[ Clos ] Les premières leçons (Solo/Contrainte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Clos ] Les premières leçons (Solo/Contrainte)

Message par Yugo le Mar 11 Oct 2016 - 11:36

[Contrainte n°6. Faire intervenir un PNJ (un personnage tiers).]


Mistsuki regarda Yugo partir de bon matin, et resta sur le seuil de la maison jusqu'à ce qu'il disparaisse. Puis elle rentra bien au chaud, en se frottant les bras. La jeune femme regarda la cheminée, quelques braises rougeoyaient encore. La maîtresse de maison y déposa quelques morceaux de froid. Par une heure aussi matinale, elle ne voulait pas aller se recoucher seule, et elle avait trop froid pour laisser le feu mourir. Elle se prépara ensuite un bon petit déjeuner, fouillant un peu partout dans cette bâtisse où elle venait d'emménager.

Le soleil commençait à monter quand elle sortit, ayant revêtue un kimono de saison. Elle regarda ensuite autour d'elle. Les Pokémon étaient occupés chancun dans leurs coin. Elle ne connaissait pas encore leurs noms, mais elle tenait à les connaître autant que son époux. Les deux Mystherbe étaient en train de jouer ensemble autour d'un petit trou d'eau. Le Riolu restait dans son coin, éloigné de tous, comme d'habitude, et cela attristait la jeune femme. Le Rondoudoud cueillait des fleurs sauvages, et le Ptiravi la regardait, sourire aux lèvres, au milieu du chemin. Mitsuki s'approcha et s'agenouilla pour lui caresser doucement le dessus du crâne.

-Je vais aller faire quelques courses, d'accord ?

Arrivée à Kamiki, la jeune femme fut réchauffée par la population marchant dans les rues du village. Mais elle était aussi un peu gênée par les regards qui se tournaient vers elle. tout le monde la regardait avec curiosité. La Mizuhannienne s'approcha d'abord d'un stand, et acheta quelques fruits et légumes. Poursuivant son chemin, elle entendit son prénom. En se retournant, elle reconnut la tenancière, qui était venue depuis Kamiki à son mariage, à Comodo. S'ensuivit une discussion qui réchauffa le coeur de Mitsuki. Puis, lui chuchotant sa gêne sur tous les regards, la femme mûre lança :

-C'est normal. On ne voit pas ces habits tous les jours par ici. Mais venez avec moi, je peux vous en donner quelques uns. Ils sont vieux, mais encore en très bon état.

Les deux femmes se dirigèrent alors vers l'auberge en poursuivant leur discussion de vives voix, où elles montèrent à l'étage dirèctement, sans un mot aux personnes alentours. Une fois vêtue de vêtements plus classiques de Terros, elles redessendirent pour saluer les habitués, puis Mitsuki s'installa au comptoir et commença à converser avec le patron, pendant que sa femme partit aux fourneaux.

-Il est partit pour une mission pour une guilde... je sais plus quoi, de Seian.

-Et il vous a laissé toute seule ?

-Oui, mais vous inquiétez pas, je ne pense pas avoir trop de problème.

-Vous vous êtes déjà occupé de Pokémon, avant ?

-Euh... Quand j'étais à Comodo, j'étais une simple serveuse, mais je pense pas que ce soit trop différent... non ?

Le barman la regarda un instant, suspicieux.

-Si tu veux, je peux t'apprendre les bases. J'y connais pas assez pour en faire une vie, mais je connais bien quelques bases du métier. Il regarda le yukata de Mitsuki, puis il le montra du menton. Déjà, ces habits là, ça va pas. Il regarda le pantalon et la chemise donnée par se femme un peu plus tôt. Ces habits là sont plus adaptés. Si tu veux, je passerai dans l'après-midi pour venir t'aider.

La jeune femme le remercia et salua les personnes, puis sortit pour poursuivre son marché, le panier déjà rempli des fruit et légumes et de l'habit mizuhanien.

...

Quand elle rentra au domicile, le soleil était déjà haut dans le ciel. A son arrivée, la Rondoudou lui tendit un énorme bouquet de fleurs de toutes les couleurs. Elle lui remercia avec un grand sourire. Elle entreprit tout d'abord de nettoyer l'intérieur de la maisonnée, ce qui ne lui prit pas beaucoup de temps. Puis elle se dirigea vers la petite grange. Mitsuki vérifia d'abord que l'oeuf que Yugo avait rapporté était encore bien au chaud. La paille au sol était sale, elle entreprit donc de l'enlever. La maîtresse des lieux prit une racloir, et poussa le tapis vers la sortie du bâtiment. Mais elle n'avança pas d'un centimètre, avant de glisser d'un coup. Elle s'écroula sur le sol malodorant. Elle se releva pour constater que seuls quelques fétus s'étaient déplacés. Elle reposa l'outils, pour essayer avec une pelle. Même résultat. Elle abandonna donc la pelle contre le mur et ressortit. Elle avait besoin d'aide, elle attendrait donc l'après-midi. Elle dirigea ses pas vers le petit jardins. Il n'y avait pas grand chose à faire, le Taupiqueur avait fait de l'excellent travail, et il n'était parti qu'au matin. Elle attrapa un petit seau et arrosa tout de même un peu les différentes pousses qui s'y trouvait. Et maintenant, elle ne savait pas quoi faire. Elle rentra pour préparer son déjeuner.

L'aubergiste arriva en début d'après midi. Il vit d'abord la grange grande ouverte. Certes le domaine était encore petit, mais il y avait quand même certaines choses à faire. Mitsuki sortit dès qu'elle le vit. Après un accueil dans les convenances, l'homme se dirigea vers la grange, puis jeta un oeil alentours, jugeant les Pokémon présents. Il expliqua qu'ils étaient tous de petites taille, par manque de chance, et que le gros du travail devrait donc être fait par des mains humaines. Il attrapa une fourche et chassa non sans petites difficultés le tapis de chaume, et tandis que la jeune femme ramassa le tout avec la pelle sur les ordres de son professeur du jour. Puis elle alla déposer les déchets dans une brouette pour amener le tout sur le tas d'ordure à compost, au fond du jardin. Cela ne prit qu'une heure aux deux humains. Une fois fait, l'homme expliqua à la jeune femme qu'elle devait ensuite ordonné aux Pokémon de nettoyer les abreuvoir. Ils n'étaient pas très sales, mais "l'eau, ça se change tous les jours." Et à son étonnement, toutes les créatures - et principalement pour le Riolu - s'exécutèrent aussi tôt.

Elle l'invita à prendre le thé, et ils dicutèrent donc le restant de l'après-midi, l'homme lui parlant de Pokémon, et elle buvant ses parole, et le thé également. Le Riolu avait regagné sa place, sur la clôture au abords du terrains. Les Mystherbe se prélassaient au soleil, côte à côte. Le Ptiravi ne se plaisait que sur les genoux de la jeune femme, et le Rondoudou se baignait dans la petite mare.

_________________




Spoiler:


Pour suivre mon histoire : c'est par ici
avatar
Yugo
Informations
Nombre de messages : 973

Fiche de personnage
Points: 20
Âge du personnage: 23
Pokémon sur soi:

Contact

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum