[ Clos ] Poison volant [Solo/Contrainte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Poison volant [Solo/Contrainte]

Message par Melian le Jeu 27 Nov 2014 - 12:51

Post sous contrainte n°3 : intervention d'un Pokémon étranger.

La jeune femme boucla son sac en cuir après une énième vérification de son paquetage. En compagnie de Lyse et d'Edward, ils allaient partir pour la Grotte Obscure à la recherche de la flamme de Sulfura, qu'ils allaient ramener au Colisée. C'était un petit geste en soi, mais cela remonterait peut-être le moral des Flamenois, qui comme tout Erasien, en avait grandement besoin après les récents événements et la folie de Mewtwo et des Pokémon. S'ils ne tombaient pas sur l'oiseau légendaire et qu'ils étaient capables de récupérer un peu du feu qui devait composer son nid, ils devraient s'en sortir sans trop de dégâts. Dans le cas contraire, il y aurait probablement plus de casse. C'était dans ce but qu'ils s'étaient préparés, et qu'ils avaient réuni assez d'affaires pour s'occuper des brûlures, même sévères.

La demoiselle soupira en s'étirant. Ils étaient prêts, et elle le savait, mais elle se sentait étrangement préoccupée. Probablement un peu nerveuse à la perspective du voyage. Elle s'étira. Elle avait vraiment fini de tout préparer, et n'ayant pas très faim, elle avait quitté la table plus tôt que son compagnon et que leur nouvelle amie. Assise sur une chaise dans la chambre qu'elle partageait avec le jeune homme, elle caressait distraitement Kogane, grattouillant ses écailles en douceur. Le serpent se laissait faire, émettant quelques sifflements ravis. Il comprenait le retrait songeur de la guerrière dans ses pensées, et il ne lui en voulait pas. Il savait après tout que Melian ne voulait pas tant que ça rentrer à Kabana. Du moins, pas retrouver son père. Elle aurait à s'occuper de lui le moment venu, et si possible quand son ami Terrosien ne serait pas là, elle ne voulait pas le mêler à ça. Enfin, elle verrait ça le moment venu.

Le reptile mauve redressa légèrement la tête. Il avait eu le sentiment de sentir quelque chose mais... Non, ça devait être une erreur. Même si la fenêtre était ouverte, ils n'allaient pas se faire attaquer par des Pokémon sauvages normalement. La période de folie était révolue et les Pokémon des villes étaient essentiellement des voleurs farouches qui ne se laissaient pas approcher, par précaution. Très peu rentraient directement dans des bâtiments, et quand c'était le cas, ils veillaient à le faire quand tout le monde dormait, et pas quand une autre créature gardait la chambre. Soit l'Arbok avait totalement fabulé la présence d'un intrus, soit celui-ci était assez confiant pour ne pas vouloir ou avoir besoin de se faire discret. Par précaution, le premier Pokémon de la jeune femme voulut l'avertir, qu'il avait senti quelque chose. Il n'en eut pas le temps.

En quelques secondes, une silhouette qui paraissait titanesque pénétra dans la chambre en se glissant par la fenêtre ouverte, obscurcissant le champ de vision de la championne. Elle n'arrivait pas à définir ce qu'elle avait devant elle tant la bestiole était agile et rapide pour sa taille qui semblait, il fallait l'avouer, monstrueuse. Sans qu'elle ne puisse se défendre, une pince qui devait faire la taille de sa tête la saisit à la gorge et la souleva de terre. Une autre menaça l'Arbok, le tenant en joug et l'empêchant de bouger ou de défendre sa dresseuse. Le cobra poussa un sifflement menaçant et paniqué à la fois, ne sachant pas quoi faire pour tenir en respect et intimider son adversaire.

Une fois certain que Kogane ne bougerait pas, le monstre porta ses yeux jaunes sur l'humaine, l'étudiant. Il l'avait soulevé de terre, ses pieds pédalant un peu dans le vide et elle pouvait sentir la pression de sa pince autour de sa gorge. S'il serrait ne serait-ce qu'un peu plus, il lui briserait la nuque. Une pression plus forte la décapiterait, tout simplement. Elle ne pouvait presque plus respirer et tentait de fixer à son tour son opposant, les yeux plissés sous la douleur. Le manque d'oxygène commençant à lui monter un peu à la tête. Elle réussit à lever un bras pour approcher sa main de la gueule de la créature, pour qu'il puisse sentir son odeur, constater qu'elle ne s'en prendrait pas à lui.


« Tu veux bien... Me lâcher ? Je... Ne te ferai rien. Mais si tu continues... Je vais devoir me défendre... »

Les yeux d'or continuèrent de l'étudier avec une minutie presque dérangeante. La jeune femme savait que s'il était simplement venu pour la tuer, il l'aurait normalement fait bien plus tôt. Il n'était pas une créature sauvage vivant dans la ville, sinon on aurait cherché à l'abattre depuis longtemps, surtout vu les récents événements. Un Pokémon sauvage mangeur d'homme avait plutôt tendance à sévir dans des lieux plus sauvages, comme des forêts ou des grottes. Il appartenait donc à quelqu'un. Restait à savoir qui. Pas son père, ni sa mère. Ils n'avaient pas ce genre de bestioles avec eux, pas utile pour les soins. Une personne lui en voulant particulièrement ? A part les trois hommes qu'elle avait sévèrement cogné dans la journée, elle ne s'était pas fait d'ennemis. Et si c'était un challenger revanchard, elle avait tout intérêt à découvrir qui, et à avertir tous ses collègues. Mais elle n'avait pas le souvenir d'une personne utilisant un Scorvol, encore moins aussi bien dressé. La pression parfaitement maîtrisée que la bête exerçait sur sa gorge lui donnait la conviction que le Pokémon avait reçu un entraînement perfectionné et... perfectionniste, probablement. La seule autre fois où elle avait vu ça aussi poussé c'était...

« Maître Saï... C'est... C'est lui qui t'envoie... N'est-ce pas... ? »

Les pupilles noires du scorpion géant se rétrécirent en une mince fente sombre. Il la toisa encore quelques instants dans un silence quasi-religieux. Melian se rendit compte qu'en réalité, toute la scène avait été silencieuse, sans aucun bruit. Force est de constater que pour des bêtes de deux mètres de haut en moyenne, ces créatures étaient des prédateurs redoutables et capable de ne pas faire le moindre bruit. Elle ne l'avait pas entendu venir, et personne n'était venu voir ce qui se passait dans la chambre. En réalité, les seuls sons audibles étaient le souffle haletant et difficile de la jeune femme, et le sang qu'elle sentait battre à ses tempes.

Au bout de quelques instants, la bête relâcha subitement sa prise, et la championne s'écrasa au sol en inspirant l'air à grandes goulées en toussant et crachant, chaque inspiration lui lacérant la gorge. Elle allait probablement avoir quelques marques sur la peau, mais elle était vivante, et en un seul morceau. Elle se releva lentement et avec précaution, s'appuyant contre le mur. Elle sentait ses jambes trembler sous l'effort et le choc. Pendant ce temps, le Scorvol bleu se permettait de fouiller dans sa sacoche, éparpillant ses affaires un peu partout. Non seulement il venait de la menacer et de lui faire frôler la mort, mais en plus il se permettait de ruiner son rangement sans aucune gêne. Les bras croisés, elle l'observa quelques instants : comment un Pokémon pareil pouvait-il être à son maître ? Il avait dû avoir bien du mal pour le discipliner. Elle finit par taper deux fois dans ses mains pour attirer son attention.


« Eh, je suppose que tu n'es pas là pour rien. Et si c'est de la viande que tu as senti, je dois avoir de la viande séchée, alors tu arrêtes de retourner mes affaires, tu me laisses chercher pour toi, et tu me donnes ce pour quoi tu es venu ici, tu ne crois pas ? »

La grande créature -sans rire, il ne faisait pas deux mètres celui-là, mais probablement plus- l'observa un instant, l'air de la jauger et de voir si la proposition était intéressante. Elle sembla le convaincre puisqu'il s'éloigna, se plaçant à nouveau sur sa queue pour se grandir un peu et parce qu'il était plus stable dessus. La guerrière sortit du sac un peu de viande séchée qu'elle avait prévu pour leur voyage au cas où. En se retournant, elle aperçut une sorte de tube qui pendait au cou du Pokémon. Durant l'altercation, elle n'avait pas vraiment eu le temps de le remarquer... Un cylindre en bois, plutôt robuste apparemment. Elle le décrocha en douceur et donna sa pitance au scorpion géant. Celui-ci commença à la grignoter, jouant avec avant de la déchiqueter de ses crocs puissants. La championne leva les yeux au ciel et ouvrit la capsule, dont elle renversa le contenu sur la table. Elle découvrit un parchemin enroulé autour d'une étrange pierre doré qui tomba sur le bois de la table. Elle s'en saisit et l'observa sous toutes les coutures. Elle ne voyait qu'un étrange caillou tout doré, rien de bien folichon, mais s'il était là, ça n'était pas pour rien. Elle décacheta alors la lettre et en commença la lecture.

"Melian,

J'ai appris que tu étais à Flamen. Une championne et femme médecin avec un Arbok qui soigne des gens à Geffen, il n'y avait que peu de chances pour que ce soit quelqu'un d'autre que toi. Suite aux récents événements, je reconnais que je m'inquiétais pour toi. La folie de Mewtwo a affecté tout le monde, mais tu as fait du bon boulot dans cette ville avec ton ami."


Ainsi, il savait qu'elle voyageait en compagnie d'Edward. Ca ne l'étonnait pas tant que ça. Elle savait qu'il traînait pas mal dans le pays depuis quelques temps, la dernière fois qu'elle lui avait parlé par courrier, il y a quelques mois, il voulait explorer les ruines près d'Otaï.

"Dans tous les cas, je te présente Venom. Je suppose qu'il t'a fait une forte impression, n'est-ce pas ? Il a son petit caractère et si je n'avais pas toute confiance en toi pour le maîtriser, je ne te l'aurais pas envoyé."

Ah. Donc il lui avait envoyé un Scorvol chromatique tueur de plus de deux mètres juste parce qu'il était convaincu qu'elle saurait l'arrêter. Rassurant. Elle jeta un œil à la bête qui s'amusait toujours à déchiqueter les lamelles de viande séchée. Elle avait déjà une opinion assez arrêtée sur le caractère du Pokémon, et elle espérait que son maître l'avait remarqué autant qu'elle. Heureusement d'ailleurs, elle se voyait mal le lui dire en face, elle savait qu'il se vexerait et lui ferait sentir.

"Comme tu le remarqueras -même si je suis sûre que tu l'as déjà vu, tu n'es pas mon apprentie pour rien- il a une forte personnalité : libre, indépendant, et particulièrement sadique, retors et machiavélique. Vois-tu ce que je veux dire ?"

Oh oui, elle voyait bien. Pendant qu'il lui tenait la gorge dans sa pince et qu'il la plaquait contre le mur, elle avait senti dans son corps, vu dans ses yeux qu'il ne lui broierait pas la nuque car ça n'était pas ses ordres, mais qu'il serait peut-être déçu de ne pas pouvoir le faire. Il semblait curieux de savoir le bruit que cela pouvait faire, du dernier souffle qu'elle pouvait avoir. Il avait attendu la preuve qu'elle connaissait bien son maître. Elle n'aurait pas été capable de l'identifier, il aurait eu la joie de découvrir quel joli craquement ferait sa gorge en fonction de la pression qu'il exercerait. Donc oui, elle voyait parfaitement ce que Maître Saï voulait dire en parlant du côté un peu... étrange de son scorpion géant.

"Je l'ai rencontré grâce à l'étrange pierre que j'ai joint à ce message. Tu as dû la voir. Au premier abord, elle n'a rien de spécial, on dirait simplement une pierre couverte de poudre dorée, ou quelque chose du genre. Pourtant, elle est... étrange. C'est un ami alchimiste qui l'a fabriqué, après avoir fait quelques expériences. Apparemment, cette roche a le curieux don d'attirer les Pokémon dit chromatique. Probablement une effluve ou un visuel quelconque qui les pousse à venir voir. Du coup, ça reste pratique, même si ce sont des créatures rares qui ont besoin d'être préservé, et de continuer à vivre dans leur environnement.

Tout ça pour dire, c'est grâce à cette pierre étrange que j'ai rencontré Venom. Il m'a fait penser à toi, alors je l'ai capturé."


La demoiselle faillit s'étrangler. Comment ça, le Scorvol psychopathe avait rappelé des souvenirs d'elle à son Maître ? Elle ne comprenait plus, et à dire vrai, elle n'était pas très flattée. Ca n'était pas la meilleure comparaison au monde. Elle observa le scorpion géant qui lui rendit son regard, la toisant d'un air stoïque et indifférent, comme si son existence n'avait pas d'importance. Elle sentit un frisson lui remonter le long du dos, et elle décida de reprendre sa lecture.

"Oui, je connais ta passion pour les créatures de type Poison, et même s'il n'en est pas un, il m'y a fait penser. Et comme il me restait un septième Pokémon à capturer, je l'ai choisi lui. Il a été attiré par cette pierre. J'avais déjà croisé des chromatiques avant lui, sauvages, tous comme appelé par la roche, mais lui était plus... Têtu que les autres. Je pensais qu'il représentait un danger pour les Pokémon vivant non loin de lui. Je pense que j'ai bien fait de le capturer, surtout que nous nous entendons bien. Il faut juste qu'il puisse assouvir ses pulsions de temps en temps dans ses périodes de chasse."

Hm, quelque part, elle voyait bien son maître capable de s'occuper de ce genre de bestioles. S'il ne s'était pas cru apte à le gérer, il l'aurait laissé dans son coin. Au lieu de ça, il avait capturé un Scorplane d'une couleur différente et doté d'un curieux sadisme qui avait évolué en monstre et tueur de sang-froid si on le laissait faire. Elle soupira. C'était quand même vexant d'être apparenté à une telle bête.

"Quoiqu'il en soit, je l'ai envoyé te porter un message. Je savais qu'il te trouverait, j'ai toute confiance en lui et en son instinct pour ça. J'ai quelque chose à te dire. Tu te souviens de Tulkas ? Tu sais que les cycles de reproductions de ces Pokémon sont assez étranges et méconnus. En général, ils ne font qu'un à deux petits au cours d'une vie. Il m'a averti que son tour était bientôt venu, et il désirait que le petit te revienne. Je dois dire que j'approuve sa décision."

Melian resta un moment surprise devant une telle annonce. Le Métalosse de son maître voulait que ce soit elle qui s'occupe de sa descendance ? Elle restait un peu surprise, elle ne savait même pas qu'ils pouvaient faire des petits, du moins pas par les moyens conventionnels. C'était pourtant évident, les Terhal sauvages n'apparaissaient pas comme ça sans raison. Elle eut un fin sourire. Un sifflement retentit derrière elle et elle se retourna pour voir le grand Scorvol penché au-dessus d'elle.  Il la fixait toujours de ses grands yeux jaunes et dérangeant. Elle n'était pas très à l'aise en sa présence, il avait clairement un excellent potentiel comme Pokémon, mais il était aussi très dérangeant. Il semblait attendre quelque chose d'elle et elle se força au calme.


« Je n'ai pas envie que tu finisses mes réserves de nourriture. Tu as assez mangé non ? »

Devant les yeux d'or qui ne cillaient pas et ne bougeaient pas, elle soupira.

« Je vais aller voir si les cuisiniers ont encore de la viande. Tu ne bouges pas, et tu ne mets pas la chambre à sac en mon absence, Kogane te surveille. »

Elle n'aimait pas s'absenter ainsi, mais elle n'avait pas le choix. Elle descendit en vitesse chercher une large part de viande crue et redemander un peu de vivres pour demain. Lorsqu'elle rentra dans la chambre avec le steak, le scorpion détourna les yeux de l'Arbok et s'approcha vivement d'elle, plus qu'intéressé. Elle lui donna sa pitance et elle s'installa à la table pour finir sa lettre.

"Je te demande donc de me retrouver d'ici quelques mois à Flamen pour que nous puissions nous revoir et que je puisse te donner le petit de Tulkas qui arrivera prochainement. Je me demande si tu continues à t'entraîner et si ce que je t'ai appris au cours de toutes ces années a porté ses fruits. Je me demande aussi ce que tu as pu capturer comme créature, même si je présume que tu as toujours Kogane avec toi. Même petits, vous étiez inséparables. Réponds-moi rapidement et renvoie moi Venom, il trouvera sa route tout seul. J'espère qu'il ne t'as pas réclamé trop de viande. A dans quelques mois à Flamen."



La demoiselle eut un sourire en finissant la lecture de sa lettre. Prenant de quoi écrire, elle rédigea une réponse rapide, expliquant qu'actuellement elle se rendait à Alfen en compagnie d'Edward pour capturer un Airmure et rejoindre Asaka. Ensuite, elle retournerait à Terros, peut-être à I'maï avec le jeune homme, puis un passage à son arène. Et enfin elle pourrait le rejoindre, si tout allait bien. Elle n'écrivit pas un long message, mais le remercia tout de même de prendre des nouvelles, et lui demanda de faire attention à lui. On ne savait jamais, en ce moment les temps étaient durs... Elle roula le parchemin et le plaça dans le cylindre qu'elle ferma, gardant la lettre et la pierre dorée. Puis, elle s'approcha de Venom et passa l'objet autour de son cou alors qu'il achevait son morceau de viande.

« Tu vas rapporter ça à ton maître d'accord ? Et ne fais pas d'arrêt en chemin, fonce directement. »

Il la toisa quelques instants l'air indécis mais finit par hocher la tête. Il continua de la regarder quelques secondes avant de s'élancer vers la fenêtre qu'il passa sans problème malgré sa grande taille. Il était vraiment habile. Elle eut un sourire et rangea à nouveau son sac, massant sa gorge endolorie. Elle était contente d'avoir des nouvelles de son maître, encore plus d'avoir prévu de le voir dans les semaines à venir. Ils n'avaient plus qu'à reprendre leur route désormais.

_________________
avatar
Melian
Informations
Nombre de messages : 138

Fiche de personnage
Points: 203
Âge du personnage: 23 ans
Pokémon sur soi:

Contact

 Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum