pour observer l’homme qui l’avait provoqué en duel. Il gémissait dans son sang alors que des guérisseurs s’occupaient de lui. Elle lui avait profondément touché au niveau du ventre avec sa lame, mettant fin au combat. Oh il avait bien voulu la frapper en fourbe pendant qu’il était à terre, mais ce n’était pas une technique comme celle-ci qui réussirait à l’avoir. Personnellement elle l’aurait laissé souffrir encore un moment pour bien le faire réfléchir de sa stupidité, mais la famille royale n’aurait pas apprécié d’un cadavre dans la cour. Elle remit l’arme dans son fourreau et quitta la scène d’un pas léger, laissant les soldats subalternes s’occuper de ce faible individu. Il avait retardé son rendez-vous avec son père. Elle sortit une pokéball de sa poche et en sortit un Dracaufeu, à qui elle ordonna d’un ton sec de l’amener au palais. Son père était à présent à la retraite et profitait de celle-ci pleinement, son travail envers Flamen lui avait valu une retraite dorée. Grimpant sur sa monture, elle se laissa porter par les mouvements puissants de ses ailes, t’empestant néanmoins dans sa tête qu’il commençait à se faire vieux et qu’il lui faudrait peut-être une monture plus rapide. Il la déposa dans le jardin où se trouvait une maison d’un grand luxe un peu à l’écart, là où son père s’adonnait toujours à sa passion tous les jours, en compagnie de son équipe, d’autres vieux soldats qui ne servaient plus à rien. Elle se demandait ce qu’il lui voulait, cela faisait quelques mois qu’elle ne l’avait pas visitée, elle était trop occupée par ses nouvelles fonctions. Bahia espérait que c’était important, elle n’avait pas que ça à faire. C’est avec une certaine impatience qu’elle cogna à la porte, entendant tousser derrière celle-ci. Son père ouvrit après un moment, souriant en la voyant. Il la fit entrer sans remarquer la mine peu attirante de sa fille, qui ne s’était pas ennuyée de lui pendant son long voyage. Il lui fit signe de prendre place et elle resta obstinément debout, toisant son père de haut. Il l’observa un moment avant de prendre la place qu’il lui avait montrée, commençant d’une voix plus douce qu’à l’habitude.

-‘ Ma chérie, je suis content de te voir. Il y a longtemps que nous ne sommes pas vus, nous pourrions discuter de ton voyage un peu. ‘

-‘ Pardonnez-moi père, mais j’ai des hautes fonctions maintenant. Je n’ai pas que ça à faire, j’ai d’autres choses plus importantes que de discuter de la pluie et de beaux temps ! ‘

-‘ Voyons chérie, tu ne veux plus voir ton vieux père ? ‘

-‘ Comprenez moi, vous n’êtes plus qu’un vieux retraité qui ne vaut plus rien. ‘

-‘ Comment oses-tu… ‘

-‘ Vous m’avez modelé à votre image, père. Je me bats depuis que je suis petite pour vous rendre fier, parce que c’est la seule chose que vous vouliez. À présent je vous ai dépassé. Je n’ai plus besoin de vous. ‘

Sous le regard furieux de son père, elle lui tourna le dos et ouvrit la porte d’un geste brusque. Oh elle n’avait pas peur que celui-ci l’attaque dans son dos, il savait qu’elle avait raison. Elle le battrait avec facilité. Bahia la referma d’un coup sec avec un sourire. À présent, elle ne l’aurait plus sur le dos.

C’était une bonne journée, finalement.

***

Ouvrant les yeux, le cœur battant à la chamade, Bahia crut manquer d’air. Pendant une bonne minute, elle respira à grande bouffée, la poitrine palpitante. Que venait-il de se passer ? Elle avait fait un cauchemar horrible. Était-ce vraiment un cauchemar ? La dresseuse se pinça et grogna, elle était bien réveillée. Prise de panique, elle se mit à chercher Rubis, se demandant ce qu’elle faisait dans ce lit. Ses derniers souvenirs remontaient aux caravanes qu’elle voyait au loin, ensuite plus rien. Elle était très malade à ce moment-là et c’était ce qui la surprenait, elle se sentait bien mieux. Bahia trouva finalement Rubis dans le noir, celui-ci dormait dans une chaise, visiblement épuisé. Son cauchemar ne l’avait pas réveillé et Bahia en était contente, elle préférait qu’il ne voie pas cela. Elle lui demanderait demain ce qui s'était passer. Toujours tremblante, elle remonta ses couvertures et se tourna sur le côté, les yeux à présent grands ouverts. Bahia ne savait pas si elle serait capable de se rendormir après tout ça, le rêve semblait si… réel. Retenant des larmes qui commençaient à couler sans bruit sur ses joues, elle se demanda si ce rêve avait une signification quelconque.

Était-ce réellement ce qu’elle serait devenue sans son accident à la caverne ?
avatar
Bahia Nur
Informations
Nombre de messages : 379

Fiche de personnage
Points: 104
Âge du personnage: 22 ans
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum